AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Perdue | Aidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naya
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 76
Âge : 116
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Perdue | Aidan   Dim 28 Nov 2010 - 17:44

Trop de monde, trop de bruit, jour de marché.

Naya n’aimait pas ça. La terreur de cette nuit qui durait rendait les hommes nerveux, agressifs et devoir traverser cette foule compacte ne lui plaisait pas. Cependant, elle ne dit rien, se contentant de s’agripper a un pan de la chemise d’Aidan, un moyen comme un autre de ne pas se trouver séparé dans la foule.

Aux cotés d’Aidan, Mathys qui, du haut de ses deux ans, semblait scruter la foule avec curiosité fermement accroché a la main de son père, nullement impressionné, au contraire de la jeune chasseuse qui ne se sentait pas du tout a son aise. La ville lui faisait déjà peur et d’habitude, elle évitait les jours de marché ou les places qui recelait une grande concentration de gens. Seulement, là pas le choix.
Elle gardait le regard fixé sur le dos du demi elfe, évitant de regarder ailleurs, sa capuche rabattue sur sa tête, elle tentait de faire fi de son malaise. Malaise qui ne demandait rien pour se transformer en panique, mais pour l’heure elle était suffisamment rassurée par la présence d’Aidan pour avoir le courage de traverser cette foule. Ses doigts se crispèrent sur le tissus, elle donnerait tout pour être ailleurs qu’ici, Erac grouillait littéralement et elle ne comptait plus le nombre de fois où on lui avait marché sur les pieds ou bousculée. Elle ne s’était pas laissée déconcentrer cependant, n’avait pas détourner le regard et surtout, n’avait pas lâcher le pan de chemise qui la guidait.

Cependant, la foule en décida autrement, il y eut comme un courant contraire qui traversa cette marée humaine et Naya n’eut pas le temps de l’éviter. Sans réellement comprendre, elle se retrouva entrainée en arrière et malgré toute la force qu’elle y mit, ses doigts laissèrent échapper la chemise d’Aidan sans espoir de la rattraper.

Elle ne savait pas hurler et peut être aurait elle dut apprendre, parce qu’elle fut incapable d’hausser suffisamment la voix pour qu’il puisse l’entendre par-dessus le tumulte de la foule. Elle tenta bien de jouer des coudes, mais trop frêle, elle ne put faire grand-chose et dut se laisser entrainer par la foule pour ne pas se faire piétiner.

Ses yeux fouillait la masse humaine dans l’espoir d’apercevoir la silhouette du demi elfe, mais tout ce qu’elle voyait n’était qu’étranger et quelque part terriblement terrifiant. Elle se recroquevilla sur elle-même et l’or de ses prunelles prit des teintes apeurées. Elle ne savait pas quelle direction prendre et se retrouvait ballotée en tout sens, incapable de résister a la marée humaine dans laquelle elle était prise.
Seule dans cette foule, Naya se sentait perdue, sans point de repère et sa gorge se noua violemment. Où était Aidan ? Terrifiée, elle se mit a avancer droit devant elle, sans même savoir où elle allait. Juste droit devant. Toujours droit devant.

Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Dim 28 Nov 2010 - 22:24

Si Naya avait peur de toute cette foule, Aidan, lui, en revanche, était comme un poisson dans l'eau. Il était enfin sorti de cette forêt qui l'oppressait, surtout avec cette pénombre qui n'en finissait pas. Tous les bruits semblaient décuplés, de même que les dangers... Et pourtant, parmi les humains, les dangers étaient encore plus grands, mais c'étaient des dangers familiers. Les coupes gorges, les voleurs, tout cela, Aidan les connaissait et savait les éviter. Naya n'aurait pu trouver meilleur guide, mais elle ne semblait pas s'en rendre compte.

La jeune femme s'accrochait désespérément à la chemise du demi elfe qui tenait fermement son fils par la main. Mathys était aussi heureux que son père, même s'il n'avait pas semblé incommodé par la forêt. En même temps, il était né en Anaëh, d'une drôle de façon... Repenser à ce jour éveilla une puissante et lancinante nostalgie chez Aidan. Il avait failli perdre LilY ce jour là... Comme d'habitude, elle n'en avait fait qu'à sa tête et s'était retrouvée à accoucher, seule, dans la forêt. Heureusement qu'Aidan était arrivé et surtout Nakor par la suite.

Le demi elfe se frayait un chemin dans la foule compacte, presque sans y penser. Machinalement, ses mains volaient vers les bourses de ceux qu'il croisait de trop près. Plusieurs fois, il refoula ses instincts, mais il récolta quand même trois bourses moyennement garnies.

Voleur un jour, voleur toujours...

Mais quand il ne sentit plus la présence de Naya, il revint brusquement à la réalité. Il se retourna mais c'était déjà trop tard, la foule les avait séparé et aller à contre sens était terriblement difficile. Il prit Mathys dans ses bras, histoire de ne pas le perdre lui aussi, ce qui serait encore plus dramatique.

- "Naya?"

Une foule, c'était bruyant, très bruyant et elle couvrait sa voix de façon alarmante. Merde. Comment la retrouver maintenant. Il fouilla du regard les alentours, avisant quelques bâtiments faciles d'accès et surélevés. Avec agilité, il grimpa, s'élevant au dessus de la foule et cherchant la silhouette encapuchonnée de Naya. Difficile à repérer dans une foule où les gens portaient souvent des capuchons. Il finit par la repérer, qui se frayait un chemin difficilement, mais résolument. Il calcula à peu près sa trajectoire, avant de redescendre et de se lancer à sa rencontre. Mathys sur le flanc, il se frayait un passage et tout à coup, Naya fut sur lui. Elle le percuta, paniquée et il l'enlaça de sa main libre.

- "Shh, Naya, calme-toi, je suis là."

Elle n'était pas hystérique, elle ne hurlait pas, mais son regard trahissait sa terreur de s'être retrouvée seule.
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 76
Âge : 116
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Dim 28 Nov 2010 - 22:46

Elle croyait étouffer. Elle avait l’impression que la foule l’oppressait, la comprimait et peut être était ce le cas, elle ne savait pas trop. Elle fonçait droit devant, sans se poser de question, juste marcher, limite courir pour sortir de là. Naya s’en voulait aussi un peu, elle aurait du savoir que cela ne se passerait pas bien, elle aurait du laisser Aidan y aller seul, au lieu de vouloir l’accompagner. C’était stupide de se jeter ainsi dans la gueule du loup.

Il fallait qu’elle avance. Coute que coute. Qu’elle s’échappe de cette marée. Son corps lui faisait mal et elle se rendit compte que sa respiration devenait laborieuse. Elle serra les dents. Luttant contre un vertige provoqué par cette sensation d’être écrasée. Elle était petite, ce qui n’arrangeait rien, elle ne pouvait surplomber la foule, condamnée a n’être qu’une petite chose ballottée en tout sens. Les yeux rivés sur ce sol de pierre qui ne laissait jamais de trace d’un quelconque passage, elle continuait d’avancer avant de percuter quelque chose ou quelqu’un. Elle ne s’y arrêta pas et sans doute que si un bras ne l’avait pas saisit par la taille, la jeune fille aurait continué.

Perdue, elle leva la tête et reconnu le visage d’Aidan. Aussitôt, la peur dans son regard disparue et un léger sourire vint errer sur ses lèvres.

« Je me suis perdue. »


Son murmure avait tout d’une excuse, parce qu’elle lui causait du soucis, elle le savait. Mais elle ne servait a rien dans une ville, elle était condamnée a le suivre et se laisser guider. Ce n’était pas forcément évident pour elle. Elle papillonna des paupières, se rendant compte qu’elle allait pleurer de soulagement. Un soulagement intense qui se ressentit dans tout son être, a tel point que ses jambes se mirent a trembler. L’air rentrait de nouveau dans ses poumons et elle put respirer. Machinalement, elle s’était accrochée a la chemise du demi elfe et se rendit compte que c’était un bien, ses jambes avaient l’air de vouloir la lacher.

« Je suis désolée. »


Reprit elle en posant son front quelques secondes sur la poitrine du sang mêlé avant d’inspirer profondément et de se redresser. Elle sourit a Mathys avant de reporter les yeux sur le visage d’Aidan.

« Ca va maintenant. Est-ce qu’on peut sortir de là ? S’il te plait ? »

Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Dim 28 Nov 2010 - 23:08

- "J'ai remarqué."

Oui, elle s'était perdue. Et il l'avait retrouvé. Cela n'avait pas duré plus de 15 minutes, mais c'était suffisant pour paniquer quand on craignait la foule comme elle. Il lui sourit doucement, heureux de voir la reconnaissance dans ses yeux. Heureux de voir que la panique refluait simplement parce qu'il était là. Il lui était utile, pour la première fois depuis leur rencontre.

- "C'est normal, il y a énormément de monde aujourd'hui."

Et elle était très courageuse de le suivre sans broncher malgré sa peur. Seulement, elle n'arrivait plus à la dominer, il le sentait bien. Elle s'accrochait à lui et il la tenait fermement, ayant peur qu'elle ne défaille de soulagement. Elle ne semblait vraiment pas en être loin à la voir ainsi. Elle trouva le moyen de s'excuser et il rétorqua, affectueux :

- "Idiote. De quoi t'excuses-tu? D'avoir été happée par une foule qui se fiche bien de te piétiner? Ne dis pas de bêtises."

Elle posa sa tête contre sa poitrine et il caressa doucement son dos pour l'apaiser. Comme il l'avait deviné, elle le supplia de partir d'ici. Il hocha simplement la tpete, avant qu'un sourire canaille n'éclaire son visage :

- "Allons-y, j'ai bien travaillé aujourd'hui."

Énigmatique, il s'empara de la main de Naya, la tenant fermement pour être certain de ne pas la perdre. Mathys s'accrochait au cou de son père. Il commençait à peser son poids d'ailleurs. Il entraina Naya derrière lui, jusqu'à se retrouver à la sortie de la ville. Il lâcha la jeune femme et posa Mathys par terre, se dégourdissant le bras qui avait porté l'enfant.

- "Pfiou, je ne vais bientôt plus pouvoir le porter."

Il s'étendit, avant de croiser ses mains derrière la tête.

- "Ça va mieux?"

Il en profita pour sortir une bourse de sa poche, puis une autre, une lueur caractéristique dans le regard. Aidan aimait les blesses chose,s il n'était pas voleur pour rien et il aimait sentir le poids des pièces dans le creux de ses paumes.

- "Avec ça, j'aurais de quoi acheter ce qu'il faut pour le voyage. Tu n'auras qu'à m'attendre avec Mathys... Je suis désolé, je n'aurais pas du t'imposer ça, je n'avais pas compris que c'était si difficile pour toi."
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 76
Âge : 116
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Lun 29 Nov 2010 - 9:40

C’était bête comme réflexion, évidemment qu’il avait remarqué. Naya fit une petite moue contrariée. Elle n’aimait pas se sentir inutile comme ça. En plus, elle causait des problèmes a Aidan. C’était pas comme ça que ça devait se passer, du moins dans son esprit parce que dans la réalité, c’était autre chose.

« D’habitude j’évite les jours de marché…Encore qu’aujourd’hui, il y a vraiment trop de monde. »

Fit elle d’une voix douce avant de s’excuser lamentablement. C’était naturel de le faire pour elle, il avait été obligé de la chercher et même si en cet instant, elle louait les Cinq qu’il l’ai fait, elle ne pouvait s’empêcher de se dire que c’était pathétique. Ceci étant, il avait le don d’apaiser sa peur et le soulagement qu’elle avait ressentit a sa vue avait bien faillit lui couper les jambes. Manquerait plus qu’elle s’écroule tiens !

« Pardon. »

Ben oui, encore excuses, mais elle souriait un peu plus et son visage reprenait lentement des couleurs. L’or de ses iris pétillait avec plus de vigueur, elle était en sécurité puisqu’Aidan était là. Mathys la regardait sans trop comprendre et elle voulu le rassurer d’un sourire. Puis, elle demanda a a partir. Elle n’en pouvait plus de cette foule, la jeune chasseuse avait atteint ses limites sans doute. La prochaine fois, elle le laisserait y aller seul. Cependant, elle haussa un sourcil. Bien travaillé ? Mais elle n’eut pas le temps de lui poser la question qu’il lui saisit la main, fermement, et entreprit de les sortir de là. Naya baissa la tête et le suivit sans broncher. Après tout, elle lui faisait confiance n’est ce pas ?

La jeune fille vit arriver la sortie de la ville avec un soupir de soulagement. Plus jamais.

« La prochaine fois, je te laisserais y aller seul. »

Dit elle en rabattant sa capuche sur ses épaules. Au moins, il serait plus rapide et moins gêné. Elle caressa les cheveux de Mathys tandis qu’Aidan se plaignait de son poids, la faisant sourire.

« Il grandit, c’est bien et même qu’un jour, il sera aussi grand que papa. »


Son regard croisait celui de l’enfant avec de l’amusement dans les yeux avant qu’elle ne les relève sur le demi elfe, elle hocha la tête.

« Oui. »

Inutile de partir dans les grands discours, de toute façon, cela se voyait assez qu’elle allait mieux. Curieuse, elle le vit sortir une bourse de sa poche. Elle ne se souvenait pas qu’il en avait une tiens…Puis une deuxième. Si la surprise se lut un instant dans ses yeux, elle eut tôt fait de laisser échapper un petit rire. Il devait être doué, elle n’avait rien vu. La culpabilité de se servir de ses bourses ne l’effleura qu’un instant et elle ne songea même pas a faire une quelconque remontrance.

Puis, elle secoua légèrement la tête lorsqu’il s’excusa.

« Tu ne m’as rien imposé, je savais ce qui pouvait se passer, mais au lieu de rester bien sagement a la périphérie de la ville j’ai voulu te suivre. La prochaine fois, je m’abstiendrais c’est tout. »

Finalement, elle posa une main sur l’épaule de Mathys, histoire qu’il reste bien prêt d’elle et regarda le demi elfe s’enfoncer a nouveau dans la foule. Bon sang mais comment pouvait il supporter ça ? se demanda-t-elle pour la centième fois au moins. Son regard tomba sur l’enfant et elle sourit.

« Il est doué papa hein ? »

Le large sourire édenté de l’enfant lui suffit comme réponse, sans parler de la fierté qui pouvait se lire dans les yeux de Mathys. Naya se mit a rire.

Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Lun 29 Nov 2010 - 21:20

- "Erac est la ville du roi et une cité florissante, la prochaine fois, nous irons dans un petit village, ce sera plus calme."

Il était vrai qu'avec la foule, même quelqu'un d'assez habitué avait de quoi être mal à l'aise. Alors Naya qui était habituée aux grands espaces vides et à la solitude... C'était comme si on le lâchait seul en pleine forêt, pendant plusieurs jours. Il était moins phobique qu'elle, c'était un fait, mais il mourrait plus sûrement en forêt qu'elle en ville. Et il était bien plus incapable qu'elle de se débrouiller.

- "Arrête de t'excuser Naya. J'étais complètement empoté en forêt, tu t'en tires mieux que moi."

Là dessus, il accéda à sa requête et l'entraina loin de toute cette agitation. Pas question qu'elle se tienne à sa chemise cette fois. Il agrippa sa main et ne la lâcha plus jusqu'à ce qu'ils soient aux portes de la ville. Là, le calme régnait, du moins, relativement. Il y avait toujours des gens, mais en masse bien moins importante. Il acquiesça quand elle reprit la parole en disant qu'il irait seul à l'avenir. Oui, c'était peut être préférable.

Il posa Mathys à terre, se plaignant de son poids, et un sourire amusé fleurit sur les lèvres du demi elfe quand Naya intervint en disant qu'un jour, il serait aussi grand que papa.

- "Qui n'est pas si grand que ça, au passage."

Enfin, un peu plus d'un mètre 80, mais c'était dérisoire face aux elfes. Il s'enquit de l'état de Naya, qui répondit qu'elle allait bien. Oui, cela se voyait, mais c'était quand même la moindre des choses de lui demander au vu de sa peur de toute à l'heure. Fier de lui, il sortit les bourses volées. Dire qu'il ne guettait pas la réaction de Naya aurait été un mensonge et il fut ravi de la voir éclater de rire, espiègle à son tour. Il lui fit un clin d'œil et les bourses disparurent de ses mains, comme par magie. Juste un tour, rien de magique là dessus, mais cela restait impressionnant et faisait illusion.

Il s'excusa à son tour de l'avoir entrainée là dedans et elle balaya ses excuses avant de dire qu'elle ne viendrait plus voilà tout. Il hocha la tête, ébouriffa les cheveux de Mathys et les laissa là, le temps de faire quelques achats nécessaires au voyage. Cela fut rapide. Le demi elfe avait l'habitude de se mouvoir dans la foule et savait exactement ce qu'il lui fallait. Ce fut avec une malice évidente, qu'il crapahuta sur les toits de la villes, avant de se laisser tomber souplement juste à côté de Naya, ravi de lui faire une petite frayeur.

- "Et voilà, nous sommes fin prêts!"
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 76
Âge : 116
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Mar 30 Nov 2010 - 18:08

Cité du roi ? Rien que ça ? Oui, effectivement, elle comprenait mieux maintenant. Autant le dire, Naya n’était pas très au fait de la noblesse ni même de la royauté. Pour elle, ça ne voulait rien dire de tangible. Elle vivait sa vie sans enfreindre les lois, du moins essayait mais a partir de là, le reste n’était qu’abstrait.

« Je supporte mieux les petits villages mais on y trouve pas toujours ce que l’on veut. »

Fit elle remarqué avec un bon sens relatif. Elle aimait encore bien les petits villages, il y avait toujours un peu de travail pour elle, pas comme les grandes villes où tout arrivait par charrette, presque cuit dans les assiettes.

Elle sourit a Aidan lorsqu’il la reprenait encore. Un sourire presque innocent et néanmoins malicieux naquit au coin de ses lèvres.

« J’avais remarqué. »

Son regard scintillait de rire contenu, c’est vrai qu’il n’était pas doué en foret, mais elle ne l’était pas en ville. Elle n’était pas vraiment charitable de se moquer ainsi de lui alors qu’il n’avait pas paniqué comme elle. Il n’aimait pas la foret mais elle ne lui faisait pas peur, pas comme la ville pouvait effrayer la jeune chasseuse. Son sourire se transforma en moue boudeuse lorsqu’il parla de sa taille.

« Aidan…Je ne dépasse même pas les un mètre soixante et tu oses me dire pas si grand que ça ? »

Dit elle d’un air faussement vexé. Parce que pour elle, il était immense et cela la rassurait. Pourtant, d’aucun aurait pensé que cela lui aurait fait peur, mais ce n’était pas le cas. Cette taille la rassurait, comme une contradiction. Elle hocha la tête lorsqu’il s’enquit de son état. Elle allait bien. Puis, elle le regarda partir, une main sur l’épaule de Mathys.

Aidan lui laissait souvent la garde de Mathys et elle veillait sur lui avec attention. Elle ne faisait pas de transfert, Mathys ne serait jamais Soleil, mais l’enfant la soignait de cette blessure sans même le savoir, aussi le surveillait elle avec sérieux. Trop d’ailleurs parce que lorsqu’Aidan surgit de n’importe où, elle eut un sursaut violent et se plaça devant l’enfant. Un reflexe qu’elle ne sut contenir et la peur revint une demi seconde dans ses yeux avant qu’elle ne soupire.

« Tu m’as fait peur. »

Dit elle en levant les yeux sur le petit mur par lequel elle supposait qu’il était passé.


Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Mer 1 Déc 2010 - 19:26

Naya n'avait pas tort. On ne trouvait pas toujours tout ce dont on avait besoin dans un village. Les villes étaient plus pratiques avec leurs marchés. Mais il fallait s'accommoder de la foule et ça, Naya ne semblait pas encore prête à le faire. Qu'importe, Aidan n'avait pas besoin d'elle pour faire quelques menues courses et écouter les derniers ragots. Il n'avait malheureusement pas le temps d'aller à la taverne pour y exercer une de ses activités préférées : fouiner. Naya l'attendait avec Mathys, et il n'était pas tranquille de les laisser seuls tous les deux. Il avait confiance en Naya, c'était dans le reste de l'humanité qu'il n'avait pas confiance.

Il fit donc vite, laissant à peine trainer ses oreilles. Il n'avait qu'une envie : retrouver rapidement la jeune femme et son fils. Tant pis si c'était pour retourner en forêt, c'était mieux que d'être totalement seul. Et puis, Naya était douée pour avancer sous les bois, il la suivait aveuglément.

Il fit donc rapidement ses courses, avant de revenir prêt d'eux, non sans tenter une petite blague. Il ne put résister à la tentation de surprendre la jeune femme et se laissa tomber juste à côté d'elle, souple comme un félin. Il sourit largement en la voyant sursauter, mais nota aussi sa façon de se placer instinctivement devant l'enfant. Il éclata de rire quand elle lui reprocha de lui avoir fait peur.

- "Oui, c'était le but."

Espiègle, il fit un clin d'œil à Mathys qui éclata de rire à son tour. Le son du rire d'un enfant était vraiment une chose merveilleuse. Comme les larmes tordaient le cœur.

- "Impossible de te surprendre en forêt, j'avais peur d'avoir perdu ma dextérité."

Il haussa une épaule, et reprit son sérieux, lui offrant une expression de chien battu tout à fait convaincante :

- "Tu m'en veux?"

Non, surement que non, une fois la peur de la surprise passée. Aidan n'était pas un compagnon taciturne. Véritable caméléon, il s'adaptait à ses interlocuteurs, si bien qu'il était difficile de décrire véritablement sa personnalité... Ironique, moqueur, nonchalant, sérieux, grave, loyal, égoïste... Autant d'adjectifs qui rendaient sa personnalité trouble. Avec Naya, il était doux et protecteur, un peu gamin par moment.
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 76
Âge : 116
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Mar 7 Déc 2010 - 10:35

Naya fronça légèrement les sourcils, mais l'effet qu'elle voulu imprimer sur son visage fut lamentablement effacé par son sourire. Impossible de réellement lui en vouloir et puis l'éclat de ses yeux n'aidait pas du tout. Naya était sensible a la joie de vivre du demi, même si parfois, il s'assombrissait en proie a des souvenirs plutôt malheureux.

-Non, mais j'aimerais bien parfois.


répondit elle en riant doucement, impossible de réellement lui en vouloir. Finalement, Aidan les conduisit en dehors de la ville et elle prit le relais une fois que les pavés de la ville disparut. Elle se sentait soudainement plus a l'aise, dans son élément et le souvenir de sa peur s'effaça. La pénombre lui rendait la tache difficile tout de même et Naya se demandait ce qu'il se passait. Pourquoi le soleil avait disparu du ciel. Il ne restait de lui qu'un vague cercle enflammé. Mais ni elle, ni Aidan n'avait de réponse a cela néanmoins, cela ne remit pas en cause leur but, a savoir Anaëth. La jeune chasseuse retrouvait le sourire une fois a l'abri dans les sous bois. Aidan, lui avait beaucoup perdu en discrétion par contre. Mathys lui, semblait copier les pas de la jeune fille. Comme un jeu auquel ils se livraient tout les deux. C'était a celui qui ferait le moins de bruit. L'enfant était doué, cela était certain !

Naya en était a lui montrer comment enjamber tout en évitant les brindilles quand une douleur fulgurante lui traversa le dos de part en part. Un petit gémissement lui échappa tandis que ses traits se crispaient de souffrance. Qu'est ce que...Machinalement, elle jeta un coup d'oeil derrière elle...Mais rien, rien ne l'avait touché, rien ne l'avait frappé. Elle ne comprenait pas...Au prix d'une intense douleur, elle se passa la main dans le dos et lorsqu'elle la ramena devant ses yeux...Sa paume était ensanglantée. Puis, se fut au tour de ses jambes de lacher, un gémissement étouffé passa ses lèvres tandis qu'elle regardait avec une certaine horreur son pantalon s'imbiber de sang. Mais...L'incompréhension traversa ses yeux et elle jeta un coup d'oeil affolé a Aidan.

-Eloigne Mathys.


Lentement, surement, ses vetêments se maculaient de sang, et la douleur se faisait omniprésente dans sa chair,ce n'était pas la première fois qu'elle avait aussi mal...Mais elle avait bien faillit en mourir. Qu'il éloigne l'enfant...Elle lui faisait peur, elle le voyait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Mar 7 Déc 2010 - 14:10

Une expression complice passa dans le regard du demi elfe alors que Naya ne réussissait pas à simuler le mécontentement. Et quand elle répondit qu'elle aimerait bien parfois, il se contenta d'un grand sourire charmeur et d'une expression du genre : je sais, je suis irrésistible. Aidan n'était pas un séducteur à proprement parlé. Il n'avait pas ce besoin compulsif de plaire, mais il savait très bien jouer de son charme pour obtenir ce qu'il voulait ou pour se sortir d'un mauvais pas. Après tout, il était loin d'être repoussant... Son sang elfique adoucissait son visage, assouplissait son corps, mais son sang humain lui conférait des traits virils et une ossature plus lourde que les elfes. Beau mélange des deux races, à vrai dire.

Ils quittèrent alors les rues et le brouhaha réconfortants de la ville pour s'enfoncer dans la forêt. Déjà peu accueillante en plein jour, elle était lugubre dans cette pénombre permanente. Aidan en perdait sa grâce naturelle qui le rendait si discret en ville et se donnait l'impression d'un éléphant dans un magasin de porcelaine. Naya, en revanche, récupérait toute son assurance et il ne pouvait qu'être admiratif face à sa façon de se mouvoir entre les branches, évitant brindilles et racines. Il tentait bien de faire de même, mais son sang elfique ne lui avait pas conféré ce don inné de se déplacer silencieusement en forêt. C'était bien dommage.

Mathys, en revanche, apprenait plus vite. Bien que moins elfe que son père, il était plus attentif peut-être. Joueur sans aucun doute. Et il s'amusait à imiter Naya qui semblait ravie des progrès du petit garçon. Finalement, il se concentrait sur le manège de l'enfant et de la jeune fille, oubliant son propre malaise. Jusqu'à ce qu'il voit Naya se crisper de souffrance.

- "Naya?"

Il vit avec horreur son dos se teinter de rouge, comme si elle venait d'être blessée. Impossible, il n'y avait personne ici! Il regarda tout autour de lui, les sens aux aguets et son 6e sens lui hurlant qu'ils étaient en danger, mais ils étaient seuls. La jeune fille lui demanda d'éloigner Mathys et il hocha la tête, prenant le petit garçon qui commençait à pleurnicher dans ses bras. Le regard affolé de Naya n'aidait pas le voleur à garder son calme. Il reposa l'enfant au sol en lui intimant de ne pas bouger. Yeri en profita pour dégringoler de son arbre et venir se nicher contre l'enfant qui oublia un peu Naya et joua avec le petit animal. Aidan, lui s'approcha, posa une main sur l'épaule de la jeune fille... Son regard s'aggrandit soudain de surprise et de souffrance. Douleur fulgurante au flan, suivie d'une souffrance intense au niveau de la main. Incrédule, il regarda cette main, aux phalanges cassées par une brute de soldats, avant la naissance de Mathys. Impossible... Pourtant, il voyait avec horreur la déformation qui lui causa une nausée violente. Le renvoyant à cette sombre période où il avait croupi dans un cachot du château, en attendant la mort.

- "Qu'est-ce que... Non, c'est impossible."

Il tomba à genoux, alors qu'il commençait à comprendre. Qu'importe le moyen, le fait était que ses anciennes blessures réapparaissaient. Enchantement, influence divine suite à cette éclipse, cela n'avait que peu d'importance. Le fait était qu'il était de nouveau blessé comme 4 ans auparavant. Il jeta un coup d'œil à Naya et son inquiétude grandit : elle aussi souffrait de cette malédiction... mais cela semblait beaucoup plus grave.

- "Naya! Naya, dis-moi quelles ont été tes blessures les plus récentes! C'est important, elles réapparaissent."

Son ton était pressent. Il aurait voulu oublier cette période de sa vie, mais elle revenait impitoyablement le harceler. Et la douleur... Nakor avait soigné tout cela avec sa magie, mais cela ne le protégeait pas de celle qui opérait désormais. Et Naya était maculée de sang. Ils étaient perdus en pleine forêt et elle était couverte de sang, de blessures qui ne semblait pas vouloir guérir. On lisait la douleur dans le regard du voleur.
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 76
Âge : 116
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Mar 7 Déc 2010 - 22:46

C’était impossible ! Des blessures refermées depuis deux ans, voir trois. Pourtant, elle pouvait sentir sa peau s’ouvrir, se déchirer, avec la douleur qui l’accompagnait. Elle ne pleurait pas. Ne hurlait pas, mais son visage blême et son regard hagard parlait pour elle. Naya avait l’impression de remonter le temps, d’être de nouveau dans cette clairière rougie de son sang, les yeux perdus en attendant de mourir. Elle hoqueta soudainement alors que son ventre se déchirait en deux. Mais même ainsi, elle pensa a Mathys qui la regardait sans comprendre, au bord des larmes. Tombée a genoux, elle avait les mains crispées sur son ventre et demanda a Aidan d’éloigner le petit garçon. Elle ferma les yeux, perclue de douleur qu’elle avait pensé oublier.

La voix d’Aidan lui parvint a travers un brouillard et elle n’en comprit tout d’abord pas le sens, levant des yeux agrandis sur lui. Elle remarqua son air inquiet vite remplacé par une grimace de souffrance, mais elle fut incapable de parler. Du moins pas dans l’immédiat. Les dents serrées, elle attendait de faire refluer la douleur et ce sang…Ce sang qui gouttait sans s’arrêter…Elle entendit son prénom et secoua légèrement la tête.

« Je sais…pas. Ils disaient… qu’ils allaient me laisser me vider…Comme les…les..cochons… »

Elle ne pouvait pas lui donner un inventaire précis, n’arrivait plus vraiment a réfléchir et n’ayant gardé qu’un souvenir flou de sa période de guérison. Elle avait été malade terriblement malade et personne n’avait comprit comment l’enfant avait pu survivre. Comment ELLE avait put survivre.

« J’ai mal… »

Pourtant, sa voix ne disait rien de cette douleur qui la ravageait. Non, elle sonnait sur une note presque douce, trop douce, alors que des étoiles se mettaient a danser devant elle. Elle battit furieusement des paupières, sentant le liquide chaud de sa vie se répandre sur elle, poissant ses vêtements, collant le tissus sur les plaies réouvertes. C’était impossible. Elle avait cicatrisé depuis longtemps…Mais même la plus fine coupure se remit a saigner. Oh elle tenta bien de se relever, mais ses cuisses semblaient ne plus exister. Elle se souvenait de la lame qui les parcourait et déglutit avec difficultés.

« Qu’est ce…ce qui se…pa…passe… ? »

Là c’était un sanglot. Etouffé mais un sanglot quand même alors même que des larmes de douleur perlaient a ses paupières.

Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Mar 7 Déc 2010 - 23:15

Il était horrifié par l'état de Naya. Tellement horrifié, qu'il oubliait le sien. Elle semblait n'être qu'une plaie ouverte et sa réponse le fit frissonner. Ils avaient dit qu'elle se viderait comme un cochon. Un éclair de colère brûlante traversa son regard. Il savait qu'elle avait été violée par des drows et imaginait sans peine qu'elle faisait allusion à ce calvaire. Pourquoi fallait-il que cet enchantement le lui rappelle? Sa propre souffrance, ses propres cauchemars n'étaient rien comparés à ceux de la jeune fille. Il ressentit un élan d'affection pour cette jeune fille si jeune, si éprouvée et pourtant si heureuse de vivre. Et si courageuse. Elle ne pleurait pas, ne hurlait pas, se contentant de dire qu'elle avait mal. C'était sans doute un euphémisme.

Il ne devait pas paniquer. Surtout ne pas paniquer. Les jambes de Naya ne la portaient plus et il la rattrapa in extremis, retenant un gémissement de douleur. Oublier la douleur... Il devait l'oublier. Son état n'était pas grave, il n'en mourrait pas et il avait déjà connu ça. Elle, en revanche...

Dans son interrogation, il perçut enfin toute sa douleur et sa peur.

- "Je ne sais pas."

Il passa une main sur son front, la faisant allonger pour observer les dégâts. Ça saignait vraiment de partout et de façon abondante. S'il ne faisait rien, elle allait mourir. Ils n'avaient pas quitté la ville depuis bien longtemps. Il ne pouvait pas la soigner, mais il pouvait trouver quelqu'un pour le faire. Sauf que son propre état allait rendre l'affaire plus que difficile. Il pâlit en songeant à l'effort qui l'attendait, mais, résolu, il la prit dans ses bras.

- "On va te soigner Naya. Je te le promets."

Chaque respiration lui poignardait le côté, sans compter sa main blessée qui l'élançait de façon lancinante.

- "Mathys, viens là."

Avec un enfant en bas âge, les choses se compliquaient encore. Difficile de ne pas céder à la panique dans ces conditions. Il fit grimper le petit garçon sur ses épaules, avant de caler Naya contre lui et de se relever. La douleur faillit lui couper les jambes et le faire choir. Mais il tint bon.

- "Fais-moi penser à prendre un cheval la prochaine fois..."

Oui, parce qu'à pieds, cela allait être un calvaire. Naya semblait totalement absente. Elle ne devait pas s'endormir, c'était au moins une chose qu'il savait.

- "Naya! Je t'interdis de t'endormir. Tu restes avec moi."

Il entreprit donc de lui parler. D'abord, de tout et de rien, mais il sentait son attention s'échapper. La route lui semblait interminable. Alors, il se résolut à parler de lui. Il avait été assez vague quant à sa propre vie. Là, il lui raconta toutes sortes de choses, des plus sordides aux plus drôles. Son enfance, ses rapines, les mauvais traitements, sa vie d'adulte... Sa façon de voler, ses petits succès... Son échec qui l'avait conduit dans les cachots de Diantra... Il lui parla de LilY, de leur rencontre, de la façon dont elle l'avait sauvé, de leur couple, des ennuis, de la séparation...

Inlassablement, il discutait, la secouant pour qu'elle écoute.

Quand les murs de la ville furent en vue, il sentit le soulagement l'envahir. Il pressa le pas, malgré la douleur qui minait ses forces. Une fois entre ses murs, il se mit à hurler à tue tête qu'il avait besoin d'elle. Les gens n'étaient pas tous des pourris... Une femme leur proposa de venir chez elle, alors que son fils allait quérir la guérisseuse. Aidan déposa Naya sur la paillasse. Lui-même était couvert de son sang. Elle était pâle comme une morte. Mathys fut prit en charge par les enfants de leur samaritaine et Aidan laissa faire, trop épuisé et anxieux. Il se laissa tomber par terre à côté de Naya.

- "Que s'est-il passé?"

- "Je ne sais pas, nous allions bien et soudain, de vieilles blessures réapparaissaient..."

La guérisseuse regarda le jeune homme, avant de regarder Naya. Professionnelle, elle ne fit aucun commentaire. Elle se contenta de retirer les affaires de la jeune femme. Incapable de résister Aidan jeta un coup d'oeil. Il ne nota même pas la beauté de son corps. Ce qui le frappa, ce furent ses blessures... Il blêmit, soudain pris de nausées en imaginant le traitement qu'elle avait subi. Le jeune apprenti de la guérisseuse s'intéressa à lui, lui demandant ce qu'il avait.

- "Côtes cassées, doigts de la main droite cassés..."

Le jeune homme observa, fronçant les sourcils en voyant les marques de fers autour des poignets du voleur. Aidan soutint son regard, mais ne dit rien. Il se rappelait cruellement la morsure du fer dans sa chair, meurtrie alors qu'il se débattait. En vain.

- "Occupez vous d'elle, je peux attendre."

Maintenant, il pouvait attendre. Mais l'état de Naya était préoccupant. Cependant, l'apprenti écoutait sa maîtresse. Pour les côtes, rien à faire. Pour les doigts en revanche. Aidan savait parfaitement ce qui l'attendait... Rien de bien folichon. Il fallait réduire la fracture. Une seconde fois. Que n'aurait-il pas donné pour avoir Nakor près de lui pour guérir ça en douceur avec la magie... Il ferma les yeux et prit une ample inspiration alors que l'apprenti réalignait les os. Il poussa un gémissement et sentit le monde tourner autour de lui. Heureusement qu'il était assis. De grosses gouttes de sueur perlaient sur son visage. Le cœur au bord des lèvres, il laissa le jeune homme bander tout cela. Il daigna ensuite aider la maîtresse guérisseuse auprès de Naya. Aidan, épuisé, posa sa tête contre le mur et ferma les yeux, écoutant les chuchotis autour de lui, mais s'interdit de dormir. Pas tant que Naya ne serait pas sortie d'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 76
Âge : 116
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Mar 7 Déc 2010 - 23:49

Elle essaya de sourire. Juste un peu. Mais son essai se transformait inévitablement en rictus de douleur. C’était idiot quand même. Elle ne pouvait pas tomber comme ça. Pas en plein milieu de la forêt. Pas quand Aidan ne savait pas s’y repérer, pas quand Mathys devait être aidé. C’était idiot. Vraiment.

Elle se sentit a peine soulevée.

« Je vais te tacher…C’est bête quand même…C’est moi…m…moi qui suis censée…conduire en forêt…Désolée… »

Ses yeux étaient déjà partit ailleurs. Absents, elle disait des mots qui n’avaient pas vraiment de raison d’être ou totalement en décalage avec l’instant. Une façon d’échapper a la douleur. S’imaginer ailleurs tout en étant bien présente. S’arrêter sur des détails imbéciles pour oublier a quel point la douleur pouvait la ravager…

« Tu as mal… »


Peut être plus qu’elle et il trouvait le moyen de la porter, de marcher avec son fardeau et Mathys sur les épaules.

« J…je peux marcher… »

Menteuse et elle le savait parfaitement. Elle n’arrivait plus a bouger un muscle, pas sans qu’une intense douleur de la traverse. Elle n’aimait pas se sentir ainsi. Vulnérable. Pourtant, elle savait qu’Aidan ne la laisserait pas tomber. Mais elle causait du soucis, du dérangement. Elle était fatiguée soudain malgré le froid qui commençait a l’envahir. Sa tête retomba sur la poitrine du demi et elle ferma les yeux. Juste quelques secondes, songea-t-elle…Pas plus…Quelques minutes peut être…Elle avait tellement sommeil. Mais la voix d’Aidan l’empêchait de dormir. Pourquoi ne la laissait il pas dormir ? Elle fronça les sourcils. Il parlait mais elle ne comprenait pas vraiment, il fallait qu’elle se concentre…Mais elle voulait dormir…Non, elle devait écouter. Parfois elle souriait, parfois, elle riait un peu, parfois l’éclat fiévreux de ses yeux se teintait de tristesse mais toujours demeurait tapie cette envie impérieuse de fermer les yeux, d’oublier. La douleur partirait avec le sommeil…Mais Aidan la secouait, Mathys y allait de ses gazouillements. Elle avait du mal a garder les yeux ouverts.

« J’ai sommeil… »


Et elle n’avait plus mal, se rendait elle seulement compte de la pâleur de son visage, de ses lèvres ? De ce froid qui accompagnait la fuite de son sang ? Sans doute pas. Pourtant, elle savait qu’elle n’allait pas bien. Elle ferma les yeux. Elle ne pouvait plus lutter, elle avait tellement sommeil…

Elle ne sentit pas qu’on la prenait, qu’on la déshabillait. Elle ne sentit pas qu’on la manipulait, ni même qu’on la recousait. L’inconscience bienheureuse qui était la sienne facilita le travail de la guérisseuse et même si son état était alarmant, la brave femme pouvait presque affirmer avec assurance que la vie de Naya n’était plus en danger. Mais elle ne cacha pas non plus qu’il faudrait du temps et que la fragilité apparente de la jeune fille ne la rassurait pas.

Naya n’entendit pas tout ça et même si elle l’avait entendu qu’aurait elle dit ? Que ce n’était pas la première fois ? Qu’elle avait réussit une fois a vivre, qu’elle y arriverait encore ? Sans doute, mais pour l’heure elle dormait et tant mieux.

C’est la douleur qui l’éveilla. Sa bouche sèche lui faisait mal et ses yeux refusaient de s’ouvrir. Pourtant, elle força, rencontrant la pénombre d’une pièce inconnue et juste la lueur d’une chandelle. Elle se sentait faible, si faible qu’elle n’avait même pas la force de bouger le bras…Se rendormir…

La seconde fois n’’était pas mieux, dans un sens seulement. La douleur était moins forte et la fièvre semblait l’avoir épargnée. Où était elle ? Elle ouvrit la bouche avant de la refermer, rassemblant ses forces.

« Aidan ? »

Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Mer 8 Déc 2010 - 0:17

Le couple qui les avait accueilli était des plus serviables. Pour une fois, le voleur n'était pas sur le qui vive. Peut-être était-ce une erreur, mais il doutait fort que quiconque ici reconnaisse en lui un voleur, même si l'apprenti l'avait regardé étrangement en voyant les marques sur ses poignets. A les voir, nul doute que le demi elfe avait fait un séjour dans des geôles. Mais il eu la délicatesse de ne rien demander. Surtout que le voleur était complètement épuisé. Mais pas assez pour s'endormir et laisser Naya entre des mains étrangères sans être certain qu'elle allait guérir. Il se força à rester éveillé. Tout le long des opérations la concernant. Il ouvrait les yeux de temps en temps, voyant la guérisseuse manier l'aiguille avec dextérité. Cela sembla durer des heures. Mais elle finit par déclarer que Naya s'en sortirait finalement. Soupir de soulagement. Il rouvrit les yeux et se leva péniblement, s'approchant de la jeune fille assoupie, terriblement pâle... Livide même. Il caressa doucement son front, un petit sourire au coin des lèvres, avant de lui embrasser doucement le front, non sans murmurer :

- "J'ai tenu ma promesse."

Le couple installa à la hâte une autre paillasse pour lui et il s'y effondra, enfin vaincu par la fatigue.

Les jours suivants lui permirent de reprendre ses esprits. De se débarrasser du sang de Naya qui lui collait à la peau également. Il n'avait finalement pas voler les bourses pour rien, puisqu'elles lui permirent de s'acheter de nouvelles affaires, ainsi qu'à Naya. Dés le lendemain, il était debout, malgré la douleur et malgré les réprimandes de la vieille dame. Charmeur, il l'avait amadoué d'un baiser et cela était devenu un jeu entre eux. Mathys s'amusait comme un fou avec ses nouveaux petits amis. Restait Naya, qui dormait toujours. La femme qui les avait aidé s'était occupé de laver la jeune fille et elle avait demandé à Aidan, se méprenant sur leur relation, de l'aider à lui enfiler une chemise. Elle devait penser qu'ils étaient ensemble et que Mathys était leur fils. Il ne la détrompa pas, mais c'est avec une gêne certaine qu'il disposa ainsi du corps inanimé de la jeune fille.

Ce fut au bout du 4e jour qu'elle daigna enfin papillonner des paupières et reprendre conscience. Dés qu'elle murmura son nom, il fut près d'elle, attentif.

- "Hey, bonjour."

Il pencha la tête, un petit sourire moqueur aux lèvres. Ironie pour cacher la peur qu'il avait ressenti en pensant qu'elle pourrait mourir. Il ne pensait pas s'être autant attaché à elle. Il avait essayé de ne pas le faire pourtant, leur voyage était temporaire et ils devraient se séparer un jour ou l'autre.

- "Tu daignes enfin te réveiller? Une vraie marmotte."

Des cernes violacées soulignaient le regard gris du voleur, trahissant ses nuits trop courtes et l'inquiétude qu'elle avait suscité chez lui. Il l'avait veillé presque sans relâche. Sa main droite était bandée, ses poignets meurtris par la morsure de fers dont il s'était libéré il y a 4 ans de cela. Il faudrait du temps pour que ça disparaisse de nouveau. Quand à ses côtes, il n'y avait rien à faire, sinon attendre et c'était une douleur permanente. Il s'y habituait. Il était simplement vêtu d'un pantalon, de bottes et d'une chemise, aux manches retroussées sur ses avant bras, dévoilant ses blessures... Et des cicatrices plus anciennes encore. Il avait eu de la chance que les plaies de toute son existence ne se rouvrent pas toutes... Sinon, son dos serait en charpie.

- "Tu m'as flanqué une sacrée frousse. Le petit tour que je t'ai joué en ville ne justifiait pas une telle vengeance."

Il plaisantait, encore et toujours. Cela dédramatisait la situation. Il se leva et alla chercher un peu d'eau. Sa démarche était un brin moins souple que d'habitude, entravée par les précautions qu'il prenait pour avoir le moins mal possible. Il porta le verre aux lèvres de la jeune femme et l'aida doucement à boire.

- "Nous sommes chez un gentil petit couple avec 4 enfants, qui a eu la gentillesse de nous héberger le temps de ta convalescence. Je ne pensais pas que des gens désintéressés existaient encore."

Il avait prit un air songeur. Il avait vécu trop de désillusions durant sa vie... Il était blasé de tout, mais certaines choses l'étonnaient pourtant encore. Comme cet acte gratuit et charitable.

- "Comment te sens-tu?"
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 76
Âge : 116
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Mer 8 Déc 2010 - 1:14

Juste voir son visage pour être sure de ne pas encore dormir et Naya referma les yeux, un léger sourire aux lèvres.

« En fait..Les marmottes ne dorment vraiment…qu’en hiver…et…on est pas en hiver… »

Elle répondait avec le même humour, même si elle était soulagée d’être vivante. Oh son corps lui semblait disloqué, mais elle vivait. Elle n’avait que peu de souvenir de ce qui c’était passé. Avaient ils été attaqué ? Non, ce n’était pas ça. Mais impossible de mettre le doigts dessus. Finalement, elle ouvrit a demi les yeux.

« Où est Mathys ? »

Elle se souvenait du regard de l’enfant, agrandit devant les taches écarlates qui enflaient sur ses vêtements, ne comprenant pas la soudaine crispation de son amie si marrante.

« Tu n’as pas dormit. »

Constatation dite sur un petit air de moquerie. Trait de caractère qu’il avait influencé sans même le savoir, mais elle voyait clairement les cernes ombrant le visage du demi. Etait ce a cause d’elle ? Elle ne savait pas et espérait que non.

« Je n’aurais pas osé…pas assez douée pour ça… »

C’était vrai, Naya ne savait pas vraiment mentir, ni même jouer la comédie. Elle était incapable de sournoiserie. Naïve dirait certain, idiote dirait d’autre…Mais elle était consciente de cela.

Elle ne voulait pas l’inquiéter, cela ne servait a rien. Elle déglutit avec difficulté, sa bouche était si sèche, sa gorge était en feu. Elle avait soif et comme si il avait lu dans ses pensées, Aidan lui apporta un verre d’eau, elle tenta bien de boire toute seule, mais ce fut peine perdue. Aidan dut l’aider et elle pesta doucement contre cette vulnérabilité. Elle se força a boire doucement, sachant que tout engloutir ne ferait que la rendre malade.

Un sourire flotta sur ses lèvres alors que le voleur lui faisait par de son étonnement.

« Si, ça existe encore…Plus qu’on ne le croit en fait… »

Naya tenta de se redresser un peu avant de déclarer forfait et de retomber sur l’oreiller.

« Agacée. »

Répondit elle a sa question. Agacée de ne pas pouvoir bouger le petit doigt, agacée d’être clouée sur ce lit, agacée de devoir dépendre des autres.

« Mais mieux. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Tu as eu mal aussi… »

Elle n’avait pas oublié sa grimace de douleur. C’était même l’un de ses souvenirs les plus nets. Bizarre. Mais elle savait qu’il avait souffert aussi. Elle baissa les yeux sur ses mains, accrochant au passage les blessures de ses poignets, les effleurant du bout des doigts avant de laisser retomber sa main, épuisée. Elle ne dit rien. Il ne lui avait rien caché et parfois cela revenait par bride, un peu brouillon ou terriblement net.

Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Mer 8 Déc 2010 - 1:33

- "En es-tu sûre? Tu sais combien de temps tu as dormi?"

Il lui lança un sourire désarmant. Et une jolie façon de lui flanquer le doute quant à sa période de sommeil. Elle ne devait pas savoir depuis combien de temps elle comatait ainsi, mais de là à ce que cela ai duré une saison entière, il y avait une marge. Mais si elle était capable de faire de l'humour, c'est qu'elle n'allait pas si mal que cela. Elle s'enquit alors du sort du petit garçon et Aidan sourit.

- "Il joue. Il s'est trouvé très vite des petits camarades. Il a le chic pour se faire aimer par tous ceux qu'ils croisent. Il doit tenir ça de sa mère."

LilY avait cette faculté de se rendre très attachante, malgré sa méfiance. Aidan était plus difficile à cerner et donc à approcher. Plus trouble, instillant souvent de la méfiance chez ses interlocuteurs.

- "Il n'a pas compris ce qu'il s'est passé. Et il oubliera vite."

Il avait au moins cette chance là. Chance que n'avaient pas les deux adultes. Il haussa une épaule quand elle fit remarquer qu'il n'avait pas beaucoup dormi. Geste qui lui arracha une petite grimace.

- "Si, un peu. Ce n'est rien, je n'ai pas besoin de dormir beaucoup."

Il n'osait pas avouer qu'il l'avait veillé la plupart du temps et que de toutes façons, comme à l'époque, ses rêves devenaient cauchemars et le ramenaient dans les cachots de Diantra. Avec l'image de son corps se balançant au bout d'une corde. Il plaisanta sur la peur qu'elle lui avait fait.

- "Ça s'apprend vite... Mais ce n'est pas une leçon que je te donnerais, tu es très bien ainsi."

Pas de duplicité, de fourberie, chez elle. Une innocence étrange simplement, à laquelle il n'était pas habitué. Et qui le charmait, il devait l'avouer. Il se doutait qu'elle devait mourir de soif et devança ses désirs, l'aidant à boire, se rendant compte qu'elle n'aimait pas être ainsi dépendante de lui. Il s'enquit de son état de santé et elle répliqua par une dérobade. Il fit la moue en la voyant tenter de se redresser, mais elle finit par renoncer. Elle finit par reprendre la parole et le regard du voleur se troubla un instant, avant qu'il ne reprenne d'un ton faussement nonchalant :

- "Oh, moi, ce n'était pas grand chose. Petit souvenir de mon passage dans les charmantes geôles de Diantra. Je me suis fais deux copains là bas qui m'ont laissé de jolis souvenirs..."


Il agita sa main blessé devant lui, avec un sourire déconcertant. Mais ce souvenir n'était pas si léger qu'il voulait bien le faire croire. Naya caressa les meurtrissures de ses poignets, le faisant frissonner. Inconsciemment, il se frotta le poignet de sa main valide.

- "J'aurais préféré que cela ne se rappelle pas de cette façon à mon bon souvenir."

Il se racla la gorge, se demandant ce qu'elle se souvenait exactement de ce qu'il lui avait dit pour la maintenir éveillée. Il lui avait tout dit, mais comme elle était à moitié dans les vapes...

- "J'ai beaucoup parlé quand je te portais... Trop, sans doute, mais je ne savais pas comment te maintenir éveillée... Tout ce sang... Je comprends pas comment tu as pu survivre deux fois à cela."

Il sourit, cachant son malaise, mais une lueur d'admiration pour elle et de colère pour ceux qui l'avaient fait souffrir passa dans son regard.

- "Par contre, tu me dois une chemise, tu avais raison, tu m'as complètement ruiné les vêtements. Une honte."

Il se moquait d'elle et de ses excuses ridicules alors qu'elle se vidait de son sang dans ses bras.

- "Tu t'excuses toujours comme ça, pour tout et rien?"
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 76
Âge : 116
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Mer 8 Déc 2010 - 2:07

« Beaucoup je suppose ? »

Non, elle ne savait pas vraiment. Et même, était on le jour ? La nuit ? Difficile de se faire une idée avec cette nuit éternelle….Et…Elle comprit !

« Aidan…ne me dit pas que…Pas toute une saison… »


Sinon son corps serait plus…non en fait, son corps serait pareil. Elle avait ouvert a moitié les yeux et capta la lueur amusée du regard du demi. Si elle en avait eu la force nul doute qu’elle lui aurait mit un petit coup dans l’épaule.

« Idiot… »

Mais l’insulte perdait en contenance lorsqu’elle est dites sur un ton amusé, presque tendre. Il cherchait juste a savoir comment elle se portait. Et quel autre moyen avait il que de la faire marcher. Quoiqu’elle marchait pas là, elle courrait littéralement. Cependant, elle n’oubliait pas Mathys, ni son visage horrifié, incompréhensif….Aidan la rassura. Il jouait avec des enfants. Naya sourit doucement.

« Parfois, j’envie les enfants. »

Il tenait ça de sa mère ? Ah bon ? Et bien elle devait être une femme chaleureuse non ? Ce qui rendait ces actes encore plus incompréhensibles…Cependant, elle n’était pas assez dans les vapes pour ignorer les ombres qui assombrissaient les yeux d’Aidan et elle le lui fit remarquer.

« Menteur. Celui qui n’a pas besoin de dormir n’arbore pas de superbes cernes…. »

Mais elle ne dit rien de plus, ne le poussa pas dans ses retranchements parce qu’elle ne s’en sentait pas la force. Et puis, cela n’était pas dur a comprendre, il l’avait veillé. Inutile de le dire, elle pouvait comprendre toute seule. Un soupir la traversa. Que se serait il passé si elle avait été toute seule ? Surement serait elle morte…Sans doute en fait.
Elle rit légèrement avant de se rendre compte que rire ça faisait mal.

« Tu crois ? »

Elle plaisantais, même si l’instant ou plus précisément, son état ne le lui permettait pas. C’était vrai, elle ne voulait pas mentir ou tricher. De toute façon, pour elle, cela était dans l’âme et ne s’apprenait pas, cela réglait le problème. Il la fit boire et elle n’aimait pas cette dépendance, même si elle l’acceptait plus facilement d’Aidan. Elle ne le rembarra pas comme elle l’aurait fait de tout autre, elle se laissa faire et apprécia la caresse de l’eau sur sa langue, dans sa gorge. Mais ce simple effort l’épuisait.

« Je n’ai pas oublié. »

Il tournait cela en dérision, mais elle n’avait pas oublié. Naya ne parlait pas beaucoup mais écoutait. Elle avait ce don étrange de discerner les intonations, ce qu’elles ne voulaient pas dire mais laissait apparaitre. Cependant, elle ne chercha pas plus loin, estimant que ce qu’elle venait de dire suffisait.

« Moi non plus. En fait, je suis peut être plus solide que j’en ai l’air… »

Elle ne pu même pas rougir devant ce qu’il laissait entendre. Il avait vu. Toutes ces cicatrices qui la parcouraient. Traces immondes et cauchemardesques qui ne lui laissait pas oublier ce qu’elle avait vécu.

« Je peux te la faire en feuilles, ça ira ? »

Et elle était capable de le faire, même si elle ne garantissait pas la solidité. Mais elle n’était pas dupe, elle respectait ce besoin qu’il avait de cacher certaines choses, certaines inquiétudes sous couvert de plaisanterie. De toute manière, elle était trop épuisée pour pousser l’avantage.

« Pour rien ? »

Répondit elle surprise. Comment ça pour rien ?

Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Mer 8 Déc 2010 - 10:30

Le sourire d'Aidan, et son expression de gamin qui avait joué un bon tour furent les seules réponses de Naya à ses questions. Il lui avait mit le doute, mais son silence et son expression valaient toutes les réponses du monde : il la faisait tourner en bourrique. Il ne put s'empêcher de rire quand elle le traita d'idiot, rire qui s'étrangla quand ses côtes se rappelèrent à son bon souvenir. Non, rire était déconseillé pour les semaines à venir. Dommage.

- "Et oui, même un génie comme moi peut-être stupide parfois."

Nouveau sourire qui venait rendre ses paroles présomptueuses plus légères. Génie, il ne l'était certes pas. Pas assez cultivé pour cela, mais il avait développé cette intelligence propre à ceux qui ont besoin d'elle pour survivre. Il était incapable de situer les villes sur une carte, mais pouvait voyager sans se perdre... Sauf quand la forêt s'en mêlait, mais c'était une autre histoire.

Elle s'enquit de Mathys et il la rassura. Non, l'enfant n'était pas traumatisé, il s'amusait comme un fou avec ses petits copains, ce qui permettait à son père malmené de souffler un peu. C'était épuisant un enfant de cet âge là, surtout quand on était mal en point. Mais le couple qui les avait recueilli était adorable et très chaleureux avec l'enfant. Avec Aidan aussi d'ailleurs, bien que cela le mette mal à l'aise. Ils avaient vu ses marques aux poignets, stigmates de sa conduite déplaisante pour l'autorité, mais ils avaient eu la délicatesse de n'en rien demander. Aussi s'efforçait-il d'être un invité courtois, drôle et plaisant.

- "Ceux qui ont la chance d'être bien entourés, oui... Personnellement, pour rien au monde je ne souhaiterais redevenir enfant."

Trop de souvenirs déplaisants, d'humiliation, de douleur, de pleurs. Très vite indépendant, mais c'était une période de sa vie qu'il détestait se rappeler. Elle lui fit remarquer ses cernes, il tenta de minimiser la chose, mais elle ne s'en laissa pas raconter. Il haussa une épaule alors qu'elle le traitait de menteur. Oui, il mentait.

- "D'accord, d'accord, je suis crevé. Mais ça va se réguler d'ici quelques jours."


Maintenant qu'elle allait mieux et le temps qu'il parvienne à chasser ses souvenirs. Il plaisanta sur sa façon de se venger, elle répliqua. Et elle avait raison, elle n'en était pas capable et il préférait qu'elle conserve cette naïveté qui lui était propre.

- "C'est ce qui fait une partie de ton charme."

Aveu sincère. Il ne plaisantait plus du tout sur le coup. Cependant, comme se rendant compte de ce qu'il avait dit, il reprit vivement :

- "Et comme ça, on se complète parfaitement! Laisse-moi le cynisme, les désillusions, la ruse et la sournoiserie. Ça ne t'ira pas."

Comme pour démentir ses paroles qui faisaient de lui un portrait peu glorieux, il lui apporta à boire, doucement, avec précaution. Elle semblait si fragile et elle était pourtant si forte. Elle remarqua même que lui aussi avait souffert de cette épreuve, mais il dédramatisa la chose avec son flegme habituel. Ce n'était rien, vraiment rien. Il s'inquiéta de ce qu'elle pouvait se rappeler de son monologue pour la maintenir éveillée et elle ne le rassura pas en répondant qu'elle n'avait rien oublié.

- "Ah. J'avais espéré que tu serais à moitié inconsciente et que tu ne te rappellerais pas tout. Tant pis. Tu fréquentes un mauvais garçon, pas trop dur?"

Cependant, il ne put s'empêcher de parler des blessures de Naya, si impressionnantes. Elle aurait du en mourir, elle semblait si frêle. Mais ce n'était qu'une apparence.

- "Il faut croire, en effet."

Il balaya ce sujet, comme d'habitude, revenant à quelque chose de plus trivial, comme ses affaires ruinées par le sang. Il grimaça quand elle répliqua qu'elle pouvait lui en confectionner une, en feuilles.

- "Non, merci, ça ira, la feuille ne me va pas."

Lui, en mode elfe des bois aimant la nature? Non, vraiment, non, ça ne collait pas au personnage. Il lui demanda alors si elle était toujours en train de s'excuser pour tout et rien et elle ne sembla pas comprendre.

- "Tu t'excuses de te perdre... Alors que tu es la première punie tellement tu as eu peur. Tu t'excuses de saigner, comme si tu pouvais y faire quelque chose. Franchement, qu'est-ce qu'une chemise contre une vie? Et puis je ne suis pas exactement du genre raffiné tu sais? Le sang, la crasse, la terre, je connais tout ça."

Il eut un fin sourire, avant de reprendre :

- "En revanche, je me suis découvert des réserves d'endurance insoupçonnées. Heureusement que tu n'es pas très lourde quand même."

La porter, et porter le petit garçon alors qu'il se sentait poignardé à chaque respiration, c'était quand même épique. Il n'était pas peu fier de lui sur ce coup-là.
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 76
Âge : 116
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Mer 8 Déc 2010 - 20:58

« Je ne dirais pas que c’est de la stupidité…Mais ne me fait pas rire. »

Parce que sinon, elle aurait l’impression d’éclater de partout. Les sutures tiraillaient sa peau et elle avait l’impression de n’être qu’une plaie. Elle baissa les yeux sur elle et fronça légèrement les sourcils devant la chemise. On l’avait changé apparemment. Mais l’absence de l’enfant l’inquiéta un peu, avant qu’il ne la rassure en parlant d’autre enfant avec lesquels il jouait. Elle avait sommeil, mais luttait vaillamment pour rester éveillée. D’aucun lui aurait dit de céder, mais elle tenait tout de même a montrer que ça allait bien.

Excès inutile en fait, mais elle ne pouvait pas s’en empêcher. Elle soupira doucement a la reflexion du demi mais se retint de répondre. Il n’avait pas eu une enfance facile, elle pouvait comprendre qu’il n’ai pas envie de la revivre. Elle non. En fait, le début de sa vie avait été comme dans un conte. Ils n’étaient pas riches, c’est vrai, mais ils vivaient simplement et chaleureusement.

Naya battit des paupières avant de coincer Aidan sur son sommeil. Il pouvait biaiser, elle ne s’y laisserait prendre que si elle le décidait. Et là, elle était pas décidée. Il finit par avouer et elle se permit un petit sourire a la limite de la victoire.

« Tu pourras dormir oui, je vais mieux. »

Cela pouvait la surprendre qu’il l’ai veillé, mais en fait non, parce qu’elle aurait fait pareil dans une situation inverse. Cela lui semblait naturel et non, une chose exceptionnelle en soit. Mais elle oubliait parfois que les gens ne réagissaient pas tous comme elle.

« La niaiserie me va mieux ? »

Même si le compliment lui faisait plaisir. Enfin…si c’en était un, elle ne savait pas trop. La naïveté n’était généralement pas prise pour une qualité, tout au plus un bon moyen de se faire avoir. Mais même naïve, Naya refusait de s’en laisser compter…Enfin, les trois quart du temps.

« Terrible. »

Sourit elle faiblement alors qu’il prenait tout a la rigolade. D’ailleurs, il prenait toujours tout comme ça. Si au départ, elle n’avait pas vraiment sut comment s’y prendre, maintenant, elle répliquait sur le même ton. Comprenant sans s’en rendre compte les demis mots ou les sous entendus, copiant par là la façon d’être du demi. Du moins, dans des moments comme celui là. Ses traits se crispèrent un peu lorsqu’il parla de ses blessures. Et quelques part, la honte lui monta aux joues parce qu’elle en déduisit qu’il les avait vu. Elles n’étaient pas belles et courraient sur tout son corps.

« Et puis, j’ai été secourue rapidement…Merci Aidan. »

Parce que la première fois, elle était restée inerte pendant un temps infini et même si on disait que le temps s’écoulait de manière différente, au diapason de ce que l’on ressentait, elle savait que cela avait duré.

Un demi sourire ombra ses lèvres alors qu’il parlait chiffon et, sans surprise, elle l’entendit refuser sa proposition de chemise 100% naturelle.

« Tant pis »

Elle ferma les yeux quelques secondes avant de les ouvrir avec surprise. Elle ne comprenait pas vraiment la question d’Aidan, aussi demanda-t-elle des précisions.

« Je n’ai jamais vécu a deux ou a trois, toujours toute seule, alors je ne sais pas comment on fait. Sans compter que je t’ai causé du soucis. »

Répondit elle avec un sourire d’excuse, retenant au bord de ses lèvres le « je suis désolée » qui ne demandait qu’a passer. Une lueur de fierté s’alluma dans les yeux jaunes de la jeune fille. C’est vrai qu’il avait fait preuve d’endurance, les porter elle et Mathys n’avait pas du être de tout repos.

« Tu ne t’es même pas perdu… »

Une manière comme une autre de souligner l’effort, parce qu’elle avait encore envie de s’excuser, mais elle avait bien comprit qu’il n’aimait pas forcément ça. Elle voulu porter une main a sa joue mais ne réussit pas a aller jusqu’au bout de son geste et ses doigts retombèrent sur la couverture.

« Je deteste être aussi faible…Que t’as dit le guérisseur concernant tes blessures ? »


Non, quelque part, elle n’abandonnait pas. Il avait louvoyé, elle insistait un peu, avec un décalage certain ceci dit.

Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Mer 8 Déc 2010 - 21:37

- "L'innocence plutôt... Niaiserie, c'est péjoratif... Et je te faisais un compliment, même si ce n'est pas évident de prime abord."

Il retint une envie de rire quand elle répliqua que c'était terrible d'apprendre qu'elle voyageait avec un vilain garçon. Elle avait de l'humour elle aussi, et il avait l'impression qu'elle s'adaptait à lui, qu'elle apprenait vite à son contact, cette dérision qui lui faisait tout prendre de façon plus légère. Était-ce une bonne chose? Il n'en avait aucune idée.

- "On fait un marché : je ne te fais pas rire et tu ne me fais pas rire."


Déjà que chaque respiration était douloureuse... Alors rire... C'était du masochisme. Après tout, une fracture de côtes, ça faisait un mal de chien, tout le monde savait ça, mais personne ne pouvait savoir à quel point sans l'avoir expérimenté. Il évoqua ses blessures et il remarqua que son expression changeait, presque imperceptiblement. Mais c'était le cas. Il avait vu oui. Tout vu. En était-elle gênée? Probablement. Il rejeta ses remerciements d'un geste désinvolte de la main.

- "De rien, je n'allais pas te laisser comme ça en pleine forêt."

Enfin, sil il aurait pu s'il n'avait rien éprouvé pour la jeune fille. Laisser crever quelqu'un qu'il haïssait ou qui lui était indifférent, aucun soucis. Mais là, quand même, il n'avait même pas songé un instant à l'abandonner là. Il plaisanta sur ses vêtements ruinés par le sang et elle renchérit en proposant de lui confectionner une chemise en feuilles, proposition qu'il déclina aussitôt.

- "Du soucis, oui, mais ce n'était pas tout à fait ta faute quand même... Il n'y a pas à s'excuser de quelque chose dont on n'est pas responsable... Enfin, je dois être un mauvais conseiller pour cela, je ne m'excuse jamais."


Ou rarement. Il agissait comme il l'entendait, en son âme et conscience et causer du soucis aux gens ne lui posait aucun problème. Sauf quand cela touchait des personnes à qui il tenait... Et encore, il avait une fierté assez exacerbée. Preuve en était de son petit commentaire sur son exploit physique. Il en était fier. Comme d'être discret ou excellent voleur. Et voilà qu'elle soulignait aussi le fait qu'il ne s'était pas perdu.

- "Incroyable, n'est-ce pas?"

Il la vit tenter de lever la main, mais elle ne réussit pas à faire l'effort et dut abandonner. N'avait-elle pas essayé de le toucher lui? Il n'avait pas reculé, mais il devait admettre qu'il n'était pas à l'aise avec ce genre de contact. Elle avait amorcé un geste vers lui, sans résultats... Finalement, sa main se posa sur celle de Naya. Ce n'était pas machinal, cela ne le serait sans doute jamais. C'était réfléchi et un brin forcé. Elle avoua son impuissance qui l'énervait et il sourit, avant de lever les yeux au ciel quand elle insista pour savoir ce qu'il en était pour lui.

- "Rien de spécial. Il faut laisser le temps au temps. Pour les doigts, c'est un bon mois immobilisés ainsi. Pour les côtes, il n'y a rien à faire sinon attendre. Je pense que je survivrais. Et les poignets, ça va cicatriser. Il n'y aurait pas les côtes, je n'aurais pas à me plaindre de trop..."

Une ombre passa pourtant dans son regard alors qu'il le détournait pour regarder pensivement sa main bandée.

- "Ce qui m'inquiète en fait, c'est de savoir si je vais récupérer toute la mobilité de mes doigts... J'en ai besoin. Vraiment besoin. La dernière fois, j'avais eu le droit à un petit coup de pouce magique et j'étais comme neuf. Là, ça risque d'être plus long et délicat."

Et il était réellement inquiet à ce sujet. Si jamais il perdait en dextérité, il risquait fort de ne pas faire long feu. Il haussa pourtant les épaules, rejetant ses inquiétudes, pour afficher un sourire rassurant sur son visage.

- "Et tu ne veux pas savoir ce qu'elle a dit à ton sujet?"
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 76
Âge : 116
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Mer 8 Déc 2010 - 21:57

« J’avais compris. Enfin, je crois . »

Parce que ce n’était pas forcément évident. Elle-même pouvait dire a quelqu’un qu’il était beau sans forcément penser a un compliment. Juste un fait qu’elle soulignait. Pas de séduction quelconque dans ce genre de remarque venant de sa part, donc ce qu’elle ne voyait pas chez elle, elle ne le voyait pas chez les autres. Logique. Ou pas.

« D’ accord »

Finalement, elle le remercia pour son aide et il le prit de manière légère. De toute façon, il prenait toujours tout comme ça. Du moins par moment. Peut être quand le sujet évoqué le gênait ? Sans doute. Elle, elle n’agissait pas comme ça. Soit elle répondait par un mot, soit ne répondait pas du tout, mais elle devait bien avouer que cela faisait un peu sauvage quand même.

« Et bien comme ça, on se complète, je m’excuse tout le temps, tu ne le fais jamais. »

Reprenant a son compte les paroles qu’il avait dites plus tôt, non sans un petit sourire amusé. Sourire amusé qui ne la quittait pas lorsqu’elle renchérit, lui disant qu’il ne s’était même pas perdu. Pourtant, il aurait pu, elle aurait été incapable de le guider et alors ? Que se serait il passé ? Elle préféra ne pas y penser. Elle tenta un mouvement vers lui, échoua et ne pu que pester contre sa propre faiblesse. Elle détestait ça mais devait subir.

Il posa sa main sur la sienne et elle la serra brièvement avant de la laisser échapper. Toucher ne la gênait pas bien que cela ne soit pas automatique. Mais le contact physique ne la dérangeait pas, a condition que ce soit elle qui amorce le geste. Mmmh..Elle avait l’esprit embrouillé.

« Oui. Peut être que le temple de Néera pourrait t’aider un peu ? Ou alors, si un mage vit en ville. Je n’y connais rien en magie, je ne peux pas t’aider. Mais je comprend que cela te soit handicapant. »

Un voleur privé de sa dextérité…Que ferait il si il ne pouvait plus voler ? Avait il envisagé une autre solution ? Elle n’osa pas lui poser la question.

Elle ferma a demi les yeux, soupirant doucement. Elle se sentait lasse mais la question d’Aidan la réveilla instantanément. Elle ouvrit complètement les yeux, mais l’or de ses iris c’était assombrit et sa voix, bien que douce et tranquille ne souffrait pas de contestation.

« Non. »

Non, elle ne voulait pas savoir. Elle ne voulait plus savoir. D’une manière ou d’une autre, elle savait, même si elle n’avait jamais compté le nombre de plaie qui la parcourait. Elle les connaissait toute et parfois, se souvenait de comment elles étaient nées. Et même si elle avait surmonté le traumatisme engendré, elle n’aimait pas s’en souvenir.

« Je guéris, c’est suffisant. »

Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Jeu 9 Déc 2010 - 19:37

Il sourit, taquin, alors que Naya répliquait que comme ça ils se complétaient. Oui, d'une certaine façon, c'était en effet le cas. Il était un homme de la ville, il volait pour vivre, il ne se plaisant pas tant qu'en compagnie des autres, même s'il lui arrivait de s'isoler. Naya était une fille des bois, capable de se débrouiller seule dans cet univers hostile, agoraphobe, mais profondément honnête. Drôle d'association.

- "Avec nos personnalités aussi différentes, je me demande comment on peut si bien s'entendre."

Il y aurait du avoir des frictions, mais Naya acceptait entièrement que son compagnon ne soit qu'un vulgaire voleur, riait de sa façon de procéder et de sa fierté quand il y parvenait. Elle ne le jugeait pas, n'essayait pas de lui faire la morale et Aidan, de son côté, respectait les envies et peur de la jeune fille, ne cherchant pas à la forcer à adopter son mode de vie citadin.

Mais Naya semblait profondément altruiste, quand Aidan était davantage égoïste. Elle insista pour savoir ce qui lui était arrivé et de quoi il souffrait. Il consentit à faire l'inventaire de ses blessures d'un ton badin, avant d'avouer finalement craindre de perdre de sa dextérité avec ses doigts cassés. Cela serait catastrophique et il était hors de question qu'il songe à une quelconque reconversion. Naya semblait le comprendre et n'en profita pas pour lui dire d'aller dans le droit chemin, ce dont il lui fut gré.

- "Je verrais à tout cela dans les jours à venir."

Trouver un prêtre de Néera... Ou un mage. Mouais, il n'avait jamais vraiment approché l'un ou l'autre. Il n'y avait que Nakor, mais comme c'était l'un des mages les plus puissants, cela suffisait largement. Le vieux mage était-il seulement au courant de la situation de ses deux protégés? Savait-il où était LilY? D'un côté, Aidan l'espérait, qu'il veille au moins sur elle, à défaut de la convaincre de revenir. Si elle était partie, c'était sans doute pour une bonne raison... L'amour ne suffisait pas toujours.

Il demanda alors si elle ne voulait pas savoir elle-même ce que la guérisseuse avait dit à son sujet. La réponse fut catégorique. Elle l'adoucit légèrement, mais Aidan n'insista pas à ce sujet. Il lui était pénible et il pouvait le comprendre. Il se contenta juste de répondre :

- "Elle a été étonnée de ta force. Moi aussi d'ailleurs. Et de ton courage."

Ça, ça n'engageait que lui. Oui, il avait vu l'étendue des plaies, n'importe qui aurait été brisé par ça, mais pas elle. N'importe qui aurait pu haïr le monde pour cela. Pas elle. Et le destin s'était acharné en lui volant la seule bonne chose qui ai découlé de ce drame. La vie était injuste, mais ça, Aidan le savait depuis un moment maintenant.

- "On va rester ici le temps que tu te remettes."

Impossible de reprendre la route dans son état... ni dans celui du demi elfe d'ailleurs. Il allait juste devoir trouver comment dédommager ces braves gens... Voleur, mais pas mal élevé quand même. Et il ne lui venait même pas à l'esprit de reprendre sa route et de l'abandonner là.
Revenir en haut Aller en bas
Naya
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 76
Âge : 116
Date d'inscription : 01/08/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Ven 10 Déc 2010 - 0:03

« Je ne sais pas, mais je ne cherche pas a comprendre non plus. C’est bien comme ça. »

Répondit elle en battant légèrement des paupières sous la fatigue. Oui, c’était bien ainsi. De toute manière, elle n’avait rien a lui reprocher. Un voleur ? et alors ? Cynique ? oui et ? En fait, elle acceptait les gens comme ils étaient, c’était aussi simple que ça. Elle ne cherchait pas a imposer son point de vue, bien qu’il lui arrive de discuter un avis, attention, elle ne cherchait pas a tout prix a forcer les autres a voir le monde comme elle. Au contraire, elle acceptait toute les visions qu’on lui offrait.

Elle insista pour savoir quelle était ces blessures et il les lui résuma. Elle réprima une grimace, il devait souffrir le martyr. Elle, elle savait que son corps cesserait d’avoir mal dans quelques jours, mais des côtes…C’était diablement plus long. Il en riait plus ou moins mais elle avait discerner la lueur inquiète de ses yeux lorsqu’il parlait de sa main. La première fois, la magie l’avait aidé, mais pour cette seconde fois, il devrait faire sans…A moins de trouver un mage quelques parts. Naya ne savait pas où d’ailleurs.

« D’accord, de toute façon, tu connais mieux la ville que moi. »

Dans tout les sens du terme d’ailleurs. Finalement, elle faillit se laisser prendre par le sommeil mais Aidan en décida autrement en posant sa question. Même dites d’une voix douce et apaisante, elle lui fit l’effet d’une bombe. Si sa réponse première fut nette et sans appel, elle se rendit compte de sa rudesse aussi tempéra-t-elle un peu. Un coin de ses lèvres remonta tandis qu’il parlait de sa constitution ou de son courage.

« Il n’y a pas de courage la dedans, juste un instinct de survie bien développé. »

Elle parlait de ses blessures, pas du reste. Pour le reste, elle ne savait pas comment elle avait réussit a surmonté. Soleil l’avait aidé a passer au-delà du viol et des tortures, mais qui l’avait aidé a dépasser sa mort ? Peut être possédait elle plus de ressources qu’elle ne le pensait.
Elle déglutit et hocha la tête lorsqu’il lui apprit qu’ils allaient resté là quelques temps. Mais elle fronça tout de même les sourcils.

« On ne peut pas les déranger comme ça… »

Autrement dit, ils gênaient et étaient trois bouches de plus a nourrir. Si Naya avait pu, elle aurait été chasser pour eux, mais dans son état, c’était inutile qu’elle s’y essaye. Elle n’était même pas capable de se redresser sur son lit, alors courir dans les bois…

« J’en serais capable, j’irais chasser pour eux mais je crois que je vais devoir me tenir tranquille. »

Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   Ven 10 Déc 2010 - 10:27

Voilà exactement ce qui était plaisant chez Naya : elle prenait les choses comme elles venaient, sans se poser de questions, sans analyser ou chercher à décortiquer. C'était reposant. Aidan était un peu pareil, dés que cela touchait les relations humaines. Il ne s'attardait pas. Mais contrairement à Naya, il n'acceptait pas tout, préférant parfois ignorer. Ce n'était bien sûr pas la meilleure attitude à avoir, mais il ne savait pas faire autrement, tant les émotions et les relations profondes lui étaient étrangères.

Il lui fit le bilan de ses blessures, désinvolte, avant de concéder un peu de sérieux en parlant de ses inquiétudes. Naya lui proposa d'aller voir un prêtre ou un mage et il rejeta doucement cette idée en disant qu'il s'en occuperait dans les prochains jours. Ou pas. Il n'aimait pas laisser son destin entre les mains d'autres personnes, sauf quand il n'avait pas le choix. Déjà qu'accepter l'aide de cette famille lui avait coûté... Il aurait été seul, il n'était pas certain qu'il aurait fait la même chose. Mais Naya étant en train de mourir, il avait du étouffer sa méfiance et ses principes. Il ne le regrettait pas. Pour l'instant. Qui savait ce que ces braves gens demanderaient ensuite, en dédommagement? Aidan et Naya étaient loin d'être riches. Même si pour le premier cela pouvait s'arranger facilement.

Il lui fit part de son admiration pour elle et ce fut à elle de balayer le compliment, répliquant simplement qu'elle avait un instinct de survie développé. Oui, sans doute. Mais aussi une envie de vivre développée. Certains auraient été abattu par cela et auraient perdu la raison, la foi, ou l'envie de vivre. Pas elle.

- "Tu as surmonté ça... Tu ne hais pas la terre entière, tu as toujours foi en la vie. Ce n'est plus de la survie à ce niveau là Naya. C'est l'envie de vivre, tout simplement. Et elle n'est pas inné chez tout le monde."

Fin des compliments, revenons en à des sujets plus pragmatiques. La façon de dédommager ces braves gens. Bien sûr qu'ils allaient devoir rester là, attendre que Naya se remette et soit suffisamment forte pour reprendre la route. Et cela faisait trois bouches de plus à nourrir pour des gens qui ne roulaient pas sur l'or. Ils allaient bien devoir payer le gîte et le couvert. Dés qu'Aidan serait moins empoté, il retournerait voler honnêtement les braves gens pour payer sa dette. Naya parla de chasser, mais ça, c'était hors de question.

- "Oui, je crois que le repos te sera plus profitable... Je proposerais bien de chasser, mais ça va te faire rire et tu vas râler."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdue | Aidan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdue | Aidan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "La Route Perdue"
» Perdue en Forêt (PV: Kairi)
» Cybèle, l'elfe perdue
» A la recherche de la bouteille perdue!
» NALA CANICHE ABRICOT F 13 ANS PERDUE DANS LE 34

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché d'Erac-
Sauter vers: