AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jouez encore s'il vous plait! [Nolith Rican]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elëa Varnestel
En attente de validation..
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Âge : 32
Date d'inscription : 04/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Jouez encore s'il vous plait! [Nolith Rican]   Mer 19 Mai 2010 - 19:55

Comme toujours quand je m’asseyais à la fontaine, je me mettais à jouer de mon rebec. C’était un réflexe que j’avais obtenu au fil des ans, une règle à laquelle je ne dérogeais pas. Sauf une fois, mais c’était particulier. Cette fontaine avait une signification particulière pour moi depuis quelques temps. C’était ici même que j’avais rencontré Aidan, mon demi-frère. C’était ici que nous avions fait connaissance. Ici que je lui révélais son passé. Ici que nous liâmes nos cœurs. Depuis ce jour, j’avais encore plus envie de jouer, épanchant mon cœur de joie dans ma musique.

Une foule s’était rassemblée pour m’écouter jouer, mais je ne les regardais pas. A dire vrai, je ne regardais rien. J’avais les yeux fermés, jouant pour moi-même, chose que je ne faisais qu’ici, ou chez moi. D’ordinaire je jouais pour les autres, pour leur apporter le sourire et la joie. Parfois pour mon père, ou Aidan, LilY et mon neveu, Mathys. Un bout de chou adorable, soit dit en passant. Tous étaient partis pour Diantra, mais j’espérais bien les revoir bientôt. Ils me manquaient.

Je laissais ma main guider l’archet, sans réfléchir. La musique me portait. C’est elle qui dictait à mes mains ce qu’elles devaient faire, sans que je me concentre. C’était devenu instinctif, naturel. La musique jaillissait de mes mains comme si c’était quelque chose de naturel. Durant des années, je n’avais jamais réussit à laisser la musique me parler. Il aura fallut que je sois privée de ma voix pour que cela arrive. Quand on perd un sens, les autres deviennent plus aiguisés. Moi j’ai perdu le chant, pour que ma musique puisse s’épanouir pleinement.

La musique mourut, diminuant progressivement avant de s’éteindre sur une dernière note. J’ouvre les yeux tandis que la main qui tenait l’archet se baisse. Les quelques personnes qui se sont arrêtées pour m’écouter jouer m’applaudirent. Certaines mêmes me donnèrent quelques piécettes, alors que je ne demandais rien. Je souris devant ce geste. Alors que j’allais ranger mon instrument, un petit elfe d’une trentaine d’années vint me voir.

« Pardonnez-moi madame, mais vous serait-il possible de jouer encore ? C’est si beau ce que vous jouez. »

Loin encore d’être comme ses ainées, le jeune garçon ne masquait nullement ses sentiments derrière un masque de neutralité. Il était encore trop jeune pour cela. En équivalent il devait avoir six ans environ. Ironiquement, aucun garçon humain de six ans ne pourrait m’avoir demandé de rejouer comme lui l’avait fait.

« Si cela te fait plaisir, alors je jouerais à nouveau pour toi mon garçon. »

Le petit elfe rougit, avant de s’incliner pour me remercier. Je ris doucement devant tant de civilités, avant de recaler mon instrument et me remettre à jouer.

C’était si bon d’être de retour chez soi.
Revenir en haut Aller en bas
Nolith Rican
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Âge : 24
Date d'inscription : 17/04/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Jouez encore s'il vous plait! [Nolith Rican]   Sam 22 Mai 2010 - 8:44

    Nolith flânait dans Alëandir, jetant des coups d'oeils aux alentours. Malgré son attitude nonchalante, elle restait cependant à l'affut, son carquois et son arc sur l'épaule. Cependant, son visage n'était pas dissimulé par son capuchon : elle se promenait donc à visage découvert. Elle avait renoncé à quitter tout de suite les terres elfiques, songeant qu'il y avait encore beaucoup à découvrir dans cette capitale, riche par sa culture, son architecture, et les superbes elfes qui y vivaient. En effet, Nolith avait passé son enfance chez des elfes de la forêt, et leur trouvait une relative différence avec ceux de la ville. Même si l'envie de découvrir les humains, qui étaient de son sang, la pressait, elle pensait que rester un peu et faire connaissance avec des elfes était plus raisonnable.

    Nolith fut sortie de sa fausse rêverie en entendant un murmure musical, qui venait d'une rue principale un peu plus loin. La jeune demi-elfe bifurqua donc prestement, pour s'approcher de la foule qui était attroupée. Elle était assez curieuse de nature, et grégaire, ainsi n'hésitait-elle pas à aller à la rencontre des gens. Elle aperçut bien vite une jeune femme, une elfe probablement, qui jouait d'un étrange instrument à corde. L'inconnue était gracieuse, et ses cheveux bruns tombaient en cascade sur ses épaules. Son instrument semblait vivant entre ses mains. Elle s'était arrêtée de jouer. Nolith se surprit à être presque déçue, mais heureusement, un jeune elfe réclama de la musique à nouveau. Nolith décida donc de s'installer confortablement : elle se fraya un passage parmi la petite foule, s'adossa sur le mur de ce qui paraissait être une auberge, à environ quatre ou cinq mètres de la musicienne. Les elfes musiciens l'avaient toujours passionné. Nolith savait chanter, mais pas jouer, et ce magnifique art la faisait voyager dans des contrées inconnues.

    Nolith se mit à fixer les elfes présents, les uns après les autres, analysant par la même occasion leurs caractéristiques ou dangerosité potentielle. Elle se rassura en voyant que tous étaient des passants, des artisans, qui semblaient être présents ici uniquement pour se divertir. Evidemment, elle se démarquait un peu, avec son arc assez voyant. Il ne faisait aucun doute qu'elle se reconnaitrait soit en tant que membre de l'armée, soit en tant que rôdeuse, et les deux n'étaient pas spécialement bien vus. Elle s'estima heureuse d'avoir dissimulé le reste de ses affaires sous sa cape, et maudit ses cheveux violets qui attiraient les regards sur elle. Elle décida donc, un peu trop tard, de rabattre son capuchon sur son visage.

    Nolith s'en voulut d'être aussi méfiante, toujours. Ce trait de caractère lui avait permis de se tirer de situations délicates, mais était souvent gênant, l'empêchant de se détendre totalement ou de profiter d'un moment tranquille. Bref, tout ça pour dire que la demi-elfe écoutait tout de même la musique, espèrant qu'elle ne s'arrête pas avant un bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
Elëa Varnestel
En attente de validation..
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Âge : 32
Date d'inscription : 04/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Jouez encore s'il vous plait! [Nolith Rican]   Mer 26 Mai 2010 - 9:18

Même les meilleures choses ont une fin, et au désespoir de beaucoup, la musique s’arrêta à nouveau, mais cette fois sur une note joyeuse. Les applaudissements fusèrent à nouveau, et bientôt le reste de la foule de tout à l’heure disparut. Les enfants vinrent me remercier avant de s’en aller à leur tour. Le jeune garçon qui m’avait demandé de jouer s’approcha à nouveau de moi.

« -Merci beaucoup mademoiselle. C’était magnifique ce que vous avez joué.
-Merci à toi. Cela me réchauffe le cœur que de savoir que cela t’a plut. »


Le jeune garçon s’inclina et met dit une révérence, ce qui m’arracha un sourire. J’étais plus expressive que les elfes de par ma vie sur les routes, à côtoyer les humains. Pourquoi dissimulerais-je ce que je ressentais ? Je trouvais cela inutile de ne montrer aucune manifestation de ses sentiments face aux évènements. Comment aider les personnes si l’on ignore ce qu’elles ressentent ?

Je fis la révérence à mon tour, tout en gardant mon sourire. Le petit elfe y répondit en souriant à son tour.

« -J’espère avoir l’occasion de vous revoir mademoiselle.
-Je l’espère aussi. »


Puis il s’en alla, s’inclinant une dernière fois avant de rejoindre son foyer. Quel mignon petit garçon. J’accrochais mon rebec à mon dos, grâce à la lanière fixée en haut et en bas de l’instrument. L’archet vint trouver sa place dans un étui en cuir que je rangeais dans ma besace. Me remettant sur mes pieds, je vérifiais que je n’avais pas perdu quoi que ce soit. Mes dagues étaient toujours dissimulées en haut de mes cuisses. J’avais mon rebec, ma besace. Non tout était là. Il était temps de rentrer.

Ma robe bleue cyan me tombait jusqu’aux chevilles, dissimulant mes jambes comme il se devait. Toutefois mes bras étaient dénudés, n’ayant que deux bretelles sur les épaules et nullement de manches. Le décolleté aurait été indécent si j’avais eu plus de poitrine, seulement j’avais hérité de ce coté-là de la féminité des elfes, si bien que même en me penchant il aurait fallut mettre la tête dedans pour voir quoi que ce soit. Bien que ce ne soit pas visible, ma robe était fendue de la hanche jusqu’au haut de mes cuisses, créant une sorte de poche sans fond. Ces « trous » me permettaient de pouvoir aller chercher mes dagues sans éveiller l’attention si toutefois il prenait à l’envie à quelqu’un de me détrousser, voire même de me trousser tout court.

Tout en marchant, j’aperçus une jeune hère assise par terre, dissimulée sous sa capuche. Elle détenait un arc, ce qui m’indiquait qu’elle était soit une archère, soit une chasseuse, soit une rôdeuse. Allez savoir. A moins qu’elle ne soit qu’une simple mendiante qui chasse pour se nourrir. En tout cas, voir quelqu’un assis comme ça me fit immédiatement penser aux mendiants que l’on voyait à Diantra où dans les villages humains. Sortant de ma besace les sous que l’on m’avait donné sans que je le veuille pour ma prestation, je les déposais devant la mendiante.

« Tenez, vous semblez en avoir plus besoin que moi. »

Ma voix était faible, tel un murmure, et légèrement rauque. La cicatrice sur mon cou témoignait de l’attentat sur ma vie qui eut lieu voila quelques années déjà. Depuis ma voix n’était plus souffle faible pour les humains, mais assez claire pour les membres du peuple éternel et de ses enfants.

« Puisse cet argent vous permettre de vivre mieux durant quelques temps. »

Il ne fallait pas se leurrer, ce que je lui avais donné n’allais certainement pas lui permettre de vivre tout le reste de sa vie, mais au moins elle pourrait avoir un repas chaud et qui sait pouvoir dormir dans une auberge.
Revenir en haut Aller en bas
Nolith Rican
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Âge : 24
Date d'inscription : 17/04/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Jouez encore s'il vous plait! [Nolith Rican]   Mer 26 Mai 2010 - 17:40

    [ super idée pour la rencontre, ça permet de mettre de l'action ! xD désolée pour le récit médiocre, là j'avais pas d'inspiration ^^ ]

    La musique finit par s'arrêter, arrachant à soupir à Nolith. Cette mélodie lui procurait des souvenirs heureux, et elle décida donc, dorénavant, de s'intéresser plus sérieusement à la musique. Elle observa d'un oeil distrait la musicienne parler avec le jeune elfe. Le petit était étonnamment hardi, pour un elfe, et la musicienne semblait très expressive... étrange. Nolith triturait les manches de sa cape, un peu nerveuse. La musique l'avait apaisée, et le "silence" causait chez elle comme un manque. Aussi se mit-elle à écouter l'inconnue qui avait une voix assez rauque et faible. Faible, c'est vrai, mais cela dit facilement audible par Nolith, qui avait du sang elfique, n'oublions pas. Nolith avait toujours aimé la parole : son enfance avait été passée près de sa mère si douce et silencieuse, et du forgeron bourru. Bref, pas vraiment de conversation : maintenant, elle savait supporter l'absence de bruit mais préférait un bruit de fond... L'inconnue était vêtue assez légèrement, chose qui montrait - ou faisait croire - qu'elle ne craignait pas vraiment les habitants de cette ville. Tout le contraire de la méfiance de Nolith. Cette nonchalance était intéressant : était-elle feinte ? Cela incitait justement à tester... Elle sourit, malicieuse comme à son habitude. Elle se sentit même idiote, à sourire pour elle-même. Les passants ne devaient voir d'elle qu'une jeune femme sous une cape : c'est à dire pas grand chose.

    Nolith portait son attention sur un artisan qui taillait dans du bois juste en face, quand soudain l'inconnue déposa une bourse qui semblait être pleine de pièces devant elle. Elle en fut grandement étonnée. Sans être riche, la demi-elfe était à l'aise dans sa vie, et n'avait aucunement besoin de cet argent. Elle commença par se relever, vexée, mais toujours dissimulée par sa capuche. Ses muscles tremblaient, et elle faisait un effort visible pour ne pas sortir sa dague. Elle siffla comme un fauve, c'était presque si elle ne montrait pas les crocs :

    - Je n'accepte pas d'argent.

    Elle s'éloigna de quelques mètres, pour montrer que cela ne l'intéressait pas, mais resta assez près, car elle n'en avait pas fini avec cette musicienne. Pour qui se prenait-elle ? Les vêtements de Nolith étaient en bon état, elle ne semblait pas malheureuse, alors pourquoi cette générosité totalement stupide ? Elle reprit :

    - Je n'ai rien fait pour le mériter, à ce que je sache.

    Le petit groupe de passants qui s'était regroupé pendant la musique se rassemblait à nouveau pour voir s'il y allait avoir de l'action. Cela était peu probable, dans une ville si calme et civilisée, mais sait-on jamais... Nolith attendait la réaction de l'inconnue, en espèrant qu'elle reprenne son argent sans discuter. Si elle insistait, c'est là qu'elle allait vraiment s'énerver.
Revenir en haut Aller en bas
Elëa Varnestel
En attente de validation..
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Âge : 32
Date d'inscription : 04/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Jouez encore s'il vous plait! [Nolith Rican]   Ven 28 Mai 2010 - 13:34

La réaction de la mendiante me surprit. Elle s’était relevée énergiquement et persiffla à mon encontre. Je me rendis compte alors de mon erreur. Cette personne n’était sans doute pas une mendiante, mais quelqu’un qui s’était assis pour se reposer. A moins que sa fierté la pousse à ne pas accepter d’argent d’une inconnue. Mais en la regardant, je me rendais compte de mon erreur. Elle n’avait nullement besoin d’argent. Je m’étais fiée aux apparences, comme une humaine l’aurait fait. J’avais passé trop de temps auprès d’eux dirait-on.

L’inconnue s’éloigna de quelques pas, délaissant la bourse que j’avais laissée à son encontre. Je la repris donc et la rangeais. Je m’inclinais devant la femme encapuchonnée et dit :

« Veuillez me pardonner pour cette méprise. Je vous avais prise pour une mendiante. J’ai fait une erreur de jugement. »

Autant avouer la vérité pour qu’elle comprenne mon geste. Faute avouée est à moitié pardonnée disent les humains. Seulement nous ne sommes pas chez les humains. Des hommes et des femmes s’étaient réunis autour de nous, se demandant quel pouvait bien être l’origine du conflit et si cela allait dégénérer.

« En vous voyant ainsi assise, je me suis méprise sur votre identité. C’est une erreur qui ne se reproduira plus. »

Les gens attendaient la réponse de l’inconnue, se demandant si elle accepter ou non mes excuses et mes explications. Parmi les humains présents, j’eus l’impression que certains espéraient que la discussion s’envenime pour que nous nous battions. Mais peut-être était-ce juste de la paranoïa.

« Comment puis-je me faire pardonner ? »

Me doutant que la conversation serait un peu longue, je parlais le plus bas possible pour économiser ma voix. Je ne voulais pas devenir aphone avant d’avoir réglé ce différent. J’avais bien sûr la possibilité d’écrire pour me faire comprendre, mais j’ignorais seulement si l’inconnue savait lire ou non. Mieux valait garder cet option pour plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Nolith Rican
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Âge : 24
Date d'inscription : 17/04/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Jouez encore s'il vous plait! [Nolith Rican]   Sam 12 Juin 2010 - 8:01


    Nolith haussa les sourcils, un peu étonnée par la réaction de la musicienne : elle semblait humble ! Cette honnêteté la radoucit. Voir quelqu'un s'incliner devant elle en multipliant les excuses était quelque chose d'inhabituel, de surprenant et d'assez comique, en vérité. Elle murmura :

    - Ça ira.

    Il y eut une faible rumeur parmi la foule, les passants étant déçus que la demi-elfe ne s'énerve pas plus. Ce n'était pas le cas, puisque l'inconnue avait admis qu'elle n'était pas une mendiante. Nolith rabatit sa capuche pour découvrir son visage. Elle dévoila des yeux vert vif sur un visage pâle et doux, encadré par des cheveux violets assez courts : une morphologie assez atypique, il faut l'avouer ! Elle hésita à ébaucher un sourire avant d'opter pour le haussement de sourcils inquisiteur et surpris. Hé oui, Nolith était très impulsive et pouvait très vite changer d'attitude ! La musicienne se répandait en excuses et en requêtes de pardon. Cela l'amusa de plus en plus, mais heureusement elle n'était pas du genre à profiter d'autrui... du moins dans une certaine mesure. Elle secoua la tête en signe de négation et affirma :

    - Mais non, pas besoin de vous faire pardonner. C'est ridicule. C'est déjà oublié.

    Nolith se surprit elle-même, avec tant de gentillesse, ce qui n'était pas forcément sa caractéristique première. Elle se rapprocha un peu de l'inconnue, tandis que les passants s'éloignaient, pour les plus rustres (humains), en maugréant, pour les plus civilisés (elfes), avec indifférence. Elle aimait bien régler les affaires efficacement, mais pourquoi pas faire connaissance avec la musicienne ? Avant de l'avoir offensée, c'était avant tout une joueuse talentueuse !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jouez encore s'il vous plait! [Nolith Rican]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jouez encore s'il vous plait! [Nolith Rican]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MISSION] L'addition s'il vous plait!
» Un moment s'il vous plait
» Une nouvelle montre s'il vous plait !! [PV Dexter]
» De l'eau s' il vous plaît [ft Patte D'écume]
» Tavernier, je voudrais une rousse, s'il-vous-plait! (PV Gil et Lib)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Alëandir :: Alëandir-
Sauter vers: