Partagez
 

 Flèches et flammes

Aller en bas 
AuteurMessage
Baoht Dal'Serakh'Ahn
Drow
Baoht Dal'Serakh'Ahn

Nombre de messages : 27
Âge : 37
Date d'inscription : 12/05/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Archimage
Flèches et flammes Empty
MessageSujet: Flèches et flammes   Flèches et flammes I_icon_minitimeMar 20 Juil 2010 - 17:01

Les drows avaient été industrieux, comme toujours lorsqu’il s’agissait de la guerre. Yutar, Baoht l’avait connu longtemps avant. Calcinée, ruinée, désertée. Il ressentait un plaisir mêlé d’effroi lorsqu’il pensait que les drows étaient, de nouveau, si près des terres ancestrales, l’ancien royaume dont on les avait chassé. Les elfes noirs avaient évolué, cela était sûr. On n’avait qu’à regarder cette vaste citadelle troglodyte, où la grandeur se couplait à une sévérité toute martiale. La quiétude militaire manquait à Baoht qui, toujours dans ses amples vêts sacrés, accompagné d’une cohorte de prêtres encapuchonnés, arpentait la pierre froid et lisse de Yutar dans la fraicheur des murs aveugles. Il se dirigeait dans les appartements de l’Obok Senger Zaurahel, Prima Sanguis des Deäl’Honn. Contrairement à beaucoup de drows, Baoht, Prima Sanguis lui-même, trouvait du réconfort à s’entretenir avec un ‘cousin’ (les lignages des Prima Sanguis s’étaient entremêlés pendant des siècles) et, à plus forte raison, un cadet.

Se faisant annoncer dans la chambre du Senger, il entra, passant en se courbant dans l’embrasure pour faire passer son corps de géant, sa trogne grossière et ses cheveux d’un rouge de feu. Son regard doré embrassa d’un regard le décor sobre, l’appartement taillé à même la roche. Il examina lentement l’habitat, un sourire ironique et nostalgique sur son visage. On avait assassiné le luxe dans cette pièce. Plantant bientôt ses yeux luisant dans ceux du Senger, il le salua avant de se détourner pour ordonner un sévère :

« Ori'gato udossa maglust. »
Laissez-nous.

Les quatre prêtres, sans pour autant être dans la pièce, reculèrent cérémonieusement de quelques pas et la porte se referma, laissant les deux elfes en tête à tête.

« Usstan yorn naut tlu verve, Senger Zaurahel. L' thalacken plynnen jal udossta draeval. Usstan ssrig'luin l' xxizz d' dosst glennen. Llaszith nesstren orn tlu z'lonzic. »
Je serai bref, seigneur Zaurahel. La guerre accapare tout notre temps. J’ai besoin de vos archers. Trente suffiront.

Le Haut Prêtre se faisait bien mystérieux et la négociation commençait avec sa demande, et non la contrepartie. Peut-être que ce grand diable voulait éveiller la curiosité de son hôte, ou bien était-il trop habitué à l’idolâtrie dont faisaient montre ses esclaves à son égard.
Revenir en haut Aller en bas
Tebirahc Zaurahel
Ancien
Ancien
Tebirahc Zaurahel

Nombre de messages : 964
Âge : 30
Date d'inscription : 07/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  859 ans
Niveau Magique : Spécial.
Flèches et flammes Empty
MessageSujet: Re: Flèches et flammes   Flèches et flammes I_icon_minitimeMar 20 Juil 2010 - 22:22

Alder’Aak avait fait un sublime travail sur cette ancienne construction humaine, triste acteur taillé dans le roc, qui, jusqu’alors, n’avait jamais servi, abandonné par ses propriétaires alors que la paix était signé entre la Péninsule et l’Anaëh. Aujourd’hui était l’aube de son règne, car bientôt, sous la bénédiction d’Uriz, il verrait tomber son grand frère l’Ellyrion, trônant encore sur la région, pour quelques jours encore, tout du moins.
On avait taillé des appartements sommaires, dépourvus de toute décoration, de tout ameublement superflus, sans utilité aucune dans un fort militaire, d’une position plus élevée, on l’avait à la convenance de son propriétaire pourvu d’un escalier en colimaçon, menant à une grotte et une corniche donnant sur l’extérieur, avant que puisse être accueillit la symbolique et puissante monture qu’était Tagnik’zur.

Et c’est dans ce cadre qu’il eut une bien surprenante visite, celle du Haut Prêtre de Valas, Baoht Dal'Serakh'Ahn. Héritier des Prima Sanguis lui aussi, il avait été, en son temps, celui qui provoqua la séparation du C’nros de l’autorité du Prime Sorcier, et sans doute l’un des mages les plus puissants qui évoluent dans le Puy d’Elda, un bien digne porte parole de Valas, dirait-on, quoiqu’il ne soit que peu attaché à ce Culte.
Quand ce dernier entra, le Senger était habillé des plus simplement, l’avant-bras gauche couvert du bout des doigts au coude par des bandages propres, ne s’embarrassant pas de tenue d’apparat dans ses quartiers. Il répondit à ses salutations d’un petit geste de la tête, nullement impressionné par une stature qu’il avait l’habitude de côtoyer, l’invitant d’un geste de la main à entrer davantage et à prendre ses aises… A supposer que ce soit réellement possible ici, bien entendu.

Son visiteur ne s’embarrassait pas de pompeuses cérémonies, entrant directement dans le vif du sujet, sujet d’ailleurs bien surprenant, puisqu’il demandait à disposer de quelques archers sous ses ordres… Une idée en tête pour la bataille ? Ces invités étaient toujours délicats, car s’il en est qui savent se contenter de ce qu’on attendrait d’eux, d’autres avaient tendance à préférer faire dans leur coin, sans vraiment s’intéresser au déroulement général, sauf si ils peuvent y trouver un intérêt personnel.

« Vous devez vous douter, Haut Prêtre, que je ne vous cèderais pas la responsabilité, même d’une trentaine de mes hommes, sans plus de détails sur vos intentions. »
Revenir en haut Aller en bas
Baoht Dal'Serakh'Ahn
Drow
Baoht Dal'Serakh'Ahn

Nombre de messages : 27
Âge : 37
Date d'inscription : 12/05/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Archimage
Flèches et flammes Empty
MessageSujet: Re: Flèches et flammes   Flèches et flammes I_icon_minitimeMer 21 Juil 2010 - 1:59

Tous savaient que les archers noirelfiques avaient gardé la sinistre précision qui faisait le nom des elfes. Cependant, ces derniers ne s’étaient pas arrêtés au simple acier, et beaucoup de soldats, bercés par les mythes guerriers d’Elda, entouré par le vice qui distinguait l’elfe d’Anaëh de l’elfe du Puy, avaient à cœur de remplir leur part du marché qu’ils avaient passé avec le génie noir de la mort. Drogues, poisons et autres filtres étaient autant d’esclaves qui servaient les traits noirs de l’archerie drow. Autant de promesses d’envoyer dans l’au-delà leurs ennemis, que la blessure soit superficielle ou mortelle. Et Baoht comptait bien se servir des lugubres talents de ces elfes pour accomplir les volontés du Père, Valas. Cette demande était certes opportuniste, comme la plupart des demandes des drows, cependant, cela n’empêcha pas Baoht d’exposer les faits.

Cet assaut subit allait offrir l’une des plus incroyables confrontations entre elfes de ce siècle. Les forces d’Elda étaient considérables, et les elfes, pris de court, n’hésiteront point à mettre dans la balance tous les bras leur permettant de faire peser l’équilibre en sa faveur. Les mages des quatre coins d’Anaëh essaieraient d’arriver à temps pour protéger la Porte du Sud, et notamment des druides. Ils infesteraient la forêt, rendraient les flancs difficiles à sécuriser, mais cependant, ils étaient l’un des plus beaux cadeaux qu’Anaëh pouvaient faire à ses fils prodigues. Car si les flancs devenaient dangereux, les chances de capturer ces druides, ces détenteurs d’une magie si rare, seraient considérables. Or la magie druidique intéressait fortement le Temple. Elle puisait sa force dans la source même d’Anaëh, dans ce que les elfes appelaient l’œuvre, cette unité maintenue par l’énergie tellurique de ces terres sacrées.

Si le Temple arrivait à disposer de quelques druides, ils pourraient étudier plus avant la magie propre à Anaëh, découvrir ses spécificité que la race maudite avait oublié il y avait des millénaires lorsqu’elle coupa les ponts avec ses cousins. Ainsi, si le Temple arrivait à violer les secrets des druides, ils seraient peut-être en mesure de corrompre l’œuvre elle-même, de la détruire ou de couper ses enfants d’elle. Mais pourquoi des archers ? Parce que Baoht n’était pas vraiment réputé pour la capture de ses adversaires, comme la plupart des pyromants, d’ailleurs. Le feu nettoyait, purifiait, détruisait, et jamais on ne ressortait indemne d’un balais avec lui. Tandis que les archers des Osts, eux, savaient où viser, comment blesser sans tuer. Ils connaissaient les drogues qui permettaient d’éteindre toute énergie en vous sans vous tuer. Voilà pourquoi Baoht requérait ces artistes, pourquoi il avait besoin que la science subtile de l’archerie devait remplacer l’art moins subtile des flammes.
Revenir en haut Aller en bas
Tebirahc Zaurahel
Ancien
Ancien
Tebirahc Zaurahel

Nombre de messages : 964
Âge : 30
Date d'inscription : 07/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  859 ans
Niveau Magique : Spécial.
Flèches et flammes Empty
MessageSujet: Re: Flèches et flammes   Flèches et flammes I_icon_minitimeSam 24 Juil 2010 - 4:06

Les doutes sur ce qui pouvait apparaître comme un bien fondé à la cause des sombres exilés n’avaient que bien peu de place pour s’épanouir en ces temps de guerre, et si il put remettre en cause les fondements même du raisonnement du Haut Prêtre de Valas, il n’en avait pas l’envie, ni la certitude. L’Arrogante, dont les enfants favoris étaient menacés, permettrait-elle pareille offense ? Laisserait-elle à l’un des héritiers de l’Aduram le droit d’agir sur sa propre création… Il en doutait, car alors, en effet, ça serait supposé qu’elle leur offre le droit d’utiliser Anaëh, et alors… Et bien, ça serait la fin du temps des elfes, sans aucun doute.

Mais cela ne coûtait rien d’essayer, pas plus d’une trentaine d’hommes, sûrement pas les meilleurs, mais pas non plus les pires, un grain de sable dans le flot des armées qui avaient marché jusqu’ici, aussi, à sa demande des plus précises, et plus que suffisante pour justifier pareil prêt, il répondit simplement.

« C’est entendu, j’affecterais donc une trentaine de mes archers à votre commandement. »

Et il ne manquerait néanmoins pas de ne sélectionner que les moins susceptibles de trahir, car bien qu’il ne trouve pas de motifs réels, dans le cas présent, il valait mieux prévenir une éventuelle utilisation détournée, pour nuire à l’un des commandants drows, par exemple, quoiqu’il pense davantage que le Haut Prêtre était sincère dans son désir de découvrir les moindres secrets que cachaient les druides.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Flèches et flammes Empty
MessageSujet: Re: Flèches et flammes   Flèches et flammes I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Flèches et flammes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» interdiction des crèches
» [Divers] Menu transcendant et prêche
» Resine verte
» Le phénix
» Cueillette de chaton |Pv : Plume de Nuit|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ANAËH :: Annon :: Yutar-
Sauter vers: