Partagez | 
 

 Le Drow, L'Humain et L'Oiseau Moqueur.

Aller en bas 
AuteurMessage
Jester Jasper
Humain
avatar

Nombre de messages : 96
Âge : 25
Date d'inscription : 12/10/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  20 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Le Drow, L'Humain et L'Oiseau Moqueur.   Mar 4 Jan 2011 - 20:53

Gwaewyr voyageait depuis plusieurs jours déjà, errant au gré des routes, choisissant ses chemins à l'instinct, sans véritable but.
Sa condition "solitaire" ne le dérangeait pas et il appréciait le calme de la forêt. Il n'avait aps rencontré beaucoup de monde et celal l'arrangeait plutot bien: étant un fugitif, du Puy qui plus est, le fait de ne rencontrer presque personne était un gage de sûreté.
De plus étant un Drow, donc potentiellement très dangereux, le peu de voyageurs qu'il rencontrait passaient leur chemin sans demander leur reste. L'un dans l'autre il n'était pas mécontent de sa situation: il trouvait de quoi manger dans la forêt et cela ne le dérangeait pas de dormir à la belle étoile.

Mais sa deuxième personnalité, Galendarid, n'était pas du même avis. Pourlui le pouvoir et l'argent étaient ce qu'il y avait de plus délectable. Ils se chamaillaient souvent entre eux et l'un dans l'autre cela empêchait de tomber dans une monotonie qui pouvait à la longue être deprimante.

Ils étaient en train de "discuter", lorsqu'ils apperçurent un éclat à l'horizon: un homme en armure approchait, un humain.

- Tu me le laisse dis, demanda Galendarid une envie malsaine dans la voix, ça fais si longtemps que je ne me suis pas battu! Je risque de perdre la main si ça continue comme ça!
- Pourquoi pas, lui répondit Gwaewyr qui, de toutes façons, n'avait jamais tenu les humains dans son coeur.

Il sentit Galendarid ronronner de plaisir.

Il opéra alors la transformation mentale et Galendarid prit alors le contrôle du corps qu'ils occupaient. Son éternel sourire accroché à la figure. Il avança jusqu'à croiser l'humain: celui-ci faisait une bonne tête de moins que lui, il était cuirassé de la tête aux pieds et n'avait pour toute arme qu'un sabre simple.

Galendarid décida de "chauffer" l'humain:
- Peuh! Ces humains! Ils se sentent invincibles dans leurs carapaces d'acier alors qu'un enfant serait capable de les réduire en miettes avec un simple baton, dit-il d'un ton le plus insultant possible.

Il attendit avec avidité la réaction de l'humain.

Revenir en haut Aller en bas
Nerëo d'Hautval
Humain
avatar

Nombre de messages : 140
Âge : 28
Date d'inscription : 11/07/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le Drow, L'Humain et L'Oiseau Moqueur.   Mar 4 Jan 2011 - 21:24

Cela faisait un bout de temps que Nerëo n’avait pas été envoyé pour une mission diplomatique. Cela était certainement dû à l’apparition du Voile, mais celui-ci étant maintenant disparu, le jeune homme pouvait maintenant regagner son poste en toute sécurité – du moins, c’est ce qu’il croyait. Le guerrier d’Hautval avait été envoyé en territoire elfe pour en rencontrer un individu important. S’il l’aurait voulu, il aurait emprunté la route principale, mais les chaussées secondaires, bien que moins sécuritaires, étaient la voie la plue rapide. De toute façon, étant un combattant aguerri, il saurait bien se défendre contre une quelconque attaque ennemie.

Le soir tombait, mais le soldat continuait à marcher à pas réguliers. S’il gardait la cadence, il atteindrait un avant-poste avant le crépuscule et pourrait se trouver un endroit pour passer la nuit. Mais l’astre solaire déclinait rapidement, et le ciel prenait peu à peu une teinte cramoisie. L’Hautvalois n’arriverait certainement pas à destination avec minuit. Il avait croisé peu de gens sur son chemin, la route qu’il empruntait étant peu fréquentée. Dans une petite besace qu’il transportait à sa ceinture, il s’était amené de quoi subsister pour la route, mais ses réserves s’épuisaient vite. Il devrait bientôt faire le plein de ses vivres.

Une silhouette floue se dessina devant lui. Craignant rencontrer un individu malintentionné – car peu de gens arpentaient les routes à cette heure tardive – il posa une main sur la pomme de son épée, sur ses gardes. Ses craintes se justifièrent, car c’est un drow au regard noir qui apparut devant lui. Ses cheveux pâles, formant un contraste avec la teinte obscure de sa peau, étaient clairsemés et il portait une armure de cuir, composée d'un plastron et d'une jambière de ce matériau. Par chance, Nerëo avait conservé sa cuirasse de fer de Hautval, et il doutait fort que l’elfe noir puisse la traverser et atteindre l’un de ses points vitaux, à moins qu’il ne possédât une arme lourde, ce qu’il ne semblait pas porter sur lui.

Le vil individu se mit en travers de la route du jeune homme. Celui-ci comprit que le drow lui voulait du mal. Près à dégainer son glaive à tout moment, il entendit l’elfe sombre grogner d’une voix chargée de mépris:


-Peuh! Ces humains! Ils se sentent invincibles dans leurs carapaces d'acier alors qu'un enfant serait capable de les réduire en miettes avec un simple bâton.

N’y pouvant plus, l’Hautvalois dégaina son arme et mit l’homme à la peau sombre en respect. Il répliqua :

-Peuh ! Ces drows, comme toi, qui sont champions pour maudire tout, mais qui sont incapables de se battre de la bonne façon! Aller, si tu es si puissant, montre-moi ta force et bats-toi ! À moins que tu n’aies peur de moi… Ah ! Ah !

Les mots étaient venus tous seuls à la bouche du soldat. Fatigué comme il était, il ne pensait pas tout ce qu’il disait et, bien sûr, Nerëo ignorait l’existence de la double personnalité de l’elfe noir.
Revenir en haut Aller en bas
Jester Jasper
Humain
avatar

Nombre de messages : 96
Âge : 25
Date d'inscription : 12/10/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  20 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Le Drow, L'Humain et L'Oiseau Moqueur.   Mer 5 Jan 2011 - 15:30

Le stratagème du Drow avait fonctionné à merveille: l'humain semblait hors de lui. De plus la nuit allait bientôt tomber et le Drow serait alors intouchable et quasi sûr de gagner. Enfin si jamais l'humain arrivait par miracle ou par chance à destabiliser le Drow, il pourrait toujours utiliser sa botte secrète.
Sa poitrine gonflée d'assurance il écouta d'un air distrait les piètres insultes de l'humain, et regarda avec un sourire moqueur le sabre pointé à quelques centimètres de sa peau.

Il regarda alors l'humain, son sourire s'élargit de plus belle et sans prévenir emprisonna la lame dans ses mains et lui imprima une violente torsion l'arrachant des mains de son possesseur. L'arme vola et ratterrit quelques mètres plus loin.

L'humain se précipita alors pour récupérer son arme et le Drow ne l'empêcha pas le moins du monde. Il recula de quelques pas, dégaina son épée et regarda fugitivement le soleil à l'horizon celui-ci n'allait pas tarder à passer derrières les montagnes. Il fallait qu'il fasse durer le combat au moins une demi heure.

Il regarda l'humain qui avait récupéré son arme et qui s'était mis en position de garde, la pointe de l'épée basse. Une garde classique quoi.

Le Drow leva sa lame et la lécha, en regardant l'humain. Il sourit de plus belle. Un oiseau moqueur fit entendre son chant ricanant quelque part dans la forêt. Le combat allait pouvoir commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Nerëo d'Hautval
Humain
avatar

Nombre de messages : 140
Âge : 28
Date d'inscription : 11/07/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le Drow, L'Humain et L'Oiseau Moqueur.   Mer 5 Jan 2011 - 23:54

Le drow ne réagit tout d’abord pas, ce qui étonna grandement Nerëo, qui connaissait l’impétueux caractère de la plupart des drows. Mais en voyant l’elfe noir gonfler la poitrine avec une assurance inébranlable, il perdit son sang-froid. L’individu à la peau sombre semblait vraiment sûr de lui. Le soldat commençait à avoir les mains moites et les jambes un peu flageolantes, lui qui normalement conservait toujours une détermination hors du commun. Les lèvres du vil homme s’étirèrent en un sourire malicieux qui ne fit qu’augmenter l’angoisse qu’éprouvait jusqu’alors le Hautvalois.

Sans que le jeune homme n’eût le temps de réagir, le drow agrippa vivement la lame du glaive de celui-ci et lui fit faire une torsion. L’arme se vit projeter à quelques mètres du duo. Le guerrier d’Hautval se précipita pour aller récupérer son épée, non sans avoir la certaine crainte de voir l’elfe noir se jeter de nouveau sur lui, cette fois pour lui enlever la vie. À son grand soulagement, il réussi à agripper la pomme de l’objet de métal sans qu’il ne l’en empêche. Cet être possédait vraiment une force surnaturelle. Sa puissance glaçait le sang de Nerëo, lui qui tout d’abord avait cru avoir facilement le dessus sur lui. Le vil personnage l’avait désarmé à mains nues !

Au grand désarroi du soldat, lorsqu’il se retourna pour faire face à son ennemi, celui-ci avait maintenant un glaive en main. D’où l’avait-il sorti ? L’Hautvalois n’avait aperçu aucune arme sur lui jusqu’à présent. En tout cas, il souhaitait fort que le drow fût moins habile à l’épée que sans. D’un pas peu assuré, il s’avança vers son opposant. Celui-ci passa la langue sur la lame qu’il tenait en main, arborant un sourire plus sordide et malveillant que jamais. Le guerrier d’Hautval frissonna. Néanmoins, il essaya de conserver un visage impassible pour ne pas laisser transparaître sa peur.

L’elfe noir restait immobile. Nerëo devina que c’était à lui de porter le premier coup. Il tenta un feinte : faisant tout d’abord mine de frapper la poitrine de son rival, il bifurqua à mi-chemin et visa plutôt le bas du tronc de celui-ci, espérant attendre son but et entamer la cher obscure du vil personnage.

Revenir en haut Aller en bas
Jester Jasper
Humain
avatar

Nombre de messages : 96
Âge : 25
Date d'inscription : 12/10/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  20 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Le Drow, L'Humain et L'Oiseau Moqueur.   Jeu 6 Jan 2011 - 13:30


L'attaque de l'humain était si prévisible! Mais bon c'était le premier coup du combat. Même le changement de direction au dernier moment n'était pas assez incisif. L'attaque étant portée au centre il n'eut qu'a faire un simple pas de côté et il esquiva.

- Tssk! Tssk! Tssk! Trop mollasson! Attaque moi vraiment! Comme ça!

Il comença alors a tourner autour de l'humain, en position basse, a moitié accroupi, la pointe de l'épée haute. Il pouvait lire dans le regard de l'humain une peur sans bornes. Son visage pouvait afficher toute la sérénité du monde ses yeux ne pouvaient mentir au Drow. La peur suintait de son visage, mais le Drow devait admettre qu'il avait du cran. Enfin à quoi sert le courage quand on est mort?

Le Drow se releva et rangea son épée. Il prit sa lance, la planta dans le sol et s'appuya nonchalemment dessus. Il regarda l'humain avec un ennui profond.

- Oh et puis finalement ça me fais chier de me battre contre un débutant. Trop facile. Bon a plus l'ami!

Puis il se retourna et attaqua sans prévenir. Il prit de solides appuis sauta et visa la tête de l'humain, qui visiblement était complètement perdu.

- Naaan j'décooonnneee!

Il fondait sur l'humain médusé qui ne savait plus comment réagir. Galendarid s'amusait comme un gosse et Gwaewyr sourit interieurement de cet amusement et plaignait l'humain d'avoir croisé leur route.
La scène était assez surréaliste: le Drow en pleine extension fondant sur l'humain médusé, un coucher de soleil en toile de fond.
La lance s'approchait inexorablement de la tete de l'humain et celui-ci semblait incapable de réagir.

Galendarid fut un peu déçu il allait gagner alors qu'il commençait tout juste à s'amuser!
Revenir en haut Aller en bas
Nerëo d'Hautval
Humain
avatar

Nombre de messages : 140
Âge : 28
Date d'inscription : 11/07/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le Drow, L'Humain et L'Oiseau Moqueur.   Jeu 6 Jan 2011 - 23:31

À la grande surprise de Nerëo, le drow esquiva le coup que le jeune homme voulait lui porter avec une facilité ahurissante.

-Tssk! Tssk! Tssk! Trop mollasson! Attaque moi vraiment!


L’Hautvalois crispa les mâchoires. L’elfe noir venait d’éveiller en lui une rage comme il n’avait jamais ressentie auparavant. Néanmoins, il conservait quand même une certaine crainte de lui. Il n’eut cependant point le temps de répondre à son sordide opposant, car celui-ci ajouta :


-Comme ça!

Levant son glaive, il se ravisa, et sous le regard stupéfait du soldat, il le rangea dans son fourreau.

-Oh et puis finalement ça me fait chier de me battre contre un débutant. Trop facile. Bon a plus l'ami!

Un débutant ? Il osait le traiter de débutant ? Le guerrier d’Hautval serra la poigne sur la pomme de son épée. Ses jointures firent entendre un craquement sec.

- Naaan j'décooonnneee!
s’exclama le vil personnage.

Nerëo ne savait plus où donner de la tête. Le drow s’apprêtait à faire complètement dos au garçon, lorsqu’il se retourna avec une rapidité étonnante et fondit sur lui à la vitesse d’une flèche, visant indéniablement le haut de son corps. Le jeune homme n’eut pas le temps de réagir. Il sentit la morsure froide de la pointe de la lance pénétrer dans la chair de son épaule gauche - là ou il y avait une petite ouverture dans son armure - ce qui lui arracha un cri de douleur. Échappant son propre glaive, il s’écroula au sol, ce qui eut au moins pour effet de dégager l'arme d'hast de son ennemi de son corps. Il enleva sa cuirasse en vitesse, posant la main sur sa blessure sanguinolente. Le liquide rouge vermeil se mit à couler entre ses doigts. Heureusement, l’épée de l’elfe noir n’avait pas entamé trop profondément sa peau. La douleur n’était pas moins cuisante pour autant. Le guerrier d’Hautval, de son membre valide, déchira un pan de sa tunique et épongea en vitesse le sang de sa plaie. Le tissu prit rapidement une teinte pourpre, donc Nerëo dut l’abandonner au sol. Le drow avait récupéré son arme et se dirigeait maintenant vers lui. Par chance, l’Hautvalois était ambidextre. Ne prenant même pas le temps de récupérer son plastron, il empoigna le manche de son épée, malgré la souffrance atroce qui le ravageait intérieurement, et se leva tant bien que mal. S’il ne soignait pas sa lésion au plus vite, elle finirait par s’infecter et il ferait probablement une hémorragie interne. Il fallait donc qu’il se débarrasse de l’individu à la peau sombre au plus vite.

Sachant fort bien qu’il ne serait bientôt plus longtemps en état de se battre, le soldat décida d’utiliser une ruse. Faisant croire à son ennemi qu’il l’avait touché mortellement, il garderait la main sur la pomme de son glaive et lorsque son adversaire s’approcherait de lui, il lui trancherait tout simplement la jambe. Bien sûr, cette technique était risquée et pouvait bien ne pas se révéler efficace si le combattant se trouvait dans une position désavantageuse. Le guerrier d’Hautval tenta tout de même sa chance.

Simulant un soubresaut de douleur, Nerëo fit mine de tomber de nouveau au sol. Restait plus qu’à attendre l’approche de l’elfe noir et… il frapperait.
Revenir en haut Aller en bas
Jester Jasper
Humain
avatar

Nombre de messages : 96
Âge : 25
Date d'inscription : 12/10/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  20 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Le Drow, L'Humain et L'Oiseau Moqueur.   Sam 15 Jan 2011 - 16:08

Galendarid contemplait la misérable créature qui se tordait au sol. Une simple entaille dans l'épaule et ça couinait comme un goret. Les humains sont vraiment fragiles, songea-t-il en contemplant l'agonie de l'humain.

Il s'approcha alors de l'humain, lentement, très lentement. Lorsqu'il arriva à sa hauteur il prit appui sur sa lance et s'accroupit:

- Ca fait mal si j'appuie là? dit il en touchant la blessure de son bâton. Ah oui on dirait, continua Galendarid comme l'humain hurla de douleur.

Et puis tout alla très vite. Il perçut au dernier instant 2 reflets. Le premier fut celuit dans les yeux de l'humain. le deuxième fut celui de la lame de celui-ci. L'humain feintait depuis tout à l'heure. Galendarid sauta en arrière mais ne put esquiver complètement la lame de l'humain qui lui entama les chairs de sa cuisse. Pas assez pour le gêner mais suffisamment pour lui provoquer une gêne..... Et une colère sans borne.

- Putain d'enculé de fils de pute, jura-t-il, tu veux jouer? Alors on va jouer!

Il était blessé dans son orgueil: touché par cette loque! Maintenat il n'était plus le seul à sourire. L'humain aussi souriait à présent. Et Galendarid se jura de le lui faire ravaler. Il regarda le soleil: il n'étaia pas encore assez bas. Il reprit alors son empire sur lui même et il commença à ricaner. Puis ce ricanement se mua en rire et le rire en hurlement. Un hurlement de joie démente à faire frissoner. D'ailleurs l'humain ne souriait plus.

Il n'avait aucune idée de ce qu'il venait d'éveiller complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Nerëo d'Hautval
Humain
avatar

Nombre de messages : 140
Âge : 28
Date d'inscription : 11/07/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Le Drow, L'Humain et L'Oiseau Moqueur.   Sam 15 Jan 2011 - 18:06

L’elfe noir s’était approché de lui et, appuyant avec son bâton sur la blessure de Nerëo, il demanda d’un air moqueur :

-Ça fait mal si j'appuie là ? Ah oui on dirait.


Il faut dire que l’Hautvalois n’avait pas besoin de jouer la comédie, car il avait véritablement mal. Vivement, profitant de l’inattention du drow contre lui, il se leva et fit siffler son glaive en direction de son ennemi. La lame raya la cuisse du vil personnage, dont la colère ne fit que décupler. Le soldat sourit. Son opposant n’était pas si invincible qu’il le croyait…

L'individu à la peau sombre lui jeta un tas d'insultes, mais il n'y fit pas attention.
Le sourire qui s’étirait sur ses lèvres s'effaça cependant lorsqu'il commença à ricaner, ricanement qui se mua peu à peu en un rire machiavélique, puis en un horrible hurlement qui fit s’envoler une traînée d’oiseau qui se trouvait non loin de là. Si, dans les alentours, il restait quelqu’un qui avait entendu ce cri, il aurait tôt fait de s’enfuir. Mais le guerrier d’Hautval avait confiance en lui – n’avait-il pas réussi à blesser son ennemi, bien que légèrement ? -. Cependant, cette confiance se transformait lentement en une angoisse sans bornes. Or, Nerëo devait venir à bout de cette créature du mal, sinon elle pourrait être dangereuse pour d’autres qui croiseraient innocemment son chemin.

Ne se laissant pas abattre, le jeune homme tenta d’utiliser une autre stratégie, même si sa dernière n’avait pas réussi à éliminer son ennemi. Resserrant sa poigne sur le manche de son épée, il la fit pivoter, puis fit mine de l’échapper au sol. Lorsque le drow fut suffisamment près de lui, il l’attrapa avec le bout de sa botte et la propulsa en direction du personnage à la peau obscure.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Drow, L'Humain et L'Oiseau Moqueur.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Drow, L'Humain et L'Oiseau Moqueur.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faucon et oiseau moqueur : un sacré bordel ! [Elbert Arryn/Talya Baelish]
» Un oiseau qui chante....
» L'oiseau messager
» mineur humain pour warhammer jdr
» Meilleur Rpiste Humain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ITHRI'VAAN :: Les Terres Sauvages :: La Forêt d'Aduram-
Sauter vers: