Partagez
 

 Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Thorgrim Barundin
Nain
Thorgrim Barundin

Nombre de messages : 4
Âge : 27
Date d'inscription : 07/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ] Empty
MessageSujet: Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ]   Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ] I_icon_minitimeMer 8 Juil 2009 - 15:42

Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ] Nain1

Nom: Barundin
Prénom :Thorgrim
Âge : 153 années. Thorgrim est considéré comme un soldat d’expérience dans l’armée naine.
Sexe : Masculin.
Race : Nain [Nouveau compte d'Elon Drukh (abandonné) approuvé par Lilianna]
Particularité : Thorgrim aime les armes massives, la bière, les bonnes bastons, met un soin particulier dans le tressage de sa barbe et aime particulièrement l'herbe à fumer.

Alignement : Neutre Bon
Métier : Général Nain, chef de la garde royale naine [Approuvé par Garmin]
Classe d'arme : Corps à corps

Équipement :
De par son statut d’officier de haut rang de l’armée naine, Thorgrim est équipé des meilleures armes et armures du royaume, toutefois comme tout bon guerrier qui se respecte il possède un équipement particulier qui a longuement été éprouvé au fil des combats. Dédaignant le port d’une armure trop lourde, Thorgrim privilégie le port d’une lourde cotte de maille qui lui laisse les bras nus. Néanmoins il protège ses épaules à l’aide de solides épaulières d’acier. Il porte également de lourdes protections sous forme de longs bracelets en or ouvragés qu’il porte aux avant-bras. Enfin vient le casque ailé marqué de runes qui lui protège efficace le crâne.

Makazhar ou Arme de Feu en Khazalid (la langue secrète des nains) est le marteau runique de Thorgrim, héritage de ces ancêtres et qui a fait couler le sang d’innombrables ennemis. Lourd marteau de combat, il est marqué d’innombrables runes et sa fabrication remonte à des temps ancestraux. C’est le bien le plus précieux du soldat qu’est Thorgrim. Rehaussé à la feuille d’or il est autant un chef d’œuvre de l’art nain qu’une arme exceptionnelle. Malgré son poids conséquent Thorgrim le manie assez aisément au vu de sa masse musculaire assez impressionnante et de son habitude au maniement de l’arme.

Spoiler:
 

Thorgrim porte également un cor en corne de bouc creuse qu’il a tué de ses propres mains. Une sorte de talisman pour notre personnage.

Description physique

Pour un nain Thorgrim est plutôt grand avec son mètre cinquante cinq. Une longueur relative qui s’accompagne par une charpente épaisse et une carrure importante. En effet un réseau de muscles noueux impressionnant s’étendent sur un corps puissant bâti pour la guerre. Thorgrim garde les traces de ses durs combats et expose fièrement ses cicatrices ainsi que les contours nets et précis de ses pectoraux, abdominaux et biceps qui se tendent tels des haubans. Un argument, d’après ses dires, qui fonctionne auprès de la gente féminine (avec la barbe bien entendu). Les épaules larges, il est plutôt carré dans son genre, taillé comme un roc. Ses avant-bras sont énormes et ses mains calleuses, une caractéristique du soldat et maître forgeron qu’il est. En effet notre nain a un passé de forgeron qui a fortement contribué à l’élaboration de sa puissante silhouette. En retour de cette puissance brute contenue dans ses muscles, notre personnage a sacrifié sa vitesse (de toute façon il ne court que très rarement). Moins agile que les autres il ne rend cependant rien en matière de réflexe et d’endurance. Pour un nain Thorgrim est coriace, c’est peu de le dur. Son cuir épais montre un teint plutôt sombre (si l’on excepte sa pilosité abondante qui a tendance à obscurcir la peau). Thorgrim cultive également l’art corporel en arborant de multiples tatouages runiques à l’encre bleue qui s’étendent sur son dos.

Le visage de Thorgrim à présent : le faciès dur, le visage aux traits burinés et le regard acéré ; nous avons ici un véritable soldat qui a vu d’innombrables batailles et y a survécu. Icône vivante de l’expérience, sa peau commence peu à peu à se parcheminer tandis que sa peau se fonce à vue d’œil. Le menton court, une barbe châtaine épaisse et fournie vient y prend place. Fierté de n’importe quel nain, la barbe occupe une place prépondérante dans le physique. Thorgrim ne déroge pas à la règle, sa longue barbe délicatement tressée en nouages compliques, parfois sertis de boucles d’or s’étend sur son puissant poitrail et enserre sa bouche. Son nez est plutôt court et dissimulé par son abondante barbe. Une bouche qui révèle une rangée de dents plutôt négligé et une haleine de bière. Une chevelure châtain aussi épaisse et abondante que sa barbe descend en cascade de nattes sur ses épaules. Comme tous les nains, Thorgrim aime l’or aussi il n’hésite pas à se parer de bijoux du métal doré comme des boucles pour ses cheveux ou encore des anneaux qui pendent à ses oreilles dissimulées par ses longs cheveux. Les yeux d’un brun sombre, ils sont deux puits de colère sourde insoutenable. Il ne fait pas bon de croiser le regard du nain lorsque celui-ci est en colère.

Côté vestimentaire, Thorgrim privilégie les tuniques courtes ou encore les peaux de bête par grand froid. Il préfère généralement être à porté rapide de son arme, aussi il ne s’encombre pas de toges complexes. Ses vêtements sont complètement fonctionnels : généralement en toile, ils sont de couleur ocre. Ses deux seuls attributs qui font sa fierté de ce côté-ci sont son bandeau pourpre signe de son statut et une épaisse ceinture ornemental héritage de sa famille. Même s’il aime les bijoux, Thorgrim se passe volontiers d’anneaux ou tout ce qui pourrait gêner ces mouvements. En conclusion on peut dire que Thorgrim est un nain solide à la carrure forte et à l’immense force, une aura de dureté, d’inflexibilité et de volonté froide entoure notre personnage qui privilégie le pratique au visuel.

Description mentale

Thorgrim est tout ce qui se fait de plus nain en la matière : fier, bougon, rancunier, peu ouvert aux autres, droit et prompt à foutre sur la…figure à quiconque lui cherche des noises. Mais derrière cet aspect si particulier se cache une blessure profonde et encore douloureuse. De nature froide et austère, le nain possède un humour bien à soit avec le vocabulaire qui va avec. Agrémentant régulièrement ses phrases de jurons bien sentis ou de dicton nains en Khazalid, il ne fait jamais dans la demi-mesure et au défaut de parler franchement…trop peut être. Outre sa franchise, Thorgrim est quelqu’un d’honnête et de confiance. Nain d’honneur il préférait mourir plutôt que de trahir sa parole, une obstination qui est parfois sa faiblesse. Méprisant la lâcheté il n’accorde que rarement sa confiance et à la réputation d’être non seulement particulièrement rancunier mais également exigeant. Que ce soit envers lui-même ou de ses hommes il n’autorise que rarement les accès de faiblesse. Ce n’est pas pour autant qu’il n’est pas soucieux de l’état de ses frères, au contraire le nain est très attaché à sa race et à ses hommes en particulier, acceptant rarement que l’on les insulte ou leur face le moindre mal. Thorgrim est fier de son poste et de sa race et il le fait bien savoir. Consciencieux, il laisse rarement quelque chose au hasard et réfléchis longuement avant d’agir. Une caractéristique qui n’agit pas toujours, il lui arrive parfois dans le feu de l’action de laisser parler son impulsivité.

Des accès de colère légendaire qui conduise souvent à des pugilats et autres formes de duel. En effet Thorgrim est du genre à s’offenser de tout et n’importe quoi lorsque cela se rapproche de son honneur ou son courage. Cela lui vient d’une blessure de son passé : son père a été accusé de lâcheté sur le champ de bataille et exécuté pour cela. Une souillure à son nom que Thorgrim s’est efforcé de lavé durant de nombreuses années : s’exposant dans les plus durs combats et refusant de lâcher prise. Ce qui a donné naissance à une réputation de ténacité qui pourrait presque passer pour de l’obstination suicidaire par moment. Dans un autre extrême il est vrai que le nain est plutôt têtu dans ses choix et ses croyances. Profondément superstitieux il confie régulièrement sa destiné entre les mains des dieux. Bon soldat, c’est également un leader qui sait prendre ses responsabilités. Respectueux des anciens : il accorde toujours une oreille aux sages. Néanmoins il accepte mal que l’on le contredise ou que l’on discute ses choix.

Très rancunier, Thorgrim est du genre à vous reprocher durant des années de lui avoir marché sur le pied. Et cela ne le concerne pas que lui ! Il prend très à cœur les insultes fais à son peuple, c’est pourquoi il a une haine viscérale envers les Drows et n’accorde une confiance plus que mitigé aux elfes. Bougon et peu abordable il est difficile pour les autres races de s’en faire un ami, mais il n’y a rien de plus sacré au monde pour le nain qu’un serment d’amitié. Buveur et fumeur légendaire, il s’adonne régulièrement à de fréquents concours de boissons comme ses autres frères. C’est également un amateur des chefs d’œuvres des artisans nains, il respecte également le savoir-faire des maîtres des runes et des architectes nains. On peut même y voir une pointe de vanité, le seigneur nain accordant un crédit plus important aux inventions naines plutôt qu’à celles des autres races.


Dernière édition par Thorgrim Barundin le Sam 11 Juil 2009 - 16:52, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thorgrim Barundin
Nain
Thorgrim Barundin

Nombre de messages : 4
Âge : 27
Date d'inscription : 07/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ] Empty
MessageSujet: Re: Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ]   Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ] I_icon_minitimeMer 8 Juil 2009 - 15:44

Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ] Unpassedouloureux

L’immense forge souterraine du domaine sacré des Barundin résonnait des coups de marteau frappés contre l’acier chauffé à blanc. Une lueur infernale issue de la profonde fosse magmatique, qui fournissait au clan une fonderie unique en son genre, illuminait la large cavité rocheuse. Creusé il y avait des millénaires par une armée des meilleurs ingénieurs nains du royaume, c’était la fierté des Barundin. Ici reposait l’Enclume de Fusion où avait été forgé Makazhar il y avait des siècles de cela. Le lieu était comme emprunt d’un air de légende : on pouvait presque entendre le fracas de quelques combats héroïques ou les clameurs de victoire de quelques célèbres seigneurs du clan Barundin. Mais aujourd’hui la forge était habitée d’un silence morbide et seul le bruit rythmé du métal frappant contre le métal venait briser ce silence. Le regard noir, le seigneur Vadrek Barundin abattit une nouvelle fois l’épais marteau de forge sur le morceau d’acier en fusion qui se tordit immédiatement. Sa barbe, habituellement d’un blanc argenté éclatant, était souillée de la noirceur de la forge et ses cheveux voletaient en tout sens. Sa peau nue dégoulinait de sueur et une froide détermination se lisait dans ses yeux.

Le jeune Thorgrim regardait son père avec une admiration craintive. Confortablement emmitouflé dans son épaisse couverture en peau d’ours, qu’il conservait malgré la chaleur qui régnait dans les lieux, l’héritier des Barundin était soucieux. Son duvet qui commençait peu à peu à se fournir montrait combien il était jeune. Souvent il était venu dans la forge pour observer son père exercer son art, parfois il lui apprenait à manier le marteau et à marteler le fer dans les règles de l’art. Le seigneur Vadrek Barundin paraissait alors au comble de la joie, rien à voir avec la pâle figure qu’il offrait à présent. Cela faisait trois jours qu’il avait quitté son poste dans l’armée pour rentrer au domaine. Trois jours qu’il frappait inlassablement le métal dans la forge. Il avait refusé de voir quiconque durant tout ce temps et ce n’était qu’aujourd’hui qu’il avait appelé son fils. Le jeune garçon s’était empressé d’obéir pour venir voir son père qui ne semblait pas au mieux de sa forme. Jamais auparavant il n’avait paru si épuisé, si lasse, si défait. C’était comme si le lourd fardeau qu’il portait depuis toujours s’était brutalement alourdis.

Cela faisait près de deux heures qu’il observait le vieux nain dans son travail. Thorgrim commençait à craindre que son père ait attrapé quelques folies. Soudain, celui-ci s’arrêta haletant et chancelant. Le jeune nain se leva brutalement pour aller à sa rencontre. Son père l’arrêta d’un signe de la main. Levant le nez de son enclume il fixa intensément sa progéniture. Son regard fut si poignant que Thorgrim ne put s’empêcher de reculer. Brusquement, pour la surprise la plus totale du jeune nain, Vadrek Barundin se saisit de son massif marteau de guerre. Makazhar semblait luire d’un feu intérieur alors qu’il était illuminé par les feux de la forge. Poussant une formidable clameur guerrière le vieux nain se jeta sur son fils arme en avant. Désemparé, le jeune nain s’empara prestement d’une hache sur le râtelier le plus proche pour tenter de se protéger. Le fer runique du marteau frappa contre le fer de la hache qui se fendilla sous l’impact, jetant son manieur au sol. Abasourdis par le choc, le jeune Barundin peinait à reprendre son souffle. L’incompréhension la plus totale se lisait sur son visage. D’une voix suppliante il s’adressa à son père.

-Père que faites-vous !
- Bats-toi !

Accompagnant sa réponse d’un vaste mouvement circulaire de son marteau, la tête frôla le crâne de sa cible d’un cheveu. Celui-ci fit une roulade pour esquiver l’arme mortelle et s’empara d’une nouvelle hache dans sa main droite et d’un glaive court dans la gauche. De nouveau sur pied il fit face à cet ennemi imprévu. Thorgrim ne comprenait pas quelle folie avait saisi son père. Makazhar dans les mains, Vadrek fit décrire une courbe mortelle à son arme appuyant son coup de tout son poids. Plutôt que d’encaisser le choc de front, son adversaire se contenta de bouger prestement pour décaler la hampe de l’arme avec sa hache. La tête du marteau de guerre mordit le sol et creusa un imposant cratère. Son glaive dans l’autre main il lui aurait été facile de plonger le fer dans la poitrine de son père, mais il n’en fit rien. Son adversaire en profita pour lui envoyer un puissant coup de coude qui l’envoya au sol. Gémissant, le jeune nain se trouvait désarmé et à la merci de son ennemi. Surplombant son enfant, les yeux de Vadrek étaient deux puits de ténèbres. Soudain sa voix caverneuse tonna dans la forge.

-Ne baisse jamais les yeux fils ! Que ce soit dans la victoire ou la défaite soit fier de ce que tu es. Défend ton honneur et ne t’avilie jamais avec des gens inconvenables. Ce sera ma dernière leçon. Maintenant…il est temps.

Abandonnant son lourd marteau aux côtés de son fils il lui tourna le dos. Trop absorbé par le combat Thorgrim n’avait pas remarqué le martèlement des bottes de fer de la garde royale naine qui avait cerné les environs. Vêtu de leurs armures complètes, de haches à une main et de boucliers frappés de la rune royale, ils étaient intimidants à voir. Chacun était un vétéran qui avait cent fois mérité de voir son nom inscrit sur le mur des héros. Leurs casques d’airain dissimulaient leurs visages. Un nain à l’allure vénérable sortit alors des rangs. Dépliant une missive royale devant lui il déclama à haute et intelligible voix.

-Moi Akon Grimnak, émissaire royale vient annoncer dès aujourd’hui la mise aux arrêts du seigneur Vadrek Barundin, Général des armées naines. Vadrek Barundin est destitué de son titre et rang pour désobéissance aux ordres ayant entraîné la mort de nombreux nains.

La terrible missive terminé, il ordonna aux gardes nains de s’emparer du susnommé.Vadrek se laissa faire sans rien dire. De lourdes chaînes vinrent bientôt enfermer ses poignets et ses jambes. La tête haute et le visage fier, ce fut le dernier souvenir qu’il laissa à son fils.

-Je ne regrette rien.


Ainsi furent les dernières paroles de Vadrek Barundin fils de Olaf Barundin, seigneur du clan Barundin et Général des armées naines.

Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ] Unbraveparmislesbraves

Le soleil levant éclairait d’une lueur rougeoyante l’ensemble de la Vallée des Plateaux, les falaises d’Arkan surplombaient la vallée et projetait une ombre bénéfique sur l’ensemble de l’armée naine qui s’efforçait de se mettre en ordre de bataille. Le ciel était baigné d’une couleur pourpre sanguine qui annonçait la bataille à venir. Des nappes de brouillard stagnaient encore au sol alors même que le soleil ne cessait de monter dans ce ciel orangeat. Malgré la course visible de l’astre solaire le temps restait frais. Assez froid pour déposer une mince couche de givre sur la barbe fournie de tresses compliquées de Thorgrim Barundin. Le regard fixé vers l’horizon, le nuage de poussière qu’il y voyait n’annonçait rien de bon. Ayant à peine fini ses ablutions du matin, il était encore torse nu : exposant un poitrail puissant aux poils abondants. Laissant son regard dérivé sur le reste de la plaine il fut une nouvelle fois impressionné par le déploiement de force. Les fantassins du Khazad côtoyaient les arbalétriers de Gabigaltoth, bien en arrière venait les énormes et redoutables machines de guerre naine. Sur les flancs les ingénieurs nains avaient pris le risque de tester leurs nouvelles inventions « prometteuses » sur le champ de bataille.

Thorgrim observa les servants des immenses catapultes et autres balistes se préparer à la bataille : tendant les cordages, chargeant des rochers et autres traits de baliste. Se retournant vers sa propre compagnie il s’efforça de réveiller le reste de ses camarades qui fainéantait au lit à renfort de grands coups de pieds dans le train. Les braises des feux de camps étaient encore brûlantes et on pouvait même encore voir quelques flammèches sur les bûchers, mais l’armée adverse n’attendrait pas. Le nain eu tôt fait de mettre debout le reste des guerriers. Les guerriers du Throng se mirent en branle dans une flopée de jurons et autres grognements destinés à exprimer leur mécontentement. Thorgrim eu un sourire sauvage, les nains du Throng étaient de véritables grognards jamais content mais ils trouvaient rarement leur égale sur le champ de bataille. Aujourd’hui le seigneur Olaf leur avait fait l’honneur d’être choisi pour être le fer de lance de l’attaque. Sous les ordres du roi Bromar, le seigneur Olaf avait réunis une armée conséquente pour stopper la progression des perfides Drow.

Cette racaille sombre n’avait que trop jouer avec les nerfs des nains en violant de manière répété la frontière de leur royaume. Les nains allaient leur montrer ce qu’il en coûtait de se frotter à eux de trop près. Le jeune Barundin enfila sa tunique ocre et sa lourde cotte de maille, la serrant fermement au niveau des hanches à l’aide d’une lourde ceinture en or. Empoignant son célèbre marteau de guerre, cela faisait presque trente ans que son père lui avait légué Makazhar. Le souvenir de son arrestation restait toujours aussi cuisant dans son cœur. Le jeune nain qu’il était alors avait fait son chemin. Il s’était endurcis et avait enduré plus que quiconque pour racheter l’honneur de son père et de sa famille. Servant comme fantassin de l’armée naine il s’était très vite fait remarqué pour son zèle presque suicidaire. Très vite on lui avait confié le commandement d’une compagnie. La compagnie des guerriers Throng s’était distinguée de nombreuses fois sur le champ de bataille. Encore considéré par des petits jeunes par les vieux guerriers plus expérimentés des autres compagnies, Thorgrim savait que ses hommes n’avaient pas à rougir.

Très vite, les lignes de combats furent formées. Assemblages de haches, marteau de guerre, lance ou encore autres glaives courts, les nains du Throng n’avaient pas la tenue d’autres compagnies plus illustre. Le leader des Throng, marteau de guerre sur l’épaule, enfila son casque et ordonna la mise en marche de la compagnie. Les nains s’ébranlèrent, ne laissant derrière eux que les vestiges d’un camp de base. Ils eurent tôt fait de regagner les rangs de l’armée. Thorgrim en tête, celui-ci fit un bref salut de tête aux autres guerriers de sa connaissance. Une sombre résignation se lisait sur le visage des nains présents. Tous savaient qu’une bataille d’une rare violence se préparait et que tout le monde n’y réchapperait pas forcément. Plongé dans ses pensées, le jeune chef du Throng ne remarqua pas que son lieutenant s’est posté à ses côtés. Son casque à corne, que Thorgrim avait toujours trouvé ridicule, sur la tête et une hache dans chaque main, Granek Voldrim se préparait au massacre à venir.

-Un beau jour pour mourir hein chef ? Questionna Granek, pour tenter de se débarrasser de son stress avant la bataille.
-Il n’y a jamais de bon jour pour mourir Granek. Répondit Thorgrim sur un ton las.

Bien vite l’armée naine se stoppa et la compagnie Throng gagna sa place en avant de la formation. Armes en mains, les guerriers étaient anxieux. Certains récitaient des prières pour s’assurer que leurs âmes trouveraient bien le chemin du hall de leurs ancêtres. Thorgrim se contenta d’assurer sa prise sur son marteau de guerre. Pour ce qui était de la sauvegarde de son âme et de son corps il faisait uniquement confiance en son arme. Le regard rivé sur l’horizon, les reliefs des silhouettes de l’armée Drow se découpait à présent. Des cohortes de guerriers sombres en armures noires et armé de longues lances effilés se mirent en ordre de bataille. Clamant des cris guerriers dans leur langage maléfique, les Drows semblaient prêt à en découdre. Les nains n’étaient pas en reste. Restant de marbre face à cette démonstration de force, les cors de guerre ne tardèrent pas à retentir dans toute la vallée. Levant haut son marteau Thorgrim lança le cri de guerre de la compagnie Throng avant de se lancer à l’assaut.

-Du sang pour nos haches !

Le cri fut repris par cent gorges avant que le sol ne soit martelé des bottes des guerriers qui s’élançaient à l’assaut, derrière le soleil était toujours aussi rouge. Une aube rouge pour un jour sanglant.


Dernière édition par Thorgrim Barundin le Sam 11 Juil 2009 - 8:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thorgrim Barundin
Nain
Thorgrim Barundin

Nombre de messages : 4
Âge : 27
Date d'inscription : 07/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ] Empty
MessageSujet: Re: Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ]   Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ] I_icon_minitimeSam 11 Juil 2009 - 16:50

Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ] Presentationimagedefron


Les halls du saint des saints de la grande cité naine qu’était Kirgan résonnaient du fourmillement de l’armée de domestiques qui s’occupaient de préparer la cérémonie à venir. Les immenses colonnes du hall royal de la Cellule Royale étaient décorées de runes scintillantes feuilletées à l’or fin. Les vieilles bannières avaient été sorties et dépoussiérées pour venir trôner fièrement sur les larges et hauts murs des lieux. L’ensemble de la cour royale s’était vêtu en circonstance et le roi et son entourage ne devait pas être en reste. Tout ce cérémoniel gênait Thorgrim qui ne se sentait pas à sa place ici. Cela faisait plus de trois heures qu’on essayait de lui donner une apparence convenable pour la cérémonie. Grognant à chacun des initiatives d’habillement, le nain dans la force de l’âge insistait avec force pour rester tel qu’il était. Seul sa barbe et sa chevelure avait subis quelques modifications. Des fils d’argent enserraient à présent ses nattes tressées et elle était plus lisse que jamais. Thorgrim observa son reflet dans le miroir et eu peine à se reconnaître. Tant de temps avait passé…mais aussi long que le temps avait pu être rien ne l’avait préparé à ceci.

Ses récents exploits dans la campagne contre les pirates qui assaillaient les côtes maritimes de leurs alliés humains lui avait assuré un avancement sans précédent. C’était avec une stupeur mal dissimulé qu’il avait appris que le rang de général des armées naines lui était promis une fois de retour au royaume. Observant sa peau tannée qui commençait à se couvrir de fines rides, les temps ombrageux semblaient loin. Cela faisait longtemps déjà qu’il avait quitté le commandement de la compagnie Throng pour prendre un commandement plus vaste. Il s’était acquitté de ses tâches en accord avec les principes de son défunt père : honneur, fierté et intégrité. Il avait alors appris que le seul crime de son père avait été de vouloir sauver ses hommes, privant du soutient que ses frères condamnés réclamaient. Au fil du temps Thorgrim Barundin avait appris à vivre avec le crime de son père entachant son nom, mais pour lui l’honneur de son père et celui de sa famille était sauf à présent.

Tirant sur les vêtements qu’on lui avait fournis, ceux-ci ne parvenaient pas à dissimuler les contours de sa charpente musculeuse. Se jugeant comme prêt, il essaya de se détendre et d’évacuer son anxiété. Le roi Bromar faisait preuve d’une réelle clémence en accordant une nouvelle fois sa confiance à un membre de la famille Barundin. Thorgrim était conscient de ce que cela signifiait : plus que tous les autres il n’avait pas le droit à l’erreur. Etait-ce un choix stratégique ? Il n’en savait rien. Ses pensées furent interrompues par l’arrivée brutale de son compagnon d’arme et lieutenant Granek Voldrim. Le nain avait perdu un œil et quelques doigts depuis l’époque des Throng, mais il était toujours aussi fort et vif qu’à ses premiers jours.

-Alors chef ! On frétille comme une pucelle pour son premier soir ? Vous ressemblez à un elgraz ! dit-il d’un ton goguenard.
Lui jetant un regard noir Thorgrim répliqua.
-Tiens ta langue Granek le Libidineux ou bien elle finira coupée !

Réduit au silence par le regard noir de son chef, il ne pu s’empêcher cependant de garder une étincelle amusée dans les yeux. Faisant son possible pour se détendre, le nouveau promu s’empara de son casque et de son arme et se déclara prêt. S’engageant dans le long couloir qui menait au hall royal, ils furent escortés par un petit groupe de gardes royaux. Bientôt Thorgrim perçu la clameur des cors et les barrissements des trompettes. Une fois arrivé il embrassa la salle des yeux. Les gens étaient venus nombreux et la présence d’autant de personnes qui le dévisageait manqua de le rendre mal à l’aise. Assurant sa prise sur son marteau il s’avança d’un pas solide vers son souverain. Le vieux nain se tenait bien droit et son air noble irradiait de puissance. Le casque de Yaron sur le crâne et la célèbre hache d’Ikthor dans la main droite il exsudait de sa personne une formidable aura guerrière. Mettant un genou à terre Thorgrim baissa la tête face à son roi et clama haut et fort en langue naine.

-Moi Thorgrim Barundin, seigneur du clan Barundin et fils de Vadrek Barundin me présente devant mon suzerain et promet sur mon honneur et mon nom de servir et protéger le royaume nain ainsi que son dirigeant. Jusqu’à ce que tout souffle de vie me quitte et que mon âme soit réduite en cendres.

D’un geste rituel il s’entailla le pouce et marqua une rune de serment avec son sang sur la dalle du sol. Le roi ouvrit les bras en signe d’acceptation et répondit d’une voix puissante qui semblait jaillir des entrailles d’une montagne.

-Relève toi général Thorgrim Barundin et respecte ton serment, car moi je n’oublie jamais.

~~~~~

Comment trouves-tu le forum ? : Cool ^^
Comment as-tu connu le forum ? : J'y étais déjà
Crédit avatar et signature: http://mythicmktg.fileburst.com/war/us/home/images/art/WAR_Hammer_v_Black-Orc.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Thorgrim Barundin
Nain
Thorgrim Barundin

Nombre de messages : 4
Âge : 27
Date d'inscription : 07/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ] Empty
MessageSujet: Re: Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ]   Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ] I_icon_minitimeDim 12 Juil 2009 - 14:02

Terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Itrhill Fayrae
Ancien
Ancien
Itrhill Fayrae

Nombre de messages : 2236
Âge : 28
Date d'inscription : 19/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ] Empty
MessageSujet: Re: Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ]   Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ] I_icon_minitimeMer 22 Juil 2009 - 14:58

Bon bon bon....

Je n'ai rien à rajouter xD Franchement, j'ai adorer lire ta fiche *o* Très bien écrite, bien cohérente, bref du sérieux quoi ^^

C'est avec plaisir que je te valide \o/

Les liens importants:

Like a Star @ heaven Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref, que du bonheur !
Like a Star @ heaven Inventaire ~ Pour suivre ton évolution {obligatoire}.
Like a Star @ heaven Le comptoir ~ Pour créer ton compte en banque et gérer l'argent que tu gagnes / que tu dépenses^^
Et enfin, si tu as des question, n'hésites surtout pas à demander de l'aide à un parrain, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie créée à cet effet.

Un petit plus pour les persos nains:

Like a Star @ heaven Lois des Nains ~ Pour montrer ton allégeance (ou pas) au Roi

Et pour nos divins admins:

Code:
[Métier & Classe] : Général Nain, chef de la garde royale naine

[Âge & Sexe] : 153 ans & masculin

[Classe d'arme] : Corps à corps

[Alignement] : Neutre bon

Sur ce, bon jeeeeeeeeeu \o/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ] Empty
MessageSujet: Re: Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ]   Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Thorgrim Barundin [Général Nain, chef de la garde royale naine ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes :: Nains-
Sauter vers: