AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et c'est reparti pour un tour... de magie (pv nakor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Et c'est reparti pour un tour... de magie (pv nakor)   Lun 9 Aoû 2010 - 14:44

Adria prit place face à Nakor dans un de ces grands fauteuils où elle s’enfonçait avec plaisir le peu de temps où elle parvenait à rester assise sans s’agiter. Car la jeune fille avait repris toute son énergie après ses mésaventures dues à l’amulette maléfique. Comme toujours, Adria avait laissé de côté le négatif pour se concentrer sur le positif et semblait avoir tout oublié de ce qui s’était produit quelques temps plus tôt. Ce jour là, la bonne nouvelle qui l’avait fait virevolter dans son éternelle robe blanche, c’était que Nakor lui avait dit être à nouveau disponible pour reprendre son apprentissage.

L’elfe ne l’avait pas vraiment attendu pour se remettre à la magie : dès qu’il l’avait guérie et qu’elle avait à nouveau pu jouer les apprenties magiciennes, elle s’était relancée avec entrain dans les exercices quotidiens. La plupart du temps, elle aimait se rendre toute seule dans la plaine d’Atral. L’endroit présentait nombre d’avantages et l’inconvénient de prendre le risque de se faire croquer par une bête sauvage semblait être un détail négligeable. Tout d’abord, Adria s’échappait du château d’Erac et se sentait bien plus libre, loin des humains et de la discrétion dont elle devait faire preuve auprès d’eux. Ensuite, Olwë, qu’elle avait retrouvé avec plaisir, gambadait dans les hautes herbes autant qu’il voulait. Enfin, elle pouvait faire ses petites expériences sans craindre blesser quiconque, le loup étant suffisamment malin pour se tenir à l’écart quand il le fallait.

Bref, depuis quelques temps, Adria s’efforçait de produire ces fameux courants d’air demandés par Nakor sans pour autant déclencher des souffles incontrôlés. Difficile d’y parvenir, elle se demandait même, à force d’échec, si elle en était capable. Certes, la notion d’impossible lui restait étrangère : ce n’était pas parce que ce n’était pas à sa portée, qu’elle ne devait pas essayer, et donc même si elle se demandait si elle en était capable, ça ne l’empêchait absolument pas de poursuivre. La jeune fille était une spécialiste des paradoxes qui lui permettait d’aller à l’essentiel sans trop se poser de questions encombrantes qui auraient pu la freiner.

Pour ce qui était de se concentrer, c’était bien plus facile qu’avant : avec l’habitude, en quelques secondes, elle parvenait à une sorte de paix intérieure que même Olwë ne troublait plus. Le fait de chantonner l’aidait aussi et la plongeait dans un autre monde apaisant. Mais bon, la jeune fille n’était pas du genre à se complaire dans la méditation et si elle continuait à s’exercer pour ne pas perdre ses bonnes habitudes, elle ne s’attardait pas dans cet état bien longtemps. Non, il y avait bien plus amusant à faire. Adria prit l’habitude d’attacher au cou du loup son petit couteau magique, trouvé dans les ruines de Nisetia, arme qu’elle n’avait d’ailleurs jamais pris la peine d’utiliser vraiment. Le but du jeu était de la retrouver uniquement en se servant de la magie. Le jeu de cache-cache amusait beaucoup les deux amis et peu à peu l’elfe se rendit compte qu’il lui fallait augmenter les distances pour qu’il y ait une réelle difficulté. Autre exercice qui en était dérivé, savoir si Nakor était ou non au château en essayant de repérer le magicien de la même façon. Cela marchait… parfois. Adria soupçonnait le vieil homme d’être capable de se soustraire à ses petites intrusions quand ça lui chantait.

Enfin, là, elle avait bien senti qu’il était de retour et s’était précipité pour lui faire coucou. Certes, elle s’était d’abord dit qu’il fallait attendre un peu avant de débarquer, pour lui laisser le temps de respirer, mais la patience était loin d’être son point fort et les minutes lui paraissant des heures, elle n’avait pas tardé à faire son apparition, toute contente de le revoir.

Nakor ne l’avait pas jetée dehors, il lui avait même annoncé qu’il était temps de se remettre au travail. Elle ne s’était pas fait prier pour lui raconter ce qu’elle avait fait ces derniers temps pour s’entrainer, ses réussites et ses échecs, le tout narré à cent à l’heure avec une énergie qui montrait qu’elle était loin de se lasser de sa nouvelle passion.

Elle enchaina donc en expliquant qu’elle avait aussi essayé de créer du vent et que, quoi qu’elle fasse, ça finissait en grand courant d’air incontrôlé. Ca la vidait plus ou moins de son énergie, mais ça dépendait des fois, elle avait l’impression que c’était en rapport avec ce qu’elle chantait, mais n’arrivait pas à savoir de quelle manière. En tous cas, ça ne lui faisait pas peur comme les rares fois où elle avait lancé des boules de feu à tout va, mais, remarqua-t-elle, elle n’avait encore jamais eu à se servir de cette nouvelle magie dans l’urgence. Bref, si le sujet l’inquiétait encore énormément, elle avait décidé, comme toujours, d’en faire abstraction. Pour l’instant tout allait bien, alors inutile de s’affoler !

Puis elle revint sur le sujet qu’elle avait abordé précédemment et demanda s’il était possible d’empêcher qu’elle repère des « trucs magiques ou des magiciens », ajouta que, oui, sûrement, sinon ce ne serait pas drôle et se frappa la tête en concluant finalement avec un grand sourire :


« Oh et je voulais aussi savoir si tu pouvais m’apprendre à faire des illusions ? »

D’accord, il lui avait déjà dit que c’était le genre de chose qui demandait un grand entrainement et si le magicien l’écoutait, elle allait se disperser complètement et ne rien savoir faire du tout au final, mais au moins, elle y mettait de la bonne volonté étant donné que tout l’intéressait. Elle s’était levée deux ou trois fois du fauteuil depuis le début de son blabla et se tenait maintenant assise sur le rebord de la fenêtre ouverte. C’était sa place préférée, à la fois pour la hauteur et le paysage.

Enfin, pour le moment, le panorama la laissait indifférente, elle était toute à sa multitude de questions qu’elle agrémentait de réponses et de suppositions de sa composition sans trop laisser à Nakor le temps d’en placer une. Enfin, elle se laissa distraire par le passage d’un oiseau et se tut un instant, le nez en l’air. Peut-être que sa concentration s’améliorait question magie, mais en règle générale, c’était toujours une tête de linotte quand elle ne prenait pas la peine de faire un peu attention. En même temps, elle estimait que Nakor était au moins aussi bavard qu’elle quand il se lançait et qu’il était tout à fait capable de la couper quand il saturait. Il lui aurait dit, non, si elle le soulait ? Les gens le faisaient, habituellement et elle s’étonnait toujours de la patience du magicien !




[hrp :
Dans notre dernier rp qui est toujours en suspens, Adria demandait si Nakor pouvait retrouver Olwë. Que ce soit le cas ou non, j’aimerais bien savoir ce qu’il en est au final pour savoir à quel point je peux inclure la bébête dans ce rp. ^^
En parlant de rp je sais pas ce que tu mijotes avec Bergy dans votre petit rp privé du coup je n’ai pas indiqué de précision sur le temps passé entre ces rps et celui là (mais franchement ma curiosité est mise à rude épreuve. XD ). Je te laisse préciser si tu le souhaites.
Je suis toujours en vacances, je n’ai accès à un cybercafé qu’un jour sur deux pour quelques minutes, le temps de poster ce que j’ai tapé et de récupérer les réponses. Donc si tu veux me dire un truc hrp, privilégie ce topic plutôt que les mp. Si quelque chose t’embête dans ce que j’ai écrit, dis le moi et considère que j’ai édité pour répondre directement, ce sera plus simple.]
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1467
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour un tour... de magie (pv nakor)   Ven 3 Sep 2010 - 16:11

Nakor avait en effet reprit l'entrainement de la jeune elfe. Le temps s'était écoulé, des affaires l'avaient appelé au loin mais maintenant il était temps de s'occuper de sa petite protégé. Le vieillard revint donc dans sa tour et s'amusa en révélant sa présence. En effet, il avait remarqué que, parfois, Adria faisait intrusion mentalement dans la pièce, touchait l'aura de Nakor et repartait à toute vitesse. Le mage trouvait cela touchant de voir qu'elle s'exerçait de plus en plus loin et que le vieil homme pouvait lui servir de phare de temps en temps. Mais cela amusait aussi beaucoup le vieux fou que de se cachait aux yeux, ou plutôt à l'esprit de sa jeune apprentie. Nakor avait décidé qu'il essaierait d'apprendre cela aussi à Adria, mais pas pour l'instant. Il fallait qu'il trouve le moyen de canaliser son énergie et d'unifier à la perfection son esprit et sa magie. En effet, Adria manipulait la magie comme une véritable folle, souffrant presque d'un dédoublement de personnalité. La faute en incombait au temps qu'elle avait passait sans apprendre à se servir de son don. Son apprentissage tardif avait laissé le temps à son esprit de prendre trop de distance avec sa magie, et puis Adria était si vive et incapable de se concentrer sur un seul sujet que cela n'étonnait même pas le vieux fou. Au contraire cela l'amusait plutôt. D'ailleurs dés son entrée Adira fit une nouvelle fois preuve de cette capacité de prendre la parole sans jamais s'arrêter, ne serait-ce que pour respirer. Le vieux mage était habitué à cela et suivit sans problème le flot intense de ses propos. Cela faisait un bon moment qu'elle et Berg'inyon étaient guéris et que le drow avait quitté la tour. Enfin elle se posa sur le rebord de la fenêtre et attendit. Nakor encore sonné et fatigué par l'intégralité du discours d'Adria, reprenait enfin ses esprits. Il se leva lui aussi et marcha très doucement dans la direction de la jeune elfe

"Oui, en effet je peux t'apprendre à faire des illusions ... plus exactement je devrai pouvoir le faire! Mais vais-je encore devoir te rappeler qu'on ne construit pas une maison en commençant par le toit! Adria, l'illusionnisme est une forme très subtile de magie, elle nécessite une concentration si intense que tu dois parvenir à faire croire à ton esprit que ce que tu visualise doit prendre forme. Tu n'arrives pas encore à discipliner complètement ta magie, comment pourrais-tu alors créer une illusion hein? Regarde avec ton esprit ce que je dois faire pour qu'une illusion prenne forme!"

Nakor se concentra alors. Si Adria ouvrait son esprit afin de voir les flux de magie dans la pièce et qu'elle se concentrait sur Nakor, voila ce qu'elle verrait : le vieux fou concentrait ses forces avec vigueur. Il détacha très lentement une quantité non négligeable de magie de son corps et l'envoya au devant de lui. Il la stabilisa à un mètre de lui, au beau milieu du chemin qui séparait encore Adria de son maitre magicien. La forme, au départ simple masse vibrante commença à prendre une certaine apparence. La masse s'allongea vers le haut et le bas, s'effila puis s'aminci. Enfin, les vibrations se firent sentir différemment en différents endroits, comme une multitude de ressorts qui vibreraient sur des modes différents. Si Adria était bien concentrée, elle pourrait aussi voir un très mince et quasi inexistant fil de magie, qui reliait l'esprit de Nakor à son illusion. Nakor qui semblait avoir fini son travail dit simplement à Adria d'ouvrir les yeux

"Regarde mon enfant, regarde devant toi avec tes yeux!"

Il y avait devant la jeune elfe, une copie d'elle même. Il se tenait là, dans l'air, une illusion d'Adria. Elle était parfaite, les mêmes couleurs de cheveux, d'yeux, la même taille, la même corpulence, les mêmes habits. Tout était là! Les couleurs étaient exactement celles de l'originale. Nakor continua tout en forçant son illusion à entrer en mouvement et à se déplacer. L'illusion prit même la parole et expliqua à Adria, avec sa voix ce que Nakor avait envie de dire

"Voit ce qu'il est possible de faire lorsque l'on est un bon illusionniste. Le mouvement, le son, les couleurs. Presque tout y est! Il ne manque que l'odeur. L'odeur est répétable aussi, mais au prix d'une très grande quantité d'énergie et surtout avec le risque que l'illusion devienne floue, puisque le mage est trop concentré sur quelque chose de difficile à reproduire parfaitement. Pour faire une illusion, il faut tout d'abord que la magie prenne la bonne forme, il faut la modeler, cela se fait en se concentrant uniquement sur les mesures. Ensuite il faut donner les couleurs! C'est une autre paire de manche, parce que chaque couleur correspond à une forme d'énergie, à une vibration plus ou moins intense de la magie, afin que la lumière qui arrive sur l'illusion reparte avec la bonne couleur. C'est très compliqué, surtout quand on veut faire des mélanges ou des variations très subtiles. Il faut tout simplement beaucoup d'entrainement et s'habituer petit à petit. Parfois, la concentration du mage est si grande que tout se fait seul, il te suffit de penser à ce que tu veux faire apparaitre, sortir de toi même la bonne quantité de magie pure et ensuite la modeler. Mais le modelage peut se faire tout seul, à la condition que ton esprit tout entier soit concentré là dessus."

La forme devint flou puis vacilla et disparue dans le vide. C'est la voix de Nakor qui résonna dans la pièce cette fois

"Et lorsque je cesse de me concentrer sur mon illusion, elle disparait aussi vite qu'un coup de vent. Crois-tu pouvoir en faire autant alors que certains sortilèges de bases te sont encore obscur Adria?"

Nakor avait une moue un peu boudeuse. Puis il haussa des sourcils et dit sur un ton badin

"Quoi que ... essaie quand même! Au moins tu cesseras de penser à cela si tu échoue et nous pourrons reprendre pleinement là où nous nous étions arrêté la dernière fois!"
C'est avec un grand sourire sur les lèvres et un mouvement de sa main libre que Nakor invita Adria à faire le test. Nakor savait que tant qu'elle n'aurait pas essayé, elle ne penserait qu'à cela et ne pourrait pas toute entière se mettre au travail, ce qui bloquerait tout le processus ensuite Qu'elle essaie donc, le résultat devrait parler de lui même Bien que quelque part au fond de son esprit, Nakor se demandait si elle n'allait pas d'un seul coup y parvenir, étonnant une nouvelle fois, le vieux fou qu'il était
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour un tour... de magie (pv nakor)   Lun 6 Sep 2010 - 18:11

Et pourquoi on ne construirait pas une maison en commençant par le toit ? Et si on commençait effectivement par là, qu'on laissait le toit de côté et qu'on s'attaquait ensuite aux murs, hein ? Bon, d'accord, disons aux fondations avant les murs... et ensuite on encastre le toit déjà fait sur le tout ! A vrai dire, Adria raisonnait aisément de la sorte et s'en moquait pas mal de savoir qu'il fallait prendre son temps. Essayer quand même, c'était bien aussi ! Mais le magicien ne lui laissa pas le loisir de protester et la jeune fille se tut, fermant les yeux pour visualiser la magie de Nakor au lieu de débiter des bêtises.

Intéressant... même si elle ne comprenait pas trop ce que cela représentait. Puis elle ouvrit les yeux et eut un hoquet de surprise.

" Woahoh ! "

La suite lui fit froncer les sourcils, à mi chemin entre l'amusement et le malaise de se voir elle-même. C'était trop étrange mais vraiment passionnant ! Elle essayait de retenir chaque information et fit la moue lorsque Nakor lui demanda si elle pensait pouvoir y arriver alors qu'elle butait encore sur les sortilèges les plus simples.


" Bah euh... Je peux toujours essayer, non ? C'est risqué ? "


L'optimisme même, quoiqu'elle avait au moins fini par s'assagir un peu et évoquer les conséquences possibles de ces expériences.

"Quoi que ... essaie quand même! Au moins tu cesseras de penser à cela si tu échoues et nous pourrons reprendre pleinement là où nous nous étions arrêtés la dernière fois!"

Adria eut un grand sourire, toute contente de pouvoir au moins tenter et ferma les yeux pour se concentrer.

Alors... rassembler sa magie. Ça, elle savait, à présent. La mettre quelque part devant soi. Ça aussi, elle y arrivait, c'était même plus facile qu'à l'intérieur de soi. Bon. Jouer à la pâte à modeler, à présent. Pour faire quoi ? Son sosie ? Elle rejeta de suite l'idée, même si c'était tentant. Trop compliqué. La difficulté, après la forme, c'était les couleurs, alors autant simplifier les choses ! Une forme simple, sans couleur...


Les yeux toujours fermés, chantonnant à mi-voix sans vraiment faire attention, Adria sourit et commença à façonner à son idée. Quelque chose de rond, de simple : une sphère. Elle respira, essaya de tenir sa concentration assez longtemps pour passer à la suite. Les couleurs... pour ce qu'elle en savait, le noir, c'était une absence de couleur, donc ce serait plus simple. Oui, mais comment faire ?

Sa concentration faiblit, chancela, comme une flamme de bougie dans un courant d'air. La jeune fille ouvrit les yeux et grimaça, agacée. C'était trop compliqué ! Elle ne voyait pas comment... elle se figea, frappée d'une idée : Nakor avait fait du noir ! Pas beaucoup, à peine, mais il avait utilisé cette couleur pour ses cils. Elle se rappelait de ce à quoi ça ressemblait. Elle pouvait tenter de copier, non ?

" Je réessaye ! "

Bon, elle ne lui laissait pas vraiment le choix, mais elle avait envie d'essayer d'aller jusqu'au bout, histoire de voir. Même si ça ne marcherait probablement pas... elle voulait tenter jusqu'à être à court d'idée !

Cette fois, elle savait ce qu'elle voulait, elle alla bien plus vite : concentration de magie, hop, bouboule en pâte à modeler... "Fais un effort, toi !" songea-t-elle en parlant à sa magie, ou en se parlant à elle-même, elle ne savait pas trop. Bon, restait le plus compliqué : reproduire cette absence de couleur. Pas de couleur, alors pas de vibration, non ? Il suffisait de tout stopper !

Plus simple à dire qu'à faire, se rendit-elle compte en essayant tout de même. Les yeux fermés, elle s'efforça de stabiliser la boule et de maîtriser les vibrations qu'elle percevait. Il fallait rester concentrée et elle savait très bien qu'en ouvrant les yeux, elle détruirait tous ses efforts. Aucun moyen de savoir si elle pataugeait ou non dans le vide ou si elle parvenait à un semblant de résultat que Nakor pouvait voir. Elle tint bon au plus proche de ce qu'elle espérait aussi longtemps que possible... puis ouvrit les yeux, hébétée.


" Euh... C'est compliqué, hein ! "


Mais drôlement chouette ! disait son expression ravie.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1467
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour un tour... de magie (pv nakor)   Mar 7 Sep 2010 - 11:28

Nakor observa avec attention son élève en l'invitant allégrement à tenter sa chance. Le miracle ne se produisit pas et le vieux fou se demanda même pourquoi, durant un instant, il y avait quand même cru. Le mage nota tout de même que la jeune femme parvenait mieux à expulser sa magie et à la contrôler quand elle était à l'extérieur d'elle même plutôt que dedans. C'était très intéressant et le vieillard se dit qu'il allait donc tenter une dernière façon de faire avant. Il étudia les efforts mentaux de sa jeune élève. Et c'était bien un point sur lequel elle avait fortement progressé, elle parvenait à vite se calmer et à centrer sa pensée sur un point particulier pendant un peu plus d'une seconde, ce qu'elle était incapable de faire au début de son apprentissage. C'était déjà un très bon point et il fallait peut-être uniquement plus de temps à cette élève là. Après tout elle avait commencé tardivement son apprentissage, alors il devait certainement lui falloir plus de temps et d'attention.

Nakor hocha de la tête avec une moue sympathique lorsqu'elle indiqua qu'elle allait recommencer et enfin se mit à rire doucement lorsqu'elle remarqua avec grâce que c'était un peu compliqué que d'être illusionniste. Il prit un ton de vieux professeur un brin trop paternaliste et dit ainsi

"Oui ma douce enfant, c'est un peu compliqué comme tu dis! Pour être un illusionniste il faut déjà être capable de maitriser complètement et à la perfection ses flux internes de magies. Ensuite il faut avoir un esprit capable d'une discipline de fer au point de pouvoir se vider entièrement de tout! De tout Adria! Excepté de ce que l'on veut voir apparaitre. Vient ensuite l'étape où on apprend à faire cela tout en gardant les yeux ouvert et en prenant la parole en tout dernier! A ce moment là, on est un grand illusionniste. Et ... nous sommes encore un peu loin de cette leçon là ne crois-tu pas?"

Nakor se mit à glousser tout en posant une main sur l'épaule droite de sa jeune apprentie. Il la tapota comme pour la rassurer et la serra un peu plus fortement. Il se détourna ensuite et poussa un profond soupir. Il prit place dans son siège et se mit à pianoter de ses doigts sur son bureau. Uniquement de la main droite et parla de nouveau.

"Tout cela n'aura pas été inutile ma chère, je ne peux m'empêcher de remarquer une évidence frappante, tu es bien plus aptes à maitriser ta magie et à la contrôler, à l'extérieur de toi, qu'à l'intérieur. Nous savons à quoi cela nous mène et surtout pourquoi c'est ainsi! Ton esprit, libre comme le vent, n'aime pas l'enfermement, que se soit physique, mentale, ou magique. Alors certes, j'ai voulu faire preuve de trop de conservatisme. Mais c'est pour une raison simple : si tu apprends à maitriser la magie à l'extérieur de toi tu vas rapidement t'épuiser et surtout tu vas provoquer des sortilèges de plus grande envergure que si cela restait à l'intérieur de toi."

Puis Nakor posa ses deux mains sur la table et se releva. Il prit un grand morceau de tissu sur son bureau et le jeta dans le vide. Il passa rapidement sa main au dessus et sembla dessiner quelques arabesques étranges. Le voile s'étendit mais ne toucha jamais le sol. Il regarda Adria droit dans les yeux et, avec un petit sourire sur les lèvres, termina

"Que dis-tu de mon tapis volant Adria? Allons faire de la magie à l'extérieur, au moins nous serons à l'air frais, nous aurons plus de place et tu n'auras pas peur de casser quoi que se soit! Tu veux apprendre à faire du vent, crois moi, tu vas en faire!"

Nakor monta sur le morceau de tissu rectangulaire et comme par magie, il ne s'enfonça pas au travers. Le tissu était aussi solide que du métal et il invita Adria à monter dessus. Une fois cela fait il dit simplement

"Accroche-toi bien!"

Puis le tapis volant se souleva jusqu'à hauteur de la fenêtre et ils passèrent tout deux au travers, se retrouvant en train de flotter dans le ciel. Le tapis fonça droit vers le sol, selon une pente de trente degrés d'inclinaisons et redressa le cap avant de frôler le sol et s'arrêta net. Nakor, qui se stabilisait par magie ne subit aucunement le choc de l'arrêt brutal. Il espéra qu'Adria se soit bien harnaché à lui, sinon elle irait valdinguer. Une fois descendu, Nakor claqua des doigts et ramassa le tissu affalé au sol. Ils avaient atterri au beau milieu d'une très grande clairière, sur de la bonne herbe fraiche. Nakor ne laissa pas trop le temps à Adria.

"Tu arrives donc à sortir de la magie de ton propre corps et à te faire obéir un peu mieux d'elle! Alors voila ce que tu vas faire, tu vas balancer un peu de ta magie devant toi et tu vas lui donner la forme d'un cylindre. Et ce cylindre, je veux que tu le fasses entrer en rotation. Peu importe la vitesse, je veux que tout le cylindre, d'un seul bloc, tourne sur lui même! Je ne veux pas que tu le disloque en ne faisant tourner qu'un morceau! Tout doit tourner! Aller, essaie d'abord, si tu n'y parviens pas, je te montrerai, puis je t'aiderai un peu en intervenant."

Nakor croisa les bras sur son torse et tenta de garder une mine affreusement sérieuse! Il avait donné ses instructions, à elle de suivre comme une bonne élève. Un bon vieux sourire rassurant montra tout de même à Adria que Nakor n'était pas sur le point de lui crier dessus si elle échouait. Tant pis, elle se fatiguerait plus vite, mais avec le temps, si elle arrivait au moins à lancer le sort, elle apprendrait ensuite à dissiper moins de force vitale.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour un tour... de magie (pv nakor)   Mer 8 Sep 2010 - 13:02

Se vider de tout ? Ohlala, songea Adria : elle qui avait sans cesse mille et une pensées qui tournait dans sa petite tête ! C'était sans doute mal parti, mais bon... il en fallait quand même plus pour la décourager ! D'accord, elle acquiesça quand Nakor lui rappela qu'elle était loin d'avoir ce niveau, mais quand même... ça ne l'empêchait pas de se dire qu'elle retenterait à l'occasion. Après tout, elle n'arrivait pas davantage à faire des choses simples, alors... selon sa logique, c'était un argument en sa faveur et non le contraire.

Elle jeta un petit coup d'œil intrigué au magicien quand elle le vit soupirer avant de s'asseoir. Elle-même avait reprit place sur le rebord de la fenêtre, son coin de prédilection. Nakor lui rappela qu'elle maîtrisait mieux à sa magie à l'extérieur d'elle qu'à l'intérieur, et elle hocha à nouveau la tête, avant de faire la moue.

" Bah oui, mais je me fatigue plus vite quand je dois en plus me concentrer pour que ça reste dedans ! "


C'était vrai... A l'extérieur, tout paraissait calme, quand elle manipulait la magie, alors qu'à l'intérieur, elle se sentait sous tension permanente. Cela ne lui était pas naturel. Un peu comme s'il exigeait qu'elle fasse de la magie en apnée : c'était faisable, mais dans un temps forcément plus court et avec beaucoup plus d'efforts.


" Et puis d'abord je provoque rien du tout pour le moment, ou alors des gros coups de vent, alors que je fais tout en concentrant ma magie à l'intérieur ! "

Alors bon, hein ! semblait-elle dire soudain, un peu frustrée. Enfin, Adria et la mauvaise humeur, ça faisait deux et elle retrouva un sourire jusqu'aux oreilles quand Nakor fit apparaitre un tapis volant. La première fois qu'elle avait vu un tel prodige, elle était en trop mauvais état pour en profiter. Là, elle admirait pleinement le tour de magie et descendit du rebord de la fenêtre pour aller effleurer le tapis du doigt, impressionnée.


" Ça aussi, c'est dur à faire ? "


D'accord, elle en rajoutait un peu, mais sa curiosité n'avait vraiment pas de limite. Et puis, poser des questions, ça ne coutait rien ! En tous cas, l'idée d'user de ce moyen de transport et de poursuivre la leçon dehors l'enthousiasmait au plus haut point et elle ne se fit pas prier pour monter sur le tapis.

Elle s'accrocha donc, à Nakor, l'air réjoui, et profita de la descente, ravie du vent qui lui faisait voler les cheveux. Puis... le tapis s'arrêta et elle lâcha la magicien un peu trop tôt, ce qui lui valut un beau vol plané et une réception un peu douloureuse. Mais alors qu'on aurait pu s'attendre à des gémissements, la jeune fille éclata de rire en se relevant, impatiente à l'idée de commencer une nouvelle leçon.

Le fait que Nakor lui dise en plus de travailler sa magie à l'extérieur d'elle lui faisait plaisir. Quant à savoir si ça irait mieux, elle n'en savait encore rien, mais au moins, elle allait essayer et ne pas avoir besoin de batailler contre elle-même.

Adria ferma donc les yeux une fois de plus et visualisa sans mal sa magie qui crapahutait alentour dans la joie et la bonne humeur. Ehoh ! Je suis là ! fit-elle mentalement et se mettant à chantonner un vieil air qui parlait du vent qui souffle dans les arbres. Former un cylindre devant elle, ne fut pas vraiment compliqué, même si elle mit un certain temps à le stabiliser. Quant à le faire tourner... elle leva spontanément les bras comme si elle allait le manipuler, et donna une impulsion un peu indécise.

" Eh ça marche ! "


Eh oui, ça marchait ! Enfin, ça avait marché avant qu'elle ne se déconcentre toute seule comme une grande et ne mette sa tentative à l'eau pour excès de bavardage ! Elle lança un regard contrit à Nakor et se remit au travail.


Donc... refaire ce fameux cylindre... le faire pivoter... ça marchait toujours, mais elle se mordit la langue pour ne pas pousser d'exclamation ou sauter de joie. D'autant que ce truc tournait peut-être, mais que pour le moment, ça ne créait pas de vent. Puis... elle eut l'impression que l'air se mettait bel et bien en mouvement. D'accord, elle aurait réfléchit deux minutes, elle se serait peut-être rappelé que Nakor lui avait juste demandé de faire tourner son cylindre, mais elle était championne quand il fallait aller plus vite que la musique, quitte à faire pas mal de bêtises.

En parlant de bêtises... Il n'y eut pas de courant d'air, pas plus que de gros souffle de vent, mais plutôt une sorte de mouvement d'air qui se mit à tourner devant elle dans le sens des aiguilles d'une montre. Sentant le vent sur son visage, elle cessa l'expérience et afficha un grand sourire :

" Eh ! J'ai réussi un truc ! "


Oui, un "truc". Elle ne savait pas trop quoi, mais elle était drôlement contente ! Ca la changeait agréablement des coups de vents épuisants ou des échecs cuisants !

" Et puis je suis pas fatiguée ! "

Non, plutôt surexcitée à l'idée de parvenir enfin à quelque chose. En même temps, elle guettait quand même l'approbation de Nakor, se demandant ce qu'il allait en dire.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1467
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour un tour... de magie (pv nakor)   Jeu 9 Sep 2010 - 19:57

Nakor remarqua avec un très très grand amusement qu'Adria se comportait comme une enfant alors qu'elle était âgée, en tant qu'elfe, de plusieurs années. C'était plus que rafraichissant, c'était stimulant. Nakor se mit à sourire et ne rajouta rien, si ce n'est un hochement vigoureux de la tête avec un grand sourire, allant d'une oreille à l'autre. Voir un haussement d'épaule. Le vieillard fit son tour de magie et fut surpris par la question. Mais il y répondit, après tout, il adorait parler de magie.

"C'est bien moins dur que l'illusion mon enfant. Créer un tapis volant, c'est surtout créer une masse d'air sous le tapis ... enfin sous la chose qui sert de tapis. Ce que je fais, lorsque je provoque ce sortilège, c'est que je manipule l'air autour du voile, afin de le renforcer, de presque le solidifier. Oui Adria, de le solidifier, l'air peut être très solide, pense aux moments, en hiver, où on se prend une bourrasque d'air, parfois on ne parvient même pas à avancer tellement le vent et fort. Là c'est la même chose, mais sans mouvement, je force en fait, les particules de l'air, à rester très proche les unes de l’autre, puis je créer une infime gangue autour de mon voile! Cette gangue, c'est comme une seconde peau autour du voile que j'utilise comme tapis volant. Cette peau, très proche du tapis, c'est en fait ce que tu touche lorsque tu mets tes pieds dessus et que tu as l'impression d'être sur quelque chose de solide ... en fait nous allons marcher sur de l'air très compact, très compacté! Ensuite, comme c'est du vent, et bien je lui demande de faire ce qu'il adore faire : se déplacer! Mais pas n'importe comment Adria ... je lui demande de se déplacer en groupe! Ainsi, lorsque tu imagines ... peut-être ... que c'est le tapis que je solidifie et que je met en mouvement, et bien non, cela ne sert qu'à une seule chose Adria ... à avoir du style!"

Nakor explosa de rire, en effet il avait souvent insisté sur le fait qu'un magicien c'est aussi un état d'esprit, une façon de faire et qu'il fallait y mettre du style, plus que tout, sinon ça ne valait pas le coup. Ensuite, il avait tenté d'expliquer, du mieux qu'il put, ce qu'il faisait pour que le tapis volant ... vole! En effet, il utilisait non pas le tapis en lui même, mais plutôt l'air, de l'air qu'il compressait et qu'il mettait ensuite en mouvement. Le voile servait plutôt de support, pour mettre de l'air en forme, une forme suffisante pour supporter des passagers. Ils s'envolèrent et atterrirent avec une Adria qui vola plus longtemps que prévu. Nakor aussi, ne put se retenir d'exploser de nouveau de rire, voyant qu'Adria n'était pas blessé par son petit choc.

Une fois la crise de rire calmé, Nakor observa de prés sa petite élève et, se concentra de plus en plus! En effet, il semblait se passer quelque chose. Adria commençait à y parvenir, elle manipulait sa magie et semblait enfin pouvoir contrôler celle-ci! Adria explosa alors de joie et Nakor fit les gros yeux afin qu'elle recommence et ne cesse pas ainsi son sortilège au beau milieu de sa réussite. Mais il ne fit rien de plus que des gros yeux : au fond de lui même, Nakor commençait à sentir monter en lui une envie irascible, puissante et bientôt sans faille! Il avait envie de hurler à la mort tellement il était heureux de voir Adria réussir! Ils avaient enfin trouvé le moyen de faire quelque chose! Il avait envie de danser, de sauter dans tous les sens et aussi de se frapper très violement tellement il avait été stupide. Adria était une fille du vent, un vent qu'on ne peut pas enfermer, qui aime seulement la liberté, c'était donc ainsi qu'un mage du vent devait apprendre : en étant aussi libre que possible! Le pire de tout, c'est qu'elle semblait ne pas être essoufflée, fatiguée ou quoi que se soit ... juste ultra excité! Adria se reconcentra et recommença. Nakor nota mentalement qu'elle parvint à se reconcentrer après une explosion de joie, chose qu'elle n'aurait pas pu faire il y a quelques mois, au début de son apprentissage. Et voila ce qui se passa, elle fit du vent, elle modela son énergie interne, sa magie, afin de la mettre en rotation et le vent, plus précisément la magie dont était fait le vent, se mit à faire comme le morceau de magie d'Adria. Puis cela s'arrêta, ce qui était logique. Nakor ne put alors se retenir, il sauta au coup de sa jeune élève, lui attrapa les bras et se mit à danser avec elle. Il dansa comme un fou, en sautant en chantonnant et en entrainant la jeune elfe avec lui. Une fois qu'il parvint à se calmer il reprit sa contenance et parla d'une voix claire

"Ma chère enfant, je crois vraiment que nous sommes sur la bonne voie! Tu as fait du vent Adria. Tu as manipulé ta magie, de sorte à ce qu'elle oriente la magie naturelle du monde qui nous entoure. C'est fabuleux! Je suis très content, ainsi nous allons écarter des méthodes qui ne te conviennent pas et pouvoir nous concentrer afin de te faire évoluer en une apprentie magicienne plus que bonne dans son domaine. Enfin, ne brulons aucune étape. Voila pourquoi ton vent n'a fait que tourner et non partir comme un courant d'air. En fait ... je ne t'ai demandé de faire tourner ton cylindre que parce que je me disais que tu avais déjà du mal avec ça ... mais souviens toi bien, dans ma tour je t'avais dis de faire tourner le cylindre à l'intérieur de ton bras, puis de le faire avancer jusqu'à la limite de ton corps, à savoir la paume ouverte de ta main tendu devant toi. Pour faire un courant d'air il faut d'abord faire tourner notre fameux cylindre puis, quand on sent le vent qui commence à suivre le mouvement, on créer une petite avancée, ainsi le vent suivra et tu feras un courant d'air directionnel. Pour l'augmenter ce courant d'air, il suffit de faire tourner le cylindre encore plus vite et si on veut le maintenir il suffit de le faire avancer encore plus longtemps, c'est à dire doucement mais constamment. Vois-tu où je veux en venir Adria?"

Nakor s'arrêta soudainement dans son explication, il s'était dit qu'il avait peut-être été trop vite et qu'il avait donné un peu trop d'information, voila pourquoi il haussa des sourcils et attendit de savoir si Adria avait compris et si oui, qu'elle recommence pour voir si ce n'était pas qu'un coup de chance. Une chose était certaine : grâce à cette petite manipulation réussie, Adria allait prendre une profonde confiance en elle qui allait asseoir son autorité interne sur sa propre magie.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour un tour... de magie (pv nakor)   Sam 11 Sep 2010 - 13:20

Adria hocha la tête avec enthousiasme aux explications de Nakor et demanda ensuite en agitant les mains pour mimer ce qu'elle voulait dire :

" Mais alors pourquoi le tapis il suit l'air qui se déplace ? Ce serait plus logique que le bloc d'air il avance et que le tapis ben il reste sur place et retombe, non ? "


En tous cas, durant la descente, elle fut bien incapable de faire autre chose que regarder le paysage en s'émerveillant comme une gamine à la fête foraine. Après coup, elle n'eut plus qu'à se dire qu'il aurait peut-être mieux valu qu'elle se concentre pour voir directement comment ça fonctionnait. Mais comme souvent, elle réfléchissait un peu à retardement.


Quoi qu'il en soit, elle fut ravie d'en venir à réussir véritablement quelque chose : elle avait fait du vent, qui plus est sans s'épuiser inutilement et sans déclencher de catastrophe ! Le fait que Nakor partage sa joie la rendit encore plus heureuse et elle se mit à danser avec lui avec grand plaisir.

Il expliqua qu'il avait pensé qu'elle aurait du mal à faire tourner le cylindre et elle ne put s'empêcher de couper, survoltée :


" Mais c'est beaucoup plus facile comme ça, si je ne dois pas tout concentrer tout le temps ! "


Eh oui, elle trouvait que c'était mieux si elle manipulait uniquement la quantité de magie désirée à distance : moins fatiguant et visiblement plus efficace. Elle écouta quand même la suite en se concentrant, même si elle avait une folle envie de réessayer, au risque de ne pas avoir le temps d'écouter tout ce que le magicien avait à dire. Elle parvint malgré tout à tenir jusqu'au bout avant de retenter l'expérience, mais cette fois en appliquant les conseils de Nakor.


" J'essayeeee ! "


Il fallut pourtant qu'elle calme un peu son enthousiasme débordant pour se concentrer. Plus facile à dire qu'à faire : à présent, elle pensait à nouveau à cette histoire de tapis volant. Certes, elle avait progressé dans le domaine de la concentration, mais un rien suffisait à la faire partir sur d'autres pistes. Or, avec Nakor, les petits riens prenaient vite d'énormes proportions : un tapis, volant, rien que ça ! En même temps, c'était aussi pour cela qu'elle suivait ses cours avec autant d'assiduité : les digressions passionnantes lui permettaient d'avoir envie d'aller plus loin et de ne pas baisser les bras.


Sauf que là, elle passa une bonne minute, les yeux dans le vague, avant de s'apercevoir qu'elle ne faisait rien du tout si ce n'était imaginer des petits tapis volants et une masse d'air compact en dessus.

" Dis, je comprends pas un truc... Si quand je fais ça, un cylindre... et que je le fais avancer, ça crée un courant d'air... c'est quoi la différence avec le principe du tapis ? C'est juste que la surface est plus large ? Ou que c'est encore plus concentré ? "


Et tant qu'elle y était, elle enchaina :


" Et à quoi sert le tissu si au final c'est l'air qui est compact ? On pourrait pas faire un tapis sans tapis ? Et alors ça voudrait presque dire qu'on vole ! C'est possible ça ? "

Youhou ! C'était reparti pour un tour de divagations dues à son imagination débordante. Questions qu'elle posait tout de même sérieusement, cela dit, parce que la réponse l'intéressait vraiment et qu'elle n'arriverait de toute façon pas à se concentrer sur autre chose tant qu'elle s'interrogerait de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1467
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour un tour... de magie (pv nakor)   Mar 14 Sep 2010 - 9:47

A la première remarque d'Adria, Nakor infléchi ses épaules et s'affaissa de quelques centimètre en poussant un long râle de souffrance intense. Puis il hocha de la tête, de la gauche vers la droite, comme pour dire non à tout cela, pour que ça s'arrête et termina simplement là dessus!

"Et en plus, elle n'écoute qu'à moitié! Aller, monte, nous en parlerons une autre fois!"

Puis ils partirent sur des chapeaux de roues dans les airs et sur terre. Adria, après son essai, s'avéra être au moins aussi survoltée que le vieillard cinglé et s'impatienta pour retenter l'expérience. Nakor serra des poings, il était prêt à bien observer, peut-être même à donner un petit coup de pouce, comme le ferait un instructeur de combat à main nu, qui replacerait lui même les poings, les bras et les jambes de son apprenti, pour bien lui fixer la position adéquat. Puis ... il ne se passa rien! Que le diable l'emporte, lui et cette enfant incapable de se concentrer, que le diable emporte aussi sa maudite manie de faire devant elle, de la magie un brin étonnante. De nouveau Nakor sembla s'écrouler sur place, comme un château ébranlé jusque dans les profondeurs de ses fondations. Puis la bougonnerie revint au galop quand elle eut fini ses questions, Nakor saisit à pleine poignée sa propre barbe et la tira dans tous les sens comme un vieux paillasson qu'il était et ajouta

"Ho non mais foutu nondidiou de nondidiou! La prochaine fois que j'ai envie de faire de la magie affriolante devant toi, pense à me poignarder dans le ventre afin que je cesse de créer des distractions aussi puissantes!"

Puis Nakor se calma, poussa un grand soupir et s'approcha de sa jeune élève, il tapota sa joue avec gentillesse, comme pour s'excuser de son excès de zèle et continua, de sa voix forte et claire pour un homme de six cent vingt quatre ans.

"Désolé ... ta soif de connaissance est précisément la chose la plus importante qui soit dans l'apprentissage de la magie! Alors voyons voir. Je vais reprendre en essayant de ne griller aucune étape hein! Ton courant d'air est issu d'un mouvement de ta propre magie : en gros, tu montres à la magie de la nature, quelque chose, quelque chose qui l'intéresse et qui lui rappelle un souvenir ... une forme! Là, c'est celle du vent! Si tu te concentres très fort et que tu observes une plaine balayée par les vents, tu verras des rouleaux de magies avancer dans la plaines, en tournant sur eux même, très fins, tout à fait désordonnés et se refermant de tant à autres sur eux même! C'est donc par là que nous commençons : tu essaies de faire un courant d'air directionnel en recopiant la magie de la nature. Jusque là, je pense que tu m'as suivis, parce que c'est un peu ce que j'essaie de t'apprendre depuis plusieurs mois!"

Nakor eut un regard plein de sous entendu, des sous entendus qui signifiaient que, si elle avait l'audace de dire non, Nakor la foudroierait sur place et jusqu'à la fin des temps.

"Pour le tapis volant, ça marche un peu autrement! J'ai besoin de rendre l'air assez solide pour qu'on puisse poser le pied dessus, puis, de mettre cette masse d'air en mouvement pour qu'elle m'amène là où je veux aller. Qu'est ce que je fais donc? Je concentre le vent à un endroit précis!"

Nakor concentra ses efforts mentaux sur le dessous de ses pieds. Il souleva d'abord la pointe de ses pieds, concentra l'air en dessous puis monta dessus et souleva donc le talon afin de terminer une surface solide sous les pieds du magicien! Nakor avait en fait, créé avec sa propre magie, un cylindre de magie, qui s'entortillait sous ses pieds, comme une route de montagne qui n'a de cesse de zigzaguer pour aller de la pointe du pied au talon du mage. Un peu comme si Nakor avait posé son pied sur un tas de rouleau de pâtisseries minuscules, très fin, tournant à très grandes vitesse et étant tous disposés de manière horizontale, en travers de son pieds. Les rouleaux dépassés même un peu de chaque coté du pied. Nakor fit de même avec son autre pied. Si Adria regardait avec ses yeux, elle verrait que Nakor était un peu au dessus du sol. Le vieux mage gardant son calme, continua son explication sans plus faire un seul mouvement

"Vois-tu? Je concentre le vent, c'est à dire que je fais comme si je voulais créer un courant d'air, mais je fais tourner mes cylindres de magies encore plus vite, avec un diamètre le plus petit possible et tous les rouleaux dont j'ai besoin sont un seul et même rouleau, je l'ai juste entortillé! Il est nécessaire que cela soit issu du même mouvement. En faisait cela, je créer une surface entière d'air concentrée! Suffisamment concentrée pour pouvoir tenir dessus! Maintenant que j'ai fais cela, je pense très fort au mouvement que je veux imprimer à ma surface d'air concentrée!"

Nakor ferma les yeux un instant et se concentra sur l'idée de monter en haut! Toujours plus haut dans un long mouvement d'ascension. Il tirait donc mentalement, sa masse de magie modelée, vers le haut! Soudain, Nakor se souleva du sol, et monta, tout droit, à plusieurs dizaines de centimètres du sol. Lorsqu'il eut les pieds au niveau du crâne d'Adria, il cessa son ascension. De son côté, Adria devait sentir la grande concentration, le contrôle total et l'énergie qu'il fallait déployer pour parvenir à un tel résultat. Nakor redescendit alors lentement puis à dix centimètre du sol, dissipa sa magie et retomba sur ses jambes et son bâton. Il planta son regard dans celui de son élève

"C'est très compliqué à faire, pour plusieurs raisons : même l'esprit d'un mage n'est pas habitué à l'idée de voler dans les airs. Alors si jamais tu te retrouves à voler comme ça, sans surface d'appuis autre que tes pieds, il y a forcément un moment où la panique va prendre possession de ton esprit et où tu n'auras plus la capacité de conserver ton sortilège en place! En plus ça demande beaucoup d'énergie. Alors que si j'utilise une grande surface, qui n'est pas transparente, je vais avoir l'impression de tenir sur quelque chose de vraiment solide! C'est une sorte de renfort mental pour aider à la concentration. De même, si je te faisais monter sur une surface que tu ne vois pas, ce serait dangereux ... imagine que tu veuilles, pour je ne sais quelle raison, te déplacer sur la masse d'air ... s'il n'y a pas de cape, comment savoir où est ce que tu peux mettre les pieds, comment voir la limite de ma surface d'air concentrée? Pour un non mage ce serait plus que dangereux Adria!"

Nakor croisa les bras et souffla! Adria avait elle suivit, n'était-ce pas des concepts trop complexes à exprimer? En tout cas Nakor voulu résumer sa façon de voir les choses

"En gros oui, on peut faire un tapis volant sans tapis, mais c'est dangereux : le mage devra dépenser beaucoup plus d'énergie, parce qu'il devra garder une concentration totale, face à un stress intense, et les passagers risquent de tomber s'ils bougent sur une partie du tapis qui n'en ait pas une!"

Nakor fronça alors des sourcils et attendit de voir, s'il y avait encore des questions. Et son regard signifiait suffisamment de choses pour Adria : Nakor n'avait pas besoin d'en dire plus, sa question se lisait sur ses yeux! As-tu compris? Veux-tu savoir autre chose là dessus? Peut-on reprendre ton entrainement A LA BASE?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour un tour... de magie (pv nakor)   Dim 26 Sep 2010 - 14:02

Adria prit un petit air piteux lorsque le magicien lui reprocha de n'écouter qu'à moitié. Il avait sans doute raison ! Mais aussi, il y avait tant de choses à apprendre, comprendre, retenir... et surtout beaucoup de questions à poser !

D'ailleurs, les dernières furent apparemment de trop car Nakor se mit à bougonner dans sa barbe qu'il aurait mieux fait de ne pas faire autant de magie. Autant dire que cette façon de la gronder eut pour seul résultat de faire apparaitre un grand sourire sur le visage d'Adria. Après tout, elle venait de réussir à lancer un sort. Même si elle n'avait pas réitéré, cela restait une petite victoire !

" Qui répondrait à mes questions si je faisais une horreur pareille ? "
rétorqua-t-elle en riant.

Et puis, il reconnaissait lui-même que vouloir apprendre était une bonne chose !


" ...Jusque là, je pense que tu m'as suivi, parce que c'est un peu ce que j'essaie de t'apprendre depuis plusieurs mois ! "

La jeune fille hocha la tête sans se départir de son sourire. Oui, bon, d'accord, elle n'apprenait pas très vite, mais bon...

" C'est rien, des mois, pour une elfe ! "

Elle le narguait gentiment, mais le laissa poursuivre : ce qu'il racontait et faisait était plus intéressant que faire l'andouille. Les yeux d'abord écarquillés pour observer le prodige, elle ne tarda pas à les fermer pour voir de quelle manière était concentrée la magie. Compliqué à faire ? Oui, elle voulait bien le croire ! Elle finit d'écouter les explications, hocha à nouveau la tête, toute contente d'avoir tout compris.

Puis elle ouvrit la bouche pour... la refermer en voyant la tête que faisait Nakor. Elle ne put quand même s'empêcher de dire quelques mots en guise de pseudo justification :

" Bah euh... ça me donne un but pour plus tard, quoi... "


Bon allez, zou, se remettre au travail. Se concentrer... Tapis, tapis... Non, pas tapis ! Cylindre. Mieux, cylindre. Bon. Cylindre donc. Pâte à modeler. Facile, ça. Les yeux fermés, Adria sourit, contente de passer l'étape avec plus de facilité. Elle ne tarda pas à sentir le vent lui caresser le visage et redoubla d'attention. Le faire avancer, à présent... Pas simple. Parce qu'elle mettait beaucoup d'énergie à le maintenir et que mine de rien, déplacer ce qu'on s'efforce de ne pas laisser se disloquer est assez contradictoire.

" Mais euh ! Tu vas avancer, oui ? "
marmonna-t-elle en réussissant tout de même à rester concentrée.

Elle reforma le cylindre qui menaçait de se dissoudre sans rien faire et soupira pour elle-même. Bon, ça ne tournait plus vraiment, là... Tapis... Non, pas tapis, nom de nom ! Nakor avait raison, il fallait qu'elle cesse un peu de laisser vagabonder ses pensées. Bon, il fallait rester positive : elle ne se sentait pas fatiguée plus que ça et n'avait pas vraiment de mal à le maintenir. Bien concentré, ce cylindre, même s'il ne produisait plus de vent. La faute à ce qu'elle venait de voir : elle avait entortillé sa magie à l'extrême sans vraiment faire attention, mimant ce qu'avait fait Nakor un instant plus tôt.


Avançant doucement une main, elle tâta ce qu'elle avait devant elle : c'était drôle, presque solide. Franchement solide, même, si elle faisait un petit effort. Un cylindre d'air compacté comme l'avait fait le magicien un peu avant. Rien à voir avec l'exercice de base, encore une fois, mais à force de penser tapis... ben elle avait créé quelque chose qui s'en rapprochait. Elle poussa légèrement du doigt et sentit que la magie pouvait opposer une résistance... comme le tapis, justement.

Puis son excitation prenant le pas sur la concentration, elle rouvrit les yeux et fit s'évanouir la magie. Souriante sur le coup, elle ne tarda pas à grimacer, embêtée, car prise en faute :

" Oh... euh... je sais... j'ai pas fait ce que tu voulais... "


Mais c'était dur de s'en tenir à ce qui était prévu lorsque ça ne marchait pas ! Elle se sentait comme une enfant face à de la pâte à modeler : tenter de faire de jolis cylindres c'était une chose, mais si on pouvait aussi malaxer, marcher dedans et goûter pour connaitre le goût, c'était plus drôle... et plus spontané, aussi ! Bon, elle avait passé l'âge des gamineries, mais de là à réussir à se concentrer alors que le sujet qui la passionnait était aussi riche, c'était mission impossible !
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1467
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour un tour... de magie (pv nakor)   Mer 29 Sep 2010 - 19:09

Ho la petite peste, elle trouvait toujours une bonne excuse, véritablement combative la petite elfe, et surtout pas de fraicheur aux yeux! C'était clairement revigorant pour le vieil homme qui aimait avoir à faire à des gens qui savait ce qu'ils voulaient et qui étaient prêt à aller jusqu'au bout. Quoi que quand même, Nakor se demandait s'il appréciait toujours autant ce genre de personne. Il se mit d'ailleurs à rire à ces petites remarques et hocha la tête avec vigueur comme pour concéder, l'espace d'un très court instant, qu'elle avait après tout peut-être un tout petit peu raison. Une fois cela passé, il demanda tout de même à Adria de se remettre au travail! Non mais et puis quoi encore, c'était lui l'enseignant, pas une vieille chaussette qu'on pressait pour en extraire le jus. Et puis vint le moment où Adria fit de la magie. Elle déploya de grands efforts, des efforts que Nakor sentit vraiment, mais ... fugacement! La petite gourgandine, elle voulait faire des tapis volant! Ce n'était pas la magie de pas étage qu'elle voulait maitriser dés le début, non non, c'était la magie de haut vol. Nakor la vit ouvrir ses yeux et s'excuser après avoir tripoté dans tous les sens, le morceau de magie qu'elle avait modelé et qui s'approchait d'un lamentable tapis volant, mais qui s'en approchait quand même. Nakor tapa dans les mains et sembla s'effondrer sur place tant ses épaules s'affaissèrent!

"Hoooooooooooooo foutu nondidiou! Si on m'avait dit, avant que je ne te rencontre, qu'il existait une elfe qui fabriquait des châteaux en commençant par le toit, je me serai pendu haut et court dans ma foutu tour et j'aurai dansé la gigue jusqu'à se que mort s'en suive, là dans le vide, à quatre pied du sol!"

Puis Nakor croisa les bras devant son torse et d'un mouvement brusque de balayage envoya au loin valdinguer la forme de magie qu'Adria avait constitué ... comme si elle avait maintenu sa magie hors d'elle et que Nakor ne voulait plus la voir. Puis le magicien changea du tout au tout! Il devint soudain enjoué, jovial et plein de vie!

"Très bien, petite effrontée qui désobéit avec constance à son professeur! Tu veux apprendre à faire des tapis volant hein ... bien, bien bien, excellent même! Tu vas donc apprendre. Et je te promets une chose, tant que tu ne seras pas capable d'utiliser ce sortilège avec tout le brio que j'attends, je ne te montrerai plus aucun tour et je ne t'apprendrai plus rien! C'est ainsi! J'ajoute une règle à notre jeu, soit tu apprends le sortilège, soit je ne t'apprends plus rien!"

Puis Nakor tira la langue. Pendant son discours il avait paru suffisamment sérieux pour qu'Adria ne sache plus trop s'il était vraiment sincère ou s'il plaisantait. En tout cas sa menace n'avait pas l'air de devoir être prit à la légère, cela forcera un peu l'esprit d'Adria à se discipliner, ou tout du moins, à se mettre au travail en créant des efforts surelfiques. Nakor s'approcha et continua

"Bien, tu vas reprendre l'exercice précédent, seulement, au lieu de faire avancer le cylindre, tu vas entourer une pièce de tissu de ces cylindres, tu vas donc devoir en créer plusieurs et les faires tourner très vite sur eux même! Il faut qu'ils soient les plus petits possible. Aller, hop, entraine toi là dessus! Si tu as besoin d'aide, j'interviendrai un peu!"

Nakor sortit de sa manche un mouchoir, puis s'apprêta à prendre la parole de nouveau avant de s'arrêter net et de réfléchir. Puis il remit sa main dans sa manche et en sortit un deuxième. Il le jeta aussi à terre puis se tourna vers Adria, et pensant subitement à quelque chose, arqua ses sourcils et ajouta sur un ton charriant de la glace

"Je ne fais pas apparaitre les mouchoirs jeune fille, j'ai juste un petit paquet attaché dans ma manche hein!"

Comme pour être sur qu'elle ne croirait pas qu'il utilisait la magie pour faire venir des mouchoir d'un autre monde, qui serait relié magiquement à l'entrée de sa manche. Une fois cela fait, il dit simplement, pour la narguer

"Les mots sont superflues entre nous maintenant! Fais donc comme moi ... allé, suis moi!"

Puis Nakor regarda son mouchoir et mit sa magie en branle, son esprit se concentra en une fraction de seconde et soudain toute la partie magique de Nakor était à l'écoute, prête à obéir au vieillard. Nakor fit jaillir de lui une masse de magie, après tout, Adria faisait de même! Il aidait donc un peu son élève. Une fois la masse extirpé de Nakor, son esprit lui ordonna de s'enrouler autour du mouchoir. Une fois que la magie était entièrement autour du mouchoir en tissu, Nakor la condensa, comme s'il la compressait par sa volonté seule. Une fois condensé, il lui donna une forme de petit rouleau. Au bout d'un moment, et un après l'autre, les rouleaux apparurent et ce fut comme si le mouchoir était sur un nid de cylindre, disposé tout le long du tissu, mais aussi autour, dessus, sur les coté et ainsi de suite. Les rouleaux tournaient sur eux même de plus en plus vite. Quand la magie eut la bonne forme, Nakor condensa encore plus les rouleaux, ils semblèrent devenir plus petit encore, leur diamètre rétrécissant sans cesse. Enfin, quand ils eurent la bonne taille, Nakor ordonna à cette masse de se déplacer vers le haut. Et là, miracle absolu, le mouchoir se mit à léviter dans les airs, devant l'énorme nez du vieillard. Il attendit de voir si le mouchoir d'Adria allait se décider à bouger.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour un tour... de magie (pv nakor)   Sam 9 Oct 2010 - 18:33

" Hoooooooooooooo foutu nondidiou ! Si on m'avait dit, avant que je ne te rencontre, qu'il existait une elfe qui fabriquait des châteaux en commençant par le toit, je me serais pendu haut et court dans ma foutue tour et j'aurais dansé la gigue jusqu'à ce que mort s'ensuive, là dans le vide, à quatre pieds du sol ! "

Ah euh... ça voulait dire qu'elle avait poussé le bouchon un peu loin, là, non ? La jeune fille s'appliqua donc à garder un air contrit somme toute assez peu convainquant, parce qu'au fond, imaginer Nakor dansant en l'air était plus comique qu'autre chose. Enfin bon, elle ne voulait pas l'énerver plus que nécessaire et elle reconnaissait qu'il se donnait du mal pour elle et lui accordait de son temps : elle lui devait de s'appliquer autant que possible. Seulement, cette histoire de tapis volant...

Ce fut à ce moment qu'il lui annonça sans crier gare que, oui, il allait lui apprendre ! D'abord bouche bée, Adria ne tarda pas à afficher un grand sourire réjoui. La règle supplémentaire ne fit que la renforcer dans son idée. Oh oui, elle allait l'apprendre, ce sortilège et plutôt deux fois qu'une ! Était-il sérieux lorsqu'il affirmait ne plus rien vouloir lui apprendre si elle échouait ? La jeune fille décida de se préoccuper de cela plus tard. Soit elle parvenait à le satisfaire et la question ne se poserait plus, soit elle ratait encore son coup - mais cette fois, elle ferait l'effort de rester vraiment concentrée - et elle aviserait.


" Marché conclu ! "
ne put-elle s'empêcher de lancer sur un ton qui faisait se demander si elle le prenait ou non au sérieux.

Nakor ne la laissa pas se remettre à raconter sa vie et elle l'écouta lui expliquer la marche à suivre. Drôle de fonctionnement, en vérité, elle ne comprenait pas trop pourquoi il fallait entourer le tissu et pas seulement mettre des cylindres en dessous. Mais, décidant pour une fois de jouer à la bonne élève, elle s'appliqua à faire ce qu'il demandait sans poser de question.

Elle s'apprêtait déjà à fermer les yeux pour se concentrer lorsque Nakor sortit un second mouchoir et annonça... qu'il ne les faisait pas apparaitre ! Le prenant au jeu, Adria lui fit un grand sourire dégoulinant d'innocence et répliqua pour le taquiner :

" Je suis sûre que si... faudra que tu m'apprennes le truc au prochain cours ! "


Allez, au lieu de dire des bêtises, elle observa le magicien faire ce qu'il lui demandait, puis se décida à tenter l'expérience à son tour. Pour sortir de la magie, pas de souci, elle n'eut qu'à en regrouper une certaine quantité devant elle, au niveau du mouchoir. Le cylindre... d'accord, elle commençait à avoir la technique. Faire tourner... cela lui prit un peu plus de temps, mais elle y parvint également car elle était bien décidée à réussir et qu'il était temps de parvenir à faire quelque chose !

A présent, répéter le principe... en fait, elle se surprit elle-même en réussissant sans trop de mal et ne tarda pas à voir son mouchoir entouré comme Nakor le lui avait demandé. Ouvrant la bouche pour s'exclamer quelque chose, elle se tut pourtant en se disant que ce serait stupide de tout gâcher. Sur cela aussi, elle faisait des progrès !

Dernière étape... déplacer vers le haut. Voulant bien faire, Adria fit un gros effort qui se solda par... un mouchoir propulsé dans le ciel à toute vitesse, ce qui au passage lui ôta une belle quantité d'énergie et la fit tomber sur les fesses, hébétée mais toute contente, sur le coup, d'avoir un tant soit peu réussi l'exercice. Le mouchoir, pour sa part, avait disparu quelque part là-haut et redescendit deux minutes plus tard en planant.


" Hem... Ça compte, ça ? "


Pour être honnête, elle était contente d'avoir réussi à le faire bouger, mais restait perplexe sur le résultat - le mouchoir-fusée c'était pas terrible comme tapis volant. Et puis, elle était un peu fatiguée maintenant, elle ne s'était pas attendue à laisser échapper sa magie comme ça. Finalement, derrière ses airs un peu foufous, elle s'inquiétait quand même de savoir ce qu'elle pouvait valoir comme magicienne et manquait quelque peu de confiance en elle. D'ailleurs, elle se souvenait avoir dit à Nakor que c'était peut-être quelque chose de trop sérieux pour elle et qu'elle n'était pas sûre d'en être capable. Eh bien, au moins, elle avait réussi à faire bouger ce mouchoir et elle s'en sentait soulagée !

Accusant la vague de fatigue soudaine, la jeune fille se releva malgré tout pour aller chercher le mouchoir qui reposait à présent un peu plus loin. Elle se sentait un peu sonnée et pour une fois ne trouva rien à ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1467
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour un tour... de magie (pv nakor)   Lun 11 Oct 2010 - 16:16

A la petite réplique d'Adria, Nakor la perfora d'un regard dévastateur, qui aurait bien pu faire s'écrouler un château tant il semblait destructeur. Pourtant il l'avait bien cherché avec son histoire de paquet de mouchoir dans la manche. Et finalement Nakor était très content et il souriait donc sous cape face à son élève. En effet, devenir un magicien c'était aussi développé du caractère, de l'humour du piquant et de l'esprit. Et elle prenait la bonne direction, mieux même, la très bonne direction. Décidément cet apprentissage remettait sans cesse du baume au cœur du vieux magicien usé par le temps. Adria se mit donc au travail et regarda bien son professeur avant d'essayer de faire la même chose. Elle concentra son esprit, ça elle y arrivait bien! Puis elle évacua d'elle une quantité d'énergie magique suffisante et tenta de la modeler. Elle sembla avoir une hésitation mais se tut et continua ses efforts de modelage spirituel. Elle entoura complètement le mouchoir en papier puis déploya son pouvoir mental pour ordonner à la magie de faire monter doucement le tapis volant. Et d'un seul coup! HOP! Le mouchoir s'envola comme une fusée au travers du ciel pour redescendre doucement dans le vent léger qui soufflait sur la plaine. Nakor observa Adria, elle semblait déboussolée, fatiguée et un brin gênée par tout ça! Nakor cette fois se mit à sourire ouvertement et posa ses deux mains sur ses haches, dans une attitude très claire, ressemblant avec force à un "je te l'avais bien dis". Puis Nakor la laissa se lever et aller chercher le mouchoir en papier, et au moment où elle allait le saisir, Nakor déploya sa magie et attira rapidement le mouchoir jusqu'à sa main. Adria l'avait donc ratée et s'était levée pour rien. Nakor tira la langue, fit une moue de tout les diables et parla au travers de ses lèvres poussées en avant comme un vieux fou content de se payer un peu la tête des jeunes

"Houuuuuu ça t'énerve ça hein? Hein! Hein!!!!!"

Puis Nakor explosa de rire. Une petite crise de fou rire qui continua pendant quelques dizaines de secondes. Une fois calmé, Nakor décida de continuer son discours

"Bien bien bien, maintenant que tu as réussi à faire quelque chose de ta magie, analysons la situation mon enfant, veux-tu?"

Nakor avait un ton conciliant, comme s'il demandait en même temps à son élève de lui pardonner son petit écart de conduite et d'assurer qu'il était, au moins un tout petit peu (bon très très peu mais quand même) désolé de s'être payé sa tête.

"Toute la phase du début est parfaite, vraiment, tu as gagné en concentration, en manipulation globale de ta propre force interne ... en un mot, ta magie t'obéit mieux! De plus, le modelage de cette forme brute de magie, ça vient aussi, et plutôt pas mal du tout. C'est toujours dur, mais de moins en moins, en tout cas c'est l'impression que tu me donnes, et mes impressions sont souvent bonnes!"

Nakor glissa un clin d'œil à Adria, tout en l'invitant à s'asseoir, tout comme lui, à même le sol, afin de reprendre des forces

"Maintenant il y a la mise en mouvement de cette magie nouvellement formée! C'est là que le bas blesse Adria! Comme ta magie est déjà dehors, au dehors de toi bien sur, et bien lorsque tu la mets en mouvement, c'est presque toute ta magie que tu mets en mouvement. Il faut comprendre une chose importante : si tu crois que tu te sépares vraiment d'une partie de ta magie tu te trompes! Si un magicien envoie une boule de magie dans le vide et qu'il ne garde aucun lien avec, comment pourrait il la plier à sa volonté de fer. Imagines que je te coupe le bras droit ... vas-tu réussir à le faire bouger? Non! Pour la magie c'est pareil. Quand tu éjecte une partie de ta magie au dehors de toi, il reste un lien, comme un petit fil qui relie cette masse inerte à tout ton être! Tant que tu la modèle, ce lien reste existant. Par contre, quand tu vas vouloir créer un mouvement, et en terme magique, lancer un sortilège. Et bien il va souvent falloir briser ce lien, pour que la magie face son office."

Sentant qu'il risquait de perdre son élève, il décida de prendre des exemples concrets

"Regarde! Si je fais une boule de feu ... voilà!"

Il apparut alors dans la main de Nakor une boule de feu de taille moyenne. Au niveau spirituel, si Adria avait la force de regarder avec ses yeux de magicienne, elle verrait des sortes de petits tentacules partant de la main de Nakor et fouettant sans cesse l'air dans laquelle la boule de feu prenait vie.

"Là, je suis toujours connecté à ma magie, je garde le contrôle, pouvant donc amplifier le mouvement si je veux agrandir la boule, ou la rendre plus chaude. Mais quand je vais la lancer .... haaaaaaaaaaa!"

Nakor pointa un morceau du sol, vide d'herbe et tira la boule de feu dessus! Une belle explosion et une multitude de couleur après, Nakor continua

"Je brise le lien, ça y est, je lui ai donné la forme que je voulais, elle peut donc quitter ma main et tout le reste de ma magie pour mener sa vie de petite boule de feu bien tranquille qui a envie de bruler quelque chose. Par contre, pour notre histoire de tapis volant, c'est le contraire, le sortilège, je le modèle constamment, puisque je lui ordonne d'avancer autour de mon tapis, je peux le faire monter, accélérer, descendre etc. Je suis sans cesse en contact avec lui, je ne brise pas le lien. Il y a donc bien deux sortes de sortilèges, ceux qui quittent le mage et font leur petite vie, et ceux qui doivent rester sous contrôle!"

Nakor marqua une pause et laissa passer quelques secondes

"Pourquoi est-ce que je te raconte tout ça hein? Et bien pour que tu comprennes bien la difficulté que je voulais t'éviter en t'apprenant de tel sorts : avec ta façon de pratiquer la magie c'est à dire en expulsant et en contrôlant ce flux à l'extérieur de toi ... tu rends difficile les sorts de contact comme le coup du tapis volant! Pourquoi? Parce que tout simplement quand tu vas donner une impulsion par exemple vers le haut, c'est toute la magie que tu as modelé, plus la magie à l'intérieur de ton corps qui va se déplacer. Il est évident qu'un mage débutant à beaucoup de mal à contrôler d'aussi grandes quantités d'énergies. Alors l'énergie dans ton corps, elle n'en sort pas, mais celle qui est dehors, c'est autre chose. Voila pourquoi je voulais que tu fasses des cylindres à l'intérieur de ton corps, et de n'en laisser dépasser qu'une toute petite partie que tu déplacerais : parce que ça coute moins cher en énergie et en effort mental."

Nakor se demanda pendant un bon petit moment si Adria avait compris tout ce qu'il disait. En effet il y avait des tonnes de choses à dire, et au fur et à mesure qu'Adria découvrait la magie, Nakor approfondissait les concepts qui étaient les siens. Mais ça faisait plein de choses à comprendre. L'expression du visage de Nakor était aussi claire que s'il avait posé de vive voix la question "est ce que tu as compris?" mais Nakor ne s'arrêta pas là et continua encore un peu

"Mais ce n'est pas désespéré! Il est possible d'apprendre ainsi, puisque après tout à chaque élève va une méthode d'enseignement. Mais il est évident qu'à chaque fois où tu parviendras à faire un sort comme celui là et que tu t'exerceras, et bien tu te fatigueras! Pas parce que tu n'y arrives pas, pas parce que tu n'as pas le bon niveau, simplement parce que pour que tu fasses de la magie, tu as besoin d'expulser l'énergie à l'extérieur de ton corps. Alors quand tu la modèle, la plie, lui donne la forme que tu veux, tout va bien. Mais dés l'instant où tu vas briser le contact avec cette magie, pour lui donner réellement vie et voir le sortilège se former sous tes yeux, c'est pas mal de magie qui va ficher le camp. Alors avec le temps tu apprendras à utiliser de moins en moins de magie pour faire un bon sort! Ca viendra, comme toute chose. Mais il va falloir penser à limiter les quantités d'energies utilisées. Et surtout pour ne pas faire de ton tapis volant, une sorte d'arme propulsée à grande vitesse, il va falloir que tu penses à soulever tout doucement, très doucement, sans t'emballer ... ce qui sera dur pour toi!"

Et hop un petit clin d'œil complice et malicieux

"Et surtout de garder le contrôle, le lien avec cette magie! Penses bien que c'est un sort que je nomme sort de contact, c'est à dire que tu dois garder le contact tout le temps avec cette masse magique, sinon elle fiche le camp ... ce qui revient, je te signal, à faire du vent! Oui voila bien le plus important, ce n'est pas un sort de projection, mais bien de contact mental constant."

Puis Nakor releva la tête, saisit le menton d'Adria, qui était peut-être un peu défaite devant tant de choses difficiles à faire et dis simplement avec un regard dur et une moue drôlesque

"Des questions ??????????"

Nakor aimait bien sa petite Adria et il avait vraiment envie de lui apprendre à devenir une magicienne!
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour un tour... de magie (pv nakor)   Sam 16 Oct 2010 - 19:39

" Houuuuuu ça t'énerve ça hein ? Hein ! Hein !!!!! "

Sans se démonter, Adria lui tira la langue en riant de bon cœur et s'allongea de l'air de dire que, puisque c'était comme ça, elle allait plutôt faire une petite sieste. Mais dès que le magicien reprit le parole, elle se leva à nouveau, l'écoutant attentivement.


Que Nakor reconnaisse qu'elle avait fait des progrès était vraiment important pour elle et la rassura quant à ses capacités. Elle s'assit bien volontiers, fatiguée par tous ses efforts. Le magicien expliqua que le fait d'avoir sa magie à l'extérieur ne l'aidait pas, mais pour être honnête, elle restait intimement convaincue que si elle avait dû en plus de tout cela faire l'effort de concentrer sa magie en elle, jamais elle n'aurait réussi à tenir le coup jusqu'à obtenir un effet valable. Enfin bref, elle n'allait pas rouvrir le débat et puis la suite était suffisamment intéressante pour qu'elle écoute sagement afin de tout comprendre.


La jeune fille eut un petit mouvement de recul face à la boule de feu. Certes, elle faisait entièrement confiance à Nakor pour contrôler le sort, mais cela lui évoquait trop ses propres bêtises pour qu'elle le voit d'un très bon œil. Enfin, cela ne l'empêcha pas de bien se concentrer pour comprendre tout ce qu'il disait. C'était tout simplement passionnant ! Elle avait l'impression qu'elle pourrait y passer sa vie - une vie d'elfe évidemment - et en apprendre toujours plus !


Quand Nakor demanda si elle avait des questions, il eut droit à un grand sourire :


" Oh oui... des tonnes ! Mais...
elle se laissa à nouveau tomber en arrière, dans l'herbe, je suis trooooop fatiguée je crois... "

De fait, ses yeux se fermaient tous seuls et elle bailla sans pouvoir s'en empêcher. Elle n'en était peut-être pas au point de s'endormir, mais elle se sentait complètement vidée. Faire encore de la magie ne serait pas très efficace, elle le sentait. Pire, elle craignait d'être incapable de se maîtriser et se fatiguer encore plus. Avec un sourire débordant de motivation, elle ajouta malgré tout :

" On reprendra plus tard, hein ? "



[rp : terminé pour moi ! :) ]
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1467
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour un tour... de magie (pv nakor)   Dim 17 Oct 2010 - 17:56

Nakor, tout en discutant, sentait Adria très silencieuse ... trop! Mais était-ce donc possible? Etait-ce seulement pensable? Cela pouvait-il donc arriver, même au cours d'une vie aussi longue que celle de Nakor? Adria était-elle FA.TI.GUEE. Et bien oui, elle ajouta qu'elle ne poserait pas de questions tellement elle était épuisée. Nakor explosa de rire et cela dura un petit moment! Il se pencha alors au dessus de sa protégée préféré et termina là dessus

"Par tous les dieux du ciels et par tous les démons de l'enfer! Fatiguée? Toi? Alors ça ... ça sonne comme un brin de fin du monde!"

Puis Nakor explosa de nouveau de rire, et voulant avoir finalement le dernier mot en narguant son élève, envieuse d'apprendre le plus possible surtout quand c'était difficile, il déploya un sortilège dangereux pour des néophytes mais qu'il maitrisait à merveille! Le déplacement éclair! Nakor donc, très subitement, alors qu'il était en train de rire, leva les deux bras vers le ciel, en poussant un petit cri d'effort. Au fond de lui il avait amplifié ses forces magiques, il les avait amené au bord de son corps et avait encore accru son pouvoir! Il le mit alors en vibration longitudinale depuis le centre de son être. Au point de devenir lui même un éclair. Devant Adria donc, Nakor se transforma en un éclair qui partit, fort, bruyant et très lumineux dans le ciel, en direction de la tour du sorcier. Au milieu de tout ce fracas de bruit, Adria put entendre résonner le rire de Nakor, haut dans le ciel! Ainsi il lui rappelait plusieurs choses : qu'il fallait du style, un brin de folie, et beaucoup de contrôle de soi! Mais qu'avec tout ça, on pouvait faire de la belle magie!

RP FINI
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour un tour... de magie (pv nakor)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et c'est reparti pour un tour... de magie (pv nakor)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et c'est reparti pour un tour ! | Apprenti => Crèp
» 30Y Con #3 ~ c'est reparti pour un tour !
» sarattie;; ? et c'est reparti pour l'échange de salive ?
» Aide pour la Tour Céladopole
» [Jeu] Les Pronos Biques - On repart pour un Tour ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché d'Erac-
Sauter vers: