AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [EGA] Où l'on prend la route pour trouver une Déesse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1352
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: [EGA] Où l'on prend la route pour trouver une Déesse.   Lun 27 Sep 2010 - 18:53

Hier avait été festif... En Vielmot, le Château d’Ancenis, s’était tenu un important banquet malgré ce qui déjà avait été nommé sobrement la Crise du Voile, où avaient été invités ceux des volontaires qui voulaient y assister, ainsi que leurs proches, où l’on releva sans en tenir rigueur de l’absence du seigneur à cette table. Le seigneur en question n’avait plus montré signe de vie jusqu’au lendemain, et ce qui se passa en cette soirée n’appartient qu’à lui, il n’en dit rien, à personne.

En cette matinée se tint une importante cérémonie en Primepreste, où le Grand Prêtre adressa sa bénédiction aux volontaires, à tout ceux présent et ceux qui s’y joindraient finalement, leur assurant que ses prières les accompagneraient, quelque soit les embûches qu’ils devraient franchir. Après cela, chacun et chacune vaqua aux derniers préparatifs, Arthur quant à lui passa un instant voir Jonas, toujours convalescent quoique sur la bonne voie pour la guérison, avant de lui-même s’occuper de ses affaires.
Puis, sous les yeux des centaines qui se vinrent regarder les hommes et femmes, chevaliers, prêtres, guérisseurs ou de diverses professions, noble comme humble qui partaient, sortaient des murs d’Ancenis, traversaient le bourg édifié au pied de ceux-ci pour trouver la campagne vaguement éclairée du fait de sa proximité avait le phénomène divin. La troupe était escortée, tout au moins jusqu’à la lisière des brumes lumineuses, ensuite, ils seraient seuls, ensemble, pour chercher et trouver le lieu où se cachait encore la Déesse.

C’est à l’avant de la troupe, comme un meneur, un guide, que se trouvait Arthur, portant une tenue des plus simple et légère qui ne laissait transparaitre aucune volonté de bataille, si ce n’est l’épée à sa taille, avec à ses côtés quelques chevaliers et hommes en armes volontaires, pour l’escorte comme pour le périple… A ses côtés, pour la première fois depuis qu’ils étaient arrivés ensemble en Ancenois, il s’affichait avec Roxane, désirant la garder à ses côtés, tout comme il voulait rester auprès d’elle. Si leur soirée et nuit commune restaient inconnues de tous, il refusait en ce jour de cacher son lien avec la belle prêtresse, de toute manière, si ils revenaient vivant de cette histoire, il n’y aurait plus rien à cacher tel qu’il avait prévu les choses.
Il ralentit le pas jusqu’à se retrouver à son niveau, prenant son rythme, devant eux toujours présente, si proche, à deux jours de marche, tout au plus, ce phénomène lumineux qui avait rendu fou ceux qui s’y trouvaient, leur destination.

« Alors prêtresse, comment appréhendez-vous ce périple ? »

C’était un ton officiel mais s’y cachait un petit amusement, et au seul titre prononcé, il lui apparut l’impatience de pouvoir légitimement user d’un « Ma Dame » en la présence de nobles personnalités, bien qu’elle le soit déjà pleinement en son cœur, et dans le sien, mais il restait à officialiser la chose… Après cette « aventure. »

Dans les cieux, à l’abri des regards, un ballet aurait peut-être lieu tandis que le dräke d’or et de bronze fondait sur la dragonne Leirn, l’évitant de justesse avant de s’éloigner en quelques audacieuses cabrioles élégantes, la provoquant, la défiant presque avec arrogance.

Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [EGA] Où l'on prend la route pour trouver une Déesse.   Mar 28 Sep 2010 - 20:13

La nuit avait été magique et il avait été difficile d'arriver au matin et de se dire que tout cela n'était peut-être qu'un instant de plénitude dans un avenir qui n'avait rien de rassurant. Peut-être que Tari nous séparerait durant ce voyage, il était impossible de savoir. Cette nuit, j'avais regretté ne plus être vierge. J'avais regretté de ne pouvoir offrir ce bien précieux à celui que j'aimais tant.

Oui, j'emportais avec moi le souvenir de notre étreinte.

Et maintenant, nous étions en route vers une destination inconnue, devant des dangers inconnus. Avais-je peur? Oui, sans aucun doute. Mais j'étais aussi impatiente, parce que je sentais croitre la présence de ma déesse. Néera était bienveillante, mais ses effets n'allaient-ils pas bouleverser nos vies? Nous n'étions pas fait pour côtoyer les dieux d'aussi près et leur puissance pouvait bien tous nous annihiler, alors même qu'ils ne cherchaient pas à nous faire du mal.

La question était de savoir pourquoi Néera avait décidé de se manifester sur Miradelphia. Les dieux vivaient en retrait et laissaient les peuples de Miradelphia s'occuper de leurs affaires, n'intervenant que ponctuellement...

Je cheminais aux côtés d'Arthur, me démarquant ainsi de mon culte et m'affichant comme sa compagne officielle, ce qui n'avait pas été le cas avant cette nuit, bien que beaucoup se doutaient que nous étions ensemble. Il m'avait demandé ce que je préférais et je lui avais répondu vouloir rester avec lui, si cela ne le gênait pas. Arthur se fichait des commérages lui aussi, nous étions donc d'accord. J'avais troqué mes robes immaculées, peu pratiques pour le voyage, afin de me vêtir d'un pantalon, d'une chemise, d'une capeline et de bottes. Mes cheveux étaient noués en une tresse épaisse et blanche comme la neige. Leirn volait devant, en éclaireur, ne cessant de se faire embêter par le Dräke qui suivait Arthur. Dräke qui ne semblait pas enclin à discuter avec ma dragonne.

Je souris quand Arthur m'adressa la parole de façon fort protocolaire et je m'amusai à répondre de la même façon :

- "Eh bien Monseigneur, j'avoue éprouver quelques angoisses quant à ce qui nous attend là bas, sans compter que je suis fourbue... La faute à une nuit fort agitée."

Je lui décochai mon plus beau sourire innocent.

*Roxane, l'avorton m'embête!*

Je pouffai de rire.

*La petite bête ne va pas manger la grosse!*

*Il va se prendre un coup de jus s'il continue comme ça, ça lui fera les griffes.*

- "Il me semble que Leirn a fort à faire avec ton petit copain muet."
Revenir en haut Aller en bas
Hélène d'Aspremont
Humain
avatar

Nombre de messages : 21
Âge : 26
Date d'inscription : 27/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: [EGA] Où l'on prend la route pour trouver une Déesse.   Mer 29 Sep 2010 - 17:49

    Bien que sa soirée avec Nerëo fut agréable, il fallait passer aux choses sérieuses, le Baron avait envoyé une missive, surement aussi dans les terres de Mons et de Neris. Aspremont répondit à l'appel et se prépara au mieux... D'un côté il ne fallait forcer personne à les accompagner, Hélène fit donc parvenir un messager dans les différentes villes et villages, et le jour du départ, Hélène ne s'attendait pas à avoir tout de même autant de monde. Elle descendit à leurs rencontre, voulant s'assurer que personne ne les ai forcer à venir. Au total nous étions vingt-neuf à partir. Il n'y avait pas beaucoup de paysans, quatre à tout cassé. Nous avions six forgerons accompagnés de leurs armes les plus tranchantes, allez savoir pourquoi, si cela se trouve cela se passera à merveilles sans combat. Il n'y avait que huit personnes de l'armée même dont deux cavaliers, trois archers et trois soldats. Pour les dix personnes restantes, Hélène compta six apprenti guérisseurs, et quatre marchands venant surement pour commercialiser l'évènement et pour quitter le pays sans avoir de problème.
    Hélène leurs offrit de quoi se nourrir et à boire avant de démarrer, pendant ce temps là, plusieurs personnes préparèrent les chevaux ainsi que des provisions nécessaire à un long voyage. La nuit tomba sur la demeure de la Dame d'Aspremont, des tentes ont été montés avec un système de garde tout comme dans les villes et villages.
    Le lendemain matin, Hélène fut réveillé de bonheur par ses sœurs. Elles voulaient toute deux qu'elle ne parte pas mais c'était son rôle et étant l'aînée de la famille c'était à elle de partir, c'est ce qu'elle lui expliqué, mais en réalité, sa curiosité était titillé au plus haut point.
    Rassurant sa famille, elle se prépare pour une assez longue chevauché. Toute en restant le plus élégante possible, Hélène enfila des habits lui permettant de chevauché en califourchon et non en amazone. Arrivant dans la grande cours, les chevaux étant prêt, les volontaires prêt à partir, ils attendaient plus que la Dame.
    Montant sur sa monture elle regarda les personnes présente.
    " Sachez que si vous changez d'avis, ne serais-ce qu'a tout moment, on ne vous empêchera pas de repartir. Sachez, que quoi qu'il arrive, je vous remercie de votre bonne foie. Allons y "
    Ils montèrent tous sur leurs monture et partirent au galop de la demeure d'Aspremont. Hélène savait que sa famille était sur le balcon mais elle osa ne pas regarder en arrière, ne sachant pas elle même si elle allait revenir.
    Plus d'une journée est nécessaire pour ce rendre à Ancenis, ils partirent donc pour arrivé un jour avant le départ même. Rien ne se passa en chemin forte heureusement. Lorsqu'Ancenis était à portée de vue, ont pu sentir une certaine crainte monter dans le cœur des habitant d'Aspremont, cela se voyait sur leurs visages.
    Aux portes de la demeure du Baron, Hélène parla à un garde.
    " Faite savoir à son Honneur qu'Hélène et ses loyaux sujets d'Aspremont sont arrivés. "
    Ils passèrent une journée au château de son Honneur pour non seulement organiser les derniers préparatifs, registre des volontaires, provisions ect.... Le Baron ne fut pas présent à la soirée mais cela importait peu Hélène, pour une fois elle essaya de se relaxer durant cette soirée.
    Le lendemain, Hélène se retrouva avec ses sujet en fin de ligne, ce fut un choix de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1352
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [EGA] Où l'on prend la route pour trouver une Déesse.   Ven 1 Oct 2010 - 19:50

« Une nuit agitée dites-vous ? Quel en est la cause ? »

Question posée tout innocemment, un sourire amusé toutefois, se plaisant à l’évoquer de la sorte, pour l’instant, quoique déjà, aucun doute ne trouverait place à l’esprit de ceux auquel les rumeurs étaient déjà parvenues avant le départ, quant à la relation et la brusque accélération des rapports entre le baron et la prêtresse.
Elle pouffa de rire, dans ses pensées, comme à chaque fois qu’elle parlait en pensée à sa dragonne, et tandis qu’il s’interrogeait sur les causes de ce rire, elle lui donna la réponse, et il rit à son tour quand il apprit que la dragonne avait à faire au dräke qui avait enfin put jeter son dévolu sur sa cousine géante.

« Oh, alors peut-être ne serais-je pas embêter aujourd’hui, pauvre Leirn, j’espère qu’elle va s’en sortir, c’est un tenace quand il se lance dans une chose. »

Il avait pu le juger à son dépend, trouvant peine à l’empêcher d’agir sans ce regard reptilien braqué sur lui.
Et ce dernier, en l’air, continua ses cabrioles, piaillant, provoquant la dragonne sans relâcher ses efforts, de l’énergie, il en avait à revendre. Des images parvinrent à l’esprit de la dragonne, des dräkes jouant à se chamailler en un ballet, sans animosité, sans crainte même, mais il savait à quoi il avait à faire, et pourtant, contraire à la nature peureuse du dräke, le voila provoquant, invitant une dragonne.

« Elle pourrait essayer de lui délier la langue, non ? »


*

A l’arrière du cortège, un jeune chevalier, qui, sans être exceptionnel demeurait agréable au regard, récemment adoubé se laissait glisser jusqu’au abord de la Dame d’Aspremont, présente et ayant décidé d’accompagner le baron dans son épopée. D’abord à cheval, il mit pied à terre, guidant sa monture en s’accordant à son rythme de marche.

« Monseigneur de Melasinir vous salue, Dame d’Aspremont, et salue le courage dont vous faites ainsi preuve en l’accompagnant. »

Les mots transmis étaient sincère, adressés à elle, ils avaient été offert à chacun et chacune.

« Monseigneur m’a également mis à votre service, au cas où vous désireriez quoique ce soit sur cette route, je reste à vos côtés, attentif à vos demandes. »

Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [EGA] Où l'on prend la route pour trouver une Déesse.   Lun 4 Oct 2010 - 20:53

- "Hum, je ne sais pas, je ne suis pas parvenue à trouver le sommeil."

Je lui adressai un sourire malicieux alors que mon regard pétillait d'amour. Oui, ça crevait les yeux que j'étais folle de lui et nous jouions au chat et à la souris. Un spectateur avisé aurait deviné ce que nos paroles sous entendaient. J'étais d'excellente humeur. Et je ne pus que rire quand Leirn me fit part de son désarroi et de ses déboires avec le Dräke d'Arthur.

- "C'est une grande fille, elle saura mâter ce petit lézard importun."

*T'en as de bonnes toi... Il est vraiment casse pieds! Je vais vraiment m'énerver.*

*Il te teste Leirn, il chahute.*

*Grumph*

Je souris de nouveau et laissai ma dragonne se dépatouiller avec le petit enquiquineur qui collait Arthur et restait désespérément muet.

- "Elle essaie, mais il ne répond pas et la provoque. Je ne sais pas ce qu'il veut. Et elle non plus Mais elle va essayer encore."

Je regardai derrière moi la colonne qui s'étendait. Beaucoup de gens avaient répondu à l'appel, des religieux, bien entendu, mais des nobles aussi. Tous unis pour la vérité. Pour comprendre, pour voir la déesse et ses miracles aussi. Combien reviendraient de ce périple? Mon cœur se serra et je rapprochai ma monture de celle d'Arthur, cherchant à m'emparer de sa main.

- "Je ne sais pas où nous allons Arthur, ni de quoi l'avenir sera fait, mais tu es la plus belle chose qui me soit arrivée. Je voulais que tu le saches."

Moi qui m'étais résolu à ne pas parler de choses qui fâchent, à ne pas montrer ma peur, c'était raté. Et j'avais laissé tomber le masque de la simple prêtresse. Que le monde entier sache que nous nous aimions et que nous nous étions unis...
Revenir en haut Aller en bas
Hélène d'Aspremont
Humain
avatar

Nombre de messages : 21
Âge : 26
Date d'inscription : 27/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: [EGA] Où l'on prend la route pour trouver une Déesse.   Mer 6 Oct 2010 - 18:36

    Les voilà partit. Hélène toujours à l'arrière du peloton discutait avec quelques personnes qui se posaient une multitude de question à propos des faits étranges qui se déroulaient en ce moment.
    " J'ai entendu dire que la forêt d'Anaëh, berceau des elfes avait complètement perdu l'esprit. Les animaux deviennent étranges et les plantes poussent absolument partout ! "
    Hélène se demanda au début en quoi cela pouvait être dangereux. Elle saisit ensuite l'importance que cela avait sur l'écosystème de a forêt. Si tout se chamboulaient ainsi, cela ne pouvait être bon.
    Un garde s'approcha d'Hélène.

    « Monseigneur de Melasinir vous salue, Dame d’Aspremont, et salue le courage dont vous faites ainsi preuve en l’accompagnant. »
    Courage? On peut dire cela, mais le mot exacte était plutôt curiosité, effectivement Hélène ne fit pas ce voyage pour aller combattre quoi que ce soit. Mais Hélène s'était préparé à n'importe quelle situation. Ces pouvoir se dirigeant plus vers la guérison elle avait plus d'un tour dans son sac.
    " Je remercie mon Honneur d'un tel compliment. "
    Enchaîna-t-elle enfin.
    « Monseigneur m’a également mis à votre service, au cas où vous désireriez quoique ce soit sur cette route, je reste à vos côtés, attentif à vos demandes. »
    Un sourire apparut sur les lèvres de la dame, ce fut un bon geste de sa part de lui attribuer quelqu'un, même si les 28 personnes l'accompagnant étaient déjà à son service. Pour ne pas offusquer qui que ce soit, Hélène remercia le chevalier et le laissa chevaucher à ces côtés.
    Une discution commença, ce fut une chose qu'Hélène ne pouvait contrôler. Voyager en silence n'était point son domaine. Elle préférait échanger quelques mots, cela faisait passer le temps plus vite.



    [Une réponse rapide, veillez m'excusez je suis on peut plus débordée.]


Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1352
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [EGA] Où l'on prend la route pour trouver une Déesse.   Ven 8 Oct 2010 - 9:18

« Oh, qui sait... Peut-être la petite bête saura mâter la grande. » répondit-il par plaisanterie.

Enfin... Tant que Leirn gardait pour elle ses capacités qu'il supposait importante, étant donné la race auquelle elle appartenait. Le dräke avait beau être un acrobate aérien, il n'avait laissé présager aucune faculté exceptionnelle, comme ce qu'en disait certains écrits sur ces créatures... On les savait dôter de télépathie, cracheur de feu, mais rien qui puisse faire trembler un dragon, supposait-il.
Elle sembla un instant ailleurs, et il savait où, curieux de savoir ce qu'elles se racontaient.

« C'est curieux qu'il insiste et ne dise rien... Enfin, qui sait ce qui se passe dans la tête de ce petit être. »

Elle tourna la tête vers l'arrière où s'allongeait la procession qui comprenait pour l'heure une centaine de personnes, quoiqu'Arthur savait que très vite sans doute, une sélection s'opèrerait... Tout les rapports du monde au sujet de ce phénomène et de ce qui s'y déroulait ne saurait restituer ce qu'ils vivraient tous bientôt, aussi, nul n'était préparé, et les plus fragiles ne tarderaient pas à renoncer.

Elle évoqua alors un sujet qu'il n'attendait pas tout à fait, mais les mots lui firent plaisir, même si lui ne voulait pas douter, ne voulait pas parler pleinement du doute quant à l'avenir, pour ne pas trembler, ne pas hésiter, ne pas reculer.

« Je le sais, Roxane, je le sais... C'est un sentiment réciproque, saches le... Mais je veux croire que nous allons vers un avenir plus lumineux, pour nous deux, je l'espère en tout cas. »

Les montures étaient côte à côte et il lui prit la main, ne souhaitant pas faire de mystère désormais de cette relation.

En l'air, il sembla que le dräke fut aussi agacé que la dragonne... Il avait tenté le dialogue, mais ça méthode semblait étrangère pour la cousine géante... Ne savait-elle pas communiquer et comprendre les images ? Il arrêta ses manoeuvres et adressa des pensées, sous forme de mot cette fois, à sa cousine.

Tu n'es vraiment pas drôle ! Et ces créatures terrestres vous pensent meilleur que nous... Pfeuh !

Il crachota une petite flammèche et plana mollement quelques instants.



Les heures passèrent et Roxane s'était quelques temps séparée d'Arthur, rejoignant son ordre alors que lui discutait avec l'un de ses chevaliers. Ils montèrent le camp non loin de la plus forte zone où s'épanouissait le phénomène, à deux heures tout au plus, selon les estimations. Une « nuit » de repos pour tous, et demain... Les choses sérieuses commenceront.
L'escorte militaire s'occupa des tours de gardes, veillant à la sécurité des pélerins, pour ainsi dire.

Arthur était auprès d'un feu, assis à le contempler quand le dräke se posa à proximité, se lassant pour l'instant de la compagnie de la dragonne, il se roula en boule, se couvrant la tête d'une aile et bientôt, il n'émit qu'un petit sifflement qui amusa le baron. Il avait beau être muet, et curieux, il en était parfois attachant, à sa manière.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1352
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [EGA] Où l'on prend la route pour trouver une Déesse.   Mar 9 Nov 2010 - 18:15

Un pas après l'autre... Simple mot d'ordre pour la tête du cortège qui continuait de progressait dans cette lumière permanente, guidant on ne saurait dire où ceux qui suivent encore. Combien de temps s'étaient écoulés depuis que le cortège de l'Ancenis avait pénétré ce monde étranger ? Nul ne saurait le dire, pas plus qu'on n'aurait su dire où l'on se trouvait et où on allait.

Des choses s'étaient produites quelques temps auparavant... Des évènements que le baron préfère écarter d'une main, pour que ces pensées et ces souvenirs terribles ne puissent le tourmenter encore, là où elle avait failli le perdre dans cette lumière, et un instant, il avait pensé devenir comme ces hommes et femmes qu'il avait recueilli et interrogé, comme évoluant dans un univers à part, décalé de la réalité, errant dans des limbes lumineuses jusqu'à ce que son corps meurt tandis que son esprit vagabonderait encore.
Si certains ne souffrirent que peu des effets de ces premiers instants, progressivement, d'autres reculèrent, tentèrent de s'échapper de ce piège avant de céder à la folie, effrayés, terrorisés, ils avaient fait le déplacement en croyant pouvoir le supporter, mais c'était trop...

Arthur lui, sans doute était-il plus vulnérable sur l'instant qu'il ne put le penser d'abord... Et les voix qui le harcelèrent, lui parlèrent lui semblèrent celle de sa culpabilité, du poids qu'il s'était mit sur les épaules en endossant pour lui-même la mort des innombrables vies emportés à Diantra, du fait de son incompétence à voir venir et à contrecarrer les intentions malfaisantes des barons dissidents... Des accusations, tantôt agressives, tantôt en larmes, comme si c'eut été des victimes qui lui parlaient... Et une raison bien faible en l'instant avait tenté de le convaincre qu'il était auprès de Néera, non de Tyra, qu'il n'était pas dans un monde où les morts s'épanouissent... Mais rien ne put l'aider sur le moment, c'était comme un murmure face à une bourrasque.

Et quand il cru qu'il s'effondrerait et s'égarerait à jamais dans cette folie qu'imposait la Déesse, quelque chose se produisit... Une nouvelle présence, une nouvelle voix, si forte, si présente que la bourrasque ne put que se taire face à ce nouvel interlocuteur. Il mit un temps à comprendre ce dont il s'agissait, cette voix lui demandait où il comptait aller, lui disait de ne pas faire l'idiot et de revenir vers elle, tout simplement, et quand il se montra réticent, voulant continuer sa route, ce sont des tas d'images provenant de son esprit qu'il rencontra devant lui, comme si il s'était prit un mur en plein visage. Roxane et Leirn, ses connaissances, ses espoirs animés, des images que lui posa la voix sous les yeux pour le convaincre de faire demi-tour, de revenir, et cette fois, il écouta.

Il revint à lui, à chaque pas suivant le précédent, à ce monde bien réel et troublant, mais les voix autour s'étaient atténuées, et une présence était là, sans qu'il sache vraiment ce dont il s'agissait. C'est un battement d'ailes qui attira son attention à ses côtés, et là, paressait le dräke. Il le regarda, et soudain, il se sentit plus proche encore de cette créature, et la présence dans son esprit lui revint soudain... Il ne comprenait toujours pas, essayant de saisir pleinement la nature de ce lien.

Nous sommes liés... C'est tout.

Et à cette pensée dont il ne comprit d'abord pas l'entier sens, les images de Roxane et Leirn lui apparurent, mais ça ne venait pas de son esprit, ni de son regard, c'était le dräke qui venait de lui montrer. Il s'arrêta de marcher, à la grande surprise de ceux qui se trouvaient devant et autour de lui. Il était lié à ce dräke ? Comme Roxane est liée à Roxane ?

Presque, sauf qu'il n'a aucune influence physiquement.

Ce qui excluait les oreilles effilées et les craintes de transformations avec des écailles et tout ce dont ils avaient déjà discuté avec Roxane, mais peut-être que cela ne comprenait pas...

Je ne crois pas être capable de te faire vivre deux millénaires, non.

Mince, ça aurait été une solution à ce problème-ci, et Roxane et lui aurait pu...

Pourquoi avoir attendu tant de temps pour le créer ?

C'était une question qu'il se posait, puisque le dräke avait passé un sacré moment auprès de lui, à épier ses gestes, à l'observer, alors pourquoi maintenant ?

Car je devais être certain que tu étais assez intéressant pour moi. Mais là... Je te sentais partir alors je nous ai lié et je t'ai ramené près de moi.

Je te remercie, et maintenant ?

Maintenant, nous allons aller au bout, mais je te conseille de t'accrocher aux images que je t'ai montré, je ne crois pas que la présence vers laquelle on se dirige ne m'offre le loisir de te sauver de la sorte plusieurs fois.

C'était un bon plan, étonnant de la part du dräke, du moins, Arthur l'aurait pensé plus bavard que cela.

Nous apprendrons à davantage nous connaître une fois sorti d'ici.

Bien.

C'était étrange de voir que c'était le dräke qui semblait, pour le coup, le plus sage, mais il n'avait pas l'air affecté par les effets, tout du moins pour l'instant. Ce qui le rassura au sujet de Roxane, car si un dräke pouvait le protéger, Leirn n'aurait aucune peine à sauvegarder sa compagne de ces effets malsains, peut-être même au delà, là où le dräke ne pensait plus pouvoir le faire.

Ainsi continua t-il sa progression, suivant les conseils de son nouveau compagnon, de cet être qui partageait son esprit à un niveau qu'il n'avait pas encore le loisir d'explorer, mais ça attendra, il devait rester pleinement conscient, dans ce cortège tellement diminué, ayant perdu simple croyant, adeptes, chevaliers et prêtres... Il ne serait guère nombreux aux termes de ce voyage, à ce rythme, mais aucune importance, même réduit, tant qu'au moins un y parvenait, c'était l'essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [EGA] Où l'on prend la route pour trouver une Déesse.   Lun 22 Nov 2010 - 19:46

Je n'aurais pas pensé que me rendre près de ma Déesse serait si difficile, si éprouvant. Je ne m'étais pas attendue à ce que la folie soit au rendez-vous. Je me sentais tellement démunie en croisant ces pauvres hères qui semblaient égarés. Je n'avais pas le pouvoir de ramener leurs esprits, pas quand ils s'étaient perdus si loin. Souvent, des larmes de rage me brûlaient les yeux. Pourquoi fais-tu ça Néera? Pourquoi nous mets-tu ainsi à l'épreuve? Que veux-tu de nous? Je n'en avais aucune idée et aucun de mes pairs n'avait de réponse à me donner.

Et plus nous avancions, plus nous perdions de compagnons, assaillis par des images terrifiantes, réminiscences de leurs remords, des actes ratés, des personnes déçues qui venaient se venger. Je n'étais pas à l'abri de ce tourment, non. Plus d'une fois, les visages des êtres tant aimés me parvinrent. Mon père, ma mère, m'accusant d'avoir fui Diantra et de ne pas avoir été là pour les sauver de la Peste. Triss, qui me regardait, lui aussi accusateur, me reprochant de ne pas avoir tout fait pour le sauver. Je tombai à genoux, les mains sur les oreilles, en criant : Si! Si, j'ai tout fait, mais je serais morte en tentant davantage et cela ne t'aurait pas ramené! Me sentais-je donc si coupable? Et le doux regard d'Eldis qui me poignardait... Je n'avais pas su le retenir. Je revoyais aussi le sourire narquois du dragonnier qui m'avait souillée. Comment avais-je pu le laisser me toucher? Comment avais-je pu le désirer?

Les images de ma nuit avec Arthur me parvinrent alors et je soupirai. Notre seule nuit d'amour, mais je chérissais ce souvenir, comme s'il eut été le dernier des jours heureux. Leirn s'était posée sur mon épaule et frottait son museau contre ma joue.

*Ne pars plus si loin Roxane, ou je ne pourrais pas te rattraper.*

*De quoi tu parles?*

*Des souvenirs... Des remords... De tout ce qui t'éloigne de la réalité et de moi. Reste avec moi.*

*Je suis désolée.*

Je n'avais pas prit conscience que j'avais été si près d'être comme les autres. Je perçus un hurlement et vis un des soldats faire demi tour et s'enfuir en courant, incapable de résister. Des larmes me brulèrent les yeux. Et soudain, j'eus peur pour Arthur. Leirn me protégeait, mais qui le protégeait lui?

- "Oh non..."

Je me mis à courir, Leirn me devançant en volant. Pourvu qu'il ne soit pas trop tard. Je ne supporterais pas de le perdre ainsi, de voir la folie dans son regard. Quand je l'aperçus, je me jetai dans ses bras, mes bras entourant son cou.

- "Arthur? Tu vas bien?"

Dans mon regard violet se lisait toute l'inquiétude du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1352
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [EGA] Où l'on prend la route pour trouver une Déesse.   Dim 28 Nov 2010 - 20:26

Depuis sa presque perdition et le sauvetage au apparence étonnante brillamment effectué par le dräke, Arthur s'était attelé à ne plus penser à son environnement voisin, mais plutôt à s'interroger sur certains éléments, concentrant sa réflexion sur ces détails qui qu'il avait jusque là négligé et dont il accordait désormais énormément d'importance. Il effaça temporairement le point de vue émotionnel, prenant une distance considérable qui, cette fois, n'alarma pas son nouveau compagnon.

D'après les rapports qu'il avait rassemblé avant de lancer son expédition, même si la zone était très étendue, il avait espéré suivre une ligne droite qui l'amènerait au cœur du phénomène, mais il avait perdu le compte des jours dans ces conditions, et si il ne savait pas depuis quand et où il était, il ne pouvait pas non plus prétendre être sûr qu'il avait toujours suivi cette ligne... Peut-être s'étaient-ils égarés, tournant en d'immenses cercles, gravitant autour du cœur sans en approcher pour autant.

Il espérait que non.

J'en sais pas plus que toi, désolé. 

Il s'en doutait, le dräke avait beau bien moins souffrir que les humains, il n'en restait pas moins totalement égaré dans cette brume de lumière, sans aucun repère. Il chercha dans ses souvenirs la moindre déviation, du fait d'armes, de relief accidenté, mais tout était si trouble, sans lui offrir la moindre chance de rassembler ce puzzle qui devait le mener à la Déesse qui jouait avec leurs esprits.

Mais ses réflexions furent interrompues, par un cri d'abord, un homme avait renoncé, puisse t-il rejoindre quelques terres moins hostiles à l'esprit humain avant que la folie ne l'emporte. Des bruits de pas, une course mais qui allait en s'approchant, non en s'éloignant, et soudainement, comme sorti de nulle part, apparaissant distinctement que très près, sa Roxane, les yeux humides, des larmes avaient coulés... Effet de l'endroit, ou autre chose ?
Elle se jeta dans ses bras, et il eut sa réponse, elle avait du souffrir des effets, et Leirn avait du servir de main salvatrice récupérant l'esprit qui s'égare, et cette faiblesse avait du l'avertir de la sienne, qui fut, bien qu'à présent.

A présent, tu n'es plus seul à faire face à cette lumière qui parle.

Il passa une main sous les yeux de Roxane, séchant quelques larmes qui perlaient là, lui souriant avec douceur, laissant apparaître un visage qui se voulait rassurant.

« Je vais bien Roxane, ne t'en fait pas, je ne suis pas parti. »

Et il l'embrassa avant de la regarder à nouveau caressant sa joue.

« Je suppose que tu as ressenti les effets de l'endroit et que Leirn a du te secourir, pour que tu t'inquiète pour moi... »

Il lui sourit toujours avant d'ajouter, avec amusement et assurance, avant qu'elle n'ait pu l'interroger sur son possible curieux savoir sur le sujet, et ce qui avait pu frapper sa compagne.

« Je... J'ai bien failli m'égarer mais... Il m'a sauvé, » et le dräke apparu, se posant sur l'épaule du baron avec grâce et élégance « d'une manière inattendue, mais... Il m'a tiré des griffes de la folie. »

Et le dräke envoya une pensée à l'adresse de la jeune femme tout d'abord, la sachant sensible et réceptive à ces messages, capable de les recevoir, de les comprendre.

Nous sommes liés.

Et à l'adresse uniquement d'Arthur, il ajouta avec sérieux.

Tu crois que la dragonne va continuer de me bouder ?

Il rit quelques instants, s'excusant auprès de Roxane.

Je l'ignore. Elle aura moins l'envie de te manger en tout cas.

Il se sépara légèrement de Roxane, lui prit la main et l'invita à reprendre la route ainsi, ensemble, et non plus séparés.

« Je comprends mieux ce qui te relie à Leirn maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [EGA] Où l'on prend la route pour trouver une Déesse.   Dim 28 Nov 2010 - 22:05

A ses gestes, je devinai qu'il avait toute sa raison et que je ne l'avais pas perdu. Sa façon d'essuyer tendrement les larmes sous mes yeux, de sourire pour me faire comprendre que tout allait bien. Il n'eut pas besoin de parler pour que je comprenne. Une expression de soulagement succéda à l'angoisse. Je sentis ses lèvres, douces et chaudes, contre les miennes et toute inquiétude s'envola alors totalement sous la tendresse de cette caresse. Qu'importent les autres et leurs regards, ils ne comptaient plus. Nous regardait-on seulement dans toute cette folie, dans cette lumière?

- "Oui... C'était... terrible."

Je me collai davantage à lui, comme s'il avait le pouvoir de me protéger de ces visions. Il ne l'avait pas, seule Leirn l'avait, mais c'était grâce au souvenir de notre nuit d'amour que je n'avais pas sombré. Je lançai alors un coup d'œil interrogateur à Arthur. Mais... Comment savait-il que c'était grâce à Leirn? Il comprit ma question muette, à moins qu'il ne l'ai devancé et m'apprit que son étrange compagnon l'avait aidé lui aussi. Compagnon qui apparut et se posa sur l'épaule du Baron.

- "Oh..."

Je vrillai mon regard à celui du petit animal et souris quand il parla dans ma tête. Je fus surprise, mais je connaissais cette sensation. Leirn renifla, un peu jalouse et regarda de façon hautaine le Dräke. Quant à moi, je me fichais des crises de ma compagne. Ma main vola vers le Dräke et j'effleurai doucement sa tête, avant de murmurer :

- "Merci."

Sans lui, j'aurais perdu Arthur et je ne l'aurais pas supporté. Je lui devais beaucoup et je n'étais pas prête de l'oublier. Arthur me prit la main, m'indiquant son désir que nous continuons côte à côte. Je souris, je ne voulais plus procéder autrement de toutes façons.

- "Oui, c'est un contact très intime, mais également très naturel... Une évidence."

Ma voix douce, apaisante, se teinta d'accents d'inquiétudes alors que je reprenais :

- "Nos compagnons n'arriveront pas au bout du voyage... Y 'a-t-il seulement une fin d'ailleurs? Arthur, j'ai peur que même Leirn ou ton Dräke ne puissent nous sauver si nous approchons trop près du but..."


Je serrai sa main à la broyer. J'avais peur, mais je continuais d'avancer néanmoins. J'étais déterminée. J'avais la foi en ma Déesse, mais tout ce qui se passait autour de nous me faisait craindre le pire quant à la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Callista
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1675
Âge : 24
Date d'inscription : 26/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Spécial
MessageSujet: Re: [EGA] Où l'on prend la route pour trouver une Déesse.   Dim 28 Nov 2010 - 22:22

Là où tous se perdent, certains se retrouvent... pour ne pas se quitter.


Une surprise vient... le silence. Soudainement, plus de voix, plus de tourments. Ce qu'il reste du groupe se rassemble, se reforme autour des deux âmes soeurs. Les pertes sont nombreuses, et chacun sait que le chemin n'est pas encore achevé... combien arriveront au bout ? Question inquiétante que personne n'ose formuler.
Certains discutent entre eux à voix basse. Un petit groupe profite de l'accalmie pour rebrousser chemin, tandis que le reste reprend la route vers l'enfer.

La route est tranquille, pendant un moment. Les voix restent muettes, le groupe avance... mais la tranquillité n'est pas le destin promis à nos braves aventuriers.
Dès les premières manifestations, on se passe le mot... et bientôt, tous sont concernés. La foudre frappe une première fois près du groupe, puis une autre. Certains semblent attirer cette foudre, pour une raison qui s'explique rapidement... la foudre frappe toujours loin de ceux qui ne portent pas d'armes, et s'éloigne de ceux qui les abandonnent. Quelques téméraires nient cette explication, mais préfèrent ne pas prendre de risque après que l'un d'entre eux ait été cuit à point.

La marche continue, ponctuée d'éclairs plus ou moins proches. Hasard malchanceux, un éclair tombe au milieu du groupe et provoque sa dispersion complète... quelqu'un a-t-il été touché par cet éclair ? Nul ne le sait, ceux qui restent calmes sont bousculés par ceux qui ont paniqué... et à nouveau, les pèlerins se retrouvent seuls, ou en petits groupes pour les plus chanceux.

Qui a continué, qui a rebroussé chemin ? Impossible de le savoir. La solitude revient, jusqu'à l'apparition d'une nouvelle voix.


"Pourquoi êtes-vous venus ?"

Unique question. La voix semble différente de celles subies plus tôt, et attend une réponse.
Quelques cris retentissent, augure des conséquences d'une réponse mal choisie.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1352
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [EGA] Où l'on prend la route pour trouver une Déesse.   Mar 30 Nov 2010 - 10:31

La route continue, et l'interrogation de Roxane trouve son écho dans l'esprit du baron... Ce périple avait-il une fin ou bien alors erreraient-ils jusqu'à ce que leurs compagnons ne puissent plus les soutenir, et que finalement, ils sombrent dans une folie comme d'autres avant eux, mais il s'accrochait à l'espoir, à la certitude que ce n'était pas le but de la Déesse... Il voulait croire, miser tout sur une foi aveugle, croire qu'elle ne faisait pas tout cela pour simplement faire du tord.

Puis les voix tout autour se turent, une accalmie et pourtant, les craintes sont bien là... S'était-il éloigné, parvenait-il finalement à l'un des bouts, l'une des frontières du phénomène, annonçant son échec dans cette quête ? Comment l'annoncerait-il à ses ouailles ?
Puis le calme fut brisé par un éclair qui s'abattit non loin des quelques survivants du groupe qui fut plus d'une centaine. La foudre multiplia ses attaques, et il apparut que les hommes en arme l'attirait davantage que ceux dépourvu de tout arme ou pièce de métal.

En conséquence, Arthur alla vers les quelques chevaliers restant tandis qu'un nouveau groupe conséquent, pour ce qui restait, rebroussait chemin à son tour.

« Accompagnez-les, chevaliers, ramenez les en sécurité. »

A contre cœur pour certains, ils s'exécutèrent, et à l'un d'eux, il confia son épée, celle de Théodoric.

«  Je vous la confie, donnez la à Guillaume, en attendant mon retour. »

En espérant qu'ils ne succombent pas à la folie sur le retour, sinon, cette épée serait perdue à jamais, à n'en pas douter. Mais il devait s'en séparer, puisqu'apparemment, Néera demandait assez de confiance pour désarmer les volontaires, du moins, espérait-il que c'était là la visée.

Les éclairs continuèrent de frapper les alentours, si bien que Arthur put constater qu'aussi audacieux qu'il avait pu l'être avec la dragonne, son dräke n'était pas une créature sans peur, se posant sur son épaule avant de se blottir, tout tremblotant, contre son cou.
Lui et Roxane furent séparés des rares survivants, dont il s'interrogea sur le nombre, mais surtout, dans cette foule, combien reviendrait à bon port et sain d'esprit en Ancenis ?

Puis une voix retentit, une seule question, un simple pourquoi qui provoqua quelques cris, angoisses d'une réponse qui ne conviendrait pas... Mais Arthur reprit de l'assurance, du moins, il s'appuya sur ce qui lui restait en ce lieu, il ne devait pas douter, ne voulait pas le faire, il lui fallait être sûr dans le moindre de ces mots.

« Parce que je me soucie de mon peuple, de mes sujets, qui ont peur dans cette obscurité, craignent ces lumières depuis que quelques hommes et femmes sont revenus, leurs esprits rongés par la folie.
Parce que je crois que pour l'aider, il me fallait venir vers vous, Déesse, comprendre les raisons de ces tourments, le pourquoi de ce châtiment que vous nous infligez.
Parce que je nourris l'espoir que tout ceci cesse... »


D'autres autour donnèrent leurs propres raisons, par foi, par conviction religieuse, dans l'espoir de prier la Déesse de guérir quelques personnes de leurs entourages. Chacun avait ses raisons, Arthur n'en avait interdit aucune, chacun prend le risque pour les raisons auquel il croit et s'accroche, il n'est pas homme à prétendre pouvoir juger meilleur ou pire le motif d'un tel voyage.

Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [EGA] Où l'on prend la route pour trouver une Déesse.   Mer 1 Déc 2010 - 20:31

J'agrippais la main d'Arthur. Il n'avait nulle réponse à mes questions, mais se les posait sans aucun doute lui aussi. Autour de nous, je sentais la peur. Nous étions partis, plein d'espoir et de courage et tout cela s'était effiloché avec le temps. Ce périple se transformait en cauchemar. Il y avait les cris de ceux dont l'esprit s'égarait soudainement. Leirn était perchée sur mon épaule, blottie dans mon coup, tremblante. Elle était sensible à tout ce remue ménage, à cette ambiance étrange et terrifiante.

Et puis... le silence.

Cela n'était pas plus rassurant, bien au contraire. C'était un silence de mauvais augure, ce genre de silence qui vous fait tendre le dos en attendant la catastrophe qui suit, immanquablement. Et je tendais le dos, broyant la main d'Arthur dans la mienne, jetant des regards inquiets autour de moi.

Je sursautai violemment quand un éclair déchira le ciel. Le bruit était assourdissant et je fermai les yeux. Le groupe s'égaya. Et malheureusement, cet éclair n'était que le premier d'une longue série. Jes soldats étaient les plus touchés. Rien, il n'y avait rien pour se protéger. Je fermai toujours les yeux, tenant la main d'Arthur et priant la Déesse avec ferveur pour qu'elle nous épargne. Arthur dut donner son épée et décida de continuer sans armes. Je me serrai contre lui, posant ma main libre sur son bras, autant pour lui apporter mon soutien silencieux, car je savais ce qui lui en coûtait, que pour quêter sa protection.

Nous continuâmes... Et les survivants fuyaient, si bien que nous n'étions plus qu'une poignée. Mais quand cela finirait-il? J'entendis alors une voix résonner et je me figeai. Néera... Je lâchai la main d'Arthur et m'agenouillai. Réflexe de prêtresse.

- "Parce que Votre présence est trop puissante pour nous... Que nul augure ne nous a annoncé votre venue et que nous voulions comprendre..."

Comprendre pourquoi les dieux avaient choisi de revenir sur Miradelphia. Pourquoi Néera la bienveillante faisait tant de mal... Je pensais que cela était involontaire... Néera était la plus jeune, une enfant... Perdue? Je levai mes grands yeux violets vers le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [EGA] Où l'on prend la route pour trouver une Déesse.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[EGA] Où l'on prend la route pour trouver une Déesse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [EGA] Où l'on prend la route pour trouver une Déesse.
» Allez hop, en route pour l'aventure ! ♪
» site pour trouver un avatar
» Le 09 juin... En route pour les plaquettes...
» En route pour les havres gris ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché du Médian :: Baronnie d'Ancenis-
Sauter vers: