Partagez
 

 Quand la Musique s'allie à la Forge

Aller en bas 
AuteurMessage
Colette Irving
Sang-mêlé
Colette Irving

Nombre de messages : 16
Âge : 27
Date d'inscription : 03/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand la Musique s'allie à la Forge Empty
MessageSujet: Quand la Musique s'allie à la Forge   Quand la Musique s'allie à la Forge I_icon_minitimeJeu 10 Déc 2009 - 21:30

Enfin dans le duché de Serramire! Depuis le temps que j'attendais ça! Bon, tant que je suis dans la forêt, j'en profite pour essayer d’attacher et de cacher mes cheveux avec une petite capuche de toile. Il ne faudrait pas que tout le monde m'attaque sous prétexte que j’ai quelques petits cheveux blancs… bon d’accord, j’ai tous mes cheveux blancs. Pour une fille qui a l’air d’avoir une petite vingtaine d’années… ça passe mal chez les Humains… j’en ai déjà fait les frais, et j’en ai marre.



Je sors de la forêt par cette belle matinée ensoleillée. J’y étais bien dans la forêt… j’y resterais bien… mais je dois aller à la ville, vraiment. Je ne sais pas pourquoi.



Les rayons du Soleil baignent la ville d’une douce lumière orangée et réchauffent l’atmosphère, lui conférant une dimension réconfortante. J’entre donc d’un pas assuré dans la cité. Il est encore tôt mais je croise beaucoup de monde dans les rues. Je rabaisse mon capuchon sur mon visage, et sens la peur monter en moi. Je regarde les enseignes : il y a vraiment de tout.



Je m’arrête à une échoppe et achète de quoi me sustenter un peu, puis je continue mon chemin. Où vais-je ? Gagner ma vie et montrer au monde que tous les Demi-Drows ne sont pas des êtres pervertis et maléfiques. Je ne sais pas si j’y arriverai, mais j’aurai au moins eu le mérite d’avoir essayé.



Je marche donc dans la ruelle, en regardant un peu de partout, ayant peur que quelqu’un me saute dessus et me hurle « Regardez, une demi-drow ! Pendons-la ! » . Bref, je suis attentive à tout sauf à où je mets les pieds. Et là, malheureusement, mon stratagème pour dissimuler ma nature échoue avec brio ; je bouscule un enfant, et finis par tomber à terre. Ma capuche découvre ma tête et mes imbéciles de cheveux en profitent pour se détacher. Réflexe tout droit sorti de mon cœur, je me retourne pour voir si ma lyre n’a subi aucun dommage. Effectivement elle est intacte. Mes yeux glissent alors sur l’enfant que… ah non, en fait ce n’est pas un enfant. C’est de la même taille, mais beaucoup plus âgé. Alors c’est ça un nain ?! Quelle horreur, il va m’attaquer avec sa hache ! Je remets ma capuche sur ma tête, mais c’est trop tard, le mal est fait : il me regarde d’un air horrifié. Oh non, qu’il ne se fasse pas d’idée sur moi ! Vite Colette, trouve quelque chose de gentil à dire !



- Excusez-moi, je suis désolée !



Euh… j’aurais peut-être pu trouver mieux que de simples excuses, mais là c’est tout ce qui me vient…
Revenir en haut Aller en bas
Gothral
Ancien
Ancien
Gothral

Nombre de messages : 113
Âge : 33
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand la Musique s'allie à la Forge Empty
MessageSujet: Re: Quand la Musique s'allie à la Forge   Quand la Musique s'allie à la Forge I_icon_minitimeVen 11 Déc 2009 - 1:23



Les rues d’Odélian étaient noires de monde en cette fin de matinée. Les gens se bousculaient de toute part pour atteindre leurs destinations et des patrouilles de soldats passaient régulièrement pour maintenir l’ordre. Il était possible de sentir que la population était anxieuse à cause des événements militaires récents qui avaient sévis dans le duché de Serramire. Au milieu de cette foule, Gothral se frayait un chemin, il venait de quitter le marché de l’une des places des faubourgs. Il avait acheté un peu plus de provisions que d’habitude, on ne sait jamais, enfin c’est ce qu’une rencontre toute fraîche lui avait appris. C’est alors qu’en plus des deux morceaux de viandes pour son alimentation, la besace du Nain compta quatre fruits supplémentaires choisis au hasard parmi les étalages d’Odélian.


L’agitation de la populace le rendait malade et il était pressé de quitter cette ville fortifiée. Il savait qu’il aurait moins de peine à sortir des murailles qu’il n’en avait eues pour y rentrer. Il s’engagea d’un pas rapide dans la rue principale qui mène à la porte occidentale. En prenant soin de longer les bâtisses, il comptait ainsi esquiver la plupart des riverains. C’est alors qu’il aperçut le haut de la grande porte de la ville plus loin. Sa petite taille parmi les Humains l’empêchait de distinguer le corps armé qui campait juste en dessous et il se mit donc sur la pointe des pieds pour essayer de voir quelque chose. Rien n’y fit, dans cette ville, il n’était pas vraiment dans son élément. Le Nain toujours sur la pointe des pieds s’était arrêté net comme s’il était le seul à marcher dans cette rue ne se fiant pas aux passants qui filaient dans tous les sens.


*BONG*


Quelqu’un venait de pousser subitement sur le bouclier dans son dos comme pour le faire tomber. Il eut juste le temps de mettre un pied devant lui pour ne pas chuter. Pensant que l’individu avait la ferme intention de le mettre à terre, le Nain s’attendait à être poussé d’avantage et encra tout le poids de son corps ajouté de celui de son armure sur le sol pour faire front. Le visage crispé et sa hache à la main, il se tourna lentement pour juger du danger potentiel. La cause de sa bousculade se retrouvait étalée à ses pieds : rien de grave. Une chevelure blanche trahissant des origines peu désirées en ces lieus. Une demi-Drow à terre à côté de lui ... Gothral avait déjà vécu ça au paravent, à croire qu’il les attirait ! Cette dernière ne lui fit pas pour autant une aussi bonne impression que sa première rencontre, ou peut être était-ce la culture naine qui a tendance à rejeter les artistes qui s’affirme.


La jeune femme en face semblait être aussi maladroite que lui et aussi attachée à sa lyre que le forgeron ne l’était à ses outils. Heureusement pour elle, les gens trop pressés ne prêtèrent que peu d’attention au spectacle. Seule une mine de dégoût se dessina sur la tête d’un artisan qui passa juste à côté et un petit cri d’effroi d’une servante retentit à la vue des cheveux blancs. Au moment où les têtes se retournèrent vers Colette, celle-ci avait juste eu le temps de remettre sa capuche et tout le monde pensa que le cri était uniquement dû à sa chute et non à la couleur de cheveux à présent dissimulée. Elle avait l’air apeurée à la vue du Nain et Gothral se demanda même ce qui pouvait l’effrayer ainsi.


A cet instant, la foule semblait effacée par rapport aux deux personnages qui se fixaient, le plus grand avec effroi, le plus petit avec interrogation. Avant que le Nain n’ouvrit la bouche, la demi-Drow, confuse, prit la parole pour s’excuser à la grande surprise de son interlocuteur. Gothral saisit le sens de cette mésaventure et relâcha les muscles de son visage. Il poussa un soupir et regarda derrière lui en direction de la porte de la ville comme si quelqu’un l’attendait dehors. C’était clair pour lui, bien qu’il n’avait aucun grief contre elle, il n’avait pas envie de s’éterniser plus longtemps sur place.


Il se retourna à nouveau vers l’artiste pour clôturer l’incident. Gothral eut envie de l’aider pour se relever mais soudain, il se retint. Il se souvenait que son bras avait failli être arraché pour une histoire de fruit suite à son premier contact avec une autre demi-Drow. Il fit donc un geste hésitant qui s’arrêta et de manière à meubler la conversation il fit mine d’être perdu et demanda son chemin pour que la jeune femme se sente plus à l’aise.


Euh ... Bonjour, ça va ? Peux-tu me dire si c’est bien par cette porte-là que je dois aller si je veux aller à Ydril ?


Gothral désigna la grosse porte du doigt. Il l’avait tutoyée comme il avait tendance à le faire quand il était plus à l’aise même si en soi il avait gardé un vocabulaire neutre. Pendant qu’il posait sa question, il voyait que son vis-à-vis n’était pas à l’aise et regardait avec insistance sa hache. Il décida alors de poser la lame à terre et de s’appuyer sur le manche pour montrer qu’il ne s’en servirait pas. Il attendit la réponse à sa question, impatient de continuer sa route.
[/font]


Dernière édition par Gothral le Mar 22 Déc 2009 - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Colette Irving
Sang-mêlé
Colette Irving

Nombre de messages : 16
Âge : 27
Date d'inscription : 03/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand la Musique s'allie à la Forge Empty
MessageSujet: Re: Quand la Musique s'allie à la Forge   Quand la Musique s'allie à la Forge I_icon_minitimeVen 11 Déc 2009 - 18:04

Le Nain se relève, et regarde vers le bout de la ruelle. Il déplie son bras vers moi, si ça se trouve je lui ai fait mal... quelle horreur ! Je devrais regarder où je mets les pieds quand même ! Enfin... j'ai tellement l'habitude de me casser la figure... mais ce n'est pas une raison ! Je me relève et époussète mes vêtements pour en ôter les crasses qui s'y étaient collées.

Le Nain observe les alentours, d'un air un peu perdu. Il me demande si c'est bien par cette porte qu'il faut sortir pour aller à Ydril. Où ça une porte? Je la cherche des yeux. Ah oui, le grand truc tout fortifé au bout de la rue... je n'avais même pas remarqué que j'allais vers la sortie. Bon, regardons les alentours... je reconnais quelques échoppes. En fait, j'ai dû faire demi-tour, parce que c'est par cette porte imposante que j'ai gagné la ville. Et comme je venais de la direction d'Ydril... Super !! Voilà une occasion de me rattraper !

- Euh oui, c'est bien par là.

Je regarde autour de moi et vois la foule de tous les côtés. Les gens passent près de nous et j'ai l'impression d'être un peu submergée... faut dire que je n'ai jamais vu autant de monde... Le pauvre Nain, il doit se sentir mal, noyé, au milieu de tous ces Humains !

- Il y a du monde, tu veux que je t'accompagne jusqu'à ce qu'on soit sortis de la ville?

Mince, je n'aurais peut-être pas dû lui proposer, il va penser que je me moque de lui, à cause du fait que c'est un Nain... Surtout que je ne sais pas grand chose sur les Nains, mis à part le fait qu'ils sont réputés pour être suceptibles... Mais il accepte et nous marchons en direction de la sortie. C'est étrange de marcher avec un Nain... avec quelqu'un tout court d'ailleurs. Ca fait longtemps que ça ne m'était pas arrivé...

Une fois sortis de la ville, je demande au Nain s'il saura s'y retrouver. Les arbres autour de nous me mettent en confiance, je me sens bien mieux qu'enfermée dans la ville avec tous ces humains.
Revenir en haut Aller en bas
Gothral
Ancien
Ancien
Gothral

Nombre de messages : 113
Âge : 33
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand la Musique s'allie à la Forge Empty
MessageSujet: Re: Quand la Musique s'allie à la Forge   Quand la Musique s'allie à la Forge I_icon_minitimeDim 13 Déc 2009 - 22:34


Gothral se sentait mal à Odélian et était plus qu’impatient de quitter cette ville. Heureusement, sa nouvelle comparse ne semblait pas vouloir s’éterniser non plus. En réalité, c’était plus un entrain pour se faire pardonner, elle qui avait l’air de craindre le regard des autres. Sa capuche relevée à la hâte pour cacher ses origines et une compagnie bien vite acceptée mettait en évidence son envie de partir aussi. Malgré cela, Gothral ne fit pas le rapprochement, étant surpris par tant de spontanéité, il se laissa emmené par la jeune femme jusqu’aux portes de la ville.


Ajouté à cela, indélicate et peu sûr d’elle, la demi-Drow l’avait considéré presque comme un enfant perdu. C’est le genre de remarque qui a le don de s’attaquer directement à la fierté des Nains. Tous les Nains ? Non. Gothral qui manque de confiance se rattache à un maximum de choses qu’il connait à commencer par sa barbe. Dans ce cas-ci, bien qu’il ne voulait pas se l’admettre, il était paumé parmi la foule et la motivation de la jeune femme lui apportait plutôt un réconfort. Le fait que la barde parle de tant de monde et de l’aider au milieu des gens était en parfaite compréhension de ses besoins. C’était très probablement une coïncidence et ça aurait pu lui valoir des ennuis en d’autres circonstances mais à ce moment elle avait touché en plein dans le mille.


Conformément à leurs attentes, le duo passa la porte d’Odélian sans encombre, ce qui n’était pas le cas des autres voyageurs y rentrant qui suivaient un examen minutieux. La forêt d’Aduram se présentait alors à eux. Le Nain n’avait pas l’habitude de voir des villes au milieu de la forêt et pourtant le duché de Serramire est parsemé de nombreuses clairières de toute taille qui abritent villes, villages et hameaux. Il laissa Colette sans réponse pendant que cette dernière s’approchait machinalement des arbres comme attirée. Sans qu’ils ne s’en rendent comptes, ils étaient déjà arrivés à l’orée du bois. Gothral déposa alors un instant son sac contre le tronc d’un arbre et fit mine de réfléchir. Il se demandait s’il préférait une ville noire de monde où une forêt hostile car pour lui tant que ça touche à la nature, ce n’est pas accueillant. Se confrontant à lui-même pour essayait d’accepter l’idée de franchir un nouvel espace de verdure qui l’attendait, il fit quelque pas. Soudain, il s’arrêta net sous le regard interrogateur de la demi-Drow et reprit son sac.


* Cette barde n’a pas l’air dangereuse et semble s’y connaitre en verdure, à mon avis, je ne perds rien à lui demander un petit coup de main. Mais est-ce qu’elle l’acceptera ? *


Il avait conclut que la demi-Drow était à l’aise avec ce genre de milieu mais quelque chose d’autre le tracassait. Sa dernière pensée n’était pas pour la barde ! C’était à elle qu’il faisait allusion, celle qui avait occupé son esprit pendant qu’il était en train de faire les marchés humains. Il regarda autour de lui comme pour essayer de trouver quelqu’un. Il s’adressa finalement à contre cœur à Colette.


Euh ... au fait, merci pour tout à l’heure, je suis Gothral Guldar, dit « l’Enclume Téméraire », fils de Mardok « le soufflet brillant », du sang de Grumkhol « le Marteau Eclair » du clan Cortyhn, disciple du runiste Hleidvar « Roc d’Acier » de la garnison de Thanor !


Le forgeron se redressait au fur et à mesure qu’il annonçait ses origines et finit la tête haute en essayant de gagner quelques centimètre sur son mètre quarante.


Dis moi, tu as l’air de t’y connaître en nature, pourrais-tu au moins m’aider jusqu’au duché voisin ?


Il attendit la réponse de son interlocutrice et à ce moment, il passa sa main dans son sac. Ses doigts parcoururent les formes inhabituelles des fruits : un, deux, trois, ... trois seulement ?! Ses yeux s’écarquillèrent, son sang ne fit qu’un tour, c’est comme s’il venait de commettre le pire des péchés de Miradelphia. Sa quête de perfection l’empêchait de se concentrer sur la question qu’il venait de poser, il savait qu’il avait acheté quatre fruits au marché et il ne pensait désormais plus qu’à ça ! Il tourna alors la tête et pensa distinguer une petite forme arrondie plus loin sur le sol. Etait-ce un fruit ? De là où il était, il ne pouvait pas l'affirmer à cause de l'ombre des feuillages qui donnait dessus. Le soleil n'avait pas encore atteint son apogée et la journée promettait déjà de nombreuses surprises.
Revenir en haut Aller en bas
Inay
Sang-mêlé
Inay

Nombre de messages : 60
Âge : 108
Date d'inscription : 16/12/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand la Musique s'allie à la Forge Empty
MessageSujet: Re: Quand la Musique s'allie à la Forge   Quand la Musique s'allie à la Forge I_icon_minitimeLun 14 Déc 2009 - 22:57

Cela faisait maintenant quelques jours qu'elle suivait le nain, plus ou moins sans son consentement depuis qu'ils s'étaient rencontrés ce jour de pluie. Étonnamment le comportement des deux individus pouvait se retrouver similaire par moment, surtout face à l'inconnu. Et pourtant, elle ne l'avait jamais laissé la touche, ou que ce soit, même par geste affectif, gardant consciencieusement ses distances de jour comme de nuit. Ce qui évidemment ne l'empêchait pas de chaparder un peu de nourriture dans les affaires de Gothral, ou ailleurs. Mais cela restait exceptionnel, juste les jours ou la nature n'était pas assez généreuse pour lui suffire.
Il n'y avait rien eut à déplorer depuis leur première rencontre. les choses avaient été d'un classique épouvantable du jeu du chat et de la souris, Inay apparaissant toujours au moment ou le nain s'y attendait le moins, tout en se faisant discrête. Heureusement pour lui qu'il n'était pas cardiaque, sinon il y aurait laissé sa peau à plusieurs reprises.

Elle avait finit par l'abandonner alors que celui-ci avait quitté les bois pour pénétrer dans la grande ville fortifiée... Non elle n'irait pas jusqu'à le suivre là bas dedans... Trop de dangers inconnus pour qu'elle s'y aventure de son propre chef et avait erré aux alentours l'histoire d'une heure ou deux, un peu comme pour l'attendre.

Attente qui ne fut évidemment pas vaine. Celui-ci finissant par sortir, mais accompagné... Déjà qu'elle ne se montrait pas souvent, là elle ne risquait pas vraiment de le faire, même si les deux individus s'étaient déjà engagé sur un des nombreux petits chemins forestiers qui quittaient la route principale afin d'en rejoindre une autre...
Mais bien évidemment elle était prévisible... Peut-être même trop... Comme le dit l'expression populaire : ventre affamé n'a pas d'oreille, ou plutôt pour son cas, pas de cerveau... Le fruit tombé fut l'appât idéal pour la faire sortir de sa cachette une fois que le nain et la jeune femme qui l'accompagnait furent assez loin.

Elle sortit de sa cachette... Pile au mauvais moment... A peine s'était-elle emparé du pauvre fruit abandonné, qui était maintenant destiné à finir dans son estomac que le nain se retournait pour le chercher. Son regard croisa le sien, puis comme à son habitude, ses oreilles semblèrent s'abaisser en même temps qu'un petit sifflement aiguë, avant qu'elle ne se décide à disparaitre en un bond dans les buissons d'où elle venait.
Revenir en haut Aller en bas
Colette Irving
Sang-mêlé
Colette Irving

Nombre de messages : 16
Âge : 27
Date d'inscription : 03/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand la Musique s'allie à la Forge Empty
MessageSujet: Re: Quand la Musique s'allie à la Forge   Quand la Musique s'allie à la Forge I_icon_minitimeMar 15 Déc 2009 - 0:20

Nous sommes à l'orée de la forêt, et les rayons du soleil percent à travers les frondaisons. Je me sens vraiment bien, j'inspire à fond pour me remplir les poumons. Et là, en attendant la réponse du Nain, je m'aperçois qu'il a posé son sac contre un arbre et réfléchit. A quoi peut-il bien penser? Ma question n'est pourtant pas si compliquée... quoique si on prend en compte le fait que je suis une Demi-Drow, c'est compréhensible. Il fait quelques pas, se retourne vers moi, prend son sac. Les Nains sont bizarres...

Il me fixa, me remercia et me dit s'appeler Gothral, fils de... mais il me fait tout son arbre généalogique? Moi je sais juste le nom de mes parents et c'est tout... lui il a même les surnoms trop classes comme "Enclume Téméraire". En tout cas, il a l'air vraiment fier de tous ces noms qui me semblent peu musicaux. Finalement il répond à ma question en me demandant si je peux l'accompagner jusqu'au duché voisin. C'est pas que c'est exactement d'où je viens... mais quand même... un peu. Enfin, ce n'est pas le pire des lieux, et faire le trajet avec quelqu'un pourrait changer mes habitudes et égayer le voyage.

- Euh... ce n'est pas trop ma route mais oui, si tu veux. Au fait, je m'appelle Colette!

Je lui souris, mais je ne sais pas s'il le voit, j'ai ma capuche sur la tête. Visiblement, il ne part pas en courant en sachant que je suis Demi-Drow, il me demande même de l'accompagner. Ma capuche ne me sert plus à rien, surtout que nous allons certainement passer par la forêt, s'il veut que je le guide. Je la retire donc et relâche mes longs cheveux.

Mon attention se reporte sur Gothral, qui semble chercher quelque chose. Il regarde vers un buisson. J'entends un petit sifflement qui me fait la même sensation désagréable qu'un ultrason. J'observe le buisson et distingue une petite ombre qui semble nous épier, comme un petit animal sauvage. Les feuilles bougent un peu, comme si ce qui est caché derrière tremblait comme une feuille -c'est le cas de le dire!- et ça m'intrigue vraiment. J'aimerais bien savoir ce que c'est... ou qui c'est...

Je réalise soudain que c'est peut-être dangereux et je mets ma main sur ma dague, sans quitter le buisson des yeux. Ne jamais baisser sa garde, c'est primordial. Si tu baisses la garde, tu ne survivras jamais. Là, je pourrais me servir de ma lyre, mais avec ma chute, elle a sûrement été désaccordée, et puis de toute façon, ce n'est peut-être pas dangereux, la défense est une bonne alternative. Pour le moment du moins...

Je tends l'oreille et je ne ressens pas de méfiance du côté de Gothral. Serait-il au courant de ce qui se tapit dans les buissons?

- Gothral, qu'est-ce que c'est? dis-je avec anxiété et toujours sans quitter l'arbrisseau des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Gothral
Ancien
Ancien
Gothral

Nombre de messages : 113
Âge : 33
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand la Musique s'allie à la Forge Empty
MessageSujet: Re: Quand la Musique s'allie à la Forge   Quand la Musique s'allie à la Forge I_icon_minitimeMar 15 Déc 2009 - 1:57


Gothral détourna son attention quelques instants du fruit parce qu’il était content qu’elle accepte de l’accompagner jusque là ne sachant pas très bien s’orienter. Il cherchait également de la compagnie pour ses voyages parce qu’il manquait d’expérience, à la fois pour trouver son chemin et à la fois pour se défendre au cas où ça devenait vraiment dangereux. Il était d’autant plus content qu’il avait l’impression d’avoir fait effet avec sa présentation. Enfin quelqu’un qui écoute avec respect ses origines, se disait-il. Après cette trop longue présentation, le « Colette » qui suivit résonna dans le lieu. Non pas qu’il tombait à plat dans la conversation mais c’était une réponse simple et qui se suffisait à elle-même. Gothral avait presque envie de demander quelle était la suite mais il se retint, se rappelant que deux races différentes impliquaient des coutumes différentes. Ce n’était pas le moment de créer des tensions alors qu’il était ravi que la rencontre se passe bien.


* Finalement, heureusement qu’elle m’a emmené avec elle, parce que dans mon empressement, j’ai failli partir sans soutien pour Ydril ... enfin le duché de Sainte Berthilde pour commencer, si ce forgeron d'Odelian m’a bien renseigné. Mais soit, j’aviserai une fois qu’on sera arrivé jusqu’au duché voisin. *


Sa nouvelle compagne de route dévoila à nouveau sa chevelure sourire aux lèvres mais cette fois-ci de manière définitive. Gothral était habitué aux demi-Drows, enfin c’est ce qu’il pensait mais quoiqu’il en soit, il était ouvert aux autres cultures, allant même jusqu’à « sympathiser » avec un Drow quelques jours plus tôt. Il n’était pas le moins du monde gêné par la présence d’une demi-Drow de plus à ses côtés. A propos de l’autre justement :

* Mais où est-elle ? Où est-ce qu’elle a encore été fourrer son nez ! *

Le Nain tourna sa tête vers ce qu’il pensait être le fruit et croisa alors un regard rouge, celui de la chipie accroupie devant sa nouvelle trouvaille. Evidemment, cela ne fit plus aucun doute, s’était bien le fruit qu’il lui manquait ! Pas la peine de chercher ce qui c’était passé, elle avait simplement attendu le moment qu’un événement l’interpelle avant de se montrer. Le temps de baisser ses oreilles qu’elle était déjà repartie. Le son aigu qui accompagnât la fuite n’incommoda pas le forgeron qui avait l’habitude d’entendre des sons forts comme celui du marteau qui frappe sur le métal.


La main horizontale, Gothral fit un signe de haut en bas quasiment au même instant que Colette voulut se saisir de sa dague lui indiquant clairement que ce n’était pas la peine de s’affoler pour ça. Il annonça d’une voix basse :


Ce n’est rien, elle est avec moi et ne présente aucun danger !


Aucun danger ... tout est relatif et ça dépend surtout des circonstances. Jusqu'à présent, seul le fait de combler les besoins vitaux de la plus jeune demi-Drow constituait à maintenir un lien entre les deux créatures. Le Nain s’approcha d’un pas nonchalant des buissons en lui parlant comme il avait l’habitude de faire depuis peu.


Allons, je t’ai déjà dit que ça ne se fait pas d’apparaître et de disparaître comme ça ! Et puis, je pensais qu’on avait mangé ce matin non ? Veux-tu me le rendre, tu pourras l’avoir tout à l’heure.


Gothral lui parlait régulièrement même si elle semblait ne pas comprendre ou peut être ne voulait pas comprendre. Cependant, les intonations trompaient rarement. Et là il s’agissait plutôt d’un mélange entre un ton agacé et un ton interrogateur. Il avait essayé de l’éduquer un peu, lui apprendre quelques trucs mais en vain, s’il avait encore des cheveux, il se les serait déjà vite arraché avec toutes les bêtises qu’elle faisait. Au final, il s’y était attachée et voulait bien faire même s’il ne s’y prenait pas toujours de la bonne manière. En confiance, il remua un buisson pensant qu’elle était dedans.


Euh ... Colette, c’est bien ça ? Ne t’en fais pas, c’est juste une amie ... une amie un peu spéciale mais une amie quand même.


Gothral plongea la main dans un deuxième buisson, il fallait la faire sortir de là et qu’elle cesse d’avoir peur des gens, sinon comment pourrait-elle vivre une vie meilleure ? Le Nain avait oublié dans son raisonnement qu’il n’était pas à sa place et que ce n’était pas à lui de décider ce qu’était une vie meilleure pour Inay. Peut être qu’elle se sentait très bien dans sa peau pour l’instant et qu’elle n’avait pas besoin de changer.
Revenir en haut Aller en bas
Inay
Sang-mêlé
Inay

Nombre de messages : 60
Âge : 108
Date d'inscription : 16/12/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand la Musique s'allie à la Forge Empty
MessageSujet: Re: Quand la Musique s'allie à la Forge   Quand la Musique s'allie à la Forge I_icon_minitimeJeu 17 Déc 2009 - 10:35

D'autres sons s'étaient joints à la petite fête... Une autre personne accompagnait le nain qu'elle suivait. L'intonnation traduisant de l'inquiétude face à un danger qu'elle pouvait représenter, même si Inay pouvait être la chose la plus innofensive au monde, en tout cas pas plus dangereuse qu'un hérisson apeuré. Elle s'était réfugiée dans son buisson, et n'y avait plus bougé, généralement quand on à peur de quelque chose, on ne s'en approche pas, du moins dans la logique qu'avait Inay.

Tournant d'abord sa trouvaille dans tout les sens pour en vérifier l'état global avant d'y mordre dedans à pleine dent pour commencer à l'engloutir. Elle savait le nain innofensif, donc elle prendrait beaucoup plus son temps que lors de leur première rencontre ou elle avait littéralement gobé les fruits. Ce n'est que lorsqu'il s'approcha que les choses allaient commencer à bouger. Non visiblement il n'avait pas aimé qu'elle s'empare du fruit, mais maintenant qu'elle l'avait, c'était bien trop tard pour qu'il le récupère, la chapardeuse ayant encore frappé, le fruit était devenu sa propriété exclusive jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien. Les notions d'heures fixes de repas qu'avait essayé de lui inculquer Gothral restaient toujours aussi obscures, en fait elle ne les avait même pas comprises et s'en fouttait royalement plus qu'autre chose : Ventre affamé n'a pas d'oreilles.

Le nain secoua un peu le buisson voisin, comme s'il la cherchait, puis, après de nouveaux sons, ce fut le tour du sien. La grosse main du nain commençait à s'approcher dangereusement de la tête de la petite qui se tassait au fur et à mesure que celle-ci s'approchait d'elle, la forcant à littéralement se mettre à plat ventre et même à reculer dans les branchages qui n'étaient pas des plus accueillants aux griffures qu'elle se faisait avec à chaque mouvement de recul. Il n'y avait pas beaucoup de solutions qui s'offraient à elle à cause de la distance les séparant. Si elle tentait de fuir elle se ferait bien vite attraper à cause de la difficulté de s'extirper du buisson. L'autre était de repousser la main, d'une manière ou d'une autre... Non il ne la ferait pas sortir maintenant, en tout cas pas tant qu'elle ne l'avait pas décidé, déjà qu'il pouvait s'approcher autant sans qu'elle ne se soit déjà enfuie. Ce fut sa première réaction que l'on pouvait qualifier de "violente" : Sa main venant repousser celle de Gothral avec l'équivalent d'une mini claque. Et encore, il pouvait s'estimer heureux que sa bouche était occupée avec un morceau de la pomme, sinon la main de celui-ci aurait rencontrer les dents de la demi-drow.
Revenir en haut Aller en bas
Colette Irving
Sang-mêlé
Colette Irving

Nombre de messages : 16
Âge : 27
Date d'inscription : 03/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand la Musique s'allie à la Forge Empty
MessageSujet: Re: Quand la Musique s'allie à la Forge   Quand la Musique s'allie à la Forge I_icon_minitimeJeu 17 Déc 2009 - 15:54

Gothral me fait un signe de la main qu'il n'y a pas de danger et me le dit même à haute voix. Il va vers le buisson et lui parle. Je suis curieuse de savoir quelle créature s'y tapit. Je ne serais pas surprise de voir un écureuil, vu comme l'ombre est craintive.

Le Nain me dit de ne pas m'inquiéter et que ce n'est qu'une amie. Mouais... une amie qui se cache comme ça, soit elle a quelque chose à se reprocher, soit elle est sauvage.

Il cherche dans un autre fourré et enfonce son bras à l'intérieur. Je ne sais pas si c'est une très bonne idée ce qu'il fait, là... si son amie se cache comme ça, c'est qu'elle ne veut pas sortir... alors autant ne pas la forcer... enfin, c'est ce que je pense...

- Euh... Gothral... tu ne crois pas qu'il faudrait la laisser tranquille?

Franchement ,je pense vraiment qu'elle viendrait si elle en avait envie... et puis le fait que j'aie dévoilé ma nature l'a peut-être effrayée... c'est sûr que dans "demi-drow" il y a "drow" ...

Soudain, j'entendis un petit claquement et Gothral sursauta.
Revenir en haut Aller en bas
Gothral
Ancien
Ancien
Gothral

Nombre de messages : 113
Âge : 33
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand la Musique s'allie à la Forge Empty
MessageSujet: Re: Quand la Musique s'allie à la Forge   Quand la Musique s'allie à la Forge I_icon_minitimeSam 19 Déc 2009 - 22:42


Euh... Gothral... tu ne crois pas qu'il faudrait la laisser tranquille ?


* Non mais de quoi je me mêle là, je sais très bien ce que je fais *

Aïe !


Gothral venait de se prendre une claque sur la main. Son cri était plus de surprise que de mal mais il ne s’attendait pas à ce qu’Inay réagissent comme ça. En fait, il était à chaque fois étonné des réactions de la demi-Drow et il n’était probablement pas au bout de ses découvertes. A ce stade, il comprit qu’elle ne voulait pas être dérangée et qu’il risquait d’aggraver la situation s’il insistait. Vexé de s’être fait tapé ainsi, il se recula et lança un peu agacé à Colette :


Ouais c’est ça, on dirait que madame ne veut pas être dérangée !


Il n’en voulait pas à la barde mais il avait été un peu irrité par l’attitude d’Inay. Il était un peu moins compréhensif à son égard par rapport à leur rencontre dans la forêt d’Aduram et c’était signe qu’il tenait de plus en plus à elle car il voulait son bien au sens de la culture naine alors qu’elle n’en faisait qu’à sa tête. N’étant pas à l’aise en société, c’était la seule réaction que le Nain avait trouvé sur le moment pour essayer de gérer le conflit. Il s’éloigna en s’enfonçant dans la forêt sous le regard ébahi de Colette qui pensait que son apparence était la cause de la frayeur d’Inay. Mais toutes les apparences lui font peur ! Du moins c’est ce qu’avait imaginé Gothral au vu des événements.


* De toute façon, elle finira bien par suivre si elle veut encore à manger ! *
Viens l’amie, laisse donc cette chipie à sa place, je ne voudrais pas abuser de ton temps.


Il est certain que le forgeron aurait été le premier à s’inquiéter si la sauvageonne n’avait pas suivi et aurait cherché à ce qu’elle se sente bien. Pour chasser ses mauvaises pensées, il repensa au moment qu’il avait passé avec elle autour du feu dans la forêt à essayer de siffler avec elle. Elle aimait la mélodie du feu qui l’avait apaisée de sa douce chaleur. Ce moment magique n'était plus à l'ordre du jour et le Nain soupira pendant qu'il avançait d'un pas décidé.
Revenir en haut Aller en bas
Inay
Sang-mêlé
Inay

Nombre de messages : 60
Âge : 108
Date d'inscription : 16/12/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand la Musique s'allie à la Forge Empty
MessageSujet: Re: Quand la Musique s'allie à la Forge   Quand la Musique s'allie à la Forge I_icon_minitimeMar 22 Déc 2009 - 23:02

Inay n'était pas vraiment du genre à comprendre le pourquoi du comment le nain avait tenter de l'attraper, sauf peut-être la raison la plus simple au monde qui était de récupérer le fruit qu'elle avait ramassé et qui était maintenant en train d'être digéré après qu'elle l'ait terminé à toute vitesse, et ce, sans qu'un seul morceau ne passe de travers, l'inscrire au concours du dévoreur de fruit le plus rapide du continent et c'était la victoire assurée, du moins si quelqu'un l'avait vu faire...
Le ton passablement vexé qu'employa le nain ne passa par contre pas inaperçu, même si elle ne connaissait pas vraiment la signification de celui-ci... Les seules intonations qu'elle pouvait comprendre étaient celles qu'elle avait déjà expérimenté physiquement : La colère par des coups, la peur par la fuite ou des coups aussi, la pitié ou l'attachement par de la nourriture ou de la protection. Et pour le moment elle ne l'avait pas expérimenté assez de fois pour le comprendre... En fait elle ne s'était jamais assez approchée aussi longtemps de quelqu'un pour que celui-ci le lui apprenne.

Elle écouta le nain et la femme qui l'accompagnait s'éloigner. Elle finit par les regarder faire une fois sûre qu'ils ne pouvaient plus la remarquer à cause de la distance... Les cheveux blanc de sa "congénère" finirent par attiser sa petite curiosité... Cette fois c'était vraiment une créature qui lui ressemblait, plus que l'autre à la peau sombre en tout cas... Oui, la notion de métissage des peuples lui était inconnue, c'était un peu comme imaginer accoupler un mouton avec une chèvre, ou encore un cerfs avec un cheval, autant dire que lui faire rentrer ca dans la tête et réussir à lui retirer cette image serait quasiment impossible et relèverait du véritable défi, un peu comme celui de l'éduquer...

Une fois que la distance entre eux et elle fut assez grande elle sortit de son refuge agressif, bien entendu elle était maintenant recouverte de petites écorchures auxquelles elle ne prêta pas du tout attention. Puis se mit à les suivre, avec assez de discrétion pour qu'une personne normalement constituée, et un peu "innocente" telle que le Gothral, ne puisse pas la remarquer. A comparer cette filature ca serait à celle d'un écureuil qui est en train de suivre un voyageur qui a panier de noisette dans les mains.
Pourtant il n'était pas bien difficile de la repérer : Des mouvements rapides d'un buisson à un autre, parfois même à partir d'un arbre qui étaient trahis par les craquements des branches oui le bruissement des feuilles... L'attraper au vol serait le seul moyen de la forcer à se montrer pour de bon, un peu comme le jour de sa rencontre résonnante avec le nain...
Revenir en haut Aller en bas
Colette Irving
Sang-mêlé
Colette Irving

Nombre de messages : 16
Âge : 27
Date d'inscription : 03/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand la Musique s'allie à la Forge Empty
MessageSujet: Re: Quand la Musique s'allie à la Forge   Quand la Musique s'allie à la Forge I_icon_minitimeMar 22 Déc 2009 - 23:49

Gothral pousse un petit cri de douleur; je pencherai plutôt pour de la surprise, mais on l'exprime souvent bizarrement... Lui c'était un petit "aïe", d'autres diront "zut" et d'autres "saperlipopette". Lui, c'est un simple "aïe", comme je l'aurais certainement fait. Il me parle de son amie comme étant "une chipie", j'en déduis donc qu'il s'agit d'une enfant. Pas étonnant qu'elle soit si timide, sa conduite est entièrement excusée dasn ce cas.

Quoi qu'il en soit, le Nain m'invite à poursuivre notre route, et je ne le contrarie pas. Je ne sais si je fais le bon choix, mais j'avance, espérant que l'enfant nous suive, car j'aurais des remords s'il lui arrivait malheur suite à notre "abandon"... une mauvaise rencontre est si vite arrivée, surtout dans une région aussi proche des terres Drows.

Mes inquiétudes s'envolent vite lorsque j'entends les feuilles bouger et des pas légers nous suivre avec une discrétion peu réaliste. La tentation de me retourner est grande, j'aimerais vraiment savoir à quoi ressemble la "Chipie", mais je résiste. Pour m'y aider, j'essaye de parler avec Gothral.

- Tu vas donc à Ydril... drôle d'endroit pour un nain... enfin, tu as sûrement une bonne raison de venir jusqu'ici dans les terres humaines...

Mais de quoi je me mêle?! Colette, ma grande, tu es trop curieuse... vite, quelque chose qui lui montre que je ce n'est pas pour l'espionner!

- ...enfin, je veux juste montrer ma surprise, je n'ai jamais vu de Nain avant aujourd'hui, donc j'en avais bêtement déduit que les Nains ne venaient pas dans ces régions, mais c'est stupide, pourquoi ne viendriiez-vous pas aussi à Ydril? ... excuse-moi, je parle trop...

Oui, je dois me taire. Faire des vacances. Du silence.
La petite Chipie nous suit toujours, je lutte pour ne pas me retourner. Je finis par craquer, en tournant légèrement la tête pour prendre mon baluchon. Un buisson tremble doucement, signe d'un passage éclair déjà terminé de l'amie de Gothral. Je sors de mon sac une gourde, que je passe sur mon autre épaule,histoire de regardez de l'autre côté. mais le temps de faire cela, le buisson sur lequel mes yeux se posent n'est plus agité que par le vent. Rapide cette petite...
Revenir en haut Aller en bas
Gothral
Ancien
Ancien
Gothral

Nombre de messages : 113
Âge : 33
Date d'inscription : 14/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand la Musique s'allie à la Forge Empty
MessageSujet: Re: Quand la Musique s'allie à la Forge   Quand la Musique s'allie à la Forge I_icon_minitimeMer 23 Déc 2009 - 16:26


En effet, la barde parlait trop au goût du Nain. Gothral qui aimait se retrouver seul face à ses pensées ne pouvait à présent plus se plonger dans son monde de rêveries. Paradoxalement, n’étant pas très expérimenté dans les voyages, il cherchait également de la compagnie au cours de son parcours pour ne pas se sentir seul en territoires inconnus. Il se résolu donc à laisser Colette lui faire la conversation. Après tout, si elle lui servait de guide, il fallait bien qu’il entretienne de bonnes relations pour le voyage. Il satisfait donc la curiosité de la jeune femme.


Si tu veux savoir, pourquoi pas ?! Ce n’est pas comme si je cachais un terrible secret. Si je vais à Ydril, c’est parce que j’ai appris que c’était une région très pieuse. J’aimerais en savoir plus sur les cultes des Humains. En fait, en tant que forgeron runiste, j’ai besoin de m’ouvrir à de nombreuses divinités si je veux améliorer la qualité de mes armes. Comment expliquer ...


Gothral semblait avoir du mal à faire découvrir son univers à Colette. Cependant, la barde venait de lui offrir la possibilité de parler de lui et de sa passion. Ce qui a pour effet que le Nain eut déjà oublié les indélicatesses de conversation depuis leur départ d’Odélian. Dans son discours, le forgeron voyait que Colette regardait régulièrement derrière elle, signe qu’Inay les suivait. Pendant leur marche, Gothral prit alors sa hache avec les deux mains et se concentra sur l’énergie magique qui se répartissait dans son corps grâce aux runes gravées sur l’arme. Soudain, la rune de Girdon, demi-dieu nain de la bière et de la motivation s’éclaira et le forgeron s’imagina avoir plus d’inspiration. Il accéléra l’allure et dit.


Regarde ! Là, je ... je me sens capable de faire n’importe quoi ! C’est grâce à la rune.


Gothral semblait en effet paré à toute épreuve à ce moment là. La manifestation du phénomène magique s’estompa quand il calma son zèle. Il n’était pas question pour lui d’abuser des énergies magiques mais juste de faire une petite démonstration. Il ne toucha d’ailleurs pas à la deuxième rune de son arme car elle lui servait plutôt en combat. Ne sachant pas si Colette avait compris, il tenta de continuer ses explications.


Je sais qu’il est possible de soigner avec la magie d’Arca ou de permettre des mouvements plus fluides avec la rune de Néra mais je n’ai pas suffisamment d’affinité avec ces déesses que pour envouter des objets runiques de manière efficace. Voilà, tu sais à peu près tout ...


Ses explications le firent perdre de vue le temps qui s’écoulait. Le soleil se dirigeait vers son zénith et soudain, le trio arriva à un croisement. Gothral mit sa main dans sa barbe comme s’il était face à un terrible dilemme, lui pour qui tous les chemins se ressemblaient qui ne faisait pas la différence entre deux lieux similaires dans la forêt. Il lança alors naïvement :


On n’est pas déjà passé par ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Colette Irving
Sang-mêlé
Colette Irving

Nombre de messages : 16
Âge : 27
Date d'inscription : 03/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand la Musique s'allie à la Forge Empty
MessageSujet: Re: Quand la Musique s'allie à la Forge   Quand la Musique s'allie à la Forge I_icon_minitimeJeu 7 Jan 2010 - 9:36

[HJ : désolée pour le temps de réponse, j'ai eu des problèmes d'internet]


Gothral m'explique, à mon grand étonnement , la raison de son voyage. Il est très sympathique ce Nain, il essaye de m'expliquer la magie runique. C'est un peu difficile à appréhender au début, mais je comprends au fur et à mesure. Il est vraiment passionné par ce qu'il fait.

Je jette de petits coups d'oeil discrets en arrière assez fréquemment, pour m'assurer que l'amie de Gothral nous suit toujours. A un moment, il saisit sa hache, pour me montrer un peu l'effet de sa magie. Une rune s'illumine, et le Nain dégage une énergie, c'est assez impressionnant. Je n'avais jamais vu cela auparavant, je n'avais pas vu beaucoup de personnes utilise la magie, encore moins le pouvoir des runes.

Gothral m'explique ensuite le pouvoir spécifique de certaines runes, ça a l'air vraiment très inéressant, je crois que je le laisserais parler de ça pendant des heures.

Le soleil est maintenant haut dans le ciel et filtre à travers les frondaisons, nous laissant une température agréable pour marcher. Nous arrivons à un embranchement. Je réfléchis au chemin à prendre lorsque Gothral me demande si nous ne sommes pas passés par là. J'observe alors avec attention les arbres, la luminosité, essayant de voir à quoi cet endroit ressemblerait si on y était passés plus tôt.

- Euh non, il ne me semble pas... dis-je en cherchant des traces de pas au sol. Par contre, je n'arrive pas à savoir lequel des deux chemins nous devons prendre.

Je cherche de la mousse sur les arbres, mais rien, pas la moindre trace de cette mousse. Je dépose alors baluchon et instrument au pied d'un arbre et entame son ascension. J'espère trouver quelque chose au-dessus des feuillages.

La première chose que je vois est une grande lumière blanche éblouissante. Puis, une fois habituée à l'éclairage, je parcours le paysage des yeux. Je repère la cité d'Odélian, plus proche de nous que ce que je pensais. Sans être déjà passés par là, nous avions cependant un peu rebroussé chemin. C'avait dû être à la précédente intersection que j'avais pris la mauvaise direction. J'arrive donc à retrouver le chemin qui nous remettra sur la bonne route.

En rdescendant, je vois une petite forme humaine dans l'arbre d'à côté. Pour ne pas aller la voir de plus près, je saute de ma branche et atterris à côté de mes affaires.

- On a pris le mauvais chemin tout à l'heure, mais c'est bon, on n'est pas perdu.

Je dis cela en souriant et nous reprenons la route. Le silence s'est installé. Je dois faire attention à la route, mais en même temps, j'aimais bien quand il m'expliquait sa magie. Je ne sais pas si tous les Nains sont comme Gothral, mais en attendant lui est très sympathique.

Nous avançons dans la forêt, dès que j'ai un doute, je jette un coup d'oeil en haut d'un arbre. Au bout d'un moment nous atteignons une clairière. L'après-midi est entamée, et mon estomac me fait signe qu'il a besoin de quelque chose. Je propose alors à Gothral de faire une pause pour manger un petit morceau.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Quand la Musique s'allie à la Forge Empty
MessageSujet: Re: Quand la Musique s'allie à la Forge   Quand la Musique s'allie à la Forge I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la Musique s'allie à la Forge
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shamisen et guitare électrique: quand la musique est bonne ♪ [ pv Daisuke Shimaru ]
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]
» Forge World
» Musique médiévale
» Musique tirée de NFS Undercover

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Marquisat d'Odélian :: Marquisat d'Odélian-
Sauter vers: