AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En quête de réponses (Pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loù Scalim
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 324
Âge : 24
Date d'inscription : 12/05/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: En quête de réponses (Pv)   Ven 12 Juin 2009 - 16:17

Loù avait chevauché pendant des jours. Les premiers jours, la ville lui avait manquée. Plus de foule, plus de grand marché, il ne restait que quelque marchands ambulants et des voyageurs imprudents sur les routes. Elle était partie de Diantra sous le beau temps de la fin de l’été. Mais l’automne avait rattrapé son retard, et le vent soufflait fort ce soir. La jeune femme était exténuée. Traverser les territoires des hommes ne fut pas une mince affaire. Plusieurs fois elle avait croisées des troupes alliées qui lui avaient fortement conseiller de s’éloigner le plus possible d’Alonna, où se déroulait la plus grande partie du combat. Les Elfes Noirs avaient-ils avancé plus qu’elle ne croyait… ? D’autres essayèrent même de la convaincre d’attendre, de ne pas voyager seule. Mais Loù était bien décidée à continuer. Elle ne pouvait s’empêcher de lire et relire cette lettre, qu’elle connaissait d’ailleurs par cœur maintenant. « De notre famille, il ne reste plus que toi et ton cousin… Raphaël… Il t’attend au Comté Scalim... À toi maintenant de faire tes preuves... » disait-elle.

Une brise légère, annonçant la tombée de la nuit, caressa son visage. Le soleil avait disparu du ciel, elle devait trouver un endroit pour s’arrêter et se reposer. Par chance elle était parvenue aux portes de la ville avant que celles-ci ne ferment. Passant sans encombre devant les gardes, elle suivie ce qui semblait une des rues principales et chercha des yeux une quelconque auberge où elle pourrait passer la nuit. En apercevant l'enseigne d'une taverne, d'où s'échappait des voix gaies, et une odeur attirante, Loù ne pu résister plus longtemps. Elle descendit de Tzigane, et fit un signe à un serveur par la fenêtre, qui vînt de suite à sa rencontre. La jeune femme lui demanda s'il avait un box ou un endroit qui y ressemblerait, pour y laisser son cheval pour le reste de la soirée, ce à quoi le serveur répondit favorablement et conduit l'étalon à l'arrière de l'établissement. Loù le remercia et entra enfin.

Elle fut d'abord aveuglée par la lumière, et mis quelques temps à s'adapter. L'ambiance était chaleureuse, deux feux de cheminées étaient alimentés. La salle n'était pas complète, mais presque. Loù s'avança au comptoir où elle commanda un verre de cet alcool que sait si bien faire son peuple Elfique. Elle se dirigea ensuite vers une petite table, non loin de la cheminée principale et à côté d'une fenêtre. Elle enleva ses gants et sa cape de voyage, s'assit, son verre lui fut apporté et elle le vida tranquillement, se réchauffant à la chaleur du feu. Elle repensa à la lettre, qu’un faucon lui avait remis le matin même. Toute cette histoire était si… Troublante… Elle qui croyait être l’unique descendante d’une modeste famille, la voilà héritière d’un Comté à partager avec un cousin qu’elle n’avait jamais vu de sa vie ! Il y avait de quoi se poser des questions, et elle espérait qu’à la fin de se voyage, elle pourrait accéder aux réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Calaáth Löthfìn
Elfe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2304
Âge : 138
Date d'inscription : 22/02/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: En quête de réponses (Pv)   Lun 15 Juin 2009 - 15:47

    « Oui, Kwaÿr, je sais… Toute une journée sans bouger… J’suis désolé, vieux. »
    L’étalon pie s’ébroua tandis que Calaáth lui flattait l’encolure. Il était nerveux, passablement énervé même. Habituellement fougueux, il avait passé la journée dans un box à attendre son maître, si bien qu’il n’avait pu libérer toute son énergie qui, maintenant, débordait et le faisait piaffer d’impatience.
    « Tu m’en veux ? Bon OK… T’as pas tort », concéda l’elfe tandis que le cheval encensait avec force.
    Malgré tout, Calaáth avait eu de bonnes raisons de ne pas s’occuper de son cheval. Après la bataille, le duo avait regagné les terres elfiques, d’abord pour l’enterrement d’Arylwren, puis, aiguilloné par les rumeurs, s’était dirigé vers la capitale où, disait-on, la Gardienne de Kÿria ferait une apparition en public. Parfois les rumeurs disent vrai, et elles vont plus vite que les informations officielles, aussi Calaáth s’était-il rendu de bonne grâce à Alëandir pour voir de ses yeux ce qui allait s’y passer.
    Et il ne le regrettait pas ; aujourd’hui avait été riche en événements… Oui, mais pendant que l’elfe vagabondait dans les rues de la ville et assistait à la naissance miraculeuse du saule offert par la déesse comme signe d’espoir pour son peuple, Kwaÿr, lui, avait dû rester aux portes de la cité, dans l’une des stalles mises à la disposition des voyageurs de passage. Et, pour ce cheval aussi féru de liberté que son maître, cet enfermement avait mis ses nerfs à rude épreuve.
    « On va se trouver un coin pour la nuit, d’accord ? Je sais que tu préfèrerais repartir de suite, mais il se fait tard… et un peu plus de temps en ville, ça ne peut pas me faire de mal. »
    Tout en menant son compagnon surexcité dans les rues heureusement presque désertes à cette heure, Calaáth se fit la réflexion qu’une bonne heure de galopade au-delà des murs de la cité serait le seul remède à l’humeur massacrante du cheval. Bien… ils iraient donc faire un tour, mais pour l’instant, sa priorité était de trouver un endroit pour dormir et, surtout, loger Kwaÿr.
    Une enseigne à la taille imposante indiquait d’une manière aussi voyante que possible la fameuse « Taverne de l’Ancien », autrement dit celle qu’il connaissait le mieux de tout Alëandir. Les écuries se trouvaient derrière le bâtiment et il s’y rendit directement. Croisant un homme qui en ressortait, il lui demanda s’il restait de la place pour sa monture et, la réponse étant positive, poursuivit son chemin après avoir décliné l’offre de l’employé : il préférait s’occuper lui-même de l’étalon.
    Avec tous les visiteurs attirés par la venue de Myrhyarmen, la Gardienne, Calaáth avait de la chance qu’il reste un box de libre dans cette écurie remplie… Humant l’odeur d’autres chevaux, Kwaÿr leva la tête et dilata les naseaux, puis annonça son arrivée d’un hennissement claironnant.
    « Hé bien avec toi pour la discrétion, on repassera… » grommela l’elfe.
    Il emmena l’étalon au bout de la rangée jusqu’à la dernière place libre, à côté d’un cheval noir, bâti comme un frison ou quelque chose d’approchant, qui les regarda arriver d’un œil sombre. Soudain Kwaÿr stoppa net, fixant intensément le noir, puis soudain il lança un hennissement perçant que Calaáth eut peur d’interpréter. Oui mais voilà, les oreilles couchées en arrière, le regard méfiant et les naseaux frissonnants de colère ne laissaient guère de doute : il défiait l’équidé inconnu. Manifestement, c’était aussi un étalon et Kwaÿr, asociable et fier comme il l’était, ne supportait pas la présence d’un potentiel rival près de lui.
    *Ça promet…* pesta intérieuremenrt l’elfe.
    De la voix, il tâcha, sans succès, de calmer son cheval qui ne quittait pas l’autre étalon des yeux. Kwaÿr grattait le sol de son antérieur, de plus en plus agité, manifestant tous les signes de la colère tandis que l’autre lui aussi commençait à s’énerver dans son box.
    Soudain, l’étalon pie se cabra, arrachant sa bride des mains de Calaáth qui dut faire un bond de côté pour éviter les énormes sabots que lançait en avant le grand cheval. Et, sans autre forme de procès, Kwaÿr se jeta sur le noir.
    Ce dernier n’avait pas beaucoup d’espace pour riposter, et l'étalon pie profitait outrageusement de son avantage pour s'attaquer à son congénère. Alors que Kwaÿr faisait un pas en arrière, comme pour reprendre de l’élan, Calaáth profita de l’aubaine et se jeta sur sa bride, qu’il saisit à deux-mains avant de s’arc-bouter pour faire reculer le cheval.
    Il n’était pas bien lourd mais il avait de la force et de l’autorité ; aussi bien que l’étalon soit aveuglé par la rage, il finit par parvenir à l’éloigner de quelques mètres et lui fit tourner le dos à son adversaire.
    « Ça suffit ! »
    Il dut littéralement traîner Kwaÿr hors de l’écurie, puis retourna devant la porte de la taverne où il attacha rapidement l’étalon toujours furieux. Sur le seuil, il croisa un serveur, toujours le même, qui lui signala qu’il était interdit de stationner devant l’entrée.
    « Je sais ! » aboya Calaáth d’un ton juste assez sec pour ôter à l’homme l’envie d’ajouter quoi que ce soit.
    L’elfe pénétra dans la salle bondée et bruyante, sans se laisser captiver par les parfums pourtant attirants de l’alcool et de la nourriture.
    « S’il vous plaît… ! » lança-t-il.
    Vu l’absence d’effet de ses paroles, il se percha sur un tabouret.
    « Excusez-moi ! fit-il d’une voix forte, dominant le tumulte ambiant. Je cherche le propriétaire d’un étalon noir... ! »
Revenir en haut Aller en bas
Loù Scalim
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 324
Âge : 24
Date d'inscription : 12/05/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: En quête de réponses (Pv)   Mer 17 Juin 2009 - 12:35

Alors qu’elle repensait à son voyage jusqu’ici, une jeune homme, ou plutôt jeune Elfe vu sa carrure et ses traits fins, entra subitement dans la salle. « S’il vous plaît ! » héla t-il. Loù, stoppée dans ses rêveries, détourna le regard de son verre vide pour observer l’individu. Il était d’une beauté à la fois sévère et enfantine. De son visage émanait un charisme particulier, que Loù ne sut décrire. Pourtant, il semblait préoccupé, contrarié même. Mais personne dans la taverne ne lui avait beaucoup prêté attention, chacun étant concentré sur ses récits de mésaventures, ses plaintes ou ses ragots. D’une souplesse et d’une grâce digne d’une Elfe sylvain, il grimpa sur un tabouret proche de l’entrée pour se faire mieux entendre. « Excusez-moi ! » s’exclama t-il d’une voix plus forte. « Je cherche le propriétaire d’un étalon noir... ! »

Surprise, Loù eut un temps de réaction un peu long avant de se lever de sa chaise. Ne voyant pas d’autres réactions que la sienne dans la salle, il ne pouvait s’agir que de Tzigane. Lui était-il arrivé quelque chose ? Elle savait l’étalon fatigué du voyage, mais elle n’avait rien remarqué d’anormal, pas de blessures ou gonflement de ses membres, ses fers étaient encore bien fixés… Pourvu que ça ne soit rien de grave, espérait Loù. Son compagnon lui tenait à cœur. Elle avait fait confiance à un des serveurs pour conduire Tzigane aux écuries. Mener un cheval dans un box n’étant quand même pas si compliqué ! Surtout que l’étalon avait toujours été obéissant, du moment qu’on le respectait… Là était peut-être le problème, un voyageur imprudent aurait pût dire ou faire quelque chose de mal placé, Tzigane l’aurait prit pour lui et… Aurait voulu venger sa fierté. Les étalons étaient des chevaux à caractère, à n’en pas douter…

L’Elfe était arrivé brusquement, comme poussé par une urgence. Derrière lui, on entendit un soufflement irrité ; avec les lumières que dégageaient la taverne, la jeune femme distingua la silhouette d’un cheval, sans doutes celui de l’Elfe. Qu’avait–il pu bien se passer ? Elle se faufila d’une démarche souple parmi les tables bondées des clients pour arriver jusqu’à l’entrée. « Qu’y a-t-il ? » demanda Loù, cachant ses inquiétudes du mieux qu’elle le pouvait.. Toute son attitude montrait la sérénité, même sa voix avait gardé son calme. Ce n’était que dans son regard vif qu’on apercevait son anxiété. L’Elfe et la demi-Elfe sortirent de la grande salle afin d’être plus au calme. « Est-ce que ça va ? Vous a-t-il causé des ennuis ? » Le cheval qu’elle avait aperçu dans l’ouverture de la porte s’avérait être un bel étalon, lui aussi, à la robe pie. Il gigotait en tout sens, à priori agacé d’être attaché, et lançait fréquemment des regards vers les écuries, comme s’il voulait y retourner.

L’imagination fertile de Loù l’ayant amener à des hypothèses alarmantes, elle prit la direction des écuries sans attendre la réponse de l’Elfe, qui, elle l’espérait la suivrait pour l’éclairer sur ce qui s’était passé. Elle entra dans le bâtiment aux odeurs familières et chercha son compagnon des yeux. Il avait été placé au bout de l’allée. Elle s’avança jusqu’à lui, réjouie qu’il n’ait rien. Cependant il avait un comportement menaçant. Lui faisant confiance, Loù s’approcha et l’étalon se calma sous ses caresses. Sa monture apaisée, la jeune femme se retourna pour faire face à l’Elfe qui l’avait suivi, en attente d’explications.
Revenir en haut Aller en bas
Calaáth Löthfìn
Elfe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2304
Âge : 138
Date d'inscription : 22/02/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: En quête de réponses (Pv)   Mer 17 Juin 2009 - 17:52

    Juché sur son tabouret à la stabilité toute relative, Calaáth balaya la salle du regard. Pendant qu’il avait parlé, quelques visages sans expression s’étaient tournés vers lui, mais nul n’avait paru se sentir concerné par son appel… Pourtant, le possesseur de cet étalon était forcément dans la taverne !
    Enfin, il capta un mouvement et vit une jeune femme brune se lever. Serait-ce donc elle ? Alors qu’elle se dirigeait vers la porte, il sauta de son perchoir improvisé et la rejoignit.
    « Qu’y a-t-il ? » lui demanda-t-elle d’un ton calme.
    Toutefois, les lumières de la salle jetaient dans ses yeux d’ambre un éclat vaguement inquiet.
    Il ne répondit pas tout de suite et avec un accord tacite, ils sortirent tous les deux, quittant le bruit et l’ambiance enfumée de la salle pour rejoindre la fraîche obscurité de la nuit. Voyant son cavalier revenir, Kwaÿr s’ébroua bruyamment tandis que la jeune femme reprenait :
    « Est-ce que ça va ? Vous a-t-il causé des ennuis ? »
    Calaáth sentit le coin de ses lèvres se retrousser en un vague sourire amusé.
    « À priori, ce serait plutôt l’inverse… » murmura-t-il tandis que, sans l’écouter, l’inconnue se dirigeait vivement vers les écuries.
    L’elfe se tourna vers son cheval, apparemment incapable de tenir en place.
    « Chuut… susurra-t-il pour tâcher de l’apaiser. Reste tranquille… Je n’en ai pas pour longtemps. »
    Tout en parlant, il glissa sa main sous l’opulente crinière, caressant l’étalon du plat de la paume. Puis, il se détourna et prit lui aussi la direction de l’écurie.
    La jeune femme avait rejoint l’étalon noir qui paraissait à peu près calmé maintenant. Calaáth croisa son regard et sentit qu’elle attendait qu’il parle.
    « À vrai dire, c’est plutôt nous qui lui avons causé des ennuis… » fit-il.
    Il observa un instant le cheval, puis demanda à sa propriétaire :
    « Il n’est pas blessé, au moins ? Kwaÿr –mon cheval- est assez… agressif quand il s’y met, et il n’a apparemment pas beaucoup apprécié la perspective d’avoir un autre étalon pour voisin de box… »
    Il secoua la tête avec résignation.
    « Donc il n’a rien trouvé de plus pacifique que de lui sauter dessus… Je suis vraiment désolé, je l’ai éloigné maintenant. »
    Ce qui n’était qu’une solution provisoire, mais bon.
    L’obscurité ambiante ne diminuant en rien la vision de l’elfe, il étudia rapidement son interlocutrice. Elle avait un visage dont les traits avaient une finesse typiquement elfique, encadré par des cheveux brun clair, et des yeux dont il avait déjà remarqué la teinte rare. Toutefois, sa silhouette, moins filiforme que celle d’une elfe, laissait supposer qu’une partie de sang humain coulait dans ses veines.
    « Excusez-moi… »
    Calaáth se tourna d'un bloc vers l’elfe qui venait d’arriver, un autre employé de la taverne à en juger par ses vêtements.
    « C’est votre cheval, devant la porte ?
    - Oui, je sais, c’est interdit de l’attacher là, répondit Calaáth avec une infinie tranquillité.
    - Donc, pourriez-vous l…
    - Non, là, je ne peux pas », l’interrompit-il avec une amabilité désarmante.
    D’ailleurs à en juger par l’expression du serveur, ce dernier qui n’était pas de très bonne humeur avait tout de même été réduit au silence par le sourire de Calaáth. Celui-ci, après avoir jeté un long regard sans ciller à l’elfe jusqu’à ce qu’il tourne les talons, réduit à l’impuissance, se tourna vers la jeune femme.
    « Ça m’embête de vous demander ça, mais… est-ce que vous pourriez décaler votre cheval d’un box ? Avec un congénère entre eux, il ne devrait plus y avoir de problèmes avec Kwaÿr… »
Revenir en haut Aller en bas
Loù Scalim
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 324
Âge : 24
Date d'inscription : 12/05/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: En quête de réponses (Pv)   Ven 19 Juin 2009 - 10:46

L’elfe était arrivé derrière elle. Voyant que Loù s’était retournée pour lui faire face et le regardait, il s’exprima d’un ton au début presque gêné. « À vrai dire, c’est plutôt nous qui lui avons causé des ennuis… » dit-il. Nous ? Loù, intriguée, ne répondit pas. « Il n’est pas blessé, au moins ? » demanda son interlocuteur. « Kwaÿr - mon cheval - est assez… agressif quand il s’y met, et il n’a apparemment pas beaucoup apprécié la perspective d’avoir un autre étalon pour voisin de box… Donc il n’a rien trouvé de plus pacifique que de lui sauter dessus… » Tzigane était un cheval calme, doux, affectueux avec Loù, et généralement pas hostile aux autres chevaux. Mais lui aussi était un étalon, avec sa fierté. Il n’avait pas dû être très accueillant face à l’arrivée d’un éventuel rival à ses côtés. Peut-être l’avait-il provoqué ? Et le beau pie l’aurait mal pris. *Ah les mâles, tous les mêmes… !* songea Loù, riant intérieurement.

Tout en écoutant l’Elfe, Loù ouvrit la porte du box, et passa sa main sur les différentes parties du corps de son compagnon potentiellement atteintes par l'attaque de l’autre étalon. Mais Tzigane n’avait manifestement aucune anomalie. Il a dû éviter le choc du mieux possible, dans l’espace confiné que lui donnait son box. « Non il n’a rien, heureusement », fit la jeune femme. « Je suis vraiment désolé, je l’ai éloigné maintenant. » L’Elfe avait l’air sincère. Il ne se doutait sûrement pas de la réaction de sa monture. « Ne le soyez pas, c’est votre cheval le responsable, pas vous il me semble, à moins que vous l’ayez dressé à des fins offensives, ce dont je doute fort » ajouta t-elle dans un sourire amical. L’inquiétude qui s’était introduite dans son esprit avait totalement disparu.

Interrompant ces amabilités, le même employé de la taverne qui s’était chargé de Tzigane entra dans l’écurie. « Excusez-moi… » appela t-il. Loù l’avait vu arrivé mais pas l’Elfe qui lui tournait le dos et se retourna brusquement. « C’est votre cheval, devant la porte ? » Du tac au tac, l’Elfe qui semblait lassé, mais avec une tranquillité inattendue répliqua :
« - Oui, je sais, c’est interdit de l’attacher là.
- Donc, pourriez-vous l…
- Non, là, je ne peux pas », riposta t-il toujours aussi sérieusement, mais avec dans sa voix un quelque chose qui incitait au silence. Durant un court instant, personne ne bougea, l'atmosphère était tendue, puis le serveur, sans un mot, dit demi-tour.

Se retournant encore une fois, une expression embêtée contredisant son allure sûre de soit, l’Elfe demanda : « Ça m’embête de vous demander ça, mais… Est-ce que vous pourriez décaler votre cheval d’un box ? Avec un congénère entre eux, il ne devrait plus y avoir de problème avec Kwaÿr… » Dans un large sourire, Loù déclara « Évidemment ! Allez donc chercher… Kwaÿr c’est bien cela ? Pendant que je m’occupe de Tzigane. » Ce qui s’était dit fut chose faite, et bientôt les deux étalons furent chacun soigneusement placé dans deux box séparés pas un troisième, pour l’instant vide, entre eux, non sans avoir partagé quelques regards noirs, deux-trois piaffements et un hennissement furieux de Kwaÿr.

Une fois la porte du box loquée, Loù se retourna, s’y adossa et, tout en souriant, s’exclama, soulagée : « Il n’est pas toujours facile, mais je l’aime quand même, ce garnement. Disons que ses défauts lui donnent du charme. » Songeuse, elle se tut un moment, puis s’avança vers l’Elfe. « Permettez-moi de me présenter, je suis Loù Scalim, messagère à ses heures et… Disons, en quête de réponse pour l’instant. » Hésitant un peu, elle fini par ajouter : « … Voudriez-vous boire un verre bien mérité, en ma compagnie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Calaáth Löthfìn
Elfe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2304
Âge : 138
Date d'inscription : 22/02/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: En quête de réponses (Pv)   Lun 22 Juin 2009 - 11:40

    Pour quelqu’un dont le cheval avait été agressé sans raison, la jeune femme s’avérait étonnament sympathique et conciliante. Elle accepta volontiers de déplacer sa monture, et Calaáth de son côté retourna à l’entrée de la taverne. C’est le serveur allait être content, Kwaÿr ne le dérangerait plus… !
    L’étalon pie non plus, d’ailleurs, ne fut pas fâché d’être détaché. Il en profita pour bondir en avant, manquant déboîter l’épaule de son propriétaire qui le réprimanda sans beaucoup de conviction avant de le mener dans l’écurie. En voyant Tzigane, Kwaÿr stoppa et coucha les oreilles, menaçant. Calaáth se mit à lui parler en elfique, à mi-voix, proférant des paroles apaisantes pour le distraire de la vue de son rival.
    Dans un concert de claquements de sabots sonores frappant le sol en dur, les deux étalons finirent enfin par intégrer chacun un box, non sans quelques vaines tentatives de Kwaÿr pour provoquer l’étalon noir.
    « Non mais dis ! » protesta fermement Calaáth alors que son cheval lançait un hennissement colérique.
    Heureusement que Tzigane était plutôt du genre gentil… D’autres –comme Kwaÿr…-, plus susceptibles, auraient déjà riposté et relevé le défi !
    Enfin, l’elfe referma la porte du box derrière son « monstre » qui lui donna un petit coup de nez alors qu’il verrouillait le loquet.
    « Vouii, mon vieux, on ira faire un tour dehors … » soupira-t-il.
    Il passa une main sur le front de Kwaÿr, repoussant le toupet fait de crins blancs et fauves.
    « Il n’est pas toujours facile, mais je l’aime quand même, ce garnement. Disons que ses défauts lui donnent du charme. »
    Se tournant vers la demi-elfe, Calaáth répondit en souriant :
    « Oui, je vois exactement ce que vous voulez dire ! Moi aussi je l’aime, ma "sale bête"… »
    Il gratouilla affectueusement le chanfrein de l’étalon pie.
    La jeune femme se présenta alors sous le nom de Loù Scalim.
    « Enchanté… Je m’appelle Calaáth Löthfìn.
    - Voudriez-vous boire un verre bien mérité, en ma compagnie ? reprit la demi-elfe après une brève pause.
    - Je ne suis pas sûr qu’il soit bien mérité, mais… Oui, volontiers », aquiesça-t-il de bon cœur.
    Il n’était pas contre un peu de compagnie, pour changer. Ce n’est pas que Kwaÿr n’était pas un agréable compagnon de route, mais, disons qu’il manquait un peu de conversation…
    L’elfe jeta un coup d’œil dans le box pour s’assurer que son cheval avait assez d’eau et de fourrage, puis, avec Loù, il retourna dans la salle chauffée de la taverne. Ils s’installèrent à une table libre, et Calaáth s’arrangea pour se placer de manière à voir la porte et une bonne partie de la pièce –au cas où, hein. Les bonnes vieilles habitudes de prudence restent tenaces et d’ailleurs c’est un peu la moindre des choses si l’on aspire à une certaine espérance de vie…
    Balayant les alentours d’un coup d’œil panoramique, Calaáth observa sans s’attarder sur rien de particulier la salle éclairée par un bon feu ronflant et quelques torches, peuplée d’elfes dont la plupart trinquaient joyeusement et échangeaient des plaisanteries de toutes sortes.
    Appuyant ses coudes sur l’épais panneau de bois de la table, Calaáth posa son regard asymétrique sur Loù tandis que les dernières paroles de l ;a jeune femme lui revenaient en mémoire.
    « Vous disiez être en quête de réponses ? » demanda-t-il, sans hausser la voix malgré le volume sonore des conversations environnantes.
    Presqu’aussitôt, il ajouta :
    « Enfin, je ne voudrais pas me mêler de ce qui ne me regarde pas… Si vous me trouvez indiscret vous n’êtes pas obligée de me répondre. »
    Ce disant, il esquissa un sourire.
    Là-dessus, le serveur fit son apparition pour s’enquérir de ce qu’ils désiraient boire. L’employé fit très vite le lien entre l’elfe blond et le propriétaire du cheval qui avait « squatté » l’entrée, et en s’apercevant qu’il était reconnu, Calaáth lui adressa un sourire aimable avant de se tourner vers Loù.
    « Que désirez-vous boire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En quête de réponses (Pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 
En quête de réponses (Pv)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REGLES] : Questions/Réponses.
» Questions/Réponses : Event : Le vieux continent
» Vos Questions, Nos réponses !
» Questions -> Réponses
» Les réponses sages de Rosy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Alëandir :: Alëandir-
Sauter vers: