Partagez | 
 

 Tahly Habascell - Sorcière et assassine

Aller en bas 
AuteurMessage
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Tahly Habascell - Sorcière et assassine   Mer 5 Jan 2011 - 19:49

Tahaliann Habascell
Nom/Prénom : Tahaliann Habascell
Surnoms : Tahly, Lyly
Âge/Date de naissance : 279 ans
Sexe : Féminin
Race : Drow
Faction : Sans faction
Alignement : Chaotique neutre
Liens notables : Pas mal de monde plus ou moins bien placés...

Particularité : Douée, très douée même... mais flegmatique. Sinon, des yeux bleus qui ne me permettent pas d'être nyctalope.


Métier : Sorcière assassin (formation au sein du C'nros)
Classe d'arme : Corps à corps, à distance et magie (air)


Possessions & Equipements :

Possessions et équipements... Mais qu'est-ce que vous me demandez-là ?! Cela ne vous dérange pas de me demander ce que je peux bien avoir dans mes affaires, non ? Alors je suppose que cela ne vous dérangerait pas non plus de me demander mon âge - ce qui est déjà fait... - ou encore ce que je compte faire ce soir, hum ? Je sais, c'est le jeu, je me dois de répondre aux questions... quel pied !

Bon ! Que dire... J'aime les armes, des poignards aux arbalètes de poing. Les arcs ne sont pas trop ma tasse de thé et puis les épées... Allez, si, en plus de mes quelques poignards plus ou moins cachés je porte une fine épée relativement courte à mon côté. Quoi encore, cela ne vous suffit pas ? Vous voulez savoir si je porte des armures ? Non mais vous me prenez pour qui, ce n'est pas une assassine qui va se trimballer avec une épaisse armure de cuir ou encore avec de la maille ! Tout se doit d'être en finesse : les vêtements, que j'aime en violet, en bleu nuit ou en noir, le gilet de cuir moulant, les vêtements de scène, les parures aux nombreux reflets... Tout ! Bon, d'accord... en certaines circonstances il m'arrive de porter une armure de cuir, c'est tout.

Et le focaliseur ? Ca aussi vous le voulez ? C'est pas vrai... Vous voyez le stilet décoratif argenté que je porte dans les cheveux, avec l'embout en demi-cercle gravé et trois fils ornés de perles rouges et violettes pendant vers le sol ? Hé bien, ce n'est pas qu'une baguette à chignons. C'est une mine de plomb. Et avec une mine de plomb, on fait des dessins. Vous êtes content ? Non ? Tant pis pour vous ! Question suivante !


Apparence :

  • Taille : Vous m'en posez de ces questions... 1m70...
  • Couleur des yeux : Bleus...
  • Autre : Un tatouage formant de nombreuses arabesques le long du bras gauche, un autre formant un miroir brisé en bas du dos, et une vieille cicatrice allant du bas de la mâchoire au milieu de l'épaule droite.


Comment suis-je... Très simplement - je ne vais quand même pas m'embarasser à me compliquer l'existence avec des détails que vous n'avez pas à connaître - je suis une drow de taille moyenne pour ceux de mon peuple, à la peau ébène, aux longs cheveux d'argent et à la fine carrure. Je manque même de formes, pour tout vous dire. Quoi que vous pouvez penser j'ai beau ne pas correspondre à l'idéalisme physique sombre, je n'en reste pas moins un minimum musclée et surtout très agile. Et puis les études magiques au sein du C'nros, ça aide à avoir une certaine forme physique aussi. Sinon, quoi dire d'autre... que j'ai un visage angélique selon certains ? Bon, j'avoue... puis si ça me permet de me faire sous-estimer, tant mieux.


Personnalité :

Pfffff comment dire... la flemme. Ouais, je sais, je suis flemmarde. Sauf lorsqu'il s'agit de magie, d'art ou d'Art. L'Art... alors pour certains c'est l'art charnel, pour moi c'est le Grand Art, la Magnificience, le Chef d'Oeuvre d'un assassinat accompli selon toutes les règles ! Tout se fait avec finesse : le dessin, l'amour, le chant, la danse... le vol et le meurtre aussi. Qu'y a-t-il de plus beau, dites-moi, que d'entendre sa cible tomber sans vie après que son corps ait été percuté par des projectiles en cadence, de sorte à ce qu'elle fasse quelques pas de danse avant de tomber ? Qu'y a-t-il de meilleur que de danser en rythme avec les flux magiques, une musique dans la tête ou bien même en chantant ? Qu'y a-t-il de plus désirable que l'accomplissement de l'Art dans toute sa perfection ? Rien. Oh non rien ! Alors pour cet Art je m'amuse, je me fais un devoir de faire au mieux et de réfléchir. Pour le reste, ben... ça dépend. Ca dépend de si j'ai envie à ce moment-là, si j'ai la flemme, si on me laisse tranquille ou pas, si on m'intéresse... et ce pour tout. Hum en fait non, pas pour la famille, c'est important la famille, bien plus que je ne me permettrais jamais de le montrer. Même si parfois faire tomber la tête d'un frangin prétentieux, pas assez doué et inutile est nécessaire. En ce qui concerne les dieux, je continue malgré tout de prier Isten, Valas et Uriz. Pour le reste du panthéon je les crains, surtout Teiweon...

En bref, l'assassinat, les arts, la famille quand on en a une, et aussi un peu les dieux, c'est la vie. Et tant qu'on me laisse tranquille, ça me va. Sinon : que le monde aille voir ailleurs si j'y suis.


Capacités magiques :

Hum... comment vous expliquer ça simplement... Pour faire simple, je suis mage du vent. Et pour utiliser cette magie, j'ai besoin de deux choses : mon focaliseur et un petit rituel à la fois visuel et kinesthésique. Régulièrement, pour ce rituel, j'ai besoin de papier. Parce que le papier c'est pratique, malheureusement ça se perd facilement. Bref. Je fais partie de ces sorciers qui ne perçoivent pas les flux avec les cinq sens et qui doivent utiliser leur imagination pour arriver une homogénéité avec la magie et ainsi pouvoir l'utiliser. En somme, pour concevoir un sort - quel qu'il soit - je me représente la fabrication de celui-ci comme une combinaison de symboles s'imbriquant les uns les autres. Ce mouvement de symboles - dans ma tête - me permet de ressentir ou de faire un mouvement - avec le corps - qui va engendrer un sort avec un effet particulier. Ainsi, une fois que j'ai la bonne combinaison, c'est facile, il y a juste à refaire. Par contre, pour tester des choses, il faut tout d'abord que j'arrive à trouver une combinaison qui me parle, avec laquelle je suis à l'aise et qui en plus prend la forme de l'effet que le sort doit avoir. En somme : c'est très compliqué et c'est un casse-tête qui donne souvent des migraines.

Et qu'est-ce que je fais avec mes sorts ? Euh... du vent, déjà. Des figures aériennes toutes jolies, des sculptures, des barrages et des ouragans... Sinon, je m'en sers surtout pour amener un objet à moi, pousser quelque chose ou quelqu'un, m'aider dans mes accrobaties, actionner à distance une arbalète ou un piège... Ce genre de choses quoi, rien de bien méchant, n'est-ce pas ?






Histoire

Je suis née dans une famille qui a réussi à descendre assez bas dans les étages du Puy, grâce aux grands talents de mes parents, Shi'mayne et Baragh, ainsi que de mon frère aîné Filraen. Et j'étais bien partie, à l'époque où j'avais intégré le C'nros, pour aider à ce que nous déménagions un étage plus bas. Malheureusement, il semblerait que certains dieux aient décidé qu'il n'en serait pas ainsi...

Dans le fond, dès la naissance j'ai posé problème. Pas que j'étais un bébé très perturbateur, j'ai vite été joueuse mais pas décevante. Non le premier souci est que je suis née avec de ravissants yeux bleus... alors que j'aurais dû naître avec des yeux rouges, comme tout le monde. Si bien que lors du Clor d’Vlos la prêtresse de Natha a failli mettre fin à mes quelques jours d'existence, parce que mes yeux allaient être un handicap et donc qu'en plus de ne pas réussir à survivre j'entacherais ma famille. Fort heureusement pour moi ma mère a insisté pour qu'elle fasse tout de même des tests et il s'est avéré que je n'avais pas de problèmes de vue, enfin rien de bien visible. Parce que vivre en Elda sans la nyctalopie est effectivement régulièrement embêtant. Quoi qu'il en soit, la prêtresse a eu la bonne idée de placer la balafre du rite de sang à un endroit facilement visible : sur le côté droit du cou, du bas de la mâchoire jusqu'à la moitié de l'épaule. Comme ça, j'étais sûre d'avoir du sang eldéen dans les veines !

Pendant les trente premières années de ma vie j'ai appris tout ce que les prêtres nous apprenaient, d'un point de vue religieux comme sociétal. L'enfant joueuse que j'étais eut plus de mal que d'autres à voir la vie comme un combat constant mais une fois que ce fut intégré dans ma tête d'abrutie, je n'eus plus trop de problèmes. La famille resta importante à mes yeux, surtout que j'idolâtrai Filraen. Il était celui qui m'apprenait le plus à faire avec mes faiblesses et à manier une arme, que ce soit le poignard ou l'épée courte (qui était longue pour une enfant de ma taille), et mon père m'apprenait à utiliser ma grande dextérité à des fins plus ou moins sympas pour les autres. Après tout, le tout était de survivre, non ? Et ma mère, ma mère... Elle faisait également partie de l'armée mais ne s'intéressait pas trop à moi puisque, contrairement à mon frère, j'étais plutôt appelée à suivre mon père qu'elle. Vint le Clor d’Dormagyn qui se déroula bien, me rendant plus fière de celle que j'étais que jamais auparavant. C'est à partir de ce moment-là que je devins adolescente et que je me mis en tête de vendre ma singularité - la couleur de mes yeux - comme une rareté qui valait énormément, histoire de faire croire que mon handicap était un atout. Cela ne dura pas très longtemps, bien que je reste encore très fière de ces prunelles, parce que je compris vite fait que la tactique de mon père était de loin la meilleure : se laisser sous-estimer pour mieux se venger.

Après, il me fallut complètement quitter la demeure familiale pour épouser les dures années des classes communes. On m'a inculqué les préceptes religieux, l'art de la guerre auquel j'étais douée, les autres arts avec une affinité innée pour le chant et la danse, et bien sûr l'art charnel... Je dois avouer que bien que j'ai fini par y prendre plaisir, pour celui-ci j'ai eu beaucoup de mal au départ. Je savais que c'était très important pour l'avenir de notre peuple, on me l'avait gravé au fer rouge dans le crâne. Mais à l'époque je n'étais pas à l'aise avec le contact corporel, certainement parce que mon métabolisme se développait moins que celui de mes camarades féminines de classe. En combat ça allait encore puisqu'il y avait les vêtements et que lors de ces entraînements je devenais une machine à tuer, mais me retrouver nue devant une tierce personne - même un ou une prêtresse, caresser, se faire caresser, avoir une relation sexuelle... J'avais mis énormément d'eau dans mon vin parce qu'il le fallait et pour ne pas déplaire à ma famille - s'ils apprenaient ça... - mais je me rappelle avoir pleuré la première fois. Cela m'avait valu un mois complet à être enfermée dans un temple d'Isten pour m'habituer à voir, entendre et ressentir les plaisirs de la chair, ainsi que me dévergonder une bonne fois pour toute. J'ai eu honte de cette punition, d'autant plus que je m'étais faite gronder par-derrière par mes parents et que je devenais la risée de ceux de mon âge ainsi que de certains de mes maîtres, mais cela a eu son effet. J'ai eu la chance d'y rencontrer des personnes un peu plus pédagogues et patientes, notamment un prêtre d'Isten, Nadrag. C'était un jeu et un enseignement avec lui, si bien mené que j'ai fini par m'attacher à lui. Nous avons fini par avoir des relations très intimes, les meilleures dont je me souvienne. Au retour dans les classes communes j'étais une sorte de bouc émissaire mais entre les combats où j'appris à complètement me laisser guider par Uriz et le reste où j'avais énormément appris et mûri, il ne fallut que quelques années pour que je me reforge une bonne réputation.

Si les choses avaient suivi leur cours normalement, je pense que je serais rentrée dans la Dothka, en fière héritière de mon paternel. Le problème fut une danse, lors d'un examen. Une danse dont le rythme, la musique et les pas me prirent entièrement le corps et l'esprit, au point que l'idée que ce soit un examen n'existait plus à mon esprit. J'avais 84 ans, j'arrivais donc sur la fin de ma formation courante. Au cours de la danse je me souviens avoir fait un enchainement de mouvements et, tout en le faisant, avoir ressenti quelque chose, comme si je modelai ou transportai une force invisible avec moi. C'est là que la magie du vent se révéla, faisant quelque chose dont je ne me souviens pas. Tout ce dont je me rappelle est que je me suis soudainement vidée de mes forces et que j'ai perdu connaissance. A mon réveil on m'obligea à prendre des cours de magie, prolongeant mon apprentissage jusqu'à l'âge de 170 ans, temps pendant lequel on découvrit que grâce au mouvement j'étais capable d'utiliser la magie de l'air. Je devins élémentaliste, avançant très lentement au début puis très rapidement, apprenant à compenser l'absence de nyctalopie par une complicité avec l'air, intégrant par la suite le célèbre C'nros.

Pendant toute cette période d'éducation magique, je continuais à revoir Nadrag. Chose rare, nous nous étions attachés l'un l'autre, lui un prêtre assez jeune et moi une adulte amenée à changer de formation tardivement. Ce n'était pas de l'attachement comme les Humains ou ces crétins d'Elfes l'entendent... comment dire... Disons que j'étais sa partenaire privilégiée et que c'était réciproque, en quelque sorte. Et encore, c'était bien trop complexe pour se résumer à cela. Quoi qu'il en soit, alors que je n'avais même pas 140 ans je tombais enceinte. Naquit trois mois plus tard le petit Naelrar, un petit garçon prometteur aux cheveux d'argent et aux yeux rouges. Nadrag prêtre, moi étudiante douée qui désirait réussir dans cette voie qui s'était ouverte à elle, nous ne nous sommes pas beaucoup occupés de notre enfant. Surtout moi, en fait. J'ai dès le départ été très distante, laissant les prêtres de Natha s'occuper de son éducation. J'étais une jeune femme idiote et ce n'est que trente ans plus tard que je m'en rendais compte : Naelrar ne survécut pas au Clor d’Dormagyn. Le vide que cela m'apporta et l'impression constante que j'aurais pu protéger la chair de ma chair me hanta et, si aujourd'hui encore je n'en laisse rien paraître, ces quelques décennies de ma vie m'ont beaucoup marquée. En fait, pour tout dire, la mine de plomb qui me sert de focaliseur était l'un des rares cadeaux que je lui avait faits, pour qu'il puisse écrire et dessiner autant qu'il le voulait. Mais voilà, ne vous focalisez pas dessus, ça ne vous servira à rien.

Enfin... c'est de l'histoire ancienne, n'en parlons plus. Me voilà désormais au C'nros, où j'apprends au fil du temps à voir les choses avec flegme. Il faut obéir aux ordres, certes, mais à quoi bon se décarcasser quand ses collègues attendent de vous que vous vous épuisiez un seul instant pour vous écarter définitivement de la touche ? J'obéissais et pour le reste, je ne faisais que ce dont j'avais envie, comme ça je ne me faisais pas trop bien voir. J'arrivais au fur et à mesure, grâce à mon côté angélique et désirable, à faire ce qu'il fallait pour être bien vue de mes supérieurs sans pour autant avoir le revers de médaille qu'ont tous ceux qui se font suffisamment remarquer pour pouvoir prétendre au grade du dessus. Continua une vie tout à fait normale, régulièrement ennuyante, où la compétition était à chaque moment de mise, ce qui était franchement fatigant. Seul bémole, puisqu'un petit frère était né lorsque je faisais mes études, Nym, j'ai dû le supporter pendant un peu plus de cent ans. Cent idiotes années où à chaque fois que je rentrais à la demeure, je désespérais qu'un idiot pareil puisse faire partie de ma famille ! Un prétentieux enfant roi bon à rien faire, qui en plus me prenait de haut parce qu'à mon âge j'étais toujours à l'école. Ben j'ai fini par le tuer, ce con. Et je me rappelle que mon frère aîné, amusé de la situation, m'avait aidée à cacher le cadavre. Pour le nettoyage de la pièce, là ce fut à moi de tout me payer... normal quoi. Ni vu, ni connu. Bon je soupçonne quand même mon père d'avoir compris ce qui se tramait - c'était son métier après tout - mais il je n'en ai jamais eu l'assurance.

C'est il y a environ cinq ans, après le Voile, que je suis sortie seule du Puy. Je voulais m'améliorer en magie élémentaire et j'avais trouvé une vieille mage humaine qui était capable de m'aider à avancer. Je n'aurais pas dû y aller... Je suis tombée sur une folle à lier adepte des tisanes hallucinogènes et incapable de parler correctement : Mamé Kamat. Une mage très puissante, je ne dis pas ! Mais que les dieux me gardent... Déjà que j'ai dû vivre loin de chez moi pendant plusieurs années à cause d'elle, ensuite - et surtout - j'ai fini par devenir hum... comment dit-on déjà ? plus humaine ? Moui... Je m'en suis rendue compte en revenant au Puy, les gens de mon milieu social me regardaient étrangement, ainsi que mes collègues du C'nros. J'étais devenue comme ces Doeben d'Ithri'Vaan. Après quelques problèmes j'ai dû fuir l'Elda et le C'nros, devenant ainsi une paria. J'ai donc foulé les terres thaaries, me suis cachée dans les Wandres une bonne année, puis... puis bah la vie a suivi son cours, me faisant régulièrement revoir cette étrange mais attachante Kamat. Voilà que je venais à me vendre comme voleuse et assassine, me faisant au fur et à mesure connaître, revenant à ma toute première formation mais en y ajoutant une aide magique.

Les contrats allaient, les emmerdes aussi, l'amusement également. J'en suis venue à prendre part à la guerre contre les Elfes à Elly... non pas ça, Eraïson. Parce que j'ai suivi un vieil abruti archimage en pleine cambrousse forestière - mon ancien chef... - et que j'ai rencontré dans cette cité en ruines le nouveau maître du C'nros, Khernal. Un bon coup ! J'ai même osé rentrer au Puy avec lui. J'y suis restée quelques temps puis je me suis remise à me balader du côté de Thaar, enchaînant parties de plaisir, magie et contrats.

Qu'ais-je appris, depuis le Voile ? Quel important (hum !) apprentissage ces dernières années m'ont donné ? Tout simplement : vivre libre, faire ce que je veux, glander si je le souhaite et me torturer les méninges quand ça en vaut la peine. Parce que, dans le fond, même s'il y a les dieux au-dessus... seuls nous-mêmes comptons sur le plan terrestre.

HRP:
 


Dernière édition par Tahly le Jeu 21 Déc 2017 - 11:30, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1513
Âge : 29
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 44 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
MessageSujet: Re: Tahly Habascell - Sorcière et assassine   Lun 10 Jan 2011 - 15:04

La description mentale est à revoir... D'abord parce qu'elle ne doit pas avoir la forme d'une liste, mais aussi, et surtout, que tu devrais créer un caractère bien à elle, et non uniquement t'appuyer sur une définition parfois maladroite, parfois mal comprise, des péchés capitaux.

Au niveau de l'histoire... Bon, déjà, les deux, dans la discussion, ont l'air de deux gamins qui se chamaillent... Elle a quand même près de trois cent ans, elle devrait être un peu plus mature que ça, non.
De plus, être mage n'est pas une tare, au contraire, c'est pas moins bien qu'être un combattant au corps à corps, donc dire « Ouais, mais je suis aussi une guerrière », comme pour remonter le niveau, c'est avoir une très basse estime de son talent pour la magie.

Je n'ai pas lu la fin, encore, mais je constate déjà une chose... Tu décris un seul épisode de la vie de ton personnage... Dans l'histoire, tu dois parler de tout le déroulement, de la naissance (voir même avant si tu veux parler de la famille elle-même) jusqu'au présent.
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Tahly Habascell - Sorcière et assassine   Lun 10 Jan 2011 - 18:00

Ok je refai l'histoire ainsi que la morale, mais ce ne sera certainement pas avant jeudi... Rolling Eyes
J'éditerai ce message quand la tache sera accomplie !
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Tahly Habascell - Sorcière et assassine   Ven 14 Jan 2011 - 15:54

C'est fait ! :mrgreen:
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1513
Âge : 29
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 44 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
MessageSujet: Re: Tahly Habascell - Sorcière et assassine   Sam 15 Jan 2011 - 10:18

Pour le métier, je préfère Mage que Sorcière.

Pour l'équipement... La baguette sert à quoi ? Enfin, on est pas dans Harry Potter, donc c'est pas vraiment un objet courant, et ça n'apportera pas un pouvoir plus grand.
Pour les sorts complexes, je te reporte à la remarque plus bas.

Pour l'histoire.
Euh... Rejoindre l'armée ? Le C'nros ? Ou l'un des corps guerriers ?
Non parce que, si c'est un des corps guerriers, si tu uses de magie, tu vas surtout te prendre des coups... Enfin, si tu veux te battre et user de magie, tu rejoins le C'nros, pas un corps d'infanterie ou quelque chose de ce goût là.

Ensuite, il faudra changer ta particularité, car désolé, mais tu ne peux pas être doué d'une grande puissance, ou alors, tu la maîtrise à peine, donc au final, tu n'es pas une très grande mage. Je dis ça car, en gros, tu découvres ton pouvoir tardivement, bon, ça, en soit, ça ne pose aucun problème, mais tu fais le minimum d'étude (d'ailleurs, c'est quarante ans, le minimum, pas trente, y a une petite erreur dans le BG, rapport à un élément du contexte qui sera bientôt ajouté, sur l'Etude Noire (l'école de magie drow)) et ensuite, tu t'orientes vers la Voie du Guerrier, donc tu négliges ton pouvoir, tu ne fais rien pour l'exploiter à fond, tu as appris ce qu'il fallait pour la base, sans plus... Bref, tu préfères la polyvalence à l'excellence, c'est ton droit, mais en conséquence, tu ne peux prétendre justement à un grand talent.
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Tahly Habascell - Sorcière et assassine   Mer 19 Jan 2011 - 20:11

Voilà c'est fait.

-Comme tu l'auras remarqué j'ai préfé changer l'avatar et faire en sorte que Tahly ne soit que sorcière : déjà parce que je ne la voie plus sorcière que mage et également que ça me permettait de ne pas être bloquée au niveau de l'équipement.

-En ce qui concerne "l'armée", je pensais naturellement au C'nros, parce que je ne vois pas comment on peut faire partie de deux corps d'armée différents en même temps ! Mais bon. J'ai reprécisé.

-Pour la particularité, je l'ai marqué plus haut.

-Et en ce qui concerne la "baguette magique", je crois que si j'aurais vraiment voulu qu'elle m'apporte de la puissance, je n'aurais hésité à remplacer "baguette" par "bâton" ! Et je ne suis pas assez ignorante pour me prendre pour Harry Poter, sinon je crois qu'il aurais été beaucoup plus simple que je crée un compte sur un forum rp d'HP et d'y faire un élève ou un mangemort que d'essayer de reproduire le même type de magie dans un monde complètement différent !
Sinon j'ai fini par l'enlever et comme tu l'as dit, une baguette n'apporte pas de puissance magique. Elle peut juste être d'une aide comme pour la précision... La raison pour laquelle je l'ai enlevée est surtout parce que je me suis souvenu que dans la Légende de Drizzt (suite de livres qui parle le plus de la société drow à ma connaissance), pratiquement tous les sorts (ou du moins la majorité) se font par incantations simples, et donc je suppose que ce doit être le même type de sorts ici, à me dire si je me trompe.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1513
Âge : 29
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 44 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
MessageSujet: Re: Tahly Habascell - Sorcière et assassine   Mer 19 Jan 2011 - 21:17

C'est bon, je valide, tu connais le chemin.

Par contre, comme tu l'auras constaté, on a notre propre société drow, donc attention à ne pas trop se fier à ça... Après, en effet, la magie fonctionne essentiellement à l'incantation ici.

Code:
[Métier & Classe] : Sorcière

[Âge & Sexe] : 276 ans & Féminin

[Classe d'arme] : Magie

[Alignement] : Tueurs de l'Ombre
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Tahly Habascell - Sorcière et assassine   Mer 19 Jan 2011 - 21:23

D'accord, j'essayerai de faire attention.^^
Merci pour tout.
Revenir en haut Aller en bas
Halyalindë
Biblio
Biblio
avatar

Nombre de messages : 1613
Âge : 91
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 480ans (né en 531)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Tahly Habascell - Sorcière et assassine   Sam 9 Déc 2017 - 10:34

Déplacé pour mise à jour et sortie des âme errantes.
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Tahly Habascell - Sorcière et assassine   Mer 20 Déc 2017 - 22:56

Ancienne fiche :

Code:
[b]Nom/Prénom :[/b] Habascell Tahaliann
[b]Âge :[/b] 276
[b]Sexe :[/b] Féminin
[b]Race :[/b] Drow, bien entendu !
[b]Particularité :[/b] Tahly possède une grande puissance magique mais ne voie pas l'intérêt d'occuper une position très importante dans la société drow, mis à part d'avoir du prestige pour toute la famille. Trop de paperasse et de gens risquant de vous tuer pour un oui un pour un non, ou même tout simplement pour prendre votre place. Et, ce n'est pas pour dire, mais mieux vaut être l'assassin que l'assassiné !

[b]Alignement :[/b] Tueurs de l'Ombre
[b]Métier :[/b] Sorcière
[b]Classe d'arme :[/b] Magie

[b]Équipement :[/b]
Tahly porte une tunique violette en cuir souple ainsi que de longs gants en tissu beige. Ses armes sont, elles, assez banales : deux poignards, l'un étant plus pour le lancer qu'autre chose, ainsi qu'une fine épée attachée à son ceinturon. N'aimant aucunement porter "des bricoles plus lourdes qu'utiles", Tahly ne se charge donc pas d'armure spéciale et s'en tient donc à sa petite tunique laissant entrevoir un joli tatouage sur son bras gauche.


[b]Description physique :[/b]
Notre chère petite sorcière a, comme pratiquement tous les siens, une peau couleur ébène ainsi que des cheveux de neige, même si elle ne voit pas ce qu'est que cet élément de la nature. Sa taille plutôt moyenne (1 mètre 70) n'empêche aucunement à ses yeux bleus de regarder de haut plusieurs personnes, et notamment les petits nouveaux qui se prennent déjà pour meilleurs que leurs professeurs, première raison pour laquelle elle ne s'est jamais résignée à devenir professeur. Même si Tahly n'a pas suivi d'entrainement guerrier spécifique, elle n'est pourtant, de loin, pas aussi fine qu'une brindille, mais cela ne l'empêche de trouver qu'elle n'a pas une poitrine assez proéminente... Ah, l'esthétique ! Sinon elle a un joli corps ayant pour apparence 25 années humaines avec un visage « angélique » n'hésitant pas à faire comprendre à qui que ce soit de quelle couleur macabre sera sa dernière heure.


[b]Description mentale :[/b]
Tahly, tout d'abord, déteste qu'on l'appelle par son vrai prénom, Tahaliann, tout simplement parce qu'elle trouve qu'il a une consonance beaucoup trop elfique. Et indéniablement, elle déteste les Elfes, tout simplement parce qu'ils sont ce qu'ils sont et non rien de plus. Bref, vieille rancune inter-raciale. Sinon, le seul amour qu'elle puisse porter est, bien entendu, un grand amour-propre et l'amitié qu'elle éprouve pour son frère aîné, la seule personne en qui elle a réellement confiance. D'ailleurs à ce propos elle se trouve être un peu possessive sur les bords. Par contre, si quelqu'un l'importune d'une manière ou d'une autre, elle n'hésite pas à raccourcir « légèrement » son existence, y compris si ce malheureux se trouve être un membre de la famille, ce qui ne change rien d'ailleurs... Sadique, elle aime se laisser sous-estimer pour mieux surprendre et user de ses pouvoirs, sans toutefois les gaspiller pour quelqu'un qui n'en vaux pas le coup. Oh, une dernière chose ! Tahly adore la danse comme la musique. Pourtant, elle n'en montrera jamais rien à personne, malgré la confiance qu'elle peut (ou non) lui donner. Elle préférera se montrer comme une femme qui ne connait que deux réels plaisirs : celui de la chair et du carnage.


[b]Histoire :[/b]

Tahly marchait d'un pas rapide et souple vers la demeure familiale, où elle habitait encore, malgré son âge. Droite et ferme qu'elle était, elle donnait l'impression d'avoir une affaire sérieuse à régler, mais ce n'était pas le cas. Elle était juste énervée, au point qu'il ne valait mieux ne pas lui adresser la parole, sous peine de vous retrouver maudit par un mauvais sort ! Si bien que pour une fois, elle avait l'impression que personne ne venait la déranger pour quelque raison purement drow.

Sa famille avait récemment (il y a une centaine d'années) emménagé dans le dernier étage des niveaux populaires et n'avait jamais perdu de sa belle situation depuis. Tahly avait eu le malheur d'avoir deux frères, enfin plutôt d'avoir un deuxième frère. Elle n'avait jamais réussit à trouver plus fainéant et plus orgueilleux que ce crétin de Nym ! Mais cette idiotie de la nature avait enfin rendu l'âme, et ce depuis seulement quelques temps. Il avait fini par trop l'exacerber et cela avait mal tourné... enfin pour lui !

Mais revenons un peu plus sur Tahly : ses parents, Shi'mayne et Baragh, eurent la déplaisante idée de lui donner le prénom de Tahaliann. Qu'est-ce qu'il pouvait être moche ! Loin d'être assez drow pour elle. Alors elle n'avait pas hésité, avant même son adolescence, à se faire surnommer Tahly. Au moins cela faisait moins elfique... En parlant d'enfance, la petite drow avait rapidement appris à faire attention à ce qu'elle disait et à être constamment sur le qui-vive, au moins pour ne pas trop ennuyer son frère aîné, Filraen. Chaque jour, chaque mouvement était une évaluation. En même temps, c'était facile à comprendre : quand vous avez plus d'une centaine d'années, que les choses marchent bien et que tout à coup arrive un benjamin qui n'a apparemment qu'une envie, jouer, vous finissez par vous demander s'il n'est pas incurable ! Mais bon ! Finalement, il l'accepta, c'était le principal.

Les années passèrent donc assez tranquillement, la Dalharen suivant le même cursus scolaire que beaucoup d'autres, c'est-à-dire aller à l'école pendant une bonne vingtaine d'années avant de ne se retrouver avec plus rien à faire. Même si ses parents ne pouvaient encore se payer le luxe d'employer une nourrice et un précepteur, ils étaient loin de ne pas avoir d'argent. Et ils pouvaient eux-même lui inculquer d'autres savoirs. Elle appris donc assez rapidement à se défendre et à se débrouiller pour ne pas se retrouver parmi les malheureux. Ce fut d'ailleurs son frère qui lui appris les bases du combat, au moins pour ne pas être une proie trop facile, quand il en avait le temps (et l'envie, quoi que...), ce qui favorisa une bonne entente entre eux, même si ce n'était pas gagné au début !

Ce fut à l'âge de 84 ans que ses pouvoirs apparurent, lui ouvrant une nouvelle voie : celle de la sorcellerie. A l'époque elle aurais préféré pouvoir toucher à tous les éléments mais, comme on dit, on ne peut pas tout avoir. Et puis, au final, valait mieux pouvoir être pointilleux dans un domaine que moyen dans tous... Si bien qu'elle choisi sans hésiter la Voie du Sorcier. Elle survécu relativement facilement aux quarante premières années d'études, où elle découvrit qu'elle était affiliée à l'air mais qu'elle avait quand même pas mal de facilités avec la nécromancie. Si bien qu'elle passa beaucoup plus de temps à étudier pour, après de très longues années, pouvoir enfin maitriser les différents sorts.

Ce ne fut qu'à l'âge de 170 ans qu'elle entra dans le C'nros. Elle se fit rapidement respecter de par sa puissance magique comme de par son caractère (bon, d'accord, elle prend un malin plaisir à ce qu'on la sous-estime, mais il y a des limites quand même...), mais cela lui attira tout de même quelques problèmes, qu'elle réussit néanmoins à écarter avec plus ou moins de facilité. Si, une fois elle avait bien failli y passer. Et encore, c'était presque de sa faute ! Elle avait involontairement laisser sa rage la guider au point de trop user de ses pouvoirs, première fois où elle les montra réellement... Là il n'y eu pas que son adversaire qui eu mal, mais également elle. Ils n'avaient tous les deux pas été loin de la mort et, bizarrement, cela les avaient rapprochés : ils s'entendaient beaucoup mieux désormais et parlaient régulièrement « nécromancie ». Jamais une telle erreur ne se reproduisit... Et dire qu'ils se détestaient avant ! Mais ne venez surtout pas à croire qu'ils se font confiance ! Ce serait une bien drôle d'erreur...


Aujourd'hui, Tahly marchait d'un pas ample et rapide jusqu'à chez elle. Enfin arrivée, elle s'autorisa le temps de saluer son frère avant de régler deux ou trois affaires et d'aller se remettre à étudier. Quelque chose la contrariait et, se connaissant, elle resterait de mauvaise humeur jusqu'à ce qu'elle n'ai pas trouvé de réponse à son problème.

La maison lui semblait vide depuis quelques temps. Cela lui rappela un instant un épisode qu'elle avait détesté, il y a de cela pas très longtemps. Elle n'était pas partie pour aller combattre les Elfes dans leur fichue forêt bien taillée comme il faut. Non, on avait besoin d'elle pour garder le Puy, comme quelques autres pauvres soldats ! Oui, il fallait bien garder ses arrières, mais à ce que ce soit elle... Elle avait eu beaucoup de mal à se contenir quand on lui avait annoncé la nouvelle. Enfin bref ! C'était du passé, il ne s'était rien passé depuis et ils étaient même rentrés sans avoir terminé le travail ! C'était à ne plus rien y comprendre. Mais, au moins, cela lui permettra d'avoir sa part le moment donné.

En entrant dans sa chambre, Tahly déposa ses armes près d'elle pour ne pas en être encombrée pendant ses recherches. S'asseyant sur son lit, notre sorcière pris les livres qui étaient soigneusement rangés sur une étagère et se mis à les éplucher un par un, crayon à la main et papier posé sur sa jambe. Ce n'est que quelques heures plus tard qu'elle finit par descendre après s'être vêtue d'une robe joliment décolletée et avoir recoiffé ses longs cheveux gris.




~~~~~

[b]Comment trouves-tu le forum ? :[/b] De mieux en mieux au fur et à mesure que j'entre dans ce monde.
[b]Comment as-tu connu le forum ? :[/b] Par Casoair.
[b]Crédit avatar et signature  :[/b] Euh... Je n'arrive pas à retrouver...
[b] Compte autorisé par :[/b] Katalina
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Tahly Habascell - Sorcière et assassine   Mer 20 Déc 2017 - 23:05

Et voilà, renouvellement de fiche fini ! Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Lœthwil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 670
Âge : 21
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  965 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Tahly Habascell - Sorcière et assassine   Jeu 21 Déc 2017 - 2:42

Citation :
magie (air et vie/nécromancie)

Non

Citation :
Non le premier souci est que je suis née avec de ravissants yeux bleus... alors que j'aurais dû naître avec des yeux rouges, comme tout le monde. Si bien que lors du Clor d’Vlos la prêtresse de Natha a failli mettre fin à mes quelques jours d'existence, parce que mes yeux allaient être un handicap et donc qu'en plus de ne pas réussir à survivre j'entacherais ma famille. Fort heureusement pour moi ma mère a insisté pour qu'elle fasse tout de même des tests et il s'est avéré que je n'avais pas de problèmes de vue.

Non, à moins que tu ne considères la perte de la nyctalopie comme "ne pas avoir de problème de vue"

Citation :
C'est à partir de ce moment-là que je devins adolescente et que je me mis en tête de vendre ma singularité - la couleur de mes yeux - comme une rareté qui valait énormément.

Je vois pas trop ce que tu veux dire par là pour le coup :/ Elle a voulu se vendre comme esclave ou alors elle a vraiment tenté de faire croire à ses congénères que ce que n'importe quel Drow considérerait comme une déficience était en réalité un atout ?


Citation :
mais je me rappelle avoir pleuré la première fois. Cela m'avait valu un mois complet à être enfermée dans un temple d'Isten pour m'habituer à voir, entendre et ressentir les plaisirs de la chair, ainsi que me dévergonder une bonne fois pour toute.

Le but est de la dévergonder ou de terminer de la traumatiser O.o ?

Citation :
Ben j'ai fini par le tuer, ce con. Et je me rappelle que mon frère aîné, trop content et amusé de la situation, m'avait joyeusement aidée à cacher le cadavre et à nettoyer la pièce de son sang. Ni vu, ni connu.
Citation :
Bon je soupçonne quand même mon père d'avoir compris ce qui se tramait - c'était métier après tout - mais il s'était juste contenté de hausser les épaules. De toute façon, si son fils était un incapable, autant qu'il n'entache pas le nom de la lignée...

À la limite Tahly je comprends, vu qu'elle est limite sociopathe, mais ton père et ton frère devaient être de sacrés personnages, parce que les enfants légitimes et en bonne santé sont aussi précieux chez les Drows que chez les elfes.


Et oui, je sais, j'aurais pu être un peu plus sympa dans la manière de le dire, mais il est tard, mon cerveau est en bouillie, j'ai pas la capacité mentale d'être plus diplomate.

DISOULI GLIIII


_________________
Ce n'est encore qu'un début:
 


Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois
Revenir en haut Aller en bas
Telenwë Neraën
Elfe
avatar

Nombre de messages : 505
Âge : 26
Date d'inscription : 04/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  809 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Tahly Habascell - Sorcière et assassine   Jeu 21 Déc 2017 - 10:34

XD pas de soucis Stiam ! On en reparlera en mp ce sera plus simple, puisque le problème est (entre la magie et la couleur des yeux) que je ressors un perso qui à l'époque entrait tout à fait dans les BG de race et de magie... Et depuis il y a eu plusieurs réformes mais pour autant il y a plusieurs points que je ne peux pas me permettre de changer.^^"

En attendant, que je réponde à plusieurs de tes questions :

- Pour le fait de "se vendre", c'est effectivement l'idée de faire croire que son "défaut" (avoir les yeux bleus) est un atout rare.

- Pour le temple d'Isten : oui oui c'est bien pour la dévergonder... On est pédagogue ou on ne l'est pas XD

- Et pour ta remarque sur la famille : c'est vrai qu'elle est un peu particulière et très pragmatique. (A ton avis, comment arrivent-ils à descendre les étages d'habitation / prendre du pouvoir ?^^)
Revenir en haut Aller en bas
Lœthwil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 670
Âge : 21
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  965 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Tahly Habascell - Sorcière et assassine   Ven 22 Déc 2017 - 1:42


Et bien en voilà une de joyeuse histoire de plus à ajouter à celles des Sombres =p


Code:
[Métier & Classe] : Assassin

[Race & Sexe] : Drow & Féminin

[Classe d'arme] : Corps à corps, Distance & Magie

[Alignement] : Chaotique Neutre


Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref, que du bonheur !
Inventaire ~ Pour suivre ton évolution {obligatoire}.
Journal de bord ~ Pour archiver tes liens de RP qui content l'histoire de ton personnage {facultatif}.
Et enfin, si tu as des question, n'hésite surtout pas à demander l'aide d'un parrain, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie créée à cet effet.



_________________
Ce n'est encore qu'un début:
 


Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tahly Habascell - Sorcière et assassine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tahly Habascell - Sorcière et assassine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tahly Habascell - Sorcière et assassine
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» Un Maître Façonneur, une Sorcière, un tas de papiers et plein d'abrutis! [Tahly]
» Frida [Sorcière]
» Gwelaly Lothalia [Sorcière & Voyageuse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes-
Sauter vers: