Partagez | 
 

 Un peu de piment dans une rude expédition

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gothral
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 113
Âge : 33
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Un peu de piment dans une rude expédition   Ven 27 Nov 2009 - 17:00



[AMBIANCE HUMIDE]


Gothral avait toujours cru qu'en franchissant l'Olyia, les événements tourneraient en sa faveur, il n'en était rien car le ciel avait décidé de se déchaîner en cette fin de journée. La pluie redoubla d'intensité, puis, fut accompagné par le tonnerre et c'est toute la forêt d'Aduram qui trembla. Il était trop tard pour rebrousser chemin, Gothral était bien trop avancé. De grosses gouttes ruisselaient sur son visage et sur son crâne dégarni. Lorsqu’il regarda en l'air, il laissa apparaître sa cicatrice. Sa vue habitué à la pénombre était troublée par l'averse abondante. Le feuillage des arbres tentait désespérément de protéger la terre mais sans succès. A croire que Briessa (Kÿria), Néra (Elenwë) et Tari s'était toute liguées contre la pauvre créature de leur frère. Habitué à vivre sous terre, le forgeron ne connaissait pas très bien ces phénomènes naturels mais comprit très vite qu'il devait trouver un abri pour la nuit s'il ne voulait pas se retrouver investi d'un mal incurable à ses yeux.


Gothral resserra sa besace contre son flan gauche. Son écu d'acier fixé sur son dos protégeait en partie celle-ci sous son aile. D'un léger grognement plaintif, il trottina en direction d'un gros arbre et se blottit contre son tronc pour se donner un temps de répit. Il déposa un instant sa hache et fouilla dans son sac. Il sorti ses gants de forge et les enfila pour réchauffer un peu ses mains. Tournant la tête de chaque côté pour observer l'endroit, Il savait qu'il devait combler son inexpérience des expéditions en étant plus attentif à la nature. Les chasseurs de son clan lui avait dit qu’il devait être ouvert à la création de Briessa, déesse rivale de Mogar (Calimehtar), s'il voulait se frayer un chemin au milieu de la verdure. La vue des alentours n’offrit aucune information au Nain car il était encore incapable de lire efficacement un paysage.


Il constata que ses parchemins étaient mouillés et qu’il ne pourrait pas invoquer la puissance divine pour allumer un feu avant un certain temps. Il réagença ses affaires et se prépara à affronter la dure réalité de la vie. Décidé, il empoigna son arme d’un geste ferme et rejoignit le sentier qui sillonnait au milieu de la forêt. La barbe et les soucis dégoulinant, il avançait sans vraiment savoir ce qu’il cherchait comme refuge. En effet, si les abris ne manquaient pas dans les bois, le forgeron ignorait leur présence ne sachant pas comment déceler des signes de leur existence. Il faut dire que depuis le départ de son clan, la seule chose qu’il avait vraiment améliorée par rapport aux voyages était la marche. Ses pieds le faisaient moins souffrir qu’au paravent mais il avait encore beaucoup à apprendre sur le sujet.


Un coup de tonnerre plus violent le fit sursauter, son cœur s’emballa et le Nain accéléra l’allure. L’endurance dont il peut faire preuve à la forge lui servit alors pour rythmer sa marche. Ses muscles s’échauffèrent un peu plus, effaçant ainsi les quelques frissons qui lui parcouraient le corps. La démarche soutenue dont il faisait preuve ne laissait en rien transparaître que le Nain était complètement perdu et ne savait pas où aller. Petit à petit, il commençait à se rendre compte qu’il n’arriverait pas à grand chose en continuant comme ça. Il redoutait de devoir quitter la route pour trouver une cavité où s’abriter mais c’est pourtant ce qui l’attendait. Il en avait marre et le désespoir menaçait de le guetter.


*SPLASH*

Dans son moment de doute et distrait par ses pensées, il s’étala de ton son long sur le tapis humide de feuilles et de boue qui couvrait le sentier. Il n’avait eu le temps que de s’accrocher à sa barbe dans sa chute et pendant quelques instants, il resta sur le sol incapable de se relever. Il enleva avec hargne son bouclier qui le clouait sur ce tapis désagréable. Gothral se remit furieusement sur ses jambes en lâchant sa hache et son bagage. Il cria vers le ciel :


C’EST TOUT CE QUE TU SAIS FAIRE BRIESSA ?! C’EST TOUT CE QUE TU SAIS FAIRE HEIN ?! RRRHAAAA ! SOIS MAUDITE TRAITRESSE !


Pour la première fois, il perdit patience et évacua sa colère en agitant ses poings d’un côté et de l’autre. Il n’avait rien compris à ce que lui avait enseigné Sylksorli « Pied léger », le chef des éclaireurs de son clan : " Crois aussi en la déesse de la nature et la nature t’aidera " ! Le forgeron rassembla ses affaires et se plaça à nouveau au pied d’un arbre qui laissait filtrer l’eau sur son nouvel hôte. Il tenta de sortir un fusain et un parchemin sous son bouclier qu’il venait de placer au dessus de sa tête comme toit de fortune. Sans grande conviction, il entreprit de tracer une rune de Mogar, le dieu du Feu, mais les matériaux humides étaient trop capricieux. Il rangea alors son matériel et s’assit sur les racines mouillées anéanti. Les nuages gris qui trônaient en maître dans les cieux aidé par le jour déclinant plongeaient la forêt d’Aduram dans le noir au fur et à mesure.


Dernière édition par Gothral le Lun 14 Déc 2009 - 10:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Inay
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 60
Âge : 107
Date d'inscription : 16/12/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Sam 28 Nov 2009 - 14:38

*Un hiver rude venait de se terminer, laissant enfin place au printemps !

Le froid avait disparu, la neige aussi et la nourriture revenait. C'était à ce demander comment est-ce qu'elle avait pu survivre pendant ces longs mois en vivotant au jour le jour, cela relevait presque du miracle, mais elle n'en était pas vraiment à s'en inquiétait, la chance y étant pour beaucoup, trouver ou plutôt chaparder au bon moment une fourrure bien chaude ou se réfugier dans une grange l'histoire de quelques heures en la faisant brûler accidentellement et sans compter le nombre quasi incalculable de chapardages dans les maisons, manquant par moment de se faire attraper... C'était à peine si elle se rendait compte qu'elle avait faillit y mourir de froid ou encore de faim, et ce, à plusieurs reprises... Véritablement un cas désespéré à même pas se rendre compte des risques qu'elle avait couru, à croire que sa vision des risques et du danger était complètement biaisée, ou inexistante par moment.

Mais tout ça n'était plus que mauvais souvenir, enfin si compté que le souvenir en existe encore, et sa seule préoccupation à l'heure actuelle était maintenant de s'abriter de cette pluie et d'avaler ses dernières trouvailles : Les premiers fruits à peine mûr des débuts de la saison. Un grand arbre fut l'endroit idéal, les feuilles épaisses du centre de celui-ci offrant une très bonne protection une fois qu'elle serait au cœur de celui-ci. Et tel un écureuil elle s'y réfugia...

Mais comme il faut toujours que quelque chose se produise pour la pauvre demi-drow... Non jamais elle ne pourrait becqueter en paix... Un bruit étrange lui parvint aux oreilles... Un animal ? Non les bruits étaient trop étranges pour que ça soit un animal... Quelque chose de gros et de petit venait de se mettre au pied de son arbre... Quelque chose caché sous un gros machin-truc-bidule en fer qui, évidemment, piqua sa curiosité au vif. Ce n'était pas la première fois qu'elle voyait ce genre de chose, mais c'était une première que ce soit si petit...
Lorsqu'elle se pencha un vers le rebord de l'arbre pour le regarder un peu mieux du dessus une de ses victuailles lui échappa des mains, et, dans un geste maladroit elle tenta évidemment de la rattraper... Si seulement elle s'en était épargnée... Le tronc glissant de l'arbre, sa position déjà précaire eurent raison de sa position perchée...*

"BOING !"

*Ce fut le bruit du bouclier lorsqu'elle s'écrasa de tout son poids sur celui-ci ainsi que sur le pauvre machin qu'il y avait en dessous et qui était responsable de sa chute...
Elle se laissa rouler sur le côté, complètement sonnée après une chute quasiment tête première à peine amortie par ses bras...*
Revenir en haut Aller en bas
Gothral
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 113
Âge : 33
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Lun 30 Nov 2009 - 3:02


La demi-drow se tenait inerte à un bon mètre du Nain mais celui-ci ne l’avait pas encore remarquée. Alors qu’il tombait des cordes, ce fut au tour de choses bizarres de tomber. Au moment de l’impact, le forgeron avait crispé les muscles de son bras gauche par réflexe pour maintenir son bouclier en place. Ce qui a en réalité amorti légèrement la chute d’Inay. En effet, le bouclier s’était d’abord enfoncé sous le poids de l’imprudente, puis, s’était immobilisé grâce à l’appui de Gothral, offrant une réception adoucie par rapport à un rocher, mais néanmoins douloureuse. Il semblerait qu’elle ait eu un peu de chance dans sa malchance ! L’idée d’une attaque ne lui effleura même pas l’esprit. Il pensait plutôt à se protéger en pensant que cette fois-ci, le ciel lui tombait vraiment sur la tête aux sons de ce qu’avait annoncé l’orage présent depuis un bout de temps. Recroquevillé sur lui-même, les yeux fermés, il chercha sa hache à tâtons comme pour occuper ses deux mains. Inconsciemment, il cherchait une position familière, celle du forgeron qui tient fermement sa tenaille de la main gauche et le marteau de l’autre main. Une fois son arme en main, il se sentit plus à l’aise et se détendit un peu. A ce moment, il ne constata plus de signe d’activité autre que celui de la pluie sur son écu d’acier et il se releva doucement.


Soudain, il l’aperçue. Elle gisait sur le sol humide dans sa pure candeur, le visage apaisé. Ses cheveux blancs s’étaient détachés dans la chute laissant apparaître toute leur splendeur. La robe blanche assortie semblait à moitié cachée par un habit simple la protégeant partiellement des intempéries. L’une de ses mains tenait fermement ce qui ressemblait à un fruit comme si sa vie en dépendait. Si les quelques griffes qui lui parcourait le corps ainsi qu’une nouvelle bosse sur la tête n’avaient pas été là, Gothral aurait pu croire à un esprit de la forêt. Complètement absorbé par la vision qu’il venait de découvrir, il resta là, à la regarder un instant. Il est certain que les traits de l’adolescente ne correspondaient pas du tout à l’idéal de beauté du Nain mais sa curiosité n’était pas insensible à l’impression d’instinct et d’innocence qui se dégageait de la demi-drow. Le forgeron jeta un œil en l’air pour comprendre ce qui venait de se passer, puis, il regarda autour de lui en essayant de justifier la présence de cette nouvelle créature. Ensuite, sans crier gare, l’un des fruits restés perchés dans l’arbre vacilla à son tour et subit le même sort que son propriétaire.



*POK*
AïE ! Mais héé !


Gothral, plus surpris qu’ayant mal, rassemblait au fur et à mesure les pièces du puzzle et en déduit qu’il venait d’interrompre le repas de son inconnue. Quoi qu’il en soit, son problème n’était toujours pas résolu et le temps orageux accompagné de cette pluie battante le ramena vite aux réalités. Cependant, un élément s’était rajouté à la situation et son sens de la moralité l’obligeait à en tenir compte. A l’idée d’abandonnée cette gracieuse adolescente sur place au milieu de cette pagaille, il en eut le cœur noué et il ne se sentit pas capable de la laisser à son triste sort. C’est alors qu’à cours de solution, il se résolut à faire ce qu’il ne voulait pas exécuter quelques instants plus tôt : quitter les sentiers battus pour trouver un refuge.


Gothral commença par ramasser les quelques fruits qui entouraient Inay, toujours inconsciente, et à les placer dans sa besace. Ensuite, il fixa son bouclier sur son dos et s’arrangea pour caler sa hache entre son sac et la lanière du bouclier. Finalement, il s’accroupit à côté de la jeune femme et encercla sa tête d’une main pendant qu’il amena l’autre sous ses genoux pour la soulever. Il se releva d’une traite en transportant le poids plume et entreprit de s’éloigner de la route. Ses bras musclés qui avaient déjà vu passer toutes sortes d’ouvrages n’étaient pas beaucoup affectés par la charge. Seules les jambes moins robustes laissaient présager que le Nain n’irait pas bien loin de cette manière. D’autant plus que les pieds rencontraient petit à petit un sol qui montait pour atteindre quelques pas plus haut une butte qui cachait la vue. Arrivé sur la crête, il déboucha sur un paysage à coupé le souffle dont il n’aurait jamais pu en deviner la couleur en restant sur le chemin. Cette hauteur débouchait sur une petite falaise rocheuse qui donnait sur une clairière obligeant la forêt à se dévoiler. De ce point d’observation, il était possible d’apercevoir le toit d’Aduram constitué de multitudes de cimes d’arbres se prolonger à perte de vue. A l’horizon, loin des nuages gris et des éclairs qui lézardaient le ciel juste au dessus, le soleil venait à peine de se coucher. A la vue du spectacle, il était maintenant facile de comprendre pourquoi Inay avait choisi de se percher dans cet arbre à proximité pour déguster son repas.


Ca y est, Gothral avait fait son premier pas vers la nature. Sans cette chute hasardeuse, il n’aurait jamais pris l’initiative d’aller jusque là. Il avait maintenant été à la rencontre de ce qu’il appelait « la verdure » et pouvait à présent l’observer, l’écouter et peut être, tenter d’en tirer profit. Cependant, Il lui manquait encore de l’expérience pour être à l’aise avec ce monde. En effet, il ne remarqua pas qu’en contrebas de la falaise sur laquelle il avait pris pied, se trouvaient de multiples cavités et petites grottes pour s’abriter. Par contre, à côté de lui se tenait un rocher de sa hauteur couvert de mousse et qui possédait un flan vertical. Gothral profita de cette petite barrière naturelle pour y glisser Inay, la protégeant ainsi en partie de la pluie et des bourrasques. Afin d’éviter le contact avec le sol rocailleux, il se déchargea d’abord de son bouclier et la déposa dans le creux de ce dernier. Il espérait également que la chaleur corporelle emmagasinée dans son écu au cours du voyage ne se dissipe pas trop vite et puisse profiter à son invitée. A ce moment, le visage du Nain s’illumina à la vue du rocher car il venait de trouver un moyen de gérer la suite des événements. Depuis la rencontre brutale, toutes ses actions s’étaient coordonnées naturellement comme s’il avait soigneusement planifié tout ça depuis bien longtemps mais il n'en était rien. Ses croyances le poussèrent même à croire que les dieux lui avaient envoyé une messagère pour le guider vers la réussite de son expédition.


Sans plus attendre, il sortit son marteau de forge et son burin de sa sacoche, s’écarta un peu et commença à graver bruyamment dans la roche la rune de son bien aimé Mogar. Toutes ses affaires rassemblées à côté de l’inconnue, à présent, il ne pensait plus qu’à une chose : l’instant où il allait allumer un bon feu au milieu de cette forêt complètement trempée par la météo. Il avait hâte de se chauffer et de s’éclairer dans la pénombre qui l’inquiétait de plus en plus.

Revenir en haut Aller en bas
Inay
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 60
Âge : 107
Date d'inscription : 16/12/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Mer 2 Déc 2009 - 21:36

L'inconscience... État proche du sommeil ou l'on semble flotter dans les airs, offrant presque une sensation de bien être pouvant faire oublier tout ce qu'il se passe à l'extérieur. Le froid, l'humidité, ou encore la peur. Tout disparaissait.
Elle volait... Était-ce réel ou seulement une sensation ? Son pauvre neurone ne pouvait ou plutôt ne voulait pas le déterminer. Quelques minutes ? Dizaines de minutes ou encore une bonne heure ? Déjà qu'elle n'avait pas la notion du temps au départ...

Puis un sifflement vint la tirer de sa pénombre. Celui-ci devint peu à peu le bruit sec d'un morceau de fer contre de la roche, la tirant définitivement de son doux rêve. Puis elle ouvrit les yeux doucement, la vue troublée par le changement de lumière. Elle mit quelques minutes à s'en remettre et à récupérer "ses esprits", même si le mot était plutôt exagéré pour elle... Inay regarda dans le vide pendant quelques instants, comme ayant oublié les derniers évènements. N'était-elle pas dans un arbre ? Ou étaient les feuilles et le tronc ? C'était ce genre de question qu'elle pouvait se poser, ne réalisant même pas encore qu'elle était sur le truc en fer, adossée à un rocher et boueuse.

Le dernier coup de marteau finit par la réveiller complètement, accompagné d'un éclat de foudre qui ne sembla pas tomber très loin d'elle... Sans même avoir conscience de ce qu'elle faisait elle attrapa le premier truc qu'elle avait sous sa main, ou plutôt sous elle pour s'y réfugier, réflexe complètement débile, sachant que le fer attire la foudre, et presque sans savoir ce qu'elle faisait elle redressa le bouclier pour s'abriter derrière, l'appuyant contre le rocher... Et la voilà maintenant qui émergeait, cherchant ou elle était, ou plutôt son neurone commençait à mouliner dans le vide ne se souvenant même pas de ce qu'elle venait de faire...
Non elle n'était plus dans son arbre, mais derrière le gros machin en fer qui avait attiré son attention quelques minutes (?) plus tôt. Son dernier butin avait disparu, sûrement oublié quelque part... Elle pouvait dire adieu à son repas qui était la première chose qui lui avait traversé l'esprit...*
La suivante fut plus spéciale : Si elle était derrière le gros truc en faire, ou était la chose qu'il y avait en dessous ?
Son sang ne fit qu'un tour... *Bong* Encore le résultat d'une réaction complètement débile et instinctive qui lui valait maintenant de lui rappeler la douleur du premier choc de la grosse plaque de fer. Elle se plaça les mains sur la tête, attendant le choc suivant qui ne vint pas. Non la grosse plaque en métal n'était pas animée d'une vie propre et ne lui avait pas cogné la tête volontairement... En fait elle lu offrait même un drôle d'abris.

Passé l'étape de la peur et de la crainte, venait celle de la vilaine curiosité qui l'habitait. Curiosité qui se déplaça vers les affaires regroupées autour d'elle, dans lesquelles elle ne se gêna pas le moins du monde à y jeter un œil... Un truc en fer, un autre matin en fer, un bidule plat qui se déforme, ou plus communément appelé 'Papier' ou parchemin, le tout dans des tintements des choses qu'elle sortait au fur et à mesure sans une trop grande discrétion. Puis le butin tant attendu : Ses petits fruits, qui même si elle ne savait pas si c'était vraiment les siens venaient de lui appartenir rien qu'en changeant de main.
Mais elle n'eut pas vraiment le temps de se réjouir de cette trouvaille, qu'un gros truc sombre bougea dans la pénombre et la pluie, toujours dans le bruit réguliers des coups de marteaux, qui pendant son temps d'arrêt cérébral, s'arrêtèrent. Ceci la figea littéralement sur place jusqu'au déclic : *Bong*

Oui le déclic n'avait pas été réfléchit longtemps à l'avance... Vouloir partir dans la direction opposée, c'est à dire pile dans le gros truc en fer en faisant évidemment résonner celui-ci... C'était presque à se demander ce qui sonnait le plus creux : Le bouclier ou sa tête... Prise au piège ? Oui sûrement qu'a ses yeux elle l'était... Tenant son pauvre petit fruit à peine mûr comme une bouée de sauvetage. Elle se recroquevilla dans un "coin" manquant presque de s'empêtrer dans ses propres cheveux par on ne sait quel miracle...
Revenir en haut Aller en bas
Gothral
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 113
Âge : 33
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Jeu 3 Déc 2009 - 9:18


Gothral venait de finir de graver sa rune. Le bruit des morceaux de roche arrachés accompagné des coups de foudre avait couvert le premier *Bong*. Le Nain runiste s’était appliqué et il y avait désormais un symbole de Mogar taillé avec plus ou moins de précision sur la surface de la roche. Le marteau et le burin au repos, un deuxième coup sur le bouclier d’acier le tira de sa concentration. Elle semblait s’être éveillée. Laissant son invocation pour plus tard, il se tourna vers l’inconnue tapie dans un coin pour faire connaissance. L’obscurité n’offrait que des silhouettes et celle de son armure semblait avoir été déplacée pour s’adosser au rocher. Seuls quelques bruits furtifs trahissaient la présence de la créature repliée sur elle-même au creux de l’écu. A l’abri ? Les deux êtres se trouvaient en hauteur entourés de métal pour favoriser la progression de l’électricité au milieu d’un concerto de tonnerre. Malheureusement, ils n’avaient pas la moindre idée de ce que tout cela impliquait, ne comprenant pas pourquoi l’orage ne semblait pas s’éloigner. Un éclair fendit le ciel pour tomber non loin de là une nouvelle fois. Toute la scène fut mise en lumière l’instant d’une fraction de seconde révélant tout avant de replonger les éléments dans le noir. De quoi en effrayer plus d’un. Gothral entreprit alors d’établir un contact avec sa voix dans les tons graves.


Bonjour ! Je m’appelle Gothral Guldar, dit « l’Enclume Téméraire », fils de Mardok « le soufflet brillant », du sang de ... Grumkhol « le Marteau Eclair » du clan Cortyhn ... disciple du runiste Hleidvar « Roc d’Acier » ... de la garnison de Thanor ...


D’habitude, il annonçait fièrement ses appartenances mais ici, ses mots se vidèrent de sens au plus il voyait l’adolescente se crispée sous le coup de la peur. Elle était terrifiée par ce qui l’entourait, les éléments qui se déchaînaient et un Nain poilu qui s’avançait vers elle éclairé régulièrement par la foudre qui frappait sans prévenir. Les yeux de Gothral qui étaient habitués à la pénombre des souterrains commençaient à s’accoutumer à la pénombre de la forêt. Au sommet de cette falaise, il revit la vision d’innocence qu’il avait aperçue au pied de l’arbre plus tôt, le fruit à la main. Petit à petit, il comprit la situation et il s’essayait une voix plus douce pour continuer.


N’aies pas peur, je ne te veux aucun mal !
*Cling*


Son pied cogna sur ses outils éparpillés à terre et son regard se tourna vers ceux-ci. Tout était sans dessus dessous. Quelle bêtise : laisser des outils métalliques prendre l’eau, ils allaient rouiller.
*Qui ne sait pas ça !* Se dit-il. Il s’accroupit alors vers sa sacoche ravagée par quelques mains curieuses et rassembla ses précieux outils, ses parchemins étaient définitivement perdus, la pluie les ayant transpercés. Soudain, lui vint une idée. En fouillant à son tour dans le sac, il sortit un second fruit. Il s’approcha un peu plus de la jeune femme tandis que cette dernière tentait d’enfoncer le bouclier dans la roche comme si un passage allait se dérober sur le simple fait de sa volonté. Il tendit délicatement le fruit vers elle pour voir sa réaction en se demandant quel genre d’individus était-ce pour ne pas se soucier du plus important à ses yeux : allumer un feu.
Revenir en haut Aller en bas
Inay
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 60
Âge : 107
Date d'inscription : 16/12/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Ven 4 Déc 2009 - 9:53

La grosse masse sombre presque aussi large que haute s'appochait. Même si elle ne devait être guère plus grande qu'elle debout, une fois qu'elle s'était faite le plus petit possible celle-ci semblait gigantesque ! L'ambiance n'était pas vraiment des plus propices pour favoriser sa curiosité envers cette chose. Les coups de tonnerres et les éclairs créant des jeux de lumières brutaux ne faisait qu'accentuer les traits de la créature devant elle... Oui elle la voyait bien dans cette obscurité et pourtant...
Plus le nain s'approchait et plus elle était terrifiée, semblant se faire plus petite à chaque pas de celui-ci. Les orages elle connaissait, la foudre aussi, ayant profité de nombreuses fois des départs de feu de forêt pour se réchauffer, et ça au moins c'était pas méchant ! Par contre tout ce qui ressemblait à un être humain, elfe ou autre de près ou de loin ça... Elle avait même déjà réussis à se faire peur en regardant son reflet dans une flaque d'eau un jour...

Quand il parla ce fut le bouquet final. Une voix grave, qui finit par s'éteindre bien vite à cause de la pluie. Bien évidemment restait à voir si elle avait comprit ce qu'il venait de lui dire ou pas. Dans tout les cas ceci venait d'accentuer sa crainte clairement lisible dans ses yeux rouges grands ouverts qui observaient le danger potentiel avec beaucoup d'attention, oubliant tout le reste. L'orage, la foudre et autre avaient complètement disparu de son esprit.
Il reprit... Continuant à s'approcher de plus en plus jusqu'au bruit des outils que le pied du nain venait de rencontrer. Le *Cling* s'accompagna d'un *Bong* d'un sursaut de la jeune fille dont la tête venait encore de rencontrer le bouclier qui décidemment s'obstinait à la frapper !

Le fruit... AH bah oui il avait trouvé le point faible de ce ventre sur patte qu'elle était, réaction qui était de tout ce qui avait de primaire d'avaler ce qui est comestible tant qu'il y en a, au cas ou il vient à en manquer plus tard, un peu comme les animaux qui font leurs réserves de graisse en prévision de l'hivers. D'abord elle se concentra sur le sien, qu'elle ouvrit en deux pour en retirer le gros noyau, avant de le mettre en entier dans sa bouche alors que celui-ci rentrait à peine. Puis elle l'avala quasiment tout rond en quelques instants, avec une certaine difficulté, manquant presque de s'étouffer par la même occasion, avant de retourner son attention vers le second que tenait le nain. Partagée entre la crainte de s'approcher plus et l'appat qu'il lui tendait. Moment d'intense réflexion instinctive... L'estomac fut le grand vainqueur de ce duel...
Elle s'approcha un peu, avancant à quatre pattes lentement par des gestes très lents mais sûrement, regardant tout à tour la grosse main avec le fruit et le visage du nain après chaque centimètre qu'elle consentait à faire.
Une fois à portée le reste se passa très vite. Elle attrapa le fruit d'un geste vif et sec. Le nain n'aurait même pas eut le temps de dire "ouf" que le fruit finissait déjà dans la bouche de la gamine qui ne pensa même à à retourner sous son abris de fortune. Elle allait se lécher le bout des doigts pour ne pas perdre une goutte du précieux jus quand elle releva les yeux vers le nain... Ce qui la pétrifia complètement, ses oreilles semblant s'abaisser et ses yeux fixant maintenant le nain dont elle était maintenant à portée. Elle ne pensa même pas à rentrer sa langue dans sa bouche alors que celle-ci était encore en contact avec son doigt.

De loin la scène pouvait paraitre des plus étrange. Un nain accroupis tendant un fruit à une demi drow aux cheveux collants à cause de la pluie et de la boue, on pouvait le comparer à un enfant nourrissant un écureuil qui avait oublier de déguerpir après avoir reçut sa récompense pour s'être approché autant et qui était maintenant pétrifié comme face à une bestiole aux grandes dents qui allait le croquer.
Revenir en haut Aller en bas
Gothral
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 113
Âge : 33
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Ven 4 Déc 2009 - 13:19


A la vue de ce qui se présentait, Gothral avait compris qu’il ne fallait pas la brusquer. Il avait l’impression de voir un petit animal les oreilles rabattues attendant le coup de grâce subjugué par l’imposante carrure qui lui faisait face. Il se demanda comment cet être avait-il pu en arriver là. Habitait-il dans la forêt comme les Elfes que le Nain avait croisés il y a quelques jours ?


*Elle ne semble pas vouloir parler mais en tout cas, elle devait avoir rudement faim !*


Quelques instants plus tôt, le forgeron avait d’abord été surpris par la vivacité de la prise du fruit sans daigner dire un merci ou un peu de reconnaissance. Puis il a pu être le témoin de ce qui est pour lui un record d’ingestion. La surprise fit place à la satisfaction. Le visage de Gothral s’illumina en affichant un large sourire, ses yeux noisette plongés dans ceux de son interlocutrices. Son approche avait fonctionné pensa-t-il mais il se posait encore beaucoup de questions. Plusieurs secondes s’écoulèrent pendant que les deux créatures s’observaient mutuellement sous les éclairs et la pluie dont l’intensité semblait avoir diminué un peu. Soudain le temps en suspend reprit :

*Crouuiiic*

Ce fut au tour de son estomac de parler. A rester là sur place à regarder la demi-drow se servir et manger goulument, son ventre ne resta pas de marbre. La seule différence par rapport à elle est que lui, ses réserves étaient déjà présentes sur son tour de taille. Cependant, il ne connaissait rien des coutumes, des origines ou même du vécu de son vis-à-vis. Les yeux rouges qui se présentaient à lui ne l’inspirait rien de bon mais l’attitude d’Inay laissait présager qu’elle était inoffensive si elle ne se sentait pas en danger. Alors pour tenter de faire descendre la peur qui se lisait sur le visage, il essaya de paraître naturel et d’agir comme si elle n’existait pas pour un temps. Il remua une nouvelle fois son sac, rangea correctement ses outils, sortit le dernier fruit, puis avec un petit couteau de à sa ceinture, il le coupa en deux pour ôter le noyau et se servir d’une moitié. D’un air détendu, il s’adressa à elle comme s’il la connaissait depuis toujours.


Au fait, quel est ton nom ?


Il ne s’attendit pas à une réponse voyant l’attention de cette dernière fixée sur le fruit qu’il tenait en main. Dans un grand soupir il se leva. Il se dit qu’il fallait lui laisser un peu d’air, après tout, c’est bien lui qui avait perturbé le cours de choses. Gothral prit la peine de reculer sa sacoche avec les outils jusqu’à sa hache qui était posée à côté du sigle de Mogar laissant derrière le fruit mis en évidence sur sa gourde. Il s’éloigna un peu et ramassa des buchettes aux alentours pour préparer son feu sans se préoccuper des agissements de la jeune femme.


Tu ne parles pas beaucoup on dirait ?


lui lança-t-il. Il voulait garder le contact pour qu’elle ne fasse pas trop de bêtises avec ses affaires tant qu’il n’était pas à côté. Il avait espoir de rassembler suffisamment de bois que pour allumer un foyer avec le seul sortilège qu’il connaisse : le Souffle de Mogar.
Revenir en haut Aller en bas
Inay
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 60
Âge : 107
Date d'inscription : 16/12/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Lun 7 Déc 2009 - 21:42

*Elle attendait on ne sait quoi, complètement pétrifiée, n'osant même pas bouger le plus petit de ses orteils, respirant à un rythme très lent, comme si le moindre souffle allait faire s'abattre sur elle quelque chose qu'elle n'osait même pas imaginer. Après tout, la peur est souvent causée par quelque chose dont on ignore tout, et là c'était le cas... Le comportement des animaux était plus prévisible que celui des humains ou des elfes, tout du moins ils n'étaient pas agressifs pour leur bon plaisir... Le raisonnement était tout autre. Plus proche du "Prédateur - Proie" et elle avait adopté exactement le même pour elle et s'était instinctivement placée au rang de la fameuse proie après ses nombreuses mésaventures avec ceux qu'elle avait pu croiser...
Parfois certains ne semblaient pas avoir trop faim. Mais elle ne s'en souvenait plus vraiment. Le moment de silence semblait durer une éternité... Puis l'estomac du nain fit le même bruit que le sien quelques heures plus tôt... Il avait faim et pour elle, elle était le repas le plus approprié !

Mais il s'éloigna, semblant accorder plus d'importance aux biens matériels auxquels il était lié qu'à un repas potentiel qu'elle semblait être à ses propres yeux. Elle ne bougea pas d'un poil. Peut-être qu'il ne la voyait plus comme ça ? Certains prédateurs ne remarquant vraiment que les proies mobiles dans l'obscurité... Lorsqu'il sortit son couteau son rythme cardiaque augmenta, elle le fixait, sans oser faire le moindre mouvement.

Les sons suivants... Les paroles semblèrent complètements floues, comme s'il parlait avec un bocal sur la tête, la terreur ayant remplacé définitivement la peur, faisant en sorte que la petite se recroquevilla sur elle même... Mais rien ne se produisit... Rien du tout... Il s'était éloigné, semblant de désintéresser complètement d'elle. Mais elle ne bougea pas d'un poil, même lorsqu'il laissa le reste de son fruit et ses affaires sans surveillance. Non elle ne bougerait pas d'un poil...

Elle se tassa encore plus lorsqu'il parla de nouveau. S'enfonçant presque un peu plus dans le sol boueux, dont elle était déjà recouverte, ses cheveux y trempant depuis un moment et la boue commençant même à durcir par endroit à cause du contact avec sa peau, ceci offrant, d'après son expérience une aide contre le froid...
Elle l'observait, le regardant s'occuper d'un truc qui lui semblait trop obscur pour elle qu'était allumer un feu... Non elle ne pouvait pas lui répondre... Non pas qu'elle ne le voulait pas, mais plutôt qu'elle ne pouvait pas, pour d'obscures raisons, encore fallait-il qu'elle le comprenne. Vivre isolée des êtres portant le même sang qu'elle dans leurs veines n'aidait pas vraiment la compréhension de leur langue en dehors des intonations utilisées, un peu comme chez les animaux... En tout cas une chose était sûre pour elle : le ton employé par le nain ne montrait pas vraiment un danger immédiat. Ce qui par contre ne l'empêchait pas d'avoir peur...

Le feu finit par s'allumer comme par enchantement malgré le bois humide et la pluie toujours battante, défiant toute logique... Même sa logique animale lui disait que faire comme ça était débile, qu'il valait mieux trouver un abris.. Elle ne s'en approcha pas, toujours comme paralysée, n'osant ni fuir, ni s'approcher pour le moment... N'osant pas briser le statut quo qui s'était mis en place depuis quelques minutes... Plusieurs scénarii s'était mis en place dans sa tête... Soit ce prédateur attendait qu'elle prenne la fuite pour la prendre en chasse... Soit il ne lui ferait rien si elle ne bougeait pas... Le choix fut donc vite fait, bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
Gothral
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 113
Âge : 33
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Mar 8 Déc 2009 - 11:39


Ca y est, il était enfin arrivé à l’instant qu’il attendait tant ! Gothral venait de rassembler suffisamment de bûches pour un feu nourri. N’importe quel individu ayant l’habitude d’amorcer un foyer sait qu’il faut d’abord commencer par allumer des brindilles, propager la chaleur a des branches d’épaisseur moyenne afin de faire prendre de plus grosses bûches qui constitueront le cœur du feu procurant des braises bien chaudes. Si le bois est humide, chaque étape nécessite un temps plus long pour sécher les branches. Le Nain n’agissait pas du tout ainsi. Sûr de son coup, il n’y avait que des bûchettes amassées au pied du rocher. La hache runique attaqua alors le bois pour couper un morceau sur mesure. Il s’en saisit de sa main gauche en tenant toujours son arme de la main droite. Placé à côté du symbole de Mogar, il visualisa d’abord l’effet de son sortilège mentalement et puis, débuta son invocation.


Puissant Mogar, prête-moi ta flamme,
A moi Gothral, humble forgeur.
Que ta sagesse éclaire mon âme,
De par ton souffle, réchauffe mon cœur.


Ses paroles étaient fortes, sa conviction se renforçait à chaque mot. Il sentit l’énergie affluée en petite quantité et se concentrer au niveau des traits gravés dans la roche. La rune pris une couleur rougeâtre et la pierre lâcha une âcre odeur de brûlé. Le runiste savait qu’il pouvait aller plus loin. Sans s’interrompre, il répéta son incantation en plaçant la buche contre le rocher de façon à cacher la partie inférieur du sigle. Une ferveur plus grande s’empara de lui. Le climat n’avait plus aucune prise sur lui et à cet instant précis, il aurait été incapable de dire où il se trouvait tant sa concentration était forte.


Ô divinité étincelante,
Fais-moi honneur de ta présence,
Et d’une respiration ardente,
Allume ce bois, fais naître ma chance !


Ses yeux s’écarquillèrent et toute sa volonté se trouvait à présent dans la force de son bras droit qui lança sa hache sur la rune fendant celle-ci d’une large entaille. Soudain la magie concentrée opéra. Le symbole d’un rouge orangé envoya une source de chaleur intense de la taille d’un poing sur la bûche à proximité. Gothral, essouflé, guida rapidement mais sans l’éteindre, le rondin animé du Souffle de Mogar vers le tas de bois. La pluie éteignait les flammes qui jaillissaient du sortilège mais inlassablement, la source de magie en recréait. Le bois sécha puis se mit à craquer sous l’effet de la chaleur et bientôt le brasier prit. Gothral s’empressa de ramener une autre quantité de bois car même s’il savait que le Souffle de Mogar a la particularité de consommer cinq fois moins de ressources pendant la durée de son application, son père lui avait enseigné qu’il n’y a jamais assez de bois pour un feu.


C’est ainsi qu’une aberration physique apparu au milieu de la forêt d’Aduram. Une aberration ? Tout est relatif ! A cet instant, le fait qu’un prédateur ayant faim ne s’attaque pas à une proie à sa merci était la plus grande absurdité aux yeux de la demi-drow. Par contre, un feu qui apparaît de nulle part était commun sous l’action de la foudre. De plus, son instinct de survie qui se traduisait par la recherche d’un refuge était probablement le plus naturel. Mais après tout, qu’est-ce qu’un Nain habitué à vivre sous terre et qui voyage très peu pouvait connaître de cette vie sauvage ? La seule chose qui peut le réconforter est de se rattacher à ce qu’il connait. Deux approches opposées, deux cultures différentes, cela provoque des interrogations à coup sûr. Le Nain se rapprocha finalement du feu et retira son armure de plaques dans un concert de bruits métalliques pour la poser à côté de son sac.


Il avait l’habitude de l’ambiance torride de la forge et cela se voyait au fait qu’il se tenait relativement proche du feu. Il avait envie de faire sécher son tablier et sa tunique en cuir également mais il lui faudrait son bouclier pour s’abriter de la pluie pendant ce temps, bouclier qui se trouvait ... juste derrière la petite boule couverte de boue et d’humidité qui tremblait de peur à quelques pas de là. C’était le même bouclier accompagné du « du truc en dessous » qui avait attiré sa curiosité et avec qui elle semblait prendre un certain plaisir incohérent à se cogner dessus. Constatant que les mots ne semblait pas l’atteindre, ajouté à cela le fait que la communication par les gestes portaient plus ses fruits, au sens propre comme au figuré, Gothral entreprit un nouveau dialogue. Il se tourna vers la créature éclairée par les flammes et croisa ses bras pour se frotter les biceps comme pour lui montrer qu’il était possible de se réchauffer à côté du feu. Bien que la chaleur parvenait jusqu’à elle et que dans sa logique, le Nain pensait qu’elle s’approcherait, rien n’était certain. Il faut dire que l’idée de Gothral d’exercer son art lui avait fait oublier qu’il cherchait un abri. Il attendait néanmoins sa réaction de manière à récupérer son bouclier sans la brusquer. Finalement, comme pour se bercer d’illusions et se laisser une nouvelle fois aller à des rêveries, il fixa intensément le cœur du foyer où le Souffle continuait à brûler et se baignât de sa douce chaleur.


Dernière édition par Gothral le Dim 13 Déc 2009 - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Inay
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 60
Âge : 107
Date d'inscription : 16/12/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Jeu 10 Déc 2009 - 15:35

Elle regarda le rituel, sans bouger d'un sourcil, fixant le nain en armure et son arme. Bien entendu son attention était parfois attirée par une goutte d'eau qui lui coulait le long du nez, lui faisant loucher dessus avec insistance jusqu'à ce qu'elle finisse par s'en aller. A cause de ça elle manqua la plus grosse partie du petit rituel, mais la première lumière et les flammes qui jaillirent de nulle part finirent par attirer définitivement son attention. La foudre venait-elle de s'abattre pile poil sur le tas de bois ? Elle ne l'avait ni vue, ni entendue... En tout cas en quelques minutes un brasier venait de prendre forme sur le rocher alors qu'elle se terrait dans la boue pour se "cacher", sans vraiment beaucoup de succès, du nain en armure...
Elle le regarda faire quelques instants, celui-ci retirant les plaques de fer qui lui recouvrait le corps. Elle avait déjà vu des humains faire pareil, pour se protéger des attaques, un peu comme une carapace de certains animaux pour se protéger des prédateurs, mais là c'était encore plus étrange : Il ne se protégeait plus face à elle, et il n'était visiblement pas décidé à l'attaquer pour lui faire subir un quelconque sort qui équivaudrait à la chasser. Finalement il tourna une dernière fois son attention vers elle, sans essayer de communiquer par les sons mais par les gestes... Gestes évidemment incompréhensibles vu que les références que les deux créatures avaient étaient complètement opposées.

Elle resta immobile quelques instants. Enfin immobile étant un grand mot, elle était plus tremblante de froid qu'autre chose. La peur des premiers instants commençant peu à peu à disparaitre au profit d'une simple crainte et surtout de l'appat que pouvait être cette chaleur. Lentement mais sûrement elle s'approchait, tout en regardant le nain. Faisant en sorte qu'il ne remarque pas ses mouvements, avançant tel un félin qui avait en vue quelques oiseaux.
Il fallut peu de temps supplémentaire pour qu'elle soit près du foyer pour profiter au maximum de sa chaleur, celui-ci le séparant du nain. Elle en était proche, peut-être trop, la conscience du danger de ce genre de chose était moindre comparé à celui que pouvait causer le nain.

Les crépitements du bois sous l'effet des flammes et de son opposé qu'était la pluie commençaient même à l'amuser, cherchant de quel morceau celà pouvait provenir en s'approchant parfois un peu de trop près manquant de se bruler les doigts, ce qui évidemment ne manqua pas d'arriver au bout de quelques instants, lui coupant ainsi l'envie de recommmencer.
On aurait presque dit qu'elle avait complètement oublié la présence du nain dont elle avait si peur quelques minutes plus tôt, mais quelque chose, dans son instinct lui disait qu'il ne lui ferait rien, pour le moment. Un peu comme quand le loup et la biche fuient ensemble quelque chose de bien plus dangereux qui leur aurait fait oublier leur relation prédateur - proie.

Elle finit par s'assoir, pour enfin recommencer son jeu favoris : s'occuper de ses longs cheveux qui s'étaient détachés et qui étaient maintenant collants à cause de l'eau et de la boue... On aurait presque dit qu'elle aurait pu se perdre dedans tellement qu'ils partaient dans tout les sens, lui cachant parfois le visage. Elle les avait passé tous du même côté par une de ses épaules pour pouvoir y passer les doigts dedans de manière quasi inconsciente et automatique.
Mais ce n'était pas la chose la plus étrange que pouvait observer Gothral : A chaque crépitement du feu de bois, un petit sifflement pouvait se faire entendre si on tendait un peu l'oreille, comme si quelque chose tentait de répondre aux flammes. Il n'était pas vraiment difficile de comprendre d'ou celui-ci pouvait venir, le plus difficile était par contre de s'imaginer ce qui pouvait lui passer par la tête, ci compté qu'elle s'en serve.

[hrp : Eo ? A toi si t'es toujours Ok !]
Revenir en haut Aller en bas
Eowyndil
Drow
avatar

Nombre de messages : 1100
Âge : 26
Date d'inscription : 01/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Dim 13 Déc 2009 - 17:33

Eowyndil emergeait de sa "nuit" il avait dormis la journée sous un tas de branchages et de feuilles , le printemps ramenait la verdure et l'humidité ambiante , le drow s'etait protegé de cette humidité en s'enroulant dans une éttofe traitée specialement pour etre etanche .

Le drow se levat doucement cherchant du regard le moindre danger potentiel , une fois levé il se debarassat de sa couverture en la fourant dans son sac puis une fois équipé il se mit en marche quand tout a coup , une odeur de brulé se fit sentir , du bois mouillié qui brulait non loin d'ici , ceraice la foudre qui aurait frappé ? ou alors un groupement de drows ?

Eowyndil decidat d'aller voir quand meme , apres tout si il etait ici c'etait pour une mission de nettoyage , le drow se mit a marcher le plus discretement possible dans la direction ou l'odeur de fumée semblait provenir , il eu confirmation qu'il marchait dans la bonne direction l'orsque qu'entre deux branchages il aperçut une flamme .

Eowyndil arriva tout au bord du campement tapis dans l'ombre d'un taillis , de la il vit tout d'abord l'armure de petite taille posée sur le sol puis son oeuil fut atirée par la silouette qui nettoyait ses cheveux , au premier regard il remarquat qu'il s'agissait d'une demi drow tres jeune , puis il finit par remarquer le proprietaire de l'armure aculé au feu , il s'agissait d'un nain donc d'un allié en théorie .


Eowyndil sortit de sa cachette l'air de rien , le drow etait vetut d'une cape verte a l'apparence rugeuse et avec des taches de différents tons sombres , Le drow avait ses cheveux tombans en bataille sur ses épaules dans son dos il y avait son sac et sa double lame ainsi qu'un carquois et un arc en bois blanc , sous sa cape une armure de cuir clouté le protegeait ainsi d'une dague .

Le personnage d'1m90 semblait etre une abomination ici la demi drow ne devait pas etre plus grand que le nain .

- "bonsoir , vous avez besoin d'aide ? "

le drow avait parlé de maniere posé et naturelle , son visage ne laissait pas apparaitre le moindre signe d'agressivité , le drow etait calme car les risque etait minimes une faible demi drow et un nain sans armure representait une faible menace "au cas ou " .
Revenir en haut Aller en bas
Gothral
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 113
Âge : 33
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Lun 14 Déc 2009 - 1:24


Quelques instants plus tôt, alors qu’Eowyndil avançait furtivement dans le noir entre les éléments naturels, Gothral et Inay, tout deux assis, maintenaient leur regard plongés au cœur du foyer. L’ombre du Nain dansait sur le rocher sur lequel il était adossé pendant que le Souffle de Mogar perdait lentement mais sûrement de son intensité au profit d’un feu plus naturel. Le temps orageux semblait s’éloigner et la pluie s’était faite beaucoup plus finie, presque effacée offrant une paix relative à ce lieu d’Aduram. Le calme s’installa autour du feu et seuls ses crépitements accompagnés de légers sifflements raisonnaient dans les alentours. Le forgeron observa un temps le dialogue entre la demi-Drow et les flammes. Il la voyait apaisée et sans pouvoir dire pourquoi, il se sentit mieux à cette idée. Aidez quelqu’un et vous aurez l’impression d’avoir créé un lien tacite entre deux êtres. C’était comme ça qu’il voyait les choses depuis qu’il avait décidé de la porter jusqu’au rocher. Il voulait croire de toutes ses fibres qu’il avait su se faire une amie en lui offrant un fruit et en lui montrant comment se réchauffer. Cependant, ce n’était que le résultat d’un enchaînement de coïncidences qu’il ne maîtrisait absolument pas et cela lui importait peu car seules ses illusions comptaient.


Il entreprit de siffler à son tour en accord avec la jeune femme mais avec son sens propre à lui de la justesse rythmique. Puis, peu à peu, les sons s’estompèrent laissant une certaine torpeur l’envahir. Le Nain fatigué par cette épuisante journée et aidé par la chaleur commençait à s’assoupir. Il se souvenait des bons moments passés auprès de sa famille, des franches rigolades à la taverne et bien d’autres événements au sein du clan Corthyn qui était à présent bien loin de lui en ce début de nuit. Ses yeux à demi-clos s’ouvraient parfois brusquement dans un grand baillement pour tenter de le maintenir éveiller et lui rappeler que ce n’était pas encore le moment de dormir. Il lui fallait encore préparer une couche, peut être même deux, voire un abri si l’averse s’intensifiait et s’assurer que le feu tiendrait une bonne partie de la nuit. L’avant de son tablier était devenu rigide sous l’assèchement de l’humidité. La chaleur et la quasi-absence de pluie du moment l’aidant, il en avait même oublié son bouclier. Ce n’était plus à ça près car le temps s’était calmé et il se sentait si bien.


La scène bien éclairée par la lumière du feu offrait une observation facile au Drow qui sortit d’un taillis d’un pas sûr et discret. Le foyer aveuglait le duo qui semblait dans un état second et couvrait les bruits extérieurs. Soudain, une voix retentit et l’harmonie sembla rompue. Comme s’il on venait de taper dans une fourmilière les pensées de Gothral se bousculaient à la vitesse de l’éclair dans sa tête imaginant un maximum de situations possibles. La montée d’adrénaline qui avait accompagné la panique dû au déclencheur sonore avait réveillé le Nain d’un coup de fouet et c’est sans réfléchir qu'il bondit sur ses pieds pour chercher du regard son écu d’acier. Il ne fallut qu’une fraction de seconde pour changer la situation du tout au tout dans son esprit.


Le Drow, très serein avait pourtant posé les bons actes. Son analyse était très pertinente et la réponse à son effet n’eut pas du tout le résultat escompté. A la place d’obtenir un dialogue entre créatures de même camp, il put apercevoir un affolement incompréhensible.
*BONG* Aïe
Le Nain dans sa précipitation avait trébuché sur ses affaires et s’était fiché le crâne en premier dans son bouclier. Quelle ironie pour lui qui était presque à se moquer de la demi-Drow qui avait cogné maintes fois sa tête sur le métal ! Il se releva en tournant sur lui-même, et défense au poing, il s’empara de sa hache pour s’avançer avec prudence vers le feu. Il essaya de dévisager un éventuel danger en provenance des paroles qui venaient d’au-delà. Il était incapable de dire ce que faisait sa comparse, toute son attention étant retenue vers la pénombre.


Il avait bondit comme s’il attendait ce moment depuis le début alors qu’en réalité il avait négligé complètement sa défense. Il passa à côté de ses plaques d’armures sur le sol et tourna autour du feu pour tenter encore une fois de distinguer quelque chose. Ses yeux pourtant habitués au noir ne s’étaient pas encore remis de la lueur vive du feu. La sentinelle aurait pu le tuer de nombreuses fois. Face à ce potentiel adversaire inexpérimenté qui tenait son bouclier et sa hache bien maladroitement, le Drow avait de quoi se divertir du spectacle s’il avait voulu s’amuser. Puis, sans crier gare l’inconscient du Nain envoya quelques sons à son cerveau :


* ‘soir, vous ... ‘zoin ‘aide ? *


La tension descendit d’un cran pendant qu'il décortiquait ce dont il semblait se souvenir. A ce moment, tout son système réduisit l’alerte d’un niveau. C'était comme si son cerveau avait emmagasiné la phrase d’introduction, l’avais stockée quelque part dans sa mémoire pour s’occuper de sa survie d'abord. Ensuite, une fois un sentiment de relative sécurité apparu en se protégeant partiellement derrière son bouclier, la phrase était ressortie du mieux qu'elle le pouvait. Ses besoins de survie à moitié comblés, il avait alors pu accorder un brin d’attention à des choses secondaires comme la possibilité d’une discussion.


Qui va là ?


Scanda-t-il. Il n’en était pas pour autant rassuré. N’ayant pas la capacité de comprendre le point de vue d’un militaire, il aurait presque mis sa main à couper que sa vie dépendait de cet instant, loin de se douter des nombreuses erreurs commises auparavant au coin du feu qui auraient pu lui être fatales en d’autres circonstances. Il n'envisageait même pas la couleur de peau de son interlocuteur qui lui aurait promis une autre surprise de taille s'il avait pu la distinguer.
Revenir en haut Aller en bas
Inay
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 60
Âge : 107
Date d'inscription : 16/12/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Lun 14 Déc 2009 - 10:24

Un petit jeu s'était installé entre Inay et le feu de bois, comme si chacun répondait à l'autre, comme si elle communiquait avec la nature. Or il n'en était rien. Juste un simple jeu primitif. Un autre sifflement vint la perturber ensuite. Ce n'était ni le bois, ni un oiseau, mais simplement son "compagnon" de "feu" qui sûrement motivé par cette méthode de communication l'accompagna dans son petit jeu, mais d'une manière différente, Inay imitant visiblement un oiseau, contrairement au nain...
Il finit par abandonner le petit jeu, quasiment au même moment que l'adolescente, laissant ainsi place à un silence entrecoupé des craquements du bois qui s'installa d'une manière sûre.

Elle s'était nettoyée une partie des cheveux grace a la pluie qui continuait de tomber et avait finit par se les nouer autour du cou avec son écharpe, et le nain ne semblait plus du tout représenter une menace à ses yeux. La chaleur et la "confiance" avaient un effet soporifique sur Inay qui, malgrès son faible repas, était en pleine digestion.

Mais cet instant paisible fut vite brisé par une présence qui s'approchait. Au départ elle l'avait confondu avec les bruits de pas silencieux d'un animal curieux qui avait été attiré par les flammes, mais ce n'était pas le cas... Une forme humaine s'approchait, dissimulée par l'obscurité. Elle le regarda s'approcher, s'applatissant de plus en plus à chacuns de ses pas, jusqu'à qu'il se manifeste pour de bon... Déjà qu'elle était crispée...

La réaction du nain qui l'accompagnait fut radicale, la paniquant encore plus. Elle le regarda se cogner contre le truc en fer, comme elle l'avait fait plusieurs fois auparavant, la confortant dans son idée que ce machin plat était hostile, mais quand même le prendre en main, tout comme sa hache assimilé à un gros truc tranchant et dangereux.
Il était paniqué, peut-être par la surprise, ou par autre chose. Et c'était plus ce autre chose qui l'inquiétait... Chose dont il fallait qu'elle se cache et qu'elle se protège : Elle bondit derrière le rocher, se dissimulant partiellement de la vue du potentiel agresseur qui venait d'arriver, observant tout de même la scène, prête à s'enfuir dès que l'occasion s'en présenterait si la situation devenait trop dangereuse.

Le dialogue entre les deux la dépassait... Elle décrivait juste du regard le géant qui s'approchait. Des cheveux et une peaux grise... Des yeux d'une couleur s'approchant des siens. Oui, il lui ressemblait un peu. Et cela l'effrayait encore plus pour une raison qui lui était inconnue, peut-être ce qu'elle avait vécu elle même qui avait été causé par la haine et la peur que les autres avaient eut d'elle, et qui avaient finit par lui être transmis. Pourtant quelque chose l'attirait, s'il lui ressemblait c'était qu'ils étaient pareil, mais jusqu'à quel point ?
Revenir en haut Aller en bas
Eowyndil
Drow
avatar

Nombre de messages : 1100
Âge : 26
Date d'inscription : 01/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Lun 14 Déc 2009 - 18:40

Eowyndil riait interieusement de la scene qui venait de se dérouler devant lui cela lui arracha meme un leger rictus , la demi drow qui n'etait qu'une enfant d'aillieur courrut se réfugier derriere un rocher , comme un animal apeuré , il semblait qu'elle etait a deux doigts de prendre la fuite , le nain lui ne vallais pas mieux c'etait meme pire , en courant vers ses armes il avait trébucher et s'etait cogné la tete dans son écu , néanmois il s'etait relevé et avait brandi ce meme écu et une hache des armes redoutables si elle etait tenues entre de bonnes mains mais a premiere vue ce nain semblait inxeperimenté ,et la peut lui tenailliat les entrailles .
La peur , pour inspirer ce sentiment Eowyndil avait un succes fou il etait tres doué cela venait naturellement avec lui .

Eowyndil entrepri de faire le tour des lieux comme si de rien n'etait en surveilliant du coin de l'oeuil le nain et la demi drow , apres avoir constaté un desordre et une anarchie totale , le drow s'adossa a un arbre les bras croisés sur son torse et déclara :

- Qui va la ? bonne question en effet ... c'est moi qui vien certes la bonne question et qui sui-je ?

et bien je ne suis pas voutre ennemi puisque vous n'etes pas mes ennemis .

apres si pour vous je suis un ennemi alors je serais forcé de me defendre pas de vous tuer mais de me défendre ...

ne me juger pas pour ce a quoi je ressemble mais pour ce que je suis , les apparences sont souvent trompeuses ...


si a l'avenir vous vouler survivre penser a faire du feu a l'abrit du vent la fumée cela se voit et se sent , et eviter de retirer votre armure dans un territoire aussi hostile que celui ci ....

Le Drow huma l'air ambiant , une legere fraicheur flottait dans l'air , ses cheveux blanc aux reflets d'argent flottaient legerement au vent en contraste avec son visage cendré de marbre ... sous son calme apparent et insouciant il continuait de surveillier les deux protagonistes du coin de l'oeuil , la nuit ne tarderais pas , les étoiles luiraient de milles feux dans la froideur et la noirceur de la nuit , l'evenement etait si beaux qu'Eowyndil faillit perdre sa concentration et faillit se laisser glisses dans un état de reve .
Revenir en haut Aller en bas
Gothral
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 113
Âge : 33
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Mar 15 Déc 2009 - 0:51


Gothral était fatigué et à cran. Evoluer depuis des jours dans un milieu inconnu qu’il ne maîtrisait pas l’avait épuisé. Cela expliquait les raisons de sa précipitation, laissant parler son instinct le plus primaire alors qu’il avait l’habitude de réfléchir avant d’agir. C’est ce genre de moment critique qui le poussait dans ses retranchements et qu’il se rattachait à tout ce qui pouvait lui être familier comme ses croyances. La hache fermement serré, il en avait oublié l’adolescente comptant sur elle pour se tenir à l’écart. Sa peur se transformait petit à petit en détermination qui se fit sentir dans son poing droit. La magie des runes de l’arme qui s’écoulait en permanence dans son corps commença à vibrer en éclairant les deux symboles. L’un d’Ikthor, demi-dieu nain des guerriers et l’autre de Girdon, demi-dieu de la bière et dans ce cas-ci plus particulièrement de la motivation. Une ferveur s’empara de lui et son manque de confiance en lui disparu comme par enchantement. Du courage, de la vaillance et de la concentration en combat, voilà ce que cela lui avait apporté. Ce n’était pas pour rien qu’il avait lui-même conçu cette hache et il était à présent près à en découdre.


Au moment où l’individu tournait autour pour chercher un appui, les capacités éphémères du Nain lui avait permis de rapidement adapté sa vue à la situation et c’est maintenant très clairement qu’il aperçut le Drow adossé à un arbre. Ses paroles étaient claires, limpides. Elles interpelèrent le forgeron car elles étaient emplies de sens et de logique, et ça, il aimait la logique. Cette réflexion posée réveilla le diplomate qui était enfuit en lui et il baissa sa garde conscient de ce qui se déroulait là : simplement une créature contre un tronc en train de parler. Sa détermination au combat s’estompa alors, et les runes reprirent leur teinte habituelle pendant qu’il baissa sa garde. Il était redevenu Gothral avec ses défauts et ses qualités. Ce demi-état second dans lequel le plongeait la magie runique l’aidait certes lors d’un affrontement mais ne lui conférait pas pour autant des aptitudes et l’expérience requis pour la bataille ou pour tenir tête à un Drow entraîné. Il appréciait grandement les conseils de la sentinelle mais pour l’instant, il se contenta de poursuivre la discussion avec son interlocuteur.


Holà voyageur, j’avoue que tu nous as fait peur !
Il incluait l’autre demi-Drow dans le « nous » comme s’ils avaient cheminé les routes ensemble depuis longtemps. De plus, il ignorait tout de la nature de l'éventuelle peur d'Inay, et c’était plutôt pour se rassurer lui-même de sa propre frayeur qu’il tenait de tels propos.

Par la barbe du grand Mogar, tu dis vrai ! Je dois t’avouer que je me sens un peu ridicule face à ce qui vient de se passer.

Sans attendre de réponse, il réagit aux conseils, ce genre d’arguments dont il était friand dans sa quête de savoirs et de perfection. Il enfonça son bouclier dans le sol boueux et glissa sa main gauche dans sa barbe comme il avait l’habitude de faire quand il réfléchissait.

A l’abri du vent, dis-tu ? Mmmh intéressant ...
Son regard se porta sur le feu, puis sur le rocher, une nouvelle fois sur le feu et finalement sur le Drow.

D’après toi, à quel endroit aurais-je dû faire mon feu alors ?

Alors que son attitude venait de changer du tout au tout, il se laissa aller à cet enseignement improvisé et en demanda plus. Il en avait oublié que son père l’avait mis en garde contre les Drows et c’était à présent sa personnalité ouverte qui apparaissait au grand jour. Les paroles d’Eowyndil l’avaient mis en confiance et dans un mélange de fierté et de naïveté, il se présenta.

Mille enclumes, où ai-je la tête, tu te demandes peut être qui je suis ! Et bien je suis Gothral Guldar, dit « l’Enclume Téméraire », fils de Mardok « le soufflet brillant », du sang de Grumkhol « le Marteau Eclair » du clan Cortyhn, disciple du runiste Hleidvar « Roc d’Acier » de la garnison de Thanor !

C’est le torse bombé qu’il finit sa phrase. Un bâillement vint trahir son état de fatigue. Ses jambes commencèrent à trembler sous le contrecoup des émotions qui venaient de l’assaillir. L’énergie qui avait accouru en masse pendant la rencontre agitée venait de puiser dans ses réserves une quantité non négligeable. Poliment comme l’avait appris sa mère, il attendit la réponse du Drow qui semblait à son tour se laisser à quelques rêveries à la différence que lui était frais et dispos. Néanmoins, intérieurement, Gothral ne voulait qu’une chose, se reposer de cette longue journée sans avoir à se soucier du reste. Son cerveau qui passait d’un état engourdi à un état de stress intense, suivi par une réponse à ses ambitions profondes pour finalement ne vouloir que dormir, toute cette pagaille dans la tête du Nain témoignait de son épuisement.
Revenir en haut Aller en bas
Eowyndil
Drow
avatar

Nombre de messages : 1100
Âge : 26
Date d'inscription : 01/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Jeu 17 Déc 2009 - 21:13

[hj : Inay passe son tour ]

Eowyndil ecoutat les paroles les paroles du nain , de toute evidence il se remettait de ses emotions , voir deboulé un drow alors que l'on n'y etait pas préparé sa choquait souvent , puis le nain s'interresa aux quelques parloes lachés par le drow .
Ce qui surpris asser Eowyndil lui faire confiance asser vite c'etait plutot rare il avait bien parlé alors , pour un loup solitaire c'etait pas mal .

Quand le nain eu finit de parler , il bailliat juste apres avoir bombé le torse ,signe de grande fatigue .
Le drow pensait a ne pas s'eterniser ici et ne pas s'eterniser dans ses explications il ferait détaillié mais bref et surtout compréhensible .

-pour votre feu , il doit y avoir des cavités non loin d'ici vers l'est , un feu a l'abrit du vent c'est un feu qui dure et qui est difficilement visible ...

quand on voyage en groupe ou seul il ne faut jamais se séparer de son arme ou de son armure c'est impératif dans un territoire hostile .

ce sont deux bon conseil que je peut donner a un voyageur , il y a aussi celui de se retourner asser souvent
pour memoriser la ou l'on est passé pour le voyage retour , a supposer qu'il y en ait un et que le voyage soit a travers champs ..

Je Crois que c'est a mon tour de me présenter je suis Eowyndil sentinelle d'Aleandir ,Orphelin de ma propre main , traitre a son peuple contre son gré ...

Eowyndil Scrutat les alentours , tout semblait calme lorsque que d'un seul coup un craquement parvint a ses oreilles ,d'un reflexe il se baissat et leva une main au ciel en signe de silence il tendit l'oreille et ré-entendit ce faible craquement de brachages morts ,D'un mouvement fluide Eowyndil se debrassat de son sac et sa cape laissant apparaitre son armure de cuir clouté noire , des balafres racomodées jonchaient l'armure de toutes parts , sur le flanc gauche du drow l'on pouvait voir une dague dans son fourreaux accroché a sa cuisse .

Il laissat sa double lame posée sur son sac , c'etait une double lame entirement noire les lames avait etée noircies par Eowyndil pour plus de discretion

la poignée avait eté renforcée avec des morceaux de feraille et du cuir venait masquer ce renfort , au bout de chaque lame l'on pouvait voir des encoches plus ou moin nombreuses selon la lame.

Eowyndil garda son carquois et attrapa son arc qui contre toute attente etait tous deux blancs , l'arc etait lui beaucoup plus beau que la double lame il restait smple mais il etait propre ,a mi-vois il dit :

-je reviens je bouger surtout pas ..

Le Drow s'enfonçat silencieusement dans la foret , quelques longues minutes passerent et il revint aussi silencieux qu'il etait partit .

-ce n'etait qu'un chevreuil , trop loin pour le tirer ..



Revenir en haut Aller en bas
Gothral
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 113
Âge : 33
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Dim 20 Déc 2009 - 10:29


Gothral écoutait attentivement les conseils en essayant de les analyser, des les comprendre et de les mémoriser. Malgré le fait qu’il ait bien entendu que ce que le Drow lui avait dit, il est probable qu’il en oublie une partie dans quelques jours s’il n’appliquait pas ces suggestions au quotidien. La sentinelle avait su trouvé les mots justes de même qu’elle avait su mettre le Nain en confiance rapidement grâce à la naïveté de ce dernier. Il est certain qu’il était facile de le berner. Si Eowyndil avait été un éclaireur d’un groupe de tueurs de l’ombre, il aurait pu endormir la méfiance du forgeron sans difficulté pour comprendre la raison de sa présence ici et ensuite, feindre un bruit pour prévenir ses alliés, avisant ensuite des actions à entreprendre. Heureusement, il n’en était rien.


Au moment où le Drow se baissa et fit un signe de la main, Gothral se tut et s’accroupit derrière son bouclier. Le Nain n’avait pas entendu le bruit et restait interrogateur. Néanmoins, l’arc à la main, son vis-à-vis semblait s’y connaître et cela le rassura. Il se replia au niveau du feu sans bruit en essayant de comprendre ce qui se passait. Cet événement vint clore la discussion et le forgeron en savait un peu plus sur la sentinelle. Il se dit que le danger potentiel était écarté et que le moment d’approfondir cette discussion viendra en temps voulu mais pour l’heure, il devait encore attendre un peu.


Le Souffle de Mogar avait quasiment disparu et en apparence le feu paraissait comme s’il avait été allumé par un moyen plus classique. Le Nain n’était plus très lucide en cette fin de journée. Le seul réflexe qu’il eut fut de siffloter pour voir si la demi-Drow était toujours là derrière le rocher. Maintenant qu’il ne pleuvait plus et que ses affaires avaient pu sécher un peu, il s’assit à nouveau près du feu pour se tenir au chaud en espérant que l’archer ne mettrait pas trop de temps à revenir. Il se promit que dès son retour, il irait trouver refuge dans les cavernes plus à l’est et y installer de quoi passer la nuit. Et comme si la venue d’Eowyndil n’avait été qu’un rêve, il se retrouva dans la même torpeur qu’il y a peu. D’habitude, Gothral était curieux et s’intéressait à l’équipement des gens qu’il rencontre ou encore à une quelconque technique de chasse et de combat. De la même manière qu’il avait bu les paroles du Drow lors des conseils, il était désireux de combler un peu ses lacunes lors d’un affrontement. Cependant, à cet instant, la fatigue eut raison de lui et il s’assoupit contre le rocher pour un temps à la merci des éléments qui l'entouraient.
Revenir en haut Aller en bas
Inay
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 60
Âge : 107
Date d'inscription : 16/12/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Mar 22 Déc 2009 - 22:36

Les flammes commençaient à se calmer. Inay n'avait pas bougé de son rocher, les regards régulières du drow qu'elle fixait depuis qu'il était revenu l'en empêchant, en fait il attirait de plus en plus sa curiosité, au point de même la motiver à sortir de son abris temporaire qu'était le rocher...

Le sifflement du nain vont la sortir de sa "contemplation" l'histoire de quelques minutes. Comme si celui-ci venait de lui dire quelque chose que seuls eux pouvaient comprendre même si celui-ci n'avait aucun sens. Et pourtant...

Plusieurs minutes passèrent dans le silence, le nain finissant par s'endormir, laissant "seuls" Inay et le drow qui venait de leur rendre une petite visite, celui-ci étant arrivé en même temps que la pluie venait de partir...

Elle finit enfin par sortir un peu de sa cachette, passant tout d'abord juste à côté de Gothral qui s'était endormis, faisant en sorte de ne pas le réveiller, en toute discrétion. Si près que rien qu'en se tournant il pouvait la toucher, et pour quelle raison ? Juste pour sentir son odeur... Rien de plus, rien de moins, chose qu'une personne normalement constituée ne ferais jamais. Mais la c'était différent... L'odeur parlait beaucoup plus que les attitudes, et ca, les animaux le savaient, contrairement aux êtres "Civilisés"...

Personne ne sait ce qui lui passa par la tête à ce moment là, juste après l'avoir fait. Dans tout les cas elle s'en éloigna doucement pour s'approcher du drow et enfin s'assoir face à lui, à une distance raisonnable pour éviter qu'il ne puisse l'attraper. Elle était quand même prête à fuir, mais il était visible dans son comportement qu'elle était tiraillée par la peur et la curiosité, voulant s'approcher plus pour observer de plus près cette personne lui ressemblant un peu, mais restant à distance, par la peur de se faire attraper. Un peu comme un animal sauvage attiré par le feu d'un être humain isolé...

En guise d'introduction elle poussa un petit sifflement, digne de celui d'un petit oiseau curieux qui s'approche d'un objet brillant.
Revenir en haut Aller en bas
Eowyndil
Drow
avatar

Nombre de messages : 1100
Âge : 26
Date d'inscription : 01/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Mer 23 Déc 2009 - 22:31

Eowyndil Regarda du coin de l'oeuil le nain qui s'etait assoupi au coin du feu , Eowyndil se dit qu'il vallait mieux ne pas le reveillier , tout le monde n'etait pas forcement habitué a l'avaneture et aux longs efforts que cela demandait ,soudain Eowyndil s'aperçut que la demi drow bougeait , a en jugé par son pas hésitant elle avait toujours aussi peur mais la curiosité avait surement pris le dessus , la curiosité un vice et un bienfait a la fois ..

Eowyndil ne bougeat pas , il se crispa comme si sans bouger il devenait invisible , il remarquat que la jeune demi s'approchat du nain et le reniflat soudain dans sa tete tout devin clair .

*Mais oui c'est une enfant sauvage elle se comporte comme une bete ..*

Eowyndil finit par se tourner lentement vers la demi drow qui le regardait assis par terre , sa peur etait palpable et le fait qu'elle le regardait a bonne distance etait aussi tout expliqué .

un silfement montat lui chatouillier les oreillies , une sorte de dialogue selon Eowyndil , il répondit a se siflemment par l'imitation d'un oiseaux de pluie , A force de faire des excursions seul tel un loup solitaire Eowyndil avait fini par enregistrer les bruits de la nature .

Le drow s'accroupi devant la demi drow et il la regarda a son tour en attente d'une réponse , se faisant il jeta un callioux trainant par terre sur la tete du nain assoupi .


-debout , c'est pas un endroit pour dormir ici

se faisant Eowyndil tendit l'oreille pour verifier qu'aucune présence etrangere etait a proximité , ces deux dernieres minutes il avait legerement relaché son attention une faute grave selon lui , néanmoins il continua ce petit jeux avec la demi drow , toujours accroipi Eowyndil se déplaçat vers son sac et son materiel resté a proximité , il déposa son carquois et son arc puis il fouilliat dans son sac a la recherche d'un paquet de friandises un luxe qu'il se payait parfois , celle ci etait faites maison Par la main du drow meme certes il n'etait pas cuisinier mais manger du sucré sous une autre forme cela n'etait pas mauvais pour la santé et pour le moral .

Eowyndil attrapa une friandise et la mangeat devant la demi drow , En se faisant il esperait la mettre en confiance , Le drow jeta une friandise a la demi drow .


Revenir en haut Aller en bas
Gothral
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 113
Âge : 33
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Dim 27 Déc 2009 - 15:26


Aww

Debout ! C’est pas un endroit pour dormir ici.


Gothral fut réveillé en sursaut et de manière désagréable. La tête dans le brouillard, il resta un instant sans bouger le temps de se remémorer dans quelle situation il s’était encore fourré. Il se frotta ensuite la tête pour soulager la petite douleur sur le crâne. Bien qu’il n’ait dormi que quelques instants, d’ici peu, il sentira juste l’énergie suffisante pour bouger et se mettre à l’abri des regards pour la nuit. Il aperçu Inay plus loin qui était sortie de sa cachette sans se douter qu’elle s’était approchée très près de lui un peu plus tôt. Voyant le Drow en train de déguster une friandise, Gothral se dit que le danger avait finalement été écarté. Il en profita alors pour remettre son armure avec tout autant de bruit que pour la retirer, il rassembla son paquetage et se tint près à partir.


La demi-Drow se tenait entre lui et Eowyndil. Il voulait parler à la sentinelle pour lui demander si ça valait la peine de se cacher dans les cavernes à l’est mais il ne voulait pas effrayer Inay comme il l’avait fait lors de leur rencontre. Alors, il entreprit de contourner la sauvageonne de manière bien maladroite. Puis, une fois que le trio formait un triangle, il lança à Eowyndil en essayant de ne pas faire trop de bruit :


Ca va ? Le danger est écarté ? On devrait peut être faire comme tu l’as dit. Allez se réfugier dans les cavernes plus loin. Je suis vraiment fatigué et il faut que nous trouvions un abri plus discret.


Gothral regarda le feu en se demandant s’il n’allait pas prendre du bois et une torche histoire de se tenir au chaud plus loin avant d’éteindre le feu pour effacer la trace de leur présence.
Revenir en haut Aller en bas
Inay
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 60
Âge : 107
Date d'inscription : 16/12/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Mar 29 Déc 2009 - 16:53

Lorsque le drow se tourna vers elle, Inay recula un peu, augmenta par la même la distance entre elle et lui. Une méfiance naturelle plutôt que dictée par une quelconque culture provenant de ses origines humaines. Le drow répondit à son sifflement, imitant aussi parfaitement un des oiseaux qu'elle avait souvent entendu, Ce n'est qu'au bout d'un moment qu'Inay lui "répondit" par un sifflement imitant le cri du même oiseau, celui-ci signifiant la curiosité du petit piaf ayant trouvé quelque chose qui l'intéresse.

Le drow jeta une pierre sur le pauvre Nain qui c'était assoupit... Ou comment augmenter la méfiance d'Inay, quelqu'un qui jetait des trucs du genre ne pouvait pas ne pas être un peu dangereux, ou tout du moins de territorial, car oui, pour elle chasser quelqu'un ou quelque chose d'un endroit, que ce soit en lui jetant des pierres ou en le chargeant comme le faisaient les animaux revenait à protéger un territoire, pour montrer qui était le chef sur place. Bon au moins, elle n'en avait pas reçus, cela lui montrait qu'elle n'était ni une menace, ni une concurrente potentielle pour lui et ce qu'il cherchait vraisemblablement à protéger.

Il lui jeta ce qui semblait être un truc à manger, mais c'était quelque chose qu'elle n'avait jamais vu, ressemblant à un petit fruit mais sans en être un. Fait de quelque chose qu'elle avait rarement vu, sauf dans de la nourriture qu'elle réussissait à chaparder dans certains convois de voyageurs. Elle s'en saisit sans attendre, la tournant dans tout les sens, et la sentant, pour vérifier si ce n'était pas dangereux.
Pendant ce temps elle avait totalement oublié Gothral qui remettait sa carapace de métal avec un bruit d'enfer, ne le considérant plus vraiment comme une créature agressive et dangereuse, mais plutôt comme quelque chose qui ne se défendra que s'il était attaqué, un peu comme certains animaux inoffensifs qu'elle avait déjà cotoyé. Ce n'est que quand il rentra dans son champs de vision qu'elle finit par réagir, pour le garder tout de même à l'œil, alors qu'elle mettait dans sa bouche la gourmandise que lui avait jeté le drow. Drôle de fruit au gout étrange qui lui était inconnu, que pour une fois elle prit le temps pour essayer de l'identifier... Identification qui lui était impossible, vu qu'elle ne connaissait pas ce genre de choses.

Elle ne comprenait pas la préoccupation des deux êtres qui l'accompagnaient, en tout cas ils semblait discuter de ou ils devaient maintenant s'abriter, ou plutôt ou le nain devait partir en quittant le territoire du drow qui lui avait jeté le truc comestible inconnu.

Dans tout les cas, qui suivrait-elle s'ils devaient se séparer ? Le nain ? Ou le drow qui semblait territorial ? Elle ne le savait pas encore, en fait, elle n'y avait pas réfléchit... Elle agirait par instinct.

[hrp : désolé du temps de réponse x)]
Revenir en haut Aller en bas
Eowyndil
Drow
avatar

Nombre de messages : 1100
Âge : 26
Date d'inscription : 01/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Mer 30 Déc 2009 - 22:36

Eowyndil Regarda a présent le nain qui s'etait reveillié . il enflat son armure avec une discretion telle que l'on aurait dit une chute de casseroles décidement ces armures de plaques n'etait pour ainsi dire pas tres discret .

*Si avec un bordel pareil on ne se fait pas reperé c'est un miracle *

Eowyndil attrapa tout son équipement et s'arnacha , il eteignit le feu en le piétinant et sepressa de le recouvrir d'une couche d'humus .

il prit sa double lame en main et passa devant en ouvrant la marche , la pluie avait cessé mais l'air etait encore humide et le froid de la nuit commençait a se faire sentir .

Eowyndil se dirigeat a l'instinc il connaissait bien le coin , pour y etre déja passer pas mal de fois .

L'arme a la main il s'efforçat d'éviter les taillis et autres broussailes , son pas etait leger et silençieux le fruit d'annés d'entrainement intensif la discretion et sa vue de nuit etait la premiere arme , Car Eowyndil n'etait pas spécialement msclé , certes il portait des charges asser importantes mais c'etait au détriment de sa maniablilité ..

Apres quelques minutes de marche asser éprouvantes Eowyndil arriva vers ces "grottes " , machinalement il rangeat sa double lame et sortit sa dague , la grotte ne lui laissait pas asser de place pour manoeuvrer avec sa double lame .

Il leva une main en l'air , pour signifier un stop le Drow entrat dans les profondeurs de la grotte pour en ressortir quelques instants apres , débarassé de son sac avec pour arme sa dague dans son fourreaux et sa double lame , il regardat le Nain qui l'avait suivit mais ne vit pas la demi drow .

- "la grotte est libre je pars chercher du bois pour alimenter le peut qui traine dans la grotte , a coté de mon sac il ya une flasque remplie d'un mélange d'huile et d'alcool verser le sur un tas de bois et allumer le feu avec le briquet a amadou qui lui aussi est sorti du sac , Mais ou est pasée la demi drow ?"
Revenir en haut Aller en bas
Gothral
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 113
Âge : 33
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Dim 3 Jan 2010 - 10:09


Eowyndil se décida enfin à bouger et à faire migrer le groupe dans un endroit plus sûr. Au moment où il éteignit le feu, Gothral eut un pincement au cœur, lui qui avait attendu si longtemps avant d’avoir la possibilité de l’allumer. C’était comme si le drow piétinait Mogar, le dieu du feu, cette divinité qui était si cher aux yeux du nain. Il avait envie d’en prendre une bûche enflammée pour l’accompagnée dans ces fameuses grottes mais il ne pourrait pas. De toute façon, Gothral se savait sans expérience dans les bois, et ayant déjà accordé sa confiance au drow, il le suivit sans rechigner. Il fit pas attention si Inay suivait car il n’avait envie que d’une chose en ce moment, c’était de dormir.


Il se hâta de se placer dans le sillage d’Eowyndil pour ne pas le perdre dans la pénombre essayant tant bien que mal d’écarter à son tour les branches qui leur barraient la route dans ce sentier improvisé. La scène était burlesque. Le drow progressait d’un pas léger, silencieux en se faufilant discrètement à travers la verdure malgré sa grande taille. Tout de suite après, suivait de près un nain au pas lourd et bruyant qui se prenait une branche sur deux dans le visage et ce, même avec sa petite taille. Le tout passait sous l’œil attentif d’une demi-drow sauvage qui agissait plus par instinct que par réflexion.


Quelques arbres plus loin et après plusieurs réprimandes de la sentinelle pour tenter d’évoluer dans le calme, ils débouchèrent sur l’entrée d’une des grottes dont avait parlés le drow. Leur parcours en direction de l’est à travers bois avait été effectué en descente. Le groupe se trouvait à présent en contrebas sur le versant nord-ouest de la falaise au dessus de laquelle un nain et une demi-drow s’était séché autour d’un feu quelques instants plus tôt.


Sans grande motivation, le nain écouta les instructions de la sentinelle. Pour ne pas s’assoupir sur place, il resta actif et tenta d’allumer son second feu de la journée. Dans un coin, de la caverne, il découvrit le reste d’un nid d’oiseau visiblement abandonné par ses propriétaires. Il s’en servi donc pour placer l’amadou au centre du paquet de brindilles bien agencés et offrir ainsi un excellent moyen d’amorcer le foyer. Après avoir déposé son paquetage, il prit le briquet d’acier dans la main gauche et se mit à genoux. Il utilisa alors l’un de ses silex pour commencer à frotter les deux matériaux verticalement au dessus de la chair du champignon. Encore un peu d’application et le nain ferrait jaillir une étincelle pour créer une braise d’amadou. Il sentait qu’il allait bientôt pouvoir se reposer comme il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Inay
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 60
Âge : 107
Date d'inscription : 16/12/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Dim 10 Jan 2010 - 23:08

Poussée par sa curiosité infantile et maladive, la demi-drow suivit l'étrange petit groupe qui avançait bruyamment à travers le petit bois qui les séparaient de la fameuse grotte. Abris de fortune souvent utilisé par des hommes ou même de gros animaux pour passer de mauvaises périodes.

On pouvait dire qu'elle était la discrétion même, enfin, surtout comparé au nain qui devait avoir alerté tout les animaux de la forêt qu'il était là, avec tout le bruit qu'il pouvait faire avec son armure... Se déplaçant de cachettes en cachettes, que ce soit des buissons ou encore des gros tronc d'arbres, profitant de l'obscurité ambiante pour se cacher plus facilement malgré sa chevelure blanche.

Le petit groupe finit par arriver à destination, le drow fit quelque chose d'étrange avant de rentrer, puis de ressortir, comme il était venu, laissant le nain seul qui tentait de refaire la même chose que lorsqu'ils étaient tout les deux. Inay quant à elle observait le comportement étrange des deux individus depuis sa nouvelle planque qui n'était autre qu'un gros buisson épineux.
Elle avait vu de nombreux voyageurs faire des feux de camps, mais généralement c'était au bord des routes, entre deux gros chariots qui les protégeaient du vent. Pas dans une grotte...

[HJ : Désolé c'est un peu court, mais elle n'a rien d'autre à faire ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Eowyndil
Drow
avatar

Nombre de messages : 1100
Âge : 26
Date d'inscription : 01/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   Mar 12 Jan 2010 - 20:00

Eowyndil rangea machinalement son arme au fourreaux il marcha a l'opposé de la grotte et s'éloignant qu'une centaines de mètres d'elle , a cette distance elle serait surement visible par tous si il n'y avait pas cette densité de broussaille .

Le fait de ne pas pouvoir voir la grotte rassurait Eowyndil et l'inquiétait également , le fait de ne pas la voir était un avantage non négligeable personne ne saurait que des voyageurs seraient ici en revanche le fait de ne pas pouvoir surveiller la grotte de loin le tracassait , avec une demi drow sauvage et un nain somnolent .

Malgré ses craintes le drow commença a analyser le terrain ou il venait d'arriver , c'était un bosquet remplis de fourrée ou la visibilité était plus que réduite , une forte odeur d'humus trahissait le fait que la couche de feuilles morte avait été retourné récemment , l'humidité Ambiante renforçait cette odeur d'humus et non sans un frisson le drow crut sentir l'odeur de la mort en elle même , une Odeur que le drow connaissait bien .

Repoussant ses chimères et ses pressentiments le drow commença a collecter du bois mort tombé a terre briser du bois vert serait un gaspillage et ce serait un moyen de se faire repéré , le bois vert ayant une tendance a fumer sur un feu .

Le drow commença a confectionner des fagots avec du lierre coupé sur les troncs d'arbres a proximité , une fois une quantité de bois suffisante amassée le drow s'accorda un moment de repos.

S'adossant a un arbre Le drow prit quelques instants pour apprécier le silence ambiant , aucun vent ne souflait et les seuls bruits perçut par l'oreille du drow était la chutes des dernières gouttes d'eaux , Eowyndil ecoutat l'espace de quelques minutes cette symphonie de la nature puis il pris une grande inspiration et ramassa les fagots .

Le voyage du retour fut plus difficle avec les mains encombrées , une fois de plus son 6ème sens lui criait un danger , Eowyndil esperait une fois de plus que ce n'etait qu'une fausse alerte ou une sorte de paranoia ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu de piment dans une rude expédition   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de piment dans une rude expédition
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Expédition vers le Harad.
» Expédition dans le marais
» Expédition dans le desert Ourou
» « L’oiseau en cage rêvera des nuages. » [Safira]
» INTRIGUE 1 ? L'expédition dans les tréfonds

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ITHRI'VAAN :: Les Terres Sauvages :: La Forêt d'Aduram-
Sauter vers: