Partagez
 

 La Cuvée du Bouc

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucrecia Noirsillon
Elfe
Lucrecia Noirsillon

Nombre de messages : 234
Âge : 27
Date d'inscription : 09/08/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
La Cuvée du Bouc Empty
MessageSujet: La Cuvée du Bouc   La Cuvée du Bouc I_icon_minitimeDim 9 Mai 2010 - 16:26

Il y ait dans la vie d'un artiste itinérant comme l'est Cheshy, des jours moins évidents que les autres, et à vrai dire il y ait plus souvent de ces jours moins évidents que de jours normaux. Tel était destiné à être ce jour là, où Cheshy décida de déposer son CV à La Cuvée du Bouc, auberge mal famée de Diantra composée d'un public facile pour l'homme de spectacle expérimenté qu'il était, un public d'ivrogne en rut.

Ayant connaissance des goûts de la plupart des gens fréquentant ce genre d'endroit, le bouffon se fondit dans la peau d'une jeune et jolie elfe à grand coup de fausse poitrine, de maquillage et d'une grande robe rouge digne des plus grandes danseuses de french cancan de ce monde.

La rue dans laquelle se trouvait La Cuvée du Bouc n'était pas des plus agitées le jour où Cheshy s'y présenta. Certes la misère et la guigne s'y sentait à plein nez mais dans le genre rues dangereuses à traversée il avait déjà vue bien pire. L'auberge, qu'il repéra grâce à un panneau à moitié en ruine sur lequel était inscrit le nom de l'établissement, se trouvait à peu près au centre de cette rue, ses carreaux colorés étaient tout à fait opaques et une odeur d'urine assez prenante se faisait sentir au fur et à mesure que le jeune elfe travesti s'approchait de celui-ci, lyre et sac à la main.

L'intérieur était très sombre, obscurité expliquée bien entendue par l'opacité des carreaux, et assez banal. Plusieurs tables étaient installé un peu partout devant une petite scène où Cheshy pouvait facilement imaginer qu'il s'en était dérouler des représentations gâchées par la barbarie des ivrognes. Ivrognes qui n'était à cette heure ci représentés que par quelques traines patins encore silencieux et d'une morbidité épouvantable fasse à leur verre de vinasse bon marché. Au contoir l'on pouvait voir le gérant de l'endroit, un gros bonhomme barbue qui dévoila une dentition assez effrayante quand il vu Cheshy entré. Le salopard savait que les demoiselles ne rentraient dans son trous à rat que pour vendre leurs services à des prix des plus démocratiques, si bien qu'il contourna son comptoir pour aller lui-même à la rencontre de celui qu'il pensait être une jeune pauvrette en grand besoins dont il allait pouvoir abusé de l'état de détresse.

- Venez, venez! Dit l'homme de sa voix rauque et postillonante. Je suppose que c'est pour affaire? Installez vous donc ici..

Et ils s'assirent face à face sur une des nombreuses tables vide. Le gros aubergiste essuya la table d'un revers de manche et entama la conversation avec toute la classe qu'un tel individu était capable d'exprimer.

- Alors, qu'est-ce qu'elle nous propose la jolie d'moiselle?

La réponse fut directe, simple et précise, comme il était de mise dans ce milieu ou les bonnes manières et la compassion ne faisaient pas parties du quotidien.

- 10 écus par soirée, le gite et le couvert pendant trois jours, sans couché bien entendu.

- 10 ECUS?! La d'moiselle se croit p't'être dans la cour de Môsieur Trystan de Diantra? Héhé regardez un peu autour de vous, à ce prix là j'en aurais deux toute aussi bien faites que vous et prêtes à passer à la casserole par dessus le marché... Non, non, soyons un peu réaliste ma p'tite demoiselle, 3 écus seraient plus que généreux d'ma part pour vous faire montez là d'sus, après si vous voulez vous faire du bénef, c'qui s'passera dans votre piaule ne r'gardera qu'vous..


La réponse de l'aubergiste était tout à fait attendue et raisonnable, mais Cheshy n'étant pas un artiste à part entière il ne se laissa pas démonter et resta sur sa position.

- Disons 3 écus avant ce soir, et 7 autres si vous voulez me revoir demain sur scène, ainsi j'aurais au moins l'occasion de vous faire changer d'avis...

L'aubergiste parut réfléchir un instant en caressant son énorme barbe salasse, puis fini par conclure.

- Très bien, très bien... Allez venez j'vais vous montrez vot' piaule en haut, mais tachez de ne pas m'décevoir ou vous risquerez d'avoir une surprise! Surtout que je n'aime pas bien l'ton qu'vous prenez avec moi!


Ils montèrent à l'étage et l'aubergiste lui laissa les clés de sa chambre après lui avoir ouvrit. Elle consista en une petite pièce dans laquelle il n'y avait pour tout meuble qu'un lit à une personne et seule un misérable vitraux d'une trentaine de centimètre de haut laissait difficilement passez les rayons de la lumière du jour. Tout était poussiéreux et une vieille odeur de foutre semblait s'être lié à l'humidité ambiante.

- Alors c'est pas très cosi, mais au moins les draps sont propres! Bon j'vous laisse vous installez, à ce soir... Comment qu'c'est qu'votre nom au fait?


Cheshy jeta son sac sur la couche et s'assit lui-même, prêt à s'entrainer sur quelques accords, il répondit en l'air :

- Célina..

Puis l'hirsute personnage retourna à son affaire, tandis que Cheshy referma la porte à clef, vérifia une derrière fois que les dagues qu'il avait dans son sac et sous sa robe soient toutes deux assez aiguisées pour émasculé un ivrogne. Les heures passèrent ensuite sans qu'il ne se fit voir autrement que pour prendre l'air. Le soir était venue, c'était bientôt l'heure de son passage sur scène, les hurlements des ivrognes se faisaient déjà entendre sous le plancher.
Revenir en haut Aller en bas
 
La Cuvée du Bouc
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La clairière du vieux bouc.
» La Maison des Corporations
» Un bouc émissaire pour expliquer les 49,45% de Moise Jean-Charles dans le No

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Diantra-
Sauter vers: