Partagez | 
 

 Il ne faudrait jamais avoir de mère | Gabriel

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Gabriel
Hybride
avatar

Nombre de messages : 163
Âge : 74
Date d'inscription : 01/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: Il ne faudrait jamais avoir de mère | Gabriel    Jeu 13 Jan 2011 - 23:29

Seul un rire grave accueillit son petit éclat concernant les orgies. Non, il n'y tenait pas plus que ça, bien qu'il n'avait jamais tenté réellement. Il avait déjà eu plus d'une femme dans les bras en même temps, mais jamais devant un large public. Et cela n'était pas arrivé très souvent, Gabriel n'ayant pas la faiblesse de certains hommes concernant les femmes. Aucune ne lui avait jamais tourné la tête au point de lui faire oublier ce qu'il était ou ce qu'il avait à faire. Pas comme Sepiida qui les aimait bien trop pour son propre bien.

Ils pénétrèrent la salle et Gabriel remarqua les miroirs, davantage encore que les roses. Allez savoir pourquoi, la présence des miroirs le dérangeait... Parce qu'ils permettaient de visualiser les reflets, mais que symboliquement, ils permettaient de voir davantage encore et l'hybride ne tenait pas à être mis à nu. D'où sa question, peut-être un brin idiote. Sirya le rassura, bien qu'elle ne soit certaine de rien.

Là-dessus Luinil les rejoignit, le complimentant sur son allure, ce à quoi il la remercia de la plus élégante des façons. Il jeta un coup d'œil à Sirya et lui fit un petit clin d'oeil espiègle, avant de se faire enlever par l'elfe qui semblait impatiente de le présenter à tout le monde, pour une raison qui lui échappait. Sirya pesta sur sa présence en ces lieux et il répliqua en se moquant. Il n'eut le droit qu'à une réponse bien froide. Ce ne fut pas lui qui en fit les frais, mais les prêtresses qui le regardaient en se demandant à quelle sauce elles allaient le manger. Il posa une main au creux des reins de Sirya, en regardant les prêtresses droit dans les yeux, avec un petit sourire poli, voire charmeur, mais son geste démentait cette attitude ouverte. Sirya était avec lui, il était avec elle, au revoir mesdemoiselles. Il lui assura que tout se passerait bien avant de lui demander de lui faire confiance. Elle faillit s'étouffer, et répliqua avec un rien de méfiance. Il se pencha à son oreille et murmura :

- "J'avoue que toutes ces beautés ont de quoi faire tourner la tête... Mais je crois que ton charme éclipse le leur."

Étrange aveu murmuré rapidement, avant que l'ex amant de Sirya n'intervienne, si bien qu'elle n'eut pas le temps de répondre à cette déclaration de l'hybride. Le pirate n'était pas absolument attaché à la fidélité, mais le tempérament volcanique de la demie elfe au lit le contentait largement. Et il se doutait qu'aller voir ailleurs, risquait fort de détériorer leur relation, même si Sirya ne prônait pas la fidélité à tous prix non plus. Pourtant, il serait jaloux de la voir avec un autre et elle, jalouse de le voir avec une femme.

Gabril jeta un regard mauvais à l'elfe et à sa main, posée sur l'épaule de Sirya, mais il ne dit rien, alors que l'autre parlait d'un chant de songes. Allons, bon, c'était quoi ça? Surtout que Sirya ne semblait pas emballée.

- "Je vais paraitre ignorant, mais c'est quoi un chant des Songes?"

Ben quoi? Lui, son truc, c'était la mer, les courants, les abordages, les pillages. Pas les trucs de religieux.
Revenir en haut Aller en bas
Sirya
En attente de validation..
avatar

Nombre de messages : 96
Âge : 31
Date d'inscription : 01/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Il ne faudrait jamais avoir de mère | Gabriel    Ven 21 Jan 2011 - 0:22

Il fallait qu’on lui explique clairement ce qu’il se passait dans cette ville ! Tout d’abord, Gabriel séduisait instantanément sa mère, chose que l’on pourrait penser banal du fait de sa position dans la culte, mais qui l’était beaucoup moins dans la réalité. Ensuite, elle tombait sur Kierien et soupçonnait un peu de jalousie de la part de Gabe, a moins que ce ne soit que de la possessivité exacerbée parce que môsieur ne partageait pas. Puis, une invitation au diner du soir suivit d’un rond de jambe de l’hybride, galanterie qu’elle ne lui connaissait pas d’ailleurs, et là, pan ! elle se découvre jalouse au point de fusiller des yeux des…collègues…

Bref…Où allait elle dans cette ville ? L’influence d’Arcamenel était certes forte, mais tout de même ! Quelque chose ne tournait pas rond. Et que dire du compliment a peine déguisé du Second et de ses mots susurrés d’un ton presque sincère ( parce qu’admettre qu’il l’était totalement était comme se jeter du haut d’un pont dans une rivière asséchée ) ! Non décidément…Elle s’apprêtait a répondre, indécise lorsque Kierien fit son apparition a coté d’elle, posant négligemment une main sur son épaule.

Dire que sa proposition la faisait sauter de joie était…utopique. Sirya ne chantait que rarement et surtout pas ce chant là. Mais a quoi pensait sa mère ?! D’ailleurs, elle ne se gêna pas pour lancer un coup d’œil peu amène a Luinil qui se contenta de répondre par un sourire absolument fondant d’innocence. Forcément, Gabriel demanda la signification de ce chant et Sirya ouvrit la bouche avant de se faire couper l’herbe sous le pied par Kierien.

-Oh…Sirya ne vous l’a jamais chanté ? Quel dommage. C’est un chant qui célèbre les nuits passionnées et interdites. En général, il est entonné par des amants sur un rythme différent des autres, une sorte de…canon. Savez vous ce que c’est au moins ? Sirya est très douée dans la maitrise du Chant des Songes, je me souviens que nous formions un duo inégalé.


La dite Sirya fulminait carrément même. D’un mouvement d’épaule vif, elle dégagea la main qui la reposait sur son épaule avant d’épingler Kierien d’un regard a gelé le Puy d’Elda. Chose qui n’impressionna pas du tout son ex amant qui lui sourit le plus naturellement du monde. Et Luinil intervient avec sa douceur coutumière en posant ses longs doigts fins sur l’avant bras du Second.

-Il est très simple d’apprentissage, je suis sure que vous n’aurez aucun mal a l’apprendre d’ici la fin du repas, n’est ce pas ?

Là, Sirya se passa une main sur le front, c’était un complot !

« Mère, je ne suis pas su… »
-Bien sur que si !

Coupa Luinil avec un air confiant et catégorique. Dans la merde.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Hybride
avatar

Nombre de messages : 163
Âge : 74
Date d'inscription : 01/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: Il ne faudrait jamais avoir de mère | Gabriel    Ven 21 Jan 2011 - 18:29

Ça sentait le piège à plein nez. Et il avait raison. Il le comprit en posant sa question et en voyant l'expression renfrognée de Sirya et celle, réjouie, de Kierin. Qu'est-ce qu'il avait envie de lui effacer ce sourire insupportable de son visage à grand coups de poing dans la figure! Surtout qu'il le prenait pour un abruti en lui demander s'il savait ce qu'était un canon.

- "Je n'ai pas eu le plaisir d'entendre Sirya chanter cela. Remarquez que nous célébrons nos nuits passionnées par une autre mélodie..."

Celle des soupirs. Des gémissements, des halètements. Plus naturelle, moins ostentatoire. Non, mais ça servait à quoi de chanter sur les ébats des amants? il était vraiment étrange ce culte et Kierin qui continuait à sourire d'un air matois. Et à bien souligner qu'ils avaient été ensemble et qu'ils avaient chanté en duo, un fort beau duo selon lui. Mais quel connard! Gabriel ne se démonta pas, s'efforçant de se montrer poli et narquois à la fois, mais un vif plaisir traversa son regard en voyant Sirya s'échapper au contact de Kierin et le regarder avec un air polaire.

Gabriel faillit sursauter en sentant une main sur son bras mais se contenta de lever vivement les yeux vers la mère de Sirya, qui ne se départissait pas de son doux sourire... qui cachait bien des perfidies en vérité!

- "Pardon?"

Incrédule, Gabriel regarda Luinil, puis Kierin, avant d'éclater de rire. Non, mais ils rêvaient! Jamais il ne chanterait un chant d'amour ou de luxure, qu'importe! Sa seule expérience dans ce domaine se cantonnait aux chansons paillardes ou de tavernes, voilà tout. Ils pouvaient courir pour l'entendre chanter ces stupidités.

- "C'est une plaisanterie... Je serais sans doute capable de l'apprendre, mais encore faudrait-il que j'en ai envie et, sauf votre respect, je ne suis pas un chanteur, ni un adepte de votre culte. Croyez-moi, vous ne voulez pas m'entendre chanter."

Et il ne se prêterait pas à cette mascarade. Pas pour Sirya, qui semblait ne pas vouloir qu'il se prête à cela, mais simplement parce que c'étaient les eunuques qui chantaient ce genre de truc.

La soirée fut... longue. Luinil semblait avoir des idées bien spécifiques en tête, notamment tout faire pour faire enrager sa fille. Ce crétin d'elfe ne cessait de flirter avec elle sous le regard mauvais du pirate... Chants, danses, alcool, sexe... il aurait du pouvoir apprécier. Mais il n'y avait que Sirya qui l'intéressait et s'il flirtait avec les prêtresses qui se pendaient à son bras, ce n'était que pour le plaisir de faire enrager la demie elfe. Il se lassa pourtant et se retira eu petit matin, avec un goût amer dans la bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il ne faudrait jamais avoir de mère | Gabriel    

Revenir en haut Aller en bas
 
Il ne faudrait jamais avoir de mère | Gabriel
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Mini Aventure] Jamais sans ma mère
» Procès d'une mère accusée d'avoir tué huit de ses bébés...
» Il faudrait avoir perdu tout esprit de rigueur pour définir le Romantisme || ft. Roxane
» Heu... J'ai jamais bu de bière, mais pourquoi pas ! [PV Silver]
» N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ITHRI'VAAN :: Royaume de Naelis-
Sauter vers: