AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Missive pour le Roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fergus d'Hautval
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 138
Âge : 28
Date d'inscription : 10/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Missive pour le Roi   Sam 7 Nov 2009 - 4:44

Les préparatifs du départ soulevèrent un vent d'excitation et de spéculations dans tout le domaine. Profitant d'un instant de répit dans les nombreuses tâches qui lui incombait, Seamus se laissa lourdement tomber sur l'un des sacs d'orge moulu qu'on avait entassé prés de la Tour du Roi. Un petit nuage de poussière s'en échappa et l'enveloppa, le faisant tousser. Il était éreinté. La guerre n'était décidément pas son domaine. Mais il était l'un des plus vieux intendants d'Erac et il fallait superviser le stockage des grains en prévision du départ prochain des troupes. Une armée ça se nourrit!

_ Messire ! Messire !

Sursautant violemment, le vieil intendant laissa échapper la liste qu'il tenait et se retourna en fronçant les sourcils. Un page haletait, les joues rougies par la course.

_ Qu'y a-t-il mon garçon ? demanda-t-il un peu durement.

_ Il y a un courrier qui vient d'arriver ! Il veut vous parler, il arrive de Hautval !

_ Hautval ? Qu'est-ce qu'il peut bien annoncer ? se dit-il pour lui même.

Le page, qui prit la question pour lui, haussa les épaules d'un air absent.

_ Où est-il ?

_ A la Grande Porte Messire, il tient à vous remettre le message en mains propres. Il dit que c'est urgent, venez vite !

Le vieil intendant se leva et s'épousseta tout en laissant échappé un long soupir. Non content de lui flanquer une sacrée frousse, il fallait maintenant que ce jeune garnement lui fasse lâcher son cœur. Il suivit le page jusqu'à la porte en question. L'homme, qui attendait debout devant les gardes en faction, se retourna et le gratifia d'un sourire poli tout en inclinant légèrement le chef. Il tenait dans une main la bride de son cheval, et dans l'autre une sacoche de cuir usé.

_ Monsieur, dit-il en se redressant.

L'inconnu portait un kilt de laine rouge mouillé et maculé de boue. D'aspect massif, la mine farouche, un petit duvet commençait à lui dévorer le visage et une pelisse de peau de loup lui couvrait les épaules, mais il ne devait pas dépassé la vingtaine.
L'intendant l'étudia d'un œil méfiant. A coup sûr il s'agissait là d'un montagnard d'Helderion. Il en avait déjà aperçut lorsque Charles de Hautval était venu rendre hommage à la duchesse, accompagné de tous ses vassaux. Leur réputation, du reste, les précédait : des habitants désœuvrés rester fidèles à leur ancien mode de vie, conservant leurs coutumes et maximes barbares, dépendant de leurs chefs qui étaient leurs suzerains et maîtres. Habitués à l’usage des armes et aguerris par une vie dure, ils étaient dangereux pour la paix publique et continueraient de l’être tant qu’ils n’en auraient pas été privés pendant suffisamment d’années pour en oublier l’usage … On les disait grossiers, indisciplinés, voleurs et jouisseurs, mais d’un naturel chaleureux et docile, avec un physique agréable sous leur costume innommable, bien qu'hostiles aux Hautvalois et à leur langue … et d’une cruauté extrême. Ils passaient pour loyaux et soumis envers le roi et le pays, et respectueux des lois, à condition d’être bien gouvernés.


_ Vous avez demandé à me voir ?


_ Vous êtes bien l'entendant de Son Altesse ?

_ Oui, c'est moi.

Il dirigea sa main vers la sacoche, fouilla dedans et en retira deux lettres scellées.

_ J'ai pour ordre d'attendre une réponse, expliqua-t-il en lui présentant les plis froissés. Des deux, ajouta-t-il.

Le vieil homme prit la lettre d'une main hésitante et la retourna. Elle portait le sceau de la maison de Haurfond, seigneurs d'Helderion.
Il se tourna vers le page, qui le dévisageait avec anxiété, partagé entre la tentative de décrypter la moindre information sur le visage de l'intendant, et la fascination que lui procurait l'aspect sauvage du messager.

_ Offre quelque chose à boire au porteur, mon garçon. Et à manger aussi. Il doit certainement avoir faim.

Il revint à l'homme qui n'avait pas bougé. Se souvenant brusquement des bonnes manières. Peut-être était-ce là un gentilhomme.

_ Vous êtes monsieur ?...

_ Sir Ronald Gordon, des Balfours de Burleigh.

_ Ah, oui. Asseyez-vous, je vous en prie, messire.

Il fit tourner la lettre entre ses doigts pour l'examiner de nouveau.

_ Quand cette lettre est-elle partie de Hautval ?

_ Je suis parti avant-hier à la première heure. J'ai fais le plus vite possible, mais étant donné la situation, j'ai dû prendre quelques détours pour éviter de me retrouver nez à nez avec des rebelles.

_ Trois jours... C'est quand même déjà assez rapide par le temps de chien qui sévit. Les dieux en soit loués, voici la fin de l'hiver. Je m'en vais les porter de suite, Messire.

Le jeune montagnard le salua d'un nouveau hochement de tête et suivit le page vers les cuisines pendant qu'un palefrenier venait s'occuper de sa monture.


-------------------------------------

L'intendant tapait nerveusement du doigt sur les deux plis scellé pendant qu'il montait les escaliers. La première de ces missives était adressée au Roi en personne.

Il approcha le roi dans la salle du conseil et mit aussitôt un genou à terre.


_ Votre Majesté, il est arriver un courrier de Hautval, avec une missive pour vous.

Il tendit le parchemin et un jeune homme le lui prit des mains. Brisant la cire d'un geste assuré pour ensuite en faire la lecture au roi.




A Sa Majesté Trystan d'Erac, Premier du Nom, Roi des hommes, Seigneur d'Erac et Protecteur du Royaume.

Manoir de Hautval, Julas, Karfïas


Votre Majesté,


Depuis notre départ il a trois jours de notre fief de Haurfond, Calimehtar a daigné accorder aux armes de Votre Majesté un succès qui a dépassé nos espérances. Nous étant présentés avec notre Ost devant la ville de Hautval, aux mains des rebelles, l'épée à la main, nous prîmes possession de la ville sans être obligé de répandre une goutte de sang ou d'employer aucune violence. Voici une victoire signalée, avec point de perte.
Si nous avions obtenu cette victoire sur des étrangers, notre joie eût été complète ; mais l'idée que c'est sur vos anciens sujets y a mêlé plus d'amertume que nous ne l'imaginions. Les hommes que nous avons vaincus étaient les ennemis de Votre Majesté, sans doute ; mais ils auraient pu devenir vos amis et vos loyaux sujets, lorsqu'ils auraient ouvert les yeux et vu le véritable intérêt du Royaume, que vous voulez sauver et unifier, et non détruire. C'est à cause de cela que nous avons défendu toute réjouissance publique.

Nous n'entrerons dans aucuns des détails de la bataille, préférant que Votre Majesté les connaisse d'après les rapports d'un autre plutôt que par nous. Nous vous envoyons la présente par Sir Ronald, en qui vous pouvez avoir toute confiance. C'est un homme probe et fidèle, parfaitement instruit de tout ce qui a eu lieu jusqu'à ce jour. Nous le regretterons, mais nous espérons être bientôt dédommagé de cette perte par son prompt retour, avec les plus agréables nouvelles que nous puissions recevoir, c'est à dire celles de la santé de Votre Majesté, de Sa Majesté la Reine et de Son Altesse Princière.


Nous avons ajouté ci-présent, la liste des seigneurs et chevaliers félon qui ont prêter allégeance à notre maisonnée. C'est à dire l'intégralité des nobles laissés à Hautval par le Seigneur Audoin. Ceux-ci on promit de servir loyalement à l'avenir et, saluant la paix du Roi, nous avons estimés de bon ton de les rétablir dans leurs domaines et prérogatives. La garnison, plus d'un millier d'épées, a elle aussi ralliée notre armée.


Le très dévoué serviteur de Votre Majesté,

Eskevar de H. Seigneur d'Helderion
Revenir en haut Aller en bas
 
Missive pour le Roi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Missive pour l'Intendant d'Oësgard
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché d'Erac-
Sauter vers: