AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Astéride, il faut qu'on parle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4737
Âge : 32
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Astéride, il faut qu'on parle   Mar 16 Fév 2010 - 18:01

Le jeune valet partit à la recherche de la soeur du roi, sur demande de celui-ci. L'entrevue avec le chevalier de Valis avait duré deux bonnes heures pendant lesquelles rien n'avait filtré. Etait-ce encore un sort jeté par le monarque pour éviter toute indiscrétion? Même Thibaut n'avait pas eu le droit d'y assister... Et Astéride encore moins. La jeune fille avait été reléguée dans l'antichambre. Thibaut avait dissimulé un sourire quand, après avoir tempété pour rester, Astéride avait du battre en retraite sur une dernière phrase de son frère :

- "Pas la peine de coller l'oreille à la porte Astéride, tu n'entendras rien de toutes façons."

La tête de la jeune fille avait valu le coup d'oeil. Son frère devinait aisément ses réactions, son petit sourire narquois en avait témoigné. Mais Thibaut avait cessé de sourire quand le roi lui avait aussi demandé de sortir. Tout ce que le jeune garçon savait, c'était que la soeur du roi venait de lui présenter son fiancé. Thibaut avait été surpris, mais dire que cela était un choc aurait été abusé. Le chevalier et sa Grâce avaient été vus souvent ensemble... Ils semblaient très proches et complices, malgré leurs efforts pour se cacher. Certains disaient qu'ils avaient même déjà couché ensemble... Etant donné qu'Astéride était mère et sans mari, elle pouvait bien faire ce qu'elle voulait de son corps...

Deux heures plus tard, le chevalier sortait par l'autre porte et Thibaut entrait, le roi lui demandant de faire venir sa soeur. Trystan se doutait bien que la jeune fille n'était pas très loin et le valet la trouva non loin de la porte.

- "Ma dame, votre frère vous fait mander."

Il esquissa une révérence, avant d'ajouter, un brin malicieux et à voix basse :

- "Si cela peut vous aider, le chevalier de Valis est reparti en un seul morceau et sur ses jambes."

Il connaissait Astéride depuis des années, il avait même eu le béguin pour elle il y a quelques temps. Mais c'était terminé ces enfantillages. Le jeune valet avait grandi ces derniers temps, s'était étoffé aussi et sa beauté ténébreuse lui valait les oeillades des jeunes servantes, bien qu'il fut encore trop timide pour en profiter.

Il fit entrer Astéride, avant de s'éclipser.

Dans le bureau, Trystan était face à la fenêtre et dos à Astéride, les bras croisés dans le dos, comme s'il contemplait le paysage... Impossible évidemment, mais c'était l'impression qu'il donnait. Finalement, il prit la parole, sans se retourner :

- "Et bien, qu'as-tu à me dire maintenant Astéride? Comment comptes-tu justifier ces nouvelles cachotteries?"

Le ton de sa voix était dépourvue du moindre sentiment, si bien qu'il était impossible de savoir ce qu'il pensait de ces fiançailles surprises.
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 30
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Astéride, il faut qu'on parle   Mar 16 Fév 2010 - 18:43

Et effectivement, la jeune fille n'entendait goutte derrière la porte. Oh elle avait bien tenté de briser le sort que son frère avait probablement jeté pour garder secrète la conversation, mais elle devait l'avouer, elle avait toujours été moins douée que son frère en magie. Résultat, elle n'arriva évidemment a rien. La voilà donc réduite a faire les cents pas dans l'anti chambre, ne sachant même pas si la discution était houleuse ou non...L'idée d'envoyer Incanus en éclaireur l'effleura, mais le dragon était parfois trop maladroit pour que l'on puisse lui confier une mission délicate comme celle ci et l'oreille de son frère bien trop fine.

Ca lui paru une éternité, l'horloge égrenait les minutes avec une lenteur incroyable et plusieur fois, elle fut tenter d'entrer de force tout en se morigenant mentalement. Une dame n'agissait pas ainsi, n'est ce pas ? Finalement, elle était tellement sur les nerfs qu'elle sursauta a l'entrée de Thibaut. Diantre ce qu'elle pouvait être nerveuse ! Elle inspira profondément, tenta même de se construire un visage serein et lissa sa jupe. Allez, ce n'était que son frère...et son tuteur....et le roi....et....Bon, stop ! Elle aqvait la gorge nouée, mais se força a avancer d'une démarche presque nonchalante, elle remercia Thibaut d'un sourire crispé alors qu'il tentait de la rassurer et pénétra le bureau de son frère.

Celui ci lui tournait le dos dans une posture qui avait tout du solenel et du rigide, ajoutant un peu plus a son angoisse. Ah et pourquoi fallait il qu'il lui parle de ce ton si...si...si impersonnel !? Elle essuya discrètement ses paumes moites sur le tissu de sa robe et déglutit histoire de retrouver sa voix.

-Quelles cachotteries ?

Non parce que pour ce qu'elle en savait, elle n'avait rien fait de mal par rapport a ces actes antérieurs. On pouvait même dire que Ciaran avait prit le temps de la courtiser....Ahum...Oui, certes, le mariage ( si mariage il y aurait bien sur ) était déjà consommé, mais elle se voyait mal en parler tranquillement avec son frère...
Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4737
Âge : 32
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: Astéride, il faut qu'on parle   Mar 16 Fév 2010 - 18:58

Il prenait soigneusement son temps, histoire de lui donner une petite leçon. C'était une vengeance mesquine, mais jouissive. Il allait la faire languir un peu, jouer un peu avec elle, elle l'avait bien méritée. Il avait passé deux heures à discuter avec le chevalier, à le tester, à le sonder. Dés lors qu'il s'agissait de sa soeur, il se montrait impitoyable. Il s'était fourvoyé en donnant sa bénédiction pour Veldrin. Terriblement fourvoyé. Il ne commettrait pas la même erreur. Mais le chevalier s'était montré d'un calme olympien. Et très persuasif. Et en guise de bonne foi, il avait confié au roi ses origines drows. C'était un beau geste. Avait-il été suffisant? Veldrin avait promis la lune à sa soeur, il s'était montré passionné et impulsif... On voyait aujourd'hui ce que cela avait donné.

Il sentait la nervosité de sa soeur. C'était trop palpable et il ne se repérait qu'à ce genre d'impressions... Une respiration plus superficielle, un trémolo dans la voix... Elle tenta de jouer les innocentes et il fit volte face, un masque de pierre sur les traits :

- "Quelles cachotteries? Tu te fiches de moi?"

Il marqua une pause et reprit, inquisiteur :

- "Ca fait des mois qu'il te courtise, que vous vous fréquentez. Oh j'ai bien entendu des rumeurs à votre sujet... Mais tu n'es même pas venu m'en parler! Et voilà que tu arrives devant moi et me parle de fiançailles et mariage avec un homme que je ne connais pas! Comment dois-je réagir?"

Il quitta la fenêtre et s'assit derrière son imposant bureau, croisant les mains en un geste sévère.

- "Alors je t'écoute : en quoi celui-ci est-il différent de Veldrin? Qu'est-ce qui te fait croire qu'il tiendra davantage ses promesses que le père de ton fils?"
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 30
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Astéride, il faut qu'on parle   Mer 17 Fév 2010 - 10:43

Comme un vieux reflexe, Astéride rentra la tête dans les épaules a l'exclamation de son frère. Elle avait l'étrange impression d'(être redevenue cette enfant crottée jusqu'au genoux se faisant sermonner par son père. Impression encore renforcée par le fait qu'ils se trouvaient dans le bureau de feu Charles d'Erac. Elle se morigéna interieurement, bon sang ! Elle n'avait plus 13 ans ! Elle était maintenant une mère et une femme.

-Justement ! Chat échaudé craint l'eau froide ! J'ai préféré attendre d'être sure de moi ! Comment aurais tu réagis si je te l'avais présenté a peine quelques jours après notre rencontre en tempêtant que je voulais me marier ?! Tu y aurais vu un second Veldrin, et ENCORE, lui ne m'a même pas demandé en mariage !

Fit elle en serrant les poings. Elle pouvait comprendre que son frère soit aussi sevère ou qu'il soit méfiant, mais tout de même, il devait s'être rendu compte que Ciaran était totalement différent de Veldrin. Elle leva les yeux au ciel.

-Parce que ses actes ne parlent pas pour lui peut être ? Ah c'est sur qu'ils sont nombreux ceux a être venu braver ta colère pour te demander ma main.

Ironisa-t-elle avant d'ajouter :

-Et si tu veux tout savoir, c'est moi qui lui ai demandé de m'épouser et inutile de songer a une quelconque manoeuvre sournoise de sa part, il sait parfaitement que s'il mariage il y a, il n'épousera ni un nom prestigieux, ni une fortune conséquente et encore moins un titre.

Que pouvait elle rajouter de plus qui n'avait pas déjà été dit avant ? Elle s'avança de quelques pas vers le bureau et plaqua ses mains bien a plat sur sa surface, se penchant en avant, comme pour appuyer ses paroles.

-Je pourrais te dire que je l'aime, je pourrais te dire qu'il m'aime, mais n'as-tu pas déjà entendu cela ? Je me suis trompée une fois, j'y ai laissé mon honneur, ma réputation et faillis y perdre la raison. J'ai appris de mes erreurs, Trystan, même si se fut douloureux et j'ai conscience que si je me trompe encore, je ne serais pas la seule a souffrir de mes décisions. Alors oui, je pourrais t'affirmer beaucoup de choses, mais mis à part avec le Miroir d'Arcam, je ne pourrais jamais m'assurer de l'avenir. Mais une chose est sûre, il n'a pas fuit comme certain.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4737
Âge : 32
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: Astéride, il faut qu'on parle   Mer 17 Fév 2010 - 17:44

- "Et pouquoi parler de mariage tout de suite? Tu ne pouvais pas simplement me parler d'un homme auquel tu t'intéressais sans tout de suite t'emballer? Tu crois que je t'aurais forcé à l'épouser? Après tout ce que je t'ai laissé passer, tu n'avais quand même pas peur de ma réaction?"

Cela le blesserait réellement. En fait, quelque part et égoïstement, il en voulait à sa soeur de ne pas être venue se confier à lui pour ses histoires de coeur... Certes, il avait tempété concernant Veldrin, mais dans l'ensemble il avait été plus que compréhensif et présent... Craignait-elle davantage le roi que le frère? Ou bien jugeait-elle que cela ne le regardait pas? C'était plausible et c'était son droit de ne pas vouloir que son frère trop protecteur s'immisce dans sa vie privée.

- "Veldrin ne faisait rien dans les règles. J'en viens à me demander si il t'aurait épousé même après t'avoir mise enceinte."

Un léger sourire vacilla sur les lèvres de Trystan alors qu'elle rétorquait qu'il avait quand même eu le cran de braver la colère royale pour demander la main d'Astéride.

- "En effet, c'est un argument en sa faveur."

Il se moquait qu'elle soit déshonorée, qu'elle ne soit plus vierge, qu'elle soit fille mère. Cela lui importait peu et Astéride ne pouvait pas mieux tomber. Ceux qui demandaient sa main étaient des seigneurs qui convoitaient sa relation avec le roi et ses richesses. Pas elle. C'était un tort, car Astéride était un vrai trésor.

- "Donc, t'épouser ne lui était même pas venu à l'esprit."

Il n'avait pas pu s'empêcher de glisser cela de façon insidieuse. D'accord, il ne convoitait pas ses titres... Mais c'était elle qui avait prit les devants. Etait-ce bon ou mauvais? Difficile de savoir. Mais le fait qu'elle rappelle qu'elle renonçait à toute prérogative sur son héritage au vu de son lien avec le dragon lui serra le coeur en lui rappelant qu'il allait bientôt la perdre.

- 'Non, il n'a pas fui. Je dirais même qu'il s'est montré d'un calme olympien et d'une détermination sans faille. Il a même fait preuve d'une sincérité que je n'ai pas exigé de lui."

Trystan soupira et fit le tour de son bureau pour se rapprocher de sa soeur, avant de tendre la main pour l'inciter à la prendre et venir vers lui.

- "Ash... L'idée que je ne puisse pas veiller sur toi jusqu'à la fin de tes jours me déplait et me dérange. Je mourrais bien avant toi, si tout se passe bien et je souhaite m'assurer que tu seras entre de bonnes mains quand je ne serais plus là. Au moins Ciaran eillera-t-il sur toi un bon bout de temps."

Il esquissa un petit sourire.

- "Oui, il m'a dit pour ses origines. Je serais hypocrite si j'affirmais que cela me dérange ou m'effraie. Ailen en est un parfait exemple : je lui confierais ma vie. J'espère que ton chevalier prendra soin de la tienne et de ton coeur, il a assez souffert comme ça."

A demi-mots, il lui donnait sa bénédiction.

- "J'ai envie de me fier à ton jugement et au mien... Tu quitteras bientôt ma vie et il te faut quelqu'un pour entamer la voie que tu as choisi. Je pense qu'il te guidera bien. Qui suis-je pour m'opposer à ton bonheur? Tu as été là pour moi, en toutes circonstances, j'espère pouvoir dire que j'ai fais de même avec toi. Tu as ma bénédiction Astéride."

Il rajouta, avec un sourire malicieux :

- "Je vais faire publier les bans et inviter tout le royaume, ce sera un mariage grandiose!"

Et il savait déjà qu'elle allait en être horrifiée et exiger quelque chose de privé. il la connaissait trop bien.
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 30
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Astéride, il faut qu'on parle   Jeu 18 Fév 2010 - 11:32

-Tu ne crois pas que tu avais déjà assez de problèmes en tête sans que j'en rajoute ?

Contra-t-elle en plissant les narines. C'était un fait, elle n'avait pas non plus voulu lui rajouter un fardeau, il avait déjà eut fort a faire et même risqué sa tête dans la rebellion du Nord.

Elle haussa une épaule distraite.

-Peut être comme peut être pas, nous n'en avons jamais parlé...Veldrin ne s'interessait pas forcément a l'avenir, moi aussi d'ailleurs, mais maintenant, je dois tenir compte d'Erwan.

Comme elle l'avait dit plus tôt, elle ne serait pas la seule a souffrir d'une mauvaise décision ou d'un empressement mal réfléchit. Elle se devait d'éviter a son fils des blessures inutiles. Elle était responsable d'un enfant et cela l'avait peut être fait grandir, plus surement qu'autre chose d'ailleurs. Elle savait qu'elle marquait un point en soulignant le courage de Ciaran, mais son sourire se transforma en rictus agacé alors que son frère pointait du doigt un défaut dans la cuirasse. Ceci dit, il était facilement expliquable.

-Disons qu'il ne se pensait pas assez bien pour moi. Ironique n'est ce pas ? Lorsque l'on sait que pour tout autre je ne suis que les restes d'un autre.

En vérité cela la soulageait. Ne plus avoir de responsabilités autre que l'éducation de son fils, se retirer de la vie des nobles ne serait pas une déchirure, non et pendant quelques années encore, elle pourrait rester auprès de sa famille. Elle n'était pas faite pour satisfaire aux attentes d'une future duchesse quelconque, nul doute que sa mère devait se retourner dans sa tombe d'ailleurs. Ses prunelles brilaient de fierté alors que Trystan faisait l'éloge de son presque fiancé. Enfin, éloge étant un mot peut être un peu fort mais c'était déjà un bon point.

-Je n'en doutais pas.

Elle regarda son frère se lever et venir vers elle. Durant les années de leur enfance, ils n'avaient pas eut le droit de s'étreindre, de parler ensemble ou même tout simplement de rire. Mais Melisandre n'avait jamais vraiment réussit a les séparer, comme si l'instinct qui les poussaient l'un vers l'autre avait fait fi de ses manoeuvres. Elle alla se blottir contre l'épaule protecteur de son frère. Les mots qui suivirent firent naitre un large sourire sur son visage, c'était presque gagné ! Elle se retint de sauter sur place avant que toute effusions de joie fut stoppée net par la reflexion de son frère. Astéride était surprise par l'aveu que Ciaran avait fait a son frère...Mais il avait préféré jouer la carte de la franchise apparement.

-Nous ne sommes pas responsable de notre sang et tu sais que je serais prêt de vous encore pour quelques années.

Fit elle doucement, repensant même a eux deux, ils étaient tout ce qu'il y avait de plus humain, mais leur famille n'avait pas été un exemple d'amour fillial. Et finalement, son frère prononça les mots qu'elle attendait, provoquant une réaction impulsive de la part de la jeune fille, evidemment, elle ne put s'empecher de sauter au cou du roi. Cei dit, elle le lacha bien vite a l'évoquation d'un mariage...

-En grande pompe ?!

S'exclama-t-elle horrifiée en scrutant le visage de son frère.

-Tu te moque de moi j'espère !? Il est hors de question que je fasse de mon mariage un spectacle pour les nobles de la région !
Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4737
Âge : 32
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: Astéride, il faut qu'on parle   Ven 19 Fév 2010 - 9:57

- "Ne cherche pas d'excuses Astéride. Tu es un problème que j'aime connaitre et résoudre, tu devrais le savoir depuis le temps. Cela dit, je te remercie de ta prévenance à mon égard mais c'est à moi de veiller sur toi, pas le contraire."

Comment faisait-elle pour toujours réussir à désamorcer ses colères? C'était énervant cette façon candide qu'elle avait de lui répondre! Ils s'étaient déjà disputés avec véhémence, mais toujours elle savait l'amadouer et le ramener à la raison.

- "Au moins Erwan t'apprend-il la sagesse. Il faudra que je pense à le remercier quand il sera en âge de comprendre."


Il avait dit cela avec ironie. Astéride avait toujours été la tête brûlée de la fratrie. Elle agissait sans se soucier des conséquences, mais on ne pouvait lui enlever le fait qu'elle assumait toujours. Elle ne cherchait pas de coupables pour se décharger de ses fautes.

- "Ne parle pas comme ça."


Il détestait cette façon qu'avaient les bien pensants à juger tous ceux qui ne suivaient pas leurs codes. Et entendre Astéride dire qu'elle n'était que des restes le hérissait.

- "Je sais ce qu'il pense. Le fait que tu n'hérites pas d'Erac? que tu ne souhaites pas continuer cette mascarade l'a fait changer d'avis. On dirait que ton chevalier accorde énormément de valeur aux titres..."


Ce n'était pas dit avec méchanceté ou cynisme. Simplement que Ciaran semblait songer qu'il ne valait pas les ducs, marquis et barons, ayant une conscience aiguë d'où il venait. Il cessa alors son petit jeu et alla jusqu'à sa soeur, l'acceuillant avec joie dans ses bras alors qu'elle s'y blottissait sans demander son reste. Il lui fit part de ses inquiétudes la concernant avant de donner son aval. La réaction ne se fit pas attendre et elle lui sauta au cou avec toute la fougue de ses 18 ans. Il se mit à rire.

- "Je suis affligeant de faiblesse avec toi et Lila."

Il ne cessait de le dire et de le répéter. Il ne put s'empêcher de taquiner encore sa sœur en parlant de mariage grandiose et son ton horrifié le fit rire, avant qu'il ne prenne un ton sérieux et choqué.

- "Mais... Astéride tu es la sœur du roi! Tu ne peux pas te marier discrètement voyons! Allons, tu n'as jamais rêvé à un mariage grandiose avec toute la noblesse qui te félicite en face et te critique par derrière?"

Il lui fit alors un grand sourire, révélant qu'il ne faisait que plaisanter.

- "Qu'est-ce que tu comptes faire?"
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 30
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Astéride, il faut qu'on parle   Lun 22 Fév 2010 - 15:32

-D'accord, d'accord, je m'excuse.

Abdiqua-t-elle, elle savait qu'elle lui causait du soucis, qu'elle reste sagement a Erac ou qu'elle parte en vadrouille avec Incanus. C'était ainsi, il se ferait toujours du mourron pour elle, comme le contraire était vrai aussi.

-Un enfant nous change la vie, tu as pu le constater avec Lyhann.

Répondit elle avec des yeux pétillants de malice, malice qui se reflètait dans sa voix d'ailleurs. Elle ne savait pas ce que deviendrait Erwan, serait il turbulent ? Sage comme une image ? Téméraire ? Réfléchit ? Non, elle ne pouvait pas savoir, mais si il avait hérité de ses parents...Il y avait de forte chance pour qu'il lui cause a son tour du soucis.

-Je sais que tu n'aimes pas entendre ce genre de choses, mais c'est ce qui se dit. Oh et puis cela ne me touche plus depuis longtemps. Je sais ce que je suis et cela me suffit.

Qu'importe les mots en vérité. Elle aurait une vie bien plus trépidante que celle d'une mère matrone trouvant comme seul distraction les ragots et les on dit...

-Mmmh...C'est compréhensible quelque part puisque tout le monde accorde de l'importance aux titres et en oublie la valeur véritable.

Certes, Ciaran accordait de l'importance aux on dit, mais pas pour lui même, c'était une chose un peu étrange a comprendre pour quelqu'un de bien né et attaché a ses possessions. Mais Ciaran savait d'où il venait et ce qu'il était alors...face a elle, il avait toujours tendance a se sous estimer. C'était affligeant mais fort heureusement ce n'était pas un problème majeur.

Finalement, elle eut gain de cause et elle manifesta sa joie de manière...mouvementée, comme d'habitude. Elle avait changé, c'était un fait, mais elle n'avait pas perdu son impulsivité ni son enthousiasme.

-Mais non, tu nous aimes, se n'est pas pareil !

Nuança -t-elle dans un espoir vain de sauvegarder la fierté de son frère. Oui, il était faible, disait certain, mais ces mêmes âmes ne connaissait pas quelle force de caractère habitait Trystan. Ils le découvriraient bien assez tôt pour le regretter de toute façon.

-Non merci ! Ça ne fait pas parti de mes rêves ça !

Plutôt mourir d'ailleurs !

-En bien, je pensais m'enfuir pour aller me marier discrètement dans un petit temple perdu au fin fond des bois...

répondit elle d'un ton songeur avant d'ajouter en riant :

-Non, je ne sais pas encore, laisse moi le temps d'y réfléchir ! Mais je sais que je ne pourrais pas me passer ni de toi, ni de Lilia alors...Pourquoi pas l'organiser ici ? Enfin, pas tout de suite, on a encore pas mal de choses a faire, enfin, TU as encore pas mal de choses a faire...Mais une fois que la situation a Diantra se sera stabilisée, pourquoi pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4737
Âge : 32
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: Astéride, il faut qu'on parle   Mar 23 Fév 2010 - 13:09

- "Excuses acceptées."

Il esquissa un petit sourire en coin, moqueur, sans aucun doute. Sourire qui disparut pour laisser une expression pensive quand elle rétorqua qu'un enfant changeait la vie.

- "C'est vrai. Je ne pensais pas que cela puisse être à ce point."

Il était fou de sa fille et il aurait tué et serait mort pour la protéger. Il ne voulait que son bonheur à sa petite princesse. Et bientôt, il en serait de même pour sa soeur ou son frère à naitre. Il n'avait pas fini de se faire du soucis.

- "Tant mieux si cela ne te touche pas. Ce n'est pas mon cas et j'ai envie de brûler vif tous ceux qui médisent sur ton sujet."

Sa voix s'était faite plus sombre alors qu'une rage glaciale vibrait dans sa voix. Il était sincère, mais il était assez intelligent pour laisser cela dans la catégorie fantasmes. Jamais il ne le mettrait à exécution. Malheureusement.

- "Il en est ainsi depuis des siècles Astéride, cela ne changera pas."

Oui, les titres avaient de l'importance et dans cette société, ils faisaient la veleur d'un homme alors qu'à de nombreuses reprises, Trystan avat pu constater que de fieffés imbéciles étaients ducs, quand des gens censés et capables étaient des roturiers. Mais la société était ainsi faite et il ne réussirait pas à la changer, dut-il régner 100 ans.

- "C'est exactement la même chose."

Amour et faiblesse étaient étroitement liés... Il comprenait pourquoi Ultuant avait tout abandonné en ayant perdu ses filles et son épouse. il le comprenait de mieux en mieux et il espérait que pareil drame ne lui arrive jamais.

- "Quand je disais que tu n'étais pas comme les autres filles de ton âge."

Il se mit à rire alors qu'elle repoussait ses idées de grand mariage. Il ne s'était pas attendu à moins de sa part. Il eut une expression chagrinée alors qu'elle parlait d'aller au fin fond des bois et se fit comédien pour l'appitoyer :

- "Tu ne nous ferais quand même pas ça à Lila et moi?"

Bien sûr que non.

- "D'accord, nous en rediscuterons. Te voilà fiancée maintenant, qu'elles sont tes impressions?"
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 30
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Astéride, il faut qu'on parle   Sam 27 Fév 2010 - 13:23

-Je suis comme toute les filles de mon âge Trystan, il se trouve juste que j'ai vécu des choses exceptionnelles.

fit elle avec un brin de rire dans la voix. Exceptionnelle, était le mot. Elle avait connu la passion débridée et incontrôlable, l'amour destructeur qui la suivait. Elle avait découvert l'amour de son fils et celui qu'elle lui portait, les responsabilités qui l'accompagnait. Elle connaissait la complicité et l'amitié d'Incanus, ce lien si fort qu'il en devenait indestructible et maintenant, elle découvrait l'amour serein et immense. Oui, elle avait vécu des choses exceptionnelles et en vivrait d'autre encore.

Elle tenta de le faire marcher en parlant d'un mariage a sauvette et elle soupçonna son frère d'entrer sciemment dans son jeu ce qui la fit rire.

-Non je n'oserais pas, vous êtes ma famille et je ne pourrais pas m'unir sereinement a Ciaran sans vous.

Finalement, elle lui fit par de ce qu'elle aimerait. Un mariage simple entouré de ceux qu'elle aimait. Le rêve que beaucoup de jeune filles ne connaitraient jamais helàs, gouvernées par les ambitions de leurs pères ou frères. Fort heureusement, Trystan était un homme merveilleux qui n'imposerait jamais quoique ce soit a sa soeur et elle ne pouvait que l'en aimer davantage pour cela. Il était un précurseur et nul doute qu'il changerait durablement la face de la royauté.

-Quel effet ?! Oh...C'est...C'est....Et bien je n'ai pas de mot en fait...C'est...Par les Cinq !

En effet, c'était un bouleversement et aucun mot ne pourrait réellement décrire ce qu'elle ressentait a l'heure actuelle, un mélange de bonheur sans faille et d'excitation, un soupçon de crainte aussi mais elle savait qu'elle serait heureuse quoiqu'il se passe.

-Oh je suppose que tu as laissé Ciaran dans l'ignorance non ? Il faut que j'aille le voir, que je finisse de préparer notre départ et que...

Elle ne finit pas sa phrase, sentant en elle croire une excitation bienheureuse. Astéride sauta une dernière fois au cou de son frère, baisa sa joue et le quitta sur un bouillonnement de robe de soie
.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Astéride, il faut qu'on parle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Astéride, il faut qu'on parle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]
» Une petite halte [Astéride]
» Quand l'héroïsme conduit au trépas... [Astéride]
» [Chateau d'Erac] Un cadeau pour le Porcin ? [Astéride]
» Es-tu une illusion ? Si ce n’est pas le cas il faut qu’on parle ! [PV Shaynar] [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché d'Erac-
Sauter vers: