AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Dim 17 Oct 2010 - 13:43

Adria n'avait plus demandé de leçon à Nakor depuis un petit moment. Elle avait récupéré de ses derniers essais, continué à travailler tranquillement dans son coin pour tâcher de canaliser un peu mieux son énergie avant d'aller plus loin. Et puis, il y avait eu cette éclipse et, plus tard, ses retrouvailles avec Berg'inyon. Passer ses journées à prendre des cours d'escrime avait mit un peu de côté la magie, même si elle prenait la peine de se concentrer un peu dessus tous les soirs.

Bref, cela faisait quelques temps qu'elle n'avait pas vu Nakor et, quand elle rentra dans son bureau ce matin là, il put constater plusieurs choses de changées : déjà, elle avait des bleus un peu partout, sur les mains et les poignets, des coups qui devaient dater de plus de quelques jours. Ensuite, elle avait troqué son éternelle robe blanche pour une chemise et un pantalon. Enfin, elle semblait d'une humeur plus sombre qu'avant, ce qu'elle cachait assez mal.
Un jour, elle allait bien réussir par faire ce fameux tapis volant !

Elle sourit pourtant au magicien, contente de le revoir et lança légèrement :

" Tu vas bien ? Je crois que j'ai un peu négligé la magie, ces derniers temps... tu aurais un peu de temps à m'accorder ? "

Elle jeta un coup d'œil au ciel, toujours aussi sombre, quoiqu'avec cette étrange lueur caractéristique de la zone de Néera, et ajouta rapidement :


" Oh... et je me demandais si tu pouvais m'en dire un peu plus sur ce qui se passe, en ce moment... Il y a plein de magie partout, hein ? Ce n'est pas une simple éclipse ? J'ai entendu dire qu'il y avait des dieux qui seraient sur Mira ! "

La façon dont elle posait la question laissait sous-entendre que c'était plus que de la curiosité. Cela ne faisait que quelques jours que les bouleversements dus aux dieux s'étaient produits et les rumeurs les plus folles couraient à travers Erac, mais elle parlait de tout ça comme si elle y avait été plus ou moins directement confrontée.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1471
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Lun 18 Oct 2010 - 18:27

Nakor était dans son bureau, le dos tourné à la porte d'entrée de sa salle personnelle. Il venait de faire plusieurs tests, et une fois de plus, il arrivait aux mêmes conclusions. Décidément cette éclipse n'avait strictement rien de naturel! Nakor avait plongé son long nez et sa barbe blanche dans les plus vieilles archives qu'il avait put trouver. Il avait finit par retracer la piste d'une ancienne éclipse de soleil, mais qui n'avait pas duré. Or là, l'éclipse avait totalement occulté le soleil depuis un bon moment déjà. Nakor avait observé de grandes perturbations dans la magie et en avait appréhendé les effets sur le moindre sortilège. Il observait alors les choses se passaient, la magie évoluer et surtout il écoutait les rumeurs et tentait de comprendre d'où venait le problème. Si on écoutait les ecclésiastiques, cela venait d'une sorte de retour des dieux, mécontents, sur la terre de Miradelphia. C'était plausible, en tout cas Nakor n'en avait que faire, qui vivra verra! Il ne s'était jamais soumis à personne, ni aux dieux ni aux hommes! Ils étaient clairement plus puissant que lui mais peu importait, Nakor aimait tirer la langue à la face des dieux et leur faire le plus de pied de nez possible avant qu'ils ne le rappellent prés d'eux. C'est alors qu'il entendit arriver quelqu'un d'un pas un brin pressé, léger aussi, presque imperceptible. Nakor se retourna donc, croisa ses mains dans son dos et attendit là que son élève elfique ouvre la porte. Il eut un petit haussement de sourcil, seulement le droit et observa de pied en tête sa jeune élève. Que le diable l'emporte qu'avait-elle donc fait? Elle était couverte de bleues et habillée comme un homme ... comme un escrimeur! Nakor, sans vraiment sourire la salua ainsi

"Tiens ... Adria! Bonjour!"

Puis Nakor fit la moue et s'approcha de son élève, il entendit sa deuxième question mais ne répondit pas tout de suite. Il s'approcha et se mit à tourner autour d'Adria tout en la regardant sous toutes les coutures.

"Des bleues sur les bras, les poignées, et certainement ailleurs! Des habits d'hommes, des habits qui servent souvent à être à l'aise lors de mouvement amples et vifs ... qui diable t'enseignes à te battre Adria? Crois-tu vraiment que la magie puisse moins bien te défendre que tes poings ou des stupides et vulgaires armes blanches?"

Nakor se retrouva alors bien en face de son élève et planta son regard presque millénaire dans celui de l'elfe

"Fadaise Adria! Fadaise!"

Nakor n'aimait pas les épées! Elles étaient trop vulgaires, trop barbares, sans style aucun selon lui! Et c'était encore pire si elle apprenait à se battre avec ses petits poings. Puis le vieillard se radoucit et déposa un baiser sur la joue gauche de son élève

"Mais je suis content que tu sois venu me voir!"

Enfin ce sourire chaleureux, enfin cette attitude habituelle et réconfortante du vieux papy gâteau. Il passa son bras en dessous de celui d'Adria et la guida vers la fenêtre! Il parla durant son petit voyage

"Oui, beaucoup de rumeurs courent, partout dans les rues, que se soit à Diantra ou à Erac comme finalement partout dans le monde! L'éclipse qui a occulté notre soleil n'est pas normale, elle est produite suite à l'intervention de quelque chose ou de quelqu'un. Je pense profondément qu'il n'y a personne d'assez puissant pour faire cela sans que je puisse en remonter la trace! Alors l'hypothèse des prêtres devient plus que plausible. Peut-être qu'en effet les dieux reviennent sur notre monde pour nous démontrer qu'ils sont mécontents de notre mode de fonctionnement, de notre vie et de nos manières destructrice. Qui sait? En tout cas cela crée de grandes perturbations dans la magie : le moindre petit sortilège prend des proportions incroyables ... regarde!"

Nakor fit alors tourner son index droit devant lui, comme s'il mimait une tornade! Mais il faisait de tous petits gestes, très lents. Il déployait très très peu de magie et en presque une seconde, une tornade assez importante prit vie en bas dans les plaines. La tornade monta haut dans le ciel et Nakor dut déployer un effort mental et une très grande concentration pour l'apaiser et la faire disparaitre! Il ne pouvait faire cela que parce qu'il était un mage doué. Nakor se tourna vers Adria et continua

"Un novice ferait un cataclysme s'il lançait se sort sans être sur de profondément contrôler sa magie interne Adria! C'est très dangereux par les temps qui courent, d'être un mage incompétent!"

Puis Nakor fit de nouveau la moue, comme si cette remarque ne lui plaisait pas du tout! Il termina en répondant à la première question de son élève

"Et oui ma fille, j'ai du temps à t'accorder!"

Nakor se mit à sourire, un sourire assez contrit, comme s'il cachait certaines choses à Adria. En réalité il ne cachait rien, il faisait juste beaucoup de supposition et elles menaient presque toutes à de très mauvaises et désagréables conclusions!
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Dim 24 Oct 2010 - 10:07

L'accueil un peu froid de Nakor ne perturba pas vraiment Adria, pas réellement douée quand il s'agissait de faire attention aux subtilités de la personne qui se trouvait en face d'elle. Il fallut donc qu'il l'observe sous toutes les coutures pour qu'elle finisse par lui lancer un coup d'œil interrogatif, ne réalisant pas de suite dans quel accoutrement elle se présentait. Il fallut enfin qu'il s'exprime franchement pour qu'elle saisisse ce qui lui posait problème. Ah ? L'escrime ? Il avait deviné et n'aimait pas ça ?

Habituellement, elle aurait répondu par une plaisanterie sans se démonter. Pourtant, ce jour là, qu'il critique lui fit froncer les sourcils et rétorquer un peu brusquement :

" Oh ça va, c'est personne ! Et puis c'est juste pour tester, je vois pas où est le mal ! Je ne compte pas m'engager dans l'armée demain, pas la peine de le prendre comme ça ! "

C'était bien la première fois qu'elle levait ainsi le ton et encore plus contre lui. En fait, plus que de l'agressivité, il pouvait deviner qu'elle était contrariée. Elle s'adoucit d'ailleurs un peu en ajoutant :


" De toute façon, je l'ai déjà dit, j'apprends la magie pour la maitriser pas pour en faire une arme. Mais je vois pas en quoi savoir se défendre de deux manières différentes serait un mal ! Tu ne t'es pas limité à apprendre à lancer des boules de feu, sous prétexte que ça suffisait bien, que je sache ! "

"Et groumpf" aurait-elle put ajouter avec son petit air grognon.

D'autres - la plupart des gens sensés, en fait - se seraient peut-être dits que se disputer avec le conseiller en magie du roi lui-même n'était peut-être pas une bonne idée, mais apparemment, cette notion passait complètement au-dessus de la tête d'Adria. Par contre, en venir là avec un ami lui faisait de la peine et elle finit par reprendre gentiment en se calmant un peu :

" Tu sais, c'est juste comme ça, pour tester, faut pas t'inquiéter. "

Elle lui fit un petit sourire, un peu piteuse de s'être laissée emportée.
Ce n'était pas dans ses habitudes.

" Moi aussi je suis contente de te voir. "


C'était sincère : elle aurait bien aimé le voir plus souvent. Elle se détendit à nouveau alors que Nakor répondait à ses questions. Puis elle hocha la tête :

" Je sais... j'ai continué à m'entrainer et j'arrive beaucoup mieux à faire ce que je veux. Mais je sens que ce n'est pas vraiment grâce à moi. Et puis, je sens constamment de la magie autour, ça me perturbe. Un peu comme quand j'avais mal à la tête au contact de la magie, tu te souviens ? Ben... je n'ai pas mal à la tête, mais ce n'est pas agréable non plus. "

Elle s'assit, comme toujours, sur le rebord de la fenêtre et reprit :


" Alors ça veut dire que je ne peux pas m'entrainer ? C'est trop dangereux ? "

Il y avait une pointe de déception qu'elle cachait mal. Mais elle pouvait comprendre qu'étant donné les circonstances, il veuille en rester là.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1471
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Dim 24 Oct 2010 - 16:37

La jeune petite effronté était d'humeur bougonne et elle ne se laissait plus marcher sur les pieds, c'était très bien elle commençait donc à comprendre et Nakor et son enseignement commençait un peu à porter ses fruits! Le mage masqua cela un bon moment et l'écouta répondre. Il fronça des sourcils et argumenta à son tour

"Haaaaa il faut pas le prendre comme ça hein? Et qu'est ce que je vais faire d'une élève qui sera encore plus incapable que d'habitude à se concentrer, ayant dans sa petite tête autant de tapis volant que d'épées virevoltantes hein? Et bien je vais te le dire moi! Rien!"

Puis Nakor fit une moue forte, comme un grand père très mécontent, qui forcerait sur ses lèvres pour exprimer son désaccord! Il termina aussi en attaquant sur un dernier angle

"Non j'ai en effet appris bien plus de chose, mais je ne l'ai fait que lorsque j'ai terminé mon apprentissage de la sacro-sainte magie infinie!"

Puis Nakor ne parvint plus à se retenir et finit par exploser de rire en voyant Adria se ratatiner un peu et regretter ce qu'elle venait de dire. Il ria de bon cœur et voulu même mettre une de ses fameuses grande tape dans le dos d'Adria. Tape qui envoyait valser à chaque fois, tous ceux qui la subissait. Nakor se permit, une fois sa petite crise de rire, se s'expliquer

"C'est bien mon enfant, tu grandi! Tu ne te laisses plus marcher sur les pieds comme au début! C'est bien, je vois que mes méthodes portent toujours autant leurs fruits! C'est ... rassurant!"

Puis Nakor l'entraina devant sa fenêtre et lui expliqua ses théories! L'elfe sylvaine sembla s'inquiéter un peu de ce qui se passait et avait peur de ne pas pouvoir faire de magie. Le mage planta alors un regard plus qu'étonné, dans celui de son élève et l'interpella ainsi

"Mais qui a dit qu'on ne devait pas en profiter pour faire des choses incroyables Adria? Bien sur que tu vas t'entrainer!"

Un grand sourire aux lèvres, Nakor hocha de la tête vigoureusement comme pour confirmer ce qu'il venait de dire.

"En effet, tes maux de tête ... oui ... c'est un peu normal que cela te gêne! Si tu veux atténuer cet effet, cesse donc d'ouvrir ton esprit sur le reste du monde, referme un peu la porte que tu as ouverte! Ton niveau de concentration est bien maitrisé maintenant ... tu n'as plus besoin de t'entrainer! Oui, ferme un peu ton esprit ça t'aideras à te reconcentrer encore plus!"

Puis Nakor saisit son menton avec son index et son pouce droit et réfléchit intensément devant son élève. Il se caressa la barbe, longuement puis se décida enfin à terminer son intervention

"Voyons voir comment tu t'en sortes avec cette maudite influence, qu'elle soit divine ou non! Fait donc voler un mouchoir au dessus du sol ... pour voir ce que cela donne! Si tu y parviens, nous essaierons avec une étoffe plus lourde, plus étendu en surface et donc, de plus en plus proche du tapis volant que tu es obligée de savoir faire si tu veux que je t'apprenne autre chose! Aller, hop!"

Nakor sorti de nouveau un mouchoir de sa manche et le laissa choir. Il attendit que son élève s'exécute, prés à la gourmander violement si elle n'y parvenait pas parce que son esprit était trop occupé par la pratique des armes blanches maudite que quelqu'un lui enseignant, quelqu'un de maudit évidemment!
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Lun 25 Oct 2010 - 8:20

" Haaaaa il faut pas le prendre comme ça hein ? Et qu'est ce que je vais faire d'une élève qui sera encore plus incapable que d'habitude à se concentrer, ayant dans sa petite tête autant de tapis volants que d'épées virevoltantes hein ? Et bien je vais te le dire moi! Rien ! "

Adria réagit au quart de tour, piquée par les allégations de Nakor :

" C'est pas vrai ! J'arrive à me concentrer, maintenant ! Même que l'escrime, ça m'a aidé sur ce plan là ! "


Bon, d'accord, elle avait peut-être fait des progrès, mais elle partait de loin, alors il n'y avait pas de quoi se vanter... mais quand même ! C'était vrai, se défouler en escrime lui avait permis de mieux se concentrer en magie, ce à quoi elle ne se serai pas vraiment attendue, en vérité.

" Pfff ! C'est trop facile de dire que la magie c'est un truc unique ! Je vois pas pourquoi je pourrais pas apprendre plusieurs trucs à la fois ! Je sais bien que ça prend plus de temps mais j'ai toute ma vie devant moi ! "


Sur ce, Nakor explosa de rire devant l'air piteux qu'elle afficha soudain, consciente de s'être un peu laissée emportée.

" C'est bien mon enfant, tu grandis ! Tu ne te laisses plus marcher sur les pieds comme au début ! C'est bien, je vois que mes méthodes portent toujours autant leurs fruits ! C'est ... rassurant ! "

La jeune fille fit la moue : elle avait les nerfs à fleur de peau et n'aimait pas se sentir s'emporter ainsi. Elle préférait quand elle se maitrisait un peu plus et laissait tout glisser sur elle sans s'en formaliser. Là, elle réagissait pour un rien ! Elle se rembrunit à nouveau. Si en plus il lui annonçait qu'elle ne pouvait pas faire de magie...

" Mais qui a dit qu'on ne devait pas en profiter pour faire des choses incroyables Adria ? Bien sûr que tu vas t'entrainer ! "

Oh ? Elle le dévisagea, stupéfaite, oubliant sa mauvaise humeur qui lui était si peu coutumière :

" Ah bon ? Tu as dit que c'était très dangereux d'être un mage incompétent... Euh...
elle se mordit la lèvre, ben je suis pas très compétente, moi... "

Et elle avait déjà fait des bêtises sans l'aide d'aucun dieu. Elle avait beau se dire que Nakor était là et qu'elle avait progressé, le souvenir des boules de feu incontrôlées l'avait plus marqué qu'elle ne l'aurait voulu.

La bonne humeur du magicien et son assurance firent pourtant en sorte de dissiper le malaise et elle se décida à se concentrer sur le fameux mouchoir. Elle lança à Nakor un grand sourire réjoui lorsqu'il évoqua le fait qu'il ne lui apprendrait plus rien tant qu'elle ne maitriserait pas le tapis volant. Rien n'aurait pu davantage la motiver !


Bon alors... Quoi déjà ? Les petits boudins. Elle s'aperçut qu'elle n'avait pas besoin de fermer les yeux pour se concentrer : ça venait tout seul. Un grand merci aux dieux... Bref, des boudins, des petits boudins... c'était facile, jusque là. Les faire tourner lui demanda un peu plus d'efforts... quand il s'agit de faire se lever le tissu, elle referma les yeux pour avoir plus d'emprise sur le sort et se remit à chantonner. Elle ne voulait pas faire comme la dernière fois, tout propulser en l'air. Elle sentait qu'elle aurait pu projeter le mouchoir sans mal, mais ce n'était pas l'exercice et elle ne voulait pas s'épuiser.

Alors... elle se força à se contenir et surtout, à garder le contact. C'était difficile et donc long. Très long. Elle ne mettait pas assez d'énergie de crainte de tout voir propulsé dans les airs, alors, ça ne bougeait pas. Et puis... elle se rapprocha du point limite, poussa encore un peu, à peine... et le mouchoir décolla. Oh ! Pas de beaucoup ! Juste assez pour ne plus toucher terre... mais c'était déjà pas mal.


Fatiguée, elle relâcha la pression et rouvrit les yeux, le temps de reprendre son souffle.


" Ça a marché un petit peu ! "


Elle était contente comme tout, presque surprise d'arriver enfin à quelque chose.


" Je peux réessayer ? "

N'attendant pas réellement de réponse, elle recommença l'exercice, y mettant beaucoup d'obstination... obstination qui finit par payer, le mouchoir se souleva un peu plus, jusqu'à hauteur de son nez. Lorsqu'elle leva le sort, elle rayonnait :


" Ca va ? Dis ? C'était bien ? "
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1471
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Lun 25 Oct 2010 - 15:56

A chacune de ses répliques, Nakor était resté les bras croisé, le regard en biais, refusant d'accorder la moindre importance à chacune de ces paroles! Il s'étonna lui même de pouvoir si longuement jouer la comédie! Mais il finit par exploser de rire et Adria finit donc par comprendre où Nakor l'avait amené : sur un terrain en pente, très glissant et sur lequel le mage sénile était plein de dextérité. Une fois cet épisode passé, Adria eut un peu peur de se lancer et Nakor fronça les sourcils! Il encouragea son élève et commença par une onomatopée suffisamment forte pour exprimer tout son étonnement

"Hoooo! Mais qu'est-ce que ça veut dire ça? Tu n'es pas trop compétente! Et puis quoi encore, je pédale dans de la choucroute depuis des mois peut-être? Tu es tout à fait compétente pour parvenir à faire ce que je te demande, surtout dans ce contexte si particulier alors profite en pour bien enregistrer toutes tes sensations, afin de pouvoir les revivre à l'identique quand cette foutu ... enfin quand tout ça sera fini! Et puis je ne te demande pas d'allumer les flammes de l'enfer! Un peu de vent ça n'a jamais tué personne, ça nettoie des saletés accumulées dans l'air, ça souffle les toiles d'araignées qu'on a au plafond et ça fait gondoler ma robe et ma barbe, en me donnant un style du tonnerre des dieux! Alors au boulot ma fille!"

Sa dernière réplique, il l'avait prononcé avec un sourire qui allait d'une oreille à l'autre! Quel vieux fou cinglé! Il observa alors son élève : elle prenait mille précautions et surtout elle prenait son temps, là calmement, en sentant au fond d'elle ce qui se passait, en gardant une grande maitrise et en ne cédant qu'un tout petit peu de terrain à sa magie! Oui, voila, c'était comme ça qu'il fallait faire, avec douceur et légèreté! Nakor commença même à se crisper, comme si c'était lui qui jetait le sort, il serra donc d'autant plus fort ses bras, ayant gardé les mains croisés sur sa poitrine. Ca y est, encore un tout petit peu! OUIIIIIIIIIIIIIIII elle y était arrivé, Nakor hocha vigoureusement la tête quand elle demanda si c'était bien et si elle pouvait recommencer

"Oui c'est exactement vas y doucement, retiens le flot qui est en toi, garde le contrôle, aller relance toi!"

Elle obtempéra de nouveau et finit par enfin soulever jusqu'a hauteur de visage, ce satané foutu mouchoir maudit! Nakor fit claquer ses mains et se mit à danser autour du mouchoir en lévitation, donnant des coups de pieds dans le vide, un coup avec le gauche, un coup avec le droit! Tout en vociférant un air roturier de pochtron des tavernes du sud du pays! Il explosa enfin de rire et saisit Adria violement pour lui déposer un sonore et retentissant baiser sur la joue droite!

"Haaaa voila! Ho foutu bon sang que c'est bon! Huuuuuuuu j'ai l'impression de n'avoir que quatre cent ans!"

Puis il explosa de nouveau de rire comme le pauvre esprit dérangé qu'il était. Il se calma enfin, au bout d'un bon moment et planta dans les yeux d'Adria un regard plein d'une malice presque effrayante

"Biennnnnn, tu as passé la première étape! Tu avances à grand pas Adria ... maintenant, nous allons passer aux choses sérieuses : d'une, l'étendue de surface, de deux, l'augmentation de la force de pression! Tu vas donc dans un premier temps, faire léviter une cape entière! Pour cela il te suffit de faire pareil qu'avec le mouchoir, mais la difficulté vient du nombre plus important de cylindre à maintenir en rotation! Si tu es assez maline, au lieu d'en augmenter le nombre, il te suffit d'en augmenter la longueur! Puis quand tu y arriveras bien, tu la feras léviter avec moi dessus! La dernière étape sera le mouvement horizontal! Quand tu combineras, la force de pression sur une surface étendue, ainsi que le mouvement vertical et horizontal ... nous pourrons voler au dessus de la forêt et visiter la région ma fille! Aller!"

Nakor courut jusqu'à un de ses tiroirs et en sorti une grande pièce de tissu jaune. Il la jeta à terre entre lui et Adria et termina

"Oui, je sais, jaune, ce n'est pas du meilleur gout, mais simplement ça va tellement bien avec ma robe! Aller, et n’oublie pas surtout : prends ton temps !"

Nakor se mit à glousser comme une jeune vierge et d'un geste clair, invita Adria à faire son office magique.
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Mar 26 Oct 2010 - 10:07

La tirade de Nakor arracha un grand sourire à Adria : elle se sentait déjà de bien meilleure humeur ! Et puis, il avait l'air d'avoir confiance en elle, cela lui mettait du baume au cœur. Il était temps de se mettre au travail et elle s'acquitta de sa tâche avec sérieux. Il était vrai qu'elle se concentrait bien mieux, à présent.

Et finalement... elle réussit ! Un air réjoui, qui ne voulait plus la quitter sur le visage, elle frappa des mains en cadence alors que Nakor se mettait à danser. Il finit par annoncer qu'elle avait passé la première étape et elle hocha la tête avec enthousiasme lorsqu'il expliqua la suite. Elle le regarda poser à terre la cape et commenta gaiement :

" Moi j'aime bien le jaune ! "


Bon, prendre son temps... Elle se sentait tellement excitée qu'elle ne demandait si elle y parviendrait. D'ailleurs, elle commença par fermer les yeux en oubliant la cape deux minutes, histoire de se recentrer un peu sur elle-même et de se calmer. Ses pensées vagabondèrent un instant, lui faisant froncer les sourcils... puis elle se rappela ce pour quoi elle était là et se décida à se mettre au travail.

Des boudins... de longs boudins. Jusque là, ça allait, si ce n'était que c'était plus difficile : un peu comme de vouloir faire avec de la pâte à modeler, ce n'est pas évident d'obtenir quelque chose d'assez solide pour ne pas se casser net tôt ou tard. Elle finit par comprendre, à force de manipulation hasardeuse, qu'il fallait qu'elle comprime un peu plus tout ça, si elle voulait que ça tienne.


Rouvrant les yeux, elle relâcha la pression, consciente qu'avec ses tâtonnements elle se fatiguait pour rien : mieux valait reprendre de zéro en faisant ce qu'il fallait dès le début pour ne pas perdre de temps. Elle retrouva sa concentration et recommença : de longs boudins bien solides vinrent sous la cape. Il fallut à nouveau qu'elle tâtonne pour s'y prendre correctement pour les faire bouger en même temps sans les briser. Quand elle y parvint, elle abandonna à nouveau pour se relâcher avant de reprendre l'essai du début.


On recommence. Longs boudins... solides... on monte, tout en même temps. Bien droit... oui... presque...

La cape décolla légèrement, mais de façon assez inégale, Adria luttant pour garder tous ses boudins droits et à la même hauteur. Tout cela gondolait dangereusement, mais au lieu de recommencer une nouvelle fois, elle s'acharna, fit un effort supplémentaire pour le stabiliser... effort qui ne porta que moyennement ses fruits. D'accord, elle obtenait une cape volante, mais il était évident qu'à la moindre perturbation tout se déliterait.

Arrêtant soudain l'exercice, la jeune fille s'énerva carrément, frustrée :


" Ça ne marche pas ! "


Elle exagérait, mais sa contrariété revenant à la charge, elle laissa une bouffée de magie s'échapper, la cape alla s'étaler au plafond dans un grand souffle d'air et Nakor pu sentir que l'air le repoussait légèrement en arrière. Ben, pour le coup, il avait droit à son style cheveux au vent, en à peine plus violent ! Adria soupira, agacée et laissa la cape retomber lentement au sol. Elle la fixait avec un air buté et soupira :

" Pfff ! Ça fait des vagues ! "


Elle ne s'était encore jamais autant emportée pour si peu. Surtout qu'en y réfléchissant, elle ne s'était pas trop mal débrouillée. Mais elle semblait perdre patience.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1471
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Ven 29 Oct 2010 - 11:54

Nakor fut flatté de la remarque de sa jeune élève, en effet c'était très jolie le jaune! Evidement dans le monde mauvais et traitre des humains, le jaune avait une connotation qui n'était pas très avantageuse, et d'aucun ne souhaitait être associé aux cornes du trahi, dont le jaune reflétait les humeurs de sa compagne! Mais là n'était pas la question, en soit le jaune était une belle couleur, forte, claire et donc pleine d'énergie! Mais Adria se mit enfin au travail et força son esprit à développer son influence sur une plus grande zone! La petite se débrouillé pas mal du tout, car il n'était pas évident de parvenir à un tel résultat, habituellement, Nakor passait du mouchoir au torchon, un peu plus grand et plus lourd, là il avait sorti la cape tout de suite, mais les influences divines ou non qui s'abattaient sur le monde en ce moment permettaient cette fantaisie. Au détriment de l'humeur d'Adria apparemment! Le mage croisa ses bras sur son torse et, en faisant la moue, prit une voix de vieillard très abimé par le temps et épuisé d'une longue vie difficile

"Allons ma fille ... il y a quelques semaines, tu ne parvenais même pas ... à imposer le moindre contrôle ... sur ton esprit vagabond ... et là ... tu fais des vagues avec une cape qui vole ... au dessus du sol ... et tu n'es pas contente du résultat!"

Puis Nakor accentua sa moue et se mit à rire, il reprit alors son sérieux et surtout parla avec une vivacité et une force de vie qui étonnait toujours les gens qu'il côtoyait!

"Regarde les progrès réels que tu as fais en bien peu de temps ... ça ne fait même pas un an que nous travaillons ensemble! Autrefois, lorsque j'étais un jeune et fringant professeur de trois cent cinquante ans, j'avais beaucoup d'élèves, mais ils étudiaient des années et des années avant de parvenir à un tel résultat et crois moi, je ne te dis pas ça pour te faire plaisir! Alors tu vas me ranger cette haine de l'échec au placard quelques temps et nous allons nous employer, oui j'ai bien nous, allons nous employer à développer une nouvelle méthode! Après tout, je crois que le temps est venu! Nous allons faire de la magie fusionnelle!"

Nakor dit cela, comme si Adria savait ce que c'était et surtout comme si elle savait tout ce que le vieillard savait et avait accumulé comme connaissance depuis six cent vingt quatre ans! Nakor fronça les sourcils comme s'il venait de comprendre qu'Adria ignorait ce qu'il appelait magie fusionnelle. Il tapa dans ses mains et hocha la tête de droite à gauche, comme pour se dire non à lui même, renier sa folie et redescendre sur terre!

"Haaaaaalala ... un vieux fou! Oui un vieux fou!"

Puis Nakor souffla longuement et s'approcha de son élève, il se tourna vers la fenêtre et regarder Adria, développa son idée première

"Lorsque le temps vient et que la pratique d'un jeune apprenti s'affirme, le mage enseignant peut venir en aide plus fortement à son élève ... quand un maitre d'arme apprend à un jeune gourgandin à développer sa pratique, il peut lui montrer les mouvements a opérer, mais il peut aussi mettre sa main sur la sienne et la guider dans le bon sens, pour réorienter un geste mal fait, et tout simplement pour montrer quelle force, quelle rapidité il doit mettre dans son geste d'apprentie en herbe! Pour les mages, c'est la même chose Adria! Si tu le veux bien, et que ton esprit accepte la présence du mien à ses côtés, alors je vais pouvoir t'aider en te montrant comment mieux faire! C'est une sorte de formation accéléré pour ceux qui sont capables de grandes choses! Et tu en fais partie j'en suis certains."

Il se tourna vers Adria, laissa reposer son bâton sur le côté de la fenêtre et mis ses deux mains sur les épaules de sa chère petite

"Le temps est venu, tu as su apaiser ton esprit, le domestiquer, le contrôler et ne faire qu'un, tu as su développer des capacités de concentration sur lesquelles jamais tu n'aurais parié un succès! Maintenant j'ai envie que nous allions encore plus loin ensemble! Tu vas donc bien m'écouter, tu vas d'abord ouvrir ton esprit au mien, sache que je ne pénétrerai pas dans ton esprit, je viendrai simplement m'y joindre, comme si deux amis se retrouvaient autour d'une table pour boire un bon verre de vin! Une fois le rapprochement fait, c'est toi et toi seule qui aura les commandes, mais je pourrai influer sur ta propre magie pour te montrer quelle dose d'énergie tu dois y mettre, avec quelle force tu dois soulever l'ensemble, avec quelle vitesse tu dois les faires tourner ces foutus cylindres de magie du vent! Et je te propose qu'ensemble nous allions faire un tour de tapis volant, toi au commande et moi qui surveille si quelque chose dérape!"

Nakor lâcha les épaules de son élève et, avec un grand sourire plein d'une étrange mélancolie, il continua ses propos

"Ne pense plus aux boules de feux mal contrôlées qui te hantent, oublie ce temps ou personne ne prenait soin de ta formation! Maintenant les choses ont changés Adria, je suis fier de ta réussite jusqu'à ce niveau et je suis sur que tu iras en progressant sans cesse. Aller, mettons nous au travail veux-tu? Des questions?"

Nakor se recula un peu, pour mettre de nouveau le tapis entre eux et prépara son esprit à ce difficile exercice pour le maitre. En effet, il devrait puiser dans ses propres forces pour assurer le contrôle de la magie d'Adria depuis l'extérieur! Clairement, seul un grand maitre, surtout par les temps qui courent, pouvait y parvenir! Et Nakor réussissait très bien cet exercice, il devrait juste faire beaucoup plus attention avec ce développement des sortilèges lancés par n'importe qui! Mais cette mélancolie ne venait pas de là, elle venait du souvenir de tous ses élèves, qu'il avait élevé au prit de longs efforts, au rang de mage, puis que le temps avait emporté, il pensait aussi que bientôt viendrait le temps où Adria prendrait son envol, et où ils ne se verraient plus, tous les deux, que dans de rares occasion. Décidément, être un humain éternel, n'était véritablement pas quelque chose de facile à porter! Pour chasser ces pensées noires, Nakor retapa dans ses mains et retrouva son énergie habituelle, il hurla presque

"Alleeeeeeer nondidiou de foutu nondidiou! Au boulot Adria!"

Puis Nakor concentra son pouvoir au sein de son corps et petit à petit, pour ne rien brusquer, déploya ses forces mentales en direction de son élève. La résistance normale de tout esprit se fit sentir, et même un peu plus, montrant clairement qu'Adria marchait en tête sur la voie du mage! Une fois la resistance passée et l'esprit accroché à celui d'Adria, la voix de Nakor retentit dans l'esprit de l'elfe

"C'est bon, tu peux y aller, n'oublie pas, doucement, laisse toi porter par tes émotions et les petits changements que j’influerais en toi! Allons voler dans les airs mon enfant!"

Puis Nakor s'apprêta à toute une série de réajustement, quand Adria mettrait trop d'énergie, il lui dirait de diminuer la dose en orientant lui même la magie de la jeune elfe et en la contrôlant un peu, en lui ordonnant de rentrer en elle, quand elle ferait des cylindres trop grands, qui ne tourneraient pas assez, Nakor les remodèlerait en insistant bien sur la forme, la taille et les nuances de rotations que doivent présenter ces cylindres, en fonction de la masse à porter! Il lui montrerait aussi comment faire bouger sa magie pour que le tapis avance et ainsi de suite! Nakor était prêt à donner ses ordres et cela se voyait, car il avait le visage fermé d'un homme très concentré ainsi que les muscles tendu d'un homme qui déploie de grands efforts! Adria n'avait plus qu'à mettre sa magie en marche et réessayer, avec Nakor en coulisse qui tirerait un tout petit peu les ficelles, afin qu'elle ne grave à jamais dans son esprit comment faire fonctionner ce sort
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Mar 2 Nov 2010 - 18:54

Hum... Adria était énervée, pas franchement décidée à se contenter de ça. Ses résultats lui paraissaient frustrants et, en ce moment, elle n'était pas d'humeur. Bon, les arguments de Nakor lui firent perdre un peu sa moue désabusée et elle retrouva toute sa curiosité lorsqu'il fut soudain question de magie fusionnelle.

" De la quoi ? "


Les explication qui suivirent amenèrent un flot de questions sur ses lèvres, mais finalement, quand Nakor lui demanda si elle en avait, elle secoua la tête : ah non, si elle commençait, elle n'en finirait plus et l'exercice serait d'autant plus repoussé !

Ce fut une impression très étrange de sentir l'esprit du magicien s'associer au sien. Comme si elle avait un truc collé derrière la tête dont elle n'aurait pu se débarrasser et dont elle ne voyait que l'ombre... enfin, quelque chose dans ce goût là, jugea-t-elle en y réfléchissant. Pas désagréable, mais légèrement dérangeant. D'ailleurs, elle avait commencé par le rejeter, instinctivement, avant d'accepter le lien.


" Allons voler dans les airs mon enfant ! "

Oh ? Ils allaient vraiment voler ce coup-ci ? Voilà qui fit ouvrit de grands yeux à Adria, puis redoubler d'effort pour se mettre au travail. Elle obtint un peu près sans aide le même résultat que précédemment, se débrouillant pour faire de longs cylindres et contrôler son énergie au juste milieu. Ce fut à ce moment que Nakor eut besoin de rentrer en jeu, afin de lui permettre de stabiliser le tout et d'obtenir une surface sur laquelle se tenir. Elle essaya de ne pas se déconcentrer quand elle se retrouva sur la cape, mais c'était difficile tant elle était excitée à l'idée de parvenir enfin à voler. Avec de l'aide, d'accord, mais sa mauvaise humeur précédente s'était envolée et, en cet instant, cela lui suffisait amplement !

Pour être honnête, Adria ne savait pas trop quelle part de son travail rentrait dans le résultat. Sans le magicien, il était évident qu'elle ne serait pas parvenue à aller voler dans les airs. Mais bon, c'était déjà un début et elle fut bien contente quand elle se retrouva dans le ciel sur SON tapis volant. Il se passa un certain temps durant lequel elle s'habitua à l'impression étrange de voler en gardant les yeux fermés pour se concentrer et ne fit sans doute pas grand chose pour maintenir le sort.


Puis la jeune fille commença à prendre un peu plus les choses en main et à essayer de se débrouiller toute seule. Sauf que faire voler cette cape était comme chercher à écoper dans un bateau qui prend l'eau de tout les côtés : plus elle s'efforçait d'y parvenir et moins ça avait l'air de marcher. Alors elle se calma et observa Nakor qui se trouvait sans doute quelque part dans sa tête mais qu'elle avait tendance à oublier tant elle bataillait avec ses propres pensées.

Allez, on respire. Que faisait donc le magicien ? Il essayait de lui montrer le bon exemple, bien qu'elle s'obstine à laisser sa magie leur glisser entre les doigts comme une anguille savonneuse. Et zluip ! Le tapis eut un léger sursaut lorsqu'Adria s'astreignit à imiter Nakor et à se discipliner. Bon, elle arrivait à garder des boudins entiers, l'ennui c'était qu'ils gondolaient toujours autant et que garder un semblant d'altitude n'était pas simple. Le magicien comblait les lacunes mais elle voulait y arriver par elle-même.

On se concentre, Adria. Bien. Elle respira à fond, chantonnant à nouveau un petit air de sa composition sans début ni fin. La jeune fille commença par gérer davantage l'énergie qu'elle laissait s'échapper. Cela, elle en était capable et, sachant que Nakor était là au cas où, elle y alla avec plus de confiance et réajusta finalement bien mieux qu'elle ne le faisait habituellement en s'inquiétant du résultat. Bien. Deuxième étape... les boudins. Elle sentit que le magicien relâchait son emprise alors qu'elle réussissait enfin à les maintenir correctement. Elle ne s'était encore jamais concentrée aussi longtemps ! Fallait-il qu'elle ait envie de réussir !


Elle faillit faire un commentaire et se retint de justesse, d'une part pour ne pas tout gâcher et d'autre part parce que, Nakor se trouvant quelque part dans sa tête, elle était certaine qu'il sentait déjà très bien tout l'enthousiasme dont elle faisait preuve !

Ensuite... garder l'altitude en avançant ! Il fallut que le magicien bataille un bon moment avec la magie d'Adria pour réussir à faire en sorte que celle-ci parvienne à un semblant de résultat... puis la jeune fille réussit à saisir le principe et à s'en sortir seule. Seule ?


C'est bon là ?


Elle n'avait pas parlé à voix haute, mais supposait que Nakor devait bien l'entendre, d'une façon ou d'une autre. Pour sa part, elle savourait l'impression d'être enfin seule aux commandes. Elle y arrivait ! Elle sentait que l'influence de Nakor restait en trame de fond, mais c'était bien elle qui maintenait l'ensemble, à présent, s'efforçant de copier ce que le magicien avait mis en place. C'était... grisant.

Enfin, pas au point de se laisser distraire, quand même : elle devait fournir énormément d'énergie pour réussir à tenir le coup et elle ne doutait pas que cela ne durerait plus très longtemps. En attendant, les cheveux au vent, elle appréciait le voyage et s'efforçait de le faire durer. La magie les environnait : pas seulement la sienne ou celle du magicien, mais celle de la plaine, de Néera elle-même qui était descendue sur Miradelphia. L'esprit ouvert à la magie, concentrée dessus, elle voyait celle de la déesse, ses fluctuations vers la forêt...


Forêt.

Et vlan ! Ou comment se déconcentrer subitement. Soudain, Adria relâcha tout semblant de contrôle sur le sort, réduisant pour sa part la cape à l'état de simple cape, ce qui, si Nakor ne réagissait pas dans la seconde, allait les précipiter vers le sol. Elle l'avait habituée à se déconcentrer durant les exercices, mais jamais de façon aussi radicale et pas quand elle se montrait aussi motivée la seconde d'avant. Visiblement, aller vers la forêt n'avait pas été du tout une bonne idée, d'autant que, les yeux écarquillées en comprenant ce qu'elle venait de faire, elle semblait incapable de rattraper ses bêtises.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1471
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Mer 3 Nov 2010 - 17:50

Nakor fut heureux de voir que sa jeune élève s'était tût et qu'elle ne l'avait pas harcelé de questions interminables qui amenés de nouvelles questions et ainsi de suite jusqu'à la fin des temps! Il lui donna donc ordre de commencer et pénétra son esprit. La résistance fut brisée puis les deux esprits se tinrent compagnie. Nakor décida donc de laisser Adria commencer et fut même un peu submergé par une vague puissante : la joie que ressentait Adria ainsi que son excitation. Il la laissa de côté et une fois que les cylindres furent formés, Nakor l'aida en les stabilisants, en les compressant entre eux, tout en accélérant leur autorotation. Il montrait simplement le chemin à Adria, il montrait la méthode, correctement, sans faute, le geste juste et précis. Il mêlait son énergie à celle d'Adria et la cape était donc autant maintenue par les efforts de Nakor que par les pouvoirs d'Adria. Et si au début, Nakor était un peu plus responsable du vol que son élève elfique, Adria finit par raffermir son contrôle! Nakor sentit qu'elle se concentrait mieux, qu'elle regardait comment Nakor développait sa magie, comment il la déployait autour de lui. Et donc, en faisant son chemin, elle parvint à forcer son esprit et à la déployer elle aussi correctement, en ordonnant clairement à son énergie toute entière. Nakor donc, dés qu'il le sentait possible, se retirait un peu du jeu. Il finit même au bout d'un moment par ne plus être responsable de rien. Adria avait donc saisit la manipulation du vent, comment faire avancer la cape, la faire descendre et monter et donc elle était maintenant capable de diriger un tapis volant. Mais le vieillard restait alerte, en effet la pauvre enfant devait déployer beaucoup d'énergie et une concentration de tout les diables pour parvenir à un résultat si long tout en supportant deux personne. Il fallait dire que Nakor n'avait pas fait de régime depuis longtemps!!!!!

Et Nakor sentit une sorte d'hésitation, Adria se demandait si c'était bien elle, si c'était correctement fait. Nakor relâcha donc son attention quelques instant et avec une vague de joie intense, diffusa dans l'esprit d'Adria, un sorte d'assentiment. Une confirmation pour l'elfe. Et alors que Nakor attendait une sorte de réponse spirituelle, il n'eut qu'en retour l'image forte d'une forêt, une idée claire de forêt pleine de vies, d'arbres et de tout ce qui faisait la joie d'une elfe sylvaine. C'est alors que les deux mages chutèrent en course libre et violente vers le sol. Nakor ne perdit pas de temps à se demander si Adria allait reprendre le contrôle, elle avait mit trop de temps et de force pour décoller du sol du bureau de Nakor, alors là, en chute libre, avec le risque de mourir et d'emporter Nakor avec elle, elle ne réussirait jamais à retrouver ses esprit à temps. Il fallait dire que, jeter un sortilège, peu importe lequel, en tombant, sans appuie fixe et avec le sol qui se rapprochait violement ... il fallait garder son sang froid et avoir une certaine expérience de la magie. Nakor ne chercha donc pas à perdre un seul instant. Il ouvrit grand les bras, à l'horizontale, paume vers l'extérieur puis les rabattit violement en faisant claquer les paumes de ses mains entres elles, devant son torse! Au même moment où ses mains s'entrechoquèrent, Nakor poussa un râle d'effort et une vague colossal de magie se déploya autour d'Adria, de Nakor et de la cape. Cette vague d'énergie se déploya en une grande nappe qui vint soutenir la cape. L'étoffe de tissu reprit donc une position droite, bien tendue et horizontale. Les pieds bien ancrés sur le tissu, Nakor releva un tout petit peu ses mains toujours jointe devant lui et le tapis cessa sa chute à quelques dizaines de centimètres de la cime très pointue des arbres de la forêt. Nakor prit alors contrôle entier et complet du tapis et resta là, au dessus de la forêt. Il prit place confortablement, en s'asseyant en tailleur, face à une Adria encore fixée sur la forêt, les yeux écarquillé. Nakor attendit qu'elle réagisse, mais rien ne venait. Alors il prit la parole, d'une voix forte

"Adria!"

Un petit silence s'installa et il ne laissa à Adria aucune opportunité de prendre la parole

"Je t'interdis de penser une nouvelle fois que la magie est une utilisation trop dangereuse pour que tu persévère! J'étais conscient des dangers, c'est pour ça que je suis venu avec toi! A force de s'entrainer ainsi, tu finiras par réussir à penser au sortilège de maintient du tapis volant ainsi qu'à autre chose. Si j'ai fais, cela, si je t'ai obligée à prendre de tel risques, c'est parce que je savais qu'il n'y en avait aucun! Je ne t'aurais pas non plus laissée quitter mon bureau seule, parce que là cela aurait été de l'inconscience! Tu sais ce que je pense de ce sort, il est très difficile à gérer pour une débutante, mais tu avances assez vite dans ton apprentissage pour passer au niveau supérieur! Le premier élève que j'ai eu, et qui a réussi ce tour, à mis prés d'un an à soulever une cape aussi grande ... alors avec toi et moi dessus! Je t'avoue que cela aurait été un simple miracle si tu avais réussi sur la totalité de la route à maintenir ta concentration. Il était obligatoire que, à un moment donné, nous tombions ... et je le répète, c'est pour cela que je suis venu! Alors ne pense même pas une seule seconde, à me dire que tu es désolé, que tu ne referas plus jamais ce sortilège parce que tu as failli nous tuer tous les deux! C'est faux! FAUX Adria! En tant que première sortie à deux, tu étais obligé de lâcher prise, c'est déjà impressionnant que tu ais pu couvrir une si grande distance! Il n'y a eu que de la peur, mais aucun mal mon enfant! Est-ce que c'est clair?"

Nakor s'approcha d'elle sur les genoux et se permit de la prendre dans les bras, simplement parce qu'il sentait qu'elle allait peut-être craqué, avec tout ce qui se passait en ce moment, avec ces cours d'épée, avec cette lueur et avec cette chute non prévenu mais prévu par le vieux fou, elle avait été mise à rude épreuve et Nakor voulait lui accorder un peu de réconfort! Quand Adria décida de se retirer pour souffler un peu et reprendre de la contenance, Nakor ajouta

"Tu es bien consciente que tu dois recommencer! Ce n'est pas qu'une suggestion, c'est une obligation! Et même un ordre! Nous allons recommencer et à chaque fois en essayant de couvrir une distance de plus en plus grande avant que nous ne chutions, je serai là pour rattraper le coup et bientôt tu pourras faire tout toute seule! Promis!"

Nakor savait une chose importante : quand une enfant tombe de cheval, il faut immédiatement la remettre en scelle, sinon la peur la paralysera à jamais!
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Dim 7 Nov 2010 - 18:41

Adria fixait la forêt en tremblant, les yeux écarquillés. Elle avait déjà eu peur, mais jamais de cette façon : se dire qu'elle allait finir écrabouillée - par sa faute, de surcroit - en quelques secondes, et entrainer Nakor avec elle, avait de quoi perturber. En plus, ils étaient encore dans les airs et, à présent, elle n'était pas plus rassurée que ça, ne pouvant s'empêcher de penser à ce qui se passerait si elle passait par dessus-bord. Elle n'avait pourtant jamais eu le vertige, mais il suffisait de prendre conscience de la hauteur d'une chute une seule fois pour mieux appréhender les risques.

"Adria!"

Elle releva lentement les yeux vers Nakor, essayant de se calmer un peu malgré son cœur qui battait toujours à cent à l'heure. Une autre pensée lui vint : elle avait lamentablement échouée. Et en plus... il la coupa dans ses réflexion alors qu'elle baissait la tête, penaude.

" Je t'interdis de penser une nouvelle fois que la magie est une utilisation trop dangereuse pour que tu persévères ! "

Elle haussa les épaules, bredouillant bêtement :


" C'est pas ça, juste que je suis nulle... "

Mais il en fallait plus pour arrêter le magicien qui ne prêta pas attention une seule seconde à son défaitisme :


" J'étais conscient des dangers, c'est pour ça que je suis venu avec toi ! A force de s'entrainer ainsi, tu finiras par réussir à penser au sortilège de maintien du tapis volant ainsi qu'à autre chose. "

Adria fronça les sourcils : ah oui la belle affaire! C'était bien le problème... elle ne risquait pas de se sortir ces autres choses de la tête de sitôt !


" Si j'ai fait, cela, si je t'ai obligée à prendre de tels risques, c'est parce que je savais qu'il n'y en avait aucun ! Je ne t'aurais pas non plus laissée quitter mon bureau seule, parce que là cela aurait été de l'inconscience ! Tu sais ce que je pense de ce sort, il est très difficile à gérer pour une débutante, mais tu avances assez vite dans ton apprentissage pour passer au niveau supérieur ! "

Encore une fois, la jeune fille ne pu s'empêcher de râler :


" Oui ben vu le résultat... "

Et encore une fois, Nakor s'en moqua royalement, poursuivant son monologue comme il l'entendait :


" Le premier élève que j'ai eu, et qui a réussi ce tour, a mis près d'un an à soulever une cape aussi grande... alors avec toi et moi dessus ! Je t'avoue que cela aurait été un simple miracle si tu avais réussi sur la totalité de la route à maintenir ta concentration. Il était obligatoire que, à un moment donné, nous tombions... "

Moui... Si elle avait réussi à ne pas se déconcentrer aussi brutalement, elle aurait au moins pu laisser le magicien reprendre peu à peu le contrôle avant de tout lâcher sans crier gare !


" et je le répète, c'est pour cela que je suis venu ! Alors ne pense même pas une seule seconde, à me dire que tu es désolée, que tu ne referas plus jamais ce sortilège parce que tu as failli nous tuer tous les deux ! "

Adria continuait à fixer le tapis, un air buté sur le visage. Elle soupira, répondant à regret :

" Oui, oui, c'est très clair. "

Ce fut à ce moment qu'il s'approcha et la prit dans ses bras, qu'elle s'aperçut qu'elle tremblait encore comme une feuille et qu'elle le serra à son tour pour ne pas craquer. Allons ! Elle n'allait pas pleurer ! La boule qu'elle avait dans la gorge l'en empêchait. Si encore il n'y avait eu que ça ! Mais elle n'était déjà pas dans son assiette bien avant de commencer la leçon !

La jeune fille finit par se reculer, mais elle fixait toujours le tapis d'un air sombre, même si elle paraissait s'être calmée.


"Tu es bien consciente que tu dois recommencer! Ce n'est pas qu'une suggestion, c'est une obligation! Et même un ordre!

On aurait put s'attendre à ce qu'elle proteste, mais elle se contenta de lâcher sourdement :


" Je sais. "


Oui, elle savait qu'il allait dire cela, mais la façon dont elle avait répondu relevait plus de la résignation qu'autre chose. Elle paraissait éteinte.


" Nous allons recommencer et à chaque fois en essayant de couvrir une distance de plus en plus grande avant que nous ne chutions, je serai là pour rattraper le coup et bientôt tu pourras faire tout toute seule ! Promis ! "

S'il le disait... Adria ferma les yeux sans chercher à protester et essaya de faire le vide.

En vain.

Si Nakor avait à nouveau essayé d'unir son esprit au sien, il avait pu voir à quel point elle était agitée intérieurement, malgré un masque de résignation détachée. Elle était profondément bouleversée et ce n'était pas qu'une question de peur face à la magie ou à une éventuelle chute.

Après un bon moment à essayer de canaliser ses pensées, Adria finit par rouvrir les yeux, fatiguée de batailler contre elle-même. Puis elle resta là, muette, à fixer le tapis sans bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1471
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Lun 8 Nov 2010 - 19:37

La petite avait, comme prévue, essayer de rétorquer, mais comme si ses remarques n’avaient aucun lieu d'être, aucune existence propre, Nakor les ignorait et continuait son monologue. Et s'en était bien un de monologue, puisque les réponses d'Adria n'étaient pas fortement et intérieurement pensées! En effet, comme une machine, Adria répondait une sorte de oui continue, résignée, l'esprit éteint! Et c'est ce qui frappa Nakor, la pauvre enfant tremblait comme une feuille quand il la prit dans ses bras. Et quand il donna, avec le sourire, l'ordre de recommencer, Adria essaya mais en vint et abaissa de nouveau la tête sur le tapis volant. Nakor arqua son sourcil droit et planta son regard sur le visage d'Adria! Il fit une moue incroyable avec ses lèvres, celle d'un papy gâteau comme jamais il ne l'avait été et fit monter un peu plus haut le tapis volant. Il créa même une boule de chaleur autour des deux mages en lévitation dans les airs. Il se rapprocha de son élève, s'assit en tailleur avec confort, glissa son index sous le menton d'Adria et lui releva la tête. Pour que ses yeux croisent ceux de son élève, pour qu'elle puisse se plonger dans un océan de protection et de calme, celle la même que Nakor pouvait lui offrir en tant que sorte de grand père par procuration. Adria allait mal, et Nakor n'avait pas prit la mesure de la chose : une Adria énervée en arrivant et une Adria éteinte après un échec de rien du tout. La pauvre ne devait pas aller bien et le mage devait s'en soucier un peu, Adria n'ayant pas beaucoup d'amis dans la région si ce n'est cet imbécile maudit d'elfe noir.

Nakor releva donc le visage d'Adria et il conserva son index délicatement sous le menton de sa jeune élève! Dans un calme serein, sans aucune pitié ni une pointe trop forte de compassion, mais simplement avec sincérité, Nakor prit lentement et chaleureusement la parole

"Et à part ça Adria, ça fais longtemps que tu ne m'as pas parlé de toi! Je ne sais pas grand chose de ton histoire et de ton passé ... et j'ai subitement envie de savoir! Parles moi de toi, de tes parents, de tes amis, de ton peuple! Aller Adria, s'il te plait, raconte moi ton histoire, c'est quelque chose qui m'intéresse beaucoup. Après tout, voila longtemps que je me considère plus comme un grand père que comme un professeur avec toi!"

Et Nakor, après un gloussement, déposa un baiser sur la joue d'Adria et relâcha son visage, espérant qu'il resterait droit et qu'Adria déciderait d'une chose : soit elle parlerait, pour se libérer, pour se sentir mieux soit elle ne voudrait pas en parler et se remettrait au travail magique, ce qui serait une mauvaise chose, mais il fallait trouver un moyen de la faire sortir de son apathie rapidement!
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Mer 10 Nov 2010 - 13:18

Adria tournait à vide. Elle regarda vaguement la boule de chaleur de Nakor mais ne se départit pas de sa petite moue découragée. Puis elle croisa le regard du magicien et soupira légèrement, consciente qu'il allait commencer à se demander ce qui lui arrivait. Bof... elle n'en savait trop rien pour être honnête. Elle déprimait sans vraiment savoir pourquoi.

" Et à part ça Adria, ça fait longtemps que tu ne m'as pas parlé de toi ! ""

Pas étonnant, elle ne se souvenait pas spécialement lui avoir parlé d'elle un jour, en fait. A vrai dire, elle racontait facilement certaines choses sur sa vie à tout le monde et n'importe qui, mais au final c'était plus de la poudre aux yeux qu'autre chose.


" Je ne sais pas grand chose de ton histoire et de ton passé... et j'ai subitement envie de savoir ! Parle-moi de toi, de tes parents, de tes amis, de ton peuple ! Allez Adria, s'il te plait, raconte-moi ton histoire, c'est quelque chose qui m'intéresse beaucoup. "

Adria lui lança un coup d'œil perplexe : pourquoi lui parlait-il tout-à-coup de cela ? Surtout pour ce qu'il y avait à en dire... non seulement elle ne voyait pas en quoi ça pouvait l'intéresser, mais en plus, ce n'était pas ça qui allait lui remonter le moral !

" Après tout, voila longtemps que je me considère plus comme un grand-père que comme un professeur avec toi ! "

Cela, en revanche, lui tira à nouveau un petit sourire. D'ailleurs, elle ajouta spontanément :

" J'aimerais bien que tu sois mon grand-père ! "


Oui, c'était sincère. Déjà en tant que professeur, elle n'aurait pu rêver mieux, se doutant que peu d'autres maîtres auraient pu supporter ses divagations et son manque de sérieux ou son besoin de liberté. Nakor arrivait à la cadrer sans l'étouffer, un véritable tour de force. Mais, au final, elle le considérait plutôt comme un ami et le voir comme un grand-père ne lui déplaisait pas. En même temps... elle soupira :

" Enfin, je sais que... bref... "


Elle se rembrunit un peu, finit par reprendre :


" Je n'ai rien de bien passionnant à raconter, tu sais. Je n'ai pas vraiment de famille... mon premier vrai souvenir sur mes origines, c'est quand la femme qui s'occupait de moi m'a dit qu'elle ne savait pas d'où je venais, mais que la personne qui m'avait confié à elle n'était déjà pas ma mère. Après j'ai eu d'autres familles... "

Elle haussa les épaules, désabusée :

" Je ne me souviens pas trop de tous ces gens. J'ai appris la musique, enfin, à chanter, durant quelques années avec un ménestrel. Quand j'ai été en âge de travailler, j'ai été embauchée dans une auberge comme serveuse. Je chantais aussi pour les clients. "

Elle racontait avec un certain détachement, presque comme si cela ne la concernait pas. Nakor la connaissait peut-être assez, à présent, pour se rendre compte que ce n'était qu'une façade. Une façade soigneusement érigée au fil du temps, qui ne laissait pas voir grand chose d'autre.

" Après j'ai trouvé Olwë qui n'était alors qu'un bébé... "

Elle sourit brièvement à ce souvenir, le seul qui avait l'air de lui faire plaisir, puis grimaça à nouveau

" ...et puis je me suis fait jeter dehors, alors j'ai décidé de devenir aventurière... tu connais la suite. "


Pas un mot sur d'éventuels amis, ni sur son peuple en lui-même. Elle haussa à nouveau les épaules avec l'air de s'excuser du manque d'intérêt de ce qu'elle avait à raconter. Elle ne narrait pas souvent son histoire. D'ailleurs...

" Et toi, Nakor ? Je ne sais pas grand chose de toi non plus ! "

Ou comment détourner le sujet, pas très subtilement, mais sûrement.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1471
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Jeu 11 Nov 2010 - 13:09

Nakor avait ramené un petit sourire et surtout Adria avait un peu relevé la tête! Un geste très significatif quand on y pense, au niveau de sa symbolique bien évidemment! Et la jeune elfe ajouta une phrase qui embrasa le cœur du vieux fou. Mais il décida de rester calme et de la laisser parler. Elle parla ensuite d'elle, une vie décousu, rapidement raconté, comme si rien d'intéressant n'était à prendre. Le mage fronça un peu des sourcils, comme s'il se contenterait de ce qu'elle disait, comprenant simplement qu'elle n'avait pas envie d'en dire plus et c'est plutôt ça qu'il acceptait. Un comportement qui laissait donc juste un peu de temps à Adria, mais ce serait bien mal le connaitre que de penser qu'il la laisserait ainsi sans rien dire de plus que ce qu'elle venait de dire. Elle termina en posant la même question. Nakor aurait très bien put lui rétorquer qu'elle n'avait pas répondue, qu'elle ne jouait pas le jeu, il n'en fit rien! Il prit la parole ainsi

"En tout premier lieux, je serai plus qu'heureux que je devienne ton grand père par adoption mon enfant! Vraiment, tu ne sais pas à quel point! Et comme cela ne tient qu'à nous deux et bien qu'il en soit ainsi! A partir d'aujourd'hui et jusqu'à la fin des temps, je suis ton grand père Adria!"

Nakor glissa un clin d'œil au milieu d'un visage pleine d'une chaleur folle et d'un cœur en or massif. Puis il continua sa diatribe

"Mon histoire est beaucoup plus longue que la tienne! Mais pas parce que j'ai vécu plus longtemps, simplement parce que toutes les histoires sont longues! La tienne l'est aussi! C'est simplement que tu refuses de m'en dire plus. Je pourrai me vexer et te tirer la langue! Ce n'est pas ce que je ferai, je te laisserai donc simplement du temps! Mais quand tu seras prête, j'aimerai que tu me racontes ton histoire de façon plus détaillé, me dire qui était ta mère, qui étaient tes amis, ou comment vivais-tu ton manque d'ami! Peu importe, mais tu devras un jour m'en dire beaucoup plus Adria! En te rappelant simplement que n'importe quel crétin peut donner la vie à un enfant et qu'être un parent ça ne signifie pas être un géniteur, mais quelqu'un qui élève une personne et la protège autant que possible contre les atteintes du monde! Soit en la protégeant réellement, soit en lui donnant mentalement et physiquement toutes les armes possible pour vivre dans ce monde de fou! Mais revenons à mon histoire, si tu le veux ... je suis né il y a six cent vingt quatre ans! Dans le sud de la région qui correspond aujourd'hui à Diantra et ses alentours. J'étais un enfant turbulent, vivant dans une ferme tout ce qu'il y a de plus commun. Un jour, alors que je n'avais que sept ans, mes pouvoirs se sont révélés au monde et sans le vouloir, tout en dormant, j'ai mis le feu à la ferme toute entière. Mes parents furent vite brulés par ces flammes magiques que l'eau ne parvenait pas à atteindre. C'est une sorcière, Ancarra, qui fit stopper ces flammes et qui m'emporta loin de là. Elle le fit car elle savait que je serai accusé de sorcellerie et que les gens de mon village me tueraient. Les gens ont donc cru que le feu avait prit seul et que moi et mes parents étions morts tous les trois dans les flammes. Elle m'amena avec elle dans les ruines de Nisetia et devint ma professeur. Elle ne m'avait jamais dit que c'était moi qui avait mis le feu à la ferme de mes parents et qui les avait donc tué. Elle m'enseigna longuement la magie, mais d'une façon très étrange, sans m'apprendre de formule magique, ni de geste ésotérique. Et elle finit par mourir, de vieillesse quarante ans plus tard. Juste avant de mourir, Ancarra me révéla ce que j'avais fais cette nuit là, qui était responsable du feu à la ferme ... "

Nakor se tut un long moment les yeux complètement perdu dans le vide, plongeant dans ses souvenirs les plus douloureux qui soient! Mais il reprit son discours

"La rage emporta ma raison définitivement! Ma rage contre moi même, contre ma magie, contre la vie mensongère que j'avais mené jusque là! Mêlé, aux effluves de Nisetia et à ma magie grandissante au fond de moi, je suis devenu fou. Véritablement : je ne contrôlais plus mon esprit, ni même vraiment mon corps! Je me perdis dans les ruines et alla m'enfermer jusqu'à ce que la mort viennent au fin fond d'une des catacombes des ruines de Nisetia. Là bas, au fond de notre monde, ma magie et mon esprit errant dans les limbes, je perdis toute notion du temps et de l'espace, amplifiant à chaque seconde un peu plus la douleur de mon esprit déjà fortement atteint. Certaines choses se passèrent, que je me suis juré de ne jamais révélé à personne! Mais tant et si bien qu'un jour, après un événement très fort, mon esprit revint à la raison et je revins donc à la vie pour ainsi dire! J'avais alors quatre vingt dix huit ans Adria! J'étais resté quarante et un an sous terre en transe! Je ressorti donc de la dessous et décida de démarrer une nouvelle vie. Je reparti vers le monde des hommes, un bâton à la main et ma longue barbe blanche sur mon menton. Durant tout ce temps, mon corps s'était lié à ma magie avec une telle force que j'étais devenu un magicien assez puissant. J'ai alors arpenté le monde dans le but d'agrandir mon savoir magique et ma pratique des arts occultes. Il s'est passé alors énormément de chose depuis, j'ai élevé des enfants perdus que j'avais croisé sur ma route. Du berceau jusque dans la tombe. En six cent vingt quatre ans, plus d'une trentaine d'enfant m'ont considéré comme leur père, ou leur grand père par commodité d'apparence. Et c'est moi même, qui de mes propres mains, ait enterré chacun de mes enfants, la mort dans l'âme et le cœur détruit. Ce fut de rudes épreuves que de mettre en tombe ses propres enfants ... c'est un fardeau que je ne souhaite à personne, nous autre humains, nous ne sommes pas fait pour être immortel ... clairement, nous en souffrons trop! Mais avec le temps je suis devenu quelqu'un, j'ai aidé à fonder des guildes puissantes, j'ai combattus des sorciers maléfiques, des sorcières des marais, j'ai pris part à bien des guerres, j'ai détruits des confréries maudites comme la confrérie des éternels, qui ont exterminé la race des phœnix il y a deux cents ans et des poussières ... et actuellement je suis le conseiller en magie du roi des hommes, je suis un ami du roi des nains et on va dire que j'ai à peu prés autant d'ennemie que d'amis dans le monde elfique. Je parle toutes les langues de notre monde et je lutte depuis toujours contre le mal qui ronge notre monde!"

Nakor avait alors retrouvé le sourire, au souvenir de cette longue vie de souffrance sans fin, mais qui avait un but tellement fort, tellement prenant! Un but qui l'avait mené sur des routes incroyables, au confins du monde, qui lui avait fait rencontrer des centaines et des centaines de personnes. Clairement, pour rien au monde il n'échangerait ses souvenirs contre ceux de quelqu'un d'autre. Son histoire était aussi celle de quelqu'un qui avait souffert le martyr par la faute de la magie, qui avait commencé sa vie par le meurtre de ses parents aimants. Mais qui finalement était devenu très certainement le plus puissant magicien humain de ce monde. Et le plus fringant à son âge évidemment. Il planta son regard dans celui d'Adria et termina ainsi

"Ho oui, une longue vie, rondement mené, avec beaucoup de bas, et quelques hauts! Alors que faisons-nous mon enfant ... on reprend l'entrainement? Tu te décides à me parler vraiment de toi? Ou tu veux éclaircir certains pan de ma propre histoire? Je t'écoute!"

Et ils restèrent là, tous les deux, lévitant au dessus du sol, protégé dans une petite bulle de calme, perturbé en surface, par cette ambiance magique délétère qui régnait sur le monde des hommes et qui rendait la moindre tache magique dangereuse.
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Lun 15 Nov 2010 - 17:54

" En tout premier lieu, je serai plus qu'heureux que je devienne ton grand père par adoption mon enfant ! Vraiment, tu ne sais pas à quel point ! Et comme cela ne tient qu'à nous deux et bien qu'il en soit ainsi ! A partir d'aujourd'hui et jusqu'à la fin des temps, je suis ton grand-père Adria ! "

Alors ça, c'était pour le moins... inattendu ! Adria le dévisagea un instant et finit par sourire, mais peut-être pas avec tout l'enthousiasme qu'on aurait pu attendre. De l'air de dire qu'elle aurait bien aimé, sans aucun doute, mais qu'il fallait être un peu réaliste. Et pourtant, elle était loin d'être du genre à se montrer terre à terre.


Mais le magicien ne lui laissa pas le temps d'en placer une, il repartit de plus belle pour lui raconter son histoire à lui. Ou comment traverser six-cent ans d'un seul coup ! Les oreilles grandes ouvertes, Adria écouta attentivement, imaginant un Nakor enfant portant quand même une barbe blanche et faisant la découverte de ses dons. Il avait perdu ses parents... comme elle. Enfin, elle, elle ignorait pourquoi, c'était sans doute beaucoup plus traumatisant pour lui. Elle respecta donc son silence lorsqu'il se tut et plongea dans ses pensées un long moment. D'une certaine façon, elle faisait aussi le parallèle avec sa propre vie.

Lorsqu'il se remit à parler, elle dut faire un effort pour revenir à ce qu'il racontait et se sortir de ses souvenirs. La suite de l'histoire était aussi intéressante que le début et elle se demanda comment il était possible de vivre autant de choses. Les elfes étaient certes censés être immortels, mais elle doutait que les siens en viennent à vivre tant de péripéties dans leur vie.


" Ho oui, une longue vie, rondement menée, avec beaucoup de bas, et quelques hauts ! Alors que faisons-nous mon enfant... on reprend l'entrainement ? Tu te décides à me parler vraiment de toi ? Ou tu veux éclaircir certains pans de ma propre histoire ? Je t'écoute ! "

La jeune fille hésita. En savoir plus sur Nakor lui aurait bien plu, mais elle avait compris que ce dernier avait plus d'une raison d'être triste à l'évocation de ses souvenirs. Or, elle ne savait que trop bien à quel point elle pouvait parfois se révéler indiscrète et mettre les pieds dans le plat sans le vouloir. Elle ne voulait pas le secouer par ses questions déplacée. Au moins, elle avait fait des progrès de ce point de vue là. En tous cas, il avait déjà beaucoup parlé de lui-même, s'il avait voulu en dire plus, il l'aurait sans doute déjà fait.

Reprendre l'entrainement... Adria savait d'avance que, concentration ou non, elle s'était déjà bien fatiguée à vouloir aller au-delà de ses limites. Bon, elle n'en était plus à tomber dans les pommes comme à une époque, mais elle n'avait pas vraiment envie de se remettre au travail. Et encore, c'était sans compter sans la crainte qui l'habitait à présent et le fait que Nakor risquait de la gronder si elle ne se concentrait pas comme il fallait. Pas qu'il lui fasse peur, mais elle se disait qu'il aurait sans doute raison sur ce point.


Quant à raconter sa vie... Elle n'en avait pas spécialement envie, estimant avoir déjà tout dit, mais Nakor avait sous-entendu qu'elle ne lui avait pas vraiment parlé d'elle, alors...

" Tu sais, je ne sais pas quoi te dire de plus sur moi... "


Elle haussa les épaules, comme un peu plus tôt : apparemment, c'était ainsi qu'elle concevait sa vie : du genre "boarf, après tout c'est pas grave, peu importe".


" Je ne sais pas qui était ma mère et... ben...
elle compta rapidement sur ses doigts, ça fait au moins deux couples, deux femmes et un homme qui m'ont élevée jusqu'à mes vingt... vingt-cinq ans... Je ne me souviens presque plus d'eux. Je sais qu'ils étaient presque tous très gentils avec moi, mais je ne peux pas appeler ça des vrais parents... enfin... j'imagine que c'est plus... je ne sais pas... pas comme ça, des parents. Enfin, j'espère que c'est mieux. Elle soupira. Je veux dire... j'espère que c'est mieux pour les enfants qui ont des parents. En tous cas, ça a l'air bien. "

Nouveau haussement d'épaule. Elle n'était pas spécialement triste en racontant cela : disons qu'elle en avait pris son parti. Ce qu'on ne connait pas ne peut pas vraiment manquer, si ?

" Après... j'ai pas mal trainé... j'ai eu des amis... enfin, disons que j'ai été amenée à rencontrer beaucoup de monde... et puis quand j'ai commencé à chanter ça a été différent...
elle sourit en continuant, il m'a empêché de faire des bêtises. J'ai appris plein de choses.

Une légère pause, puis :

" Tu sais, quand je dis qu'il n'y a rien à raconter, c'est vraiment parce qu'il n'y a rien à raconter. Je ne me souviens plus vraiment de grand chose d'intéressant, de toute manière. "

Et puis voilà. Elle s'était clairement refermée. Elle garda le silence un petit moment en jouant avec ses doigts, puis releva la tête :


" Ce n'est parce qu'on ne peut pas élever son enfant qu'on est un crétin... "

Elle avait un air de défi, mais aussi une nuance de demande de confirmation dans sa voix. Elle attrapa son amulette et ajouta :

" Et puis, s'ils m'ont laissé ça... "


C'était que ses parents voulaient forcément son bien, non ? Pour ce qu'elle en savait, elle l'avait toujours eu, même si elle n'avait jamais pu confirmer la provenance du bijou. Mais ce qu'elle savait, c'était que ce dernier coutait cher, ne serait-ce que par l'émeraude en elle-même. Alors, si on y ajoutait la magie... Il fallait tenir à un enfant pour abandonner un tel médaillon au cou d'un bébé ! A cette idée, elle eut un petit sourire, pour demander :


" Peut-être qu'ils étaient magiciens ? "

Peut-être tenait-elle d'eux ? Beaucoup de possibilités, qu'elle avait tâché de ne pas trop retourner dans sa tête. Seulement, les circonstances étaient propices à se poser des questions. Elle ne pouvait pas toujours faire comme si ça n'avait pas d'importance.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1471
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Lun 15 Nov 2010 - 20:37

Incroyable mais vrai, après un très bref résumé de la vie de Nakor, Adria se délia un brin la langue et commença à chercher comment raconter son histoire. Nakor avait un but clair : la jeune elfe, à son âge, et avec son histoire, n'avait jamais travaillé sur elle même, sur la signification de son passé et sur la façon donc d'en tirer profit, de le raconter et de le vivre au mieux, au travers de tous ses souvenirs, les bons comme les douloureux! C'était typiquement elfique, après tout elle n'avait même pas cent ans, c'était donc une très jeune elfe. Mais quand bien même, il était temps qu'elle s'ouvre au monde, ce qui incluait qu'elle s'ouvre à elle même et à son histoire, car sans savoir d'où l'on vient, on ne peut pas savoir où on va! Et c'est exactement ce que pensait Nakor : Adria errait sans but, car elle ne savait pas qui elle était! Et cela gênait Nakor, il voulait lui venir en aide à ce niveau là et ça commençait par la faire parler! Elle développa enfin un peu son passé, mais resta trop dans les grandes lignes, aucun ressenti, que des hésitations. Le magicien souligna quand même cet effort fait par Adria

"Et bien, c'est un début Adria, il faudra étoffer les lignes de ton résumé ... mais c'est un début!"

Il écouta la suite du discours et arqua un sourcil quand elle demanda si ses parents réels étaient des crétins, à demi mot! Le vieillard reprit alors la parole sur un ton de vieux grand père, les bras croisé devant son torse, là sur son tapis volant

"Tu m'as mal compris Adria, je n'ai pas dit que des gens qui se séparent de leur enfant son des crétins ... j'ai dis que n'importe quel imbécile heureux peut séduire une femme, voir ne pas la séduire mais la forcer à donner la vie. C'est tout autre chose que d'être un parent et je n'ai rien dis de plus! Dans le cas de tes vrais parents, une multitude de chose a put leur arriver et devoir se séparer de son enfant, si on est pas un crétin, doit être une épreuve presque aussi dur que de les mettre en terre, et il faut, je le pense vraiment, une force et un courage hors du commun pour se rendre compte que son enfant sera moins en danger dans les bras d'un autre que dans les siens et faire ce qu'il faut. Il est évident qu'ils ne t'auraient pas laissé ce cadeau, s'ils ne tenaient pas à toi, ou en tout cas à te laisser une trace d'eux, comme pour que tu te souviennes d'eux, de ton passé, d'où tu viens et qu'au fond, ils t'aimaient plus que tout! Ensuite nous entrons dans le monde des suppositions ... un monde qui pourrait se révéler moins flou que prévu, si tu faisais des recherches!"

Nakor décroisa ses bras et souffla longuement, il continua son discours

"Tout ce que je vais dire ne tient que de la supposition, mais en effet, tes parents étaient peut-être des magiciens, et, ayant un ennemi puissant et dangereux, ont préféré te cacher plutôt que de prendre le risque que ton existence soit révélé à leur ennemi. Une vie de magicien est ainsi : on se fait forcément des ennemis, certains deviennent même ce qu'on appelle des ennemis mortels, qui rêvent de nous tuer et de prendre en plus de notre vie, notre magie et notre savoir! Et ils ont très certainement succombé! Ils peuvent aussi être de simples elfes, sans aucun pouvoir magique, t'ayant donné cette amulette sans savoir ce qu'elle était, l'ayant hérité d'un ancêtre plus ancien encore. Nous ne pouvons rien dire là dessus! Par contre une chose est certaine, c'est en remontant à la source qu'on découvre ce que l'on boit!"

Nakor devenait énigmatique, mais pour lui, si Adria prenait le temps de mener de réelles recherches, sur son amulette justement, ou sur des gens qui connaîtraient peut-être un couple d'elfe qui avait disparu il y a environ soixante quinze ans! Des recherches qui seraient peut-être infructueuses, mais qui valaient la peine d'essayer maintenant qu'elle disposait de nouveaux talent et d'un grand père des plus fouineurs qui soit au monde! Nakor termina alors ainsi

"As-tu jamais cherché à retrouver la trace de ton passé, à en apprendre plus sur toi, sur cette amulette et sur tes parents? As-tu récemment pensé qu'avec tes nouvelles capacités, tu pourrais peut-être finir par apprendre d'où tu viens, qui tu es et donc ... où est-ce que tu cherches à aller!"

Nakor posait ses questions sans détours, cherchant à créer un sursaut chez Adria, à la pousser dans ses retranchement et à ce qu'elle se libère enfin!
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Mar 16 Nov 2010 - 21:08

Contrairement à la jeune fille, Nakor ne semblait pas prêt à se départir de sa bonne humeur :

"Et bien, c'est un début Adria, il faudra étoffer les lignes de ton résumé ... mais c'est un début!"


Adria fit la moue : un début pour quoi ? Écrire son autobiographie ? Elle doutait franchement que raconter sa vie plus en détail ait le moindre intérêt, pour les autres pas plus que pour elle. Déjà, là, elle en avait beaucoup dit… trop dit, même, de son point de vue. Elle n’avait pas envie de s’y attarder : vraiment pas. Mais Nakor n’en avait pas encore terminé avec elle.


" Tu m'as mal compris Adria, je n'ai pas dit que des gens qui se séparent de leur enfant sont des crétins... j'ai dit que n'importe quel imbécile heureux peut séduire une femme, voir ne pas la séduire mais la forcer à donner la vie. C'est tout autre chose que d'être un parent et je n'ai rien dis de plus ! "

Ah euh, bon d’accord : elle préférait ça. Forcément voilà qui était plus proche des idées de Nakor ! Décidément, elle prenait tout de travers ces temps-ci !

" Dans le cas de tes vrais parents, une multitude de choses a pu leur arriver et devoir se séparer de son enfant, si on est pas un crétin, doit être une épreuve presque aussi dure que de les mettre en terre, et il faut, je le pense vraiment, une force et un courage hors du commun pour se rendre compte que son enfant sera moins en danger dans les bras d'un autre que dans les siens et faire ce qu'il faut. "

Adria imagina une fois de plus ce qui avait pu en être. Combien de fois avait-elle pu essayer de deviner qui étaient ses parents et les raisons de son abandon ? Comme toute orpheline, elle s’était inventé parfois une famille de légende. Plus jeune, elle avait décidé qu’elle était une princesse qu’on viendrait chercher un jour pour régner… à présent, elle s’était fait une raison : la réalité était sans aucun doute moins reluisante et sans la moindre once d'intérêt.


" Il est évident qu'ils ne t'auraient pas laissé ce cadeau, s'ils ne tenaient pas à toi, ou en tout cas à te laisser une trace d'eux, comme pour que tu te souviennes d'eux, de ton passé, d'où tu viens et qu'au fond, ils t'aimaient plus que tout ! Ensuite nous entrons dans le monde des suppositions... un monde qui pourrait se révéler moins flou que prévu, si tu faisais des recherches ! "

La jeune fille haussa encore une fois les épaules. Certes, l’idée d’avoir été aimée était réconfortante, mais au-delà, elle ne voyait pas vraiment quoi en tirer.

" Tu crois que je n’ai jamais essayé ? "


Bien-sûr qu’elle avait fait des recherches ! Désordonnées, certes, et sans aucune aide ou presque, mais finalement, elle était aussi avancée que si elle ne s’était pas donné tout ce mal.


" Tout ce que je vais dire ne tient que de la supposition, mais en effet, tes parents étaient peut-être des magiciens, et, ayant un ennemi puissant et dangereux, ont préféré te cacher plutôt que de prendre le risque que ton existence soit révélée à leur ennemi. Une vie de magicien est ainsi : on se fait forcément des ennemis, certains deviennent même ce qu'on appelle des ennemis mortels, qui rêvent de nous tuer et de prendre en plus de notre vie, notre magie et notre savoir ! Et ils ont très certainement succombé ! "

Cela aussi, elle l’avait envisagé dans ses rêves, avant même de savoir qu’elle-même était capable de faire de la magie. A présent, c’était peut-être davantage crédible, mais ce n’était que supposition.


" Ils peuvent aussi être de simples elfes, sans aucun pouvoir magique, t'ayant donné cette amulette sans savoir ce qu'elle était, l'ayant hérité d'un ancêtre plus ancien encore. Nous ne pouvons rien dire là dessus ! Par contre une chose est certaine, c'est en remontant à la source qu'on découvre ce que l'on boit ! "

Adria fit à nouveau la moue, peu adepte des métaphores. Elle lâcha pourtant cyniquement :


" Ou alors on se noie bêtement. "


Décidément, elle avait vraiment son esprit des mauvais jours ! Prenant conscience de ce qu’elle venait de dire, elle tâcha d’arrêter de râler et d’écouter un peu plus Nakor.


" As-tu jamais cherché à retrouver la trace de ton passé, à en apprendre plus sur toi, sur cette amulette et sur tes parents ? As-tu récemment pensé qu'avec tes nouvelles capacités, tu pourrais peut-être finir par apprendre d'où tu viens, qui tu es et donc... où est-ce que tu cherches à aller ! "

Adria le regarda comme s’il la prenait pour une idiote :

" Si, bien-sûr ! J’ai toujours posé des questions : on ne m’a jamais répondu. Apparemment, je suis passée de famille en famille sur un coup de chance… je ne sais pas pourquoi j’en ai changé, la plupart du temps. C’était comme ça. On me disait "tu vas aller avec…" et j’y allais, je faisais ce qu’il fallait pour m’adapter, j’avais compris comment faire. J’ai caché mon amulette, à une époque, parce que je savais qu’on risquait de me la voler. Plus tard, j’ai demandé aux bijoutiers s’ils la reconnaissaient, mais ce n’était pas le cas. "

Elle eut un geste vague et reprit :


" Quand je me suis retrouvée dans ce cimetière, l’autre fois, ce n’était pas pour m’amuser, mais pour essayer de retrouver des noms qui auraient les mêmes initiales que celles qui sont sur mon amulette… Je suis allée lire les archives des naissances et tout… à la bibliothèque, mais je n’ai rien trouvé, je ne connais pas mon âge précis de toute façon. Et puis… je ne lis pas très vite, alors… "

Pour être honnête, elle ne savait pas vraiment comment s’y prendre. Elle avait eu l’impression de chercher une aiguille dans une botte de foin. C'était décourageant, même quand on avait un tempérament optimiste, comme elle l'était en temps normal. En fait, ce ne fut qu’à ce moment que ce que venait de dire Nakor perça les brumes de sa morosité.


" Eh ! Tu pourrais m’aider ? Parce que mes capacités, bon… je fais des courants d’air, pas de quoi m’avancer beaucoup... Mais tu m'aiderais ? Tu saurais comment t'y prendre ? "


Il avait retrouvé toute son attention, tout-à-coup. Elle avait décidé d'abandonner toute recherche après son échec au cimetière, mais si le magicien acceptait de l'aider un peu, au moins pour s'organiser, elle ne demandait pas mieux que de se replonger dans la question.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1471
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Lun 22 Nov 2010 - 13:44

Adria avait son caractère des mauvais jours, comme quoi, c'était possible même chez un ange comme cette elfe! Nakor avait une particularité tout à fait agaçante, généralement il parvenait à garder son calme, follement, lorsqu'il faisait face à une personne boudeuse, ou qui refusait tout genre de communication. Soit cela mettait la personne encore plus en rogne, soit la personne finissait par se dérider et parler! Dans tous les cas il y avait toujours une réaction et quand la jeune élève apprentie magicienne lui demanda s'il pensait qu'elle été idiote et qu'elle n'avait jamais cherché, il se contenta de tirer la langue en faisant bouger son visage de droite à gauche! Une réaction d'enfant, plus que désarçonnant dans ce genre de situation, mais il continua. Elle finit par émettre l'idée qu'on pouvait se noyer en chercher trop loin la source, Nakor leva alors un doit vengeur et rétorqua

"Ho que non mon enfant, on ne peut pas se noyer en cherchant la source de ce que l'on est! Dans le pire des cas, la source est trop profondément enfouie, ce qui permet de faire le deuil de son passé! Tant que tu restes dans le vague, en pensant que tu ne peux pas trouver qui tu es mais que tu sais, au fond de toi, que tu n'as pas cherché jusqu'au bout du bout, alors tu restes avec un espoir vain! Mais par contre, si c'est le ciel et la terre que tu retournes, jusqu'à trouver la preuve de ton passé ou justement la preuve que tu ne pourras plus rien trouver! Alors là, à ce moment là Adria, tu pourras avancer plus fortement dans la vie! Pas avant!"

Nakor pensait profondément ce qu'il disait et tant pis si elle, ne le croyait pas une seule seconde. Elle parla de son enquête et Nakor eut l'impression de quelque chose qui n'avait pas été mené avec assez de conviction! Il se souvint de l'Adria qui était rentrée en contact avec lui après l'aventure du minotaure! Il se souvenait d'une elfe qui avait pour habitude de tout abandonner au bout d'un moment, de baisser les bras, se sentant souvent pas assez forte pour parvenir à lutter jusqu'au bout. Il écouta alors attentivement son élève et une fois la dernière question posée, Nakor se prit le menton entre le pouce et l'index et réfléchit une petite minute. Plutôt quelques secondes, avant qu'il ne commence à réfléchir à voix haute

"Sais-tu si tes premiers parents, ceux qui ont été les premiers à t'accueillir son encore en vie? Serais-tu capables de les reconnaitre si tu les croisais? Sais-tu seulement où est-ce qu'ils habitaient, étaient-ils des humains ou des elfes? Serais-tu capable de me retracer ton passage au cours du temps, me dire dans quels lieux tu as vécus, me les pointer sur une carte. Nous pourrions commencer par retracer ton avancée dans ce monde, au fil du temps! Et si nous retrouvons un de ceux qui t'a élevé, nous pourrons ... le faire parler! Tu sais que la magie te donne maintenant des moyens plus grands et surtout, j'ai quelques petits tours de lecture d'esprit qui ne rate jamais! En plus de cela, tu me dis que tu as consulté les naissances ... mais si tes parents ont voulu te cacher, ils ont du passer inaperçu, il faut plutôt chercher si un couple d'elfe a justement demandé à ne pas être répertorié ... vois-tu, dans cette affaire c'est le manque d'information légale qu'il faut chercher, tu ne trouveras rien dans des registres! Excepté pour une chose : ton amulette! Et ce ne sont pas des bijoutier Adria qu'il faut consulter, se sont évidemment des mages! Je crois que nous pourrions aller rendre une petite visite à l'académie de magie elfique! Ils doivent forcément savoir quelque chose, eux ou un de leur rat de bibliothèque qui aura quelque chose sur ton amulette, son origine et peut-être que cela nous aidera à remonter la piste! Puisque, si je ne dis pas de bêtise, c'est en pensant que ton pendentif n'était pas magique que tu as fais des recherches non?"

Nakor avait donc autant réfléchie qu'émit des hypothèses et des idées. Si Adria voulait partir à la recherche de son passé et bien pourquoi pas! Après tout enquêter sur une amulette magique et son origine, avec en prime la possibilité d'aider sa nouvelle petite fille à trouver qui elle est ... ça n'avait pas de prit! Il attendit les réactions de la jeune femme là, sur son tapis volant, la barbe au vent et le chapeau sur la tête!
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Ven 26 Nov 2010 - 16:31

Peut-être n’avait-elle pas fait le tour de ce qu’elle pouvait apprendre, mais en même temps elle ne savait plus où chercher. Et puis, en même temps, à quoi bon ? Si encore elle avait su pouvoir trouver une famille aimante au bout de ses recherches, elle aurait eu une raison de continuer à se démener pour les mener à bien. Mais là, elle risquait juste de découvrir qu’on n’avait pas voulu d’elle et, dans ce cas, peut-être valait-il mieux rester dans le doute. Quant à aller de l’avant… eh bien, il pouvait éventuellement avoir raison, elle naviguait un peu au hasard, sans parvenir à se fixer de but, partant du principe que rien en restait jamais stable. Finalement, cela s’expliquait peut-être ainsi.

Nakor avait beaucoup parlé et Adria, qui commençait à se dire que, peut-être, il y avait une possibilité pour que finalement ses recherches aboutissent, se mit en devoir de lui répondre aussi précisément que possible. Rassembler ses souvenirs n’était pas si difficile : elle avait tellement cherché à savoir qu’elle avait maintes fois fait cet exercice de mémoire. Seulement, il n’y avait pas grand-chose à en retirer.


" Je crois que je suis née à Alëandir, du moins, c’est là que commencent mes souvenirs ou ce qu’on m’a raconté… surtout ce qu’on m’a raconté. Je me souviens d’une dame qui s’occupait de moi. Après, j’y ai passé quelques temps, ensuite, je crois que j’ai vécu dans un village qui se situait dans les environs. Il y avait beaucoup d’arbres, c’était la forêt, j’aimais bien, mais je n’en connais pas le nom. Par la suite je suis retournée à Alëandir et je n’en ai plus bougé. "

Mais elle était incapable de préciser le village dont il était question ou le quartier de la capitale où elle avait pu naitre. Tout restait extrêmement vague et le peu de souvenirs qu’elle avait restaient très liés à ce qu’on avait pu lui raconter.


" J’ai perdu tout contact avec les personnes dont je me souviens un tant soit peu, je sais que je me suis retrouvée à vivre au jour le jour avec des gamins qui trainaient pas mal dans les rues parce que celle qui s’occupait de moi avait disparu. J’ignore pourquoi et à l’époque je n’ai pas su… J’ai suivi des enfants un peu plus âgés qui m’ont entrainée avec eux. Je pourrai peut-être reconnaitre le quartier ou les reconnaitre, eux, mais je ne pense pas qu’ils sauront quoi que ce soit… et je ne sais pas s’ils se rappelleraient de moi. "


Elle avait passé un temps à trainer avec ceux qu’elle rencontraient et qui voulaient bien d’elle, son éducation s’était faite sur le modèle de "vivre au jour le jour en profitant de la vie". Une façon de faire qui ne lui déplaisait pas à vrai dire, et qu'elle continuait à pratiquer.

" Tu sais, si j’ai changé si souvent de "famille", c’est parce que ceux qui s’occupaient de moi disparaissaient en prenant ou non la peine de me confier à quelqu’un d’autre. Je m’y suis habituée mais ça n’aide pas à faire le lien. "

Un éternel recommencement qui lui avait appris à ne pas se poser de question et vite lier contact pour en profiter le temps que ça durait.

" Comment on peut retrouver ce qui a été fait oralement ? Si on a demandé à ne pas me recenser… Ce n’est sans doute pas pour qu’au bout du compte on me recense ailleurs dans le registre des "non recensés". "

La piste de l’amulette lui paraissait bien plus intéressante : effectivement, elle n’avait pas du tout cherché au bon endroit et il y avait sans doute à creuser de ce côté. Que Nakor évoque une visite à l’académie fit apparaitre un grand sourire sur le visage de la jeune fille qui sembla abandonner définitivement sa mauvaise humeur.

Bref, le magicien avait raison : elle avait cherché n’importe comment, il n’était pas étonnant qu’elle n’ait rien trouvé. Elle n’était pas près âgée pour une elfe, autant dire que la mémoire des siens devait largement remonter à l’époque de sa naissance. Avec l’aide de Nakor, elle pouvait parfaitement y arriver !


" Mais si tu peux aider les gens à se rappeler, pourquoi tu ne le ferais pas directement sur moi ? "

Oui, tant qu'à faire ! Autant faire simple !
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1471
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Ven 26 Nov 2010 - 17:46

Nakor écouta, les bras croisés sur son torse et ouvrit les yeux un peu plus fortement! Voila qu'Adria se mettait à être précise, à donner des informations correctes sur son passé, sa ville de naissance, son environnement, et tout ce qui allait avec. Nakor décroisa même les bras et se mit à sourire un peu. Il laissa la jeune elfe se souvenir et répondre de mieux en mieux à ses propres questions. Nakor, une fois qu'elle eut finit, ajouta à son tour, assez rapidement et sur un ton clairement enjoué!

"Tu vois, quand tu veux, tu peux Adria! Tu viens de m'apprendre pleins de choses sur toi en l'espace de quelques instants : tu as vécu dans les rues, une grande partie de ta jeunesse, tu es née dans le monde elfique et tu y as demeuré, même quand tu as changé de famille! Est-ce que tu as une idée de ce que cela signifie Adria?"

Nakor laissa un blanc rhétorique et reprit son discours

"Ca veut dire que les gens qui t'ont eu, à un moment de leur vie, sont encore en vie, sauf si la guerre les a emmené. Si tu avais grandi avec des humains, ils seraient déjà tous morts de vieillesse, sans aucun doute! Mais là, un grand espoir subsiste : tant qu'on vit, on peut être retrouvé! Ne l'oublie jamais! Et tu te méprends un peu sur ce que j'ai dis! Nous ne devons pas chercher ce qui n'existe pas, c'est une évidence, mais au lieu de fouiller dans des registres que l'on sait vide, il faut nous tourner vers la mémoire des gens, vers des légendes ou des histoires qui sont demeurés dans l'esprit des elfes de la cité où tu as grandi! Un couple d'elfe qui donne naissance a une enfant, quoi qu'on fasse, ça ne passe pas inaperçu! Vous êtes un peuple qui n'est pas aussi fécond que le peuple humain ... il y a forcément des gens qui se souvienne donc d'une naissance aussi étrange ou d'une disparition rapide après un accouchement. Ce que je veux dire c'est que nous allons devoir chercher ce qui n'apparait pas dans les registres ... en gros, poser des questions indiscrètes à des gens susceptible d'avoir des réponses!"

Nakor remit ses mains sur son torse et fit une grande moue burlesque avant de continuer!

"Ca ne sera pas facile mais nous pourrions y arriver en commençant par ces enfants des rues! Tu serais étonnée de savoir à quel point la mémoire de la rue est forte! Un groupe d'enfant errant, ça se souvient toute sa vie des gens qu'ils ont côtoyés, surtout si tu as passé pas mal de temps avec eux. Nous devrions donc prendre aussi le temps de trainer dans les rues, pour retrouver la piste de ces gens là!"

Puis Nakor parla de l'académie de magie elfique et Adria retrouva son sourire naturel. Il écouta ses remarques et posa son index et son pouce sous son menton avant de dire, comme s'il réfléchissait à haute voix!

"Oui, je dois avouer que je pensais plutôt pénétrer l'esprit des personnes récalcitrante, pour aller y lire directement la réponse à nos questions ... une sorte d'espionnage dans les règles ... mais tu as raison, je pourrai pénétrer ton esprit et y faire ressurgir tes souvenirs les plus anciens. Cela comporte un petit détail non négligeable ... d'une cela fera assez mal, parce que ce qui est enfouit, veut souvent le rester, et surtout, tu vas revivre de façon décuplé, tes émotions de l'époque ... si bien sur j'arriver à faire ressurgir tes souvenirs et que tu ne luttes pas trop inconsciemment contre moi pour ne pas te rappeler de ce qui t'a peut être fait souffrir autrefois!"

Nakor souffla longuement et le tapis se mit en route en direction du bureau de Nakor. Lentement, ils se dirigeaient tous les deux vers la fenêtre de la tour du sorcier. En chemin, Nakor garda les yeux dans ceux d'Adria et dit simplement

"Alors Adria, es-tu prête à revivre tes plus anciens souvenirs, ou préfère tu que nous partions pour Alëandir d'ici peu, afin d'enquêter sur ton passé, ton origine et tout ce que nous pourrons trouver là bas?"

Nakor avait posé sa question sérieusement. Il attendait une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Mer 22 Déc 2010 - 17:29

" ... Est-ce que tu as une idée de ce que cela signifie Adria ? "

La jeune fille fit la moue et haussa les épaules. Ben non, elle ne voyait pas... Des fois, elle avait vraiment l'impression que Nakor parlait par énigmes et, pour une fois, elle n'était pas certaine d'être d'humeur.


" ... en gros, poser des questions indiscrètes à des gens susceptibles d'avoir des réponses ! "

Oh... Adria eut soudain un grand sourire : ça, elle aimait bien. Poser des questions - indiscrètes ? Quel mot abstrait ! - était une de ses spécialités. Par contre elle se calma en entendant la suite. Si elle se bloquait elle aurait mal... elle avait soudainement bien moins envie de tenter l'expérience. Non pas parce qu'elle avait peur de la douleur, mais parce qu'elle savait que cette dernière serait forcément présente : Adria avait passé des dizaines d'années à faire comme si son passé n'avait aucune importance, elle était certaine que si informations il y avait, elles étaient enfouies très profondément. Était-elle vraiment prête à laisser quiconque, y compris elle, y accéder ? Bien-sûr, elle voulait des réponses, mais... mais...

Ils retournaient tranquillement vers le bureau de Nakor. Lorsque le magicien lui demanda ce qu'elle préférait, la jeune fille hésita avant de proposer avec un petit sourire un peu gêné :

" Je crois que je préfèrerais aller à Alëandir... Je ne suis pas sûre que j'ai beaucoup de souvenirs... "


Une façon d'avouer à demi-mot que si elle en avait, elle doutait avoir vraiment le courage de les rendre accessibles. Pas pour le moment, en tous cas. Puis elle prit conscience de ce qu'impliquait la proposition et elle retrouva un grand sourire :

" Tu m'accompagnerais vraiment là-bas ? "


Alëandir, la capitale des elfes... cela faisait longtemps qu'elle n'y était pas retournée ! Elle avait hâte de voir ce qui avait changé ! Ce n'était peut-être pas son lieu de prédilection, mais, après tout, c'était ce qu'elle considérait comme étant ses origines !

" Mais ça fait loin... On irait en tapis volant ? " ajouta-t-elle en ouvrant de grands yeux.

Bon, il allait sûrement lui dire que ce n'était pas raisonnable, mais ça valait le coup d'essayer, non ?



[hrp : fin du rp et suite à Alëandir ! :D ]
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1471
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   Mer 22 Déc 2010 - 20:14

Pendant que le tapis volant se rapprochait du bureau de Nakor, la jeune Adria prit son temps, longtemps, très longtemps, pour prendre une décision. Et même si, au fond elle avait prit sa décision depuis le début, elle attendit, comme si elle avait peur de donner sa réponse, comme si elle était gênée de la donner. Et elle finit par dire qu'elle préférerait aller en direction du monde elfique plutôt que de remuer ses vieux souvenirs, sous prétexte qu'elle n'en avait de toutes les façons pas assez! Nakor se mit alors à glousser et ajouta

"Oui, tu as bien raison, à quoi bon chercher des souvenirs enfouie, cachés au fond de ton esprit, si tu penses que tu n'en a pas!"

Puis Nakor explosa de rire et se permit dans un geste de pur affection, de posa sa main sur la joue d'Adria et de la tapoter délicatement. Puis avec un peu plus de sérieux, il continua

"Mais peu importe les choix Adria, tu le sais je te l'ai déjà suffisamment dit, ce qui compte c'est notre capacité à assumer les conséquences de nos choix, et pour ce coup là, je suis certain que tu assumera bien mieux que si tu avais choisi l'autre option! Bien évidemment, en papy gâteau, je te préviens une dernière fois que, ce que nous découvrirons là bas, pourra peut-être te blesser, te décevoir, mais que dans tous les cas, ce ne sera que la vérité des choses, les masques tomberont, tes espoirs avec, pour ne laisser place qu'à la réalité!"

Nakor laissa une petite seconde de silence se poser puis, d'une voix pleine d'une chaleur folle

"Mais tu ne seras pas seule là bas, je serai avec toi mon enfant et ça ... ce n'est pas rien hein!"

Puis Nakor explosa de rire, d'un rire communicatif de sacré vieux foutu cinglé. Le tapis arriva à destination et Nakor se leva et sauta d'un bon gracile jusqu'au sol de son bureau et tendit la main à Adria pour qu'elle descende en usant d'un appuie. Nakor n'avait pas soulevé le dernier point des questions d'Adria ... le tapis volant! C'est donc une fois qu'elle fut revenue sur le plancher des vaches que Nakor ajouta, les yeux dans les yeux

"Et pour ces histoires de tapis volant ... et bien pourquoi pas, après tout, nous irons plus vite qu'à pied! Malheureusement nous ne pouvons pas partir maintenant, j'ai encore beaucoup à faire ici au château ... avec ce voile, tout ça, le roi à besoin de moi mais sous peu je serai libre et nous pourrons aller voir ces elfes. Retrouve-moi ici dans dix huit jours, pour ce qui devrait être la nouvelle lune. Je sais c'est long mais je ne peux pas faire mieux ... cela devrait te laisser un peu de temps pour ... enfin, pour toi, quoi que tu fasses!"

Nakor, d'un coup de tête, invita Adria à prendre congés, elle avait largement le temps de se préparer psychologiquement pour ce voyage, et aussi, soit de continuer à prendre ses maudits cours d'épée ou quoi que se soit et avec qui que se soit. De son côté, Nakor sentait que ce n'était pas le moment de partir et ses émotions étant exacerbé avec ce voile, il écoutait très attentivement ce que lui disait ses sentiments. Il savait qu'Adria dirait que c'était trop long et ainsi de suite, mais ce temps ne serait pas de trop pour qu'elle se mette dans la tête qu'elle allait certainement découvrir des choses sur ses parents et ça ce n'était pas rien. Nakor salua donc son élève et prit congés d'elle. Bientôt il partirait donc pour le monde elfique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit tour en tapis volant ? (pv nakor)
» un petit tour au kenya
» Petit tour en train (Nouvel Orient Express)
» Une petite balade sur mon tapis volant ?
» Allons faire un tour, du coté de chez Swan… (Alexandra & Molly)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché d'Erac-
Sauter vers: