AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour (PV: la baronne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Malaurie Mytheiril
Sang-mêlé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 264
Âge : 25
Date d'inscription : 25/11/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Retour (PV: la baronne)   Dim 5 Juil 2009 - 15:06

Alonna...

Tant de souvenirs, tant de douleurs et de peines.

Mélodie...elle avait du partir à présent. Là-bas, derrière ces murailles, personne ne m’attend. Je marche depuis des jours, ma jambe ne me fait plus aussi mal. Mes pas foulent le sol couvert de cendres froides qui jonchent les antiques rues de la ville extérieure. Nous avions tout brûlé. Il ne restait plus rien. Près de l’immense muraille, des gens s’affairaient à reconstruire ce qu’ils avaient perdu. Des maisons de fortune se dressaient d’or et déjà à l’extérieur des murailles.

La vie reprennait son cours tranquille.

J’arrivais rapidement à la porte principale. A mon approche, les runes que j’avais inscrite dans la porte en bois renforcée de fer s’illuminèrent. Devais-je laisser perdurer mon enchantement de sceau ? Mes mains effleurèrent le battant gauche de la porte. Je lançais un regard froid aux gardes qui m’observaient depuis leur poste. Ils ne me dérangeront pas.

Je laisse mes mains s’imprégner de l’enchantement que j’ai mis tant de temps à placer sur cette porte. Suis-je la seule à voir les runes s’illuminer au passage de mes doigts fins? Suis-je la seule à voir cette merveille de précision que j’ai incrusté dans la porte?

La grognement d’un garde me tire de ma rêverie. Je ne dois pas m’attarder ici. Je ne suis pas à ma place dans cet endroit.

Je continue ma route dans la ville intérieure. Les gens ne me regardent pas. Je n’existe pas pour eux. L’étrangère que je suis ne les intéressent même pas. Pourtant, je suis déjà venue ici. S’ils sont encore en vie...c’est grâce à moi.

Le château d’Alonna. Belegar est-il encore ici ? Où sont mes compagnons ? Morts ?
Mes yeux se posent sur la tour des magiciens. C’est là que ce que je cherche se trouve. Tout mon passé se trouve là-dedans. Je ne m’attarde pas devant les écuries. Brise mon poney n’y est plus. Mélodie est sûrement partie avec. Si j’avais eu une quelconque foi en les dieux j’aurai prié pour que Mélodie aille bien, ainsi que mon fidèle compagnon.

Les gardes ne me remarquèrent même pas quand j’entrais dans la cour du château d’Alonna. Personne ne fait attention à moi, silhouette diaphane dans le tumulte de la foule qui déploie des trésors d’efforts pour reconstruire ce qui a été perdu au cours de la guerre.

J’entre par une porte dérobée, les cuisines sans doute. Rien ne m’intéresse plus que mon but. La façon dont je l’attend m’importe peu maintenant. Personne ne m’empèchera d’atteindre mon but. Une des cuisinières m’interpelle...je crois. Ca ne m’intéresse pas. Je n’ai que faire des autres en ce moment. Concentrée sur mon objectif, j’en oublie le monde extérieur. Je grimpe lentement les escaliers menant à la tour des magiciens d’Alonna. Personne ne me barre la route, tout est calme.

Une glace...un miroir...Je m’arrête. Ah oui...j’avais complètement oublié que je m’étais habillée comme ça ce matin. Je suis fatiguée, j’ai des phases d’absences dûe à mon traitement. Ma main passe dans mes cheveux. J’ai le regard vide, mes cheveux sont toujours aussi courts, et ils repoussent en bataille. Mon regard glisse sur le reste de mon corps. J’émerge, comme sortie d’un rêve éveillé. La robe verte que je porte me sied à merveille. Ma jambe est enserrée dans plusieurs ceintures...je me souviens d’avoir enchanté ces ceintures pour réparer complètement ma jambe en complément des soins d’Etheldred.

Le joyau incrusté dans ma poitrine est visible. Je n’y avais même pas fait attention...de même que je n’étais même pas sûre des chaussures que je portais. Des talons...ah oui, c’est vrai...je me souviens...Tout est si flou dans ma tête en ce moment. Vivement que tout ceci s’arrête...

Je reprend mon chemin, grimpant chaque marche de l’escalier avec une lenteur implacable. La porte se trouve à présent devant moi. Je l’ouvre et j’entre.

Personne...il n’y a personne. Mes yeux balayent la pièce circulaire. Rien n’a vraiment changé...ah si ! L’animation. Quand j’étais ici, il y avait pas mal de mouvement. A présent, tout était rangé, quoique la poussière s’ammoncelait. Il n’y avait plus un mage ici. C’était désespérant...Comment pouvait-on négliger la magie à ce point ?! C’était d’une bétise la plus absolue !

Une colère sourde m’envahit. Elle s’évanouit aussitôt que je vis ce que j’étais venu chercher.

Ma malle...mes affaires. Elle n’avait pas bougé depuis tout ce temps.

Je souris...les mages de la tour n’avaient pu la déplacer. J’avais pris mes précautions. Un enchantement de maintient au sol et de verrouillage avait eu raison des sortilèges visant à l’ouvrir. Ils étaient partis, sans avoir pu ouvrir la malle ni la déplacer. En un sens, c’était risible. Eux qui se prenaient pour des experts en la matière.

L’ouverture de la malle ne me posa aucun problème. Une équation d’ouverture adéquate et l’enchantement lié à la malle laissa apparaître son contenu sans difficulté.


“Enfin....”
Revenir en haut Aller en bas
Pearla d'Alonna
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 161
Âge : 20
Date d'inscription : 30/04/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Retour (PV: la baronne)   Dim 5 Juil 2009 - 20:30

Se trouvant dans son bureau, et finissant d'écrire une lettre à l'adresse de son frère, Pearla se rappela alors, qu'elle avait oubliée dans la tour de ses magiciens, un livre qui lui tenait tout particulièrement à cœur, ce-dernier parler justement de magie, cependant elle ne l'avait pas totalement lut. Elle entreprit alors après avoir finit de rédiger sa lettre, et l'ayant donner à son messager en lui précisant, que celle-ci était à remettre le plus rapidement possible à son frère, qui se trouver en ce moment sur les routes de Diantra, d'aller récupérer son livre. Mais avant elle prit le temps de s'avancer vers son balcon, et de contempler son domaine, tout ce qu'avait été construit par ancêtres avaient bien faillit disparaître à jamais sans l'intervention de l'armée du roi, elle lui en serait reconnaissante toute sa vie, la guerre est une chose bien moche qui fait bien des ravages, mais à sa grande joie, la vie reprenait de ses couleurs au fur et à mesure que le temps passe, les paysans cultiver de nouveau leur potagers, certains reconstruisaient leur maison détruite, cela esquissa un petit sourire aux coins des lèvres de la baronne, cela était rare chez elle, mais pas impossible.

Après être rester quelques minutes, à regarder le paysage qui se présenter à elle, Pearla décida d'aller chercher ce fameux livre. La baronne sortit de son bureau, et se hâta de se diriger vers la tour des magiciens. Sur son passage tous ses disciples s'inclinèrent à son arrivée respectueusement avant de retourner à leur tâches respectifs. N'aimant pas vraiment perdre son temps, elle accéléra le rythme, pour arriver devant la tours des magiciens, qui était d'ailleurs déserte, et gravit les marches une à une, tout en essayant de se rappeler les évènements des derniers jours, et remit un peu d'ordres dans ses pensée.

Elle pensait que la tour était déserte, mais non, en effet quelqu'un était penché sur quelque chose, elle ne put distinguer la silhouette, ni sur quoi la personne était penché. Un peu étonnée, elle leva un sourcil, et toussa dans la pomme de sa main, pour prévenir la personne présente de son arriver, une fois que Pearla put distinguer la silhouette féminine, elle resta un petit instant la dévisageant, et chercha dans ses pensée, si ces traits lui disaient quelque chose. Elle avait beau fouillé dans chaque recoin de ses pensée, cette silhouette ne lui disait rien. Pearla ouvrit alors pour la première sa bouche en présence de cette inconnue:


-Pourrais-je connaître la raison de votre présence, en ce lieu?

En général, la baronne est sensé être prévenu si elle devait recevoir une quelconque visite, et pourtant cette fois-ci personne ne l'avait prévenu ce qui était pour le moins étrange. Et d'après elle lorsqu'elle était arrivée dans cette pièce, cette femme semblait vouloir prendre quelque chose, et pour elle sans son autorisation, cela reste un vol. Mais quelque chose lui disait que dans les minutes qui suivent elle aura des réponses à toutes ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brisingr.forumactif.org
Malaurie Mytheiril
Sang-mêlé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 264
Âge : 25
Date d'inscription : 25/11/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: Retour (PV: la baronne)   Mer 8 Juil 2009 - 16:54

-Pourrais-je connaître la raison de votre présence, en ce lieu?

Ah...il y avait quelqu’un...Ce n’était pas vraiment étonnant après tout. Je n’étais pas chez moi. Mon regard ne se porta même pas sur l’individu qui venait de m’interpeler. J’étais complètement ailleurs.

Je fouillais consciencieusement mon coffre pour en extraire quelques-unes de mes possesions que j’avais depuis longtemps oublié. Ma flûte à bulles colorées, un de mes biens les plus insolites. Quelques notes s’en échappèrent quand j’entrepris d’en jouer un peu. Des bulles de savons multicolores en sortirent à mesure que les notes étaient jouées.

Toujours dans un état second, je me mis à rire. Finalement je déposais ma flûte sur le côté et continuais mon exploration du coffre.

Ma main heurta les bulles de rêves que Aëlys m’avait donné. J’en sortis quelques-unes de la malle et les observait avec attention. Elles n’étaient pas bien grosses, mais ces petites billes contenaient des fragments de rêves que ma soeur collectait chez les hommes. Elle s’appliquait à les faire grandir et mûrir pour ensuite les redonner, ou les vendre. J’avais eu de la chance que sa soeur me donne ces petites sphères de rêves. Malheureusement, je n’avais pu m’en occuper...et ils s’étaient étiolés. Autrefois grosses comme mon poing, les sphères de rêves n’étaient plus que de petites billes pas plus épaisses que mon pouce. Le manque de temps...une certaine négligence à l’égard des présents ? Je ne savais plus très bien.

Et ainsi pendant plusieurs minutes, je sortis une bonne vingtaine d’objets insolites de la malle, sans me préoccuper de la nouvelle arrivante. Ma dague...celle qui avait plusieurs propriétaires en même temps. Celle qui n’était jamais dans le fourreau au moment où l’on avait le plus besoin d’elle car elle s’était téléportée dans un autre fourreau. Je n’avais aucun contrôle sur cette lame à la personnalité facétieuse. Je n’avais jamais tenté aucun contact avec l’âme dague magique, et l’inverse était vrai. L’envie de la déranger ne me plaisait guère. Je le regrette à présent.

Ainsi de suite et ainsi de suite. Je détaillais avec attention nombres d’objets de mon attirail. Rien ne semblait me troubler. J’étais seule, avec mes souvenirs et tous les regrets qui allaient avec, me maudissant maintes et maintes fois pour ce que j’aurai dû faire depuis des années.
Revenir en haut Aller en bas
Pearla d'Alonna
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 161
Âge : 20
Date d'inscription : 30/04/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Retour (PV: la baronne)   Dim 12 Juil 2009 - 14:09

Pearla étonné par la réaction de l'individu, resta un petit instant entrain de la regarder agir, elle finit par se dire que soit elle était folle, ou alors elle avait trop bu, comment pouvait-on être inconscient à ce point? Elle ne semblait pas être consciente de sa présence, et si il y avait bien une chose que la baronne détester plus que tout, c'est qu'on la néglige. Celle-ci posa son regard sur les objets, que la femme sortait de la mallette, cela l'intrigua quelque peu, elle s'avança un peu plus, et lorsqu'elle vit la dague, celle-ci eut un mouvement de recule, et sortit à son tour, un poignard par prudence. Mais elle n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit, que la femme reposa déjà la dague pour sortir un autre objet:

"Drôle de femme..." pensa t-elle.

Se disant que cette femme étrange n'était pas prête de bouger, elle entreprit de prévenir les gardes, au cas où, elle tenterait de son prendre à elle. Pearla dévala les escaliers, pour demander à deux gardes de la suivre, ceux-ci se trouvait juste au pied des escaliers, visiblement ils étaient entrain de faire leur ronde. Un peu étonné d'être interpeler ainsi par la baronne en personne, ils s'inclinèrent respectueusement avant de la suivre. Pearla remonta en vitesse les escaliers, et remarqua que la femme était toujours entrain de retirer différents objets de la mallette, pour la plupart, ils étaient plus ou moins étrange. Elle ordonna aux deux gardes de rester aux paliers de la porte, et de ne laisser personne ni rentrer ni sortir de cette pièce. Ils acquiescèrent, et se postèrent de chaque côté de la porte. La baronne remarqua qu'elle n'avait toujours pas ranger son poignard et s'empressa de le ranger, pour ne pas effrayer la jeune femme, elle posa ensuite une main sur l'épaule de la femme puis lui demanda:


-Mademoiselle, vous m'entendez? Je n'aime pas qu'on me néglige, autant je vous demanderez de répondre à ma question précédente son plus tarder.

Elle ne voulait pas se montrer agressive, alors elle avait prit un ton amical, et attendit la réponse de cette femme, qui ne semblait pas être dans son état normal, tout en accordant une attention particulière aux objets, qui pour la plupart ne savait pas vraiment ce que s'était. Elle se promis d'interroger cette femme à ce sujet plus tard, ne voulant pas la bousculer davantage, mais si elle persister à ne pas lui répondre, la baronne serait dans l'obligation de demander à ses gardes de la mettre aux cachots, pour être entrer dans son château sans aucune autorisation, ce qui est pour elle une infraction, et toute infraction mérite un châtiment.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brisingr.forumactif.org
Malaurie Mytheiril
Sang-mêlé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 264
Âge : 25
Date d'inscription : 25/11/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: Retour (PV: la baronne)   Dim 12 Juil 2009 - 18:55

-Mademoiselle, vous m'entendez? Je n'aime pas qu'on me néglige, autant je vous demanderez de répondre à ma question précédente son plus tarder.

Quelle question précédente ? Quelle était cette voix qui me parlait. Je sentis alors une main sur mon épaule. Une agression ? D’un geste je repoussais la main et attrapais la dague fermement. Je me retournais, la dague sortie du fourreau, le poing gauche plaqué contre ma poitrine, la dague pointée sur l’individu.

Devais-je frapper ? Devais-je tuer ? Non...non, je ne dois pas. La dague glisse de mes mains et tombe sur le sol. Le bruit du métal sur le sol résonna longtemps dans ma tête.
Je levais mes yeux sur l’inconnue. Qui était-ce ? Elle était bien vêtue pour une dame. Largement plus âgée que moi, sans aucun doute. Je penchais la tête et entraperçus deux gardes sur le pas de la porte.

Ainsi donc, c’était quelqu’un d’important.

Je finis par baisser ma garde. Cette personne ne m’intéressait guère, mais elle avait le mérite d’être présente dans cette pièce. Est-ce que ça atténuait ma solitude ? Je m’en fichais éperdument.

Je finis par briser le voile de silence qui nous accablait.


“Je vous entend parfaitement. Et que vous n’aimiez pas que je vous néglige, je n’en ai cure ma foi. Je viens récupérer mes affaires, et vous ne pouvez m’en empécher.”


Mon ton était neutre. Je n’avais aucunement l’intention de laisser des importuns m’empécher de reprendre mes biens. J’avais déjà tant donné pour cette cité...il était temps pour moi de prendre mon dû.
Revenir en haut Aller en bas
Pearla d'Alonna
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 161
Âge : 20
Date d'inscription : 30/04/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Retour (PV: la baronne)   Sam 18 Juil 2009 - 10:55

Pearla fut surprise par la réaction de la jeune femme, lorsque celle-ci repoussa sa main violemment, et faillit tombé, reprenant son équilibre de justesse, ensuite, l'inconnu menaça la baronne d'une dague. Pearla n'eut même pas le temps de dire quoi que ce soit, ni même de sortir son arme que la dague tomba au sol, dans un fracas insupportable.

Cette jeune femme, ne semblait pas du tout consciente, Avait t-elle était drogué? Elle était comme dans un état second. La baronne sentit alors le regard pesant de la jeune femme, elle soutint son regard pendant un petit instant, des questions se bousculant dans sa tête à son sujet, et hésitant sur le sort de l'inconnue, devait-elle la laisser partir avec ses affaires? Étais-ce réellement ses affaires? ou devait-elle l'interpeler? Elle ne savait pas.

Le bruit alarma les gardes que se précipitèrent vers leur baronne. Ils menacèrent de leur lance la jeune femme qui se trouvait juste en face de Pearla, lorsque celle-ci d'un geste de la main, leur ordonna de baisser leur garde, lorsqu'elle vit que la jeune femme avait fait de même. Il s'exécutèrent mais restèrent néanmoins aux côtés de leur baronne, au cas où quelque chose tournerait mal.


“Je vous entend parfaitement. Et que vous n’aimiez pas que je vous néglige, je n’en ai cure ma foi. Je viens récupérer mes affaires, et vous ne pouvez m’en empêcher.”

Tel étaient les premiers mots de la femme, bien que son ton était neutre, possédant trop d'orgueil, elle n'allait pas laisser passait cela, sans rien dire. Laissant s'écoulait quelques petites secondes, elle finit par répondre:

"Oh...que si je le peux, sachez mademoiselle, que vous êtes dans mon domaine, dans mon château, dans la tour des magiciens d'Alonna. Si vous ne voulez ni me dire qui vous êtes, ni me parler plus respectueusement, je me verrais dans l'obligation de vous interpeler, je n'aurais guère le choix. Je suis sur que ces deux soldats se feront un plaisirs de vous accompagner jusqu'à votre cellule. Donc, si vous ne voulez pas vous retrouver dans une cellule pour un petit bout de temps, vous aller commencer par me dire comment vous vous appelez."

Ce n'était pas une demande, mais un ordre, et toute personne désobéissant à un ordre direct de la baronne, dans son domaine, devait être châtier, tel était la lois, et sera appliquer pour tous le monde, sans acception. Elle attendit alors la réaction de la femme, si jamais elle osait encore l'ignorer, elle n'essayerait plus de la comprendre, ni de savoir comment elle était arriver jusqu'ici, Pearla se contenterait, de l'enfermer dans le donjon de son château, jusqu'à que cette étrange femme, se raisonne un tant soit peu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brisingr.forumactif.org
Malaurie Mytheiril
Sang-mêlé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 264
Âge : 25
Date d'inscription : 25/11/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: Retour (PV: la baronne)   Sam 18 Juil 2009 - 11:43

Une menace. Ces gens avaient pointé leurs lances sur moi. Je leur jetais un coup-d’oeil à peine marqué. Ils n’étaient absolument pas intéressants.

La femme répliqua :

"Oh...que si je le peux, sachez mademoiselle, que vous êtes dans mon domaine, dans mon château, dans la tour des magiciens d'Alonna. Si vous ne voulez ni me dire qui vous êtes, ni me parler plus respectueusement, je me verrais dans l'obligation de vous interpeler, je n'aurais guère le choix. Je suis sur que ces deux soldats se feront un plaisirs de vous accompagner jusqu'à votre cellule. Donc, si vous ne voulez pas vous retrouver dans une cellule pour un petit bout de temps, vous aller commencer par me dire comment vous vous appelez."

Je me mis à rire. Que croyait-elle ? Qu’une autre geôle pourrait me faire flancher ? La seule a avoir réussi à me maintenir en place était celle d’Abyssea. Une cellule faite par la main des hommes ne me retiendrait jamais longtemps. Aaaah mais elle ne sait pas que je suis magicienne ! Elle voulait savoir mon nom. Drôle d’idée. Elle n’en fera rien de toute manière. Tout ceux que je connaissais ici sont morts ou partis depuis belle lurette. Je répondis :


“Si ces gardes esquissent encore un geste, vous pouvez leur dire adieu. Je suis Mytheiril Malaurie, magicienne Inspirée et ce que vous pouvez voir ici sont mes affaires.”


C’était clair, net et concis. Autant aller droit au but. Je retournais à mes préoccupations à savoir ranger le contenu de ma malle. Après quelques minutes à remettre tout en place, je refermais le couvercle en fer forgé.


“Toutes ces choses m’appartiennent. Vous feriez une bien piètre baronne à tenter d’enfermer une magicienne dans une geôle alors qu’elle vient reprendre son dû.”


Je me relevais et époussetais d’un air distrait mes vêtements. Devais-je réduire cette pièce en cendres ? Non...ce n’était pas bien. Je ne dois pas tuer...sauf en cas de danger. Ces gens ne me feront rien, ou ils en subiront les conséquences. L’envie de me battre ne me plait guère. Peut-être suis-je trop brusque avec ces gens ?


“Je prend congé de vous. Cette discussion me fatigue, je veux me reposer.”


La malle resta sur le sol. Elle me suivra partout, où que j’aille, mais il me fallait en reprendre possession. Personne ne pourrait l’ouvrir, les mages de la tour en furent incapables. J’esquivais cette discussion avec mes interlocuteurs et me dirigeais tranquillement vers la porte de la tour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour (PV: la baronne)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour (PV: la baronne)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour (PV: la baronne)
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Serramire :: Baronnie d'Alonna-
Sauter vers: