AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De surprise en surprise [Kathleen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Mer 23 Fév 2011, 13:43

    Il fallut tout de même plusieurs minutes avant que le Baron ne se décrispe, mais cela Kathleen ne le vit pas, elle était blottie contre lui et elle priait juste pour qu’il ne lui en veuille pas. Certes il lui aurait suffit de relever la tête et de voir le sourire qu’il lui adressait mais elle avait bien trop peur d’y lire totalement autre chose, de la colère par exemple ou de la déception. Elle était encore jeune et son pauvre petit cœur n’aurait probablement pas supporter de voir le visage de Viktor fermait et sévère. Elle aurait du comprendre au moment où il passa sa main dans ses boucles dorées qu’elle n’avait rien à craindre à le regarder, mais elle resta obstinément serrée contre lui redoutant de l’entendre lui dire sèchement qu’il s’en fichait pas bien mal qu’elle fasse ses valises. Mais ce fut tout le contraire, elle le sentit bouger et une fraction de seconde après il déposait de petits baisers sur son front et ses joues.

    Surprise elle se recula légèrement et croisa son regard. Il y avait tant de tendresse dans ses yeux qu’elle sentit son cœur fondre encore un peu plus pour le jeune homme. Il était si beau … Son cœur battait encore la chamade chaque fois qu’elle croisait ses yeux, chaque fois qu’il posait une main sur elle. Ces contacts, si simples, l’électrisaient encore à chaque fois.
    Lentement il se pencha et l’embrassa. Doucement, avec tendresse, mais en même temps, comme s’il hésitait à faire plus.
    Ce fut lorsqu’elle passa son bras autour du coup de Viktor que leur baiser devint passionné. Elle aimait ses lèvres, elle aimait lorsqu’il était si près d’elle, pourquoi aurait-elle été gênée de se trouver dans cette position ? Cela aurait certes facilité les choses s’ils étaient déjà officiellement mariés, mais en fin de compte, sa signature sur un bout de papier et ses vœux prononcés devant les dieux ne changeaient rien. Elle l’aimait, il l’aimait, elle voulait bien prier et remercier tous les dieux du moment qu’on ne lui tenait pas rigueur de céder si facilement lorsqu’elle était dans ses bras.


    – Vous ne m’en voulez pas ?

    Sa question était un mélange de surprise et de soulagement. Elle n’aurait pas supporté de devoir vivre avec un homme qui s’attend d’un jour à l’autre à la voir partir. Comment construire une relation stable si dès le départ il y a un manque total de confiance.
    Leurs lèvres ne s’étaient quittées que quelques secondes le temps qu’elle pose sa question, mais déjà elles s’étaient rejointes, ne supportant visiblement pas d’être ainsi séparées.

    S’ils continuaient ainsi elle serait bientôt incapable de retenir le désir qu’elle sentait monter en elle. Elle n’était, certes pas une femme expérimentée en la matière, mais la première nuit qu’elle avait passée à Missède dans les bras de Viktor n’avait pas été la seule depuis… Il avait su éveiller en elle l’envie de passer des heures entières serrer contre lui, à sentir ses mains sur elle. S’il comptait l’abandonner dans cinq minutes autant qu’il parte tout de suite plutôt que de la laisser frustrer et insatisfaite. Elle avait envie de le lui dire, de lui faire comprendre qu’elle prendrait très mal qu’il la repousse, mais ils étaient tellement occupés à s’embrasser qu’elle ne pouvait guère en placer une… ce qui était loin de la déranger évidemment !
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Jeu 24 Fév 2011, 11:07

Le baiser que Viktor déposa sur les lèvres de sa fiancée ne resta pas longtemps sans réponse. Plus spontanée et directe, Kathleen mit instantanément le grappin sur son fiancé, s'assurant qu'il ne pouvait pas partir. Et hop. Voilà qu'elle passait ses bras autour de son cou. Pas de possibilité de fuite comme ça. Non pas qu'il ait la moindre envie de s'enfuir. Il adorait ses lèvres et la sentir contre lui. À chaque fois, il se sentait tout à fait électrisé de se qui se passait.

Et hop, le voilà qui se retrouvait à nouveau totalement à la merci de sa fiancée alors que leur baiser devenait plus passionnée. Si Viktor avait été un chat, aucun doute qu'il se serait mis à ronronner fortement. La seule difficulté à cela restant tout de même que Viktor n'était pas un chat. Mais en tout cas, c'était tout à fait certain qu'elle le savait en plus cette vil traitresse. Elle savait qu'il était incapable de résister à tout ces petits câlins et ses petits bisous.

RRRRRRRRRRRRrrrrrrrrrrrrRRRRRRRRRRRRrrrrrrrrrrrrr

Et il en voulait encore plus. Beaucoup plus.


– Vous ne m’en voulez pas ?

La vil traitresse, elle se faisait pardonner par des bisous et des calins. et le pire, c'était sans aucun doute que cela fonctionnait à merveille. Viktor était inccapable de lui résister à elle et à ses sublimes boucles dorrées.

Comment est-ce que vous vouliez pouvoir répondre quant on vous embrasse? Difficile à faire. Voir même impossible. Du coup, vu que Viktor n'avais pas vraiment la possibilité de parler, il se contenta de la serrer dans ses bras en l'embrassant passionnément. Et hop, serrée dans ses bas, elle n'allait pas filer non plus.

Ça lui donnait des idées tout ça. Beaucoup d'idées même... bon, c'était quant même un petit peu inconvenant tout de même. Oui, enfin tout de même. D'un autre côté, il était également inconvenant que la jeune fiancée ne soit plus vraiment pucelle avant le mariage. Voir même totalement inconvenant et inconcevable si on suivait les bonnes mœurs.

Hum, décidément, cela lui donnait des envies de lui sauter dessus, c'était presque intenable comme situation. Il y avait des gens qui relativisaient les choses celons un certain ordre de préférence ou de responsabilité. Eh bien Kathleen venait d'éclipser de l'idée du baron toute envie de retourner travailler dans son bureau. Si toutefois le jeune homme avait eu un jour cette fort mauvaise idée.

Comment lui faire comprendre le désir qui commençait à monter en lui alors que leurs lèvres ne se séparaient pas une seule seconde. C'était à la fois plutôt difficile et, il fallait aussi l'avouer, assez simple. Viktor se sentit quelque peu rougir alors que l'une de ses mains glissait dans le dos de Kathleen pour défaire doucement le corsage de sa robe. Elle ne devrait pas avoir trop de difficulté à comprendre se qu'il voulait lui dire, mais que leurs lèvres collées ensemble (se dont il n'aurait absolument pas le mauvais goût de se plaindre) l'empêchaient de formuler par des mots.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Sam 26 Fév 2011, 15:04


    Oh My God ! STOOOOP
    *
    *
    *
    Mais qu’est-ce que c’est que cette soudaine envie, ce désir si intense d’être nue contre Viktor… Ah non mais là ma petite Kathleen ça ne va pas du tout. Où est passée la jeune gentille petite ingénue, innocente, pure et chaste ? Hein ? Tu crois que ton père serait ravi de te voir ainsi ? Si encore ça avait été après le mariage, on aurait juste pensé que tu m’étais du cœur à l’ouvrage pour offrir à Missède la descendance qu’elle réclame…. Mais là ! S’il y a un enfant… Les gens ne seront pas stupides au point de ne plus savoir compter.
    Eh ho ! Tu m’écoutes là ? KATHLEEN ! Arrête ça toute suite, mais…mais ne te laisse pas faire en plus…espèce de gourgandine… dépravée….dévergondée…

    Bref, je pense que vous l’aurez compris en cet instant, Kathleen n’écoute ni l’ange sur son épaule droite, ni le petit diable sur son épaule gauche, bien que pour l’heure celui-ci n’ait pas à se plaindre de la situation.
    La jeune femme avait sentit les doigts du Baron glisser dans son dos pour défaire son corsage, il s’attelait à la tâche avec tant de lenteur, qu’elle crut qu’elle allait finir le travail elle même. Ce besoin si pressant était si gênant qu’elle sentit ses joues s’enflammer. Pour qui la prendrait-il si elle se jetait à son coup comme la première fille de joie d’une maison close ? Pourtant elle pouvait difficilement ignorer ce désir qui la faisait frissonner à chacune de ses caresses. Pas besoin d’entendre sa réponse, les gestes étaient suffisamment éloquents, d’ailleurs elle ne resta pas droite comme un piquet non plus. S’ils voulaient gagner du temps, autant qu’elle l’aide aussi à retirer ses vêtements de Baron non ?

    Bon là par contre c’était totalement nouveau pour elle. Les fois précédentes, il l’avait rejointe dans sa chambre tard la nuit, ils ne portaient alors guère plus qu’un pantalon et une chemise, mais là il y avait tout un attirail… pfff…faudrait penser à rénover la mode masculine un de ses jours.
    Ses petites mains coururent sur le devant de l’habit de Viktor, elle dégrafait sa veste lentement mais avec habileté. Bientôt elle eut terminée tous les boutons et puis faire glisser la veste sur les épaules de son fiancé. Le tissu atterrit sur le sol dans un petit bruit étouffé. Toujours sans décoller les lèvres des siennes, Kathleen renoua ses bras autour de son cou pour se serrer un peu plus contre lui. Lorsque leur baiser se termina, ils étaient essoufflés, l’intensité du moment, leur cœur battant… tout tendait à l’exciter davantage.

    - Si on nous surprenait…..

    Elle murmura ses mots et à l’instant où ils jaillirent de sa bouche, elle se sentit soudain très angoissée. Une servante pouvait entrer dans sa chambre à tout instant pour changer les draps ou pour faire un brin de ménage. Ici ils ne seraient pas tranquille, et encore moins dans la chambre de Viktor….

    - N’avez-vous donc pas d'autres passages secrets ?

    Elle le suppliait presque de trouver une solution, car là il était hors de question qu’elle éteigne le feu de son désir…mais l’idée même d’être surprise dans son lit avec son fiancé…cela la terrifiait. Qu’aurait pensé les gens ? Et les conseillers de Viktor ? Peut-être auraient-ils exigés son départ …

Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Dim 27 Fév 2011, 09:54

Où est passée la jeune gentille petite ingénue, innocente, pure et chaste ?

Telle était la question qu'à cet instant précis, le petit ange se posait sur l'épaule de Kathleen et qu'il ne cessait de crier à son oreille. Manque de chance, elle ne l'entendait pas, mais pas, mais alors pas du tout. Mais d'un autre côté, c'était aussi un petit peu se que se demandait Viktor. Mais c'était très loin de lui déplaire. Bien au contraire. Les baisers de la jeune femme étaient de plus enflammé et le contact de ses lèvres l'électrisait. Déjà Viktor se sentait quelque peu à l'étroit dans son pentalon.

RRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR

Mais pourtant, il faisait comme il avait toujours aimer le faire. Il prolongeait le plaisir. La faisant quelque peu languir. Oh bien sur, il aurait put aller beaucoup plus vite pour lui retirer cet enquiquinant corset. Oui. Vraiment beaucoup plus vite. Mais cela aurait été beaucoup moins drôle. L'attente augmente le désir. Se n'était guère plus qu'une très légère frustration à subir avant de passer aux choses sérieuses.

Voilà que l'impatiente fiancée du baron (lui aussi était quelque peu impatient il fallait bien le reconnaître) commençait doucement à lui retirer ses vêtements elle aussi. On était bien loin de la jeune femme si hésitante qui avait marqué tant d'hésitation et d'arrêt lors de leur première fois. Les mains fines et habiles de Kathleen couraient sur les vêtements de Viktor qu'elle dégrafait avec une lenteur toute calculée. La veste du baron ne tarda pas à glisser doucement sur le sol dans un bruit d'étoffe, venant rejoindre le corsage de la jeune femme.

Toujours sans décoller leurs lèvres, se qui relevait presque de l'exploit. Une fois la veste à terre, Kathleen revint immédiatement serrer ses bras autour de son coup. Lorsque leur dernier baiser prit fin, ils étaient tout les deux essoufflés, mais Viktor avait une folle envie de recommencer. D'embrasser Kathleen encore, encore et encore.


- Si on nous surprenait…..

Kathleen parut soudain très angoissée de se qui se passerait si jamais ils étaient tout les deux surprit dans ce genre de position. Pour être tout à fait honnête, se n'était pas du tout le cas de Viktor. On était à Missède et les lois concernant le mariage étaient quelque peu différente de se que l'on pouvait voir en Ydril ou dans les autres terres du royaumes. Si on les surprenait? Diable, le baron n'aurait que deux solutions possibles. Ou bien il verserait à Kathleen une rente à vie, ou alors il l'épousait. Cruel dilemme que voilà. Enfin, dilemme, dilemme, il fallait le dire vite.

Et puis, se que les gens diraient? Que leur future baronne était appliquée à son rôle et qu'elle s'était déjà mise à l'ouvrage.

Autant dire que Viktor ne se faisait pas vraiment de soucis quant à une éventuelle intrusion. Mais cela paraissait terrifier Kathleen au plus haut point et en y réfléchissant bien, se serait tout de même quelque peu gênant. Si cela venait à se produire.


- N’avez-vous donc pas d'autres passages secrets ?

Le ton de la jeune femme était suppliant et il était vrai qu'elle avait tout de même sa réputation à tenir. Si dans les frontières de Missède bien peu de personnes se seraient offusqué de la voir agir ainsi, elle n'en était pas moins Ydrillaine. Son père et son frère risquaient de ne pas particulièrement apprécier son comportement. Elle ne voulait pas s'arrêter là, mais elle ne voulait pas non plus qu'on les découvre.

« Se n'est pas une chambre mais... »

Viktor prit la main de Kathleen et l'entraina rapidement derrière lui dans sa chambre. Il échangea avec elle un baiser passionné dans le couloir secret qui reliait leurs chambres. Non se n'était pas ici qu'il comptait l'emmener pour ne pas être surprit, mais il en avait tellement envie qu'il n'avait pas réussi à se retenir.

Continuant à avancer en essayant de réaliser l'exploit de marcher rapidement et d'embrasser sa fiancée sans tomber, Viktor ouvrit un nouveau passage dans le mur de sa chambre. Il avait raison. Se n'était pas une chambre, mais plus une petite alcove aménagée. Elle n'aurait pas dénoté sil n'y avait pas eu ce pan de mur pour la dissimuler. Mais dans tout les cas, ils y seraient à l'abri des gêneurs et autres enquiquineurs.

Embrassant sa fiancée, Viktor la poussa doucement dans l'alcôve avant de refermer derrière lui le panneau.

Elle était assez lumineuse malgré son absence de fenêtre. En tout cas, assez lumineux pour qu'ils puissent à peu prêt se voir et voir le canapé d'angle, seul meuble de la pièce.

Dés qu'il eu refermé, Viktor fonça sur sa dulcinée pour la prendre dans ses bras et échanger avec elle un nouveau baiser plein de passion.


« Nous sommes tranquille à présent, murmura-t-il entre deux bouffée d'air reprise. »
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Dim 27 Fév 2011, 22:17

    Viktor sembla réfléchir un moment. Peut-être était-il partagé entre l’idée de se jeter sur elle là tout de suite et celle d’accéder à sa demande pour la rassurer un peu. Rappelons que la jeune Ydrilaine est loin d’être une experte en la matière et jusqu’à présent elle n’avait jamais céder ainsi à une impulsion, un désir pareil. Donc c’était normal qu’elle soit partagée entre l’excitation et la gêne. Dès qu’il lui prit la main pour l’entrainer à sa suite Kathleen eut le reflex d’envoyer à grand coup de pied son corset et sa chemise, valser dans le petite passage qui reliait sa chambre à celle de Viktor. A faire les choses, autant les faire bien c’était son dicton, du coup elle pensa même à fermer le panneau de sa chambre.
    Dans le couloir, Viktor s’arrêta et l’embrassa avec tant de passion et de désir qu’elle en eut le souffle coupé. Par les dieux, cela était-il normal ? Cette chaleur…ce besoin presque incontrôlable de continuer à l’embrasser et bien plus encore. Il la laissa haletante mais ne la ménagea pas davantage lorsqu’il fallut traversa la vaste chambre. Le Baron ouvrit un nouveau passage, plus petit qu’un boudoir. A quoi pouvait bien servir cette pièce ? Un simple canapé d’angle… pas de lumière … oh…. OOOOHHHH …. Le Baron qui avait pensé à cette pièce devait être un homme appréciant la compagnie féminine. Et pour se cacher ainsi… il ne devait pas s’agir de sa propre femme.

    Kathleen se retrouva quelques secondes privaient de son fiancé. Il s’était tourné pour refermer l’alcôve. Elle eut donc le temps d’observer ce qui l’entourait….c’est à dire ….rien ! Un tapis, un chandelier sans bougie, et un large canapé. Elle se sentit tout à coup très gênée. Le rouge lui monta vivement aux joues, mais l’obscurité masqua cettemarque de timidité aux yeux de Viktor. Lorsqu’il revint vers elle pour la prendre à nouveau dans ses bras, la jeune femme oublia la gêne qu’elle avait ressentie, elle n’avait qu’une envie…et pas la plus conforme et convenable du monde !

    Se serrant contre lui, Kathleen fit courir ses doigts légèrement tremblants, dans le dos de son fiancé. Tout aussi timidement elle tira la chemise du pantalon et glissa ses mains dessous pour caresser la peau douce qu’elle aimait tant. Cette simple caresse lui donna la chair de poule…elle se sentait trembler de désir. Et plus leurs baisers duraient, plus son désir augmentait.
    Elle avait terriblement envie de lui, de le sentir contre elle, en elle. C’était indescriptible.
    Reculant de quelques pas, Kathleen attira Viktor en gardant ses lèvres jointes aux siennes. Lorsqu’elle sentit les rebords du canapé contre ses jambes, elle s’arrêta et se détacha à regret de Viktor. Lui adressant un sourire autant pour se rassurer elle que pour lui assurer qu’elle ne voulait pas revenir en arrière, Kathleen s’assit sur le fauteuil d’angle. Il était extrêmement confortable, plusieurs coussins étaient jetés ça et là, pas de doute, ce fauteuil n’était pas fait pour accueillir les politiques et la famille.

    Baissant les yeux sur sa propre tenue, la jeune femme pensa qu’il était…comment dire…. Moins gênant pour elle de s'occuper de ses propres habits plutôt que de devoir baisser le pantalon du jeune homme. Du coup, elle délaissa sa jupe et après une poignée de seconde, elle retira le long et lourd tissu coloré qui entourait sa taille pour ne garder que sa chemise blanche qui lui arrivait à hauteur des genoux. Un peu osé comme tenue pour l’époque tout de même, heureusement qu’elle était en compagnie de l’homme qu’elle aimait sans quoi elle aurait été morte de honte.

Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Jeu 03 Mar 2011, 08:28

Kathleen réussi une nouvelle fois à surprendre Viktor en sortant timidement, certes, mais en sortant tout de même la chemise du pantalon du baron pour glisser ses mais sur son torse. Viktor se sentit frisonner lorsque les doigts de la jeune femmes passèrent sur la peau fine de ses brulures. Il désirait la serrer contre elle, caresser sa peau douce et lice. Il en avait tellement envie. Entre ses bras, il sentait la jeune femme frisonner elle aussi.

Leur baiser se faisait plus long et petit à petit, plus passionné alors que leur désire à tout deux ne faisaient qu'augmenter. Plus le temps passait et moins les pensées du baron étaient chastes et pures. Si tant est qu'elles aient put l'être quant il avait fait entrer dans cette petite alcôve.

Ce désir ardent qu'il avait de la sentir contre lui. De se sentir en elle. Comment se pouvait-il qu'il la désire à ce point. Comment avait-elle put en si peu de temps lui devenir aussi indispensable. Il n'imaginait pas un seul instant de se séparer qu'elle. Il voulait toujours la tenir contre lui.

La jeune femme fit quelques pas en arrière sans pour autant détacher ses lèvres de celles du baron. C'était assez compliqué de le faire, mais aucun d'eux ne souhaitait un seul instant rompre ce contact des plus doux et agréable. Finalement la jeune femme, fini par se séparer légèrement de lui au moment ou elle atteignit le canapé. Il eu un instant peur qu'elle ne veuille plus. Qu'elle lui demande de s'arrêter. Pourquoi? Il ne savait pas, mais elle pouvait toujours le lui demander. Viktor aurait à tout les coups ressentit une intense frustration. Mais il l'aurait fait.

Elle lui adressa un léger sourire pour le rassurer. Il le devina plus qu'il ne le vit dans la pénombre de ce petit nid d'amour qu'un ancien baron de Missède avait installé. Lequel était-ce? S'il y réfléchissait un petit peu, Viktor allait certainement pouvoir se rappeler lequel d'entre eux avait bien put faire installer cette petite alcôve. Mais, présentement, on en a rien à foutre. C'était pas vraiment le moment d'un cour d'histoire et surtout pas sur les mœurs quelque peu dissolue d'un ancien baron de Missède. Présentement, Viktor était bien plus préoccupé par la jolie jeune femme blonde qui venait de prendre place dans le canapé que l'énigme historique qui se résumait à savoir lequel parmis ses ancêtres depuis longtemps calanché et allongé dans la crypte avait bel et bien put installer ça ici.

Viktor vit que Kathleen retirait petit à petit ses vêtements. Il n'était pas difficile de comprendre que si elle se sentait déjà assez à l'aise pour venir jusqu'ici, elle n'en était pas moins encore un petit peu timide. Trop en tout cas pour dévêtir elle même son amant. Raison pour laquelle elle se dévêtissait elle même plutôt que de retirer les vêtements de Viktor. Après une seconde d'hésitation, Viktor retira comme elle ses vêtements. Délaissant son pantalon ainsi que ses chausses.

Ils se retrouvaient tout les ceux à présent simplement vêtu d'une chemise. Celle de Kathleen qui lui descendait jusqu'au genou et celle de Viktor s'arrêtant à mi cuisse. Si la jeune femme était toujours un petit peu mal à l'aise à l'idée de s'exposer entièrement au regard de son fiancé ou de le dévêtir elle même, le baron lui ne se sentait pas très à l'aise lorsqu'il s'agissait d'exposer son torse. Les brulures...

Doucement, il prit la jeune femme dans ses bras et l'embrassa à nouveau. Un baiser tendre et langoureux. Il faisait toujours preuve de délicatesse avec elle de peur de la brusquer. Les Ydrilaines étaient réputés pour faire passer les bonnes sœurs pour des dévergondées. C'était sans doute faux, sans doute exagéré. Toujours est-il qu'elles avaient la réputation d'être très prudes. Il ne souhaitait pas forcer Kathleen en quoi que se soit. Et puis surtout, il savait à quel point la jeune femme aimait quant il se montrait tendre et attentionné avec elle. Ça faisait partit de son charme. Et puisque le baron ne se trouvait en rien séduisant outre mesure, il n'allait pas négliger de soigner ce charme qu'elle pouvait bien lui trouver tout de même.

Les mains du jeune hommes se posèrent délicatement sur les flans de sa fiancée qu'il caressa tendrement alors que dans le même temps, il la renversait avec douceur sur le canapé, l'allongeant tendrement.

Aucun doute possible. Ce meuble avait été conçu pour accueillir des amants. Si on pouvait encore y émettre un doute quant on s'y tenait simplement assis, se n'était plus le cas lorsqu'on s'y allongeait en compagnie de son amante. Un véritable autel dressé à la gloire d'Arcam.

Un instant, les lèvres des deux amants se séparèrent. Un instant seulement mais bien assez pour deux mots murmurer comme une confidence. Comme un secret d'enfant.


« Je t'aime. »
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Jeu 03 Mar 2011, 13:54

    Viktor multipliait caresses et baisers, il était si tendre qu’elle ne pouvait même pas imaginer interrompre ce moment. Certes l’ange sur son épaule droite continuait de hurler qu’elle devait mettre fin à cela, qu’elle devait cesser ce genre de comportement avant son mariage, mais encore une fois elle le laissa crier sans l’écouter. Comme les fois précédentes !
    Mais cette fois ci, c’était différent, bien plus différent que les fois d'avant. Alors qu’avant ils s’étaient retrouvés dans un lit et qu’ils avaient partagé de longues heures de plaisir, cette fois c’était différent. Il y avait bien plus de désir, bien plus d’envie. Ils avaient cédé en pleine journée à une impulsion si nouvelle pour elle….Et cette situation était si….excitante…. Elle en avait le rouge qui lui montait aux joues. Cette alcôve, ce canapé, Viktor la renversant pour s’étendre sur elle… cela ressemblait tant à ce qu’elle avait entendu murmuré étant plus jeune, lors de bals et soirées données à Sinlieh ou même à la Roseraie. Y avait-il chez elle pareil endroit ? Probablement mais elle ne s’en était sûrement jamais rendu compte.

    Pour l’heure elle était trop occupée à apprécier les baisers de son amant, elle savourait chacune de ses caresses, tant et si bien que de faibles gémissements lui échappaient déjà par moment. Mais la jeune Ydrilaine était loin de rester inactive, bien au contraire. Elle avait à nouveau glissé ses mains sous la chemise de Viktor. Il ne portait rien d’autre que cela et lorsqu’il s’allongea sur elle, elle ne put ignorer le désir qu’il éprouvait lui aussi. Tremblant légèrement elle remonta une main jusqu’au visage de Viktor, elle caressa alors sa joue, son cou, passa ses doigts dans ses cheveux, jusqu’à ce qu’il s’écarte quelques secondes pour lui dire qu’il l’aimait.

    Son cœur se mit alors à battre plus fort, elle n’aurait jamais cru éprouver pareil sentiment. Elle l’aimait tant, au point même de se compromettre en lui accordant des faveurs qu’elle aurait du réserver à sa nuit de noces. Mais elle était loin de regretter son geste. Lentement elle remonta sa jambe le long de la cuisse de Viktor, là c’était plus qu’une simple invitation, elle le désirait, elle avait envie de lui, alors inutile de jouer au chat et à la souris. Cependant elle était encore trop timide pour le lui signifier de façon encore plus explicite. Il lui faudrait faire avec cela jusqu’à ce qu’elle soit parfaitement à l’aise avec ce nouvel art qu’elle ne pratiquait que depuis peu…. Mais qu’elle affectionnait déjà au plus haut point rassurez vous !

    Son esprit avait totalement oublié la situation, assez périlleuse dans laquelle ils se trouvaient, elle ne pensait même plus que quelqu’un pourrait les surprendre. Elle s’en fichait ! Qu’ils viennent du moment qu’elle pouvait assouvir son désir, qu’elle pouvait le sentir se presser contre elle. Sa main qu’elle avait gardée sous la chemise de Viktor continua à caresser le dos de son amant, elle aimait sentir sa peau et elle respectait totalement son désir de garder cette chemise. Il n’aimait pas que l’on regarde son torse brûlé et de toute façon aurait-elle été réellement prête à voir un homme entièrement nu ? Aucune idée. Mais pour l’heure la question ne semblait pas vraiment se poser. Il respectait sa pudeur, elle en ferait tout autant pour lui. Pour le moment la demie obscurité lui allait parfaitement, cela lui permettait de dissimuler le rouge de ses joues.

    Haletante de désir, elle décolla à nouveau leurs lèvres et laissa tomber sa tête sur le canapé. Ses yeux rencontrèrent aussitôt ceux de Viktor et elle lui sourit, plus tendrement qu’elle ne l’avait fait jusqu’alors, elle le regardait avec tant d’amour qu’on n’aurait pu douter de ses sentiments pour lui.


    - Ne me faites pas languir davantage…murmura-t-elle en souriant toujours.

    Bien qu’elle ne soit pas parfaitement à l’aise, Viktor faisait tout pour ne pas la brusquer et la mettre en confiance, c’était un véritable amour cet homme !
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Mar 08 Mar 2011, 08:11

Les mains que Kathleen avait glissé sous la chemise de Viktor le mettait aussi mal à l'aise qu'elles lui faisaient du bien. Il sentait les doigts fins de la jeune femme glisser doucement sur les marques de brulure qu'avaient laissé sur son torse cette dévastatrice boule de feu. Mais cela lui faisait du bien également car sous ses doigts, la peau lisse et imberbe était d'une extrême finesse, répercutant dans le corps du baron des milliers de frissons.

Kathleen tremblait un petit peu sous lui. Elle tremblait toujours. Un mélange d'appréhension et d'excitation qui faisait doucement trembler ses mains fines alors qu'elle lui caressait la nuque ou le visage.

Malgré une certaine timidité sur certaines choses, Kathleen avait largement gagné en assurance sur d'autre. Se fut bien se que Viktor se dit au moment ou la jeune femme elle remonta doucement et en douceur sa jambe contre la cuisse de son fiancée. Un geste plus que clair quant à se qui était de l'invitation. Mais ce geste aurait été à coup sur totalement impensable pour elle quelque jours plus tôt. Viktor sourit intérieurement à ce contact fort loin d'être désagréable et en profita même pour caresser cette petite jambe qui venait se balader dans les parages. Et puis, il fallait bien dire une chose aussi. Dans les jeux d'Arcam, Kathleen n'aimait pas jouer au chat et à la souris. Elle préférait de loin que tout se passe en douceur, mais elle n'aimait pas que son fiancé s'amuse à la faire languir. C'était pourtant une des grandes spécialité de Viktor et il trouvait d'ailleurs cela particulièrement amusant. Faire monter en eux le désir mais ne pas le satisfaire tout de suite... Kathleen n'aimait pas quant il faisait cela. Même si pour le moment, elle n'avait pas encore osé prendre les commandes de leurs petits ébats, elle finirait bien un jour par avoir assez d'assurance pour pouvoir le faire. Ils s'amuseraient bien à ce moment là à n'en pas douter.

Leur baiser se prolongeait et Viktor dut assez rapidement se rendre à l'évidence. Pas de jeu aujourd'hui. Ils avaient tout les deux un désir terrible qui les avaient prit. Un désir qui les avait fait prendre le risque d'être surprit en pleine journée. Les quelques rendez-vous nocturne qu'ils avaient eu étaient certes un petit peu risqué. On pouvait toujours les entendre ou les surprendre. Mais là, ils avaient passé un cran au dessus. Ils étaient en pleine journée avec le palais grouillant de domestiques en tout genre. Mais c'était trop fort. Impossible d'ignorer ou de calmer le feu qui coulait dans leurs veines et cette envie impérieuse d'être l'un contre l'autre... l'un dans l'autre.

Haletante, Kathleen rompit le contact de leur baiser un instant, lui adressant un tendre sourire. Ses yeux turquoises semblaient pleins d'étoiles et cette jolie fossette faisait tout à fait craquer le jeune homme. Comment pouvoir résister à un pareil sourire? C'était encore une arme tout à fait déloyale qu'elle utilisait contre lui. Et qu'elle utilisait bien en plus cette espèce de tricheuse.


- Ne me faites pas languir davantage…murmura-t-elle.

La faire languir? Oh non. Il ne pouvait pas. Pas cette fois en tout cas. Ou peut-être un tout petit peu. Une simple petite seconde. La main de Kathleen caressait toujours son dos sous sa chemise. Chemise qu'il trouvait soudain particulièrement encombrante. Comme l'était celle de sa fiancée. Il voulait les retirer. Il voulait sentir le corps de Kathleen contre le sien. Sa peau contre la sienne.

« Pas cette fois, murmura-t-il en caressant son visage. »

Doucement, il retira sa chemise, exposant in instant au regard de sa fiancée les marques de brulures qu'elle avait déjà put voir lors de leur toute première nuit d'amour.

Viktor ne perdit pas de temps se s'allongea à nouveau doucement sur sa fiancée. Multipliant les caresses et les baisers qui, bien que toujours aimant et délicat s'étaient fait de plus en plus passionné. Impossible pour le baron d'ignorer son désir et cette raideur entre les jambes. Son corps réclamait celui de sa fiancée. Chacune de ses fibres hurlant son désir.

De façon peut-être rendue un petit peu brusque par ce désir dévorant, Viktor écarta les cuisses de la jeune femme pour pouvoir se placer. La caresse qu'il fit aux jambes, aux hanches, puis au flan de sa fiancée afin de lui retirer cette longue chemise et de la laissée nue contre lui était tout aussi douce et délicate que celle de leur première nuit. Plaqué contre son amante, les bras serrés autour du corps tant aimé, Viktor l'embrassait avec passion.

Les mains du jeune homme couvraient le dos et les cuisses de son amante de caresses alors que le ballet de leurs langues ne semblaient pas pouvoir avoir de fin.

Doucement, il avança son corps sur elle. Il n'en fallut guère plus pour que son membre ne rencontre le sanctuaire de sa fiancée. Un dernier instant d'hésitation, puis le jeune homme avança une nouvelle fois en douceur sur son amante. Viktor étouffa un grognement de plaisir dans les lèvres de Kathleen alors qu'il entamait un lent et profond vas et viens.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Mar 15 Mar 2011, 13:59

    La réponse de Viktor provoqua une onde de plaisir à travers tout son corps. Elle ressentait chaque seconde un peu plus cet impétueux désir, ce besoin presque vital de continuer, d’aller jusqu’au bout du plaisir que leur procurer cet instant. Un instant totalement interdit rappelons-le ! Mais au diable les conseillers, au diable les règles et la bienséance, au diable tous ces guignols qui édictent des lois futiles et désuètes… Elle avait autre chose à faire que penser à eux en cet instant. D’ailleurs, elle avait les yeux rivés sur son fiancé qui répondait à son appel en retirant sa chemise, trop ample et trop encombrante pour la suite. Dans la demi-obscurité, ses yeux se posèrent sur les cicatrices qui marquaient son torse. Des marques de brûlure qu’il n’aimait pas montrer. Il lui avait dit que cela le gênait, mais elle n’avait jamais manifesté que quoi ce soit qui pu s’apparenter à du dégoût ou à de l’horreur. Bien au contraire, bien que ces marques lui soient insupportables à lui, elle faisait pourtant partie intégrante de sa personne, et elle était amoureuse de lui tout entier ! Que ce soit de ses cheveux en bataille, du sourire qu’il ne réservait qu’à elle ou de ces marques qui parcouraient son torse.

    Se recouchant sur elle, il joignit aussitôt leurs lèvres et Kathleen réalisa alors avec surprise, qu’elle n’avait pas respiré tout le temps qu’avait duré cette séparation. Comme si l’embrassait été ce qui la tenait en vie. Un léger rire étouffé lui échappa lorsqu’elle se rendit compte de sa stupidité, mais bien vite les mains baladeuses de Viktor lui firent reprendre son sérieux. Il venait de glisser sa main sous sa chemise et lentement la lui remontait. Deux choix s’offraient à elle : l’empêcher d’aller plus loin ou se laisser faire.
    La réflexion fut courte, après tout elle ne pouvait constamment jouer les saintes nitouche, il fallait qu’elle s’habitue à ce qu’il la voit ainsi, dans le plus simple appareil. Et puis de quoi avait-elle peur ? Qu’il ne la trouve pas à son goût ? Qu’il la compare à d’autres ? Oui cela lui ferait certainement de la peine mais était-ce une raison suffisante pour garder obstinément sa chemise ? Non.
    Alors soit elle le laissa continuer jusqu’à ce qu’il jette le morceau de tissu au bas du canapé. Le désir le rendait un peu plus brusque dans ses caresses et dans ses baisers, mais cela ne la dérangeait guère, elle était elle-même arrivée à un stade où elle se serrait un peu plus fortement contre lui, aussi ne broncha-t-elle pas lorsqu’il se frayait un chemin entre ses cuisses.

    Gardant leurs lèvres jointes, Viktor reprit ses caresses, plus tendres cette fois, peut-être pour compenser le bref moment de douleur qu’elle allait ressentir. Une infime seconde, un battement cil, rien de bien méchant, rien de comparable à leur première fois. Un gémissement lui échappa lorsqu’il entra en elle, ses doigts se crispèrent sur la peau du dos du jeune homme. Sans le vouloir elle planta ses ongles dans son épaule pour taire le nouveau gémissement qui montait à ses lèvres alors qu’il s’appliquait à aller et venir en elle. Le plaisir ne fut pas long à venir, par vague. A chacun des coups de reins de Viktor, Kathleen se sentait submergée, persuadée qu’elle ne pourrait rien ressentir de plus fort, et pourtant à chaque allée et venue il lui prouvait le contraire.

    Sa respiration se fit hachée, elle gémissait de plaisir. Leurs lèvres ne se quittaient que rarement, pour reprendre leur souffle seulement. Leurs baisers se faisaient tellement passionnés et le plaisir qu’elle ressentait été si intense qu’elle crut qu’elle n’allait pas pouvoir en supporter davantage. Pourtant là encore elle se trompait. Elle sentit son corps répondre à celui de son fiancé, elle ondulait au même rythme que lui, s’accordant à ses mouvements. Et à son plus grand étonnement, cela accentuait son propre plaisir. Elle espérait qu’il en était de même pour Viktor, car elle s’en serait voulue de prendre autant de plaisir s’il n’en avait pas été de même pour Viktor.

    Plus les minutes passaient plus le plaisir augmentait, jusqu’à ce dernier coup de reins qui provoqua cet explosion de jouissance en elle. Un feu intense se répandait dans son bas ventre, ses bras et ses jambes tremblaient, son cœur battait à tout rompre… Et dans tout ce bing bang de sensation, elle souriait, comme jamais elle n’avait sourit de sa vie. Un sourire si épanoui, si ravi… Par Néera, hors de question qu’elle quitte la pièce avec pareil sourire sans quoi tout Missède serait au courant !

Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Sam 19 Mar 2011, 12:04

Viktor étouffa dans ses lèvres le premier gémissement de sa promise lorsqu'il entra en elle. Un autre ne tarda pas à s'étouffer aussi dans leur baiser alors qu'il entamait ses vas et viens. Preuve de se que ressentait Kathleen, ses ongles se plantèrent une fois encore dans son dos. Elle lui plantait toujours ses ongles dans le dos. Comme si elle avait peur qu'il ne s'écarte et la laisse. Elle raffermissait sa prise sur son homme... son fiancé, sa proie.

Aucun doute pour Viktor. S'il lui venait l'idée stupide de s'éloigner et de la laisser là maintenant, impossible que Kathleen ne le laisse faire. Elle le tenait dans ses griffes et n'aurait sans doute pas l'intention de le laisser partir comme ça. Enfin, encore fallait-il qu'une idée aussi débile germe dans l'esprit de Viktor. Tester un truc pareil. La faire languir un petit peu, oui, ça il s'y prêtait. Mais il n'était pas un seul instant question de faire un truc pareil.

Et là, Kathleen allait sans le moindre doute lui en vouloir sérieusement pour un certain temps.

Doucement, le jeune homme s'appliquait à aller et venir en elle. Le plaisir ne fut pas long à venir, par vague. A chacun des coups de reins de Viktor, Kathleen se sentait submergée, persuadée qu’elle ne pourrait rien ressentir de plus fort, et pourtant à chaque allée et venue il lui prouvait le contraire. Ils ne formaient à nouveau plus qu'un, leurs corps serré l'un contre l'autre, leurs lèvres qui ne se séparaient que pour de très grèves inspirations avant de replonger à leurs rencontre.

Instinctivement, ou peut-être commençait-elle à prendre de l'assurance dans les jeux d'Arcam, le corps de Kathleen répondait aux mouvements de celui de son fiancé, ondulant au même rythme que lui. Viktor sentait monter en lui le plaisir. De plus en plus grand à chaque mouvement de ses reins. La respiration haletante, il embrassait Kathleen avec passion, la serrant fortement contre lui. Lui interdisant la moindre fuite de même qu'elle le faisait en lui plantant ses griffes dans le dos. Précaution inutile des deux côtés. Aucun d'entre eux ne partirait. Il aurait fallut plus qu'un cataclysme pour les séparer.

Loin d'être aussi souple qu'au début, les caresses de Viktor étaient devenues un peu plus fermes et plus saccadées au fur et à mesure que les vas et viens se faisait et qu'il sentait le plaisir augmenter. Il était bien loin de frapper Kathleen. Mais le désir le rendait fébrille et plus pressant.

Puis, se fut comme une explosion de plaisir. Son corps tendu se relacha alors que le jeune homme poussait un léger râle de plaisir étouffé par les lèvres de sa douce Kathleen. Les membres de la jeune femme tremblent un petit peu et c'est presque si Viktor parviens à percevoir le son des battements affolés de son coeur. Leurs lèvres se sont séparées et Kathleen souris. Elle sourit des étoiles pleins les yeux. La semi obscurité de la pièce ne lui permet pas de distinguer totalement le visage de la jeune femme, mais il était impossible qu'il manque ce sourire radieux et toutes ces petites étincelles dans les yeux de sa fiancée.

Il devait avoir l'air tout aussi béat qu'elle et il n'était pas question un seul instant de sortir dans cet état ou tout Missède saurait se qui s'était passé entre les deux jeunes gens. D'un autre côté, cela ne déplaisait pas du tout à Viktor. Bien au contraire. Ne pas se montrer dans cet état signifiait qu'il fallait un petit peu rester cacher. Et il n'y avait pas de meilleur endroit pour rester cacher que celui où ils étaient précisément. Quel punition horrible que de devoir rester encore un petit peu isolée dans ce petit nid d'amour avec sa fiancée et amante.

Et pas question de laisser filer Kathleen. Elle pouvait toujours tenter de s'échapper elle ne quitterait pas les bras de Viktor (si toutefois elle en avait eu envie).

Tout en restant allongé sur elle, Viktor la caressait doucement. Non pas qu'il n'ai pas été satisfait. Il aimait juste le contact de la peau douce de sa fiancée sous ses doigts. Si cela réveillait à nouveau chez Kathleen le désir de sentir à nouveau son fiancé en elle, il s'en accommoderait sans mal.


« Nous avons trouvé un petit nid d'amour je pense, murmura-t-il à son oreille. »

Les mains de Viktor étaient quelque peu baladeuse, se posant sur les cuisses, les fesses ou effleurant la poitrine de Kathleen. Doucement, juste pour le plaisir de toucher sa peau et de la caresser. Viktor déposait de petits baisers sur les lèvres de son aimée. Là aussi pour le simple plaisir de gouter les lèvres de Kathleen.

Et plus important encore: les cheveux. Viktor caressait la longue chevelure blonde de sa fiancée avec tendresse. Il glissait ses doigts dedans, la brossant à la manière d'un peigne.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Mer 23 Mar 2011, 21:54

    Lentement les deux amants reprirent leur souffle. La jeune femme ressentait encore les vagues de plaisir qu’avaient provoqué Viktor en elle, il avait éveillé un désir et un besoin charnel si fort qu’elle ne s’était presque pas reconnue dans cet échange passionné et dévorant. Elle n’avait rêvé que d’une chose, se fondre en lui, ne faire qu’un avec lui alors qu’il allait et venait en elle, faisant par la même monter le plaisir. Maintenant que l’éclair de jouissance était passé, tout était devenu clair dans son esprit. Elle ne pourrait jamais aimer que lui, il lui apportait tout ce dont elle pourrait rêver un jour. L’amour, la douceur, la sécurité, la tendresse et une passion si forte que même Arcam aurait été malveillant de vouloir les séparer. Certes il ne se connaissait que depuis peu et pourtant, Viktor avait su gagner sa confiance et son amour en quelques jours à peine. Peut-être que le fait de savoir qu’elle l’épouserait, qu’elle l’aime ou non, l’avait prédisposée à l’apprécier. Quoi qu’il en soit, aujourd’hui elle n’envisageait pas la vie sans lui.
    Et puis sa tombait bien puisqu’elle était censée l’épouser à la fin du mois lorsqu’ils seraient de retour des chasses à Sinlieh…penser au domaine de sa cousine fit vagabonder ses pensées vers Aurore, qu’aurait-elle pensé en la voyant là ? Aurait-elle été indignée ? Sûrement pas, après tout elle avait une liaison avec une personne mariée, et par n’importe qui en plus de ça ! Mais motus et bouche cousus, cela n’avait pas à franchir ses lèvres et ses pensées devenaient retourner à la contemplation de la scène. Viktor s’était légèrement redressé pour la regarder dans les yeux tout en continuant à lui prodiguer mille caresses. Un courant d’air frais la fit frissonner mais elle s’en fichait, son corps réagissait à des choses futiles, son cœur, lui, était trop occupé à tambouriner contre sa poitrine, s’en était presque douloureux.
    Le silence se prolongeait jusqu’à ce que Viktor prononce les premières paroles tout en plongeant ses doigts dans sa chevelure dorée. C’était étonnant de voir à quel point il aimait faire ça, n’importe où, n’importe quand, devant n’importe qui. Il semblait irrémédiablement attiré par ses boucles souples et blondes. Tant mieux !


    - Je regrette tant…

    A son tour de le faire languir, après tout il avait voulu faire durer le moment et la mettre au supplice lorsque quelques minutes plus tôt, tout son corps le réclamait. Maintenant c’était à elle de lui faire peur, et pour accentuer le mélodrame de sa phrase elle baissa légèrement les yeux. Mais elle ne put guère tenir plus d’une minute avant de lui adresser un grand sourire amusé.

    - Je regrette de ne pas déjà être ta femme…je voudrais tant crier combien je t’aime, j’aimerai pouvoir me glisser dans tes bras à n’importe quelle heure et n’importe où dans le palais, j’aimerais que notre nid d’amour n’ait rien de scandaleux si on nous surprenait …

    Malgré le ton attristé qui aurait du percer de sa phrase, sa voix était joyeuse et son sourire illuminé toujours son visage. Elle n’aurait pas longtemps à attendre, quelques semaines et elle serait bientôt l’épouse de cet homme qui faisait battre son cœur.

    - Rien ne pourrait m’empêcher de t’épouser mon amour, et par Néera je te jure qu’avec ou sans titre je t’aurais aimé tout autant.

    Oui vous avez bien lu, Kathleen avait enfin mis de côté le vouvoiement, mais seulement parce qu’il s’agissait d’un moment particulièrement intime, l’un de ceux où elle se sentait si proche de Viktor qu’elle aurait probablement détruit c’est instant en réinstallant des limites que seul le ‘vous’ pouvait poser. Après les chocs du tutoiement il était également de bon ton de s’arrêter sur ses dernières paroles, celle où elle assurait à Viktor qu’elle l’aurait aimé épouser qu’il fut roi ou simple valet. Cela pouvait paraitre bizarre mais à plusieurs reprises elle avait entendu ce genre de ragots. Etant le genre de fille discrète et sans manière il arrivait parfois qu’on ne la remarque pas, assise sur un banc, ou dans un coin d’un grand salon. Elle avait entendu certains nobles de Missède se plaindre de ‘l’étrangère’ qui n’était là que par appât du gain. Même lorsqu’on lui avait proposé ce mariage comme un mariage forcé, elle s’était efforcée d’y voir un immense honneur qu’on lui faisait, et un potentiel avantage commercial pour son père. Elle n’avait presque jamais réfléchi à ce que cela serait pour elle d’être Baronne.

    - Je t’aime

    Elle accompagna alors son murmure d’une caresse sur la nuque de son fiancé et d’un baiser sur le bout du nez, qu’elle ponctua d’un petit rire amusé.

Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Lun 28 Mar 2011, 11:15

Eh bien oui, Viktor adorait les cheveux de sa promise. Et alors? Il est où le soucis? Il a pas le droit hein? Et pourquoi vous le regardez comme ça? Vous avez un problème hein? Vous cherchez la baston? Hein? Hein? Hein? C'est la marave que vous voulez? Et pis d'ailleurs laissez les un petit peu tranquille bande de voyeurs. C'est sensé être un moment romantique tout plain et vous êtes tous en train de regarder. Aucun respect pour la vie privée. Quoi? Qu'est-ce que je viens faire ici moi dans ce cas? NON MAIS TU SAIS A QUI TE PARLE TOI? Je suis LE narrateur de Viktor. C'est MOAH qui raconte. Je suis pas un voyeur MOAH. ALORS TU AS UN PROBLEME ?!?

Bon. J'en étais où moi?

Ah oui.

Quel mal pouvait-il bien y avoir à aimer les cheveux de sa promise? Viktor adorait les sentir glisser entre ses doigts tout comme il adorait jouer avec les longues boucles dorée de la jeune femme. Tirer doucement dessus pour les relâcher et les voir reprendre leurs formes, ou plonger le visage dans cette cascade d'or.


-Je regrette tant…

La phrase qu'elle venait de dire figea littéralement Viktor. Elle regrettait... c'était se qu'elle venait de dire. Qu'elle avait du regret. Mais du regret de quoi? De ne pas avoir eu le choix de l'épouser ou pas? De ne pas avoir été sa première fiancée? De lui avoir cédé avant leurs nuit de noce? De lui avoir cédé maintenant? D'avoir désiré le corps de son amant contre le sien? Il y avait tant de chose qu'elle pouvait regretter à ce moment et aucune de celles à laquelle la jeune femme pensait n'étaient celles qui venait à l'esprit du jeune baron.

Le fait qu'elle ai baissé les yeux comme si elle se sentait fautive n'aidait pas vraiment. Viktor soupira et baissa la tête. Quoi qu'elle puisse regretter, il était forcément en tord. Il le savait, mais se le faire rappeler, surtout après le moment qu'ils venaient de vivre n'était pas forcément quelque chose des plus agréable.

La jeune femme redressa la tête et lui afficha un grand sourire.


-Je regrette de ne pas déjà être ta femme…je voudrais tant crier combien je t’aime, j’aimerai pouvoir me glisser dans tes bras à n’importe quelle heure et n’importe où dans le palais, j’aimerais que notre nid d’amour n’ait rien de scandaleux si on nous surprenait …

Elle semblait tout de même un petit peu attristée par se qu'elle venait de dire malgré son ait joyeux et ce joli sourire sur son visage.

-Rien ne pourrait m’empêcher de t’épouser mon amour, et par Néera je te jure qu’avec ou sans titre je t’aurais aimé tout autant.

Ah, l'aurait-elle vraiment épousé sans le titre? Savait-elle seulement se qu'il avait put être avant qu'on ne vienne le chercher suite à la disparition des plus étrange d'Amédée de Missède. Sans doute pas. Elle ne le savait pas et c'était tant mieux. Viktor préférait qu'elle ne le sache jamais. C'était mieux et c'était plus simple. À ce moment, l'aurait-elle épousée? Aurait-elle seulement daigné baisser les yeux dans sa direction? Rien n'était moins sur. Il avait compter au nombre des hommes qui défendait Alonna. Guère plus qu'un porteur d'épée. Une femme comme Kathleen ne lui aurait jamais accordé l'aumône d'un simple regard pendant cette période certes courte, mais oh combien instructive. Il le savait et d'ailleurs, ne cherchait pas à le nier.

Toutefois, les paroles de sa fiancée lui mettait beaucoup de baume sur le cœur. Elle l'aimait et elle tenait farouchement à lui, accrochée à son fiancé de façon irrémédiable. Elle ne le lâcherait pas. Elle ne le laisserait jamais tomber. Elle serait toujours là. Même si l'idée de partager son fardeau avec elle dérangeait quelque peu Viktor et qu'il n'était pas certain qu'elle comprenne vraiment se que pouvait représenter le poids d'une couronne, il savait qu'elle serait toujours là...

...prête à le tirer de ses parchemins pour l'emmener faire une balade et une tarte au citron.


-Je t’aime

Kathleen accompagna son murmure d’une caresse sur la nuque et d’un petit baiser sur le bout du nez, qu’elle ponctua d’un petit rire amusé. Viktor sourit, apaisé. Ce petits mots qu'elle venait de dire, elle était la seule à les lui avoir offert. Oui, la seule. Sa mère? C'était à peine si elle considérait Viktor comme un humain. Agniezka? Non, elle ne lui avait jamais dit. Kathleen était vraiment la seule et unique personne qui avait jamais prononcé ces mots pour lui et pour lui seul. Croyez le, ça compte beaucoup.

Le jeune homme se tenait toujours sur sa fiancée. Appuyé sur ses coudes pour ne pas peser sur elle, il jouait doucement avec les boucles de Kathleen en admirant le visage radieux de la jeune femme. Pouvait-on trouver meilleur endroit que dans les bras d'une femme amoureuse? En mes cocos, vous pouvez partir chercher, moi j'ai pas envie. Et Viktor non plus d'ailleurs.

Amoureusement blottit contre Kathleen, le baron sur le point de se mettre à ronronner souriait à la jeune femme.


« J'ai eu peur un instant que tu ne me dise que tu regrettais se que nous avons fait, avoua Viktor. »

Doucement, il déposa un baiser sur les lèvres de Kathleen pour bâillonner brièvement la jeune femme de ses lèvres. Plus par jeu qu'autre chose. Et puis, il adorait vraiment l'embrasser.

« Je ne pense pas que je puisse réfréner mon amour pour toi ne l'envie de te serrer dans mes bras. Ce maudit mariage n'arrivera jamais assez vite. »

Et hop, c'était repartit pour les bisous et les petites attentions. Ils avaient du temps devant eux et Viktor voulait profiter de chaque seconde avec Kathleen. Et pas que pour les jeu d'Arcam. Rien que le fait de la tenir dans ses bras lui suffisait. Le reste était à l'appréciation de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De surprise en surprise [Kathleen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» De surprise en surprise [Kathleen]
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Langehack :: Comté de Missède-
Sauter vers: