AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réponse à l'invitation de la Baronne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kazil De Sephren
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 87
Âge : 28
Date d'inscription : 08/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Réponse à l'invitation de la Baronne   Mar 8 Juin 2010 - 15:44

Un renouveau s'était installé dans Langehack. En l'espace de quelques mois, le Duché avait connu l'arrivée de nouveaux nobles à la tête de ses baronnies. Cela faisait de même peu de temps qu'il se trouvait être officiellement le Duc de Langehack. Il n'avait pas eu besoin des talents de négoce du Régent pour savoir que ces nominations pourraient dynamiser les terres de sa famille. Les lettres d'intronisation qu'il reçut de la Baronne de Merval et du Baron de Missède furent l'occasion de prendre un premier contact et il accepte volontiers l'invitation d'Eulalie de Merval.
Cette visite de courtoisie pourrait de plus alléger la réunion des Doléances qui allait elle ne pas tarder. Les principaux protagonistes se connaîtraient déjà et les discutions seraient peut être plus efficaces. Néanmoins il restait convenu que la rencontre qui allait se dérouler aujourd'hui serait loin de toutes discutions politique relevant de la doléance vis à vis du duché.

Le Duc avait lu avec attention chacune des deux lettres. Le Baron de Missède paraissait un homme honnête qui s'intéressait à la prospérité de ses terres, la Baronne de Merval semblait quant à elle plus secrète dans ses dires.

Kazil de Sephren quitta tôt dans la matinée avec ses hommes le Palais de Langehack en direction de Merval. Mis à part Langehack même, il n'avait point eu l'occasion de se livrer à une visite de chaque territoire constituant son Duché. Une faute qu'il devait à la guerre civile et aux drames de celle-ci. Il espérait que l'on ne lui en tiendrait pas trop rigueur.
Le voyage se déroula calmement à un rythme posé. Kazil apprécia cette balade loin des responsabilités administrative quotidienne. L'actuel Régent Kiltar semblait y trouver une joie personnelle, de plus il savait qu'il pouvait avoir une confiance plus que relative durant ses absences.

Quelques heures plus tard, il arriva au manoir de Merval. Il avait entendu parlé de la particularité de cet endroit. Lugubre, froid, malsain, disait on. Caché derrière des gros et lourd mur, on pouvait voir derrière les grilles le manoir de la famille de Merval. Il s'arrêta devant les deux gardes à l'entrée.

- « Salutations à vous, faites annoncer le Duc de Langehack. »
Revenir en haut Aller en bas
Eulalie Tranchepie
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 99
Âge : 33
Date d'inscription : 20/05/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Réponse à l'invitation de la Baronne   Mar 8 Juin 2010 - 16:52

La baronnie brûlait d'effervescence, nul n'ignorait l'approche du duc de Langehack. Après la venue du baron de Missède, cela faisait un hôte de marque de plus à noter au livre d'or de Merval et quel hôte! Les gardes eurent tout loisir de contempler la prestance du duc. A sa vue, ils se prosternèrent et s'en allèrent quérir une forte escorte des troupes stationnées. Eulalie avait fait force préparatif pour rendre hommage à son seigneur, aussi ces hommes étaient équipés comme à la parade et figuraient parmi les meilleurs reîtres de la baronnie. Les étendards de Langehack flottaient haut en compagnie des armoiries de Merval.

Les gardes accompagnèrent le duc jusqu'au porche du manoir, après quoi un petit valet, remarquablement obséquieux demanda au duc de bien vouloir le suivre et qu'il serait reçu par Eulalie sans délai. Il fallait grimper un escalier monumental et avancer encore afin de parvenir à la salle de réception ou le baron de Missède avait été accueilli quelques jours auparavant.

A son arrivée, il eut le loisir de découvrir la grande salle. Un lustre de grand luxe était fixé au plafond et les trois vitraux étroits apportaient leur mince contribution à la lumière qui régnait dans cette salle toujours lugubre. La grande table était désormais nettoyée et aucun désordre n'était désormais visible. Les drapeaux de Langehack étaient étendus sur les murs encadrant les armes de Merval.

A son entrée, une ligne de gardes lui rendirent les hommages militaires et Eulalie se leva du petit trône qui se trouvait au fond de la pièce. Elle s'approcha avec un sourire franc et quand elle fut assez près de lui, elle lui fit une divine révérence puis se releva. Elle arborait de sublimes parures de perles et un teint rosé délicieux. Sa robe noire convenait parfaitement à la qualité du duc de Langehack.


"Seigneur duc, c'est un honneur pour moi, humble vassale de vous recevoir en mon humble maison. Siégez sur mon trône si cela vous convient, il n'est pas aussi glorieux que le vôtre mais j'espère qu'il saura vous convenir. "

Elle désigna de son doigt délicat le trône ou elle siégeait quelques secondes auparavant. Elle observa le duc, c'était bel et bien la première foisqu'elle le rencontrait et elle s'en trouvait un peu émue. C'était donc lui qui présidait à la destinée du duché. Sa noblesse ne faisait pas de doute, elle n'aurait sans doute pas de problèmes à traiter avec un tel homme.

"Je suis heureuse que vous soyiez venu jusqu'à moi, c'est un immense privilège." dit elle encore, "j''espère que votre voyage ne fut pas trop éprouvant..."

Son entrée en matière ressemblait à celle qu'elle avait reservé à Missède, mais que dire pour introduire un seigneur, elle n'avait pas encore toute l'experience nécessaire pour ce genre de commerce.
Revenir en haut Aller en bas
Kazil De Sephren
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 87
Âge : 28
Date d'inscription : 08/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Réponse à l'invitation de la Baronne   Mar 8 Juin 2010 - 19:07

La visite du Duc de Langehack à la Baronnie de Merval semblait être un événement important. Kazil s'étonna quelque peu de l'enthousiasme omniprésent. Beaucoup de chose avait été préparé, la Baronne avait voulu faire bien mais peut être un peu trop pour une simple visite de courtoisie. Cela manifestait soit d'un manque d'expérience mais d'un sentiment d'immense respect envers son seigneur, soit d'une flagornerie à toute épreuve. Mais le Marquis de Sephren ne cherchait pas à juger directement et uniquement son hôte sur l'aspect des choses. De plus, lui même ne connaissait pas encore tous les us et coutumes qui couvrait ce type d'évènement. C'était simplement un ressenti et une comparaison avec ses expériences personnelles en terme de Sénéchal ou Officier de l'Armée Royale.

Le Duc se prêta au jeu et se laissa escorter en admirant les préparatifs qui avaient été organisés pour l'occasion. La présence des drapeaux de Langehack qui flottaient fièrement le fit légèrement sourire. C'était donc cela le sentiment d'être chez un allié en des temps paisibles. Ses déplacements étaient souvent justifié par des drames humains ou des menaces Drows, et cet accueil différent des autres lui fit plaisir. C'était une de ses premières visites officielles, et non pas qu'il ne s'en lasserait pas mais la joie des premières fois l'animait. Après une marche notamment grimpante à cause d'un immense escalier, il pénétra dans la salle de réception du manoir de Merval.

La cérémonie continua à l'intérieur de la salle quelque peu à l'image de l'extérieur de la demeure des Merval. Le contraste était assez frappant entre l'effervescence de la visite du Duc et l'aspect lugubre que se donnait l'endroit.

Il remarqua Dame Eulalie de Merval qui s'était redressée pour assurer les usages qu'elle devait au Duc. La Baronne était richement vêtue et s'était associés aux couleurs même de Langehack. Au moins Kazil et la baronne étaient assortis.

- « Voilà un accueil digne de notre Souverain, Trystan de Diantra. Votre invitation ainsi que les préparatifs faits pour mon arrivée, m'honorent. »

Kazil la fixa du regard et sourit légèrement.

- « Je n'irais pas dire que le voyage fut reposant, mais le cadre était agréable. Langehack profite d'un environnement riche, fertile et magnifique. Néanmoins, je ne suis pas venu pour vous parler de la verdure du duché. Dame Eulalie de Merval, Baronne de Merval, vous me voyez enchanté de faire votre connaissance. 

J'ai cru comprendre que le Baron Viktor de Missède est présent lui aussi. Comme je vous l'ai dit, cette visite nous permettra de faire connaissance avant la réunion des Doléances. »


Il marqua un courte pause et reprit.

- « Ne voyez point cela en mal si je ne m'assois point à votre trône. Votre légitimité doit être conservée même en ma présence. Je crains que seul notre monarque ne puisse y siéger en absence de son propre trône. »

Il rit légèrement après cette phrase. Peut être qu'un autre Duc aurait pris la place de la baronne de Merval sur ce siège après son invitation à le faire mais sa symbolisation était trop forte pour Kazil. Prendre le trône d'une personne, c'était prendre sa légitimité et son pouvoir. Cette baronnie était peut être son vassal mais il la tenait comme telle et non une terre annexe où il peut exercer librement son pouvoir. Peut être cela venait t'il de sa culture militaire, mais même s'il était Duc de Langehack, il demeurait aussi le Sénéchal du Roi.
Revenir en haut Aller en bas
Eulalie Tranchepie
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 99
Âge : 33
Date d'inscription : 20/05/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Réponse à l'invitation de la Baronne   Sam 12 Juin 2010 - 13:33

[désolée, j'ai eu des problèmes de connexion cette semaine]

Eulalie sourit doucement en écoutant le duc parler. Elle ne se sentait désormais complètement à son aise. Elle avait fait mine de boire les paroles de son seigneur alors qu'il décrivait son passionnant voyage à travers les terres de son domaine. Lorsque le Duc refusa poliment et avec tact sa proposition, Eulalie le fixa et acquiesça d'un mouvement de tête entendu. Elle ne s'en formalisa d'ailleurs pas. L'accueil qu'elle lui avait réservé était certes plutot riche et glorieux, mais Merval ne voyait pas les choses autrement, la noblesse avait droit à ce genre d'honneur.

"Votre venue a été préparée selon le protocole officiel. Je suis navrée d'apprendre que certaines maisons ne se tiennent pas tenues de le respecter. " Fit elle, un rien blasée.

Elle se tourna vers une sorte de nain qui possédait presque toutes les infâmes qualités physiques de feu sa défunte maîtresse, la baronne Morgause. Il était habillé comme un laquais ce qui donnait l'impression de voir l'un de ces singes que l'on déguise pour faire rire et babiller des assemblées de bambins hilares.

La baronne planta son regard dans celui de sa créature et lui donna des ordres avec une autorité surprenante, son doigt tendu vers la porte latérale de la salle.

"Gustave, allez quérir le baron de Missède sur le champ et faîtes apporter deux sièges digne de nos hôtes. Et pressez vous !'

La petite chose courut en mettant en branle ses jambes arquées. Apparemment ce Gustave était aussi repoussant que véloce bien que sa façon de se mouvoir était peu académique. La nature n'est jamais parfaitement ingrate avec ses rejetons. Celui-ci, à défaut d'esprit ou d'un physique avenant avait eu le privilège de savoir se mouvoir habilement.

Mais revenons à la baronne.

Eulalie avait dévoilé par cet ordre une facette inconnue du grand public de sa personalité. Elle se tenait droite, scrutant le déplacement de son sbire, le regard sévère arborant la prestance d'une impératrice. La jeune fille avait appris à prendre un visage dur lorsque la situation l'exigeait.

Reprenant un visage plus aimable, elle s'adressa au duc.


"Pardonnez mon ton un peu sec envers ce serviteur, mais il n'en fait qu'à sa tête et il a besoin que l'on se montre autoritaire avec lui. Il se sait indispensable."

Puis passant visiblement à autre chose, elle rejoignit son trône sur lequel elle s'assit avec une grâce toute féline. Les soldats présent dans la pîèce se regroupèrent en un coin le tintement métallique de leurs armures résonnant dans la grande salle. Tous se tenaient silencieux.

Après quelques secondes à peine (les appartements alloués au baron étaient en effet proche de la salle de réception). Le nain revint, une lueur de défi dans le regard et l'air suffisant, annonçant l'arrivée de Viktor. Eulalie lui adressa un signe de tête vague qui traduisait sans doute son désir de le voir entrer.


"Bienvenue à vous, Baron, j'espère que vous avez su trouver le repos en ma maison." dit elle. "Je vous présente notre seigneur le duc Kazil de Sephren, souverain de langehack.'" ajouta-t-elle avec révérence.

les deux sièges demandés furent apportés par deux valets et placés en face du trône d'Eulalie. Le plus luxueux fut attribué au duc et l'autre, à peine moins décoré, servirait de chaise au baron de Missède.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Réponse à l'invitation de la Baronne   Dim 13 Juin 2010 - 17:10

Autant dire les choses comme elles étaient : Viktor avait diplomatiquement fichu à la porte le médecin d’Eulalie. L’homme avait un moment protesté et argué de ses nombreuses capacités, mais il n’était pas question pour le jeune baron que qui que se soit le voit dans cet état. Les quatre Gardes de la Bibliothèque qui prirent leur position devant la porte de leur jeune seigneur dissuadèrent le médecin de s’approcher des appartements de Viktor. Bien qu’il ne soit pas le maître des lieux, il avait fermement interdit à quiconque de le déranger pour les prochaines heures.

Il n’eu pas beaucoup de temps pour se préparer à recevoir cette femeuse crise.

L’habitude lui avait permis de mettre en place tout un tas de rêgles et de mesures qu’il devait mettre en place avant qu’il ne se mette à trembler et ne puisse plus contôler ses membres. La première et la plus importante de toute : éloigner tout les objets coupant de lui. Il jeta donc sur le lit son épée et tout se qui pouvait casser et former des arrêtes (vase et tout autre objet de ce type). La seconde précaution était de se débarasser également de tout les bijoux ou autres objets qui pourraient se faire un garot.

Se fut la dernière chose qu’il eu le temps de faire avant qu’une violente douleur le prenne dans le dos. Le corps du jeune baron s’arqua d’un coup sec alors qu’un cris de douleur s’étoufait dans sa gorge et qu’il tombait en avant, se cognant violement la tête sur une table basse.

***


« Seigneur, vous allez bien ? »

Viktor ouvrit les yeux. Il avait mal un peut partout et se sentait comme si une armée naine complête avait prit un soin tout particulier à le piétiner. Il avait mal à la tête. Passant doucement sa main sur son front, il sentit une grosse et douloureuse bosse sur son front. Il avait eu de la chance. Le baron poussa un juron entre ses dents. Maudit médecin. S’il n’avait pas eu à se débarasser de lui, il aurait eu le temps de s’allonger au sol et ne se serait pas prit la table basse en tombant. Il y avait d’ailleurs un peut de sang dessus.

« Seigneur ? »

« Je vais bien, grogna Viktor en se redressant. Qu’est-ce qui se passe ? »

Combien de temps était-il resté inconscient ? Que s’était-il passé ?

« Le duc Kazil est arrivé. Il désire vous voir vous et la baronne. »

Nouveau juron. Plus coloré et plus imagé cette fois et plus sonore. En tout cas, suffisamment pour que celui qui soit dehors l’ait entendu. Viktor venait à peine de revenir à lui et déjà, il était énervé. Lui qui détestait arriver en retard était en train de faire patienter le duc. Super comme première rencontre. Il était en train de se faire désirer non seulement par son suzerain, mais également pas la maîtresse des lieux.

Il se dépêcha d’enfiler de nouveaux vêtements pour ne pas non plus se présenter tout froissé devant le duc et son hote, puis il sortit en trombe de la chambre.

Il se présentat aussi rapidement que possible devant Eulalie et Kazil. La bosse violassée sur son front tout à fait visible malgré qu’elle soit en partie dissimulée par ses cheveux noirs.


« Veuillez m’excuser. J’ai eu un malaise. Rien de grâve, mais cela m’a empêché de me présenter devant vous en temps et en heure. Croyez bien que j’en suis désolé. »

Viktor prit ensuite place sur le fauteuil qu’on lui avançait. Ni le plus beau, ni le plus confortable des trois, mais il n’y avait rien de particulièrement étonnant à cela. D’une part, il n’était pas chez lui et d’autre part, entre le duc et lui, Kazil était plus élevé hierarchiquement. Il n’y avait rien là dedans dont il pouvait s’offusquer. Cela pouvait aussi être la manière d’Eulalie pour lui expliquer qu’elle n’avait pas apprécier son retard.

Bon, ils allaient pouvoir commencer à discuter maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Kazil De Sephren
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 87
Âge : 28
Date d'inscription : 08/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Réponse à l'invitation de la Baronne   Lun 14 Juin 2010 - 17:09

La Maîtresse de la baronnie de Merval montra un visage et une attitude autoritaire que l'on ne s'attendait pas en premier lieu à voir. Cependant sa gestuelle ne surprit finalement pas plus que cela le Sénéchal. Une Dame devait se montrer autoritaire et forte de caractère si elle voulait se faire respecter, elle devait l'être encore plus qu'un homme. Pour se faire obéir on ne peut pas autoriser le moindre acte de défience ou d'insurbodination. Kazil de Sephren ne le savait que trop bien, bien que maintenant il avait l'expérience pour ce genre d'appréciation, il avait été un jeune officier par le passé.

Le Duc répondit en acquiesçant légèrement de la tête et laissa Eulalie de Merval prendre une place plus confortable. Kazil quant à lui resta debout observant les deux soldats qui étaient partis chercher des sièges pour le Baron de Missède et lui même, une action sans doute anticipée. Lorsque le silence s'installa en attendant l'arrivée de Viktor de Missède, Le Sénéchal observa rapidement la salle d'où il était puis lorsque le nain revint, il posa son regard sur l'endroit où le baron allait sans doute arriver.

Il ne fallut point vraiment attendre avant que celui se présente dans la salle où ils étaient ressemblé. Eulalie de Merval en digne hôte fit les présentations pendant que les soldats étaient revenus avec les sièges. Le Baron de Missède était un homme jeune et sa carrure laissait penser qu'il ne faisait pas que rester sur un trône dans sa baronnie. Néanmoins ce détail lui parvint qu'après s'être détaché de cette bosse qu'il exhibait à cause d'une chute maladroite d'après ses dires. Messire de Missède serait donc malade? Il semblait pourtant en bonne santé. Le Duc lui laissa le soin de prendre place. Il mit sur le compte du malaise le fait qu'il ne l'avait même pas salué.

- «  Enchanté de faire votre connaissance, Messire Viktor de Missède. J'espère que ce malaise ne couvre un mal plus profond. »

Il posa son regard sur les deux protagonistes.

- « Cette rencontre se présente après de grands changements au sein de notre duché. Durant cette année, la noblesse qui tenait les rennes de nos terres ont disparu. Je ne connais votre famille que de renommée et du bien qu'il m'en a été dit. »

Kazil de Sephren, frère d'Arathor, né à Langehack et militaire. L'aspect de cette profession avait davantage marquée sa vie que sa naissance en ces terres et sous ce nom. Il était natif de ces contrées et il ne connaissait point physiquement les anciens protagonistes.

- « Comme vous avez pu l'apprendre à l'issu du grand tournoi, une personne sera nommée à la tête du Comté de Scylla. Lorsque le duché aura retrouver sa stabilité politique officiellement, nous entreprendrons cette réunion des doléances.

Profitons maintenant de l'invitation de Dame Eulalie de Merval au sein de sa demeure pour faire plus amples connaissances. Merci encore à vous. J'aimerais si vous le souhaitez que nous nous présentions pour connaître l'histoire de chacun ainsi qu'à ce qu'il aspire pour ces terres. »


Il connaissait brièvement le passé de chacun d'eux au vu des renseignements qu'il avait pu obtenir mais l'objectif principal était qu'ils puissent s'écouter, se jauger et s'observer. Que les uns pour les autres ils ne soient pas uniquement des titres. Il observa alors la Baronne de Merval.

- « Dame, nous ferez vous l'honneur de commencer? »
Revenir en haut Aller en bas
Eulalie Tranchepie
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 99
Âge : 33
Date d'inscription : 20/05/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Réponse à l'invitation de la Baronne   Mer 16 Juin 2010 - 16:50

La vision de ces deux virilités nobles se téléscopant par un hasard heureux sous son toit aurait pu faire vaciller la douce Eulalie, mais il n'en fut rien. Pas décontenancée pour un sou, elle scruta le jeune baron accomplir une entrée digne des mystères les plus malhabiles du théâtre religieux (mystères que grant fuisson de plumitifs Mervallois produisaient, connaissant des fortunes diverses). Viktor présenta ses plus plates excuses mais le rang de Merval n'admettait pas qu'on renvoie ses praticiens de la sorte quand elle les envoyait charitablement au chevet d'êtres qui visiblement perdaient le sens.

Eulalie occulta son ressentiment toutefois, réalisant qu'une esclandre ne produirait pas une impression positive sur le Duc.

Duc qui proposa ingénuement que chacun daigne se présenter, et, ne manquant à aucune loi de la galanterie, enjoignit la cousine de Morgause à entamer ce qui s'annonçait comme un exposé du plus grand attrait.

L'affable créature passa une main dans sa chevelure, paraissant un instant perdue dans le torrent de ses pensées, dans les puits obscurs de son âme et dans le cours d'idées qui, se faisant insaisissable telles une bande d'enfançons braillards et espiègles, mettent au supplice la patience de leur précepteur.

Toutefois, la rêverie passée, Eulalie prit une inspiration et entama un discours qui avait de quoi ébaudir.

"Eh bien, messeigneurs, je me nomme Eulalie et j'ai l'insigne honneur de porter le nom de Merval, comme ma cousine qui, vous ne l'ignorez point, s'attelait il y a un mois encore à tenir cette baronnie en ordre de marche..."

La jouvencelle observa son public d'un air entendu et poursuivit, son regard se faisant humide et maussade.

"Morgause! Ah! Digne Morgause, on pourrait faire une armée apte à anéantir la drowerie si l'on adjoignait tous les galeux ordinaires qui s'en prirent, par devant ou dans le secret des antichambres, au physique de cette femme unique. J'ai commandé moi-même à l'artisan de la meilleur trempe de Merval de confectionner une statue à l'effigie de la Dame magicienne."

La baronne prenait quelques accents lyriques de grande facture, espérant secrètement que son successeur aurait lui-aussi, le tact de la gratifier d'une oraison funèbre de la meilleure éloquence quand elle viendrait à prendre possession de ses nouveaux quartiers, dans un mausolée de marbre, admirablement décoré mais dont elle ne profitera malheureusement que pour dormir.

" 26 printemps se sont écoulés depuis ma naissance, je vis seule dans ce palais... "dit-elle à mi-voix, cotnrastant avec son emphase outrée d'ily a peu.

" Je m'attèle à comprendre les problèmes de mes terres, je suis opiniâtre et je ferai tout pour que mon peuple prospère...Pour développer Merval, je compte relancer la construction navale, soutenir les grandes banques de la côte et établir des comptoirs commerciaux afin d'enrichir la baronnie et le duché, éliminer les infâmes pirates qui ont osé souiller nos côtes."

Elle avait au fond de son esprit les misérable cul-terreux, gueusaille et purotins immondes qui végétaient dans l'arrière pays et qui partageaient leur pitance avec les chiens errants. Elle n'en fit pas mention, ne souhaitant pas s'attirer une remarque ou un mauvais regard. Ayant ainsi parlé, la baronne haussa les épaules d'un air mutin semblant demander à l'assistance ce qu'ils désiraient savoir.

" Pour ce qui me concerne c'est tout ce que je puis vous dire..."
Revenir en haut Aller en bas
Kazil De Sephren
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 87
Âge : 28
Date d'inscription : 08/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Réponse à l'invitation de la Baronne   Jeu 8 Juil 2010 - 20:31

(Hrp qui sera supprimé : Viktor on t'attend ! )
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Réponse à l'invitation de la Baronne   Ven 9 Juil 2010 - 11:52

[HRP: Vraiment désolé pour ce gros gros retard Embarassed ]

Eulalie semblait quelque peut contrariée que Viktor ait renvoyé son médecin. Il ne pouvait pas lui en vouloir. Cela avait été très charitable de sa part d'agir ainsi et lui, il s'était plutôt comporté comme un goujat en refusant l'aide le l'homme de l'art. Mais il était une fois de plus hors de question que qui que se soit le voie ainsi. Il aurait refuser l'aide du médecin du roi. Se n'était pas pour accepter celui de la baronne. Aussi importante les relations entre leurs deux territoires étaient-elles.

Le duc s'inquiéta du fait que le mal qui atteignait son vassal soit plus profond que se qu'il y paraissait.


*Vous n'imaginez pas à quel point, pensa le jeune homme.*

Le duc reprit rapidement pendant que Viktor était en train de se demander se qu'il ferait si jamais une nouvelle crise le prenait. Pouvait-il se permettre de prendre subitement congé de son hôte de comme il l'avait fait pour Eulalie. Déjà qu'il était arrivé en retard à cette entrevue... enfin, mieux valait ne pas y penser. Si jamais il avait une crise, la seule chose qu'il pourrait faire, c'était prendre congé d'Eulalie et Kazil ou s'effondrer à leur pied.

- « Cette rencontre se présente après de grands changements au sein de notre duché. Durant cette année, la noblesse qui tenait les rennes de nos terres ont disparu. Je ne connais votre famille que de renommée et du bien qu'il m'en a été dit. »

En effet. Le fait qu'il y ait des changements dans le duché n'était pas peu dire. La noblesse dirigeante avait été modifiée dans son intégralité. Aucun de ceux qui se trouvait à la tête des baronnie et comté de Langehack avant la guerre civile ne l'était encore à l'heure actuel. Quant aux familles, il est vrai qu'il était hautement difficile de juger d'une personne par son nom de famille. Viktor le savait très bien.

- « Comme vous avez pu l'apprendre à l'issu du grand tournoi, une personne sera nommée à la tête du Comté de Scylla. Lorsque le duché aura retrouver sa stabilité politique officiellement, nous entreprendrons cette réunion des doléances.

Profitons maintenant de l'invitation de Dame Eulalie de Merval au sein de sa demeure pour faire plus amples connaissances. Merci encore à vous. J'aimerais si vous le souhaitez que nous nous présentions pour connaître l'histoire de chacun ainsi qu'à ce qu'il aspire pour ces terres. »


Un but très louable c'est vrai. Mais Eulalie risquait de ne pas forcément apprécier le projet du jeune baron. Missède achetait une certaine quantité de blé à Merval. Si le projet de Viktor aboutissait, se serait un certain manque à gagner pour la baronnie. En revanche, elle risquait fort de se montrer plus encline au deuxième projet de Viktor.

- « Dame, nous ferez vous l'honneur de commencer? »

Respectant les usages de la galanterie, c'était bien à Eulalie de commencer à parler. La baronne sembla rester un moment perdue dans ses pensée, passant la main dans ses cheveux. Pensive, elle fini néanmoins par entamer son discourt après un léger soupir.

"Eh bien, messeigneurs, je me nomme Eulalie et j'ai l'insigne honneur de porter le nom de Merval, comme ma cousine qui, vous ne l'ignorez point, s'attelait il y a un mois encore à tenir cette baronnie en ordre de marche..."

Jusque là, rien de bien palpitant. N'importe quel pecnot dans le duché aurait certainement put leur livrer à peut prêt les mêmes informations. Eulalie semblait apprécier les préliminaires à une vraie discution. Viktor espérait seulement qu'elle n'en abuserait pas. Même s'il devait avouer que c'était une bonne entré pour la discutions. La jeune femme observa ensuite attentivement son publique avant de reprendre.

"Morgause! Ah! Digne Morgause, on pourrait faire une armée apte à anéantir la drowerie si l'on adjoignait tous les galeux ordinaires qui s'en prirent, par devant ou dans le secret des antichambres, au physique de cette femme unique. J'ai commandé moi-même à l'artisan de la meilleur trempe de Merval de confectionner une statue à l'effigie de la Dame magicienne."

Morgause. Sacré morceau que celui-là. Viktor ne l'avait jamais rencontré, mais la renommée de cette femme dépassait de loin les frontières de la baronnie de Merval. Et se n'était pas vraiment pour son incroyable beauté qu'elle avait fait parlé d'elle. Le baron de Missède n'avait pour sa part pas participer à une quelconque raillerie de Morgause, mais il était bien content de ne pas l'avoir rencontré.

Avec sa peur panique de la magie, il aurait bien réussi à faire quelque chose d'idiot. Ou alors Morgause allait faire une démonstration de ses pouvoirs et lui se serait enfuit en courant.


" 26 printemps se sont écoulés depuis ma naissance, je vis seule dans ce palais... "dit-elle à mi-voix.

" Je m'attèle à comprendre les problèmes de mes terres, je suis opiniâtre et je ferai tout pour que mon peuple prospère...Pour développer Merval, je compte relancer la construction navale, soutenir les grandes banques de la côte et établir des comptoirs commerciaux afin d'enrichir la baronnie et le duché, éliminer les infâmes pirates qui ont osé souiller nos côtes."


But bien louable que celui-ci. La baronne allait avoir beaucoup de travail, mais cela se révèlerait très certainement payant. Seul l'avenir dirait si Eulalie parviendrait à mener de front toutes ces tâches. La baronne haussa les épaules d'un air mutin.

" Pour ce qui me concerne c'est tout ce que je puis vous dire..."

Bon. Quelques éléments intéressant dans ce discourt. Surtout la fin en fait. Le début n'avait qu'un intérêt limité. N'importe quel noble du duché savait qui était Eulalie de Merval et la nouvelle qu'elle allait faire ériger une statue à la gloire de Morgause ne servait à rien. Pour ne pas dire que le jeune baron s'en fichait royalement. Tout comme Eulalie n'aurait certainement pas grand chose à faire que fait qu'il annonce vouloir faire ériger une statue d'Amédé de Missède.

Maintenant, un nouveau problème se posait. Qui allait parler?

Kazil était duc. Il avait normalement sur Viktor et Eulalie. Il avait laissé cette dernière commencer parce qu'il faisait preuve de galanterie et ne perdait pas de vue qu'il était tout de même l'hôte d'Eulalie. Mais là, on n'était pas à Missède et jusqu'à preuve du contraire, Viktor n'était pas une femme.

La logique voudrait donc que se soit le duc qui commence à parler. Mais étant donné la légion complète d'anges qui passa, celui-ci n'avait pas l'intention de le faire. Il adressa d'ailleurs un léger signe au baron pour l'inciter à prendre la parole.

Bon, ben autant y aller tout de suite.

« Comme vous le savez déjà, je suis Viktor de Missède et j'ai il y a peut prit en main la baronnie de Missède. »

Bon, on en avait fini avec les présentation, on allait pouvoir parler des choses sérieuses.

« Il est regrettable que les barons se soient succédé à la tête de la baronnie. La disparition tout d'abord d'Hélios Dilandro, puis celle plus étrange d'Amédé de Missède a fait jouer le jeu des succesion se qui m'a amené à devoir reprendre la baronnie. »

On passait légèrement sous silence le fait qu'Hélios était sa cousine, mais bon, chaque famille à ses secret. Il n'allait pas demander à Eulalie si se qu'on racontait sur l'intérieur des terres de sa baronnie était vrai.

« Les barons qui se sont succédé on laissé la baronnie forte, mais stagnante. Mon premier objectif est de la faire sortir de cet état. »

En effet, que les têtes se succède au sommet d'un fief n'était pas une bonne chose. Personne n'avait le temps de mettre en place de vraie réformes. Hélios et Amédé n'avaient donc pas fait grand chose. Enfin bref. Maintenant, Viktor était à la tête de la baronnie et il comptait bien y rester.

« Mon premier objectif est de développer la production agricole de Missède. »

Eh oui, vous avec bien entendu. Politique agricole. Un nom bien pompeux pour dire qu'il voulait produire plus avec les champs. En effet, Missède ne produisait qu'environ huit dixième de sa consommation en nourriture. Le baron considérait que se n'était pas suffisant. Une production si faible les rendaient dépendant des fiefs du nord. Si Missède parvenait à atteindre autosuffisance alimentaire, ils pourraient réduire les dépenses concernant la nourriture importée du nord et donc utiliser les fonds pour autre chose.

« Je pense qu'à mon tour j'ai fait le tour de la question me consernant. »
Revenir en haut Aller en bas
Kazil De Sephren
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 87
Âge : 28
Date d'inscription : 08/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Réponse à l'invitation de la Baronne   Lun 19 Juil 2010 - 18:48

Kazil écouta attentivement chacune des deux brèves introductions faites par la Baronne de Merval etle Baron de Missède. La baronne voulait développer ses terres et affronter les pirates proches de sa baronnie. Un acte noble mais Kazil savait qu'il serait lourd de conséquence sur le plan administratif. Il acquiesça à ces paroles puis se tourna vers Viktor. Cet homme semblait avoir une idée de la direction que devait prendre sa baronnie et les efforts qu'il devrait y investir. Cependant qu'elle est l'optique finale, on n'avait obtenu aucun aperçu.
On ne pouvait qu'apprécier ce renouvellement et cette jeunesse mais serait elle suffisamment raisonnée et téméraire pour aller au bout de leur idée? Les avis qu'il avait entendu ne s'opposait pas tellement aux idées qu'il avait pour Langehack.

Kazil se redressa par la suite, c'était à son tour de se prendre au jeu.

Je me présente, Kazil de Sephren. Je suis actuellement Sénéchal du Roi, Duc de Langehack et Marquis de Sephren. J'ai eu un parcours militaire et c'est à la mort du mon frère Arathor de Sephren feu Duc de Langehack et de son épouse Esidenir de Sephren que j'ai pris la tête du Duché. Je ne reviendrais pas sur les derniers évènements dont vous connaissez certainement leur consistance.

Revenir sur la mort des enfants de son frère était encore suffisamment douloureux.

J'ai nommé un Régent pour me représenter et s'occuper de mes terres durant mon absence, Sire Misakith Kiltar. Vous aurez l'occasion de le connaître durant la réunion des doléances. Comme vous pouvez vous en douter, je ne peux délaisser mes tâches auprès de l'Armée Royale mais je reste dévoué à mon duché autant qu'à notre Royaume.

Langehack est une grande puissance dans le domaine du commerce et de la culture. Je tiens à ce que cette dynamique continue. Je souhaite aussi que l'on protège d'avantage nos côtes et que l'on habilite une référence du commerce dans notre duché. Une infrastructure où l'on regrouperait les prix d'achat et de vente sous forme de lots de chaque ressources, matériels qui pourrait varier au fur et à mesure des besoins. Cela permettrait d'uniformiser le commerce dans notre duché et ne pas laissé main mise au bon vouloir des grandes maisons qui contrôlent une partie du marché.

Je ne vais pas vraiment m'étaler mais voici un léger aperçu d'un projet que j'aimerais vous proposer. Il y a d'autres mesures et projets mais nous en parlerons en temps voulu.


Il observa les deux puis reprit une position plus confortable sur le siège où il était assis.

Je pense que ce petit tour de table a été bénéfique pour tout le monde. Avez vous une quelconque remarque concernant le discours de chacun?

J'aimerais pour ma part vous demander ce que vous pensez aussi de notre duché. »
Revenir en haut Aller en bas
Eulalie Tranchepie
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 99
Âge : 33
Date d'inscription : 20/05/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Réponse à l'invitation de la Baronne   Ven 6 Aoû 2010 - 19:16

Eulalie sourit en entendant le divin amphigouri de ses deux acolytes de nobles sangs. Une fois les langues diverses ayant deversées assez de mots pour remplir une jarre de paroles, elle croisa les bras et jeta un regard complice à Viktor qui pourtant faisait à l'instant même jaser le corps médical du palais.

Elle avait goûté avec délice les locutions de chacun d'eux et particulièrement celles de son suzerain vénéré. Mais toutes ces jactances n'en venaient pas aux faits les plus importants. Pour la baronne, il demeurait un pied de porc dans le gâteau à la crème. un pied fier, presque hautain qui toisait de toute sa superbe le gourmand qui se régalerait d'une scène courtoisement diplomate. Ce pied disgracieux, c'était bien evidemment, "l'affaire des gens d'armes des vassaux".

En Eulalie brûlait le fervent désir de se voir posséder les attributs légitimes de son pouvoir, qui passaient évidemment par une force armée disciplinée et dévouée à sa baronne, à son duc, à la couronne. Les citadins jasaient. Elle demeura un instant pantoise et fit macérer avec patience sa doléance expresse dans le jus pétillant de son esprit.

Elle avait trouvé le discours de Viktor un brin nébuleux, ce qui est une prouesse rhétorique dans un dit d'aussi maigre longueur! Eulalie apprécia cette habileté et adressa un sourire entendu à son voisin. Usuellementt, on dressait davantage les couritsans à palabrer des lustres pour ne rien dire. Force était de constater que les us de Missède détonaient. La paradoxale présentation des ambitions herculéennes de Viktor quant à son comté ne laissa pas de faire jaser les gardes...

Soudain, sortant de sa réserve tel un diablotin qui jaillit de sa boite, ne manquant jamais de terroriser le bambin qui l'a actionné, La baronne se redressa et lança des paroles à Kazil qu'il ne manquerait sans doute point de rattraper au vol.


"Puisque vous entrez dans le vif du sujet, j'ose me permettre, et Viktor de Missède ici présent ne m'en tiendra point rigueur puisqu'il est en accord avec moi, de vous demander l'abrogation de l'édit qui place toutes les forces armées sous l'autorité de commanderies ducales, qui, pour être élégantes, n'en sont pas moins des signes de faiblesses des nobles que nous sommes. Ainsi, comme il est vrai que nous représentons la plus fraiche génération de seigneurs depuis des centaines de lunes, il serait judicieux de penser à remettre à plat ces directives qui meurtrissent la fierté de votr enoblesse."

Ayant ainsi parlé, elle prit un air dolent et contris. Se lisait en son regard le soucis que lui causait ce pieux planté dans son pied délicat de baronne nouvellement arrivée. A n'en pas douter, ça allait encore fort jaser...
Revenir en haut Aller en bas
Kazil De Sephren
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 87
Âge : 28
Date d'inscription : 08/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Réponse à l'invitation de la Baronne   Ven 13 Aoû 2010 - 15:02

Les paroles de la Baronne de Merval sonnèrent comme une supplique douloureuse. Ainsi avait on fait du tord à une des maisons qui composait le duché de Langehack? Une douleur qui était partagée par Missède suite à l'acquiescement de son représentant. Le couple était un édit qui fut promulgué par l'ancien maître d'arme de Langehack.

- « Eh bien voilà un sujet que nous pourrons librement abordé durant la réunion des doléances. Je suppose que le nouveau Comte de Scylla aura lui aussi une opinion sur ce sujet. Par soucis d'équité, je ne souhaite pas pour le moment abordé ce thème mais sachez qu'il ne sera point proscrit de notre assemblée. »

Cette discussion ne pouvait être réglée aussi simplement en un si bel après midi. Le duc avait préféré mettre fin à la discussion avant qu'elle ne prenne une proportion qui pourrait échapper à quelqu'un. Cependant comme il avait pu le penser cet édit n'avait pas été très apprécié chez les familles qui occupaient et occupent actuellement les terres de Langehack. Il est de bonne augure de respecter les conventions et ce genre de mesure troublait l'ordre normal des évènements. Cette remarque était légitime.

Le temps passa et les trois protagonistes eurent le loisir de pouvoir se connaître davantage. Néanmoins il fallait quelques bonnes heures de voyage pour se rendre dans la Baronnie de Merval et le Sénéchal ne pouvait se permettre de s'absenter trop longtemps au vu des évènements qui se découlaient dans le Royaume. Il attendait une lettre importante. Kazil de Sephren se redressa et fit face aux vassaux de son duché.

- « Je vous remercie pour cette invitation, Dame Eulalie de Merval et je suis enchanté d'avoir fait votre connaissance. Il en va de même pour vous, Sire Viktor de Missède. Je dois hélas me retirer, je pense que nous nous reverrons bien assez vite. Je suppose que Sire Aetius d'Ivrey ne tardera point à se présenter lorsqu'il regagnera ses nouvelles terres. »

Il s'inclina poliment envers la Baronne de Merval en guise de remerciement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réponse à l'invitation de la Baronne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réponse à l'invitation de la Baronne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SORTIE] L'Abîme invitation chez Kanaxai [Terminé]
» Invitation au Chat
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» Une noble invitation
» invitation du roi au peuple et chevalier de la cour.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Terres royales :: Principauté de Merval-
Sauter vers: