AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   Mar 24 Aoû 2010 - 15:52

Une semaine que l'éclipse faisait parler d'elle dans toutes les conversations. Une semaine que la lumière du jour n'avait pas daigné se montrer sur la ville d'Erac. Les gens s'inquiétaient, même si l'on n'en était pas encore à une frénésie désespérée parlant de la fin du monde. Mais déjà certaines personnes annonçaient que les dieux en voulaient aux humains. A qui d'autres ? songeait Adria en regardant ces derniers s'agiter d'un air détaché. Les humains pensaient souvent que tout tournait autour d'eux... Certains disaient que les nains ou les elfes avaient provoqué cette éclipse pour d'obscures raisons. Ils étaient pourtant bien plus nombreux à en blâmer les drows et à craindre que ceux-ci ne déferlent sur le royaume humain.

La jeune fille s'en moquait. Tout d'abord parce qu'elle avait eu une explication sur le phénomène, explication certes alambiquée, mais crédible. Ensuite, parce qu'elle estimait que s'inquiéter d'une hypothétique invasion alors qu'elle se trouvait si loin des territoires drows était stupide et parfaitement inutile.

Elle avait pourtant appris avec tristesse qu'ils s'en étaient pris à son peuple une semaine plus tôt et que les morts avaient été nombreux. le Fort était tombé, elle ne pouvait que pleurer ce désastre. Ce n'était pas tant les pierres qu'elle regrettait que ceux qui s'étaient sacrifiés pour repousser les sombres. Et ils avaient échoué, ils avaient dû se replier dans la forêt. Les drows restaient maîtres des ruines. Quel intérêt ? De la souffrance inutile, à son avis... C'était donc une chanson infiniment triste qu'elle chantait doucement alors qu'elle parcourait les rues de la ville. Un air qui pleurait la perte des êtres chers et qui donnait des frissons à qui prenait le temps de l'écouter.

Adria ne pleurait pas, elle, mais, même à des lieues des siens, elle se sentait touchée par ce drame. Elle ne chantait pas pour qu'on l'écoute, mais pour rendre un certain hommage aux elfes tombés là-bas. Marcher lui faisait du bien. Elle aurait préféré aller dans la plaine ou la forêt pour se recueillir, mais l'éclipse la mettait trop mal à l'aise pour qu'elle ose sortir de l'enceinte protectrice de la ville. Une fois n'est pas coutume, les circonstances parvenaient à rendre la jeune fille un peu plus prudente.


Enfin, prudente, façon de parler, car elle ne faisait pas vraiment attention aux rues où elle trainait, toute à ses pensées.

" Eh beh ça alors, une elfe ! "

Adria fit volte face, à une vitesse bien supérieure à celle de l'humain qui venait de l'apostropher d'une voix mauvaise. Cela ne signifiait pas qu'elle se sentait en position de force : les ennuis arrivaient à toute vitesse. L'homme qui avait parlé semblait avoir un peu trop bu et envie de chercher les histoires. La jeune fille jeta un coup d'œil inquiet autour d'elle : elle était dans une impasse et elle s'en serait rendue compte plus tôt si son excellente vue ne l'avait pas empêchée de s'apercevoir qu'ici la lumière diminuait beaucoup. Où donc avait-elle encore été trainer ?


L'humain plissa les yeux : il ne devait pas y voir grand chose. Il avait repéré la silhouette élancée de l'elfe et les oreilles pointues qu'elle ne cherchait pas à dissimuler, cela suffisait pour avoir reconnu qu'elle n'était pas humaine. A moins que ce n'est été sa voix à l'accent, en plus des paroles, indéniablement elfique.

" Y parait que tes copains ils ont fait l'éclipse pour échapper aux drows ! "

C'était clairement une accusation et Adria ouvrit de grands yeux autant effrayés qu'horrifiés : quelle idée stupide ! Il n'allait tout de même pas l'agresser pour une telle absurdité ? Elle recula d'un pas, mais sans grande conviction car elle ne voyait guère où fuir.

" Nous n'y sommes pour rien ! "
s'exclama-t-elle, apeurée, alors qu'il s'approchait, lui prenant violemment le bras.

Avec une telle force, il allait finir par le lui broyer ! Pourquoi son amulette ne réagissait-elle pas ? Le bijou l'abandonnait, encore une fois ! Elle protesta en essayant de se dégager, consciente que ça n'allait pas servir à grand chose :


" Lâchez-moi ! "

Il aurait sans doute fallut qu'elle se maîtrise pour user de magie et essayer de se défendre, mais avec la peur panique qui commençait à l'envahir alors qu'il la secouait en lui imputant tous les malheurs du monde, c'était impossible. Et puis, elle craignait de réellement déchainer sa magie et là, elle avait bien trop peur de déclencher une catastrophe. l'homme répétait que l'éclipse était le fait des autres races et qu'elle avait été déclenchée dans le but de se débarrasser des humains. Son haleine qui empestait l'alcool donnait une idée de l'endroit où il avait pu trouver de si grandes idées.
Revenir en haut Aller en bas
Nerëo d'Hautval
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Âge : 27
Date d'inscription : 12/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   Mar 24 Aoû 2010 - 18:42

Nerëo avait marché pendant longtemps. La lumière obscure de l’éclipse l’avait d’abord inquiété, ne lui permettant pas de voir plus loin que le bout de ses pieds. Mais ses pensées étaient ailleurs. Il songeait à Daphnée, la jeune femme au regard de chatte. Ce qui s’était passé la journée où il l’avait rencontré. Les discussions qu’ils avaient eues. Et puis quand elle était partie… L’Hautvalois n’était pas tombé amoureux de cette demoiselle, mais lui vouait une certaine affection. Plus il y pensait, plus le soldat se disait qu’il aurait dû la retenir chez lui plus longtemps ; mais il ne pouvait pas revenir sur ses pas…

Les ténèbres l’enveloppaient tandis qu’il cheminait sur l’étroit pavé de gravier. Juste après avoir quitté son hôtesse, Nerëo avait été envoyé par son maître d’arme à Erac pour une mission diplomatique. Le jeune homme devait faire parvenir un parchemin à un certain noble ; mais c’était le peu de ses préoccupations. L’obscurité ne faisait que le tracasser encore plus. Selon ses croyances, c’était certainement les dieux qui lui tournaient le dos. Le soldat jeta un regard à l’astre sombre dans la mi-pénombre. L’angoisse le rongeait par intérieur. Ce n’était peu être que de la fatigue, mais le sentiment que lui procurait le noir constant autour de lui le faisait paniquer quelques fois.

Des lumières au loin attirèrent son attention affaiblie depuis qu’il voyageait dans les ténèbres. Il était enfin arrivé à Erac, la capitale du Duché. Sa mission menait déjà à sa fin. Bien qu’il aurait à discuter avec le noble homme à qui il donnerait l’écrit du maître d’Hautval, le soldat aurait ensuite la chance de se reposer un peu de son voyage troublant. Quelques lanternes accrochées au bord des murailles de la cité permirent à Nerëo d’apercevoir deux éclaireurs de nuit qui montaient la garde près de l’enceinte. L’Hautvalois échangea avec eux en leur signalant qu’il venait de la baronnie aux vignes. Les guerriers armés lui laissèrent la voie libre pour qu’il poursuive son chemin.

Le jeune homme marcha sur le chemin principal puis bifurqua dans les ruelles de l’agglomération, ne sachant trop pas où aller. Après quelques tournants dans les chaussées mal éclairés, il aperçut tout près de lui l’enseigne d’une taverne aux contours insolites. Il pénétra dans le bâtiment. Un peu d’eau-de-vie ne lui ferait pas de mal…

Un grand gaillard chauve à la barbe mal taillée se présenta à lui lorsqu’il se présenta devant le comptoir. Il portait une salopette crasseuse et un bonnet de laine ; tout sauf quelque chose de commun.


-Mon brave, qu’est-ce que je vous sers ? fit-il de sa voix rauque.

Nerëo se gratta la tête en réfléchissant.

-Quelque chose de fort pour oublier ses soucis et sa fatigue…, dit-il enfin. Je suis éreinté car je viens de…

-QUELQUE CHOSE DE FORT POUR MONSIEUR !

La puissance de l’intonation du costaud fit sursauter l’Hautvalois. Pour ne pas paraître vulnérable, le garçon se bomba le torse en dévoilant ses muscles saillants. L’homme partit remplir un verre de boisson pour son client.

Le tavernier revint avec une immense tasse de liquide mousseux. L’arôme de la liqueur, bien que bonne, était si puissante qu’elle donna le haut-le-cœur au soldat, qui ne le laissa cependant pas paraître. Le jeune homme empoigna quelques pièce d’or dans sa poche et les tendit au gaillard qui parut heureux d’obtenir si beaucoup d’argent.

Nerëo happa la lourde tasse et se prit une petite table un peu plus loin dans la pièce. Le bois grinça sous lui lorsqu’il s’assit sur la chaise ancienne, mais ne céda pas. Le garçon trempa le bout des lèvres dans la boisson alcoolisée : l’effet récupérateur fit immédiatement son effet. Tout autour de lui, de sombres personnes discutaient à voix basse. Le soldat les ignora et commença à boire goulûment sa liqueur. Il ne se souciait peu de devenir ivre : l’important, c’était qu’il ait assez d’énergie pour rester éveiller jusqu’au lendemain.

L’eau-de-vie fit rapidement son effet. Seulement quelques minutes après qu’il eut calé le liquide, ses muscles devinrent engourdis. Sa tête commença à tourner, le sol à tanguer sous lui. Complètement soûl, il se leva et marcha vers une table ou un couple de brigands discutait. D’un geste brusque, il renversa la table par terre. Ses occupants parurent offusqué, et l’un d’eux sortit un court poignard de sa manche. Nerëo partit à rire stupidement avant de s’enfuir en courant hors de la taverne.

Il courrait dans les rues, langue pendante comme un chien, les passants le regardant étrangement. Haletant, le jeune homme, complètement ivre, s’arrêta dans une venelle et se jeta à plat ventre sur le sol. Il se releva aussitôt en apercevant une jeune donzelle, dos à lui, aux longues oreilles pointues.


-Eh beh ça alors, une elfe !

Il ne savait même plus ce qu’il disait. De l’écume coulait de ses lèvres. La femme n’était pour lui qu’une vague silhouette difforme ; peu importait de qui il s’agissait…

-Y parait que tes copains ils ont fait l'éclipse pour échapper aux drows !

Ces mots déferlèrent de sa bouche sans qu’il ne s’arrête. Il ne réfléchissait plus. Il n’aurait jamais été capable de dire des choses pareilles à une inconnue en temps normal, mais il était maintenant ivre et rien ne pouvait l’arrêter à dire des absurdités. La jeune elfe criait au secours, se débattait alors que Nerëo lui empoignait le bras avec vigueur.

-Nous n'y sommes pour rien !

L’Hautvalois serra sa prise sur elle. Il ne fallait pas qu’elle lui échappe, il ne savait pas pourquoi… Toutes ses pensées étaient confuses…

-Lâchez-moi !

Nerëo lâcha aussitôt sa poigne. La jeune femme croyait peut-être qu’il le faisait par simple pitié pour elle, mais ce n’était pas le cas. Nerëo marmonna, entre deux hoquetements :

-Tu es… Daphnée ?
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   Mar 24 Aoû 2010 - 23:16

L'inconnu la lâcha soudain et Adria fit un pas en arrière en essayant de se sortir de cette situation délicate. Si elle ne paniquait pas et se débrouillait bien, elle pouvait s'en sortir sans trop de mal.

" Tu es… Daphnée ? "

Daphnée ? Qu'est-ce que c'était que cette histoire ? La jeune fille secoua la tête frénétiquement :

" Non, non, je ne suis pas Daphnée ! "

Elle fit un pas de côté, dans l'idée d'esquiver le jeune homme. Après tout, il était ivre et même s'il avait été sobre, elle aurait été plus rapide que lui, les humains étaient souvent assez lourdauds.

" Laisse-moi passer ! "
s'exclama-t-elle aussitôt dans la foulée, dans une tentative un peu désespérée pour se faire obéir.

Puis elle sentit la magie qui affluait. Avant, elle ne s'en serait pas aperçue, mais à présent qu'elle s'était entrainée, elle percevait bien mieux les variations de concentration. Or, là, elle sentait très bien la magie qui s'accumulait autour d'elle. La panique la saisit, mais cette fois pas à cause de cet inconnu qui d'ailleurs ne s'apercevait de rien - logique, en même temps, s'il n'était pas magicien - mais parce qu'elle craignait plus que tout ce qui risquait de se produire.

S'arrêtant soudainement d'essayer de passer, elle battit en retraite, reculant précipitamment vers le fond de la ruelle :


" Va-t-en ! Je ne veux pas te faire de mal, alors va-t-en ! "

En plus, ce n'était qu'un gamin ! Enfin, façon de parler, elle paraissait même plus jeune que lui, mais elle savait avoir des dizaines d'années en plus. Lui, selon des critères humains, il était adulte, mais cela devait lui faire à peine une vingtaine d'années. Autant dire pas grand chose pour apprendre à réfléchir et à ne pas trop boire... Enfin, étrangement, c'était les pensées qui passaient dans la tête d'Adria, elle qui se préoccupait si peu souvent de ce qui concernait d'autres qu'elle. En fait, ce qu'elle pensait surtout en cet instant, c'était :


" Tu es trop jeune pour finir carbonisé ! "


Oui, il était rare que la jeune fille taise tout à fait ses pensées. Et puis, jeune ou vieux, elle ne souhaitait ça à personne ! Sauf que la magie affluait toujours et qu'elle ne savait pas du tout comment elle allait la gérer. Il fallait qu'elle se calme. Tout de suite.

Elle inspira, expira et tendit ses bras devant elle pour garder l'inconnu à distance :


" Tu as déjà vu de la magie mal contrôlée ? Eh bien ce n'est pas beau ! Alors recule ! "


Elle sentit le flux se stabiliser, à mesure qu'elle faisait l'effort de se maîtriser. S'il ne l'agressait pas à nouveau, ça pourrait aller. Il fallait que ça aille.
Revenir en haut Aller en bas
Nerëo d'Hautval
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Âge : 27
Date d'inscription : 12/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   Mer 25 Aoû 2010 - 15:16

Nerëo croyait revoir son ancienne hôtesse devant lui, raison pour laquelle il se calmait. Mais l’alcool lui montait à la tête et il ne savait plus trop ce qu’il faisait. De sa petite voix apeurée, la jeune femme qui se trouvait devant lui se mit à crier :

-Non, non, je ne suis pas Daphnée !

-Tu… tu n’es pas Daphnée ?

L’Hautvalois avait murmuré cette phrase à si basse voix qu’il doutait que la demoiselle l’ait attendu. La fille essaya de ce frayer un chemin derrière le jeune homme ivre mais celui-ci la bloqua de ses bras.

-Laisse-moi passer ! hurlait-elle alors qu’il la repoussait d’un geste brusque.

Puis, soudainement, elle cessa de bouger. Attentif à ses moindres gestes, le garçon soûl la fixait de son regard absent. La demoiselle recula au fond de sa ruelle et son dos heurta le fond rocailleux du cul-de-sac, un massif mur de pierre.

-Va-t-en ! Je ne veux pas te faire de mal, alors va-t-en !

Nerëo cracha par terre.
« C’est de SA faute et c’est celle de son peuple si le Voile couvre maintenant Miradelphia… » rageait-il. La jeune femme semblait confuse, mais le guerrier d’Hautval restait sur ses gardes.

-Tu es trop jeune pour finir carbonisé !

Carbonisé ? Mais de quoi parlait-elle ? Si elle osait s’opposer à lui grâce à ses pouvoirs magistraux, l’elfe aurait tôt fait d’arrêter. L’Hautvalois n’aurait qu’en s’enfuir avant que sa ridicule magie ne le touche. Nerëo connaissait le pouvoir des habitants de la forêt, mais cette dernière semblait assez jeune pour manier de puissants sortilèges. Toutefois, il restait alerte…

Elle soupirait et expirait profondément, un souffle d’air après l’autre. Elle semblait nerveuse.


-Tu as déjà vu de la magie mal contrôlée ? Eh bien ce n'est pas beau ! Alors recule !


L’eau-de-vie commençait très légèrement à se dissiper dans son corps. Comprennent la mise en garde, il fit quelques pas en arrière, mais garda la main sur le fourreau de son épée par réflexe. L’elfe semblait commencer un peu à se calmer, mais paraissait toujours agitée, comme si de puissantes pulsations électriques parcouraient son corps entier. Nerëo trouva ridicule la comparaison qu’il avait inventée ; il commença à rire bêtement.

Au moment où il ne s’en entendait le moins, une forte crampe lui parcourut la tête. Le soldat se mit à genou sur le sol graveleux et posa la main sur son front. La douleur était terrible et il ne parvenait plus à contrôler le flux de ses pensées. Une goutte de sueur froide perla sur sa joue… Il espérait que la jeune elfe ne s’attaque pas à lui tandis qu’il essayait de retrouver ses esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   Mer 25 Aoû 2010 - 17:21

L'inconnu fit quelques pas en arrière, ce qui eut pour effet de calmer un peu Adria. Elle eut l'impression de reprendre un certain contrôle sur sa magie qui se dissipa à nouveau. Si elle avait eu la tête à ça, elle aurait été fière d'elle. Seulement là, elle savait qu'elle pouvait à nouveau perdre le contrôle et elle venait de voir que le jeune homme posait une main sur la garde de son arme. Pas encore de quoi se réjouir.

Et puis, il se mit à rire bêtement, preuve qu'il était encore sous le coup de l'alcool. La jeune fille inspira à nouveau pour se calmer. Si elle avait pu, elle aurait elle-même reculé, mais le mur l'un empêchait. Il fallait qu'elle arrive à le convaincre de la laisser en paix.

" Recule doucement et il ne t'arrivera rien du tout. Retourne chez toi. "

D'accord, à présent, elle bluffait un peu, parce qu'elle ne craignait plus vraiment le déchainement de sa magie. Enfin, disons plutôt que si elle n'était pas bonne menteuse, le fait de se dire que, peut-être que s'il l'agressait à nouveau, elle allait finir par le griller comme un steak, suffisait à la rendre crédible. D'une certaine façon, c'était du bluff auquel elle croyait elle-même. Or, elle n'avait pas très envie de revivre certaines expériences magiques assez traumatisantes.

Soudain, alors qu'aucun d'eux ne s'y attendait, l'inconnu cessa de rire et mit un genoux à terre, l'air de se sentir au plus mal. Adria n'attendit pas de comprendre et saisit sa chance, elle bondit de côté et passa dans l'idée de s'enfuir de cette impasse.


... sauf qu'elle ne fit que quelques mètres et s'immobilisa, prise de remord. Certes, il n'y avait bien qu'elle pour s'inquiéter d'un garçon ivre qui venait de lui faire peur, mais la jeune fille s'arrêta malgré tout et se retourna. Hésitante, elle le vit rester à genoux, une main sur son front. Elle ne devait pas rester là... elle resta, pourtant, le regardant sans savoir que faire. C'était idiot, elle n'avait qu'à partir et le laisser cuver son vin ! Qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire ? Il n'avait rien fait pour attirer sa compassion !


" Euh... "
commença-t-elle d'une petite voix.

Elle se serait collé des baffes. Quel besoin avait-elle d'aggraver son cas ? Elle ne s'était pas suffisamment fait peur ce jour là ?

" Ça va aller ? " demanda-t-elle finalement.

Bon, au moins, elle gardait ses distances et avait le champ libre pour partir en courant si besoin était. Au moindre geste suspect de la part de l'inconnu, elle aurait largement le temps de s'enfuir avant même qu'il ne s'en soit aperçu. En plus, sa magie ne semblait plus vouloir n'en faire qu'à sa tête, elle ne craignait donc plus un déchainement dangereux. Non, plus de quoi être effrayée comme un instant plus tôt. Juste que si elle ne faisait pas attention, elle allait finir par s'attirer de nouveaux ennuis.
Revenir en haut Aller en bas
Nerëo d'Hautval
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Âge : 27
Date d'inscription : 12/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   Mer 25 Aoû 2010 - 17:49

Le garçon ne voyait plus ni n’entendait ce qui se passait autour de lui.

L’elfe, voyant que Nerëo était mal au point, voulut d’abord s’enfuir car c’était le moment idéal pour le faire. Ne lui voulait-elle pas du mal il y avait de cela quelques instants? Pour une raison inconnue, elle s’arrêta brusquement derrière lui, alors qu’elle s’en allait partir. L’Hautvalois put percevoir, quoique difficilement, qu’elle le fixait. La tête du jeune homme le faisait encore terriblement souffrir, mais un peu moins qu’à l’arrivée de la crampe. La jeune femme s’approcha lentement de lui. Que lui voulait-elle ? Ne s’était-il pas plié à ses ordres? Il espérait qu’elle ne l’attaque pas.

D’une voix étrangement inquiète, la demoiselle murmura :

-Euh...

Elle semblait hésitante et nerveuse.

-Ça va aller ?


« Si ça va ? » maugréa intérieurement le soldat. « Ne peut-elle pas me laisser tranquille ?

L’eau-de-vie lui brouillait un peu moins l’esprit maintenant. Il pouvait désormais apercevoir ce qui se passait autour de lui, mais n’était pas encore dans tous ses moyens.

D’un mouvement brusque, l’Hautvalois, à demi conscient de se ce qu’il faisait, plaqua sa main sur la jambe de l’elfe pour la repousser. Le contact froid avec sa peau le fit frissonner.


-Fiche-moi la paix, veux-tu ?!

Il voulait simplement qu’on le laisse tranquille. Toutefois, réalisant le geste butor qu’il venait de commettre envers la femme, il fut soudain prit de remords.


-S’il te plaît…
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   Mer 25 Aoû 2010 - 22:43

Adria ne put s'empêcher de s'approcher un peu, voyant que le jeune homme ne se relevait toujours pas. En revanche, lorsqu'il la repoussa, elle sauta à nouveau en arrière pour se mettre à distance. Oh, il ne voulait pas de son aide ? Eh bien, grand bien lui fasse, elle allait le laisser tranquille ! La formule de politesse ne changeait pas grand chose, si ce n'était qu'il y avait peut-être quelqu'un de sympathique sous ce masque dû à l'alcool. Mais la jeune fille n'avait pas la moindre envie d'attendre pour vérifier. Il s'était montré bien trop agressif, depuis le début et il l'effrayait par ses manières brutales.

" Bien, je vous laisse. "

Sur ce, elle fit volte-face et disparut dans l'obscurité aussi vite qu'elle le pouvait.

***

Le lendemain, Adria avait plus ou moins oublié ses mésaventures, ou du moins faisait comme à son habitude : elle niait les avoir vécu, c'était bien plus simple pour continuer à vivre tranquillement sans trop s'inquiéter. Elle sortit donc à nouveau, mais tâcha de ne pas trainer n'importe où. D'ailleurs, elle préférait de loin les rues marchandes où elle pouvait admirer les étals. Avec l'éclipse, les gens semblaient moins nombreux et plus méfiants, mais toute vie n'avait pas disparu d'Erac, fort heureusement. De toute façon, éclipse ou non, il fallait bien continuer à vivre.


Adria ne pensait pas à acheter quoi que ce soit. D'abord parce que pour ce qui était des babioles ou vêtements, ses goûts étaient simples mais aussi profondément elfiques et qu'en conséquence, le style humain ne lui plaisait pas spécialement. Ensuite, parce qu'elle ne manquait de rien au château et qu'elle ne voyait pas l'intérêt de dilapider le peu de pièces qu'elle avait pour un caprice. Mais elle continuait à se promener pour le plaisir des yeux, laissant parfois ses doigts glisser sur le soyeux d'une étoffe.

La jeune fille avait rabattu le capuchon de sa cape afin de dissimuler un peu ses traits. Étant donné la situation quelque peu tendue et ses mésaventures de la veille, elle aimait autant éviter de renouveler l'expérience. Elle n'en était pas au point de devoir se cacher, mais si on pouvait la laisser un peu en paix... Elle leva les yeux vers le soleil masqué par la lune et se demanda combien de temps encore l'éclipse durerait. A jamais, disaient certains, alors que d'autres prédisaient des dates reposant sur des explications plus farfelues les unes que les autres. Pour être honnête, Adria songeait que si elle voulait de vraies réponses, elle ne risquait pas de les trouver à Erac si ce n'était auprès de Nakor. Mis à part lui, elle pensait son peuple mieux placé que les humains pour donner un semblant de logique à ce phénomène.

Encore une fois tout à ses pensées et la vision de côté quelque peu encombrée par sa capuche, la jeune fille pivota pour se diriger vers un nouvel étal et heurta assez brutalement quelqu'un qui venait en sens inverse.


" Outch ! "


Pour une elfe qui déplorait si souvent le manque de délicatesse des humains, elle devait avoir l'air fine ! Trop légère, emportée par le choc, elle atterrit sur les fesses sans parvenir à se retenir. Il faut dire que celui qu'elle venait de heurter était bien plus costaud qu'elle et ne devait pas vraiment avoir eu les mêmes difficultés à résister. D'ailleurs...

" Je suis dés... "

Levant les yeux vers lui en se relevant, elle se figea soudain : l'inconnu de la veille. Fallait-il que les Cinq s'acharnent sur elle ! Enfin, au moins, elle n'était pas coincée au fond d'une impasse mais dans une rue commerçante. Mais tout de même ! Si elle avait pu éviter une seconde rencontre, elle l'aurait fait !
Revenir en haut Aller en bas
Nerëo d'Hautval
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Âge : 27
Date d'inscription : 12/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   Mer 25 Aoû 2010 - 23:51

Nerëo avait erré longtemps dans les rues d’Erac avant de retrouver ses esprits. Il ne se rappelait que très vaguement des événements de la veille – si c’était la veille, car sa notion du temps était trouve-, et dès qu’un souvenir lui venait en tête, il essayait de le chasser. La menace de se faire carboniser par l’elfe lui revenait sans cesse en mémoire. Son crâne était encore douloureux, mais ses pensées étaient un peu plus claires qu’avant. Il sentait encore son haleine à l’arôme d’alcool au rythme de ses respirations.

Il se dirigeait maintenant vers la maison du noble à qui été dédié le colis de son maître d’arme. Le message avait été placé dans un cylindre puis scellé à la cire ; impossible de le lire sans avoir cassé le rouleau. L’Hautvalois avançait d’un pas lent. Ses muscles étaient endoloris et il lui fallait les délier. Le soldat regardait le bout de ses pieds pour ne pas s’enfarger dans un quelconque objet au sol ; il ne vit cependant pas une jeune femme qui se dirigeait en sens inverse et la bouscula sur le sol. Il voulut s’excuser auprès de la dame qu’il avait renversée, mais n’eut-il le temps de s’apercevoir de son geste qu’il aperçut son visage. Non… c’était impossible… C’était la femme avec laquelle il s’était tergiversé il y avait de cela peu de temps…

-Je suis dés...

L’elfe avait levé la tête et s’était tut en apercevant la figure de Nerëo. Elle aussi paraissait surprise mais quelque peu désemparée. Un mélange d’angoisse et de peur affleurait de son regard.

L’Hautvalois, reconnaissant son interlocutrice, se décida de se faire pardonner pour de bon :


-Mademoiselle je… je suis terriblement désolée. Pour les événements de la veille et…

Il se tut. Ce n’était pas assez pour se faire pardonner des incidents de la veille.

-Que… que puis-je faire pour m’excuser, chère elfe ? Je me rend compte de ce que je j’ai fait et j’en suis sincèrement désolé. Je… j’étais ivre et…


Nerëo espérait que ça en fût assez pour se faire disculper de ses torts.
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   Jeu 26 Aoû 2010 - 16:59

Est-ce qu'il allait à nouveau l'agresser ? C'était la question que se posait Adria alors qu'elle se relevait prestement face à l'inconnu, l'air légèrement effrayé.

" Mademoiselle je… je suis terriblement désolé. Pour les événements de la veille et… "

La jeune fille se détendit aussitôt et esquissa même un petit sourire. Il n'était plus soul et il avait même l'air sincère. Elle n'était pas rancunière ou du moins pas pour ce genre de broutille. Après tout, il ne l'avait pas blessée, elle avait juste eu terriblement peur. Elle n'allait pas revenir dessus éternellement. Si elle avait dû se mettre dans tous ses états des jours durant à chaque mésaventures de la sorte, elle ne serait plus sortie de chez elle.

" Oh vous savez, j'ai travaillé dans des tavernes, alors ce genre de situation... "

Elle en avait un petit peu l'habitude, même si en général, elle avait toujours trouvé des lieux où elle se savait en sécurité grâce à un tavernier qui savait gérer sa clientèle. Elle haussa vaguement les épaules pour lui montrer qu'elle ne lui en voulait pas, mais il l'empêcha de reprendre la parole en reprenant ses excuses :


" Que… que puis-je faire pour m’excuser, chère elfe ? Je me rends compte de ce que j’ai fait et j’en suis sincèrement désolé. Je… j’étais ivre et… "

Bon, elle ne pouvait décemment pas lui en vouloir beaucoup. Après deux secondes de silence, elle sourit franchement et se décida à répondre gentiment :

" Je vous pardonne... et je m'appelle Adria. Ça sonne mieux que "chère elfe"... surtout par ces temps troublés. "
ajouta-t-elle avec une pointe d'humour.

Enfin, au moins, une fois sobre, il ne faisait pas preuve du même racisme que la veille. C'était appréciable et, comme c'était loin d'être le cas de tous les humains, c'était doublement agréable. Quant à la façon dont il pourrait s'excuser...

" Je ne vous demanderai pas de m'offrir un verre comme excuse, ce serait malvenu, vu votre état d'hier ! "

Où comment mettre les pieds dans le plat de façon pas très subtile. Dire qu'on louait les elfes pour leur sagesse ! Adria était l'exception qui confirmait la règle. Mais elle ne s'en rendit pas compte, ou fit mine de ne pas s'apercevoir de ce qu'elle venait de dire. Elle continuait déjà, de bonne humeur :

" Il n'y a pas à vous faire pardonner, j'ai eu peur, voilà tout, mais au final je vais bien, non ? Et puis je suis ravie de voir que vous n'avez plus l'air de me tenir pour responsable de l'éclipse. "


Elle avait légèrement baissé le ton à ces mots afin d'éviter qu'on ne l'entende trop.
Revenir en haut Aller en bas
Nerëo d'Hautval
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Âge : 27
Date d'inscription : 12/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   Jeu 26 Aoû 2010 - 22:09

L’elfe fit un petit sourire en coin et sembla se détendre un peu. Nerëo entama une marche lente afin de discuter un peu avec la jeune femme sous la lueur de l’éclipse.

-Je vous pardonne... et je m'appelle Adria. Ça sonne mieux que "chère elfe"... surtout par ces temps troublés.

Elle se voulait drôle, mais l’Hautvalois ne rit point. Il était trop plongé dans ses pensées. La dénommée Adria ajouta :


-Je ne vous demanderai pas de m'offrir un verre comme excuse, ce serait malvenu, vu votre état d'hier !

À cette phrase cocasse, Nerëo esquissa un sourire franc. Il fut surpris de la pointe d’humour dont usait l’elfe, la croyant plus réservée.


-Il n'y a pas à vous faire pardonner, j'ai eu peur, voilà tout, mais au final je vais bien, non ? Et puis je suis ravie de voir que vous n'avez plus l'air de me tenir pour responsable de l'éclipse.


Le soldat fut ravi de savoir que la jeune femme l’avait enfin pardonné. Alors qu’il cherchait un sujet de conversation -de quoi discuter avant de quitter Erac-, son regard se porta au ciel obscur. Les ténèbres voilaient le firmament.

-En parlant de l’éclipse,dit enfin Nerëo, avez-vous une idée de ce qu’elle présage ?

[Je sais c'est court, mais je ne sais pas trop quoi marquer d'autre... ^^]


Dernière édition par Nerëo le Ven 27 Aoû 2010 - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   Ven 27 Aoû 2010 - 14:17

Adria suivit spontanément le jeune homme pour discuter un peu. Après tout, en l'absence des leçons de Nakor, elle n'avait guère mieux à faire que se promener en papotant. Elle haussa légèrement les épaules à la question du jeune homme : pourquoi les humains cherchaient-ils absolument à trouver une bonne raison à cette éclipse ? Depuis des jours, elle n'entendait parler que de ça, de ce que les dieux voulaient exprimer, de ce que ce changement impliquait en réalité... Enfin, peut-être les siens, les nains ou les drows cherchaient-ils de même, mais pour le moment elle avait des humains sous les yeux et espérait qu'il n'y avait qu'eux qui s'affolaient ainsi en s'inventant des explications abracadabrantes.

" Un présage ? Pourquoi cela devrait-il présager de quelque chose ? "


Elle n'avait pas répondu méchamment, mais trouvait vraiment l'idée étrange et assez peu crédible. Elle n'avait jamais été portée sur les prédictions. Quant aux Cinq...

" Si les dieux voulaient nous dire quelque chose, ils auraient quand même moyen de s'exprimer plus clairement non ? "


Pour ce qu'elle en savait, il y avait tout de même assez de religieux guettant des signes divins pour faire le lien ! Et les Cinq pouvaient bien être un peu plus clairs s'ils avaient quelque chose d'important à dire. En même temps, elle doutait qu'ils aient envie de transmettre quoi que ce soit aux Miradelphiens. Après tout, pour dire quoi ? Elle voyait les dieux comme des braves gens, quelque part ailleurs, qui avaient eu la bonté de créer le monde, mais qui ne la concernaient pas vraiment.

Elle secoua la tête et reprit en essayant de se remémorer sa conversation avec Koldram :


" Quelqu'un m'a expliqué que l'éclipse était due à la Lune qui passait devant le Soleil. Ainsi, elle cache sa lumière et nous plonge dans l'obscurité. "

Dis comme ça, ça paraissait simple. mais elle se souvenait avoir eu bien du mal à comprendre comment c'était possible, ne serait-ce que parce qu'elle pensait que la Lune aurait dû briller. Du coup, la jeune fille n'était pas peu fière de réussir à improviser une petite leçon sur le sujet. Elle qui avait paniqué une semaine plus tôt en se demandant ce qui se passait était bien contente de pouvoir jouer les astronomes pour l'occasion. Elle ne précisa pas que le "quelqu'un" était un drow. C'était le genre de fréquentation qu'il valait mieux taire si on ne voulait pas de souci.

" Par contre, il pensait que cela ne devait pas durer plus d'une heure, "
avoua-t-elle finalement.

Là, elle devait reconnaitre qu'il y avait davantage de quoi s'inquiéter. D'ailleurs, en bonne elfe, elle ajouta :

" Et la nature est sensible à ce changement. J'espère que ça ne durera pas. Vous imaginez ce que ça impliquerait ? "

Elle, elle ne préférait pas trop y penser. Plus de soleil, plus de plante. Plus de plante, plus d'animaux herbivores et alors les carnivores suivraient. La nuit permanente seraient la fin de Miradelphia. Alors, si c'était un message des dieux, ça voulait simplement dire qu'ils avaient décidé de réinitialiser le jeu. Quoi ? Mais on y tient, nous, à ce forum ! Hein ? Pardon, je divague, revenons à notre discussion.

Adria chassa les pensées parasites de la joueuse, fit une pause et reprit finalement, passant du coq à l'âne :


" Je me suis présentée, mais je ne connais toujours pas votre nom... Vous vivez ici ? "


Cela ne la gênait pas de poser des questions pas forcément très discrètes. Étant donné qu'elle parlait librement de sa vie, elle ne voyait pas pourquoi d'autres seraient ennuyés à l'idée de lui répondre. Elle enchaina spontanément :


" Moi je vis au château depuis quelques temps... Avant j'avais décidé de partir à l'aventure ! Vous avez déjà voyagé ? "
Revenir en haut Aller en bas
Nerëo d'Hautval
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Âge : 27
Date d'inscription : 12/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   Ven 27 Aoû 2010 - 23:09

Adria ne semblait pas vraiment trouver une raison suspecte pour l’éclipse.

-Un présage ? Pourquoi cela devrait-il présager de quelque chose ?

«Pourquoi ?» songea Nerëo. «Ça fait plusieurs jours que le soleil ne se lève pas ! C’est certainement les dieux qui…». Il n’eut pas le temps de compléter sa pensée que l’elfe lui dit, comme si elle avait entendu ce qu’il pensait :

-Si les dieux voulaient nous dire quelque chose, ils auraient quand même moyen de s'exprimer plus clairement non ?

Elle avait raison sur ce point. Si les divinités auraient voulu leur faire passer un message, ils auraient sûrement pu utiliser une autre manière. Mais l’Hautvalois restait suspicieux…


-Quelqu'un m'a expliqué que l'éclipse était due à la Lune qui passait devant le Soleil. Ainsi, elle cache sa lumière et nous plonge dans l'obscurité.

La Lune passant devant le Soleil ? Pff… C’étaient deux astres distincts ; si le satellite naturel aurait entré dans la trajectoire de l’étoile, les deux se seraient percutées. Mais ça, s’était l’opinion de Nerëo.


-Par contre, il pensait que cela ne devait pas durer plus d'une heure.

Adria sembla quelque peu agitée, mais c’était à peine perceptible. Elle paraissait surtout songeuse.

-Je me suis présentée, mais je ne connais toujours pas votre nom... Vous vivez ici ?

Le soldat allait répondre, mais la jeune femme ajouta avec empressement:

-Moi je vis au château depuis quelques temps... Avant j'avais décidé de partir à l'aventure ! Vous avez déjà voyagé ?


Tout se bousculaient dans la tête de Nerëo. Elle lui posait trop de questions à la fois. L’Hautvalois commença en présentant son nom ; par la suite, il expliqua qu’il venait de la baronnie aux vignes. Enfin, il répondit à la dernière question de l’elfe :

-Oui, il m’est déjà arrivé de voyager. Justement, il m’a fallu le faire avant de…vous rencontrer, c’est certain.

Il émit un petit rire nerveux. Le jeune homme ne savait pas sur quoi orienter la conversation maintenant. Enfin, il demanda, ne sachant que dire d’autre :

-Êtes-vous déjà allez à Hautval ? Et... pourquoi habitez-vous au château?

Il soupira de son malaise avec cette inconnue. Il ne savait pourquoi, mais la dame l’intriguait étrangement, soit par son air mystérieux ou bien plutôt par sa réserve sur d'où elle venait. Il doutait que la discussion intéresse vraiment Adria. Il fallait qu'ils la closent certainement bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   Dim 5 Sep 2010 - 21:47

Le jeune homme qui ne s'était toujours pas présenté, acquiesça quand Adria lui demanda s'il avait déjà voyagé. Elle aurait été curieuse de savoir où, mais il lui donna un semblant de réponse en lui demandant si elle connaissait Hautval.

L'elfe secoua la tête, répondant simplement :

" Non, pas du tout, si ce n'est de nom... on dit que le vin y est fameux. "


Détail qu'elle avait retenu à force de travailler en taverne mais qui ne l'intéressait pas plus que ça. Elle buvait essentiellement de l'eau car ses quelques expériences avec l'alcool lui avaient appris que si elle voulait garder toute sa tête, il valait mieux qu'elle s'abstienne totalement ! La suite en revanche lui fit reprendre de plus belle :


" Je suis apprentie magicienne, là-bas ! Mon maître habite là, alors moi aussi ! Ça commence à faire un bon moment que je vis chez les humains ! Avant, j'étais à Alëandir et après je suis un peu partie à l'aventure, avant de me retrouver ici lorsque Nakor m'a proposé de me prendre comme apprentie. "

Si son interlocuteur pouvait se sentir gêné par cette discussion improvisée, il n'en était visiblement pas de même pour elle. S'il la laissait faire, elle pourrait lui faire la conversation des heures durant en parlant de tout et de rien. Elle était contente d'avoir trouvé quelqu'un avec qui discuter et elle en profiterait tant qu'il ne lui ferait pas savoir qu'il avait mieux à faire.

" Et toi, reprit-elle en passant spontanément au tutoiement, qu'est-ce que tu fais ici ? Tu es... chevalier ? "

Il était certes habillé comme un homme d'arme, mais de là à le prendre pour un noble chevalier... elle allait peut-être un peu loin, bien qu'il ait une certaine allure. Mais après tout les mœurs humaines lui restaient étrangères, elle ne se rendait pas forcément compte des bêtises qu'elle pouvait dire. En tous cas, c'était une vraie question venant de sa part. Elle ne cherchait pas à meubler la conversation, elle s'intéressait vraiment à ce qu'il racontait.

Ce fut un instant plus tard qu'une exclamation retentit derrière eux :


" Eh ! Mais je crois bien qu'on a retrouvé le p'tit rigolo d'hier ! "

Si le jeune homme se souvenait encore assez bien de sa soirée de la veille, il pourrait reconnaitre sans mal les hommes auxquels il avait retourné la table dans la taverne. Ils n'avaient pas l'air d'avoir digéré la plaisanterie. Adria se mordit la lèvre, nerveuse : à discuter ainsi ils s'étaient éloignés de la place du marché. Il y avait moins de monde, par ici et surtout moins de chance de croiser une patrouille qui rétablirait l'ordre. Elle fit un pas en arrière pour mettre un peu plus de distance entre les nouveaux venus et elle et jeta un coup d'œil inquiet au jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Nerëo d'Hautval
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Âge : 27
Date d'inscription : 12/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   Dim 5 Sep 2010 - 22:19

Adria répondit :

-Non, pas du tout, si ce n'est de nom... on dit que le vin y est fameux.

«Fabuleux… Les Nains ont l’air de l’aimer, en tout cas…», songea Nerëo en essayant de dissimuler son rire. L’elfe ne sembla pas le remarquer car elle continua son monologue sur la raison de sa venue au château d'Erac:

-Je suis apprentie magicienne, là-bas ! Mon maître habite là, alors moi aussi ! Ça commence à faire un bon moment que je vis chez les humains ! Avant, j'étais à Alëandir et après je suis un peu partie à l'aventure, avant de me retrouver ici lorsque Nakor m'a proposé de me prendre comme apprentie.

Nakor ? Mais de qui parlait-elle ? L’Hautvalois se dit que c’était certainement un ami de la jeune femme aux oreilles pointues et ne jugea pas nécessaire de poursuivre la conservation là-dessus… Celle-ci semblait perdue dans ses pensées lorsqu’elle demanda :

-Et toi , qu'est-ce que tu fais ici ? Tu es... chevalier ?

Elle fixait son armure mal enfilée et placée de travers. Le soldat la replaça brusquement et voulut répondre lorsqu’une voix grave se fit entendre :


-Eh ! Mais je crois bien qu'on a retrouvé le p'tit rigolo d'hier !

Nerëo se tourna vers l’individu qui le hélait. C’était un petit gaillard menu et barbu qui avançait vers lui. Le guerrier d’Hautval était soûl lorsqu’il avait fait sa connaissance dans la taverne. Néanmoins, tout était assez vague dans son esprit et le jeune homme ne le reconnaissait pas. L’Hautvalois sortit son glaive de son fourreau et avança vers l’homme aux yeux vitreux qui ne semblait pas apeuré le moins du monde par le soldat.

-Que me veux-tu ? le questionna-il avec une voix qu’il désirait austère.

L’ivre ne semblait pas l’écouter et s’élança avec une témérité déconcertante sur l’homme d’arme. Celui-ci n’eut pas le temps de réagir qu’il était déjà affalé sur le sol, dans un torrent de poussière. Pour une raison qu’il ignorait, le fringant à l’haleine nauséabonde tentait de l’étrangler.

Tant bien que mal, Nerëo réussit à se dégager de l’emprise de l’homme. En apercevant un petit groupe avancer derrière celui-ci, il fit signe à Adria de le suivre.

-Je ne sais pas pourquoi, chuchota l’Hautvalois à l’oreille de l’elfe, mais on dirait que ces gaillards me veulent la peau. On ferait mieux de déguerpir d’ici au plus vite…

Il eut tout juste le temps de compléter sa phrase que la troupe de l’homme soûl s’élançait à ses trousses dans un retentissent cri de… guerre.

[Je commençais à être un peu rouillé... ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   Mar 7 Sep 2010 - 18:24

Adria fit un nouveau pas en arrière lorsque le jeune homme sortit son arme : ce genre d'attitude pouvait dissuader mais aussi déclencher un véritable combat et elle n'avait aucune envie de voir cela. Elle s'apprêtait déjà faire demi-tour en courant lorsque Nerëo se débarrassa de son adversaire et... que les autres lui donnèrent la chasse. Pour l'elfe, cela n'aurait pas été difficile de les laisser tous derrière elle en les prenant de vitesse. Mais son nouveau compagnon lui adressant à nouveau la parole, elle n'eut pas le cœur à le laisser se débrouiller.

Le prenant d'autorité par la main, elle se mit aussitôt à courir en l'entrainant à sa suite :


" Je connais bien le coin, pour se cacher ! "


Elle prenait soin de ne pas aller trop vite pour ne pas le perdre et ne le lâcha pas à mesure qu'elle lui faisait traverser les rues au pas de course. Ils étaient bel et bien poursuivis et Adria trouvait que le jeune homme était décidément bien lent. Et puis, il faisait du bruit en courant, avec son armure ! Un humain, quoi ! Elle le fit tourner brusquement dans une ruelle et reprit sa course. Elle connaissait les environs du marché très bien, c'était le lieu qu'elle préférait depuis qu'elle vivait à Erac. Il y avait quantité de cachettes et de coins tranquilles pour qui savait les trouver.


Ils prirent petit à petit de l'avance sur leurs poursuivants, jusqu'à ce qu'elle entraine Nerëo dans ce qui ressemblait à un entrepôt inoccupé, si ce n'était par des ballots de marchandises. Là, elle repoussa la porte et tendit l'oreille. Elle n'était pas essoufflée, habituée à de longues courses bien plus rapides, mais elle était visiblement inquiète à l'idée qu'on puisse les retrouver. Elle finit quand même par le lâcher, s'assura encore un peu qu'elle n'entendait aucun bruit de cavalcade, et se laissa glisser au sol pour s'asseoir, le sourire aux lèvres :


" Eh bien ! C'était moins une ! Vous leur avez fait quoi à ceux là ? "


Peut-être avait-il été aussi aimable avec eux qu'avec elle la veille ? Sauf qu'elle, à présent, avait trouvé le moyen de prendre son parti sans vraiment le connaitre.


" Tu leur as aussi mis l'éclipse sur le dos ? "


Elle passait allégrement du tutoiement au vouvoiement sans paraitre y faire attention. Elle prit le temps d'écouter la réponse à sa question qui n'était qu'une plaisanterie de plus, avant de reprendre, un peu plus sérieusement :


" On ferait mieux d'attendre un petit peu avant de ressortir, hein ? "

Inutile de pointer le nez dehors au moment où leurs poursuivants abandonnaient la chasse.
Revenir en haut Aller en bas
Nerëo d'Hautval
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Âge : 27
Date d'inscription : 12/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   Ven 10 Sep 2010 - 21:14

La jeune elfe courait avec une agilité surprenante. Ellezigzaguait entre les habitations et Nerëo peinait à la suivre. Le jeune hommeet Adria parvinrent rapidement à semer leurs poursuivants.

-Je connais bien le coin, pour se cacher ! fit-elle enentrant dans un entrepôt qui ne semblait plus servir.

Ils s’accroupirent. La jeune femme lâcha la main del’Hautvalois qu’elle tenait jusqu’alors fermement et s’affala sur le sol ensoupirant.

-Eh bien ! C'était moins une ! Vous leur avez fait quoi àceux-là ?

Le soldat ne se souvenait pas assez des événements de laveille pour fournir une réponse complète à la demoiselle. Celle-ci, de toutefaçon, continua à le questionner sans attendre une parole du garçon.

-Tu leur as aussi mis l'éclipse sur le dos ?

«Certainement pas, ce n’est pas mon genre…», songea Nerëo.«Quoique j’étais soûl et je n’avais pas toute ma tête». Il se laissa tomber àcôté d’Adria. Le jeune homme était couvert de sueurs et s’efforçait dereprendre son souffle. Il dit à la femme qu’il l’ignorait, sa tête ayant étéimbibée d’eau-de-vie au moment de sa rencontre avec l’homme. Quoiquel’Hautvalois s’en souvenait tout de mêmeun peu, mais très vaguement.

-On ferait mieux d'attendre un petit peu avant de ressortir,hein ?

Au moment où elle prononçait cette phrase, une masse sombrepénétra dans le bâtiment. C’était un homme svelte, fortement bâti, qui avançaitvers eux, sans toutefois sembler les apercevoir. Nerëo baissa la tête et tentade se dissimuler. L’individu qui était à leur poursuite secoua la tête etquitta l’entrepôt à la hâte.

-Ouais…

[Pas trop d'idées pour la suite... ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   Jeu 16 Sep 2010 - 20:12

Adria eut un petit sourire amusé en voyant le jeuen homme essayer de reprendre son souffle : pauvres humains qui ne pouvaient pas courir comme ils l'entendaient ! Comme cela lui aurait manqué si elle n'avait pu traverser la plaine d'Atral à toute jambe avec Olwë !

Nerëo avait l'air de se souvenir vaguement de ce qui s'était passé la veille et la jeune fille se promis de ne jamais boire d'alcool : elle n'avait pas envie d'en arriver à un tel état d'égarement. Elle avait gouté, autrefois et trouvé ça passable, et puis, surtout, avec son poids plume, une gorgée lui suffisait à voir la pièce tourner ! Non, décidément, avoir travaillé en taverne et vu des ivrognes se vautrer par terre tout seuls ne donnait pas envie de prendre le risque d'en faire autant !


Elle s'immobilisa soudain et fit signe à Nerëo de se taire en entendant des pas qui s'approchaient. L'un de leurs poursuivants cherchait dans les environs. Le cœur battant, Adria le regarda faire quelques pas dans leur direction sans les apercevoir. Par pitié, qu'il ne les trouve pas ! Elle n'avait ni envie de recevoir une raclée - ou pire - pour avoir aidé le jeune homme, ni davantage envie de déclencher une réaction magique de panique !


Après quelques secondes qui lui parurent s'étirer indéfiniment, l'inconnu ressortit, les laissant seuls et elle soupira de soulagement.


" Ouais… "

C'était le moins qu'on puisse dire ! Elle attendit donc un peu avec lui, en silence, pour une fois, puis se leva doucement et alla jeter un œil à l'extérieur. Au moins, avec l'éclipse qui durait, elle savait qu'elle y voyait plus clair que les humains, s'ils se trouvaient encore là.


Faisant signe au jeune homme, elle s'exclama finalement :


" La voie est libre ! Je vais rentrer au château à présent, ravie d'avoir partagé cette petite course avec toi ! "


C'était de l'humour, évidemment, elle s'en serait bien passé. Elle continua sur le même ton, se moquant gentiment de lui, avant de disparaitre dans l'obscurité :

" Et tâche de rentrer sans t'égarer à la taverne ! "



[hrp : ce rp ne menant visiblement pas à grand chose, je préfère le clore. Si par la suite tu veux qu'on rejoue, fais moi signe, mais sur ce coup là, je pense que ça ne sert à rien de s'acharner davantage ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Nerëo d'Hautval
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Âge : 27
Date d'inscription : 12/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   Jeu 16 Sep 2010 - 23:10

[D'accord... ^^ Je ne crois pas que ça servirait à grand chose de faire un message de plus, donc...]

-RP TERMINÉ- Razz
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)
» Quand on cherche , on trouve . Mais pas forcément ce qu'on cherchait . [ avec Nuage d'Espoir ]
» Quand on cherche, on trouve! Mais pas toujours ce qu'on veut...
» Liban : quand on cherche la Kouch on trouve.....
» Quand on cherche une pomme, on a des pépins!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché d'Erac-
Sauter vers: