AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 >. La mélodie de glace [ Aegar ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neïla
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Âge : 31
Date d'inscription : 19/08/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: >. La mélodie de glace [ Aegar ]   Mar 15 Sep 2009 - 17:34

>.La mélodie de glace


    Neïla errait depuis quelques jours dans les rues de Sainte-Berthilde. Ou plutôt elle inspectait les lieux. Il lui fallait repérer des endroits fréquentés et dont la disposition naturelle permettait au son de demeurer clair et audible quelque soit le placement des badauds. Quoiqu'on en dise, le métier de musicien ne se limitait pas à faire vibrer son instrument ! Donc, nous disions, Neila faisait un repérage méticuleux quand elle déboucha sur une longue ruelle où quelques boutiques vantaient timidement leurs produits. La neige était souveraine absolue, tout croulait sous la blancheur éclatante des flocons. a vrai dire, il y avait peu de passants, mais Neïla tomba sous le charme. Elle fut enchantée par le calme serein et intime de l'endroit, et n'hésita pas. Juste au pied d'une haute maison en colombage, un perron discret et immaculé donnait directement sur la petite rue, et semblait fait pour la jeune harpiste. Cette dernière dégagea la neige comme elle put et s'installa. Elle prit tout d'abord garde à ce que son instrument soit sur un support sec, car toute humidité lui serait fatale, et se frotta les mains pour chasser l'engourdissement. On peut aisément se demander comme Neïla se débrouillait-elle pour voyager avec une harpe. En vérité ce n'était pas tout à fait une harpe, elle avait le doux son de cette dernière mais son format rappelait plutôt la lyre.

    La musicienne aux yeux d'émeraude frissonna et approcha ses mains des cordes. Elle les caressa un long moment pour les assouplir légèrement, comme elle le faisait toujours avant de jouer. On pouvait reprocher à Neïla son caractère imprévisible et son côté rêveur, mais nul n'aurait trouvé à redire quant aux soins qu'elle apportait à sa harpe. Les passants l'observaient rapidement puis détournaient le regard, gênés. Avant de commencer, la jeune femme inspira longuement. L'air glacé empli ses poumons, lui redonnant vigueur. Elle prit le temps d'observer les lieux, alors que certains se rassemblaient déjà pour l'écouter. Il y avait ces visages attentifs, cette neige d'un blanc pur, ces pavés recouverts, et cette odeur de pain chaud qui provenait de la boulangerie d'en face.

    Neïla posa ses mains sur les cordes et les quelques curieux délaissèrent cet exquis visage aux traits plein de grâce pour se focaliser sur des mains fines et longues, qui ne faisaient pour l'instant qu'effleurer l'instrument. Puis elle s'agitèrent enfin. Au début avec la douceur d'une plume, puis plus vives. Elles dansaient sur les cordes, avec une délicatesse insaississable et une passion déchainée. Le auditeurs se firent plus nombreux et formèrent finalement un véritable attroupement. La ruelle s'illumina de milles notes aussi légères que la neige et aussi belles que l'aube. Tout sembla tiré de sa torpeur hivernale et les gens, les choses, retrouvèrent tout à coup la vigueur des beaux jours, comme animés d'une force nouvelle. Neïla ferma les yeux et concentra toutes son attention sur sa harpe. Était-ce bien d'elle qu'émanait ses sons si beaux, si émouvants ? Ou une muse malicieuse s'amusait-elle à guider ses doigts sur les cordes de l'instrument ?

    La musicienne sourit, les yeux toujours clos, dévoilant des canines trop longues pour l'humaine qu'elle était, et lui donnant des airs de fauve assoupi. Toute la rue, et même surement plus loin encore, l'écoutait. Elle le savait. Elle avait parfaitement conscience que derrière ses paupières, une foule de gens bercés par sa musique la dévisageait, qu'au dessus d'elle on ouvrait les fenêtres et on se penchait avec curiosité pour déterminer la provenance du son invitant de la harpe. Pendant quelques instants, le temps d'une mélodie, et peut-être plus, ce monde étranger à tous devenait sien.


Dernière édition par Neïla le Jeu 29 Oct 2009 - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aegar Le Déchu
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 311
Âge : 26
Date d'inscription : 16/02/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: >. La mélodie de glace [ Aegar ]   Dim 20 Sep 2009 - 21:03

Ralgar était maintenant rentré de Diantra et ce faisant, il était cloîtré à Sainte-Berthilde. Interdiction formelle de rejoindre son oncle et de le suivre dans sa croisade chevaleresque. Il devrait donc trouver une occupation, car l’hiver risquait d’être long, et les filles pas assez nombreuses.

Il avait certes connu quelques jolies filles, mais jamais il n’avait connu le grand amour. Mais le devait il ? Quoi qu’il en soit il sera sûrement marié à une inconnue dans quelques années, surtout en période de guerre, une alliance pour son oncle pourrait être des plus, appréciable. Le jeune Ralgar se devait donc de suivre le destin qu’on tracerait pour lui, jamais il ne serait libre de ses propres actes, ou alors il faudrait que ses deux oncles meurt… Tout cela était profondément déprimant. De plus l’humeur morose de Ralgar s’accordait parfaitement avec le temps. Il neigeait depuis maintenant prés d’une semaine, chaque jour les hommes d’armes du château se devait de déneiger les allées, sans quoi ils seraient bientôt submerger par la neige. Jamais il n’avait vu tant de neige, à certains endroit elle pouvait atteindre des hauteurs folles.

Le grand air et la chaleur de Diantra manqué à Ralgar… Pourquoi diable vivre ici ? Et pourquoi pas à Soltariel ou le climat est bien plus…agréable, et les filles sûrement plus… Ici elles étaient souvent craintives, comme si le climat influé sur leur tempérament…étrange théorie…

Ralgar manqué d’action, il décida donc de sortir un peu se dégourdir les jambes. Il revêtit un lourd manteau en laine brun et sortit par une petite coursive. En effet il ne souhaité pas être accompagné par ses gorilles de garde du corps.

Il descendit donc à la ville, sur la route du château il croisa nombres de caravanes et beaucoup de soldat. En effet la guerre se faisant sentir, beaucoup de gens affluaient au château, afin de pouvoir vendre du grain, du bois et tout un tas de denrée qui serait plus tard utiles à l’effort de guerre. Il aperçus un groupe de jeune fille qui descendaient et décida de les suivre. Elles portaient toutes des paniers en osier vide, elles devaient travailler pour une quelconque échoppe. Mais elles étaient belles…alors qu’il les avait presque rattrapé, Ralgar entendit une douce mélodie qui semblait flotter dans le ciel. Elle était des plus enivrante, si bien que le jeune Ralgar obliqua et décida de trouver la source de cette somptueuse musique.

Et il l’a vit, d’abord une foule compacte, mais une fois arrivé au premier rang, il vit la jeune fille à la harpe…quelle splendeur, elle était si belle. Elle semblait rayonner. Elle avait tout pour elle, un teint sombre et chaud, des yeux émeraudes, des long doigts si fins et si beaux. Et un talent, une prestance qui ferait pâlir grand nombre de musicien.

Et il sut tout de suite ce qu’il devait faire, il fit marche arrière et remonta aussi vite que possible au château. Il retourna dans sa chambre et saisit sa luth, et au même moment il bénit sa mère qu’il l’avait tant d’année durant formé à la musique. Au début cela s’apparentait à une corvée, mais rapidement cela devint une passion. Prés de dix ans durant, Ralgar joua de la luth quasiment tout le jour, et devint même un très bon musicien, encore certes loin du talent de certain. Mais il avait acquis la technique des gammes et des notes, et pouvait jouer quasiment tout le répertoire connu, et c’était même essayer à quelques improvisations.

Il reprit alors le même chemin qu’a l’aller. Mais si la jeune harpiste n’était plus là ? Que ferait il ? Il l’a chercherai bien sur, il était quasiment sur de la retrouvé. Il se le devait… Mais elle était toujours bien là.

Ralgar approcha et tendit son oreille, il ferma les yeux et perçu la mélodie. Il ne se concentra plus que sur elle. Il décrypta les notes, les silences, le rythme. La gamme était simple, mais la structure des plus complexe. Quelle talent…. Pourrait il réussir à l’accompagner ? difficile à dire, mais il se devait d’essayer, c’était peut être sa seule chance…

Il posa ses doigts sur les cordes, et doucement commença à se calquer sur le rythme. Les notes commencèrent à fuser, d’abords timides, puis plus franches. Tout en jouant il s’approcha de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Neïla
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Âge : 31
Date d'inscription : 19/08/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: >. La mélodie de glace [ Aegar ]   Mar 22 Sep 2009 - 18:26

    Neïla, se laissant guider par ce que lui soufflait son inspiration, laissa les notes conquérir peu à peu l'assemblée. Les doux sons de la harpe firent renaître des espoirs oubliés, ils ravivèrent des émotions lointaines et se fichèrent dans les coeurs meurtris. La jeune femme, dont les traits fins et gracieux demeuraient figés, eut de nouveau la certitude que son destin et celui de sa harpe étaient mêlés. Qui, en cet instant d'harmonie, guidait l'autre. Était-ce la musicienne qui insufflait à sa musique cette beauté farouche et cette force soudaine ? Ou bien était-ce les sons qui animaient les doigts habiles de Neïla ? Rien, en tous cas, ne semblait pouvoir briser le subtil équilibre du moment.

    Peu à peu, un son plus haut vint se glisser entre la jeune noble et l'auditoire. Au lieu de précipiter les choses, il se fit assez discret pour ne pas incommoder Neïla, mais assez insistant pour se poser avec la douceur d'une plume sur la musique de cette dernière. Il semblait que cette nouvelle balade aux sonorités inconnues cherchait à lier un peu plus la musicienne aux yeux d'émeraude à son public, sans souhaiter s'interposer. La harpiste joua avec cette nouvelle musique, aussi à l'aise que lorsqu'elle vibrait seule. Elle alla provoquer les notes étrangères, puis les berça avec tendresse, avant de les guider à travers l'air glacé.

    Le morceau prit fin sans que cela ne fut prévu, la dernière note se noya dans le silence hivernal. L'assemblée sembla comme tirée d'une trêve sereine et paisible, et un tonnerre d'applaudissement accueilli Neïla et ... et qui ? Pendant que chacun se précipitait pour laisser quelques pièces à la musicienne, cette dernière eut un large sourire et remercia les généreux donateurs avant de se tourner vers le nouveau venu. Il y avait effectivement un jeune homme assit à coté d'elle, une luth à la main. L'inconnu se tourna vers elle. Neïla ne retint absolument rien de son visage. Surement était-il beau, mais toute son attention fut retenue par ses yeux. Il avait un regard vif et des iris d'un bleu époustouflant. Quelque chose d'aussi clair que la glace, mais dont les nuances d'azur semblaient infinies.

    A juger ses habits finement brodés, le jeune musicien était un noble. Neïla réfléchit rapidement. Que savait-elle exactement de Sainte-Berthilde ? C'était la capitale d'un marquisat prit en étau entre l'Océan d'Eris et la mer Olienne, mais ses connaissances n'allaient pas plus loin. Qui gouvernait ? Un ou une marquise, bien sûr. Cela se pouvait-il donc que ce nouveau venu soit le marquis lui-même ? A moins qu'il ne soit qu'un courtisan. Peut-être n'était-il même pas un noble, juste un haut bourgeois ou un prêtre.

    Neïla adressa un sourire rayonnant à l'inconnu et se mit à ranger ses affaires en silence, attendant qu'il prenne la parole. Sa harpe rangée, l'argent récupéré, la jeune femme passa une main sur sa robe pour en chasser les plis et se demanda si il fallait donner de l'argent au musicien. Après tout, il avait participé ! Elle se promit de lui proposer, bien qu'il ne semblait pas vraiment dans le besoin.

    La jeune noble fit quelques pas vers l'intérieur de la rue, où la neige était boueuse depuis sa prestation. Elle inspira longuement, l'air glacé lui brula les poumons et lui redonna un peu d'énergie. Qu'allait-elle faire, après ? Après que le soleil soit couché, que cet inconnu soit parti ? Après. Quand il faudrait songer à dormir au chaud, à manger au sec ? Elle rit. Peu importait.
Revenir en haut Aller en bas
Aegar Le Déchu
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 311
Âge : 26
Date d'inscription : 16/02/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: >. La mélodie de glace [ Aegar ]   Dim 4 Oct 2009 - 6:02

La jeune femme avait maintenant arrêter sa mélodie. Les gens qui, durant la prestation s’était mues dans un silence d’émerveillement, s’exclamait, maintenant tout le monde approchait de la jeune musicienne pour offrir quelques piécette… Ralgar était toujours aussi impressionné par la beauté de la mystérieuse étranger, qui était elle ? Son teint sombre semblait indiqué qu’elle venait du Sud, mais d’où ? De Soltariel ? Peut-être… Mais rien n’était sur.

Alors que les gens commençaient petit à petit à partir, Ralgar remarqua que la jeune fille le regardait, il esquissa un sourire et s’approcha de la jeune femme. Elle portait une splendide et sobre robe rouge, d’un rouge profond et coloré, un rouge intense et passionné. Quand à lui, il ne portait qu’un simple manteau de laine qu’il avait jeté avec hâte sur des habits banales d’intérieur.

Alors qu’il s’approchait, il fixa les yeux de la mystérieuse fille…ils étaient si beau, profond et magnifique. On pouvait aisément s’y perdre. Mais qui pouvait-elle bien être ? Si loin de chez elle, en pleine hiver alors que la guerre se profilait à l’horizon… étrange. Mais d’une étrangeté excitante, Ralgar voulait en savoir plus. Il se rapprocha encore un peu et entama la conversation :

Je n’avais jamais entendu nul mélodie aussi bien joué… J’espère que je ne vous ai pas dérangé en jouant avec vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Neïla
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Âge : 31
Date d'inscription : 19/08/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: >. La mélodie de glace [ Aegar ]   Mar 20 Oct 2009 - 17:05

    [>> Désolée, c'est vraiment pas top mais je n'arrivais à rien. ]

    Neïla leva les yeux vers le ciel gris, il était chargé, lourd. Le neige serait là avant la nuit. Elle frissonna dans sa somptueuse robe rouge, appréciant le froid, puis se rendit compte de le jeune homme s'était approché. Il la détaillait, son regard inquisiteur glissant sur les pommettes et les longs cheveux soyeux de la musicienne. Quand il sembla satisfait, il brisa le silence qui s'installait dans le rue déserte, et posa sa voix grave sur le vent hivernal :

    " J’espère que je ne vous ai pas dérangé en jouant avec vous ? "

    Elle lui sourit, d'un sourire doux et reconnaissant. Les hommes n'étaient pas toujours soucieux du ressenti des autres, celui-là oui. Neïla n'eut guère besoin de réfléchir longtemps, elle répondit de sa voix de velours :

    " Nullement, vous jouez très bien. "

    Puis elle lui fit un clin d'oeil, oubliant la distance qu'il aurait convenu de conserver, étant donné l'appartenance sociale du jeune homme. N'était-elle pas elle-même membre d'une prestigieuse famille ? Neïla se moquait bien des codes de la politesse, nul n'irait la réprimander. Voyant que le silence s'étirait de nouveau, la musicienne entama, hésitante :

    " Je suis Neïla, enchantée ... "

    Là dessus, elle inclina légèrement la tête, sourit, et ses yeux d'émeraude rencontrèrent les iris bleu glace du jeune homme. Ils se regardèrent, se turent. La jeune femme ne dirait rien de plus. Beaucoup la croyaient peu bavarde, il suffisait pourtant de mieux la connaître, et sa langue se déliait. Comme la plupart, d'ailleurs. On avait enseigné à Neïla les subtilités de la politesse, on lui avait montré comment une demoiselle en âge de se marier devait se comporter, comment une femme digne de se nom avait le devoir d'agir. Cette facette de son apprentissage n'avait jamais plut à la musicienne, qui se fichait des manières ridicules dont s'affublaient les bourgeoises. Elle s'efforçait cependant de respecter le minimum, peu désireuse d'être victime de préjugés. Politesse superflue, car nombreux étaient ceux qui seraient prêt à tout pardonner à Neïla. Elle était tout simplement d'un charme rare, son parfum attirait, sa voix envoûtait, sa musique fascinait. Bref, la première impression ne pesait jamais bien lourd, le tout était d'avoir le temps de la dépasser.
Revenir en haut Aller en bas
Aegar Le Déchu
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 311
Âge : 26
Date d'inscription : 16/02/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: >. La mélodie de glace [ Aegar ]   Ven 29 Jan 2010 - 21:45

Si belle pour être vrai, comment pouvait elle être réelle ? Ralgar pensât aux compte que sa nourrice lui lisait. Ces princesses vivant dans des pays si lointain qu’on ne savait réellement s’il existait. La beauté et la chaleur de cette jeune fille contrastée follement avec la froideur de l’hiver. Tout était si beau si magnifique. Elle s’approcha, lui fit un clin d’œil. Rêver il ? Oui cela devait être ça. Et tout s’embrouilla dans la tête du jeune homme. Jusqu'à ce qu’elle prit la parole.

" Nullement, vous jouez très bien. "

Sa voix s’apprêtait parfaitement à son être. Une voix douce, mélodieuse. Un léger accent se faisant sentir ajoutant ainsi une touche d’exotisme à la jeune fille. Décidément celle-ci représentait pour le jeune homme une perle rare. Et pour la première fois de sa vie, il sentit quelque chose, quelque chose de nouveau. Il avait certes connu beaucoup de femme. Mais cette fois, la chose était différente. Il ne l’à voyait pas comme un objet juste bon à assouvir ses fantasmes, mais comme une tout autre chose. Un être à part entière. Comme si pour la première fois il ressentait une sensation qui
transcendé la chaire. Au-delà de l’apparence physique, peut être l’amour ? … Etais cela ce que certain appelé un coup de foudre ?

" Je suis Neïla, enchantée... "

Encore une fois, cette voix douce… Ralgar fixé la jeune fille d’un regard émerveillé, elle devait maintenant le sentir. Mais il ne pouvait quitter Neila des yeux. Neila… qu’elle joli nom, court, mélodique.

Rha… cela ne pouvait être vrai, tomber amoureux de la première venue, un coup de foudre. Cela n’existe que dans les comptes. Mais pourtant c’est ce qui ce passé en ce moment même. Incroyable…

Je m’appelle Ralgar…je…

Cela était pathétique, il en avait conscience. Une part de lui-même lui disait de foncer, mais quelque chose le retenait. La peur ? l’appréhension ? Difficile de le dire. Ralgar qui était pourtant si beau parleur avec les filles, restait bloquer, cloué au sol…

Excusez moi je dois partir…

Et il s’enfuit, mais que faisait-il ? Avait-il perdu la raison ? La peur lui faisait pousser des ailes, cette sensation lui faisait peur, il n’était pas encore prêt. Mais quand il le sera, il retrouvera cette jolie demoiselle,…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: >. La mélodie de glace [ Aegar ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
>. La mélodie de glace [ Aegar ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» >. La mélodie de glace [ Aegar ]
» Socle de glace
» Le Feu et la Glace réunies... [PV Goupixa]
» MOIS DE GLACE
» Une nouvelle amitiée [.Nuage de Glace -Feuille de miel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Sainte Berthilde :: Marquisat de Sainte Berthilde-
Sauter vers: