AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Désargenté et la Riche [Hithiel ?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1466
Âge : 27
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Le Désargenté et la Riche [Hithiel ?]   Dim 2 Mai 2010 - 14:40

Alors que débutait le troisième jour et que les chevaliers se réunissaient devant la tribune pour saluer la noblesse du royaume toute entière réunie pour ce tournoi, Aetius d’Ivrey, toujours caché sous casque aquilin et ambré, fit avancer son destrier un peu plus près de la noble assemblée. Se dirigeant vers la haut prêtresse de Tari, il lui souhaita le bon jour de manière avenante, ce qui jurait avec son horrible casque couvert des dents d’un Kerkand et de son armure pauvre en couleurs, recouverte de la fourrure du même monstre. Une fois une légère révérence faite, le chevalier au Kerkand dit d’une voix forte les mots qui vont suivre, et qui était répété par le héraut d’armes à l’adresse de la foule.

« Ô prêtresse de la Mort, vous devez savoir que je vais tournoyer contre le paladin de Néera, la déesse de la vie et la mère des Hommes. Permettez-moi, haute prêtresse, de porter les couleurs de Tari et de me faire son paladin le temps de cette joute, pour son bon plaisir et pour la gloire de tous les dieux. »

La situation était cocasse, évidemment. Il n’était pas dans la tradition de demander les faveurs d’une déesse mais, après tout, si Néera avait son défenseur, pourquoi Tari n’en aurait-elle pas un elle aussi ? Et puis le personnage qui s’offrait à la Mort était Aetius d’Ivrey. N’était-il pas de contraste plus frappant que ce chevalier et la déesse à qui il demandait cette faveur ? En effet, ç’aurait été une bizarrerie que de voir le Désargenté défendre les couleurs de Tari la Riche, riche des minerais du monde souterrain comme des âmes sur lesquelles elle régnait.
Revenir en haut Aller en bas
Hithiel Isylindë
Elfe
avatar

Nombre de messages : 345
Âge : 32
Date d'inscription : 20/01/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: Le Désargenté et la Riche [Hithiel ?]   Lun 3 Mai 2010 - 15:41

Pour ce troisième jour de joute la Haute-Prêtresse de la Mort était effectivement présente. Depuis le temple, les membres du culte s'affairaient pour organiser le voyage de retour de Hithiel en terre Elfique. L'Elfe n'avait pas trop à faire donc elle venait à nouveau assister aux joutes du tournoi royal. Les prochains jours seraient différends car elle devrait rechercher la nouvelle gardienne de Tari avant de rentrer définitivement chez elle.

Parmi la tribune, elle restait donc assise, observant les chevaliers entrer en lice et s'aligner devant son regard. Les tournois de chevalerie étaient rares chez les Elfes, c'était surtout une activité des humains que de jouter entre eux. Mais les Elfes étaient quand même représentés en la personne du paladin de Néera. Hithiel s'était renseignée sur ce chevalier après qu'elle s'était aperçue qu'il s'agissait d'une femme. Maintenant elle savait qu'il s'agissait d'une Elfe, officiant comme maître d'arme à Diantra. Il était singulier qu'une étrangère à ce royaume représenta Néera dans un domaine où les hommes étaient rois. Mais, tout comme la Mort, la Vie avait ses raisons.

L'attention de la Haute-Prêtresse se détourna du paladin de Néera lorsqu'elle vit un chevalier se détacher de la ligne et venir se tenir en face d'elle. Il était évident que ce chevalier venait s'adresser à elle. Comme il s'agissait d'un inconnu elle demanda des informations à ses paladins qui observaient également l'inconnu venu apostropher la Haute-Prêtresse.


Qui est ce Chevalier ?


- Il s'agit du Chevalier de Merval ma Dame.

Hithiel observa Aetius d'un air curieux. Le Chevalier avait une apparence atypique et jurait de part son apparence avec les autres chevaliers. Il faisait plus chevalier rural que chevalier de noblesse à en juger par la fourrure et les trophées bestiaux qui décoraient son armure.
Pourquoi venir s'adresser à la Haute-Prêtresse de la Mort ? la réponse lui vint peut après.
Le Chevalier de Merval affrontait le Paladin de Néera lors de cette journée de joute et il souhaitait que Tari lui offre ses faveurs. Comme Hithiel était représentante la Mort, il s'était cru bon de demander ses faveurs.
Cela ne fit pas une bonne impression auprès des paladins escortant Hithiel. Aussitôt une discussion à voix basse s'engagea entre la Haute-Prêtresse et ses gardes.


Ma Dame .. Nous ignorons si ce Chevalier est digne de Tari. Laissez moi descendre sur la lice pour représenter notre déesse. Vous possédez déjà des paladins, laissez nous oeuvrer pour notre déesse.

- Non .. Il s'agit plus d'un être sollicitant une faveur de circonstance. Il cherche plus à récolter des faveurs lorsqu'il y voit son intérêt. Ignorons le ou remplaçons le Ma Dame.

Il suffit ..

Un geste de la Haute-Prêtresse stoppa le débat qui s'était engagé. Les deux paladins reprirent leur poste et observèrent leur Haute-Prêtresse qui se levait et faisait face au Chevalier de Merval.

Chevalier de Merval, vous sollicitez les faveurs de la Déesse Tyra. Malheureusement il n'est pas dans les actes de notre déesse de prendre part dans un affrontement entre deux forces. La Mort n'affrontera pas la Vie, ces deux forces se complètent mais ne s'opposent pas. Je ne vous permet donc pas de porter les couleurs de Tyra face au Paladin de Néera.
Je suivrais néanmoins votre joute avec intérêt et recommanderais votre âme à Tyra. Puisse la joute vous être heureuse Chevalier de Merval.


Il en était ainsi .. devenue à nouveau silencieuse, Hithiel alla s'installer à nouveau sur son fauteuil dans la tribune.
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1466
Âge : 27
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Le Désargenté et la Riche [Hithiel ?]   Lun 3 Mai 2010 - 19:08

Le refus de la prêtresse aurait pu être un simple refus. Aetius, à vrai dire, s’était proposé sous le coup d’une lubie et n’attendait pas vraiment de faveur de la part de la déesse de la mort. Mais sa naïveté et l’entrain dont il faisait normalement preuve lui avaient commandé cette démarche, sans pour autant espérer autre chose qu’un refus. La courtoisie et la jeunesse, ainsi unies, prenaient souvent l’apparence de la légèreté, assurées qu’elles étaient de ne jamais être prises au sérieux ou qu’on leur excuserait tout. Hélas, ce refus n’avait quant à lui rien de léger, et la prêtresse n’hésita pas à humilier publiquement le chevalier.

Cette dernière, non contente de refuser son assistance, le compara au chevalier de Merval, le sieur d’Illin, que d’aucuns qualifiaient déjà d’abject vieillard. Ce dernier, en effet, avait offert les coups les plus ignobles pour tenter, en vain, de mettre à mal le paladin de Néera. Il était tombé de son cheval et y perdit, dans la dure terre de la lice, la victoire comme son honneur. Prendre l’ivraie de Merval pour l’Ivrey du nord, c’était une insulte faite devant toute la noblesse et le peuple. Ce dernier, avide de ragots et de coups de théâtre, se repaîtrait de cette comparaison infâmante. Alors la gouaille populaire saura mélanger le nom d’Aetius à celui du déshonneur et de l’infamie.

Sous son heaume aux allures peu avenantes, le regard bleu d’Aetius se faisait foudre. Si les paladins de la déesse noire avaient pu lire cette lueur cruelle qui voletait, patiente, dans les yeux du chevalier à cet instant, nul doute qu’ils l’auraient abattu sans autre forme de procès. Dans le noir de ces pupilles résonnait une envie de meurtre. Ah ! Aetius était certes un être pieux, mais il restait chevalier avant tout. Qu’on crache sur son honneur, dieu, homme ou elfe, et sa main d’épée réagirait sans faire la différence ni demander de permission à son propriétaire. Fort heureusement, cette étrange odeur d’homicide disparut bien vite, et Aetius put enfin desserrer la mâchoire sans douleur, bien que dans sa bouche, un goût amer demeurait.

« Dame prêtresse, ne me recommandez pas trop fort à votre déesse, de peur qu’elle ne s’éprenne de moi. »

Après cette courte déclaration et sans plus de cérémonie, le chevalier au Kerkand se retira. Il avait de nombreuse fois embrasser la mort tout en évitant son étreinte. Il la courtisait souvent, lui offrant des hommes, tout en se refusant à ses avances. Aujourd’hui, la mort, cette capricieuse maîtresse, semblait ne pas le désirer plus que ça. Ce qui n’était pas vraiment un mauvais présage, se dit Aetius.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Désargenté et la Riche [Hithiel ?]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Désargenté et la Riche [Hithiel ?]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Désargenté et la Riche [Hithiel ?]
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Sanble Erich Riche ta lavalas anba po!!!!
» Astuce pour devenir riche ou "moyen"
» Sacha Louise Ryan une nouvelle riche Feat Sasha Pivovarova

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Diantra :: Château :: Le Grand Tournoi Royal-
Sauter vers: