Partagez
 

 Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste]

Aller en bas 
AuteurMessage
Gothral
Ancien
Ancien
Gothral

Nombre de messages : 113
Âge : 34
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Empty
MessageSujet: Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste]   Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] I_icon_minitimeMer 4 Nov 2009 - 14:19

Fiche de Gothral « l'Enclume Téméraire »


Nom/Prénom : Gothral Guldar dit « l'Enclume Téméraire », fils de Mardok « le Soufflet Brillant », du sang de Grumkhol « le Marteau Eclair » du clan Corthyn, disciple du runiste Hleidvar « Roc d'Acier » de la garnison de Thanor.
Âge : 64 ans (apparence humaine : 40 ans)
Sexe : masculin
Race : nain (du clan Corthyn)

Particularité : Gothral garde toujours son petit marteau de finition porte bonheur accroché à sa ceinture. Le symbole de son clan (une roue dentelée derrière deux haches croisées) est gravé sur le manche de ce dernier et il ne s'en séparerait pour rien au monde.

Alignement : Communauté de la Lumière
Métier : Forgeron runiste
Classe d'arme : Défensif & Magique

Équipement :

Lorsqu'il est à l'ouvrage, Gothral est vêtu d’un tablier en cuir de bearog teint en blanc mais sali par les nombreux ouvrages qui ont défilé devant lui. Ce dernier est noué par un cordon vert vif attestant de son grade de forgeron diplômé. Il porte un pantalon brun foncé bouclé par une ceinture, des bottes en cuir et des gants en cuir plus épais. Il n’est jamais loin de sa pince de forge et de son marteau de métier. En dehors de la forge, les gants épais disparaissent, et un vêtement en cuir vient se glisser derrière son tablier. Son tablier et la plupart de ses habits ont été confectionnés par sa mère, Helga « Marmite Goûtue », qui travaille à la grande tannerie du clan.


Lorsqu’il est en déplacement et qu’il y a un risque probable de conflit, Gothral revêt une armure de plaques par-dessus son tablier, un écu en acier vient l’accompagner pour sa défense et une hache qu’il a façonné de ses propres mains lui sert d’arme. Suite à sa formation de runiste à Thanor, il a gravé et enchanté lui-même une rune sur sa hache représentant la combinaison de Girdon et Ikthor afin de garder courage et vaillance, s'il venait à s'en servir.


Gothral emportera toujours dans son fardeau si possible une pince et un marteau de forge de son clan, liés à sa technique. Il n'est même pas à préciser que son marteau de finition l'accompagnera. Cependant, il est intéressant de noter que sa besace contiendra un burin, un petit couteau, des silex pour allumer un feu, un silex taillé pour aider son marteau à graver dans la roche ou le métal, ainsi que quelques parchemins et des fusains en cas de besoin.


Description physique :

Spoiler:
 
Gothral est un nain forgeron bien en chair. Du haut de son mètre quarante, il arbore fièrement sa barbe brun foncée, sa fidèle compagne, qui part des oreilles et fini à la moitié de son torse velu. Faisant partie intégrante de son identité, c’est un élément essentiel de son physique sur lequel il peut toujours compter pour se rassurer lui-même. En effet, lorsqu’un événement vient perturber son environnement, il touche instinctivement sa barbe comme pour se rappeler qui il est et se rattacher de cette manière à des valeurs sûres pour lui. Aussi, il passe régulièrement sa main dedans lorsqu’il est contrarié ou qu’il cherche l’inspiration. Au plus la barbe lui pousse, au plus son crâne se dégarnit. Si bien que les quelques cheveux foncés restants ne suffisent plus à cacher son crâne lisse.


Le fait que le forgeron soit chauve met en évidence une balafre légèrement oblique qui passe par delà son œil gauche occasionnée par un accident à la forge étant plus jeune. Pressé de montrer l’un de ses premiers ouvrages digne de ce nom, il se précipita vers le soufflet ou se tenait son père et dans la foulée, trébucha. La hache de bûcheron qu’il venait de créer lui laissa ainsi une marque à vie comme si elle avait voulu graver cet instant unique que fut la confection de sa première pièce de qualité. Ses ainés lui rabâchèrent une fois de plus qu’il valait mieux réfléchir avant d’agir. Cependant, cet incident n’a pas altéré son regard noisette et profond surmonté de sursis épais, qui aime se plonger au cœur du foyer de la forge et contempler les multiples couleurs qui illuminent le métal. Rien ne peut égaler ce spectacle subtil offert au quotidien des forgerons pense-t-il.


Des gouttes de sueurs viennent bien souvent perler sur la peau brun clair du nain pendant qu’il façonne ses œuvres. Il mise sur sa large carrure surplombant un corps massif de cent kilogrammes ainsi que sur ses bras et son torse relativement musclés pour garder un bon rythme de travail à la forge.


Bien qu’étant artisan de métier, Gothral fait partie de la milice de sa bourgade et a déjà dû utiliser sa hache de guerre quelques fois pour protéger son clan. Il manie son bouclier et sa hache tel le forgeron qui maintien fermement le métal avec sa tenaille d’une main et qui, de l’autre main, lui impose sa volonté avec son marteau. Il a toujours combattu comme cela et ne connait pas vraiment d’autres techniques de combat. Son travail l’obligeant à rester pour la plupart du temps immobile l’empêche de se mouvoir efficacement au gré d’un champ de bataille. Cela va sans le dire qu’il ne fait pas le poids face à une quelconque créature qui a de l’expérience militaire. Puisse Mogar lui venir en aide en toutes circonstances !


Description mentale :

Gothral est quelqu’un de posé, étant plus diplomate que guerrier, il préfère peser ses actions au lieu de foncer tête baissée vers le danger. Il raisonne de cette façon : Par Yaron, pouvez-vous seulement imaginer déformer le métal sans avoir pensé à la forme finale que vous lui donnerez ? Moi non pardi !.


De part l’enseignement de son père Mardok à l’art de forger, lui-même issu de son clan, il a également appris à être persévérant. Lié à son endurance, cela l’amène à être perfectionniste et il aime peaufiner son ouvrage. Il sait apprécier le travail bien fait, même s’il a été réalisé par la plus immonde des créatures pour autant que Mogar ait pitié d’elle. Cette attirance du chef d’œuvre est soutenue par une nature curieuse comme une pulsion qui anime le forgeron lorsqu’il a l’opportunité d’en apprendre plus sur son art ou qu’il a l’occasion de se rapprocher un peu plus de son ambition la plus profonde : forger une arme d’une qualité exceptionnelle et d’une beauté sans égale, pour ainsi dire, un ouvrage légendaire.


L’assurance que le nain possède en tant que forgeron s’estompe lorsqu’il est hors de son élément. Il manque de confiance en lui, et à ce moment, il tentera de se rattacher à tout ce qui pourrait lui faire penser à son métier ou à défaut, il s’accrochera à sa barbe. Son rôle de fils unique ne l’aide pas non plus dans ce sens. Il a donc tendance à se replier sur lui-même et à se laisser aller à la rêverie en repensant par exemple, aux milles éclats de couleurs du métal hardant. Ceux qui ont eu la patience d’essayer de le comprendre ont eu à faire à un être intelligent et passionné. D'autres encore ont profité d’une certaine naïveté de sa part pour le placer dans des situations embarrassantes.


Sa pire crainte est de parler devant une grande foule de personne. Rien que d'y penser, il en a les jambes qui tremblent, à croire que même Girdon ne pourrait le motiver à affronter sa peur. Gothral n’est pas un grand consommateur de bière comme ses congénères car il aime garder ses capacités de réflexion et maintenir ses qualités pour la forge. Cependant, il n’hésitera pas à boire un coup pour être plus à l’aise en société, et comme il existe un temps pour tout, il sait profiter des jours de fête comme il se doit.


Pour résumer ses points forts, Gothral est à la fois endurant et persévèrent mais également réfléchi et ouvert. Ses points faibles sont son manque de confiance en soi qui l'amène à être rêveur voire naïf dans certains cas. Sa curiosité et sa soif d’apprendre sont à double tranchant et pourraient soit le combler et le rendre plus fort, soit le mettre en danger s’il s’est laissé aveuglé par son ambition.


Histoire :

Un récit de bataille

Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Unrcitdebataille



Un soir, dans les terres nordiques, deux nains discutèrent autour d’un tonnelet de bière dans un coin de la taverne « Au puit sans fond » de la grande cité naine de Thanor. L’un deux, Bulgorm « des Collines » semblait absorbé par le récit de Gothral « l’Enclume Téméraire » :


... je n’aurais jamais imaginé qu’un jour les Humains se mettraient en quête d’attaquer notre fière bourgade de Corthyn. Tu penses bien ! Cela faisait trente ans, en fait depuis ma majorité, qu’aucune créature n'avait osé s’aventurer jusqu'à nous ! Aaah les pourritures de rats séchées ! Comment ces déchets de la nature ont-ils eu l’idée de se dégourdir les jambes chez nous ?! Par la suite, j’ai appris qu'il s'agissait d'une bande de brigands qui fuyait justement l'autorité humaine du duché de Serramire. Ce groupe d'une cinquantaine d'individus cherchait des villages à piller en s'enfonçant vers le nord. L'une de nos bleusailles, un lanceur de hache, avait oublié quelques uns de ses projectiles dans la forêt d'Aduram, c'est ce qui a dû les mettre sur la piste de notre village. Quoi qu'il en soit, Sylksorli « Pied léger », le chef de nos éclaireurs les avait repérés et avait su se replier avec trente de ses compagnons. Que croyaient-ils ? Que les Nains leur réserveraient un accueil à la bière de Criss ? Ils goûteront plutôt à la hache et au marteau de notre clan !


Quelques gorgées de liquide jaunâtre se dirigèrent en direction du gosier de Gothral avant que celui-ci ne reprenne.


Aux sons de cor d'hanglyosi, l’alerte fut rapidement donnée et notre chef, Grumkhol « le Marteau Eclair » organisa la défense selon les effectifs présents au camp. En effet, quinze éclaireurs de Corthyn accompagnés de vingt Nains d'infanterie légère étaient partis pour une grosse expédition de chasse un jour plus tôt. Un autre groupe de quinze éclaireurs étaient également partis en reconnaissance pour suivre d'éventuels mouvements aux abords de la région. Il envoya les quarante effectifs d’infanterie légère restants dans la galerie principale pour dresser un mur de Nains et stopper l’avancée de nos ennemis, de même que nos lanceurs de haches pour tenter de maintenir les scélérats à distance ou pour couvrir une éventuelle retraite de l’infanterie.


Pendant ce temps, en amont, deux groupes de mineurs finissaient la préparation d’une embuscade avec éboulements de pierres. Sylksorli et les trente éclaireurs revenus au camp, quant à eux, étaient sensées contourner les brigands par les galeries secondaires pour les prendre à revers.
Pour ma part, j’enfilai mon armure de plaques et muni de mon écu en acier et de ma hache, je rejoignis mon père dans la milice. Notre objectif était de rester en retrait à l’embuscade et de soutenir l’infanterie légère si elle venait à se replier.



Le forgeron parlait avec enthousiasme comme s’il était un général d’une puissante armée qui envoyait stratégiquement ses troupes au combat. Les paroles du nain contrastaient avec la modeste puissance militaire du clan Corthyn qui à ce moment, ne possèdait tout au plus que nonante Nains entraînés épaulés d’une milice composées d’ouvriers et d’artisans. Le récit était ponctué de poings frappants sur la table ou s’en allants dans les airs. Puis, la voix de Gothral se fit un peu plus basse pour continuer son histoire.


Après un moment sans nouvelles, nous vîmes nos fiers guerriers manœuvrer à reculons entrecoupé de cris de retraite. Le mot d’ordre était perte minimale. Tu sais, Bulgorm « des Collines », quand une armée n’est pas nombreuse, sa puissance réside dans la survie de ses effectifs. Les galeries étroites et les divers projectiles aidant au retrait, les hors-la-loi n’en semblaient pas découragés pour autant.


En fait, l’infanterie légère, dont Grumkhol faisait partie, et les lanceurs avaient dû se replier jusqu’à l’embuscade face à la supériorité de l’ennemi avant que nos éclaireurs n’aient atteint les arrières de leurs rangs. Les éboulements de pierres ont donc été provoqués pour séparer l'adversaire en deux groupes inégaux. Le plus gros contre l’infanterie légère et les lanceurs, et le plus petit contre les éclaireurs.



Voyant sa chope vide, Gothral se resservit une rasade de bière au tonnelet.


C’est là que mon père, moi et mes compagnons intervenions. Le puissant son du cor de leomenis, le cor ancestral de notre chef, retentit dans la caverne, et comme si Mogar lui-même avait investi chaque âme de notre clan, nous nous ruâmes sur ces ingrats pris au piège n’en faisant qu’une bouchée. Grumkhol et son groupe s’empressa alors d’aller rejoindre Sylksorli et les siens par les galeries secondaires. Le rôle de la milice consistait à ce moment d’assurer qu’aucun pilleur ne s’était réfugié dans les recoins des galeries.


Quand les troupes de Corthyn furent réunies quelque part au milieu des galeries secondaires, ce qui restait de ces infâmes créatures étaient une poignée de fuyards qui repartaient d’où ils venaient sans demander leur reste. Lorsque l’embuscade à scindé la bande en deux, la quinzaine de truands qui se retrouvaient alors face aux éclaireurs furent apeurés de voir leur assaut frénétique stoppé net et ils subirent de lourdes pertes suite à leur complète désorganisation. Si on pouvait appeler ça une organisation !



Gothral fit un clin d’œil à Bulgorm en lui donnant un coup de coude et ria de bon cœur. Ce dernier renchérit aussitôt :


Mais dis-moi l’ami, tout cela ne me dit toujours pas pourquoi tu voudrais rencontrer un prêtre runiste de Thanor !


Le forgeron entreprit de le convaincre, conscient qu’on ne rencontre pas un prêtre comme on rentre dans une taverne ou juste en contant un récit de bataille.


J’y viens, j’y viens ...


Donc, suite à cette journée agitée face aux Humains, l’infanterie légère et les Nains disponibles dégageaient la galerie principale des pierres tombées pendant l’éboulement. Quelques jours plus tard, les choses n’étaient toujours pas rentrées dans l’ordre comme si Mogar une fois la bataille achevée s’en était allé aider d’autres âmes nous laissant derrière. L’embuscade, certes efficace sur le moment, n’est pas pratique si le combat venait à se prolonger. De plus, sur le long terme, la voie principale d’accès aux commerçants, aux voyageurs ou pire aux renforts d’autres clans est coupée pendant plusieurs jours.



Le nain racontait son histoire comme s’il était toujours en train de la vivre. Il reprit son souffle, but une gorgée et continua :


Pour achever les réparations, il restait à bouger encore une grosse pierre qui semblait maintenir toutes les autres en place. Cette dernière ne voulait pas bouger d’un pouce et les divers leviers et machinations pour le faire vaciller ne donnèrent guère de résultats. Cet à ce moment qu’un Nain avec un tatouage étrange sur le bras en passage par chez nous, s’approcha de la pierre murmura une phrase en rajoutant une marque sur son bras et puis ...

Gothral haussa le ton en écarquillant les yeux comme s’il venait de voir un joyaux d’un éclat sans égal.

...

Là, il était en train de ... de ...

Mais ... quoi donc ! Bulgorm avait du mal à tenir au suspense de la discussion.

... soulever la lourde pierre avec le levier comme s’il s’agissait d’un vulgaire caillou ! Le reste du monticule s’effondra alors, laissant juste de la rocaille à déblayer. Là où nos plus forts guerriers avaient échoué, un inconnu à la carrure moyenne avait réussi !

Et ben !


Bulgorm se remplit sa chope à nouveau et proposa à Gothral d’en faire autant, il eut été malheureux que deux nains laissent un tonnelet de bière non vide à une taverne !


L’individu était malheureusement pressé et n’a pas eu le temps de donner beaucoup d’explication aux anciens. Mais quoiqu’il en soit, les plus sages de notre clan ont eu l’air de vite comprendre ce prodige : l’œuvre d’un prêtre qui a prié Mogar avec ferveur aux travers d’une rune semble-t-il.
Voilà ce qu’il manque à notre communauté. Nous avons toujours exprimé notre foi envers les dieux mais nous n’utilisons pas la bonne manière pour recevoir leur expression manifeste au quotidien. Imagine le potentiel de tels actes ! Nos ingénieurs pourraient pourraient redoubler de créativité, nos guerriers acquérir encore plus de force et de courage dans la bataille, les forgerons créer des armes plus résistantes ...
S’il existe ne fût-ce que quelques prêtres parmi nous, nous pourrions invoquer l’assistance des tout puissants pour gérer des situations difficiles.



Bulgorm se frottait le menton en faisant des petits hochements de la tête comme pour acquiescer.


C’est d’accord l’ami, je te présenterai demain à des frères qui en connaissent plus sur la chose mais je dois te mettre en garde. Attends-toi à passer plus de temps à te consacrer à ta foi que tu ne l’as jamais fait auparavant !


Par Mogar, ce serait un honneur de servir les fondateurs de ce monde et d’éclairer le clan Corthyn par leurs lumières ! Depuis cet événement, j’ai commencé à comprendre les histoires que me racontait mon grand-père sur les reliques de notre bon roi. Et j’avoue qu’il n’en va pas pour me déplaire.


La main plongée dans la barbe, Gothral était pensif à l’idée des possibilités encore floues qui s’offraient à lui. L’alcool ayant déjà bien commencé ses effets, les deux nains finirent la soirée autour de leur tonnelet en se racontant des anecdotes entre coupées d’éclats de rire ...


Initiation à la magie runique

Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Initiationlamagie



Les jours s'écoulèrent, puis ce fut au tour des mois de passer, et enfin, les saisons vinrent tourner la roue du temps plongeant les paysages de la vallée de la Virnée dans un déluge de couleurs chatoyantes.


Si les voyageurs des terres nordiques pouvaient s'imprégner de cette beauté de la nature, il n’en était pas de même pour Gothral qui venait de passer pas moins de cinq années de sa vie dans la ville fortifiée de Thanor. Cinq années rudes par le travail imposé au cours de sa formation de runiste, cinq années intenses par les savoirs et l’expérience acquis et cinq années de gratitude envers son nouvel ami et mentor, Hleidvar « Roc d’Acier ». Ce seigneur nain qui brave les champs de bataille en tant qu’ingénieur runiste vétéran, a connu plus de deux cents ans de service dans la garnison de Thanor organisant l’artillerie naine jusque dans les contrées les plus éloignées. Depuis cent ans, il n’existe pas une rune incrustée dans les ouvrages et les pièces d’artillerie contrôlant les embarcations de la Virnée qui n’ait vu le jour sans l’ordre de Hleidvar ou sans qu’elle ne soit gravée de sa main.


Cinq ans auparavant, Gothral fut introduit à un prêtre au temple de Girdon par l’intermédiaire de Bulgorn « des Collines ». Hleidvar qui avait une tâche à effectuer au temple surprit la conversation du forgeron à propos des arcanes des runes et de leurs applications au quotidien. Le courant passa rapidement entre les deux Nains, tout deux acharnés du travail, perfectionnistes, et dont la curiosité scientifique est à la hauteur de leur persévérance. Le temps qui rapproche toujours un peu plus l’ingénieur de Tari, avait adouci le caractère de ce dernier en lui prêtant des traits de sagesse et de patience. Aussi, il décida à ce moment de prendre le plus jeune nain son aile et de lui enseigner l’art des runes naines.


Pendant ces années aux côtés du seigneur de Thanor, Gothral travailla sa calligraphie dont sa mère, Helga, lui avait appris les bases. Il utilisa son marteau de finition bien plus qu’à l’habitude pour graver les runes naines avec une précision toujours plus accrue au cours de sa formation. Son marteau porte-bonheur en prit une valeur d’autant plus symbolique à ses yeux, le gardant jalousement tel un snilowfant protégeant ses petits. Une fois la dextérité nécessaire acquise pour offrir un support digne de recevoir la puissance des Dieux, Hleidvar lui enseigna le vrai secret des runistes : la créativité dans l’expression de sa foi aux Dieux du panthéon nain.


N’importe quel individu, quelque soit sa race, son âge, son sexe ou tout autre critère, possède un gros potentiel créatif qui ne croît ou ne décroît pas au fil du temps ! Seul l’exercice régulier de l’imagination peut concrétiser plus ou moins ce potentiel. C’est ce qui fait la différence entre un soldat de bas niveau qui exécute scrupuleusement les ordres de sa hiérarchie sans penser par lui-même ou prendre d’initiative et l’artiste, l’artisan, le guerrier ou l’ingénieur qui va chercher sans cesse de nouveaux vers, des techniques encore plus originales, qui va cultiver sa curiosité, sa passion, et un regard constamment étonné et critique sur son environnement.


Cette qualité, l’une des plus grandes de ce monde, doit faire partie de l’arsenal des runistes car l’efficacité du rituel d’enchantement des runes qui suit l’étape de gravure en dépend. En effet, une fois le rituel entamé en ayant placé l’objet à runes au centre du symbole de Mogar mis en évidence par des sources constantes de chaleur, le runiste exprime avec ferveur sa foi en Mogar et en les (demi-)Dieux concernés. Il invoque les tout-puissants pour que leur présence vienne imprégner le lieu de magie. Finalement, le runiste scelle la magie dans les runes de l’objet en se saisissant de ce dernier et en prononçant une dernière incantation. La magie se sert alors du corps du porteur comme d’un catalyseur pour passer de l’ambiance à l’objet. Lorsque le runiste sent qu’il ne sait plus transférer de valeur magique dans ce sens, il stoppe net le rituel en lâchant l’objet. Il est souvent nécessaire de refroidir les runes par ventilation ou par trempe pour éviter que l’ouvrage ne se détériore sous l’action de la chaleur. Il faut également attendre un certain moment pour que la magie trouve un équilibre au sein de son nouvel hôte. Le maintient du potentiel magique est lié à la stabilité de l’équilibre magique notamment aidé par le temps. La quantité de magie présente lors du rituel et la qualité du transfert dépendent de la foi et de la conviction du runiste lors de l’enchantement.


Fort de cet apprentissage, le forgeron de Corthyn fut en possession de tous les outils pour concevoir les meilleurs ouvrages forgés nains dont la réputation court bien au-delà des frontières du peuple troglodytique. Alliant ses qualités de forgeron à celles de nouveau runiste qu’il était devenu, Gothral sut appréhender et assimiler les étapes du rituel pour concevoir des objets runiques dignes de ce nom. Bien sûr, il doit encore aiguiser sa foi et l’expression de celle-ci. Il lui reste donc à peaufiner sa technique au fil des années pour avancer dans sa quête de perfection et pour inspirer le respect parmi les artisans de sa profession.


C’est ce qui lui donna l’idée, une fois Hleidvar appelé par le roi Garmin « le Vengeur » dans sa nouvelle croisade contre les Drows, de s’instruire auprès de prêtres runistes restés en garnison à Thanor. Le temple de Mogar de la vallée de la Virnée étant un excellent point de départ pour les aspirants prêtres, le forgeron savait qu’un très bon moyen de renforcer ses croyances était de se lancer dans cette orientation, lui offrant des possibilités jusqu’alors inexplorées pour lui. Cependant, ce nouvel univers de magie vouant sa vie entière aux Dieux le mettait mal à l’aise. Pendant les six mois en tant qu’adepte à suivre les instructions des prêtres et à effectuer les plus basses besognes, il n’avait plus la possibilité d’exercer son art à la forge. Il voyait certes l’utilité de cet enseignement mais il prit conscience que cette voie ne lui convenait pas.


Un jour, lors de son initiation, il lui fut demandé d’effectuer un voyage au sein d’un autre peuple afin d’amener plus de fidèles au culte de Mogar, l’objectif étant de convaincre d’autres personnes par ses convictions et de prendre sa place dans le monde en tant que futur prêtre. N’ayant pas suffisamment confiance en lui pour parler de son ressenti, Gothral saisit l’occasion de s’extraire de sa formation en fuyant le temple. Ce n’est qu’après s’être enfoncé plus vers le sud, au niveau de Lante, que le Nain envoya une missive aux érudits de Thanor présentant sa démission.


Cette courte expérience de prêtre liée aux sages paroles de Hleidvar lui laissa un très faible bagage de lanceur de sorts. Cependant, si par hasard, vous apercevez un nain forgeron du nom de Gothral en train de rayer une rune de Mogar en espérant profiter pleinement du spectacle, vous serez assurément déçus ! Le seul effet que vous verrez sortir est une petite source de chaleur qui a la particularité de consumer cinq fois moins de combustible qu’à l’accoutumé sur un laps de temps égal à celui qu’un Nain prendrait pour finir un tonnelet de bière.


Parcourant chemins et sentiers, montagnes et plaines, Gothral, forgeron de Corthyn, pressentit qu’il lui restait un rôle à jouer en ce monde et qu’il ne tenait qu’à lui de découvrir les plans que Mogar lui avait réservés !








Le clan Corthyn est un clan de nains forgerons réputés qui possède l'une des meilleures casernes d'éclaireurs du peuple nain. Ce village de 400 nains est situé aux abords des terres centrales du Brissalion dans les montagnes à 5 jours de marche au sud sud-est de Lante. De par sa position, il est également à 5 jours de marche du duché humain le plus avancé dans les terres du continent. A sa tête, Grumkhol « le Marteau Eclair » est un forgeron de métier qui a décidé de se réorienté étant plus jeune dans le corps armé. Actuellement, il tient le rôle de chef de clan et en cas de conflit de chef de caserne dans l'infanterie légère. Son second, Sylksorli « Pied léger », est le chef de la caserne d'éclaireurs.


Symbole du clan
Le symbole du clan est deux haches croisées devant une roue dentelée. La roue représente l’artisanat et le savoir faire des artisans, quant aux haches, elles mettent en évidence à la fois la qualité des armes produites à Corthyn mais également la ferveur avec laquelle les Nains du clan défendent leurs valeurs et leur travail.


Origines du clan
Le clan Corthyn puise ses origines il y a environ 3000 ans à la fin de la période de paix qui acheva l'ère de prospérité naine engendrée par Ikthor. A nouveau sur le pied de guerre suite à des querelles imminentes avec les Elfes, le général Agnorir « l'Intrépide », principal conseillé militaire à l'époque, renforça les frontières naines en y instaurant des clans chargés d'être les nouveaux yeux de l'armée. La plaine du Brissalion fut en majeure partie concernée par le projet et certaines populations des entrailles de la terre migrèrent vers le sud. La ville proche de la Virné que l'on connait aujourd'hui sous le nom de Thanor comptait de fiers représentants du peuple nain qui partirent avec honneurs s'installer dans la petite région montagneuse au sud de Lante créant ainsi le clan Corthyn. Comme le voulait Agnorir, les clans en bordure de territoires sont restés discrets, et actuellement, si un étranger du peuple connait bien Lante, il en ignore probablement l'existence des clans montagnards aux alentours.


Culture et organisation du clan
De par leur communauté d'environ quatre-cents membres, l’ambiance au sein de la bourgade est chaleureuse et tout le monde se connait ou presque. Un voyageur qui fait halte à Corthyn se retrouvera vite en face d’un bon plat de Drifaron accompagné de bière de Criss et de nouveaux compagnons pour l’écouter conter son voyage. Les anciens gardent de bons contacts avec les clans voisins et se tiennent régulièrement informés des grandes nouvelles de la capitale, le commerce d’outils et de minerais aidant.


Il n’y a pas de prêtre à proprement parler au sein du clan Corthyn. Cependant, chacun vénère Mogar et tente de se nourrir de sa sagesse au quotidien. Les membres du clan louent également les demi-dieux nains en rapport à leur fonction. Après Mogar, Yaron est l’être le plus présent dans la culture du clan mais est plus perçu comme un père spirituel que comme un demi-dieu. Les anciens du village aime raconter la légende qui dit que Yaron aurait fait escale à Corthyn et, trouvant les habitants de la région dignes de son savoir, aurait enseigné l’une de ses techniques de forge aux premiers artisans. Personne n’a pas pu encore prouver les dires de cette légende locale. Certains chasseurs et éclaireurs se prennent à évoquer le nom de Briessa pendant leurs expéditions pour que la nature leur soit favorable et que le temps joue à leur avantage mais à part cela, plus rares sont les cas où le nom d'autres dieux est prononcé dans le clan Corthyn.
Les principes de la magie sont connus des aînés du village et des vétérans de guerre, mais ils en sont pourtant incapables de la pratiquer.


La vie y est relativement paisible et se fait dans le profond respect des traditions. Ainsi, les savoirs sont transmis de père en fils et les différentes hiérarchies des castes sont maintenues. En dehors des habitations, le village est bâti essentiellement de forges qui font la fierté du clan, d'un camp de mineur, de quelques ateliers d'artisans, d'une grande tannerie, de tavernes bien sûr et d'un quartier administratif contenant une récente bibliothèque.


La bibliothèque n'est pas très fournie mais contient des ouvrages assez intéressants sur la géographie et le mode de vie plus au sud des terres naines. Depuis la création du corps d'armée des éclaireurs et de son réseau d'information, la bibliothèque est amenée à être plus importante et à prendre plus de place au sein du clan. En attendant, c'est le lieu où il est possible de suivre des cours d'écritures, de langues, de mathématiques, etc. bien que les plus jeunes Nains reçoivent souvent cette éducation de leur mère ou à travers leur apprentissage à un artisanat. Par exemple un forgeron sera amené à compter pour faire du commerce et à écrire pour garder une trace des informations de son commerce ou simplement pour communiquer.


La grande tannerie du clan est dirigée d'une main de fer par Galvir « Doigts de Gnome », la fille du chef qui ne ménage pas ses semblables lorsqu'il faut subvenir aux besoins du clan en vêtements, armures légères et diverses ouvrages de cuir. La tannerie travaille en étroite collaboration avec les chasseurs qui apportent les matières premières et qui laisseront bien souvent le soin aux naines de laisser rôtir la viande.


Les tavernes du clan ne nécessitent aucun commentaire supplémentaire par rapport à la réputation des tavernes naines qui retentissent dans tout Miradelphia. Si ce n'est que parmi les différentes bières naines et les nombreux fêtards, on y trouvera par moment une information utile, plus rarement un vin des terres humaines, et encore plus rarement un vin elfique.


Finalement, les forges, gourmandes en bois, sont peuplées de forgerons très expérimentés aux techniques particulières. Le bois provient directement de la forêt d'Aduram, voire d'un bois ou l'autre à proximité. Quant au camp de mineurs, il s'occupe d'approvisionner les forges en minerais de la région pour les ouvrages quotidiens ou en minerais importés pour les pièces nécessitant plus de résistance. Un Grand Artisan forgeron habite Corthyn et s'occupe de l'organisation des forges de la région.


Les forgerons de Corthyn
Si les ouvrages sont si remarquables, il n’en est pas de même pour la qualité du minerai aux alentours qui possède une teneur en carbone légèrement supérieur à la normale, ce qui le rend un peu plus cassant à basse température. On raconte que lorsque Mogar, rongé par l'impatience, se libéra de sa prison, il expulsa le toit de la montagne dans la plaine du Brissalion près de la forêt d'Aduram, ce dernier emportant avec lui la colère du Dieu de la Guerre. La roche de cette région serait imprégnée de la rage divine rendant le minerai plus capricieux.
Les premiers forgerons du clan ont dû relever tous les jours de nouveaux défis pour confectionner outils, armes et armures de même efficacité mais avec un minerai plus difficile à manier. Faisant preuve de toujours plus d’originalité pour obtenir des résultats à chaque fois plus satisfaisants, les techniques ont été améliorées et peaufinées pour devenir le savoir-faire actuel qui se transmet de générations en générations.


De nos jours, l’organisation des citées naines étant ce qu’elle est, les forgerons ont la possibilité de confectionner des alliages pour obtenir un matériau aux meilleures propriétés grâce aux différentes routes commerciales. Les alliages sont de cette manière issus du minerai en abondance de la région ainsi que de minerais importés provenant de gisements réputés d’autres citées. Les nouvelles technologies combinées aux techniques ancestrales du clan Corthyn font naître à coup sûr des ouvrages hors du commun. Lorsqu’une arme ou un outil particulier doit être forgé, par exemple le marteau d’un grand artisan ou l’armure d’un chef de caserne, l’ouvrage est confié à l’un des meilleurs forgerons du clan (souvent le Grand Artisan Forgeron) et est réalisé dans un alliage directement importé qui est beaucoup plus ductile.


Aspects militaires
D’un point de vue militaire, la puissance du clan Corthyn est modeste. En cas d’attaque, l’armée de 140 nains peut faire appel à une milice de 60 nains. Le chef Grumkhol « le Marteau Eclair » entraîne et dirige 60 nains d'infanterie légère et 20 lanceurs de haches. Sylksorli « Pied léger » à la tâche capitale de ramener des informations avec sa caserne de 60 éclaireurs.


L’organisation militaire de Corthyn est peu influente mais est suffisante pour maintenir la sécurité du clan, notamment par son réseau d'information mais aussi par le savoir-faire de ces nombreux artisans : armes et armures de qualité, embuscades de mineurs, exploitation des tous-terrains à leur avantage, etc.


Les ingénieurs de guerre sont souvent des ingénieurs architectes et des mines, rares sont les arbalètes parmi les lanceurs de hache et l’infanterie lourde est quasi inexistante. Notons l’absence de mage de guerre mais également de cavalerie qui aurait bien trop de mal à se mouvoir dans les souterrains étroit de la région. Seule la combinaison infanterie légère / éclaireurs est la pièce maîtresse et la plus expérimentée de cette armée.


Bien que les éclaireurs soient une unité crée il y a une décennie, les guerriers du clan ayant cette fonction auparavant avaient déjà une bonne formation grâce aux directives du général Agnorir. De plus, les éclaireurs et les lanceurs de haches s’entraînent régulièrement en montant des expéditions de chasses de quelques jours pour ramener par la même occasion nourritures, peaux, cornes et autres éléments provenant du gibier. Ils chassent dans la plaine du Brissalion, dans la forêt d'Aduram ou même dans les hauteurs plus enneigées de leur montagne. Le clan Corthyn ne cherche pas à domestiquer les animaux sauvages car il n’est pas expert en dressage et ira plutôt se fournir en bêtes de somme ou de transport dans une bourgade voisine, voire à Lante. Dans la région, il est possible de trouver des galioths, ces herbivores des plaines fort appréciés pour leur grande capacité de charge de transport et des montures de guerre telles que le bélier de guerre des montagnes et le glargass en abondance dans les plaines. Les troupeaux trouvés sont généralement laissés aux chasseurs d'autres tribus à moins qu'il y ait un besoin urgent.


L’idéal pour les chasseurs serait de débusquer du gibier comme un troupeau de bearogs (carnivores) ou de snilowfants (omnivores) en montagne, des dernoays (herbivores) ou des myynark (omnivores) en forêt et des hanglyosis en plaine, gros herbivores contenant jusqu'à huit mètres de viande. Si Briessa leur en donne la chance, ils chasseront ces bêtes avec ruses et prudence pour rapporter trésors et réconforts à leur clan qui leur réserveront un accueil triomphal. La tannerie de la bourgade aurait alors de quoi fabriquer de magnifiques pièces de cuir en peau de bearog ou de myynark principalement pour les forgerons et les mineurs tandis que la fourrure de snilowfant est très prisée pour les vêtements de neiges et les hanglyosis ainsi que les galioths prêteront la dureté de leurs épidermes pour les armures. Finalement, toutes sorte de cornes, griffes et dents sont toujours bon à récupérer pour diverses outils et décorations.


Les chasseurs ont mis au point leurs techniques de chasse à l’époque ou le leomenis était plus fréquent. La bête à la fois intelligente, agile, forte et agressive donnait d’une part du fil à retordre aux éclaireurs mais d’autre part leur donnait une bonne formation sur la prudence et l’analyse de la situation à adopter. Le célèbre ustensile du clan provenant de cette créature est le cor de leomenis du chef Grumkhol qui laisse vibrer un son impressionnant dans l’air pour donner force et courage au clan Corthyn dans la bataille.


L’infanterie légère suit un entraînement militaire avec Grumkhol en revoyant des formations, dans les galeries, en plaine et parfois en forêt ou même dans certaines régions enneigées à proximité pour se tenir cultivé des différentes situations conflictuelles. Les lanceurs de haches s'entraînent à couvrir efficacement l'infanterie ou les éclaireurs. Certains Nains de Grumkhol accompagnent à la chasse pour tenir tête au danger dans certains cas mais bien souvent, l’entraînement physique est maintenu en effectuant les tâches lourdes du clan. Les domaines de la construction, de l’acheminement de minerais et de bois demandent de la main d’œuvre. Les artisans, les ouvriers et les soldats travaillent donc main dans la main. De cette manière, le dialogue est favorisé et en tant de crise la population peut rapidement intégrer une milice qui se coordonne plus facilement avec l’armée. De même, les artisans à la spécialité la plus proche au sein du clan qui font office d’ingénieurs de guerre réfléchiront avec des soldats expérimentés sur le type de machination à utiliser pour enrayer un assaut adverse.


~~~~~



Comment trouves-tu le forum ? :

Sur le fond : Un univers attractif avec son background très détaillé. Dans les règles, j’apprécie particulièrement l’aspect cohérence des histoires tout en laissant la liberté aux joueurs de faire évoluer leur personnage. J’aime également voir encourager la qualité des RP.

Sur la forme : Je trouve que l’organisation des rubriques est peu intuitive et qu’il est difficile de s’y retrouver quand on débute. J’aurais aimé voir un peu plus de locations pour les nains (seulement 2 contre 4 pour les elfes et les drows et 6 pour les humains) ou de zones inter continents mais je suppose que c’est fonction du peu de nains joués et aussi limité par le nombre de rubriques autorisées par le forum.

J’ai encore plein de choses à découvrir, j’aurai besoin d’un guide ! ^^


Comment as-tu connu le forum ? :

Mon frère Ternam m'a parlé de ce formidable forum. J’ai obtenu le lien exact grâce au site Tour De Jeu.


Crédit avatar et signature :

Avatar issu de l'œuvre Valley of Kings réalisée par Jason Engle.
Signature issue de ma plume.


Dernière édition par Gothral le Mar 8 Déc 2009 - 20:06, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
Trystan de Diantra

Nombre de messages : 4737
Âge : 35
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Empty
MessageSujet: Re: Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste]   Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] I_icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 11:31

Bonjour et bienvenue =)
Je vais solliciter un spécialiste es-nains pour s'occuper de ta fiche au vu de tout le travail fourni sur ton clan toussa Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Icon_wink
Revenir en haut Aller en bas
Tauril
Ancien
Ancien
Tauril

Nombre de messages : 2410
Âge : 25
Date d'inscription : 12/09/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Empty
MessageSujet: Re: Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste]   Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] I_icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 14:42

Alors, je passe rapidement mais faudra que je vois tout beaucoup plus en détail.

Like a Star @ heaven l'avatar je l'ai déjà vu sur Mira mais je sais pas si son proprio est encore actif.

Like a Star @ heaven en survolant le personnage en lui même et sa description est correct, je pense que t'arrivera à bien jouer avec tes particularités.

Like a Star @ heaven Pour l'histoire des clans, euh... ça ne me dit rien du tout par rapport aux nains. Je vais décortiquer le BG nain et MP Garmin en espérant qu'il se pointe rapidement Wink

Like a Star @ heaven J'ai vu que t'as parlé de gobelins. Je sais que la bestiole existe dans le Bestiaire (cela dit ça fait partie des trucs que je pense qu'Aer et moi on va essayer de virer ou de remanier sévèrement, faudra que je vérifie), mais dans mes souvenirs c'est pas vraiment en contact avec les nains, mais faudra que je relise la fiche.

Bref, je sais pas grand chose et il faut que je m'informe, mais c'est normal en ce moment j'ai été un peu surchargé par l'IRL What a Face

Ce week-end je vais essayer de me donner une grand coup de pied au cul pour tâcher d'enfin boucler un certain nombre de choses. Prie pour que ta fiche en fasse partie Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] 657689250
Revenir en haut Aller en bas
Gothral
Ancien
Ancien
Gothral

Nombre de messages : 113
Âge : 34
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Empty
MessageSujet: Re: Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste]   Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] I_icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 16:35

Tout d'abord, un tout grand merci de donner des nouvelles même si ma fiche n'est pas définitive.

Ensuite, je te propose mon avis sur les différents aspects de ma fiche que tu as relevés pour ouvrir à la discussion.

Like a Star @ heaven L'avatar, je l'avais déjà vu sur Mira aussi il y a quelques mois (avec un cadre rouge il me semble). Depuis quand je suis repassé, il n'était plus dans la liste des "déjà pris". De plus en parcourant toutes les fiches naines du Tabularium je ne l'ai pas trouvé, donc j'en ai déduit qu'il était libre. Mais s'il faut le changer, je le changerai et j'adapterai la description et l'histoire de mon perso en fonction.

Like a Star @ heaven J'ai une assez bonne idée de comment jouer mon nain forgeron "apprenti-mage" et de le faire évoluer de manière progressive dans l'univers mais j'ai moi aussi pas mal de questions pour Garmin à ce sujet.


Like a Star @ heaven Pour l'histoire du clan Corthyn, elle est inventée de toute pièce en tentant de coller à l'esprit nain de Mira. Les idées qui se cache derrière cette description sont de
1) rajouter un peu d'épaisseur à mon personnage.
2) créer une petite communauté (200 nains) qui n'influence pas les grands événements de Mira et qui est donc plus facile à gérer de façon cohérente. Par exemple elle autorise la mise en place d'une bataille à petite échelle.

Like a Star @ heaven Point de vue des gobelins, j'ai longtemps hésité. Je cherchais une menace pour les nains dans les montagnes dans le style horde de créatures (minimum 30 à 50) de manière à mettre en avant l'expérience militaire de Gothral (assez faible). Je ne vois pas d'événement qui impliquerait 50-100 guerriers nains pour sauver un clan. Il va falloir que je me creuse les méninges un peu plus sinon.

Je n'ai rien trouvé dans le bestiaire à l'exception des gobelins.

Habitat : Les Gobelins vivent principalement dans les forêts sombres et les grottes, mais leur grande faculté d'adaptation leur a permis de migrer vers d'autres territoires comme les montagnes ou les égouts où l'on les retrouve bien plus rarement. Ils préfèrent sortir de leur habitat/cachette la nuit quand la plupart des races qui dominent se monde ne se montrent pas, il faut dire que ces dernière les considèrent comme des rats et les exterminent en tant que tel à la moindre occasion.
Densité dans la nature : Moyen.

Je vois deux solutions :
Soit, les gobelins sont remaniés, j'adapte le vocabulaire de l'histoire en fonction de la nouvelle description des gobelins.
Soit, ils sont supprimés, alors je dois créer une nouvelle menace (hors Drows, puisque le clan est à 7,5 jours à l'EST de la capitale, donc très peu probable d'être infiltré vu l'état de la situation) mais là je sèche point de vue adaptation, le cas échéant je dois recréer une histoire d'un autre style.



En bref, ce qui serait sympa, ce serait de vérifier si mon avatar est valide ou non pour que je puisse savoir sur quel pied danser pour mon perso. Le deuxième point étant de savoir si pour les goblins c'est KO ou OK ; si c'est toute l'histoire qui doit être revue en fonction des risques que pourrait encourir un petit village nain ou si je laisse comme ça.



NB : Ça ne me dérange pas de réécrire une histoire si c'est pour que mon perso s'intègre mieux au BG de Miradelphia. De plus, si je dois étoffer plus ou moins les coutumes du clan, fais moi signe.


Dernière édition par Gothral le Mar 17 Nov 2009 - 11:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tauril
Ancien
Ancien
Tauril

Nombre de messages : 2410
Âge : 25
Date d'inscription : 12/09/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Empty
MessageSujet: Re: Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste]   Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] I_icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 20:21

Je passe rapidement pour dire que la liste des avatars déjà pris n'est absolument pas une référence, c'est un peu beaucoup trop compliqué de la tenir à jour What a Face

Mais il y a de fortes chances pour que son possesseur original n'ait fait qu'un passage assez bref sur Mira, je vérifierais Wink
Revenir en haut Aller en bas
Garmin le Vengeur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1936
Âge : 30
Date d'inscription : 09/12/2007

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Empty
MessageSujet: Re: Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste]   Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] I_icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 22:40

Salut à toi! Bienvenue, ça ait très plaisir d'avoir une telle fiche, qui est pour le moins prometteuse! :mrgreen:

Alors, tout d'abord pour l'avatar, c'est bon je pense, puisque son propriétaire n'a pas donné signe de vie depuis bien longtemps...
Pour moi, les gobelins c'est OK, mais franchement... pas près de Kirgan ^^ C'est quand même la capitale naine, la grande Cité Troglodyte qui s'étend sous une bonne partie de la montagne. Donc les tunnels de ladite montagne sont soit impraticables / bouchés après avoir servi à extraire du minerai, soit contrôlés par les Nains et régulièrement surveillés, soit occupés par des bestioles aussi sympathiques que les ours, les Mentiosis et autres joyeusetés^^ Donc des créatures aussi faibles que les gobelins...

Je les verrais plutôt dans les terres centrales du Brissalion, entre les forêts d'Anaeh et d'Aduram, aux abords d'un territoire nain où les autorités ne sont pas très présentes Wink Après, si cela modifie trop ton BG, je peux à la limite accepter mais je préfèrerais que tu te dépatouilles un peu, du style "le clan avait été mis à l'épreuve par le Général Machin, avec pour mission de sécuriser une grande partie du territoire du Brissalion pour escorter blabla..." enfin improvisacion quoi Razz

Voilou, sinon rien à dire, magnifique fiche! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Gothral
Ancien
Ancien
Gothral

Nombre de messages : 113
Âge : 34
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Empty
MessageSujet: Re: Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste]   Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] I_icon_minitimeSam 7 Nov 2009 - 0:26

Très bien, très bien, j'y vois un peu plus clair maintenant !

Pour que tout ça ressemble à quelque chose, je vais tout d'abord parler des gobelins, ensuite du clan Corthyn et je finirai par un point qui reste flou (un peu moins maintenant) dans mon esprit, j'ai nommé la carte des nains.


Les gobelins


Sans vouloir remettre à plus tard la question de la pertinence des gobelins dans le bestiaire, j'ai une alternative intéressante en ce qui concerne l'histoire de mon personnage.

Sur une proposition de Eskevar Helderion comme menace crédible :

Une horde d'une cinquantaine de hors-la-lois/déserteurs/etc. fuient l'autorité humaine en errant dans les montagnes plus au nord. Ils cherchent des villages à piller et n'importe quelle bourgade moins bien gardée est une cible de choix.
Si j'extrapole :
Le clan de mon héros n'est pas une forteresse cachée de l'ampleur de Kirgan et pourrait se trouver un peu plus à découvert (toujours dans la montagne mais plus près de l'entrée du sous-terrain). Les raisons d'une plus grande exposition sont alors :
- La proximité du bois pour faire tourner les forges (fiereté du clan).
- La proximité du gibier (de meilleure qualité au grand air).
(- Facilité d'accès aux axes de commerce)


Qu'en pensez-vous ?


A noter : ce qui n'empêche pas de revoir le concept des gobelins ! Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Icon_twisted Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Fresse


La position du clan et les conséquences


Donnez-moi un cure-dent d'une taverne réputée de Kirgan et le nom d'un geôlier drow qui s'est enrôlé dans la piraterie sur la mer Olienne et je trouverai un lien ! Qui a dit impossible ? Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] 629873

Pas de soucis pour déplacer la localisation du clan, je m'adapte à la situation. C'est vrai que j'ai dû loupé quelque chose pour avoir eu l'idée d'implanter un village pas loin de Kirgan. Il faut que je m'imprègne encore un peu plus de l'univers de Miradelphia.

Cependant, comme je l'expliquais, je voulais créer une communauté dont l'histoire est relativement facile à gérer pour commencer, étant donné que c'est ma première tentative de RP sur ce forum.
Ma première conclusion fut donc : vive les trous paumés dans la montagne au nord loin de tout !!

Brissalion comme position, pour moi c'est la croisée des chemins, donc beaucoup plus dangereux que les montagnes naines. Pas facile pour un clan peu entraîné au combat. Ouch !
Bon d'accord, j'ai compris, je vais arrêter de faire la feignasse et me plonger un peu plus dans la chronologie de Miradelphia pour faire correspondre les batailles de Miradelphia avec l'affaiblissement militaire du clan.

Nous disions donc que le cure-dent n'était pas un cure-dent ordinaire et que le drow se trouvait justement être un parent éloigné de la cousine d'un demi-drow ... Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] 97887
Ça va le faire !

Sur la carte des déplacements, on peut remarquer un endroit fort intéressant pour y implanter un village en montagne (j'y tiens) proches des terres du Brissalion (Garmin y tient), à la fois proche d'une forêt (le réalisme y tient : cool du bois à couper en abondance pour alimenter les forges d'un clan expert en la matière, tant pis pour notre chère déesse elfe) et qui, cerise sur le gâteau, pourrait incorporer à la pâte le scénario d'attaque par des brigands humains de notre ami Eskevar Helderion (à mon avis Tauril pourrait tenir à cette idée sentant une pointe de flemme rien qu'à oser tenter de vouloir penser à devoir éventuellement mais sans obligation remanier probablement mais sans certitudes les hypothétiques gobelins du bestiaire *Aïe ! Patapé *Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Star3 ).

Cette terre promise se situe dans la petite région montagneuse à environ 80 km au sud sud-ouest de la ville naine de Lante et à environ 80km au nord nord-ouest de la ville humaine de Serramire, soit à 5 jours de marches des deux villes.

Les montagnes offrent un rempart familier que les nains du clan occuperont avec un sentiment de réconfort.

Dernier point : mon personnage commence son histoire dans un lieu beaucoup plus centré et je pourrai donc plus facilement intégrer un autre RP sans devoir justifier ses déplacements par une série d'histoires RP intermédiaires.

CQFD, le cure-dent a bel et bien un lien avec le drow ! Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] 138598


Carte des terres naines


Comme je l'ai fait remarquer à Katalina qui a la gentillesse de me parrainer, je trouve que les informations sur la géographie des terres naines sont un peu décousues. Cela pourrait être d'une grande aide d'avoir un point de repère plus visuel. Au passage, merci Garmin pour les précisions concernant Brissalion, je ne savais pas où ça se trouvais.
Je reprends mes propos tel quels ci-dessous.

Existe-t-il une carte des nains ?

Premièrement, dans la partie contexte, la description des villes naines parle de Lante la ville naine la plus proche des humains et des elfes, d’Almia, une ville naine reculée, et le sujet sur la religion naine raconte la création de la capitale Kirgan.

Deuxièmement, il est possible de trouver des petits bouts d'informations sur les falaises d'Arkan dans la religion, le bestiaire et d'autres rares sujets.

Troisièmement, "la carte du monde de Miradelphia" décrit les fleuves de l'univers et permet de situé ± (à la grosse louche hein) la ville de Thanor.

Finalement, le sujet sur l'armée naine parle des garnisons de Kirgan, de Thanor (regroupant les soldats de la vallée de Virné), de Lörn (pour les soldats de Brissalion) et d'Almis (pour les guerriers de Nérania).

Et à partir de la commence un jeu de piste pour en tirer seulement la maigre information suivante :
La fiche du défunt Harald langue d'or renseigne un peu l'histoire de Thanor et d'un clan en particulier de cette ville.
Probablement que je devrais chercher aussi dans l'historique des batailles naines.

L'information est beaucoup trop éparpillée et incomplète. De plus, j'ai cru remarqué une carte des provinces elfes et humaines, une carte des voies de transports chez les humains aussi mais rien pour les nains. HELP !




Allez, zou ! Trêve de roman, je m'en vais lire, cogiter et puis rédiger un BG de béton.


Dernière édition par Gothral le Mar 17 Nov 2009 - 11:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Garmin le Vengeur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1936
Âge : 30
Date d'inscription : 09/12/2007

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Empty
MessageSujet: Re: Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste]   Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] I_icon_minitimeSam 7 Nov 2009 - 11:54

Justement, la carte des terres naines, ça fait un bail que je l'attends xD Pour l'instant on a un truc vraiment brouillon, et j'attends depuis un bail qu'un graphiste plus doué que moi (ça doit pas être dur à trouver Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] 657689250) s'y mette^^

De plus, je suis en train de réorganiser la partie proprement dite forum RP des Nains, avec introduction des terres autres que Kirgan ; et je vais regrouper, dans la semaine (enfin lundi ou vendredi xD) ce que j'ai sur la géographie naine ^^

Voilou, merci pour ta patience :D
Revenir en haut Aller en bas
Gothral
Ancien
Ancien
Gothral

Nombre de messages : 113
Âge : 34
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Empty
MessageSujet: Re: Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste]   Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] I_icon_minitimeMar 10 Nov 2009 - 14:51

Fiche terminée !


En tenant compte des suggestions, j'ai effectué les modifications suivantes :

Like a Star @ heaven Métier : Forgeron runiste

Edit du 18 nov : l'idée ci-dessous a été rajoutée dans l'histoire de mon personnage via la partie "Initiation à la magie". Le nom s'en retrouve également rallongé (+ disciple du runiste Hleidvar "Roc d'Acier" de la garnison de Thanor). Finalement, ajout de la classe d'arme : Magie.

Mon idée est de jouer un nain forgeron qui veut créer des armes toujours plus parfaites.
Pour améliorer ses objets forgés, il va apprendre la magie à la ville de Thanor (qui possède un régiment de runiste de combat et prêtres guérisseurs). Il suit une formation de runiste et débute une formation de prêtre pour changer de caste.
Ne se sentant pas à l'aise dans la caste des érudits, il arrête sa deuxième formation, mais il a néanmoins appris les rudiments de la magie.

Gothral pourra alors par la suite incruster des runes dans ses ouvrages grâce à sa formation de runiste.

Ce que j'aimerais, après apprentissage, c'est voir mon perso lancer un sort de base de Mogar (et c'est d'ailleurs le seul et unique sort qu'il serait capable de faire) qui consiste à créer une petite source de chaleur juste suffisante pour improviser une forge lors d'une expédition (d'où mon idée de départ de "forgeron, prêtre en devenir"). Point de vue RP, ça permettra à Gothral d'utiliser ses talents de forgeron pour redresser plus rapidement une dague tordue au cours d'un affrontement par exemple.

Cependant, je préfèrerais garder son orientation de forgeron.
Donc, ==> Forgeron runiste


Like a Star @ heaven Pour le clan :

- Ajout des origines du clan.
- Rallonge de l'organisation du clan.

La principale modification est la localisation dans la plaine du Brissalion au sud de Lante au lien des alentours de Kirgan. De là, beaucoup de choses changent :

- Passage d'une région complètement montagneuse à une région diversifiée (montagnes, plaine du Brissalion, forêt d'Aduram).
- La population passe de 200 à 400 nains.
- Ajout d'une spécialité du clan pour les éclaireurs.
- Absence d'infanterie lourde.
- Modification des animaux chassés dans la région et de leur utilité (notamment le son de cor de vugthan devient le son de cor d'hanglyosi dans le récit de Gothral).

Like a Star @ heaven Pour l'histoire de Gothral :

- La discussion se passe à la ville de Thanor au lieu de Kirgan.
- La ville est attaquée par des brigands humains (et plus des gobelins) dû à la proximité de 5 jours de marche du duché de Serramire et les mineurs n'ont plus rien à voir avec ça.
- Introduction du meneur des éclaireurs, Sylksorli "Pied léger", dans le récit de bataille.
- L'infanterie lourde est remplacée par l'infanterie légère et l'ancienne infanterie légère est remplacée par les éclaireurs dans le récit.
Ce qui offre la possibilité d'introduire le "mur de Nain" ! Fallait que je la place celle-là ! ^^
- La bataille prend plus en compte la dimension des éclaireurs qui ont anticipé l'attaque ainsi qu’une partie des troupes qui était à l'extérieur au moment de l'attaque.


Voilà qui devrait être plus facile à intégrer au BG de Miradelphia.


J'attends vos conseils comme toujours.


Dernière édition par Gothral le Mer 18 Nov 2009 - 20:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mémoire
Ancien
Ancien
Mémoire

Nombre de messages : 4067
Âge : 29
Date d'inscription : 09/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 44 ans (né en 972)
Niveau Magique : Avatar
Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Empty
MessageSujet: Re: Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste]   Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] I_icon_minitimeMer 18 Nov 2009 - 18:57

Validé !

*s'occupe de tout*

Et comme tu connais pas encore le chemin...

Like a Star @ heaven Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref, que du bonheur !
Like a Star @ heaven Inventaire ~ Pour suivre ton évolution {obligatoire}.
Like a Star @ heaven Le comptoir ~ Pour créer ton compte en banque et gérer l'argent que tu gagnes / que tu dépenses^^
Et enfin, si tu as des question, n'hésites surtout pas à demander de l'aide à un parrain, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie créée à cet effet.

Et, comme tu es un nain...

Like a Star @ heaven Lois des Nains ~ Pour montrer ton allégeance (ou pas) au Roi
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artus
Nain
Artus

Nombre de messages : 28
Âge : 34
Date d'inscription : 30/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Empty
MessageSujet: Re: Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste]   Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] I_icon_minitimeMar 8 Déc 2009 - 13:43

Très bien ce clan ... Des nains frontaliers et forgerons \o/

*TAMPONNE*
Revenir en haut Aller en bas
Gothral
Ancien
Ancien
Gothral

Nombre de messages : 113
Âge : 34
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Empty
MessageSujet: Re: Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste]   Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] I_icon_minitimeMar 8 Déc 2009 - 20:52

Merci d'avoir regardé à tout ça !


@Artus : J'ai effectué la modification concernant les effectifs militaires : 200 Nains, soit 140 guerriers + 60 miliciens.
Concrètement, tout d'abord, il y a 60 éclaireurs, 30 soldats d'infanterie légère et 10 lanceurs de hache qui sont des spécialistes militaires. Ensuite, 30 soldats d'infanterie et 10 lanceurs sont dans l'armée en exerçant une profession à côté. Finalement, 60 ouvriers et artisans constituent la milice.


Sachant que chez les Nains, en moyenne deux naissances sur trois sont des hommes et en comptant 25% d'individus incapables de se battre parmi ceux-ci (jeunes, vieillards, invalides), cela fait une armée maximum de 400 * 2/3 * 3/4 = 200 Nains.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] Empty
MessageSujet: Re: Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste]   Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Gothral « l'Enclume Téméraire » [Forgeron Runiste]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes :: Nains-
Sauter vers: