AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chercher sans savoir, suivre le fil de sa destinée. { Galyn }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diane
Hybride
avatar

Nombre de messages : 90
Âge : 23
Date d'inscription : 12/10/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Chercher sans savoir, suivre le fil de sa destinée. { Galyn }   Jeu 4 Fév 2010 - 20:14

    Thaar d'Ithri'Vaan.


    C'est un rêve bien étrange qui m'a mené là, je ne sais comment je suis rentré dans le rêve de cet homme ni pourquoi mais je l'ai suivi alors qu'il marchait rapidement vers ce lieu que je ne connaissais pas avant. Il y avait peu de détails concernant la cité même, si bien que lorsque j'ai pénétré dans l'enceinte de la cité après plusieurs jours de voyages, je ne me reconnu pas le moins du monde. Seule la même lumière que dans ce rêve m'enveloppait : celle qui mène au port. Cette odeur nauséabonde de poisson m'agressant les narines... Le rêve était devenu plus détaillé à partir de ce moment-là, l'habitué des lieux qui m'avait mené ici semblait connaître l'emplacement de chaque échoppe, la place de chaque bateau, les planches branlantes et celles sûres. C'était un véritable réconfort de sentir au fond de moi le Rêve. Si l'on m'avait mené là, ce n'était pas pour rien, n'est-ce pas ? Je prenais des risques inconsidérés. Si au Puy il ne m'est jamais arrivé de véritables mésaventures, c'est simplement parce que j'étais sous la protection de ma famille (puissante et riche). Mais ici, dans cette ville portuaire de Thaar où règnent les drows, je ne puis conter sur nul appuis et je me sais vulnérable. La cape noire qui m'enveloppe des pieds à la tête ne me cache qu'en partie. Un oeil averti saurait remarquer ma démarche et mes formes féminines derrière cette inutile précaution. Je tiens mon arc à la main, prête à m'en servir si besoin il y a. J'ai laissé Aigwa aux portes de la cité, je la connais et lui offre mon entière confiance. Personne ne saurait mettre la main dessus hormis moi. Mes affaires ne craignent rien, il ne craint rien.
    Je n'ai aucune idée de ce que je cherche, et aucune certitude concernant ce que je trouverai, mon voyage continue et continuera encore tant que le pouvoir du Rêve m'habitera. Mais pourquoi, pourquoi m'avoir montré avec tant de détails ce port si ce n'est pas pour que j'y trouve des réponses à ma quête ? C'est incohérent. Le soleil se lèvera dans quelques minutes et je perdrais toute l'obscurité qui me permettait de mon fondre dans le paysage. Devenir invisible deviendra alors difficile, ma cape n'attirera que trop l'attention, mais si je ne la met pas... Je m'offre presque un allé simple vers le trépas.

    Serait-ce ma destinée ?
Revenir en haut Aller en bas
Galyn Talassi
Elfe
avatar

Nombre de messages : 92
Âge : 25
Date d'inscription : 20/07/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Chercher sans savoir, suivre le fil de sa destinée. { Galyn }   Lun 8 Fév 2010 - 3:29

Le printemps battais déjà son plein, lorsque le jeune homme avait décidé de voyager un peu. En réalité, il voulait se rendre en terre elfique, mais il avait légèrement dévié de sa route afin de se rendre en contrée éloigné. Il ne savait pas exactement ce qui l’avait poussé à faire une telle déviation, mais les paysages que cela lui permettais d’observer, lui fit le plus grand bien. L’elfe n’était pas du genre à s’émerveiller devant de telle chose, donc son visage restais toujours impassible, même si pour un humain se paysage aurait pu paraître comme l’un des plus beau parmi tous. Il se trouvait pour le moment, dans une forêt danse et bien remplie du nom d’Aduram. Il avait préféré longer la côte en cas de besoin afin de s’orienter légèrement grâce au piste. Il était habile en forêt, mais n’était pas totalement stupide au point de s’aventurer dans le cœur même de celle-ci.

Après plusieurs de jours à marcher ainsi en bordure de la côte, le garde du corps entendit quelques bruits provenant d’un lieu près de l’endroit où il se trouvait. Il enfila sa cape sur ses épaules en prenant soins de dissimuler ses oreilles pointues et s’aventura avec prudence vers l’endroit d’où les bruits provenaient. Cela lui prit plusieurs minutes avant t’atteindre l’endroit, puisque ses oreilles pointues lui permettaient d’entendre plus distinctement les son produit dans les environs. Arrivant à proximité du petit village, l’elfe se tapi dans l’ombre afin d’observer les allés et venus des habitants. Ceux-ci semblait humains, mais il y avait parfois des sombres qui entraient et sortaient, ce qui laissait Galyn dans le doute. Il continua son étude des lieux pendants plusieurs heures durant, mais dû s’arrêter lorsque son estomac cria famine. Il retourna donc à l’endroit où il avait délaissé ses effets et se prépara un repas consistant afin de pouvoir passer la nuit. Ce petit manège dura près d’une semaine, puis lorsqu’il constata avec dégoût que les humains qui résidaient dans ce village n’étaient pas des paysans, mais bien des esclaves, il décida d’y pénétrer pour mener à bien son exploration.

Fou aurait été celui ou celle qui saurait aventurer pendant la pleine clarté du jour, surtout quelqu’un de sa race. Décidant donc de s’y aventurer pendant la nuit, le jeune homme se fraya un chemin parmi les ombres jusqu'à se retrouver au cœur de la cité drow. Ses oreilles étaient toujours dissimuler et il ne cherchait en rien à attirer l’attention, préférant les coins sombres et peu fréquentés. L’odeur de poisson lui avait d’abord soulevé le cœur tellement celle-ci était présente dans l’air, mais il avait fini par s’habituer, ce qui lui permit de pousser son exploration un peu plus loin. Son visage restait toujours dissimuler sous la cape, tandis que ses traits restaient d’une froideur sans égal. Personne ne ce souciait de lui, tous préféraient vaquer à leur occupation principale. Pendant sa nuit d’exploration, il découvrit donc un port marchand ainsi que plusieurs auberges et commerce peut fréquentable vu les gens qui tenaient la cité. De plus, un humain qui aurait décidé de mettre les pieds dans cette cité, aurait tôt fait d’aller rejoindre les autres qui œuvraient désormais pour les sombres. Encore une fois, il refit l’expérience pendant plusieurs nuits afin de s’accoutumer des lieux fréquentables et les moins fréquentables.

Lors d’une nuit, alors qu’il s’aventurait une nouvelle fois dans le petit village, il repéra une silhouette beaucoup plus délicate parmi les gens qui circulaient dans les environs. Certes, la cape noire qu’elle portait la dissimulait en partie, mais alors qu’un rayon timide de lune vint se poser sur ses traits, il identifia facilement une partie de ses ascendances comme étant elfique. Pourquoi diable une femme avait-elle décidé de s’aventurer en ses lieux? Avec du sang elfique de plus. Il avait facilement détecté les formes de celle-ci alors que son œil essayait de voir plus clairement les traits de la femme. Les drows ne lui prêtais presque pas attention, mais si l’un d’eux s’attardait réellement à la regarder, il finirait par la démasquer. Les yeux fantomatique du garde du corps ce posèrent un moment sur l’étendu du ciel afin de juger du temps qu’il avait avant le lever du jour. Il n’était pas prudent pour des elfes de traîner en ses lieux, encore moins pour une femme. Jugeant que la situation se faisait plutôt précaire, il attendit patiemment que la silhouette encapuchonner s’approche suffisamment de lui et d’un mouvement rapide sorti de l’ombre en l’attrapant par derrière, puis il prit soin de poser une main sur sa bouche ainsi que sur sa main pour la faire taire et éviter qu’elle utilise son arc contre lui. Ses mains semblaient habituer au maniement de l’arc, il ne voulait pas prendre de risque inutile.

Avec précaution, il la fit pivoter vers lui en posant doucement un doigt sur ses lèvres pour éviter qu’elle ne parle. Ce n’était nullement par bonté d’âme qu’il avait choisi de la secourir, mais il ne voulait pas voir une femme innocente finir en pâturage chez les sombres. Ils se tenaient désormais dans une ombre plutôt précaire étant donner que le soleil commençait à pointer le bout de son nez. Il serait difficile de quitter les lieux en plein jours, mais pas impossible puisqu’il connaissait désormais les lieux. Galyn pouvait maintenant discerner les traits sous l’ample capuche. Ceux-ci étaient fin comme ceux de ses ancêtres, mais sa peau était de couleur crème, un peu comme celle des sombres mais plus clair. Ce fût lorsqu’il fut complètement certain qu’elle ne lèvera pas son arme vers lui, qu’il se décida finalement à retirer sa main qui la retenait. Ils ne pouvaient pas parler couramment l’elfe ici. De plus, il ne savait même pas si elle allait comprendre ses paroles. Conservant un visage neutre, il approcha ses lèvres de l’oreille de l’hybride en chuchotant;

- Suivez-moi. Je vais vous aider à quittez cette ville en tout sécurité.

Il avait conservé un ton neutre, tandis que ses yeux d’une blancheur peu commune venaient croiser les siens. Il n’avait nulle trace d’animosité et nulle trace de désir dans son regard. Certes, ce corps aux traits fins et délicats pourraient en laisser patois plus d’un, mais l’elfe savait qu’un attachement trop prononcer pouvait faire chavirer le plus fort des hommes. Il prit soin de replacer sa cape de sorte à bien dissimuler ses traits, puis avec précaution s’aventura entre les bâtiments, là où les ombres se faisaient plus danse. Parfois, il vérifiait qu’elle le suivait bien et prenait soin de lui indiquer les endroits où ils devaient se rendre afin d’être en sécurité. C’était la première fois qu’il menait une tel entreprise, mais mieux valait que celle-ci sois prometteuse, en d’autre cas ils se retrouveraient esclave de cette endroit. Son but était de sortir de cette cité sans être repérer par quelconque sombre, ainsi ils pourraient mettre certaine chose au clair et la première serais certainement son imprudence à ce promener en ses lieux. Il détestait faire la moral, mais lorsque quelqu’un mettais sa vie inutilement en danger, c’était comme si on lui assenait un violent coup de poing en plein visage.

Leur entreprise dura environ une heure, avec tout les précautions qu’il prenait pour ne pas se faire repérer, mais au moins ils s’en sortirent sain et sauve. Peut-être voulait-elle prendre un navire en direction de quelconque terre inconnu, mais le garde du corps devait s’en assurer avant de la laisser repartir. Si elle voulait mourir, que bon lui semble, mais s’il avait pu éviter le sacrifice d’une vie, il en était bien heureux, même s’il ne le démontrait pas. Planta finalement un regard sévère dans les yeux de l’hybride, il attendit patiemment que celle-ci s’explique sur cette petite expédition. Il était rare de voir des elfes dans ses environs, alors que dans cette cité c’était carrément miraculeux, voir impossible. Il avait croiser ses bras sur son torse, l’air impénétrable. Ils étaient un peu en retrait du village, ainsi ils pouvaient discutés comme bon leur semblait. Indirectement et de façon très subtil, Galyn essayait de juger l'archère qui se trouvait devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Diane
Hybride
avatar

Nombre de messages : 90
Âge : 23
Date d'inscription : 12/10/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Chercher sans savoir, suivre le fil de sa destinée. { Galyn }   Mer 17 Fév 2010 - 8:27

    Je suis en danger. Le signal d'alarme vient de s'nclencher en moi alors qu'apparaissent déjà les premiers rayons du soleil, je ne peux paraître naturelle dans ce jeune de lieu car si je m'y sens à ma place, beaucoup ne la juge pas ici. Les drows comprendront un jour que je suis leur alliée, mais avant cela, il me faudra faire me preuves... Si seulement mes yeux avaient pu être rouge... ou si ma peau avait été plus foncée... Simplement si je n'avais pas hérité de la beauté légendaire de ma branche maternelle mais du celle plus brutale de mes aïeux sombres. Tout aurait été tellement plus simple... ou plus compliqué. Mes traits me permettent de me faufiler partout en terres humaines, elfiques... naines. Chez les drows, il me reste toujours mon frère pour me protéger. Mais ici, rien ni personne ne peut m'aider. Je sens quelque chose me frôler et mon coeur se permet un sursaut rapide alors que je me reprend, réaffichant ce regard de glace. L'inconnu dans mon dos me fait doucement pivoter alors que je raffermie mes prises sur l'arc. S'il serait trop long à utiliser avec une flèche, les pointes aiguisées au bout de clui ci sauraient sans aucun doute transpercer un homme d'une part à l'autre. C'est un elfe qui me regarde, il me semble. Je baissais ma garde, attendant quelques explications. Il approcha ses lèvres de mon oreille et son souffle me fit frissonner alors qu'il murmurait quelques mots.

    Le suivre ? Quitter la ville ? Aurai-je fait tout ce chemin pour cela, quitter la cité après un bref passage ?

    J'accquiessais néanmoins d'un hochement de tête et le suivait alors qu'il partait. Je devais faire confiance à mon instinct, et ce dernier m'assurait que l'elfe ne me ferait aucun mal. Tout au plus, je perdrais une heure... deux ? Mais s'il tentait quoi que ce soit contre moi, il perdrait la vie. Je n'ai aucun de ses scrupules de sylvain quant à la nature.
    L'elfe semblait connaître les lieux et il me guida avec une facilité déconcertante vers un endroit légèrement retiré. Je m'offrais un panorama des lieux, vérifiant que personne ne soit présent avec de relever mon capuchon et de le laisser tomber dans mon dos, épinglant l'elfe salvateur de mon regard gris.

    - Je me nomme Diane.

    Les quelques mots prononcés en elfique n'étaient là que pour qu'il soit assuré que j'étais de son coté. Quel intêret aurai-je eu à lui expliquer mon identité...? Absolument aucune. Mes années de vagabondage m'avaient appris la langue de mes aïeux et je la parlais d'une voix chantante sans la moindre faute, comme une habitée de la forêt d'Anaëh. J'avoue néanmoins manquer parfois de vocabulaire... Mais parler l'elfique ici est risqué, aussi je ne me permis pas d'autres phrases. Son regard sévère et ses bras qu'il croisa sur son torse me firent sourire. Qui croyait-il impressionner ainsi ? Ou peut-être voulait-il se donner des airs de... non. Il fallait que je cesse de penser à cela, un rire échappé me compromettrait, même si celui ci se lit dans mes yeux.

    - Je cherche un endroit où dormir et un bateau pour me mener sur la péninsule humaine mais je ne connais pas la ville de Thaar... ou du moins pas aussi bien que vous.

    Pourquoi avai-je prononcer ces mots ? Pourquoi lui avais-je dit quelque chose dont je n'étais pas encore assuré ? Mais... pourquoi le Rêve m'aurait-il montrer la cité si ce n'est parce que je dois y faire quelque chose de particulié ? Je crois en son pouvoir.

    - Pouvez vous m'aider ?

    Si ce n'est pas le cas, je n'aurais plus qu'à repartir... mais un appui masculin - même elfique - serait réconfortant. Un peu...

Revenir en haut Aller en bas
Galyn Talassi
Elfe
avatar

Nombre de messages : 92
Âge : 25
Date d'inscription : 20/07/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Chercher sans savoir, suivre le fil de sa destinée. { Galyn }   Ven 26 Fév 2010 - 18:11

Le jeune homme n’avait pas laissé le temps à la demoiselle de prendre une décision qu’il l’entraînait déjà à travers la cité. Il n’avait pas l’intention d’utiliser une quelconque méthode auprès de la jeune femme. Son but était uniquement de l’aider, même si le masque de froideur qu’il arborait pouvait montrer d’autre intention. Lui non plus n’aurait aucun scrupule à combattre l’hybride si elle tentait un geste envers sa personne. Il était prudent malgré le fait qu’il aille lui-même entreprit de la faire sortir de cette ville peupler de sombre. Le jeune homme attendit d’être assez loin afin de pouvoir cesser leur fuite à travers la ville. Soutenant le regard gris de la demoiselle, il acquiesça un vague hochement de tête au prénom de la jeune femme. Un léger détail retient l’attention du garde du corps, le fait étant qu’elle avait prononcé ses quelques paroles en elfique, mais cela ne signifiait pas qu’il pouvait lui faire entièrement confiance. C’était toujours utile à savoir, mais devait-il dire le sien ou bien le taire. Préférant en rester là, il continua de soutenir son regard, attendant la suite des explications. La beauté des traits de l’hybride ne faisait ni chaud ni froid, préservant un air neutre à tout réplique de celle-ci.

Galyn pu clairement voir que sa position amusait l’hybride, si bien qu’il décroisa les bras, mais garda un air tout aussi sévère. C’était simplement de la folie que se d’aventurer dans cette ville sans aucune précaution et surtout à découvert comme elle l’avait été!


- Je cherche un endroit où dormir et un bateau pour me mener sur la péninsule humaine mais je ne connais pas la ville de Thaar... ou du moins pas aussi bien que vous.

- Pourquoi vous n’allez pas rejoindre la capitale humaine à l’aide de vos pieds. Il serait beaucoup moins risquer ainsi, surtout vu l’endroit où vous avez choisie d’élire repos pour la nuit.

Le garde du corps avait gardé un ton neutre, mais avait tout de même lancer un regard vers la ville habité par les drows. Si elle était suicidaire, que bon lui semble, mais si elle voulait réellement rejoindre la péninsule humaine vivante, elle devrait lui faire un minimum confiance et quitté cette ville d’insensé le plus rapidement possible. Le jeune homme relevant les yeux vers la demoiselle afin de croiser son regard au moment où celle-ci lui demanda son aide. Il prit un long moment de réflexion, cherchant tout les possibilités qui pouvaient s’offrir à elle. La plus évidente serait de la faire aller à Diantra à pied, seulement, le trajet était long et si elle ne s’avait pas exactement comment s’orienté, les choses allaient se compliqué. La seconde solution était qu’il la mène lui-même jusqu'à la ville, mais il allait rallonger son trajet, voulant se rendre en terre elfique. Prenant une grande inspiration, il commença à arpenter la petite clairière avec un air pensif, puis il hocha finalement la tête d’un air neutre. Plantant son regard fantomatique dans le sien, il dit fermement;

- Si vous désirez mon aide, vous allez devoir m’écouter et suivre mes instructions à la lettre. Pour le moment, rien ne sert de s’aventurer dans la ville, le jour viens de se lever et nous risquerions d’être découvert si l’on fait le moindre faux mouvement. Je propose donc, que nous nous reposions avant de retourner y faire un tour pendant la prochaine nuit.

Sans attendre que l’hybride proteste contre ce qu’il venait de proposer, il se dirigea à grande enjamber vers une corde qui était dissimuler dans les buissons et fit lentement descendre ses provisions ainsi que son sacs. Il avait trouvé ce système efficace contre les animaux qui souhaiterais lui prendre ses provisions ou qu’ils décident de lui déchirer son sac afin de trouver de la nourriture. Ainsi sa lui évitait de devoir aller en racheter et de perdre un temps fou pour refaire le voyage en sens inverse. Prenant donc place sur un arbre qui s’était effondrer, il sorti de quoi faire un feu et releva les yeux lorsqu’il fut satisfait du feu qui crépitait désormais dans la clairière. Il laissa son courir parcourir la silhouette de l’archère avec sans exprimer la moindre émotion, puis se décidant finalement, il prit une grande inspiration et commença à lui présenter les faits.

- La première chose à savoir avec la ville de Thaar, c’est qu’un elfe ou un demi ne peu s’aventurer dans cette cité sans risquer sa peau. Je l’ai moi-même constater en ayant croisé quelque uns des miens qui étaient sous l’emprise des sombres. J’ai quelques possibilités à vous proposer, mais elles ne sont pas toujours surs.

Laissant le temps à la jeune femme d’assimiler ce qu’il essayait de lui dire, il sorti un quartier de viande pour le mettre à cuire, vérifiant qu’ils étaient assez loin pour ne pas se faire repérer par les drows, puis replongeant son regard dans le sien, il enchaîna.

- La première solution est que vous gagniez la ville humaine à pied. Cette solution serait la plus sur d’entre les deux. La seconde est que je vous introduis dans la ville et que je vous fais entrer clandestinement sur l’un des navires, ce qui ne risque pas d’être simple.

Pour le moment, c’était les seuls solutions qu’il avait à lui proposer, il prendrait forcément le restant de la journée pour y réfléchir, mais c’était les plus probable. Détournant finalement son regard, il préserva son capuchon sur ses oreilles et s’appuya dos à l’arbre afin d’avoir une vue d’ensemble sur les environs. Il s’était tu, préférant ne rien ajouter, afin de laisser la demoiselle le temps de réfléchir à la proposition qui lui ferait le plus plaisir. Il avait prononcé l'ensemble de ses paroles avec l'air de celui qui s'y connais et la jeune femme avait pu observer que son ton était demeurer neutre pendant l'ensemble de l'échange. En général, il parlait uniquement lorsque c'était nécessaire, lors d'un contrat à remplir, ne voulant jamais prononcer des paroles qui s'avérerait être inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Diane
Hybride
avatar

Nombre de messages : 90
Âge : 23
Date d'inscription : 12/10/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Chercher sans savoir, suivre le fil de sa destinée. { Galyn }   Mar 9 Mar 2010 - 12:52

    Les elfes peuvent-ils être des traîtres ? Surtout en cette ville de Thaar où les drows se sont approprié les humains et où, vouloir vivre, signifie se soumettre. je ne prends pas le temps de me poser la question, et suit sensé être mon semblable par la partie détestée de mon sang. Il m'entraîne en dehors de la ville, je ne saurai dire pendant combien de temps je l'ai suivi, mais lorsque nous nous sommes enfin arrêté, il faisait pleinement jour. Qui était donc cet homme pour prendre autant de précautions dans chacun de ses actes ? Même avant de me parler, il veille à ce que personne ne puisse nous voir ou nous entendre. Plus négligante - ou sûre de moi peut-être - je retire mon capuchon et me présente à lui. il ne semble pas vouloir répondre et, les bras croisés, il me toise comme si je venai de commettre une faute grave qui mériterait que l'on me tue. Ce coté fataliste de ce "demi-peuple" m'a toujours paru exagéré... mais compréhensible. C'est le déclin de leur civilisation et de leur race. Bientôt, les drows les anéantireront. Il décroisa les bras mais garda son air sévère aux lèvres... Comme c'est ennuyant d'être toujours rigide, de ne jamais rre pour rien. Il me pose une question sans daigné me donner une seule information le concernant. Pourquoi ne pas rejoindre la capitale à pied...?

    - Si je vous le disais, vous ne me croriez pas.

    Mais cela reste à voir, les elfes ont longtemps eu un lien privilégié avec la magie et peut-être la vénère-t-il autant que ses semblables ? Mais comment lui expliquer simplement que je lis et contrôle les rêves, et que "quelqu'un" m'a ammené ici et m'a décrit le port si précisément que je ne saurai croire que ce soit un hasard. Mon destin est de m'y rendre, mon destin veut que je trouve un navire qui me mènera vers la péninsule humaine, ou ailleurs. La mort, peut-être ? Mais même si l'on me fait prisonnière, je pourrai tenter de trouver mon frère et de le faire venir ici pour me délivrer. Lui, ils l'écouteront.
    D'un air théâtral, il prit une grande inspiration et se mit à arpenter la carrière, je le regardait un léger sourire aux lèvres. Ecoutant ce qu'il avait à me dire. Beaucoup de mots... mais peu de solutions. Mais qui était-il pour croire pouvoir me donner des ordres ? Peut-être était-ce un ancien militaire déchu qui, à défaut de servir son peuple, tentait de se faire obéir des femmes. Une entreprise au moins tout autant difficile lorsque l'on sait aussi à quel point les hommes sont incapables d'appréhender la mentalité féminine. Risquer sa peau... oui. Et alors ? J'ai survécu 311 ans en terres sombres, n'ai-je pas risquer ma vie plus de fois que lui au final ?

    - La première n'est pas envisagable, mais si vous acceptez de m'aider, je veux bien tenter la seconde.

    Son ton avait toujours était neutre et je douta un instant de le voir avoir quelques intonations. Il n'avait pas vagabondé sans but et avait installé un petit feu qui crépitait doucement. Cela ne me sembla pas une idée excellante pour quiconque ne souhaite être repéré... mais à sa guise. J'étais resté immobile à suivre ses déplacements génée et enfin je m'approchais du feu et m'asseyait après avoir posé mon arc à porté de main. J'avançai mes mains vers le feu, appréciant sa douce chaleur qui se répandait doucement dans mes bras et mes avants bras. J'en profitais pour défaire le noeux de ma cape, laissant entrevoir une tenue blanche et d'argent assez somptueuse. La moins somptueuse de ma garde robe bien sûr, je ne met pas n'importe quoi pour voyager... mais, il faut toujours prévoir une heureuse rencontre.

    - Puisque nous avons quelques heures, qui êtes vous ?

    Et comptait-il rester appuyé à son arbre, le capuchon toujours sur la tête. Qu'il ait un caractère froid, certes... mais craignait-il la compagnie féminine à ce point ? J'attendai un prénom, un âge, peut-être quelques explications ? Me les donnerait-ils ?
Revenir en haut Aller en bas
Galyn Talassi
Elfe
avatar

Nombre de messages : 92
Âge : 25
Date d'inscription : 20/07/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Chercher sans savoir, suivre le fil de sa destinée. { Galyn }   Mer 17 Mar 2010 - 23:46

Le garde du corps n’avait pas encore prit la peine de faire part de son métier à la demoiselle, mais cela ne saurait tarder. Il voulait s’assurer qu’elle était de source fiable et pas une simple inconsciente qui ne valait pas la peine que l’on s’intéresse à elle. Le fait que le jeune homme était prudent, voir fataliste, ne relevais pas en partie de son peuple. Il était méfiant à la base et saurait été une erreur que de baiser sa garde après avoir prit autant de précaution. Il eu un léger haussement de sourcil lorsque la jeune femme lui dit qu’il ne comprendrait pas. En fait, c’était peut-être vrai, mais que lui couterait-il d’essayer? Qu’avait-elle à cacher pour ne pas vouloir lui dire pourquoi? Il essaierait bien de savoir plus tard, chaque chose en son temps. Il avait quelques alternatives à lui proposer, la plus logique restait qu’elle gagne directement la ville à pied, mais elle ne semblait pas adhérer à cette idée.

Loin de lui l’idée de vouloir assouvir son contrôle sur les femmes, il avait simplement ses méthodes de travail et ne voulait surtout pas mélanger les choses. Le garde du corps avait prit toute les précautions possible jusque là, décidant finalement de faire un feu, autant pour lui que pour elle. Cela leurs permettraient de s’alimenter et de se reposer un peu avant de retourner dans la ville soumise au pouvoir des sombres. L’elfe aurait presque sourit devant l’acte de prudence de la demoiselle, mais il valait mieux agir ainsi, plutôt que de se débarrasser de l’ensemble de ses armes et risquer la mort. Il laissa son regard blanchâtre courir le long de la silhouette de l’hybride, alors que les doigts fins de celle-ci venaient à n’en défaire le nœud qui retenait sa cape. Les hommes devaient facilement céder au caprice d’une femme arborant une telle beauté, seulement les traits du garde du corps restèrent neutre à sa vue. Peut-être que si les circonstances avaient été autre, il s’y aurait attardé d’avantage, mais après être resté debout pendant la nuit entière, il avait un grand besoin de repos.

Il remarqua que les vêtements de la jeune femme semblaient être de nature plutôt noble, mais il ne voulait pas s’aventurer sur un terrain douteux. Croyant que la discution était terminée pour la journée, il s’appuya plus confortement contre l’arbre, mais voici que la jeune femme lui posait une question à laquelle il ne croyait pas avoir à répondre. Qui était-il? C’était une bonne question, mais avait-il réellement envi de lui parlé de lui? Il ne craignait pas tellement la compagnie féminine, simplement qu’il préférait rester seul. Croisant de nouveau les bras sur son torse, il posa de nouveau son regard dans celui de la jeune femme. Peu de gens réussissait à le supporter, mais peut-être ne le voyait-elle pas clairement?


- Je me nomme Galyn

Il n’était pas obliger de lui dire son nom de famille, car personne ne se souvenait de se genre de détail inutile. Elle avait au moins réussi a lui extirper le plus important à son avis, maintenant, il restais à savoir s’il voulait dire de son plein gré ou bien lui laisser deviner. Il savait que les apparences étaient souvent trompeuses, si bien qu’il savait déjà qu’elle était plus âgée que lui. Retirant son ample capuchon à son tour, il alla jusqu'à retirer sa cape et planta de nouveau son regard dans celui de l’hybride.

- Pour mon âge, vous n’avez qu’à le deviner.

Le garde du corps n’avait pas l’intention de sympathiser avec elle, sauf si elle le lui demandait ou le forçait, seulement, c’était chose impossible que de le faire changer d’avis lorsqu’il était fixé sur une idée. Il aimerait savoir exactement pourquoi elle voulait se rendre en terre humaine, sachant que les humains n’acceptaient que très rarement les sangs mêlés. Le jeune homme prit lentement le morceau de viande qui était entrain de cuir sur le feu et en proposa une partie à la demoiselle, par simple courtoisie. Lorsque son repas fut terminé, il s’enroula dans sa cape afin de pouvoir récupérer un peu pour la suite des événements, qui serait fort intéressant à son avis.

***

Plusieurs c’étaient écoulées depuis qu’il s’était endormi, la nuit prenait lentement place dans la forêt environnant la ville de Tharr. C’était le meilleur temps pour agir. Se redressant contre l’arbre sur lequel il s’était adossé, le jeune homme posa son regard sur la silhouette crémeuse de la demoiselle. S’approchant d’elle à pas feutré, il s’accroupit lentement à ses côtés, prenant soin de ne pas trop s’agiter pour ne pas trop l’inquiéter. Laissant son regard embrasser sa silhouette pendant un moment, il se pencha vers l’oreille pointue de celle-ci en chuchotant doucement;

- Il est l’heure.

Ses lèvres se trouvaient à quelques millimètres de son oreille, si bien qu’elle pouvait de nouveau sentir son souffler chaud effleurer sa peau. Alors qu’il se trouvait pencher près d’elle, il huma son parfum sans réellement s’en rendre compte. Se redressant après s’être assuré qu’elle était réveillée, il se dirigea vers sa cape en l’enfilant sur ses larges épaules, malgré ses origines elfiques, puis vérifia que sa dague se trouvait bien dans son fourreau. Il était prêt à faire son métier, faire pour quoi il avait été né. Se retournant face à la demoiselle, on voyait clairement qu’il avait de nouveau adopter un air confiant et neutre face à la situation à venir. Il n’était pas temps de paniquer ou simplement de s’effrayer pour si peu.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chercher sans savoir, suivre le fil de sa destinée. { Galyn }   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chercher sans savoir, suivre le fil de sa destinée. { Galyn }
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le voleur sachant voler doit savoir voler sans son MIGOUUUUU
» La liste des choses que je n'aime pas sans savoir pourquoi
» Ne chassez pas un chien sans savoir qui est son maître ? Dana
» Savoir répondre de ses actes sans faillir [Conseil Jedi]
» « Si tu pouvais seulement savoir à quel point tu me manques et que je suis perdue sans toi... » Aidan & Savannah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: