AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les manuscrits oubliés | PV Nyrlae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyllas Carrobrelian
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 41
Âge : 86
Date d'inscription : 11/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Les manuscrits oubliés | PV Nyrlae   Lun 7 Juin 2010 - 13:53

La Grande Bibliothèque d'Alëandir. Un trésor recelant de multiples trésors. Si on avait la patience de chercher et un peu de technique, on pouvait découvrir bien des choses interessantes dans les écrits oubliés. Il y avait là beaucoup trop de livres pour que quelqu'un les retiennent tous et certains secrets s'étaient perdu. J'avais quitté mon protectorat quelques jours auparavent pour me rendre à Alëandir. Il y avait plusieurs raisons à ce voyage, je tenais à être le premier informé des décisions du Conseil de Printemps où j'espérai bien siéger un jour. Désignerait-ils un roi ? De nouveaux protecteurs pour les terres en deuils, que choisiraient-ils concernant les différentes alliances avec les nains et les humains ? Je voulais tout savoir, et si beaucoup serait sans doute cachait, pour un bon espion... Il pouvait y avoir des fuites. De plus, en tant que mages des ombres, il me suffirait de faire suivre certains des Grands pour obtenir des informations. Je me trouvai dans la deuxième raison : la Bibliothèque. Je ne savais pas trop ce que je cherchais ni ce que j'allais y trouver. Une faille. Je voulais une faille dans le Fort ou dans Alëandir. L'instant fatidique n'allait pas tarder et si je ne souhaitais pas me montrer tout de suite en tant que traître, queluqes informations pourraient... mystérieusement... circuler vers les drows pour les aider à anéantir les armées et à prendre la forêt d'Anaëh. Une ère nouvelle pourrait alors débuter. Et j'avais fois en ce changement.
La matinée était déjà bien avancée et je baignais entre des dizaines et des dizaines de livres posés sur la table devant moi. La bibliothècaire avait été très surprise de me trouver là avant elle pour l'ouverture. Et me jetait souvent de petits regards en biefs. J'étais souvent venu ici et elle me connaissait très bien mais jusqu'à alors j'avais toujours eu des demandes précises à lui adresser, je partais maintenant en aveugle, recherchant dans les plus vieux ouvrages datant de la création de la cité ou du fort. Avec un peu de chance, peut-être pourrai-je trouver sur un plan ou quelque chose du style ? Je tournai précautionneusement une page lorsqu'un des livres sembla vouloir se soustraire à la loi des forces opposées pour tomber sur le sol. Par reflexe, je tendais ma main droite vers le livre. Le livre ne fut pas arrêter, ce fut la main qui se plia. La seconde arriva juste avant que le précieux manuscrit n'atteigne le sol et je reposais le livre sur la table grimaçant malgré moi sous la douleur de ma main infirme. Je me tenais la main lorsque la bibliothécaire s'approcha de moi comme l'air inquiète.

- Vous allez bien Cyllas ?

Elle n'était pas sans être au courant de la raison qui me faisait porter depuis plusieurs decennies un gant à la main quel que soit la saison.

- Oui, merci.Je lui tendais le manuscrit rebel de ma main gauche avec un léger sourire. J'ai fini avec celui ci si vous souhaitez le reprendre.

Mon poing droit était serré pour atténuer un peu la douleur. Damné soit cette main ! Damnée soit celui qui m'avait attaqué plusieurs decennies auparavant. Ne vivai-je pas le martyr depuis suffisamment d'années ? Ne pouvait-elle pas retrouver sa vigueur d'antant ?

[ Désolé, je ne voyais pas trop quoi mettre. Si tu n'as pas assez d'ouvertures dis le moi. ]
Revenir en haut Aller en bas
Nyrlae
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 58
Âge : 463
Date d'inscription : 19/05/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Les manuscrits oubliés | PV Nyrlae   Mer 9 Juin 2010 - 17:26

Nyrlae ne pouvait pas envisager un séjour à Alëandir sans passer un peu de temps à la bibliothèque réputée pour la qualité et la quantité de ses ouvrages. Il faut dire qu'à moins de vouloir s'occuper en mondanités qui avaient la fâcheuse tendance à lui taper sur les nerfs, elle avait bien peu à faire en restant cloitrée au palais royal. Elle discutait - si l'on pouvait appeler cela des discussions - avec sa sœur, dessinait, se promenait dans les jardins... Mais la bibliothèque lui permettrait de changer un peu d'espace et elle était impatiente de s'y rendre. Ce ne serait pas la première qu'elle y mettait les pieds, mais il y avait bien des années qu'elle n'avait pas eu l'occasion d'entrer dans l'imposant édifice.

Ce fut donc vers le milieu de la matinée que la jeune femme, accompagnée d'une suivante, décida d'aller étudier quelques ouvrages. Elle n'avait aucun but précis si ce n'était celui de se distraire. Elle aimait lire et aurait parfois pu passer ses journées à cette activité si on ne l'en avait pas tiré. On disait qu'ici les livres recelaient les savoirs les plus anciens et cela l'intéressait énormément, même si ce n'était que question de curiosité. Sitôt arrivée, elle se débarrassa de sa suivante en lui disant qu'elle pouvait très bien se débrouiller toute seule. La jeune fille n'ayant aucune envie de trainer au milieu des livres poussiéreux ne tarda pas à disparaitre de sa vue. Enfin tranquille, Nyrlae entreprit donc de faire le tour des lieux. Elle se rappelait bien la disposition des rayonnages et ne tarda pas à se diriger vers l'un d'entre eux.

Le lieux était bien éclairés, mais malgré tout, une semi obscurité régnait entre les rangées de livres, allant croissante à mesure que l'on s'éloignait de l'entrée. Les bruits de pas assourdis, feutrés, on aurait pu se croire coupé du monde. Les rayonnages montaient jusqu'au plafond et tirèrent un sourire ravi à la jeune femme. Elle n'aurait pas de quoi s'ennuyer et était prête à passer sa journée là... et les suivantes, si son père n'y voyait pas d'objection. Se préparant pour le conseil, elle doutait qu'il se préoccupe de ce genre de détail. En tous cas, elle, elle se plaisait beaucoup à arpenter les rangées, laissant glisser un doigt sur certains livres. Elle croisait parfois un autre lecteur en quête d'un ouvrage, ou la bibliothécaire, mais elle n'y prêtait guère attention, se dirigeant petit à petit là où il y avait moins de monde. Elle ne concevait une bibliothèque que dans un silence religieux où elle pouvait s'entendre lire mentalement. Ici, c'était un vrai bonheur...

Nyrlae finit par s'arrêter dans le rayon traitant d'astronomie et en tira un volume qu'elle feuilleta un instant. Difficile de faire un choix entre tous ces livres... Un peu plus tard, elle jetait un œil au rayon biologie avant de revenir vers les ouvrages traitant d'architecture. Voilà un domaine qu'elle ne connaissait que fort peu. Elle cherchait un livre détaillant plus spécifiquement des origines de Daranovar lorsqu'une discussion lui fit lever la tête. La bibliothécaire et un jeune homme... le visage de ce dernier lui disait vaguement quelque chose, mais elle ne s'y attarda pas. Sans doute n'avait-il pas fait attention à elle et elle ne comptait pas le dévisager ni lier conversation. Baissant à nouveau ses yeux sur son livre pour le feuilleter, elle se remit à lire, habituée à rester debout pour flâner d'un rayon à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://porte-des-etoiles.superforum.fr
Cyllas Carrobrelian
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 41
Âge : 86
Date d'inscription : 11/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Les manuscrits oubliés | PV Nyrlae   Lun 14 Juin 2010 - 13:56

La bibliothécaire prit doucement le livre entre ses mains, le tenant comme si c'était un des objets les plus précieux au monde. Et pourtant, qui avait-il dedans ? Rien... Du moins, rien que tout le monde ne sache déjà. Alors il était presque ininteressant de le garder. mais c'était là les manières de la bibliothécaire avec tous ses livres, qu'elle couvait comme des enfants. A mon sens, ils étaient les anciens et non les enfants du peuple. Car ils détenaient le savoir, les enfants ne savent rien mais apprenent vite. Alors j'étais l'enfant, et les livres étaient les anciens, allant me confier tous les secrets et ce que je cherchais... du moins, je l'espérais.

- Je viens de penser... Le même auteur a fait un autre livre sur l'architecture quelques siècles plus tard. Peut-être vous interesse-t-il ? Il n'est pas classé dans les anciens livres car il a été réécrit mais... Voulez vous que j'aille vous le chercher ?

- Il est dans le rayon architecture ?

- Oui.

- Merci bien, je vais le chercher moi-même.

Cela m'éviterait de me concentrer sur cette douleur lancinante dans mon bras. Je me levais et me dirigeait vers le rayon. Mon regard parcourait les rangers de livres. Je me déplaçais vers la gauche, suivant l'ordre alphabétique, lorsque mon regard se posa sur autre chose qu'un livre mais une main blanche et délicate. Je relevais les yeux. Je connaissais cette elfe... Son visage me disait quelque chose, peut-être ne l'avais-je pas rencontré souvent, mais j'avais la mémoire des visages et j'étais certains de connaître celui là. Elle était importante, elle était... La fille d'un des membres du conseil. Hum... Vioron n'avait pas d'enfant, Dolce non plus, ceux de Dragan étaient trop jeune. Dyarque ! La fille d'Elycia et de Dyarque. Oui, tout était désormais clair dans mon esprit. Elle partageait avec son père les mêmes yeux bleus.

- Dame Lanthaloran.

Je me saisis du livre que je cherchais et qui se trouvait non loin de sa main. Se souvenait-elle de moi ? Peut-être. Peut-être pas. Après tout, je n'étais pas un homme si important et on ne parlait que trop peu de moi... J'aurai souhaité faire changer cela mais ça m'était impossible. Je murmurais mon nom pour ne pas la mettre dans l'embarras.

- Cyllas Carrobrelian...

Mais immédiatement, je repris, ne souhaitant pas m'attarder sur ces petites faiblesses qui pouvaient toutes nous prendre à un moment où à un autre.

- Si vous vous interessez aux types architecturaux des différents protectorats, je vous conseille ce livre là. Je lui en montrait un de la main, un que j'avais lu de multiples fois... Il est très complet et interessant.
Revenir en haut Aller en bas
Nyrlae
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 58
Âge : 463
Date d'inscription : 19/05/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Les manuscrits oubliés | PV Nyrlae   Lun 14 Juin 2010 - 20:35

Nyrlae releva les yeux de son livre quelques secondes à peine avant que l'inconnu ne lui adresse la parole. Il était trop tard pour s'y soustraire, à présent. Elle l'aurait volontiers évité, non pas parce qu'elle lui reprochait quoi que ce soit, mais pour continuer à lire en paix. Le visage du jeune homme lui disait vraiment quelque chose : un noble, sans aucun doute, ne serait-ce que par ses habits et sa façon de se comporter. Elle l'avait déjà rencontré, elle en était certaine. Il valait mieux qu'elle se dépêche de retrouver son nom avant de passer pour une malpolie inculte. En tous cas, à présent qu'il avait amorcé un contact, il était hors de question qu'il puisse penser une seconde qu'elle ne souhaitait pas lui parler. Elle avait tout de même appris à se tenir et elle prit un air avenant pour se tourner vers lui.

" Dame Lanthaloran. "

En plus, lui la connaissait, visiblement. La jeune femme eut un sourire poli, cherchant mentalement où elle avait vu son interlocuteur. Elle ouvrait la bouche pour le saluer malgré tout, lorsqu'il anticipa sa question et se présenta lui-même. Il était délicat de sa part de la tirer de ce mauvais pas. Le nom lui rappelait... un bal, une cinquantaine d'années plus tôt, si elle se souvenait bien. Elle y avait fait acte de présence, on lui avait présenté énormément de monde et il devait en être. Un Protecteur. Elle était plutôt étonnée qu'il se soit souvenue d'elle. Elle n'avait pas réellement cherché à briller, lors de cette soirée, préférant de loin rester avec sa famille avant de s'éclipser dès qu'elle en avait eu l'occasion. Enfin... Dans ce milieu, il valait mieux savoir à qui on avait affaire et lui avait dû mieux retenir la leçon qu'elle.

Il ne lui laissa pas le temps de répondre, désignant un livre pour lui conseiller une lecture. Nyrlae avait déjà plus ou moins arrêté son choix, mais elle avait tout son temps. Elle referma donc le volume qu'elle tenait et attrapa l'autre de sa main libre d'un air légèrement curieux.

" Merci... Je cherchais des informations sur les origines de Daranovar, à la vérité, mais il y a tant de choix, ici, que je m'y perds. "


Elle déposa le livre qu'elle avait choisi un peu plus tôt et ouvrit celui recommandé par Cyllas, aussi bien par politesse que par réel intérêt. L'ouvrage paraissait effectivement de qualité et elle le feuilleta un bref instant avant de reporter son attention sur le jeune homme.


" L'architecture est un domaine passionnant, je m'en aperçois en découvrant ces ouvrages. Je n'avais jamais pris le temps de m'y intéresser auparavant. "


Nyrlae n'était pas bavarde par nature, mais elle ne pouvait se permettre de couper court et de partir alors qu'il lui avait adressé la parole de façon à engager une discussion. Et puis, elle pouvait se permettre de perdre quelques minutes à échanger quelques mots sur les livres, le sujet l'intéressait. Il semblait s'y connaitre, ce qui était loin d'être son cas en ce qui concernait ce domaine. Le livre qu'il lui avait conseillé semblait réellement bien fait, le sujet y était traité clairement. Elle le feuilleta jusqu'à l'ouvrir aux chapitres concernant Daranovar et passa délicatement un doigt sur une enluminure représentant une habitation traditionnelle.

" C'est du beau travail. "


Les peintures étaient rehaussées à la feuille d'or, le résultat était magnifique. Quant aux textes, ils semblaient tout aussi bien pensés.
Revenir en haut Aller en bas
http://porte-des-etoiles.superforum.fr
Cyllas Carrobrelian
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 41
Âge : 86
Date d'inscription : 11/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Les manuscrits oubliés | PV Nyrlae   Mar 29 Juin 2010 - 16:53

[ Désolé, j'ai eu quelques petits problèmes internet ]

La jeune femme reposa l'autre livre et pris celui que je lui conseillais. Elle l'ouvrit en me parlant de son récent intêret pour l'architecture. Beaucoup d'elfes étaient dans son cas, la société s'interessait de plus en plus à ce qu'ils jugeaient utiles et délaissaient l'essentiel et ce qui avait fait d'Alëandir un mythe. Combien existait-il d'écrits ventant la beauté de la cité éternelle ? Et certains ne s'interessaient même pas à comprendre en quoi elle était différente des autres cités. Je trouvais cela affligeant.

- Je trouve cela merveilleux de redécouvrir des lieux que nous voyons chaque jour et de comprendre le sens de tous ces détails que les grands maîtres ont disséminés derrière eux.

Les elfes n'étaient pas connus pour leurs talents de bâtisseur, non ce privilège revenait aux petits êtres alcooliques et malodorants : les nains. Mais il fut un temps où nous étions les meilleurs, en tout. L'âge d'or elfique était révolu mais il ne tenait qu'à nous de le faire recommencer. Nous étions la nouvelle génération et se tenait entre nos mains l'avenir de tout notre peuple. Quelques vieillards avaient ruinés les efforts de beaucoup en prônant le conservatisme et la fermeture sur le monde. Dyarque Lanthaloran étaient de ceux là mais je me gardais bien de le faire remarquer à sa fille ici présente. Mon but n'était pas de me faire des ennemis. Elle feuillerais le livre, admirative, commentant le travail de l'auteur.

- Oui en effet, mais si vous cherchez véritablement des détails, vous devriez demander les manuscrits oubliés de la réserve. Ils sont trop vieux pour être exposé au public et révèle bien plus de choses que les jeunes écrits qui ne traîtent pour la plupart que du superficiel de l'architecture. Ils recellent de tellement d'informations interessantes...

... Si seulement ils pouvaient me donner les Clefs de la cité ou de notre royaume. Je n'étais pas dupe, et les architectes étaient bien trop ingénieux pour s'enfermer dans une forêt - aussi belle et bienfaîtrice soit-elle - qui pourrait s'embraser en moins d'une minute. Ce serait un massacre et si les incendières étaient doués, ils pourraient enfermé tout un peuple à l'intérieur des terres et les condamnés au buché. Il devait exister quelques passages oubliés, à Alëandir ou ailleurs et je voulais les trouver. S'ils existaient, il devait bien être noté quelque part. Nyrlae ne devait pas chercher la même chose.

- Siègerez vous au conseil de printemps avec votre père ?

Ce n'était un secret pour personne que les grands protecteurs étaient en deuil. Il y avait celui de Rima Marcil bien sûr mais aussi ceux de la mère de Dame Lanthaloran, Elycia, et d'Aglaer l'épouse du seigneur Dragan. La jeune femme prendrait-elle la relève de sa mère ?
Revenir en haut Aller en bas
Nyrlae
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 58
Âge : 463
Date d'inscription : 19/05/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Les manuscrits oubliés | PV Nyrlae   Dim 4 Juil 2010 - 11:58

[hrp : pas de soucis Wink]


" Je trouve cela merveilleux de redécouvrir des lieux que nous voyons chaque jour et de comprendre le sens de tous ces détails que les grands maîtres ont disséminés derrière eux. "


Nyrlae hocha la tête tout en feuilletant le livre. L'histoire l'intéressait, peut-être parce qu'elle avait été élevée avec des idées assez poussées concernant la grandeur du peuple sylvain. Elle hésita lorsqu'il parla de manuscrits dans la réserve et répondit finalement :

" Vous avez sans doute raison, mais je pense pouvoir me contenter de ceux-ci pour le moment, je n'ennuierai la bibliothécaire que si nécessaire. "


Elle aurait le temps de revenir et puis, il fallait bien savoir se limiter pour s'organiser un minimum et ne pas se disperser. Pour l'instant, les ouvrages directement accessibles lui suffiraient bien, elle en avait déjà pour des heures de lecture.


" Siègerez-vous au conseil de printemps avec votre père ? "

Tiens, il orientait la discussion sur la politique ? La jeune femme secoua à nouveau la tête, cessant de s'occuper du livre :

" Non, rien ne le justifierait. "

Son père y siégeait, certes, mais cela n'avait rien à voir avec elle. Seuls les Seigneurs Protecteurs y avaient accès. Elle n'était même pas Protectrice et n'avait jamais réellement songé à l'être. Ne lui parlait-il que parce qu'il savait son père bien placé ? Possible, il ne serait pas le premier... Enfin, peu importait, tant que cette conversation ne prenait pas un tour déplaisant. Après un petit silence, elle demanda finalement :

" Et vous même, si ce n'est pas indiscret ? Notre peuple manque cruellement de Seigneurs Protecteurs. Brigueriez-vous l'un de ces postes ? "


Oui, si elle avait mis du temps à le reconnaitre, elle se souvenait qu'il était lui-même Protecteur, de Carrobrelian, comme son nom l'indiquait. Elle ne savait comment il gérait ses affaires et ce qu'il pensait de tout cela, mais ça l'intéressait. Elle devait reconnaitre qu'elle était un peu curieuse et qu'elle aimait savoir qui dirigeait son peuple. C'était la raison qui lui faisait poser cette question, de la même façon qu'elle chercherait à savoir auprès de son Père ce qui s'était dit au conseil. Peut-être que si elle n'envisageait pas de devenir Protectrice ou quoi que ce soit, le sujet ne la laissait pas réellement indifférente.


En tous cas, ce qu'elle savait, c'était que trop de disparitions avaient troublé le peuple elfique, à commencer par sa propre famille. Son cœur se serra comme chaque fois qu'elle pensait à sa mère, mais elle chassa vite ses pensées. Enfin, quoi qu'il en soi, il fallait que les siens puissent retrouver des dirigeants forts qui reprennent fermement les rênes de leurs protectorats. Ils ne pouvaient pas se permettre d'attendre indéfiniment en s'affaiblissant de plus en plus. Si seulement le conseil parvenait à désigner un roi ! Mais les elfes étaient réfléchis, patients et tellement lents... Elle bouillait intérieurement, parfois, quand elle voyait à quel point le système semblait engourdi.

Elle attendit la réponse de Cyllas avec un certain intérêt. Sa question était peut-être indiscrète, mais si lui se permettait de la lui poser, elle ne voyait pas où était le mal. Autrement, elle ne se le serait pas permis.
Revenir en haut Aller en bas
http://porte-des-etoiles.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les manuscrits oubliés | PV Nyrlae   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les manuscrits oubliés | PV Nyrlae
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Manoir Oublié
» Un anniversaire oublié [Privé]
» Mission de rang C : Le reliquaire oublié
» Un enfant oublié sur une aire d'autoroute...
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Alëandir :: Alëandir-
Sauter vers: