AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le retour d'un messager

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kazil De Sephren
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 87
Âge : 28
Date d'inscription : 08/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Le retour d'un messager   Sam 12 Sep 2009 - 14:57

La nuit était tombé depuis un moment lorsqu’on annonça au Sénéchal l’arrivée de son messager. Kazil se redressa et se vêtit d’un chaud manteau. Plus le temps passait et plus l’hiver approchait à grand pas. Malgré le vent qui lui glaçait les os, le Sénéchal traversa une cour puis se rendit dans les écuries du château. Il rejoignit rapidement Koiju qui s’occupait d’enlever la selle de sa monture.

-« Bien le bonsoir, Koiju. Ton retour se faisait attendre, j’espérais qu’il ne te soit rien arrivé. Ne te préoccupe pas de cette tâche, un écuyer va le faire à ta place. Allons plutôt parler de ta mission. »

Le Sénéchal fit un signe à un écuyer de venir s’occuper du cheval. Koiju, incliné devant Kazil se redresssa et le suivi à travers le château. La chaleur dans le château le surprit dans un premier temps et il y trouva un doux réconfort. La marche que lui proposait le Duc de Langehack lui dégourdit quelque peu ses jambes endolories. Le Sénéchal le fit entrer dans une salle qui lui était réservé pendant son séjour en Erac et il invita Koiju à s’asseoir. Kazil laissa le messager s’installer et entrouvrit la porte pour demander une bouteille ainsi que deux verres à un page. Il alla prendre place à son bureau ensuite, face au soldat. Il s’enquit rapidement de son trajet.

-« As-tu remarqué quelque chose de particulier durant ton trajet à travers les Duchés de Sainte Berthilde et de Serramire ? »

Le messager acquiesça lentement de la tête puis il prit la parole.

-« J’ai préféré emprunter des chemins secondaires. Vu la situation actuelle, j’ai préféré éviter les péages aux frontières des duchés. Cela a rallongé quelque peu ma route, mais j’ai pu atteindre sans aucun problème particulier, le Manoir du Comte d’Odélian.. »

C’est alors qu’on tapa à la porte. Koiju s’interrompit et Kazil fit entrer le serviteur. L’homme déposa la bouteille et les deux qu’il remplit puis le Sénéchal le renvoya de la pièce après l’avoir remercier d’un hochement de tête. Son esprit était davantage tourné vers les nouvelles qui lui rapportaient l’homme. Il laissa le messager boire une bonne gorgée puis le verre à la main lui demanda de continuer.

-« Je t’en prie, continue. »

Kazil porta son verre à ses lèvres et observa Koiju.

-« Le Comte d’Odélian semblait ravie que vous lui montriez un intérêt certain. Votre missive l’a réjouit, d’ailleurs il m’a remis lui aussi une lettre..que voici. »

Il tendit le parchemin au Sénéchal. Le Duc de Langehack retira soigneusement avec un petit couteau le cachet des Odélian. Il resta concentré pendant sa lecture sur chaque mot qu’avait écrit l’homme. Elle était courte mais contenait toute les informations qui lui étaient importantes. Il avait accepté et arrivait sous peu. Kazil De Sephren vérifia si Koiju n’avait rien à rajouter puis le renvoya à son tour, lui conseillant de prendre quelques jours de repos. Il était maintenant seul avec son verre de vin et cette lettre. Par les temps qui courent, cette nouvelle était bonne et il lui faudrait en avertir Dame Astéride.

Il préparait de son coté un plan pour contrer les opposants au Roi. Il ne savait pas s’il réussirait mais il aurait essayé.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour d'un messager
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché d'Erac-
Sauter vers: