Partagez | 
 

 [EGA] En route mauvaise troupe ! Cap vers les terres stériles ! (Hithiel)

Aller en bas 
AuteurMessage
Johann
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 2094
Âge : 32
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: [EGA] En route mauvaise troupe ! Cap vers les terres stériles ! (Hithiel)   Lun 30 Aoû 2010 - 9:18

[Hrp : RP précédant pour Joh, quelques temps avant]

Ils n'étaient plus en territoires humains, et la forêt engloutie par cette nuit permanente n'avait plus vraiment son ambiance habituelle, la rendant plus menaçante. Leur dernier arrêt leur avait permis de faire se reposer les montures et de faire le plein de vivres avant de repartir mais surtout de terminer le plan de route avec les derniers éléments obtenus par les hommes d'Assar qui étaient bien plus au courant des mouvements de troupes Drows que tous les autres. Cette fois il fallait être un peu plus prudent, cette zone pouvant voir passer des groupes de drows ou encore des bandits beaucoup plus régulièrement que l'on ne pouvait l'imaginer. Heureusement qu'ils étaient trois, il y en avait toujours un éveillé pour monter la garde lors des pauses pour dormir un peu pour garder la forme, le voyage de nuit étant épuisant.

"gmphsh unmph uf"

Cette langue étrange n'était que l'un des soldats qui venait d'essayer d'engloutir sa brioche d'une seule bouchée et qui n'arrivait pas à l'avaler, sous le regard moqueur de son comparse et celui dépité de Joh.

"Tu vois quand on dit que t'as une grande gueule et que tu ne veux pas nous croire !" disait-il écroulé de rire
"gmphs" répondit-il visiblement en train de manquer de s'étouffer.
"Au moins il fait moins de bruit que toi." Reprocha Joh, dépitée face à ce spectacle. Les meilleurs hein... Deux clowns bons pour amuser la galerie surtout !

Il s'étouffa encore quelques minutes sous les rires de son petit camarade avant d'enfin réussir son petit défi personnel et d'avaler le morceau d'un seul coup...

"J'ai pas une grande gueule" répondit-il plus ou moins outré.
"Si énorme ! Comme une barrique !"
"Tu vas voir la barrique ! Fait mieux ! Tu..."

Leur petite dispute, bien que le ton n'était pas plus élevé qu'une conversation à voix basse depuis le début cessa immédiatement comme si quelque chose venait de l'interrompre, même si la forêt étouffait leurs bruits et que les voyageurs passant sur la route à proximité auraient du mal à les entendre à cause des bruits de leurs montures, chariots ou autres il fallait rester prudent. Et là c'était l'occasion ou jamais de montrer qu'ils savaient y faire.

"Un groupe en approche, des cavaliers qui avancent au pas... Ils sont au moins 4."
"Je dirais 5" corrigea l'autre "Le dernier est plus léger, le bruit de ses pas est couvert par les autres. Restez ici, je vais voir."

Oui, ils étaient bons, pour repérer ça alors qu'ils faisaient les pitres. Légers mais professionnels, c'est vrai qu'il ne fallait pas en attendre moins de ceux qui avait la réputation d'être la crème de la crème, réputé pour éviter tous les risques avec à ce qu'il parait des méthodes peu orthodoxes dont Joh allait faire la douloureuse expérience. Il était partis identifier le risque, savoir s'il fallait laisser passer en se cachant ou ne pas y prêter attention. Il revint au bout de quelques minutes, visiblement détendu.

"Ils seront bientôt sur nous, des membres du culte de Tyra. 4 paladins et une femme, peut-être une gradée du culte."
"C'est pas à ça qu'on va rendre visite aux terres stériles ? ca ne sera que plus sûr, on bénéficiera de leur protection."
"Hors de question, d'après les rumeurs on risque de se coltiner assez de cadavres ambulants pour en plus se balader avec ces fous furieux" répliqua Joh, visiblement pas super emballée par cette idée.
"Bon bah c'est décidé, plus on est de fou et moins il y a de riz !
"Ca tombe bien, on n'en a pas !"

Ces deux là devaient être fous et riaient de bon cœur de tout et n'importe quoi, respirant une certaine joie de vivre exaspérante dans ce genre de situation. Ils étaient littéralement bons pour l'asile avec leur humour au raz des pâquerettes. Il devait peut-être même des substances hallucinogènes dans leur bouffe pour les mettre comme ça. Ils s'étaient plantés au milieu de la route pour arrêter le petit groupe, emmenant leurs deux chevaux avec eux pour bien s'imposer.

"Ohé du bateau !" Interpella le premier.
"Mais ils sont pas en bateau !"
"Mais chut, ils ne le savent peut-être pas ! Et puis ca sonnait bien."

Une parodie... Ca ne pouvait être que ça. Ou alors un mauvais rêve, une illusion causée par cette éclipse. ou peut-être qu'il s'agissait de leur méthode, paraitre tellement fous qu'ils en sont inoffensifs pour qu'ainsi on ne s'en méfie pas, enfin si, peut-être à cause des épées courtes qu'ils portaient à la ceinture. Quand on dit que le ridicule ne tue pas... Il peut y contribuer.

Joh quant à elle s'était appuyée contre un des arbres, complètement dépitée, après plusieurs jours de voyages à supporter ça, elle n'en pouvait plus. Bon au départ ca allait, ils étaient softs et plutôt calmes comparé à maintenant. Mais plus le risque augmentait et plus ils étaient "légers"... A ce rythme elle allait les tuer.

A savoir comment allaient réagir les cavaliers en face...
Revenir en haut Aller en bas
Hithiel Isylindë
Elfe
avatar

Nombre de messages : 345
Âge : 32
Date d'inscription : 20/01/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [EGA] En route mauvaise troupe ! Cap vers les terres stériles ! (Hithiel)   Lun 30 Aoû 2010 - 10:37

Le cycle venait de prendre fin, l'heure était enfin arrivée. Comment ne pas oublier cette conversation avec l'ancienne Gardienne de Néera où ces paroles prophétiques avaient été échangées ? Une époque se ferme, une autre s'ouvre et les temps de peur et de mort ne pouvaient se terminer maintenant. Depuis plus de 100 ans la Haute-Prêtresse de la Mort avait assisté à la lente transformation du monde, le rythme des guerres qui s'accentuaient. La mort des différents souveraines voici quelques années, aussi bien Elfiques que Humains. Alonna, la guerre civile humaine et maintenant l'Annon qui chutait aux mains des Drows. Dans tout ces conflits il était surprenant que les nains n'aient pas encore esquissés la moindre volonté de combat.
Mais maintenant tout avait changé, le Viole s'était abattu sur le monde de Miradelphia. Beaucoup célébrèrent cet instant, organisant de nombreuses et somptueuses fêtes pour honorer la fin du dixième cycle de ce monde. Mais les doutes et la peur s'étaient installé&s peu à peu alors que le Voile ne disparaissait pas.
Pour le Peuple Eternel, il s'agissait là d'un très mauvais présage. La chute d'Ellyrion avait causée de grandes craintes sur la sécurité d'Anaëh, Dyarque tentant de rassurer comme il pouvait les peurs de son peuple. Mais la subsistance du voile s'ajoutait aux malheurs des Elfes.
Et aujourd'hui tout commençait. La forêt d'Anaëh semblait avoir reprendre vie, mais une vie faite d'une expansion extrêmement rapide et irrésistible. Même la grande cité d'Aleändir était touchée et se voyait progressivement entourée d'un mur de végétation gagnant sur les pierres millénaires de la cité. Kyrïa semblait mécontente mais elle n'était pas la seule.

Le culte de Tari était lui aussi inquiet. Chaque prêtre ressentait en lui l'influence des dieux ainsi que leur appel. Si la Déesse de la Mort était mécontente cela présageait de sombres épisodes dans l'histoire du monde de Miradelphia. Mais, le culte ne semblait pas être craintif, juste fataliste. Etre membre du culte de la déesse de la Mort était singulier, surtout en ce moment. Chacun était tiraillé en ce moment entre Tari et Kyrïa pour la simple et bonne raison que chacun était un Elfe.
En tant que Haute-Prêtresse, Hithiel observait du haut du temple d'Aleandir l'agitation qui gagnait les rangs de ses ouailles. Elle-même ressentait de la peur mais également une certaine dévotion. Elle ressentait en elle l'influence du Royaume des Morts, il venait d'émerger des eaux et se dressait sous le ciel, loin au delà des forêts des Elfes.
Cette sensation était totalement différente du moment où elle avait ressentie en elle l'avènement d'une nouvelle Gardienne. Cette fois c'était encore plus fort, plus puissant, un lien bien plus direct et maternel que ne pouvait l'être celui d'une simple Gardienne.
Ce n'était pas l'appel de la Gardienne Katalina, c'était l'appel de la Déesse elle-même, cette aura de mort qu'Hithiel ressentait par le biais de ses pouvoirs ne pouvait laisser de doute.

Il fallait qu'elle parte, qu'elle découvre la raison de cet appel. Les deux Terres venaient de fusionner et elle-même pouvait comprendre les dangers que cela représentait. Mais devait elle s'y opposer ? non Tari était sa déesse, la Haute-Prêtresse en était le Bras sur Miradelphia. Mais cette occasion ne pouvait être ignorée.
C'est donc par dévotion et intérêt que la Haute-Prêtresse planifia son voyage vers les Terres Stériles. Le voyage serait dangereux car les terres sur lesquelles régnait désormais l'influence de la Déesse appartenaient et étaient sous la coupe des Drows. La discrétion serait donc le mot d'ordre et elle ne prit que quatre paladins avec elle, ignorant les conseils des Hauts-Prêtres qui souhaitaient envoyer avec elle la totalité de l'Ordre du Royaume Eternel.
Hithiel avait été claire auprès de son clergé, elle ne prendrait pas avec elle autant de paladins. La récente chute d'Ellyrion et la participation de l'Ordre à la guerre devaient rester en mémoire malgré les récents événements. Les paladins et les temples du culte resteraient donc en place afin de protéger les lieux de prières des Elfes.
Avant de partir, elle ordonna de donner de grandes messes pour la Déesse afin de tenter de l'apaiser. Elle-même se rendrait auprès d'elle mais le culte se devait également de montrer sa dévotion, les prêtres ne devaient pas s'arrêter jusqu'à ce le Voile disparaissent.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

C'est ainsi que Hithiel se retrouva plongée dans un voyage vers les Terres Stériles en compagnie d'une escorte minimale. Chacun d'eux était revêtu d'une grande cape et les capuches étaient rabattues sur les visages. Il fallait être discrets pour ce périple, pour ce les paladins avaient troquées leurs grandes armures de plates pour des armures légères en métal que l'on pouvait dissimuler sous les capes.
Tout autour d'eux la forêt d'Aduram s'étendait, le Voile faisant régner de sombres ténèbres dans les bois. Ne plus apercevoir la lumière du soleil durant des jours entiers avait de quoi rendre inquiet chacun mais la dévotion envers Tari faisait que chacun des membres du groupe chassait cette peur, leur dévotion était leur arme contre ce désagrément.
Néanmoins cela ne protégeait aucunement contre le risque d'embuscades et Hithiel avait envoyé en éclaireur Esgalfirin, son esprit-familier.
Dans les ténèbres, le petit esprit flottant était totalement invisible et virevoltait tout autour du groupe, cherchant d'éventuels obstacles. Les paladins quand à eux tenaient de percer les ténèbres de leur regard pour tenter de parer à toute menace mais ils ne pouvaient ressentir la présence d'Esgalfirin, le domaine de détection des esprits étant celui des prêtres du culte.

C'est ainsi que le petit être tomba par hasard sur un groupe semblant se reposer. Dissimulé sur une branche située au dessus du groupe, l'esprit observa la situation avant de repartir aussi discrètement qu'il était venu.
Parvenu auprès de sa maîtresse il lui adressa la parole du haut d'une branche de sa voix d'enfant (seul les prêtres peuvent entendre la voix d'un esprit).


(Hithiel .. Il y a des mortels non loin. Des oreilles courtes, deux hommes et une femme .. Enfin, la femme a plus l'air d'être un homme travesti, les moeurs Humaines sont amusantes parfois. En tout cas on va tomber dessus, ils n'ont pas l'air dangereux.)

La Haute-Prêtresse hocha discrètement la tête pour signifier qu'elle avait compris. D'une vois ferme elle avertit ses paladins.

Je sens plusieurs formes de vie devant nous. Trois humains et leurs montures.

Il était facile pour Hithiel de faire passer les rapports d'Esgalfirin pour de la perception d'âmes. Après tout elle était Haute-Prêtresse et pouvait ressentir autour d'elle les âmes ainsi que les vivants.
Les paladins posèrent aussitôt la main sur leurs épées bien quelle savait parfaitement qu'ils n'en probablement auraient pas besoin.
La rencontre entre les deux groupes se fit au détour d'un sentier. Visiblement les Humains avaient entendus l'arrivée du groupe Elfique mais ils les avaient justes attendus, curieux et non belliqueux.
Sitôt le contact visuel et vocal établi les paladins serrèrent les rangs, deux dégainant des arcs et les pointant vers Johann et ses hommes, les deux autres avaient portés la main aux épées.
Mais un geste de la Haute-Prêtresse les avaient stoppés dans leur entreprise. Elle se mit à leur parler en Elfique.

Il ne semble pas y avoir de dangers. Rengainez vos armes.


- Haute-Prêtresse. Même s'ils se sont présentés à nous devrions nous leur faire confiance ?

Voyez ce qu'ils veulent .. mais nous n'allons pas nous battre à chaque rencontre faite. Recueillez simplement leurs intentions et nous reprendrons la route.

Le paladin s'exécuta aux paroles de la supérieure et rengaina son épée, faisant signe aux autres de baisser leurs armes.
Pour les Humains, voir ce groupe encapuchonnés et portant le blason de Tari avait du susciter la curiosité. A vrai dire les Paladins étaient déjà impressionnants pour des yeux de mortels, en voir tout en groupe dans la pénombre et visage dissimulés ne pouvait masquer l'aura de terreur et d'intimidation qui les accompagnait à chaque fois.

Les Humains risquaient d'en prendre ombrage mais il en était ainsi. Hithiel et ses hommes restaient sur place, leurs traits impossibles à apercevoir dans la pénombre comme si cela ne les intéressaient pas et qu'il souhaitait garder une certaine distance entre eux et l'autre groupe.
Le paladin s'étant entretenu avec la Prêtresse s'avança sur sa monture et se mit à parler au groupe du haut de sa selle.


Je me nomme Alsharis, Moine-Guerrier de l'Ordre du Royaume Eternel et Paladin de la Déesse Tyra. A qui avons nous affaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Johann
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 2094
Âge : 32
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [EGA] En route mauvaise troupe ! Cap vers les terres stériles ! (Hithiel)   Lun 30 Aoû 2010 - 11:49

Le début de la rencontre pour les deux comiques ne se passait pas aussi bien que ça, la bande de brute en arme avait dégainé et s'étaient fait menaçants, d'ailleurs le comportement des deux soldats avait légèrement changé, comme si leur approche amicale tournait au vinaigre. Imitant les paladins Joh avait aussi porté sa main sur son épée, prête à s'abriter derrière l'arbre en dégainant. Des trois elle était visiblement celle qui était potentiellement la plus hostile.

"Ils sont pas de bonne humeur."
"Bah après la fessée déculottée qu'ils ont pris par les Drows, ca se comprend..."
"Chut ils pourraient se vexer ! J'ai pas envie de finir en brochette !"

Pendant leur petite dispute les deux s'étaient rapprochés du bord du chemin, attirant plus l'attention sur leurs propos que sur leurs gestes, de manière à s'esquiver en cas de soucis. Puis le dénommé Alsharis s'approcha pour se présenter, les invitant à faire de même. Allaient-ils avoir au moins un peu de sérieux ? C'était vraiment trop demandé... Ils parlèrent en même temps, se désignant l'un l'autre

"Lui c'est Allen, dit le chacal, car il a une haleine (prononcé Allen) à réveiller un mort !"

"Lui c'est Garnet, dit la garniture, apparemment il serait comestible !"

Ils se foudroyèrent du regard exactement en même temps, ils étaient parfaitement synchronisés et ils n'avaient pas acquis leur surnom "d'inséparables" pour rien. Joh était de plus en plus dépitée face à ce comportement de véritables gosses.

"Allen ! Garnet ! C'est pas bientôt terminé tout ce cirque ?!" Le ton était sec, un véritable ordre venant d'un chef, pouvant poser le doute sur le comique de la situation. Elle était exaspérée, et elle allait péter une durite s'ils continuaient, ce qu'ils feraient évidemment.

"Et elle c'est notre matrone de frangine ! Elle s'occupe de nous."
"On l'appelle l'affreux jojoh, mais elle n'aime pas."
"Appelez la "Joh" ca sera plus simple, elle en vient trop vite aux mains."

La, elle intervint, les attrapant tous les deux par les oreilles et leur tirant assez fort pour les trainer avec elle, en jurant et pestant tout ce qu'elle savait. La durite venait de lacher.

"Si vous ne vous arrêtez pas je vous tire les oreilles jusqu'à ce qu'elles soient aussi pointues que les leurs ! Et en rentrant je peux vous assurer que vous ne mettrez plus les pieds dehors pour les 3 prochains mois ! Mais avant je vous étripe avec une petite cuillère !"
"Ailleuh ! Ca fait mal !"
"Lâche nous ! Dictatrice !"

Leur cinéma était parfait, personne n'aurait pu se douter que les choses étaient fausses. Ils s'étaient faits passer pour une petite famille sans en avoir prévenu Joh, dont ils avaient prévu les réactions et qu'ils manipulaient dans leur petit jeu, après tout elle n'avait pas vraiment le choix que de rentrer dans ce rôle imposé vu que leurs nouveaux amis n'avaient pas l'air très amicaux. Ce furent les regards qui firent comprendre a la "matrone" qui n'en pouvait plus de ce comportement immature.

"Démerdez-vous, faites vous tuer, ca vous fera les pieds. En plus ca tombe bien, ce sont eux qui s'occuperont de vos âmes d'imbéciles heureux" Elle venait de les envoyer paitre pour les laisser dans leur rôle, ca faisait des jours qu'elle essayait de lutter contre, lutte complètement vaine... On voyait clairement qu'elle était de très mauvaise humeur.
"Ouais ouais t'inquiète pas !" répondit allègrement le dénommé Allen.

"Donc, vous savez qui on est ! Et on sait qui vous êtes. On raconte que dans les terres stériles, les esprits des morts sont revenus. On va donc rendre visite à ceux de nos parents morts lors de la guerre civile pour leur faire nos adieux et tout ça grâce à Tyra. Mais Joh n'est pas vraiment d'accord, c'est pour ca qu'elle fait la gueule" commença Garnet, visiblement enjoué.
"Si on pouvait faire le chemin ensemble, ca serait sympa, en plus les routes sont dangereuses et comme on sait se battre ! Et plus on est de fous et plus on rit !" Repris Allen.
"Mais on n'a pas de riz..." Bouda Garnet
"Je parle pas de riz là, arrête de penser à la bouffe." Le repris Allen. "Promis on vous ralentira pas, on n'est pas des touristes, on a tout prévu !"

Ces deux là respiraient la joie de vivre, de quoi égayer un groupe lors des longues nuits obscures qu'ils vivaient en ce moment. En totale opposition avec toutes les idées sinistres d'esprits, zombies et autres cadavres ambulants que pouvaient véhiculer les paladins et la haute prêtresse. Joh quant à elle tirait une gueule de 6 pieds de long, retournant s'occuper d'Iris, ajustant la selle et remettant en place les vivres sur celle-ci pour reprendre la route le plus vite possible.

Le jeu d'acteur était parfait, complètement naturel et impossible à déceler, de véritables innocents sur une route qui pouvait se révéler dangereuse. C'était donc ça leur don pour s'infiltrer dans des zones hostiles...Menteurs et acteurs, il ne manquait plus que des dons pour le chapardage et au maniement des armes et tous les éléments étaient réunis pour en faire de parfaits bandits et escrocs
Revenir en haut Aller en bas
Hithiel Isylindë
Elfe
avatar

Nombre de messages : 345
Âge : 32
Date d'inscription : 20/01/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [EGA] En route mauvaise troupe ! Cap vers les terres stériles ! (Hithiel)   Lun 30 Aoû 2010 - 12:38

Par Tari .. quel était donc ce cirque ? Le groupe de paladin eu l'impression d'être tombés sur une bandes d'humains totalement abrutis tellement ils n'étaient pas sérieux même face aux Paladins de la Mort.
Etait ce de la comédie pour endormir leur confiance ? ils n'étaient pourtant que trois comme l'avait annoncé la Haute-Prêtresse. Ou alors était ce les effets de l'influence des Dieux sur des esprits faibles.
Mais ils étaient encore loin d'une quelconque zone d'influence et les ni les paroles de Kyrïa ni les murmures d'Arcamenel n'auraient pu faire perdre toute once de séreux de l'esprit d'un homme.
Alsharis eu vraiment l'impression d'être tombés sur deux idiots qui n'avaient aucun respect, savaient ils qu'il s'adressaient en ce moment même à une Haute-Prêtresse et à son escorte ? Seulement, ils n'avaient pas réagis en criant lorsque les paladins avaient dégainés leurs armes, se contentant de se parler entre eux à voix basse. Bien entendu ces paroles n'étaient pas tombées dans l'oreille d'un sourd, chose impossible en présence d'Elfes.
L'irrespect montré par ces deux hommes envers les morts Elfiques causés par les Drows lui fit voir rouge. Seule la prétendue soeur tenait un tant soit peu la route mais force de constater qu'elle n'avait pas d'autorité sur ses deux compagnons pour qu'ils cessent leurs bouffonneries.
Comment voyager avec des ramassis comme eux .. Ils avaient connus des humains bien plus amicaux et de bonne compagnie, mais ces deux, non ces trois-là .. Il ne put s'empêcher d'avoir un certain dégout après avoir entendus leurs paroles.

Pendant ce temps, la Haute-Prêtresse restait immobile, semblant amusée des bouffonneries des deux hommes. Bien sur elle n'avait pas sourie lorsqu'elle les entendit parler des morts Elfiques mais il fallait bien avouer qu'on ne rencontrait pas tout les jours deux inconscients de la pire espèce.
Ainsi donc ils partaient vers les Terres Stériles, espérant rencontrer les esprits de parents défunts. Cette pensée fit frémir Hithiel qui savait ce que pouvaient rencontrer la-bas ces humains. Etaient ils fous ? la déesse Tari ne laissait que très peu de personnes pénétrer sur son Royaume et ces humains risquaient de connaître un sort funeste.
Mais cela était étrange car ils pouvaient demander à un prêtre d'entrer en contact avec un esprit précis. Et la guerre civile s'était terminée depuis un certain temps, il était assez tard pour faire un pèlerinage de deuil.


(Hithiel .. cette femme. On ne l'a pas déjà vue quelque part ? )

La voix d'Esgalfirin venait de résonner dans la pénombre. Le petit esprit s'était placé juste en surplomb de Johann et la surveillait, observant l'humaine dans une vue plongeante qui n'aurait pas déplu à ses compagnons de voyage si l'humaine avait osé porté un décolleté à ce moment précis..
Le regard de la Haute-Prêtresse se posa sur l'humaine alors que le paladin continuait à parler aux deux soldats. Il était vrai qu'elle lui rappelait quelqu'un, c'était même à Diantra. Hithiel chercha un peu dans sa mémoire et trouva finalement la réponse qu'elle cherchait : oui elle avait déjà vue cette femme.
Silencieuse, elle fit avancer sa monture et se détacha de l'escorte qui fut surprise sur le coup.


Ma dame .. faites attention ..

Alsharis cessa ses paroles lorsqu'il vit sa supérieure arrêter son cheval juste à coté du sien, ne cessant d'observer Johann qui leur tournait le dos.

Aller vers le Royaume des Morts est une entreprise extrêmement ardue. Les souvenirs de vos compagnons tombés durant la chute de Diantra vous hanteraient ils, Dame Chevalier de la Rose Noire ?

Oui il n'y avait pas de doute, Hithiel avait vue cette humaine peu après la reconquête de Diantra par les forces royalistes. Elle l'avait aperçue lorsqu'elle était passée auprès d'un groupe de blessés dans la ville. Johann était accompagnée de chevaliers de cet ordre, un groupe appartenant à l'armée Royale.
Que faisait elle ici ? il y avait encore beaucoup de mystères qui planaient sur cette rencontre et ses protagonistes.
D'un geste, Hithiel ôta sa capuche, dévoilant ses traits finement sculptés ainsi que sa longue chevelure noire. Son regard était doux mais possédait une pointe de curiosité.

Je suis la Haute-Prêtresse du culte de Tyra, dirigeant le clergé de la Déesse sur les Terres Elfiques, Hithiel Isylindë.
Puis je connaître votre nom, Dame Chevalier ?
Revenir en haut Aller en bas
Johann
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 2094
Âge : 32
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [EGA] En route mauvaise troupe ! Cap vers les terres stériles ! (Hithiel)   Lun 30 Aoû 2010 - 15:50

Le plan des deux comiques ne marchait pas, se faire passer pour deux fous en voyage leur avait évité pas mal d'ennuis jusqu'à présent, notamment pour passer les frontières drows pour accéder aux terres humaines sous leur domination et observer leurs mouvements de troupe. Sauf que là... Leur adversaire était un peu trop sérieux et leur petite expédition commençait à tourner au vinaigre. Mais le pire restait à venir, celle qui semblait la chef de la troupe de chevalier s'avança, s'adressant directement à Joh et l'identifiant comme faisant partis de la cavalerie de l'armée royale. Pour les drows ca passait, elle ne s'était jamais présentée face à ceux-ci sans un casque avec une visière baissée et seul son nom ou son rang pouvait la trahir.

"Et merde" dirent-ils en cœur.

Là c'était le bouquet, en prime de lui taper sur le système, leur petit plan de se faire passer pour deux frangins un peu attardés et la grande soeur en charge des deux boulets n'arrangeait pas vraiment la situation. Bon elle comprenait l'efficacité de ce baratinage sur de pauvres gardes en faction à qui ca aurait vite pris la tête, mais face à ce genre de groupes, c'était complètement vain.

"Fermez votre clapet pour une fois les deux comiques" l'ordre venait de claquer dans l'air, faisant taire sur le champs les deux hommes. "J'ai compris d'où venait votre capacité à passer les frontières sans vous faire étriper, vous devez rendre les gardes complètement fous. Genoux à terre et pas un seul mot !"

L'un des deux essaya de chuchoter à l'autre une sorte de "On s'est fait chopper" mais le regard de Joh le fit se raviser alors qu'ils avaient obéit à l'ordre. Joh quant à elle s'était postée devant eux, regardant la haute prêtresse droit dans les yeux, et visiblement elle y était hostile pour une raison ou une autre.

"Veuillez pardonner le comportement de ces deux imbéciles s'il vous a offensé. Ils seront convenablement sanctionnés en tant voulu, on m'a assuré qu'ils étaient les meilleurs dans leur domaine et que je pouvais leur laisser carte blanche. Pour embrouiller les gens, c'est sûr, ils sont forts et c'est justement ce qu'on leur demande. En attendant j'en ai besoin vivants et en un seul morceau."

Désamorcer la situation qui risquait de s'envenimer avec les paladins de l'autre prêtresse était la priorité absolue, il ne fallait pas créer un incident diplomatique pour ces deux imbéciles qui faisaient les taches les plus ingrates dans l'armée qui était de s'infiltrer et recueillir les renseignements derrière les lignes ennemis. Soldats sans nom, n'ayant jamais de scépulture décente jouant avec le feu à la moindre de leurs rencontres, plaider la folie en se faisant passer comme tels était sûrement leur manière d'éviter la mort.

"Vous deux, on aura une discussion plus tard. Retournez préparer vos chevaux, on reprend la route."

Ils étaient maintenant d'une docilité extrême, comme à la caserne quand ils étaient sous l'autorité de la hiérarchie vu qu'en mission ils avaient carte blanche et pouvaient utiliser tous les moyens qui leur semblaient judicieux pour l'accomplir.

"Nous n'allons pas dans les terres stériles pour les raisons que vous avez citées, j'ai juste un cul à botter et à ramener, ces deux là avec leurs méthodes sont là pour éviter qu'on m'identifie et hurle mon nom et mon appartenance partout comme vous venez de le faire lorsque nous passerons en territoire sous contrôle drow, et, que j'évite de me faire capturer ou pire encore. D'ailleurs, vous êtes facilement identifiables, si vous vous faites avoir ca sera une belle prise pour eux, si votre tête autant de valeur que la mienne."

Les deux rigolos écoutaient la conversation sans broncher, oui elle avait compris ou ils voulaient en venir par ce cirque en attirant toute l'attention sur eux en faisant les pitres.

"Je crois qu'ils souhaitaient que l'on se joigne à vous pour le trajet jusqu'à ce que nos objectifs diffèrent, l'histoire de réduire les risques." Puis elle conclu. "Vous pouvez m'appeler Joh. Mais je crois qu'on ne va pas plus vous déranger."

Quelques mots s'étaient faits entendre de la part des deux comiques.

"T'as vu, elle a compris."
"Mais chuteuh !"
Revenir en haut Aller en bas
Hithiel Isylindë
Elfe
avatar

Nombre de messages : 345
Âge : 32
Date d'inscription : 20/01/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [EGA] En route mauvaise troupe ! Cap vers les terres stériles ! (Hithiel)   Lun 30 Aoû 2010 - 16:39

En plein dans le mille, Hithiel venait de viser juste. La femme qui se tenait devant elle faisait bien partie de la cavalerie royale du royaume des hommes. L'annonce fit l'effet d'une chape de plomb qui s'abattit en plein sur le manège des deux zigotos. Dorénavant seule le silence régnait, ils venaient de comprendre qu'il était inutile de jouer la comédie.
Les paladins se détendirent un peu et se regroupèrent, laissant Hithiel converser avec Johann. Elle ne connaissait pas son identité mais semblait être une gradée à la manière dont les deux ahuris gardaient le silence et obéissaient docilement.
Mais que faisait donc un haut-gradé de l'armée humaine en Aduram ? Elle n'était probablement pas en mission officielle si elle comptait se rendre vers Nisétia.
La Haute-Prêtresse soutint le regard de Johann, décelant qu'elle lui vouait une certaine hostilité. Elle ne connaissait pas le pourquoi d'une telle méfiance, peut être était ce à cause du fait qu'elle venait de la percer à jour.

Mais les présentations officielles purent s'engager, le regard de Hithiel oscillant de Johann à ses sbires alors que cette dernière parlait de les punir. Il était vrai que ces deux-là n'avaient pas eu leur langue dans leur poche et s'étaient montrés assez irrespectueux. Peut être qu'auprès d'autres humains leur petite comédie serait passée mais on ne pouvait parler ainsi en face de n'importe qui et surtout pas face à des Elfes qui effectuaient un voyage des plus sérieux. Mais bon, laissons Johann décider de leur sort, en tout cas ils seraient un peu plus sages désormais.


Je vous laisse maîtresse de vos hommes Chevalier pour la punition qu'ils méritent de recevoir. Il est vrai que ces deux-là sont très fort dans le domaine de la comédie, ils sont juste mal tombés cette fois dans leurs choix de mots.

Qu'est ce qui était le plus redoutable, la promesse d'une punition par un adepte de la divinité de la Mort ou une punition par Johann ? Autant laisser le chevalier abimer à sa convenance ses hommes car elle en aurait encore besoin par la suite. En temps normal Hithiel n'aurait pas exigé de punition mais l'irrespect aux morts, de toutes races, était une chose que le culte abhorrait, et encore moins lorsque le Peuple Eternel était en guerre.

Hithiel fit tourner sa monture pour parler uniquement à Johann alors que les paladins passaient auprès d'eux pour occuper la route devant eux. L'humaine avoua les raisons qui la poussait à se rendre dans le nouveau Royaume des Morts. Ses mots eurent le don de surprendre la Haute-Prêtresse.


"Un cul à botter et à ramener" ?

Johann semblait avoir un tempérament de feu pour parler de la sorte devant la dirigeante d'un culte. Au moins Hithiel eu la preuve définitive que sa colère n'était feinte en aucun cas. La situation ne semblait pas lui faire plaisir et encore moins les raisons de son voyage. Qui était donc la personne à laquelle était destinée ce traitement "de faveur" ? Un ami ou encore une personne proche à ses yeux. Mais c'était étrange car cette personne avait du faire très vite pour se rendre à Nisétia avant tout le monde et que Johann l'apprenne. Peut être que cette personne s'y trouvait déjà avant le Voile.
La Haute-Prêtresse eu un sourire lorsque l'humaine parla de discrétion vis à vis des Drows. Oui ils allaient passer par des terres dangereuses mais Hithiel le savait et elle et ses paladins sauraient alors se montrer aussi discrets que pouvaient l'être Johann et ses compères, en moins provocateur certes.


Moi et mes Paladins sauront taire votre identité, soyez sans craintes. Par ailleurs je pense qu'il est de circonstance que vous observiez le même silence sur nos propres identités de votre coté.
Les Terres Stériles sont dangereuses en effet, les Drows paieraient très cher pour mettre la main sur la Haute-Prêtresse d'un culte ennemi, encore plus si cette dernière était une Elfe. Mais, ils savent néanmoins quels risques ils peuvent prendre en s'attaquant à une telle personne.
Nous tâcherons d'être discrets durant notre périple vers Nisétia et le nouveau Royaume des Morts.

Nous nous y rendons pour rencontre la Déesse de la Mort et comprendre les raisons d'un tel déménagement. Depuis le Voile aucun prêtre du culte, ni même moi, n'arrivons à ressentir la présence de la Gardienne de Tyra, seule la présence de la Déesse se fait ressentir. Nous souhaitons donc tirer cela au clair. Mais entrer dans le Royaume des Morts est plus dangereux encore que les terres des Drows. Je pense donc accepter l'invitation de vos hommes pour faire routes ensembles, vous ne savez pas ce qui peux vous attendre.

Qui sait retrouverons nous celui ou celle que vous recherchez sur le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Johann
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 2094
Âge : 32
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [EGA] En route mauvaise troupe ! Cap vers les terres stériles ! (Hithiel)   Lun 30 Aoû 2010 - 19:09

Ce n'était pas leur première rencontre et sa réputation ne lui était pas arrivée jusqu'aux oreilles, depuis le temps qu'elle était commandante, beaucoup avaient entendu parler d'elle et savaient à quoi s'attendre niveau langage en s'adressant à cette commandante. Mais bon, elle ne l'avait pas encore parfaitement reconnue, chose qui en soit était correcte. Et au moins le point positif était que l'elfe la laisserait sanctionner ses hommes. Ce que Joh ne ferait évidemment pas, surtout pour une mission non officielle, et ça, les deux soldats le savaient, ils s'étaient justes portés volontaire pour un coup d'éclat quand on leur avait parlé de qui il fallait chercher. Elle reprit toujours sur le même ton transpirant une certaine hostilité envers les cinq membres du culte.

"Ils verront bien que vous appartenez au culte, et s'ils savent ce qui se balade par là bas ils ne douteront pas un instant de votre identité surtout avec une garde rapprochée comme celle-ci avec vos quatre molosses sur les crocs. Qu'ils se calment déjà, ça attirera moins l'attention, il faut éviter le combat le plus possible, avec ce temps les drows seront avantagés."

Elle disait ça alors que les deux comiques derrière elle faisaient les pitres à écouter ce qu'ils se disaient, et surtout étaient plutôt bruyants.

"On n'a pas prévu de passer discrètement, juste se fondre dans la masse, avec ces deux illuminés personne ne doutera de mon identité. Passer au nez et à la barbe de nos ennemis, en passant aux endroits ou ils nous attendent le moins, surtout que la plupart des terres que nous traverserons sont peuplées d'humains. Je travaille sur le plan de route depuis plusieurs jours."

Le plan de route était très bien étudié, elle savait ce qui l'attendrait à la plupart des endroits avec des renseignements frais obtenus à Assar. Là, ses plans étaient chamboulés par l'arrivée de ces cinq elfes, elle qui pensait dormir dans la dernière auberge avant le camping dans les zones désertiques.

"Cessez de m'appeler "chevalier" je ne fais partie d'aucune noblesse. Joh suffira amplement comme ils l'ont dit. Pour les deux autres "les deux idiots" suffiront amplement." Elle fit une pause "Une fois dans les zones sous l'influence de Tyra nous aurons besoin de vos dons pour éviter les pièges. Et traverser les terres humaines sera plus facile pour vous avec ces deux là comme guide, ils connaissent parfaitement la région."

Entendant cette dernière phrase les deux soldats avaient compris qu'ils feraient le voyage ensemble, ils firent un petit "coucou" se reconnaissant comme les deux idiots, oui ils en jouaient et ça les amusait. Deux véritables gosses. Donc, reprenant leurs vieilles habitudes ils s'approchèrent du fameux Alsharis pour faire plus ample connaissance avec une légère dose d'humour.

"Hey, t'as vu son regard ? Je suis sûr qu'il veut m'bouffer !"
"Mais non patate, les elfes ca bouffe que d'la verdure."
"Bah moi j'essayerai pas, chuis sûr qu'il mord !"

"Ah et aussi... Ils tapent sur le système très rapidement, mais ne leur en tenez pas rigueur... Ils sont intenables, et puis on finit par s'y habituer, ils font ca entre eux, suffit de pas les écouter."

Joh siffla un peu, se faisant, Iris arriva au trot, tranquillement aux côtés de sa maitresse qui y monta dessus, imitant leur supérieure hiérarchique les deux comiques avaient fait pareil.

"Comment on doit vous appeler ? Avant que les deux autres ne vous donnent un surnom peu appréciables, et hurler votre nom ne sera pas des plus pratique." D'ailleurs ils étaient déjà en train de le faire pour Asharis qui était leur nouvelle victime.

Joh était restée à bonne distance de cette femme, préférant être proche de ses deux comiques, évitant aussi tout contact trop rapproché avec les membres de ce culte. Elle jurait littéralement à côté des deux intenables qui étaient atteinds d'une envie de profonde camaraderie avec ceux là, alors que Joh était tout l'inverse. Il fallait être aveugle pour ne pas voir qu'elle avait un soucis quelconque avec les membres de ce culte.

"Et dernière chose, si l'un de mes hommes ou moi même est tué au combat, merci de ne pas nous ranimer." La c'était une pique plutôt violente, presque une accusation.
Revenir en haut Aller en bas
Hithiel Isylindë
Elfe
avatar

Nombre de messages : 345
Âge : 32
Date d'inscription : 20/01/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [EGA] En route mauvaise troupe ! Cap vers les terres stériles ! (Hithiel)   Lun 30 Aoû 2010 - 20:12

Décidément la collaboration partait bien mal. D'un coté deux enfants dans des corps d'adultes et de l'autre une gradée ne cachant pas sa défiance vis à vis de la Haute-Prêtresse. Ce spectacle de désolation fit soupirer Hithiel qui avait quand même espéré un semblant de mieux mais c'était peine perdue. Ah ces humains, si elle n'était pas forcée de respecter chaque être vivant la discussion aurait eu une toute autre tournure et elle et son groupe aurait aussitôt quittés les lieux.
Mais elle était une Elfe patiente malgré tout et voir les représentants d'une jeune race se moquer de tout ne la mettait pas en colère. Tout juste était elle déçue, en tant qu'elfe, de voir ce que pouvaient faire de pire de simples mortels.


Dame chevalier .. ces paladins sont ici pour faire leur travail. Ils sauront se fondre dans la masse, ne les sous-estimez pas. Pensez plutôt à freiner les ardeurs de vos deux suivants car ce sont eux qui attire le plus l'attention avec leurs pitreries. Les personnes vivant dans les terres que nous devons traverser sont très susceptibles par moment. Ce n'est nullement en vous faisant passer pour une famille de "joyeux lurons" que vous éviterez les combats.
Passer à un endroit à la barbe de quelqu'un est une bonne chose mais pas en se moquant de lui. Muselez donc les péripéties verbales de vos hommes, ils sont tout aussi bien dangereux pour nous que pour eux-mêmes avec un tel comportement.


Mais le comportement de Johann était aussi en cause et voir autant d'agressivité dans ses mots indiquait que quelque chose n'allait pas. Pourtant les deux femmes ne s'étaient encore jamais rencontrées verbalement jusqu'à aujourd'hui donc la source de sa haine était inconnue pour la Haute-Prêtresse.
Croyait elle que le culte allait lui prêter tout simplement son concours ? les deux groupes avaient chacun son aide à apporter à l'autre mais ce n'était pas une raison pour presque donner des ordres. Johann était peut être maître d'un ordre de chevalerie mais elle parlait actuellement à une personne qui était l'égale en pouvoir au Roi Trystan. Mais énoncer ce détail n'aurait pas l'effet voulu certainement.
Elle ne répondit donc aucunement aux paroles de Johann, se contenant d'écouter tout en observant les deux autres humains qui recommençaient leurs âneries. Ils prenaient des risques ces deux-là, se moquer de paladins de la Mort n'était pas une chose à faire.


Appelez moi Anhaël si vous tenez tant à me donner une identité. Mais n'oubliez nullement que cela ne vous donnera pas d'autorité sur moi et mes hommes. Nous pouvons faire la route ensembles mais il ne serait pas sage de ne pas montrer de respect envers les disciples d'une Déesse.

La dernière phrase de Johann montra encore plus l'hostilité qu'elle affichait à son égard. Pensait elle vraiment que la Haute-Prêtresse était une vulgaire nécromancienne ? c'était là une insulte qu'elle ne pouvait laisser passer. Son regard se fit plus dur envers la jeune humaine.

Que cela soit clair entre nous .. Jeune Dame chevalier "Joh". Je ne suis nullement une nécromancienne et si vous continuez à me considérer comme une ennemie alors je peux tout à fait faire cesser notre collaboration. Pénétrer dans le royaume des morts n'est pas une chose facile lorsque l'on n'est point un initié de la Mort. J'ignore pourquoi vous avez tant d'hostilités à notre égard, c'est trop personnel pour être une simple défiance à l'égard de la Mort.
Mais rassurez vous, vos cadavres ne seront point relevés. En tant que suivant de Tyra, nous ne devons ni faciliter ni empêcher votre mort. Soyez donc certaine que votre âme continuera le voyage que vous avez initiés et que nous serons satisfaits qu'elle le fasse.


Mais, pour le moment nous avons chacun besoin de l'autre. Commençons donc à avancer vers le Royaume des Morts.

Et oui .. les adeptes de Tyra avaient en quelque sorte une variante du droit de vie et de mort sur les autres. Chacun était libre de faire ce qu'il souhaitait durant sa vie, mais chercher des noises à des membres du clergé de Tari ne signifiait pas que ces derniers aideraient l'impudent à se sauver d'une situation très ennuyeuse pour lui. Et cela valait aussi bien pour Johann qu'à ses suivants.
Revenir en haut Aller en bas
Johann
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 2094
Âge : 32
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [EGA] En route mauvaise troupe ! Cap vers les terres stériles ! (Hithiel)   Mar 31 Aoû 2010 - 8:43

Ils s'étaient mis en route alors que le paladin commençait à en avoir raz le bol, mais quelque chose de correct, les deux comiques qui tentaient de le dérider un peu pour rendre ce voyage plus agréable qu'une ambiance de deuil se tournèrent vers Joh qui leur fit signe de tout arrêter. Un ordre silencieux qui fut très vite compris. Non ca ne servait à rien de discuter avec les gens de cette espèce, trop renfermé dans leur culte pour voir autre chose.

"Le voyage va devenir long..." Râla l'un.
"J'te l'fais pas dire. Tant qu'on pouvait encore un peu déconner..."

Ils s'étaient un peu écartés du reste du groupe, s'occupant toujours avec leurs échanges verbaux, mais plus silencieux, bon il était toujours possibles de les entendre débiter leurs âneries avec divers jeux de mots et assimilés, mais au moins ils ne cassaient plus les pieds aux gens autour d'eux, le ton de leur voix étant plus bas que celui d'une conversation normale.

"Alors ca sera Anhaël." Conclu Joh. "Nous n'allons pas là bas pour y mourir, ne vous en réjouissez pas. Nous avons survécu à Alonna et aux deux sièges de Diantra. Ce n'est pas pour crever ici."

Ils y avaient été tous les trois, même s'ils ne s'étaient pas rencontrés à ce moment là et qu'ils avaient choisi un chemin différent lors du siège. La mort ne leur était que trop familière, mais pas dans le même sens que les représentants du culte, vu que la semer sur un champs de bataille ou lors d'escarmouches était ce pour quoi ils étaient payés.

"J'ai vu ce dont vous étiez capables à appeler vos armées de cadavres et autres vieux Os à Diantra et ca m'a suffit pour le restant de mes jours. Et je sais de quoi sont capables ceux qui pratiquent les arts interdits de votre "culte", et c'est pas très joli à voir. Moins j'entendrais parler de votre culte, mieux je me porterai." Elle fit une pause. "Et comme vous servez la "mort" nous ne nous attendions pas à ce que vous protégiez nos vies, et je n'ai de toute manière pas envie d'avoir ce genre de dette envers vous."

Iris était très calme, et les choses ne pouvaient pas mieux se dérouler sur ce chemin boisé, les deux comiques étaient décontractés, mais comme ils ne faisaient plus de bruits pour éloigner les animaux, les bruits de ceux-ci attirèrent leur attention à plusieurs reprises. Évidemment il était difficile de les empêcher de parler entre eux, cela faisait déjà plusieurs jours qu'ils voyageaient et ils faisaient régulièrement le bilan lors des "baisses de régime."

"Voilà pourquoi je déteste la forêt..."
"T'inquiète pas, dans 3 jours on a quitté cette forêt pour Ithrii Vaan."
"Je crois que le commandant veut l'éviter avec cette rumeur qui circule pas là bas."
"On pourra pas, on devra au moins y passer deux journées de voyage, je pense qu'on augmentera le rythme ou qu'on fera moins de pauses, on dormira à cheval, comme d'hab."
"Et il restera 5 jours..."
"Environ, sans compter le retour."
"Bof, si ca marche ca sera les grandes vacances."
"Que Néera t'entende."

"Je profiterai d'une de nos pauses pour vous montrer notre plan de route. On évitera toutes les positions drows, mais aussi les zones "rouges" que les infos glanées de ci, de là, déconseillent de traverser. Nous ne ferons pas beaucoup de pauses à ces moment là. J'espère que dormir à cheval ne vous dérangera pas. On ne s'arrêtera que pour le repos des bêtes pour gagner du temps."

Une coopération avec un ton hostile... Voilà qui était vraiment paradoxal, elle n'avait pas envie que cela continue non, mais elle était obligée de leur expliquer par ou ils voulaient passer, Itrhii Vann étant peuplée d'humains il avait été facile d'obtenir des infos par les différents marchands et transporteurs qui avaient traversé la mer, le seul soucis était le temps, et la plupart de celles-ci étaient erronées... Mais pour approcher la gardienne de Tyra, il fallait bien ça. Cependant ca serait sûrement là que les choses se contrediraient, si Katalina était prisonnière d'un moyen quelconque de quelqu'un se prétendant la déesse, l'elfe et ses gardes poseraient des problèmes pour atteindre les objectifs fixés et le combat serait inévitable dans un endroit ou ils n'auraient même pas l'avantage.

[Hrp : Soit on fait une ellipse et on joue les deux trois jours a Ithrii, soit on en fait une plus grosse, on saute Itrhii et on va dans les terres stériles. On y passera au retour. Je te laisse voir :p]
Revenir en haut Aller en bas
Hithiel Isylindë
Elfe
avatar

Nombre de messages : 345
Âge : 32
Date d'inscription : 20/01/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [EGA] En route mauvaise troupe ! Cap vers les terres stériles ! (Hithiel)   Mar 31 Aoû 2010 - 10:00

Le groupe se remit donc en route, fruit d'une collaboration hostile et explosive. On ne pouvait pas trouver autant de mauvaise entente de la part du groupe de Johann à l'égard de représentants d'un culte et cela en était vraiment désolant.
Autant la Haute-Prêtresse avait trouvée des gens assez amicaux et respectueux dans l'armée des hommes lors de la guerre civile mais il était à constater que la commandante de la cavalerie n'était pas de cette attitude-là.
Ils avaient quand même eu de la chance de n'être pas tombés sur de vulgaires nécromanciens en maraude sinon leurs cadavres seraient déjà devenus le jouet de ces fous. Mais la défiance vis à vis de la Mort leur faisait oublier que leur décès était écrit depuis longtemps et qu'aucun de ces humains ne sauraient où et quand cela se passerait. Et partir vers le Royaume des Mort était un bon facteur pour qu'ils rendent l'âme dans les prochains jours. Promettre de ne pas mourir était une gageure, une illusion jetée à soi-même. Ce n'était pas en s'aveuglant que l'on évitera les dangers et le destin.

Mais, la haine de Johann à l'égard du culte de Tyra tenait surtout au domaine de compétences du culte. Cela cachait probablement du dégout, chose normale pour un humain .. Ou tout simplement de la peur
.

L'Armée des Morts vous a pourtant été utile pour reconquérir votre cité de Diantra. Ce que vous avez vus était le résultat de la colère d'un culte à l'encontre de profanateurs qui étaient également vos ennemis.
Mais vos paroles sont bien ironiques. Vous n'aimez guère voir les morts marcher mais, là où nous nous rendons, je vous assure que ce que vous avez vus à Diantra était loin de vous suffire pour toute votre vie.


Aller vers le Royaume Eternel signifiait rendre visite aux morts, ni plus ni moins. Et ils risquaient d'être des milliers voir bien plus. Des squelettes, des esprits, toutes les âmes sur lesquelles gouverne la déesse Tari. Pour sauver son "cul à botter" Johann allait devoir poser les yeux sur ce qui la révulsait tant. Pour un soldat qui avait assisté aux batailles d'Alonna et de Diantra il était paradoxal qu'elle chercha à fuir la Mort autour d'elle.

J'ai hâte de voir la route que vous comptez prendre. Je suis également au courant des positions de l'armée Drows à la frontière d'Aduram. Mais le risque majeur sera l'influence du dieu Arcamenel en Ithri'Vaan, c'est un point de passage obligé pour notre route. Avec de la chance l'influence du dieu videra la route devant nos pas mais faisons attention de ne pas succomber à ses paroles.
Pour le sommeil ne vous inquiétez pas pour nous, un Elfe n'a besoin que d'à peine trois heures de sommeil par jours et encore, nous sommes capables de rester éveillés plusieurs jours durant.
Vous risquez de fermer l'oeil bien plus souvent que nous mais nous resterons vigilants.


La différence entre un humain et un elfe tenait à beaucoup de choses et principalement sur les aptitudes physiques de chaque race. Johann et ses hommes risquaient de devoir alterner leurs surveillance alors que le groupe de la Haute-Prêtresse serait plus alerte sur de plus longues périodes. Il n'était pas certain que l'humaine acceptait de confier l'entière surveillance aux Paladins de Tari, préférant plus les regards des deux soldats qui l'accompagnait.
En ayant terminée avec ses paroles, Hithiel rabattit sa capuche sur sa tête, masquant ses traits grâce à la pénombre. Les Paladins firent de même et fermèrent leur grandes capes de voyage pour dissimuler leurs armures. Vu de l'extérieur, on ne pouvait deviner l'identité des personnes du groupe et c'était ce qui comptait alors que le Voile faisait régner une ère de ténèbres et une nuit éternelle tout autour d'eux.


(Cap sur les Terres Stériles Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [EGA] En route mauvaise troupe ! Cap vers les terres stériles ! (Hithiel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[EGA] En route mauvaise troupe ! Cap vers les terres stériles ! (Hithiel)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En route, mauvaise troupe ! (Bamboulas)
» Une douce colombe qui vole vers ces terres
» FDJ 2015 : En route vers les sommets ! 1/3
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ITHRI'VAAN :: Les Terres Sauvages :: La Forêt d'Aduram-
Sauter vers: