Partagez
 

 Enterrement de la Jeune Ashenie de Sephren et du Fier Aaran de Sephren

Aller en bas 
AuteurMessage
Kazil De Sephren
Humain
Kazil De Sephren

Nombre de messages : 87
Âge : 30
Date d'inscription : 08/09/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enterrement de la Jeune Ashenie de Sephren et du Fier Aaran de Sephren Empty
MessageSujet: Enterrement de la Jeune Ashenie de Sephren et du Fier Aaran de Sephren   Enterrement de la Jeune Ashenie de Sephren et du Fier Aaran de Sephren I_icon_minitimeDim 14 Mar 2010 - 11:10

Pnj : Misakith Kiltar

En toute intimité, voilà les ordres que Kazil de Sephren avait donné au Régent de Langehack. Tant de froideur et de distance, le Sénéchal et Duc de Langehack n'était pas un homme dont la compagnie était très agréable en ces temps triste. Misakith s'était attendu que l'arrivée du Sénéchal ne se passe pas dans une ambiance particulièrement chaleureuse. Il avait pu voir la différence entre les missives qu'ils s'étaient échangé lorsque le Duc était à Erac pour essayer de trouver des alliances pour sauver Diantra et lorsqu'on lui avait appris la mort de sa chère nièce. Bien qu'homme fort qu'il était, le Sénéchal pleurait intérieurement la mort des enfants d'Arathor. Tout d'abord les parents puis ensuite les enfants. Le Sénéchal avait ses raisons, des raisons qui expliquait un tel enfermement, mais jusqu'à quand garderait il cette attitude?

Néanmoins pour le moment, le Régent Kiltar avait une cérémonie à finaliser. La date de l'Enterrement d'Ashenie et d'Aaran de Sephren n'était pas méconnue du Duché de Langehack et cela faisait déjà une semaine qu'il s'en occupait. Fort heureusement, la notion d'intimité s'associait aisément avec la sobriété et non les extravagance de buffet et de mets rares que l'on pouvait trouver chez certains nobles. La cérémonie se déroulerait dans la matinée devant la crypte de la famille de Sephren puis le Sénéchal accompagnerait Aaran et Ashenie jusqu'à leur demeure finale.

La journée de demain ne serait pas de tout repos car en plus de la cérémonie, le Marquis de Sephren fera un discours avant la nuit tombée en tant que nouveau Duc de Langehack. Le peuple avait besoin de l'entendre et de savoir s'il pouvait avoir confiance en lui.
______________________________________________________________________________________

Le jour venait à peine de se lever, l'air était frais presque glacial, de lourds nuages gris encombraient toujours le ciel du Duché, poussés par une légère brise. La noblesse de Langehack était rassemblée, ainsi que quelques privilégiés et connaissances des défunts. Le Marquis de Sephren se tenait droit, fixant les deux cercueils, vêtue d'une tenue noire, en signe de son deuil. Le Jeune Régent, Misakith était à ses cotés d'un air neutre. En demi cercle derrière eux, les invités étaient silencieux.

Le Prêtre de Tyra qui était chargé de la messe funèbre était assez âgé et n'était pas insensible à la cérémonie qu'il devait officier. Peut être avait il connu leur père ou bien les deux petits. Ces enfants qui avaient du faire le deuil de leur parent et maintenant c'était à leur oncle d'en faire le deuil. Une tragédie des plus sinistres et morbides.
Revenir en haut Aller en bas
Kazil De Sephren
Humain
Kazil De Sephren

Nombre de messages : 87
Âge : 30
Date d'inscription : 08/09/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enterrement de la Jeune Ashenie de Sephren et du Fier Aaran de Sephren Empty
MessageSujet: Re: Enterrement de la Jeune Ashenie de Sephren et du Fier Aaran de Sephren   Enterrement de la Jeune Ashenie de Sephren et du Fier Aaran de Sephren I_icon_minitimeJeu 18 Mar 2010 - 22:16

Cette luminosité, cette cérémonie, ces mots étaient ils bien réels? L'heure des "au revoir" touchait donc à sa fin. Kazil ne savait plus où placer sa tristesse, son désespoir, sa douleur. Survivre aux plus jeunes est toujours une attroce souffrance et qu'importe ce que l'on peut faire pour apaiser ses maux, ce poids reste lourd sur la conscience. Le Sénéchal fixait les deux cercueils devant lui en silence. Mise à part le bruit des paroles du Prêtre de Tyra, qui était constant, presque monotone, aucun autre son ne lui parvenait à ses oreilles.

-"Puisse Tyra prendre soin des deux jeunes enfants de notre défunt Duc. Ashenie et Aaran réposez en paix pour l'éternité."

Après ces derniers mots du Prêtre, le Régent fit signe aux gardes de s'avancer puis ils se saisirent des deux cercueils et ils s'engouffrèrent dans la crypte famiale, suivi par le Sénéchal. Le Marquis de Sephren congédia les hommes de Langehack puis il ferma la porte derrière eux. La cérémonie se terminerait son lui, Misakith avait déjà du les accompagner au banquet, maintenant la seule chose qu'il avait besoin de nouveau c'était de solitude. De la solitude pour dire au revoir aux enfants de son frère.

Kazil posa sa main sur le cercueil d'Aaran. Son regard se figea devant les dates qui symbolisèrent le parcours de son neveu en ce monde. Sa vue devint de nouveau floue, ce spectacle lui était insupportable et pourtant il ne pouvait s'en détacher.

-"Aaran, je ne t'ai connu qu'enfant. Tu étais devenu un homme et le monde a été bien cruel avec toi. Je vengerai ton honneur et ta fierté sur le nom des "De Sephren", ce crime ne restera pas impuni. Langehack ne peut s'avouer vaincu et perdre un de ses enfants sans rien dire. Aaran, ton père aurait été fier de l'homme que tu étais devenu.."

Il s'agenouilla et pria pour le bonheur prochain de son neveu par delà les cieux. Il se retourna maintenant vers le cercueil de sa nièce. Une flotté de souvenir lui revinrent en mémoire. Sa venue en Erac, lorsqu'il s'entretenait avec Astéride, sa visite dans ses appartements et l'étreinte d'une oncle à sa nièce qu'ils échangèrent. La même tristesse au regard des évènements qui accablaient leur famille. Ashenie avait perdu son père et Kazil son frère. Il se surprit à sourire en repensant à la promesse qu'il lui avait faite : a son retour de Diantra, ils rentreraient ensemble à Langehack. Mais quelqu'un l'avait assassiné. Assassiné en Erac, dans le chateau alors que le Roi et la Reine s'y trouvaient. Il avait porté une haine intense envers sa Majesté et sa famille pour n'avoir su prendre soin de sa nièce pendant un court moment, jusqu'à ce qu'il réalise que cela ne ramènerait pas sa nièce. De plus, ce n'était pas le Roi Trystan qui avait vidé Ashenie de la vie, mais bel et bien un criminel.

-"Je n'ai pas su te sauver, Ashenie. Sache que je ne le pardonnerai jamais. Mais j'aurais au moins tenu ma promesse, nous serons rentrés ensemble à Langehack. Je regrette que la mort nous sépare aujourd'hui, nous avions tellement à partager. J'ai connu de nombreuses pertes durant la guerre mais les enfants ne devraient être des victimes de celle-ci. Des victimes de complots et de manigance. Je tirerai cette histoire au clair, je t'en fais le serment."

Figée dans la mort, Ashenie possédait maintenant l'innoncence et la jeunesse éternelle. Victime d'un guerrier, Aaran avait eu la fierté de combattre pour Langehack. Kazil recule lentement après sa seconde prière envers sa nièce. Il observa le tombeau d'Arathor et acquiesça légèrement de la tête. Son frère n'aurait pas aimé qu'il se morfonde comme cela, Langehack avait maintenant besoin de lui, Langehack devait être rassuré, Langehack devait connaître de nouveau la prospérité. Le Duc de Sephren renifla et essuya les larmes qui perlaient de ses yeux d'un revers de sa manche. Lorsqu'il sortit de la crypte et verrouilla la porte, le soleil devait être haut derrière l'épaisse couche de nuage. Le Sénéchal regagna ses appartements, ce soir un discours l'attendrait devant son duché.
Revenir en haut Aller en bas
Anthèlmes d'Aurillac
Humain
Anthèlmes d'Aurillac

Nombre de messages : 42
Âge : 27
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enterrement de la Jeune Ashenie de Sephren et du Fier Aaran de Sephren Empty
MessageSujet: Re: Enterrement de la Jeune Ashenie de Sephren et du Fier Aaran de Sephren   Enterrement de la Jeune Ashenie de Sephren et du Fier Aaran de Sephren I_icon_minitimeVen 19 Mar 2010 - 21:11

C'était une bien sinistre période pour les Hommes. De sa vie, l'officier de Librium n'avait encore jamais eut à voir tant de morts, autant civils que militaires. Un océan de cadavres avait envahi le royaume en l'espace d'un hiver, rejetant plus de sang que Tari elle-même ne pourrait en boire. Peu de gens furent réjouis de voir arriver le printemps, en ayant déjà oublié les formidables vertus régénératrices. A vrai dire, pour beaucoup, cette guerre avait créé une fissure d'une ampleur considérable en plein milieu de leur vie. On parlerait maintenant d'avant les félons, ou bien d'ensuite, tant le traumatisme était grand. Malgré tout, Diantra s'en remettrait, comme toujours... Mais pour l'heure, l'assemblée présente pleurait la disparition des deux perles de Langehack, les enfants du feu couple ducal. Le chevalier d'Aurillac siégeait parmi les nobles, légèrement en retrait.
Ses vêtements étaient au plus sobre, découverts de toute fioriture dorée ou autre parure ornementale. Tout de noir et de gris vêtu, l'officier avait compatit à la peine de son supérieur. Perdre des hommes était quelque chose, mais une nièce et un neveu en était une autre. Anthèlmes s'estimait par ailleurs incapable d'imaginer le bouleversement que de survivre à la nouvelle génération, à sa nouvelle génération.

Sa cape recouvrant l'épais bandage à son épaule, le sieur d'Aurillac n'émit mot face à cette assemblée de haut nobles et de proches en pleurs, bien que toutes ses pensées furent pour eux. La jeune Ashenie était réputée pour son innocence et la pureté de sa personne, alors que son frère ainé avait brillé par la foi qu'il portait en la chevalerie. Ces deux jeunes gens avaient été l'excellence même du duché, autant par leur prestance que par les valeurs morales qu'ils incarnaient. Ce n'était pas simplement une perte pour le duché, c'était tout le royaume qui venait de se défaire des pierres précieuses les plus pures qui l'ornaient. Le sieur d'Aurillac resta muet sous l'intensité d'une telle tragédie, observant avec déférence le Sénéchal qui énonçait à présent ses mots d'adieux. Cette épreuve sembla lui coûter, et se fut quelque chose d'étrangement difficile à accepter pour l'officier que de voir son supérieur en faiblesse. L'Art de la guerre savait si bien masquer les sentiments, tant et si bien qu'Anthèlmes était à présent étonné de se rendre compte que les dirigeants étaient aussi des hommes comme les autres. Cette réalité était bien là, juste en face de lui, tangible, et le chevalier résolu de réciter en silence une prière intérieure pour les deux jeunes défunts, conjurant Néera d'accueillir dans son infinie grâce ces deux joyaux happés par un monde trop cruel pour eux.

Ses pensées furent néanmoins troublées par des questions sur l'avenir. Beaucoup de choses étaient à refaire, et l'armée royale était fracturée par les pertes, les blessés, et la haine envers ceux qui avait servis sous l'égide des félons. Les échanges commerciaux avaient chuté jusqu'au point mort, et les nobles s'en étaient donnés à cœur joie pour saper autant qu'il en était en leur pouvoir l'autorité du Roi Aveugle. A tout cela venait s'ajouter les problèmes récurrents avec les drows ou les pirates, qui profiteraient certainement de la situation dans le courant de l'année, sinon plus tard encore. La reconstruction serait longue, et entravée... De lourdes responsabilités pesaient sur les épaules endolories du Sénéchal. Succomberait-il au chagrin qui le rongeait ? Par Néera, ce n'était certes pas homme à se laisser abattre, mais toute l'aide possible lui serait d'un secours non-négligeable.
Le chevalier médita longuement sur l'avenir jusqu'à peu avant la fin de la cérémonie funèbre, se prononçant alors avec quelques autres invités sur les cercueils des défunts pour leur accorder les derniers hommages qui les accompagneraient dans l'au delà. Sa prière achevée, le sieur d'Aurillac suivit du regard le duc de Sephren qui s'en allait déjà rejoindre ses appartements, un air résolu sur le visage. L'officier désirait ardemment s'entretenir avec le Sénéchal sur les horizons envisagés, mais il estima qu'il était finalement plus sage de laisser l'homme seul pour aujourd'hui, et retrouver le militaire plus tard. Suivant son exemple, le sieur d'Aurillac regagna d'un air renfermé ses appartements temporaires et passa une journée à Langehack, y priant la déesse d'accorder sa bénédiction au Roy et à ses sujets.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Enterrement de la Jeune Ashenie de Sephren et du Fier Aaran de Sephren Empty
MessageSujet: Re: Enterrement de la Jeune Ashenie de Sephren et du Fier Aaran de Sephren   Enterrement de la Jeune Ashenie de Sephren et du Fier Aaran de Sephren I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Enterrement de la Jeune Ashenie de Sephren et du Fier Aaran de Sephren
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Chasser les corneilles [Arsinoé]
» Janvier 96 - La jeune femme qui ne ... - Londres - Rab'
» Jeune fille aux cheveux de feu, brûle le mal de tes paroles. [Yaelle]
» Portrait et profil de Evens Jeune dit Ti Kouto , Bwa Lyann

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Marquisat de Langehack :: Marquisat de Langehack-
Sauter vers: