AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Magie ! (pv Aetius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Mer 16 Fév 2011 - 21:09

L’elfette ne fut pas attentive à l’argument d’Aetius. Ne pensait-elle donc pas aux gens qui pourraient subir les errances du comte ? Et personne ne pourrait l’arrêter, contrairement à tous les autres fous qui s’essaieraient à la dangereuse science qu’est la magie. Lui qui pensait qu’elle écouterait ce prétexte comme toutes les autres gourgandines qu’il avait pu croiser. La tâche serait donc plus difficile qu’il ne l’aurait pensé. Ou du moins, qu’il le pensait.

Car alors qu’elle continuait à l’invectiver sur sa paresse naturelle et son imbécilité, elle commença à s’étendre sur l’herbe. A croire que les elfes n’étaient pas touchés par le langage corporel. Faisaient-ils leurs conseils de guerre dans des hamacs ? En tout cas, la force des paroles d’Adria y perdit de nouveau, car l’attention d’Aetius fut dissipée (de nouveau) par cette manœuvre singulière.

Croyant y voir le signal, le comte rendit son sourire à l’elfe et s’allongea à son tour auprès d’elle. Il s’était posé sur la robe de la jeune femme et prit bien garde à ne pas déranger le loup, qui garda une attitude passive, ainsi que son épaule, qui se remettait à peine de plusieurs séances de guérison. Les deux interlocuteurs étaient plus proches que debout. Tandis qu’il jouait avec un bout d’herbe, Aetius réfléchit à tout ce qu’elle venait de lui dire. Il conclut bien vite qu’elle était jalouse de lui pour avoir réussi (relativement) à dompter un tapis volant avant elle.

« Je peux changer, Adria. Croyez-moi, je peux être plus attentif à ce que vous me dites (sic). »

Il s’approcha encore un peu plus de l’elfe et glissa à son oreille.

« Et si vous êtes sage, je vous apprendrai à monter sur une de ces carpettes volantes. »
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Jeu 17 Fév 2011 - 15:48

Il pouvait changer ? Adria eut une moue incrédule. A ce stade ce n'était pas du changement, qu'il fallait, c'était une véritable révolution, voir un miracle des Cinq réunis ! En revanche, lorsqu'il ajouta qu'il pourrait lui apprendre... si elle était sage... elle explosa de rire, tout simplement. Un fou rire fabuleux qui se mit à la secouer des pieds à la tête sans qu'elle puisse le réprimer. C'était tout simplement grotesque ! Tellement... innocent ? Stupide ? Allez, disons naïf... A vrai dire elle ne savait pas ce qu'elle trouvait le plus drôle : le "je vous apprendrai" ou le "si vous êtes sage". Secouée de rire, lle ne pouvait pas se relever, sa robe étant coincée sous Aetius, aussi la jeune fille finit-elle par se calmer, à nouveau allongée.

Essuyant une larme de joie, elle mit à nouveau ses bras derrière la tête et s'exclama en riant encore :


" Eh ben ! Toi alors tu ne doutes de rien ! "


C'était franchement comique et elle se moquait ouvertement, pour une fois, mais, soyons honnête, il l'avait bien cherché. Reprenant un peu son sérieux, elle ajouta tout de même gentiment, passant allègrement du tutoiement au vouvoiement :

" Vous savez, j'ai déjà un maître qui m'enseigne la magie et il s'agit de Nakor qui est quand même le conseiller en magie de votre roi... alors bon, si je veux des cours, je sais ou en trouver... "

Tirant légèrement sur sa robe, elle remarqua distraitement :

" Eh, vous me bloquez... "

En tous cas, elle semblait s'être tout à fait calmée, voir de se sentir de réelle bonne humeur à défaut d'être en grande forme. D'ailleurs, elle ferma les yeux un instant, comme si elle allait s'endormir, avant de les rouvrir et de reprendre comme en réponse à une plaisanterie :

" Par les Cinq, Aetius ! Qu'est-ce que tu veux ? Un coup tu me demandes des cours, un coup tu m'en proposes et entre temps je me retrouve dans un tel état... "


Elle ne s'était pas évanouie pour de la magie depuis des lustres. Si chaque cours devait se solder par le même cirque cela ne donnait pas très envie de réessayer. Elle se comportait souvent de façon inconsidérée, mais il y avait des limites à ne pas franchir et le jeune homme avait l'air de ne pas les voir, ces limites. Elle secoua légèrement la tête et se redressa assez pour plonger ses yeux dans ceux d'Aetius, déclarant avec sérieux - une fois n'est pas coutume :


" Je n'ai pas envie de rester. Je n'ai pas envie de me dire qu'au moindre faux pas je vais me retrouver en geôle ou qu'Olwë sera massacré. "


Elle baissa les yeux et laissa sa main courir dans l'herbe en poursuivant un peu tristement :

" Ce n'est pas la forêt, ici. C'est déjà assez difficile d'accepter de rester enfermée entre quatre murs, alors si, en plus, je dois craindre mon hôte... "


Elle avouait spontanément que, d'une certaine façon, il lui faisait peur. Elle se savait à sa merci s'il lui prenait envie de déclarer qu'elle avait tenté de nuire à sa personne et cette idée la dérangeait énormément. Sous ses dehors de gamin, il restait le maître, ici, et l'idée ne plaisait pas beaucoup à Adria. Et étant donné ce qu'elle avait vécu, on ne pouvait pas vraiment l'en blâmer.
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Sam 19 Fév 2011 - 14:25

Aetius rit lui aussi. Sa petite plaisanterie avait provoqué un véritable raz de marée chez l’elfette hilare, et le jeune comte ne le perçut aucunement comme une moquerie. La proximité des corps, des regards, la transformation de l’elfette empêchaient l’Ivrey d’y voir du mal. Il se contentait de se réjouir de la bonne humeur d’Adria et de s’étonner de son attitude changeante. Il savourait, en somme, cette douce trêve, admirant la créature qui lui souriait, allongée dans l’herbe grasse, offerte à ses yeux. Sa respiration animait sa poitrine mise en valeur par le corset dont on l’avait affublé, ses mains, qui jouaient avec le gazon complice, mouvaient ses bras nus. La grâce de ses plus simples mouvements captivaient l’Ivrey, qui, happé par la douceur qui émanait d’elle, pensa qu’il devait tout faire pour la garder près de lui. Le chevalier souriait bêtement à l’elfette. Et lorsque ses yeux noisette vinrent l’envelopper, lorsqu’elle déclara qu’elle voulait s’en aller, la pointe de tristesse qui sourdait de ses paroles perça Aetius au cœur. Il était de ces nobles-cœurs et de ces idiots qu’un rien peut émouvoir à un moment donné et que tout laisse de glace un instant plus tard.

Il baissa la tête et fixa la main d’Adria, qui caressait le vert de l’herbe négligemment. Le visage de la jeune femme, encadré par ses cheveux d’or blanc, avait un peu troublé le fougueux seigneur. Alors il voulut toucher la créature et, comme il se mettait sur son coude, il approcha lentement son autre main d’Adria. Elle effleura sa peau diaphane du dos de ses doigts, soufflant à peine sur le bras de son professeur. Son cœur accélérait son battement, son regard, d’abord fuyant, se tourna vers l’elfette.

« Vous n’avez rien à craindre de moi, Adria. Vous êtes mon invitée et je ne tolérerai plus aucune atteinte contre vous. Je ne sais peut-être pas où nous allons, mais ne pourrions-nous pas continuer et voir où tout cela nous mène ? »

Il osa alors un petit sourire peu convaincu. Redressé sur son coude, il la dominait physiquement, mais le spectacle qu’elle offrait faisait perdre sa superbe au jeune chevalier. La pulpe de ses doigts avait glissé, un instant plus tôt, sur l’avant bras d’Adria. A présent, sa main s’était retirée et immobilisée, contrainte par la soudaine timidité qui frappait l’Ivrey ; une fois n’est pas coutume.
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Dim 20 Fév 2011 - 12:48

Au moins, Aetius ne prit pas mal l’éclat de rire de la jeune fille, ce qui aida cette dernière à garder sa bonne humeur, plutôt que se fâcher à nouveau. Elle n’était de toute façon pas très douée pour râler bien longtemps, encline à pardonner rapidement pour peu que l’on ne s’entête pas à la contrarier. Croisant le regard bleu du noble, elle se décida à abandonner l’idée bien tentante de lui retourner une seconde claque. Ah ! Il était plus drôle que dangereux pour le moment ! Elle ne perdait pourtant pas de vue ce qui l’inquiétait et, fidèle à elle-même, elle ne tarda pas à lui exposer le fond de sa pensée.

Elle n’avait vraiment aucune envie de se retrouver à nouveau dans des geôles, auxquelles elle associait en plus la détresse ressentie à la mort d’Olwë. Alors qu'elle jetait un regard au loup, elle tressaillit en sentant les doigts d’Aetius l’effleurer. Lorsqu’elle regarda à nouveau le jeune homme dans les yeux, c’était avec une interrogation évidente. Elle finit par esquisser à son tour un petit sourire et reprit subitement :


" D'accord. Je vous apprendrai ce que je sais et si vous pensez pouvoir aussi m'enseigner quelque chose, alors je vous écouterai. "

A l'entendre, elle avait tout à fait passé l'éponge sur ses mésaventures. Mais le jeune homme put comprendre que c'était loin d'être le cas lorsqu'elle se redressa et lui fit un petit sourire malicieux :


" Mais pas ici. En forêt, et seuls. Enfin, Olwë sera sûrement ravi de fureter, mais je ne veux pas voir vos sbires accourir au moindre de nos gestes. "


Que les hommes d'Aetius viennent lui reprocher le moindre incident sans même lui donner l'occasion de se défendre, merci bien, elle avait déjà donné ! Elle savait que beaucoup d'humains n'aimaient pas les elfes et que les nobles avaient tendance à se méfier de tout, mais il y avait des limites à ne pas dépasser ! En forêt, ils seraient loin de tout et donc tranquilles. Du moins, elle connaissait les risques éventuels et pouvait le cas échéant partir en courant, alors que coincée entre quatre murs, elle se sentait prisonnière. Sur le même ton, l'air de toujours s'amuser, elle poursuivit joyeusement :

" Vous assumerez vos bêtises inconsidérées tout seul comme un grand. Au moins, en forêt on ne risquera pas de blesser qui que ce soit et si vous décidez de vous suicider à nouveau, personne ne sera là pour me le reprocher.
Elle haussa les épaules, remarquez que c'est pareil pour moi, je dis pas que je suis parfaite, hein... Mais si vous vous étalez après mes mises en garde il ne faudra vous en prendre qu'à vous même. "

Elle se leva tout à coup, lui tendit la main pour l'aider à faire de même et en profiter pour sceller l'accord s'il n'y voyait pas d'objection et conclut :

" On verra lequel de nous arrive à faire un tapis volant stable le premier ! "
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Dim 20 Fév 2011 - 19:49

Un regard et le silence se fit. Le cœur d’Aetius, enserré dans une gangue irrépressible, se débattait avec un empressement sauvage et désespéré. Il cognait si fort contre le poitrail du jeune seigneur qu’il empêchait Aetius d’entendre quoi que ce soit d’autre que ce tambourinement saccadé. Les secondes s’égrenaient fastidieusement, naissaient et disparaissaient à un rythme douloureusement lent. Chacune ployaient sous le poids du doute qui avait empli l’esprit hagard de notre jeune protagoniste. Adria avait senti les doigts du seigneur caressant timidement sa peau. Etait-elle simplement surprise ? Outrée ? L’avait-il froissé ? Se trouvait-elle flattée ? L’appréhension anxieuse qui rongeait l’Ivrey trouva bientôt une réponse. Réponse très insatisfaisante pour ce jeune homme trop habitué aux jeux courtois et à l’amour de la cour.

L’elfette lui sourit ; puis se replia sur quelques mots. La conversation s’enchaîna presque naturellement mais avec un soudain qui mit mal à l’aise le chevalier. Que cela signifiait-il ? Il ignorait tout des elfes. Fleuretaient-ils ? Etait-ce le signal ? Le doute qui anéantissait toutes ses facultés de réflexion se reflétait sur son visage défait où un sourire difficile se maintenait tant bien que mal. Et s’il avait un grand mal à garder son visage dans l’état placide où il se trouvait, il est évident que les paroles de son interlocutrice étaient parasitées par un flot d’interrogations qui le bousculait. Il crut entr’apercevoir le mot de forêt, de suicide et de sbires, mais tout cela ne lui parut que salmigondis inintelligible au jeune noble.

Comme si elle lui parlait en elfique, il se contraint à opiner du chef de temps à autres, s’essayant parfois à regarder son professeur dans les yeux sans y parvenir. Finalement, elle se leva et lui tendit le bras. Le seigneur, tiré de ses rêvasseries angoissées, jeta un coup d’œil inquiet à la main qu’elle lui offrait. Alors, conditionné par des réflexes propres à tous les chevaliers dignes de ce nom, il se redressa seul, sans accepter l’aide d’Adria. La manœuvre était grossière, peut-être vexante pour une elfe. Mais Aetius ne réagissait plus que par mécanismes, se repliant sur les vieux codes de la noblesse de la Péninsule.

La position debout dut faire du bien à notre ami, car il sembla reprendre des couleurs et contenance aussi rapidement qu’il les avait perdu. Le seigneur sûr de lui reprenait ses droits, boutant le damoiseau transi hors d’Aetius. Il prit la main de l’elfette avec assurance et douceur, la serra un peu et sourit avec son entrain naturel. Son regard azuré s’intéressa de nouveau aux yeux de sa maîtresse d’Arcanes.

« D’accord. Tout ce que vous voudrez. Considérez que je suis désormais à votre entier service ; c’est la moindre des choses que je puisse faire après les mésaventures que vous avez subi dans ma propre demeure. »

Son sourire affable se pinça alors. Il brûlait de lui demander ce que signifiait ce sourire qu’elle lui avait tendu entre deux phrases, il aurait tué pour en saisir le sens véritable, il aurait donné toutes ses richesses pour qu’elle lève le voile sur cet équivoque délétère. Mais au lieu de ça, il se contenta de la fixer dans l’espoir de saisir un indice dans les yeux noisettes de la damoiselle. Et tandis qu’il essayait – en vain – de provoquer une épiphanie, il maintenait toujours sa main contre celle de son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Lun 21 Fév 2011 - 14:05

Adria perdit un peu contenance lorsque le jeune homme se redressa sans accepter la main tendue. Elle ne s'était pas vraiment attendue à une telle réaction et elle commençait à se dire que, peut-être, il n'avait encore une fois rien écouté de ce qu'elle avait dit. L'avait-elle vexé ? Comment savoir ? Elle fut surprise qu'il lui prenne finalement la main, plus encore des mots qu'il prononça alors qu'un instant plus tôt il avait manifestement la tête ailleurs. A son entier service ? Il aurait fallut être bien naïve pour y croire pleinement ! Aussi, elle le dévisagea un moment, une lueur amusée quoique quelque peu incrédule au fond des yeux, avant de s'apercevoir qu'il attendait elle ne savait quoi. Un peu gênée, la jeune fille fit un pas en arrière, le força à lâcher sa main, et esquissa un petit sourire en concluant :

" Dans ce cas, je voudrais juste pouvoir me reposer jusqu'à demain. Et alors, nous irons en forêt si cela te convient. Pense à nous trouver de quoi manger et une carpette si tu veux t'essayer aux tapis volants ! "


Sur ce, elle s'éclipsa, suivie d'Olwë, et s'en alla retrouver le pays des songes. Elle avait vraiment besoin de dormir, il était hors de question de jouer les magiciennes dans cet état. Quant au comportement d'Aetius, elle était bien trop fatiguée pour s'en préoccuper : il avait accepté sa proposition, ils feraient avec. Et s'il n'avait pas tout écouté, eh bien il comprendrait bien ce qu'elle avait évoqué quand il se retrouverait en forêt avec elle, non ?


***

Elle le retrouva le lendemain matin, après plusieurs heures d'un sommeil de plomb. Elle se sentait bien mieux, même si elle n'était pas disposée à prendre de risque question magie. Mais au moins, elle pouvait tout à fait s'offrir une petite promenade en forêt.


" J'espère que vous aimez bien la marche à pied ! " s'exclama-t-elle avec un grand sourire lorsqu'elle vit Aetius.

Elle semblait avoir retrouvé toute sa vitalité. Si elle avait accepté de mettre la tenue qu'on voulait bien lui procurer - ce qui au fond la laissait assez indifférente - elle avait insisté pour récupérer ses propres bottines qui, elle le savait, seraient parfaite pour crapahuter.

" Il y a un coin sympa, par là-bas, continua-t-elle avec bonne humeur en l'entrainant, avec un ruisseau et une clairière assez dégagée pour s'élever si tu y arrives ! "

Olwë gambadait à leurs côtés mais il ne tarda pas à s'enfoncer dans les broussailles, estimant sans doute qu'Aetius n'était pas un danger pour Adria. Cette dernière paraissait d'ailleurs bien plus détendue qu'au château. La forêt était son milieu naturel et elle s'y sentait comme un poisson dans l'eau, les menant avec légèreté jusqu'au lieu choisi. Et puis, ils étaient seuls, il faudrait que le jeune homme se montre drôlement rapide s'il voulait la trainer jusqu'aux geôles. Pas d'affreux gardes pour mal interpréter ce qui se passerait, Aetius se dépatouillerait tout seul avec sa magie.

" Alors ? demanda-t-elle en s'asseyant au pied d'un arbre sur une grosse racine. Tu voudrais commencer par quoi ? "

Elle fit la moue et ajouta en agitant un doigt faussement réprobateur :

" Attention, hein, pas question que je m'épuise comme l'autre fois à vous rattraper ! "
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Lun 21 Fév 2011 - 18:21

Ainsi Adria traîna Aetius jusque dans une forêt (on pourrait presque parler de bosquet) non loin de Pharembourg. Le lieu était connu pour être giboyeux. De nombreux seigneurs de Scylla y prenaient parfois leurs quartiers pour vivre un temps loin des tumultes d’une cour trop souvent agitée. Bien sûr, il était interdit de parler à l’elfette de la gentilhommière qui avait été bâtie, des générations plus tôt, au centre du sous-bois. Après tout, c’était une fille d’Anaeh, elle adorait donc les arbres et toutes ces choses qui inspiraient la plus grande terreur aux honnêtes hommes. C’était souvent le rendez-vous des traînent-savates et le repaire des vides-goussets lorsque les nobles ne se réunissaient pas dans ce lieu inculte et sauvage pour chasser le gibier ou les filles des villages alentours.

Rassuré par la justesse de ses préjugés (une elfe qui aime les bois et qui le prouvait, qu’était-ce d’autre sinon une preuve irréfutable que ces gens-là étaient tous pareils ?) et heureux de pouvoir passer du temps seul avec sa maîtresse d’Arcanes, Aetius ne rechigna donc point à la suivre. Plus ils s’enfonçaient dans ce temple d’arbres et de feuilles, plus les instincts de chevalier errant du comte de Scylla s’éveillaient. Le bruit sourd de leurs bottes sur l’humus rappelait à chaque nouveau pas son ancienne condition à l’Ivrey, qui se souvint de ses jours de misère et d’aventures, où il chassait, avec une poignée de ses amis, pour ne pas dormir le ventre vide.

De plus, l’engouement d’Adria était communicatif, et Aetius, exalté par le son du vent caressant les branches et les bruits discrets des bêtes qui vivaient ici, aurait bien voulu être loup pour s’en aller traquer, tout comme Olwë, une proie trouvée au détour d’un buisson. Au lieu de cela, il se contenta de la compagnie de l’elfe, ce qui n’était pas peu. Toujours un peu troublé par le quiproquo de la veille, il l’admirait souvent s’ébattre au milieu de ces bois et l’imaginait (plus souvent encore ?) au milieu de ce décor d’ocre dans des situations bien plus incommodantes. Etait-ce pour cela qu’il ne pouvait pas se déparer du sourire persistant et idiot qui s’accrochait à ses lèvres ou bien le spectacle de cette chapelle couronnée des feuilles mourantes de ce début d’automne le rendait-il heureux ?

Adria finit par repérer un lieu idyllique, s’y installa et s’enquit des envies d’Aetius. Par où voulait-il commencer ? Aetius secoua la tête pour se sortir une autre image indigne de sa caboche et s’assit à côté d’elle.

« Peut-être que la magie ne serait pas approprié aujourd’hui. Ma jambe me fait encore un peu mal. Non pas que je veuille recommencer l’expérience de la dernière fois, mais par acquit de conscience, nous pourrions nous atteler à d’autres domaines. Peut-être pourriez-vous m’enseigner encore un peu d’elfique et me parler des vôtres ? »

Et la jeune créature d’accepter avec joie. Alors elle débuta sa leçon, tandis qu’Aetius écoutait d’une oreille distraite. A vrai dire, son regard vagabondait un peu partout, bien que surtout sur Adria et sa robe. Les fragrances des écorces et de l’herbe haute gonflait son cœur d’un air parfumé qui appelaient mille souvenirs, le soleil matinal, révélé entièrement par la clairière, réchauffait son corps encore douloureux, et tout cela combiné provoquait chez Aetius une envie d’être entreprenant et goujat, de vivre dans le risque.

Hochant toujours du chef à certaines des phrases d’Adria, il finit par détourner son regard et prendre un air concentré. Et concentré, il l’était ! Usant de sa magie, le jeune homme sentit bientôt une bourrasque qui se levait pour venir s’abattre sur les jambes de l’élève et de la maîtresse. Détournant lentement la direction du vent chaud, il essayait de balayer un peu la robe de sa professeur sans se faire prendre.



Dernière édition par Aetius d'Ivrey le Lun 21 Fév 2011 - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Lun 21 Fév 2011 - 19:22

La forêt, la forêt et encore la forêt ! Adria ne se sentait plus de joie ! Bon, d'accord, ce n'était pas de vrais bois, obscurs et coupés du reste du monde et de toute manière les terres humaines ne portaient pas de bijoux tels qu'Anaëh, mais après la ville, c'était un bol d'air pur et de nature plus qu'appréciable. Aussi la jeune fille avait-elle décidé sans mal de pardonner à son hôte tout ce qui avait pu se passer les jours précédents. Après tout, Olwë était en vie, personne n'était mort, et il avait gentiment accepté ses conditions, alors continuer à faire grise mine aurait été stupide.

Lorsque finalement le noble avoua préférer apprendre l'elfique à la magie, la jeune fille hocha la tête, agréablement surprise.

" Volontiers ! ... Tancave ! traduisit-elle en elfique, retrouvant soudain son accent chantant de façon encore plus prononcée. D'ailleurs... elle lui fit un petit sourire contrit, j'espère que vous allez vite guérir. "

Au fond, elle s'en voulait qu'il ait été blessé. Jusque là elle n'en avait rien dit parce qu'il s'était montré à son avis trop obstiné, mais en réalité, elle se sentait bien responsable et espérait de tout cœur qu'il n'en garderait aucune séquelle. Puis elle se reconcentra sur la leçon, se demandant par quoi commencer. Finalement, elle décida d'en revenir aux présentations. Ce devait pouvoir être utile à un seigneur, non ?


" Alors... disons que vous rencontrez pour la première fois un Protecteur... j'imagine que vous savez tout de même ce qu'est un Protecteur, non ? Il hocha la tête, ce qu'elle prit pour un "oui" et poursuivit, précisant le titre en elfique, alors vous direz "Mae govannen"... répétez... "

Elle le regarda acquiescer au lieu de répéter et ouvrit de grands yeux. Par les Cinq, qu'est-ce qu'il fabriquait au juste ? Il était vrai qu'il avait l'air de moins en moins attentif à ce qu'elle racontait. Ou peut-être concentré, mais alors pas vraiment sur le cours.

" Dites, Aetius... "


Un détail venait de la frapper, auquel elle n'avait pas fait attention. Magie... pas grand chose, c'était subtile, mais magie malgré tout. Elle avait passé assez d'heures à s'entrainer à repérer la plus infime trace. Aetius s'y prenait discrètement, mais aucun sort ne camouflait ce qu'il faisait. Une fois qu'elle l'avait repéré, c'était facile à voir. Malgré tout, elle paraissait perplexe.

" Vous savez, je sens la magie... qu'est-ce que vous faites, au juste ? "

Elle voyait bien qu'il leur envoyait des courants d'air dans les jambes, mais dans quel but ? Il venait de dire qu'il ne voulait pas faire de magie et voilà qu'il n'écoutait pas trois mots de ce qu'elle disait pour jouer au magicien. Sa robe s'était envolée doucement, dénudant par moment ses jambes, mais cela n'avait pas l'air de la déranger : les elfes n'avaient pas les mêmes critères que les humains quant à ce qu'il convenait de cacher. Montrer ses jambes, tant que sa robe ne montait pas plus haut qu'à mi-cuisse, ne risquait pas de traumatiser Adria. Ce qui ne l'empêcha pas de la replacer convenablement d'un geste machinal, tout en essayant de comprendre ce qui était passé par la tête au jeune homme et sans faire le lien.

Se levant brusquement, elle s'exclama soudain avec entrain :

" Vous savez, si vous voulez du vent dans les jambes, il y a plus simple. Elle désigna la cime des arbres : il faut grimper. "


Laissant son regard courir un moment sur la frondaison, elle finit par s'éloigner un peu et, avisant un arbre magnifique aux branches assez basses et accessibles, elle proposa, en langue humaine d'abord, avant de doubler d'elfique :


" Alors ? Vous voulez grimper ? "

Elle s'était déjà jugée sur la première branche, s'y hissant avec une rapidité et une souplesse qui prouvait assez que c'était une habitude pour elle. Lui tendant la main, elle ajouta :


" Ça ne vous dispense pas de répéter en elfique ce que je dis... l'accent, ce n'est pas encore ça ! "
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Mar 22 Fév 2011 - 1:22

« Je vous suis. Le temps de prendre mon souffle. » mentit Aetius, tout en attendant au pied de l’arbre alors que l’elfe se changeait en écureuil. Il était un seigneur, à présent, on n’allait pas le faire monter dans des arbres ! Et surtout, son corps le faisait encore souffrir. Prêtres et apothicaires avaient été très précis. Pas de choc, pas d’effort ! Un acte de violence, et ce serait tout le corps qui s’effondrerait. Il avait tendance à se méfier des apothicaires, mais son corps tout entier semblait leur donner raison. Ce traître le faisait encore souffrir et chaque mouvement relevant ne serait-ce qu’un peu de la gymnastique le forçait à étouffer une vague de douleur.

Malgré tout, le seigneur esquissa un geste vers une branche avant de lever les yeux. Sa main se crispa alors sur le bois. Aetius resta figé ainsi, agréablement stupéfié. Adria avait pris de l’avance dans les branches et offrait sans le vouloir les dessous de sa robe à la vue d’un chevalier déjà fort échauffé. Peut-être était-ce le revigorant bol d’air frais qu’il prenait ou peut-être le simple spectacle des jambes de l’elfette, mais Aetius ressentit la bien désagréable sensation qui faisait d’un homme un homme. Le fait est que le gentil seigneur rongeait son frein à chaque nouvelle rencontre avec sa maîtresse d’Arcanes, et qu’après tout, il était encore un jeune homme vigoureux. En tout cas, son allant le desservit subitement, pointant vers un objectif que le gentilhomme refusait d’accomplir. Bref, son entrejambe menait une fronde contre lui.


Surpris et outragé par la déloyauté de son appendice, Aetius finit par lâcher un « Ah ! » d’incrédulité. Adria se retourna alors, ce qui eut pour effet d’attirer le regard de son compagnon vers une pierre recouverte de lierre qui dut le fasciner tant il était concentré sur elle. « Tout va bien, tout va bien. » cria-t-il, embarrassé, en direction de l’elfette, qui redescendait pourtant vers lui. De son côté, sa physionomie félonne continuait à pousser ses pantalons et la conflagration, qui prenait de l’ampleur, gonflait la zone des combats. Soudain paniqué, Aetius tendit son bras vers la cime de l’arbre pour désigner l’écureuil guilleret. Il hurla alors un grand « Ah ! Un dragon ! » espérant ainsi attirer l’attention de sa vis-à-vis ailleurs vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Mar 22 Fév 2011 - 19:16

Adria aurait probablement pu trouver plus intelligent, comme idée, que grimper dans les arbres alors qu'Aetius était encore blessé. Mais elle faisait déjà suffisamment preuve de bon sens avec lui pour se permettre de se relâcher un peu, non ? Au fond, tout ce temps passé dans les geôles, puis dans un lit, lui avait donné envie de se défouler, bien qu'elle-même ne soit pas encore tout à fait remise. Et puisque le jeune homme semblait accepter l'idée, elle n'allait pas se poser de question inutile. Pendant un instant, elle oublia même franchement Aetius, se hissant dans les branches en chantonnant... jusqu'à ce qu'elle s'aperçoive qu'il ne suivait manifestement pas le mouvement. Il venait de pousser une exclamation et elle lui jeta un coup d'œil interrogatif. Elle savait que les humains pouvaient être patauds, mais tout de même... qu'est-ce qu'il avait à fixer elle ne savait quoi parmi les pierres ?

Elle ignora ses
"tout va bien" et redescendit promptement en se demandant ce qu'il fabriquait. S'il n'avait pas envie de grimper aux arbres, il n'avait qu'à le dire, elle n'était pas contrariante. Elle retourna donc près de lui en se demandant où était le problème. Il se sentait mal ? Euh... ah oui, non, en fait, il avait l'air en forme, c'était le cas de le dire ! Pour une fois, elle comprit relativement rapidement, ouvrant de grands yeux, réalisant que quelques secondes plus tôt elle se trouvait juste au-dessus de lui, que sa robe était légère et que... oh...

" Ah ! Un dragon ! "

Un dragon ? Oui mais non, elle n'était pas complètement stupide. Cependant, se sentant rougir peu à peu, elle ne se fit pas prier pour détourner les yeux et regarder en l'air comme si elle cherchait l'animal. Manque de chance, il n'y avait aucun dragon à observer pour les tirer de cette situation embarrassante. Parce que bon, Adria n'était peut-être pas très familière de la notion de flirt et autres joyeusetés, mais elle n'était pas non plus née de la dernière pluie. Ah ces humains ! Ils étaient décidément trop... sensibles ! Elle était censée réagir comment, elle ?

Le nez en l'air, observant la cime des arbres à défaut du dragon, la jeune fille fit un effort pour essayer d'arrêter de rougir et, lorsqu'elle baissa à nouveau les yeux, elle espéra avoir à peu près réussi. Nom de nom, qu'est-ce qui avait pris à Aetius, hein ? Il n'avait jamais rien vu ?

" Hum... hasarda-t-elle en évitant de le regarder, on devrait peut-être entrer ? "

Elle était bien embêtée, ne savait plus trop où se mettre montrant assez qu'elle n'avait jamais cherché à obtenir une telle réaction. C'était bien un humain, ça...
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Mer 23 Fév 2011 - 3:54

Comment expliquer à sa maîtresse d’Arcanes, ce sans la froisser, qu’on voulait manger un plat d’ortolans au miel sur ses fesses et n’en pas laisser une goutte ? Cette question, aussi impromptue soit-elle, pilonnait Aetius comme un marteau sur une enclume. Et pourtant, la situation le forçait à trouver une réponse à cette interrogation essentielle dans les délais les plus brefs. Le malheureux seigneur multipliait les occasions de se couvrir de ridicule en agissant comme un damoiseau en manque d’amour lyrique et d’idylles épinalesques. La dernière bavure laisserait un souvenir cuisant aux deux personnes témoins de la maladresse ; et s’il voulait donner à Adria une image plus flatteuse que celui d’un rustre épais (c’est le moins qu’on puisse dire), le prince du sang devait remédier à cette situation au plus vite.

En homme tout de même vif d’esprit lorsqu’il devait agir dans l’urgence, il pensa immédiatement à l’option la plus évidente qu’il avait : le mensonge. Brodant avec une hâte justifiée un coup de bluff désespéré, il prit une mine choquée qui s’adressait à Adria puis s’écria.

« Vous ne pensez tout de même pas que c’est… Enfin ! C’est un processus magique qui… »

C’est en le prononçant à haute voix qu’il saisit à quel point sa tentative de justification était bancale. Accuser la magie ? Essayer de faire porter le chapeau à l’Energie alors qu’il argumentait avec son professeur ? Sa justification resta en l’air et l’Ivrey resta bouche bée, comme bloqué par la stupidité de ses paroles.

Alors, comme le ferait n’importe quel étranger enfoncé jusqu’aux jambes dans les marais de Merval, Aetius se débattit comme un diable et se lança de nouveau dans une explication oiseuse.

« La vérité c’est qu’il y avait cette chose qui… (Il chercha du regard un exutoire pouvant servir de cause à l’excès de zèle de sa chose. A son grand dam, son regard ne lui offrit qu’une poignée de pierres, une légion d’arbres et un ou deux écureuils à peine potables.) Enfin cette créature qui a depuis disparu et qui… »

C’était fini. Les marécages étaient en train d’avaler sa tête. Aetius, qui avait fixé Adria tout au long de son dithyrambe aussi désespéré que malhabile, relâcha son regard et détourna la tête, un peu triste. Sa lutte farouche pour laver son honneur était un échec et un malaise vireux séparait à présent la maîtresse et l’élève. Adieu, les projets de volailles dévorées sans retenue sur le galbe rebondi de la jolie blonde. Rendant les armes, le prince du sang soupira et donna raison aux doutes justifiés de l’elfette.

« Ecoutez… quoique vous pensiez en ce moment, sachez que tout est vrai. Pour ma défense, vous avez de bien belles jambes… »

La confession aurait pu s’arrêter là, mais une idée traversa l’esprit d’Aetius, qui s’y raccrocha comme si cela allait le sauver de l’enlisement le plus complet.

« … et il faut que vous sachiez que les drogues que me font prendre mes guérisseurs peuvent avoir des effets secondaires sur mon corps. Ils m’avaient prévenu. Plusieurs fois même ! »
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Mer 23 Fév 2011 - 15:29

" Vous ne pensez tout de même pas que c’est… Enfin ! C’est un processus magique qui… "

Toute embarrassée qu'elle était, cela n'empêcha pas Adria de le dévisager avec de grands yeux. Un processus magique ? Oui bien-sûr ! Au moins il avait l'air de se rendre compte de ce qu'il venait de dire et s'arrêta là, ce qui était vraiment le mieux qu'il puisse faire. Un petit sourire gêné sur les lèvres, la jeune fille regarda à nouveau alentour en espérant en rester là. Jusqu'à ce que...


" La vérité c’est qu’il y avait cette chose qui… Enfin cette créature qui a depuis disparu et qui… "

Elle esquissa à nouveau un sourire, le comique de la situation prenant le pas sur sa gêne :

" Oui... le... dragon... terribles, ces bêtes-là. "

La suite en revanche la fit à nouveau rougir. Elle ne voyait pas ce qu'elles avaient de si joli, ses jambes. Enfin, forcément, chez les humains il fallait toujours tout cacher, montrer une cheville était déjà faire acte d'indécence chez les esprits fermés... mais si tous les hommes réagissaient de la sorte ce n'était pas étonnant, non plus... Enfin bref, elle n'avait rien fait, ou du moins pas exprès, pour le mettre dans cet état là. D'accord, le noble était plutôt bel homme, enfin, pour un humain, et... elle se secoua mentalement : bon, elle divaguait, là, il était temps d'arrêter de rêver !

Les drogues ? Oui ben pourquoi pas, après tout ? C'était sans doute un mensonge de plus, mais de loin le plus crédible et la jeune fille sauta sur l'occasion, acquiesçant rapidement :


" Oui oui, bien-sûr, tout à fait. C'est... pas grave. Désolée, je monterai plus aux arbres comme ça. "


Bon, voilà, elle avait parlé un peu précipitamment, mais c'était réglé, non ? Elle l'espérait, parce qu'autrement, elle ne savait vraiment pas quoi faire. Ils pouvaient bien oublier et faire comme si de rien était, non ? Elle haussa les épaules, demandant finalement :


" Ben... que fait-on alors ? Vous voulez continuer à apprendre l'el... "

Prise d'une idée subite, elle s'arrêta net, ouvrit de grands yeux et rougit de plus belle en le dévisageant, de l'air de celle qui n'ose y croire.


" Non mais... non mais... ne... ne me dites pas que le coup de vent, tout à l'heure... ? "


C'était quoi, ce délire, là ? Mais, mais... Elle fit soudain la moue, secoua la tête et se détourna en faisant quelques pas. Bon, aussi, elle s'était attendue à quoi ? Ce qui se disait couramment, c'était que les humains, c'était comme les lapins : une nuisance pas bien futée qui se reproduisait à tout va. Adria n'était pourtant pas du genre à prêter attention aux "on dit" mais là, elle commençait à se poser des questions. Certains auraient dit qu'il était grand temps, mais bon...

" Euh, dites... murmura-t-elle en se retournant vers lui mais en regardant le sol, gênée, vous ne comptez pas me violer, hein ? "

Adria ou le don de mettre les pieds dans le plat et de balayer les non-dits allègrement.
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Mer 23 Fév 2011 - 18:11

Aetius commençait à se rasséréner. D’un commun accord, on semblait avoir accepté l’idée des drogues comme la meilleure solution pour préserver les apparences. Adria embraya même sur le sujet initial de ce séjour en forêt, c’est-à-dire l’apprentissage par Aetius des bases elfiques. Ce dernier pensait être sorti d’affaire lorsque la jeune femme planta son regard étonné dans ses yeux. Elle rougissait de plus belle, et sa peau diaphane avait pris la couleur d’une pivoine. Ah ! Ca y est, elle avait fait le lien. Le vent dans les jambes, l’érection impromptue, les mensonges maladroits. Elle savait maintenant ! Elle se détourna subitement, laissa passer un ange et revint à Aetius. Il s’était préparé à beaucoup de choses ; à une nouvelle gifle ou un esclandre. Et pourtant, il ne s’était pas préparé à ce qui allait suivre.

« Euh, dites... vous ne comptez pas me violer, hein ? »

Il crut s’étouffer. Ses yeux s’élargirent, ses sourcils s’arquèrent, sa bouche béa. Son visage se décomposa entièrement, et un virevoltant passa dans le désert de réponse et de réaction qu’était alors ses pensées. L’allégation n’eut pas un bon effet sur le jeune homme, qui essayait déjà de réprimer ses réactions physiques et ce avec le plus grand mal. La demande fit ressurgir en lui quelques images, notamment celle d’un plat de volaille au miel fort ragoûtant. S’astreignant à la sérénité et au contrôle de soi, l’Ivrey inspira profondément pour calmer son cœur, qui avait repris sa course effrénée, et lâcha finalement un « Quoi ? » de bon aloi.

Se ressaisissant soudainement, il s’emporta dans un salmigondis provoqué par la surprise où excuses, causes et explications s’entremêlaient dans le plus confus des verbiages.

« Mais… non… Qu’est-ce qui vous, etc., etc… Ce sont les drogues qui… Vos jambes ont, le dragon, vous voyez. Ce n’est pas ce que vous pensez. Non, pas du tout. »

L’impuissance à se justifier surprit Aetius et l’angoissa. Les raisons qu’il tentait tant bien que mal d’exposer devenaient toujours plus absconses, ce qui exacerbait la panique du jeune seigneur. Lequel finit par se souvenir de ce qu’il avait déclaré quelques temps plus tôt à Adria.

« Ne vous ai-je point dit que vous n’aviez rien à craindre de moi ? Que j’étais à votre entier service ? »
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Mer 23 Fév 2011 - 19:36

Un instant,Adria craignit que le jeune homme ne tombe en syncope. Ben quoi ? Sa question était plutôt logique, non ? Elle fit un pas en arrière alors qu'il essayait visiblement de maîtriser tout ce qui lui passait par la tête - elle ne voulait pas savoir quoi, d'ailleurs. Puis il se mit soudainement à parler, s'embourbant dans des explications alambiquées, montrant qu'elle n'était pas la seule à savoir se perdre dans des justifications hasardeuses quand elle paniquait. C'en était presque... comique, en fait. Sur le visage de la jeune fille, l'amusement succéda peu à peu à la crainte et la gêne.

La conclusion lui fit même lâcher un petit rire moqueur et quelques mots spontanés qui sortirent avant qu'elle y ait vraiment réfléchi :


" Oui, bien-sûr, à mon service pour soulever ma robe ! "

Ah ben c'était malin, ça ! Bien le truc à dire ! Comme elle se sentait qui s'empourprait à nouveau en entendant ce qu'elle venait de dire, elle leva les mains en signe de paix et proposa :

" Bon, allez... promettez-moi que vous ne recommencerez plus ce genre de tours et je mets tout ça sur le compte de votre humanité et des drogues... ça vous va ? "


C'était bien parce qu'il avait l'air au moins aussi gêné qu'elle qu'elle ne le prenait pas trop mal. Et puis, soit elle passait l'éponge, soit elle partait en courant. Il ne fallait peut-être pas exagérer, non ? Elle envisagea de partir un instant, mais se dit que finalement, ce n'était pas bien méchant. Ça lui passerait, non, si elle évitait de se balader dans les arbres. Il fallait juste qu'elle pense à faire comme les humaines en sa présence : rester bien couverte. Pfff ! Pénible ! Mais bon, elle survivrait, ce n'était pas comme si elle était une adepte de la nudité. Olwë surgit soudain, à la poursuite d'un lapin, et disparut à nouveau dans les taillis. Il n'en fallut pas plus pour donner une idée à Adria afin de détourner la conversation :


" Bien, on reprend le cours d'elfique et vous vous concentrez vraiment ! Je propose qu'on parle du vocabulaire de la table : vous avez apporté un repas, comme je vous l'ai demandé ? "


Étrangement, elle n'oubliait plus de le vouvoyer et avait un peu de mal à le regarder dans les yeux. Elle gardait une certaine distance, mine de rien, qu'il n'y avait peut-être pas auparavant. Mais bon, au moins, elle n'avait pas perdu sa langue, continuant à papoter gaiement, à présent qu'elle avait décidé de faire comme si rien ne s'était passé :


" Vous savez dire "bon appétit" ? Et "merci" ? Elle traduisit en elfique, ajoutant pour être certain qu'il ne perdait pas le fil : eh bien, répétez ! Hantale ! "

Elle attendit qu'il s'exécute, réprima une petite grimace en entendant l'accent, et reprit :

" Hantale ! Soyez plus... léger... mettez un peu de... elle agita légèrement les mains, je ne sais pas, comme si vous essayiez de chanter, un peu... vous voyez ? Hantale ! "

Dur dur de jouer les professeurs ! Elle n'était pas sûre d'avoir vraiment la patience au fond. Si lui n'était pas très attentif, elle ne pouvait que le comprendre : rabâcher des mots n'aidait pas beaucoup. Elle aurait bien aimé trouver une manière plus spontanée de lui enseigner l'elfique. Elle décida donc de changer de sujet, ne sachant trop comment mener le cours. Vocabulaire des aliments ?

" Alors, dites-moi, quel est votre plat préféré ? Moi, ce que j'adore,
ajouta-t-elle avec un sourire gourmand, c'est le miel ! Elle traduisit, le mot dans la foulée. Mais... elle eut une petite moue déçue, c'est drôlement cher. "

Elle n'avait pas les moyens de se payer ce genre de sucrerie et se contentait plus souvent de salade. Mais bon, on pouvait toujours rêver !

" Et vous ? "
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Mer 23 Fév 2011 - 20:15

Heureux de s’en tirer à si bon compte, Aetius opina du chef à chaque nouvelle condition énoncée par Adria. Il ne se rendait alors pas compte à quel point il était ridicule et faible devant une adolescente d’Anaëh qui plus est. Une de ces créatures qu’il aurait pu mater d’une main s’il le désirait. Au lieu de cela, tel un gosse pris sur le fait, il se laissait piétiner avec toute la bonne volonté qu’il pouvait y mettre. Enfin la leçon reprit et il prononça, lentement, maladroitement, les mots que sa professeur lui demandait d’apprendre et de répéter. L’atmosphère était à la détente et l’environnement apaisant de la forêt reprenait ses droits sur le malaise qui s’était installé entre les deux individus. Ce dernier, bien que moins fort, restait diffus, et Aetius cherchait par tous les moyens à l’oblitérer. D’où la volonté qu’il mettait à persister dans ses leçons d’elfique et, ainsi, à éloigner le plus possible de leur conciliabule le spectre vengeur de son érection rebelle.

Et finalement, le destin, dans son infinie cruauté, vint de nouveau maudire le malheureux seigneur. La joliesse d’Adria était rehaussée par un sourire gourmand et innocent à cet instant funèbre. Elle fit mine de se lécher les babines et déclara avec candeur à quel point elle aimait le miel. La réaction fut immédiate. La volonté d’apprendre d’Aetius se corrompit tout à coup et de nouveau des scènes d’un incroyable réalisme vinrent le frapper. Il se voyait sur elle en train de cueillir un ortolan au miel, lapant l’elfe callipyge avec une lenteur extatique. Il avait presque l’impression de sentir le liquide ambré que ses doigts étalaient sur les chutes de reins de sa maîtresse des Arcanes alanguie. Elle, allongée, captive, suçotant son doigt sucré et…

Aetius secoua la tête, jeta un coup d’œil vers Adria avant de se détourner subitement. Il chercha alors quelque chose à faire qui puisse empêche sa vis-à-vis de noter son trouble. Alors il se dirigea vers la besace qu’il avait amenée, s’assit et la posa sur lui, au cas où une nouvelle fronde ne soit menée sous la ceinture. Ayant eu le temps de retrouver empire sur soi même et de chasser ses images licencieuses, il sourit à l’elfette et bredouilla un :

« Je… j’aime beaucoup le miel moi aussi… je devrais vous faire goûter celui du pays… »

Bien entendu, il se tut ici. Un « sur vous » aurait sûrement été de trop.
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Jeu 24 Fév 2011 - 10:57

Aetius avait au moins l'air de s'intéresser au cours et répétait sagement ce que la jeune fille disait, même si son accent était à son sens absolument horrible. Enfin... c'était un accent humain. Il n'y pouvait pas grand chose et ce n'était sans doute pas si terrible que ça comparé à d'autres... il s'améliorerait peu à peu, non ?

" Et vous ? ... Aetius ?"

Elle reposa sa question une seconde fois, devant l'air vague du noble, qui se leva tout à coup pour aller chercher le fameux repas. Lorsqu'il finit par répondre, elle l'observa un instant, légèrement perplexe, avant de hausser les épaules pour elle-même.


" Oui, volontiers ! " finit-elle par s'exclamer, la gourmandise prenant le dessus sur le peu de jugeote qu'elle avait.

Bah, en même temps, il lui avait à nouveau assuré qu'il ne lui voulait pas de mal et si elle était encore là, c'était qu'elle le croyait un minimum. Alors si c'était pour se défier de tout ce qu'il disait... Elle préféra continuer la conversation, non sans avoir jeté un coup d'œil curieux au repas en se demandant ce qui les attendait.


" Quand j'étais petite... hum... pas plus d'une trentaine d'années, je crois, j'ai découvert ça, j'ai adoré ! J'en ai chapardé, après... je crois que je n'ai même pas eu honte à l'époque ! "


Elle se revoyait, chipant le miel et courant à toute vitesse sur ses petites jambes pour aller se cacher dans un coin et déguster son trésor. Le souvenir lui tira à nouveau un petit sourire, mais, ne voulant pas s'attarder et commencer à penser au passé, elle enchaina rapidement :


" Montrez moi ce que vous avez apporté, et répétez après moi ! "

S'ensuivit une leçon de vocabulaire plutôt barbante qu'elle ne chercha pas spécialement à faire durer. De toute manière, il ne pouvait pas retenir une infinité de mots en une seule fois. Sautant du coq à l'âne sans prévenir, elle demanda tout-à-coup :


" Pourquoi ne pas aller apprendre directement chez les miens ? Vous m'avez dit avoir tenté de rejoindre nos contrées par la mer, mais c'est tout aussi faisable par les terres. Même à pied. "

Encore une fois, elle oubliait un peu que tous les elfes n'étaient pas aussi tolérants qu'elle, qu'elle se déplaçait plus vite qu'un humain et qu'elle avait aussi eu la chance d'éviter les mauvaises rencontres. Mais l'idée lui paraissait tout à fait réalisable. En tous cas, Adria paraissait avoir complètement oublié l'incident, bavardant tranquillement de tout et de rien. La preuve, elle ne tarda pas à se remettre à le tutoyer, s'adossant à un tronc d'arbre, sa cape étalée faisant office de nappe de pique-nique.

" Pourquoi t'intéresser aux elfes et pas aux nains ou aux drows ? "

Forcément, de son point de vue, les siens n'avaient de si passionnant que ça. Au moins, elle n'avait pas ce sentiment de supériorité qu'avaient la plupart des elfes. D'accord, les humains étaient apparemment assez bizarres, mais elle estimait que tout le monde avait des qualités et des défauts, elle la première.
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Jeu 24 Fév 2011 - 15:37

Aetius finit par étaler les victuailles qu’il avait amenées. Olives, fromage, charcuterie, dattes, abricots et pain constituaient les principaux éléments du repas. S’installant à côté d’Adria, il répétait les mots elfiques qu’elle répétait et essayer de les garder en tête. Bien sûr, l’innocente elfette n’oublia pas de lui faire de nouveau tourner la tête, en continuant à rappeler sa passion pour le miel. Les deux compagnons se laissèrent aller à la rêverie, bien que les pensées d’Aetius et d’Adria furent assez éloignées l’une de l’autre. Car oui, Aetius, encore une fois, n’imaginait pas sa maîtresse d’Arcanes en petite fille chapardeuse.

Finalement, elle arrêta soudain la leçon et s’interrogea. Pourquoi Aetius n’allait pas apprendre directement chez les enfants d’Anaëh ? L’idée n’avait jamais traversé l’Ivrey, pour qui cet apprentissage était secondaire et un séjour chez les elfes plus gênant qu’autre chose, d’autant plus depuis qu’il était comte de Scylla. Rassuré par la nouvelle proximité qu’il y avait entre eux deux, à défaut de complicité, Aetius décida d’une pirouette flatteuse pour son professeur.

« Mais, Adria, pourquoi voudrais-je apprendre l’elfique avec quelqu’un qui n’est pas vous ? »

Elle embraya sur de nouvelles questions, notamment sur son intérêt pour les elfes. Là encore, la candeur de la jolie blonde était touchante. A vrai dire, Aetius n’était pas plus intéressé que ça par les elfes. Il avait été éduqué dans une sorte de crainte et de haine des elfes : pour sa maison, ses gens étaient de mauvais alliés et des ennemis perfides. Il n’y avait pas grand-chose à garder d’eux. Il se sentait d’ailleurs beaucoup plus proche des nains, ce seigneur-là ! Ayant vécu quelques mois dans une compagnie de nains et à Lante même, il avait appris à apprécier leur sale caractère, leur cupidité et leur exubérance. Le nain était travailleur, il était honorable, il était viveur. Contrairement à l’elfe, qui se contentait de vivre dans le mystère des forêts, d’attaquer sournoisement et de vivre leur vie comme un poisson suit le courant, calmement, idiotement.

Il ne répondit pas à la question de l’elfette. A vrai dire, il ne voulait pas parler de sa sympathie pour les nains, craignant qu’elle ne lui en veuille et puisse penser qu’il avait choisi un camp plutôt que l’autre. Il fallait bien avouer que des dizaines de nains vivaient à sa cour et qu’il construisait, en ce moment même, un bâtiment pour les engingnieurs qui l’avaient suivi lorsqu’il avait été nommé régent.

« Et vous, pourquoi appréciez-vous les Hommes ? J’imagine que vous devez bien leur trouver quelque chose pour venir vous acoquiner avec les gens de la Péninsule. »
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Jeu 24 Fév 2011 - 16:23

Aetius n'avait pas l'air spécialement emballé à l'idée d'aller voir les elfes. Loin de s'en offusquer, la jeune fille en conclut donc simplement qu'il était comme la plupart des humains et qu'au fond il n'aimait pas vraiment ces derniers. Enfin, il n'était pas hostile vis à vis d'elle, donc c'était déjà mieux que nombre de représentants de son peuple. Lorsque finalement il lui demanda pourquoi il aurait voulu apprendre l'elfique avec un autre, elle laissa simplement échapper un rire clair, balayant ce qu'elle n'avait pas dû voir comme un compliment :

" Parce que je suis sans doute le pire professeur du monde !
Elle secoua la tête en jouant machinalement avec un abricot, fruit qu'elle n'avait pas vraiment l'habitude de goûter, et ajouta : Je ne sais même pas comment m'y prendre et je suis sûre que tu as à peine retenu trois mots depuis le début ! "

Lorsqu'il enchaina sur de nouvelles questions, elle lui jeta un coup d'œil moqueur :

" Eh ! Vous vous défilez, là ! "


S'il croyait qu'elle ne s'en apercevait pas ! Mais si elle pouvait poser mille et une questions indiscrètes sans s'inquiéter des conséquences, elle avait au moins appris avec le temps à ne pas trop insister. Aussi, elle accepta de bonne grâce de répondre à son tour.


" J'aime bien les humains parce qu'ils sont, comment dire... spontanés. Vous ne vivez presque pas, mais le peu qui vous est offert, vous le vivez pleinement. "

D'ailleurs, elle avait presque du mal à comprendre pourquoi ils prenaient la peine de vivre pour une poignée de décennies. Mais apparemment, ça ne les gênait pas, ce devait être relatif, au fond. Elle continua à réfléchir à la question, s'amusant à faire tourner le fruit entre ses doigts, le rattrapant toujours avant de le laisser échapper.

" Tu vois, chez les miens, tout est mûrement réfléchi, extrêmement calculé... Ça n'en finit pas ! On ne peut rien faire sur un coup de tête ! Et si par malheur on se trompe, alors là c'est gardé en mémoire pour des siècles ! Chez vous, on ne se pose pas tant de questions ! Ou alors c'est si rapide que ça ne compte pas ! "


Et c'était cela qu'elle trouvait fabuleux et qui la faisait parler avec un tel enthousiasme. Cette différence d'appréhension du temps rendait les choses bien plus simple pour elle, au final. Elle eut un coup d'œil un peu triste vers son abricot lorsqu'elle ajouta :

" Je n'ai jamais réussi à m'adapter à toute cette sagesse, je crois. C'est trop pesant. "

Elle avait pourtant essayé, mais c'était perdu d'avance. Et puis, au fond, elle se sentait très bien comme elle était, elle n'avait pas envie de changer. Retrouvant aussitôt le sourire, elle se décida à séparer le pauvre abricot en deux et à y goûter avant de déclarer :


" J'aimerais bien aller voir chez les nains aussi. Mais... c'est compliqué par là-bas, surtout en ce moment. Mais j'aimerais bien, plus tard... j'ai voyagé avec l'un d'entre eux, une fois, c'était quelqu'un de très gentil... "

Grignotant son abricot en se disant que c'était drôlement agréable de varier son menu habituel, elle reprit soudainement :


" Vous avez beaucoup voyagé ? "
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Jeu 24 Fév 2011 - 17:06

Adria aurait pu dire ce qu’elle voulait, il semblait qu’Aetius devait y voir une énième approche sournoise pour le tenter. A vrai dire, il était certain que l’Ivrey, qui désirait un peu plus sa maîtresse d’Arcanes à chaque fois que celle-ci libérait sa voix, interprétait tout ce qu’elle déclarait dans le sens de son inclination. Aussi, quand elle lui avoua qu’elle appréciait la spontanéité des Hommes et leur propension à vivre la vie comme l’affamé mordait un cuissot de sanglier, c’est-à-dire avec la volonté de se gaver jusqu’à satiété, il n’entendait qu’un appel à embrasser l’elfette et ne pas la détromper sur la nature humaine. Il aurait certes pu voir ça comme une pique d’ironie sur ces hommes qui ne vivaient qu’un demi-siècle et qui pourtant cachaient leurs désirs comme on cache un secret.

Bien sûr, son interprétation quelque peu abusive des paroles d’Adria fut bientôt tempérée par le doute et la peur d’être repoussé par elle, surtout après les petites mésaventures qui s’étaient mises entre eux (une érection involontaire, en fin de compte, pouvait prendre une place plus importante qu’on ne le croyait dans une relation). Aussi resta-t-il silencieux, pensif, dans l’expectative. Il buvait les paroles de l’elfette en espérant y trouver un nouveau signe, plus évident, de son attirance pour lui. La démarche était singulière, car en fin de compte, le plus innocent des propos, le plus candide des silences, pouvaient être autant de preuves pour un Aetius anxieux.

Finalement, la blondinette passa du coq à l’âne. Elle lui demanda s’il aimait voyager. L’Ivrey, toujours tourner vers un unique objectif, sourit et dit.

« J’ai arpenté une grande partie de la Péninsule avec des compagnons d’armes. J’ai combattu les drows à Alonna et les Oësgardiens dans le nord. Je suis même allé dans le sud du royaume nain lorsqu’il ne fut pas frappé par les dieux… Mais si les forêts d’Anaëh accueillent des créatures portant ne serait-ce que la moitié de leur beauté, j’aurais sûrement échangé tous ces voyages pour vivre là bas. »
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Jeu 24 Fév 2011 - 20:13

A ces mots, le visage d'Adria s'illumina d'une joie sincère : elle pouvait décrier tant qu'elle voulait la sagesse des siens, elle n'en aimait pas moins profondément la beauté de ses terres. Certes, elle appréciait les humains, mais jamais elle ne pourrait trouver autant d'éclat ou de délicatesse aux villes humaines. Même leur forêt paraissait terne et sale, en comparaison d'Anaëh. Qu'Aetius puisse penser comme elle, voir cette beauté, la ravissait. Il était si facile pour les humains de dénigrer Anaëh avant même de l'avoir vue !

" Ces forêts sont magnifiques et c'est ce qui me ramène régulièrement en ces terres. Tout y semble tellement plus... vivant, magique ! Oui, il y a de la magie dans chaque arbre, dans chaque petite pousse... On ne retrouve plus cela en Aduram, malheureusement. "


Elle connaissait les histoires, celles qui disaient qu'autrefois, les deux forêts ne faisaient qu'une, aussi belles l'une que l'autre. Et puis, les hommes étaient venus, détruisant la malheureuse Aduram. Ne voulant pas s'abimer dans ces souvenirs mélancoliques d'un autre temps, elle préféra rebondir sur un sujet plus joyeux :


" Quand l'eau coule, de pierre en pierre... Le lac d'Uraal ! Il faut l'avoir vu au moins une fois dans sa vie ! Il y a une cascade, là-bas, absolument... magnifique ! Ce doit être le plus bel endroit pour se baigner ! Et quand la nuit tombe, il y a des milliers de reflets sur l'eau qui scintille... "


Inutile de préciser qu'elle pensait chaque mot qu'elle prononçait, ses yeux brillants en étaient la preuve. Il faudrait qu'elle y retourne, tôt ou tard, simplement pour s'asseoir au bord de l'eau, regarder les petits poissons qui filaient au fond et écouter le bruit du vent dans les feuilles. Elle ne trouverait cela nulle part ailleurs.

" Par contre... Non, décidément, je ne pense pas que vous supporteriez de vivre là-bas bien longtemps. Sauf si vous avez une âme contemplative, mais pour le peu que je vous connais, j'en doute fort. "

On n'est pas du genre à passer des heures à méditer sur le souffle du vent lorsqu'on est capable de se jeter par la fenêtre sur un tapis volant mal assuré.


" Je ne vous donne pas deux jours avant de secouer le premier elfe qui vous tomberait sous la main en exigeant une réaction rapide ! "
ajouta-t-elle en plaisantant.

Pour sa part, elle n'avait jamais fait ça, même s'il lui était arrivé de bouillir intérieurement. Mais, à l'inverse, combien de fois lui avait-on reproché de se montrer trop impulsive ?


" Au fond, c'est dommage que nos deux peuples s'acharnent à se vouloir si différents. Je suis sûre que si tout le monde y mettait du sien, on y gagnerait. Mais j'imagine que les miens crieraient à la déchéance et les vôtres... je ne sais pas... Vous en pensez quoi ? "


Ah oui, des fois, il lui arrivait quand même de se dire qu'il ne fallait pas parler toute seule et laisser une chance à son interlocuteur d'intervenir. Elle se tut donc, décidant de prendre un second abricot, fruit qui décidément lui plaisait beaucoup - au point même de la faire taire deux minutes, c'est dire !
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Ven 25 Fév 2011 - 6:27

La candeur d’Adria en faisait presque peine à voir. Elle semblait être aussi opaque qu'un bloc de granit à toutes les flatteries que pouvait distiller Aetius. Etait-ce si compliqué de percevoir un compliment ? Qui devait-il tuer pour qu’elle rougisse de nouveau ? Au lieu de tomber dans ses pièges, elle se lança dans une diatribe sur les beautés du monde elfique, sur ses lacs, sur sa flore. Heureusement, la jolie blonde tempéra l’agacement de l’Ivrey aussi involontairement qu’elle avait esquivé la référence qu’il avait fait à propos de sa beauté. Tandis qu’elle partait dans son monologue, l’exaltation patriotique qu’elle ressentait faisait pétiller ses yeux d’une bien charmante façon. Elle semblait être perdue dans l’Eden, la petite ingénue, comme si un sort l’avait hypnotisé.

Adria prétendait qu’il n’avait pas l’âme contemplative. Qu’elle se détrompe ! Le chevalier était pendu à ses lèvres, buvant ses paroles jusqu’à la lie. Il paraissait éberlué, captivé par les mots chantants de la magicienne. Un peu de l’extase qu’avait Adria pour l’Anaëh éclaboussait Aetius, qui l’écoutait dans un silence religieux. On avait l’impression qu’il contemplait une madone. Prostré dans une torpeur délicieuse, il savourait les confidences de l’ingénue avec le plus grand des respects et… Oh attendez. Mais pas du tout !

Le roublard fait seigneur épiait chaque mouvement de sa maîtresse d’Arcane, cherchait dans sa chevelure d’or tirant sur l’argent la moindre feuille, le moindre épi qui lui aurait donné un prétexte pour la toucher. Prendre dans ses mains le menton de la beauté elfique était devenu sa raison d’être et s’il était touché par le décor parfait que décrivait Adria, c’était seulement parce que c’était sa voix qui l’illustrait. Elle s’arrêta de parler, enfin et déjà, et vint planter son regard dans le sien, à nouveau. La lumière que reflétaient ses yeux avait encore un peu de cette pétulance qu’avait fait naître en elle les souvenirs de sa patrie. Le pas si contemplatif crut que son cœur s’arrêtait et il se faisait mille promesses, se lançait mille ultimatums : Adria serait à lui ou il ne serait plus. Il est étonnant comme l’apparition d’une étrangère pouvait avoir sur un jeune homme, notamment lorsque la dite étrangère revêtait la grâce de la race d’Anaëh et qui était aussi attentive au monde qui l’entourait qu’une souche d’arbre. Elle paraissait vivre ailleurs, dans un plan différent où toutes ces choses qui nous inondaient étaient petites, ignobles, insignifiantes. Cette candeur qui confinait à l’hiératique avait fini de conquérir Aetius.

Et Aetius, qui avait fini de ronger son frein, écarta la main à abricot de la jeune femme, qui grignotait alors. Ils étaient proches et pendant qu’elle parlait, il s’était rapproché instinctivement, comme si cela allait lui permettre de mieux comprendre ce qu’elle essayait de lui faire saisir. Au lieu de cela, il n’avait rien compris et s’était fixé une seule chose. Il la regarda en silence et l’embrassa. Pour l’âme contemplative, on repassera, mais il y avait une douceur ineffable dans sa démarche. L’amoureux transi, en quelque sorte, avait repris le pas sur le seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Ven 25 Fév 2011 - 16:01

Adria, toute à sa joie de parler des merveilles d'Anaëh, n'imaginait pas une seule seconde ce qui pouvait bien passer par la tête du jeune homme, le compliment lui étant passé complètement au-dessus de la tête. Certes, il s'approchait petit à petit, mais elle n'y prit pas vraiment garde, occupée à se remémorer ses terres qu'elle aimait tant. En réalité, elle était heureuse de pouvoir partager cela avec quelqu'un et elle en profitait pleinement, prête à en parler des heures. Aussi lorsqu'Aetius écarta sa main, elle se contenta de le regarder avec une légère surprise en se demandant ce qui justifiait un tel acte. Il y eut ainsi un bref instant durant lequel ils se regardèrent, la jeune fille sentant son cœur s'accélérer sans qu'elle ne saisisse vraiment pourquoi. Une fraction de seconde plus tard, il l'embrassait et...

Adria se rejeta vivement en arrière, se cognant la tête contre le tronc d'arbre qui lui avait servi de dossier, ce qui eut pour effet de lui remettre un peu les idées en place. Le choc ne l'empêcha pourtant pas de s'empourprer un peu plus à chaque seconde et elle se releva en essayant de retrouver des pensées un peu moins confuses. Il l'avait... il l'avait... par les Cinq ! Qu'est-ce qui lui avait pris ? Et elle ? Elle aurait pu réagir un peu plus vite, au lieu de quoi... Elle reculait lentement, mais sûrement, n'arrivant pas à y croire. C'était... c'était... euh...

" Mais, mais... "

Elle n'arrivait tout simplement pas à comprendre. C'était absurde ! Si elle avait jusque là baissé les yeux, troublée, elle le regarda à nouveau en face, lançant la première évidence un tant soit peu cohérente qui lui passait par la tête, comme on jetterait une bouteille à la mer :

" On ne se connait pas ! "

Elle savait les humains impulsifs, rapides à se rapprocher, mais à ce point ! Cette manière de faire lui était tout bonnement incompréhensible. Ils se connaissaient depuis, quoi... ? Quelques jours, dont plus de la moitié passés chacun de leur côté ! On n'embrassait pas les gens comme ça, tout de même ! Enfin, pas les gens respectables ! Fronçant légèrement les sourcils, elle ajouta, une pointe de colère perçant dans sa voix :

" Vous me prenez pour qui, au juste ? "

Eh ! Peut-être que c'était des manières dans sa petite cour privée, mais elle, elle n'en faisait pas partie - et n'en avait d'ailleurs aucune envie ! Aetius était peut-être un noble relativement séduisant - toujours pour un humain ! - qui savait se montrer agréable quand il arrivait à discuter correctement, mais... tout de même, ce n'étaient pas des manières !

" Olwë ! "

Le loup déboula d'un buisson, tout fou, sans avoir l'air de savoir ce qui se passait, ce qui au fond était bien normal pour un animal. Se tournant vers lui, Adria alla ramasser vivement sa cape, ses gestes étant suffisamment fébriles pour montrer qu'elle était encore confuse :

" On s'en va ! "

Hors de question de continuer ce petit jeu auquel elle ne comprenait goutte et qui la perturbait complètement ! Aetius s'en remettrait, il y avait sans doute quantité de demoiselles humaines qui seraient ravies de tomber dans ses bras ! Il n'avait vraiment pas besoin d'elle !
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Ven 25 Fév 2011 - 18:23

Il aura fallu le temps. Beaucoup de temps aux yeux d’Aetius, mais Adria était sorti de son cocon de jeune elfette asexuée (?) pour se transformer en un magnifique papillon de vertu bafouée et de pudeur outrée. Le domaine collait déjà plus aux compétences de l’Ivrey, qui passait de l’agacement et de l’angoisse à une douce sensation de libération. Voilà, il l’avait embrassé. Il ne s’était pas transformé en pierre pour autant, il n’avait pas été transporté dans un monde édénique peuplé d’animaux et d’elfes bienheureux. Les seules conséquences de cet acte aussi inconsidéré que nécessaire avait été des joues rougies et une maîtresse d’Arcanes qui s’enfuyait à toutes jambes. Ainsi que ce sentiment de sérénité, de clarté. Les choses avaient été mises à plat, une bonne fois pour toutes !

En homme nouveau, Aetius osa même, sans le vouloir, un petit sourire goguenard. L’amusement accompagnait la liberté que lui avait offert son acte. Il ne tournoyait plus autour d’une intouchable fille de la nature et de la sagesse millénaire du peuple éternelle, il subissait simplement les bouffées de colères et d’incompréhension d’une jeune fille en fleurs qui n’y comprenait rien. Et cela avait sur lui l’effet d’une brise fraiche. La réaction d’Adria avait été si spontané, son rejet si franc qu’il aurait dû en être ombragé. Aucunement ! Il en voyait que sa libération, la fin de ses entraves. Il respirait, avalait à grande goulée ce coup de théâtre salvateur sans penser qu’il était le point de perdre la blondinette. Qu’importe ? Il avait percé l’abcès, il avait déchiré le carcan qui le compressait. Le damoiseau transi était mort, son baiser l’avait tué et il ne pouvait être plus heureux.

« Adria ! Par les Cinq, Adria !, cria-t-il sur un ton guilleret. Comme elle ne l’écoutait pas, il se releva. Un frisson de douleur traversa son corps et il retint un soupir. Elle s’affairait à plier bagage, à disparaître avec ses joues roses et son loup. Par pitié Adria, écoutez-moi. »

« On s’en va ! »

Aetius lui saisit le poignet sans hésitation. On n’était pas loin de la rudesse, mais ce n’était que de l’assurance. A l’heure actuelle, le prince du sang ne craignait ni le loup, ni la gifle qui allait probablement suivre. Il ne craignait rien, puisqu’il était libre.
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Ven 25 Fév 2011 - 20:16

Qu'est-ce qui lui avait pris de lui faire confiance, à cet humain, hein ? Et blablabla, les Hommes sont spontanés, et gnagnagna on ne s'ennuie pas avec eux ! Ah, elle était servie, c'était le moins qu'on puisse dire ! Monseigneur avait su se montrer tout à fait spontané et distrayant ! Et elle, elle était bien, à présent, à rougir comme ça !

" Adria ! Par les Cinq, Adria ! "

Il pouvait l'appeler tout ce qu'il voulait, il était hors de question de lui répondre. En plus, cette andouille avait l'air de s'amuser ! Non mais il la prenait vraiment pour une idiote ou quoi ? La colère d'Adria ne fit que croitre lorsqu'elle se fit la remarque, qu'après tout, elle s'était peut-être bien comportée comme telle. Mais ce n'était pas une raison pour le reconnaitre, déjà, et, ensuite, elle était au moins autant furieuse contre lui, le sourire qu'il osait afficher ne faisant qu'accentuer ce qu'elle voyait comme une espèce de mépris mal placé. Ou alors l'assurance d'obtenir ce qu'il voulait... Que Tari l'emporte !

" Par pitié Adria, écoutez-moi. "

En attendant, c'était elle qui s'emportait. L'écouter ? C'était cela, oui, elle allait s'asseoir gentiment à ses côtés et attendre un de ses nouveaux délires en écoutant ses explications mensongères ! Non mais il y croyait vraiment, là ? Quel intérêt d'essayer de discuter avec quelqu'un qui n'enregistrait pas le quart de se qu'elle essayait de dire, de toute manière ? Autant parler à un mur ! Agacée au plus haut point, elle agrafait sa cape, s'apprêtant à partir sans plus lui accorder un regard. Elle n'avait rien à abandonner derrière elle et elle avait eu raison : en forêt, c'était plus vite fait de disparaitre. Aussi, elle sursauta lorsqu'il lui saisit le poignet et le foudroya du regard :


" Lâchez-moi tout de suite ! "

Bouillant de colère très mal contenue, elle lui laissa une seconde pour se décider avant de lui balancer non pas une gifle mais un coup de genou dans l'entrejambe, ce qui était quand même réputé pour être plus efficace. Olwë laissa échapper un grondement d'avertissement, se demandant tout de même à quoi rimait ce retournement de situation. Oh, il attaquerait si le jeune homme s'en prenait à sa petite maîtresse, ou si elle le lui demandait, mais pour le moment, il ne savait pas encore que faire. Et puis, si Adria était furieuse, elle n'avait pas encore des instincts meurtriers au point de lancer une bête sauvage sur quelqu'un simplement parce qu'on avait osé se moquer d'elle. En revanche, crier ne faisait de mal à personne et, à défaut de la calmer, lui permettait de s'exprimer comme toujours ouvertement :

" Non mais vous vous prenez pour qui, hein ? "

Pour le comte du coin, peut-être bien, mais elle était trop énervée pour y penser encore. Le comportement d'Aetius l'énervait au plus haut point et malheureusement elle n'était pas du genre à se modérer sagement en se disant qu'elle allait trop loin. Si encore il n'avait pas eu l'air aussi sûr de lui, à se croire tout permis. Elle détestait ce qu'elle voyait comme de la suffisance : bien un noble, ça... La colère avait largement pris le pas sur l'émotion, maintenant, elle n'avait plus qu'une envie : filer vite et loin.
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Ven 25 Fév 2011 - 20:56

Fort de son rôle de mâle dominant, de seigneur sûr de lui, Aetius maintenant sa pression sur le poignet de la blondinette folle de colère. Ses joues cramoisies devaient être causées autant par la honte dont nous parlions plus tôt et la rage qui était née en elle. Le poignardant d’un regard noir qui, cette fois-ci, ne laissait pas de place au doute, Adria rugit un ultimatum avec les accents chantants qui reprenaient leurs droits lorsqu’elle était envahie par les émotions.

« Lâchez-moi tout de suite ! » s’écria-t-elle. Aetius, qui perdit un peu de son sourire, mais qui s’amusait diablement, ne la lâcha pas et débuta un autoritaire « Je ne vous laisserai pas partir tant que v… GNGngnn. » Sa demande se noya dans sa gorge, qui s’était serrée soudainement. D’un preste mouvement, le genou d’Adria était allé rencontrer l’entrejambe du seigneur sans la moindre délicatesse. Le souffle coupé, Aetius perdit ses moyens et lâcha sans plus de cérémonie le bras de l’hostile elfette. Dans un réflexe dont chaque homme est doté, il vint réunit ses mains autour de ses noix d’Arcam endolories, boursouflées par cette botte perfide. Le pauvre ladre finit même par mettre un genou à terre et grincer un gémissement.

L’elfe quant à elle, continua à un moment à l’agonir de reproches avant de filer à l’anglaise sans même jeter un regard à sa malheureuse victime. Humilié là où aucun mâle n’aimait être humilié, c’est-à-dire au niveau le plus bas de l’amour propre, Aetius sentit la colère monter. Soufflant douloureusement en observant l’elfette s’échappait, il finit par céder à la haine. Il lança à un faible « garce ! » entre deux spasmes entrechoqués avant de se concentrer tant qu’il pouvait pour réunir l’Energie qui l’entourait. Psalmodiant quelques verbes sourds et abscons comme il le faisait à l’époque où il était encore au temple, il tenta de se focaliser sur son sortilège et sa cible, Adria.

Etouffé par la honte et la colère, il finit par propulser une bourrasque énorme, sauvage en direction d’Adria. Mais la douleur, les sentiments contradictoires et les drogues eurent raison du sort, qui se dispersa avec violence à quelques pieds du prince du sang. Ce dernier hurla sa surprise puis sa douleur avant d’être jeté quelques mètres plus loin où il atterrit sans grande grâce dans le ru qui s’ébattait et chantait pour la scène que les deux êtres avaient donnée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Magie ! (pv Aetius)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Magie ! (pv Aetius)
» Magie des hommes-lézards
» Magie orc-question sur un sort
» [skin]Magie sur ma skin de chat
» Magie du Rat Cornu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Terres royales :: Comté de Scylla-
Sauter vers: