AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Face à Face

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassiopée de Missède
Humain
avatar

Nombre de messages : 153
Âge : 26
Date d'inscription : 02/09/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Face à Face   Sam 4 Sep 2010 - 18:09

Cassiopée ne savait pas vraiment ce qu’elle ressentait pour l’homme, qui était le baron de Missède. Ce malgré ce qui la liait à Viktor de Missède, mais moins elle y pensait, plus elle s’acquittait mieux de ses tâches.

Ce matin là, elle aurait fait la grâce matinée. La cuisine ne l’appelait pas du tout. Et encore moins le ménage du domaine. Une promesse était une promesse, son cœur avait promis à Daniel de ne rien dire.

Tout s’était déroulé si vite, l’annonce des fiançailles avec la belle Agniezka , le somptueux bal d’Ysari, et par malheur, la douce fiancée n’est plus avec lui. Les rumeurs se disaient que la douce fiancée devait se reposer. Ordre du médecin, même Viktor semblait accablé. Elle parlait souvent de cet homme avec une pointe D’ironie.

Quand le baron parle, c’est qu’il a raison. Personne ne doutait de lui.

Sur cette pensée, Cassiopée se leva et se regarda dans le revers de l’eau. Elle brossa ses cheveux et l’heure sonnerait presque. Elle se rendit donc dans les cuisines. Sa première tâche officielle de la journée.

L’odeur de pain frais et chaud lui rappelaient de si bon souvenir.

-Cassiopée ?

La jeune femme sursauta et manqua de se couper.

-Qu’est-ce qu’il y a ?

-Le baron veut te voir, tout de suite. Dans la bibliothèque. Tu connais le chemin ?

Un œil noir se posa sur son compagnon. Il était le seul à savoir, qu’elle y était quand Viktor ne s’y trouvait pas. De mauvaise humeur, elle retira son tablier et prit la porte pour quitter la cuisine. À mi-chemin, elle s’arrêta. Pourquoi voudrait-il lui parler ? Elle ne se souvenait même pas la première fois qu’il lui avait parlée. À moins qu’il avait trouvé des informations d’Amédé ou encore, son compagnon avait fait savoir, qu’elle venait lire aux petites heures de la nuit dans la bibliothèque du baron.

Elle se rendit à la bibliothèque et prit une bonne respiration.

-Le baron veut me voir.

La porte s’ouvrit et Cassiopée prit son courage à deux mains, avant d’entrer, tête déjà baissé.

-Vous vouliez me voir.

Le sujet l'inquiétait deja.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Face à Face   Dim 5 Sep 2010 - 1:21

Viktor était tranquillement installé dans un large fauteuil, un vers d'alcool de Millet à portée de main et auquel il n'avait qu'à peine touche. Le goût délicat de cet alcool lui rappelait la délicieuse nuit passée en compagnie de la non moins délicieuse Faustine d'Escault. Un excellent souvenir en quelque sorte.

Face à la cheminé, Viktor observait les flammes. Le baron avait demandé à se qu'on lui allume une belle flambée. En effet, il avait froid. Cette histoire d'éclipse ne lui disait rien de mon. On rapportait que des phénomènes étranges se produisaient. Viktor quant à lui avouait son ignorance. Et d'ailleurs, celle de Missède au grand complet. Personne ne savait vraiment se qui était en train de se passer. En effet, même la Bibliothèque secrète de Missède avait déclaré forfais. Certes, une éclipse était sensée se produire. Un événement qu'on nommait le Voile. Mais elle n'était sensée durer que quelques heures. Hors, voilà déjà quelques jours que ce phénomène se produisait.

On dénombrait quelques mouvements de panique mais la situtation empirerait très certainement. Combien de temps avant que des fanatiques refoulés n'entrent en scène en prêchant une punition divine ? Certainement pas très longtemps. En tout cas, les ordres avaient déjà été attribués. Il fallait au plus vite mobiliser quelques hommes supplémentaires pour maintenir l'ordre et, bien entendu, faire en sorte que la milice se tienne prête à intervenir pour empêcher tout débordements.

Souccis plus terre à terre, la lettre que lui avait envoyé Nane. Le jeune baron la parcourut une nouvelle fois. En attendant:


Citation :
Viktor,
je vous envoie cette lettre afin de vous faire savoir qu'ici tout se passe selon vos ordres. Néanmoins, je ne suis plus aussi jeune et fringante qu'à l'époque où je m'occupais de vous... Aussi, je vous demande cela comme une faveur. Pourriez vous m'envoyez une servante du palais pour m'aider dans la tache qui m'incombe de m'occuper de cette douce enfant. Je ne peux veiller sur elle, jour et nuit.
Sachez qu'elle se porte bien et je m'efforce de faire du mieux que je le puisse pour que cela le reste car j'ignore si cette éclipse qui perdure depuis trois jours n'influe pas sur son état de santé car ces deux dernières nuits son sommeil était des plus agités comme si elle fut prise par de sombres cauchemars.
Votre dévouée nourrice, Nane.

Hum. Au moins, on obéissait parfaitement à ses ordres et il n'avait pas à subir les reproches de sa nourrisse pour le traitement qu'il infligeait à une jeune femme aussi fragile qu'Agniezka. Tant mieux. La lettre de la jeune femme avait directement finie dans un tiroir de son bureau sans qu'il y prête la moindre attention. C'était différent pour la lettre de Nane.

Si elle avait besoin qu'on l'aide pour s'occuper d'Agniezka, alors il allait lui envoyer.

Quant on parle du loup, une jeune femme entra, l'air très intimidée par celui qui se trouvait en face de lui.


-Vous vouliez me voir.

Viktor attendit une seconde et examina la servante qui se tenait prêt de lui. Elle était plutôt jolie avec ses longs cheveux noirs.

« Vos supérieurs disent de vous que vous faites de l'excellent travail c'est donc a vous que je vais confier une tâche importante. »

Viktor marqua un temps d'arrêt, le temps de prendre une petite gorgée d'alcool de Milet.

« Mais avant cela, j'ai besoin de m'assurer que vous ferez preuve de la plus extrême discrétion. Se que je vais vous dire, personne ne doit être mis au courant. Bien entendu, vous serez récompensé de votre silence. Mais si vous ne pouvez pas tenir votre langue, je vais vous demander de me laisser. Les conséquence si vous révélez se que je vais vous dire seraient... désagréables. »
Revenir en haut Aller en bas
Cassiopée de Missède
Humain
avatar

Nombre de messages : 153
Âge : 26
Date d'inscription : 02/09/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Face à Face   Dim 5 Sep 2010 - 2:53

Entre le doute de fixer Viktor et de regarder le sol. Cassiopée resta les yeux baissés. Bien sûr, que personne n’avait rien à dire.

Elle était muette comme une taupe, sauf avec le boulanger, qui lui faisait les beaux yeux. Cassiopée jouait le jeu, mais son secret serait jamais révélée, elle se permettait donc de se laisser charmer. Il était gentil, honnête. Chaque fois qu'elle croisait son regard, elle rougissait. Ses longues nuits passés à lires des romans roses. Elle se disait même qu'elle devrait remettre le livre emprunté à sa place.


Les derniers jours, elle ne l’avait point vue. Elle n’oserait pas sortir de la maisonnée avec ce qui se tramait à l’extérieur. L'éclipse durait et Cassiopée sentait un coup magique ou quelques choses de malsaines.

Elle aimait bien regarder Viktor, mais des fois, s’il savait le lien qui les unissait, elle ne se gênerait pas. Elle dirait son opinion. Mais elle était servante, pas fille de bonne famille.

Cassiopée sentait son cœur battre à la chamade. Le suspense la mettait mal à l,aise

« Mais avant cela, j'ai besoin de m'assurer que vous ferez preuve de la plus extrême discrétion. Se que je vais vous dire, personne ne doit être mis au courant. Bien entendu, vous serez récompensé de votre silence. Mais si vous ne pouvez pas tenir votre langue, je vais vous demander de me laisser. Les conséquences si vous révélez se que je vais vous dire seraient... désagréables. »


Il savait. Elle était sûre. Il avait trouvé une piste qui la menait à lui et il voulait l’envoyer loin. Une Missède pourrait que lui nuire. Surtout que Karina n’avait aucune idée que l’enfant de sa rivale se trouvait sous les ordres de son fils chéri.

Cassiopée déglutit et prit une bonne respiration.

Je ferais preuve de discrétion, personne ne sauras. Je vous le promet sur ma propre vie.

Elle espérait qu’il ne connaissait pas son secret. Plus elle le garderait secret, plus elle se sentirait mieux. Elle aurait la conscience tranquille. Même si elle déplairait au défunt Daniel.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Face à Face   Dim 5 Sep 2010 - 14:26

Viktor observait la servante qui était visiblement assez mal à l'aise. Elle ne semblait pas trop savoir quoi faire ni où se mettre. Devait-elle le regarder ou rester tête basse? Cette attitude pouvait faire penser qu'elle avait quelque chose à se reprocher. Sans doute pensai-t-elle qu'il l'avait fait venir pour la réprimender sur quelque chose. Peut-être n'avait-elle pas la conscience tout à fait tranquille. Mais honnêtement, quoi qu'elle tente de lui cacher, le baron n'en avait pas grand chose à faire. Elle faisait bien son travail d'après les intendants. C'était tout se qui comptait.

Viktor la vit déglutir et prendre une bonne respiration.


« Je ferais preuve de discrétion, personne ne sauras. Je vous le promet sur ma propre vie. »

Mais de quoi croyait-elle qu'ils allaient parler?

Viktor n'en savait rien et cela l'intriguait assez de savoir qu'il y avait quelque chose que cette servante pouvais lui cacher. Quelque chose qu'elle ne souhaitait apparemment pas qu'il apprenne. C'était assez étrange et le jeune homme se demanda un bon moment de quoi il pouvait bien s'agir. Chassant cette pensée de son esprit comme on chasse un insecte trop entreprenant, le jeune homme regarda à nouveau les flammes.


« Parfait. Dans ce cas, je vais donc vous expliquer se que j'attends de vous. »

Viktor posa son vers sur le guéridon et se leva pour faire face à la jeune servante. Il n'avait pas la moindre idée de qui était braiment la personne qu'il regardait en ce moment. Non, vraiment pas la moindre. Et qu'aurait-il fait si ça avait été le cas? Bonne question. Il n'en savait rien.

Mais pour lui, la question ne se posait pas. Cassiopée Chatel n'était qu'une servante qui était un peu intimidée par le fait de se retrouver face à son seigneur.

Comment aurait-il put se douter de la vérité?


« Ma... fiancée, n'est pas sur le littoral de Missède, mais sur les rives du lac Afayel. Il y a eu un incident à Ysari qui m'a forcé à prendre la décision de son éloignement et à mentir afin de ne pas perdre la face. »

Viktor fit une légère pose avant de reprendre.

« Vous partez des demain pour le lac Afayel. Mon ancienne nourrisse a demandé à se que je lui envois quelqu'un pour l'aider à s'occuper d'Agniezka. Se sera vous. »

Il braqua ensuite ses yeux noirs sur la jeune femme.

« Des questions? »
Revenir en haut Aller en bas
Cassiopée de Missède
Humain
avatar

Nombre de messages : 153
Âge : 26
Date d'inscription : 02/09/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Face à Face   Dim 5 Sep 2010 - 20:22

Pourquoi ce sentiment étrange ? Elle le connaissait depuis qu’elle avait eu raison d’haïr son père. Elle le voyait jouer enfant, elle aurait aimé aussi pouvoir le faire avec lui. Non, Daniel la faisait instruire secrètement, et tout ce faisait dans le silence. Elle était l’enfant perdue, la batarde qu’on voulait oublier. Celle qui n'aurait jamais du exister dans la vie des Missède et encore moins, celle qui pourrait faire plus de tort que de bien.


Elle accusait même l’horrible Karina de machiner sa vie. Une horde d’émotion contradictoire se déclarait la guerre dans son cœur. Autant mettre sa conscience à l’ordre. Elle n’avait aucun lien avec lui. Daniel n’avait été qu’un homme qui avait eu le malheur de rencontrer sa route.


Elle ne savait pas comment réagirait le baron sachant qu’il donne des tâches ingrates à sa propre demi-sœur. Il s’en fichait peut-être. Elle ne croyait pas un mot qu’il ne savait pas. Dans toutes bonnes familles, la première chose que l’on savait c’est la fille ou le fils illégitimes.

Se détachant de toute timidité, Cassiopée soupira intérieurement.

Ma... fiancée, n'est pas sur le littoral de Missède, mais sur les rives du lac Afayel. Il y a eu un incident à Ysari qui m'a forcé à prendre la décision de son éloignement et à mentir afin de ne pas perdre la face. »

Détachée de tout sentiment envers Viktor, elle le regarda. Seul un son sortit de sa bouche.

-Ah …

** Ysari, Ysari, que c’est-il passé ? Le bal ? Elle avait fait une bêtise?*

Le coté plus amical et digne de compassion ressortait. Elle allait jouer plus que les gentilles servantes.

** Trop serviable comme d’habitude. Il a les deux yeux bouché, Cassie. Occupe toit de tes tâches**

La réponse de Cassie tarda. Elle aimait bien Nane, la nourrice de Viktor. L’attitude de Viktor la déplut. Pour ce regard noir. Elle le soutint, pour lui montrer qu’elle ne le craignait plus.

Je n’ai point de question … si … une … puis-je me retirer afin de terminer mes tâches et préparer mon départ.

Elle sentit ses sens se geler. Avait-elle parlé de cette façon au baron ? Elle devait vraiment quitter cette pièce.


Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Face à Face   Jeu 9 Sep 2010 - 12:27

La servante le regarda un instant face à la révélation qu'il venait de lui faire, puis, ouvrit la bouche pour en laisser sortir un seul et unique mot.

-Ah …

Le baron fronça les sourcils. Il la trouvait bien impertinente cette petite servante. Est-ce qu'elle oubliait à qui elle avait à faire? Il n'était pas le marmiton qu'elle avait l'habitude de taquiner ou le gentil idiot à qui elle faisait les beaux yeux dans le dos de sa fiancée un peu trop jalouse. Il était le baron de Missède. Et il serait préférable pour elle de ne pas oublier ce fait plus longtemps ou elle allait au devant de sérieux problèmes.

Comme pour l'énerver plus encore, elle soutint le regard noir qu'il lui lançait.


*Est-elle stupide ou simplement très provocatrice?*

Manque de chance pour la jeune femme, Viktor n'était pas du tout d'humeur à jouer à ce petit jeu. Quel qu'il puisse être d'ailleurs. Non. Pas du tout même.

La servante n'allait pas tarder à s'en apercevoir très bientôt à ses dépends.


« Je n’ai point de question … si … une … puis-je me retirer afin de terminer mes tâches et préparer mon départ. »

Bon, là elle était allé trop loin. Si Viktor avait encore eu le moindre scrupule à la renvoyer dans ses pénates, se n'était plus le cas à présent.

Le baron se leva et s'approcha d'elle, laissant son vers sur le rebord de son fauteuil.

Quiconque serait entré à cet instant dans la bibliothèque aurait trouvé la ressemblance entre les deux jeunes gens assez troublante. Mais personne ne rentrerait. Le regard noir et glacé de Viktor restait braqué dans celui noisette de Cassiopée.

Non, définitivement, elle n'aurait pas dut lui parler de cette façon.

La dominant de plus d'une demi tête, le jeune baron semblait littéralement l'écraser.


« Veillez à ne pas oublier votre rang de servante. Ou il se pourrait que j'oublit par mégarde que vous travaillez pour moi. Il serait dommage que vous ne receviez pas vos gages. »

La voix du baron n'était pas haute. Il n'avait pas besoin de crier pour faire comprendre qu'il s'agissait d'une menace. Une menace tout à fait palpable dans son regard et son ton glacé.

« Dehors, allez préparer vos affaires et ne soyez pas en retard demain matin. C'est un conseil que je vous donne. »
Revenir en haut Aller en bas
Cassiopée de Missède
Humain
avatar

Nombre de messages : 153
Âge : 26
Date d'inscription : 02/09/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Face à Face   Ven 10 Sep 2010 - 0:17

Cassiopée sentit la colère de Viktor monter dans la pièce. Elle voyait ses yeux, son impertinence. Elle en souriait. Elle avait eu le culot sordide de le faire. Le provoquer sous son toit, alors qu'elle avait tout a perdre. Elle s'en voulait, pourquoi, elle ne le savait pas. Elle continua à traverser les yeux de son demi-frère. Elle avait tant le désir de lui dire de tout lui avouer.

« Veillez à ne pas oublier votre rang de servante. Ou il se pourrait que j'oublit par mégarde que vous travaillez pour moi. Il serait dommage que vous ne receviez pas vos gages. »

Non elle allait garder le secret trop dure pour elle. Qu
elle menace impertinente ! Lui retirer ses gages, quelles innocences. Il était vraiment comme sa mère. Méchant et désagréable.

Elle tourna les talons et écouta les dernières paroles et soupira.

Un jour, peut-être vous accepterez ce que je suis vraiment. Ouibliez s'il vous plait, je ne suis point avare.

« Dehors, allez préparer vos affaires et ne soyez pas en retard demain matin. C'est un conseil que je vous donne. »

-Avec plaisir, baron.

Une larme coula sur sa joue et elle claqua la porte de la bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Face à Face   

Revenir en haut Aller en bas
 
Face à Face
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» Mission III : face à face (seconde vague)
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Sans malice et Kakakok; Un Face à face

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Duché de Langehack :: Comté de Missède-
Sauter vers: