Partagez
 

 Galen. {Bohème & Illusionniste}

Aller en bas 
AuteurMessage
Galen Vaeylor
Humain
Galen Vaeylor

Nombre de messages : 252
Âge : 28
Date d'inscription : 19/06/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitimeMer 15 Juil - 19:48

Spoiler:
 


    .: Nom & Prénom : Vaeylor, Galen.
    .: Âge : Vingt-huit ans. Et toutes ses dents.
    .: Sexe : Masculin.
    .: Race : Humaine.

    ~~ Like a Star @ heaven ~~

    .: Particularité : Dire qu’il ne possède aucune particularité, serait vous mentir. Mis à part quelques tatouages, une boucle d’oreille, et quelques détails sans importance, rien ne le distingue vraiment des autres, physiquement. J’insiste sur le physiquement. Après c’est une autre histoire. Il est assez excentrique, cynique presque, tout en étant doux, extrêmement sensible. Il est imprévisible, si imprévisible, qu’il lui arrive d’être prévisible... Personne ne le comprend, et il ne cherche pas spécialement à se faire comprendre. Le simple fait de se comprendre lui-même suffit, et ce n’est parfois pas le cas. Cela peut sans doute rappeler et renvoyer au stéréotype de l’homme mystérieux, attrayant, fascinant, et tout le tralala, mais si on creusait un peu plus, hein ? On y arrive. Et puis pourquoi pas, après tout ?

    .: Alignement : Strictement neutre. Le plus offrant, le moins offrant, il ne connaît pas. Seules les intentions comptent, pour lui. Et leurs fins.

    .: Métier : Il serait peut-être intéressant de s’attarder en premier lieu sur un de ses surnoms. « Le Bohème ». Plus qu’un ‘métier’, un mode de vie. Galen n’a jamais eut de vie stable et a un eut parcours on ne peut plus filandreux. Il a exercé de nombreuses professions, pour survivre. Son adolescence a été marquée par la prestidigitation (et parallèlement le vol), pour ensuite se tourner plutôt vers les boulots de la mer. Gabier et timonier. Aujourd’hui, ce qu’il est… ? Il aime se faire appeler l’« Illusionniste », mais ne monte pas sur scène depuis l’incident de l’écurie (cf : histoire). Peut-être un jour ?

    [Illusionniste bohème & Ancien Gabier]

    .: Classe d'arme : Corps à corps.

    .: Equipement :

    Pour l’équipement sous forme de liste, cf : l’Inventaire. Autrement, tout est décrit dans la description physique.

.: CARACTERE :.

    La perfection n’existe pas. C’est sans doute pour cela qu’il est facile d’affirmer, qu’on peut toujours mieux faire… Mais est-ce vraiment possible ? N’y a-t-il pas une limite ? Tout possède une limite, enfin ! La vie ! Mais qu’est-ce que la vie, au fait ? Craindre la mort ? Et si l’on ne craignait pas la mort… ? … La perfection ne pourrait pas être atteinte, alors ? Silence…
    [/center]

    Il y a une possibilité, ou plutôt... un art affriolant et excitant d’agir sur les gens, de les maîtriser, de les dominer… On le nomme « pouvoir ». Aphrodisiaque suprême, ardemment convoité, follement désiré, il se montre, s’échappe aussitôt, en laissant derrière lui cet envie de le suivre, de tout lâcher, de vous y accrocher, de vous en imprégner, de le… posséder… ; après l’avoir goûté, il vous laisse dans la bouche et dans tout votre être une saveur délicieuse… L’ambition… Galen. Galen… Il est manipulateur, dépravé. Infernal. C’est tout lui, ça. Mais cela ne fait pas de lui une créature malévole, maléfique, diaboliquement vicieuse et perverse. Tous… Toutes les espèces, toutes les créatures, tous les humains sont ainsi, beaucoup n’arrivent pas à développer ce… cette aptitude, cet art, et rares sont ceux qui comme Galen savent le palper, le manier, et s’en emparer. Mais ne confondons pas. Ce n’est pas ce « pouvoir »-là... C’est le simple fait de se savoir différent, et de comprendre ceux qui pensent vous comprendre. Et non pas celui de posséder des terres, de traiter avec Sa Majesté le roi en personne, d’être respecté, connu, reconnu, craint… et de briguer de l’argent constamment (corruption ! quand tu nous tiens !). Non. Si l’on peut dire ainsi, c’est le « pouvoir exercé sur autrui », qui l’intéresse. Ambiguë, je l’avoue... Il a depuis très jeune, apprit à profiter des faiblesses des autres, pour arriver à ses fins ; à manipuler les autres comme bon lui semblait pour faire son chemin, le vent dans le dos. Et pourquoi ? Pour sauver le monde ? Non ! Le monde ne peut être sauvé. Pour supprimer toutes les inégalités qui y règnent, toutes les injustices ? Non. Il se bat pour un nouveau monde, tout simplement. Tout recommencer… un monde où inégalités et injustices n’auraient jamais existées. Tous les hommes sont égaux, aucune race n’est supérieure à l’autre, aucun être ne peut prétendre être plus puissant, ou plus intelligent qu’un autre. Il affirme certes que certaines personnes bénéficient d’une vision plus ouverte et étendue du monde, de l’humanité. Et il fait partie de ceux qui ont pu percer le mystère de la vie. Et en tant que tel, il se doit de faire bénéficier les peuples, de ce don sibyllin.

    Image aussi positive que négative de son caractère, aussi claire que floue… Aussi alléchante que repoussante. J’abrége, hein. On en reparlera un peu plus loin.

    Galen est quelqu’un d’excentrique, se rapprochant presque du cynisme, il ne pense comme personne, et il ne résonne comme personne. Il n’est comme personne. En bien ? En mal ?... Ceux qui se vantent de le connaître ne sont que des pions dans son échiquier. Personne ne sait réellement qui il est, il est imprévisible, trop parfois. Maints (laissez-moi dans mon délire, c’est bien plus épique et glorieux ainsi) idiots essayèrent un jour de le tromper, de le duper, et quels sombres idiots pardi ! Qui sème le vent, récolte la tempête, à ce qu’on dit ! De fait, il est explosif, parfois vicieux et sadique. Mais toujours contre ceux qui lui veulent du mal, qui complotent contre lui ou ses proches. Paranoïaque ? Oui, aussi. Parfois…

    Il est bon vivant, sait s’amuser, et aime rire pour un rien. Ses humeurs sont très changeantes, il est fluctuant, tantôt souriant, tantôt morose. Cela fait de lui quelqu’un de très imprévisible, et il garde toujours un petit tour sous la manche, sans mauvais jeu de mot. Nonobstant son pessimisme acharné il sait profiter de la vie, et s’en délecte de chaque pore de sa peau. Comme tout bon vivant, il aime la compagnie des femmes, l’alcool, et tous ces petits plaisirs qui donnent une touche curieuse et unique à la vie des hommes. Sans quoi, elle serait bien vite lassante, sa vie ! Et notre vie, c’est la cas de le dire, hein !

    Galen aime la liberté, aime pouvoir se sentir maître de son destin, unique et seul arbitre de ses actes, des ses gestes. Il est impulsif, sans doute trop, mais ce n’est pas pour autant qu’il regrettera ses conduites et ses attitudes. Bien que promptes, généralement sur des coups de tête, ses actions sont un tant soit peu réfléchies, et il est souvent conscient des conséquences de celles-ci. Mais il aime le risque, autant que le rhum ! Et croyez-moi, le rhum…, il en raffole. Tout comme cet état d’euphorie, qui inonde les sens, qui noue le ventre, et qui fait frissonner !? Le risque, l’aventure ! Et… qu’attendre d’une vie monotone ? La vie est faite pour être vécue, et pour être vécue pleinement… Autant en profiter au maximum.

    Il a un cœur, une âme noble, et est sensible. Quelqu’un a dit que la véritable noblesse s’acquiert en vivant, et non en naissant. Pourquoi pas un fils de pêcheur et de servante, dans ce cas ? Ayant vécu, non dans la misère mais dans une famille humble, il sait valoriser, il sait respecter, et sait apprécier les choses à leur juste valeur. Autrement dit, il est serviable, aimable, sociable, courtois, gracieux, attirant, dévoué. Ravissant. Exquis. J’en fais peut-être trop … ? Sans doute. Il lui arrive parfois d’être réservé, silencieux, mystérieux, désobligeant, acerbe, contrariant, cinglant, offensant, ahhhh, et j’en passe. Une chose, il est doux, émotif, secondaire, rancunier. Secondaire ? Il est très lent, et préfère malgré son caractère impulsif, réfléchir avant de parler. Car il sait que les paroles blessent autant qu’une lame, si ce n’est plus. Parfois impassible, parfois non, il lui arrive de ne pas maîtriser ses sentiments, ses émotions, qui sont souvent reflétées dans son regard.

    Enfin, il défend une cause juste et « noble », malgré les moyens avec lesquels il s’y prend, ces derniers étant beaucoup moins nobles je l’avoue. Le mal par le mal, dit-on. Son but n’est pas de devenir maître tout-puissant du monde, roi, empereur et j’en passe, mais de par son ambition et son charisme, créer un nouveau monde. Un monde utopique. Irréelle et illusoire quête me direz-vous… Mais pas impossible… Il lui arrive pourtant de ne pas y croire lui-même. Qu’attendre d’une personne si imprévisible et si je puis dire, mystérieuse, comme lui ?

.: PHYSIQUE :.

    Une nuit, une nuit d’été, une nuit où les étoiles se reflètent sur l’eau calme de la grande ville portuaire, Ydril, sa ville natale. Le silence, la chaleur estivale… Les moustiques abondent, l’atmosphère est lourde. Un homme d’environ un bon mètre quatre-vingt et des poussières… Sa chevelure marron et longue lui arrive au bas du dos, et quelques mèches s’aventurent un peu plus bas. Son regard d’ambre est rivé au loin et se perd dans l’obscurité de la nuit, dans le lointain horizon… Il a de grands yeux jaunes dorés, légèrement étirés, qui peuvent percer le moindre regard. Ceux-ci sont surplombés par des sourcils voûtés, très fins et effilés. Son nez fin est en parfaite harmonie avec sa petite bouche, où se dessinent des lèvres délicates et sobrement charnues. Malgré des traits fins, ils ne restent pas moins masculins. Certains le trouvent beau, d’autres non. Un simple petit visage, comme un autre, pour rester modeste. Rien de spécial donc, si ce n’est son air parfois trop sérieux, ou inversement très enfantin. Quand il sourit, de petites fossettes se creusent sur ses joues. Les filles en raffolent, à ce qu’on dit… non ?

    Sa carrure semble imposante du fait de sa taille, mais il est mince, très mince… svelte, et ses muscles sont tout aussi fins que sa silhouette, discrets, mais pas moins présents. Ses gestes sont fluides, précis. Il ne possède assurément pas la grâce d’un Sylvain, et encore moins leur agilité féline. Mais pour un homme, il s’en sort. Son boulot de gabier a fait de lui quelqu’un d’agile et d’assez souple,

    Pas de pouvoir surnaturel, rien de bien spécial, si ce n’est son inhabituelle endurance physique, du fait de sa résistance au froid. De fait, il ne porte que très rarement de chemise, préférant tout simplement la protection d’une cape longue, souple et résistante, accrochée à son cou (comme Super-Man, oui), grossièrement cousue, et n’enveloppant que son bras droit… Pourquoi son bras droit, d’ailleurs ? Manque de tissu, ou caprice… Mystère. En hiver uniquement, alors que le froid mordant le pénètre, il se recouvre d’un manteau.

    Son pantalon est tout en lin, et ses bottes en cuir lui arrivent à mi-cuisse. Il porte une ceinture, à cette ceinture, une petite bourse, et une discrète et résistante musette, en cuir elle aussi. A l’intérieur, une plume, deux trois rouleaux de parchemin, quelques cigares, quelques petits foulards, des petites pierres lisses, entre autres petits machins salutaires. Aussi, une petite dague on ne peut plus simple, dissimulée par sa cape. Puis enfin, son épée. Un glaive à la lame courte, soixante centimètres tout au plus. Son pommeau est généralement recouvert grossièrement par des lanières de cuir (pour éviter que la main glisse, surtout pour les combats en mer), la lame est tranchante des deux cotés. Cette lame d’ailleurs, en sortant de son pommeau, est légèrement busquée, et continue sa route jusqu'à sa cime pointue et effilée. Quelques petites lignes sinueuses et symétriques ornent le début de la lame (ornée de petits ronds) et s’arrêtent la où la lame est cambrée, pour laisser tout simplement une ligne droite séparer celle-ci en deux parties égales.

    Une petite boucle d’oreille vient orner le lobe de son oreille gauche, et une bague étreint son index droit. Un tatouage recouvre à moitié son épaule gauche : un cercle, entouré par plusieurs petits triangles, représentant un soleil jusqu'à nouvel ordre (il ignore ce qu’il représente, si signification il y a).


Dernière édition par Galen Vaeylor le Jeu 16 Juil - 0:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Galen Vaeylor
Humain
Galen Vaeylor

Nombre de messages : 252
Âge : 28
Date d'inscription : 19/06/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Re: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitimeMer 15 Juil - 19:54



    .: HISTOIRE :.

    I}. Prologue

    Galen, fils de Alyssa et du terrible Gardien Garosa, puis demi-frère d’Isabaut Garosa, n’est ni le fruit d’un sinistre viol, ni le frère séparé tragiquement de sa sœur à sa naissance. Non… Rien de tout cela. C'est l'histoire d’un homme à femme, uniquement, et d’une jeune femme bien trop naïve... Garosa est un bel homme, en effet, aux yeux clairs, à la chevelure noire, aux traits fins, à la carrure imposante, et aux manières gracieuses et séduisantes. De quoi charmer la première servante venue… Ouch.

    La vie de la jeune femme était cruellement monotone. Elle rêvait d’aventure, d’un brave marin qui l’emmènerait naviguer les mers, l’aimerait passionnément, et qui lui ferait l’amour dans sa cabine de capitaine autoritaire et respecté. Fille d’un petit pêcheur et d’une servante, elle descendait d’une famille on ne peut plus humble, travailleuse et honnête. La petite fut élevée dans l’amour d’un père tendre et d’une mère attentionnée, mais se rendit compte rapidement du chagrin qui rongeait son pauvre père. C’est en effet la gorge nouée qu’il voyait grandir le fils de son frère, et qu’il regrettait de ne pas avoir eut un petit garçon lui aussi, à qui il aurait pu enseigner les rudiments de son métier. Il noya sa peine dans l’alcool, et par une nuit tragique, le pauvre homme trop ivre pour tenir debout, tomba par-dessus le quai et son corps fut retrouvé au petit matin flottant entre deux bateaux amarrés non loin de chez lui. La femme éleva donc sa fille comme elle le put, seule, travaillant durement dans une taverne et encore affligée par la mort de son mari. A seize ans, l’adolescente travaillait déjà aux cotés de sa mère. De longues années passèrent et c’est une Alyssa aux formes bien dessinées et à la poitrine généreuse qui zigzaguait alors entre les tables, évitant les mains vicieuses des hommes ivres – ou pas –, ignorant leur regard pervers, ainsi que leurs remarques dévergondées et désobligeantes.

    II}. Fruit de la naïveté

    La jeune femme n’avait d’yeux cependant que pour ce Garosa, gardien du bagne de Meca, disait-on. Le bel homme venait parfois en ville, et lui adressait à quelques reprises de petits regards, mais terminait toujours dans le lit d’une des nombreuses catins d’Ydril. « Le beau Garosa, dans les bras d’une fille de joie ? Mais c’est monnaie courante dans l’coin ! », disait un jour une vieille aubergiste. Seulement, son amour la rendait aveugle. Aussi c’est par une soirée d’été qu’elle se livra à lui, trop naïve encore pour imaginer sa vie aux cotés de cet homme sans foi. Mais il était fort, il était beau, et ses paroles étaient toujours douces et ravissantes... Son air inspirait confiance, et ses yeux clairs semblaient si sincères et purs... Le gardien, pourtant cavaleur, lui fut fidèle pendant quelque temps, mais en apprenant que la belle Alyssa était enceinte d’environ six mois, il s’éloigna, s’échappa, et ses séjours à la ville portuaire se firent de plus en plus rares. Proie d’un profond désespoir, seule avec sa mère, elle mit pourtant au monde le petit garçon qu’elle nomma Galen, une paire de mois plus tard. Un petit prématuré d’environ sept ou huit mois, elle ne saurait le dire… Et chaque jour elle espérait revoir le terrible Garosa franchir le seuil de sa porte et élever son fils comme il se devait. Mais en vain, le petit Galen grandit sans père, le gardien étant trop occupé à engendrer d’autres petits Garosa un peu partout. Dont Isabaut, deux ans plus tard…

    III}. Vie loin d’être prometteuse

    - Hé ! Sale petit garnement ! Sale petit voleur !! Reviens là tout de suite ! Gardes ! Gardes !

    Gamin, voilà un des passe-temps auquel il se livrait. Passe-temps soit dit en passant, dans lequel il se débrouillait à merveille. Agé donc à peine de treize ans, le Vaeylor pouvait prétendre à une vie de larron, digne d’un Silencieux ! Mais il ne volait que de petits objets sans valeur : un fruit, quelques écus… et ce, que pour le plaisir de courir et, d’éprouver cette petite chatouille agréable au ventre que l’on nomme souvent excitation, adrénaline. Le petit Galen montrait déjà son goût pour la liberté, le danger et, malgré les efforts de sa mère il refusa catégoriquement de devenir petit marin ou petit pêcheur et préféra mener une vie de vagabond, travaillant par-ci, par-là, pour pouvoir subvenir aux besoins de la maison.

    Un soir, alors que Galen fêtait ses dix-sept ans, sa mère le fit s’asseoir près d’elle. Elle semblait indécise, mais prenant son courage à deux mains, elle toussota avant de parler d’une voix grave qui ne présageait rien de bon. Intelligent, il devinait déjà ce que sa mère se préparait à lui annoncer, et il resta de marbre…

    - Galen. Tu dois quitter Ydril mon fils. Les temps sont durs, tu ne trouveras jamais ton bonheur ici. Il te faut aller à la recherche d’un métier, d’une vie ! Grande Maman ne va pas bien… Elle jeta un coup d’œil autour d’elle avant de continuer, la voix basse. Elle est sur le point de s’éteindre. Elle est très malade, elle ne mange presque plus…

    Le jeune homme saisit les mains de sa mère dans les siennes en l’observant. Son visage était vide…, pale, inexpressif, et reflétait la peine de la femme. Elle n’était plus ce qu’elle était auparavant. Un petit visage attaqué par les rides, des yeux éteints, des mains rugueuses, des mouvements lents, une mine revêche… le temps la consommait peu à peu.

    - Mon fils. Je t’aime.

    Alors elle se leva, sortit de sa poche une petite bourse et regarda longuement son fils. Elle tremblait, ses yeux vibraient, sa bouche se tordait. Elle se plaça derrière le jeune Galen et lança la petite bourse sur ses genoux avec une violence inattendue, elle se pencha en avant, enlaça rapidement son fils de ses bras incertains. En se détachant de lui, elle s’approcha de la porte, et se mit à pleurer. Elle bégaya, se reprit à plusieurs reprises, et prononça ces quelques mots avant de quitter la pièce en courant. … « Ne fait pas comme ton père. »… Des mots qu’il n’oublia jamais. Le Vaeylor s’empara de la petite bourse et la cacha dans les pans de son pantalon, les larmes aux yeux. Ce soir là, il erra dans Ydril, ses pensées confuses, imaginant déjà ce que le destin pouvait bien lui réserver, sur les routes de Mira. Qu’allait-il faire ? Sa vie était ici, à Ydril, aux cotés de sa mère ! Certes… Mais une vie sans futur, une vie monotone, à travailler en tant qu’amarreur, ou bien médiocre petit pêcheur. Et il ne pouvait s’y résoudre. Non ! Il était fait pour l’aventure, le risque, une vie excitante ! Et quelle vie excitante que celle des tavernes et des quais d’Ydril, hein… Sa décision était prise… Il rentra tard, très tard, et sans mot dire, il se mit à préparer ses affaires. Une petite dague, présent offert par Grande Maman, un pantalon, une chemise blanche de matelot, et des bottes en cuir hormis celles qu’il portait sur lui. Le tout dans un mouchoir attaché au bout d’un bâton. Rien de plus. Il quitta la ville à l’aube, alors que le soleil commençait à s’élever dans le ciel bleu de cette fin d’été.

    Et c’est à cette période que Galen se livra à une vie de bohème, parcourant Miradelphia. Il quitta Ydril, laissant derrière lui une grand-mère qui, basculant entre vie et mort était sur le point de rendre l’esprit à Tyra, et une mère abattue, anéantie, sans personne pour l’épauler, ni sœur, ni frère, personne. Avec ses quelques économies, mêlées à la maigre bourse que lui avait donnée sa mère, il se joignit à une petite compagnie de passage à Ydril. En quelques jours ils arrivèrent à Diantra… La grande capitale humaine. Selon les dires, y trouver un travail, était un jeu d’enfants… Et depuis quand les jeux d’enfants étaient si difficiles ? Ce furent des jours difficiles, plus qu’il ne l’avait imaginé alors…


Dernière édition par Galen Vaeylor le Jeu 16 Juil - 0:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Galen Vaeylor
Humain
Galen Vaeylor

Nombre de messages : 252
Âge : 28
Date d'inscription : 19/06/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Re: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitimeMer 15 Juil - 20:05

    IV}. L’ange éphémère

    Une petite foule s’était concentrée dans la rue. C’était un petit village non loin de la capitale. Bourd-au-Cerf. Le centre d’attention, notre Vaeylor, âgé de 21 ans. De ses mains agiles il manipulait une petite pierre lisse, la faisant disparaître et apparaître, il parlait, riait, amusait la petite foule fascinée, le tout accompagné par des exclamations et des « oh » d’étonnement. Il se mit ensuite aux foulards, et dans le même petit manège des pierres, des bouts de tissu s’enflammaient aussitôt dans ses mains, et réapparaissaient soudain, pour disparaître nouvellement dans ses mains gracieuses. Alors que captivés, les passants observaient l’Illusionniste, une deuxième main complice, aussi agile que celle de Galen, voire plus, subtilisait les bourses des spectateurs curieux, trop envoûtés pour s’en rendre compte. Mais ce n’était pas la première fois que le couple se livrait à ce petit jeu, et ces petits spectacles étaient surveillés... Quelques minutes passèrent, et alors que la foule était complètement submergée par ce tour abracadabrantesque, un soldat s’empara de son compagnon…, deux autres suivirent.
~~ Like a Star @ heaven ~~
    Ils s’étaient rencontrés un an plus tôt, alors que Galen débarquait dans la grande Diantra. Un Panahos soir (quatrième jour de la semaine), dans une taverne, devant une bière et un jeu de cartes. Rien de plus banal aux premiers abords, et pourtant c’est une nuit agitée qui allait unir les deux complices. Le jeune bohème savait qu’en jouant le reste des ses économies (qui avaient diminuées sans vergogne, ces trois premiers mois à Diantra), il risquait de tout perdre, « tout » représentant ici pas plus d’une cinquantaine d’écus. Aventureux, ce jour-là, il se sentait chanceux après avoir gagné quelques mains contre un épicier ivre, aussi, il misa toute sa bourse, certain de gagner contre le jeune blond qui avait suivit l’artisan et les deux autres joueurs... Certain… Hmm. Il venait ironiquement de jouer sa vie, en perdant à un stupide jeu de carte. Toute la soirée il tenta opiniâtrement de récupérer tout au moins la moitié de la somme perdue, mais en vain, la chance semblait l’avoir soudainement quitté. Un ange pourtant, allait le sauver. Et cet ange était loin d’être… un ange, soit dit en passant.

    C’est en effet quelques minutes plus tard, qu’un petit enfant s’empara de la bourse pleine de son adversaire, et par chance, le Vaeylor fut le seul à s’en apercevoir. Il s’excusa, prétextant un malaise, et se leva après avoir salué de la main les trois joueurs. D’un pas rapide, il suivit le petit qui se faufilait agilement entre les tables, conscient qu’un homme le suivait. Le bohème s’élança dans la rue, poursuivant encore le jeune garçon, qui s’était mit à courir pour le fuir. Faute de lumière, le petit s’enfonça dans une ruelle sans sortie. Notre jeune homme s’y faufila à la suite.

    La silhouette mince du petit voleur essayait déjà de s’élever sur le toit de la maison d’en face. Il était accroché mais ne parvenait pas à se hisser vers le haut, pour s’échapper par les toits ! Le sale chenapan était fichtrement agile ! Galen s’avança rapidement vers lui, et s’écria.

    - Hep ! Je ne te veux aucun mal. Viens là petit. La moitié de cette bourse m’appartient. L’autre, elle est à toi. File-moi les écus, et je te laisse partir.

    Sa voix était douce, convaincante, malgré ses propos, et c’est sans y penser deux fois, que l’enfant se laissa tomber. Lorsque ses pieds touchèrent le sol, Galen s’élança en avant et le prit par le col de sa chemise brusquement.

    Galen n’avait assurément pas autant de pratique que le jeune garçon, mais ses mains n’étaient pas moins agiles, et en moins d’une seconde, il sentit la bourse du jeunot accrochée à se ceinture… et s’en empara rapidement, avant de continuer à toiser le gamin. En attendant la réponse, il faisait sauter d’une main à l’autre la petite bourse remplie.

    A l’intérieur de la taverne, non loin de la ruelle, ce fut l’explosion, le déchaînement. Le blond, furieux, se leva d’un seul bond, et sa chaise alla basculer violemment en arrière. Il la saisit et la lança à l’autre bout de la taverne, furieux. La bête, pas plus grande que Galen, mais indéniablement plus corpulente, avança entre les tables, renversant chaises et ivrognes sur son passage. Une fois dehors, il riait bruyamment, les mains tremblantes.

    - JE VAIS VOUS TUER !, criait-il.

    Les deux fuyards se mirent à courir avertis par la voix caverneuse qui déchirait le silence de la nuit, Galen traînant la main de Jeklan derrière lui. Alors qu’ils crurent l’avoir semé, un éclat de rire retentit à quelques mètres d’eux ! La course effrénée les mena à un cul-de-sac. Le blond allait les rattraper d’un instant à l’autre.

    - Par les sous-vêtements de Néra !, s’exclama Galen.

    Il leur fallut concevoir un plan rapidement, et moins d’une minute plus tard, Galen, debout sur une petite caisse, attendait l’homme, une dague à la main, dague que lui avait donnée le gamin. Il tremblait, effrayé, rien qu’à l’idée de tuer quelqu’un. Quelle… Quelle atrocité allait-il commettre… Impensable, inhumain… Mais il n’eut pas le temps de trop y penser, que l’homme s’étant fait silencieux, apparut soudainement juste devant lui, et commençait déjà à se pencher sur le tas de petites caisses, ou se trouvait caché Jek. Se fut au tour du Vaeylor de jouer, et la pitié le quitta aussitôt : il sauta sur l’homme qui était quasiment sur l’enfant, et le cogna par derrière. Ils s’effondrèrent tous les deux et le blond, tout en gesticulant lançait des coups à l’aveuglette, mais dans cette même obscurité, Galen, indubitablement plus intelligent que la grosse brute, saisit la dague, et lui transperça violemment le cou, encaissant pour sa part quelques petits coups pas bien méchants. Le premier cessa de gesticuler, sans avant lancer dans la rue déserte et silencieuse de Diantra, un gémissement sourd. Sans trop s’attarder sur le corps du blond, mort, vivant, mourant, peu lui importait à l’heure qu’il était, il se leva prestement, et plissa les yeux pour se faire à la faible lumière que lui offraient les étoiles qui surplombaient la cité.

    - Allons, Jeklan, viens, viens vite !

    Et ils quittèrent rapidement les lieux.

    Dans la chambre de Galen, dans une petite taverne miteuse de la ville, après avoir échangé deux trois mots réconfortants, et partagé un silence nécessaire, le jeune homme proposa au garçon de rester dormir pour la nuit. Ce dernier accepta volontiers, insouciant, et tout simplement excédé par les événements troublants de la soirée. Il n’avait sans aucun doute, tout comme Galen, assisté à aucun meurtre, et pire encore, y contribué. Mais comme on dit, il y a un début pour tout, et vivant à Diantra, il ne tarderai pas à en assister à d’autres. Ce n’était pas la dernière fois, et ils s’endormirent tous les deux rapidement en essayant d’assimiler ceci. Le lendemain, lorsque Galen se réveilla, le petit Jeklan se tenait assit sur son lit. Ils descendirent déjeuner, et se fut là, que leur aventure débuta. Après s’être raconté leurs histoires respectives, ils décidèrent de collaborer. Comme ça, comme si de rien était, me direz-vous ? Eh bien le grand avait besoin du petit, et vice versa, le petit du grand. C’est bien connu comme histoire. Rapidement, ils devinrent complémentaires. Le duo infernal. Mais pour y arriver, il leur fallut bien des semaines et des mois. Ils s’entraînèrent à la discrétion, apprenant ensemble toutes les techniques qu’ils mettraient en pratique quelques mois plus tard. Si bien qu’ils en arrivèrent à une relation fraternelle, Galen appelant Jeklan, « petit frère », et inversement. Ils se comprenaient, se chamaillaient souvent, riaient des mêmes blagues, et rien qu’un regard suffisait pour se communiquer. Touchant.
~~ Like a Star @ heaven ~~

    - GALEEEEEEEEEENN !!

    A peine eut-il écouté la voix de Jek, qu’il se leva, cherchant du regard celui qui était devenu son frère tout au long de ses années passées ensemble. Son petit frère, son ami, son protégé. Il ne dut pas chercher bien loin. Au milieu de la foule qui s’ecartait pour mieux voir ce qui se passait, un soldat tenait par le poignet l’adolescent. Il laissa tomber les foulards sur l’estrade, enjamba son matériel de prestidigitation, et en moins d’une seconde il fut sur le soldat. Sans tarder, il lança aux pieds de l’homme une petite boule, confectionnée par les soins de Jek, et une fumée rouge se répandit autour du soldat, l’aveuglant momentanément. Aussitôt, profitant de la situation, sans se soucier des conséquences qu’il pouvait encourir suite à cela, il lança son poing à la rencontre de la mâchoire du soldat portant les armoiries de la garde de Diantra. Un crac sonore se fit entendre, puis sans s’attarder sur l’homme qui s’effondrait de douleur, les deux frères prirent la fuite, sans avant récupérer prestement leurs affaires. Le village n’était pas spécialement grand, mais la fuite ne dura pas moins de dix minutes. Dix longues minutes grisantes, Galen riait presque tellement ils s’amusaient. Il ne se rendait pas compte de la gravitée de la situation, et c’est en effet après ces dix minutes d’excitations, qu’ils pénétrèrent dans une écurie, et s’en rendit compte enfin… Cette écurie, il s’en rappelle encore parfois, alors que ses pensées s’aventurent un peu trop loin dans ses souvenirs désordonnés… Il en va sans dire, qu’il déteste y repenser, et malgré ses vains efforts, l’image troublante revient de temps à autres.

    Le village en effervescence, s’agita, telle une fourmilière. Les deux fuyards profitant du brouhaha se glissèrent donc dans l’écurie. Deux villageois cependant, les ayant repérés, alertèrent la garde, et le temps resta figé. Des cris, quelques coups, une agitation étourdissante… Galen fut malgré lui repoussé, séparé de son petit frère, ce dernier quant à lui fut assommé. Une demi-douzaine de gardes entouraient déjà l’adolescent, et essayaient de calmer la foule encore agitée. Le Vaeylor bondit sur un des chevaux encore présents et sans avant jeter un coup d’œil derrière lui, il fondit sur la foule qui le séparait de la rue. Il éperonna vivement l’étalon, et s’enfuit à travers les routes, encore sous le choc. Il rentrait à Diantra.

    Les semaines qui suivirent Galen se fit discret, sortant très peu le jour, et s’aventurant dans quelques petites tavernes, tard le soir, pour y gagner quelques écus en égayant le petit monde. Il se sentait coupable. Coupable d’avoir abandonné son frère comme ça, sans rien faire ni tenter, et sa douleur s’intensifia lorsqu’il se souvint des mots qu’avait un jour prononcé Jek… « Je serai toujours là pour toi, et s’il doit arriver malheur à l’un d’entre nous, il l’arrivera à l’autre. Nous ne nous quitterons jamais, jamais ». Ces mots pouvaient sonner creux, faux, stupides même, mais… quand on vient de perdre la seule personne à qui l’on tient le plus, elle sont… stupidement douloureuses.

    Combien de temps pouvait-on enfermer un insignifiant malandrin ? Des semaines ? Des mois ? Des années ? Attaché et fidèle à son Jek, il espérait tous les jours le voir rentrer chez eux, une petite maison délabrée dans un des quartiers pauvres de Diantra, qu’ils s’étaient achetés quelques mois après leur rencontre. Il espérait, il attendait, mais les jours passaient, et il n’avait aucune nouvelle de son ami. Aucune trace, rien. Il avait en vain essayé de se renseigner, de soutirer quelque information à un garde ivre, à une fille de joie, mais rien ! Il ne savait pas même si son compagnon se trouvait encore à Bourg-au-Cerf, ou s’il avait été emprisonné ailleurs.


Dernière édition par Galen Vaeylor le Jeu 16 Juil - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Galen Vaeylor
Humain
Galen Vaeylor

Nombre de messages : 252
Âge : 28
Date d'inscription : 19/06/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Re: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitimeMer 15 Juil - 20:13

    V}. L’illusoire vie d’un Illusionniste

    Des semaines, des mois s’écoulèrent encore, et un bon soir de printemps, Galen quitta Diantra, sur un coup de tête. Il ne laissa rien derrière lui, aucune trace. Il vendit la maisonnette pour une somme modique, s’acheta des provisions avec, et une petite épée courte. Il n’avait alors aucune expérience, et maniait son arme aussi maladroitement qu’un enfant. Mais une arme reste une arme, et au besoin, il savait comment frapper et lancer son épée en avant. Ca devait être comme lancer un coup de poing après tout, même mouvement, même geste, même courage… il ne fallait juste pas lâcher l’arme, et savoir se remettre rapidement en position, car juste après, arrivaient les contre-attaques. Il s’était un peu renseigné, mais n’était sur de rien, et il n’y a rien de plus difficile que de mettre en pratique des conseils. Il était seul, et il allait devoir se débrouiller tant bien que mal. Si les dieux en avaient voulus ainsi, il respectait leur choix. Sur son petit étalon, seul souvenir qu’il avait de ce terrible jour à Bourg-au-Cerf, il se mit en route pour Ydril.

    Seul, le voyage de retour, après de nombreuses années, lui prit moins d’une demi semaine. Grande Maman avait rendu l’âme quelques semaines après son départ, et sa mère s’était associée avec de bonnes gens, et travaillait maintenant au marché d’Ydril. Les retrouvailles furent des plus émouvantes, la mère heureuse de revoir son garçon, changé, durcit, lui demanda avec enthousiasme de lui raconter ces trois quatre années passées à Diantra. C’est avec nostalgie que le Vaeylor se mit à lui narrer sa vie, et la suite d’événements précipités qui l’avaient bouleversée. Jeklan, leur rencontre, la prestidigitation, les soldats, l’écurie, la désolation, le vide… Ce sujet devint rapidement tabou, lorsque la mère se rendit compte de la peine qui rongeait le cœur de son fils. Celle de ne plus jamais revoir l’être avec lequel il avait le plus partagé.

    Mais la vie qu’il avait laissée derrière lui, allait reprendre.

    Galen faisait alors un pas en arrière, pour tout oublier, comme si les années vécues à Diantra n’étaient qu’une pause, une étape sans importance. Et pourtant, ces années là furent unes des plus fructueuses de sa vie. Il reprit ses fonctions au port, son petit travail d’amarreur. Ses supérieurs virent rapidement en lui de grandes qualités non négligeables : un jeune homme vigoureux, débordant d’énergie, avide d’aventure, tout ceci provenant de cette envie de tout recommencer, et d’oublier son passé. Ils virent également en lui le petit-fils d’un homme très compétent qui avait été en son temps connu pour son acharnement entêté et son implication dans son travail. On lui proposa rapidement de se joindre à l’équipage d’un navire de pêcheurs, ce qu’il fit enfin, conscient de sa situation pour le moins enviable.

    Son parcours fut filandreux, cependant. De l’amarreur, au mat de misaine, en passant par le timon. Il ne dura pas plus de quelques mois dans la pêche cependant, mais il y apprit rapidement les rudiments de la mer, les coutumes, et surtout, apprit à aimer le grand océan, et à apprécier les voyages. Mais il se rendit rapidement compte de toutes les autres possibilités qui s’ouvraient à lui. La contrebande fut la première chose à laquelle il se livra, profitant de ses voyages en mer, et il passa des bateaux pêcheurs aux marchands, idéaux pour ses petits transports illicites. Au tout début, ce n’était qu’un jeu pour lui, et comme n’importe quel bon jeu de carte, il s’en éprit rapidement. Et plus qu’une passion, en quelques mois cela devint un vice… Ne vivant que pour la contrebande, l’alcool et les femmes, pendant toute une année il vécut dans la débauche la plus complète. Mais pas moins productive et utile. Elle lui permit de mûrir, de savoir à quoi s’attendre réellement dans la vie. Il changea sa petite épée par un glaive qu’il apprit à manier aisément avec ses collègues. Rien de spécial, aucun entraînement particulier, et pour aucun but spécifique juste de petites séances insignifiantes et plus ou moins fréquentes, entres amis, surtout pour s’amuser et passer le temps, en attendant la nuit pour se mettre aux affaires.

    Tout allait pour le mieux, les affaires n’avaient jamais été aussi bonnes pour le petit groupe d’amis. Ils s’étaient crée un petit réseau de nobles Diantrois très capricieux (à leur grand bonheur), et tout tournait à merveille. Galen, vivant à Ydril, s’occupait tout simplement à faire rentrer la marchandise en question dans le port. Ou vice versa, à la faire sortir des terres du roi. Mais encore une fois, de nature instable, il disparut brusquement du monde de la contrebande, son entourage cherchant en vain le pourquoi du comment il ne donna jamais d’explications, on ne la cherche pas non plus. Peut-être n’y en avait-il tout simplement pas ? Pendant un an il vécut on ne sait de quoi (sûrement de ses économies, on dit que la contrebande rapporte des centaines de souverains par mois !), et alors qu’il reprenait petit à petit une vie normale, il quitta un jour la grande ville, pour Meca, l’ancien bagne, aujourd’hui repère d’artistes et de pirates. Bien evidemment seule sa mère était au courant de sa destination, et il regrettait maintenant de le lui avoir dit.

    - Mais Galen enfin ! Que vas-tu aller faire dans ce trou à rat, au milieu de l’océan !?

    Le ton d’une mère inquiète pour son fils résonna dans la petite pièce.

    - Je te rappelle que ce trou à rat n’est autre que celui où tu as dénichée le tien, de rat ! et c’en était le chechef !, beugla Galen.

    Le Vaeylor revenait d’une soirée en taverne on ne peut plus arrosée, et se comportait tel un gamin capricieux et mal élevé. Du genre ivre allègre, il souriait bêtement, et affirmait ne pas être saoul, comme beaucoup. Soudain il s’enflamma lorsqu’il vit sa mère prête à répliquer à sa remarque. Elle allait le défendre !? Cette pourriture de père qui l’avait abandonné ?

    - Arrête. Je… Hmpf.. Je ne… Je ne suis pas le seul b-bâtard qu’a en-engendré Garosa, ce fils de putain, de putain, de putainnn !, hurlait-il. Arrête de te mentir, m’man ! Il a bien fait de crever ce salopard ! Hmmhmf... Isabaut ! Ca ne te dit rien ? Bi-bizarre, parce que c’est le prénom de sa fille. Et ça ne… ne doit, ça ne doit pas être la seule !

    Le lendemain matin, le jeune homme après avoir laissé une somme considérable de souverains à sa mère, quitta Ydril sans plus attendre, équipé de sa petite musette et de son glaive.

Spoiler:
 


Dernière édition par Galen Vaeylor le Jeu 16 Juil - 2:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jek le Magnifique
Humain
Jek le Magnifique

Nombre de messages : 32
Âge : 29
Date d'inscription : 14/06/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Re: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitimeMer 15 Juil - 20:28

MON GRAND FREEEEEEEEEEEERE!!! Galen. {Bohème & Illusionniste} 936117

Bien sûr que t'es validé! *saute dans tous les sens*

Je suppose que tu peux toi-même mettre les groupes et changer la fiche, nan? What a Face (en tout cas là je peux pas^^)

Heureux de te voir de retour Razz
Revenir en haut Aller en bas
Tauril
Ancien
Ancien
Tauril

Nombre de messages : 2410
Âge : 25
Date d'inscription : 12/09/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Re: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitimeMer 15 Juil - 21:00

Mmmh. Je regrette ça va pas être possible de valider pour le moment, il manque pas mal de lignes dans les différents champs. Corrige ta syntaxe aussi.
Je vais discuter de "l'illusionniste" comme tu dis avec le staff mais je trouve que ça fait grosbill quand même.

Voilà, change tout ça et ça devrait aller, reste plus que la réponse du staff sur ton métier.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Letha
Ancien
Ancien
Letha

Nombre de messages : 8990
Âge : 24
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Re: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitimeMer 15 Juil - 21:36

C'est nul. On peut pas te valider, recommence... Razz
Revenir en haut Aller en bas
Áxel Leirín
Elfe
Áxel Leirín

Nombre de messages : 441
Âge : 27
Date d'inscription : 23/09/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Re: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitimeMer 15 Juil - 21:40

Ouais nan mais moi je comprend rien. C'est qui Jek et c'est qui L'illusionniste? C'est pas Galen? Je comprend rien moi X_x Mais Galen est fourbe è_é Mais je l'aime Galen. {Bohème & Illusionniste} 936117

"Bienvenue"! :dehors:
Revenir en haut Aller en bas
Galen Vaeylor
Humain
Galen Vaeylor

Nombre de messages : 252
Âge : 28
Date d'inscription : 19/06/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Re: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitimeJeu 16 Juil - 1:13

Bon, d'accord. Je vais étoffer un peu plus... Galen. {Bohème & Illusionniste} 721557
Et plus sérieusement, merci ! =]
Revenir en haut Aller en bas
Loup de Rochefort
Humain
Loup de Rochefort

Nombre de messages : 401
Âge : 29
Date d'inscription : 11/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Re: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitimeJeu 16 Juil - 1:14

Un jour, je prendrai le temps de lire cette fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Aranel d'Actellys
En attente de validation..
Aranel d'Actellys

Nombre de messages : 729
Âge : 27
Date d'inscription : 22/02/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Re: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitimeJeu 16 Juil - 1:47

La même que Sissfleuse x), Mais sinon tu m'avais promis (il y a un petit moment) un rp :D, je l'attend è_é

J'allais oublier BON RETOUR Galen. {Bohème & Illusionniste} 657689250
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/journal-de-bord-f117/carnet-d-ara
Malaurie Mytheiril
Sang-mêlé
Malaurie Mytheiril

Nombre de messages : 264
Âge : 28
Date d'inscription : 25/11/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Re: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitimeJeu 16 Juil - 7:26

Il y a déjà un copyright sur le nom "Illusionniste". Il est joué par notre sympathique elfe poilu.
Revenir en haut Aller en bas
Loup de Rochefort
Humain
Loup de Rochefort

Nombre de messages : 401
Âge : 29
Date d'inscription : 11/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Re: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitimeJeu 16 Juil - 7:40

On en PARLE PAS è_é
Revenir en haut Aller en bas
Galen Vaeylor
Humain
Galen Vaeylor

Nombre de messages : 252
Âge : 28
Date d'inscription : 19/06/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Re: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitimeJeu 16 Juil - 13:43

Malaurie Mytheiril a écrit:
Il y a déjà un copyright sur le nom "Illusionniste". Il est joué par notre sympathique elfe poilu.

Un Copyright ? What a Face Primo ce n'est pas le surnom de mon personnage, c'est juste un "métier". Je pense que si quelqu'un se faisait appeler "Magicien", il ne serait pas en train de plagier ton nom... Secondo, si c'est comme ça... Clique. Posté le 11 Juillet 2008...
Merci aux autres sinon !
I love you
Revenir en haut Aller en bas
Elandril
Elfe
Elandril

Nombre de messages : 2860
Âge : 27
Date d'inscription : 08/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 124 ans.
Niveau Magique : Apprenti.
Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Re: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitimeJeu 16 Juil - 14:37

Content que tu sois de retour sinon ! :D

À la prochaine peut-être sur un RP Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://eliandar.deviantart.com/
L'Illusionniste
Elfe
L'Illusionniste

Nombre de messages : 105
Âge : 28
Date d'inscription : 13/06/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Re: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitimeJeu 16 Juil - 17:27

Ne vous prenez pas le chou pour moi voyons les jeunes... Galen. {Bohème & Illusionniste} 629873

En espérant que tu t'amuse bien (et encore merci pour le vava) !
Bonne continuation...
Revenir en haut Aller en bas
Malaurie Mytheiril
Sang-mêlé
Malaurie Mytheiril

Nombre de messages : 264
Âge : 28
Date d'inscription : 25/11/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Re: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitimeJeu 16 Juil - 18:01

Mes propos n'étaient en aucun cas désobligeants à ton encontre Galen. Bonne continuation sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Dryae
Fondateur
Dryae

Nombre de messages : 9370
Âge : 28
Date d'inscription : 19/09/2007

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 10
Niveau Magique : Non-Initié.
Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Re: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitimeJeu 16 Juil - 18:03

Nan mais je sais.. :D
Allez, je déplace !

_________________
Galen. {Bohème & Illusionniste} 377582mdodhonneurdryae
Galen. {Bohème & Illusionniste} 10010
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Galen. {Bohème & Illusionniste} Empty
MessageSujet: Re: Galen. {Bohème & Illusionniste}   Galen. {Bohème & Illusionniste} I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Galen. {Bohème & Illusionniste}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Galen. {Bohème & Illusionniste}
» Neos l'Illusionniste.
» ♦ Galen Evrock ♦ FINI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes :: Humains-
Sauter vers: