AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouveau baron, nouvelle baronne [Rp avec Eulalie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Nouveau baron, nouvelle baronne [Rp avec Eulalie]   Ven 4 Juin 2010 - 15:43

Viktor parcourait le courrier du jour. Rapport divers et tout un tas de truc qu’il lui fallait savoir. Il s’était mis à cette tâche avec pas mal d’entrain. D’autant plus qu’il avait récemment découvert l’invitation de la jeune baronne d’Ysari à son bal. Peut-être cette journée allait-elle encore lui réserver une surprise de ce genre.

Il ne tarda pas en effet à tomber sur la lettre de la nouvelle baronne de Merval. La parcourant rapidement un léger sourire étira son visage. Elle l’invitait à se rendre à Merval. Voilà une idée intéressante. Il avait lui-même prit la décision de convier sa voisine à venir le rencontrer à Missède. Apparemment, celle-ci l’avait devancé.

Le soin qu’elle avait mit dans sa lettre était tout à fait appréciable et dénotait d’une grande application. La missive était parfaitement lisible et on ne pouvait pas reprocher à la nouvelle baronne d’avoir négligé la rédaction de son message.

Viktor réfléchit un instant. Voulait rencontrer cette jeune femme. Mais d’un autre côté, quelque chose chez elle l’effrayait. Il la savait magicienne et malgré tout ses effort, il n’avait pas réussi à surmonter un tant soit peut sa peur panique de cet art.

Mais bon, il avait décidé de rencontrer rapidement la baronne de Merval. Qu’elle l’invite ou que se soit lui ne changeait pas grand-chose.

Le jeune baron de Missède prit à son tour sa plume pour répondre à sa voisine, la remerciant pour l’invitation qu’il acceptait et la félicitant pour sa propre accession au titre de baronne de Merva.

* * *

Deux semaines plus tard, le cortège du jeune baron arrivait au manoir de Missède en grande pompe. Viktor avait refuser un encombrant carrosse, préférant de loin monter à cheval.

Après s’être annoncé aux portes du manoir, les gardes leur ouvrirent la grille et le baron accompagné de son escorte entrèrent dans les superbes jardins du palais de Merval.




[Désolé, le post est un peut court, mais je te laisse décrire les évènements comme tu l’entend.J’aurais plus de chose à dire pour mon prochain post.]
Revenir en haut Aller en bas
Eulalie Tranchepie
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 99
Âge : 33
Date d'inscription : 20/05/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Nouveau baron, nouvelle baronne [Rp avec Eulalie]   Ven 4 Juin 2010 - 21:18

Les "superbes jardins" naturels de Merval s'offraient donc à la vue du baron venu visiter sa consoeur. Celle-ci n'avait pas ménagé sa peine afin d'effectuer quelques préparatifs en prévision de la venue de Viktor.

Malgré la récente prise de pouvoir d'Eulalie, le goût de la nouveauté n'avait pas enchanté les coeurs des Mervaliens. Tous restaient suspicieux quant aux qualités intrinsèques de leur baronne. Inculpée de sorcellerie dans son jeune âge, Eulaliie manquait cruellement de partisans et bien peu nombreux furent ceux qui virent d'un oeil avenant l'ascencion d'une telle femme.
Morgause, cible des plus ignobles quolibets avait fini par conquérir les coeurs supersitieux de ses sujets au prix de bien des compromissions ; Les bonnes gens de Merval avaient bien pleuré leur défunte maîtresse et le deuil se portait encore lorsque Missède parvint jusqu'aux lugubres grilles du manoir.

Peu de monde circulait dans les rues de la ville en contrebas, quelques marchands, la mine grave et les traits tendus, hatèrent le pas lorsque le cortège de Viktor vint ébranler leur lancinante routine.

Le parc n'avait guère changé et le vieux jardinier se donnait tout aussi peu de peine qu'au temps de Morgause. Un vieux chien, sentinelle d'un troupeau sans doute plus populeux de mâtins, les suivait du regard sans inquiétude.

Parvenu devant la porte du manoir, l'un des gardes, un jeune homme bien bâti et vigoureux à la longue crinière blonde, s'empressa d'ouvrir l'un des battants avant que les invités n'aient même eu le temps de mettre pied à terre. Il convia le baron à pénétrer dans les lieux avec sa garde personnelle et guida la troupe jusqu'à la salle de réception du manoir. Là, il fit attendre Viktor et pénétra seul dans la pièce, annonçant les hôtes.

Depuis l'exterieur de la pièce, nul ne put entendre la réponse de la baronne mais le jeune garde sortit et adressa un signe de tête à Viktor afin de l'engager à pénétrer dans la salle.

La pièce était relativement grande, faiblement éclairée par de grands vitraux étroits percés sur la gauche. En cette fin d'après-midi La lumière de l'ouest donnait à tout le mobilier la compagnie de ses longues ombres. Des tapisseries ocres étaient tendus sur le mur est, espacées en maints endroits par quelques tableaux sombres dont il fallait approcher de près pour deviner les thèmes.

Une longue table était dressée au centre de la pièce, entourée de 12 chaises. Sans nappe, elle arborait son bois de hêtre comme seule parure et se trouvait par endroit jonchée de parchemins, édits et déclarations écrites. Une corbeille de fruit tentait de se faire une place au milieu de la masse de papier.

Un buffet ancien reposait dans un coin, inutile puisque vide, et de fabrication étrange, un meuble tel qu'on en produisait plus depuis des lustres et qui semblait contempler les visiteurs.

Au fond de cette pièce rectangulaire, bien en évidence, se trouvait le trône d'Eulalie, ou ce qui peut être appelé comme tel. D'allure plutôt commune, il était toutefois doré à l'or fin et de magnifique bas reliefs en ornait le dossier, chose que les hôtes ne purent evidemment pas détecter. La baronne était assise à cette auguste place et contemplait à sa droite un chandelier et ses quatre bougies allumées. Elle avait l'air absente et complètement absorbée par la vision de ces lumières vacillantes.

Elle portait une robe blanc cassé, vaguement decolletée, très élégante bien que très simple et qui mettait en valeur un petit pendentif doré serti d'un rubis discret. Son poignet droit recelait un bracelet très simple, ce qui n'était pourtant pas dans ses habitudes et sa coiffure était un brin négligée, ornée d'un petit ruban violet qui lui donnait un air de grâce et et de douceur délicieux.


"Approchez, baron, soyez le bienvenu" dit elle d'un ton monocorde, sans se détourner des flammes.

Elle quitta des yeux les bougies et porta son regard ébloui sur Viktor de Missède. Elle tenta de lui adresser un sourire de circonstance et chercha un instant comment introduire une conversation posée, cela ne devait pas poser de problème à une demoiselle si bien habituée à la cour, mais le poids de ses nouvelles responsabilités la marquait un peu et elle ne se sentait plus si alerte et vive qu'elle n'en avait coutume. Elle avait de plus, depuis un certain temps, pris de la distance avec la cour, ce qui n'arrangeait pas ses affaires.


"Avez vous fait bon voyage?" tenta-t-elle encore. "félicitation pour votre accession au pouvoir, on dit que vous êtes un honnête homme". Elle semblait fatiguée, quelques cernes se décelaient sous son maquillage discret.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Nouveau baron, nouvelle baronne [Rp avec Eulalie]   Sam 5 Juin 2010 - 13:02

Viktor ne tarda pas à être reçut par la baronne de Merval. S’aurait été un comble sans nom. Lui qui était invité et de statut équivalent de le faire patienter pendant un temps indécent dans l’antichambre. Mais la baronne ne mit pas longtemps à recevoir son invité.

La première chose que Viktor se dit en entrant était que cette salle était cruellement sombre. Certes, elle était aussi bien éclairée que possible, mais les tapisserie représentant des scène incertaines n’étaient pas pour aider à rendre cette pièce lumineuse et agréable. Au contraire, il se dégageait de cet endroit une impression de lourdeur.

Le jeune homme ne put s’empêcher de sourire légèrement lorsqu’il aperçut le nombre de papiers qui encombrait la longue table. Apparemment, il n’était pas le seul à être noyé sous des tonnes et des tonnes de missives et autres décrets. Cela rassura un peut le jeune baron.

La pauvre corbeille de fruit faisait peine à voir noyée au milieu de tout cet océan de papier.

Mais il ne passa guère de temps à observer le reste de la salle du trône. Elles se ressemblait toute. Il n’y avait rien de vraiment exceptionnel ici.

Se qui l’intéressait plus en revanche, c’était la jeune femme assise sur un trône manifestement tailler pour quelqu’un de bien plus volumineux qu’elle. Passé à l’or fin, le trône tranchant particulièrement avec son occupante. Il était en effet aussi richement ornée que sa parure à elle était simple. Certains diraient même un peut négligé.

On ne pouvait en effet pas vraiment dire que la baronne se mettait en valeur. Sa robe, bien que d’une coupe élégante restait un modèle de sobriété. Tout comme sa coiffure qu’on ne pouvait pas qualifier de très structurée.

La jeune femme semblait d’ailleurs tout particulièrement absorbée par la contemplation de quatre bougies vacillantes.

Viktor s’arrêta un moment, ne sachant se qu’il devait faire. Tousser pour signaler sa présence ? A quoi bon ? Eulalie avait parfaitement été informée de son arrivée. C’était d’ailleurs assez agacent. Pourquoi ne le regardait-elle pas ?


"Approchez, baron, soyez le bienvenu"

Sa voie était tout à fait monocorde, comme si elle était très lassée. Mais elle fini par détourner le regard pour le braquer sur lui. Elle avait des yeux étranges. Très beau, mais étrange. En tout cas, le jeune baron ne fit aucune remarque ni aucun qui aurait trahit sa surprise face à ce regard vairon.

"Avez vous fait bon voyage?" tenta-t-elle encore. "félicitation pour votre accession au pouvoir, on dit que vous êtes un honnête homme".

Viktor s’était un peut plus approché du trône, restant tout de même à une distance respectable de la baronne de Merval. Il aurait d’ailleurs été inconvenant au vu de leur rang qu’il s’approche plus.

Le jeune homme inclina légèrement le buste en guise de salut avant de prendre la parole.


« Je vous remercie de votre acceuil et vous félicite vous aussi pour votre accesion à la tête de la baronnie de Merval. »

Viktor hésita un instant. s’il était vrai qu’on le disait honnête, il ne pouvait pas retourner le compliment à Eulalie. En effet, peut de gens voyaient d’un bon œil l’arrivé de la jeune femme à la tête de la baronnie. Et puis, on la prétendait sorcière et ensorceleuse un peut partout. Et Viktor ne savait pas bien mentir. Autant prendre un autre chemin alors.

« Un voyage est un voyage madame. On est toujours plus fourbus en arrivant qu’en partant. Celui-ci fut égal à un autre. »

Bon, dans cinq secondes, ils allaient parler du temps qu’il faisait si cela continuait ainsi. Et Viktor n’était pas d’humeur à cela. Le maquillage de la baronne ne cachait pas assez bien ses cernes et elle paraissait fatiguée. Le baron de Missède l’était également. Mais difficile de prendre congé de son hôte. Cela aurait été tout à fait impolis de sa part.

« Vous disiez vouloir me rencontrer. Je suis là et à votre entière disposition madame. »

Bon, restait à voir se qu’Eulalie de Merval pouvait bien avoir prévus pour la suite des évènements. Soit elle désirait commencer tout de suite à parler de l’avenir commun de leur baronnie et d’accords qu’ils pourraient passer ensemble, soit elle remettait cela à plus tard et Viktor aurai l’occasion de prendre un peut de repos.

Dans tout les cas, c’était à elle de choisir. Après tout, elle était chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Eulalie Tranchepie
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 99
Âge : 33
Date d'inscription : 20/05/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Nouveau baron, nouvelle baronne [Rp avec Eulalie]   Sam 5 Juin 2010 - 17:19

Eulalie fut soulagée de constater que la partie banalité se déroulait au mieux. Rien d'imprévu ne semblait devoir troubler la petite réception de la baronne. Elle hocha la tête, indolente en écoutant Viktor débiter ses phrases. Elle connaissait la valeur des compliments de cour. L'ambiance était des plus fraîches. Eulalie prit la liberté de ne pas répondre instantanément à la question du baron de Missède. Elle se leva lentement et comme une ombre glissa vers la table.

Elle jeta un regard fiévreux à Viktor qui eut alors tout le loisir de contempler les yeux jugés maudits de son hôtesse. Elle sourit et prit une pomme dans la corbeille. Un maigre fruit qui semblait reposer en sa corbeille depuis des lustres si l'on en juge par les flétrissures de sa peau. Faisant fi de toute préciosité, la jeune femme croqua dans le fruit et sembla demeurer pensive en parcourant la table du regard. Ses yeux s'arrêtèrent sur un parchemin posé en travers, plus visible et plus grands que les autres.

La baronne s'en saisit de sa main libre et fit signe au baron.


"Approchez monsieur, si vous le voulez bien" lui lança-t-elle d'une voix caressante. "Prenez un fruit, si le coeur vous en dit, ils sont âgés, mais les paysans n'en mangent pas de meilleurs, bien que je ne m'abaisse pas moi-même à en avaler de pis." se disant, elle avait posé sa pomme sur la table et une moue grave se dessina sur son visage, elle semblait déjà lasse de cette vieille chose sans goût.

"Prenez un siège, je vous en prie" Poursuivit Eulalie, alors qu'elle même demeurait debout devant lui.

Elle lit prestement le document qu'elle tenait entre ses mains et le tendit à Viktor. il s'agissait de l'édit stipulant les obligations militaires des vassaux du Duc de Langehack.

http://miradelphia.forumpro.fr/duche-de-langehack-f34/nouvelle-organisation-militaire-de-langehack-et-ses-vassaux-t10065.htm

La baronne prit alors la parole d'un ton froid.


"Je ne vous ai en effet pas invité pour palabrer à propos de vétilles ou vous faire compliment sur votre mise. Si nous devons être voisins, et vassaux d'un même homme, il nous faut montrer une certaine cohésion qui servira nos baronnies respectives autant que le duché."


Elle esquissa un franc sourire et pencha la tête sur le côté, transperçant du regard Viktor qui lui faisait face.

Elle reprit soudainement plus de froideur :
"J'ai eu la chance d'arriver aux affaires de la baronnie il y a peu, comme vous ne l'ignorez point et j'ai trouvé les choses dans un état très surprenant, aussi je vous fait part de mon étonnement quant à ce document qui n'a pas été abrogé malgré la mort de ladite duchesse... Ainsi, nos armées sont intégralement dépendante de notre seigneur le duc et rien ne nous échoit plus si ce n'est le paiement des frais de stationnement de ces armées."

un nuage passa sur son visage qui sembla se faire plus dur au fil de la conversation.


"Quel est alors notre rôle à nous autres nobles, si notre prérogative principale nous est retirée? Nous devenons ainsi des fonctionnaires chargés d'administrer avec plus ou moins de zèle un territoire. Je crois que les mesures prescrites dans cet acte ne sont pas indiquées pour une période de calme telle que celle que nous vivons actuellement. Avoir le contrôle de ses armées, c'est, avant de parler de questions stratégiques une question d'honneur. Qu'en reste-t-il si nous nous contentons de voir nos hommes se muer en bras armé de tout le duché sans plus prendre en compte les spécificités de chacun de nos territoires?"

Elle avait achevé sa phrase en un souffle. La jeune demoiselle semblait plus vive que jamais et les cernes qui barraient son visage un peu plus tôt disparaissaient tantôt sous le masque de la fougue. Elle se reprit pourtant et repartit d'un ton plus calme.


"J'aimerais, baron, que vous me donniez votre sentiment quant à ce traité, avant que nous ne discutions plus avant de nos projets respectifs concernant nos seigneuries. je vous semble peut être preste, mais je ne doute pas que ce fait vous soit connu puisque vous disposez des mêmes édits que moi. "

Son regard se faisait interrogateur et scrutait attentivement le jeune baron. Elle semblait se désinteresser complètement de la pauvre vieille pomme qui lui hurlait dans sa langue de la terminer et de ne point la laisser souffrir au bord de cette table.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Nouveau baron, nouvelle baronne [Rp avec Eulalie]   Dim 6 Juin 2010 - 18:16

Viktor eu en effet tout le loisir de voir les étranges yeux de la baronne de Merval. Ils étaient vraiment étranges. Mais pas moche pourtant. Loin de là. Ils étaient même plutôt joli d’une certaine façon. Enfin, c’était des yeux quoi. Pas des serpents qui s’apprêtait à lui sauter dessus. Des yeux quoi.

Il hésita un moment à prendre un des fruits que lui proposait Eulalie. Mais il renonça rapidement devant leur aspect. S’il y avait encore une chance que ces fruits aient le moindre goût, il en aurait certainement prit un. Mais là, se n’était pas le cas.

Il se mit assis sur la chaise que la baronne lui indiquait alors qu’elle-même restait debout.

Eulalie ne tarda pas à lui tendre une des nombreuses feuilles qui trônait sur la table (comment avait-elle fait pour retrouver un simple papier parmi toute cette masse informe et désorganisée ?) et la lui tendit.

D’un simple coup d’œil, le jeune baron sut de quoi il s’agissait. Un édit de l’ancienne duchesse qui plaçait toute les armée du duché sous le commandement direct du duc. Cet édit était totalement inutile, voir même offensant pour les seigneurs fieffé de tout le duché. Cela leur retirait toute leur prérogative concernant leurs armée. Leurs troupes ne leur appartenaient pas.

Les officiers, seigneurs et chevaliers étaient bien là pour encadrer les troupes sous le commandement des barons.


"Je ne vous ai en effet pas invité pour palabrer à propos de vétilles ou vous faire compliment sur votre mise. Si nous devons être voisins, et vassaux d'un même homme, il nous faut montrer une certaine cohésion qui servira nos baronnies respectives autant que le duché."

Heureusement qu’il n’avait pas fait tout ce chemin pour prendre le thé et manger des petits gâteau. Si c’était pour cela, il aurait sans doute été particulièrement énervé. Bon, la baronne semblait avoir envi de rentrer directement dans le vif du sujet. Tant mieux. En général, il n’aimait pas tourner des jours et des jours autour du pot.

Eulalie le fixa un certain temps de ses étranges yeux, comme pour lire dans son âme.


*Essaye encore, ça marche pas.*

La baronne se lança ensuite dans un petit discourt que Viktor trouva tout à fait juste. Cela le réjouissait de voir que sur le premier point qu’ils abordaient tout deux, la baronne de Merval partageait son point de vu. C’était déjà une bonne base sur laquelle partir. Certes, se ne serait pas toujours le cas, mais ce début était tout à fait encourageant.

"J'aimerais, baron, que vous me donniez votre sentiment quant à ce traité, avant que nous ne discutions plus avant de nos projets respectifs concernant nos seigneuries. je vous semble peut être preste, mais je ne doute pas que ce fait vous soit connu puisque vous disposez des mêmes édits que moi. "

Elle fixait intensément le jeune homme, attendant sa réponse. Viktor soutenait sans la moindre peine ce regard.

« Je partage tout à fait votre opinion sur cet édit. S’il a un jour été nécessaire, il est aujourd’hui tout à fait inutile, voir même encombrant puisque les organes du commandement sont doublé. »

Le jeune homme reporta son regard un instant sur le parchemin qu’il parcourut rapidement une nouvelle fois. Il fixa ensuite les yeux vairons d’Eulalie.

« Nous ne pouvons malheureusement pas faire grand-chose à cela. Ceci est un édit ducal et tant que le duc Karzil n’auras pas décidé de l’annuler purement et simplement, nos armées restent entièrement sous son commandement et nous ne sommes rien d’autres que de simples gérants de nos terre sans le moindre pouvoir militaire. »

Viktor attendit un instant avant de poursuivre sur un ton calme.

« Pour être honnête, j’espère qu’il le fera. Si se n’est pas le cas, peut-être pouvons nous lui faire part de ce souccis qui nous est commun en lui demandant l’annulation pure et simple de cet édit afin de retrouver dans nos armée la place qui est la notre. »
Revenir en haut Aller en bas
Eulalie Tranchepie
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 99
Âge : 33
Date d'inscription : 20/05/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Nouveau baron, nouvelle baronne [Rp avec Eulalie]   Lun 7 Juin 2010 - 17:48

Eulalie se trouvait rassurée quant aux capacités politiques et d'entendement de son voisin. Elle considéra avec un sourire les dire de Missède. Il semblait vouloir parler au duc du problème militaire, cela allait sans dire, c'est bien dans cette optique qu'elle l'avait invité. La diplomatie serait alors de mise car il s'agissait d'une part importante du pouvoir et le duc aurait sans doute certaines réticences à laisser aller ces privilèges. L'armée devait pouvoir obéir aux barons.

Eulalie de Merval ne semblait pas partager la certitude de Viktor quant à l'identité de celui à qui appartenait présentement le commandement des armées de Merval et Missède. Elle posa sa main droite sur sa hanche.


"Toutefois, le document précisant le nom de la personne à qui appartient ce droit, nous sommes en droit de penser que puisque cette personne est décédée, le traité est caduc. Nous avons donc, je pense, autant de légitimité que le duc pour commander les armées en cet instant même. C'est pourquoi nous devons absolument tirer les choses au clair avec notre seigneur le duc. Je suis heureuse de voir que vous suivez mes vues."

Sa voix avait pris un ton presque vindicatif. Eulalie était un peu emportée par cette affaire mais n'en laissait pas plus paraître qu'il ne le fallait.

Elle s'approcha de Viktor de Missède et lui serra la main. La sienne était glacée comme la mort. Elle était restée si longtemps dans cette pièce à réfléchir et observer les traités, les lois et les ordonnances que le froid de la salle avait contaminé sa petite main.


"Ainsi donc, nous coopérerons pour cette demande,"

Elle se tourna ensuite vers l'un des longs vitraux et observa les jardins du parc avec une certaine insistance. Son ombre se dessinait sur le mur est. Elle se sentait soulagée de savoir qu'elle n'aurait pas un butor pour associé. Un noble poli et visiblement sûr de son fait, il fallait apprendre à le ménager.

Sans réelle transition, elle aborda un sujet tout autre, relégant l'affaire du traité à l'état de problème résolu.


"Parlez moi donc de vos terres, Sieur de Missède. Je vous avoue sans honte que je ne les connais presque pas... Je n'y ai d'ailleurs jamais mis les pieds de ma vie. Les gens d'ici racontent d'étrange choses et je ne peux y croire..."

Elle sembla hésiter un instant, mais repris :


"Ils sont allé jusqu'à dire que j'étais une sorcière à cause de mes yeux" fit elle en fixant le baron. Son expression semblait fermée, presque inquiétante, elle ne plaisantait pas sur sa réputation. Ces maudits serfs l'avaient bien flétrie déjà et elle ne pouvait le supporter. Des gens de basse extraction ne devraient jamais pouvoir porter le moindre jugement sur les grands de ce monde qui assurent la paix et la sécurité à ce ramassis d'incultes orduriers et interchangeables tant les tâches qu'ils accomplissent sont dignes de la pire des brutes.

"Ridicule n'est ce pas?" Ajouta-t-elle en croisant ses bras blancs.

Ne voulant pas gêner son interlocuteur plus que de raison, elle se détourna de lui et vint s'installer sur une chaise en face de lui, p^rête à entendre ce que cet homme aurait à dire de sa chère baronnie. Elle repoussa une mèche qui lui tombait sur le front et fit mine d'être pénétrée par les paroles que Viktor sortirait sous peu.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Nouveau baron, nouvelle baronne [Rp avec Eulalie]   Mar 8 Juin 2010 - 17:27

Viktor doutait fort que le nom qui figurait sur le parchemin ait une quelconque importance. Si les ducs et rois devaient rééditer tout leurs édits à chaque fois que le pouvoir changeait de main, on ne s’en sortirait plus. L’étrange couple que formait Eulalie et Viktor allaient devoir faire preuve de trésors de diplomatie pour faire accepter au du Kazil l’annulation de son édit. Mais il n’avait pas de doute sur le fait qu’ils y parviennent.

La jeune baronne s’approcha de lui et lui sera la main.

Par les Cinq, elle était aussi froide que la mort. Le jeune baron tressaillit l’espace d’une seconde.

Sans la moindre transition, Eulalie alla vers les vitraux et observa les jardins au dehors. Elle se mit alors à lui parler de manière assez énigmatique, lui demandant de lui faire un exposé de se qu’était la baronnie de Missède.

Elle passa immédiatement sur les rumeurs qui courraient sur elle. Celles qui la prétendaient sorcière. Pour être tout à fait honnête, Viktor commençait un peut à comprendre d’où lui venait cette réputation. Eulalie pouvait être parfaitement sinistre et déroutante. Il se sentait un peut mal à l’aise en sa présence. Pas assez pour vraiment l’ébranler, mais suffisamment pour qu’il ait préférer se trouver ailleurs où qu’ils ne soient pas seuls dans cette maudite salle du trône.

Eulalie vint s’asseoir face à lui, prenant une mine intéressée par les mots qui n’allaient pas tarder à sortir de sa bouche.

Le jeune baron ne s’y fit pas avoir. Il avait déjà vu cette attitude plus souvent qu’il ne l’aurait voulut. Chez celles qui prétendaient à sa mains. Lorsqu’il parlait, elles faisaient très souvent cet air là, faisant mine d’être tout à fait captivée, mais cherchant en réalité une échappatoire afin de passer sur un sujet qu’elles maîtrisaient parfaitement.

Pourtant, la baronne était une femme plus habile et pour être honnête, Viktor aurait été infiniment déçus si elle avait été aussi frivole que les femmes de la cour baronniale de Missède. De deux choses l’une. Soit elle essayait de le remettre en confiance et qu’il soit plus à l’aise après cet étrange monologue qu’elle lui avait servit, soit elle tentait de récupérer autant d’informations que possible sur les terres voisines des siennes dans son propre intérêt. Bien sur, il pouvait s’agir des deux à la fois.


« En effet, c’est ridicule, fit Viktor en fixant son regard dans celui de la baronne. »

Un frisson lui parcourut la nuque. Il le réprima violement.

*Ah non, pas maintenant*

Viktor parla un moment de la baronnie de Missède en des termes d’une banalité affligeante, ne donnant pas de réelle précision. Il restait aussi vague et évasif que possible et croyez moi, à ce jeux là, il était vraiment très fort. La classe mondiale au minimum. Capable de parler des heures et des heures pour ne rien dire. Non pas qu'il ne voulait pas avoir de converssation avec Eulalie, mais ils ne savait pas encore tout à fait quels étaient les vues de la baronne de Merval et tant qu'il ne les connaîtrais pas, il se contenterait de rester très évasif sur ses propres objectifs et ressources.

Un second frisson. Cette fois, plus intense que le précédent. Les mains du baron eurent un léger tic qu’il parvint aussitôt à dissimuler. A l’intérieur de lui, Viktor se sentait comme un claustrophobe dans une boite à chaussure. Autant dire que c’était pas la joie.

Il s’entêta à résister à cette impression de malaise constant, mais certaines de ses phrases n’avaient plus aucun sens où il se contredisait d’une phrase sur l’autre.

Bon, il n’était plus temps de jouer les super man.


« Veuillez m’excuser madame. C’est sans doute la fatigue. La trajet jusq…q…q’à vvvotrre manoir à étété long. »

Ça n’allait plus du tout. Il fallait qu’il parte et parte maintenant où dans dix minutes, il s’effondrerait aux pieds de la baronne de Merval.

« Veuillez m’excccuser. Puis-je vous laisser un moment le temps de prendre un pppeut de repos ? »

*Allez dit oui avant que je ne parvienne plus à me contrôler*

Viktor était anxieux en attendant la réponse de la baronne. Il fallait qu’il parte et se cache avant que les choses ne tournent mal.
Revenir en haut Aller en bas
Eulalie Tranchepie
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 99
Âge : 33
Date d'inscription : 20/05/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Nouveau baron, nouvelle baronne [Rp avec Eulalie]   Sam 12 Juin 2010 - 13:48

La baronne fut abasourdie mais n'en laissa rien montrer à son hôte. L'attitude du hobereau était pour le moins surprenante, mais elle avait déjà vu maintes choses terrible en ce manoir. L'exposé sur Missède fit l'effet d'un sédatif puissant sur Eulalie qui ne put s'empêcher de conclure la logorrhée du noble par une formule des plus courtisanes :

" Par les cinq! Vos terres, bien que je ne puisse les voir, ont l'art de me subjuguer. Vous faîtes un beau conteur, baron."

Ces mots, elle les avait formé en son esprit bien longtemps avant de les prononcer, le discours de Viktor lui avait laissé le loisir de les choisir, de les peser et de penser à tenter une nouvelle coupe d'ongle, celle-ci étant décidément bien trop classique pour une femme de son rang! Eulalie comprenait pourtant le jeune baron, il serait peut-être un peu précoce de parler de faits concrets. Mais diable, ils étaient des alliés.

Peu importait au fond. Viktor se mit à agir étrangement et se trouva même presque incapable de former des phrases cohérente. L'avait-elle rendu bègue par inadvertance? L'air de la pièce était il vicié? Etait - elle trop ravissante pour que des yeux humains puissent soutenir sa vision plus de dix minutes? Ou trop repoussante qui sait?


La baronne conserva son flegme et considéra la crise de Viktor avec bonhommie.

"Bien sûr, baron, je vais vous faire conduire à vos appartement, j'espère que vous n'êtes pas souffrant..."

Elle interpela ses domestiques.

"Vous! Accompagnez le sieur de Missède jusqu'aux appartements prévus pour son séjour. Veillez à ce qu'il ne manque de rien et faîtes venir un médecin."

Les fidèles sujets de la baronnes s'exécutèrent avec zèle et se hâtèrent d'enjoindre Viktor à les suivre. Alors qu'ils l'aidaient à se déplacer, la baronne contempla ce spectacle d'un oeil suspicieux. Elle ne comprenait pas quelle pouvait être la cause de ce soudain malaise et elle était bien décidée à élucider ce mystère meme si pour cela elle devait se montrer un rien curieuse.

Une fois seule, la baronne entra dans une reflexion intense. Elle espérait ne pas avoir commis d'impair diplomatique. Elle n'était pas encore rôdée à ce genre d'affaire. Mais elle n'avait pas le temps de pavoiser. Le duc était annoncé et il fallait hâter les préparatifs pour sa venue. Eulalie, se leva donc et sortit de sa salle de réception pour donner quelques ordres afin de faire bonne impression à son seigneur.


Topic terminé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouveau baron, nouvelle baronne [Rp avec Eulalie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveau baron, nouvelle baronne [Rp avec Eulalie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Magie pratique au quotidien
» Le Mariage du Joker [Sur Invitation]
» Nouvelle journée, nouveau patron, nouvelle vie [Pv Heiji]
» Nouveau Pokemon, nouvelle légende.
» Un nouveau monde, nouvelle vie (Ouvert à tous)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Terres royales :: Principauté de Merval-
Sauter vers: