AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ciaran de Valis
Sang-mêlé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 237
Âge : 72
Date d'inscription : 09/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]   Lun 28 Mar 2011 - 13:27

Une semaine, une malheureuse semaine pour enfin préparer ce mariage déjà repoussé par la folie des Dieux. Une semaine à régler les moindres problèmes, à tout faire à un vitesse folle, pour pouvoir être prêts le jour J. C'était de la folie, de la folie furieuse. Les cartons d'invitation étaient partis en catastrophe. Astéride ne voulait pas convier toute la Péninsule à son mariage. Elle ne voulait pas de l'hypocrisie des Nobles qui ne seraient là que pour déblatérer sur son dos. C'était une entorse au protocole, mais nous n'étions plus à cela prêt. Que nous ayons une liaison faisait déjà jaser et il était grand temps que nous cessions de vivre dans le péché. Personne n'était dupe : Astéride d'Erac avait un amant, en la personne d'un chevalier sans terres, honorable, mais au passé obscur. S'ils savaient en plus que la dame était enceinte des œuvres de ce chevalier... Je ne doutais pas que quand naitrait le bébé, certains 'amuseraient à compter les mois pour savoir si le bébé était déjà en route lors du mariage. Si cela pouvait les amuser...

Pour ma part, rien ne pouvait m'atteindre. Même si je ne m'étais jamais imaginé marié et père de famille, la vie et le destin m'avaient montré qu'il ne fallait jamais dire jamais et que tout était possible. Bien sur, tout ne serait pas facile... Le bébé présenterait des caractéristiques étranges qui ne manqueraient pas de me trahir aux yeux de tous. Nous en avions discuté avec Astéride, mais n'avions pas statué sur la conduite à tenir. Nous avions le temps d'y repenser finalement. Sa grossesse était une surprise pour tous les deux, même si nous aurions du nous y attendre étant donné l'ardeur que nous mettions à nous aimer. Je m'étais finalement vite fait à l'idée, commençant déjà à avoir une bonne expérience avec Erwan, qui n'était pas de mon sang, mais que j'aimais tout autant que s'il avait été mon fils. Et pour lui, j'étais un père. Il n'avait connu que moi comme figure paternelle, son père disparaissant bien avant sa naissance.

Astéride avait eu son lot d'épreuves et de coups durs, la roue pouvait enfin tourner.

Son frère était arrivé deux jours auparavant. Ses amis étaient là également, peu nombreux, mais loyaux. La prêtresse de Néera et dragonnière Roxane avait été invitée, de même que son compagnon, le baron d'Ancenis, vassal fidèle d'Erac. Christabel était représenté par la reine et Hautval par son baron. Nous n'avions convié que les vassaux d'Erac. C'était la seule concession faite. Astéride ne voulait pas d'un mariage tape à l'œil, pas plus que moi. Et nous avions pourtant le roi et la reine, ainsi que deux Gardiens. Pas mal pour un mariage discret. Mais si la Gardienne de Tyra avait été conviée, ce n'était pas pour son rôle de Gardienne, mais pour l'amitié qui la liait au roi et à sa jeune sœur. Et son compagnon, le Gardien d'Arcamenel, n'avait fait que la suivre.

Les tentures avaient été sorties dans le vaste jardin. C'était une belle journée d'automne. Nous allions nous marier sous d'excellentes auspices. J'étais nerveux. Heureux, mais nerveux, davantage encore qu'avant un combat ou un tournoi. La guerre, les conflits, c'était mon quotidien, j'avais évolué là dedans. Mais le rôle de seigneur, mari et père, en revanche, c'était nouveau et terrifiant. Surtout officialisé ainsi. Même si je savais pertinemment que je ne serais jamais Duc d'Erac. Astéride et moi allions rester jeune bien plus longtemps que n'importe quel humain et il nous faudrait disparaître d'ici quelques années. Nous le savions tous deux, mais pour l'heure, nous profitions du moment présent et ma fiancée de ses amis et sa famille. Cela cesserait bien assez tôt.

Vêtu d'une tenue spécialement taillée pour l'occasion, je me rendis prêt de l'autel pour y attendre Astéride, comme la coutume l'exigeait. Je portais du pourpre et de l'or, revêtant une tunique d'un luxe inouï pour quelqu'un comme moi. Je n'étais pas très à l'aise dans ce genre de tenue, préférant le pratique au pompeux, mais je devais faire honneur à Astéride qui serait surement éblouissante. Les invités étaient prêts. Nous n'attendions plus que la mariée qui devait faire son entrée au bras de son frère, le roi.

Et quand elle fit enfin son entrée, accompagnée par les musiciens, je sentis mon cœur se serrer. Comme je l'avais imaginé, elle était éblouissante, radieuse. Non, elle était même plus belle encore que ce que j'avais pensé et un sourire ravi et fier étira mes lèvres alors que je la regardais approcher pour finalement tendre la main vers elle quand elle fut à ma hauteur. Son frère lui murmura quelques paroles, avant de s'écarter, de s'effacer. Nos doigts s'entrelacèrent et je pressais sa main dans la mienne, totalement et définitivement amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4737
Âge : 33
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]   Lun 28 Mar 2011 - 21:03

L'instant était solennel.

Le roi accompagnait sa sœur jusqu'à son fiancé qui deviendrait son mari dans peu de temps. Charles n'étant plus là pour conduire sa fille, c'était à son frère que cet honneur revenait. Et honoré, il l'était, tout autant qu'il était fier de sa petite sœur, qui avait bien grandi.

Les noces étaient prévues de longue date, mais repoussées par la Nuit qui s'était abattue sur la Péninsule et tout Miradelphia. Pourtant, l'arrêt de la date et les invitations lancées précipitamment avaient prit tout le monde de court. Même le roi. Roi qui avait du expédier les affaires courantes le plus rapidement possible pour se rendre à ce mariage. Et la nuit même il avait rêvé de sa sœur et avait su qu'elle était enceinte. Si elle voulait lui cacher, c'était raté. Difficile quand on avait un frère doué du don de prescience, tout erratique fut-il, il s'était toujours avéré exact. Et lui, savait des choses qu'elle ignorait. Et qu'il ne lui avait pas livré, à son arrivée, même sous la torture. Il s'était amusé à la taquiner à ce sujet, feintant le mécontentement et l'abattement de savoir qu'elle avait encore fauté avant le mariage. Comme s'il ne s'en doutait pas. Hélas, cela n'était pas sans conséquences et le mariage précipité prenait tout son sens. Sa sœur se moquait de ce que les gens diraient, mais elle ne supportait pas de lire la déception sur le visage de son frère. Déçu, il ne l'était pas. Il avait dépassé cela depuis longtemps la concernant et ce qui lui importait, c'était qu'elle soit heureuse. Tout simplement.

Le roi portait un ensemble bleu sombre, brodé d'argent, du plus bel effet. Une tunique ajustée mettait en valeur sa silhouette mince et élancée, alors qu'il avançait, avec sa sœur à son bras. Sa sœur qui le guidait tout naturellement, sans que cela ne soit vraiment remarquable. Une fois de plus, il regretta de ne plus avoir ses yeux et de ne pas pouvoir admirer sa sœur dans sa robe de mariée. Lilianna lui en avait fait une description des plus fidèles possibles, mais il resterait à jamais bloqué avec l'image de sa sœur adolescente. Une jeune fille aux cheveux châtains, aux yeux noirs, pas vraiment remarquable. Ce qu'elle n'était plus aujourd'hui, du fait de son lien avec Incanus, de sa maternité...

Arrivé devant l'autel, il ne la relâcha pas tout de suite, glissant sa main le long du bras de la jeune fille, pour remonter jusqu'à son cou et lui saisir délicatement le visage. Il lui murmura :

- "Aujourd'hui, je te confie à un autre. Mais je ne cesserai pas de veiller sur toi. Sois heureuse Asté, tu le mérites."

Doucement, il l'embrassa sur le front, avant de la laisser s'emparer de la main de son fiancé, pour s'effacer et les laisser s'unir devant les dieux. Dire qu'il n'était pas ému à ce moment précis aurait été un mensonge.
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 30
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]   Mar 29 Mar 2011 - 23:48

Sa main se crispait sur le bras de son frère. Anxieuse, heureuse, chamboulée, un peu de tout cela. Elle ne cessait de battre des paupières, tentant de faire refluer les larmes qui perlaient malgré tout aux abords de ses yeux. Dissimulées par le voile de soie pure qui recouvrait son visage, elles étaient néanmoins devinable.

Elle allait se marier. Elle allait unir sa vie a celui qu’elle avait choisit et qui l’avait choisie, elle, parmi tant d’autres. Elle avait connu une douleur atroce et aujourd’hui, connaissait un bonheur qui semblait trop gros, trop intense pour être contenu dans son cœur sans qu’il ne déborde. Son corset semblait l’étouffer alors qu’en réalité, ce n’était que la perfection de l’instant. Sa robe était de toute beauté, faite sur mesure et spécialement pour elle, jamais il n’en aurait une seconde. Mariant le blanc et l’écarlate, elle était l’exemple parfait de la jeune femme. Ses doigts tremblaient, elle qui avait voulu paraitre assurée et sereine ne l’était plus, des craintes absurdes s’immisçaient dans son esprit. Ciaran sera-t-il là ? S’enfuiera-t-il ? Des pensées idiotes mais qu’elle n’arrivait pas a repousser, comme une crainte d’être encore abandonnée. A chaque pas la conduisant vers la salle où se célébrerait son mariage, il lui semblait entendre les battements de cœur de son bébé, bien a l’abri dans son ventre, pourtant la présence de son frère était rassurante, confiante mais elle était comme qui dirait victime du stress de la future épouse.

Elle s’arrêta quelques secondes, s’attirant l’attention de son frère et inspira profondément. Il fallait qu’elle se détende où elle risquait de faire un malaise avant même d’arriver devant l’autel. Finalement, elle reprit sa marche, lente, trop lente alors qu’elle ne rêvait que de courir vers l’autel en faisant fi des bonnes manières, des invités, de tout ce fratras ! Mais elle ne le pouvait pas n’est ce pas ? Après tout, ces amis étaient là pour célébrer avec elle ce mariage, elle ne pouvait pas agir ainsi, combien l’envie serait grande !

Bien sage, incanus était resté dans un coin, aux pieds d’Erwan qui attendait a quelques pas de Ciaran, sur ses mains, un coussin rouge portant deux simples anneaux d’or…Très sérieux, l’enfant attendait l’arrivée de sa mère, piétinant parfois sur place car tout cela n’allait pas assez vite pour lui !

Et le moment vint de faire son entrée. Deux valets s’inclinèrent devant son frère et elle avant d’ouvrir pour eux les immenses portes donnant sur la salle du mariage. Astéride déglutit avec difficulté, puis, encouragée par son frère, avança pas à pas…

Si son cœur avait pu être pétrit d’angoisses, celles-ci s’envolèrent a l’instant même où elle leva les yeux sur l’autel…Il était magnifique. Il souriait. Il était là. Il l’attendait. Astéride faillit laisser échapper un sanglot de pur bonheur, là devant elle, se dressait les deux hommes de sa vie et, un peu plus en arrière, l’une de ses amies les plus chères. Roxane l’avait aidé a mettre au monde son fils, elle était la marraine bien aimée et aujourd’hui, elle serait celle qui allait les bénir dans cette nouvelle vie qui s’offrait a eux. Une à une, les larmes se mirent a couler sur ses joues, qui aurait pu prévoir un tel dénouement, un tel avenir, une telle destinée ? Elle avait frôlé le royaume de Tyra de si prêt, de trop prêt. Sans cet enfant fier et droit, elle aurait sombré, sans cet homme admirable et fort, elle aurait fini par abandonner.

Trystan avait, aujourd’hui, prit la place de son père, la conduisant vers cet avenir qu’elle avait cru perdu voilà deux ans, elle ne regardait pas les invités, n’entendait pas leur murmure, elle ne regardait que lui et n’entendrait que lui…Les paroles de son frère furent accueillit dans son cœur avec une reconnaissance décuplée. Il avait toujours été là et aujourd’hui, il la confiait a un autre…

Cette main qui serrait la sienne, comme une promesse éternelle, un amour immense, elle la serra fort, comme pour ne pas qu’elle s’échappe…

Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]   Ven 15 Juil 2011 - 14:55

C'était ma première office en tant que prêtresse de Néera. Et je mariais ma meilleure amie. Ce n'était pas rien quand même et j'étais très excitée et impressionnée. Je mariais la sœur du roi, la régente d'Erac quand même! La sœur du duc. Je n'avais pas le droit à l'erreur. J'étais terriblement nerveuse. J'étais l'une des premières à être installée, attendant les invités, les mariés. Arthur m'avait laissé face à la foule, non sans poser une main au creux de mes reins pour ensuite baiser mes lèvres et m'assurer que je serais parfaite. En tant que vassal des Erac, il se tenait dans les premiers rangs et je pouvais croiser son regard émeraude, confiant, rassurant. J'y puisais ma force. La force de voir arriver le marié, assuré, radieux. La force de lui sourire doucement, parce que je sentais sa nervosité latente, normale dans ce genre de situation.

Là, je vis enfin le roi arriver avec Astéride. Ils remontaient ensemble l'allée. Elle était éblouissante en fait. J'avais eu un aperçu pendant les essayages de la robe et de la coiffure, mais il n'y avait alors pas cette étincelle dans son regard alors qu'elle n'avait d'yeux que pour l'homme qui l'attendait au bout de l'allée. Et dire qu'un jour, ce serait mon tour? Un jour, ce serait moi qui remonterait ainsi l'allée, pour rejoindre Arthur, pour glisser ma main dans la sienne. mais qui me conduirait? Qui me confierait à lui? Astéride avait son frère et l'amour entre ces deux là crevait les yeux. Même s'ils n'avaient pas le même père. Pas besoin de cela pour s'aimer. Et je savais que le roi ferait n'importe quoi pour sa petite sœur. Même si elle lui en faisait baver. Astéride était jeune, impulsive, libre. Comme moi. Mais avec les yeux du monde braqués sur elle. Cela devait être difficile à supporter.

C'était pour cela que je dirigeais cette cérémonie. Pour cela qu'il n'y avait pas toute la noblesse péninsulaire. Astéride ne voulait pas d'hypocrites et elle avait concédé aux usages d'inviter les vassaux. Petite cérémonie simple, à son image, bien différente de celle qu'avait eu son frère. Et notre mariage à Arthur et moi, comment serait-il? Simple, je l'espérais.

Je vis les regards amoureux que s'échangèrent Ciaran et Astéride et souris. Le silence se fit et je pris alors la parole. Ma voix claire me semblait bien faible soudainement. Je jetai un coup d'oeil à Arthur. Il souriait, calme, confiant en mes capacités et je repris un peu de force. J'étais plus assurée, plus déterminée. Je sentis alors une grande sérénité m'envahir et je ne réfléchis plus, laissant Néera me guider. J'ouvris la cérémonie, louant Néera, louant l'amour, louant la vie à deux, le foyer. Et vint alors l'échange des vœux. Ensuite..; Ensuite ils seraient liés, pour le meilleur et pour le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Ciaran de Valis
Sang-mêlé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 237
Âge : 72
Date d'inscription : 09/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]   Ven 15 Juil 2011 - 21:57

J'étais émerveillé par celle qui allait être ma femme dans quelques minutes. C'était son amie, Roxane, prêtresse de Néera et surtout dragonnière, qui officiait. Son premier mariage d'après ce qu'Astéride m'avait dit. Mais elle ne voulait pas de quelqu'un d'autre. Elle ne voulait pas d'un Gardien ou d'un Haut Prêtre. Elle ne désirait pas le prestige, juste l'authenticité. Sa robe était à l'image de cet état d'esprit et ce n'était pas moi qui allais m'en plaindre. La coupe épurée ne faisait que souligner sa silhouette gracieuse. Dans quelques semaines, elle se modifierait. Dans quelques semaines, son ventre s'arrondirait. C'était amusant de me dire que j'allais assister à cela alors que je l'avais rencontrée enceinte d'un autre. Que j'étais tombé amoureux d'elle avant de la désirer. Que je l'avais respectée avant de l'aimer tout simplement. J'avais été là dans les moments difficiles, de façon fortuite et pourtant naturelle. Astéride avait beaucoup souffert. Elle aurait pu se méfier des hommes après la trahison de Veldrin. Elle aurait pu oui, mais ce n'était pas son caractère. Non, elle était franche, ouverte, prenait la vie comme elle venait. Agissait parfois sans réfléchir, se mordant ensuite les doigts. J'étais plus pondéré. J'étais plus âgé aussi.

Pourtant, elle me paraissait si mature parfois... Comme si elle avait déjà vécu mille ans. Et à d'autres moments, elle avait une spontanéité enfantine, déroutante, mais adorable. C'était pour ce genre de paradoxe que je l'aimais. Elle était une compagne solide, mais aussi capable de légèreté. Sérieuse, mais amusante. Forte et fragile. Déterminée, simple, authentique, généreuse, altruiste. Alors que la prêtresse commençait à parler, j'écoutais à peine. Il y avait bien des questions qui restaient en suspens. Personne ne connaissait mon ascendance drow, mise à part Astéride et son frère. Mais avec le bébé, cela deviendrait évident que je n'étais pas totalement humain. Dans quelques années, nous devrions partir aussi. Quitter Erac, parce que ni elle, ni moi, ne changerions.

Mais nous resterions ensemble. Avec Erwan et notre futur enfant. N'était-ce pas le principal, Je revins au présent quand j'entendis le silence. Je rêvassais et je vis Astéride me jeter un regard amusé. Elle semblait me dire : c'est à toi maintenant. Ah oui, on devait en être aux vœux. Soit j'avais rêvassé longtemps... Soit Roxane avait fait court et concis. Ce qui était tout aussi bien. Erwan se tenait près de nous, les alliances sur le coussin. Je m'emparai de celle d'Astéride, avant de lever sa main, la tenant délicatement dans la mienne.

- "En ce jour, devant cette assemblée et devant les dieux, je jure de t'aimer jusqu'à ma mort, de t'être loyal et fidèle, de veiller à ton bonheur et d'être ton soutien en cas de malheur. D'être et de rester à tes côtés quelles que soient les épreuves. Par cette alliance, je fais de toi ma femme, selon les lois des hommes et sous le regard bienveillant de Néera."

J'enfilais alors l'alliance à son annulaire, non sans un sourire en coin, avant de murmurer :

- "Puisse cette union être bénie par la Déesse."

L'espièglerie dansait dans mes yeux sombres. Notre union était déjà fertile... Nous étions bénis par la déesse. Le bonheur nous ouvrait les bras mais pour combien de temps?
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 30
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]   Sam 16 Juil 2011 - 20:33

Je fis un sourire éclatant a Roxane. Oui, j’avais insisté pour qu’elle bénisse mon mariage. Je ne pouvais pas concevoir un mariage qui ne soit pas sous son regard doux et tranquille. J’avançais au bras de mon frère, crispée et en même temps sereine. C’était un sentiment étrange, déroutant mais qui m’envahissait toute entière. Ne parlons même pas du bonheur total qui était le mien en cet instant. Je pleurais doucement, mes larmes cachées par le fin voile et lorsque mon frère déposa ma main dans celle de Ciaran, je sus que je venais de sceller mon avenir. Et quel avenir ! J’aimais profondément cet homme, terriblement même et l’idée d’être enfin sa femme était une joie sans pareille.

Je levais un regard lumineux sur son visage, si beau, si racé. Parfait a mes yeux amoureux. Les difficultés qui nous attendaient semblaient si lointaines, si irréelles ! J’allais me marier et c’était tout ce qui comptait. Je me tournai vers Roxane, attendant son signal, ses vœux qu’elle nous souhaiterait très sincèrement, je le savais. C’était ma meilleure amie, la marraine d’Erwan. Erwan qui attendait, fier comme un paon de son role, ses cheveux argentés descendant en boucles sur ses épaules couverte d’un velours bleu pâle.

Lorsque Roxane se tut, je rencontrais les yeux de Ciaran, si profond, si parfaits et lorsque l’anneau d’or glissa a mon annulaire, je ne pus retenir un léger hoquet tant mon cœur se serrait d’émotion. Puis, un sourire amusé vint se peindre sur mes lèvres en réponse a son regard plus qu’explicite. Je serrai ses doigts entre les miens, le cœur gorgé d’amour pour ce demi drow tendre et doux avec moi avant. A mon tour, je me saisis de l’anneau restant, caressant tendrement les cheveux de mon fils avant de prendre la main de Ciaran et de glisser l’anneau a son doigts

« En ce jour, devant cette assemblée et devant les dieux, je jure de t'aimer jusqu'à ma mort, de t'être loyale et fidèle, de veiller à ton bonheur et d'être ton soutien en cas de malheur, d’être pour toujours une enfant malicieuse et une femme responsable…Enfin, essayé – souriais je avec un brin de malice - D'être et de rester à tes côtés quelles que soient les épreuves. Par cette alliance, je fais de toi mon époux, selon les lois des hommes et sous le regard bienveillant de Néera. »

Et oui, cette union était déjà bénie a plus d’un titre pensais je en effleurant délicatement mon ventre encore plat mais qui bientôt s’arrondirait de lui, de sa descendance que je porterais fièrement.

« Puisses tu être béni pour avoir trouver le courage de m’aimer surtout. Que Néera te donne la force. »

Murmurais je pour lui seul, une étincelle amusée au creux des iris.

Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1338
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]   Sam 16 Juil 2011 - 20:49


Tandis qu'Arthur assistait heureux au mariage d'Astéride, il pensa à une idée en jetant un coup d'oeil à Trystan. C'était une chose à laquelle il avait déjà pensé mais le moment était plus que jamais opportun.

Monarth ?
Oui ?


Et il lui transmit une idée, une demande avant d’ajouter.

Peux-tu le faire, pour moi ? Je t’en serais éternellement reconnaissant, et je te rendrais les services que tu voudras en retour, mais je t’en prie, fais-le.
Bon, bon, c’est d’accord, ça à l’air de te tenir à cœur et je ne supporterais pas tes pensées si je le fais pas… Mais ça va te revenir cher en mûre !
Merci. Vas-y, prends de moi ce dont tu as besoin et offres lui.


Et le dräke s’exécuta alors qu’il se plaça non loin de Trystan, discrètement.
Alors, avec l’habilité propre à son espèce en la matière, il se fit un chemin jusqu’à l’esprit du souverain, en douceur, délicatement pour ne pas le brusquer et quand il forma le léger fil de pensées qui lierait les deux êtres un temps en tout cas, il offrit des pensées, comme un murmure pour ne pas le faire réagir trop violement à l’intrusion inopportune.

Je suis Monarth, le compagnon d’Arthur, n’ais crainte et restes calme. J’ai un cadeau pour toi de sa part, avant, il voulait que je te transmette un petit message. « En souvenir de ces nombreuses années où j’ai été tes yeux. »

Après cela apparurent des images, de l’autel, des mariés, de la cérémonie, du souverain, le mariage du point de vue du baron, avec son goût et son intérêt pour les détails, les étapes défilant, les expressions sur les visages, chaque chose. Des images, des souvenirs d’un instant auparavant et voilà Lyhann dans sa robe du jour, si mignonne, Eliam, les deux enfants la veille, Erwan, des vues plus personnelles des différents protagonistes, d’Astéride, de Ciaran, de Roxane, de lui-même… Et plus ancien encore, des souvenirs du mariage avec Lilianna.

Elles défilaient, mais leurs existences ne seraient pas éphémères, il pourrait puiser en eux comme en chacun de ses souvenirs.

Voila, c’est ce qu’il voulait vous offrir, des souvenirs.

Le contact fut rompu, et se fut comme si un instant s'était écoulé.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ciaran de Valis
Sang-mêlé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 237
Âge : 72
Date d'inscription : 09/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]   Jeu 21 Juil 2011 - 20:28

Je la regardais, absorbé par sa beauté, par l'humidité dans ses grands yeux verts. Oh non, elle n'allait pas pleurer... Si? Comment voulait-elle que je résiste à cela? Je lui fis mes voeux, glissant l'anneau à son annulaire. Et ce fut à elle. Elle s'empara de ma main, glissant la bague à mon doigt, tout en reprenant mes paroles, non sans y ajouter sa petite touche personnelle. Je ne pus m'empêcher de sourire, retenant à grand peine un rire devant sa malice. C'était bien elle de mettre de la fantaisie dans un moment aussi solennel. J'aperçus des sourires dans l'assistance. Des visages choqués aussi. Le rira dansait dans le regard de la prêtresse qui nous mariait. La voix douce de Roxane s'éleva alors de nouveau alors qu'elle nous déclarait mariés et qu'elle nous autorisait à nous embrasser.

J'attirais Astéride à moi, saisissant sa taille, avant de lui murmurer, pour elle seule :

- "Du courage, j'en ai à revendre."

Je l'embrassais alors, d'abord doucement, avant que ses mains ne glissent derrière ma nuque et qu'elle se cramponne à moi pour un baiser qui était tout, sauf chaste. Il dura plusieurs secondes, avant que je n'éclate de rire, ravi qu'elle soit enfin mon épouse. C'était encore un terme que j'avais des difficultés à assimiler. Astéride, mon épouse. Madame de Valis... un nom qu'elle était heureuse de porter et qui n'était même pas celui de ma naissance. Pourtant bien mieux que celui qui m'avait vu naître. J'espérais ainsi honorer la mémoire de celui qui m'avait recueilli et élevé comme son fils, qui m'avait tout apprit et avait fait de moi un homme honorable et respectable.

- "Et de la force, c'est toi qui me la donnes..."

Finalement, nous nous retournâmes devant les convives et des applaudissements suivirent la cérémonie. Il était temps de passer au banquet et aux réjouissances. Nous avions tout préparé... la nourriture, les musiciens... Tout serait parfait. Tout l'était déjà. Les musiciens se remirent à jouer alors que les convives prenaient place autour de la table. Le bal des mets commença.
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 30
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]   Ven 22 Juil 2011 - 19:43

Mariée. J’étais enfin mariée ! Et j’avais la chance, que dis je ! la perfection de m’unir par amour. Chose si rare chez les nobles de ma lignée ou de mon rang. Bien que je doutais franchement de me racheter une réputation avec ce mariage, car il serait nombreux ceux qui dénigrerait le peu de noblesse de Ciaran. Si seulement ils savaient qu’il avait en lui bien plus de noblesse que les trois quart des sois disant comte et Duc. Il sembla apprécier mon trait d’humour, même si j’entendis certain grognement dans le public, mais qu’ils aillent se pendre ! Je jetais un coup d’œil malicieux alors que Roxane scellait nos vies et que je devenais officiellement madame de Valis. Je sentis les mains de Ciaran autour de ma taille et je ris doucement a son murmure avant que ce rire ne meurt sur ses lèvres. Chaste au début, ce baiser ne tarda pas a s’approfondir, choquions nous ? Tant pis ! Erwan sautillait littéralement sur place et en lacha même son coussin tandis que nous nous tournions face a l’assistance sous les applaudissement plus ou moins sincère. Cette fois, les réjouissances pouvaient commencer.

Bon gardons un œil sur Johann et Arnihld tout de même mais c’était mon jour et en bonne égoïste que j’étais, j’ouvris le bal au bras de mon époux. Danser avec lui en pouvant me dire sa femme avait quelque chose d’extraordinaire et, là, sur cette piste ouverte pour nous, il n’y avait que lui et moi. Je ne pouvais détacher mes yeux des siens, un doux sourire aux lèvres alors qu’Erwan tentait par tout les moyens d’inviter sa cousine a danser, laquelle semblait fort peu emballée par l’idée. Puis, la première danse s’acheva et je soupirais.

« Déjà ? »

Ciaran me jeta un coup d’œil amusé, et oui, le protocole…Maintenant, il me fallait danser avec le roi mon frère et c’est tout naturellement que Ciaran me conduisit a lui, glissant ma main dans celle de mon frère avant de s’éloigner certainement en quête du buffet….Et pas d’une autre cavalière ou j’allais le tuer ! Bref ! Je sentis la main de mon frère se poser sur ma taille et une moue mutine se peignit sur mes traits.

« J’espère que Lilia t’a apprit a danser correctement, je crains pour mes pieds… »

Petit pique fraternelle si il en est, mon frère était un excellent danseur je le savais.

« J’espère que tu es fier de moi malgré tout Trystan… »

Parce qu’il était important pour moi qu’il le soit. Après Ciaran, c’était sans doute l’homme le plus important pour moi, celui qui m’avait soutenu malgré les rumeurs, la disgrâce, la honte, il ne m’avait pas lachée alors qu’il aurait pu le faire.

« Je t’aime Trystan. »

Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4737
Âge : 33
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]   Ven 22 Juil 2011 - 21:09

Il écoutait attentivement l'office, souriant aux vœux des mariés. Tout à fait corrects pour Ciaran... Teintés de malice pour Astéride. Elle restait fidèle à elle-même, même et surtout, en ce jour qui lui était dédié. Il ne pouvait que l'imaginer, magnifique, souriante, heureuse comme il n'avait jamais du la voir. C'est là qu'il sentit un changement. Lui qui manipulait les arcanes, il sentit la magie à l'œuvre, mais une magie subtile, plus sauvage et naturelle. Aussi fut-il à peine surpris quand il entendit une voix dans son crâne. Ce n'était pas comme s'il n'y était pas habitué. Nakor savait pénétrer dans les pensées. Et le roi était plutôt porté vers les magies de l'esprit. Cependant, il fut surpris que cela soit un... animal, un Dräke, qui s'immisce ainsi dans ses pensées. Le compagnon d'Arthur comprit-il, surtout quand il parla d'un cadeau par celui qui avait été ses yeux tant d'années. Il ne comprit pas de suite de quoi il parlait, jusqu'à ce que son cerveau soit bombardé d'images... des visages. Les visages de ses proches, mais aussi la scène qui se déroulait sous ses yeux. Il se vit, comme dans un miroir et fut surpris de s'apercevoir qu'il n'était plus tout à fait le jeune homme qu'il était avant de perdre la vue. Les années passaient et ce n'était pas parce qu'il ne voyait pas les marques du temps qu'elles n'étaient pas là.

Il put aussi voir son épouse, superbe. Plus femme que dans son souvenir, mais il n'avait conservé que celui de l'innocente et timide jeune fille attendant d'être invitée à danser, il y a des années de cela. Aujourd'hui, elle était épouse, mère et cela sublimait sa beauté. Il était chanceux d'avoir trouvé une telle perle rare. Il put voir sa fille... et son cœur se serra de la découvrir si jolie. Un magnifique petite fille, qui avait hérité du visage délicat de sa mère et du regard perçant de son père, teinté d'espièglerie. Elle se tenait près de son cousin, petit bonhomme aux cheveux blancs, comme Veldrin. Les deux enfants avaient du mal à tenir en place, surtout parce qu'Erwan s'amusait à embêter sa cousine. Il grava les traits de son visage dans son esprit. Il vit aussi son fils, le prince héritier, encore un bébé, mais qui tenait davantage de son père dans les traits de son visage que sa fille.

Enfin, il put voir Astéride et son mari. Ciaran était un homme grand et de forte carrure, un chevalier. De longs cheveux noirs encadraient son visage racé et hâlé par le soleil... Ou ses origines. Il regardait Astéride avec adoration. Et Astéride était... il avait essayé maintes fois de modifier le souvenir qu'il avait d'elle, de la jeune fille un peu terne, étouffée par une mère vipérine. Et là, elle irradiait de bonheur. Elle attirait tous les regards. Et elle était tellement belle dans sa robe simple mais qui mettait en valeur sa silhouette...

Le tourbillon des images cessa alors, le laissant légèrement étourdi, alors que Lilianna lui serrait la main et lui demandait si tout allait bien. Un sourire éclaira son visage, un vrai sourire alors qu'il répondait que tout allait pour le mieux, avant qu'il n'embrasse son épouse sur la joue, avec une extrême tendresse, en lui murmurant qu'elle était magnifique. Lilianna ne comprit sans doute pas ce soudain élan, mais ne dit rien.

L'office se termina et ils furent conviés au banquet, ainsi que sur la piste de danse. La coutume voulait qu'Astéride et Ciaran ouvrent le bal, aussi Trystan se fit il conduire jusqu'à Arthur, qui se trouvait avec sa compagne, la prêtresse qui avait officié.

- "Ma Dame, très bel office."

Un rire éclair et un remerciement gracieux accueillirent ses paroles, avant qu'il ne s'adresse à Arthur, sincèrement ému.

- "Merci pour ce don inestimable, mon ami."

Et ce n'étaient pas des paroles en l'air. Ciaran et Astéride arrivèrent alors à sa hauteur et son beau-frère glissa la main d'Astéride dans celle du roi, pour une petite danse. Il la prit en souriant et se laissa guider par elle, avant de poser une main sur sa taille fine alors qu'elle le taquinait sur ses talents de danseur.

- "Tu aurais du lui demander qu'elle te prête ses chaussures spéciales."

Comme s'il était du genre à lui écraser les pieds... il avait apprit à vivre avec son handicap, à s'en incommoder et tout n'était que question de précision. Et précis, il l'était. Sa question suivante amena un sourire tendre sur ses lèvres, de même que son aveu d'amour fraternel. Il rapprocha ses lèvres de son oreille :

- "Je n'ai jamais cessé d'être fier de toi. Tu es sublime, Astéride."

Une expression malicieuse passa sur son visage sévère.

- "Savais-tu que les Dräkes peuvent pénétrer l'esprit? Oui, sans doute... Celui d'Arthur m'a permis de voir... De voir Lilianna, Lyhann, Eliam, Erwan, Ciaran et toi..."

Il l'embrassa sur la joue, tendrement.

- "Tu es une femme maintenant et une femme magnifique... J'ai adoré tes voeux, très originaux et personnels."

Il se mit à rire, dansant avec sa soeur, plus unis que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1338
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]   Dim 24 Juil 2011 - 21:15

Après qu’il eut offert ses souvenirs à Trystan, il demeura simple observateur de ce qui serait sans doute l’un des plus beaux jours de l’existence d’Astéride tandis que son compagnon voletait au dessus des gens.

N’approche pas trop de l’autel, Incanus risquerait de te tomber dessus.
Ca ne risque pas, il ne vole pas.


Il y avait dans cette réplique une certaine arrogance et une moquerie évidente à l’encontre de ce dragon qui ne savait voler, et donc, ne possédait pas la grâce dont il jouissait, lui, l’aérien, et Arthur ne put s’empêcher de sourire.

Certes, mais évites tout de même, je ne veux pas être banni d’Erac.
D’accord.


Et il se tint, se contentant de survoler le petit monde, effleurant les esprits ici et là tout en prenant grand soin d’éviter ceux des dragonniers, il avait beau gonfler la poitrine avec fierté et se grandir en privé, ou tout au moins, les rabaisser, sauf Leirn, il n’en menait pas large face aux dragons dans l’espace physique.
Après que l’office fut terminé, il se leva et alla rejoindre Roxane, posant un instant ses mains sur ses hanches et lui offrant un tendre baiser avant de lui dire simplement.

« Très bel office, ma chère, dommage qu’au notre, tu ne puisses le faire. »

Et c’est d’abord Monarth qui alerta Arthur du fait que Trystan approchait, aussi se détacha t-il de sa douce pour se tenir face à la direction d’où arrivait son roi et ami. Ce dernier félicita d’abord Roxane avant de lui adresser des remerciements profondément sincère pour l’inestimable présent. Il ne répondit rien, se contentant de sourire et d’abaisser légèrement la tête, même sachant qu’il ne pourrait le voir, et Astéride et Ciaran ne tardèrent pas à arriver, ce dernier offrant à Trystan une danse avec sa sœur.
Il était heureux de ce qu’il venait de lire sur le visage de Trystan, plus que satisfait de l’effet qu’avait fait son cadeau.
Il s’adressa ensuite à Ciaran, un sincère et amical.

« Mes félicitations au marié. »

Avant d’ajouter, alors qu’Astéride était éloignée, un « et bon courage » sous le ton de la plaisanterie. Avant de se tourner de nouveau vers sa Roxane, lui tendant la main.

« Ma Dame, me feriez-vous l’honneur et le plaisir d’une danse ? »

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Katalina Noblegriffon
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3691
Âge : 27
Date d'inscription : 09/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 36 ans (né en 972)
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]   Lun 25 Juil 2011 - 13:27

    Le mariage resterait, et à jamais, un sacrement des plus particuliers, pour Katalina. Le sien lui avait apporté la liberté, car alors même qu'elle jurait fidélité et obéissance à Elyas, elle s'extirpait du joug de son père ; celui de Roch lui avait offert un nouveau départ et une seconde vie, en la personne d'Aerandir. Au souvenir du second, elle esquissa un léger sourire, laissant ses doigts courir sur les cicatrices qui couraient sur ses mains. L'appétit vorace du miroir d'Arcam avait laissé des traces indélébiles, tant sur son épiderme que sur sa conscience. Jamais elle n'oublierait les visions qu'elle avait pu avoir ; Merwyn, charmant une servante, et elle-même sur un banc d'Alëandir, banc qu'elle avait eu le trouble de reconnaître lors d'une de ses promenades solitaires. Avec le recul, elle comprenait très bien le rôle de cette scène en particulier, et de son caractère faussement prophétique. En lui montrant son futur assise sur quelque part dans la cité elfique, Aerandir – ou Arcam, pour ce qu'en savait la Gardienne – n'avait fait que concrétiser l'une des nombreuses possibilités qui s'offraient à elle.
    Car Katalina l'avait bien compris, depuis : l'avenir était aussi changeant que les désirs d'un Dieu, et c'était pour cette raison qu'on ne pouvait avoir confiance ni en l'un, ni en l'autre.
    Ce jour là, on célébrait le mariage d'une princesse, rien de moins. Astéride d'Erac, Intendante d'Erac, dont elle était l'héritière légitime s'il arrivait malheur à la famille royale, anciennement dame de compagnie et amie de la reine – et dragonnière, même si peu le savait – avec la bénédiction de son frère Trystan, Roi de Diantra et du Royaume de la Péninsule, Duc d'Erac et Maître de l'Arcanum. Pourtant, même en pareil événement, la présence de deux Gardiens dénotait. Aussi, pour ne pas gêner plus le bon déroulement de la cérémonie, Katalina avait décidé de rester en retrait, restant près d'Aerandir et écoutant d'une oreille attentive les vœux échangés. Elle ne connaissait réellement ni Astéride ni Ciaran, elle se sentait néanmoins proche d'eux, tout comme elle se sentait proche de Trystan, même si elle n'avait pas eu l'occasion de lui parler depuis un long moment déjà.
    Quand vinrent les danses, elle hésita un instant, mais la présence de sa fille dans les bras d'Aerandir la dissuada d'en proposer une au Gardien. Elle savait, de toute façon, que leur présence ne ferait qu'inspirer mal à l'aise et incompréhension. Comment un Gardien, réceptacle d'un Dieu, pouvait-il perdre son temps en mariages et en danses futiles ? Elle pouvait presque les entendre penser, elle croyait même ressentir leur crainte, comme s'ils étaient persuadés que le mariage n'était pas la raison de leur venue. Elle ne pouvait décemment pas les blâmer, ayant eu exactement le même genre de réaction quand pour la première fois, elle avait entendu le nom d'Aerandir. « Nous devrions peut-être prendre conger... » murmura-t-elle finalement pour son compagnon.
    Leur place, comprenait-elle, n'était pas ici.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]   Lun 25 Juil 2011 - 17:44

Voilà, c'était terminé. J'avais terminé de les unir et leur baiser était le point final de mon premier office en tant que prêtresse marieuse. J'étais plutôt fière de moi, il me semblait avoir plutôt bien réussi. Astéride rayonnait de bonheur et ils formaient un très beau couple tous les deux. Ciaran était plus sérieux et semblait à même de tempérer le petit grain de folie d'Astéride, sans l'étouffer... La canaliser en fait. Les vœux de mon amie avaient bien failli me faire rire, ce qui n'aurait pas été très... professionnel. Il était maintenant temps de se restaurer et de fêter dignement ce mariage.

Arthur s'approcha de moi, m'embrassant doucement, mais sans pour autant faire un baiser furtif. Il me félicita et un sourire ravi s'épanouit sur mes lèvres à ses compliments, que je savais sincères.

- "Merci. Mais c'est aussi bien, je veux, moi aussi, profiter entièrement de ce jour là."

Le roi s'approcha alors de nous et me félicita, en personne. Je fis une gracieuse révérence, qu'il ne vit bien sûr pas, le remerciant pour ces compliments qui m'allaient droit au cœur. Il remercia ensuite Arthur et je jetai un regard interrogateur à mon fiancé, ne demandant rien pour le moment. N'ayant pas le temps de demander puisque Ciaran et Astéride arrivèrent sur ces entrefaites. Astéride fut invitée par son frère à danser et je la regardais le guider. Je ressentis un petit pincement au cœur en songeant qu'à mon mariage, je n'aurais nulle famille pour être fière de moi, pour se réjouir pour moi. Mon grand frère était mort, et je ne l'avais même pas connu correctement.

Arthur félicita le marié qui le remercia avant de lui souhaiter bon courage. Je me mis à rire alors que le regard brun du chevalier pétillait d'amusement. Nous connaissions tous le caractère d'Astéride. Elle était adorable, mais pas forcément toujours très facile à vivre. Arthur se tourna alors vers moi, me tendant la main pour m'inviter à danser. Ma main se glissa dans la sienne, alors que je répondais, ravie :

- "Avec grand plaisir mon Seigneur."

Je le laissais m'entraîner sur la piste de danse, le laissais poser une main sur ma hanche, l'autre restant dans ma main. Je le laissais me conduire, pas encore tout à fait à l'aise avec ces danses sophistiquées de nobles. J'étais davantage habituées aux danses rustiques du peuple. Mais rien dans ma tenue n'était rustique aujourd'hui. Ma robe était couleur crème, très simple, avec de longues manches tombantes et une ceinture d'or pour souligner ma taille. Mes cheveux étaient laissés libres et un fin diadème ornait mon crâne pour toute parure.

- "Pourquoi le roi te remerciait-il?"
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 30
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]   Lun 25 Juil 2011 - 17:59

Je jetais un coup d’œil pétillant de complicité a Roxane alors que nos vœux de nous sceller. J’aurais sans doute aimer danser un peu plus longtemps avec mon époux mais làs, il y avait des protocoles a respecter et même si je n’étais sans doute pas la dernière pour les fouler aux pieds, je n’avais guère le choix. Et puis, autant le dire, danser avec mon frère ! Une éternité que cela ne nous était pas arrivé ! Je ne pu m’empêcher de le taquiner d’ailleurs, même si je savais qu’il restait un excellent danseur grâce a Lilia, il y avait toujours une légère différence entre le couple que nous formions et les autres. Bien que l’homme soit sensé guider sa dame, il m’arrivait de prendre les rênes pour éviter un ecueil que le bruit environnant lui aurait été caché. Cela était fait discrètement et n’enlevait aucune grâce a notre danse attention.

Il me dit sublime et sur le coup, j’avouais sans honte ne pas pouvoir retenir une exclamation de surprise. Pardon ? Mais il enchaina, provoquant mon rire.

« Ah oui. Le dräke d’Arthur c’est cela ? Oui, je le savais, les dragons ont les mêmes capacités bien que cela soit généralement frustrant ou douloureux pour celui qui n’est pas lié. »

Murmurais je heureuse qu’il ai pu me voir en ce jour parfait, le plus beau de ma vie d’ailleurs. Je me serrais un instant contre lui, ne pouvant m’empêcher de faire une légère entorse a la bienséance, recevant son baiser avec plaisir.

« Merci Trystan, vraiment. De toute ce que tu as fait pour moi et mes vœux…Oh et bien disons que tu connais mon avis sur le trop figé. »

Riais je a mon tour avant de m’envoler entre ses bras plus liés que jamais nous ne le fûmes avant que d’autre ne réclame son attention, avant qu’Incanus ne se revèle légèrement contrarié…

*-Je te préviens, j’ai un lézard doré dans la gueule et un autre sous la patte ! Tu peux pas rappeler a l’ordre leur dragonnières ? parce que je sens que je vais en tuer un.
-Incanus ?! Mais…Ne devais tu pas être a l’abri dans les bois ?!
-Vas dire ça a ces deux machins qui ne savent pas tenir en place ! Non en fait, je suis légèrement sous tes fenêtres…Ou presque.
-Par les Cinq ! *


Je relevais mes jupes en direction des deux empêcheuses de tourner en rond, avisant Roxane qui en avait fini avec son fiancé, je lui attrapait le coude avec douceur, l’entrainant avec moi tout en ronchonnant pour elle alors que je croisais son regard surpris un magnifique :

« Je hais les dragons immatures… »

Elles allaient m’entendre ! Oh que oui !
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1338
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]   Mar 26 Juil 2011 - 6:19

Et ils dansèrent.

Bientôt, ils vivraient un jour semblable, et un nouveau pas dans ces vies changées, bouleversées, serait franchi. L’un et l’autre, de deux mondes différents, arpentant deux chemins incomparable, s’étaient trouvés au cœur de la tourmente, dans les ruines, au bord du trépas.
Autrefois indigne de ses ancêtres, désormais il ressentait une fierté réelle à porter son nom, comprenait davantage le pourquoi de ce choix, de cette vie et de cette tradition privilégiée par les siens depuis des siècles… Et tout cela, c’est à elle qu’il le devait.

Entre temps, Monarth s’était éclipsé on ne savait où, sans doute à la recherche de nourriture mais Arthur ne chercha pas à le trouver, même par quelques pensées, qu’il aille vadrouiller, lui profiterait de sa Roxane.
Alors, elle lui demanda ce qui lui devait les remerciements du roi, ce à quoi il répondit simplement.

« J’ai demandé à Monarth de lui offrir quelques-uns de mes souvenirs, des images de ce jour, de sa sœur, de sa femme, de ses enfants, de toi, de moi, des choses plus anciennes également, que j’aurais voulu qu’il voit autrefois, sans avoir le moyen de lui redonner la vue, quelques instants seulement. »

Et il savait que cela ne dérangeait nullement Monarth de le faire, c’était aussi naturel pour lui que de parler ou bien même manger, et tant qu’il ne l’exploiterait pas, ce qui n’arriverait pas, il était certain de pouvoir, contre un service ou un bon bol de mûres dont il raffolait, lui redemander ces choses là à l’avenir.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4737
Âge : 33
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]   Mar 26 Juil 2011 - 10:16

- "C'est cela."

Un merveilleux cadeau pour le roi aveugle que de pouvoir admirer sa famille en ce jour de fête. Sa reine était sublime, ses enfants magnifiques, et sa sœur divine. Il manquait surement d'objectivité, mais il avait de quoi être fier. Fier de sa femme, de ses enfants, de sa sœur. Il espérait qu'elle avait trouvé un homme qui la rendrait heureuse mais saurait aussi servir de garde-fou. En tous les cas, la famille allait vite s'agrandir puisque Astéride portait déjà l'enfant de Ciaran. Sa sœur se pressa contre lui, alors qu'il l'embrassait doucement, moment de pur amour fraternel, malheureusement trop rare.

- "Ils étaient à ton image..."

Il avait répliqué d'un petit sourire amusé. Il n'avait rien à redire sur ses remerciements. Il était son frère, il veillerait toujours sur elle et serait toujours là, quoiqu'elle puisse faire. Ils continuèrent la danse, quelques instants, jusqu'à ce qu'il sente sa sœur se crisper, pour une raison inconnue. La danse se termina et elle s'éloigna, apparemment furieuse. Il ne cherchait même plus à la comprendre, surtout avec son lien avec son dragon... C'était sans doute cela le soucis. Une main douce se posa sur son bras et le parfum délicat de son épouse l'enveloppa, alors qu'elle lui chuchotait à l'oreille que Katalina semblait totalement ailleurs. Il n'avait pas encore eu le temps de la saluer, ou l'occasion. Il avait une tendresse toute particulière pour la jeune femme dont la vie avait prit un tournant assez inattendu. Astéride n'avait rien demandé, mais elle se retrouvait avec deux Gardiens à son mariage.

Le couple royal s'approcha du couple de Gardiens. Trois aveugles sur quatre personnes présentes... C'était assez drôle à bien y réflechir. Il capta son murmure. Leur position n'était pas aisée, ils étaient craints. Il pouvait entendre les chuchotements les concernant.

- "Aerandir... Katalina..."

Il les salua l'un après l'autre. Il ne savait toujours pas comment se positionner vis à vis des Gardiens, aussi opta-t-il pour la simplicité, n'exigeant pas de simagrées de leur part. Katalina était une amie, après tout.

- "Merci d'être venue."

Sous entendu, je sais que cela n'est pas facile.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]   Jeu 4 Aoû 2011 - 16:55

J'avais du apprendre à danser. Je ne connaissais guère toutes ces danses compliquées et élaborées. J'en avais appris quelques une quand j'étais chez Hélios. Cela me semblait remonter à une éternité. Etait-ce une autre vie? Oui, parfois j'en avais l'impression. Comme si j'avais déjà vécu deux vies avant de rencontrer Arthur. Voire même trois. J'avais été une petite souris dans les rues de Diantra, j'étais devenue une pirate dans l'ombre de mon frère, j'étais tombée amoureuse d'un homme et j'avais logé chez un baron. Et aujourd'hui, j'étais la fiancée d'un baron et je dansais en sa compagnie, le laissant me guider en toute confiance. Il fallait bien que je m'entraine pour mon propre mariage, n'est-ce pas?

Je lui demandais alors de quoi le roi lui avait parlé, pour le remercier ainsi. Arthur m'apprit que Monarth avait permis au monarque aveugle de voir cette cérémonie, de voir ses proches. De voir aussi des scènes passées. Je hochais songeusement la tête, avant de sourire et de l'embrasser. C'était bien lui une telle générosité. Il était un homme fidèle et un sujet loyal. Je savais qu'il appréciait le roi, ceci était une marque de respect mais aussi un gage d'amitié.

- "C'était une excellente idée."

La danse se termina et je fis une révérence gracieuse à mon cavalier, avant que je ne sente quelqu'un m'agripper le coude. Surprise, je croisais le regard d'Astéride qui semblait énervée. De quoi parlait-elle en citant des dragons immatures? Je tournai la tête vers Arthur, lui adressant un petit sourire d'excuse alors que la tornade ducale m'entrainait dans son sillage, me laissant dans le flou quant à notre destination.

[-> Serial noceuses]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]
» Hisse et ho, Santiano ! Si Dieu veut toujours droit devant, Nous irons jusqu'à la cité noire [Syrius/Etix/Munja]
» Une petite halte [Astéride]
» Quand l'héroïsme conduit au trépas... [Astéride]
» [Chateau d'Erac] Un cadeau pour le Porcin ? [Astéride]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché d'Erac-
Sauter vers: