AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mort du baron...[PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pearla d'Alonna
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 161
Âge : 20
Date d'inscription : 30/04/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Mort du baron...[PV]   Ven 3 Juil 2009 - 12:14

Dinant en compagnie de son épouse, Edward ressentit un drôle de pressentiment, en effet il sut qu'un évènement terrible aller se produire à Alonna. Mais ne songea à aucun moment à un assassina. Avec le temps, il avait apprit à ne pas se fier à un simple pressentiment, alors il décida de ne rien dire à Pearla, mais par prudence il entreprit d'aller prendre le premier tour de garde après le dîner. Il jeta un regard discret vers la grande fenêtre, et pour la première fois remarqua le calme d'Alonna, la nuit était tomber sur la baronnie, depuis déjà quelques temps. Il prit soin de finir son assiette et son ver de vin, avant de se retirer en annonçant à son épouse:

-Je dois régler une petit affaire, je te souhaite une bonne nuit.

La baronne se contenta de finir son assiette légèrement inquiète sans lui répondre, cela était très rare qu'il règle ses "petites affaires" alors que la nuit est tombée, elle se douta de quelque chose mais n'en dit rien, de toute façon une réplique devenait inutile, lorsqu'il prend une décision, on ne peut lui faire changer d'avis. D'ailleurs Edward, avait déjà tourner les talons, et se hâta de faire un petit détour vers la salle d'arme, où il prit son armure, orner du blason d'Alonna, et de quelques pierres précieuse, l'enfilant rapidement, et portant toujours ses armes sur lui, il n'eut plus qu'à aller sceller sa monture. Une fois arrivée à l'écurie, il sortit sa jument qui de nature endurante et courageuse convient parfaitement pour les longues distances ainsi que pour les lourdes charges. Celle-ci est aussi capable d'aller très vite lorsqu'elle est lancée au galop. Il la scella rapidement, et monta sur sa monture. Ensuite la lançant au galop vers les portes de la baronnie, pour prévenir les gardes de ce qu'il avait entreprit de faire, il y parvint rapidement. Une fois arriver devant ses gardes, ceux-ci se courbèrent respectueusement, lorsqu'ils le reconnurent, le baron prit alors la parole:

-J'effectuerai moi même le premier tour de garde.

N'attendant aucune réponse ou réplique, Edward, repartit pour effectuer sa ronde, ne laissant pas au soldat le temps de dire quoi que ce soit, ils furent un peu étonné du comportement de leur baron, en effet en temps normal il prenait le temps pour chaque chose, haussant les épaules, il se concentrèrent sur leur tâches respectif. Edward ralentit sa monture, qui sur le coup se cabra, mais il n'eut pas de mal à reprendre le contrôle, et avança au trot, scrutant chaque recoin, la baronnie commençait à se vider de sa populace, en effet comme il se faisait tard, chaque paysan, rentrer chez lui, cela avantager Edward, car c'était plus pratique de repérer un intrus, lorsque la foule est disperser. Procédant ainsi pendant une heure, il commencer à se dire qu'il avait eut tort de se fier à ses pressentiments, lorsqu'il entendit des bruits de pas, précipité, et des craquements de branche, il fit volte face scrutant la forêt, attendant qu'un homme ou qu'une créature en sorte, patiemment.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brisingr.forumactif.org
Jaynes
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 48
Âge : 25
Date d'inscription : 11/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Mort du baron...[PV]   Ven 3 Juil 2009 - 15:19

Jaynes trainait en Alonna, il était venu se réfugié ici après avoir torturé la demie dans les plaines d'Atral. Une petit chaumière dans les bois l'abritait pour un petit moment. Il avait toujours eut une dent contre les barons d'Alonna, d'ailleurs une dent contre tout les nobles en général.

La forêt était sombre lors de cette douce nuit, douce et agréable, un léger vent venant du nord venait secouer les arbres avec légèreté. Le vent souffler doucement laissant entendre un léger sifflement comme une rumeur venu de lointaine contrée pour souffler ici des mystères incompréhensible.

Le bandit était sensible à la nature, l'une des rares aspect sensible de sa personnalité, le mystère et la mélancolie présente dans les arbres et plantes éveillait en lui bien des souvenirs et des pensées, comme la nuit réveille la peur.

A ses cotés son frère Fried, et ses deux cousins marchaient du même pas, léger et délicat. Tout les quatre étaient des oiseaux de nuit, insomniaque, ils passaient beaucoup de temps à se promener dans la nuit, en parlant du passé, et de leur anciennes aventures, des temps nostalgiques.

Mais le hasard décida que cette nuit ne serait pas qu'une nuit de souvenir et de conversation, un cavalier arrivait sur la route, portant armure et tout le tralala des chevaliers, un guerrier sans nul doute. Heureusement, Jaynes ne se séparait jamais de ses armes, ses dagues de lancées toujours à sa ceinture près à être lancé, et sa rapière se balançant au gré des avancés de son maître.

Fried, Bertrand et Louis portaient tous des longs poignards ainsi que des arbalètes. Pour une embuscade rien de mieux, mais cette nuit là, le quatro n'était pas d'humeur à tuer, quoiqu'il n'y ai pas vraiment besoin d'humeur pour cela mais juste d'un elfe ou d'un riche.

Le nouvel arrivant dut les entendre car il fit volte-face et attendait de voir qui arrivait. Jaynes arrêta la marche en réfléchissant au meilleur moyen de l'éviter: Aucun. Soit ils partaient en arrière mais le cavalier pourrait les poursuivent, soit ils attendaient ici et lui tendaient une embuscade, ou alors.. oui Jaynes ferait ça.

-Les gars attendez ici, gardez l'arme au poing on sait jamais.

Jaynes sortit de l'obscurité du bois, en marchant tranquillement, il essuya sa pomme d'un revers de sa manche avant de croquer dedans délicatement. Le jus coula le long de sa bouche et des ses doigts qu'il essuya sur son pantalon.

-Bonjour messire cavalier, que faites vous donc ici si tard la nuit, messager nocturne?
Revenir en haut Aller en bas
Pearla d'Alonna
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 161
Âge : 20
Date d'inscription : 30/04/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Mort du baron...[PV]   Ven 3 Juil 2009 - 16:46

Edward attendit quelques minutes de plus, avant qu'un homme sorte enfin des bois, ce-dernier avait un visage doux, ses traits étaient fin et ses yeux étaient d'un bleu très clair et pénétrants, il avait tout d'un homme innocent, sans embrouilles, mais le baron avait apprit à ne pas se fier aux apparences. Puis il prit la parole, à son grand étonnement, il ne fit aucune révérence, et ne semblait pas connaître son identité, Edward, en conclut sans trop de mal qu'il n'était pas d'Alonna:

-Bonjour messire cavalier, que faites vous donc ici si tard la nuit, messager nocturne?

Comme pouvait-on osait le confondre ainsi avec un simple messager, rien que pour cela il devrait le châtié. Il eut un regard sévère à l'adresse de son interlocuteur, tout en se demandant qu'elle inconscient pouvait daigner ne pas connaître son identité, restant sur sa monture qui ne cessait de se cabrer, comme si quelque chose l'effrayait dans la forêt, après quelques secondes, Edward, parvint à maîtriser sa jument, et répondit à l'inconnu, d'une voix calme et posée:

-Sachez que je suis le baron d'Alonna. Et je vous demanderez de bien vouloir vous identifiez!

Cela était plus un ordre qu'une demande. Il pausa sa main sur le pommeau de son épée par simple prudence, et attendit la réponse de l'homme, tout en décidant de ne pas prévenir ses soldats pour le moment, ne jugeant pas utile qu'ils se déplacent pour un seul homme. D'ailleurs les talents d'Edward à l'épée étaient irréprochables, il s'avérait être un combattant hors paix au combat singulier. Ne laissant par vraiment le temps à l'homme de répondre, il rajouta:

-Permettez moi de vous prévenir que les rues d'Alonna ne sont pas sûr, en particuliers ces derniers temps, alors voyez-vous je vous retourne la question, que faites-vous dans la forêt à une heure aussi tardive?

Il posa sur lui un regard neutre, attendant de voir ce qu'il avait à dire pour sa défense. Cela lui semblait bien étrange qu'un homme se balade dans la forêt seul, du moins c'est ce qu'il croyait, le soir, et qu'il ne reconnaisse pas le propre baron d'Alonna, quelque chose lui disait que cet homme là n'était pas nette. Mais comme à son habitude il ne jugeait personne sans preuves.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brisingr.forumactif.org
Jaynes
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 48
Âge : 25
Date d'inscription : 11/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Mort du baron...[PV]   Ven 3 Juil 2009 - 17:25

Jaynes resta médusé quelques instant, Le Baron d'Alonna ici, dehors, seul sans escorte, et bien mon ami tu est tombé dans bien des embêtement, voyons comment on va pouvoir jouer avec toi, quel identité fais-je prendre, mon vieux Elrich, non il n'est pas trop connu par ici, je le garde pour Soltariel, oh je sais.

Mon chére Gabriel, chasseur royal, que répondras tu à cela, Gabriel de Loupanie, ce personnage crée de toute pièce avait servis de couverture à Jaynes à Langehack, et elle avait marché à merveille, il n'y avait pas de raison pour qu'elle échoue ici.

-Monsieur le Baron, veuillez excuser mon ignorance je n'est jamais eut le plaisir de vous rencontrer à la cour ou ici même, je me nomme Gabriel de Loupanie, noble tristement dépossédé, je suis chasseur au service du roi, et selon quelques dires parvenu à la cour un énorme sanglier aurait était vu prés de ce bois je cherchais donc à le dénicher pour ramener sa dépouille.

Excuse parfaite, le baron n'aurait pas l'occasion de vérifier ses dires, donc l'excuse et l'identité marcherait, restait à voir comment réagissait le baron, s'il traversait le bois il était perdu quatre arbalète traverserait son armure pour le laissait sur la route mort.

Mais Jaynes devrait jouer finement, il avait ici l'occasion de se faire une sacré somme d'argent, le mieux serait de garder le noble vivant, pour la transaction, mais un vivant était plus dur à gérer. Jaynes préférait les tuer, et faire l'échange après en disparaissant et laissait le corps mort du baron.

Et bien Alonna allait connaître bien des épreuves, et le nom de Jaynes serait bien plus connu et craint, la postérité du bandit, voilà une chose intéressante, déjà la demi de la semaine dernière gonflerait son nom, mais le baron en ferait un bandit recherché dans toute la péninsule.

Heureusement, Jaynes avait un don pour usurper une fausse identité, il en créait une autre, se raserai et changerais de coupe de cheveux, de vêtements, et même de voix, prenant un ton plus grave ou plus aigu. Après Serramire, il irait surement à Diantra pour s'y implanter.
Revenir en haut Aller en bas
Pearla d'Alonna
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 161
Âge : 20
Date d'inscription : 30/04/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Mort du baron...[PV]   Ven 3 Juil 2009 - 22:53

L'homme du nom de Gabriel, du moins c'est ce qu'il prétendit, mis quelques temps à répondre, et pourtant sa question était des plus simple, cela éveilla quelques soupçons chez le baron, mais il les chassa rapidement, en mettant cela sur le compte de l'étonnement. En effet ce n'est pas tout les jours qu'on peut rencontrer un baron seul à seul, sans escorte. Il lui présenta ses excuses, puis affirma qu'il était chasseur, et l'informa de la raison de sa présence en ce lieu. Ainsi un gibier ce cachera dans cette forêt. Cela justifier sa présence aussi tardive, et satisfait amplement Edward. Seulement, cet homme se trouvait sur ses terres, et généralement Edward appréciait qu'on le prévienne de ce genre d'initiative, mais supposant que Gabriel ne lui en avait rien dit, car il avait jugeait qu'il ne dérangerai pas un baron pour si peu, il ne dit rien à ce sujet mais le questionna plutôt d'une voix neutre:

-Et l'avez-vous tuer ce gibier?

Jugeant qu'il n'y avait aucun danger, il lâcha le pommeau de son épée, et descendit de sa monture, de nature quelque peu méfiant, il hésita entre croire sur parole cet homme dont il n'avait jamais entendu parler, mais d'un autre côté il ne s'y était jamais vraiment intéresser, et vérifier ses dire par mesure de prudence. Il opta plutôt pour une troisième initiative, celle de se contenter de lui poser quelques questions supplémentaires sans attendre réellement une réponse à sa première question, il rajouta:

-Êtes vous seul?

Un craquement de branche attira son attention, il posa une nouvelle fois sa main sur son arme, près à l'utiliser en cas de besoin, et scruta une fois de plus la forêt, tout en se disant qu'il y avait deux possibilités, soit le chasseur n'avait pas encore tuer le gibier et donc ça pourrait être l'animal ou alors un autre homme se cache dans cette forêt. Dans le deuxième cas pourquoi ne s'être pas présenter? s'ils avaient rien n'a cacher. Cela éveilla cette fois-ci quelques doutes, qu'ils n'étaient pas près de chasser. Il posa son regard impénétrable sur l'endroit d'où le craquement s'était fit entendre quelques seconde plus tôt, puis sur son interlocuteur et de nouveau sur la forêt, il cria alors:

-Qui va là?

Il entreprit de ne tirer aucune conclusion pour le moment, et d'accorder le bénéfice du doute au chasseur, comme il avait l'habitude de faire, en effet cela était plus sage de sa part. Et se contenta pour le moment de questionner le chasseur:

-Devrais-je savoir quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brisingr.forumactif.org
Jaynes
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 48
Âge : 25
Date d'inscription : 11/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Mort du baron...[PV]   Sam 4 Juil 2009 - 15:40

Jaynes gardait une mine sérieuse, ses traits fins et son visage d'ange dure plaire au Baron car il ne remis pas en cause son identité, très bien, maintenant le plan arrivait. Jaynes allait essayer d'amener le baron dans la forêt pour qu'il soit transpercer de part en part par des flèches.

Si le Baron essayait de se rebiffer il devrait le combattre l'arme à la main, et là c'était plutôt risqué pour lui, il pourrait essayer de l'avoir par ses bottes secrètes, mais il portait son armure, alors les possibilités de gagner était réduit.

-Je n'ai pas encore tué ce vil sanglier, mais ce ne serais tardé, j'ai placer quelques pièges dans la forêt, ce qui explique que j'agisse de nuit, pour éviter qu'un paysan tombe dedans par mégarde.

Et voilà une excuse venu naturellement, Jaynes s'aimait, narcissique? Oui, il l'était, mais qui s'aime ne peut que vouloir s'améliorer. Jaynes était ainsi sûr de lui, fantasque, loufoque, imprévisible. Le retour de force de son enfance et de ses maladies, d'ailleurs il devrait faire attention de ne pas faire une autre crise d'épilepsie.

Pour contrer cette dernière il avait emmené une de ses fioles. Ces dernières transportaient une espèce de drogue, liquide transparent avec une légère teinte violacé. Le liquide était sucré avec un léger goût de violette. Tout cela donna faim à Jaynes qui sortit une pomme de sa poche pour la manger.

-Seul? Et bien oui je le suis, je chasse toujours seul, je préfère. La bête doit rôder dans le coin.

Saleté de bandit, ce devait être Louis incapable de ne pas faire de bruit, enfin la forêt grouillait d'animaux, heureusement, et surtout tant mieux qu'il fasse nuit sinon les bandits se seraient fait repéré.

-Et bien oui, j'ai croisé un cadavre d'un paysan en posant mes pièges, une flèche dans le corps je pense donc qu'il ne s'agisse pas d'un accident, si vous acceptait de venir voir, vous pourriez constater par vous même, par contre il serait plus sage de laisser votre monture ici le sol est caillouteux.

Mensonge qui n'en était pas vraiment un, Jaynes et sa bande avait laissé leur chevaux en dehors de la forêt le sol était en effet instable, il y avait toujours le risque que le cheval glisse et se casse une jambe, risque peu fiable mais possible. Si le baron laissait sa monture ici, s'en était finis de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Pearla d'Alonna
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 161
Âge : 20
Date d'inscription : 30/04/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Mort du baron...[PV]   Sam 4 Juil 2009 - 22:52

Il ne savait pourquoi, Edward se méfiait un peu de cet homme, son visage le rendait un peu trop innocent à son goût, mais comme à son habitude, il prit soin de cacher ses réelles pensées. Il jeta de nouveau un regard vers la forêt, comme pour vérifier les dires de son interlocuteur, mais en vint, il ne put apercevoir que de simple arbres. Le baron reposa son regard impénétrable sur le chasseur, et répondit avec une pointe de moquerie dans sa voix:

-C'est trop aimable de votre part.

Cela lui semblait un peu trop réfléchit tout cela pour une simple chasse, il commençait à se méfier de plus en plus, de cet homme un peu trop parfait d'après lui. Mais pour le moment il ne pouvait rien lui reprocher de particulier. Ainsi il était seul, cela ne l'étonna pas vraiment, il ne le connaissait que depuis quelques minutes et il commençait déjà à lui attribuer un profil. Celui d'un homme solitaire qui agit seul, et toujours en prenant soin de bien réfléchir avant, peut-être qu'il se tromper carrément, mais c'est ainsi qu'il pensait que Gabriel était. Les dires du chasseurs attira tout particulièrement l'attention du baron, il prit une mine grave, et se plongea pendant un petit moment dans ses pensée, pourquoi vouloir tuer un paysan? Et surtout pourquoi ce chasseur ne lui en avait pas parler avant, après tout c'est plus ou moins grave. Un petit silence s'installa entre les deux hommes, avant qu'Edward sorte enfin de ses pensée, pour dire:

-J'accepte de vous suivre, mais sous deux conditions, premièrement vous passez devant et deuxièmement je ne me sépare jamais de ma monture donc elle viendra également.

Mieux valait être prudent, il ne savait pas qui était réellement cet homme, il pouvait être dangereux, comme ne pas l'être. Mais avant il préféra charger un paysan d'aller prévenir les gardes, de cet nouvel peu plaisante. Alors, il grimpa sur sa jument, tout en prévenant Gabriel de son initiative, il rajouta également de bien vouloir l'attendre. Il lança prophétie-c'est ainsi qu'elle se nommer- au galop vers un paysan qu'il avait repérer, gardant un petit œil sur le chasseur. En effet il ne dut pas aller bien loin, pour trouver un paysan encore debout, il lui dit alors:

-Va prévenir les gardes qu'un homme a été retrouver mort dans les bois!

Ce-dernier s'inclina respectueusement, et se hâta d'exécuter l'ordre de son baron. Satisfait, il retourna près du chasseur, attendant qu'il s'engage dans la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brisingr.forumactif.org
Jaynes
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 48
Âge : 25
Date d'inscription : 11/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Mort du baron...[PV]   Dim 5 Juil 2009 - 2:30

Jaynes continuait de manger sa pomme, croquant avec ses blanches dents dans le rouge fruit, et tout cela avec un plaisir certains, la pomme! Ce fruit parfait, doux, beau, délicat et juteux. Ce fruit pouvait être à double tranchant comme l'une des victimes avaient pus le découvrir avec le fruit empoisonné.

Le poison, un ingrédient que Jaynes aimait bien, rapide et mortel, d'ailleurs il en glissait toujours sur les lames de ses dagues, histoire de bien causer la mort de ses victimes. Ce poison était foudroyant, en mois de quelques secondes il immobilisait sa cible avant de l'envoyer dans la mort. Le bandit pensa un instant à l'utiliser sur le baron, avant de changer d'avis, il préférait essayer de capturer vivant le baron, mais cette tâche allait être ardu.

Mais voilà que ce bourriquet de Baron allait chercher un gars pour l'envoyer chercher des gardes. Il faudrait agir rapidement, sinon les gardes risqué de sauver leur Baron. Hors de question!

-Et bien souate je vous attendrais ici, et passerais en premier, faites néanmoins attention ou votre cheval marche, le sol est instable.

Jaynes attendit le Baron, en finissant sa pomme avant de l'envoyer sur le sol, d'un bref coup d'œil vers la forêt il fit un léger signes à ses hommes quand le Baron était hors de vu, leur faisant comprendre son plan.

Louis ne le comprendrait sûrement pas ce gros bêta, mais Fried lui si, son frère et lui étant très proche. Ils se comprenaient toujours, depuis leur premier signes à l'enfance, jusqu'à aujourd'hui. Fried, si mélancolique et triste, Jaynes avait bien du mal à le cerner.

Le baron revint, et Jaynes l'attendait, suivant ses directifs il passa devant, les mains sur sa ceinture. Il faudrait abattre ce fichu cheval, un bon coup de dague avec quelques flèches devrait mettre un terme à la vie de l'animal, ou au pire faire tomber son cavalier.

Une fois arrivé sous la couverture des arbres, Jaynes s'arrêta deux mètres devant le Baron, en se retournant doucement, sa main dérapant vers l'une de ses dagues. Rapide et silencieux, sa main attrapa l'arme et l'envoya se planter dans le cou du cheval.

Presque instantanément, trois flèches et carreaux criblèrent l'animal, perçant son ventre de chaque cotés. Les bandits sortirent rapidement de leur cachette, Fried alla se placer à l'entrée du bois avec Louis pour éviter toute fuite, tandis que Bertrand se plaçait sur le flanc droit du noble, arc bandé.

-Et bien cher Baron, je dois me présenter je crois, je suis Jaynes, le Bandit de Soltariel, l'éventreur de Langehack, et plein d'autres noms je les oublient à force. Pour votre santé personnel je pense qu'il serrait plus sage de vous rendre, posait vos armes et allongez vous au sol, nous ne vous ferons aucun mal.

Tout en parlant, Jaynes sortit sa rapière, son arme fétiche, légère et rapide, avec cette arme il manié plusieurs bottes, mais il espérait que le baron se rendre, il devait être indubitablement un bon guerrier.
Revenir en haut Aller en bas
Pearla d'Alonna
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 161
Âge : 20
Date d'inscription : 30/04/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Mort du baron...[PV]   Dim 5 Juil 2009 - 23:17

Après être revenu vers le chasseur, du moins il le considérait tel, il pénétra prudemment dans la forêt, gardant un œil sur Gabriel. Mais lorsqu'il vit sa main se poser sur sa ceinture, avec beaucoup de discrétion, le baron se douta de nouveau de quelque chose. Ils avancèrent dans la forêt, et après avoir parcouru quelques mètres, le chasseur s'arrêta, Edward ne comprit pas tout de suite, il leva un sourcil étonné, et jeta un regard autour de lui, pour voir si un quelconque cadavre se trouver ici, en vint, il reposa son regard sur l'homme comprenant ce qui allait suivre. Trop tard! L'homme avait déjà lancer sa dague qui vint se planter en plein cou de sa jument, tout en ce cabrant, et en hennissant de douleur, trois flèches se plantèrent alors de nouveau dans sa chair, de part et d'autre de son ventre, l'une frôla même le pied du baron, puis prophétie tomba à terre, le baron eut juste le temps de sauter de sa monture, avec l'agilité d'un félin. Puis sortant presque aussitôt son épée, et jeta un regard à sa jument qui lui tenait tout particulièrement à cœur, il n'y avait aucun doute, elle était morte. Il posa son regard sur chaque issus possible puis sur chacun des hommes présent, s'attardant sur l'homme qui avait prétendu quelques minutes plus tôt être un chasseur du roi, son regard était à la fois menaçant, et remplit de haine. Comment pouvait-il être aussi bête, il avait fait confiance à ce scélérats, le croyant sur parole, et voilà où il en était. L'homme se présenta alors de nouveau mais cette fois-ci sous le nom d'un certains Jaynes, allait-il le croire? Surement pas, menteur un jour, menteur toujours, c'était bien connu. Il répondit alors avec une pointe d'ironie dans sa voix:

-Pendant que vous y êtes, présentez moi donc vos amis.

Il tenait trop à sa dignité ainsi qu'à son honneur pour baisser ses armes devant un assassin, il préférait encore mourir que de se soumettre aux ordres d'un tel homme. De toute façon lorsqu'il disait qu'il ne lui ferait aucun mal, il ne le croyait pas une seul seconde, il savait bien comment cela se terminerai:

-Je suis sensé vous croire? Surement pas. On ne choisit pas de naître, mais la manière de notre fin. Je me battrai jusqu'au bout, et si vous aviez ne serais-ce qu'une petite pointe de dignité en vous. Vous accepterez de vous battre au combat singulier contre moi. Oh mais j'oubliais vous êtres trop peureux pour daigner me défier.

Un petit sourire provocateur s'afficha aux coins des ses lèvres, et comme pour affirmer ses dires, il attrapa fermement son épée à deux mains et se mit sur la défensive. Il ne comptait pas baisser son arme. Et il ne le ferai pas, Edward ne s'était jamais séparé de son arme, ce n'est pas maintenant qu'il le fera, surtout car un crétins le lui a demandé. S'il devait mourir, au moins il mourra avec honneur. Il n'avait pas peur d'affronter la mort en face, de toute manière cela devait arriver un jour, si les dieux ont décidés que son heure avait sonné, souatte qu'il en soit ainsi. Il avait toute sa confiance en son épouse, elle le vengerai sans aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brisingr.forumactif.org
Jaynes
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 48
Âge : 25
Date d'inscription : 11/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Mort du baron...[PV]   Lun 6 Juil 2009 - 3:39

Jaynes faisait tournoyer sa rapière dans sa main, admirant l'animal tombait au sol et agonir, doucement, brave bête, meurt donc, part dans ton royaume, rejoint les tiens, et laisse moi ton propriétaire, nous avons deux, trois trucs à régler ensemble.

Quelques mouvements du poignet laissèrent l'épée passer de chaque coté du bandit, histoire de lui dégourdir un peu les bras. Jaynes ne comptait pas vraiment se battre contre le baron, ou alors il devrait l'épuiser avant de le frapper, son épée pouvais lui couper la tête à tout moment, mieux valait faire attention.

-Je peut vous présenter à leurs armes si vous voulez, là bas c'est Euphrate, l'arbalète, on l'appelle Euphrate depuis qu'elle s'est fait un bourgeois qui s'appeler justement par ce nom, un tire sur cinquante mètre parfait. Là c'est houblon, une autre arbalète plus petite, elle à réussi à traverser un tonneau de bière, d'où son nom. Et enfin Brindille, un grand arc, léger, rapide, efficace, rien de particulier sauf qu'il provient d'une réserve d'arme elfique que nous avons récupéré. Voilà mes amis, et ils sont peu commode, ils aiment pas attendre et préfère tuer en premier.

Chaque arme de sa bande avait en effet un nom, la rapière de Jaynes se nommer Crachevin, un nom bizarre qui venait d'une ancienne histoire dans une auberge, un combat comme d'habitude, ou la lame avait percé le ventre d'un gros soiffard, mais là on avait vu du vin coulait le long de son ventre. La légende voulait que Jaynes est creusé un trou jusqu'à l'estomac de sa victime, en vrai le vin couler juste du haut du corps du macchabée.

Ah ces nobles, honneur et honneur, à quoi sert l'honneur quand on finit six pieds sous terre, à rien, au mois Jaynes ne se souciait pas de ce genre de détails, il faut tuer d'un rapide coup de dague dans le dos qu'un long combat à l'épée, cela était irrémissiblement prouvé et certains.

-Monsieur le Baron, voyons que faites vous, regardez autour de vous, deux arbalètes et un arc, vitre honneur ne vous sauveras pas, si vous pensez que je vais risquer ma vie là ou je peut vous tuer en claquant des doigts vous vous trompez.

Cela était bien vrai, Jaynes ne se risquerait pas dans un combat hasardeux, de plus la garde arriverait d'ici une petite demi heure surement, la vitesse était mère de sureté. Le baron avait trois option, il se rendait, et les bandits l'emmenait en otage dans leur planques, il décidait de résister et se prenait trois traits, ou il fonçait sur Jaynes, rendant tout tir impossible aux tireurs sans courir le risque de toucher leur chef.

-Sachez monsieur que nous ne choisissons ni notre naissance ni notre mort, votre naissance fut heureuse, faites en sorte que votre mort n'arrive pas aujourd'hui, on ne choisit que la manière dont on vie, alors choisissait de vivre longtemps avec votre femme et vos enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Pearla d'Alonna
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 161
Âge : 20
Date d'inscription : 30/04/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Mort du baron...[PV]   Mar 7 Juil 2009 - 21:03

Edward, regarda autour de lui, tour à tour les hommes qui l'entourais, c'est vrai que ses chances de survis, ce réduisait à pas grand chose. Ils avaient largement l'avantage du nombre. Jaynes du moins c'est ainsi qu'il prétendait se nommer, Edward ne le croyait toujours pas, d'ailleurs il ne croirait jamais une seul de ses paroles. Mais là, il était bien obligé de voir la réalité en face, il était la cible de quatre hommes peut-être plus. Ce bandit avait vu juste, son honneur ne le sauverait pas, ni personne d'ailleurs, son destin était scellé. Sa seule chance de survis était de gagner du temps, pour que ses gardes aient le temps de venir à son secours. Il décida alors de répondre au bandit:

-Ce n'est que ce que je désirs, vivre avec ma femme, jusqu'à nos vieux jours, et avoir des enfants. Mais je ne me fais pas de faux espoir, de toute manière vous êtes un bandit, et un bandit ne laisse jamais la vie sauve à ses victimes, c'est bien connus.

Il se rappela alors les dires de son père, cela était une excellente façon de gagner du temps, ainsi il aura peut-être une chance de revoir la lumière du jour. Il rajouta alors:

-Mon père était capable de faire disparaître un dragon dans une salle bonder de monde. Vous savez comment? En faisant diversions. L'esprit ne croit que ce que l'oreille entend et l'œil voit...

Une idée lui traversa alors l'esprit, et pourquoi ne pas tenter le tout pour le tout, et appliquer ces sages paroles. Il sortit ses dagues avec une agilité et une discrétion phénoménales, puis les lança vers les hommes qui l'entourèrent, sans attendre leur réaction, il prit appui sur un arbre et se propulsa vers Jaynes qui n'était pas très loin de lui. L'épée à la main, il lui porta alors un coup à la tête du bandit, alors qu'une étrange douleur se rependait dans son genoux droit.

Pendant ce temps aux portes de la ville:

Le paysan arriva enfin aux portes de la ville, puis parla aux soldats, qui dans un premier temps ne lui accordèrent pas une attention particulièrement, mais dès qu'il évoqua le cadavre et le baron, les gardes se tournèrent vers lui et lui demanda tout ce qu'il savait en le pressant, puis rajouta, ayant conscience que leur baron courait un grave danger:

-Et où est le baron?

Il leur expliqua que le baron était en compagnie d'un homme qu'il n'avait jamais vu auparavant dans les parages et qu'il s'apprêtait à entrer dans un bois. Le garde se précipita alors vers un groupe de cavaliers, et leur expliqua la situation, ne cachant pas qu'il craignait le pire car le baron était sans escorte. Sans se le faire redire, les chevaliers lancèrent leur chevaux au galop vers la forêt. Leur baron était en danger, ils en avaient parfaitement conscience.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brisingr.forumactif.org
Jaynes
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 48
Âge : 25
Date d'inscription : 11/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Mort du baron...[PV]   Jeu 9 Juil 2009 - 16:01

Sacré noble, il essayait de sauver sa misérable existence en discutant. Jaynes n'était pas du genre à patienter, si ce noble continuait à baratiner il lui briserait les genoux et lui trancherait les mains pour l'emmener et attende la rançon.
Pourtant le noble était bien un fou, un fou furieux même. Il ne tenait pas vraiment à la vie, il était soit suicidaire, soit névrosé, mais il essaya quand même de vaincre les quatre bandits a lui tout seul. Ses dagues ne réussirent pas à tuer les bandits, l'une atteignit Bertrand à l'épaule gauche, et une autre frappa Louis a une cuisse. Rien qui puisse les mettre hors d'état de nuire en tout cas cela ne fit qu'exciter les bandits.
Jaynes eut à peine le temps de parer le coup qu'il lui portait à la tête, envoyant le coup lui taillé l'avant bras gauche. Une légère trainée de sang accompagna la lame du noble, tandis que le bras de Jaynes se mit à saigné. La blessure n'était pas trop grave mais demandais des soins rapides, au moins d'arrêter le sang qui en coulait.
Le baron ne sortit pas indemne de son assaut, un trait d'arbalète avait traversé son genoux droit, Fried avait toujours était un excellent tireur. Et déjà Bertrand et Louis pointer leurs armes vers les genoux du nobles, s'approchant le plus possible pour être sûr de ne pas rater leur cibles. L'os reçut deux autres traits en plus, dans chaque genoux, de quoi mater un noble trop fier.
Jaynes poussa un léger juron sous le coup de l'arme, la douleur était assez dure à supporter, en plus de cela il se mit à tousser pendant une petite minute. Son cancer des poumons n'aimaient pas trop les combats de cette engeance. Après une bonne toux, Jaynes pus constater que le baron était bien clouer au sol, heureusement sinon il aurait pus profiter de sa crise de toux pour lui ôter la tête.
Déjà Louis, Bertrand et Fried arrivait à moins de deux mètres du baron leurs armes à nouveau armées. Cette nuit serait connu comme celle de l'enlèvement du baron d'Alonna, et aussi de l'ascension de la bande Jaynes dans la catégorie des criminelles recherchées. Jaynes pointa sa rapière vers la main droite du baron et la traversa.
-Ton esprit il croit en ça peut être.
Le Bandit n'attendit pas de réponse et attrapant le gourdin que lui lançait Fried, il en porta un coup sur le crâne du baron. Un coup fort et bien appuyé, pour assommer le noble. Ce dernier se réveillerait saucissonner contre un arme. Pour l'instant il fallait fuir et trouver une bonne cachette, la cabane de l'érudit serait parfaite.
-Emmenez le, et on se dépêche.
Jaynes laissa ses hommes emmener le corps du noble en écrivant une missive.
« Chère Baronne,
Je suis un Bandit, mon nom n'est pas important pour l'instant, j'ai en ma possession votre mari, je vais être clair et rapide, je vous demande de rassembler une rançon de 40 000 S, je vous donnerait les instruction suivantes.
Votre dévoué bandit. »
Jaynes accrocha la lettre sur un arbre avec la dague du baron, avant de suivre ses hommes dans l'obscurité du bois.
Revenir en haut Aller en bas
Pearla d'Alonna
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 161
Âge : 20
Date d'inscription : 30/04/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Mort du baron...[PV]   Sam 11 Juil 2009 - 12:56

Edward ne fut pas satisfait de son coup porter au bandit, en effet il ne fit que lui entaillé superficiellement son bras, mais il n'en eut pas le temps de s'en soucier que déjà il tomba à terre, car il reçut deux flèches au genou gauche, et une au genou droit, il contenait tant bien que mal sa douleur, fusillant du regard chaque bandit, tout en essayant de retirer les flèches une à une, le visage crisper de douleur, il essaya de se relever, en vint, il plongea son regard dans celui de Jaynes, tout en se jurant qu'il allait lui faire payé ses actes. Insouciant comme il est, il ne se doutait surement pas de se que mijoter le baron. Edward n'allait surement pas laisser ces bandits s'en sortir indemne. Edward défia du regard le bandit lorsqu'il posa sa rapière sur sa main droite, mais lorsqu'il devina ses intentions, c'était trop tard, il ne fut pas assez rapide pour retirer sa main, et il n'avait plus assez de force, ses genoux lui faisant affreusement mal, l'épée fine du bandit lui avait traversé sa main droite, Edward baissa la tête, son cœur battant à toute allure, des goutes de sueur perlait sur son front et pourtant aucun cris ne sortit de sa bouche, il n'allait pas s'abaisser à se point devant Jaynes. Il porta un regard à sa main bien amoché, du sang coulait à présent de sa main ainsi que de ses genoux, ce qui le mettait en rage dans tous cela, c'était qu'il ne pouvait porter de coup à ses adversaires, ses lâches étaient trop nombreux. Lorsque Jaynes lui parla, il ne fit même pas attention à ses paroles, et essaya de récupérer son arme qui était par terre à quelques centimètres de lui, après un grand effort de sa part, il put l'atteindre, mais trop tard, ce lâche de bandit l'avait assommer, il tomba inconscient, lâchant au passage son épée, qui tomba à terre de nouveau dans un petit fracas assourdissant.

-------------------------


Les soldats chevauchèrent sans relâche, si jamais il arrivait malheur au baron, la baronne ne leur pardonnerait jamais, et peut-être bien que leur têtes seront mises à mort avec celles des bandits, c'était une possibilité qu'il ne pouvait écarté. Ils se consultèrent quelques fois du regard, pour accélérer le rythme. Après quelques minutes, ils arrivèrent enfin devant la forêt, leur chef les arrêta d'un signe de la main accompagner de quelques mots:

-Arrêtez-vous!

Leur chevaux cabrèrent tous avant de s'arrêter, leur chef, un homme plutôt robuste, ses yeux bruns inspirait l'autorité qu'il avait sur ses hommes,ses cheveux blonds lui arrivaient jusqu'aux épaules, plutôt grand grand pour son jeune âge, de corpulence moyenne, ses longues et fortes jambes lui permettant de courir très vite et sans relâche. D'un signe de la main il leur fit comprendre d'avancer prudemment dans la forêt, après avoir parcourut quelques mètres, leur chef du nom de Dörnör, les répartit en trois groupes, trois partirent vers la gauche, trois autres vers la droite, et deux l'accompagnèrent dans une autre direction. Scrutant chaque arbre, ils sortirent tous leur épée, en cas d'attaque. Mais ils ne virent aucune trace de leur baron, ce qui était pour le moins un mauvais signe. Après quelques minutes, un des soldats crut voire quelque chose, et en fit part à Dörnör, qui suivit ses pas jusqu'à un arbre où il s'arrêta. Il avait trouver la missive du bandit, il parcourut du regard la lettre, et retira la dagues du baron, puis les porta à son chef et lui annonça la mine grave:

-J'ai bien peur que notre baron a bien été enlever.

Le chef retint un juron, puis prit la missive, et la relut à son tour, il écarquilla les yeux lorsqu'il lut la somme que demander le bandit pour relâcher le baron. Il douta un petit instant de la richesse de la baronne, et se dit que peut-être elle n'aurait pas assez d'argent, mais jugeant que ce n'était pas à lui d'estimer la richesse de sa baronne, il entreprit plutôt de balayer la forêt du regard puis annonça à un de ses hommes, à qui il accordait toute sa confiance:


-Va et remet cette missive, à la baronne, le plus vite possible.

L'homme acquiesça en silence, puis lança sa monture au galop en direction du château. La mine grave leur chef retourna aux près de ses hommes, leur ordonnant de retrouver leur compagnon et de se retrouver ici, dans dix minutes, pour élaborer un plan d'attaque, mais ils attendraient néanmoins les ordres de la baronne.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brisingr.forumactif.org
Jaynes
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 48
Âge : 25
Date d'inscription : 11/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Mort du baron...[PV]   Jeu 16 Juil 2009 - 14:36

Les quatre bandits retrouvèrent les autres avec un bien jolie paquetage, le baron d'Alonna, ce dernier fut ligoté, bailloné, et attacher sur une chaise. Son armure ôté, ses armes retirés, il était bien faible maintenant, ne vivant que grâce à la bonne volonté de ses ravisseurs. Maintenant il fallait agir avec finesse.
Il était en sureté ici, dans une vielle chaumière au milieu des bois, personne ne semblait la connaître dans les environs, une cachette qui s'était imposé d'elle même, se trouvant sur le chemin de la bande de Jaynes. Pis dans le pire des cas, la frontière avec Odelian n'était pas bien loin, là bas les gardes ducaux n'avait aucun droit, et Odelian n'avait pas lancé d'arrestation contre Jaynes, ni Serramire, même si ce ne serait tardé.
Rapidement le plan fut monté, la somme de 40 000 S ne serait pas discuté, divisé selon l'ancienneté, l'importance, le partage des rôles, on finissait, avec 500 S pour six membres du groupes, les plus jeunes. Ce qui leur suffisait amplement pour vivre en paix jusqu'à la fin de leur vie. Deux recevaient 800 S chacun, tandis que Bertrand, Louis en recevait 1000, ce qui laissait à Jaynes, plus de 30 000 S. Les calculs fait, discuté, et réglé. La somme total ne fut pas dites, et seul Jaynes la connaissait, entre bandit on resté des truands. Seul Fried la connaissait. Lui et son frère partageait toujours tout, l'argent restant serais à eux deux.
Jaynes sortit sa plume et écrit une lettre, l'échange aurait lieu rapidement, il fallait ne pas trop tarder.

Citation :
Belle dame,
Votre marie est avec moi, mise à part une vilaine plaie à la main qui risque de s'infecter il va bien, quoique un peu mou, pour lui redonnait un peu de tonus j'ai pris la bonne initiative de lui couper un doigt que vous trouverez dans l'enveloppe. Comme vous le voyez je prend soin de votre tendre époux, mais j'aimerais prendre soin de la rançon surtout, 40 000 S, non négociable.
L'échange sera fait d'une seule manière, nous nous rencontrons près du village qui réponds au nom de Lourgis, ce village est en effet parfait pour l'échange, pas de garde ou de milice, situé sur une colline donnant une bonne vue aux alentours, et une place large pour un échange en règle.
Vous ne devriez venir accompagné que de trois gardes, pas un de plus, sinon le baron serait le premier à en mourir. Inutile de tenter quoique ce soit, sinon je tuerais votre époux. Pour continuer à vous motiver, j'enverrais un doigt de votre mari tout les quatre jours, je pense qu'ainsi nous tomberons d'accord sur l'urgence de cet échange.
Amoureusement votre, Jaynes.

Lettre finit, confié à Lok' qui la donna à un gueux avec une pièce, qui la porta à la garde, qui la porta a la baronne. Pas de réponse nécessaire, juste une attende. Jaynes et sa bande était posté près de Lourgis dans le bois, ce village était peuplé de pas plus de cent habitants. Une petite vallée plongeait au cœur d'Odelian au sud, conduisant tout droit vers le marquisat, c'est par là que la bande fuirait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mort du baron...[PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mort du baron...[PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Serramire :: Baronnie d'Alonna-
Sauter vers: