AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le rat des villes et la souris des champs [Naya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Naya
Humain
avatar

Nombre de messages : 76
Âge : 117
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   Ven 3 Sep 2010 - 6:59

Naya se retint de répliquer que le loir était de fort mauvaise humeur le matin, se contentant de sourire légèrement. Avant de baisser les yeux sur Mathys, tout aussi réveillé que son père. Elle retint un mouvement de surprise en distinguant un lémurien sauter sur l'enfant, lequel se mit a rire aux éclats d'ailleurs, s'attirant la curiosité de Noé. Naya releva les yeux sur Aidan et sourit.

« J'aime bien les lémuriens, mais je n'ai récupéré qu'un furet sur ma route. »

répondit elle en pointant Noé de l'index, celui ci toujours fouré sur ses épaules, fénéant, il n'était même pas descendu par lui même, préférant que sa maitresse face le boulot a sa place.

« Noé ».

ajouta-t-elle en caressant affectueusement le crâne de l'animal. L'enfant réclama a manger et la jeune fille crispa les traits. Elle avait tellement l'habitude de manger qu'une fois ou deux dans la journée qu'elle oubliait souvent que ce n'était pas le cas des enfants.

« Je suis désolée, j'ai oublié que les enfants ont besoin de manger plus souvent que nous, sinon, j'aurais ramené quelque chose ».

s'excusa-t-elle avec une petite moue contrite, il avait l'oreille fine en tout cas, Naya avait dut chercher a l'instinct ce que lui avait entendu. Elle pointa un index vers sa droite, en direction d'un sous bois.

« Oui par là, il est a quelques mères, je dirais a 5 minutes. »

Elle rit doucement en voyant le manège du lémurien et secoua légèrement la tête alors que Noé regardait d'un air hautain le mendiant, oubliant qu'il agissait aussi ainsi et bien plus souvent qu'a son tour. Accroupie, elle se releva a la question d'Aidan, se passant une main dans les cheveux.

« Et bien Erac déjà non ? Si nous devons partir, il nous faut quelques produits de base quand même, la nature produit tout ce dont on a besoin, mais je préfère avoir un peu de vivre au cas où, je peux me passer de nourriture, mais pas Mathys. Et puis, je vais certainement avoir besoin d'une deuxième pièce d'étoffe. »

fit elle songeuse en regardant la tente. Pour elle c'était largement suffisant mais maintenant, il fallait penser trois et non un. Chose assez inhabituelle mais elle s'y ferait rapidement. Il lui faudrait chasser un peu plus et même pourrait elle faire sécher la viande et la salée, cela ferait toujours des provisions durable.

« Pendant que vous allez vous laver, je vais fureter un peu, je trouverais peut être des champignons et d'autres baies. »
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
Gwocoeur
Gwocoeur
avatar

Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   Mar 7 Sep 2010 - 16:34

- "Yeri a l'avantage d'avoir des mains, d'être petit et leste et d'avoir une main heureuse pour récupérer les objets précieux."

Il avait éduqué son compagnon pour devenir un voleur également, à sa façon et selon ses moyens, en étant parfois une diversion, parfois en volant pour rendre le tout à Aidan plus loin. A demis-mots, le demi elfe avouait qu'il volait, sans pour autant dire qu'il ne faisait que cela. Naya lui présenta son propre compagnon, un furet. Assez logique vu qu'elle vivait seule et en forêt. Un écureuil aurait été adapté également. Mathys réclama à manger, se faisant gentiment gourmander par son père tandis que la jeune femme s'excusait.

- "Ce n'est rien, ne sois pas désolée."

Aidan entreprit de récupérer des baies pour son fils, en attendant mieux. Naya vivait seule, se nourrissait selon son plaisir et ses ressources, elle ne pouvait anticiper les demandes d'un enfant. Il s'enquit alors d'un rivière pour se débarrasser de la crasse, de la sueur et de la poussière, ayant entendu comme un léger clapotis.

- "Parfait."

Oui, il avait l'ouïe fine, c'était peut-être ce qui était le plus flippant dans cette forêt, il entendait davantage de bruits qu'elle. Ils étaient plus nets, plus nombreux. Il s'enquit de la suite du programme et il hocha la tête à ses explications.

- "D'accord, nous irons à Erac donc, l'occasion de me montrer un peu utile."

Elle irait chercher à manger pendant qu'il allait s'occuper de se laver et de laver son fils. Il prit Mathys dans ses bras.

- "Bien, à toute à l'heure Naya."

Il s'éloigna avec son fils et Yeri, se guidant à l'ouïe pour trouver le ruisseau. Un ruisseau qui était déjà assez profond. Il posa Mathys.

- "Ne bouge pas."

Il ne manquerait plus qu'il aille se jeter dans l'eau tiens! Il retira sa chemise, son pantalon, avant de faire de même avec son fils et d'entrer dans l'eau, un peu fraîche mais agréable. Mathys poussa un petit cri surprit, avant de taper des mains en faisant claquer l'eau, ravi. Et en éclaboussant son père, en même temps. Père qui ne se fit pas prier pour renvoyer l'ascenseur, alors que les cris du petit garçon se faisaient plus aigus. A la fin de leur petite séance, Aidan était trempé, ses cheveux dégoulinant d'eau, de même que Mathys. Il entendit alors un bruit, se figeant tandis qu'il sortait de l'eau en voyant Naya, qui semblait... choquée? Il se rappela alors être nu, se contentant d'un petit sourire un peu contrit, avant de lâcher :

- "Un problème Naya?"

Que faisait-elle là?
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Nombre de messages : 76
Âge : 117
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   Mar 7 Sep 2010 - 16:58


Bien le campement fut deserté et Naya prit son temps pour remballer le matériel. Elle plia soigneusement la tente et la repalaça a sa place dans le sac. Elle fit de même avec le bois qui lui avait servit de rotissoire, qui sait, elle pourrait en avoir encore besoin. Une fois fait, elle quitta le campement, un petit sac a la main, déterminée a trouver champignons et autre denrés que seule la foret pouvait lui donner. Elle trouva une tache de trompettes et sourit presque victoriseument. Décidement, le temps était clément. Les trompettes étaient savoureuse, de même que les pieds bleus qu'elle trouva un peu plus loin. Sortant un petit couteau de sa poche, elle commençait sa cueillette avec un Noé curieux et décidement bien fénéant perché sur son épaule.

Le sac se remplissait mais un cri brisa le silence. Naya se figea en reconnaissait la voix de Mathys. Un second cri l'électrisa et elle fit demi tour, abandonnant son sac et ses champignons sur place. Noé s'était résigné a courir derrière elle, chose difficile étant donné qu'il n'avait pas les enjambés de l'humaine. Bref, Naya déboula sur le flanc de la rivière et s'arrêta net en découvrant Mathys, un grand sourire aux lèvres nu comme un ver....Aussi nu que son père d'ailleurs.

Naya sentit ses joues la bruler et elle devina que celle ci devaient être aussi rouge qu'une flamme intense. Aidan lui parla et elle se rendit compte avec gêne qu'elle fixait son torse depuis un moment, trop prude pour descendre plus bas.

« Je...Euh...enfin j'ai...Ahum...non en fait...Mathys...euuuh... »

Oui, autant le dire, elle balbutia des paroles floues avant de que son esprit ne lui intime l'ordre de se retourner. Par les Cinq !

Les oreilles aussi rouges que ses joues, elle voulu imprimer a son corps un demi tour impérieux mais son trouble l'avait empêché de voir les racines qui ondulaient sur les berges de la rivière. Résultat, elle se prit les pieds dedans.

« Ouuuuuh  ! »

fut tout ce qu'elle trouva a dire tandis que ses bras effectuaient des moulinets parfaitement inutiles tant son équilibre venait d'être brisé. Alors elle n'eut d'autre choix que de basculer en arrière. Directement dans l'eau.

La masse froide se referma sur elle si vite, qu'elle n'eut pas le temps de retenir sa réspiration, si bien qu'elle en avala une partie. Elle se dépatit quelques secondes contre létreinte fraiche de l'eau avant de creuver la surface sur une inspiration souveraine. Evidement, elle se mit a tousser, crachant l'eau avalée. Gagné, elle était trempée jusqu'au os et elle s'était inquiétée pour rien, Mathys n'avait pas l'air de s'être fait manger par un grand méchant loup. Comment être ridicule en moins de trois secondes....Elle repoussa les cheveux qui lui collait au visage des deux mains.

« J'ai cru que Mathys avait un problème... »

Avoua-t-elle finalement en gardant obstinément les yeux braqués vers le ciel. Si il pouvait se couvrir cela l'arrangerait. Elle avait l'impression d'avoir l'image d'un Aidan nu gravé sur sa rétine et le pire étant que...Ben...Il n'était pas desagréable a regarder....Flute ! Concentrons nous !
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
Gwocoeur
Gwocoeur
avatar

Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   Mar 7 Sep 2010 - 17:35

Drôle de situation. Et dérangeante. Mais que faire? Il n'allait pas rebrousser chemin pour se cacher dans l'eau, au risque de glisser et de s'étaler avec Mathys dans les bras, quand même! Naya devint aussi rouge qu'une pivoine, totalement prise au dépourvu par la nudité du demi elfe (parce que ce n'était surement pas la nudité du petit garçon qui lui faisait cet effet là). Elle bafouilla quelques mots incompréhensibles, avant de vouloir tenter une retraite pour mieux glisser et se retrouver à l'eau dans une gerbe d'eau qui éclaboussa le père et son fils. Mathys se mit à rire aux éclats, heureux de ce nouveau jeu.

- "Aco."

Encore, ben voyons.

- "Je doute que Naya recommence pour te faire plaisir, tu sais."

Il s'approcha de la berge et y déposa son fils, pour pouvoir aider Naya, mais elle se redressa bien vite en toussant et crachant. Un sourire ondula sur ses lèvres alors qu'elle repoussait ses cheveux et expliquait s'être inquiétée pour Mathys. Il ne put s'empêcher d'éclater de rire en la voyant trempée et penaude.

- "Pardon, je ne devrais pas me moquer, mais si tu te voyais..."

Il sortit de l'eau et entreprit de mettre au moins son pantalon pour épargner les chastes yeux de la jeune femme. Il nota tout de même au passage combien sa chemise trempée moulait de façon indécente son corps qu'il devina musclé en finesse par une vie solitaire en forêt. Appétissant, d'ailleurs.

Il se reprit et redressa la tête pour croiser son regard, un sourire encore amusé aux lèvres, lui tendant une main pour la sortir de là.

- "Désolé, c'était gentil de t'inquiéter."

- "Naa, aco."

- "Je crois qu'il a aimé."
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Nombre de messages : 76
Âge : 117
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   Mar 7 Sep 2010 - 17:48

Si elle se voyait...Mmmh...Naya baissa les yeux sur sa mise et trouva sa chemise bizarrement collée a son corps. Comme une seconde peau. Si avant on aurait pu la croire a peine juvénile, là se n'était plus le cas tellement le tissus redessinait la forme de sa poitrine. Evidement, elle ne portait pas de bandages ou de caraco...Aussi, attisés par le froid, ses tétons pointaient avec un rien d'arrogance. NOM DES DIEUX ! Elle croisa si vite les bras sur sa poitrine qu'elle faillit rebasculer en arrière. Cette situation était...honteuse. Proprement honteuse. Mais, a son soulagement, Aidan s'était a moitié vêtu. Oui enfin...Il gardait la poitrine nue et euh...Regarde ailleurs Naya ! Oui, enfin, difficile quand le dit Aidan vous tendait une main secourable. Gardant un bras fermement posé sur sa poitrine, elle y glissa les doigts.

« Désolée, j'ai réagis un peu....Brutalement. J'aurais du deviner que l'eau l'amuserait. »

Dit elle en s'aidant de lui pour sortir de l'eau, manquant de glisser sur une pierre au passage. En même temps, c'était taxé le père d'incompétence non ? Enfin, elle n'avait fait que réagir a l'instinct et c'était imaginé...n'importe quoi en fait. Naya baissa les yeux sur l'enfant et sourit doucement.

« Mmmh... Tu es sans pitié pour ma fierté malmenée Mathys. Ne t'inquiètes pas, nous irons nous baigner ensemble un jour. »

Sans Aidan...Enfin...au moins avec Aidan habillé. Décent.Enfin autrement qu'a moitié nu.

« Je le crois aussi. J'avoue que je me sens quelque peu honteuse. »

Aveu qui passait ses lèvres avec facilité. Après tout, certes, l'incident était hilarant mais elle n'était pas idiote au point de s'en vexer...

« Mais cela nous retarde, je vais devoir faire sécher mes affaires... »

ajouta-t-elle avec une petite moue contrariée. Oui les fares sécher, donc se promener a moitié nue le temps que le soleil veuille bien sécher le tissus.
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
Gwocoeur
Gwocoeur
avatar

Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   Mar 7 Sep 2010 - 19:36

Pourquoi fallait-il que son regard suive celui de Naya et qu'il remarque que le froid ne la laissait pas insensible? Il s'en voulu de songer à ce genre de choses impures. Naya n'était qu'une enfant comparée à lui, il ne l'avait pas considéré comme une femme jusqu'à maintenant, jusqu'à ce que l'eau ne dévoile toute sa féminité qui le frappa de plein fouet. Il préféra détourner le regard et se rhabiller en partie, ne se trouvant pas pas gêné outre mesure une fois torse nu. Ce n'était rien un torse nu, Naya ne serait pas la première à le voir ainsi, ni la dernière. Nu non plus d'ailleurs, il avait fréquenté quelques prostituées qui avaient eu tout loisir de parcourir son corps, jusqu'à ce que Lily entre dans sa vie.

Il chassa ses souvenirs de son esprit, se plaisant à rire de la déconvenue de la jeune femme, mais lui avouant être touché par sa façon de se jeter à son secours, enfin à celui de Mathys. Qu'elle le juge incompétent et inapte à s'en occuper ne lui effleura pas l'esprit. Il lui tendit une main secourable, la sentant glisser mais se ressaisir pour arriver en un morceau sur la berge avec lui.

- "Oui!!!"

Mathys était heureux de la promesse de Naya.

- "Il ne va plus te lâcher avec ça."

Et il se surprit à penser qu'il irait bien se baigner avec elle aussi, que Mathys était bien chanceux et que papa aurait aimé être à sa place. Mais ces pensées, il les garda pour lui, bien évidemment.

- "Oh tu as été à peine ridicule, tu tombes avec beaucoup de classe, sisi."

Il entreprit de rhabiller son fils, ébouriffant ses cheveux au passage alors que Naya s'excusait de devoir les retarder en faisant sécher ses affaires.

- "Pas de problèmes..."

Enfin si, parce qu'elle allait devoir les enlever ses vêtements non? Il récupéra sa chemise et l'enfila, avant de remettre ses bottes. il était encore mouillé et sa chemise collait à sa peau, mais rien de comparable avec Naya qui était trempée et dont la chemise faisait une seconde peau.
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Nombre de messages : 76
Âge : 117
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   Mar 7 Sep 2010 - 20:47


« Ce n'est pas grave. Une promesse est une promesse. N'est ce pas Mathys ? »

ria-t-elle en essayant de ramasser les lambeaux de sa fierté malmenée. Enfin, en soit, ce n'était pas vraiment le problème. Le soucis était qu'elle évitait soigneusement de regarder Aidan. Son expérience des hommes nus s'arrêtait a deux sadiques a la peau sombre, le reste...Autrement dit, c'était bien la première fois qu'elle se retrouvait face a un homme nu..enfin a moitié.

« Tu trouve ? Personnellement je pense que la chute aurait gagnée en grâce si elle avait été a peine plus axé sur la droite. »

Oui, autant en rire. Cela dit, elle avait froid maintenant et savait que le temps qu'ils sèchent ses vêtements seraient..disons inconfortables. Autant les faires sécher sur une branche. Tant pis, elle se baladerait en chemise puisque là était le seul vetement de rechange qu'elle avait.

« La prochaine fois je réfléchirais avant de foncer tête baissée. »

bougonna-t-elle en essorant les pans de sa chemise. Elle avait l'air fin tiens, les cheveux plaqués sur son visage, les vêtements plaqués au corps. Du bout des doigts, elle effleura le tatouage qu'elle portait sur le visage avant de soupirer.

« J'en connais un au moins... »

commença-t-elle en portant le regard sur la berge où Noé la regardait avec...non ce n'était quand même pas de l'amusement si ? Finalement elle porta le feu doré de se yeux sur Aidan et :

« Tu ne voudrais pas mettre une chemise ? »

Triple idiote !
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
Gwocoeur
Gwocoeur
avatar

Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   Mar 7 Sep 2010 - 21:41

- "Oui!"

Évidemment, Mathys était enthousiasmé par cette promesse et voilà que Naya la renouvelait pour le plus grand plaisir du gamin. Elle semblait très à l'aise avec le petit garçon, malgré le drame qu'elle avait vécu, malgré les souvenirs qu'il devait éveiller en elle. Il la trouvait courageuse et forte et admirait son mode de vie, sa philosophie de la vie.

D'ailleurs, loin de se vexer d'avoir eu l'air ridicule, elle rit de bon cœur avec le demi elfe qui se moquait gentiment d'elle, en remettant même une couche.

- "Il va falloir un peu d'entraînement, Mathys sera ravi d'y assister."

Mais la pauvre risquait d'en avoir assez d'être trempée et ridicule quand même. Heureusement, les notions d'ego semblaient absentes chez la jeune femme et ce n'était pas plus mal, Aidan devrait sans doute prendre exemple.

- "Certes, mais c'était tout à ton honneur de te précipiter pour t'assurer qu'il allait bien."

Et il était touché par ce geste totalement désintéressé et gratuit. Il n'y avait guère été habitué. Il songea à Nilah, la jeune mendiante qu'il avait sauvé. Elle était déjà désillusionnée, comme lui avant elle. Elle savait que tout avait un prix qu'aucun acte n'était gratuit... Rien que pour lui montrer qu'il y avait des exceptions, il lui aurait bien présenté Naya. La disparition de Lily avait bouleversé ses projets et il ne rencontrerait pas le vieux monsieur maintenant.

Naya essayait de s'essorer comme elle le pouvait, avant d'effleurer l'étrange marque qu'elle avait sur le visage, attirant le regard curieux du demi elfe qui n'avait pas posé la question jusque là.

- "Ce tatouage, il a une signification?"

Il fut surpris de croiser son regard doré et davantage encore quand elle lui demanda de se rhabiller. Il eut un petit sourire narquois, avant de prendre sa chemise et de s'exécuter.

- "Je ne te pensais pas si prude que la vision d'un torse d'homme te mette en émoi."

Il haussa une épaule, reprenant Mathys dans ses bras.

- "Retournons au campement, tu trembles, tu vas attraper froid."


Dernière édition par Aidan Silin le Mer 8 Sep 2010 - 10:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Nombre de messages : 76
Âge : 117
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   Mar 7 Sep 2010 - 22:14


Naya adressa un clin d'oeil complice a l'enfant. D'aucune aurait pensé qu'elle serait mal a l'aise avec eux et quelque part, c'était le cas. Mais elle aimait les enfants. C'était quelque chose qui ne s'expliquait pas vraiment mais qui était. L'enthousiasme de Mathys creusa encore plus son sourire et, a bien y regarder, il n'y avait qu'aux enfants qu'elle souriait aussi spontanément.

« Je sais être très gracieuse lorsqu'il le faut. »

enchaina-t-elle d'un air docte des plus incongru. Elle en riait parce qu'au final, tout cela était risible. Elle en riait parce qu'elle avait si rarement l'occasion de le faire qu'il venait tout seul parfois.

«  Et bien...La foret est traitre si l'on n'y prend garde et...euh...Bref. »

Si elle continuait, elle allait s'emmêler dans des explications scabreuses. Alors que c'était simple, elle avait juste réagit a l'instinct. En somme, Naya ne savait pas si elle devait être louée pour ça.

Elle s'était frotté le tatouage avec un geste inconscient mais cela n'échappa pas a Aidan. Elle lui jeta un regard surpris avant de sourire légèrement.

« Il est a l'image de Soleil. Je l'ai fait faire peu de temps après sa mort, lorsque je l'ai enterré. »

Car elle l'avait fait elle même. Seule. Et l'avait voulu ainsi. Son fils avait été regardé avec méfiance, voir haït alors même qu'il ne pouvait oeuvrer pour mérité cette haine.

Naya rougit de plus belle a la réflexion du demi. Bon sang, elle aurait mieux fait de fermer sa bouche ! Et...elle répondit presque naturellement.

« Soleil était demi drow. »

Puis, elle sourit doucement. Ces simples mots résumaient assez bien son expérience des hommes. Mais elle ne voulait pas jeter une ombre sur leur relation.

« Pardon. Je ne voulais pas... »

Mais elle fut incapable de finir sa phrase, préférant baisser les yeux sur sa chemise et tenter de l'essorer tant bien que mal avant d'hocher la tête et de reprendre le chemin du campement.

Arrivée prêt du feu, elle soupira légèrement. Il lui faudrait le rallumer et mettre au moins son pantalon a sécher. Elle se tourna vers Aidan.

« tu peux te retourner s'il te plait ? »

Elle avait presque l'air timide en disant cela, mais sa voix ne souffrait aucune tergiversations. Outre le fait de ne pas s'exhiber, Naya n'était pas fière des cicatrices qui parcouraient son corps. Un complexe qu'elle n'arrivait pas vraiement a dépasser. Son regard tomba sur Mathys et :

« Toi aussi jeune homme. »

Sourit elle amusée.
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
Gwocoeur
Gwocoeur
avatar

Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   Mer 8 Sep 2010 - 10:57

- "Oh ça je n'en doute pas un seul instant."

Il n'avait pas les yeux dans sa poche et avait bien remarqué la façon dont Naya se déplaçait dans la forêt, avec souplesse et légèreté. Elle marchait la tête bien haute, avec ce petit quelque chose d'indéfinissable mais propre aux femme. C'était sans doute cela la grâce. De par son sang elfe, Aidan était silencieux et léger, également, même si le terrain accidenté de la forêt lui posait plus de difficultés que les pavés sales ou les rues boueuses des villes. Il ne dit rien de plus quand elle parla de la forêt traîtresse. Elle n'avait pas à se justifier, il trouvait son attention touchante, même s'il n'y avait pas eu lieu de s'inquiéter. Il la regarda s'essorer, avant de demander ce que signifiait le tatouage qu'elle arborait sur le visage, alors qu'elle y touchait. Il fut d'abord surpris de sa réponse, avant de se sentir mal à l'aise quand elle précisa qu'il était demi drow. Son père était donc drow... Et rarement les humaines tombaient amoureuses des drows. Avait-elle été violée et Soleil était-il le fruit de cet acte immonde? Si c'était le cas, il était davantage impressionné encore de la voir si pleine de vie et si douce en parlant de son fils.

- "Je suis désolé, je n'avais pas compris que tu avais été... Enfin que des drows t'avaient fait du mal."

Le mot viol était toujours difficile à employer et à entendre, comme un tabou, un mot magique chargé d'ombres néfastes. Il n'aurait pas du se montrer si curieux, c'était déjà la deuxième fois en 24h qu'il posait une question et que la réponse l'horrifiait la concernant. A la demande de Naya, il remit sa chemise, cachant ainsi à son regard des cicatrices pâles et estompées par le temps, souvenirs d'une enfance pas très joyeuse. Il lui emboita le pas jusqu'au campement, muet. Il ressassait la découverte du viol de Naya, sombrement et son visage s'était fermé, sans qu'il n'y prenne garde. Il ne sortit de ses sombres réflexions que quand naya lui demanda de se retourner alors qu'elle allait se déshabiller.

- "Tu sais, tu ne possèdes rien que je n'ai déjà vu..."

Mais ce n'était qu'une façon de la taquiner, puisqu'il s'exécuta aussitôt, ne pouvant s'empêcher de rire légèrement quand elle demanda à Mathys de faire de même.

- "Allez bonhomme, bien essayé, mais tu vas te conduire en galant homme. Demi tour."

Il lui prit la main et le força à se retourner, écoutant Naya se déshabiller alors que son imagination faisait le reste. Frappé par ses pensées coupable, il se racla la gorge, alors que Naya lui disait qu'il pouvait se retourner. Hum... La chemise qu'elle avait enfilé était un brin courte quand même et laissait voir ses longues jambes fuselées.

- "Tu devrais faire un feu pour te réchauffer, je trouve que la température baisse."

Enfin non, la sienne, elle montait plutôt.
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Nombre de messages : 76
Âge : 117
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   Mer 8 Sep 2010 - 12:47

Naya ne répondit pas. Laissant le mot viol plané entre eux. Tout a coup, elle regrettait cette confession, même si elle était venue presque naturellement. Naya n'en parlait jamais. C'était une période sombre qu'elle préférait oublier, car elle avait souffert oui. Et pas que physiquement. Elle tenta bien de rattrapper son erreur mais il était trop tard. Finalement ils retournèrent au campement, le visage sombre et chacun perdu dans ses pensées.

Naya ne voulait pas que cette ambiance s'éternise et aurait tout donné pour effacer ses quelques mots qui avaient jeté un voile désagréable sur leur petit groupe. Elle frissonna sous la morsure froide d'une petite bise des sous bois. L'air était toujours plus frais a l'abri des arbres et elle demanda a ce que les hommes se retournent. Aidan y alla de sa petite remarque et elle en rit préférant plaisanter a son tour.

« Oui, mais des commes moi, jamais et je ne voudrais pas que tu tombe en pamoison devant tant de beauté. »

L'accent amusé qu'elle avait glissé dans ses quelques mots soulignait assez l'humour qui était le sien. Se déshabillant, elle se regarda d'un air critique. Si on oubliait les cicatrices qui la parcourait elle n'avait rien d'une femme fatale. Sa poitrine était menue, son corps trop musclé, résultat de sa vie au grand air, et...tiens, elle s'était écorchée le genoux. Enfin, elle était ainsi et rien ne pourrait lui donner des seins arrogants, un peu plus de douceur dans ses lignes et une bouche pulpeuse. Elle tendit la main vers son sac, a la recherche de sa chemise et elle retint un claquement de dents dût au froid. Bon sang ! Elle ne pouvait pas tomber malade !

Rapidement, elle s'engouffra dans la chemise et croisa les bras autour d'elle histoire de se tenir chaud. Sans grand succès. Aidan se retourna a l'instant où elle l'y autorisa. Naya lui était grès de n'avoir même pas cherché a jeté un coup d'oeil sur elle. Machinalement, elle tira sur sa chemise, espérait la faire atteindre ses genoux, pas consciente du fait qu'un tel geste obigeait le tissus a épouser son torse.

A la reflexion de son compagnon, elle hocha la tête et, a voir ses lèvres bleuies on ne pouvait douté de sa bonne foi. Elle eut tot fait de refaire naitre les flammes, faisant un feu assez fort.

« Il faut que j'étende mon pantalon quand même. Et ma chemise. Je suis désolée, je nous retarde en plus. »

Elle leva le nez sur le ciel.

« Avec un peu de chance, nous atteindrons Erac juste après midi. »

fit elle en s'installant prêt des flammes, une fois son pantalon proprement etendu sur une branche et sa chemise a coté. Au dessus du feu. Elle risquait de sentir la fumée pendant un moment, songea-t-elle avant de s'en moquer. Puis, elle se frappa le front de la main.

« J'ai oublié les champignons ! »

Effectivement le savc était resté là où elle l'avait laissé...Bon...

« Bon ben j'irais le chercher tout a l'heure, je doute qu'on nous les vole. »

Décréta-t-elle en ramenant ses jambes contre sa poitrine, les entourant de ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
Gwocoeur
Gwocoeur
avatar

Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   Ven 10 Sep 2010 - 9:57

Aidan ne put s'empêcher de laisser échapper un rire sincère alors que Naya lui répondait, provocante qu'il n'avait jamais vu femme aussi belle.

- "C'est bien charitable de penser à ma santé."

Il ne s'amusa pas à la contredire. Cela aurait été vexant et Naya cherchait à plaisanter. Malgré tout, des beautés, il en avait vu, c'était certain. Plus plantureuses que Naya. Il avait toujours adoré les femmes avec des formes, mais, contre toute attente, il était tombé amoureux d'une liane. Et voilà qu'il était de nouveau attiré par une jeune fille plus musclée que voluptueuse. La vie était parfois étrange.

Il se retourna tandis que Naya se déshabillait et enfilait un vêtement sec et ne fit pas mine de tenter de regarder. Il n'était pas sans foi ni loi quand même et quel exemple pour son fils qui se tenait presque tranquille! Il finit par la regarder quand elle lui en donna l'autorisation et s'amusa de ses vaines tentatives d'allonger sa chemise pour cacher davantage son corps. Comme il le lui indiqua, elle fit un feu, avant d'aller étendre ses affaires.

- "Ce n'est rien."

Un petit retard, sans conséquences, il n'était plus à quelques heures prêt maintenant et sans elle, il aurait sûrement erré dans la forêt pendant des jours. Il vint s'asseoir près d'elle, au coin du feu. La température était étrangement fraîche dans les sous bois, il ne s'y ferait jamais. Fraîche et humide. Elle se rendit alors compte avoir oublié ses champignons et il rit quand elle parla de voleurs.

- "Oh, je ne parierais pas là dessus, tout se vole et si un affamé passe par là..."

Il se releva souplement.

- "Je te laisse Mathys cinq minutes, je vais partir à la recherche des champignons perdus."

Elle lui indiqua où elle les avait abandonné brièvement et il se mit en route. Ce n'était pas très loin et il eu tôt fait de les retrouver. Quand il revint, Naya n'avait pas bougé et couvait du regard Mathys qui jouait avec un bâton et un insecte.

- "Les champignons."

Il laissa tomber le sac, avant de froncer les sourcils en voyant le teint livide de Naya et ses lèvres bleuies.

- "Tu n'arrives pas à te réchauffer?"

Il fallait dire qu'elle n'était pas très remplumée et que ses longs cheveux noirs et trempés avaient imbibé sa chemise. Il soupira, avant de se glisser derrière la jeune fille.

- "Tu claques des dents, le feu ne te réchauffe pas."

Il colla son torse contre son dos, frissonnant face à la différence de température corporelle, posant son menton sur son épaule, avant de reprendre, un sourire dans la voix :

- "Rien ne vaut la chaleur humaine... ou demi elfique, peu importe."
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Nombre de messages : 76
Âge : 117
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   Sam 11 Sep 2010 - 8:28

« C'est un coléoptère, Mathys. Ne l'écrase pas, il est utile dans les sous bois. »

murmura-t-elle en souriant a l'enfant. Le père était partit chercher les champignons, lui laissant la garde de l'enfant et Naya prenait ce rôle très au sérieux. Et au moins, regarder Mathys lui faisait un peu oublier le froid qui lui gelait les os. C'était tout de même incroyable ! La saison chaude était là et elle trouverait le moyen d'attraper froid ! Elle tourna la tête vers Aidan lorsqu'il revint et esquissa un léger sourire, exploit en soit étant donné que ses zygomatiques semblaient vouloir se pétrifier.

« Et bien disons que...Non je n'y arrive pas vraiment. »

concéda-t-elle sans honte. Elle avait ses faiblesses et ne les cachaient pas vraiment. Mais elle devait avouer que là, son corps était parcouru de frissons involontaires. Elle eut un mouvement de recul reflexe lorsqu'il glissa derrière elle, se demandant où il voulait en venir.

Elle sentit sa poitrine se coller a son dos et hocha la tête a ce qu'il dit.

« C'est vrai, rien ne vaut la chaleur corporelle, mais tu vas être trempé a ton tour, attends... »

Elle se pencha en avant pour ramener la masse sombre de ses cheveux sur une épaule avant de reprendre ses aises. Cette promiscuité de la gênait pas vraiment d'autant plus qu'elle était dictée par le bon sens.Elle se cala plus étroitement en sentant la chaleur du demi elfe s'infiltrer a travers sa chemise pour irradier sa peau, elle soupira de contentement. 

« Tu es chaud. »

remarqua-t-elle avec un léger sourire amusé en le regardant par dessus son épaule. Son visage était proche et elle se prit a se dire qu'il était vraiment très beau, elle détourna vivement le regard.

« Je vais sentir bon la fumée, j'espère que tu n'as pas le nez fin. »

plaisanta-t-elle en levant le regard sur ses vetements qui séchaient, bon l'odeur d'un feu n'était pas spécialement repoussante mais elle devenait vite entetante en fait. Puis elle fronça les sourcils en regardant Noé. Celui ci ne cessait de renifler l'air en tournant en rond...

« Noé a un comportement bizarre tout a coup... »

murmura-t-elle songeuse en regardant l'animal. Elle faisait confiance aux animaux, leur comportemant et leur façon d'être était exempt de mensonge ou d'hypocrisie.
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
Gwocoeur
Gwocoeur
avatar

Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   Mer 15 Sep 2010 - 18:44

Le petit garçon lança un regard à Naya quand elle donna un nom à la drôle de bête qu'il chahutait gentiment. Aidan surveillait son fils du coin de l'oeil, le laissant faire ses propres découvertes et expériences, jugeant que c'était cela qui forgeait le caractère d'un enfant et que trop le couver ne lui rendait pas service. Il s'était élevé lui même tout seul et ne s'en était pas si mal sorti. Mais Mathys bénéficiait toutefois de la protection de son père et de son amour, sans pour autant être étouffé et enfermé dans une bulle.

Il remarqua que Naya était toujours frigorifié et entreprit de la réchauffer lui-même, lui opposant un argument d'une logique imparable. Il commençait à la connaître et savait qu'elle avait l'esprit pratique. Elle ne s'offusqua donc pas de son geste, n'y vit rien de déplacé. Ce n'était pas son intention première de toutes façons, même si ce serait mentir que de dire qu'il était insensible à son corps de femme maintenant qu'il la tenait contre lui. Elle n'opposa qu'une petite résistance : elle retira ses cheveux de son dos, épargnant à Aidan le déplaisir d'être trempé à son tour. Elle lui avoua alors qu'elle le trouvait chaud. Il émit un petit rire.

- "Je suppose que ma moitié elfique y est pour quelque chose, je suis moins sensible aux variations de température."

Il rit de nouveau quand elle lui expliqua qu'elle allait sentir la fumée, étant donné que ses vêtements séchaient à la chaleur du feu.

- "Hélas si, j'ai le nez fin, mais je m'en accommoderais."

Ce n'était pas si désagréable, juste... entêtant. Mais cela valait mieux que la crasse ou la sueur. Il n'avait que trop senti cela durant sa vie.

- "Tu sais, je survis très bien aux odeurs des égouts, alors je pense supporter celle là."


Elle le prit au dépourvu en parlant du comportement de son furet. Aidan jeta un coup d'œil avant de remarquer que Yeri était agité également, s'étant réfugié dans l'arbre au dessus d'eux. Bizarre. Il tendit l'oreille, n'entendant aucun bruit de pas étranger expliquant cette agitation.

- "Ils sentent peut-être un orage qui se prépare? Ça expliquerait la chute de température..."

Oui, ça pouvait être ça...
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Nombre de messages : 76
Âge : 117
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   Jeu 16 Sep 2010 - 7:52

« Les efles ne sentent pas le froid ? Bon sang comme je les envies a l'heure actuelle. »

bougonna-t-elle en réprimant un frisson. Mais lentement, son corps se réchauffait, calée bien au chaud contre le demi elfe, elle laissa sa chaleur l'envahir par accoup. Elle rit doucement lorsqu'il affirma pouvoir supporter la fumée, il ajouta autre chose qui retint l'attention de la jeune chasseuse. Indécise, elle tournal légèrement la tête pour regarder son visage, se demandant si il était sérieux ou non.

« Les égouts ? »

répéta-t-elle avec une interogation muette dans la voix. Elle ne s'imaginait pas arpenter les égouts pour sa part. Crasseux, dégoutants et puant la mort, et surtout, être enfermée dans un boyau sombre. Ah non, elle ne pourrait jamais. Elle, il lui fallait l'air frais, l'étendue immense des bois.

« Tu as vécu dans des égouts ? »

demanda-t-elle en fronçant légèrement les sourcils, se demandant si elle ne dépassait pas les bornes en posant ce genre de questions. Enfin, le mal était fait, elle ne pouvait pas rattrapper ses mots, même si elle le voulait. Mais son attention fut détournée par Noé. Naya secoua légèrement la tête et murmura :

« Non, ce n'est pas un orage, je ne sais pas ce qu'il a. »

Machinalement, elle chercha le lémurien des yeux et son état d'agitation la surprise.

« Les animaux ont un instinct bien supérieur au notre, mais là, j'avoue que je ne comprends pas leur comportement. »

ajouta-t-elle un peu inquiètes.Un orage n'était pas en cause, en cas de tempête, Noé agissait autrement, là, on aurait dit qu'il voulait entrer en terre, comme pour y disparaître. Naya sortit des bras d'Aidan et, a quatre pattes, tenta d'attraper Noé frémissant a un mètre d'elle mais celui ci lui échappa pour courir se réfugier dans un arbre.

Nerveuse, Naya reprit sa position initiale en se mordillant la lèvres.

« J'espère que mes vetements sécheront vite. »
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
Gwocoeur
Gwocoeur
avatar

Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   Lun 4 Oct 2010 - 19:03

- "Ils le ressentent moins, dirons-nous. Et moi de même, ça a des avantages d'être un mélange de deux races. Il faut bien qu'il y ai des compensations à n'appartenir à aucune réellement."

Il y avait bien une trace d'amertume dans sa voix, l'amertume d'un enfant toujours rejeté, jamais aimé, qui avait du se faire à la force de son caractère et de sa détermination, sans compter sur personne. Naya avait été aimée et choyée, pas Aidan. Mais tous deux étaient orphelins désormais, tous deux étaient seuls. Aidan avait perdu LilY, Naya, Soleil. Une perte plus difficile à surmonter encore, il le savait bien et ne cherchait même pas à comparer. Là où le voleur avait développé un cynisme certain de la vie, Naya avait décidé d'en tirer leçon et de ne pas rester amère.

La jeune femme était nichée contre lui et il l'enveloppait toute entière. Et il était étonnamment bien ainsi. Un sourire frémit au coin de ses lèvres alors que Naya ne semblait pas savoir s'il plaisantait ou pas concernant les égouts.

- "Vécu est un bien grand mot. Mais il m'est arrivé d'y séjourner oui, ou de devoir y faire un petit tour pour semer les gardes."

Il parlait beaucoup et laissait sous entendre qu'il n'avait pas toujours eu des activités très réglo. Si on se faisait poursuivre par les gardes, ce n'était pas pour rien. Un voleur de sa trempe avait forcément quelques ennemis.

- "Hum, je me suis retrouvé très tôt livré à moi-même. J'étais encore un gamin, j'ai appris à survivre comme je le pouvais et découvert très tôt que les égouts étaient un labyrinthe idéal."

Il n'y avait pas à être fier de son parcours, mais pas à en avoir honte non plus. Il était un voleur et il était bon dans son art. Mais ils dérivèrent vite sur le sujet des animaux qui s'agitaient mystérieusement. Cela rendait le demi elfe nerveux. N'était-il pas à moitié Sylvain? Si, mais étant donné son affinité avec la forêt... Ca ne l'avançait à rien. Pourtant...

- "Il y a quelques chose dans l'air... j'en ai la chair de poule et ce n'est pas le froid."

Naya s'échappa pour tenter d'attraper son familier qui s'enfuit. Il sentait la nervosité de la jeune femme, alors même qu'elle revenait dans ses bras en priant pour que ses vêtements sèchent. Mathys s'était rapproché également, comme sensible à l'agitation des animaux et des adultes.

- "Oui, j'espère aussi, j'ai besoin de bouger..."

D'évacuer la nervosité...
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Nombre de messages : 76
Âge : 117
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   Sam 16 Oct 2010 - 1:53

« Ou a appartenir aux deux... »

répliqua la jeune chasseuse avec un coup d'oeil presque rêveur sur le ciel. Soleil aurait été juste son fils. Ni demi drow, ni humain, il avait été autre chose, il était quelqu'un de précieux, même après sa mort. Puis, il la plongea dans l'hésitation en parlant des égouts. De quoi parlait il ? L'éclat jaune de son regard effleura le visage du demi elfe, une lueur curieuse et indécise au fond des yeux.

« Les gardes ? Moi je cours plus vite qu'eux. »

avoua-t-elle avec une petite moue mutine sur le visage, un éclat espiègle dansant dans ces prunelles. Elle était intelligente, du moins assez pour compendre ce qu'il avait pu faire. Voler ? Chaparder ? Ou alors quelques tours pendables ? Elle aimait l'image d'un petit bambin courant dans les rues avec un grand sourire malicieux pour finir par les semer dans les égouts. Peut être sa vision était elle édulcoré cela dit. Pour sa part, c'était juste son attitude étrange en ville qui lui avait valu la méfiance de certains marchands. Et il faut dire que parfois, ils hésitaient pas a appeler les gardes sans même savoir si elle pouvait être un danger pour eux.

« On ne peut pas te reprocher d'avoir juste voulu survivre. »

murmura-t-elle en haussant une épaule désinvolte. Si elle même ne trouvait pas ce qu'il lui fallait dans les bois se serait elle mise a voler ? Certainement. Mais elle était capable de tirer beaucoup de chose de la nature donc n'en avait jamais ressentit le besoin. Presque rêveuse, elle avait laissé son regard errer sur Noé et avait fronçé les sourcils en le voyant aussi..nerveux. Il avait même refusé de venir vers elle alors que d'ordinaire, il n'aimait rien moins que se faire cajoler. Aidan remarqua a son tour le comportement de son lémurien et Naya ne pouvait s'empêcher de sentir comme un malaise ambiant. Mathys le ressentit aussi car il vint les rejoindre, se collant a son père et Naya lui fit une petite place.

Elle même se sentait nerveuse mais ne l'exprimait généralement pas par une agitation décuplée, au contraire a tel point que l'on pouvait se poser la question de la véracité de sa nervosité. Cela dit, même dérangée par un sentiment étrange, elle n'en restait pas moins a l'aise dans les bois malgré tout, mais cela ne l'empecha pas de soudainement vouloir en sortir, un peu comme si un sentiment latent d'hostilité s'échappait par vague de la forêt.

« Ca ne devrait plus tarder je pense. Je suis désolée, ça ne doit pas être très confortable pour toi. »

fit elle d'une voix douce, si elle était confortablement installée, ce n'était peut être pas le cas du demi elfe, elle avait au moins un dossier sur lequel s'appuyé si l'on pouvait dire et elle y était étrangement bien d'ailleurs. Mais elle ne pouvait s'éterniser malgré l'envie qu'elle en avait. Son pantalon devait être encore un peu humide, mais il finirait de sécher sur elle, songea-t-elle en se redressant. Se hissant sur la pointe des pieds, elle attrappa son pantalon et réprima une grimace en l'enfilant. Heureusement, il n'était plus mouillé, juste humide.

« Ca devrait aller, je pense que l'on peut se mettre en route, qu'en dis tu ? Et toi bonhomme ? »
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
Gwocoeur
Gwocoeur
avatar

Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   Lun 22 Nov 2010 - 19:00

Il jeta un regard oblique à la jeune fille alors qu'elle le reprenait. Il voyait le vide à moitié vide et elle à moitié plein. C'était la seule différence entre ce qu'il pensait et ce qu'elle percevait, mais c'était une sacrée différence. Elle ne pouvait pas deviner ce qu'avait été sa vie et les sentiments qu'il avait nourri à être rejeté par les deux peuples. Elle avait tort. Il n'appartenait bel et bien à aucun des deux peuples. Il ne put s'empêcher de rire pourtant quand elle lui répliqua avec une voix enfantine qu'elle courrait plus vite que les gardes. Oui, lui aussi, mais cela ne suffisait pas toujours.

- "Moi aussi, mais ils connaissent bien la ville eux aussi et quand tu es bloqué, tu es bloqué... Ce n'est pas comme dans la forêt."

Il n'y avait pas de murs ici, par d'obstacle infranchissable. Il était doué pour se faufiler, certes, mais pas au point de grimper à un mur sans aspérités. Et pas sans un minimum de temps. Quand il n'y avait plus d'issus ni en face, ni à droite, ni à gauche, ni au dessus, il restait en dessous. Pas très folichon mais diablement efficace. Il haussa les épaules quand elle lui fit remarquer qu'on ne pouvait pas lui reprocher d'avoir voulu survivre.

- "Va dire ça à ceux qui sont censés maintenir l'ordre et faire respecter les lois."

Bon, il fallait quand même avouer qu'il aurait pu arrêter et chercher à travailler au lieu de poursuivre dans cette voie. Mais pourquoi arrêter de faire quelque chose dans laquelle on excelle? Cela aurait été dommage. Il était un voleur talentueux, un prestidigitateur qui savait faire illusion sans pourtant user d'une quelconque magie à laquelle il était totalement réfractaire.

Mais ils cessèrent de discuter de leurs vies quand ils remarquèrent les comportements étranges de leurs animaux. Ni l'un, ni l'autre ne pouvait l'expliquer, mais tous deux étaient d'accord pour dire que cela n'était pas bon signe et qu'il valait mieux lever le camp le plus vite possible.

- "Si, ça l'est."

Si, c'était confortable d'avoir son corps chaud blotti contre le sien. Il en fallait beaucoup pour qu'il soit gêné par une posture, il avait apprit à rester silencieux et immobile pendant de longueurs heures et pas toujours dans des positions très confortables. Il ne fit aucun autre commentaire à ce sujet. Elle s'échappa pourtant et alla enfiler son pantalon, préférant qu'ils partent. Aidan acquiesça, tandis que Mathys suivait son père, en regardant Naya avec de grands yeux innocents. Le demi elfe commença à lever le camp, avant de brutalement s'interrompre en constatant que la luminosité baissait de façon alarmante. Il était midi et la nuit tombait!

- "Mais qu'est-ce que...?"

Il leva les yeux au ciel et découvrit avec stupéfaction que le soleil disparaissait derrière... quelque chose. Mais la pénombre s'installa. Il détourna le regard, gêné par la lumière et prit son fils dans ses bras. En moins de deux minutes, ils se retrouvèrent dans le noir. En pleine journée... Aidan n'avait jamais été très proche des religions. Il ne vénérait aucune divinité. Mais en cet instant, il adressa une prière muette aux dieux. Cela ne pouvait être que leur œuvre. Il regarda Naya, qui semblait aussi perdue que lui quant à ce phénomène. Il n'avait jamais vu ça, ni même entendu parlé et Naya non plus. D'une voix sombre, il donna le signal du départ. Il n'était pas du genre à paniquer. Ceci allait prendre fin et il aurait l'explication une fois arrivé en ville, en discutant avec les gens.

Il avait tort... Il n'en apprendrait pas davantage en ville.

Et le jour n'était pas prêt de réapparaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le rat des villes et la souris des champs [Naya]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le rat des villes et la souris des champs [Naya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le rat des villes et la souris des champs [Naya]
» crotti et mimi les p'tites souris
» Les broderies au point compté de la souris
» Les grandes villes du monde ..
» Une souris verte !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché d'Erac-
Sauter vers: