AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Première nuit à Missède

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Première nuit à Missède   Dim 12 Déc 2010 - 15:29


    Quelle journée ! Elle avait du saluer un nombre incalculable de noble, elle avait du sourire des heures entières, visiter les salles principales de sa nouvelle demeure et faire la conversation avec des gens excités par le retour de leur Baron et la présence de sa nouvelle fiancée. Certains se montraient gentils et aimables, d’autres distants et renfrognés. Pour le moment sa présence ne faisait pas encore l’unanimité, on se rappelait encore trop les évènements malheureux que la précédente fiancée avait causés. Mais elle était loin d’être Agniezka et cela même Dame Karina l’avait fait remarquer haut et fort. Quoi qu’il en soit, la lune brillait depuis plusieurs heures quand enfin on la laissa seule dans une immense chambre. Le plafond était haut et ouvragé, les grandes portes fenêtres donnaient sur un balcon avec vu sur les magnifiques jardins de Missède. Son lit….était immense ! Il y avait de la place pour quatre ou cinq là dedans ! Durant l’après midi, les domestiques avaient rangés ses affaires, dans les armoires ses anciennes robes étaient suspendues à côté de celles neuves qu’avaient fait réaliser Nane en envoyant les mesures exactes de la jeune femme. Il y avait juste une chose qu’elle ne s’était pas attendue à trouver là.
    Lorsqu’elle s’en approcha les yeux rivés dessus, elle entendit quelques coups frappés à sa porte et Nane entra. Pendant leur voyage la vieille dame avait prit l’habitude de passer la voir avant qu’elle se couche.

    - Vous l’essayerez demain. Peut-être que quelques retouches seront à faire. Les couturières attendent votre avis.

    Kathleen ne quittait pas des yeux la sublime robe blanche que portait un mannequin de couture. Pour l’heure elle était recouverte d’un voile blanc pour la protéger, mais même avec cela, on pouvait voir la beauté de la robe. Elle n’aurait jamais pensé un jour porter pareille merveille, et le choc était d’autant plus grand maintenant qu’elle se rendait compte que son mariage approchait à grand pas. Ne pouvant répondre, elle hocha la tête et tourna son regard vers Nane. La vieille femme l’aida à dénouer sa robe et à passer une robe de nuit blanche, confectionnée dans un tissu des plus doux. Plus longue que celle qu’elle portait durant le voyage, celle-ci lui arrivait jusqu’au pied, elle était cintrée sous sa poitrine et avait de courtes manches. Et elle sentait bon la rose. Encore une petite attention des domestiques pour lui faire bon accueil.
    Après quelques minutes, Nane la quitta enfin et Kathleen resta seule dans sa chambre. Elle voulut se glisser dans le lit mais elle n’avait guère sommeil. Cette journée avait été riche en émotion et elle était encore trop excitée pour pouvoir dormir. L’envie lui prit alors d’aller trouver son fiancé. Elle avait retenu durant sa brève visite que sa chambre se trouvait dans l’aile réservée au Baron. Il y avait donc sa chambre, celle de son épouse et son bureau. Bon il y avait aussi tout un tas d’autres portes mais elle finirait bien par trouver ce fameux bureau, même si pour cela elle devait ouvrir chacune de ces portes. Viktor avait été absent de longs jours et c’était sûrement l’endroit où elle aurait le plus de chance de le trouve.

    Il ne faisait pas trop froid, Kathleen ne prit donc pas la peine de couvrir ses épaules, elle se munie juste d’un bougeoir allumé qu’on avait posé sur un guéridon près de sa porte. Une fois dans le couloir, elle mit quelques secondes à se repérer. On lui avait dit que les gardes étaient postés à l’entrée du long couloir, et celle-ci se trouvait….à gauche…non à sa droite. Comme sa chambre était la troisième porte à gauche….oui il fallait qu’elle aille à gauche.
    Bon c’était un peu compliqué mais elle se comprenait. La première porte après celle de sa chambre donnait sur un petit boudoir. Toujours intéressant à savoir ça.
    Elle continua, frappant à chaque porte. Evidemment elle n’eut aucune réponse. Certaines étaient ouvertes, d’autres fermées à clé. Elle passa la tête à chaque fois qu’elle pouvait entrer, puis retournait dans le couloir. Après avoir pris un couloir sur sa droite, elle vit une raie de lumière sous une porte. Visiblement dans celle-ci il y avait quelqu’un et ça ne pouvait être que Viktor… Du moins elle l’espérait. Elle n’aurait pas voulu tomber sur Karina à cette heure, aussi s’approcha-t-elle pour écouter quelques secondes.
    Kathleen n’entendit que le bruit d’une plume qui court sur un parchemin. Ce devait donc être le bureau de Viktor. Levant une main timide, elle finit par prendre son courage à deux mains et frapper. Le bruit de plume cessa aussitôt et auprès quelques secondes elle entendit la voix de Viktor lui dire d’entrer. Rassurée sur l’identité de la personne qui se trouvait de l’autre côté de la porte, Kathleen appuya sur la poignée et entra dans la pièce éclairée par des bougies. Dès qu’elle croisa le regard de son fiancé, elle lui adressa un fin sourire.

    - Bonsoir, murmura-t-elle. Puis-je vous déranger un instant ?

    Le déranger pour quoi ? Aucune idée pour le moment ! Elle avait juste eu envie de le voir.



Dernière édition par Kathleen de la Roseraie le Jeu 30 Déc 2010 - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Dim 12 Déc 2010 - 21:43

Viktor soupira en se renfonçant dans son fauteuil. Il reprit son parchemin et le parcourut à nouveau. Des troubles dans la région de Chirad. On notait une importante augmentation d'activité de piraterie dans le petit bras de mer qui reliait Missède et Etherna.

Il allait falloir régler ça. Et le plus tôt serait sans aucun doute le mieux. Ce passage était important pour Missède. Une partie de la nourriture que la baronnie devait importer pour nourrir la totalité de sa population prenait la mer à Etherna et débarquait ensuite à Missède. La plupart du temps, dans le port de Chirad. Si le commerce terrestre à lui seul suffisait au baron pour nourrir sa population, il avait alors assez peu de marge se qui devenait profondément problématique.

Le jeune homme poussa un soupire. À peine revenu, le voilà qui allait encore sans doute passer une nuit blanche à cause de ces divers soucis politique. Quel plaie.

Attrapant sa plume, le jeune homme tenta de se concentrer autant que possible pour rédiger une missive destinée au seigneur de Chirad. Les brouillons ne tardèrent pas à s'accumuler tout comme les gorgées d'alcool de Millet que Viktor avalait.

Cassiopée avait eu tord en pensant qu'elle l'avait définitivement empêcher de boire un petit verre.

Quelqu'un vint frapper à la porte. Viktor releva la tête, intrigué. Il était tard. Oui. Assez tard même. Le palais était sensé dormir à une heure pareille qui cela pouvait-il bien être?


« Entrez, fini-t-il par dire. »

Il y eu quelques secondes de flottement, puis, la poignée se mit à jouer et Kathleen apparut. En robe de chambre à nouveau. C'était la deuxième fois qu'il la voyait dans cette tenue. Puisqu'ils n'étaient tout les deux toujours pas marié, c'était deux fois de trop si on s'en fiait aux règles de bienséance. Mais en même temps, elle était déjà venu dormir dans le même lit que lui. Alors en effet, qu'elle rentre dans son bureau, on était plus vraiment à ça prêt.

Qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire là? Ils n'étaient plus à l'auberge. Il voyait donc mal quel pouvait être les bruits qui l'aurait effrayé cette nuit. Et puis, avec ça, le fait que la lignée baronale ait été décimée n'arrangeait rien du tout. Il y avait assez peu de personnes dans cette aile du palais.

Elle lui adressa un léger sourire, le regardant avec ses grands yeux bleu.


- Bonsoir, murmura-t-elle. Puis-je vous déranger un instant ?

Viktor s'était levé et regardait la jeune femme un peu étonné. Le déranger? Mais le déranger pour quoi? Bonne question. En connaissait-elle seulement la réponse? Pas sur.

Il contourna son bureau tout en essayant un peu maladroitement de dissimuler le verre et la bouteille qui s'y trouvaient. Il y avait mieux que la vision d'un des récents démons de son futur époux pour commencer la nuit.

Enfin bref.


« Euh...je suis désolé. J'ai juste un peu de travail. Hum...je...je peux faire quelque chose de précis pour toi? Je peux laisser un peu ça de côter. Ca peut attendre demain si tu veux. »
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Dim 12 Déc 2010 - 22:36

    La surprise qui se peignit sur le visage de Viktor et la distance qu’il m’y presque aussitôt entre elle et lui la refroidit presque instantanément. Certes elle n’avait rien à faire là, et encore moins dans cette tenue, mais elle avait éprouvé un irrésistible besoin de le voir. Peut-être que ce n’était pas le cas pour lui. Il se leva rapidement et contourna son bureau pour se placer en face d’elle. Elle eut tout de même le temps de voir la bouteille et le verre posés près d’un tas de papier froissé. Visiblement il n’avait pas l’intention de se coucher tôt cette nuit et ces deux compagnons devaient sûrement l’aider à passer les heures. Rien d’étonnant à cela, son père aussi avait cette fâcheuse habitude. Lorsqu’il lui demanda ce qu’il pouvait faire pour elle, Kathleen se sentit tout à coup très mal à l’aise. Elle n’était pas venue pour qu’il fasse quelque chose. Juste pour le voir. Elle le dérangeait en plein travail et elle se rendait compte qu’il aurait été préférable qu’elle reste dans sa chambre.

    Baissant les yeux une seconde, la jeune fille tenta de trouver des mots pour s’excuser de l’avoir déranger mais elle n’arrivait plus à aligner une phrase cohérente dans sa tête. Son ventre s’était noué et elle aurait souhaité être partout plutôt que là. Il reprit alors, lui proposant de mettre son travail de côté. Elle se sentait culpabiliser maintenant, et surtout stupide d’avoir cru qu’il serait content de la voir comme elle, elle était heureuse de croiser à nouveau son regard. Après une inspiration, elle se concentra pour ne pas bafouiller et pour s’exprimer clairement.


    - Oh non…je ne veux pas vous déranger….je voulais juste….vous remercier pour aujourd’hui.

    Chaque jour elle en apprenait un peu plus sur elle-même ! Aujourd’hui elle se rendait compte que malgré son agitation intérieure elle était capable de garder un semblant d’assurance et de conserver son sourire de façade. Lorsqu’elle leva à nouveau les yeux, elle eut du mal à soutenir le regard de Viktor aussi balaya-t-elle la pièce. Le bureau était fonctionnel mais décoré avec goût.

    - Et puis j’avais envie de vous voir.

    QUOI ? Non elle n’avait pas dit ça ? Non non c’était juste son cerveau qui avait imaginé qu’elle avait dit une phrase pareille….par les cinq…. Ses joues rosirent légèrement et elle baissa les yeux pour fixer le tapis qu’elle trouva soudain digne du plus grand intérêt. Elle se sentait tellement bizarre lorsqu’elle était près de Viktor, elle avait tout le temps envie de sourire ou de l’entendre parler. Elle aurait pu lui confier la moindre de ses pensées… Mais de là à dire des choses pareilles alors qu’il n’avait visiblement pas très envie de la voir dans son bureau.

    - Mais je vois bien que je vous dérange….je vais….regagner ma chambre….Je suis désolée de….

    Et voilà qu’elle se mettait à bredouiller à nouveau. Et puis son cœur ne pouvait-il pas cessé de battre aussi fort, elle ne s’entendait plus penser ! Bon d’accord, elle était amoureuse d’accord, ça c’était un fait et c’était la première fois que ça lui arrivait donc elle avait un peu de mal à gérer, cela se comprend…. Mais elle n’avait pas envie de passer pour une idiote écervelée, cela aurait donné raison à Karina.

    Pivotant sur ses pieds, Kathleen ouvrit la porte, faisant vaciller la flamme de la bougie qu’elle tenait, et elle regagna le couloir obscur. Bon elle risquait d’avoir un peu de mal à retrouver son chemin mais c’était toujours mieux que de se sentir si peu à sa place
    .
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Lun 13 Déc 2010 - 20:14

Kathleen sembla particulièrement surprise de la réaction qu'afficha le jeune baron de Missède. D'un autre côté à quoi s'attendait-elle en venant en pleine nuit dans son bureau? Oui, il avait du travail. C'était même pour ça qu'il était encore dans cette pièce. Sinon cela faisait belle lurette qu'il serait au fond de son lit. Sans doute avait-il réagis quelque peu sèchement. Il était ravis qu'elle se trouve là. Ravis de la voir. Mais très surprit pourtant. Elle était à nouveau dans une tenue peu décente devant lui. La première fois, il comprenait qu'ellae ait put être effrayé. Les raisons cette fois étaient un peu plus opaque pour lui.

La jeune femme baissa les yeux, ne sachant visiblement pas quoi répondre. Pas trop se qu'elle devait faire. Ou ne pas faire justement. Elle baissa les yeux et sembla chercher ses mots.


- Oh non…je ne veux pas vous déranger….je voulais juste….vous remercier pour aujourd’hui.

Le remercier? Il n'avait presque rien fait. Viktor soupira. Se n'était pas pour cela qu'elle était venue le trouver. Il en était tout à fait certain. Il y avait une autre raison. Il ne savait pas quoi, mais une autre raison qui expliquait sa visite. Mais se n'était pas des remerciements pour se qui s'était passé aujourd'hui. Ça il en était tout à fait certain.

- Et puis j’avais envie de vous voir.

Viktor resta un instant interdit. Elle venait de lui dure quoi là? S'il vous plait, repassez moi la scène. Ou au moins la bande son. Je suis pas certain d'avoir saisit toutes les subtilités des dernières paroles de Kathleen. Les joues de la jeune femme prirent une teinte d'un rose plus marqué qu'à l'ordinaire. Dont il n'avait pas rêvé se qu'il avait entendu. Le baron restait interdit. Comme pétrifié face à elle. Il ne savait pas vraiment comme il devait se comporter maintenant. Elle lui avait dit quelque chose. Bien involontairement à n'en pas douter. Mais elle lui avait parlé. Du coup maintenant, il restait comme deux ronds de flan, incapable de faire le moindre geste dans sa direction.

- Mais je vois bien que je vous dérange….je vais….regagner ma chambre….Je suis désolée de….

Avant qu'il ait vraiment put se décider à faire quoi que se soit, Kathleen tourna les talons et alla ouvrir la porte.

Avant qu'elle n'ai fait un pas dehors, Viktor s'était précipité dans sa direction et emparé de la chandelle.


« Les couloirs...sont sombre. Tu ne connais pas bien les lieux. Je vais te raccompagner. »

Décodé, cela signifiait quelque chose comme: « Moi aussi j'ai envie de te voir mais je suis trop peu sur de moi pour te l'avouer en face alors je cherche une excuse bidon pour te le dire sans vraiment te le dire. »

Avec un sourire, Viktor s'enfonça dans le couloir, tenant la bougie bien haute pour éclairer au maximum. S'assurant à chaque instant que je la jeune femme le le suivait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Mar 14 Déc 2010 - 9:39

    Avant qu’elle ait pu regagner l’obscurité du couloir, la main de Viktor s’était refermée sur la bougie qu’elle tenait. Il lui murmura qu’il allait la raccompagner car elle ne connaissait pas encore assez bien les lieux. Peut-être ne voulait-il pas qu’elle déambule dans les couloirs et qu’elle farfouille à droite et à gauche. Mais c’était vraiment très loin de ce qu’elle voulait à cet instant. Elle finit par se convaincre que la présence de Viktor partait d’un bon sentiment, qu’il voulait tout simplement s’assurer qu’elle regagnerait son lit sans trop d’errance. Mais elle ne pouvait en être tout à fait sure, elle ne possédait pas encore le décodeur adéquat. Maintenant elle se sentait encore plus idiote que l’instant précédent et heureusement que Viktor avançait devant elle et que la bougie éclairait faiblement car elle était au moins assurée que la fine larme qu’elle sentait couler le long de sa joue resterait totalement invisible aux yeux du Baron.

    Poussant un faible soupir, Kathleen suivit son fiancé en silence. Elle allait devoir apprendre à se tenir et surtout à ne pas oublier que Viktor aurait mille fois préféré se marier avec une autre qu’elle. Et même si ce précédent mariage n’était plus d’actualité à Missède, l’amour qu’il avait porté à sa fiancée d’alors était toujours profondément encré dans le cœur du Baron.
    A l’angle d’un couloir la jeune femme reconnut les lieux. De là elle n’aurait pas trop de mal à retrouver sa chambre, il suffisait qu’elle compte cinq ou six portes sur sa droite et le tour était joué. Rattrapant Viktor, elle lui attrapa le bras pour le faire arrêter. Presque aussitôt elle retira sa main.


    - Je peux regagner ma chambre d’ici, murmura-t-elle dans la lumière vacillante de la petite flamme, ne vous dérangez pas pour moi.

    Elle fit un pas dans la direction de Viktor pour reprendre la bougie mais elle resta figée, plongée dans son regard. Les yeux sombres du Baron l’attiraient, la fascinait même, pourtant ils lui faisaient également mal au cœur. Dans son malheur de jeune promise, elle avait eut la chance de tomber sur un homme qui souhaitait son bonheur et dont elle était tombée amoureuse. Mais pour l’heure elle se sentait bien malheureuse. Se rendait-il seulement compte qu’ici, à Missède, il était là seule personne qu’elle connaissait ? Elle se sentait terriblement seule, loin de chez elle, loin de sa famille. Et un peu plus tôt dans son bureau, elle avait bien vu qu’il avait bien autre chose à faire que s’occuper d’elle.
    Un peu de courage ! Bien des femmes étaient passées par là avant elle. Et dans son cas à elle….une en particulier. Une qui rendait tout bien plus difficile et bien plus compliqué. Pourquoi n’avait-elle pas rencontré Viktor plus tôt ? Mais même alors ….l’aurait-il seulement remarquée ?

    Bon il fallait qu’elle se sorte de cette situation, elle était triste, certes, mais elle n’était pas obligée de le montrer à son fiancé. Se redressant légèrement, Kathleen tenta de sourire à Viktor, mais l’effort que cela lui demanda lui brisa encore plus le cœur. Vraiment….elle n’aurait jamais du quitter sa chambre.


    - Je n’ai pas très sommeil….Je pense que…je vais aller prendre l’air. J’ai vu qu’il y avait un balcon alors...

    Bon pas la peine de s’enfoncer davantage dans les bredouillements et autres. Elle tendit la main pour récupérer la bougie mais là encore elle se glaça sur place. Attendant une seule réaction de Viktor…n’importe quoi… même un soupir ou un grognement. Cela aurait suffit. Et puis il valait mieux que ce soit assez vite, les larmes menaçaient de déborder à tout moment. Et elle refusait de pleurer devant lui. Elle avait un minimum de fierté.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Mar 14 Déc 2010 - 22:01

Kathleen soupirait en suivant le baron et le jeune homme cherchait en vain quelque chose à lui dire ou à faire. Une invitation à diner? Non, il était peut-être un petit peu tard. Lui dire que la chambre était très agréable? Ben, ça elle avait déjà put s'en rendre compte. Euh...interdiction de se rendre dans l'aile ouest peut-être. Nan, pas ça non plus. Et puis... ils étaient dans l'aile ouest. Alors en interdire l'accès risquait d'être un peu étrange. Au delà du fait qu'il n'y avait aucune raison qu'il le fasse. Un peu désespéré, Viktor regarda la chandelier qu'il tenait comme s'il attendait un signe de sa part qui lui aurait indiqué se qu'il pouvait faire.

La jeune femme le rattrapa au moment ou ils arrivèrent à un angle. Lui prenant le bras pour l'arrêter. Mais retirant tout de suite sa main. Presque comme si elle avait été brûlée par son contact.


- Je peux regagner ma chambre d’ici, murmura-t-elle. Ne vous dérangez pas pour moi.

Elle fit un pas dans sa direction pour reprendre la bougie mais resta figée, les yeux comme captif du regard d'ébène de Viktor. Le jeune homme ne savait pas vraiment quoi faire ni comment se comporter. Il aurait tout donné pour que son chandelier lui fasse un signe ou pour parvenir à lire dans les pensées de Kathleen. Il avait envie de l'embrasser et de la tenir contre lui. Mais d'un autre côté, il se s'en sentait pas vraiment la possibilité. C'était...étrange. Il avait tellement peur de mal faire qu'il ne faisait rien. Et du coup, c'était sans aucun doute bien pire encore.

Se redressant légèrement, Kathleen lui adressa un très léger sourire.


- Je n’ai pas très sommeil….Je pense que…je vais aller prendre l’air. J’ai vu qu’il y avait un balcon alors...

Elle tendit la main pour récupérer la bougie mais une fous de plus, quelque chose la fit arrêter son geste en cour de route. Elle attendait une réaction de sa part. N'importe quoi, mais quelque chose qui pourrait lui dire se qu'elle pouvait faire ou ne pas faire. Et lui, il restait là sans bouger. Mais quel idiot. Mais quel idiot.

« Peut-être... »

Viktor hésita encore un instant avant de prendre la main de Kathleen avec celle qu'il avait libre.

« Peut-être que je pourrais vous accompagner sur le balcon. Un peu d'air me ferait du bien je pense. »

Le jeune homme s'arrêta et la regarda à nouveau dans les yeux. Quel pouvait être sa réaction maintenant? En fait ils jouaient tout les deux au chat et à la souris. Qui était le chat et qui était la souris en revanche restait un mystère des plus complet.

« Si tu accepte que je te tienne compagnie. »

Encore une fois, du langage codé. Il allait falloir acheter un décodeur à Kathleen. Ça lui serait très certainement utile. Promis, elle en trouverait un très prochainement au pied de son sapin de noël.

En clair, cette phrase devait signifier quelque chose comme: « Mon excuse pourrie arrive au bout. Je ne peux rien faire d'autre. Tu m'offre la possibilité de rester avec toi. Alors je la saisit. »
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Mer 15 Déc 2010 - 12:31

    Alors que Kathleen avait imaginé la pire réaction qui soit, qu’il tourne les talons sans un mot par exemple, il lui prit la main avec douceur. Elle qui s’était attendue au pire fut extrêmement surprise. N’avait-elle pas compris un peu plus tôt qu’il voulait la voir regagner sa chambre ? Certes il ne le lui avait pas dit clairement mais c’est du moins ce qu’elle avait compris dans son comportement. Et maintenant voilà qu’il voulait l’accompagner sur le balcon pour prendre l’air. C’était à ne plus rien y comprendre. Cependant savoir qu’il acceptait de passer un moment juste avec elle lui fit plaisir. Toute la journée ils avaient constamment été encerclés, séparés, questionnés. Mais elle, elle ne voulait être qu’avec lui, ne parler qu’à lui, n’entendre que lui.
    Laissant retomber la main qu’elle tendait vers le chandelier inanimé, elle garda l’autre dans celle de Viktor. La sensation que ce simple contact lui procurait, était indescriptible. Lui adressant un sourire plus sincère, Kathleen plongea à nouveau dans le sombre regard de son fiancé.


    - Rien ne me ferait plus plaisir.

    Nouvel aveu. Mais elle le pensait si sincèrement que pour une fois ses joues ne s’empourprèrent pas. Elle reprit alors le chemin vers sa chambre en conservant la main de Viktor dans la sienne. Après une petite hésitation, la jeune fille se tourna vers le jeune homme un sourire amusé aux lèvres. Finalement elle ouvrit la première porte et elle poussa une petite exclamation de joie lorsqu’elle constata qu’elle ne s’était pas trompée. Elle fit alors un pas dans sa chambre et se figea. La flamme de la bougie éclairait le voile blanc qui recouvrait sa robe de mariée. Se tourna brusquement, elle se retrouva à quelques centimètres de Viktor qui lui avait continué d’avancer.

    - Attendez…. Il ne faut pas que…Fermez les yeux !

    Lorsqu’il se fut exécuté, elle serra un peu plus fort sa main et l’entraîna avec elle. En quelques enjambées ils avaient traversé sa chambre. Elle dut lâcher la main de Viktor pour ouvrir la porte fenêtre qui menait au balcon. Puis après quelques pas de plus ils se retrouvèrent sur le balcon. Viktor qui avait joué le jeu jusqu’au bout, du moins l’espérait-elle, se trouvait juste à la porte. Alors qu’il avait encore les yeux fermés, Kathleen s’approcha et déposa un baiser sur ses lèvres avant de se reculer souriante.

    - Vous pouvez les ouvrir maintenant, murmura-t-elle.

    Sur le balcon il y avait un banc en osier garni de coussins blanc, une table et des vases remplis de fleurs odorantes. Kathleen s’approcha de la balustrade et observa un long moment le jardin. Elle n’y voyait pas grand-chose à cause de la nuit mais il avait l’air magnifique. Elle avait hâte d’aller s’y promener. Elle était bien consciente de la présence de Viktor près d’elle, mais elle avait besoin de quelques minutes pour se remettre de ses émotions. Elle avait eut tellement peur qu’il la rejette…. Et c’était encore possible…Mais elle préférait ne plus y penser. Elle se tourna vers Viktor en lui souriant. Visiblement elle était très heureuse de le trouver près d’elle, même si c’était au beau milieu de la nuit, à mille lieux des convenances et des règles de bienséance.
    D'ailleurs, où était le mal ? Si on part du principe que dans quelques semaines elle sera sa femme, elle peut bien se considérer comme déjà liée à lui. Donc il n’y a aucune gêne à avoir de se tenir en chemise de nuit à une heure aussi tardive. Maintenant c’était à lui de se trouver un décodeur, parce que son sourire bien que silencieux valait toutes les déclarations d’amour du monde.


    - Etes-vous content d’être de retour à Missède ?

    Et ben oui, fallait bien qu’elle entame une conversation sinon ils allaient finir par se sentir mal à l’aise. Et elle n’avait aucune envie de voir Viktor partir.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Jeu 16 Déc 2010 - 7:49

Kathleen laissa retomber la main qu'elle levait en direction du chandelier mais conserva celle de Viktor étroitement serrée dans la sienne. Elle ne voulait apparemment pas le lâcher. Et c'était tant mieux. Il voulait la garder avec lui. Il voulait sentir sa main dans la sienne. Pas très compliqué comme volonté. Mais parfois compliqué à faire comprendre à l'autre? On ne savait pas toujours comment il était possible de s'y prendre. Alors on tâtonnait. On hésitait et au final, on ne faisait biens souvent rien du tout.

Lui adressant un sourire plus rayonnant que jamais, elle plongea à nouveau son regard dans le sien avec cette infinie tendresse qui lui était propre.


- Rien ne me ferait plus plaisir.

Viktor lui adressa un sourire. Plus léger qu'elle ne lui en avait fait. Mais c'était un sourire tout de même. Un gentil petit sourire. Se fut alors la jeune femme qui dirigea le baron à travers le couloir. Il tenait toujours la chandelle mais elle était passée devants. Sans lâcher un seul instant sa main pourtant.

Elle sembla hésiter une seconde comme si d'un coup, elle n'était plus tout à fait certaine que c'était bien cette porte là qui menait à sa chambre. C'était pourtant le cas. Viktor lui le savait. Mais il aurait été trop facile et beaucoup moins amusant de le lui dire maintenant. Quant elle se décida à ouvrir la porte, elle ne put retenir une petite exclamation de joue en découvrant qu'elle n'avait pas fait d'erreur et qu'elle était bien dans sa chambre. Le sourire du baron s'élargit alors légèrement. Elle venait d'entrer quant elle se figea et fit demi tour, se heurtant à lui. Allons donc. Qu'est-ce qui se passait maintenant?


- Attendez…. Il ne faut pas que…Fermez les yeux !

Viktor haussa un sourcil. Qu'il ferme les yeux? Allons donc. Quel était cette nouvelle lubie? Il avait déjà été dans cette chambre. Sans doute y avait-il même déjà dormis puisqu'il s'était mis en tête de passer une nuit dans toute celle qui se trouvait dans cette aile du palais avant de trouver celle qui lui conviendrait. Qu'est-ce qu'il pouvait y avoir là dedans qu'elle ne devait pas voir. Oh et puis zut. Toujours assez intrigué par la situation, le baron ferma les yeux. Laissant Kathleen lui prendre les mains et le guider à travers la chambre. Ils se retrouvèrent tout les deux sur le balcon.

Un petit peu vicieuse, Kathleen profita du fait qu'il ne pouvait pas la voir venir et donc pas se défendre pour venir lui déposer un baiser sur les lèvres. Viktor trouva presque dommage que ce baisé ne se prolonge pas.


- Vous pouvez les ouvrir maintenant, murmura-t-elle.

Kathleen s’approcha de la balustrade et observa un long moment le jardin. Ainsi plonger dans le noir, on n'en voyait pas grand chose. Mais il fallait reconnaitre que sous la lumière de la lune, ils avaient tout de même un certain charme. La jeune femme se tourna vers Viktor en lui souriant. Heureuse de le voir ainsi proche d'elle. C'est vrai que s'était contre toutes les convenances. Mais le baron se sentait bien lui aussi parce qu'elle se trouvait avec lui. Il n'y avait rien à rire d'autre. Il était juste bien d'être en sa compagnie.

- Etes-vous content d’être de retour à Missède ?

Un sujet banal pour engager la conversation? Sans doute oui. Mais au moins, elle avait le mérite de dire quelque chose et de lancer une conversation elle. Se n'était pas vraiment son cas.

« Heureux d'être de retour à Missède oui, confirma Viktor...mais plus heureux encore de ne pas y être seul. »

Doucement, il se tourna vers Kathleen et s'approcha d'elle. Prenant sa main, il l'entraina doucement en direction du petit banc et l'y fit s'assoir. Là, Viktor l'attira doucement contre lui et referma ses bras sur elle. Il la tenait adossée contre sa poitrine, caressant doucement la longue cascade d'or de ses cheveux. Entortillant parfois un doigt dans les boucles.

« Je suis heureux d'être avec toi. »

Après quelques minutes restées sur le banc, Viktor ne put s'empêcher de frisonner. Il faisait un peu frai ici tout de même. Un peu trop pour rester comme ça sans rien faire et sans bouger.

« Tu veux bien que l'on retourne à l'intérieure, demanda-t-il. »

Il en profita pour se pencher doucement sur Kathleen et déposer un doux baiser sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Jeu 16 Déc 2010 - 12:47

    Le bonheur que Kathleen ressentit lorsque les paroles de Viktor arrivèrent à ses oreilles, était si fort, si intense qu’elle dut lutter avec acharnement pour ne pas se jeter sur lui pour l’embrasser. Elle ne voulait pas passer pour….comment avait-elle dit déjà…. ‘une poupée tout juste bonne à écarter les cuisses’… Oui ce devait être un truc de ce genre là.
    Cependant elle lui adressa un nouveau sourire tandis qu’elle sentait son cœur battre à tout rompre. Lorsqu’il lui prit la main pour l’entraîner sur le banc, Kathleen eut même peur qu’il sente ou qu’il attende le bruit que faisait son cœur dans sa poitrine. Mais visiblement il y resta sourd à moins qu’il fit semblant de ne pas l'entendre ! Quoi qu’il en soit, elle se retrouva bientôt appuyé contre lui, enlaçait par ses bras. Elle sentait sa main jouer dans ses cheveux et cela l’amusa beaucoup. On lui avait tant parlé de la longue chevelure brune de Dame Agniezka qu’elle avait longtemps craint que son fiancé n’aime pas les blondes ! Visiblement elle s’était trompée, du moins elle l’espérait.

    Au bout de longues minutes de silence, Viktor lui demanda si elle ne préférait pas retourner à l’intérieur. L’air était frais et dans sa petite chemise de nuit elle commençait à avoir froid. Elle s’apprêtait à lui répondre quand les lèvres du jeune homme se posèrent sur les siennes. Surprise mais heureuse elle ne fit rien pour le rompre. Bien au contraire elle passa même ses bras autour de son cou pour l’étreindre avec plus de tendresse. Par les cinq… elle l’aimait. C’était indéniable. Elle se sentait si bien avec lui, si heureuse quand elle se trouvait dans ses bras. Elle aurait voulu que cet instant ne s’arrête jamais. Leur baiser s’était fait plus intense, mais cela ne suffisait pas à réchauffer suffisamment le couple, et Kathleen se mit à nouveau à grelotter. Rompant ce, si agréable baiser, la jeune femme se recula légèrement pour pouvoir regarder son fiancé.


    - Oui. Il commence à faire froid…Mais…seulement…attendez là une seconde.

    Se levant à regret, la jeune femme fit quelques pas vers la porte, mais revint bien vite pour cueillir un nouveau baiser sur les lèvres de Viktor, puis elle fila définitivement dans la chambre. La robe de mariée était toujours là, éclairée par les rayons de lune. Elle voyait bien scintiller sous le voile le tissu blanc. Son regard balaya rapidement la pièce et bien vite s’arrêta sur une armoire. Courant presque, elle en sortit deux couvertures dont elle se servit pour draper le mannequin. On ne voyait plus que la tête en bois ronde recouverte du fin voile blanc dépasser. Avec un léger sourire satisfait, Kathleen retourna sur le balcon et frissonna presque aussitôt lorsqu’une petite brise souleva un pan de sa chemise de nuit.

    - Voilà !

    Devant le regard interrogateur de Viktor, Kathleen se rendit compte qu’elle n’avait même pas expliqué la raison pour laquelle elle lui avait fait fermer les yeux. Elle ne voulait pas qu’il croit qu’elle avait quelque chose à cacher. Riant presque elle s’approcha de son fiancé toujours assis et lui prit les mains pour l’entraîner avec elle à l’intérieur. Il put alors contempler la chose informe cachée sous un tas de couverture dans un coin de la pièce.

    - On dit que ça porte malheur de voir la robe avant le mariage. Et moi je veux que le notre soit heureux !

    Sur ces mots elle se rapprocha à nouveau et se serra dans ses bras. S’il devait la quitter bientôt, elle voulait encore un peu profiter de lui. Etre dans ses bras, sentir ses mains sur elle. Juste quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Sam 18 Déc 2010 - 11:28

Malgré sa surprise, Kathleen ne tenta pas une seule seconde de se dégager de ce baiser que Viktor lui donnait. C'était même tout le contraire. Elle voulut même le prolonger. La jeune femme passa ses bras autour du cou du jeune homme pour l'éteindre plus encore. Se qui n'était au départ qu'un bien innocent petit baiser venait de prendre une tout autre tournure. Bien plus intense. Plus passionné. Mais Kathleen se mit à grelotter. Malgré leur envie sans doute à tout deux de poursuivre ce long baiser, ils durent bien rompre ce délicieux contacte.

Kathleen se recula un peu pour pouvoir le regarder d'un petit peu plus loin. C'est difficile de s'adresser à quelqu'un quant vos lèvres ne sont qu'à quelques centimètres l'une de l'autre.


- Oui. Il commence à faire froid…Mais…seulement…attendez là une seconde.

La jeune femme fini par se lever, un peu à regret il faut le dire. Viktor la regardait avec un certain étonnement. Mais quel était cette chose quoi pouvait trouver dans sa chambre et qu'elle semblait tant avoir à coeur de lui cacher? Elle avait un amant tout nu dans un placard ou quoi?

Disparaissant dans sa chambre après lui avoir déposé un dernier baiser sur les lèvres, la jeune femme laissa Viktor patienter un moment dehors avant de revenir vers lui, sourire aux lèvres.


- Voilà !

L'amant dans le placard était viré? Il fallait dire que du point de vue de Viktor le comportement de sa fiancée était des plus étrange. Qu'est-ce qu'elle était en train de lui cacher? Vu la dernière chose que la précédente fiancée de Viktor lui avait caché, on pouvait assez aisément comprendre pourquoi le comportement de Kathleen et ses cachoteries mettait Viktor légèrement mal à l'aise.

Riant presque, la jeune femme vint s'installer à côté de lui sur le banc dont il ne s'était pas levé et lui prit les mais pour l'entrainer à l'intérieur de la chambre. Pas d'amant tout nu dans le placard. Il était peut-être allé se cacher sous le lit. Mais c'était également plus plausible que se que la jeune femme voulait lui cacher ait un rapport avec ce qui devait être un mannequin qu'une tas de couvertures plus ou moins agencé rendait très légèrement difforme.


- On dit que ça porte malheur de voir la robe avant le mariage. Et moi je veux que le notre soit heureux !

Elle se rapprocha à nouveau et se serra dans ses bras. Viktor riait intérieurement en la serrant contre lui. Il était stupide. Complètement et irrémédiablement stupide. Kathleen n'était pas Agniezka. Il avait échangé de la boue contre un pur diamant et il se permettait de les comparer. Irrécupérable ce baron.

Il serait doucement Kathleen contre lui. Déposant de petits baisers dans son cou.

Qu'est-ce qu'il devait faire? Il avait envie de rester. Mais était-ce bien raisonnable de le faire? Il ne le savait pas. Doucement en la tenant dans ses bras, il caressait la longue cascade d'or de ses cheveux. Viktor adorait la chevelure de Kathleen. Elle avait déjà dut s'en rendre compte. Mais il aimait beaucoup ses cheveux.

Non, se n'est pas du fétichisme de cheveux.

Enfin bref.

Doucement, il se pencha vers elle pour déposer un rapide baiser sur ses lèvres.


« Je n'ai pas envie de partir, avoua-t-il. »
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Sam 18 Déc 2010 - 17:46


    Bien qu’il tenta de ne rien montrer, Kathleen vit la surprise dans le regard de Viktor lorsqu’elle lui annonça que sa petite cachotterie ne concernait que sa robe de mariée. Visiblement il s’était attendu à bien pire. A quoi ? Un amant ? Ah non ça elle ne savait pas faire ! Déjà qu’elle avait du mal à gérer les sentiments qu’elle éprouvait pour un seul homme elle aurait été bien embêtée de devoir jongler avec deux ! Lorsqu’elle se serra contre lui, elle fut heureuse de sentir les bras de son fiancé se refermer sur elle pour l’enlacer tendrement. Elle était tellement contente d’être seule avec lui. La journée avait été éprouvante, longue et épuisante. Elle avait vu mille personnes, bavardée avec la moitié et essayée de s’enfuir toutes les dix minutes, mais avec lui…C’était tellement différent. Un sourire amusé et un léger rire s’échappa de ses lèvres lorsqu’il vint couvrir son cou de petits baisers. C’était agréable, émoustillant même. Et ses mains dans ses cheveux. Maintenant elle n’avait plus de doute il appréciait sa crinière bouclée ! Un soulagement en soi !
    Lorsqu’il lui murmura qu’il n’avait aucune envie de partir, le cœur de Kathleen fit un bond dans sa poitrine. Il battait si fort qu’elle avait peur que Viktor ne l’entende. Ses joues s’étaient légèrement colorées mais il faisait trop sombre pour qu’il puisse le voir. Et elle, qu’aurait-elle pu dire ? Elle n’avait aucune envie qu’il franchisse la porte pour retourner dans son bureau. Elle ne voulait pas rester seule dans cette grande chambre sans lui près d’elle.
    Etait-ce mal ? Pourquoi l’aurait-ce été ? Il s’agissait d’un futur couple marié, il pouvait bien partager ensemble des moments plus intimes que ne l’autorisait la bienséance. Et puis au diable cette fiche loi.

    - Alors restez, murmura-t-elle en l’embrassant à son tour.

    Une invitation qu’elle assumait entièrement. Ce n’était pas la première fois qu’elle passerait la nuit avec lui. Mais là il y avait quelque chose de différent. Elle était différent. Depuis la nuit dans l’auberge les sentiments qu’elle ressentait pour Viktor avait changé. Lorsqu’elle croisait son regard sombre elle savait qu’elle l’aimait. Sincèrement.
    Elle ne voulait personne d’autre que lui comme époux. Même si à la base on lui avait un peu forcer la main, cette union lui convenait parfaitement. Elle le trouvait beau, charmant et d’une tendresse étonnante. Elle n’avait jamais vu que son frère en coureur de jupons et elle avait toujours cru que les hommes étaient tous comme lui. Visiblement elle s’était trompée, pour preuve la nuit qu’ils avaient passé dans l’auberge. Elle était sure que Grégoire aurait profité de la situation alors que Viktor l’avait respecté. Il l’avait accueillit dans son lit sans aucune arrière pensée.

    - Je ne veux pas que vous partiez.

    Elle accompagna son aveu d’un sourire. En plus elle n’avait pas sommeil et s’il la quittait elle aurait du errer dans sa chambre toute seule. Lâchant la main de Viktor, Kathleen se tourna vers la cheminée dont les braises s’éteignaient déjà elle tourna sur elle même pour observer à nouveau la grande pièce. Son regard s’arrêta sur le lit. Immense, remplit de coussins et recouvert d’un épais édredon rempli de plumes. Son amusement se peignit immédiatement sur son visage. Se tournant vers Viktor elle s’approcha l’embrassa à nouveau comme s’il s’agissait maintenant d’une chose vitale, puis elle courut vers le lit et se jeta sur l’édredon qui s’affaissa sous son poids. Se tournant pour fixer le plafond des yeux elle pouvait voir les contours qu’elle avait dessiné sur l’édredon. Elle avait l’impression d’être enseveli ! Presque aussitôt elle se mit à rire.
    Agilement elle se redressa, donna un petit coup sur le dessus de lit puis retourna près de Viktor dont elle prit la main pour l’entraîner avec lui. Peut-être qu’il avait encore gardé son âme d’enfant, comme à Sinlieh dans la fontaine, en tout cas il ne fit pas de manière et la suivit pour sauter sur le tas de coussins et l’édredon. Riant à nouveau, Kathleen roula sur le ventre et se retrouva sur Viktor les mains de chaque côté de son visage. Sans cesser de rire doucement, elle se pencha vers lui et l’embrassa avec tendresse.

    - Je suis heureuse avec vous.

    Une façon de le remercier de la faire rire et de la laisser être naturelle en sa présence. Elle aurait détestée devenir l’épouse d’un homme austère, sans le moindre sens de l’humour.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Lun 20 Déc 2010 - 13:49

Cette fois, mais sans doute parce qu'il la tenait tout contre lui, Viktor parvint à percevoir les boumboumboum rapides du cœur de la jeune femme. Il sourit en entendant ce petit bruit très rassurant en vérité.

- Alors restez, murmura-t-elle.

Elle déposa alors ses lèvres. Ses lèvres si douces sur celles de Viktor. Le baron savoura avec plaisir ce baiser. C'était une invitation bien loin des convenances. Mais encore une fois, la situation dans laquelle ils se retrouvaient en était tellement éloignée qu'un peu plus un peu moins, cela ne faisait pas la moindre différence en réalité. Et puis, se n'était pas la première fois qu'ils passaient la nuit ensemble.

- Je ne veux pas que vous partiez.

Avec un de ses si joli sourire, ce genre d'aveux délicieux devient du pur miel. Viktor lui rendit son sourire avec un plaisir non dissimuler. Il n'avait pas envie de partir. Elle n'avait pas envie d'être seule sans lui. La suite logique de ce raisonnement était donc clairement qu'il allait rester. Se n'était pas convenable, mais il s'en fichait pas mal en fait des convenances. Ce mariage arrangé, c'était peut-être bien la première fois qu'il les respectait vraiment sans tenter de jouer avec les mots. Mais là, il n'était plus question de jouer. Juste d'aimer. Et son cœur qu'il avait crut à présent glacé après se que lui avait fait subir Agniezka se remettait petit à petit à battre pour le sourire de Kathleen.

Lâchant sa main, Kathleen jeta un coup d'oeil vers la cheminée où les braises finissaient de s'éteindre. Puis, ses yeux repartirent vers le reste de la pièce avant de s'arrêter sur le lit couvert de cousins. Une lueur d'amusement éclaira d'un coup son visage, lui donnant presque une allure enfantine. Un nouveau petit bisous et hop. Kathleen se jeta sur son lit et s'enfonça dans l'édredon en riant de bon coeur. Sur le dos, elle regardait le plafond pendant que Viktor lui jetait un regard amusé.

D'un bon souple, elle se redressa, se trouvant tout prêt de Viktor dont elle attrapa la main. En un rien de temps, elle se l'entraina derrière elle dans le lit en continuant à rire. Sa bonne humeur avait quelque chose de tout à fait communicatif. Un grand sourire étirait les lèvres du baron. Il ne fit aucune manière pour sauter dans le lit et s'enfoncer lui aussi dans l'édredon.

Kathleen roula sur le ventre et se retrouva sur Viktor les mains de chaque côté de son visage. Manoeuvre calculée? Possible. Mais possible aussi que se n'était pas le cas. Enfin, ça n'en avait pas vraiment l'air en réalité. Doucement, elle se pencha vers lui et l’embrassa avec tendresse.


- Je suis heureuse avec vous.

Viktor sourit doucement. Écartant une fois de plus cette indomptable mèche rebelle qui venait toujours se mettre devant son visage. Non pas qu'il n'aimait pas cette petite mèche. Bien au contraire. Elle lui donnait toujours une bonne excuse pour toucher délicatement le visage de Kathleen.

Comme on pouvait s'y attendre, la main de Viktor s'attarda quelque peu sur le visage de sa fiancée. Passant un bras autour de la taille de la jeune femme, il l'attira doucement à lui pour déposer un baiser sur ses lèvres.


« Ka...Kathleen de la Roseraie... »

Il bafouillait un peu. N'était pas vraiment sur de lui.

« Je...je...t... »

Les mots lui brulaient la langue. Il fallait pourtant qu'il les disent. Qu'il les disent maintenant.

« Je...t'aime. »

Voilà. C'était dit.

« Veux-tu m'épouser? »

Il s'était rendu compte qu'en réalité, il ne lui avait jamais vraiment posé la question.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Lun 20 Déc 2010 - 19:17

    Alors qu’elle se noyait dans le regard sombre de Viktor elle fut presque surprise de l’entendre prononcer son prénom et son nom. Pourquoi ce ton ? Allait-il la rabrouer d’avoir agit tel une enfant ? Peut-être qu’il n’était pas d’humeur à rire ou à s’amuser. Pourtant il avait bien sauté sur le lit et quelques instants plus tôt lorsqu’elle s’était penchée pour l’embrasser elle l’avait vu sourire. Et puis pourquoi s’était-il mit à bafouiller ? Kathleen appréciait le contact de la main de Viktor sur sa joue alors qu’il retenait l’une de ses mèches rebelles. Rien n’aurait pu la préparer aux mots qui allaient suivre. Elle ne s’y était tellement pas attendue qu’elle resta un instant bouche bée, complètement figée. Elle avait bien entendu. Tout de suite après les mots qu’elle brûlait de lui dire, il était même allé jusqu’à la demander en mariage.
    Ce genre de demande aurait pu paraître stupide puisqu’ils allaient se marier dans quelques jours, mais pour la jeune fille s’était beaucoup plus important qu’il n’y paraissait. A aucun moment Viktor ne lui avait demandé sa main. Seul son père avait voulu savoir si elle consentait à épouser le Baron de Missède. Mais là, étendu sous elle, ce n’était pas le titre qui la demandait en mariage, mais l’homme et cela la toucha plus profondément que tout ce qu’elle avait vécu jusqu’alors. Elle sentit ses yeux lui piquer légèrement, annonçant la montée imminente d’un flot de larmes. Ses lèvres, qui exprimées jusqu’à présent son étonnement s’étirèrent en un sourire radieux.
    Les bras qui enserraient sa taille lui procuraient un plaisir indescriptible, comme si elle se sentait protégée, aimée, désirée même. Levant sa main elle caressa doucement la joue puis les cheveux mi long de Viktor, sans jamais cesser de le regarder.


    - Je vous aime, murmura-t-elle comme si elle voulait être sure que lui seul l’entende.

    Sa nourrice au domaine de la Roseraie lui avait longuement parlé des amours de jeunesse, ceux qui ne sont provoqués que par le plaisir des yeux. Elle l’avait longtemps mise en garde, lui déclamant tellement une dramaturge qu’elle pouvait perdre son honneur pour les beaux yeux d’un coureur de jupon. Lorsque Dimitri avait du quitter le domaine, sa nourrice avait immédiatement cru que sa protégée s’était laissée entraînée par le jeune commis de cuisine. Elle l’avait sermonné des heures entières bien que la jeune fille se soit défendue à corps et à cris. Maintenant, lorsqu’elle plongeait dans le regard de Viktor elle était sure que ce n’était pas de ce genre d’amour furtif dont parlait sa nourrice. Elle l’aimait profondément. Et de toute façon, étant vouée à l’épouser bientôt elle n’avait même pas besoin de masquer ou d’oublier les sentiments qu’elle éprouvait pour lui.


    - Vous épouser fera de moi la femme la plus heureuse au monde.

    Ces mots semblaient si faibles pour expliquer la joie qu’elle éprouverait de devenir Kathleen de Missède, épouse du Baron Viktor de Missède. Elle se fichait du titre de Baronne qu’elle obtiendrait par ce mariage. Les mauvaises langues ne pourraient atteindre son bonheur. Qu’il eut été Baron ou mendiant elle l’aurait aimé tout autant.

    - Je veux vivre avec vous, me réveiller chaque jour près de vous, plonger mon regard dans le votre jusqu’à ma mort, je veux vous aimer de tout mon cœur et vous rendre heureux.

    Et bien voilà, elle n’aurait pas dit mieux si elle avait du rédiger des vœux à prononcer lors de leur mariage. Elle avait été claire et tant dans ses paroles que dans son regard on ne pouvait douter de la profondeur de son amour. Bien que naissant encore, elle était sûre que les quelques minutes qui s’étaient écoulées, avaient encore renforcé le sentiment qu’elle éprouvait pour Viktor.

Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Mer 22 Déc 2010 - 9:06

Kathleen gardait ses jolis yeux turquoises dans ceux bien plus sombres de Viktor. La jeune femme resta figée quant elle entendit se que le baron venait de lui dire. Elle n'osait plus faire le moindre geste et, pour être tout à fait honnête, Viktor non plus. Il avait trop peur de rompre ce moment. Ou de faire une bêtise.

Le fait de la demander en mariage était, d'une certaine façon, un peu stupide. Ils allaient bientôt se marier de toute façon. Mais pour lui, cela avait une très grande importance. Il voulait savoir si elle acceptait de devenir sa femme. Pas la baronne de Missède. Mais ça femme. Cela faisait mine de rien une énorme différence. Il voulait qu'elle l'épouse. Sans faste ni couronne. Juste lui. En tant qu'homme et pas en tant que baron. Certes, si elle refusait cela ne changerait rien du tout. Il l'épouserait tout de même. Mais...c'était difficile à expliquer cette subtile différence.

Les lèvres de la jeune femme s'étirairent en un grand sourire alors que ses yeux devenaient petit à petit plus humide. Levant lentement la main, Kathleen caressa doucement la joue puis les cheveux Viktor, sans pour autant décrocher ses yeux de ceux du baron. Elle restait fixée sur lui.


- Je vous aime, murmura-t-elle.

Viktor sentit une bouffée de chaleur l'envahir. Elle l'aimait. Elle l'avait dit. Elle avait dit qu'elle l'aimait.

- Vous épouser fera de moi la femme la plus heureuse au monde.

Ces mots pouvaient paraître bien faible. Comme deux d'Agniezka. Ils n'étaient guère différent de ceux qu'elle avait prononcé dans son silence. Mais ils avaient une autre force. Une force que les promesses de la muette n'avaient pas. Agniezka n'était jamais venue le voir dans son bureau pour le tirer de son travail stupide ou à un vers d'alcool de Millet de trop. Kathleen si. Elle l'avait embrassé. Plusieurs fois même. Sans que rien ne l'y oblige. Ni que Viktor le lui demande. Agniezka ne l'avait jamais fait. Ses mots avaient bien plus de force que toutes les promesses que cette pauvre idiote avait bien put lui faire. Kathleen de Missède. Bientôt ils seraient marié. Et Viktor passerait le restant de ses jours en compagnie d'une femme qui l'aimait.

- Je veux vivre avec vous, me réveiller chaque jour près de vous, plonger mon regard dans le votre jusqu’à ma mort, je veux vous aimer de tout mon cœur et vous rendre heureux.

Apparemment, les pensées de la jeune femme rejoignaient celles du baron. Un grand sourire se dessinait sur le visage de celui-ci. Son bras était toujours passé autour de la taille fine de Kathleen tandis que son autre main continuait à caresser sa joue. Il la gardait contre lui. Tout contre lui. Profitant à chaque instant ce des moments de bonheur qu'il avait crut ne jamais vivre. Arcam jouait décidément un jeu bien étrange avec le cœur du baron de Missède. Mais si le dieu s'en amusait et que sa mélodie était toujours aussi douce qu'en cet instant, Viktor acceptait volontiers ses tortures pour des siècles encore.

Le jeune homme la serra soudain dans ses bras et entama de passer au dessus d'elle, puis de rouler en dessous pour repasser au dessus. Ce jeu dura un bon moment. Et finalement, le baron fini par revenir à sa position de départ avec la jeune femme allongée sur lui. Il riait doucement avec elle. Un jeu idiot qui lui était venu comme ça et que, pour sa part, il trouvait très drôle.

Les cheveux de Kathleen étaient totalement défait et, gardant un bras autour de sa taille, Viktor se remit à jouer avec les boucles de ses cheveux blonds. Soit entortillant ses doigts dedans, soit en les tirant légèrement puis en les relâchant.


« Je t'aime Kathleen, fini-t-il par dire. »

Doucement tout d'abord, puis un peu plus passionnément, il commença à l'embrasser. Sans essayer d'aller plus loin pourtant. Il ne voulait pas tout gâchée. Elle n'était pas obligé de s'offrir à lui. Mais par contre, il voulait sentir le délicieux goût de ses lèvres sur les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Mer 22 Déc 2010 - 11:03

    Lorsqu’elle vit le sourire de Vitkor s’agrandir, Kathleen fut certaine que les mots qu’elle avait prononcés avaient touché le jeune homme. Bien qu’elle ne savait absolument rien des moments d’intimités qu’il avait partagé avec Dame Agniezka, elle voyait dans ses yeux son besoin d’affection et de sécurité. Le départ de sa précédente fiancée l’avait meurtri, blessé profondément, au point même qu’il lui avait confié qu’il ne savait pas lui-même s’il serait un jour capable d’aimer à nouveau. Elle, elle n’avait rien à voir avec la jeune femme. Elle serait fidèle à l’amour qu’elle portait à Viktor, elle serait toujours là pour le soutenir dans toutes les épreuves que leur imposeraient Arcam.
    Les bras de Viktor se serrèrent un peu plus autour d’elle et sans prévenir, il renversa la situation. Roulant de côté il l’entraîna avec lui pour se retrouver au dessus. D’abord surprise, Kathleen finit par joindre son rire à celui du Baron. Il continua ainsi, roulant d’un bout à l’autre du lit, tantôt dessus, tantôt dessous. Lorsqu’il s’arrêta pour profiter de sa longue chevelure dorée, Kathleen se trouvait à nouveau sur lui, ses bras nouaient autour du cou de Viktor. Il lui dit alors à nouveau qu’il l’aimait, cette fois avec plus de conviction que la première. Il entortillait les cheveux de la jeune fille autour de ses doigts, mais dès qu’ils croisèrent à nouveau leurs regards, il la serra un peu plus contre lui et l’embrassa tendrement. Puis avec plus de passion.

    Dans la tête de Kathleen tout se bousculait. Devait-elle s’offrir à lui ce soir ? Devait-elle le repousser en douceur… Elle ne savait pas comment agir. La seule pensée cohérente qui raisonnait dans sa tête, c’était la peur qu’elle ressentait à l’idée de perdre ce que beaucoup à la Roseraie s’était évertué à protéger. Mais était-ce vraiment une perte en soi ? Non ! A bien y réfléchir, c’était plutôt un don. Une preuve d’amour. Une façon de prouver physiquement ce qu’elle avait dit avec des mots. Mais encore fallait-il qu’elle s’en sente prête et là résidait tout le problème. Viktor ne manifeste aucune impatience, aucun empressement. Il l’embrassait, lui souriait, jouait avec ses cheveux… A mesure qu’il la couvrait de tendresse et de caresses, elle sentait une onde de plaisir monter en elle, mêlait à une sensation nouvelle, électrisante. Roulant sur le côté, elle regarda une fraction de seconde le plafond jusqu’à ce que Viktor prenne la place qu’elle occupait jusqu’alors. Elle aimait le regarder, passer ses mains dans les cheveux sombres mi long de son fiancé, lui sourire. Tout en lui, lui plaisait. Certes elle ne le connaissait pas encore énormément, mais elle avait le reste de sa vie pour ça !

    Elle avait gardé ses bras autour du cou de Viktor et elle s’en servit pour l’attirer vers elle. Lorsque ses lèvres furent à quelques millimètres des siennes elle combla l’espace pour presser les siennes contre celles de son fiancé. Le baiser d’abord doux et tendre se fit plus intense, plus pressant. Maintenant qu’elle était étroitement serrée contre lui, elle ne pouvait ignorer le désir qu’elle ressentait, cette envie…ce besoin même qu’elle avait de se fondre dans ses bras. Mais elle ignorait tout de ce qu’il fallait faire ou ne pas faire. Elle ne savait pas si Viktor éprouvait la même chose qu’elle, s’il la désirait autant qu’elle le désirait… Son ignorance de l’amour physique la rendait un peu plus timide mais cela ne l’empêchait pas de prolonger le baiser qu’ils échangeaient. A regret et légèrement essoufflée, Kathleen détacha ses lèvres et reposa sa tête sur le matelas son regard fixait sur les yeux noir du Baron.


    - Je ne sais rien de ces choses là, murmura-t-elle persuadée qu’il comprendrait parfaitement de quoi elle parlait, et je ne vous cacherais pas que j’ai peur…je suis même terrifiée à l’idée de…. Mais je vous aime et avec vous je sais que je n’ai aucune crainte à avoir.

    Cela pouvait paraître étrange comme paroles surtout si elle s’arrêtait là, mais elle comptait bien continuer pour ne pas laisser Viktor dans l’incompréhension. Durant son adolescence, elle s’était souvent demandée comment se déroulait les nuits de noces, et la plupart des servantes qu’elle questionnait faisaient express de répondre à côté. Certaines lui disaient qu’il s’agissait juste de dormir dans le lit de son époux…mais elle n’en croyait rien. Un jour à force de trop presser sa nourrice, celle-ci lui décrivait avec…précision ce qui se déroulait. Etonnamment, Kathleen ne fut guère horrifiée comme l’aurait cru sa nourrice. Dès lors elle ne posa plus aucune question sur le sujet. Elle avait eut les informations qu’il fallait, à savoir que ce ne serait certainement pas la meilleure nuit qu’elle passerait avec son époux, qu’elle aurait mal, qu’elle saignerait et qu’elle refuserait sûrement de recommencer, bien que cela soit inévitable. Et bien soit. Elle aurait mal et elle saignerait, mais là, dans les bras de Viktor, elle ne pouvait même pas imaginer l’idée de lui refuser cette preuve d’amour. Bien sur il n’était pas obligé d’accepter. Il pouvait aussi tout simplement continuer à l’embrasser et dormir près d’elle. Mais elle avait l’impression que c’était important pour Viktor…elle devait le lui dire, qu’il sache.

    - Si vous…si vous le souhaitez…si vous le désirez autant que moi, je suis prête….à m’offrir à vous.

    Voilà c’était, et le tout ponctué d’un sourire dont il était impossible de douter de sa franchise.

Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Mer 22 Déc 2010 - 21:19

Viktor ne savait plus vraiment quoi dire ni quoi faire. Il avait envie d'elle. Terriblement envie même. Mais ne voulait pas se montrer trop entreprenant ou trop brusque. Au fond, Kathleen n'était encore qu'une enfant. Et avant tout, il ne voulait pas prendre le risque de faire quoi que se soit qui pourrait rompre la magie de ce moment. Pour l'instant, il se contentait de l'embrasser et de jouer avec ses cheveux. Cela suffisait à son plaisir. Il n'avait besoin de rien d'autre.

Même si rester calme pouvait devenir un peu plus difficile. Il ne ferait rien.

Kathleen roula sur le côté, fixant le plafond. Viktor se demanda s'il n'avait pas fait une bêtise. Est-ce qu'elle en avait assez? Voulait-elle qu'il parte? Si c'était le cas, il partirait. Se serait aussi simple que cela. Doucement, un peu inquiet quant même, Viktor se plaça au dessus de sa fiancée. Essayant de ne pas imaginer la situation si un serviteur décidait d'entrer maintenant.

Mais une gentille entité semblait veiller sur eux et aucun serviteur ne se décida à venir les interrompre.

Apparemment elle n'avait pas envie de se débarrasser de lui puisqu'elle se mit à passer sa main dans ses cheveux. Ses bras toujours noués autour du coup du baron, deux armes tout à fait fatale dont elle se servit pour l'attirer à elle et l'embrasser. Et hop. Un nouveau bisous qui transformait Viktor en morceau de guimauve. Contrairement à Agniezka, Kathleen semblait avoir parfaitement saisit de quoi le baron avait besoin. Le baiser de Kathleen se fit de plus en plus intense et pressant. Allait-elle vouloir franchir le pas et s'offrir à lui ce soir même?

Viktor la tenait très étroitement dans ses bras.

À chaque seconde qui passait, Viktor savait que se serait plus difficile de laisser Kathleen si jamais elle le lui demandait. De plus en plus difficile. Mais pas impossible pourtant. Il le ferait si elle le souhaitait.


A regret apparemment et légèrement essoufflée, Kathleen fini par détacher ses lèvres de celle de Viktor. Reposant doucement sa tête sur le matelas avant de plonger son regard dans celui de Viktor.

- Je ne sais rien de ces choses là, murmura-t-elle, et je ne vous cacherais pas que j’ai peur…je suis même terrifiée à l’idée de…. Mais je vous aime et avec vous je sais que je n’ai aucune crainte à avoir.

Viktor avait peur de comprendre se qu'elle était en train de lui dire.

- Si vous…si vous le souhaitez…si vous le désirez autant que moi, je suis prête….à m’offrir à vous.

La jeune femme lui adressa un franc sourire. Viktor ferma les yeux, se mettant doucement à trembler. Il ne s'était pas attendu à cela. Jamais même. Il avait peur de tout gâcher.

« Kathleen... »

Il resta un moment. Fuyant presque le regard de la jeune femme. Pour tout dire. Il avait peur de se qui pouvait se passer. Il avait un petit peu d'expérience. Mais d'une part, se n'était jamais avec des jeunes femmes qui elles même n'en avaient pas. D'autre part, à aucune d'entre elle il n'avait vraiment tenu.

Avec Kathleen, se n'était pas du tout pareil.


« Écoute. Je ne veux pas que tu le fasse pour moi si tu n'en as pas envie...je peux attendre. Attendre que tu te sente prête. Je n'ai pas besoin de ça pour savoir que tu m'aime. »

Il n'osait plus vraiment la regarder. Un peu gêné de son propre désir. Mais continuait à jouer avec ses cheveux blonds.

« Je ne veux pas tout gâcher. »
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Jeu 23 Déc 2010 - 11:06

    A voir l’expression qui se peignit sur le visage de Viktor, Kathleen se demanda aussitôt si elle n’aurait pas mieux fait de se taire. Elle avait presque l’impression qu’il ne voulait plus croiser son regard, comme s’il cherchait à fuir le sien. Elle sentit alors le rouge monter à ses joues. Comment se sentir plus stupide qu’en cet instant ? Là elle avait fait fort. Certes il ne voulait pas gâcher ce moment mais pourquoi disait-il cela ? Etait-ce si douloureux qu’on le lui avait dit ? Plus encore ?
    En moins d’une demi seconde, Kathleen sentit à nouveau la peur lui saisir le ventre. Forcément ce n’était pas en pensant ce genre de chose qu’elle rendrait le moment en question plus facile à vivre. Comprenant qu’elle avait prononcé des paroles peut-être un peu trop déplacé, Kathleen baissa les yeux un instant, ne cherchant plus à croiser à nouveau celui de Viktor.


    - Je comprends, murmura-t-elle doucement.

    Glissant légèrement sur le côté, Kathleen quitta la chaleur des bras de Viktor et se redressa sur le couvre lit. A tâtons sa main chercha sa robe de chambre qu’elle trouva après une petite minute et quelques acrobaties, au pied du lit. Souriant légèrement elle l’enfila et la serra contre elle. Elle avait un peu froid et restait dans les bras de Viktor, bien qu’elle adorait ça, n’était pas la meilleure façon de calmer son désir. Les paroles de Viktor raisonnaient encore dans sa tête, comme un écho. Il ne voulait pas qu’elle se donne à lui si elle n’en avait pas vraiment envie. Pourtant, en le regardant elle avait presque l’impression que c’était lui qui n’avait pas envie d’elle.

    Après une longue minute de silence qui sembla durer une éternité, Kathleen quitta des yeux le couvre lit pour les poser sur le visage de Viktor. Les rayons de lune lui permettaient de distinguer les coutours de celui-ci mais pas d'y lire son expression. Plus le silence s'intallait, plus elle sentait le malaise grandir. Et elle ne voulait pas cela, elle savait que si ce silence perdurait, Viktor serait peut-être tenté de retourner dans son bureau...et elle, elle voulait qu'il reste.


    - Il me semble que....plus j'attendrais et moins je serais prête....bien moins que ce soir...

    Bon ça pouvait avoir l'air confus comme ça, mais c'était surtout parce qu'elle exprimait à voix haute ces réflexions. C'était plus facile ainsi de faire le tri dans sa tête. D'une main elle attrapa sa longue chevelure qu'elle passa par dessous son épaule gauche. Ses boucles tombèrent en cascade jusqu'au bas de son ventre. Elle avait relevé les genoux vers elle, les pieds posés sur le matelas.

    - Mais si vous ...ne me désirez pas je peux aussi le comprendre.... Et puis c'est peut-être mieux d'attendre notre mariage... Mais....je ne sais pas....je me sens si bien là...avec vous....

    Là encore elle laissait libre cours à ses pensées, exprimant à la fois ses craintes et ses désirs à voix haute. A quoi bon se sentir gênée ? Elle ne pouvait pas se sentir plus mal à l'aise que les quelques minutes qui s'étaient écoulées juste avant. Mais maintenant c'était elle qui avait du mal à croiser le regard de Viktor, elle fixait ses mains qui jouaient négligeamment avec quelques mèches de ses cheveux.


Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Jeu 23 Déc 2010 - 16:00

Après un moment ou elle avait essayer de capter son regard, Kathleen fini par baisser les yeux un instant, arrêtant de chercher à capter le regard de Viktor.

- Je comprends, murmura-t-elle doucement.

La jeune femme glissa sur le côté, se redressant doucement sur le couvre lit. A tâtons elle chercha sa robe de chambre. Après une petite minute et quelques acrobaties, souriant légèrement elle réussi à l'enfiler et la serra autour d'elle. Viktor avait un petit peu froid loin de la chaleur du corps de la jeune femme. Il aurait voulut la garder contre elle.

Il se passa une longue minute durant laquelle aucun d'entre eux n'osait vraiment regarder l'autre. Une minute qui sembla ne jamais vouloir se finir. Finalement, se fut Kathleen qui, la première, releva les yeux. Plus le temps passait, plus le malaise s'installait. Il avait envie de reprendre Kathleen dans ses bras pour ne plus la lâcher.


- Il me semble que....plus j'attendrais et moins je serais prête....bien moins que ce soir...

Si elle se sentait prête, Viktor lui prendrai sa virginité. Mais...c'était étrange pour le baron. Comment expliquer cela? Il avait tant attendu et espérer ce moment avec Agniezka... oh bien sur, il n'imaginait pas un seul instant que Kathleen ait put avoir un autre amant avant lui. Mais cela lui faisait vraiment étrange. Et puis, il ne souhaitait pas la brusquer ou la forcer. Mais si elle se sentait prête et le souhaitait ce soir même... D'une main, la jeune femme prit sa longue chevelure blonde et la passa par dessus son épaule. Les boucles d'or tombant en cascade jusqu'au bas de son ventre. Elle avait relevé les genoux vers elle, les pieds posés sur le matelas.

- Mais si vous ...ne me désirez pas je peux aussi le comprendre.... Et puis c'est peut-être mieux d'attendre notre mariage... Mais....je ne sais pas....je me sens si bien là...avec vous....

Kathleen fixait ses mains et était en train de jouer avec quelques mèches de ses cheveux.

Viktor se rapprocha d'elle et relevant doucement son menton, il l'embrassa à nouveau. Doucement. Pleins de tendresse. Il la prit à nouveau dans ses bras. L'allongeant sur le lit en continuant à la serrer contre lui. À regret, il fini par séparer ses lèvres des siennes.


« Ne pense pas que je ne te désire pas Kathleen. Je veux juste que tu sois sure. »

Doucement, Viktor caresse le visage de la jeune femme.

« Je ne voudrais pas que tu regrette. Rien ne presse. Mais si tu le désire, je le ferais avec plaisir. »

Doucement, le baron déposa un nouveau baiser sur les lèvres de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Ven 24 Déc 2010 - 12:27

    Kathleen vit bouger son fiancé près d’elle. Il s’était légèrement redressé pour l’attirer à nouveau contre lui. Il voulait la tenir dans ses bras et cela fit énormément plaisir à la jeune femme. Elle aussi était très bien la tête posée dans le creux de son épaule. Il voulait la rassurer par ses paroles, s’assurer que c’était bien ce qu’elle voulait. Mais plus elle y pensait, moins elle savait. Se tournant sur le côté pour se tenir sur son coude, Kathleen observa un moment le visage de Viktor sans prononcer un mot. Après une longue minute de silence elle lui adressa enfin un fin sourire. Il avait raison. Rien ne pressait. Ils avaient toute la vie pour se découvrir alors rien ne servait de se montrer impatiente.

    - Dans ce cas, laissons faire les choses !

    Un nouveau sourire amusé se dessina sur ses lèvres alors qu’elle frissonnait légèrement. Levant les yeux, elle vit les rideaux se soulever sous la force de la brise. Kathleen quitta le lit d’un pas agile et ferma la grande porte vitrées qui menait au balcon. Se tournant à nouveau vers la chambre, elle traversa la pièce et ferma la porte à clé. Elle préférait éviter toute entrée inattendue ! Le souvenir de leur matin à l’auberge était encore frais dans sa mémoire. Elle ne voulait pas renouveler l’expérience ! Ses yeux se posèrent quelques secondes sur la robe de mariée qui ne ressemblait plus à grand-chose ainsi recouverte. Et finalement elle revint près du lit. Ses yeux croisèrent presque immédiatement ceux de Viktor à qui elle sourit tendrement lorsqu’elle revint près de lui. Ils restèrent un moment indécis, silencieux comme s’ils ne savaient plus quoi ce dire et finalement Kathleen lui fit signe de venir avec elle sous les draps. Après tout elle comptait bien à ce qu’il reste dormir avec elle, alors inutile de rester sur le lit à frissonner.

    Lorsqu’elle glissa ses jambes sous la couverture, elle eut du mal à relever les yeux pour croiser le regard de Viktor. Cette intimité là, la rendait toujours aussi timide et leur conversation précédente ne faisait rien pour arranger cela. Une fois qu’elle eut remonté les draps jusqu’à sa taille, elle retira sa robe de chambre, laissant ses épaules à peine couvertes des petites manches fines de sa chemise de nuit.


    - Pour l’instant, je sais juste que j’ai envie d’être dans vos bras….et que j’ai encore plus envie que vous m’embrassiez.

    Cette phrase était presque sortie sans qu’elle ne s’en rende compte, du moins elle ne s’était pas attendue à remuer les lèvres et à prononcer de telles paroles. Pourtant elle les pensait profondément. Elle voulait qu’il la rejoigne dans les draps, qu’il l’embrasse… Et seul les cinq savaient ce qui se passerait ensuite.
    De toute façon elle se sentait prête à tout. Elle voulait juste être avec lui, à lui. Elle l’aimait, et elle le lui avait dit. Maintenant plus rien ne comptait que d’être dans ses bras.





[HRP : Bonnes Fêtes ! :drunken: ]
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Sam 25 Déc 2010 - 18:32

Kathleen se redressa légèrement sur le lit et l'attira doucement contre elle. Elle paraissait toute détendue et très à l'aise avec sa tête au creux de son épaule en se reposant tranquillement. La jeune femme se tourna sur le côté et se redressa, s'appuyant sur son coude. Elle resta un moment à le regarder sans rien dire. Viktor ne brisa pas le silence. Il avait dit tout se qu'il avait à dire. Il ne restait plus maintenant qu'à attendre sa réaction. Elle lui adressa finalement un petit sourire.

- Dans ce cas, laissons faire les choses !

Viktor lui rendit son sourire. Si elle n'était pas vraiment sure d'elle, mieux valait attendre un peu sans aucun doute. Cela ne le dérangeait pas. Même si l'idée de la faire sienne était loin de lui avoir déplus. Il attendrait. Rien de plus.

À nouveau, un sourire amusé se dessina sur ses lèvres de sa jeune fiancée. Kathleen quitta le lit pour aller fermer la porte vitrées qui menait au balcon. En effet, ils l'avaient tout les deux laissé ouverte. Et s'ils s'étaient réfugié dans la chambre, s'était justement pour échapper au froid. Ça ne servait pas à grand chose si la porte restait ouverte. Une fois la porte fenêtre fermée, Kathleen s'occupa de la porte tout court. Tournant la clef dans la serrure afin d'éviter toute interruption quel qu'elle soit. Ça éviterait un réveil comme celui de l'auberge et ça, Viktor en était tout à fait ravis. Finalement, après avoir jeté un regard à la robe de mariée couverte de tant de couvertures qu'elle n'était plus qu'une vague silhouette informe, elle revint près du lit. Ses yeux croisèrent immédiatement ceux de Viktor. Elle lui adressa un tendre sourire et revint vers lui. Un moment indécis et silencieux, ils restèrent un moment sans rien dire. Kathleen lui fit finalement signe de venir avec elle sous les draps. Heureusement qu'ils étaient dans le noir car le baron rougis très légèrement avant de suivre sa fiancée.

Kathleen fini par retirer sa robe de chambre, gardant sur elle sa chemise de nuit.


- Pour l’instant, je sais juste que j’ai envie d’être dans vos bras….et que j’ai encore plus envie que vous m’embrassiez.

Viktor sourit à Kathlenn qui une fois de plus semblait se rendre compte qu'elle avait sans doute parlé un petit peu vite. Cela ne faisait rien. Quant on parlait un peu vite en général, c'était qu'on disait se qu'on se pensait.

« J'en rêve, murmura Viktor avec un sourire. »

Doucement, il alla prendre la jeune femme dans ses bras. Très doucement comme s'il avait peur qu'elle ne se brise entre ses bras. Doucement, il écarta ses cheveux et déposa de petits baisers dans son coup, puis remonta sur son visage. L'embrassant doucement sur les joues, le front, ne nez, les yeux comme si ses lèvres cherchaient quelque chose. Quelque chose qu'elles finirent par découvrir au moment ou elle retrouvèrent celles de Kathleen pour se sceller dans un long baiser.

[joyeux Noël happy ]
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Jeu 30 Déc 2010 - 12:20

    Le souhait de Kathleen fut exaucé. Sans qu’une seule minute ne soit perdu, Viktor la rejoint dans les draps, se couchant à moitié sur elle. D’abord surprise par cette nouvelle façon qu’il avait de l’étreindre, elle fut bientôt convaincue qu’il s’agissait de la meilleure. Très vite les lèvres du Baron parcoururent son cou, son visage, glissant sur sa peau en la couvrant de baiser. Elle aimait cette façon si douce et si tendre qu’il avait de l’embrasser. Kathleen, la tête posée au creux de son oreiller, se laissait faire avec un plaisir non dissimulé. Elle souriait de toutes ses dents, riant lorsqu’il l’embrassait à un endroit chatouilleux. Alors qu’elle aurait du craindre cette proximité et cette intimité soudaine, la jeune fille préférait se laisser aller dans des bras bien plus experts que les siens. Elle n’avait jamais enlacé un homme comme elle le faisait maintenant, ses bras noués autour du cou de Viktor. Mais pour son fiancé se devait être bien différent. C’était un homme et il était bien connu qu’à eux on n’exigeait nulle virginité pour leur mariage. Bien que cela puisse se comprendre, en effet un peu d’expérience en la matière n’est pas négligeable pour la nuit de noces, Kathleen eut tout de même un léger pincement au cœur.
    Lui, il avait tout son exclusivité. Autant dans les mots qu’elle avait prononcé pour la première fois à un autre homme que son père que par les baisers qu’elle lui offrait. Elle, elle était condamnée à toujours passer après une autre… Cette pensée fit passer un voile de tristesse sur son visage. Elle ne souriait plus.
    Viktor dut s’en apercevoir car elle prit son regard pour une invitation à expliquer sa soudaine morosité. Doucement elle passa sa main sur le visage de son fiancé et lui adressa un triste sourire.


    - Je regrette tellement de ne pas vous avoir rencontrée plus tôt. Cela m’aurait évité la désagréable sensation…de passer après une autre.

    Elle ne voulait pas rompre l’enchantement de l’instant présent, aussi rapprocha-t-elle son visage de celui de Viktor pour sceller à nouveau leurs lèvres. La main qu’elle avait gardée autour du cou du jeune homme remonta sur sa nuque pour venir caresser ses cheveux mi long. L’autre passa sous le bras de son fiancé pour se poser sur son dos. Elle faisait ses gestes de façon naturelle, inconsciente même. Elle voulait l’attirer un peu plus contre elle, se presser davantage dans ses bras comme si cela devenait vital.
    Etait-ce cela que l’on nommait : désir ? Aucune idée, elle avait tant entendu de choses à ce sujet qu’elle n’était plus sure de ce qu’elle devait croire. Sa nourrice lui avait dit que la première nuit qu’elle passerait avec son époux ne serait pas un bon souvenir, pourtant celle qu’elle avait passé dans l’auberge avec lui avait été excellente et le réveil des plus doux. Et maintenant qu’elle se retrouvait à nouveau dans un lit avec Viktor, plus intimement liés que la première fois, elle n’éprouvait seulement qu’un pincement au cœur à la pensée d’être du second choix. Mais lorsqu’elle croisait son regard entre deux baisers, elle ne pouvait s’empêcher de lui sourire tant elle l’aimait.

    Alors qu’il continuait à couvrir son cou de baiser, elle sentit un gémissement monter à ses lèvres, mais elle se retint, pensant que cela pouvait être mal de s’exprimer de la sorte. Elle se mordit la lèvre inférieure pour se contenir mais plus Viktor l’embrassait, plus il lui était difficile de se taire. Une idée lui vint alors. Peut-être que si elle aussi couvrait Viktor de baisers avec autant de douceur et de tendresse, peut-être qu’elle arriverait plus à se contrôler. Ses lèvres se posèrent alors sur chaque carré de peau qu’elle pouvait toucher tandis que Viktor reprenait son exploration sur son visage. Lorsqu’il embrassait son nez, elle embrassait son menton. Lorsqu’il plongeait dans son cou, elle en faisait tout autant. Et plus ce manège durait, plus elle sentait ses joues s’enflammer de plaisir. Mais là encore elle eut peur de mal faire ou de faire quelque chose de mal ce qui est totalement différent vous en conviendrez.


    - Viktor…murmura-t-elle difficilement…. Je me sens…j’ai l’impression que…..oh par Arcam…j’ai envie de….c’est tellement….

    Mais la encore une sorte de barrière l’empêchait d’exprimer clairement ce qu’elle ressentait. Après tout elle n’avait jamais connu pareilles émotions il lui était donc terriblement difficile de les décrire.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Jeu 30 Déc 2010 - 20:33

Kathleen souriait à pleine dents, les bras noué autour du cou de Viktor. Elle répondait à ses baisers par d'autres, plus léger et plus hésitant. Elle se laissait faire doucement pendant qu'il la couvrait de baiser. Riant lorsqu'il passait sur une zone un petit peu plus sensible comme sa gorge. La belle était donc quelque peu chatouilleuse.

Tout allait bien, mais quelque chose sembla revroidir les ardeurs de la jeune femme qui soudain parut ne plus s'amuser un seul instant. Bien au contraire. Elle paraissait plutôt être triste. Qu'est-ce qui était donc en train de lui arriver? Les lèvres de Viktor quittèrent un moment la peau de sa douce fiancée pour qu'il puisse plonger dans les océans azur de ses yeux.

Aussi doucement qu'une plume, la main de la jeune femme passa alors sur les contours du visage de Viktor. Il avait peur de mal faire ou qu'elle se sente trop pressé. Tout se qu'il désirait, c'était la rendre heureuse. Mais le sourire qu'elle lui adressa était triste.


- Je regrette tellement de ne pas vous avoir rencontrée plus tôt. Cela m’aurait évité la désagréable sensation…de passer après une autre.

Lui aussi le regrettait. Il le regrettait tellement. Mais il était inutile de regretter le passé. C'était passé. Pourquoi remuait-elle toujours le couteau dans la plaie?

Comme pour se faire pardonné de se qu'elle venait de dire, Kathleen approcha son visage de celui de Viktor et scella à nouveau les lèvres du jeune baron avec les siennes. L'une des mains de la jeune femme remontant doucement sur sa nuque tandis que l'autre se perdait dans le dos de Viktor. Comme pour l'attirer plus contre elle. Le baron hésitait à la caresser doucement. Mais il la prit tout de même dans ses bras, la serrant avec tendresse contre lui.

Malgré les quelques mots qu'elle avait prononcé il y a peu, elle était souriante. Elle aimait qu'il l'embrasse ainsi et qu'il la tienne tout contre lui. Elle lui avait dit à plusieurs reprises qu'elle voulait qu'il le fasse. Viktor sentit soudain les lèvres de Kathleen se poser sur sa peau. Elle commençait doucement à parcourir sa peau de ses lèvres douces. Viktor se sentait frisonner doucement sous les baisers de la jeune femme. Souriant, le baron repartit à l'exploration de son visage, déposant de petits baisers comme elle le faisait.

Ce manège continuait et plus Viktor craignait de ne pas pouvoir se retenir si Kathleen lui demandait de ne pas aller plus loin. Il réussirait à se contenir. Il l'avait bien fait pour cette traitresse d'Agniezka. Mais s'était plus dur à chaque seconde qui passait. Les joues de la jeune femme s'enflammaient sous les baisers de Viktor.


- Viktor…murmura-t-elle difficilement…. Je me sens…j’ai l’impression que…..oh par Arcam…j’ai envie de….c’est tellement….

Doucement, le baron l'embrassa. Il avait comprit. Inutile qu'elle en dise plus. Son baiser se fit plus pationné alors que, tout doucement sa main remontait le long du bras de la jeune femme. Tout doucement, il fit glisser la bretelle de sa chemise de nuit le long de son épaule. Les lèvres du baron glissèrent le long de du visage de Kathleen, de sa gorge, jusqu'à son épaule qu'il embrassa doucement.

Son autre main remontant avec une lenteur calculée le long de sa jambe.

Doucement, toujours avec la même délicatesse, il descendit encore un peu ses lèvres. Sans plus tirer sur la chemise de nuit pourtant. Il attendait un petit geste de Kathleen. Il irait jusqu'au bout. Mais avant, il préférait avoir un dernier petit signe d'elle pour poursuivre dans ce sens.


"Je t'aime Kathleen murmura-t-il alors que ses lèvres remontaient doucement le long de sa gorge."
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Jeu 30 Déc 2010 - 21:39

    Visiblement elle n’eut aucunement besoin d’aller plus loin. Les lèvres de Viktor se collèrent aux siennes, il avait compris ce qu’elle s’efforçait de vouloir lui dire vainement. Tant mieux, elle aurait vraiment eut du mal à approfondir ses bafouillages ! Le baiser d’abord tendre qu’il s’appliqua à lui donner se fit bientôt plus passionné. Avec surprise elle sentit la langue intrusive s’immiscer à la recherche de la sienne. Cette nouvelle façon d’embrasser était loin d’être déplaisante. Pendant quelques secondes elle fut hésitante, essayant de comprendre comment il fallait faire. Viktor étant un bon professeur, elle parvint sans mal à comprendre la danse langoureuse qu’elle devait appliquer avec sa langue pour rendre ce baiser encore plus….encore plus quoi d’ailleurs ? Passionné ? Oui mais pas seulement. Elle sentait cette étrange chaleur qui lui colorait les joues se répandre un peu partout dans son corps. Lorsque les mains du jeune homme se posèrent sur elle, elle se sentit frémir…de plaisir. Cette sensation nouvelle lui laissa le souffle coupé. Avec douceur, il fit glisser la bretelle de sa robe de chambre sur son épaule. Ses caresses l’électrisaient. Mais ce qui la faisait encore plus trembler de désir c’était l’autre main de Viktor. Celle qui remontait lentement le long de sa cuisse. Les doigts du Baron entraînaient dans leur caresse le fin tissu de la robe, dévoilant au fur et à mesure la jambe fine de la jeune femme.

    Les baisers se firent eut aussi plus aventureux. D’abord sur son cou, puis descendant vers sa poitrine. Cependant il se stoppa et il remonta pour croiser son regard. Il semblait vouloir être tout à fait sur de ce qu’elle désirait. Dans ses yeux elle pouvait lire qu’il était près à tout arrêter si elle le lui demandait. Mais elle aurait été bien folle de demander une chose pareille. Certes il était quelque peu….voir même fortement inconvenant qu’elle se trouve dans pareille posture avec son futur époux. Si quelqu’un les surprenait elle passerait surement pour une fille légère, mais cela lui était égal, du moment que Viktor ne doutait pas de sa sincérité.

    Alors qu’ils s’observaient leur respiration légèrement haletante se croisant, Kathleen laissa descendre sa main jusqu’à ce qu’elle rencontre celle de Viktor posait sur sa cuisse. D’un petit geste elle la fit glisser un peu plus haut pour lui signifier qu’elle ne voulait pas qu’il s’arrête. Elle ignorait peut-être tout de ce qui l’attendait, mais une chose était certaine, elle ne voulait pas qu’il s’arrête. Son autre main se posa sur son visage au moment où il lui disait qu’il l’aimait. Ses paroles la firent sourire tendrement. Elle n’en doutait pas….et elle adorait l’entendre.


    - Moi aussi Viktor.

    Sur ces mots, elle fit glisser sa main sur le cou de Viktor et l’attira vers elle pour l’embrasser à nouveau. Sentant que le jeune homme avait besoin d’un peu plus pour être complètement convaincu, la jeune femme fit une chose qu’elle n’aurait jamais cru faire ! Ses mains descendirent jusqu’à la ceinture de Viktor, ses doigts fins et agiles tirèrent les pans de chemise enfermés dans le pantalon. Une fois le tissu libéré elle baissa les yeux vers le torse de Viktor. Ses joues rosirent à nouveau lorsqu’elle défit un à un les boutons du vêtement.
    Elle n’osait croiser le regard de Viktor tant qu’elle n’avait pas terminé sa tâche. Elle avait peur de voir dans son regard un sourire amusé, narquois, devant sa maladresse et ses mains légèrement tremblantes.
    Ben quoi, il ne fallait pas non plus oublier que c’était la première fois qu’elle déshabillait un homme et encore pire, qu’elle allait en voir un dévêtu…
    A mesure qu’elle déboutonnait la chemise elle voyait le torse nu de Viktor apparaître. D’étranges marques apparurent alors à ses yeux. La peau était luisante, comme tiré par des épingles invisibles. Cela avait tout l’air de traces de brûlure. Kathleen ne chercha pas à fuir du regard ce surprenant spectacle, au contraire, ses doigts parcoururent la peau de Viktor et puis inconsciemment elle se redressa légèrement pour embrasser du bout des lèvres le torse brûlé de son fiancé. Elle était à mille lieux de se demander si son geste n’allait pas déplaire à Viktor. Après tout elle l’aimait tout entier, alors ses marques étaient loin de la déranger.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Ven 31 Déc 2010 - 3:36

Kathleen découvrait tout les petits jeu qu'on pouvait avoir autour de l'acte amour avec un certain plaisir apparent. Certes, on pouvait toujours faire des enfants à sa femme en la prenant comme on chasse un sanglier. Mais il y avait des façons de rendre ça plus amusant et agréable pour les deux partenaires. C'était se que le jeune baron apprenait doucement à sa fiancée. Autant ne pas se voiler la face, Viktor n'avait pas apprit cela seul. Il n'avait pas énormément d'expérience. Mais la partageait avec Kathleen. Cette langoureuse danse de leurs langues faisait partit de ces choses qu'il avait apprise.

Mais quoi qu'il en soit. Jamais il n'aurait put penser que cela puisse l'électrisé que ne le fit ce baiser qu'il avait échangé avec Kathleen. Envolé Aetius d'Ivery. Envolé le bovin perdu dans son entre de bouseux en Arétria. Envolée aussi cette vil traitresse d'Agniezka ou Iseult ou Rusva. Il ne savait plus. Et honnêtement. Il n'en avait plus rien à faire. Seul comptait Kathleen.

Les doigts de Viktor étaient doucement remonté jusqu'à mi cuisse de la jeune femme. Dévoilant la finesse de ses jambes qui ne les rendaient que plus attirantes. Mais il n'osait pas vraiment remonter plus loin. Pas sans un petit signal de la part de Kathleen.

Ils s'observaient, sans dire un mot, la respiration rendue quelque peu haletante. Viktor n'osait pas faire le moindre geste. Comme figé, il attendait quelque chose de la part de Kathleen. Un mouvement, un mot. Quelque chose qui aurait put lui indiquer quoi faire maintenant. Il sentait soudain la main de la jeune femme sur la sienne posée sur sa cuisse. Doucement, elle la fit glisser un peu plus haut. C'était se que Viktor attendait. Un petit signe de sa part. Elle ne voulait pas qu’il s’arrête. De son autre main, la jeune femme vint caresser doucement le visage de son fiancée.

Les mots qu'il avait prononcé la firent sourire tendrement alors que sa main caressait doucement les traits du jeune baron.


- Moi aussi Viktor.

Sur ces mots, Kathleen l'attira à nouveau contre elle pour l'embrasser. Viktor savoura les lèvres de la jeune femme jusqu'au moment ou il sentit ses mains qui tiraient doucement sa chemise au niveau de sa ceinture. Là, il sursauta légèrement. Jamais il n'aurait pensé que Kathleen puisse faire ça. Mais il n'arrêta pas la jeune femme. Une fois le tissus de la chemise libre, Kathleen, légèrement tremblante s'attaqua aux boutons de celle-ci. Viktor ne savait pas trop se qu'il devait faire maintenant, mais la laissait agir. Elle ne le regardait pas dans les yeux. Pensait-elle qu'il se moquerait de sa maladresse et de ses mains tremblantes? Non. Il n'allait pas se moquer. Il n'y avait aucune chance qu'il le fasse.

Doucement, le baron caressa son bras pour tenter de la rassurer. Posant son front contre le sien. Des gestes qui pouvaient paraître stupides et vains. Mais il avait le sentiment qu'il devait les faire. Certes elle était maladroite et légèrement tremblante. Mais se n'était pas pour cela qu'il allait se moquer d'elle. Bien au contraire.

Non. Il était préoccupé par autre chose. Tremblant lui aussi légèrement. Mais d'appréhension pour sa part. Il avait peur de sa réaction quant elle découvrirait le torse de son époux. Elle l'avait vu lorsqu'il avait été prit d'une de ses crises de tremblements. Mais...elle n'avait encore jamais aperçut les marques laissées par la brûlure qui en étaient à l'origine. Et quant on regardait le torse du baron, inutile d'aller chercher bien loin.

La peau était luisante, terriblement fine et très étirée apparut aux yeux de Kathleen. La blessure courant sur une bonne moitié du corps du jeune baron. Une partie de son dos, son épaule gauche, son flan. La cicatrice n'était pas belle à voir. Elle ne l'avait jamais été de toute façon. Mais Viktor s'en rendait particulièrement compte aujourd'hui alors que Kathleen posait les yeux dessus. Mais elle ne chercha pas à fuir ou à détourner le regard. Doucement, ses doigts vinrent se poser sur la peau extrêmement lisse du fait des brûlures et la jeune femme se redressa légèrement pour y déposer un baiser. L'un comme l'autre, ils firent l'effet de véritables décharges électriques au jeune homme.

Doucement, il fini de se débarasser de sa chemise. Prenant Kathleen contre lui et l'embrassant. Il la redressa légèrement sur le lit alors que sa mais sur ses cuisses achevaient sa course et caressait comme une plume la courbe des fesses de la belle, il remonta la robe de chambre de Kathleen pour la faire passer par sa tête. Il sentait ses joues s'enflammer alors qu'elle était à présent nue devant lui. Il ne passa pas une seule seconde à la détailler ou à la dévisager. Elle devait se sentir un peu mal à l'aise. il ne voualit pas que se soit le cas. Viktor se ravança vers elle, la prenant doucement dans ses bras avant de sceller une vois de plus leurs lèvres.

Ses mains passaient doucement sur les courbes du dos, des épaules et des hanches de la jeune femme sans que le vraiment s'aventurer sur des courbes plus secrètes.

Doucement, les lèvres de Viktor glissèrent le long du visage que Kathleen. Descendant le long de sa gorge en déposant de petits baiser langoureux. Gagnant enfin un des seins de la demoiselle avant de remonter et de se lier à nouveau à celles de son aimée. Leurs langues reprenant leurs délicieux balet.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   Ven 31 Déc 2010 - 10:00

    Kathleen regarda le jeune homme se redresser et ôter entièrement sa chemise. Elle vit alors ses bras apparaître à la lueur de la lune, ses épaules, son torse….Il était encore plus beau ainsi. Cette pensée la fit une nouvelle fois rougir. Pourquoi se mettait-elle à penser de telles choses tout à coup. Mais avant qu’elle ait pu réfléchir à cette question profonde et existentielle, elle sentit les mains de Viktor glisser à nouveau le long de ses cuisses, remonter sur ses fesses et suivre la courbe de sa taille fine. Il faisait lentement remonter la chemise de nuit de Kathleen, prodiguant en même temps de douces caresses qui éveillaient son plaisir. Bientôt le tissu passa par dessus sa tête et elle se retrouva complètement nue, offerte au regard de Viktor. Mais le jeune homme, peut-être pour la mettre à l’aise, ne profita pas de la situation et revint s’allonger sur elle pour l’embrasser à nouveau.
    Bien que la situation soit des plus….euh….excitantes, elle était de moins en moins à l’aise à mesure que les secondes s’écoulaient.

    Si elle avait été l’une de ses petites grues superficielles et idiotes, elle aurait sûrement rit en demandant à Viktor de s’arrêter là, mais bizarrement, elle avait l’impression qu’il serait maintenant difficile pour le jeune homme de s’arrêter. Elle ne voulait pas le mettre en colère ou le frustrer d’aucune façon. Après tout c’était elle qui avait demandé à ce qu’il continue, donc hors de question de faire sa mijaurée.

    Viktor reprit ses baisers dans le cou, sur son épaule et il glissa, descendant lentement là où personne encore ne l’avait embrassé. Il caressa l’un de ses seins et elle se sentit trembler à nouveau de plaisir. Par les cinq comment était-ce possible de ressentir autant d’émotions à la fois. De l’envie, de la gêne, du plaisir, de l’étonnement à chacune des caresses de Viktor. Tout devenait confus dans son esprit. Elle avait juste….envie qu’il continue.
    C’est alors que la pensée de sa nourrice lui rappelant que sa première nuit d’amour serait dramatique lui revint en mémoire. Comment cette bonne vieille femme avait-elle pu se tromper aussi lourdement ? A moins qu’elle ne se soit moquée d’elle. Pourtant toutes les domestiques qui avaient osé lui répondre avaient dit la même chose… C’était pourtant si différent maintenant qu’elle se sentait fondre sous les doigts experts de Viktor.

    Un nouveau baiser langoureux lui laissa le souffle court, le cœur battant de plus en plus fort. Alors qu’elle sentait la main de son fiancé caresser son corps avec douceur et désir, elle ne put retenir un léger gémissement lorsqu’il effleura son sein. Légèrement honteuse, Kathleen baissa presque aussitôt les yeux, regardant dans l’obscurité à peine éclaircit par la lune, la main de Viktor continuer sa course.

    Bientôt il lui sembla presque évident que le jeune homme ne pouvait garder son pantalon. Cette pensée lui vint lorsqu’elle se rendit compte qu’elle était totalement nue et qu’il devait sûrement en être autant pour son fiancé. Certes, elle était loin d’être une experte mais cette déduction lui parut évidente. Aussi ses mains, qui jusqu’alors caressaient le dos de Viktor, descendirent vers la ceinture qui retenait le pantalon du jeune homme. L’opération était là, bien plus délicate et stressante pour la jeune fille qui s’était remise à trembler. Les caresses de Viktor sur sa peau l’aidèrent légèrement à se sentir plus à l’aise.

    Lorsque la ceinture céda sous ses doigts, Kathleen vit apparaitre le premier bouton du pantalon. Le vêtement était tendu à cet endroit, une bosse dont elle ignorait tout avait tiré le tissu. Elle s’étonna alors de voir que Viktor n’avait pas l’air d’être plus gêné que ça d’être un peu …à l’étroit dans son pantalon. S’il s’agissait là d’une mode à Missède, elle était aussi ridicule que celle des corsets empêchant les jeunes femmes de respirer !

    Ses doigts défirent le premier bouton, puis le second, mais elle s’arrêta là, comme si elle n’avait vraiment pas le courage d’aller plus loin. Elle se sentait étrangement mal à l’aise….

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première nuit à Missède   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première nuit à Missède
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Première nuit à Missède
» ¤ Première nuit à Diantra pour le métisse | PV
» Première nuit dans Dreamland...
» Première nuit et déjà loin de chez soi.
» Première nuit au Narcisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Langehack :: Comté de Missède-
Sauter vers: