Partagez
 

 Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur]

Aller en bas 
AuteurMessage
Argrym Sogrimar
Nain
Argrym Sogrimar

Nombre de messages : 15
Âge : 49
Date d'inscription : 25/06/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur] Empty
MessageSujet: Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur]   Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur] I_icon_minitimeJeu 25 Juin 2009 - 12:12

Nom/Prénom : Argrym Sogrimar
Âge : Cent soixante et onze années.
Sexe : Mâle.
Race : Nain.
Particularité :

Alignement : Neutre.
Métier : Prêtre de Néra / Grand-Veneur
Classe d'arme : Corps à corps et à distance.

Équipement : Argrym, en tant que grand-veneur, monte un dragon nain, plus connu sous le nom de wyvern. Souvent sur le dos de cette bestiole terrifiante, il porte sur lui une armure complète faite dans l'un de ces alliages si puissants qui font la fierté des nains. Ce harnois, récompense offerte à Argrym par un maître forgeron d'Almion, est gravée de diverses runes qui lui accordent la légèreté d'une plume. A cette armure inestimable s'ajoute une collection d'armes à en faire pâlir un arsenal. Comme de nombreux grand-veneurs, Argrym affectionne la grand'lance, immense pique qu'il déploie lors d'un duel avec un autre veneur ou pour empaler quelque monstre à la carapace trop coriace. Vient s'ajouter à cela un puissant marteau nain à deux mains et une masse d'armes qui, elle aussi, fut enchantée par le forgeron, lequel grava la même glyphe que sur l'armure.

En tant que bon chasseur, Argrym dispose également de deux arbalètres naines, connues pour leur manque d'efficacité dans les grandes distances et leur mécanisme permettant à une arbalète de tirer jusqu'à huit carreaux d'affilée. Celles d'Argrym ne crachent que six carreaux seulement. Le veneur dispose également de nombreux trophées de guerre, des armes qu'il n'utilise jamais mais que ses malheureux sous-fifres doivent se coltiner durant les voyages.

Description physique : Argrym en impose. Plutôt grand pour un nain, d'une robustesse qui fit sa légende, ce seigneur des airs a su prouver à de nombreuses reprises que l'opiniâtreté nanesque n'était pas qu'une légende. Affecté pendant toute sa jeunesse par la maladie, considéré comme un nain chétif d'une nature débile par son père, qui était pourtant un grand prêtre ouvert aux influences des étrangers et à la pitié que l'on retrouve assez peu dans la dure race des montagnes, il fut un enfant faiblard, tancé par ses camarades et admonesté par ses mère et tantes, qui voyaient en lui un cadavre en puissance.

Et pourtant, il grandit de corps comme d'esprit, habité par une flamme qui sut consummer les fièvres, les grippes et autres manifestations de la mort. Fort d'avoir fleureté avec Tari, le jeune nain est quelqu'un de différent, qui, dans la digne tradition de la caste religieuse, n'hésitait pas à se mortifier et à jeûner. Malgré une jeunesse somme toute difficile, le nain devint robuste, endurant. Le travail du corps revêtait pour lui une importance cruciale. C'était en cultivant la chair qu'il pouvait détacher son esprit de sa nature mortelle, qu'il pouvait écarter le spectre de la Mort.

D'une corpulence considérable mais assez banale pour les nains, trapus par nature, son visage est le symbole même de la face nanesque. Plutôt laid, assez gras, son visage peut refléter une joie sauvage et grossière comme une cruauté barbare. Contrairement à certains de ses frères, Argrym ne cache pas ses émotions, et son faciès n'a rien d'un bloc de granit qu'on aurait sculpté dans une expression unique. Son nez tire sur le rouge tandis que son crâne a chassé depuis longtemps sa longue et hirsute toison noire, qui alla se loger sur ses joues et menton du grand-veneur, couvrant son cou d'une cascade noire parsemée de cheveux blancs, lesquels rappellent aux puceaux de trente ans que le chasseur a déjà bien vécu.

Description mentale : Profondément dégoûté par le mode de vie des nains troglodytes, constitués en castes et vivant en vase clos, Argrym a développé une personnalité indépendante et un certain esprit critique vis-à-vis de sa race. Détestant les conventions, les titres et les rangs, le grand-veneur se contente d'être un indépendant, vivant sa vie pour tuer les créatures de Briessa et les créatures qui oseraient se mettre sur son passage. Méprisant la richesse, qu'il considère comme la manifestation de la décadence de sa civilisation, il la recherche pourtant ardemment. En effet, une compagnie de grands-veneurs, ça s'entretient, et payer nourriture, soldes et fourrage n'est pas peu cher, aussi Argrym est-il toujoursà la recherche d'un moyen de subsistance, tant qu'il n'a pas à se salir les mains dans une tâche ingrate, comme piocher dans une mine ou obéir aux ordres d'un seigneur nain.

Influencé par son passé de prêtre, il cherche cependant à aider la populace qui le désire, soit en tuant les monstres qui rôdent, soit en soignant les diverses blessures que peut subir un mineur, un bûcheron ou un paysan. Cependant, s'il est un suivant de Néra, il ne suis pas le dogme elfique de la déesse, et son lien avec une Wyvern empêche sa main de trembler lorsqu'il se doit de combattre une bestiole ou un ennemi.

Histoire : Argrym a été profondément marqué par sa maladie et l'atmosphère religieuse qui inondait perpétuellement le feu familial. Fils d'un prêtre de Néra, il se destina, du fait de la faiblesse que provoquaient ses maladies, à suivre la voie paternelle, plus par dépit que par choix. Après une jeunesse solitaire où, cloué au lit, Argrym combattait les épreuves que les Cinq lui envoyaient, priant et comtemplant les miracles de Néra. Il débuta sa prêtrise, enfermé dans un cloître avec une autre poignée de nains. La plupart étaient eux aussi faibles, d'autres cherchaient dans le sacerdoce à éviter une vie de la labeur dans le siècle. Après un parcours rapide où Argrym s'illustrait par son manque de sociabilité et l'obstination qu'il convertissait en foi, il entra dans les faveurs du père du cloître, qui l'aida à trouver sa voie. En vain.

Une fois fait prêtre, Argrym fut nommé gouverneur dans l'une des cités d'Almion, comme cela arrivait souvent pour les prêtres. En effet, les prêtres étaient avant tout des lettrés, des administrateurs intègres, débarrassés du vice de la cupidité et vénérant l'ordre royal. Du moins c'était l'image que l'on se faisait d'eux et qu'Argrym intériorisait avec fierté. Il sortait pour la première fois du temple, s'ouvrait enfin à une société qu'il avait vécu par des traités de nains morts il y a des siècles, des discours des moines et des lisses images que les nains se faisaient d'eux-mêmes. Son expérience politique le fit rapidement déchanter.

Gouverneur, il découvrit rapidement l'avidité des prêtres, dissimulée derrière le voile de la religion, la folie furieuse qui habitaient les familles naines, gaspillant l'obstination proverbiale de leur race dans des vengeances aussi vieilles qu'absurdes. Il n'était pas de place pour le pardon ou l'oubli. Plus que tout, la société naine lui semblait fort terne, empêtrée dans un alcoolisme généralisé qui soulignait le désespoir de sa race. Longtemps traqués par les prédateurs de l'extérieurs, désavantagés par leur constitution, les nains s'étaient enfermés dans des cavernes, vivant dans les ténèbres, creusant la terre au lieu de vaincre la nature, niant leur nature première pour s'enfoncer toujours plus loin dans les souterrains de villes à jamais nocturnes.

Sa race souffrait, mourait, sacrifiait au nom d'une peur qui était devenue normale depuis des siècles. Mais pour le pauvre Argrym, qui n'avait jamais intériorisé cette résignation honteuse, les choses paraissaient noires, mortes. Tout n'était que refuge et caches, hypocrisie et désespoir voilé. Un jour, il déserta son poste, rejoignant la surface. Vivant de ci de là, aidant les autres nains, ces nains qui vivaient dans les plaines et à la surface, il découvrit que sa race avait évolué, et qu'en de nombreux endroit, des villages s'étaient formés, à l'air libre. L'influence humaine et l'accroissement des nains y avaient joué un rôle important, et cela se ressentait dans la hiérarchie, plus souple, et l'habitat créé.

Simple prêtre itinérant, il vagabondait, suivant parfois ces paysans nains sans demeure, qui vivaient des travaux de force que nécessitaient les travaux agricoles ou le bûcheronnage. Pendant vingt ans, il aidait à panser les plaies et à guérir les blessures, jusqu'au jour où il fit la rencontre d'un groupe de veneurs.

Dans les montagnes sauvages du royaume nanesque, les créatures pullulent, sauvages et nombreuses. Cela explique en partie la méfiance des nains à l'égard de la surface, où Briessa, déesse de la mort comme de la nature, régnait en maîtresse et trouvait dans sa double nature sa pertinence la plus grande. Longtemps traqués par les trolls, les nains décidèrent de se cloîtrer, protégeant chèrement des forteresses puissantes enfoncées dans les montagnes. Mais s'ils se défendaient des attaques, jamais ils ne tentèrent vraiment de conquérir la nature, de la dresser, de la domestiquer.

Les nains qui sortaient hors les murs étaient des bûcherons, caste fort mystérieuse et mal intégrée au reste de la société, et les grands-veneurs, caste ancienne qui n'en est pas une. Les veneurs, ou chasseurs, ont longtemps été le bras armé des nains, traquant les traqueurs. D'abord simples expéditions visant à épurer les cavernes où une colonie devait s'installer, les grands-veneurs sont les premiers guerriers nains, combattant non pas leurs semblables, mais les créatures de Briessa. Bientôt, ils se formèrent en groupes attachés à un lieu, puis en de petites troupes indépendantes arpentant les alentours des cités troglodytes ou les villages. Une forte culture se forgea autour de cette classe, qui accueillait tous les nains qui n'avaient pas peur de mourir dans les pires souffrances.

Mais la société évolua, et lorsque la race cessa de croître, lorsque les grottes cessèrent d'être l'antre des monstres les plus infâmes, les veneurs laissèrent place aux guerriers, qui précipitèrent la chute de ces troupes, jugées trop indépendantes par des seigneurs attachés à leur charge et à des populations craignant l'instabilité que provoquait l'arrivée d'une compagnie de veneurs. Ces derniers, en effet, n'ont pas tardé à accueillir la lie de la société nanesque, perdant ainsi de son lustre. Lorsque les monstres se faisaient rare, il arrivait que des troupes se laissent aller au pillage de villages nains, profitant de l'immensité du royaume et de leur liberté de mouvement considérable.

Exalté par cette vie libre et pauvre, Argrym ne tarda pas à rejoindre l'une de ces compagnies, servant de physicien, homme hautement requis pour l'activité de traque. Il soignait puis combattait avec les veneurs l'engeance de Briessa, protégeant les siens et vivotant des récompenses qu'offraient les anciens pour les services rendus par les chasseurs. Mais il ne croisa son destin que bien plus tard, lorsqu'il était alors un nain fait, fort de ses cent vingt ans.

C'était dans un village de Basse-Virné. Tout y était mort. Les maisons elles-mêmes avaient été saccagées, et des murs de pierre entiers avaient fondu sous l'effet de quelque acide puissant. Les cadavres de frères et de soeurs jonchaient le sol, les entrailles à l'air, le visage défiguré. "Une horde de Wyvern a mal vécu l'hiver", souffla un des compagnons d'Argrym à son oreille. C'était le cas de le dire. Les dragons nains avaient ravagé un village d'une centaine d'âme, ne laissant derrière eux que des restes, des souvenirs et une bile capable de ronger le plus pur des aciers.

On retrouva la horde quelques lieues plus loin, dans une grotte qui avait été elle aussi habitée par des frères. Enfin, ce fut plutôt la horde qui les retrouva, car dans l'instant où les nains commencèrent à élaborer quelque plan pour exterminer cette famille par trop agressive, les Wyvern se jetaient sur eux, déchiquetant en trois souffles la centaine d'hommes qui constituait la compagnie. Tombés à terre, les nains criaient, brûlés par l'acide craché par les immondes créatures, qui déjà s'amusaient avec les survivants. Argrym n'avait été la victime que d'éclaboussures secondaires, et seuls quelques gouttes du venin arrivèrent à traverser sa lourde armure. Capturé par les wyvern, il fut emmené dans leur nid, où déjà l'engeance de ces monstres s'abattait sur ses compagnons d'armes.

Il fut mis en face d'une wyvern qui lui parut encore plus grosse et agressive que ses congénères. Priant une dernière fois Néra, il saisit une branche de bois mort qui traînait là et se promit de finir sa vie dignement. Hélas ! La Wyvern s'amusa avec lui pendant des jours, empêchant ses frères jaloux de sa nourriture encore chaude de l'approcher, l'enveloppant parfois sous ses ailes. Argrym tenta bien quelques passes, mais toujours la Wyvern l'évitait, exultant et criant un de ces cris stridents. Il fallut des jours à Argrym pour comprendre que le dragon nain ne lui voulait pas de mal.

Se tissa alors une relation profonde entre les deux êtres, qui partirent à la conquête du monde pendant des décennies. Fort de ce lien avec une créature aussi terrifiante, Argrym ne tarda pas à réunir une nouvelle compagnie de grands-veneurs, réunissant plus d'une quinzaine de grands-veneurs chevauchant des Wyverns. Constituée d'une centaine de nains, la compagnie ne tarda pas à se faire une réputation, tant de chasseurs que de pillards redoutés.



~~~~~

Comment trouves-tu le forum ? : Très bleu !
Comment as-tu connu le forum ? : Un ami.
Crédit avatar et signature (lien vers l'image d'origine et nom de l'artiste dans la mesure du possible) : Avatar de Kingmong
Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
Trystan de Diantra

Nombre de messages : 4737
Âge : 35
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur] Empty
MessageSujet: Re: Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur]   Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur] I_icon_minitimeDim 28 Juin 2009 - 15:24

Bonjour et bienvenue =)

Alors, je ne vois rien à redire à ta fiche, par contre, au vu de ta bestiole, il serait préférable d'aller la faire valider dans le bestiaire, ainsi que votre rencontre, avant que je ne valide la fiche Wink
Pour présenter ta bestiole, c'est là : http://miradelphia.forumpro.fr/bestiaire-f69/

En tous cas, jolie fiche, émaillée de références au BG, c'est appréciable =)
Revenir en haut Aller en bas
Argrym Sogrimar
Nain
Argrym Sogrimar

Nombre de messages : 15
Âge : 49
Date d'inscription : 25/06/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur] Empty
MessageSujet: Re: Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur]   Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur] I_icon_minitimeDim 28 Juin 2009 - 17:03

Hop, c'est fait. Je vais attendre qu'on valide la fiche de ma bête, donc. Merci Trystan.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
Trystan de Diantra

Nombre de messages : 4737
Âge : 35
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur] Empty
MessageSujet: Re: Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur]   Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur] I_icon_minitimeVen 3 Juil 2009 - 9:01

La bêbête étant validée, à toi!

Like a Star @ heaven Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref, que du bonheur !
Like a Star @ heaven Inventaire ~ Pour suivre ton évolution {obligatoire}.
Like a Star @ heaven Le comptoir ~ Pour créer ton compte en banque et gérer l'argent que tu gagnes / que tu dépenses^^
Et enfin, si tu as des question, n'hésites surtout pas à demander de l'aide à un parrain, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie créée à cet effet.
Like a Star @ heaven N'oublie pas de lire les règles sur la Magie divine, de choisir tes sorts, de les réclamer dans la partie Demande et de les entreposer dans l'Inventaire

Bon jeu Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ambro
Ancien
Ancien
Ambro

Nombre de messages : 3560
Âge : 31
Date d'inscription : 08/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  150 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur] Empty
MessageSujet: Re: Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur]   Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur] I_icon_minitimeVen 3 Juil 2009 - 12:37

Bienvenue à toi amis et frère nain !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur] Empty
MessageSujet: Re: Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur]   Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Argrym Sogrimar [Prêtre de Néra & Grand Veneur]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Hentaï] Le Grand Jeu
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]
» [UploadHero] Le Grand bazar [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes :: Nains-
Sauter vers: