AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Non loin de Sainte-Berthilde[Pv Zareen et Aegar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sùrion Lavi'Ébel
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18
Âge : 25
Date d'inscription : 06/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Non loin de Sainte-Berthilde[Pv Zareen et Aegar]   Jeu 10 Sep 2009 - 5:20

Après quelques jours de chevauchés à partir de la maison où notre amis rencontra sa nouvelle coéquipière. Les deux mercenaires arrivèrent au lieu de rendez-vous donné par leur futur employeur. Il s'agissait d'une taverne construite sur le bord de la route à quelques kilomètres de la capitale de la région. Haute de trois étages et assez large, une extension ce montrant sur le côté droite et du côté gauche ce trouvait une petite bâtisse dans une cour qui, selon Sùrion, est l'écurie de la place. Sùrion entra donc dans la cour, il vit un employé revêtu d'un gros manteau de fourrure accourir vers eux et leur proposer de s'occuper de leur chevaux pour leur permettre d'être le plus vite possible au chaud à l'intérieur. Il accepta, ramassa ses objet de valeur de peur de se les faire voler et marcha lentement vers l'entrée de l'immeuble principal.

Il ouvrit la porte et ces à se moment qu'il se rendit compte qu'il était complètement gelé, la chaleur de l'endroit le força même à se débarrasser de son manteau dans les bras du propriétaire de l'endroit qui alla le rangé sur un raque avec d'autre, le distinguant à l'aide d'un numéro qu'il donna en double a Sùrion pour qu'il puisse le récupérer. L'endroit était très peuplé, les lumières projetées par plusieurs lampes et par le feu au centre de la place créèrent des ombres de chaque personnes présentes, rendant les murs noirs comme la nuit, mais l'activité générale démontrait une camaraderie entre chacun. Aucun chercheurs de troubles, que des gens se connaissant. Sùrion compta les tables, sur la vingtaine présente, il n'en restait que trois de disponible, il sortit donc une carte de sa poche en s'inventant des règles personnelle sur le choix a prendre. Sept de trèfles... il marcha donc vers l'une des libres ce trouvant près de la fenêtre. Une fois installé, il sortit son jeu de carte doré et regarda la Drow qui c'était installée devant lui, toujours revêtue de son manteau pour ne pas attirée l'attention. Il leva la main pour faire signe à une serveuse de venir, commanda de quoi boire et adressa la parole à Zareen avec un grand sourire
.

"Une petite partie en attendant notre cher ami?"
Revenir en haut Aller en bas
Aegar Le Déchu
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 311
Âge : 26
Date d'inscription : 16/02/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Non loin de Sainte-Berthilde[Pv Zareen et Aegar]   Jeu 10 Sep 2009 - 13:32

L’hiver pouvait être très rigoureux dans la plaine d’Atral, celui là n’était guère pire que ceux qu’Ivan avait vu. Car Ivan avait connu plus de quarante hivers et il sait maintenant ce que l’hiver est capable. Le vent, le froid tout cela réunit peut tuer le plus robuste des hommes. Sortir par ce froid n’était pas ce que le commun des mortels aurait pu appelé « agréable », mais Ivan avait des ordres, et de sursoit, il était très bien payé. Son employeur faisait en sorte que tous ses employés ne manque de rien. En effet, depuis prés de vingt ans Ivan travaillé pour la famille Kal’Halan, et lorsque Aegar Kal’Halan devint Marquis de Sainte-Berthilde, Ivan le suivit.

Aujourd’hui il devait braver le froid et la neige pour ce bon Marquis, il devait se rendre dans une auberge bordant la grande route de Serramine et retrouver deux individus. Lorsque le Marquis user de ce nom, cela signifiait généralement des mercenaires. Oui il était courant que le Marquis use de ce genre d’homme. Ivan les trouvaient répugnant, mais où trouver des personnes capable de faire des choses aussi… pour de l’argent.

Le voyage fut assez long, non pas que la distance était grande, mais les intempéries, mêlés à la neige rendaient le voyage difficile. Tant qu’il restait sur la route, tout aller bien, mais des que sa monture faisait un écart, elle s’enfoncer dans la neige, si bien qu’il chuta de nombreuse fois. En ajoutant à cela le risque que sa bête se blesse, ce qui aurait pu, dans la circonstance être fatale à Ivan. Mais il tenu bon et bientôt, il fut en vue de la battisse. Lorsqu’il entra dans cette dernière, la nuit était presque tombée.

Alors que l’exterieur était froid et lugubre, l’interieur rayonnait de lumiere et de chaleur. Voila une bonne taverne Berthiloise. Un bon feux, de bonne table, de la bonne bière, et l’aubergiste était sur d’afficher complet tout l’hiver. Nombres de gens, tous aussi différent les uns des autres, étaient attablés. Là au comptoir, des marchands venant d’Olyssea racontant leur déboire alors qu’une femme aux mœurs légères leurs servaient des mousses. Au fond des hommes d’armes à la mine sombre portant le blason du Seigneur Jarrige, et qui devait, dés le lendemain rejoindre les forces du Marquis à la capitale.

Ivan posa sa lourde cape de fourrure et reconnut tout de suite les gens qu’ils cherchaient. A leur dégaine, ils n’étaient pas d’ici. Mais la nuance était légère. Personne ne pouvait le voir, mais Ivan connaissait bien ces choses là, et dans le cas présent il était évident qu’ils n’étaient pas Berthilois. Il s’approcha d’eux et s’assit. Alors qu’ils jouaient aux cartes, il fit signe à la jeune femme de venir. Il commanda une Hivernal, une bière locale, et entreprit de faire les connaissances.

Mes salutations, je me prénomme Ivan. Vous devez sûrement être les personnes que je cherche non ?
Revenir en haut Aller en bas
Zareen
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 06/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Non loin de Sainte-Berthilde[Pv Zareen et Aegar]   Ven 11 Sep 2009 - 2:05

« Comme on peut voyager, l'hiver, à l'infini ! »
Hippolyte Laroche.


L'hiver. L'hiver, et ses arbres dénudés, son tapis blanc, son ciel dégagé et son air pur. L'hiver, et ses tempêtes de neige hurlantes, ses températures glaciales et son foutu tapis blanc qui empêche d'avancer, en plus de vous aveugler lorsque le soleil se réfléchit sur la surface immaculée comme sur un miroir. Pendant les quelques jours de voyage, Zareen avait rabattu son lourd capuchon sur sa tête, se protégeant de la lumière et des regards. Elle avait suivi Sùrion, vérifiant leur chemin une fois de temps à autre. Ils ne se faisaient pas entièrement confiance, et s'ils déviaient de la route normale, ce n'était jamais sans raison.

À présent, ils approchaient de leur destination, et Zareen avait plutôt hâte d'arriver. Elle connaissait l'hiver et pouvait y faire face, mais n'appréciait pas de voyager pendant cette période. Ses doigts commençaient à être gourds, malgré le fait qu'elle les bougeât régulièrement pour se réchauffer. Ses pauvres orteils commençaient à lui faire mal en dépit du traitement qu'elle leur faisait subir, pareil à celui de ses mains.
Enfin l'auberge fut en vue, et ils accélérèrent légèrement l'allure, ne serait-ce que pour gagner une poignée de secondes de plus au chaud. Ils mirent pied à terre et entrèrent dans la cour, où un employé s'empressa de venir pour s'occuper de leurs montures. Zareen imita Sùrion en extirpant une partie de son bagage des sacoches de selle et dirigea sa carcasse surgelée vers la porte d'entrée en secouant les quelques flocons accrochés à sa cape. En franchissant le seuil derrière son compagnon de voyage, la Drow fut engloutie par une vague de chaleur qui l'enroba délicieusement. Ah... Quoi de mieux qu'une bonne flambée, lorsqu'on se sent comme un Mr.Freeze ? Une bonne flambée et un verre, peut-être ? Ah, et un repas chaud. Plein de choses qu'elle pourrait se procurer dans quelques minutes.
La jeune -enfin, pour sa race- femme déclina d'un signe de la main l'offre qu'on lui fit de prendre son manteau, et se laissa plutôt guider vers l'une des tables encore libres. Les deux voyageurs s'assirent. Sùrion interpela une jeune femme. Il commanda à boire, et Zareen l'imita, en prenant aussi quelque chose à manger. Un vin chaud, du pain et du fromage.


« Une petite partie en attendant notre cher ami? »

Zareen détourna son regard de la salle bondée, pour fixer le mercenaire de ses grands yeux gris. Il aborait un sourire réjoui, comme à chaque fois qu'il parlait de ses satanées cartes. Elle haussa les épaules. Lentement, Zareen retira ses gants, et enleva le capuchon de sa cape doublée de fourrure. Dessous, le capuchon de son manteau couvrait toujours ses cheveux, et gardait jalousement son visage dans l'ombre. Ses doigts fin entourèrent la coupe qu'on venait de déposer devant elle, et dont elle avait d'ailleurs suivi le parcours jusqu'à ce qu'elle parvienne à sa table. La coupe disparut quelques secondes sous le capuchon, puis revint se poser doucement sur le bois usé. Zareen déchira un petit bout de pain et mordit dedans, puis en fit de même avec un morceau de fromage. Nouvel aller-retour de la coupe.

« Je ne jouerai rien. Pas d'argent, pas de services. Rien. », prévint-elle.

Il distibua les cartes. Zareen regarda son jeu et fronça les sourcils. Et elle n'avait même pas envie de jouer aux cartes. La Drow soupira discrètement. Elle mâcha un deuxième morceau de fromage et attendit que l'humain commence la partie. Après quelques minutes de jeu, il était clair que Zareen perdait. Son jeu était atrocement mauvais, et son adversaire semblait avoir toutes les bonnes cartes. Alors qu'elle frappait la table du poing pour protester, une voix s'éleva à sa gauche. Elle referma la bouche, qu'elle avait ouverte afin d'invectiver son adversaire, et se retourna vers le dénommé Ivan. Il était là depuis quelques minutes, mais Zareen ne lui avait prêté absolument aucune attention, plongée dans ses réflexions meurtrières. Sùrion trichait, elle en était sûre, et elle imaginait toutes sortes de tortures pour le lui faire payer. Enfin, elle serait bien obligée de voir plus tard.
Toujours silencieuse, la mercenaire observa le nouveau venu. Elle laissa le soin à Sùrion de répondre, en le surveillant toutefois. Au départ, la lettre lui était adressée, il en savait donc un peu plus qu'elle. Et de toute façon, la belle femme venait de se remettre du pain dans la bouche, et il est très innaproprié de parler la bouche pleine...


Dernière édition par Zareen le Dim 13 Sep 2009 - 2:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sùrion Lavi'Ébel
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18
Âge : 25
Date d'inscription : 06/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Non loin de Sainte-Berthilde[Pv Zareen et Aegar]   Ven 11 Sep 2009 - 4:19

« Je ne jouerai rien. Pas d'argent, pas de services. Rien. »

« Je joue surtout pour le plaisir de jouer, le hasard reste pour moi une grande forme de plaisir, le fait qu'il soit incontrôlable le rend unique et surprenant et c'est ça que je recherche surtout dans le plaisir.»

Sùrion laissa son jeu de cartes doré sur le coté, toujours à porter de mains, et en sortit un beaucoup moins important à ses yeux de ses poches. Il commença à les distribuer tout en rappelant les règles du jeux quand le serveur arriva avec les boissons et la nourriture que Zareen avait commandée. Il dégusta la boisson alcoolisé en prenant des petites gorgées. elle avait un très bon goût légèrement fruité et pas trop amer, le liquide avait été gardé à la bonne température pour gardé tout ses atouts. Son regarde retourna sur ses cartes et son sourire continua de s'afficher en voyant son jeu. Après quelques brassées, Sùrion se rendit compte que la chance tournait trop en sa faveur et vit avec amusement que la Miss n'aimait pas perdre, son regarde dirigé sur lui montrait qu'elle pensait à pleins de chose, mais quoi? La seul dieu pouvait le savoir, peut-être pensait-elle à tricher? Ou tout simplement à se venger de cet humiliation qu'est de perdre contre un humain.

Une dernière distribution... les cartes se commencèrent à se promener entre les mains des deux joueurs mais Sùrion avait total confiance en lui et réussi a gagner avec facilité ce dernier jeu qui emporta la colère de sa partenaire qui frappa la table de son poing. Au même moment, un étranger s'assit à leur table et ouvrit la discution, Sùrion n'avait même pas remarqué son entré dans la taverne tellement il était concentrer dans le jeu mais il rangea aussitôt ses jeux de cartes laissant l'inconnu se présenter.


« Mes salutations, je me prénomme Ivan. Vous devez sûrement être les personnes que je cherche non ? »

« Si vous êtes venu à propos de cette lettre (Il accueillit les paroles avec le geste, sortant un bout de papier avec des écritures dessus mais tout noms étaient censurés au cas qu'il y aurait erreur de personne et la tandis à Ivan), nous sommes bien les personnes que vous cherchez »

Sùrion observa l'homme de la tête au pied pendant sa lecture du bout de papier. Il portait un habit légèrement mieux entretenu que la majorité des personnes présente dans la place.


Dernière édition par Sùrion Lavi'Ébel le Sam 12 Sep 2009 - 1:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aegar Le Déchu
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 311
Âge : 26
Date d'inscription : 16/02/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Non loin de Sainte-Berthilde[Pv Zareen et Aegar]   Sam 12 Sep 2009 - 1:25

[Juste pour te dire, je ne l’avais pas expliciter, mais je ne porte aucune marque, ni blason pouvant indiquer une quelconque appartenance, et mes habits sont pour le moins, ordinaire ]


Le couple semblait former une drôle de paire. L’un était pour le moins enjoué, alors que l’autre était bien plus renfermé, caché sous son capuchon, on ne pouvait nullement distinguer son visage. Mais à par cela, ils avaient l’air pour le moins normale. En vingt ans de carrière Ivan en avait eu son compte de gens louche. Car à chaque fois que la famille Kal’Halam avait besoin d’effectuer une besogne qui était quelque peu illégal elle avait pour habitude d’embaucher des mercenaires. Ces derniers ne rechignaient pas et tant qu’ils étaient payés, ils restaient loyaux. Et heureusement pour cela, la famille Kal’Halam était richissime. Personne ne savait précisément à combien s’estimé leur fortune. Certains parlés de centaine de milliers d’écu, d’autre de millions, mais personne, pas même Ivan n’avait idée… la seule chose dont il était sur, c’est que le vieux Alkor avait pu, sans le moindre problème, acheter un titre de Marquis à son fils…

Mais là, la chose était bien différente, il ne s’agissait pas d’un marchand à tuer, d’une fille à kidnapper, mais d’une mission officielle. Ou du moins cela devait l’être. Ivan en savait peu, et il préférait cela ainsi. Dans ce genre d’affaire, en trop savoir était souvent source de danger. Ainsi il était là car on lui avait chaudement recommandé ces deux mercenaires, les rumeurs les disaient compétents et discrets… ils s’étaient toujours fiés aux rumeurs…

Il observa longuement l’homme qui venait de lui parler, puis il but une gorgé une bière et prit la parole.

Oui, il s’agit bien de moi…. Puis il prit la lettre et la rangea sous son manteau. Alors, dites-moi, avant que nous ne commencions, quelle
est votre spécialité ? … je veux dire par-là dans quel domaine excellé
vous, car avant que je prenne une décision il me faut savoir si vous correspondait parfaitement aux critères requis…
Revenir en haut Aller en bas
Zareen
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 06/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Non loin de Sainte-Berthilde[Pv Zareen et Aegar]   Dim 13 Sep 2009 - 3:30

Sùrion tendit la lettre sur laquelle il avait biffé les noms à l'homme, sous l'oeil attentif de Zareen, qui mangeait toujours tranquillement. Non seulement cette précaution assurait un minimum de sécurité pour Sùrion, mais en plus elle dissimulait le fait que la Drow n'était pas vraiment la seconde personne qu'on avait voulu contacter. Un silence s'installa à la table, alors que l'inconnu observait Sùrion. Nullement troublée par cet intermède, Zareen changea l'ordre de ses cartes à jouer, avant de reposer son regard sur la tierce personne, par-dessous son capuchon.

La question qu'il posa ensuite la fit sourire. C'était un peu délicat, comme question, tout de même. La mercenaire voulait ce travail. Qu'elle le veuille ou non, ça lui rapporterait de l'argent, et malheureusement les ridicules pièces d'or permettaient de vivre. Piller et voler ne suffisaient pas, étrangement, et vous apportaient tout un tas d'ennui. En plus, c'était souvent difficile. Que dire ? "Tuer, torturer. J'aime ça en plus." Mouais, pas terrible, hein ? Enfin, ça dépendait toujours de l'objectif de l'employeur. Une mèche de cheveux noirs glissa de son capuchon. Zareen replaça cette dernière calmement, puis se décida à parler la première. Sa voix n'était pas forte, mais ferme, plutôt grave sans être masculine, et les mots avaient une sorte d'intonation chantante, causée par sa langue maternelle.


« Je suis mercenaire, messire. J'excelle dans tout, si vous y mettez le prix. »

... Bah quoi ? Mercenaire un jour, mercenaire toujours. Et c'était vrai. Pourquoi se le cacher ? Étant Drow, Zareen était sûre d'elle. Peut-être trop. Mais c'est ainsi qu'elle avait été élevée, et changer ne lui apporterait rien. Elle ne l'avait même jamais envisagé. De toute façon, elle n'avait pas de problème de surestime d'elle-même. Elle était excellente, point. Et que celui qui n'était pas d'accord le dise et s'approche un peu, pour voir. Zareen se ferait un plaisir de lui faire ravaler ses paroles de la façon la plus lente et douloureuse qu'elle connaisse.

Ses prunelles pâles parcoururent Ivan. Vêtements simples, posture droite, air sérieux... Mais ce n'était pas un noble. Un représentant, rien de plus. Zareen trempa ses lèvres dans son verre, encore presque plein. Le vin était rendu plus froid que chaud, mais ça ne lui importait pas. Elle avait assez chaud avec son manteau et sa cape doublée. Peut-être un peu trop d'ailleurs, mais elle préférait cela au froid extérieur. Pendant un moment, son attention se dirigea vers les autres clients, sur le doux brouhaha qui s'élevait des autres tables. On ne leur prêtait pas vraiment attention. Tant mieux. La salle était pleine, les gens de bonne humeur, et enjoués, mais pas surexcités. On parlait de l'hiver, de chevaux, et des derniers potins. Certaines conversations prenaient une tournure plus sombre. Zareen cessa d'écouter après quelques minutes, déjà lassée de ces conversations ennuyeuses.
Revenir en haut Aller en bas
Aegar Le Déchu
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 311
Âge : 26
Date d'inscription : 16/02/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Non loin de Sainte-Berthilde[Pv Zareen et Aegar]   Dim 13 Sep 2009 - 12:14

« Je suis mercenaire, messire. J'excelle dans tout, si vous y mettez le prix. »

Quelle arrogance et quel suffisance… Ivan savait par expérience que ce genre d’individu avait souvent tendance à avoir une trop grande confiance en eux. Et cela était souvent cause de cuisant échec .

Il avait souvenir d’un prétendu voleur capable, disait on, de s’introduire partout, sans jamais être vu, ni pris. Et en effet la rumeur
lui donnait raison. Alors Ivan l’engagea pour voler des contrats de vente chez un marchand à Diantra. Mais cet imbécile ce fut prendre et c’en fut fini de lui. Heureusement pour la famille Kal’Halam ne fut jamais inquiété, mais elle dut en plus engager un assassin pour tuer ce prétendu acrobate dans sa cellule.

Depuis cette triste affaire, Ivan s’était toujours montré méfiant envers ces gens. Surtout qu’Ivan savait que la mission serait assez
délicates. Le Marquis n’avait pas voulu donner plus de renseignement, mais le fait qu’il utilisa du terme « délicat »…. Ce ne serai pas une mission facile, certes bien payé, mais pas aisé…

Alors est ce que ces mercenaires pouvaient convenir ? Difficile à dire. Ont les disaient bon, mais voila, comment savoir réellement
si ils conviendront. Certes, Ivan aurait pu embaucher d’ancienne connaissance, mais ce n’était pas dans son habitude. Et de plus, en ces temps troubles, la plupart des excellent mercenaires sont affairés…


Dans un cas comme celui-ci, Ivan serait partit, il détestait l’arrogance. Mais étant donné le froid glaciale présent dehors, et la nuit qui commençait à obscurcir le paysage, il décida de rester un peu. Qui sait, ces deux personnes pourraient se montrés intéressante .

Alors, dites moi, en quoi êtes vous si excellent ? Je suis prés à vous confier une mission importante, mais comment savoir si vous la réaliserez bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Sùrion Lavi'Ébel
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18
Âge : 25
Date d'inscription : 06/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Non loin de Sainte-Berthilde[Pv Zareen et Aegar]   Mer 16 Sep 2009 - 4:16

Sùrion observa Ivan pendant qu'il lisait la lettre, ce dernier lui rendit son regard avant de lui poser une question délicat mais inévitable étant donné sa profession, toujours chercher les meilleurs dans le domaine demander pour éviter tout échecs. Sùrion avait participer à beaucoup de mission, des kidnapping, certaine fois il du escorter des nobles ou de simple marchand. Il avait bien sûr été sur plusieurs champ de bataille mais ça, tout mercenaire qui se respect l'avait fait au moins une fois dans leur carrière. Il s'apprêta à répondre au représentant du Marquis lorsqu'il fut coupé par Zareen.

« Je suis mercenaire, messire. J'excelle dans tout, si vous y mettez le prix. »

Il n'arrivait pas a croire se qu'il venait d'entendre, il aurait dû s'en douter étant donner qu'elle était Drow mais cette marque d'arrogance le fit douter sur ses réelles compétences, avait-il accepté d'être partenaire avec une tête enflée qui croire réellement qu'elle excelle dans tout? Il faudra faire avec il semblerait, trop tard pour reculer. Il observa la réaction de l'homme qui pourrait peut-être être leur prochain "employeur" suite à la stupéfiante réponse de la Drow et vit un changement d'expression, comme ci la réponse de Zareen avait éveiller un doute en lui. Il arrangea ses cartes et mit à découvert son jeu, révélant à son adversaire un jeu encore une fois excellent. Il lui fit un sourit en attendant de voir son jeu.

"Alors, dites moi, en quoi êtes vous si excellent ? Je suis prés à vous confier une mission importante, mais comment savoir si vous la réaliserez bien ?"

Et voilà... la question tant attendu. Sùrion observa à nouveau Ivan et lui fit un grand sourire. Il prit une gorger de sa boisson et pensa un petit moment à comment il pourrait répondre efficacement à cette question sans trop mentir, oui il lui faudra mentir un peu vu l'avancement de la discutions. Il rebut une gorger, se lécha les lèvres pour se débarrasser du coulis et lui répondit.

"Je ne pourrai répondre pour se qui est de ma coéquipière car nous sommes partenaire que depuis quelques mois... personnellement j'ai eu la chance de remplir quelques contrats sur des champs de batailles... mais ça tout les mercenaires en ont fait... sinon j'ai fait plusieurs missions d'escortes ou de raid sur des villages. Et pour ce qui est de "chasser" ... j'ai eu la chance de devoir en chasser plusieurs et que deux m'ont échapper... un tuer par un concurrent et l'autre, il ne s'est pas vraiment échapper... disons que je le cherche lentement car il s'agit d'une cible personnel..."

L'expression de Sùrion devint moins joyeuse à la mention du dernier point... en effet il faisait référence ici à son ancien employer qui l'avait trahis, mais il sut retrouver son air en voyant la serveuse repasser pour remplir leur verres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Non loin de Sainte-Berthilde[Pv Zareen et Aegar]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Non loin de Sainte-Berthilde[Pv Zareen et Aegar]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Non loin de Sainte-Berthilde[Pv Zareen et Aegar]
» Arsinoé de Sainte Berthilde - Marquise de Sainte-Berthilde
» Sainte Berthilde...Une MArquise !(PV)
» Aegar de Sainte-Berthilde [Marquis de Sainte Berthilde]
» [Sainte Berthilde] Seigneurie de Kelbourg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Sainte Berthilde :: Marquisat de Sainte Berthilde-
Sauter vers: