AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Que la Paix soit avec vous et avec nous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Merwyn Séraphin
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 251
Âge : 23
Date d'inscription : 24/02/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  né en 970
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Que la Paix soit avec vous et avec nous.   Lun 12 Oct 2009 - 12:46

On venait de dépêcher un des meilleurs coursiers de la région Cosensac/Versimilia. Une lettre devait être envoyée à Erac, l’endroit le plus probable où se serait réfugié Trystan, Roi de Diantra. Et si ce n’était pas le cas, la lettre tombera surement entre les mains d’Astéride, sœur du Roi, qui aurait du héritier elle du royaume et non pas son demi-frère. Mais soit, ce n’était pas cela le plus important ici. Merwyn, dans une des chambres de la Forteresse venait de remettre la lettre frappé du sceau de Serramire, le magnifique lion.

Mon cher Roi,

Les temps sombres sont depuis longtemps tombés sur notre royaume, et cette guerre civile n’a fait que diviser les forces humaines et l’unité du royaume. Cette nouvelle a dû parvenir aux oreilles sombres, et je crains une attaque de la part du peuple traitre. Je ne vous cache pas le fait qu’une drow, et un drow, le ravisseur de la Dame Noblegriffon, ont pénétré dans mon duché. J’ignore en ce moment, leur lieu de résidence, peut être Oësgard.

Mon Roi, je ne doute pas que vous allez tenter de reprendre Diantra qui a succombé aux flammes, et pour cela vous avez besoin d’allier. Malheureusement, je ne pourrais vous prêter des hommes pour cela. La sécurité de mon duché en ces temps de guerre me l’impose, car je redoute une offensive drow. Néanmoins, j’espère pouvoir libérer Oësgard avant cette dite attaque si elle a lieu. Oësgard dont la traitrise fut révéler il y a longtemps maintenant, un temps où je vous avez demandé votre autorisation pour l’attaquer avant que les parjures n’aillent trop loin. Mais vous ne m’avez pas écouté, et à présent j’ai le regret de vous dire que vous en payez les conséquences. Et cette fois-ci, je vais l’attaquer sans votre accord. Les paysans n’ont que trop souffert.

Mais sachez, que si vous souhaitez vous réfugier à Serramire, les portes du château vous seront grandes ouvert à vous et à votre famille. Que les Dieux vous protège, et nous protège tous.

Merwyn Séraphin, Duc de Serramire.


Le coursier apporta sans trop tarder la lettre au château. Il était accompagné d’un porte-étendard, celui de Serramire.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4737
Âge : 32
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: Que la Paix soit avec vous et avec nous.   Mer 14 Oct 2009 - 10:22

Il fallut quelques heures au roi pour digérer l'insolence de Merwyn de Serramire. Il se demandait à quel jeu jouait le jeune homme... De quel droit osait-il juger les actes du roi et en plus, le lui reprocher ouvertement? Il allait falloir remettre les points sur les I de tous ces nobles qui avaient oublié ce qu'était le respect et à qui ils devaient allégeance et obéissance. Mais répondre sous le feu de la colère n'aurait pas été très utile et le roi avait bien des défauts, mais emporté n'en faisait pas partie. Il dicta alors sa réponse à son jeune valet :

- "Messire de Serramire.

A l'époque où vous désiriez attaqué Oesgard, il n'y avait nulle traîtrise, juste l'entêtement de vassaux que vous n'avez su faire obéir. Etre duc est une charge lourde, surtout quand vos vassaux sont des vétérans aux idées bien arrêtées et aux dents trop longues. Tous, nous avons été trompés et jamais nous n'aurions pu deviner une rebellion de cette ampleur. A moins que vous ayez été informés de quelque chose et n'ayez pas prit la peine d'en avertir la royauté? Non, je n'ose imaginer que vous ayez permis ce désastre ainsi, mon cousin.

Ainsi donc, protégez les frontières des ambitions Sombres, tel est votre devoir. Réunissez donc vos vassaux sous votre bannière pour vous battre ensemble en un unique but : préserver notre race et notre liberté. Je ne vous tiendrai pas rigueur d'oeuvrer à cela pendant que je ramène l'ordre à l'intérieur de nos terres.

Je prends note de votre offre d'asile et vous en remercie.

Que les Cinqs nous protègent et guident nos actes vers la victoire.

Salutations.
Trystan Fiiram, Duc d'Erac et Roi des Hommes."
Revenir en haut Aller en bas
Ashenie De Sephren
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 980
Âge : 26
Date d'inscription : 29/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Que la Paix soit avec vous et avec nous.   Mer 14 Oct 2009 - 22:56

Le visage d’Ashenie s’offrait dignement à l’épaule mérité du saveur de tombes. Le prince noir revêtait ses parures de roi, et contenait la colère du juste dans sa plume déversant à flot un ordre souverain, un meurtre avorté d’une vassalité éteinte. Les yeux de la pucelle, près de son roi, contemplaient la missive, cherchant à apaiser le pauvre aveugle, oubliant le réconfort qu’elle était venue chercher. Son corps blottie contre Trystan, bien qu’il fut femme, était celui d’une petite fille, encore éperdue des tentations abstraites de son père. Les épées se croisaient dans son esprit enfantin, insupportant déjà les folies masculines dans le parfum acre de la guerre brûlée.

Une missive était jointe à la lettre du roi. Parée d’une écriture à la calligraphie douce, et suave, longuement appliquée, et aux courbes travaillées, elle était adressée au Duc Merwyn Séraphin, écrit en lettres d’or. Un ruban blanc aux reliures de cristal fermait la lettre d’un délicat nœud-papillon. Le papier coloré provenait de Langehack, souvent connu pour cette qualité artistique et tendre. Un parfum de rose enivrait la lettre douce, dont la calligraphie toujours si appliquée resplendissait sur une ancre claire, et brillante.


Citation :
Au seigneur et maître De Serramire, Merwyn Seraphin, provenant du château d'Erac.

Que sa majesté pardonne la plume importune et indigne des femmes, déliées de leurs chaos transitoires et pansant les plaies de leurs époux en vastes éthers douloureux. Que sa suprématie jette les yeux sur les rues de nos cœurs, livrés en pâtures aux fauves, seulement soumise au salut par le vouloir d’êtres pures et incandescents, tels que vous, et sa majesté le roi. Que son exellence daigne baisser son cœur au notre, et écoute la plaidoirie des femmes. Plus qu’une requete, c’est l’espoir d’une nation qui se tourne à vous, et appelle à votre considération, adjure à votre suprématie, et invoque la justice de votre glaive. La haine qui coule, et menace les landes de ses milles reflets laisse frémir les femmes de se monde, entre guerre et feu, viol et amertume, patricides et infanticides. Songez aux larmes dont l’encre de cette plume découle, demandant votre aide. Ne refusez pas la main tendue… écoutez, je vous en conjure, la voix des femmes.

Partout, il se murmure encore les éclat de votre règne, de votre personne, et de votre ost de guerre. Les soixante-mille ne sauraient laisser nos cœurs dépérir sous le soleil noir de la mort, n’est-il pas ? Et votre douceur à la gente féminine ne sauraient sacrifier celles qui vous écrivent avec tant d’emportement à l’ambition prématurée, et l’inconsidération. Oui, Sir de Serramire, les dérèglements de votre esprit ne sont que les miroirs de nos propres fautes. Que la douceur vous guide à ne jamais vous égarer des sentiers de Néera. Puissiez-vous, de vos puissantes tours d’ivoire, entendre les échos plaintifs de nos cœurs, et de nos âmes conjuguées. Que la guerre pacifie le monde humain, par pitié…

Ne doutez jamais, je vous prie, de la force des émois avec laquelle l’encre est déversée, et voyez ici notre amitié la plus honnête. Veuillez accepter, je vous prie, les humbles et respectueux hommages, et ne doutez pas des sentiments sincères avec lesquels l'honneur d'être votre correspondante se marque, et de pouvoir accéder peut être à la découverte de vos amabilités et richesses de cœur. Que Néera bénisse votre savoir, dont nous ne doutons pas de la clarté et de la décision magnanime à nos égards. Que la paix soit avec vous, et avec nous. Nous vous remercions.

L’Adieu...

La lettre ne comportait nulle signature.
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn Séraphin
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 251
Âge : 23
Date d'inscription : 24/02/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  né en 970
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Que la Paix soit avec vous et avec nous.   Dim 25 Oct 2009 - 18:09

Deux lettres m’étaient parvenues, l’une du Roi, et la deuxième n’était signé que d’un simple parfum à l’agréable senteur. Le coursier ne pu me dire qui le lui avait remis, d’après lui, c’était un intermédiaire. Pour garder l’anonymat. Poussant un petit soupire, je lu tout d’abord la lettre du Roi après avoir congédié le coursier. Je n’avais rien à ne lui répondre, même si mon opinion à propos de la traîtrise d’Oësgard divergeait de la sienne, puis, je rangeai la missive dans l’un des tiroirs du bureau et ouvrit la deuxième lettre curieux, mais aussi pour me faire de la lecture en cette soirée, à la veille de la marche. L’écriture était fine, les mots semblait être choisi avec soin, rappelant étrangement une lettre d’Esidenir plusieurs semaine à l’avance, mais ce n’était pas la duchesse, ce n’était pas son parfum. En tout cas, cette femme était une noble, et semblait bien éduqué ce qui ne pouvait pas être Astéride qui d’après mes informateurs, n’était pas du genre à supplier. Lilliana ? J’en doutais, elle n’aimait pas la guerre certes, mais en tant que Reine des Humains, en s’adressant à son vassal, elle devait signer sa lettre. Non, ce n’était ni Astéride, ni Lilliana ou Esidenir qui était présumé disparu avec sa fille … Sa fille. Peut être était-ce elle, et la lettre lui ressemblait tant, demandant la paix. Mais la pucelle était encore jeune et innocente, elle ne savait pas que cette bataille était inévitable pour garder la frontière … enfin si c’était elle. Mais tout me poussée à croire que la jeune duchesse se trouvait à Erac, ce qui était logique d’une part. Etant donné son proche lien familial avec le Roi, qui lui assure sa protection. Mais Ashenie, si c’était elle, ne m’avait envoyé aucun élément signant sa lettre, la laissant anonyme. Je ne pouvais lui répondre. Poussant un autre petit soupire, je rangeai la lettre avec celle de Trystan et alla me coucher, demain serait une longue et désagréable journée et je jouais le sort d’Oësgard et celui de Serramire. Posant ma tête sur l’oreiller, ma dernière pensée était pour Ashenie, disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn Séraphin
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 251
Âge : 23
Date d'inscription : 24/02/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  né en 970
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Que la Paix soit avec vous et avec nous.   Dim 1 Nov 2009 - 12:40

Le lendemain ...

A sa Majesté le Roi,

Mon cher cousin, on dit que la nuit porte conseille, et on a raison. Le royaume est en péril et si les drows nous attaque prochainement avec toute leur puissance, l'armée Serramiroise pourra les contenir qu'avec difficulté comme à Alonna. Je ne suis pas ingrat, jadis vous avez aidé mon peuple et le votre, et il me doit même si cela risque de me coûté chère de vous aidez et vous prouver mon allégeance en ces temps troubles où vous avez besoin de soutiens. Dès aujourd'hui sept mille de mes hommes se rendrons en Erac, ils seront sous vos ordres et vous aideront à délivrer Diantra. Malheureusement, je ne puis les accompagner ou en envoyer d'avantage, mes excuses. Voilà là donc. A présent, je m'en vais en Oësgard, attaquer le cœur de la rébellion. Que la victoire nous sourit et que la Paix soit avec nous.

Merwyn Séraphin, Grand Duc de Serramire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que la Paix soit avec vous et avec nous.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que la Paix soit avec vous et avec nous.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» # 14. Voulez-vous coucher avec moi, ce soir ? ? Endy&Olympe [HOT]
» Venez vous amuser avec moi !!
» voulez vous coucher avec moi, ce soir ? + poppy jeffrey
» Les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse.
» Les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché d'Erac-
Sauter vers: