AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La querelle de Hautval-L'envoyé du duc d'Erac [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hannibal de Roch
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 545
Âge : 25
Date d'inscription : 05/04/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: La querelle de Hautval-L'envoyé du duc d'Erac [Terminé]   Dim 24 Mai 2009 - 15:28

C'est à la lumière rougeâtre du soleil couchant qu'Hannibal parvint enfin à Erac même. Il avait voyagé vite, changeant régulièrement de chevaux dans les relais. Le chef du Librium était escorté par deux gaillards à son modèle : maigres et sec, de petite taille, qui ne payaient pas de mine, mais étaient en réalité de redoutables bretteurs. Voyage obligeant, il ne portait que de solides vêtements de toile ainsi qu'une veste de cuir bouilli. Une dague était passée à son flanc, un fauchard pendant au flanc du cheval. Le reste de son attirail allait normalement arriver dans le courant de la journée suivante. Le vétéran avait une expression dure et sérieuse, ce qui laissait entendre qu'il n'était pas là pour jouer les courtisans, à se répandre en falbalas et discours flatteurs. Le spectacle magnifique des forêts traversées semblait le laisser de marbre.

La situation n'était pas des plus plaisantes. Et tout cela à cause de la disparition de Charles de Hautval, cette statue douée d'un cerveau. Un homme inflexible, trop rigide et peu conciliant : gênant donc. Mais dans le cas présent, c'était sa disparition qui posait des problèmes.

Voilà que le baron disparait et un mois après les vautours attaquent...


Les trois cavaliers pénètrent dans la ville sans problème, présentant un blanc-seing signé de la main royale, sésame pour toutes les portes des villes. Déjà les torses des chevaux se couvraient d'écume blanche, épuisés qu'ils étaient par la folle course que leur imposait leurs maîtres. Ces derniers étaient à peine fourbus. Tous trois appartenaient à cette race de routiers endurcis par des années sous le soleil et la pluie. D'ailleurs, un fin observateur aurait pu voir que les deux gardes accompagnant de Roch avait plus l'air de reîtres, spadassins ou hommes de main que soldats.

La petite troupe arrivèrent donc finalement au château. Dans la cour de l'immense bâtisse, Hannibal jeta un coup d'oeil aux fortifications avant de reporter son attention sur un homme d'armes à proximité. L'aristocrate se pencha sur sa selle pour lancer au militaire :

"-Bonsoir soldat. Veuillez prévenir dame Astéride d'Erac que l'envoyé de Sa Majesté Trystan Ier, roi des Hommes et duc d'Erac est là."


Dernière édition par Hannibal de Roch le Mer 3 Juin 2009 - 19:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: La querelle de Hautval-L'envoyé du duc d'Erac [Terminé]   Dim 24 Mai 2009 - 16:44

La journée était passée a une vitesse fulgurante. C'était agréable de voir que le temps passait sans que l'on est a regarder les pendules, il fallait dire que la compagnie de Ciaran était des plus sympatiques et, bien que le jeune homme avait tenté une esquive dès le matin, elle l'avait convaincu de rester un peu plus longtemps. Inutile de dire que Incanus n'avait pas approuvé la démarche et d'ailleurs, il boudait encore alors qu'ils étaient passé au petit salon pour déguster un alcool veillit pour lui et un jus de fruit pour elle. Ceci dit, elle ne pouvait pas abuser de sa compagnie plus longtemps, aussi était elle décidé a ne pas l'empecher de partir le lendemain matin.

Ils étaient a diviser tranquillement lorsque Seamon se présenta dans la pièce.

-Ma Dame, un envoyé de votre frère vient de se présenter au château.

Astéride haussa un sourcil surpris. Elle ne pensait pas que Trystan réagirait aussi vite, enfin, elle n'attendait pas de réponse a son courrier avant quelques jours. L'envoyé avait dût faire diligence durant son voyage, cela ne faisait aucun doute. Elle lui en était reconnaissante, la situation de Hautval s'envenimait chaque jour un peu plus et les derniers rapports montraient la présence de soldats sur leur terres et cela était inacceptable. On ne pouvait penser intimidé un vassal sans que le Duc ne réagisse avec vigueur. Selon ses renseignements il semblerait que le Baron d'Olysséa ait prit quelques libertés qui ne pouvaient être acceptées.

Astéride posa son verre sur un petit guéridon et répondit enfin :

-Faites le entrer Seamon et veillez a ce que son escorte soit traitée avec attention.

Seamon opina sèchement du chef et tourna les talons. La jeune femme soupira doucement et regarda Ciaran.

-Il semblerait que Hautval me cause plus de soucis que prévu, espérons que l'envoyé de mon frère saura ramener le calme, je n'aimerais pas devoir faire déplacer la garde entière pour rafraichir leur ardeurs...
Revenir en haut Aller en bas
Ciaran de Valis
Sang-mêlé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 237
Âge : 71
Date d'inscription : 09/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: La querelle de Hautval-L'envoyé du duc d'Erac [Terminé]   Dim 24 Mai 2009 - 16:56

Finalement, je n'étais pas parti comme je me l'étais promis. Pourtant, j'en avais eu la ferme attention en lui souhaitant bonne nuit la veille et en me levant ce matin. Elle m'avait retrouvé dans l'écurie, alors que je m'occupais de Cyrus et avait entamé le conversation, me demandant implicitement de rester un peu, de déjeuner et de partir ensuite. Et puis, nous avions encore parlé et voilà que la journée s'était déroulée à une vitesse vertigineuse, si bien que le soleil déclinait déjà et que je n'avais guère envie de voyager de nuit.

Encore une nuit à Erac, donc.

Oh cela ne me peinait pas du tout. Ne ne me contrariais. Après tout, je n'avais rien de pressé à faire présentement et rester un peu plus de temps quelque part était agréable. Surtout avec une jeune femme comme Astéride.

Nous étions tranquillement installés dans le salon et devisions gaiement. J'avais un verre d'un excellent alcool dans la main, que je buvais avec modération, alors qu'elle se contentait d'un jus de fruit, sagement. Harès était aux pieds de son maitre, allongé de tout son long et assoupi. Il fallait dire qu'il s'en était donné à coeur joie dans la cour du château toute l'après midi et qu'il récupérait.

Un vieil homme entra alors et je tournais la tête vers lui alors qu'il annonçait un envoyé du Duc et roi. Astéride semblait surprise également, mais se reprit vite et intima à l'homme de lui amener l'envoyé et de traiter son escorte comme il se doit, avant de se tourner vers moi et d'évoquer le problème de Hautval dont nous avions parlé la veille.

- "Votre frère a du envoyer un homme de confiance et de poigne pour vous aider Astéride, je ne m'inquiète ps trop à ce sujet. Et vous n'êtes pas une petite biche effarouchée."

Je reposais mon verre et demandais alors :

- "Voulez-vous que je vous laisse seuls?"

Astéride me fit signe que non. J'étais à la fois honoré et gêné d'assister à la suite des opérations. Je n'avais aucune légitimté pour le faire et j'avais quelques appréhensions quant aux déductions du seigneur quant à ma présence. J'étais pourtant assis à distance convenable de la duchesse, habillé avec soin de chausses noires et d'un pourpoint bleu nuit. La situation n'avait rien de compromettante, mais savait-on jamais...

La porte s'ouvrit de nouveau sur le vieil homme, suivit d'un homme assez âgé également, grand et sec, le visage anguleux et sévère... Un homme qui inspirait derechef un certain respect...
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal de Roch
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 545
Âge : 25
Date d'inscription : 05/04/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: La querelle de Hautval-L'envoyé du duc d'Erac [Terminé]   Dim 24 Mai 2009 - 17:09

"-Eric, Yann, attendez moi là," lança Hannibal en se mettant à la suite des pas du dénommé Seamon. Les deux compagnons d'Hannibal hochèrent de la tête dans un signe d'assentiment. Ces deux là ne semblait avoir dans la quarantaine : les tempes grisonnante, le visage déjà ridé.

Sauf que l'un d'eux commença à jongler avec une demi douzaine de couteaux de lancer en attendant son chef. Oui, ça n'était définitivement pas un soldat...Pour arrêter cet effet de mystère un peu gros l'auteur ira directement droit à la vérité : Eric et Yann étaient deux des anciens compagnons de voyage d'Hannibal, qu'il avait recrutés une fois sa fortune faite pour en faire ses gardes du corps. Ils s'entendaient parfaitement, ayant tout traversé ensemble, et les deux reitres s'étaient révelés d'une incroyable ressource dans de nombreuses situations fâcheuses.

Le chef du Librium avançait d'un pas court et nerveux à la suite de Seamon. Il tâcha néanmoins de s'épousseter un minimum. L'aristocrate abandonna tout de suite une tentative rapide de se recoiffer : après la chevauchée qu'ils avaient subis, ses quelques mèches grises n'allaient tolérer aucun ordre.

Convoqué par le Roi en pleine nuit, averti de la situation, il avait sauté sur sa monture et était parti alors que le soleil ne se levait pas encore sur Diantra. A son âge !

Il faudra que tu songes à te ranger Hannibal...
Même s'il savait pertinnement qu'il mourrait probablement sur un champ de bataille, hache au poing. Seamon l'introduisit alors dans le petit salon du château. Le vétéran s'inclina derechef, respectueusement devant Astéride avant de saluer plus rapidement l'inconnu (qui est-ce ?, songea Hannibal) alors présent :

"-Ma dame, Sa Majesté Votre frère m'a ordonné de me mettre à votre disposition en ce qui concerne la fâcheuse affaire d'Hautval...Hannibal de Roch, pour vous servir"


Le courtisan prit finalement le dessus un court d'instant :

"-Je ne pourrais expliquer ma mise déplorable que par le long voyage que je viens d'accomplir...j'ai néanmoins pensé que dans l'urgence de la situation venir directement était plus indiqué."
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: La querelle de Hautval-L'envoyé du duc d'Erac [Terminé]   Dim 24 Mai 2009 - 19:22

Astéride se leva au moment où entrait un homme aguerri, d'une quarantaine d'années au visage racé et anguleux. De sa mise, elle n'eut que faire en vérité, elle même était habillée avec simplicité, bien loin des fanfreluches qu'exigeait la cour...Rapidement, elle détailla son invité, il semblait compétent et si Trystan l'avait envoyé, digne de confiance...Du moins l'espérait elle. Dans tout les cas, elle refusa de renvoyer Ciaran.

-Je suis honorée, Sire de Roch. Laissez moi vous présenter un ami, Ciaran de Valis.

répondit elle tranquillement en enclinant légèrement la tête sur le côté avant de sourire aimablement.

-Je vous en prie, sire, ne vous excusez pas, je gage que vous avez dût galoper fort précipitament pour être ici en si peu de temps. J'applaudis votre dilligence.

D'un geste, elle lui indiqua un fauteuil.

-Installez vous a votre aise.

Seamon n'avait pas attendu d'instruction pour garnir un plateau d'argent de quelques victuailles ainsi que d'un pichet de vin. Astéride le remercia d'un signe de tête et reprit sa place.

-Il est heureux que mon frère réagisse avec autant de rapidité, la situation a Hautval ne cesse de s'envenimer et je ne peux intervenir en son nom au vu de ma situation.

Sous entendu qu'elle risquait de ne pas avoir assez de poids pour faire cesser ces querelles, déjà que sa réputation était entachée, se serait se jeter a la geule des loups.
Revenir en haut Aller en bas
Ciaran de Valis
Sang-mêlé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 237
Âge : 71
Date d'inscription : 09/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: La querelle de Hautval-L'envoyé du duc d'Erac [Terminé]   Dim 24 Mai 2009 - 19:45

J'imitais Astéride alors qu'elle se levait pour acceuillir l'homme. Il semblait réellement l'homme de la situation avec son air sévère et aguerri. Il me salua rapidement et je lui rendis son salut avec un sourire détendu. Il n'aurait plus manqué que je prenne un air coupable tiens! Je n'avais rien à me reprocher et le sire de Roch comme il se présenta n'interrompait pas un repas galant ou je ne sais quelle autre fadaise.

- "Messire de Roch."

Il s'excusa de sa mise, naturellement et je constatais ainsi que cet homme semblait avoir grand soucis des covenances ou du moins une éducation impeccable. Et fatalement, je me demandais ce qu'il pensait de cette jeune fille enceinte et célibataire, membre d'une des plus puissantes familles du royaume.

Astéride balaya ses excuses gracieusement. Ce n'était pas étonnant, elle, les convenances, elle s'asseyait dessus, je l'avais constaté la veille. Elle invita ce nouvel hote à s'installer et je me rasseyais alors que le vieil intendant ramenait de quoi manger et boire. Astéride entra dans le vif du sujet et je grimaçais discrètement en l'entendant parler de sa situation, non sans regarder en douce l'envoyé du roi, curieux de sa réaction quant à cette allusion peu subtile à la grossesse d'Astéride.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal de Roch
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 545
Âge : 25
Date d'inscription : 05/04/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: La querelle de Hautval-L'envoyé du duc d'Erac [Terminé]   Mer 27 Mai 2009 - 14:04

L'aristocrate accepta avec joie l'invitation à s'assoir. La vitesse et la longueur chevauchée lui avait laissé l'arrière train un tant soit peu endolori. Et les routes défoncées du Royaume ainsi que les raccourcis qu'ils avaient pris à travers champs n'avait pas arrangé les choses. Lorsque la soeur du Roi nomma son invité, Hannibal entreprit de la saluer de manière plus formelle que son court salut à l'arrivée :

"-Messire de Valis, c'est un honneur."


Plus d'une fois, le vétéran avait eu l'occasion d'admirer le chevalier dans les joutes. Et dieu que l'homme savait jouter ! De Valis n'avait pas son pareil pour faire voler les boucliers, briser les lances. Un chevalier des plus mystérieux, sur lequel Hannibal avait tenté d'enquêter. Mais il y avait peu de pistes, peu de témoins, et la petite opération n'avait abouti à rien. Un colosse assurément, taillé sur un modèle équivalent à celui de Keshem Lerr, le "bûcheron-chevalier" raillé par une bonne partie de la cour.

L'aristocrate ne s'attarda pas non plus à entamer une discussion avec le chevalier, quoique son coeur de courtisan en brûlait d'envie. Plus tard peut être : la situation était grave et les règles lui ordonnait d'écouter avec respect la soeur de son Roi. L'intendant du château lui présenta une coupe de vin qu'il accepta avec grand joie. Il mangerait plus tard, la mastication durant un tel entretien serait des plus gênantes...La tête penchée en avant, tel un faucon, de Roch reprit à la suite de la délicieuse jeune femme :

"-Ma dame, nous interviendrons avec que dommage soit fait à votre duché je vous l'assure. A Diantra même, sire Portelame s'entreprend à lancer les recherches pour retrouver Charles de Hautval. Il est de tout même affolant que deux mois après sa disparition les, veuillez m'excuser, vautours veuillent dépecer son fief..."

Il s'interrompit un instant pour avaler rapidement une gorgée de vin, songeant que le prix de ce dernier allait rapidement augmenter si la situation empirait à Hautval...

"-Je pense que le mieux à faire est de montrer les crocs madame...un vassal de Sainte Berthilde est entré en armes à Erac..."
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: La querelle de Hautval-L'envoyé du duc d'Erac [Terminé]   Jeu 28 Mai 2009 - 19:49

-Vautours...C'est tout a fait a propos lorsque je vois leurs agissements. Que ce soit Ancenis ou Olysséa.

Qu'on se le dise, Astéride n'avait pas peur de dire tout haut ce qu'elle pensait, que ce soit devant un tiers ou la personne concernée d'ailleurs. Une franchise encore exacerbée par sa position...Lorsque l'on a plus rien a perdre, on peut se permettre beaucoup de choses.

Au moins, la présence de Ciaran ne sembla pas déranger son invité et cela la soulagea, si il l'avait demandé elle aurait été obligée de faire sortir son ami, mais cela n'était pas arrivé...

Elle posa un coude sur le fauteuil, logeant son menton au creux de sa paume. Ses yeux verts d'eau ne quittait pas Hannibal alors que celui ci lui prodiguait un conseil...Très judicieux.

-Certes, mais je ne pouvais agir sans l'aval du Duc. Je ne supporte pas que l'on puisse se penser tout permis sur nos terres, le Marquis de Sainte Berthilde aura de mes nouvelles quand au comportement de son vassal. Pour ce qui est du reste...


Un fin sourire ombra les lèvres de la jeune femme.

-Si mon frère vous a envoyé, c'est qu'il vous juge homme capable et efficace, je m'en remets donc a son jugement. Les vassaux de mon frère lui font confiance, le Duché ne restera pas les bras croisés pendant que certains coqs viennent se pavaner sur ses terres.

Elle jeta un léger coup d'oeil a Ciaran avant de reprendre d'un ton ferme.

-Dès demain, nous nous mettrons en route au devant des hommes d'Olysséa et d'Ancenis, il semblerait que ceux ci ait pour dessin d'intimidé Yquen de Marc, hors il n'en est tout simplement pas question. Le destin de Hautval me tiens a coeur et tant que leur querelle ne sera pas résolue, le domaine sera placé sous la tutelle du Duc d'Erac et leur négociation se passera ici, au château. Comprenez bien que nul choix ne doit leur être laissé.

Evidemment, rassembler l'armée dans son entier ne pouvait se faire en une nuit, mais ils partiraient en avant garde tandis qu'elle laisserait des ordres pour que les hommes se rassemblent. La garde résidente au château suffira en attendant que le reste n'arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Ciaran de Valis
Sang-mêlé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 237
Âge : 71
Date d'inscription : 09/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: La querelle de Hautval-L'envoyé du duc d'Erac [Terminé]   Jeu 28 Mai 2009 - 20:22

Alors qu'Astéride me présentait, je vis le regard de l'homme changer en se posant sur moi, y voyant une lueur de reconnaissance, voire même de respect. Quelque peu surprit par cela, j'en conclus qu'il me connaissais de réputation, voire qu'il m'avait déjà vu jouter. Doute confirmé alors qu'il me saluait de manière plus appuyée et se disait honoré de me rencontrer. Cela pouvait être une simple formule de politesse, mais quel intêret face à un chevalier vagabond qui n'avait aucune influence, aucun poids politique et ne s'était illustré que dans des tournois et quelques faits d'armes? Il n'y en avait aucun, voilà pourquoi je le pensais sincère.

- "Tout l'honneur est pour moi Seigneur de Roch."

Il ne m'était pas totalement inconnu, son nom m'était familier. Maitre du Librium et donc chef des fantassins de l'armée de Diantra. Conseiller politique aussi, promu tout récemment.

Il nous apprit alors que De Hautval était recherché activement. Le trouveraient-ils? Je souris alors qu'il parlait des vautours, reprenant l'expression que nous avions utilisé Astéride et moi la veille.

- "Pardonnez mon ignorance, mais le Baron n'avait-il pas de cousins ou n'y a-t-il personne de légitime pour reprendre la baronnie et ainsi faire cesser ces querelles?"

Je n'y connaissais pas grand chose, je l'avouais volontiers. Mais si il n'y avait aucune légitimité, alors la reprise se ferait par le plus fort. Astéride se montra à la hauteur de son rang et mon regard se fit admiratif alors qu'elle parlait de se rendre dés le lendemain sur les lieux et de ramener les fauteurs de trouble au château pour faire la lumière sur cette histoire. Mais cela était plutôt dangereux.

- "Ma dame, me permettrez-vous de vous accompagner? Il se trouve que je n'ai rien de mieux à faire et que cette histoire m'intéresse fortement."

Je me tournais alors vers Hannibal de Roche et repris :

- "Si vous n'y voyez vous-même pas d'inconvénients Messire. Je me ferais discret."

En résumé : je lui laissais mener l'opération, n'étant là qu'en temps que spectateur passif, sauf s'il fallait se battre, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal de Roch
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 545
Âge : 25
Date d'inscription : 05/04/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: La querelle de Hautval-L'envoyé du duc d'Erac [Terminé]   Mar 2 Juin 2009 - 16:00

Délicieuse, songea Hannibal en fixant respectueusement Astéride pendant qu'elle exposait son point de vue quant à la situation. Le vétéran restait assis dans le fauteuil avec la raideur du militaire en mission, mais ne s'empêchait pas pour autant d'admirer les beautés du monde. De temps en temps, il savourait une gorgée du vin si rafraichissant après un tel voyage. L'été frappait lourdement les voyageurs. Les quelques provisions de bouche avalées au trot avait néanmoins suffit à les maintenir pour la journée. L'aristocrate sourit à la mention des coqs. De puissants coqs en l'occurence. Il allait falloir jouer serré. Lorsque de Valis s'interrogea sur les héritiers d'Hautval, Hannibal reprit d'un ton sentencieux :

"-La seule héritière connue du baron était sa fille, dont tout le monde connaît la fin tragique...Olyssea et Ancenis ont quelques gouttes de sang d'Hautval, et encore pas des plus légitimes ni des plus pures. Si de Hautval avait une autre héritier je ne pense pas qu'il aurait divulgué cela au grand jour".

Un court instant, le routier sembla être soucieux, le menton au creux de la main, caressant légèrement sa barbe drue de son pouce :

"-A vrai dire si héritier il y a un seul homme serait capable de le savoir. De Hautval était un homme de l'ancienne école -les Cinq me pardonne de parler de lui au passé- et s'entourait d'hommes de parole, d'honneur. Et Yquem de Marc était l'un de ses plus proches conseillers. Je crois même qu'il fut son maître d'arme si mes souvenirs sont bons."

De Roch laissa ses sombres pensées couler un instant. Grave et presque murmurant :

"-Les chances sont très faibles. De Marc ne parlera que sur ordre de son suzerain."

Le vétéran se redressa vivement contre le dossier du fauteuil, recourbé qu'il était dans ses calculs :

"-Mais pour l'instant nous nous devons en effet d'agir rapidement, pardonnez pour ces divagations Madame..."


Le chevalier proposa alors d'accompagner l'entreprise qui prenait forme. De Roch acquiesa, tout souriant :

"-Avoir un homme d'épée tel que vous à mon côté m'aiderait beaucoup sire de Valis. Votre concours pourrait être précieux. Si le sire d'Olyssea peut sembler bouillant il manie aussi bien la langue que l'épée, et Aemon d'Ancenis est sans conteste un des plus féroces guerrier de ces contrées. Si vous daignez ma dame ... ? "
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: La querelle de Hautval-L'envoyé du duc d'Erac [Terminé]   Mer 3 Juin 2009 - 8:05

Astéride laissa Sire de Roch éclairer la lanterne de Ciaran concernant d'éventuels héritiers. Helàs, Charles n'avait eut qu'une fille, a sa connaissance, hors celle ci était morte de la plus horrible manière.

-C'est terrible a dire, mais en cette heure, j'aurais aimé que ce cher Charles soit un peu moins enclin a respecter les liens du mariage...

Sous entendant qu'elle avait espéré un bâtard quelconque, mais ne comptait pas trop la dessus. Charles avait été fidèle a son épouse, du moins, là était ce que l'on disait. Elle ne pouvait pas se targuer d'avoir été dans les intimes de cet homme et, peut être qu'aujourd'hui, elle le regrettait.

-C'est exact et c'est a lui qu'incombe aujourd'hui l'intendance de Hautval. D'après ce que je sais, c'est un homme de valeur mais je crains qu'il ne puisse faire le poids longtemps face a Ancenis et Olysséa. De même, il est a craindre que les relations qu'entretient mon frère avec le Marquis de Sainte Berthilde ne soient mise a mal par ce petit différent...Cela est tout de même pitoyable, nous n'avons aucunes preuves de la mort du Baron que déjà, on lorgne sur ses terres...Peste soit de la cupidité humaine.


Elle se massa doucement la tempe.

-Si malgré tout, un héritier direct pouvait être découvert...


Elle laissa sa phrase en suspend, il était inutil d'en rajouter ses interlocuteurs devaient parfaitement avoir compris.

-Je ne suis que l'intendante d'Erac, si Yquem désire parler a mon frère, je faciliterais sa demande.


Elle sourit doucement aux paroles d'Hannibal.

-Vous êtes tout excusé...Dans cette affaire nous devons tout envisager et faire preuve de diplomatie, qualité, qu'helàs, je ne possède pas.

Ses lèvres s'élargirent largement a la demande de Ciaran et elle braqua son regard pair sur lui.

-Je n'osais vous le demander. Votre présence serait effectivement la bienvenue, je doute qu'Ancenis et Olysséa voient notre intervention d'un oeil bienveillant, il nous faut jouer d'intelligence, de courtoisie et de fermeté, une tache qui vous incombe Sir de Roch.

Ajouta-t-elle en scrutant de nouveau le visage du Conseiller.

-Nous devons a tout prix éviter un affrontement stérile pour le moment et si votre réputation n'est qu'un pâle reflet de ce dont vous êtes capable, tout devrait bien se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Ciaran de Valis
Sang-mêlé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 237
Âge : 71
Date d'inscription : 09/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: La querelle de Hautval-L'envoyé du duc d'Erac [Terminé]   Mer 3 Juin 2009 - 18:58

Je fis la moue à la réponse de Hannibal, alors qu'il évoquait le fait que les deux troubles fêtes avaient un peu de sang de Hautval dans les veines, avant de lâcher, un peu ironique :

- "Si l'on va par là, la moitié des Nobles ont du sang de Hautval dans les veines..."

C'était bien connu, les Nobles se mariaient entre eux, entre cousins, et comme ils étaient bien moins nombreux que les gens du peuple, forçément, la famille se réduisait. Je suis certain qu'en remontant dans la généalogie de bien des nobles, on tombait sur un ou une Hautval. Je jetais un regard en coin à Astéride alors qu'elle parlait d'un bâtard. Je retins un commentaire à ce sujet. Mais je n'étais pas certain que mettre un bâtard à cette place calme les ardeurs.

Quoiqu'il en soit, la seule façon de savoir était de s'adresser à son intendant et pour cela, il n'y avait pas 36 solutions : il fallait se rendre sur place, calmer les prétendants et faire le clair sur cette affaire. Je demandais alors la permission de venir, demande doublement acceptée par Hannibal qui vanta mon mérite à l'épée et par Astéride. N'étais-je pas chevalier errant, défendant les causes qui me semblaient justes? Astéride me semblait en difficultés, et j'avais envie de suivre un peu cette affaire.

- "Je vous remercie tous deux de cette marque de confiance, je suis honoré."

Astéride semblait compter énormément sur Hannibal, aussi le regardais-je et hochais-je simplement la tête pour confirmer ses dires.

Demain, nous nous mettrions en route pour rencontrer Ancenis et Olyssea.

[Terminé je pense, non? La suite là bas?]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La querelle de Hautval-L'envoyé du duc d'Erac [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La querelle de Hautval-L'envoyé du duc d'Erac [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La querelle de Hautval
» "Ou est passé la nourriture que nous avions envoyée.?"
» [Présentation] Les envoyés des valar
» Registre des courriers envoyés
» Blog de Marc Bazin: Combien d'argent pour «sauver» Haïti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché d'Erac-
Sauter vers: