AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre frontale | Astéride & Ciaran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Katalina Noblegriffon
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3691
Âge : 27
Date d'inscription : 09/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 36 ans (né en 972)
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Sam 27 Fév 2010 - 18:02

Rencontre frontale
Erac, septième semaine du printemps

Katalina bouillonnait. Elle ne tenait littéralement plus en place, déambulant dans les couloirs du palais ducal, attendant que le temps passe. La peur au ventre, elle comptait les secondes qui la séparaient du départ, comme autant d’obstacles à franchir. Avec une seule destination, le manoir familial. Son père y vivait encore, se croyant chef de famille incontestable et incontesté, fermant les yeux sur la triste réalité. Elle l’avait laissé aux bons soins de Théodore, sans savoir que le pauvre homme nourrissait à l’encontre de son maître d’infortune une rancœur vieille de trois décennies, mais il était grand temps pour elle, désormais, de faire face à son géniteur et de lui ouvrir les yeux sur la réalité. La seule chose qui la retenait de se lancer corps et âme sur les routes était l’état d’Aerandir.

A son grand soulagement, il était maintenant presque certain que le sang-mêlé ne garderait aucune séquelle. Quatre jours qu’elle avait fait la rencontre malheureuse de son oncle, quatre jours pendant laquelle il pouvait très bien avoir pris la direction de Serramire avec la ferme intention de se venger. Mais l’expérience qu’avait traversé son Gardien avait été si éprouvante pour lui qu’il lui avait fallut autant de temps pour s’en remettre complètement. Entre lui et son père, elle n’avait pas hésité une seule seconde, préférant rester à son chevet, se découvrant incroyablement protectrice envers celui qui, à la base, était venu la secourir. Elle l’avait forcé à rester au lit tout le temps qu’il avait présenté le plus infime signe de faiblesse, et il avait joué le jeu… en partie. Combien de fois était-elle rentrée dans leur chambre pour le découvrir assis sur le rebord de la fenêtre, son regard aveugle perdu quelque part sur la ligne de l’horizon ? C’était devenu comme un jeu, et cela l’avait aidé à ne pas se rendre malade en pensant à tout ce qui s’était passé. Même affaibli, Aerandir continuait à veiller sur elle.

Qui était son père, en réalité ? Le discours de Gabriel avait fait son chemin, perfide… Comme pour se rappeler ce qu’il avait pu lui dire, elle avait décidé de porter sa chevalière autour de son cou, lui faisant rejoindre la larme d’or que lui avait offerte - et crée - son demi-elfe. Fardeau supplémentaire, mais elle ne voulait pas oublier. Quelque part errait une jeune demoiselle qui en réalité était un homme maudit par un dieu… et les racines du problème trouvaient leur terre nourricière dans les actions de son père. Totalement perdue dans ses pensées, elle se voyait déjà face à Noah et s’imaginant l’acculer, lui révéler ses erreurs et lui annoncer que plus jamais il ne devrait mettre les pieds chez elle - ce qui serait en soit une nouveauté pour le vieil homme, considérant encore la demeure entièrement rénovée par sa fille comme sienne - sous peine de… de… Elle n’avait aucune idée de la menace qu’elle appliquerait s’il décidait de la défier, mais était certaine d’une chose, elle ne plierait pas.

Et puis, se fut le drame. Elle eut à peine le temps d’apercevoir l’éclatante blondeur qui lui fonçait dessus - à moins que ce ne soit elle qui fonçait, allez savoir ? - et de relever la tête, surprise, que déjà elle se sentait tomber. Sa tête rebondit durement sur le sol, lui arrachant un gémissement de douleur et l’étourdissant quelques instants. Des lumières vives, éclatantes de blancheur, jouèrent devant ses yeux hagards avant de s’éclipser discrètement, mais le lancinant mal de crâne, lui, refusa de partir, et elle mit quelques secondes avant de recommencer à réfléchir correctement. Son premier reflexe fut de chercher du regard la cause de l’accident. Presque sur elle, une jeune et jolie blonde se remettait comme elle pouvait de son côté. Katalina la reconnut toute suite : Astéride, la sulfureuse et mystérieuse sœur du roi.

« Je… Vous allez bien ? »

Mieux valait commencer par le plus urgent, les excuses viendraient plus tard - si tant est qu’il faille s’excuser, mais c’était là une autre histoire - et la jeune femme préférait savoir si elle devait craindre l’ire de son Roi pour avoir blessé sa sœur adorée. La coiffe définitivement à refaire de l’adolescente au vécu déjà impressionnant et au palmarès de rumeurs aussi impressionnant que celui de Katalina - si ce n’est plus, ce qui était un exploit en soit - ne cachait plus les oreilles effilées qu’elle était censé dissimuler en temps normal, et les voir la fit se toucher discrètement la joue… Ses traits elfiques s’étaient encore atténués, depuis qu’elle vivait à Erac, mais ils restaient néanmoins visibles. La rencontre était troublante, et la faute n’en revenait pas uniquement au choc qui l’avait introduite. Remettant en place une mèche noire corbeau, elle secoua légèrement la tête pour s’éclaircir les idées… Mieux valait, pour continuer la discussion à peine entamée, que les deux femmes se relèvent. Mais pour cela, Astéride allait devoir y mettre un peu du sien, car pour l’heure, elle bloquait encore partiellement son aînée.

Fracassante rencontre que celle là.


Dernière édition par Katalina le Dim 18 Avr 2010 - 21:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Sam 27 Fév 2010 - 22:11

Il était une chose évidente lorsque l'on connaissait un peu Astéride d'Erac, et cette chose était la manière qu'elle avait de toujours foncer droit devant dans regarder où elle allait, encore plus lorsqu'elle volait plus qu'elle ne courrait. Les jupes relevées pour facilité sa course, elle traversait les couloirs en directions des appartements aloués a Ciaran. Pour une fois qu'elle allait faire les choses dans les règles ! Enfin presque, les bons gens n'avaient pas coutume de voir une fraiche fiancée se précipiter dans la chambre de son promis sans escorte, mais même dans les choses les plus simples, Astéride ne faisait rien comme tout le monde.

Elle bifurqua soudainement sur sa droite, prenant un autre couloir et...Percuta un obstacle inattendu.

-Outch !

Rugit elle en se sentant partir en avant, impossible de rattraper la chute alors elle ferma les yeux très fort et attendit le choc. Choc fortement amortit par...une femme, enfin si elle pouvait en juger ayant la main fort maladroitement posée sur un sein. Oups ! Elle retira précipitament ses doigts baladeurs en roulant sur le côté, pour finir assise a même le sol, le corsage délacé et les cheveux en bataille. Sa coiffure n'avait pas résisté a la course ni a la chute apparemment. Elle souffla sur un mèche dorée qui dansait devant ses yeux et posa un regard translucide sur l'obstacle. Sa bouche s'arrondit en « o » lorsqu'elle reconnu Dame Noblegriffon. Elle n'avait jamais eut l'occasion de lui parler, mais elle l'avait plus d'une fois vu en compagnie de son fère. Elle et son compagnon logeaient au château...Et quel compagnon ! Bref, ce n'était pas le sujet du jour songea-t-elle alors qu'elle se mit a s'excuser.

-Je suis désolée ! Je ne regardais pas où j'allais, j'espère que je ne vous ai pas blessée !

Manquerait plus que ça tiens ! Outre les remontrances de son frère, elle risquait la colère d'un Gardien, décidement, elle ne pouvait jamais rien faire comme tout le monde et même quand elle le voulait, le hasard se jetait dans ses jambes.

Un rapide cliquetis attira son attention et elle ne fut pas surprise de voir débouler Incanus au bout du couloir. Visiblement paniqué et prêt a sauver son amie des griffes de la mort ! Enfin, façon de parler, mais il était comique de voir le dragon sous forme de petit lézard inoffensif, souffler tout les feux de l'enfer pour arriver plus vite...Lorsqu'il la vit, il tenta de s'arrêter mais la pierre polie du sol empêcha ses griffes d'adhérer, résultat, il partit en glissade pour finir entortiller dans la robe de Dame Noblegriffon.

-Incanus ! Sors de là !

S'exclama la jeune fille, rouge de confusion devant la bêtise de son dragon.
Revenir en haut Aller en bas
Katalina Noblegriffon
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3691
Âge : 27
Date d'inscription : 09/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 36 ans (né en 972)
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Sam 27 Fév 2010 - 23:47

Katalina avait déjà aperçu de nombreuses fois Astéride, mais jamais elle n’avait trouvé l’occasion de l’approcher. Et si elle avait du décrire ce à quoi aurait ressemblé, à son avis, sa rencontre avec la sœur du Roi, probable qu’elle n’aurait jamais ne serait-ce qu’envisager un tel scénario. Des présentations officielles, orchestrées par Trystan, aurait été bien plus probable que le violent choc frontal qui résuma leur premier contact. Terrible collision qui vit les deux femmes s’emmêler, alors que l’aînée se retrouvait sous la cadette qui avait pour elle quelques centimètres en plus et une vitesse un brin supérieure au moment de l’impact. La main maladroite qui comprimait la poitrine de l’infortunée négociante - plus ou moins à la retraite - cessa enfin sa poussée infernale et elle put respirer de nouveau, alors qu’elle retrouvait l’usage de ses jambes.

« Ce… Ce n’est rien. » haleta-t-elle en tentant de reprendre son souffle.

Sa tête était douloureuse, mais cela passerait, elle avait vu pire. Se massant délicatement la zone douloureuse. Elles devaient faire peine à voir, ainsi affalée par terre, leurs coiffures respectives sans dessus dessous, le regard légèrement hagard… Aucune ne fit un geste pour se relever, elles restèrent simplement assises, le temps de se remettre pleinement.

« Je suis toute autant fautive… »

Elle ne pouvait pas le nier, peu importe qui serait venu à la place d’Astéride, le résultat aurait été le même. Peut-être pas aussi violemment, mais au vu de la concentration de Katalina, une simple bousculade aurait été un moindre mal.

« Nous étions toutes les deux distraites, je… »

Quelque chose de petit, de long, de froid et de rapide se glissa dans sa robe. Surprise, elle ne put retenir un léger cri de stupeur, tentant de se dégager, battant vivement des jambes, comme si cela pouvait motiver le petit être sournois qui s’était glissé là où il n’aurait pas du à s’en aller aussi rapidement qu’il était venu. Par les Cinq, fallait-il qu’ils s’amusent tous à la tourmenter ? Mais alors qu’il aurait pu sagement se laisser éjecter, il décida de… Elle se figea quand elle sentit les petites griffes s’agripper à sa jambe. Astéride rougissait, confuse… mais ne semblait nullement paniquée. Elle avait crié un nom, aussi devait-elle en savoir plus qu’elle sur la créature qui l’agressait ainsi.

« Par les… » Elle retint un glapissement quand elle sentit le lézard monter d’un cran, et ferma les yeux. « Quelle est cette… chose ?! »

Katalina n’était pas d’un naturel impressionnable, mais elle devait bien avouer que sentir un être vivant s’agripper à sa jambe n’était pas la chose la plus rassurante qu’elle avait connu… ni la plus agréable.

« Vous la connaissez, non ? Vous ne pouvez pas… Grands Dieux, Astéride, vous ne pouvez pas faire en sorte qu’elle me lâche ? »

Et il y avait presque une supplique dans sa voix, alors même qu’elle essayait de garder son calme. Mais chaque mouvement d’Incanius, même léger, rendait la tâche plus difficile, et son regard bleu-gris d’ordinaire si inflexible suppliait la sœur du roi de faire quelque chose… n’importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Dim 28 Fév 2010 - 1:18

Aïe...A voir le teint de la jeune femme changer de couleur, Incanus devait encore faire des siennes !

« -Qu'est ce que tu fais !? Sors de là !
-Tu crois que c'est facile ! Je suis noyé dans une mer de soie !
-Rha... »


Seulement, Dame Noblegriffon empira la situation en gigotant de manière frénétique, causant une trouille bleue a Incanus qui se voyait déjà écrasé sous un talon. Hors les talons se trouvant au bout des jambes, il eut la bonne idée de monter.Rougissant de plus belle, Astéride tenta de calmer la situation en levant les mains dans un geste apaisant.

-Pas de panique, pas de panique !

Katalina, si le souvenir de son prénom était juste, se calma mais n'en retrouva pas pour autant ses couleurs et Incanus se refusait de bouger. Diantre ! Fallait elle qu'elle aille le chercher ?! On aura tout vu ! De quoi auraient elles l'air si un garde les surprenait ainsi ? Encore pire lorsqu'Astéride se décida a aller chercher son dragon manumilitari.

-Ce n'est que mon dräke...Il est un tantinet peureux...Mais...pas..dangereux...Pour deux...écus...SORS DE LA !

Fit elle en fouillant entre les jupons de la jeune femme, les joues rouges comme des pivoines. Finalement, sa main effleura une queue froide et écailleuse...

-Je te tiens !

S'exclama-t-elle en brandissant un petit lézard vert au bout de ses doigts, un large sourire aux lèvres alors qu'elle venait de farfouiller sans vergogne sous les jupes d'une dame. Irrécupérable a n'en pas douter. Enfin, un peu plus, un peu moins, elle n'était plus a une nouvelle rumeur. Bougon, Incanus se tortillait dans tout les sens, eructant contre le peu de délicatesse dont son amie a deux jambes faisait preuve.

Finalement, Astéride le fourra sous ses cheveux et poussa un long soupir contrit en posant un regard entre amusement et gêne sur Dame Noblegriffon.

-Je vous renouvelle mes plus plates excuses. Incanus me croyait en danger aussi a-t-il surgit tel un héro...Malheureusement, il est doté d'un tempérament plus que craintif.

« -Non mais fais moi passer pour une poule mouillée pendant que tu y es !
-Qui dort avec une chandelle allumée a coté de son panier parce qu'il a peur du noir ?
-Grlmmm... »


Satisfaite d'avoir rabatu le caquet de son infernal dragon, Astéride lui tapota la tête avant de se relever et de tendre une main secourable a Katalina.

-Relevons nous et tentons d'offrir un visage serein, sait on jamais qui pourrait se promener dans les couloirs et j'alimente assez les rumeurs sans rajouter celle d'agression a mon palmarès.

Déclara-t-elle en riant doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Katalina Noblegriffon
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3691
Âge : 27
Date d'inscription : 09/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 36 ans (né en 972)
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Dim 28 Fév 2010 - 10:55

La situation était inédite, incroyablement gênante, prompte à déclencher les rires de la Cour, et pourtant, rarement Katalina ressentit un soulagement comparable à celui qui l’envahit quand elle vit Astéride commencer à farfouiller dans les dessous de sa robe, à la recherche de la vile créature qui l’agressait. Ce qui ne l’empêcha pas de rougir à l’unisson de sa sauveuse, se rendant bien compte du ridicule de la situation et de sa réaction. Mais elle ne voyait pas comment il en aurait pu être autrement, elle n’avait tout simplement pas été préparé à un tel choc émotionnel. Et qu’on ne lui dise pas qu’avoir une sinueuse et rampante créature empêtrée dans sa robe n’était pas un choc émotionnel !

Un dräke ? Oh joie, encore une bonne nouvelle ! Elle n’avait jamais rencontré de dräke, mais d’après ce qu’elle avait pu en lire, ils n’étaient pas aussi inoffensifs que voulait bien lui faire croire sa compagne d’infortune. Enfin, elle avait cru comprendre qu’ils pouvaient se lier à des humains… Etait-ce le cas des deux compères ? S’accrochant à cette idée, elle tenta d’oublier les petites griffes qui s’enfonçaient à peine dans sa peau. Pas assez pour lui faire le moindre mal, mais bien assez suffisamment pour lui rappeler qu’il pouvait surement faire bien pire. Finalement, le cri tant attendu vint. Elle le tenait, affirmait-elle, et elle le lui démontra en tirant sur la queue reptilienne de son compagnon. D’abord surpris, il tenta de résister en s’agrippant encore un peu plus, arrachant un nouveau cri étouffé à la pauvre Katalina, mais cela ne dura que quelques fractions de secondes. Au pire aurait-elle de légères griffures. Elle ne put retenir un soupire de soulagement, l'alliant à un « Merci... » qui venait du fond du cœur.

La respiration légèrement saccadée, le cœur battant encore la chamade mais ravie d’avoir gardé l’intégrité de sa jambe, elle se força à esquisser un léger sourire - peut-être un brin crispé - en contemplant le fameux Incanus. Le dräke n’avait pas fier allure, alors qu’il ressemblait à un banal lézard, mais Katalina voulait bien croire Astéride sur parole. Elle le portait sur son épaule comme si de rien était, et le portrait qu’ils formaient ainsi était… presque touchant.

« Alors c’est donc toi, Incanus… La prochaine fois que tu souhaites visiter les jupons d’une dame, choisis-en une consentante, tu verras que l’expérience sera bien plus… agréable pour vous deux. »

Son sourire se détendit doucement, et elle porta un regard bien plus serein vers la sœur du Roi alors que cette dernière s’excusait une nouvelle fois, affirmant que l’intervention de son ami à écailles était motivée par de louables intentions, et que la suite malheureuse n’était due qu’à un tempérament craintif et impressionnable, rien de plus. La blonde adolescente tapota la tête d’Incanus, cherchant peut-être à le rassurer, et l’effet immédiat fut de faire sourire Katalina. Elle avait en face d’elle un couple bien rôdé, à n’en pas douter. La faute au fameux lien ? Elle allait se saisir de la main tendue mais ne put retenir l’éclat de rire sincère et spontané qui chatouilla sa gorge alors qu’Astéride l’enjoignait à se relever et à sauver les apparences en riant. Elle revécut la scène en accélérer, de la chute jusqu’à la libération du dräke… Néera soit louée, heureusement pour elles, le couloir avait été désert, sinon il y avait fort à parier que l’incroyable rencontre des deux femmes serait restée un sujet de plaisanterie pour les mois… les années même à venir.

« J’ai bien assez de ragots qui courent à mon sujet… celui là aurait eu le mérite de me faire sourire. » lâcha-t-elle quand elle parvint à calmer son rire.

Elle esquissa un léger sourire complice. La sœur du Roi était célèbre à la cour, tout autant voir plus que Katalina, et elle aussi devait supporter le joug des langues de vipère, aussi était-il sûr que les deux femmes se comprendraient. Attrapant enfin sa main, elles se relevèrent en concert.

« C’est un plaisir de vous rencontrer enfin, dans tous les cas. Et c’est aussi le cas pour toi, Incanus. »

Peut-être à cause de la nature même des présentations, Katalina ne se sentait pas le cœur de se perdre en formalités inutiles. Elle s’adapterait si Astéride en ressentait le besoin, mais au vu de ce qu’on disait sur elle… Disons que les deux femmes avaient quelques points en commun, ce qui ne pouvait qu’aider. Distraitement, elle entreprit de remettre un peu d’ordre dans ses cheveux, ses yeux bleu-gris rivés dans ceux si particulier de son interlocutrice. Jamais elle n’avait vu un tel vert avant ce jour dans les prunelles d’une femme.
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Dim 28 Fév 2010 - 14:28

Fort heureusement, Katalina n'eut pas l'air de lui tenir rigeur de cet incident. Astéride soupira discrètement de soulagement. Au moins, elle échapperait a son ire. Incanus fit une apparition, dévoilant son museau a travers le rideau de ses cheveux dorés et jeta un coup d'oeil méfiant sur la noble. Bon, il devait avouer qu'elle lui avait causé une peur bleue, mais vu de prêt, l'humaine n'avait pas l'air si dangereuse. Rasséné, il retourna a sa cachette, laissant les deux jeunes femmes converser tranquilles.

Katalina accepta la main tendue en répliquant avec humour.

-Ah oui ! C'est vrai que l'on raconte beaucoup de choses sur vous. La dernière en date serait que vousvous seriez glissée dans le lit de mon frère ce qui est un exploit en soi lorsque l'on songe que le dit lit est déjà occupé par Lilia, Aileen et dernièrement Thibaut. Je n'ose imaginer ses dimensions ! Mais il est vrai que de toutes ces rumeurs dont on pourrait nous affliger, celle ci est sans conteste la plus comique.

Astéride tapota sa jupe la débarrassant de la poussière et entreprit de se recoiffer. Mais refaire sa coiffe originelle était peine perdue, alors elle se contenta d'une natte épaisse sur le coté, la faisant reposer sur son épaule droite.

-Dans tout les cas, voilà des présentations fort peu conventionnelles, mais il me faut être a la hauteur de ma réputation !

fit elle avec un large sourire amusé, prouvant par la même qu'elle se moquait comme d'une guigne de ce que l'on pouvait dire sur elle.

-Vous êtes Dame Noblegriffon n'est ce pas ? Je vous ai souvent vu discuter avec mon frère. Je suis Astéride, la soeur de Trystan, mais je suis sure qu'il vous a déjà parlé de moi pour se plaindre.

Ajouta-t-elle avec humour. D'après les rumeurs, Katalina était une femme perdue, manipulatrice et interessée, donc la vérité était le contraires des on dits. Voilà comment réfléchissait la jeune fille. Oh et puis son frère l'appréciait donc elle ne pouvait pas être ce que l'on racontait.

-En tout cas, je suis ravie, voici une occasion de discuter que je ne laisserais pas passer, mon futur époux devra patienter, je le crains.
Revenir en haut Aller en bas
Katalina Noblegriffon
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3691
Âge : 27
Date d'inscription : 09/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 36 ans (né en 972)
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Dim 28 Fév 2010 - 19:26

Katalina ne put cacher totalement sa surprise quand Astéride lui affirmait le plus naturellement du monde qu’on affirma qu’elle couchait avec Trystan. Diantre, elle avait l’habitude, pourtant ! Mais il n’y avait rien à faire, à chaque fois elle ne pouvait que déplorer la stupidité - ou elle ne savait quoi d’autre, ils ne pouvaient pas tous être bêtes - de la cour. Elle ne pouvait pas dire que le Roi n’était pas séduisant, bien au contraire… Mais elle ne pensait pas avoir donné l’ombre d’un argument à la meute de chiennes en chaleur qu’étaient les langues de vipère qui puissent leur permettre de construire quoi que ce soit de cohérent. Bon, il l’avait certes entraînée dans un jardin privé… Elle ne put s’empêcher de sourire, un brin désabusée.

« Je n’écoute plus que d’une oreille distraite tout ce qui peut se dire… J’étais passée à côté de cette rumeur là. Et j’arrive encore à m’en étonner. » Elle haussa les épaules. « Je suis irrécupérable. »

Il était bon de se retrouver une nouvelle fois debout. A l’instar de sa nouvelle amie, elle entreprit de mettre un peu d’ordre dans sa mise, lissant pensivement sa robe et arrangeant rapidement ses cheveux qu’elle portait de toute façon dénoués. Une habitude prise chez les elfes, quand on ne la jugeait pas sur son apparence à tous les coins de rue, qu’elle avait gardée au mépris des sourires condescendants des courtisanes qu’elle avait pu croiser. Pour leur faire plaisir, et pour se faire plaisir, elle s’amusait parfois à les tresser. Une fois qu’elle s’estima présentable - au vu de la situation, elle ne pouvait de toute façon pas faire des miracles - elle reporta son regard sur Astéride qui fit remarqua très pertinemment qu’elles avaient eu le droit à des présentations sortant de l’ordinaire. Mais d’un autre côté, Katalina ne semblait rien faire de « commun » depuis près de deux mois. Après tout, se faire enlever par les drows et s’exiler chez les elfes n’était pas le parcours typique d’une jeune femme de son âge… Elle hocha simplement la tête avec un sourire convenu.

Se faire appeler « Dame Noblegriffon » lui fit se rendre compte d’un détail relativement gênant. Dans sa hâte de se voir débarrasser du reptilien petit ami de la sœur du Roi, elle avait oublié les « Dame » et autres titres d’usage, l’appelant simplement par son prénom. La situation assez exceptionnelle l’excusait en parti, elle avait voulu aller au plus court… mais tout de même, il semblait qu’elle avait pris de mauvaises habitudes.

« Enchantée. Je vous en prie, appelez-moi simplement Katalina. Je réserve le "Dame Noblegriffon" à ceux qui ne me sont pas rentrés dedans. »

Astéride était un trésor de légèreté et de simplicité, et Katalina n’avait pas besoin de plus pour se laisser aller. Cette rencontre inopportune tombait réellement à pique, elle lui changeait les idées, lui faisant oublier son père et toutes les complications qui en découlaient. Le départ était prévu pour le lendemain à l’aube, et jusque là elle ne pouvait rien faire d’autre qu’attendre que le temps passe. Et au vu de la complicité naturelle qui s’était installée entre les deux femmes, nul doute qu’il passerait bien plus vite désormais qu’elle n’était plus seule avec ses idées noires.

« Votre… futur époux ? » Elle esquissa un léger sourire, comprenant où voulait en venir la jeune fiancée. « J’imagine que je dois vous féliciter, alors. »

Au vu de l’enthousiasme avec lequel en parler la future mariée, et pouvait désormais se vanter de connaître un peu Trystan, elle doutait qu’il s’agisse d’un mariage arrangé. L’amour était une chose bien rare, tellement précieuse… c’était un plaisir de le voir briller dans les prunelles de la jeune femme alors même qu’elle en faisait à peine allusion.

« Au pire, histoire de ne pas le faire languir… Nous pouvons toujours marcher tranquillement jusqu’aux appartements dans lesquels il flâne très certainement, avec toute la dignité qui sied à nos réputations et rangs respectifs. »

Machinalement, elle porta sa main à l’arrière de son crâne, tâtant doucement le cuir chevelu. Elle allait s’en tirer avec une belle bosse, à n’en pas douter, mais elle n’allait pas faire l’erreur de le regretter.


Dernière édition par Katalina le Lun 1 Mar 2010 - 1:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Lun 1 Mar 2010 - 0:34

-On l'est donc toutes les deux.

Affirma Astéride en souriant avant de mettre de l'ordre dans sa mise un peu chamboulée par la course et la chute tandis que Katalina faisait de même. Effectivement, Astéride avait usé d'un terme habituellement réservé aux nobles. Katalina ne l'était pas de la façon dont tout le monde l'entendait, mais quoiqu'en disait la cour, elle restait une femme respectable et donc a être traitée comme telle.

-Je suis donc une privilégiée ? Vous m'en voyez ravie.

Non, non, l'évocation de son futur mariage n'était pas intentionnelle, absolument pas ! Son visage se fendit d'un large sourire qui remonta jusqu'à ses prunelles.

-Merci ! Vous êtes la première à le savoir !

S'empressa-t-elle de dire en se retenant de sautiller sur place telle une enfant.

-Vous êtes sûre que je ne peux surgir dans sa chambre echevelée et décoiffée ? Flute !

Plaisanta-t-elle avec une petite moue résignée avant que ne se brise ce masque de comédie et qu'elle ne hoche la tête.

-Venez, je vais vous présenter Ciaran, vous verrez il est adorable...Bien qu'il n'arrive certainement pas à la cheville de votre compagnon...

Glissa-t-elle avec la subtilité d'un éléphant, mais elle ne cherchait pas à mettre la jeune femme mal à l'aise, mais il était de notoriété publique qu'elle avait demandé asile au roi pour elle et le Gardien d 'Arcam. Astéride avait prit soin de l'éviter, elle avait assez souffert de par les créations de son dieu. Sans cérémonie, elle glissa son bras sous celui de Katalina et l'entraina dans les couloirs sombres, seulement éclairés par des torches disséminées deci delà.
Revenir en haut Aller en bas
Katalina Noblegriffon
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3691
Âge : 27
Date d'inscription : 09/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 36 ans (né en 972)
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Lun 1 Mar 2010 - 16:05

Etaient-elles réellement irrécupérables ? Aux yeux de l’assemblée si prompte à juger que pouvait être la Cour, assurément. Astéride n’était-elle pas devenue mère avant de songer à l’avenir de l’épouse ? Péché abject aux yeux d’une société aussi pudique d’apparence que débridée dans l’ombre, son fils avait scellé son destin pour bien des années. Katalina, quant à elle, avait osé s’élever face à l’hégémonie des hommes, se faisant seule maîtresse de sa vie à la mort accidentelle de son mari.

« Certes. »

Sa voix souriait, à l’instar de ses lèvres. La spontanéité d’Astéride ne se trouvait guidée par aucune ambition dissimulée sous un sourire charmeur. L’adolescente, femme par bien des aspects déjà, était naturelle, malgré tout, et c’était exactement ce dont avait besoin son aînée. Et elle n’allait pas souffrir un « Dame Noblegriffon » dans sa bouche, alors qu’elle s’était elle-même permise, dans le feu de l’action, un simple « Astéride ». Elle l’enjoignit donc à l’appeler simplement par son prénom, et la sœur du Roi se laissa convaincre assez facilement, plaisantant sur le fait qu’elle était ravie de se voir ainsi privilégiée. Katalina faillit lui faire remarquer qu’elle ne lassait pas n’importe qui fouiller ses jupons, mais se retint, se contentant de sourire d’un air entendu.

De toute façon, les discussions évoluèrent rapidement, passant de la surprenante rencontre qui avait été la leur à un sujet bien plus enthousiasmant… pour la jolie blonde, principale concernée, qui réfrénait avec peine sa bonne humeur. Ainsi, Astéride d’Erac, la belle, la polémique sœur du Roi allait se marier.

« La première ? » Katalina ne put retenir un léger éclat de rire, avant de reprendre, légèrement taquine. « Je dois être la première à vous avoir rencontrée, alors. »

Les paroles pouvaient paraître rebutantes, mais la chose était dite de telle façon qu’on saisissait tout de suite que la négociante ne cherchait pas à vexer, bien au contraire. Elle pensait même comprendre l’état d’esprit de la future mariée, et se réjouissait sincèrement de l’événement à venir.

« Voilà en tout cas une cérémonie à laquelle je me ferai un plaisir de participer… Si je suis invitée, bien entendu. » ajouta-t-elle, mi-amusée, mi-sérieuse. Après tout, sa présence impliquait celle d’Aerandir, et elle aurait très bien compris qu’on ne veille pas de son Gardien en pareille occasion, pour de multiples raisons. « Le mariage de la sœur du Roi ne saurait passer inaperçu, et je vois déjà le regard de la Péninsule se braquer sur votre robe à la recherche du moindre de ses défauts. »

Le dernier mariage auquel le sang-mêlé avait assisté avait été un désastre complet. Le couple de Scylla avait eu l’immense honneur de recevoir sa bénédiction… Plus Katalina y pensait, et plus elle soupçonnait le demi-elfe de ne s’y être rendu que pour elle. Après tout, elle était son « Cadeau », offert par le Dieu qu’il servait en personne. Conciliante, elle proposa à Astéride de l’accompagner jusqu’aux appartements de son promis, ce qui lui permettrait de le rejoindre rapidement tout en permettant aux deux femmes de continuer leur charmante discussion. Proposition acceptée à l’unanimité - quoi qu’elle ne pouvait pas en être sûre, Incanus ne s’étant pas prononcé - et rapidement mise en application. Son sourire s’élargit encore un peu quand elle entendit l’allusion à son compagnon. Elle était tout autant femme que sa cadette, après tout, et elle aussi était amoureuse.

« Certes… Les chevilles d’Aerandir valent le coup d’œil. » plaisanta-t-elle affectueusement, le ton léger.

Astéride voyait le Gardien sans parvenir à entrevoir l’homme qui se cachait derrière… Katalina ne pouvait pas réellement lui en tenir rigueur, elle-même avait mis du temps avant de commencer à le discerner. Mais au fond, les deux personnages étaient si entremêlés qu’ils ne formaient qu’une seule et même entité.

« Allons voir Ciaran, alors. Quelque chose me dit qu’il vous attend avec impatience. »

Elle ne fut même pas surprise de sentir son bras lui échapper, et elle se laissa entraîner avec bonne humeur dans les couloirs obscurs du château d’Erac.
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Lun 1 Mar 2010 - 16:50

-Non, mais la première a qui j'ai envie de le dire.

Rectifia-t-elle en souriant largement. Ce n'était pas faux, elle sentait subtilement que Katalina et elle étaient assez semblables dans leur manière de vivre et de pensée aussi lui faisait elle obscurément confiance presque instantanement. Elle aimait se fier a son instinct qui était généralement bon. Et puis, avouons le, elle était fière d'être bientôt une femme mariée, si elle l'avait pu, elle aurait exhibé une bague a son annulaire, mais c'était encore trop frais pour ça. Et si....Mais non, mais non, Ciaran penserait forcément a la bague....Non ?

Astéride prit une mine horrifiée.

-Toute la noblesse ? Vous plaisantez j'espère ! Je n'ose même pas imaginer ce qu'il se passerait ! Nuls doutes que certains tiendraient d'imbéciles paris sur les chances de Ciaran d'être cornu avant la première semaine de mariage ! Quand aux femmes...Elles n'hésiteraient pas a critiquer, vilipander et calomnier ! Donc, mon mariage sera l'un des plus discret de la péninsule ! Et vous y êtes cordialement invitée cela va sans dire !

C'était inviter le Gardien cela dit et, vu ce qu'elle avait pu traverser, elle devait avouer que cela ne la faisait pas sauter de joie. Mais, cela ne lui faisait pas spécialement peur. Quoiqu'il se passe, elle était fermement décidé a avoir une vie douce et passionnée aux cotés de Ciaran.

Ceci dit, elle ne put s'empecher une remarque quand a la présence d'un tel personnage aux côtés d'une simple humaine. Eux qui véhiculait bien plus qu'une parole divine, elle n'arrivait pas vraiment a les imaginer réel...Elle haussa un sourcil tandis que son rire frais retentissait sur les murs du couloir.

-Par Néera ! Ne serait ce donc qu'un homme ?

Astéride l'avait juste apperçu de loin, il lui était donc difficile de juger. Ceci dit, tant qu'il la laissait tranquille.

-Vous croyez ? Connaissant mon frère il a dut le laisser mariner dans son jus après avoir écouté jusqu'au bout son plaidoyer....

Fit elle songeuse avant de secouer la tête avec amusement.

-Et vous ? Pas de mariage a l'horizon ? Pour un serviteur d'Arcam, se serait le comble non ?

Demanda-t-elle sans tourner autour du pot, chose qu'elle jugeait bien irrespectueuse parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Katalina Noblegriffon
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3691
Âge : 27
Date d'inscription : 09/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 36 ans (né en 972)
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Lun 1 Mar 2010 - 22:04

Katalina était surprise. Jamais avant elle ne s’était liée aussi vite à quelqu’un. Car il existait déjà indubitablement un lien entre les deux femmes, tenu et fragile encore, mais qui ne demandait qu’à se fortifier avec le temps. Une amitié aussi instinctive que naturelle, basée sur l’imprévu et l’impulsivité. Ainsi que sur l’intervention impromptue d’un petit dräke malicieux et froussard. Mais peu importe les causes, peu importe les explications vides de sens, seul comptait le résultat, et la discussion animé qu’elles échangeaient en était la manifestation la plus évidente. Ca, et le fait qu’elle avançait bras dessus dessous, telles de vieilles amies qui ne s’étaient pas vues depuis trop longtemps. L’amitié était un nectar enivrant, dont la saveur doucereuse plaisait terriblement à une adulte que la vie avait maintenu éloignée de ses semblables.

« Un mariage en toute discrétion… N’est-ce pas un brin utopique pour la sœur du Roi le plus puissant qu’ait connu la Péninsule depuis des générations ? »

Le sourire qui vint tempérer ses paroles était là autant pour la rassurer que pour la soutenir dans sa démarche. La réaction d’Astéride ne l’étonnait pas. Elle aurait eu la même, dans la même situation. Tout plutôt que d’exposer son dos aux langues fourchues de celle qui avaient moins de chance qu’elle. S’être affranchie de leur venin ne voulait pas dire qu’elle aimait s’y exposer plus que de raisonnable, et il semblait en aller de même pour la fiancée qui lui faisait face. On ne s’habitue jamais réellement au mépris, on apprend à faire avec… Mais toujours l’amour rassurant qui brille dans le regard de l’être aimé est préférable à l’animosité si librement affichée.

« Dans tous les cas, ma chère, je n’oublierai pas vos paroles, et comme je fus la première à vous féliciter pour vos fiançailles, je serai la première à me réjouir pour vos épousailles. »

Elles dévièrent encore une fois, passant du fameux Ciaran que Katalina n’avait jamais rencontré à Aerandir. La façon dont pouvait en parler Astéride était prévisible, et si l’ancienne négociante, devenue oisive en quelque sorte, le comprenait, il n’en demeurait pas moins qu’elle avait envie de faire découvrir une autre facette de l’homme qu’elle aimait… On le voyait comme un homme de pouvoir, un mystique, et il était tout cela, mais pas seulement. Elle ne le reniait pas, mais avait juste découvert qu’il était bien plus.

« Pas "qu’un homme"… » Non, il pouvait être tout autre chose, elle l’avait vu de ses propres yeux quatre jours plus tôt. Le corps chéri était devenu une marionnette, pantin dont la volonté avait été soufflée par Arcamenel lui-même. Arcamenel et son regard… « Il est un homme, et n’échappe donc pas aux malédictions du sexe fort, tout simplement. »

Concluant cette petite pique à l’égard de la gente masculine par un clin d’œil complice, elle tenta d’en revenir au marié, assurant qu’il devait attendre sa promise avec impatience. Astéride, quant à elle, en doutait, imputant la faute à son frère, et Katalina ne put retenir un sourire entendu. Que le Roi soit protecteur avec sa demi-sœur ne la surprenait pas, loin de là. Cela cadrait parfaitement avec l’image qu’elle s’était faite du personnage. Mais il semblait que sa blonde amie ne l’entendait pas de la même oreille. Seulement cette fois, ses paroles touchèrent un point sensible. Ou plutôt, rappelèrent à l’aînée des pensées qu’elle préférait ignorer pour le moment.

« J’ai déjà été mariée, et je ne suis pas pressée de l’être à nouveau. Surtout que la rituelle formule "jusqu’à ce que la mort vous sépare" prend un sens assez particulier dans mon cas. »

Car telle était la tragédie des relations interdites éphémères et éternelles. Katalina vieillirait à une vitesse affolante pour celui qui était appelé à traversé les siècles sans sourciller. Le spectre de Tyra était encore loin, et il n’obsédait pas la jeune femme, loin de là. Elle n’aimait juste pas penser à cette fatalité. La vie était trop courte pour la perdre en regret, tel était l’enseignement d’Aerandir et elle était décidée à le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Mar 2 Mar 2010 - 0:31

-Chut, ne dites jamais cela devant lui, il serait capable de prendre la grosse tête !

S'exclama la jeune fille en riant tandis que ses talons claquaient calmement sur le sol de pierre. Enfin, calmement n'était peut être pas le terme adéquat, disons qu'elle trépignait sur place mais se devait de garder une allure sereine pour ne pas embarquer Katalina dans une course folle.

-Plus sérieusement, vous avez du entendre ce que l'on dit de moi, donc, on viendrait juste pour ne pas froisser le roi et faire le plein de médisances et ça, c'est quelque chose que je ne pourrais pas supporter le jour de mon mariage. Aussi ais je décidé qu'il se déroulerait ici et croyez moi, les invités seront triés sur le volet.

Ajouta-t-elle en oubliant que pour cela, il fallait encore que Ciaran soit d'accord, après tout, c'était aussi son mariage non ?

-Et je ne doute pas que votre joie sera sincère.

Répondit elle tout simplement avec un éclat malicieux dans les yeux. La mer tranquille de ses prunelles s'agitaient de plus en plus au fur et a mesure qu'elles approchaient des appartements de Ciaran. Astéride entraina sa compagne sur sa gauche, empruntant un second couloir perpendiculaire au premier et Icanus sauta au sol...

-Ah nous passons pas loin de la chambre de mon fils, Incanus adore Erwan.

Observa la jeune soeur du roi en regardant son dragon filé droit devant sans s'arrêter. S'en suivit un sujet quelque peu mystique, du moins, aux yeux de la jeune fille. Imaginer un Gardien comme un homme fait de chair et d'os était quelque chose de pratiquement impossible et la boutade de Katalina lui arracha un rire cristallin et enfantin. Là où d'autre aurait été choquée de cette allusion, Astéride ne fut qu'amusée et compréhensive, après tout, elle connaissait le désir des hommes, assez pour savoir en jouer.

-Je vois.

Fut tout ce qu'elle dit, inutile d'en rajouter n'est ce pas ? Bien sur, elle ne put s'empecher de parler d'un éventuel mariage, et quelque chose lui disait qu'elle n'aurait que ça a la bouche pendant un long moment...

-Mmh...Pourtant, se serait un mariage bien différent non ? Quoique j'imagine mal la Voix d'un Dieu se marier en fait...

répondit elle songeuse avant de stopper devant une porte de bois, arrêtant par la même occasion sa compagne. Un grand sourire s'épanouit sur ses traits alors qu'elle ouvrait la porte sans sommation. Elle n'avait pas coutume de frapper a la porte de Ciaran étant donné qu'elle avait plus l'habitude de s'y glisser en catimini une fois la nuit venue.

-Ciaran !

S'écria-t-elle en entrant d'un pas conquérant, tirant presque Katalina a sa suite.

-Tu ne devinera jam....

Mais sa phrase ne connu pas de fin tandis que ses prunelles s'agrandissaient démesurément...Elle venait d'entrer, Katalina avec elle et....Ciaran sortait tout juste de son bain, la peau encore fumante de l'eau chaud, une simple serviette jetée a la hâte devant lui dans la surprise que venait de lui causer les deux femmes....Astéride eut un hoquet, rouge de confusion, non pour elle, car elle connaissait ce corps par coeur, mais pour la gêne qu'occasionnait leur éruption intempestive

-Par les Cinq !

Rugit elle avant de faire faire un demi tour habilement manoeuvré a Katalina pour que celle ci ne présenta plus que son dos au chevalier éberlué.
Revenir en haut Aller en bas
Ciaran de Valis
Sang-mêlé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 237
Âge : 71
Date d'inscription : 09/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Mar 2 Mar 2010 - 0:50

L'entretien avec le roi avait été assez éprouvant, mais les dieux soient loués, cela s'était finalement assez bien passé. Ciaran avait du faire appel à tout son contrôle de soi pour tenir tête à Trystan. Le roi était impressionnant, bien que le chevalier soit plus grand et physiquement mieux bâti. Mais cela n'entrait pas en ligne de compte pour cet entretien hors du commun. Il s'était adressé de vassal à suzerain et de jeune homme au frère de l'élue de son cœur. Il avait plaidé sa cause avec calme et pondération, mais avec une sincérité vibrante dans la voix.

Il avait quitté le roi après deux heures de discussion et Ciaran n'avait pas su ce que Trystan avait décidé. Il aimait croire qu'il avait fait bonne et qu'il avait la bénédiction du roi. C'était son sentiment, mais peut-être était-il en train de se tromper et de prendre ses rêves pour la réalité.

Il était retourné dans ses appartements sans revoir Astéride. Sans doute avait-elle eu le droit à son entretien avec son frère... pour se détendre, le chevalier avait décidé de prendre un bain. Rien de mieux pour délasser ses muscles noués par la tension. L'idéal aurait été que ce soit Astéride qui le détende, mais il chassa bien vite cette idée de sa tête, au risque de se faire du mal. Il espérait qu'Astéride le rejoindrait, mais quand l'eau eu refroidi, il fut forcé de quitter le bain et commença à se sécher...

C'est là que la porte s'ouvrit à la volée sur une tornade blonde. Oh cela n'aurait pas été gênant si Astéride avait été seule. Mais il aperçut une deuxième silhouette avec elle. Son cerveau avait du mal à enregistrer toute ces informations d'un coup et il lui fallu une fraction de secondes pour que la serviette vienne cacher une partie de son anatomie qu'il n'exposait pas aux regards de n'importe qui.

- "Astéride!"

Il y avait comme un reproche dans sa voix, devant l'impétuosité de la jeune fille qui mettait son fiancé en bien vilaine posture. Il fallut une poignée de secondes à Ciaran pour reprendre contenance alors que les deux femmes se retournaient. Enfin, qu'Astéride obligeait sa compagne à se retourner avec elle. Amusé, le chevalier noua la serviette autour de ses reins de façon un peu plus décente. Taquin, il s'approcha à pas de loups de la jeune fille retournée avant de l'entourer de ses bras et de lui baiser la nuque.

- "Je ne devinerais jamais... quoi?"

Il sourit dans le cou de la jeune fille.

- "Tu me présentes ton amie maintenant ou tu me laisses le temps d'être un peu plus... décent?"

Il éclata de rire, parfaitement à l'aise, avant de se diriger vers ses vêtements et d'enfiler rapidement des braies et de passer une chemise. Il était débraillé, mais décent. Il passa ses doigts dans ses cheveux humides et bouclés, dissimulant ses oreilles.

- "Voilà, je suis prêt."

Il termina de s'habiller, non sans jeter un regard plein de malice à Astéride, un regard brun et chaud qui semblait illuminé de l'intérieur et pailleté d'or. Il approcha de la jolie brune et s'inclina galamment en signe de salut.

- "Ciaran de Valis, pour vous servir ma Dame... Mais je suppose que vous connaissiez déjà mon nom, connaissant Astéride."
Revenir en haut Aller en bas
Katalina Noblegriffon
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3691
Âge : 27
Date d'inscription : 09/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 36 ans (né en 972)
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Mar 2 Mar 2010 - 12:10

« Je vois… Mais, si je puis me permettre l’indiscrétion… Je pensais que les dräkes possédaient des ailes, or… » Elle pencha légèrement la tête, le regard rivé dans la direction qu’avait prise Incanus. « Les aurait-il perdues ? »

Mais déjà, l’incroyable petit lézard s’enfuyait de l’esprit des jeunes femmes, alors qu’elles continuaient leur plaisante conversation. Astéride semblait être fascinée par Aerandir, ou en tout cas s’y intéressait-elle assez pour pousser sa compagne à en parler. A moins que ce ne soit son mariage à venir qui la plaçait sur un petit nuage. C’était fort probable, au vu du point d’orgue d’une rencontre tumultueuse qui se mit en place malgré elles quand elles furent arrivées à destination.

Dire que Katalina fut surprise serait un bel euphémisme. Et pour cause, quand Astéride avait ouvert sans plus de cérémonie les portes de l’appartement de son futur époux, elle ne s’était sans doute pas attendue à présenter aux yeux légèrement agrandis de sa nouvelle amie le corps avantageux de son cher et tendre. Victime malheureuse des circonstances, elle ne put qu’admirer ce qui lui sautait aux yeux, rougissant tout de même un peu, même si le spectacle ne dura pas longtemps. Habile, la fiancée la fit se retourner, lui arrachant un éclat de rire et un « Hop lé ! » taquin. Sage comme une image, elle braqua son regard sur l’encadrement de la porte encore ouverte… Il n’aurait plus manqué que quelqu’un passe, et le fiasco aurait été total.

Le sourire accroché aux lèvres, elle secoua légèrement la tête, amusée par le bal des amoureux et sincèrement heureuse pour eux. Et heureuse pour elle, indirectement, et du chemin accompli. Elle ne se souvenait que trop bien de sa réaction la dernière fois qu’elle avait surpris un homme nu sortant de son bain. Aerandir avait du user de ses dons pour la ramener à la raison… La seule et unique fois qu’elle avait été touchée par son pouvoir de plein fouet. Une démonstration de force, il ne lui avait fallu que quelques notes pour chasser une terreur profondément ancrée… De quoi lui faire douter pendant quelques jours du moindre de ses sentiments, avant de mettre ses angoisses de côté et de décider de lui faire confiance. Choix qu’elle n’avait pas regretté.

Finalement, l’homme surpris dans son plus simple appareil s’habilla du strict minimum, sans pouvoir s’empêcher d’enlacer Astéride dès qu’il avait un bras de libre. L’image était peut-être un brin exagéré, mais elle reflétait une réalité bien plus profonde… que Katalina n’était en mesure de comprendre que depuis quelques semaines à peine. Elle se retourna quand il annonça être prêt, et prit le temps de le détailler, maintenant qu’il était présentable. Il était bel homme, elle ne pouvait le nier. L’image même du protecteur dévoué, même s’il n’arrivait en effet pas à la cheville de son Aerandir… Elle aussi était amoureuse, après tout.

« C’est un plaisir que de vous rencontrer, Sire de Valis, surtout maintenant que je sais que nous venons de la même contrée. »

Noah Noblegriffon avait toujours nourri l’espoir de placer sa fille sur le trône de Serramire, rêve utopiste quand on connaissait la situation catastrophique de sa famille quand elle était née, mais l’avenir ne lui avait-il pas donné en partie raison ? Après tout, elle avait bien failli y parvenir. Ayant été préparée dans cette optique, elle connaissait parfaitement le duché et son histoire, et le nom de Valis ne lui était donc pas inconnu. Celui de Ciaran non plus d’ailleurs, mais ce n’était pas étonnant. Si les Ciaran n’étaient pas légions, on ne les comptait pas non plus sur les doigts de la main.

Son sourire se crispa légèrement, alors qu’elle haussait les sourcils. La température dans la pièce venait de grimper brusquement sans qu’elle n’en comprenne la raison, et elle lança un regard surpris à ses deux compères de circonstances, à la recherche d’une explication, sauf qu’il ne semblait pas plus indisposer que cela. Déglutissant discrètement, elle tenta de faire bonne figure, même si elle n’écoutait plus vraiment ce qui se disait.

Bon sang, que lui arrivait-il encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Mar 2 Mar 2010 - 12:37

Elle rentra la tête dans les épaules alors que Ciaran s'exclamait, outragé et...Ah non, elle ne rêvait pas, il y avait bien une pointe d'amusement dans sa voix. Diantre, cet homme ne se laissait que rarement surprendre tout de même. Elle s'était retournée en même temps que Katalina et, comme elle, elle admirait le couloir avant de froncer légèrement les sourcils et de pousser la porte du bout du pieds. Manquerait plus qu'on les surprenne toutes les deux dans la chambre d'un homme a moitié nu tiens !

Ciaran vint se coller contre elle et murmura a son oreille. Il aurait tout de même pu éviter de faire ça quand même, elle piqua un fard et balbutia :

-Euh...Je ne sais plus...Mais ça va me revenir.

Elle se racla la gorge avant d'enchainer d'une voix plus affirmée.

-Va t'habiller ! On a pas idée de prendre un bain a cette heure ci de l'apres midi !

Elle entendait déjà la réponse de son promis « On a pas idée de débarquer sans s'annoncer ! » Et elle ne l'aurait pas volé du tout sur le coup là. Katalina semblait s'amuser comme une petite folle du manège des deux amoureux et elle devait bien avouer que cela la déridait aussi, comme pouvait en témoigner le scintillement de ses prunelles.

-D'habitude, il sait se tenir vous savez...

chuchota-t-elle en portant une main devant sa bouche et en se penchant sur l'oreille de la jeune femme qui l'accompagnait. Nul doute que Ciaran avait du l'entendre. Ciaran les prévint qu'elles pouvaient enfin se retourner, ce qu'elles firent de concert et encore une fois, Astéride ne put que s'émouvoir de la beauté virile du jeune homme. Elle poussa même un discret soupir allanguit avant de se reprendre tandis que Ciaran se présentait.

-Ciaran, je te présente Katalina Noblegriffon, je l'ai malencontreusement percutée en sortant du bureau de Trystan.

Dit elle alors que Katalina se disait enchantée...Et comment ne pas l'être !? Songea-t-elle en couvant son fiancé d'un regard qui était tout sauf innocent
.
Revenir en haut Aller en bas
Ciaran de Valis
Sang-mêlé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 237
Âge : 71
Date d'inscription : 09/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Mar 2 Mar 2010 - 15:39

Ce fut peut-être la petite exclamation mutine de la jeune femme brune et son rire qui permirent à Ciaran de reprendre ses esprits et de rire de cette situation assez étrange. Il se fit même taquin, décidant de se jouer un peu d'Astéride après le tour pendable qu'elle venait de lui jouer, à son corps défendant. A moitié nu, il se colla à elle, la faisant rougir et bégayer, rougeur qu'il vit jusque dans sa nuque. D'un éclat de rire, il la relâcha alors qu'elle disait qu'on avait pas idée de prendre un bain , allant s'habiller pour permettre à tout le monde de se détendre.

- "A vrai dire, j'ai mijoté un moment, j'attendais quelqu'un pour partager ce bain."

Satisfait d'ajouter encore à son malaise, il finit de s'habiller, captant le murmure d'Astéride à son amie. Il souffla bruyamment, la jouant outré devant cette mauvaise foi toute féminine.

- "Quel culot... Elle débarque sans frapper et c'est moi qui ne sais pas me tenir..."

Il avait marmonné, mais de façon à ce que les deux jeunes femmes l'entendent bien. Elles purent alors se retourner et le dialogue commencer. Il se présenta à la jeune femme brune et il haussa un sourcil alors qu'elle parlait de leur origine commune. Il lança un regard teinté d'une interrogation muette à Astéride qui se fit un devoir de préciser que la jeune femme était Katalina Noblegriffon et qu'elles venaient de se rencontrer en se rentrant dedans. Alors voilà la célèbre Katalina...

- "Je vois que votre rencontre percutante semble déboucher sur une jolie complicité. Surtout à mes dépends d'ailleurs."

Il afficha un joli sourire à se pâmer et reprit :

- "Excusez-moi pour cette entrée en matière fort peu protocolaire... mais Astéride ne fait rien comme tout le monde, vous le remarquerez vite. Vous avez une bonne connaissance de Serramire en tous les cas, peu connaissent les terres de Valis."


Il s'empara de sa main et fit un baiser, avant de déclarer avec charme :

- "Je suppose qu'on a dut déjà vous le dire 1000 fois et que ça risque de vous énerver, mais les rumeurs concernant votre beauté sont en deçà de la vérité... Et si celles parlant de votre caractère sont à moitié vraies... Vous allez bien vous entendre toutes les deux."

Il lâcha Katalina et se rapprocha d'Astéride. Certes, il s'était montré charmeur, mais aucunement dans l'intention de séduire Katalina. Il passa une main dans le dos de sa "fiancée", avant de demander avec une nonchalance affectée :

- "Alors? Cet entretien avec ton frère?"

Etait-ce une légère tension qui perçait dans sa voix?
Revenir en haut Aller en bas
Katalina Noblegriffon
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3691
Âge : 27
Date d'inscription : 09/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 36 ans (né en 972)
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Mar 2 Mar 2010 - 20:26

Les retrouvailles étaient touchantes. On aurait dit deux enfants qui s’étaient perdus de vue quelques minutes et qui ne voulaient plus que cela arrive, jamais. Ils auraient pu paraître ridicules, et c’était peut-être le cas, mais au fond, Katalina comprenait ce qu’ils pouvaient ressentir. Attendrie, elle souriait, restant légèrement en retrait afin de ne pas troubler leurs petits jeux. C’était stupide, mais à les voir ainsi heureux, elle n’avait plus qu’une envie, retourner s’occuper d’Aerandir qu’elle avait laissé se reposer un peu. Le pauvre était presque totalement remis, mais elle avait insisté pour qu’il se repose encore un peu. Après tout, ils allaient partir pour un long voyage, et elle ne voulait pas qu’il la suive affaibli. Déjà parce que ça la ralentirait, et qu’elle avait hâte d’en finir avec une page lourde et désormais douloureuse de son histoire… et parce qu’elle ne se serait jamais pardonnée qu’il lui arrive quoi que ce soit par sa faute.

D’une certaine façon, elle enviait la simplicité qui émanait du couple formé par ses hôtes. Bien entendu, elle gardait à l’esprit qu’elle ne savait rien de leur histoire et qu’il pouvait très bien se cacher des trésors de complexité derrière l’étreinte la plus simple… Mais au moins Ciaran n’était-il pas alité, et Astéride ne caressait pas l’envie de renier purement et simplement ses origines. Chassant de son esprit ces idées injustes et totalement puériles, elle se concentra sur leur manège. Bientôt, elle se blottirait elle aussi contre l’élu de son cœur, mais en attendant, elle comptait bien saisir l’occasion d’apprendre à connaître un peu plus la sœur du Roi et son futur époux, au meilleur moment car l’attention des tourtereaux se tournait vers elle.

« Percutante, c’est le mot. Et encore, elle ne vous a pas parlé de la façon dont Incanus s’est présenté. »

Le comportement de Katalina la surprenait elle-même. Jamais elle ne s’était sentie aussi… libre. Elle plaisantait, des autres et d’elle-même, comme pour mieux oublier. Et c’était peut-être bien le cas. Elle avait beaucoup réfléchis, durant ces quatre jours, et avait désormais la désagréable impression de voir l’influence de son père derrière chacune de ses actions. Elle qui avait cru s’échapper de son influence à la mort d’Elyas, voilà qu’elle en doutait, désormais. Se pouvait-il qu’elle ait joué son jeu ? Sombrait-elle dans la paranoïa ou ouvrait-elle les yeux ? D’autres viendraient, avait affirmé Gabriel… Elle aurait bien voulu les avoir en face d’elle, et lui aussi, par la même occasion.

« Ma famille a tenu le duché pendant deux générations il y a de cela deux siècles, et mon père rêvait de grandeur. » expliqua-t-elle, peut-être un brin sobrement, mais elle n’arrivait plus à en être fière. Mais elle ne voulait pas non plus le cacher, autant être honnête, elle n’avait rien à gagner à mentir, et surtout pas la paix de son âme. Accepter le passé était la première clé qui ouvrait les portes d’un futur serein, tel était l’enseignement de son Gardien, et elle ne pouvait que confesser son exactitude. « De plus, il se trouve que ces terres ne sont pas très éloignées de celles que nous possédions jadis. »

Le regard bleu-gris de la noble avait perdu d’un peu de sa bonne humeur, se faisant plus dur alors qu’il se tournait vers un avenir très proche. L’histoire des Noblegriffon était intimement liée à celle de Serramire… et elle était appelée à s’y terminer. Quelle tragédie. Comme pour la détendre - mais était-ce intentionnel ? - Ciaran se saisit de sa main et la baisa, gentilhomme jusqu’au bout. Une nouvelle fois, elle chassa ses pensées les plus noires et se concentra sur l’instant présent, souriant innocemment au vil flatteur et lui répondit candeur.

« Ma foi… Les bruits qui me sont parvenus sont moins flatteurs. On me dit sorcière, j’aurais vendu mon âme aux esprits sylvestres pour pouvoir ressembler aux elfes. »

L’ironie un brin mordante qui suintait de ses paroles en disait long sur ce qu’elle pouvait en penser. Le promis ne s’attendait surement pas à une telle réponse, et qu’il ne s’y trompe pas, Katalina était sincèrement touchée par ses paroles, en contradiction avec ce qu’on pouvait d’ordinaire dire sur elle.

Et puis, l’amoureux anxieux s’en retourna vers sa belle afin de l’interroger sur l’issue d’une certaine entrevue… Katalina ne put retenir un sourire, car elle connaissait déjà la réponse mais se doutait qu’Astéride le ferait languir, par jeu. Elle se prépara à se mettre en retrait, histoire de ne pas gêner l’échange qui s’annonçait, mais au même moment sa température corporelle grimpa en flèche, sans explication possible. Trop occupés à roucouler, ses hôtes ne virent rien et elle ne s’en plaignit pas. Elle avait la désagréable impression qu’on venait de lui poser sur les épaules trois manteaux de laine, sauf qu’il n’y avait aucun tissu à enlever pour se soulager. Rougissant légèrement, et pas à cause d’une quelconque gêne cette fois-ci, elle tourna son regard vers la fenêtre. Qu’elle aurait aimé l’ouvrir ! Sentir le vent frais caresser son visage devenait un luxe qu’elle n’avait aucune envie de se refuser. Mais elle savait surtout qu’elle n’avait pas le droit de gâcher son plaisir à la fiancée qu’elle avait vu trépigner d’excitation rien qu’à l’idée d’annoncer la nouvelle à son fameux Ciaran. Sentant son dos se couvrir d’une fine pellicule de sueur, elle retint une grimace et pria pour que cela passe vite… L’annonce de la grande nouvelle, ou sa bouffée de chaleur, peu importait.
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Mar 2 Mar 2010 - 23:23

Un coup de coude mutin fut sa seule réponse aux mots de Ciaran. Ceci dit, son imagination c'était déjà emballée, faisant monté le rouge a ses joues et là, se ne fut pas de gêne. Il aimait la mettre dans des positions embarrassante, sous entendant sans honte aucune qu'ils avaient déjà consommé leur mariage...Ce qui était vrai.

Astéride ricana légèrement a l'évocation d'Incanus.

-Disons qu'il s'est retrouvé empetré dans ses jupes de Katalina...Enfin, sous les jupes pour être précise, j'ai dût aller le chercher.

Fit elle en souriant largement, imaginer un dragon sous les jupes de Katalina était d'un comique assez risible. Rien qu'en revoyant la scène, elle ne pouvait s'empecher de pouffer...Cela dit, elle haussa un sourcil lorsque Ciaran offrit un sourire a tomber par terre a son amie. Non mais c'était quoi ça ? Ses prunelles se plissèrent dangereusement alors qu'il susurrait d'une voix de velours un compliment que n'auraient pas renier les plus brillants poètes. C'était quoi ça ? Un Roméo sur le retour ? Une chose était sure, elle n'appréciait pas plus que ça et même le fait de savoir que là était seulement un petit jeu innocent ne parvint pas vraiment a faire taire l'élan de jalousie qui lui comprima le coeur. Elle inspira profondement, refoulant cet excès inutile et parvint même a sourire sereinement alors que les deux compères divisaient sur leur contrées respectives.

-Cela dit, on raconte qu'Anaëth regorge de secrets...

fit elle songeuse alors que Katalina parlait ouvertement de la dernière rumeur en date la concernant. Après tout, elle pouvait très bien avoir fait une rencontre magique...Allez savoir !

-Mais dans tout les cas, cela ne les regarde pas ! Vous êtes magnifique de toute façon, là ne sont que rumeurs nées de la jalousie a n'en pas douter.

Affirma-t-elle en toute connaissance de cause d'ailleurs. Elle jeta un coup d'oeil mutin a son amant alors qu'il lui demandait innocement la réponse de son frère. Allez, elle allait le faire mariner, une juste vengeance selon elle.

-Mmmh...Il ne t'a rien dit ?

Fit elle avec une mine perplexe parfaitement imitée tout en jetant un coup d'oeil complice a sa nouvelle amie, nouvelle amie qui arborait dans la seconde un visage pâle. A.stéride fronça les sourcils.

-Vous vous sentez bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Ciaran de Valis
Sang-mêlé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 237
Âge : 71
Date d'inscription : 09/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Mer 3 Mar 2010 - 12:09

Ciaran siffla d'amusement quand sa fiancée lui expliqua qu'Incanus s'était empêtré dans les jupes de Katalina Noblegriffon.

- "Le petit malin."

Il ne faisait que plaisanter, bien entendu, doutant fort qu'un dragon soit du genre voyeur... Avec les humaines du moins. Peut-être avait-il des pulsions avec les femelles de son espèce, mais vue la rareté de la dite espèce, le chevalier n'en aurait pas mis sa main au feu... De toutes façons, il se demandait pourquoi il songeait à cela puisqu'Incanus et lui se faisaient une guerre muette, le premier craignant que le second ne brise le cœur d'Astéride.

Mais Ciaran n'avait cure des considérations du dragon jaloux ou même de celles de Katalina et il ne se priva pas pour lâcher quelques allusions concernant sa vie de couple avec Astéride ou lui prouver carrément son affection devant la noble négociante. Chose qui mettait mal à l'aise Astéride autant que cela la ravissait. Il semblait plus détendu que jamais, plus joueur aussi, ayant jeté aux orties ses principes rigides concernant sa condition et celle d'Astéride.

Ciaran et Katalina parlèrent brièvement de Serramire et le visage du chevalier se rembrunit en entendant parler de grandeur.

- "Il semblerait que le rêve n'ai pu être atteint, au vu de la situation actuelle de Serramire."

Il y était né fils de bucheron, il y était devenu chevalier. Personne ne le savait, mise à part Astéride.

- "Aurions-nous été voisins alors?"

Oui, il jouait au joli coeur avec Katalina, la complimentant comme le plus parfait des courtisans, mais sans cette hypocrisie mielleuse caractéristique. Il était sincère, bien que son langage fut un brin ampoulé et c'était aussi une façon de se moquer un peu de tout cet univers auquel il s'était greffé par accident plus que par choix. Suite aux compliments, Katalina répondit d'une façon moins légère sur les rumeurs qui l'entouraient. Astéride y alla également de son avis. Ciaran avait décelé une petite étincelle dans ses yeux d'émeraude quand il avait complimenté Katalina... Jalousie? Ila dorait ça.

- "Je ne peux en juger, n'ayant eu la chance de contempler votre beauté avant votre voyage."

Il était au courant oui, tout le monde était au courant. De son enlèvement, de son exil, de son retour, transformée. Mais Ciaran ne prêtait pas vraiment l'oreilles aux ragots, tout juste les évoquait-il pour plaisanter.

- "Mais la forêt elfique est en effet mystique."

Il y avait déjà mis les pieds, se sentant comme un intrus sur une terre sacrée, lui que le sang noir des drows souillait. Il ne s'y était pas senti à l'aise. Peut-être avait-il rêvé cette hostilité de la forêt.

- "Jalousie, certainement. Et puis, la Cour 'navait rien d'autre à se mettre sous la dent. Ils passeront à autre chose quand un scandale viendra les détourner de vous."

Il s'enquit alors de la décision du roi les concernant et Astéride se vengea en le faisant languir. Il lui fit un demi sourire avant de la prendre dans ses bras, par derrière et de murmurer :

- "Non, mais étant donnée ton expression, il me semble que j'ai deviné."

Il jeta un coup d'oeil à Katalina quand Astéride s'enquit de son état et lâcha aussitôt sa fiancée, soucieux. Katalina était blanche comme un linge.

- "Ma Dame?"

Il n'allait pas l'appeler Katalina quand même, un peu de retenue. Mais il était prêt à parer à tout évanouissement intempestif, ce qui semblait imminent. D'un pas vif, il tira une chaise derrière Katalina puis alla ouvrir une fenêtre, laissant la brise printanière entrer dans la pièce.

- "Vous devriez vous asseoir, vous êtes blanche comme un linge."

La voix de Ciaran était douce, mais ferme, ne semblant pas souffrir la moindre contrariété quand à cet ordre simple et implicite.
Revenir en haut Aller en bas
Katalina Noblegriffon
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3691
Âge : 27
Date d'inscription : 09/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 36 ans (né en 972)
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Jeu 4 Mar 2010 - 0:12

Katalina n’était pas habituée à ce qu’on fasse ainsi l’éloge de sa beauté. C’était agréable, elle ne pouvait dire le contraire. Si Aerandir n’avait pas été aveugle, cela l’aurait sans doute motivée à lui en mettre « plein la vue », pour le plaisir de voir son visage et ses expressions. Mais elle n’écartait pas l’idée. Après tout, il y avait bien des façons d’impressionner un homme, et le demi-elfe avait encore bien des leçons à prendre avant de la connaître sur le… bout des doigts.

« N’en faites pas trop, Sire de Valis, ou je vais finir par croire que vous souhaitez me demander quelque chose. » Elle lança un regard à Astéride, bien consciente de ce qu’elle pouvait ressentir. Après tout, n’aurait-elle pas eu exactement la même réaction, si Aerandir s’était laissé aller à faire l’éloge d’une autre en face d’elle ? Pour autant, elle ne trouva pas la force de la réprimander jusqu’au bout. Il était difficile d’en vouloir à quelqu’un de dispenser aussi généreusement des compliments. « Auquel cas je serais dans l’obligation de consulter votre future épouse avant de faire quoi que ce soit. »

Un brin de solidarité féminine ne faisait pas de mal, de temps en temps, et elle sourit à la future épouse en question, avant de les laisser débattre sur les origines réelles des rumeurs qui pouvaient courir vers elle. Jalousie, envie, qu’importait au fond ce qui pouvait les motiver, le résultat était là. Elle fut ravie de les voir changer de sujet de conversation, les laissant retomber dans leurs rôles d’amoureux transis sans interférer. Elle n’aimait déjà pas entendre les langues de vipère fourcher sur son passage… ce n’était pas pour débattre sur les dessous de chaque sifflement rauque qu’elles pouvaient éructer quand elle se trouvait enfin en agréable compagnie.

La bouffée de chaleur fut terrible. Jamais la jeune femme n’avait connu pareille sensation, elle avait la désagréable impression d’étouffer sans pouvoir rien y faire. Ne sachant vraiment comment réagir, elle tenta bien de faire comme si de rien était, priant pour que la fenêtre s’ouvre comme par magie et laisse passer un filet d’air frais bienvenu. Elle ne souhaitait pas interrompre l’attendrissant manège de Ciaran et Astéride, mais il sembla qu’il était difficile de cacher facilement une élévation anormale de la température corporelle, et elle eut le droit aux regards anxieux de ses amis. Elle tenta bien de secouer la tête, histoire de les rassurer. Après tout, le phénomène ne pouvait pas s’attarder.

« Je vous en prie. » Elle déglutit de nouveau, peut-être un peu moins discrètement. Son dos était couvert de sueur, désormais, et cet inconfort s’ajoutait au reste. « Ne faites pas attention à moi… Tout va bien. »

Sauf que tout ne semblait pas aller bien, aux yeux de Ciaran du moins qui prit directement la situation en mains. Il plaça une chaise derrière elle et l’enjoignit à s’assoir. Katalina ne put retenir un sourire reconnaissant avant de s’exécuter, gracieuse … du moins, essaya-t-elle de l’être, mais un vertige la prit, insidieux et perfide, et elle se laissa plus tomber qu’autre chose. Et avec ce nouveau symptôme naquit la peur, ou tout du moins l’inquiétude. Elle n’avait pas eu de vertige depuis son départ pour Alëandir.

« Ne vous inquiétez pas, ça passera. » Elle n’en savait strictement rien, en fait, mais elle l’espérait vraiment. L’impression d’étouffer s’était un peu amenuisée maintenant qu’elle était assise, mais elle restait bien présente. La voix était aussi blanche que le visage, et ne devait pas l’aider à paraître convaincante… mais elle faisait de son mieux. « J’ai juste chaud et… » Elle lança un regard vers la fenêtre désormais ouverte, sentant la brise légère de cette fin d’après midi printanier caresser enfin son visage… lui arrachant au passage un léger frisson. « Tout devrait rentrer dans l’ordre, désormais. »

Sauf que tout ne semblait pas être encore prêt à rentrer dans l’ordre. En témoignait la sueur qui commençait à apparaître à l’orée de ses tempes.
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Jeu 4 Mar 2010 - 0:51

Elle se retenait fortement de ne pas flanquer un coup de pied bien sentit dans le tibia du Chevalier. Elle se retint oui, parce que et d'une, cela ne faisait pas très « dame du monde » et de deux, il serait trop contente et de trois...Elle se ferait mal. Mais cela semblait l'amuser si elle pouvait en juger d'après la lueur taquine qui illuminait ses yeux. Décidement, il pouvait tout lui faire, elle ne serait pas foutu de lui en vouloir. C'était desépérant.

-La cour restera toujours la cour. En espérant que Lilia arrive a mettre un peu de plombs dans la cervelle de ces langue de vipère.

Bougonna la jeune fille avant de sourire devant son incapacité a faire marcher son fiancé, puisque tel était désormais le mot. Evidement que la réponse était flagrante. Pathétique, songea-t-elle en caressant les doigts qui lui sceignait la taille. Enfin, elle aurait essayé n'est ce pas ? Mais la soudaine pâleur de Katalina l'alerta et elle remercia les dieux que Ciaran sache toujours réagir avec sang froid, comme lors de son accouchement. Il agissait avec maitrise et contrôle, c'était...rassurant quelque part.

Il eut tôt fait de proposer une chaise a sa nouvelle amie et celle ci s'y laissa tomber. Astéride s'approcha et posa une main fraiche sur le front de la jeune femme. Ouf, aucune température, mais la peau était moite de transpiration.

-Votre front est froid, on peut donc exclure une fièvre.

Décréta-t-elle en souriant avant d'enchainer distraitement tout en allant chercher un verre d'eau sur un guéridon :

-J'avais souvent ce genre de petit malaise lorsque j'attendais Erwan. Il paraît que c'est un désagrément qu'on souvent les femmes en général, avant les menstruations ou pendant la grossesse. Ne vous en faites pas, cela va vite passer.

Astéride sortit un petit carré de lin de son corsage et l'utilisa pour éponger les suées de Katalina tout en lui proposant le verre d'eau fraiche.

-Buvez un peu, cela vous fera du bien. Un peu d'air frais en plus et tout rentrera dans l'ordre.

Fit elle en souriant largement.
Revenir en haut Aller en bas
Ciaran de Valis
Sang-mêlé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 237
Âge : 71
Date d'inscription : 09/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Jeu 4 Mar 2010 - 18:57

- "Loin de moi l'idée de tirer profit de vous. Un compliment ne peut-il simplement être gratuit et sincère?"

Hum... Dans le monde où ils évoluaient, pas vraiment, effectivement. Cela dit, il décida de cesser de faire le joli cœur, surtout qu'Astéride ne semblait guère apprécier ce petit numéro de charme. Ce qui était assez normal et même rassurant qu'elle soit un brin jalouse.

- "Je doute que quelqu'un réussisse ce miracle un jour."


Non, jamais on n'empêcherait les commérages. C'était dans la nature humaine, davantage encore que chez les autres peuples. Mais toute cette joyeuse discussion fut interrompue par un malaise de Katalina. Comme toujours, Ciaran prit les choses en main, avec calme et méthode, sans brusquer la jeune femme mais sans lui laisser réellement le choix non plus. Un peu d'air frais, une chaise. La jeune femme protesta faiblement, avant de s'écrouler sur la chaise, vaincue par un vertige.

- "Effectivement, vous vous portez comme un charme."


La voix de Ciaran était douce, mais légèrement ironique alors qu'il constatait l'état de faiblesse de Katalina. Astéride posa sa main sur le front moite de sueur de Katalina, excluant ainsi une montée de température. Elle évoqua alors la grossesse, faisant un parallèle entre sa propre expérience et ce que vivait Katalina. Ciaran lança un regard en coin à Astéride, avant de regarder discrètement Katalina. Enceinte? Pourquoi pas après tout? Mais cela ne le regardait pas... Astéride amena un verre d'eau à son amie, tandis que Ciaran allait se poster un peu plus loin, croisant les bras sur sa large poitrine et attendant que Katalina ne reprenne ses esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Katalina Noblegriffon
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3691
Âge : 27
Date d'inscription : 09/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 36 ans (né en 972)
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Jeu 4 Mar 2010 - 22:47

Enceinte ? Le mot avait retenti à ses oreilles, balayant tout le reste, et s’était frayé un chemin jusqu’à son cœur, qui battait désormais la chamade. Etait-elle… Si seulement Astéride n’avait rien dit, si elle n’avait pas fait un parallèle entre ses malaises de future mère et celui de Katalina, elle n’aurait pas vu naître cette tempête impitoyable d’émotions contradictoires. Doutes, joie, excitation, peur… Elle n’arrivait plus à faire le tri, mais l’idée faisait son chemin. Heureusement, elle était assise, et usait au maximum de cet avantage. Plus ou moins avachie contre le dossier, la tête basculée en arrière et les mains accrochées aux accoudoirs qu’elle ne donnait pas l’impression de vouloir lâcher avant que sa bouffée de chaleur ne cesse, elle avait fermé les yeux, comme pour mieux réfléchir, mais surtout pour cacher son trouble.

Voulait-elle être enceinte ? Le moins que l’on pouvait dire était qu’elle ne l’attendait pas. Elle avait été naïve, comme une adolescente encore ignorante. Elle s’était laissé entraînée dans cette spirale de volupté et de plaisir qui était née de son union avec Aerandir, en oubliant les potentielles conséquences. Vraiment, le demi-elfe avait une mauvaise influence sur elle, et il ne se contentait pas de lui insuffler un genre nouveau de témérité, même si l’épisode du bain était révélateur. Elle qui jadis prévoyait le moindre petit détail, elle qui savait à l’écu près et en permanence l’état de ses coffres, voilà qu’elle se retrouvait au pied du mur, totalement prise au dépourvu. La voix d’Astéride lui parvint, à moitié étouffée, et elle ouvrit doucement les yeux, attrapant le verre et évitant le regard joyeux de la fiancée. Elle le porta à ses lèvres et laissa l’eau couler sur ses lèvres et plonger dans sa gorge. Néera soit louée, que cela faisait du bien…

« Merci. » souffla-t-elle une fois qu’elle eut fini, tendant un bras légèrement tremblant à Astéride pour lui rendre sa coupe désormais vide. « Ces… malaises… s’éternisent longtemps, en général ? »

Etait-elle enceinte ? Son ventre accueillait-il déjà une petite étincelle de vie ? Tout un tas de détails infimes auxquels elle n’avait pas prêté attention avant s’imposait à son esprit. Et un rapide calcul lui apprit qu’elle était effectivement en retard sur son cycle habituel. Pas de beaucoup, presque rien en fait, mais c’était un rien de trop, une fraction de jours qui lui semblaient autant d’années et qui suffisaient amplement à la convaincre. Tout allait trop vite, et la façon dont on lui avait appris la nouvelle avait de quoi bouleverser. Elle en subissait d’ailleurs toujours les assauts sournois, ce qui ne l’aidait pas à réfléchir. Son esprit enfiévré luttait pour arracher une pensée cohérente à son cerveau brumeux. Les mêmes pensées tournaient et tournoyaient encore et toujours, sous formes de mots épars… Aerandir, bébé, grossesse, responsabilité… Autant de raisons de se réjouir.

Une minute, deux minutes… Le temps passait lentement. Katalina tenta de réguler sa respiration, afin de lui faire adopter un rythme calme, ample, et plus propice au calme que le tempo endiablé qu’elle suivait jusqu’alors. Néera soit louée, elle était enceinte. Malgré la douleur, malgré le malaise, malgré la chaleur, ses lèvres tressautaient, s’étirant très légèrement en un sourire avant de reprendre un pli plus neutre. Elle portait l’enfant d’Aerandir. Elle allait être mère. Elle…

… ne put retenir le soupir de soulagement qui lui vint, alors que tout cessait. La température redescendit à un seuil enfin supportable, et elle cligna des yeux, légèrement ahurie. Elle était couverte de sueur, son cœur battait la chamade comme jamais, sa gorge était sèche malgré l’eau qu’elle avait bu d’une traite, mais cela passerait bien vite. Elle attendit néanmoins quelques secondes, le temps d’être certaine que ce cauchemar éveillé, aussi violent que surprenant, était bien terminé avant de se redresser lentement. Elle porta une main à ses cheveux qu’elle rabattit en arrière, et esquissa un léger sourire gêné à Astéride, avant de tourner la tête vers Ciaran.

« Je suis confuse, je n’avais jamais vécu rien de tel… Mais c’est passé, désormais. » Elle marqua une pause, avant de reprendre, encore ébranlée. « Merci, en tout cas. Qui sait ce qui aurait pu se passer si vous n’aviez pas été là… »

Si sa « crise » était survenue alors qu’elle descendait un escalier, elle aurait pu s’écrouler. Et la chute aurait pu être dangereuse pour la merveille qui se développait en son sein. Curieuse pensée, terrible et merveilleuse à la fois. Après Aerandir, voilà qu’un autre être était en passe de compter comme personne avant lui. Inconsciemment, elle posa sa main droite sur les étoffes de sa robe, juste au dessus de son ventre. Geste protecteur, et ô combien révélateur. Le fruit de son union avec son Gardien était-il en train de se développer lentement, de grandir en elle, petit voyageur imprévu mais bienvenu ? Car oui, Katalina savait déjà sans l’ombre d’un doute qu’elle le souhaitait ardemment.
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Ven 5 Mar 2010 - 12:45

La question de Katalina lui attira un coup d'oeil aigu de la part d'Astéride. Serait ce possible que...Ooooh...Effectivement, le fait qu'elle partagea la chambre d'un Gardien était un secret de polichinelle, mais personne n'avait vraiment osé s'elever contre cet état de fait. Après tout, Katalina n'était plus une petite jouvencelle qu'il fallait garder précieusement pure avant un mariage n'est ce pas. Bon, Isabaut lui avait tout de même déconseiller de fréquenter la jeune femme tout en sachant pertinament qu'elle n'écouterait pas.

-En général non mais...Pardonnez moi, si vous êtes enceinte, il faudra vous attendre a ce que cela se reproduise régulièrement durant quelques mois.

Glissa-t-elle doucement avec un léger sourire presque complice. Etre enceinte était une tornade d'émotions contraires et nul doute que c'était ce qui devait agiter Dame Noblegriffon. Ciaran s'était adossé au mur, ironisant sur l'assurance presque inexistante donc faisait preuve Katalina sur son état de santé. Effectivement, elle n'allait pas fort, mais Astéride savait que cela passerait aussi vite que c'était venu. S'en suivrait des nausées, des sautes d'humeur et des envies gastronomes pas très saines mais mise a part ça, rien de bien méchant.

-Et bien vous vous seriez écroulée a terre.

Fit joyeusement Astéride avant de ramener le verre sur le guéridon et de revenir vers sa nouvelle amie.

-Et un charmant jeune homme vous aurait secourut dans les couloirs, n'est ce pas...Ciaran ?

Ajouta-t-elle en insistant bien sur le prénom, une étincelle amusée dansant dans ses yeux verts.
Revenir en haut Aller en bas
Ciaran de Valis
Sang-mêlé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 237
Âge : 71
Date d'inscription : 09/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   Ven 5 Mar 2010 - 16:30

La discussion qui suivit ne concernait pas vraiment le chevalier. Apparemment, Katalina était enceinte. Bien, bonne nouvelle. Elle semblait être sous le choc mais après quelques minutes d'introspection, prit un air plus assurée, comme si l'idée avait fait son chemin dans sa tête. C'était une nouvelle à laquelle elle ne s'était pas du tout attendue. Mais à quoi pensaient-elles donc quand elles couchaient avec le premier venu? Astéride s'était retrouvée enceinte ainsi... et cela pouvait très bien recommencer avec Ciaran s'ils continuaient sur cette voie. Non pas que cela le dérange vraiment mais c'était un peu tôt... et Katalina était enceinte d'un Gardien. Rien que ça.

Elle s'enquit alors de la durée des symptômes et Astéride se fit un plaisir de lui répondre à ce sujet. Katalina était de nouveau silencieuse. Il faudrait que Ciaran pense à demander à Astéride comment elle avait prit la nouvelle, si sa réaction avait été la même que celle de Dame Noblegriffon. L'avantage de Katalina étant que son amant était près d'elle et pas près de la lâcher.

Elle remercia le couple d'avoir agi promptement avant de se demander ce qu'il se serait passé si elle avait été seule. Avec sa brutalité naturelle, Astéride répondit qu'elle se serait écroulée. Avant de se moquer de son fiancé l'air de rien.

- "Chevalier servant est l'un de mes titres préférés."

Il adressa un sourire à Katalina.

- "Ravi d'apprendre que cela n'est que passager. Et que vous allez bien. Hum... Les félicitations sont de rigueur, non?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre frontale | Astéride & Ciaran   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre frontale | Astéride & Ciaran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]
» Une petite halte [Astéride]
» Quand l'héroïsme conduit au trépas... [Astéride]
» [Chateau d'Erac] Un cadeau pour le Porcin ? [Astéride]
» Maximum Ride RPG - Partenariat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché d'Erac-
Sauter vers: