Partagez
 

 Le dernier acte [Elanore]

Aller en bas 
AuteurMessage
Gaucelm d'Odelian
Ancien
Ancien
Gaucelm d'Odelian

Nombre de messages : 853
Âge : 219
Date d'inscription : 27/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeVen 13 Aoû 2010 - 14:07

Quelques notes de musique s’échappaient encore des rues d’Odélian, où gueux et nobliauds achevaient de fêter l’union du Comte et de la Comtesse. Un gobelet tintant sur le bois de la table, le gloussement d’une jeune servante se faisant trousser par un jouvenceau imbibé d’alcool ou le rire gras de quelques seigneurs amusés par les pitreries des troubadours, autant de sons qui compose la symphonie des fins de mariage. Dame Lune avait prit la place de l’astre diurne dans un ciel qui s’était paré de son manteau d’étoiles. Gaucelm avait quitté ses derniers invités, laissant à la jeunesse, le soin d’achever les festivités comme elle le souhaitait … Probablement dans des relans d’alcool et de vomi, mais ça, ça reste leur problème. Le Gras, lui, avait d’autres soucis en tête. Ce soir était le grand soir, la nuit de toutes les nuits, la première fois qu’il partagerait sa couche avec une jeune femme, la première fois qu’il honorerait sa promise de sa féconde semence, la nuit qui ferait de lui, comme aimaient le dire les damoiseaux, qui ferait de lui un Homme. Même si l’hypocras tournait dans son esprit et rendait son regard moins affûté qu’à l’accoutumée, Sa Grasseté se dirigeait d’un pas décidé vers la chambre de son épouse. Autour de lui, gravitaient Jehan, Fulbert, Guy, Phillistin et son frère Grégoire, qui distillaient leur conseils, tel les entraîneurs d’un boxeur se dirigeant vers le ring.

Surtout, Monseigneur, prenez votre temps !

De la … Délicatesse

Je pense que le mieux reste de la prendre par …

Les caresses ! N’oubliez pas les caresses

En effet, très important les caresses !

Lorsque vous sentirez la chose venir …

Ah oui !

Respirez bien à fond

Décomptez silencieusement de cent à zéro !

Tout le monde se tut, laissant un silence tendu dans la large coursive, chacun analysant la dernière prise de paroles de Fulbert. Les regards allaient de l’incompréhension à l’approbation, puis Grégoire enchaîna, presque innocemment.

Oui … Oui … Je connaissais la contine à chantonner dans sa tête, moi.

Laquelle ?

Celle sur les trois porcelets qui dansent, je pense

En effet, ce me semble être la plus connu … Leeeeees trois petits porcelets de père Mathieu …

Voilà ! … Danse la gigueeeeee ! Danseeee la gigueeeeeeeeee !

Gaucelm interrompit l’assemblée qui le stressait bien plus qu’autre chose.La porte de la chambre de la Comtesse était en vue, faisant déglutir le Gras. Diriger une armée, écrire des discours flamboyants, mettre au fers un gueux insolent, ça il savait faire, mais là, c’était une grande première, et comme avant chaque première fois, les intestins aiment se livrer à des contorsions douloureuses. Il adressa un regard à ses suivants, fronçant les sourcils devant Fulbert qui continuait à fredonner la contine des porcelets. Jehan lui posa une main amicale sur l’épaule, presque paternelle, Grégoire eu un petit sourire complice, Guy dissimulait mal sa fierté d’avoir marié son seigneur, et Phillistin, lui, emboîta le pas de son suzerain qui s’apprêtait à faire son entrée dans la suite nuptiale. La porte s’ouvrirait bientôt, sur la comtesse et sur les plaisirs charnels de cette nuit bénie par les Cinq.
Revenir en haut Aller en bas
Elanore d'Odelian
Humain
Elanore d'Odelian

Nombre de messages : 167
Âge : 23
Date d'inscription : 26/01/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeVen 13 Aoû 2010 - 22:16

La soirée était passée trop vite... beaucoup trop vite. J'avais bu, peut-être plus que de raison, mais j'étais tellement anxieuse que j'espérais me détendre avec l'alcool. Plus la soirée avait avancée, plus je m'étais sentis nerveuse jusqu'à avoir des noeuds à l'estomac et des nausées. j'étais horriblement pâle. Mon père remarqua que je levais un peu trop le coude et m'empêcha de continuer. Frustrée, je n'avais pu que subir cette nouvelle punition. J'allais perdre ma virginité avec un homme trois fois plus vieux que moi... Et qui ne m'attirait absolument pas physiquement. Pire, il me dégoutait. J'avais le droit d'être ivre pour pouvoir supporter ce moment quand même, non ? Apparemment non... je supposai qu'une mariée qui vomit dans les draps nuptiaux, cela est fort peu élégant...

Finalement, morte de fatigue et de trac, je me levai. Toutes les femmes de l'assemblée en firent autant, alors que je me retirai, accompagnée de deux servantes et de ma vieille nourrice. Mon père ne manqua pas de me jeter un regard qui signifiait que j'avais intérêt à ne pas lui faire défaut. Aucune compassion pour la vierge que j'étais et qu'on crucifiait sur l'autel de l'intérêt.

Jeanne et Marie jacassaient. Je n'écoutais même pas leur discussion. Si mon mari avait été jeune et beau, elles se seraient extasiées sur ma chance et j'aurais ri de bon coeur avec elles. Là, elles parlaient de la réception, de la nourriture, de tel ou tel beau chevalier qui leur avait souri. A bout de nerfs, je me retournai violemment :

- "Allez vous-en! J'en ai assez de vos jacasseries de petites dindes idiotes! Fichez le camp!"

Elles me regardèrent avec étonnement, échangeant un regard, avant de hausser les épaules, de faire un sourire en coin et de me narguer par une petite révérence.

- "Bien votre Grâce. Bonne nuit."

En insistant, bien sûr, sur le bonne nuit. Ma nourrice me regarda avec commisération. Nous étions arrivés dans mes nouveaux appartements. Et bien vite, je me retrouvai devant le lit de Gaucelm. Statique et bien droite, je me laissais mettre en chemise de nuit.

- "Détends-toi ma chérie. Ce n'est pas si terrible. C'est ton devoir et bien des femmes sont passées par là avant toi, sans en mourir. Ne pense pas à qui te besognera, Eli. pense à autre chose. Si c'est agréable, pense à ça. Sois forte. Ne montre pas ta peur ou ton dégout, tu le vexerais."

Je soupirai. Il valait mieux qu'elle arrête d'essayer de me rassurer... Je me tenais en chemise de nuit de soie dans la chambre. Un cordon la retenait sur ma poitrine. On voyait l'arrondi d'une épaule. ma chevelure auburn tombait en lourdes boucles sur l'autre épaule, retenue par un petit ruban.

Je montai sur le lit, m'allongeant. Ma nourrice me laissa ainsi. J'étais de plus en plus nerveuse et finalement, je finis par me lever et faire les 400 pas, comme un lion en cage, avant de me diriger vers la fenêtre, de l'ouvrir pour laisser entrer l'air nocturne. mélancolique, je regardai la nuit avancer, entendant les échos de la fête en bas.

C'est ainsi que me trouva mon époux quand il entra dans la pièce. je frissonnai violemment, mais ne bougeai pas, ne tournant pas même la tête vers lui. Bizarrement, la lumière de la lune tombait ainsi sur moi, donnant un éclat surnaturel à ma chemisette de soie...
Revenir en haut Aller en bas
Gaucelm d'Odelian
Ancien
Ancien
Gaucelm d'Odelian

Nombre de messages : 853
Âge : 219
Date d'inscription : 27/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeDim 15 Aoû 2010 - 0:21

Le Gras observait les visages de ses comparses une dernière fois, puis ouvrit la porte qui le séparait de sa femme, après avoir pris une longue inspiration. Il se para de son plus beau sourire et fit une entrée triomph … Une entrée … Une … Par tous les Dieux ! Quelle vision ! Là, offert à son regard ébobi, la silhouette grâcieuse et ingénue de sa mie, délicatement souligné par la clarté de la Lune. Sa chevelure rousse tombait en cascade bouclée sur son épaule et sa chemise de nuit qui laissait deviner l’innocence de la poitrine ronde d’Elanore, sous un ruban coquin et discret à la fois. Elle avait les sourcils légèrement froncés, comme inquiète. Elle partageait donc son anxiété. Il eut un petit sourire innocent, croisant le regard azuré de la comtesse. Gaucelm resta planté dans l’embrasure de la porte, ébobi par l’image angélique qui s’offrait à ses yeux. Sa face cramoisie était moins du l’alcool, qu’à la vision de sa jeune épouse. Il déglutit et s’avança enfin en souriant, réussissant à mettre des mots sur son impression.

Ma mie … Vous êtes … Plus belle d’heure en heure …

Il toussota légèrement, puis montra le lit du plat de la main.

Si vous voulez bien vous mettre en place.

Manque de tact évident … C’est ce qu’on appelle entrer dans le vif du sujet, n’est-ce pas ? A moins que … C’est à cet instant, que la silhouette fildeferique de Phillistin apparut de derrière Gaucelm, sa malette à la main et vêtu de sa traditionnelle robe noire et de son tricorne. Il ouvrit sa malette avec un clic aïgu, et commença à sortir des instruments en ivoire, dont une sorte de pince à étau, qui évoquait le bec d’un canard. Gaucelm procéda à l’explication du pourquoi de la présence du médecin du manoir.

Simple vérification d’usage, ma mie. Une fois que Phillistin témoignera de votre virginité, nous aurons notre intimité. Cela ne m’enchante guère, mais finissons en avec ceci rapidement.

Eh bah, oui ! Il allait pas se faire refiler une fausse vierge non plus. Il avait une image a entretenir quand même. Allons, allons. Une histoire de quelques minutes, et la grande perche de Phillistin se retirerait pour les laisser seuls. Gaucelm se tourna pour ne pas voir l’oscultation, et pour préserver un peu plus longtemps son chaste regard de la vision d’un sexe de femme. Comment ? Vous dites ? Il est ignoble ? Nooooon … Prudent.


Dernière édition par Gaucelm d'Odelian le Mer 25 Aoû 2010 - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elanore d'Odelian
Humain
Elanore d'Odelian

Nombre de messages : 167
Âge : 23
Date d'inscription : 26/01/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeMer 18 Aoû 2010 - 20:56

Lentement, je tournai la tête vers mon époux, qui semblait réellement subjugué à ma vue. Dire que je ne fus pas sensible à son air ébahi serait mentir : j'étais jeune, j'étais femme et donc, un brin vaniteuse. J'aimais que l'on vante ma beauté. Un petit sourire fleurit sur mes lèvres à ce compliment, avant de se faner quand je suivis du regard sa main qui m'indiquait le lit. Là, je me raidis. Et l'angoisse passa dans mes grands yeux bleus. Je quittai la fenêtre, bien à regret, avant de me diriger vers le lit, aussi raide que la justice.

Je pensais qu'il n'était pas possible d'être encore plus raide. J'avais tort. Je vis alors entrer le médecin personnel de Gaucelm et je fronçai les sourcils en me demandant ce qu'il fichait là. Il n'allait pas assister à l'acte quand même? Je ne survivrai jamais à pareille honte. Mais voilà qu'il trifouillait dans sa mallette et sortit de drôles d'instruments. Là, j'eus un mouvement de recul instinctif. De peur.

Et les paroles de Gaucelm me frappèrent de plein fouet. Ce médecin allait vérifier ma virginité avec ses instruments de barbare. Quel affront! Je lançai un regard dur à mon époux et répondis avec une voix tremblante :

- "Mon époux, il vous aurait suffi de nous laisser de l'intimité et vous auriez découvert par vous-même que nul homme n'a jamais profané mon corps. Je le jure devant les dieux."

Je tremblais d'indignation et d'angoisse. N'étais-je pas déjà assez nerveuse comme ça? Espérais-je que mon petit plaidoyer allait m'éviter cela?

- "Je comprends que vous ne souhaitiez pas honorer une femme qui ne serait pas pure, mais répudiez-moi, enfermez-moi, tuez-moi si je mens. Mais, pitié, ne m'infligez pas cela..."

Je m'approchai de lui, lui faisant de grands yeux suppliants et apeurés.

- "Pensez-vous que cela ne soit pas déjà source d'angoisse pour moi monseigneur? S'il vous plait... Faites-le partir et honorons notre mariage comme il se doit."
Revenir en haut Aller en bas
Gaucelm d'Odelian
Ancien
Ancien
Gaucelm d'Odelian

Nombre de messages : 853
Âge : 219
Date d'inscription : 27/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeDim 22 Aoû 2010 - 14:46

Elle sourit en rosissant légèrement devant le regard émerveillé et les compliments du Gras. Elle était donc un brin vaniteuse comme toutes les femmes, même si les paroles de Sa Grasseté étaient des plus sincères. La vision de cette jeune demoiselle sous la lumière de la lune à demi nue, resterait une image longtemps gravée dans la mémoire du Gras. Une Belle jeune jouvencelle, assurément. Le regard d'Elanore se figea, puis se tendit alors que le comte invitait son épouse à prendre place, pendant que Phillistin sortait son arsenal. La voix tremblante de la jeune comtesse se fit entendre.

Mon époux, il vous aurait suffi de nous laisser de l'intimité et vous auriez découvert par vous-même que nul homme n'a jamais profané mon corps. Je le jure devant les dieux.

Le médecin maigrelet suspendit son geste, tournant son regard vers son suzerain. Lui, qui n'aimait guère être contredit d'ordinaire se retrouvait face à une rébellion intime avant même le début de l'invasion des "terres" de Caerlyn. Gaucelm se contenta d'arquer un sourcil, alors que son épouse continuait son plaidoyer.

Je comprends que vous ne souhaitiez pas honorer une femme qui ne serait pas pure, mais répudiez-moi, enfermez-moi, tuez-moi si je mens. Mais, pitié, ne m'infligez pas cela...

La chose est aussi nouvelle pour moi que pour vous, ma mie ... Je tiens juste à m'assurer du bon déroulement de notre union, et ce jusqu'au bout

Les yeux de la toute jeune demoiselle brillait d'angoisse et de colère, elle se sentait clairement offensée et anxieuse et son visage ne cachait rien de son état intérieur. Elle continuait son discours et son approche, toujours raide comme la justice, mais usant d'un regard que je qualifierais anachrnoniquement de "Chat Potté".

Pensez-vous que cela ne soit pas déjà source d'angoisse pour moi monseigneur? S'il vous plait... Faites-le partir et honorons notre mariage comme il se doit.

Le Gras soupira, puis saisit Phillistin par le col avant de le tirer en arrière qui provoqua une sorte de hoquet de protestation chez le médecin. Il l'emmena vers la porte et alors eu lieu un échange à voix basse.

Y a-t-il moyen de témoigner de sa virginité autrement?

Pardon?

Vous m'avez très bien compris, cette enfant est douée, vous avez vu ce regard ... Je pourrais presque en avoir des scrupules ...

Tout le monde notera bien le "presque" ...

Elle semble tendu comme un nerf de boeuf. N'est-ce pas vous qui avait insisté sur la détente de la damoiselle? Je cherche un moyen de la rassurer un peu

Le médecin lança un regard attendri vers son suzerain, qui avait donc écouté la multitude conseil qui lui avait été donné.

Eh bien ... Physiquement ... Lorsque votre ... enfin vous voyez ...

Il agrémentait son discours de gestes vagues mais explicites ...

Pénètrera dans sa ... Il y aura comme une petite résistance, puis vous irez au fond des choses, si j'ose m'exprimer ainsi ...

Ah!

Elle saignera probablement

Du sang? Quelle horreur ...

Oui, ou alors ...

Bien, bien, cela suffira pour ce soir, rentrez dans vos appartements ...

Mais ...

Foutez-moi le camp

Phillistin tréssaillit et se précipita vers le lit. Il remit ses affaires dans son sac à toute vitesse, puis il se redressa, salua la comtesse en s'inclinant puis fila dans le couloir. Le Gras referma la porte. Il resta un instant face à elle, sentant la pression l'envahir. Il allait se lancer dans son premier tête à tête nocturne et charnel, voilà de quoi vous filez le trac quand même! Il dit alors.

Voilà, ma mie ... Nous ne sommes plus qu'entre mari et femme

Il se retourna et vint s'asseoir sur le bord du lit, les mains jointes entre les genoux, comme un garçonnet. Par les Cinq, son coeur battait la chamade et ses intestins se nouaient joyeusement. Une goutte de sueur vint perler sur son front, avant de s'écouler sur le côté de son visage et se perdre dans un des plis du cou de Sa Grassouillerie. Il respira un grand coup, puis reprit la parole, sur un ton un peu plus ferme que précédemment.

Soyons bien clair, Elanore. Je consens à vous faire cette faveur, mais si vous m'avez menti, je vous ferai lapider en place publique ... Votre compagnie m'est très agréable et votre vision me ravit, cela me chagrinerait de devoir faire de vous une martyre. Je mise sur votre sincérité et votre bonne foi ...

Quel grand romantique quand même ... Au moins tout était clair, bien que le compliment dissimulé derrière les graves paroles n'était pas si évident à déceler que ça. Quelque part, Gaucelm infligeait son premier test à son épouse ... Test qui pouvait bien être le dernier en cas de mensonges.

Vous n'avez de cesse de me répéter de vous faire confiance ... Ma confiance ne s'obtient pas par des mots, mais par des actes ... J'espère que vous comprendrez cela ...
Revenir en haut Aller en bas
Elanore d'Odelian
Humain
Elanore d'Odelian

Nombre de messages : 167
Âge : 23
Date d'inscription : 26/01/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeDim 22 Aoû 2010 - 22:42

Je me mordis la lèvre alors que Gaucelm me répondait qu'il n'était pas plus habitué que moi et voulait juste s'assurer du bon déroulement de cette nuit. Gaucelm était-il vierge lui aussi? A son âge? J'avais du mal à y croire... Peut-être que j'avais mal compris. Mon cerveau fonctionnait mal. J'étais trop nerveuse. Mais j'essayais toutefois de plaider ma cause. Toute en finesse, en jouant de mon charmant minois et de mes grands yeux implorants. C'était encore la meilleure façon d'obtenir ce que je voulais. Exiger, tempêter, cela risquait de le braquer. J'avais toujours user de mon charme juvénile et angélique et cela m'avait toujours réussi. Sauf concernant mon père. Lui, il résistait très bien.

Je sus que j'avais gagné quand j'entendis son soupir et qu'il prit son médecin à part. Je n'entendis pas toutes leurs messes basses, mais il finit par le congédier et je me retins de soupirer de soulagement. A cet instant, je ne pensais même pas à l'épreuve qui m'attendait après celle que je venais d'éviter. J'acquiesçai alors qu'il reprit la parole en disant que nous étions entre mari et femme.

On se rapprochait de la scène finale et l'angoisse me reprenait. Mais, à ma plus grande surprise, mon mari ne semblait pas plus dégourdi que moi. Il semblait nerveux lui aussi. La nuit promettait d'être longue. Je me rapprochai de quelques pas alors qu'il mettait les choses au point. Je pris une grande inspiration et me tins bien droite.

- "Mon seigneur et époux, j'ai juré devant les dieux d'être une bonne épouse. Je tiendrai parole. Je ne suis pas la ravissante petite sotte que l'on peut penser trouver... Vous l'avez deviné. Je ne vous demande rien, je n'en ai pas le droit... Mais, j'aimerais gagner, sinon votre amour, votre respect. Et cela commence par la confiance."

Je me rapprochai alors de lui, me tenant devant lui, posant une main légère sur son épaule et abaissant mon regard au niveau du sien.

- "Ne vous défiez pas de moi Gaucelm. Laissez-moi être votre alliée, en plus de votre épouse."

J'esquissai un petit sourire incertain alors que mon regard était déterminé. Je passai mes bras autour de son cou et l'embrassai. Je prenais énormément sur moi, mais je devais lui prouver que j'étais sincère et que mes mots ne faisaient que précéder mes actes.

- "Seriez-vous nerveux?"
Revenir en haut Aller en bas
Gaucelm d'Odelian
Ancien
Ancien
Gaucelm d'Odelian

Nombre de messages : 853
Âge : 219
Date d'inscription : 27/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeMer 25 Aoû 2010 - 18:51

Tendu comme un nerf de boeuf, Gaucelm restait assis maladroitement sur le bord de la couche nuptiale. Il avait parlé clairement, ne laissant planer aucun doute sur sa détermination. Sa jeune épouse s'était approché de lui pendant son discours et se tenait à présent devant lui, elle aussi, nerveuse.

Mon seigneur et époux, j'ai juré devant les dieux d'être une bonne épouse. Je tiendrai parole. Je ne suis pas la ravissante petite sotte que l'on peut penser trouver... Vous l'avez deviné. Je ne vous demande rien, je n'en ai pas le droit... Mais, j'aimerais gagner, sinon votre amour, votre respect. Et cela commence par la confiance.

Si vous y êtes déterminé, cela sera chose aisée.

Il ne pouvait dire mieux, pour le moment en tout cas. Seul le temps dirait si la nouvelle comtesse d'Odélian serait plus utile qu'une jolie parure pour les visites en société. Sa vivacité d'esprit s'était révélé fort intéressante pour une si jeune personne, et elle pourrait devenir bien pire que son mari, le Gras le sentait. La main d'Elanore vint se poser délicatement sur la large épaule de Sa Grasseté, interrompant sa réflexion, puis il redressa légèrement le regard pour croiser celui de son épouse. Elle poursuivit alors, d'une voix douce.

Ne vous défiez pas de moi Gaucelm. Laissez-moi être votre alliée, en plus de votre épouse.

Elle scella ses paroles par un baiser. Qu'il soit sincère ou pas, Gaucelm n'en avait pas la moindre idée ... En effet, peu de jeunes femmes avait daigné porter ses attentions sur Sa Grassouillerie tout au long de sa vie. Comme quoi, en ce bas monde, les femmes purement vénales n'existaient que dans les rumeurs. Les lèvres d'Elanore étaient douces et avait toujours un petit goût de framboise. Elle se redressa alors, découvrant le petit sourire du Gras. Il l'aimait bien cette petite. Elle savait lui parler, étrangement, car bien peu pouvait se targuer de pareil exploit, elle était comme apaisante parfois. Même si ses jambes flageollaient nerveusement, le Gras put étirer ses lèvres et échanger un regard chaleureux avec Elanore. La remarque de son épouse claqua dans l'air.

Seriez-vous nerveux?

Oui on peut dire ça comme ça oui ... Il avait une trouille bleue et visiblement, il le dissimulait très mal. il répondit avec sincérité, de toutes façons, comme on dit dans le jargon, il était grillé!

Comme je vous l'ai dit, la chose est aussi neuve pour moi que pour vous. J'ai appliqué la tradition et je n'ai jamais posé la main sur une autre femme que ma propre épouse. Autrement dit ... Vous.

Tiens, bah voilà, elle voulait une preuve de confiance ! Peut-être avait-on colporté diverses rumeurs sur sa sexualité, mais là, elle avait l'information à la source. Oui, le Gras était aussi pur que l'enfant qui venait de naître. Il lui fit un nouveau sourire timide en arquant un sourcil, presque amusé, attendant la réaction d'Elanore.
Revenir en haut Aller en bas
Elanore d'Odelian
Humain
Elanore d'Odelian

Nombre de messages : 167
Âge : 23
Date d'inscription : 26/01/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeDim 29 Aoû 2010 - 20:07

- "J'y suis déterminée."

Et le reflet de cette détermination brillait dans mon regard azuré. Oh oui, je gagnerai sa confiance et son respect et ne serais pas la potiche d'Odelian, tout juste bonne à être jolie et à sourire! Peut-être me comporterais-je ainsi avec certains nobles, mais mon esprit était aiguisé et il valait mieux que Gaucelm m'incorpore dans ses plans. Je pouvais lui être une alliée de poids, davantage qu'une belle épouse juste bonne à enfanter. Je ne voulais pas être que ça. Je n'avais déjà pas eu le mari dont je rêvais, je voulais au moins pouvoir agir. Ou je dépérirais. Le comprendrait-il? Je ne pouvais que me faire douceur et innocence face à lui. J'avais du caractère, beaucoup de caractère, mais je le masquais soigneusement derrière des battements de cils du plus bel effet. J'avais eu ce que je voulais en renvoyant le médecin sans passer par l'épisode dégradant de la vérification de ma virginité et cela simplement en amadouant mon époux. Quelque chose me disait qu'en la jouant fine, je pourrais avoir ce que je voulais de sa part. Je l'embrassai donc pour sceller mes paroles. J'étais loin de tout savoir de l'art de la séduction... Aussi mes baisers étaient-ils timides.

Je finis par lui demander s'il était nerveux. Je voyais qu'il semblait emprunté, comme ne sachant pas comment commencer, alors que j'avais en tête que les hommes se jetaient sur leur épouse dés le premier soir pour les besogner avec ferveur. Je fus surprise de l'entendre me répondre qu'il était en effet aussi vierge que moi... A son âge? Jamais aucune dame ne l'avait initié aux plaisirs de la chair? il était chose courante que l'on embauche une femme experte en ces choses là dés que l'adolescent devenait un homme fait afin de l'initier à ces choses là! Gaucelm était-il un cas à part? S'était-il réellement réservé pour son épouse? Cela faisait plus de 4 décennies qu'il foulait cette terre sans jamais avoir touché une femme? C'était une nouvelle effarante. Certes, il n'était pas beau, ni bien bâti, mais il était riche, cela attirait les convoitises et servait à faire oublier son physique disgracieux, non?

- "Messire, je suis honorée de cette force morale et de ce beau principe... Et je comprends d'autant mieux la présence de votre médecin tout à l'heure."

J'eus un petit sourire, un peu incertain. Comment allions nous nous y prendre?

- "Je... Je comptais sur vous pour nous guider cette nuit..."

Parce que je n'y connaissais rien et voir s'accoupler des chevaux n'avait rien à voir avec des humains. Et les femmes ne parlaient pas de ces choses là... Mais les hommes, si. Peut-être connaissait-il la théorie, à défaut de la pratique... Je me mordis la lèvre inférieure, délassant doucement ma chemise. Je me tenais toujours debout devant lui, mes cheveux roux cascadant dans mon dos. Mon visage devait refléter mon angoisse et mes incertitudes.

Et puis, la fine chemise s'ouvrit sur mes épaules nues avant de tomber en corolle à mes pieds, m'exposant à son regard. Pour être comtesse, je devais être prise par le Comte et il ne semblait pas décidé à bouger, alors je pris sur moi d'ouvrir les hostilités en révélant à sa vue mon corps nu et mes formes pas encore totalement épanouies.
Revenir en haut Aller en bas
Gaucelm d'Odelian
Ancien
Ancien
Gaucelm d'Odelian

Nombre de messages : 853
Âge : 219
Date d'inscription : 27/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeMar 31 Aoû 2010 - 18:26

La jeune Dame d'Odélian se déclara déterminée à gagner sinon le coeur, le respect de Gaucelm. Encore une fois, elle faisait mouche. Malgré son jeune âge, Elanore prouvait une fois de plus sa finesse intellectuelle en parlant de respect avant d'amour. Sa frivolité et son ingénuité n'étaient que des façades dont elle se paraît de temps à autre, mais elle s'était révélée bien souvent une manipulatrice en devenir des plus redoutables, et surtout sa réflexion était celle d'un être sage et expérimenté. Vint alors l'heure de la confidence du Gras, révélant sa virginité. Les yeux océan de la belle jouvencelle s'écarquillèrent un instant, révélant la surprise de pareille nouvelle. Ses mots furent pourtant apaisants et presque complices, du moins c'est ainsi que Gaucelm les ressentit.

Messire, je suis honorée de cette force morale et de ce beau principe... Et je comprends d'autant mieux la présence de votre médecin tout à l'heure.

Le petit sourire qu'elle lui adressa fit faire un nouveau noeud sous la peau tendue de graisse de son ventre. Le moment était critique et Gaucelm sentait bien que la consomation du mariage était imminente. Elanore enchaîna, doucement.

Je... Je comptais sur vous pour nous guider cette nuit...

Il rendit son sourire à sa jeune épouse, aussi timide et impressionné qu'elle. Il fit une petite moue dubitative avant de lancer.

Je ne suis pas un guide aguerri, je le crains, mais si nous y mettons chacun du sien, nous devrions arpenter ce chemin sans encombres.

Un trait d'esprit qui tentait de masquer sa gêne, mais qui ne fut pas souligner par son petit gloussement habituel, mais uniquement par un petit sourire presque innocent. Elanore glissa alors sa main jusqu'au noeud qui retenait sa chemise de nuit, qui glissa délicatement au gré des courbes de la jeune Dame d'Odélian. Sous la lumière vacillante des chandelles, le corps en formation d'Elanore se révéla aux yeux du Gras. La vision de cette peau pâle et douce, ses petits seins ronds aux tétons rosés et charmants, la courbure élégante de ses hanches graciles et sa chevelure écarlate qui tombait en une cascade de flammèche sur ses épaules fines, provoquèrent une réaction chez le comte. Stimulé par cette vision charnue et charmante, le fameux sceptre comtal se dressa vers les cieux, comme l'épée brandi par un général victorieux sur le champ de bataille. Il se releva, dominant de toute sa hauteur et sa largeur sa jeune épouse en tenue d'Eve. Un vieux sage dont le nom m'échappe a dit un jour: "Cléopâtre avait l'Egypte.César avait la Gaule" ... Eh bien Gaucelm l'avait aussi ... La Gaule ... BREF ... Il posa sa main droite sur l'épaule de sa femme et fit glisser ses doigts dans son dos, avec la délicatesse et la douceur qu'il avait l'habitude d'utiliser lors des baise main et des révérences. De l'autre, il délassa sa tunique au dessus de son épaule avant de déposer un baiser sur les lèvres d'Elanore. Il fit de même au niveau de l'autre épaule, et le vêtement glissa, avec moi de facilité que sur sa mie, certes, mais il glissa jusqu'au sol également. Le sceptre charnel d'Odélian se révéla aux yeux innocents de la jeune ethernienne. Remarquez une vision pareil vous enlève toute innocence à jamais, car à l'image de son propriéaire, ce vritable harpon de chair était grand, gros et fort, ce qui confirme que les obèses n'ont pas un petit zizi. Cette digression faite, revenons à l'action proprement dite. Ou plutôt à la réaction de cette chère innocente ...
Revenir en haut Aller en bas
Elanore d'Odelian
Humain
Elanore d'Odelian

Nombre de messages : 167
Âge : 23
Date d'inscription : 26/01/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeMar 31 Aoû 2010 - 21:52

- "Je l'espère."

Et je fus la première à me lancer, décidant d'exposer la beauté de mon corps dénudé à ses yeux pour réveiller ses ardeurs. Il réfléchissait trop, il fallait laisser parler l'instinct et, à son âge, et surtout avec son inexpérience, je pensais que la vue de n'importe quel corps féminin, nu, le stimulerait. Je n'avais pas fini de me développer, même si cela s'était accéléré les derniers mois, mon corps quittant la sècheresse de l'adolescence pour des rondeurs plus affirmées et féminines. Ma poitrine s'était un peu développées, mes hanches arrondies. Ma peau était rose pâle, alors que la cascade de mes cheveux de feu offrait un contraste fascinant entre ma peau et ma toison... toison d'ailleurs cuivrée qui recouvrait mon intimité. Je sentis son regard sur moi et me sentis rougir. mais je ne baissai pas la tête, le défiant presque du regard.

Je frissonnai quand il me toucha, caressant mon dos et ne quittai pas du regard son autre main qui délassait sa tunique, pour se déshabiller. Par tous les dieux, j'allais voir un homme nu pour la première fois et ce n'était pas une gravure de mode, loin de là. Que les dieux me donnent la force de rester stoïque et de ne pas défaillir face à cette vision cauchemardesque. Et bientôt...

Vite...

Très vite...

Trop vite...

Mon regard s'abaissa sur quelque chose de grand, de gros et de... vivant? Mais mais... Mais ça bougeait! Je reculai d'un pas, malgré moi. Ce truc me faisait peur. C'était ça un sexe? Par tous les dieux, comment pouvait-on aimer ça? Et ça, ça allait entrer dans moi? Je pâlis brutalement en me souvenant des paroles des Lucrèce : ça faisait mal la première fois... Avec ce truc monstrueux, je l'imaginais sans peine. Et je ne me sentais soudain pas très bien.

- "Mon... Monseigneur..."

Quoi? Je n'allais pas lui dire que son engin me faisait peur et que je voulais partir... J'aurais du boire davantage ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Gaucelm d'Odelian
Ancien
Ancien
Gaucelm d'Odelian

Nombre de messages : 853
Âge : 219
Date d'inscription : 27/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeMar 31 Aoû 2010 - 23:04

Gaucelm se retrouvait nu comme un ver, face à une Elanore tout aussi dévêtu, et cette vue ravissait le comte, qui ne pouvait empêcher son épée de chair de se brandir fièrement. Un peu trop fièrement pour la jeune vierge, visiblement. Ses grands yeux s'ouvrirent, dans une expression dubitative, mêlée de frayeur. Elle pâlit, semblant prête à défaillir. Elle réussit à bredouiller un.

Mon... Monseigneur...

Quoi? Quoi? Qu'avait-il fait? Une caresse sur le dos pouvait provoquer ce genre de réaction? Lui avait-il fait mal? Quel nigaud! Il posa le plat de sa main dans le dos de sa chère et tendre pour prévenir tout évanouissement, et prit délicatement une de ses mains pour l'amener sur le bord du lit, la faisant s'asseoir. A cet instant, il me semble bon de rappeler que le sceptre turgescent ondulait rigidement avec la même ardeur que précédemment. Il s'assit au côté de son épouse, arrachant un petit couinement au lit et tenta de se montrer prévenant.

Ma mie, vous ... Vous allez bien? Aurais-je fait quelque chose de mal? Voulez vous un verre d'eau?

Les questions se bousculaient dans sa tête, et ils préféraient ne pas montrer son inexpérience davantage. Il se saisit de la petite cruche sur le côté e versa un peu d'eau dans un gobelet, puis le tendit à sa Dame. Son coude vint heurter sa lance de procréation, le faisant baisser les yeux. Il releva un regard presque amusé vers elle. Elle devait voir un homme nu pour la première fois, et elle dissimulait très mal son effarement. Voulant la détendre, Gaucelm se lança dans un trait d'esprit.

Oh ... Je crois comprendre ... Je trouve que la forme est cocasse non?

Il sourit avec bienveillance, avec peut être une pointe de lueur lubrique au fond de l'oeil quand même et il poursuivit.

N'ayez crainte, je découvre un corps de femme également, mais je tente de garder confiance et courage. N'est ce pas vous qui parliez de confiance?


Dernière édition par Gaucelm d'Odelian le Ven 11 Mar 2011 - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elanore d'Odelian
Humain
Elanore d'Odelian

Nombre de messages : 167
Âge : 23
Date d'inscription : 26/01/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeMer 1 Sep 2010 - 19:47

Gaucelm s'empara de ma main et me conduisit sur le lit où je m'assis, me sentant toute étourdie. Et surtout, j'évitais de le regarder, je ne regardais que son visage, pas son corps (disgracieux au possible) et son... je n'osais même pas le nommer. Gaucelm me pressait de questions, essayant de comprendre d'où me venait ce soudain malaise et je ne savais pas comment lui répondre, comment lui avouer que j'avais soudainement très peur de cette épée de chair qui semblait vouloir m'embrocher? Je ne pouvais pas... J'acquiesçai quand il me proposa un verre d'eau, avant de rougir comme une pivoine quand son bras tapa dans l'objet de ma terreur. Je relevai les yeux vers lui, ayant un petit hoquet horrifié quand il parla de sa forme cocasse.

- "Cocasse?"

Oh non, c'était... c'était... monstrueux. Mais ça, je ne pouvais bien sûr pas le dire.

- "Je... Je suis désolée. Je me comporte comme une petite dinde émotive mais... Je n'ai jamais vu un homme nu et ce n'est pas la même chose sur les animaux, je..."

Je m'enfonçai là non? Je me tus en pinçant les lèvres et en baissant les yeux, me traitant mentalement d'idiote. Je fermai les yeux et respirai calmement. Allons, je n'étais pas une petite cruche! Je pouvais surmonter cela! Tant de femmes avaient subi ça avant moi! Et aucune n'en était morte. Mais aucune n'avait risqué de se faire empaler ou de mourir étouffé sous le corps massif de leur époux.

- "Si si, j'ai confiance en vous, ce n'est pas le problème mais..."

Je me mordis la lèvre. Déjà, il avait beau voir un corps de femme nu pour la première fois, sans vanité excessive, ma vue était plus agréable pour lui que la sienne pour moi. Mais passons.

- "Mais je me demande comment vous allez pouvoir m'honorer sans... sans me faire très mal."

Et je sous entendais que je trouvais son engin particulièrement gros pour un petit gabarit comme moi.
Revenir en haut Aller en bas
Gaucelm d'Odelian
Ancien
Ancien
Gaucelm d'Odelian

Nombre de messages : 853
Âge : 219
Date d'inscription : 27/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeJeu 2 Sep 2010 - 17:14

Gaucelm voulut détendre l'atmosphère en s'amusant de la partie tendue de son anatomie, mais la face cramoisie de la jeune comtesse semblait lui prouver qu'il avait échoué lamentablement.

Cocasse?

Le sourire sur le visage rond du comte s'estompa en voyant l'air mi figue mi raisin d'Elanore. Elle sembla se ressaisir.

Je... Je suis désolée. Je me comporte comme une petite dinde émotive mais... Je n'ai jamais vu un homme nu et ce n'est pas la même chose sur les animaux, je...

Et alors, lui aussi c'était sa grande première, et il ne faisait pas tout un foin pour la vision de ses parties charnues et ravissantes. De toutes façons, pas besoin d'en rajouter, la tige de plaisir du Bélier était là pour souligner que cela le mettait en émoi. Il la rassura, du moins tenta-t-il de le faire. Il usa des propres mots d'Elanore et évoqua la confiance qu'elle recherchait tant.

Si si, j'ai confiance en vous, ce n'est pas le problème mais...Mais je me demande comment vous allez pouvoir m'honorer sans... sans me faire très mal.

Gaucelm écarquilla un peu les yeux, ne comprenant pas tout. Il dit alors, dubitatif.

Mal? On m'a pourtant assuré que ce n'était que plaisir ...

Il se gratta le double menton, pensif, puis remarqua la mine déconfite de sa jeune épouse, qui semblait vraiment appréhendait la chose. Il lui caressa la joue du bout des doigts, alors que l'autre main redessinait les contours de son épaule. Il prit un ton rassurant, pouvant même donner l'impression qu'il maîtrisait son sujet, alors que chacun sait qu'il était en pur freestyle, si vous me passez cet anglicisme.

Ne vous en faites point ma mie. Nous prendrons le temps qu'il faut pour vous épargner toutes douleurs.

Les mots de ces conseillers improvisés en matière de coucherie, l'avait mis en garde sur la détente de a demoiselle, car sinon lui et son gourdin de chair aurait porte close face à la cavernes des merveilles. Donc autant la mettre en confiance non? Il fallait passer aux choses sérieuses quand même. Avec une bonhommie naturelle et toujours déstabilisante, qui cachait mal sa gêne, il dit alors.

Peut-être que si vous vous asseyez ... Dessus ... Peut-être cela serait moins douloureux ... Je ... Je ... Non?
Revenir en haut Aller en bas
Elanore d'Odelian
Humain
Elanore d'Odelian

Nombre de messages : 167
Âge : 23
Date d'inscription : 26/01/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeVen 3 Sep 2010 - 0:01

Je faillis pousser un soupir de dépit. Il ne semblait pas comprendre pourquoi j'avais si peu, parlant même de plaisir... Pour l'homme, oui sans aucun doute. Pour l'épouse, cela semblait une autre paire de manches et cela me terrifiait. Mon estomac faisait des bond, se cabrant alors que j'avais une peur bleue de la suite. Je sentis son doigt boudiné sur ma joue et levai le regard vers lui alors qu'il essayait de se faire rassurant. Au moins n'était-il pas brutal et cachait-il son impatience alors que je faisais la timorée. Un bon point pour lui, j'aurais détesté avoir un mari violent qui m'aurait jetée sur le lit pour me prendre sans ménagement. Un homme comme ça, j'aurais pu aller très loin pour m'en débarrasser, sans être suspectée.

- "Merci. Je vous suis très reconnaissante de vous montrer patient avec moi."

Et j'étais sincère. Je souris légèrement, un peu crispée, mais il faisait des efforts et je devais faire de même. J'écarquillai les yeux de surprise à sa proposition, quelque peu déstabilisante. Je dus afficher une mine perplexe ensuite, me demandant de quoi il parlait.

- "Moi, au dessus? Mais... je... OH."

La lumière de fit en moi quand je compris ou crus comprendre de quoi il parlait. Il voulait que je le chevauche? Cela semblait un peu difficile, je n'étais pas certaine que mes genoux toucheraient le lit si je me mettais ainsi et je n'aurais sans doute pas un bon équilibre au vu de la circonférence de Sa Grassouillerie.

- "Oui, peut-être..."

J'étais dubitative, mais allons y, personne ne saurait jamais ce qui se passerait ici cette nuit, les dieux en soient loués! Je me reculai, le laissant s'étendre pour tenter cette nouvelle approche.
Revenir en haut Aller en bas
Gaucelm d'Odelian
Ancien
Ancien
Gaucelm d'Odelian

Nombre de messages : 853
Âge : 219
Date d'inscription : 27/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeMar 7 Sep 2010 - 11:41

Merci. Je vous suis très reconnaissante de vous montrer patient avec moi.

Oui, patient, on peut dire ça, c'est pas faux, y a du vrai, pourquoi pas? Mais bon, il était aussi anxieux qu'elle, et son estomac aussi faisait un rodéo impromptu sur ses intestins, et vu la taille de son système digestif, la sensation était étrange. Il préféra sourire et ne rien dire, et tenta de prendre les choses en main en proposant une chevauchée fantastique bien que périlleuse vu la différence d'envergure. A son âge, elle devait bien être assez souple. Elle sembla d'abord perplexe.

Moi, au dessus? Mais... je... OH

La lumière se fit dans son esprit en même temps que dans son regard. Le visage du Gras rosi, alors qu'à l'étage d'en dessous, ça durcissait. Elle finit par dire, légèrement dubitative.

Oui, peut-être...

Essayons!

Ca ou autre chose, hein. Elle se recula légèrement, laissant Gaucelm étendre son adiposité sur la couche nuptiale. Certes, il était large, mais son corps gardait naturellement cette rondeur, et ne s'étendait pas comme une motte de beurre laissé trop longtemps au soleil. Sa pique de chair déployait toute sa magnificence, pointant les cieux alors qu'Elanore passait ses jambes de chaque côté du bassin du Gras. Bassin qui n'était pas si large que ça, soit dit en passant, sa silhouette large étant plus du à son ventre qu'à son ossature, bien qu'on devine aisément que le gaillard avait une charpente osseuse de bûcheron. Un frisson lui parcourut l'échine et vint se loger au bout de son pied droit, le faisant trembler de l'excitation la plus pure. Les deux protagonistes étaient fébriles, et c'est le moment que choisir les conseils abscons de ses amis pour revenir dans sa mémoire. La moiteur de l'intimité d'Elanore enserré presque la lance du Bélier, alors que le Gras posait maladroitement ses mains sous les fesses de son épouse pour la guider. Quelque chose me dit que nous allons vivre un grand moment ... Un très grand moment, et à n'en point douter, Elanore également.
Revenir en haut Aller en bas
Elanore d'Odelian
Humain
Elanore d'Odelian

Nombre de messages : 167
Âge : 23
Date d'inscription : 26/01/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeMar 7 Sep 2010 - 21:19

Bon et bien, essayons... Je déglutis et priai tous les dieux existants pour que cela ne se passe pas trop mal, que je ne me couvre pas de ridicule, que je ne souffre pas trop et que cela passe vite, très vite. Je ne me voyais pas le chevaucher comme une amazone, pour la première fois, mais en même temps, sa proposition était touchante, il me laissait ainsi guider et ne m'imposait pas la pénétration, c'était... gentil et délicat. Et tout à son honneur, même si je doutais du succès de l'entreprise.

Je me poussai, le laissant s'asseoir, observant avec une horreur fascinée la façon dont sa masse graisseuse s'étalait sur l'espace. jamais je n'avais vu un homme aussi gros et encore moins nu, c'était effrayant. Finalement, je le regardais, comme j'aurais regardé un homme mourir lentement, bouche bée, sans pouvoir détourner mon regard bien que je frémisse d'horreur.

Puis, mon regard accrocha quelque chose qui luttait contre ma gravité, farouchement et je rougis violemment devant cette épée de chair qui ne demandait qu'à entrer dans son fourreau. Et le fourreau me semblait bien mal assorti. J'entrepris d'escalader mon époux, mes jambes se posant de chaque côté de son bassin. Maintenant il fallait... viser? J'essayai, vraiment et je sentis les mains de mon mari sur mes fesses, mais c'était difficile. Après quelques essais infructueux je sentis que c'était bon, mais je me figeai, sentant une résistance très déplaisante. Je lui lançai un regard paniqué. Un coup de reins et c'était bon. Un coup de rein et je serais femme.

Dans une douleur que je pressentais déjà vive et très désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
Gaucelm d'Odelian
Ancien
Ancien
Gaucelm d'Odelian

Nombre de messages : 853
Âge : 219
Date d'inscription : 27/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeMar 7 Sep 2010 - 22:39

Ca y est, on y était, le grand moment, celui qui ferait passer Gaucelm du camp des puceaux honteux à celui d'homme. Elle semblait subjugué, du moins préféra-t-il le penser ainsi, par son physique rare et rond. Avec une grâce naturelle, elle enfourcha le Bélier pour prendre place sur le stalacmite de chair, guider par les mains hésitantes du Gras. Le premier essai fut des plus infructueux, envoyant la lance de plaisir rebondir sur la panse de son propriétaire. Il retint une grimace lors de la deuxième tentative, lorsque son épée procréatrice se plia en voulant pénétrer trop à gauche. Il inspira bien à fond, ne voulant pas montrer à sa partenaire que la douleur était intense. La troisième tentative, plus délicate et précise, fit trouver à sa hampe l'étendard de Caerlyn. Sur la pointe de sa lance, il sentit la moiteur de sa jeune épouse l'envelopper, provoquant un nouveau frisson excité chez le comte. Il sentit comme un voile étrange résister à l'intérieur, voilà certainement de quoi avait parlé Phillistin. Elle n'avait donc pas menti, et la gaucherie qu'elle déployait aurait pu être un témoin suffisant. Il croisa alors son regard, voulant plonger le sien dans l'océan profond qui paressait sous ses cils. Mais son regard à elle, était beaucoup moins enjoué et ressemblait plus à de la panique qu'à du plaisir. Le Gras s'humecta les lèvres, réfléchissant à la façon de rassurer son épouse. Il tenta de sourire, mais son visage commençait à imiter celui de sa cavalière du moment, et il se retrouva l'esprit vide, pendant une seconde, son activité cérébrale était équivalent à celle d'un bulot, sans aucune idée du passé, du présent et du futur. Il se ressaisit du mieux qu'il put, et dit, complice, car après tout, ils étaient tout deux dans la même galère.

Bien, je ... Je .. Je crois qu'il me faut forcer quelque peu ... Ne ... Ne paniquez pas ...

Pourtant, son visage, d'ordinaire si avenant, trahissant sa maîtrise et sa confiance en soi, semblait bien moins confiant qu'à l'accoutumée. Il poursuivit.

Respirez bien à fond

Il n'avait aucune idée du bien fondé de ce conseil, mais Phillistin disait toujours de bien respirer à fond avant toute activité physique. Il gardait ses prunelles plongées dans celles de son épouse. ET PAN! Il venait de toucher le fond ... D'un petit coup de bassin sec, il perça le dernier rideau défensif de l'arrière garde de Caerlyn, et envahit la place forte de toute sa puissance. Il sentit les jambes d'Elanore se crisper autour de sa taille et s'écria, alors qu'il pouvait sentir l'intimité de sa femme, épouser parfaitement les courbes de son obélisque charnel, comme un gant le ferait de sa main. Mais à cet endroit, les sensations étaient bien plus agréables que sur la main.

Ma ... Ma mie, vous allez bien?
Revenir en haut Aller en bas
Elanore d'Odelian
Humain
Elanore d'Odelian

Nombre de messages : 167
Âge : 23
Date d'inscription : 26/01/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeVen 10 Sep 2010 - 11:41

Forcer un peu.

Ne pas paniquer.

Ben tiens, c'était très facile à dire pour lui, lui qui ne se ferait que plaisir quand moi, je ne faisais que subir. Je n'étais pas certaine de la pertinence de cette position, puisque ça coinçait et me faisait déjà très mal. Alors s'il forçait... J'imaginais trop bien mon intimité qui se déchirait violemment sous l'assaut de son épée de chair et rien que cela suffit à me faire pâlir et serrer les lèvres.

Respirer à fond.

Ce fut une longue inspiration... Tremblante... Je fermai les yeux, même si cela ne servait à rien et me forçai à ne pas penser à ce que je vivais mais à quelque chose d'agréable. Si mon esprit était loin, peut-être que la douleur serait moins vive?

Qu'est-ce que je pouvais être naïve parfois.

Je rouvris les yeux, croisai son regard et je sentis soudain une douleur fulgurante qui me déchira le ventre et m'arracha un petit gémissement de souffrance. Je me crispai sur lui, cherchant presque à me recroqueviller mais ne cherchai pas à fuir, étrangement. Lucrèce avait raison, cela faisait très mal, aussi doux se montre l'homme. A moins que je ne sois trop nerveuse et amplifie la douleur.

Il se stoppa, alors qu'il avait réussi à passer, avant de me demander comment j'allais. Mal, très mal, mais maintenant que le pire était passé, autant continuer, me dis-je bravement. Mon regard brillait de larmes contenues, je me mordis la lèvre, avant de lui offrir un sourire un peu tremblant et peu assuré.

- "Je... Je pense que le pire est passé, nous... nous ne devrions pas nous arrêter maintenant."

Même si la douleur était cuisante, lancinante et que je pensais que jamais elle n'allait me quitter.
Revenir en haut Aller en bas
Gaucelm d'Odelian
Ancien
Ancien
Gaucelm d'Odelian

Nombre de messages : 853
Âge : 219
Date d'inscription : 27/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeMer 15 Sep 2010 - 19:33

La pique du Bélier venait d'empaler sa première victime. Un homme, dans tous les sens du terme, il venait de passer ce dernier cap, le voilà, Homme. Il fixait le regard de sa jeune épouse, s'embuant de larmes, ses traits s'étirant, visiblement déchiré par la douleur. Il l'interrogea et eu droit à une réponse légèrement tremblante.

Je... Je pense que le pire est passé, nous... nous ne devrions pas nous arrêter maintenant.

Elle n'avait pas l'air convaincu par ses propres paroles. La souffrance pouvait se lire dans ses grands yeux bleus mais pourtant elle semblait prête à continuer. A continuer ... Oui, mais encore faut-il savoir ce qu'il faut faire dans pareille situation. Dubitatif, Gaucelm n'osait bouger et le couple resta en place, immobile. Il avait bien posé ses mains sur les hanches rondes d'Elanore, mais ensuite, que faire? Il reste très difficile de décrire la sensation que procure la mise au fourreau d'un glaive de plaisir. Irritante et excitant, semblant venir de l'extérieur et de l'intérieur à la fois, cette sensation était des plus agréables, vraiment pas de quoi faire la tête qu'affichait Elanore. Il ne bougeait toujours pas, lorsque les mots de son frère lui revinrent en tête. Jouer du bassin et entretenir la souplesse. Allons-y, soit. Il remua légèrement de la croupe, sentant l'intimité de sa moitié, aller et venir sur la sienne. Oh par les Cinq, c'était ... Oh par les Cinq! Un frisson de plaisir lui remonta l'échine depuis la pointe des pieds, vint lui friser les cheveux et repartit aussitôt pour venir se concentrer dans son sceptre triomphant et turgescent. Seulement la concentration était un peu trop importante, et Gaucelm sentait la moutarde lui monter au nez, les blancs qui montaient en neige, la pression allait faire péter la soupape de sécurité. Silencieusement, il appliqua les conseils de ses coachs. Leeeeeeeeeees trois porcelets du P... Père Mathieuuu, Danse la gigue, D ... Par les Cinq! Danse la gigueeeee! Visiblement ça ne marchait pas! Une goutte de sueur perla sur son front et roula rapidement sur ses joues rougies, pour continuer sa course dans son cou et s'échappa dans son dos. Les mouvements s'accéléraient et la pression continuait de s'élever dans le canon à spermatozoïde. La fin et la jouissance était proche et il avait de plus en plus de mal à voir, et même à se soucier, des sensations de son épouse. Par les Cinq, c'était bon ...
Revenir en haut Aller en bas
Elanore d'Odelian
Humain
Elanore d'Odelian

Nombre de messages : 167
Âge : 23
Date d'inscription : 26/01/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeMer 15 Sep 2010 - 21:52

Que cela se termine, que cela s'arrête... Je priais les dieux que mon époux se dépêche de faire son affaire, que je puisse me recroqueviller et dormir, ou du moins essayer de dormir. Je l'enjoignis donc de continuer et je perçus un moment de flottement de sa part. Il ne savait pas comment continuer? Pitié, cela n'allait pas durer toute la nuit, n'est-ce pas? Enfin, il sembla récupérer ses esprits et se mit à bouger ses hanches, faisant des va et viens en moi. C'était moins rapide que les animaux quand même, mais il n'avait surement par leur endurance. Je le sentais qui se crispait, qui faisait des petits bruits bizarres. moi, j'attendais que cela passe, même si j'étais étrangement gênée à l'intérieure, tandis que cela semblait appuyer à un endroit qui me faisait un drôle d'effet, malgré tout. Oh je ne gémissais pas, mais la douleur se mélangeait à autre chose, une autre sensation que je ne connaissais pas et qui me faisait crisper les jambes bien malgré moi.

Gaucelm semblait soudain tr-s concentré et je me demandais à quoi il pensait alors qu'il semblait bloquer sa respiration, le rythme s'accéléra, il se tendit, avant de se ramollir. Alors ça y était? il avait lâché sa semence en moi? Je n'avais rien ressenti de particulier, mais peut être était-ce normal? J'avais ressenti un peu de plaisir, mais la douleur reprenait le dessus et j'avais mal aux hanches d'écarter les jambes ainsi. Les larmes coulaient sur les joues et je les essuyais prestement avant de demander timidement :

- "Alors, c'est... c'est fini?"

Je me surpris à espérer que je serais rapidement enceinte, afin de ne pas renouveler trop souvent cette expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Gaucelm d'Odelian
Ancien
Ancien
Gaucelm d'Odelian

Nombre de messages : 853
Âge : 219
Date d'inscription : 27/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeMer 15 Sep 2010 - 22:57

... Danse la gigue, danse la gigueeeeeeeeeeeeeeeeee!! Décidément, cette technique ne marchait pas! Les mouvements s'accélérèrent et l'excitation grimpa à son paroxysme. Elanore semblait trouvé cela un peu moins désagréable, mais ne partageait pas le plaisir du Gras. Oh et puis, peu importe, la prochaine fois, il saura mieux s'y prendre, parce que là, de toute évidence, c'était la fin des haricots. Il se crispa, tendu à l'extrême tandis qu'il innodé les terres saintes de Caerlyn de sa semence vaillante et vélocé, semant sur ses terres vierges, les germes d'une descendance attendue. Après ce jaillissement juteux, la tige de Sa Grasseté mollit, victime de l'effort. Il rouvrit les yeux, voilé de plaisir béat, mais changea d'expression en voyant les larmes de son épouse couler. Elle tentait de soutenir la douleur avec dignité et souffla timidement.

Alors, c'est... c'est fini?

Il fit glisser ses mains le long des cuisses d'Elanore et souleva légèrement la jouvencelle, l'invitant à se relever. Il dit au même instant.

Oui, ma mie. J'espère que la chose ne fut pas uniquement douloureuse ...

Il était hésitant dans ses propos, voyant bien qu'elle ne retiendrait que le mal qui semblait la tenailler au ventre. Gaucelm s'allongea, interloqué, une fois que son épouse eut gagné la place dans le lit. Il observa le plafond, en silence, préférant laissé la comtesse dire quoique ce soit, à moins qu'elle ne préfère dormir. Mais, mais ... Allons, Gaucelm, reprends toi, mon Gras, ne te laisse pas attendrir, le plus important après tout, c'est qu'Etherna est définitivement à toi ... Il sourit alors.
Revenir en haut Aller en bas
Elanore d'Odelian
Humain
Elanore d'Odelian

Nombre de messages : 167
Âge : 23
Date d'inscription : 26/01/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitimeLun 4 Oct 2010 - 21:29

Alors c'était ça faire l'amour? Rien de bien transcendant... Pourtant, j'avais surpris des conversations de certaines servantes qui semblait adorer cela. Pour ma part, j'étais soulagée que cela soit fini, mais j'avais déjà peur que cela recommence. Et pourtant, Néera savait que je devais subir les assauts du bélier d'Odelian plus souvent qu'à mon tour afin de porter son héritier et d'offrir un fils à mon époux, un futur Comte. Mais pour le moment, c'était terminé et je ravalai mes larmes pour tenter de rester digne malgré la déception et la douleur. Doucement, Gaucelm m'écarta de lui, m'incitant à me relever. J'espérais ne pas l'avoir froissé, mais j'étais trop inexpérimentée dans ce domaine. Ses paroles me firent frémir. Je le regardai droit dans les yeux, cherchant en moi les ressources nécessaires pour mentir. Et je réussis à déclarer d'une voix ferme, dépourvue de tremblements.

- "Non monseigneur, cela n'a pas été que douleur."

Je souris, jouant la comédie parfaitement, reprenant en lui caressant doucement la joue.

- "Je suis votre désormais, par les dieux, par la chair et le corps."

Je m'allongeai à côté de lui et le silence s'installa. Finalement, je me redressai, enfilai ma robe de chambre et me levai.

- "Je vais faire un brin de toilette Monseigneur."

J'avais besoin de me laver, de reprendre mes esprits. Je me dirigeai dans le cabinet de toilette attenant où se trouvait un broc d'eau et une serviette. Je laissai tomber la robe de chambre et me frottai vigoureusement, n'oubliant pas mon intimité. Les larmes coulaient librement sur mes joues désormais, mais j'étouffais mes sanglots. Au bout d'une dizaine de minutes, je regardai le reflet dans mon miroir. Pas très flatteur avec mes yeux rougis. Je soupirai, essuyant mes larmes, avant de mouiller mon visage et surtout mes yeux. Je pris d'amples inspirations, me regardant de nouveau. Je dénouai mes cheveux et les brossai, avant de faire une tresse lâche et rapide. Mes yeux bleus cessèrent d'être apeurés pour prendre une lueur détrminée.

J'étais comtesse d'Odelian, l'une des femmes les plus puissantes de la Péninsule. Subir les assauts de mon époux n'étaient pas si difficile... Je pouvais surmonter cela, je pouvais lui donner des héritiers.

Je retournai me coucher dans le silence.

Odelian, était à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le dernier acte [Elanore] Empty
MessageSujet: Re: Le dernier acte [Elanore]   Le dernier acte [Elanore] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le dernier acte [Elanore]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le dernier acte [Elanore]
» Dernier heure
» Fin de l'acte et passage en beta
» Les femmes ont toujours le dernier mot ...
» Le dernier verre pour la route

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Duché de Serramire :: Marquisat d'Odélian-
Sauter vers: