Partagez
 

 Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]

Aller en bas 
AuteurMessage
Elanore d'Odelian
Humain
Elanore d'Odelian

Nombre de messages : 167
Âge : 22
Date d'inscription : 26/01/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] Empty
MessageSujet: Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]   Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] I_icon_minitimeMar 1 Juin 2010 - 21:07

Et voilà, on y était.

Bientôt, les douze coups de midi résonneraient et je me retrouverais face au Grand Prêtre de Néera, à côté de Gaucelm d'Odélian.

Je n'avais pas dormi de la nuit, inquiète pour Lucrèce et surtout pour mon futur mariage. Et ce matin, je m'étais réveillée malade d'appréhension. Ma nourrice avait du m'administrer quelques médecines pour calmer mes nerfs et enfin pouvoir s'occuper de moi et me préparer pour l'occasion. J'avais revêtu une somptueuse robe bleu claire et argentée. Mes épaules étaient légèrement dénudées, alors que le corset remontait ma poitrine menue. Le col de la robe était bleu plus foncé, tandis que la soie de ma robe claires étaient incrustées de fines broderies argentées. Une ceinture ceignait ma taille et les manches étaient évasées et descendaient jusqu'à mes pieds. Mes cheveux étaient nattés, remontés en une queue de cheval, tandis que des boucles retombaient d'un côté de mon visage et sur une épaule. Des fleurs rappelant celles de mon bouquet parsemaient mes cheveux, ainsi que des fils d'argent. Un léger maquillage me donnait bonne mine.

J'étais prête.

Nous allions nous marier dans la chapelle de Néera. Les tables avaient été dressées à l'extérieur, le temps magnifique le permettait. Des tentes avaient été montées, immaculées, tandis que des fleurs venaient donner une touche de couleur dans toute cette blancheur. Les tables avaient été dressées sous le tentes. Longues nappes blanches, chemins de table bleu clairs, fleurs fraîches et odorantes... Simple, mais très beau. J'étais étonnée que le Gras fasse aussi simple, mais j'en étais heureuse.

Mon père m'avait rejoint. Il allait m'emmener face à mon nouvel époux. Il était fièrement habillé de pourpre. Et pas peu fier.

- "Allez Elanore, souris et fais honneur à ta famille."

J'avais envie de le tuer... Je ne faisais que ça. Je souris et j'entendis raisonner les premières notes de l'orchestre. Je devais y aller. Le cœur battant et les jambes en coton, je suivis mon père, m'appuyant un peu trop sur lui pour ne pas flancher. Mon époux m'attendait au bout de la chappelle et tous les regards étaient sur moi. Comme dans un mauvais rêve,nous avancions et je me retrouvai près de Gaucelm qui souriait de contentement.

J'avais envie de fuir, mais j'étais clouée à ma place, alors que mon père me donnait une légère pression dans le dos pour me mettre en garde.

Sois une bonne fille Elanore, nie ton destin à un homme qui te répugne et fais-le avec le sourire...


Dernière édition par Elanore de Caerlyn le Mer 2 Juin 2010 - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gaucelm d'Odelian
Ancien
Ancien
Gaucelm d'Odelian

Nombre de messages : 853
Âge : 219
Date d'inscription : 27/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] Empty
MessageSujet: Re: Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]   Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] I_icon_minitimeMer 2 Juin 2010 - 11:56

ENFIN !!

Le grand jour était arrivé … La cérémonie avait dû se faire avec quelques jours de retard et c’est au début de l’été que l’union du Rossignnol de Caerlyn et du Bélier d’Odélian était célébré. Les tentes et les nappes avaient été tirées avec soin, dans une simplicité charmante, contrastant peut-être avec l’image qu’on se faisait de la ridicule démesure qu’affectionnait d’ordinaire le Gras. Le faste et le prestige se trouvait dans la liste des invités, et dans la complexité du menu et de l’organisation d’un tel évènement, pas besoin de franfreluches supplémentaire. La sobriété pouvait être bien plus exemplaire que l’excès. Mais revenons à nos moutons. Le soleil dardait de ses doux rayons la ville d’Odélian, ainsi que le manoir du Comte, joyau de l’architecture odélianne. Une douce bise venait faire onduler les nappes blanches légèrement et charriait le parfum sucré des fleurs fraichement cueillis pour l’occasion. La ville bouillonait d’activité depuis l’aube, boulangers, maraîchers, messagers, marmitons, apprentis, courraient en tous sens, pour remplir les exigeances du Gras. Tout devait être parfait, tout serait parfait …

Gaucelm s’était levé avec le soleil, légèrement tendu à l’idée que ce soir, il ne se coucherait pas seul. Odélian célébrer aujourd’hui l’avènement de sa comtesse, Dame Elanore autant que celui de Sa Grasseté. Une nuée de serviteurs s’activa à faire préparer son bain et à le laver. Des maîtres parfumeurs avaient quittés leurs sombres bicoques pour apporter leur dernière création, prête à passer l’examen olfactif du Gras, qui fut positif, d’ailleurs. Une fois, lavé, séché et parfumé, le comte d’Odélian enfila son costume de marié. Un pourpoint blanc, brodé au col et aux manches de fils dorés, venait se lasser de façon élégante sur la bedaine du Gras. Les manches ouvertes laissaient apparaître une chemise d’un bleu nuit magnifique entre les pans immaculés du pourpoint. Les hauts de chausses et les chausses offraient également ce contraste entre le blanc et le bleu sombre, donnant une parfaite harmonie à la silhouette arrondie du Gras. Une petit toque blanche, d’où s’échappait une petite écharpe, du même bleu profond qu’ailleurs, achevant le portrait élégant du comte.

Il fut le premier a entrer dans la chapelle où les invités se massaient. Il ne put réprimer une fierté évidente alors qu’il avançait vers le prêtre de Néera, qui attendait devant la statue de la déesse. Il fit voyager son regard sur les visages des convives, souriant largement, tant son triomphe était évident. Le Roy en personne avait fait le déplacement, Ysari, Ancenis, Alonna, la délégation berthildoise avait même répondu à l’appel, au plus grand bonheur de Sa Grassouillerie qui les invitait à contempler la perte d’un vassal. La famille du Comte avait fait le déplacement également, Ulmégonde, sa sœur et son fils, Géraud, Grégoire et Phillinte, ses cadets observaient leur aîné, légèrement ému. Soudain, les musicens se mirent à entonner une mélodie, à la fois festive et noble, annonçant l’arrivée de la future mariée. Il déglutit en apercevant la future comtesse se dessinait dans l’encadrement de la porte de la chapelle de Néera. Déjà, lors de leur première rencontre, la beauté de la jeune damoiselle l’avait marqué, mais aujourd’hui, nulle ne pouvait égaler l’élégance et la beauté qui émanait d’elle. Son visage était légèrement cripsé, l’émotion d’être marié à un tel homme, sans nul doute. Ce brave beau père, tout fraichement nommé baron d’Etherna, menait sa progéniture avec un petit sourire léger au coin des lèvres, mais nul n’aurait pu savoir si celui-ci était heureux ou gêné. Il avait intérêt à être content, non mais, pour un ethernien il s’en sortait plutôt bien ! Gaucelm plongea son regard dans celui d’Elanore, se fendant d’un sourire ravi. Il lui souffla alors qu’il lui tendait la main pour qu’elle le rejoigne face au Prêtre.

Un jour, j’ai dit que vous étiez une nymphe … Pardonnez ma bêtise … Seule une déesse peut resplendir ainsi

Il se contenta d’un sourire simple, n’usant pas de l’assurance abusive qu’il affectionnait. Il était tout bonnement sincère. Chose rare pour être souligner ! Ils se tournèrent finalement vers le Prêtre, qui allait débuter la cérémonie.
Revenir en haut Aller en bas
Elanore d'Odelian
Humain
Elanore d'Odelian

Nombre de messages : 167
Âge : 22
Date d'inscription : 26/01/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] Empty
MessageSujet: Re: Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]   Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] I_icon_minitimeMer 2 Juin 2010 - 13:09

Ah quel dommage vraiment que le Gras fasse autant honneur à son surnom! Si mon futur époux avait été plus svelte, il aurait eu réellement fière allure dans ses vêtements! Mais voilà, aussi ajustés soient-ils, ils ne pouvaient dissimuler sa circonférence impressionnante... Quel dommage! Il me suffisait de regarder les invités pour remarquer tous ces nobles sveltes et bien faits de leurs personnes, malgré la laideur de certains, ou la calvitie d'autres. Gaucelm était presque chauve et gros... Mais alors que j'approchais de lui, je sentis des effluves agréables et en conclut qu'il avait été parfumé en ce jour inoubliable.

Il y avait tout un panel d'invités, tous plus riches et puissants les uns que les autres... Cela allait du nobliau au roi... Je me mariai sous le regard du roi en personne. Enfin, le regard... Façon de parler bien sûr! Il y avait aussi le seigneur suzerain de ces terres... J'avais le trac, je devais le reconnaître, je ne devais pas faire le moindre faux pas.

Je fus accueillie par mon futur époux et mon père me laissa entre ses mains grassouillettes. Je me saisis de sa main alors qu'il me complimentait. Je le regardai, surprise et ne vis que de la sincérité dans son regard. Était-il vraiment aussi heureux qu'il le laissant voir? Se pourrait-il que Lucrèce ai raison et que le comte soit quelque peu épris de moi? Ou n'était-ce que ma jeunesse et ma beauté qui l'intéressaient? Je n'en savais rien et je ne le saurais sans doute jamais. Mais étrangement, cela me détendit et je lui rendis son sourire.

- "Remerciez les servantes, elles s'y sont attelées très tôt ce matin."

Je rougissais pourtant, ravie de voir ma beauté se refléter dans les yeux de mon futur. Je n'étais pas vaniteuse... Enfin, pas plus que la plupart des femmes, mais son regard était admiratif, sans être concupiscent.

- "Vous êtes très élégant."

beau n'aurait pas été le terme approprié et je ne voulais pas mentir. Élégant en revanche, cela ne laissait aucun doute. Nous nous tournâmes alors vers le Prêtre de Néera.

- "Majesté, Messeigneurs, Mesdames... Nous voici réunis en la magnifique chapelle d'Odélian en ce jour radieux pour célébrer l'union de deux êtres... Le Comte Gaucelm d'Odélian, et sa promise, Elanore de Caerlyn..."

Il continua son petit laïus quelques minutes, célébrant la gloire de Néera et le mariage, faisant quelques allusions à l'amour, qui n'avait rien à faire dans notre histoire, mais cela faisait toujours mieux, n'est-ce pas? Je cessai de l'écoute,r mon esprit vagabondant, jusqu'à ce que le silence se fasse. Je compris alors qu'on en était arrivé au moment des vœux et attendis donc ceux de mon époux.

Ensuite viendraient les miens...

Puis le Prêtre bénirait cette union.

Et je serai Elanore d'Odélian, Comtesse d'Odélian...

Mon estomac se crispa, mais je ne vacillai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Gaucelm d'Odelian
Ancien
Ancien
Gaucelm d'Odelian

Nombre de messages : 853
Âge : 219
Date d'inscription : 27/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] Empty
MessageSujet: Re: Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]   Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] I_icon_minitimeJeu 3 Juin 2010 - 21:20

Au compliment du Gras, la future répondit par un sourire, un rougissement et quelques mots.

Remerciez les servantes, elles s'y sont attelées très tôt ce matin.

Elle était toujours très humble, lorsqu’on évoquait sa beauté, charmant trait de personnalité, il fallait l’avouer. Elle baissa les yeux une seconde, laissant ses joues s’empourprer, puis à son tour elle complimenta Gaucelm.

Vous êtes très élégant.

Il gloussa légèrement, ravi qu’elle semble aussi sincère que lui l’était. Il sourit et répondit, bas, avant de se tourner vers le prêtre.

J’ai tenté, par ses atours, de rendre justice à votre beauté. Heureux qu’ils vous plaisent.

Puis le prêtre de Néera débuta son laïus, long et monotone. Il fallait toujours que ces prêtres entonnent des discours ennuyeux, en narrant à qui voulait l’entendre, que Néera avait créé les humains avec un âme incomplète, scindée en deux êtres. Lorsque ces deux êtres se trouvaient et s’aimaient, ils formaient une entité suprême … Et des autres sottises, qui manquèrent de faire bailler le Gras. Un gras personnage, dégarni, hautain et manipulateur qui s’unissait à une adolescente presque prépubaireet il parlait d’amour … Bien qu’une telle leçon servira à ceux qui pensent encore que les princesses dans leur donjon ne sont que des chansons et des histoires de bonnes femmes. Il observa discrètement Elanore, qui semblait aussi intéréssé que lui par les palabres stériles du dévôt. Amusant. Le clerc de la Déesse en termina enfin, laissant au Gras le soin de prononcer ses vœux en premier. Lui qui pensait que les moines connaissaient la galanterie … Qu’importe.

Elanore … Ma tendre amie … Je jure devant la Déesse, sur mon honneur et sur ma vie, de vous chérir jusqu’à ma mort, d’être le bras qui saura vous protéger de ce monde, d’être l’épaule sur laquelle vous vous reposerez et je n’aurais de cesse à rendre la Péninsule meilleure, pour le Roy, mais surtout pour vous, que vous puissiez y vivre en paix, ainsi que nos enfants et les enfants de nos enfants.

Il pensa subrepticement aux conseils que Katalina lui avait promulgué la veille, puis il se tourna vers Guy, vêtu d’atours magnifiques aux couleurs d’Odélian. Le serviteur zélé tendit alors le petit coussin, qu’il tenait sans broncher depuis son entrée dans la chapelle, à la suite de son suzerain. Du bout de ses doigts boudinnés, le Gras prit délicatement un anneau en or, strillé d’argent, sur lequel était enchâssé un saphir. Il sourit à Elanore, ne pouvant dissimuler une certaine fierté, avec si on cherchait bien, une pointe d’émotion face au geste qu’il allait effectuer. Il prit le poignet de sa douce avec la même délicatesse, puis passa l’anneau autour de l’annulaire d’Elanore. Scellant ainsi son destin … Odélian avait une Comtesse …
Revenir en haut Aller en bas
Elanore d'Odelian
Humain
Elanore d'Odelian

Nombre de messages : 167
Âge : 22
Date d'inscription : 26/01/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] Empty
MessageSujet: Re: Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]   Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] I_icon_minitimeVen 4 Juin 2010 - 11:32

Je me contentai de sourire alors que Gaucelm me répliquait avoir voulu me faire honneur en s'habillant ainsi. De toutes façons, quoiqu'il mette, il ne serait jamais beau, mais au moins avait-il de la prestance et c'était tout ce qu'on demandait à un personnage de sa puissance. Il n'était pas charismatique. J'étais certaine qu'il pouvait l'être, mais il dissimulait un esprit rusé derrière une attitude bonhomme et caricaturale. Gaucelm était malin et je me devais de l'être moi aussi désormais.

La cérémonie débuta par le bla bla habituel du prêtre. Heureusement que nous ne nous marions pas avec celui d'Arcamenel... Cela aurait été le comble de l'hypocrisie. Pourtant, ce prêtre se fit un devoir de parler un peu d'amour, d'âmes sœurs de toutes les bêtises qui me faisaient encore rêver il y a un an de cela. J'avais du grandir très vite. Et le réveil avait été brutal.

J'espérai juste que personne ne remarquerait que je m'ennuyais à mourir. Malheureusement, je vis que mon futur époux m'observait à la dérobée et j'en conclus que lui aussi trouvait cela ennuyant. Mais que ce paradoxe devait l'amuser. C'est là que vint l'échange des vœux et Gaucelm commença, me faisant une déclaration honorable qui aurait presque pu être émouvante. Finalement, ce n'était qu'une façon mieux tournée de renouveler ce que nous avions dis le jour où j'avais signé le contrat de fiançailles. Un de ses serviteurs amena alors un coussin et une superbe bague, incongrue entre les mains de Gaucelm, puis il passa la bague à mon annulaire. J'étais comme pétrifié tant ce geste était symbolique... J'étais mariée. J'étais comtesse d'Odélian.

J'entendis le prêtre se racler la gorge et me demander instamment de parler à mon tour. Ah oui, mes vœux. Je pouvais encore me rétracter. Bien sûr, j'aurais alors le droit à une sévère correction et à finir ma vie enfermée dans une tour sans plus jamais voir personne. Je préférais encore le mariage et la relative liberté que cela pouvait m'apporter. Je souris et murmurai :

- "Pardon, c'est l'émotion."

Ce qui était vrai, même si je ne précisai pas quelle émotion exactement. Je me raclai la gorge délicatement et repris à haute voix :

- "Mon Seigneur, par cette union, je lie ma vie et mon destin aux vôtres. Je jure devant les Dieux et l'assistance de vous être fidèle et dévouée, de vous soutenir quelles que soient les épreuves, de vous suivre quel que soit le chemin emprunté. Je promet de m'acquitter de mon devoir et de ne jamais ternir votre honneur. Enfin, je prie la Déesse pour honorer mon seigneur de la plus belle façon qu'il soit : en vous donnant des héritiers."

Je souris, un peu crispée alors que dansait devant mes yeux l'image d'ébats avec le Gras, mais je repoussai fermement cette image. Je sentais la chaleur me monter aux joues. Non, je ne m'évanouirais pas, j'étais plus forte que cela. Je respirai calmement alors qu'on approchait avec l'alliance réservée à mon époux. Je la pris délicatement et la passai à son doigt, priant pour qu'elle soit à la bonne mesure. Je n'osais imaginer la honte si elle bloquait à mi chemin. Mais cela eu le don de me détendre en me faisant rire intérieurement devant le ridicule consommé de la scène.

Mais non, cela n'arriva pas, tout avait été prévu.

- "Par cet anneau, je suis tienne Gaucelm d'Odélian."

Juste un murmure que l'assistance n'avait sans doute pas entendu. Moi, je regardais gaucelm droit dans les yeux alors que le prêtre nous déclarait unis officiellement devant les dieux et les hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Lucrèce d'Uberwald
Humain
avatar

Nombre de messages : 704
Âge : 34
Date d'inscription : 08/11/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  21
Niveau Magique : Non-Initié
Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] Empty
MessageSujet: Re: Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]   Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] I_icon_minitimeSam 5 Juin 2010 - 23:50

Le jour tant attendu que n'importe quelle jeune fille attendait était enfin arrivé. Aujourd'hui avait lieu les noces de mon cousin Gaucelm d'Odélian et de sa jeune promise Elanore de Caerlyn. J'étais assise sous la nef en compagnie de mon époux. Elanore entra finalement dans la chapelle au bras de son père. Tous les regards étaient portés sur elle. Je ne pus dissimuler le mien qui fut compatissant.
Suite à la conversation de la veille que j'eus avec elle, il m'était apparu évident qu'elle ne voulait pas de ce mariage mais qu'elle le ferait pour l'honneur de sa famille. J'avais tenté de lui faire un portrait de mon cousin plus aimable que ce que nombreuses personnes dépeignaient. D'ici quelques minutes, elle deviendrait Elanore d'Odélian.

Mon cousin était en ce jour très élégant. Il avait fait un effort visible sur son apparence générale. Sur ce point, mon époux lui ressemblait car il aimait tous deux la sobriété au faste des tenues et des accessoires. Etant une femme, j'étais forcément plus frivole et par conséquence j'apportais beaucoup de détails à ma tenue vestimentaire.
D'ailleurs aujourd'hui j'arborai une tenue de taffetas et d'organza dans les teintes jaunes orangées. Un peu de blanc sur les manches, les jupons et le corsage qui formait des volutes végétales. Dans mes cheveux coiffés en chignon, des rubans oranges et quelques perles. Une tenue très belle en soit mais qui semblait de peu d'éclat face à la robe d'Elanore.

C'était le premier mariage auquel j'assistai aussi j'écoutai avec la plus grande des attentions le discours du prêtre de Néera. Lors du mien, j'étais bien trop occupée à pleurer de désespoir pour écouter ses paroles. Le discours semblait endormir une grande partie des convives mais pas moi qui écoutait toute ouïe.
Les sermonts entre les deux époux allaient être échangés. Je ne me souvenais pas en avoir prononcé un à moins que celui ci ait été incompréhensible. Mon cousin semblait prendre très au sérieux son rôle de futur époux protecteur. C'était une facette que je ne lui connaissais pas. Celui d'Elanore faisait mention d'honneur, de devoirs et d'héritiers. Les devoirs de la femme en somme. Elle semblait être très mûre pour son jeune âge. J'aurai aimé avoir une telle maturité.

Les anneaux furent échangés. Ils étaient maintenant officielement mari et femme devant les dieux et devant les Hommes. Un couple très mal assorti je dois l'avouer mais il ne faut jamais se fier aux apparences qui bien souvent peuvent se révéler trompeuses. Si Harnyll s'était fié à cela, j'aurai déjà été répudiée alors que j'étais innocente de tous les maux qu'on m'accusait.
Revenir en haut Aller en bas
Harnyll de Hetalia
Humain
Harnyll de Hetalia

Nombre de messages : 1607
Âge : 115
Date d'inscription : 14/11/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] Empty
MessageSujet: Re: Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]   Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] I_icon_minitimeDim 6 Juin 2010 - 11:20

Harnyll de Hetalia, baron d’Ysari, en compagnie de sa chère Lucrèce, sa jeune épousée, était venu assister à la cérémonie de mariage de son cousin Gaucelm d’Odélian et de la jeune Elanore de Caerlyn, la fille du baron d’Etherna.

Arrivé la veille, le baron avait passé sa soirée en compagnie de Gaucelm à deviser de choses et d’autres, amusé de sentir une légère tension chez le futur marié. Avait-il lui aussi eu lors de son mariage cette attitude un peu hésitante de celui qui sent qu’on lui passe la corde au cou ? Sans doute, mais la corde que Lucrèce lui avait passé était bien tendre et aimante.

S’installant à sa place, il parcourut les invités du regard. En tout cas, il y avait du beau linge à ce mariage, pas de doute… le roi et nombre de nobles avaient fait le déplacement. Harnyll salua courtoisement Hanegard Kastelord, le régent d’Alonna, un homme massif aux traits durs et burinés, un homme de guerre qu’il valait mieux ne pas avoir comme ennemi.

Lorsque la future mariée entra au bras de son père, Harnyll l’observa attentivement. Cette jeune fille, cette enfant presque, était-elle en âge de se marier ? Certes le baron lui-même avait épousé une toute jeune femme, une adolescente, mais là… vraiment elle était un peu jeune. Les nécessités de la politique une fois encore hélas dictaient leurs lois.

Il restait à espérer que Gaucelm saurait faire preuve de l’amour et de l’attention que méritait cette femme-enfant, mais de cela Harnyll ne doutait guère. Il connaissait suffisamment le gras comte pour savoir qu’il ne serait pas un mari brutal et tyrannique. La politique est un monde cruel où pour Gaucelm tous les moyens étaient bons afin de réussir, mais sans doute saurait-il ne pas appliquer les mêmes règles dans sa vie conjugale.

Un homme intéressant et plein de contrastes que son cousin : aussi épais d’apparence que fin d’esprit. Bon certes, il avait un léger embonpoint et une calvitie naissante, mais enfin s’il fallait s’arrêter à ces détails… le corps ne fait pas tout, bien qu’Harnyll eut un fat sourire intérieur en pensant qu’Elanore aurait sans doute préférer passer sa nuit de noces entre ses bras qu’entre ceux de Gaucelm.

Harnyll se retint difficilement de dormir durant l’interminable sermon, le coude de sa douce et tendre Lucrèce se plantant fermement dans ses côtes à chaque bâillement intempestif ou à chaque abaissement de paupières. Comment donc font les femmes pour surveiller aussi attentivement leurs maris sans en avoir l’air ? Lorsque les deux nouveaux épousés eurent échangèrent leurs vœux, le baron applaudit avec enthousiasme, tout en coulant un regard heureux à Lucrèce. Un bien beau mariage décidément

Revenir en haut Aller en bas
Hanegard Kastelord
Ancien
Ancien
Hanegard Kastelord

Nombre de messages : 2112
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 45 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] Empty
MessageSujet: Re: Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]   Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] I_icon_minitimeDim 6 Juin 2010 - 11:21

Hanegard Kastelord, régent d’Alonna, en compagnie de sa chère Jena, sa jeune épousée, était venu assister à la cérémonie de mariage de son voisin Gaucelm d’Odélian et de la jeune Elanore de Caerlyn, la fille du baron d’Etherna.

Arrivé la veille, le régent avait passé sa soirée à goûter les joies du lit avec Jena après être passé présenter ses félicitations à Gaucelm, amusé de sentir une légère tension chez le futur marié. Avait-il lui aussi eu lors de son mariage cette attitude un peu hésitante de celui qui sent qu’on lui passe la corde au cou ? Sans doute, mais la corde que Jena lui avait passé était bien tendre et aimante.

S’installant à sa place, il parcourut les invités du regard. En tout cas, il y avait du beau linge à ce mariage, pas de doute… le roi et nombre de nobles avaient fait le déplacement. Hanegard salua courtoisement Harnyll de Hetalia, le baron d’Ysari, un homme svelte aux traits fins et intelligents, un homme d’honneur qu’il valait mieux avoir comme ami.

Lorsque la future mariée entra au bras de son père, Hanegard l’observa attentivement. Cette jeune fille, cette enfant presque, était-elle en âge de se marier ? Certes le régent lui-même avait épousé une jeune femme, mais là… vraiment elle était un peu jeune. Les nécessités de la politique une fois encore hélas dictaient leurs lois.

Il restait à espérer que Gaucelm saurait faire preuve de l’amour et de l’attention que méritait cette femme-enfant, mais de cela Hanegard doutait fortement. Il ne connaissait guère le gras comte mais craignait qu’il ne soit un mari brutal et tyrannique. La politique est un monde cruel où pour Gaucelm tous les moyens étaient bons afin de réussir, et sans doute ne saurait-il pas appliquer d’autres règles dans sa vie conjugale.

Un homme bizarre et plein de contrastes que son voisin : aussi épais d’apparence que tortueux d’esprit. Bon certes, il avait un énorme embonpoint et plus un poil sur le caillou, mais enfin s’il fallait s’arrêter à ces détails… le corps ne fait pas tout, bien qu’Hanegard eut un fat sourire intérieur en pensant qu’Elanore aurait sans doute préférer passer sa nuit de noces entre ses bras qu’entre ceux de Gaucelm.

Hanegard se retint difficilement de dormir durant l’interminable sermon, le coude de sa douce et tendre Jena se plantant fermement dans ses côtes à chaque bâillement intempestif ou à chaque abaissement de paupières. Comment donc font les femmes pour surveiller aussi attentivement leurs maris sans en avoir l’air ? Lorsque les deux nouveaux épousés eurent échangèrent leurs vœux, le régent applaudit sans enthousiasme, tout en coulant un regard attristé à Jena. Un bien funeste mariage décidément.



Dernière édition par Hanegard Kastelord le Dim 6 Juin 2010 - 13:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Drystan
Humain
Drystan

Nombre de messages : 1656
Âge : 30
Date d'inscription : 31/05/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 49 ans (42ème Jour de Barkios, An 967:X)
Niveau Magique : Apprenti.
Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] Empty
MessageSujet: Re: Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]   Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] I_icon_minitimeDim 6 Juin 2010 - 13:09

Le Mariage du Comte d’Odelian et de la Vicomtesse de Caerlyn… Que voila une triste présentation des pires déviances et vices dont était capable la prétendue grande noblesse issue de la Péninsule.

Sous ses yeux, le mariage d’une enfant, une si jeune enfant encore en âge de rêver, d’aspirer à l’évasion en des songes magnifiques digne des contes et légendes, avec un homme au physique ingrat et à la personnalité peu élogieuse dans les échos qu’il en avait reçu. Ce n’était pas un mariage, c’était une enfance et un rêve brisé bien trop tôt… L’innocence se perd, et mourrait définitivement cette nuit… Son regard se pose sur ces hommes et ces femmes qui bientôt célébrerons avec allégresse la mort d’une enfant, point de deuil, point de condoléances… Que des félicitations d’avoir brisé la vie.

Il soupira en silence, il devrait bientôt endosser le masque de toute sa vie, celui de l’hypocrisie des hommes qui évoluent ici, contraint à ce rôle, à regret. Mais il aurait l’occasion de ne pas que flatter ses voisins et semblables, et le cadeau d’Astéride serait un prétexte à quelques remarques qui se voudraient habilement dissimulés sous tant de compliment.
Quand les vœux furent échangés, et que l’alliance d'Odelian et Etherna et le décès de la jeune fille furent scellés, il applaudit, sans entrain, sans joie aucune. Bientôt viendrait le ballet des flatteries creuses, des compliments vidés de leurs substances… Ah… Quelle belle noblesse

C’était en tout cas un superbe enterrement, il ne pouvait pas le nier.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Eulalie Tranchepie
Humain
Eulalie Tranchepie

Nombre de messages : 99
Âge : 35
Date d'inscription : 20/05/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] Empty
MessageSujet: Re: Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]   Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] I_icon_minitimeLun 7 Juin 2010 - 22:49

"La peste soit de ces conseillers pusillanimes et obséquieux" gromella Eulalie en posant le pied sur la terre odélianne.

Si elle s'était écoutée, elle serait encore à des milles de cet hymen nordique. Elle avait à s'occuper de sa baronnie qui nécessitait sa présence en ces temps de succession. La casanière baronne s'était laissée convaincre par les vieux grigous de patriarches qu'il fallait se faire connaître de la grande noblesse Miradelphianne. Quoi de mieux pour cela que d'assister à un mariage entre deux nobles maisons? Eulalie avait donc accepté l'invitation, bien que ne connaissant ni l'une, ni l'autre des parties.

Quand vint le jour du départ, elle monta dans son carrosse d'apparat et aboya ses ordres au cocher. Son humeur était si massacrante qu'elle ne permit qu'à sa femme de chambre de partager l'intérieur du carrosse en sa compagnie.

Le périple se déroula sans encombre et le temps du voyage rendit à la baronne son flegme et sa retenue. Elle n'en conserva pas moins une forme de mauvaise humeur diffuse. Elle fut accueillie avec bienveillance par quelques valets en grande livrée qui charmèrent les yeux d'Eulalie. Après avoir pris possession de ses appartements, elle se rendit, comme il se devait, à la chapelle en grande toilette.

Elle arborait, une fois n'est pas coutume, une magnifique robe ample azur aux replis blancs qui fit retourner quelques regards. Elle portait une parure de diamants et des bracelets d'argent qui habillaient ses bras nus. Sa coiffure était la plus délicate : ses cheveux noirs lissés brillaient d'un éclat ténébreux. Ses yeux étaient maquillés afin de faire ressortir leur étrangeté. L'oeil vert et l'oeil brun ne sauraient être ignorés, il s'agissait d'être remarquée. La baronne était délicieuse, elle ne mettait que rarement tant de soin dans sa tenue.

Un brin intimidée par les noms prestigieux qui se bousculaient dans la chapelle, elle tenta de se faire discrète et n'eut ainsi pas à s'adresser à quiconque. Elle prendrait contact et se montrerait plus tard, elle avait besoin de prendre confiance. Arborant une mine froide et résignée, elle prit place et écouta le sermon du prêtre, apparemment intéressée par les avis de cet homme de religion et ses mots firent leurs chemin dans l'esprit de la jeune fille qui était toujours friande de théologie et de philosophie, même aux niveaux les plus ridicules.

Vint alors le temps des serments. Eulalie ne sut quoi penser, elle observa la scène sans la voir vraiment, son esprit était perdu en d'autres contrées, à Merval en fait. Elle n'avait pas d'avis sur cette union. Cela était bien lointain pour elle et il y avait toutes les chances pour qu'elle n'ai jamais à revoir ces gens de sa vie. L'âge de la jeune mariée surprit pourtant Eulalie qui regretta que l'on sacrifie des vies sur l'autel de la politique, mais la vie était ainsi faite et l'on ne remet pas en cause les traités et les alliances pour de futiles histoires de moeurs.

La baronne, lasse, se réjouit de la fin de la cérémonie et s'inquiétait en son for intérieur de savoir quand elle pourrait rentrer dans ses pénates.
Revenir en haut Aller en bas
Loïs
Humain
Loïs

Nombre de messages : 12
Âge : 24
Date d'inscription : 14/05/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] Empty
MessageSujet: Re: Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]   Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] I_icon_minitimeLun 7 Juin 2010 - 23:40

La matinée était passée à une vitesse grand V.
Il y avait tellement de monde en ce jour de fête, toute la noblesse de Miradelphia semblait s'être donné rendez vous en ces lieux, et chacun semblait prendre un malin plaisir à étaler toilettes et bijoux aux regards des autres.
Il y avait une sorte d'ambiance étrange, entre joie et gêne.

Les foules, il n'aimait guère cela, car il devait faire deux fois plus attention à ce qu'il se passait aux alentours, les fêtes pouvaient se révéler de véritable coupe-gorge.

Il s'était donc apprêté en bonne et due forme et avec une rigueur toute militaire: bottes de cavalier cirées, veste impeccable... Puis, s'était mis en poste devant la porte des appartements de sa Dame, entendant patiemment, droit comme un piquet que son père ne vint la chercher.
Loïs avait préféré ne pas penser à ce que sa jeune maîtresse allait endurer, ce n'était pas son rôle, il ne devait pas bercer dans le sentimentalisme...

Puis, il se contenta de suivre le père et sa fille, en silence, gardant un oeil sur toute personne qui s'en approcherait de trop près.

Ainsi, on mena sa délicate maîtresse à un robuste (gras) seigneur, puis le jeune garde suivit le Baron d'Etherna, afin de se placer à ses côtés.
Loïs put voir dans l'assistance la présence de sa soeur et de son beau-frère, et quelque part, il était bien soulagé que sa soeur n'ait pas à vivre pareil calvaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurelya.new.fr/
Viktor de Missède
Humain
Viktor de Missède

Nombre de messages : 466
Âge : 28
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] Empty
MessageSujet: Re: Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]   Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] I_icon_minitimeMar 8 Juin 2010 - 12:53

*Si la noblesse pouvait avoir un abyme, se serait ici et maintenant*

Therme très peu élogieux s’il en est, mais le jeune baron de Missède était écœuré à en vomir devant la scène qu’il avait sous les yeux.

Tout était dit. Que pouvait-on rajouter ?

Les mariages arrangés écœuraient le jeune baron et il en avait un parfait exemple devant lui. Le comte Gaucelm avait beau être puissant, il n’en méritait pas moins tout à fait son surnom. Tout comme sa toute jeune épouse méritait le sien.

« Quant le rossignol s’unit au bélier ». En ce qui concernait ces noces, le baron de Missède avait un autre adjectif bien moins élogieux pour ce qui concernait le bélier en question. Un adjectif au combien moins élogieux.

Arfft, il fallait qu’il arrête où son estomac allait finir par rendre les armes. Et se mettre à vomir au milieu de la cérémonie du mariage n’était pas vraiment quelque chose de très respectueux. Heureusement pour lui, aucune de ses crises ne s’était déclenchée. Peut-être devait-il au moins se réjouir de cela.

Quant les époux furent l’un à côté de l’autre, le baron se demanda combien de fois on pouvait mettre Elanore dans les vêtements de son tendre époux. La pauvre fille aurait de la chance si elle ne mourait pas écrasée durant sa nuit de noce.

Il n’avait qu’une seule et unique envie, celle de partir en courant.


*Par les Cinq, faite que cette pauvre enfant n’ai pas à souffrir tout le reste de sa pauvre vie.*

Difficile de supporter en effet la vision de la jeune Elanore à présent enchaînée par le mariage à son époux. Gaucelm lui volait sa jeunesse. Ce qui devait être les plus belles années de sa vie. Il n’en était plus rien.

La prochaine fois, le comte aurait aussi bien fait d’arracher son épouse à ses poupées et au sein de sa nourrice.

L’esclavage n’existait plus dans le royaume ou au moins, était interdit.

Mais la situation semblait offrir un nouveau type d’esclavage applaudit par toute la noblesse du royaume qui plus est.

Viktor se dégoûtas lui-même en se prenant à applaudir mollement.


Dernière édition par Viktor de Missède le Mar 8 Juin 2010 - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
Nakor

Nombre de messages : 1584
Âge : 33
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  638 ans
Niveau Magique : Archimage.
Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] Empty
MessageSujet: Re: Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]   Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] I_icon_minitimeMar 8 Juin 2010 - 17:35

Nakor avait décidé de suivre le roi jusqu'en Odelian, afin d'assister à l'horrible mariage arrangé du gras et du rossignol ainsi qu'on surnommait les futurs mariés. Nakor avait fait chemin avec sa majesté Trystan de Diantra mais il avait quitté le convoi un peu avant l'arrivée au château. Nakor avait voulu visiter Odelian de ses propres yeux et discuter de tout et de rien avec quelques badauds. Une fois cela terminé, Nakor retourna en direction du lieu où la cérémonie devait prendre place et fut interpellé par deux très jeunes gardes, montés comme des taureaux, mais au crane infernalement minuscule. Nakor soupira par avance en arrivant devant les portes et se présenta

"Bonjour Messieurs, je suis Nakor conseiller personnel en magie du roi Trystan de Diantra, je viens assister au mariage du comte d'Odelian.
Nous allons vérifier si vous êtes sur la liste!"

Nakor ouvrit grand les yeux! Mais il y avait intérêt à ce que Nakor soit sur cette maudite liste. Les gardes cherchèrent, mais semblèrent ne rien trouver, Nakor se demanda si c'était parce qu'ils ne savaient pas lire ou parce que son nom n'apparaissait pas sur la longue liste d'invité. Nakor tout renfrogné, approcha des gardes et arracha la liste aux deux idiots

"Rhooo donnez moi ça bon sang! Quelle bande d'incapable, je m'en vais de ce pas dire à Gaucelm, mon vieil ami, que vous êtes deux idiots illettrés ... tenez regardez, je suis là, mon nom est inscrit en toute lettre enfin!"

Nakor venait de tapoter la longue liste et les deux gardes lui arrachèrent de nouveau des mains, quoi qu'un peu tremblotants. En effet rien ne faisait plus peur à un soldat, qu'une connaissance bafoué, sur les terres même du comte. Les deux gardes n'en crurent pas leurs yeux! Nakor était inscrit sur la liste, ce vieux fou à la barbe blanche et au chapeau extravagant. Ils s'inclinèrent en balbutiant quelques excuses que Nakor balaya d'un revers de main

"Ce n'est rien! Bonne fin de journée messieurs."

Puis il avança en direction de la cérémonie! Le prêtre commença à entamer son discours et Gaucelm échangea ses vœux avec ... une enfant! Nakor soupira très légèrement et attendit debout la fin du discours avant d'applaudir en frappant avec ses doigts de la main droite, très mollement, le dessus des doigts de la main gauche. Puis se disant qu'il fallait quand même spécifier au Gras qu'il était venu, Nakor mit en marche sa magie. Il se tourna vers certaines plantes, et concentra son pouvoir sur les fleurs bleues dans l'assemblée. Soudain, quelques pétales de fleurs s'arrachèrent des plantes, celle qui étaient le plus proche de la robe de la nouvelle comtesse d'Odelian, et ces pétales s'unirent magiquement pour former un petit rossignol. L'oiseau fait de pétale alla voler autour de Gaucelm puis de sa femme tout en laissant choir quelques pétales d’un bleu intense. Enfin l’oiseau alla se poser sur l'épaule de la jeune mariée et Nakor qui planta son regard dans celui des deux maitres d'Odelian, s'inclina très légèrement, un petit sourire aux lèvres, pour faire comprendre que le cadeau de mariage venait de lui. L'oiseau se figea alors et les pétales restèrent unis, de sorte que la comtesse puisse jouir de ce cadeau comme d'une statue en fleur.
Revenir en haut Aller en bas
Fergus d'Hautval
Humain
Fergus d'Hautval

Nombre de messages : 138
Âge : 30
Date d'inscription : 11/09/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] Empty
MessageSujet: Re: Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]   Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] I_icon_minitimeJeu 10 Juin 2010 - 18:07

La chapelle d'Odelian était bondée en ce matin. La cérémonie, simple, mais empreinte de gravité, avait lieu au château du comte et la noblesse du royaume avait tenue à y assister : Hautval, Ysari, Ancenis, Missède et Alonna... le Roy en personne avait fait le déplacement !
Assit parmi les convives, Eskevar écoutait le prêtre de Néera lire la généalogie des futurs époux, mais c'était la jeunesse de l'épousée qui captait l'attention des invités. Les unions au sein de la noblesse étaient presque toujours politiques, formalisant les alliances entre plusieurs maisons dans le schéma complexe de suzeraineté et de vassalité des Grands de ce monde. Ces mariages arrangés donnaient souvent lieu à de longues tractations, les deux futurs épousés ne l'étant pas forcément contre leur gré et étant présentés de manière arrangée l'un à l'autre auparavant. Les mariages pouvaient aussi se dérouler entre des personnes de conditions sociales assez différentes, notamment dans le cas d'une épouse issue de la bourgeoisie avec un fils d'une maison noble appauvrie, la dot de l'épousée pouvant justifier une telle alliance qui reste toutefois mal vue au sein de la noblesse plus traditionaliste. C’était ici un peu des deux, car nul n’ignorait - ou du moins feignait d’ignorer - que le jeune rossignol de Caerlyn apportait le comté d’Etherna en dot.

La beauté de la mariée ne passait pas non plus inaperçu. Une somptueuse robe bleu claire et argentée montait jusqu’à des épaules légèrement dénudées. Une robe à la bordure richement brodée, incrustée de fines broderies argentées qui remplissait d’extase toutes les femmes de l’assemblée. Une ceinture du plus bel ouvrage ceignait sa taille et les manches, évasées, descendaient jusqu'aux pieds de la damoiselle. Ses cheveux étaient nattés, remontés en une queue de cheval, tandis que des boucles retombaient d'un côté de mon visage et sur une épaule et des fleurs rappelant celles de son bouquet parsemaient ses cheveux, ainsi que des fils d'argent. Une femme de l’assistance dansait sur un pied et sur l’autre, de nervosité, en dépit des regards exaspérés que lui jetait Eskevar à ses côtés. Les époux en étaient à l’échange des anneaux, une partie du cérémonial qui visiblement la subjuguait… La jeune mariée avait un air sérieux et un peu tendu. A ses côtés, la dépassant d’une tête, se tenait, non moins rigide (mais plus gros), le seigneur Gaucelm, sire d’Odelian.
Sa voisine, qui ne quittait manifestement pas la scène des yeux, soupira en joignant les mains :

« Quelle prestance ! »

Eskevar leva une nouvelle fois les yeux au ciel et soupira de dépit devant tant de niaiserie.

Il est vrai que le Gras en imposait, mais c’était d’avantage et surtout par son poids hors du commun. Élégant en revanche, et chic, cela ne laissait pas de doute. Gaucelm avait vu les choses en grand : un pourpoint blanc, brodé au col et aux manches de fils dorés, qui venait se lasser de façon élégante sur la bedaine du Gras comte. Les manches ouvertes laissaient apparaître une chemise d’un bleu nuit magnifique entre les pans immaculés du pourpoint et les hauts de chausses et les chausses offraient également ce contraste entre le blanc et le bleu sombre, donnant une parfaite harmonie à la silhouette arrondie (rebondie) du sire d’Odelian. Une petite toque blanche, d’où s’échappait une petite écharpe, du même bleu profond qu’ailleurs, venait couronner le tout, achevant le portrait du bellâtre.
Le comte déclara ses vœux, puis se fut au tour de la vicomtesse de réciter la formule en lui passant la bague au doigt. Eskevar se surprit à se demander si la damoiselle souhaitait ce mariage. Probablement pas. Les paris étaient déjà lancés pour savoir si la pauvre fille aurait la chance de ne pas mourir écrasée durant sa nuit de noce. Le labeur du prêtre tirerait bientôt à sa fin : il ne lui resterait plus qu'à bénir les époux... Ce qui arriva sans tarder.

« C'en est fait ! Ils sont mari et femme ! » s'écria, émue, la commère.

Le baron fit mine de s’intéresser au spectacle, tout en se retenant d'étrangler cette pécore et imagina avec machiavélisme, l'ingénue crédule et innocente à la place de la mariée, lors de la nuit de noce. Au moins lui devait-il de l'avoir tenu éveillé durant toute la cérémonie. Ses commentaires simples et candides le ramenant brusquement à la réalité à chaque abaissement de paupières ou pique du nez.

Un homme intéressant, ce comte, et plein de contrastes, songea le jeune baron, alors que son regard se posait une nouvelle fois sur le couple. Eskevar se souvenait sans peine de leur première rencontre, tandis qu'il était aller rendre visite à son suzerain d'Erac. Au détour d'une auberge, alors que la pluie tombait à verse, le jeune vassal qu'il était avait fait connaissance du Gras et Sémillant, comte d'Odelian. Un esprit fin dans un corps gras. Sagace et clairvoyant, le sire d'Odelian s'était révéler être un homme brillant et sympathique, s'adressant à Eskevar d'un air paternel. Il avait été charmé du récit de ses terres que lui avait fait le jeune baron. Jeune baron qui fut tiré de ses réflexions par une salve d'applaudissements... Comment... ? Déjà fini ? Il applaudit avec enthousiasme.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
Trystan de Diantra

Nombre de messages : 4737
Âge : 34
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] Empty
MessageSujet: Re: Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]   Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] I_icon_minitimeMer 16 Juin 2010 - 22:53

Dire que le roi n'avait pas la tête à ce mariage aurait été un euphémisme. Il avait été obligé de laisser son épouse enceinte à Diantra. Lilianna n'était pas en état de voyager, il n'aurait plus manquer qu'elle accouche sur le chemin, comme Astéride au retour des noces de Hannibal de Roch et June des isles. Ce mariage y ressemblait : un homme d'âge mûr qui volait l'innocence d'une toute jeune fille... Mais la noblesse était ainsi faite et il n'y avait pas à s'en offusquer bien que la mariée soit très jeune.

La cérémonie fut simple, pas aussi clinquante que celle des comte et comtesse de Scylla, ni aussi sincère que celle de Lilianna et Trystan. C'était un mariage arrangé, les vœux qui en résultèrent ne furent pas hypocrites. Devoir, protection, c'était là ce qu'on demandait aux époux.

Odelian avait une nouvelle comtesse, fort charmante d'après les rumeurs qui lui parvenaient. Elle allait devoir se faire à ce mariage ou périr de mélancolie. Trystan se fit la réflexion qu'un jour Lyhann serait courtisée par les plus puissants du royaume et qu'il lui serait bien difficile de choisir entre son coeur et son devoir pour lui donner un époux... Jamais Lilianna ne le laisserait marier sa fille par intêret... Mais le royaume passait avant n'importe quoi d'autre.

Il fut tiré de ses pensées par une forte manifestation de magie. Nakor... Aux petits cris émerveillés qu'il entendit, il comprit que le vieux mage avait encore fait des merveilles et honoré de sa présence et de ses talents le mariage du Gras comte d'Odelian.

Longue vie au comte et à la comtesse.
Revenir en haut Aller en bas
Gaucelm d'Odelian
Ancien
Ancien
Gaucelm d'Odelian

Nombre de messages : 853
Âge : 219
Date d'inscription : 27/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] Empty
MessageSujet: Re: Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]   Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] I_icon_minitimeVen 18 Juin 2010 - 9:58

Les invités se lancèrent dans des applaudissements, célébrant l'avènement de la nouvelle comtesse d'Odélian. Gaucelm se tourna vers sa tendre épouse, souriant, le regard triomphant et les joues rosissant légèrement sous l'effet de la joie. Le prêtre de Néera proclama alors les paroles qui scelleraient à tout jamais le destin des jeunes mariés.

Vous pouvez embrasser la mariée

Du coin de l'oeil, il toisa le prêtre, se permettant un échange complice du style "Enfin le plus intéressant", puis il se pencha vers la jeune ethernienne. Lentement, il s'approcha du visage de son épouse, croisant son regard qui laissait paraître, une certaine fébrilité. Il arrondit légèrement ses lèvres et vint les coller à celles, plus charnues et lisses, d'Elanore. Une sculpture florale, représentant un oiseau s'envola dans la chapelle, pour virevolter dans l'air avant de se poser sur l'épaule d'Elanore, visiblement enchanté par le présent. Le Gras balaya l'auditoire du regard, reconnaissant ce bon Eskevar, jeune heldérois fort sympathique, qu'il avait rencontré en revenant d'Erac, sa cousine et son époux, le Roy himself, si vous me permettez cet écart de langage et ce vieux grigou de sorcier, Nakor. Le petit sourire au coin de ses lèvres, ne laissait aucun doute sur la provenance du volatile en pétale. Il se pencha vers sa mie, ravie du présent poétique et lui dit.

Charmante volaille, n'est-ce pas?

Le jeune couple sortit de la chapelle, sus au banquet et aux tentes magnifiques et sobres qui patientaient dans les jardins du manoir. Messeigneurs, Mesdames ...
AAAAAA TAAAAAAAAAAABLE



Les invités sont invités à venir se restaurer ici
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
Nakor

Nombre de messages : 1584
Âge : 33
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  638 ans
Niveau Magique : Archimage.
Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] Empty
MessageSujet: Re: Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]   Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] I_icon_minitimeDim 20 Juin 2010 - 20:24

ATTENTION QUELQUES NOMS D OISEAUX DANS CE POST

Nakor avait finit son tour et il salua d'un petit clin d'œil sympathique, le sourire de la jeune mariée. Voila son travail était fait, il avait fait un petit cadeau et s'était fait remarquer. Un léger sourire s'affichait sur les lèvres du vieil homme qui s'inclina quand Gaucelm planta son regard dans le sien. Une inclinaison faible, pas aussi courbé que le noble l'aurait voulu, mais Nakor n'avait pas à courber l'échine devant qui que se soit, plus que son poste dans la hiérarchie humaine, c'était surtout qu'il détestait le protocole et qu'il se prétendait toujours être un esprit libre de tout! Mais alors que Gaucelm ne regardait plus et invitez toute l'assemblée à le suivre pour faire ripaille, Nakor se bloqua dans son mouvement et ouvrit de grands yeux. Une sensation extrêmement désagréable lui arriva à l'esprit, comme si quelque chose qu'il avait déjà rencontré tenté de nouveau une petite recherche de sa personne. Oui une chose antique, froide et absolue! C'était la mort par tous les dieux du ciel et des enfers. Nakor releva la tête et vit enfin ce qu'il n'aurait pas dû rater lors de son arrivée, si seulement il était resté avec le roi : la représentante de la mort elle même. Sacrée foutu garce de gardienne de Tyra, elle trainait dans son ombre la mort en personne.

Nakor serra d'un seul coup très fort son bâton et activa le vieux sortilège qui était à l'intérieur. Cela permit immédiatement à Nakor de devenir invisible, inodore et inaudible. Nakor garda bien le bâton dans sa main, cela le protégeait du regard maudit de la gardienne. Ensuite, en usant de tout son art, Nakor déploya sa concentration au maximum! Il absorba au plus profond de lui même l'intégralité de sa magie, la cachant au très fond de son âme, comme il avait apprit à le faire dans les ruines de Nisetia. Pour se faire, avec sa main gauche, il effectua une série d'arabesque dans l'air devant lui puis d'un geste sec et rapide positionna sa main de façon très précise : le bras le long du corps, l'avant bras formant un angle de quatre vingt dix degré, afin de rabattre sur son torse, son avant bras, la main paume ouverte, bien tendu, le pouce contre son torse. Ainsi la main gauche de Nakor faisait comme un mur qui séparait son corps en deux, par le milieu. Tous les muscles de son corps étaient contractés et sa concentration était intense. Il devait se faire oublier de la mort, qu'elle ne le sente plus, qu'elle ait l'impression qu'il était parti. Nakor commença à se déplacer lentement, invisible au milieu de tous, évitant certains nobles. Il se retira de la fête en marchant la tête droite, sans qu'aucun muscle de son corps ne bouge excepté ceux des jambes, son bâton magique toujours fermement ancré dans sa main, ne touchant même pas le sol pour que le vieux fou ne perde rien de sa concentration intense. C'était certainement la chose la plus compliqué au monde que de réduire sa magie à si peu de chose que personne ne pouvait le localiser. Une fois qu'il passa les portes de la maison, Nakor se décontracta, relâcha la pression et désactiva la magie de son bâton de Nisetia. Il réapparut alors devant les deux gardes qui l'avaient laissé entrer et ils purent entendre un chapelet d'injures et d'invectives qui auraient fait rougir un vieux pirate. Une fois que la crise passa, Nakor se mit à marcher en direction de la ville, afin de s'éloigner encore de la garce qui portait la mort sur elle et se mit à parler tout haut

"Depuis quand les chiennes de la mort sortent de leur temple! Je ne savais pas que la gardienne de Tyra avait changé foutu bordel de nondidiou ... et qu'elle venait au mariage en plus! Non mais pour qui elle se prend à venir se pavaner au beau milieu de la foule hein? Franchement qu'est-ce qu'elle cherche : à me tuer en me rappelant au bon souvenir de cette garce de mort! Il va falloir que je sois un peu plus méfiant pour les quelques décennies à venir, jusqu'à ce qu'elle devienne trop vieille pour marcher et arpenter les rues des villes de ce monde."

Nakor cessa de marcher et explosa alors de rire, en repensant à tout cela et au fait qu'il aurait put perdre le bénéfice de son immortalité si étrangement et hasardeusement gagné. Nakor avait encore envie de vivre, même après tant de siècles passé à voir la folie dans le cœur du monde. Il voulait encore se battre et maintenant que la gardienne était de nouveau jeune et fraiche, il allait devoir prendre quelques petites précautions supplémentaires, puisqu'il n'était plus un vieil ermite arpentant le monde et vivant à Nisetia, mais le conseiller en magie du roi, vivant à Diantra. Une fois sa crise de rire terminé, Nakor reprit, toujours à voix haute, comme le vieux cinglé qu'il était

"Alors ça franchement ... sacrée garce oui! Tu vas voir si je vais me faire avoir par une gardienne, non mais et puis quoi encore ... après tout, cinquante ans, ça passe très vite! Chienne de mort!"

Puis se remettant à rire, il décida de partir en direction de la plaine, devant le comté d'Odélian, afin de pouvoir magiquement quitter les lieux et retourner dans sa tour, afin de mettre au point quelques petites choses!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] Empty
MessageSujet: Re: Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]   Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le Rossignol s'unit au Bélier [Mariage]
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]
» Quand la Diaspora Tousse, Haïti a la Fièvre
» Quand la solitude pèse [PV Paws]
» Quand les beaux-parents débarquent....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Marquisat d'Odélian :: Marquisat d'Odélian-
Sauter vers: