AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bientôt, je te confierais à lui [Asté]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4737
Âge : 32
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Bientôt, je te confierais à lui [Asté]   Lun 28 Mar 2011 - 21:20

Il était habitué à faire le trajet Diantra-Erac assez fréquemment. Heureusement que les deux terres étaient voisines, cela limitait le temps de voyage, bien que cela restait fatiguant. Mais s'il avait du se rendre à Erac pour juger une affaire entre ses vassaux et forcer Johann à accepter de recevoir l'enseignement d'Astéride, aujourd'hui, les circonstances étaient bien différentes. Il ne voyageait pas seul, emmenant la reine, la princesse et le prince avec lui. Ce n'était pas tous les jours qu'il mariait sa sœur, même si cela aurait du être fait depuis un moment maintenant. Enfin, avec le Voile, beaucoup de projets avaient du être reportés.

Mais quand la missive était arrivée quelques jours plus tôt pour annoncer les épousailles, le roi avait du jouer très serré pour pouvoir honorer ses engagements et pouvoir être là. Mais quelle mouche avait donc piqué Astéride pour prévoir un délai aussi court? Il savait bien qu'elle ne voulait pas d'un grand mariage avec des centaines d'invités, mais quand même! Elle pouvait quand même laisser aux invités le temps de se retourner! Il allait lui en toucher deux mots... Sauf que voilà, comme si cela avait mit la machine en branle, il fit un rêve cette nuit là... Mais pas un simple rêve, puisque le réveil fut migraineux. Une vision. Une vision de l'avenir d'Astéride... La famille allait s'agrandir et il avait bien l'intention de profiter de cet atout dans sa manche.

C'est donc dans un carrosse luxueux et dument escorté qu'il fit le voyage en compagnie de Lilianna, Lyhan et Eliam. Eliam était dans les bras de sa mère, tandis que Lyhann n'arrêtait pas de grimper sur son père et de parler. Depuis qu'elle parlait, ses parents ne connaissaient plus une minute de répit, sauf quand elle s'endormait, ce qui fut le cas une heure avant d'arriver. Si bien que quand ils pénétrèrent au château, le roi descendit avec sa fille endormie dans les bras. Ils furent menés aussitôt dans leurs appartements, pour poser leurs effets et se poser également. Le château était en effervescence. Trystan s'était marié à Diantra. Astéride, en digne fille du duc, se marierait dans le château de ses ancêtres. Seamus avait beau râler que rien ne serait prêt, il était heureux. Cela avait un petit goût familial que n'avaient pas eu les noces de Trystan et Lilianna. Mais c'était normal. Ici, il n'était pas que le roi, pas auprès des gens qui l'avaient vu grandir et qui se permettaient encore de le sermonner.

Astéride était occupé, aussi n'insista-t-il pas, sachant qu'elle viendrait le voir dés que possible. Lyhann s'était réveillée et recommençait son babillage, si bien que Trystan l'emmena dans les jardins, pour qu'elle se dégourdisse un peu les jambes. Il connaissait bien le château, mais Thibault ne se trouvait jamais loin, suivant son suzerain comme une ombre et le guidant discrètement sans jamais rechigner à la tâche. Il avait laissé Lilianna commander une armada de servantes pour les installer et s'occuper de leur fils. Il s'occupait de leur fille. Il s'installa par terre, à l'ombre d'un arbre, sans se préoccuper de sa condition. Ici, il était chez lui. Lyhann jouait à côté, avec le fidèle Cabal, qui suivait son maître un peu partout, comme Thibault.

C'est alors qu'il entendit des pas légers et sourit. Astéride avait enfin un peu de temps à lui accorder.

- "Tu sais, je pourrais me froisser d'avoir du patienter... On ne fait pas attendre son roi."

Malicieux, détendu, il attendit qu'elle prenne place à ses côtés. Comme au bon vieux temps. Entre frère et sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 30
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Bientôt, je te confierais à lui [Asté]   Mar 29 Mar 2011 - 0:59

« Un roi assit a même l’herbe, sans un coussin pour reposer son royal fessier… »

Répliqua malicieusement la future mariée. Mariée. Elle avait un peu de mal a se faire a l’idée, a cette idée. Une femme mariée donc respectable. Mais elle ne le serait jamais vraiment, elle le savait parfaitement. Les préparatifs ne lui avaient laissé qu’un peu de répit…disons plus justement qu’elle s’était enfuie. Certes, c’était a elle que l’on devait cette précipitation, mais il n’empêchait qu’elle avait eut hâte de voir son frère. Dans ce jardin, ce n’était plus un roi, ni même un duc d’une certaine manière, elle aimait le voir ainsi sans l’ombre de la couronne au dessus de sa tête.

Une petite tête se dévoila soudainement derrière sa jupe. Erwan l’ avait suivit, trop heureux de profiter un peu de sa mère. Ses boucles argentées semblaient vouloir jouer avec le vent et son regard gris ne laissait qu’a peine deviner l’étincelle écarlate qui pouvait l’habiter lorsqu’il faisait un caprice. Ses petites mains étaient accrochées a la jupe d’Astéride mais la lueur malicieuse qui frémissait dans ses yeux n’était pas de la peur, ni même de la timidité, non, pour quiconque le connaissait, le petit monsieur préparait un mauvais tour.

Astéride passa une main douce dans les cheveux de son fils avant de l’inviter a s’avancer vers sa cousine. Souriante, la jeune femme regardait sa nièce et une petite moue vint froisser ses traits.

« Je rêve ou Lyhann a encore poussé ? »


Erwan, mains dans le dos, s’avança donc bravement vers sa cousine, effectua une révèrence apprise avec difficulté tant l’enfant ne semblait pas capable de se plier au protocole et fini par brandir un petit poing victorieux devant les yeux de sa cousine. Prenant une mine de conspirateur, il ouvrit soudainement la main, dévoilant une énorme chenille poilue a quelques centimètres du visage de Lyhann.

Profite en bien, petit garnement, ta mère n’a encore rien vu, trop occupée a s’installer aux cotés de son frère en soupirant.

« Je suis…épuisée… »

Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4737
Âge : 32
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: Bientôt, je te confierais à lui [Asté]   Mar 29 Mar 2011 - 18:46

Un sourire étira les lèvres fines du roi à la répartie de sa sœur. Du tac au tac, mais cela avait toujours été ainsi entre eux. Une grande complicité, malgré une grande différence d'âge et un père différent. Leur lien n'avait fait que se renforcer avec le temps et les épreuves. Elle n'avait jamais mâché ses mots avec lui et il était le seul qu'elle écoutait.

- "Je suis devenu exigeant, je n'ai rien trouvé de suffisamment digne pour accueillir ma royale personne, vois-tu."

Astéride n'était pas venue seule. Son fils l'accompagnait. Son fils, mélange de trois races. Un garçon absolument charmant physiquement parlant, du moins d'après Lilianna, même si c'était un vrai petit démon quand il s'agissait de faire des bêtises. Lyhann était une enfant des plus sages, mais le roi se doutait que quand Eliam serait plus grand, l'influence de son cousin risquait fort de se faire sentir. Quand Astéride parla de la petite fille aux cheveux sombres et aux yeux verts, elle releva la tête vers Astéride, alors que son père souriait, ne cherchant même pas à dissimuler sa fierté :

- "Et oui, notre bébé grandit, le temps passe trop vite... Le temps de devoir la protéger de prétendants assidus ne me semble plus aussi lointain désormais."

Il reprit à l'intention de sa fille :

- "Qu'est-ce qu'on dit à tata?"

La demoiselle tourna le regard vers son père. Le même regard émeraude qu'il avait arboré jadis, avant que la magie ne lui ravisse ses yeux. Elle était son portrait craché, jusque dans certaines expressions sévères quand elle réfléchissait, mais son visage poupin avait hérité de la beauté et de la douceur de sa mère. Elle plissa les yeux, en intense réflexion et son père vola à son secours :

- "Dis bonjour Lyhann."

Ah oui, bien sûr. La petite fille se releva et trottina jusqu'à Astéride, avant de faire une petite révérence en prenant soin de bien jouer avec sa robe.

- "Bonjour Tata."

Sa petite voix fluette et claire s'éleva, encore incertaine. Mais elle apprenait. Cependant, elle restait une petite fille et tendit les mains vers Astéride pour réclamer un baiser dument gagné après un si impeccable bonjour. Pendant ce temps là, Erwan préparait son coup et finit par jouer son mauvais tour à sa cousine qui poussa un petit cri aigu et fonça aussitôt se pelotonner contre son père qui ne comprit pas la raison de ce cri soudain.

- "Qu'est-ce qu'il y a?"

- "Ewan, il a une bête dans la main!"

Tout cela entrecoupé de petits sanglots, larmes de crocodiles pour amadouer son père, ce qui marchait relativement bien. Un sourire amusé dansa sur les lèvres du roi alors que sa sœur avait prit place à côté de lui.

- "Je constate qu'Erwan n'en loupe pas une... Tu m'étonnes que tu sois épuisée."

Il passa une main dans les cheveux de sa fille, avant de reprendre :

- "Allez Lyhann, ce n'est rien. Arrête de pleurer."

Mais l'enfant boudait et il soupira, s'adressant à sa sœur cette fois, rebondissant sur ses paroles, riant intérieurement de la perche tendue :

- "Sans compter le mariage. C'est fatiguant de devoir tout gérer. Et dans ton état en plus..."

Il laissa planer un silence, réprimant à grand peine un grand sourire malicieux, pour finalement l'achever :

- "Si je me souviens bien, tu étais assez fatiguée quand tu attendais Erwan."

Et voilà, la bombe était lâchée et il jubilait de pouvoir prendre sa sœur au dépourvu. Dommage qu'il ne puisse pas voir son expression, il aurait donné cher pour cela, mais il l'imaginait assez bien.


Dernière édition par Trystan de Diantra le Mar 29 Mar 2011 - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 30
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Bientôt, je te confierais à lui [Asté]   Mar 29 Mar 2011 - 22:02

« Un certain brin d’herbe doit se sentir particulièrement honoré alors… »

Ah que ce temps lui manquait ! Aujourd’hui, elle prenait pleinement conscience du manque qu’était l’absence de son frère. Leur jeunesse n’avait pas été rose, elle oublié, lui manipulé, mais peut être était ce dût a Néera ou a l’amour de leur père, toujours est il qu’ils n’avaient jamais cessé de s’aimer. Ils étaient de père différents, certes, mais après tout, l’amour fraternel est il question de sang ? L’exemple de Ciaran et Erwan lui soufflait que non. Entre eux, aucune goutte de sang et pourtant chacun regardait l’autre avec, au fond des yeux, cet amour filial sensé être guidé par le sang. Idiotie !

Le regard émeraude d’Astéride se posa sur sa nièce et son cœur fondit a la voir si….petite femme ! Elle tenait beaucoup de son père mais étrangement, l’ombre de sa mère se faisait plus présente encore, comme une douceur étrange. Astéride constata avec résignation la différence de taille entre Erwan et sa cousine, bien que presque du même âge, Lyhann dépassait son cousin de quelques bons centimètres…L’influence du sang éternel semblait agir sur la croissance de son fils, mais elle ne s’inquiétait pas.

A la révérence, Astéride répondit par un signe de tête gracieux et élégant, respectant pour une fois le protocole.

« Bonjour Lyhann. »

Voilà, fin du protocole ! Tata n’aime pas les protocoles aussi passa-t-elle une main amusée dans les boucles de sa nièce. Et durant ce temps, Erwan s’était évertué a préparer un mauvais tour a sa cousine.

Astéride sursauta au cri de la petite et tourna un regard accusateur sur son fils. Savez vous exactement ce qu’est un air angélique ? Et bien la jeune femme en avait une idée très précise en cet instant. Erwan arborait un visage sage, un sourire presque naïf aux lèvres et tendait sa main a sa mère.

« Lyhann, elle connait pas les chenilles ! Ca devient pourtant de beaux papillons ! C’est papa qui me l’a dit ! Dis maman, tu aurais peur d’un papillon ? »


Astéride fronça les sourcils, nullement dupe avant de sourire finement.

« Erwan…Les filles sont de petites créatures fragiles et douces, tu dois en prendre soin, pas leur faire peur. »

Nul doute que Ciaran s’étranglerait de rire a l’entendre mais elle se devait d’éduquer son fils en gentilhomme, non en…en..vaurien !

S’étant laissée choir a terre, Astéride soupira aux mots de son frère.

« Honnêtement, je me demande de qui il tient cette proportion a jouer de vilains tours…Je ne me souviens pas avoir été ainsi ! »

Tandis que son frère consolait la petite, Astéride pointait un index menaçant sur son fils, mais cela, c’était avant que Trystan lache de petites paroles en apparence innocentes. L’air d’Astéride, une seconde promesse de milles tourments devint la seconde d’après celui d’un enfant prit en faute.

« Euh…Oui…Le Voile ne m’a pas laissé une seconde de répit. »

Se raclant la gorge, elle scruta les traits de son frère, paupières plissées. Pour finir, elle faillit s’étouffer.

« Je, tu…Enfin je…Par les Cinq Trystan ! »

Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4737
Âge : 32
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: Bientôt, je te confierais à lui [Asté]   Mar 29 Mar 2011 - 23:20

Trystan éclata de rire quand Erwan répondit le plus innocemment du monde que c'était juste une chenille et que cela ferait un beau papillon. La réponse d'Astéride n'était pas moins drôle... De petites créatures fragiles qu'il fallait protéger. Lyhann observa son cousin en douce, lui tirant la langue alors qu'il se faisait réprimander par sa mère.

- "Oui, enfin pas toutes..."

Astéride était loin d'être une petite créature fragile, mais il était vrai qu'il fallait la protéger. Ce que son frère avait fait, du mieux qu'il avait pu. Il avait échoué concernant Veldrin, mais il avait été là ensuite, quand elle s'était retrouvée seule et enceinte.

- "Enfin, ta mère a raison Erwan, les hommes protègent les filles, ils veillent sur elles."

C'était là le rôle des chevaliers. Et il était sûr que le jeune garçon devait en avoir la tête farcie par Ciaran. C'était un enfant facétieux mais avec un bon fond et ce serait surement un homme bien plus tard, il ne pouvait en être autrement. Et c'est là qu'Astéride eut des paroles malheureuses qui manquèrent de tuer le roi par étouffement suite à une toux réflexe. De qui il pouvait tenir son côté facétieux? Elle plaisantait là?

- "Oh oui, vraiment on se le demande... Tu étais si sage..."

C'est alors que le roi s'amusa avec sa sœur. Ce n'était vraiment pas charitable de jouer ainsi de ses sentiments, mais c'était trop tentant et l'entendre balbutier permit au roi de rire, une fois de plus. Il n'était jamais aussi détendu qu'avec sa sœur, retrouvant son insouciance d'antan, même si elle avait été la cause de bien des soucis.

- "Quoi? Oublierais-tu que ton frère voit l'avenir? Le plus souvent, c'est assez déprimant, mais cette fois, ça ne l'était pas du tout. Je sais que tu es enceinte Asté. Mais j'ai un avantage sur toi : je sais ce que tu portes."

Il esquissa un sourire malin, avant de conclure :

- "Tu pensais pouvoir me cacher ça? Me faire penser que tu serais mariée avant de fauter? Allons, tu ne peux rien me cacher, tu devrais le savoir. Félicitations."
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 30
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Bientôt, je te confierais à lui [Asté]   Sam 2 Avr 2011 - 16:19

Astéride envoya son coude dans les côtes de son frère et aurait sans doute froncer les sourcils dans sa direction si elle n’avait su que cela ne servirait a rien. Mais bien qu’aveugle, Trystan avait une ouïe fine :

« Trystan… »

Gronda-t-elle avant de sourire angéliquement a son fils et hocher la tête alors que son bêta de frère daignait abonder dans son sens. Erwan sembla un instant réfléchir puis fini par lever un petit index en direction de sa cousine, faisant fi du fait qu’elle lui tirait allégrement la langue. Papa a dit, sois sage ! Bien que l’orage grondait dans ses prunelles grises, il se comporta en gentleman, inclinant le buste.

« Toutes mes esssscuses, Dame ma gousine. »

Bon, la prononciation n’était pas tout a fait là, après tout, il n’avait que deux ans, mais l’effort fut salué par le pouce levé de sa mère.

« Je n’étais pas si sage que cela, mais je ne me souviens pas avoir eut une telle imagination ! »

Répliqua la jeune femme avec une moue sceptique, cherchant dans ses souvenirs. Et bien non, rien ne lui venait, oh certes, elle avait fait des tour pendables et plus d’une fois, mais pas ceux qu’Erwan avait pu leur faire.

Et là, LA bombe ! Dans un premier temps, Astéride chercha a savoir le vrai du faux, biaisant comme elle le pouvait mais son frère eut tot fait de la mettre au pied du mur.

« La peste soit de tes dons de divination ! »

Ronchonna-t-elle en s’appliquant a remettre les plis de sa robe en place, chose inutile cela dit en passant. Elle se tortilla un peu, bizarrement, elle avait beau être agée de 21 ans maintenant, être mère et bientôt mariée, Trystan avait toujours le pouvoir de la faire se sentir comme une enfant prise en faute.

Cela dit ce sentiment disparu rapidement aux mots de son frère, elle oublia toute gêne et s’accrocha a son veston.

« Comment ça tu sais ?! C’est une fille ? Hein ?! Allez dis moi ! Tu ne peux pas garder le silence ! »


Finalement, elle le lacha avant de bougonner :

« Ce n’est pas tellement que je voulais te le cacher mais j’aurais aimé faire les choses dans les règles cette fois…Pourquoi a-t-il fallut que tu développe ce don ?! Tu n’y aurais vu que du feu sinon ! »

Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4737
Âge : 32
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: Bientôt, je te confierais à lui [Asté]   Sam 2 Avr 2011 - 21:27

- "Mais aïe."

Son petit coup vicieux dans les côtes le prit au dépourvu. Il l'avait surement mérité et se félicita de ne pas pouvoir voir le regard noir qu'elle devait lui lancer en ce moment même. Son grondement était bien suffisant et c'est avec un visage d'une innocence enfantine qu'il continua en abondant dans le sens de sa sœur pour faire la morale à Erwan. Erwan sui s'excusa alors que Lyhann faisait sa princesse et tournait la tête, boudeuse. Le roi se retint de sourire et se fit plus sévère :

- "Lyhann... Arrête de bouder."

- "Non, j'aime pas les bêtes, il est méssant."

- "Il s'est excusé, alors fais lui un bisou."

- "Mais papa..."

- "TOUT DE SUITE."

Elle avait beau faire sa petite voix craquante pour faire fondre son père, il ne céda pas, si bien que la ravissante enfant souffla bruyamment, avant de relâcher son père et de regarder Erwan, méfiante et rancunière. Elle avança alors vers son cousin, jetant un regard plein d'espoir vers tata Astéride en espérant qu'elle allait intervenir, mais fut vite déçue. La mort dans l'âme la petite fille approcha de son cousin et l'embrassa de façon sonore pour contenter son père, avant de vite filer et de s'accroupir dans l'herbe, retournant à ses jeux sans plus se préoccuper de son idiot de cousin. Querelles d'enfants, dans 10 minutes, ils feraient des bêtises tous les deux.

- "J'ai l'impression que tu as une mémoire sélective, tu m'en as fait voir de toutes les couleurs."

Bon, il était vrai qu'elle en avait surtout fait voir au personnel du château, qui ne parvenait pourtant pas à en vouloir longtemps à la ravissante enfant qu'elle avait été, avec son sourire attendrissant. Résultats, quand Trystan était de la partie et faisait des bêtises avec sa sœur, il prenait le plus souvent. Pourtant, quand elle était punie, il n'hésitait pas à venir la consoler. Comme ce temps là lui semblait lointain.

- "Parfois, je repense à notre enfance. Il n'y a pas eu que des choses agréables, mais il m'arrive de souhaiter tout donner pour retrouver l'insouciance de nos jeux d'antan..."

Il esquissa un petit sourire nostalgique :

- "J'ai l'impression que tu es encore une enfant et pourtant, tu vas te marier. Je ne serais plus le seul homme de ta vie."

Il confia pourtant à la jeune femme savoir qu'elle était enceinte, non sans malice et annonça même connaitre le sexe. Il sourit quand elle pesta contre ses dons.

- "Il faut bien que cela me serve à quelque chose."

Elle s'approcha alors jusqu'à s'accrocher à lui, il l'imaginait trépignant d'impatience en sachant qu'il pouvait déjà lui dire de quoi elle accoucherait. Mais il resterait intraitable.

- "Je ne parlerais pas, même sous la torture."

Un sourire malin recourba le coin de ses lèvres quand elle bougonna et il répliqua, joueur :

- "Tu crois? Tu es bien sûre de toi. Tu m'aurais caché ce genre de secret?"
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2408
Âge : 30
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Bientôt, je te confierais à lui [Asté]   Mer 20 Juil 2011 - 18:28

Les enfants étaient quand même fatiguant, ou c’était elle qui devenait plus, comment dire, sur les nerfs. En même temps, un mariage a la sortie d’un Voile qui avait jeté la peur sur les terres…Un enfant a gérer plus un en route, non parfois, Astéride se demandait comment elle faisait pour tenir debout. Quoique la nuit la voyait s’écrouler sur son lit et sombrer aussitôt la tête sur l’oreiller. Cependant, ce petit interlude avec son frère lui faisait du bien, cela lui permettait de le retrouver lui et non le roi sois disant soumis aux caprices de sa sœur dévergondée. Et oui, satanées rumeurs. Ceci étant, elle était folle de joie qu’il ai accepté son mariage et qu’en plus, il puisse y assister, il y avait pourtant tant a faire a Diantra ! Mais d’un autre coté, Astéride aurait refusé de se marier sans lui. Il devait remplacer son père pour la mener a l’autel !

« Oui mais tu connais le dicton, qui aime bien, châtie bien, mon cher frère. »

Dis avec une petite moue mutine et adorable qu’il ne pouvait évidemment pas voir mais qu’il n’aurait sans doute pas de mal a imaginer étant donné qu’ainsi, elle ressemblait comme deux gouttes d’eau a l’enfant qu’elle avait été. Elle posa sa main sur celle de son frère alors qu’ils se laissaient tout les deux aller a la mélancolie de leur souvenir. Elle avait adoré son frère, l’adorait toujours d’ailleurs, et même Mélisandre n’avait pu l’empêcher de chercher sa compagnie, ou ses jeux, bien qu’avec 10 ans d’écart, les jeux n’étaient plus les même.

« Moi aussi parfois, bien que Mère n’ai jamais été très tendre avec nous, au moins, je pouvais rire sans crainte avec toi. »

C’était vrai, même si elle ne se gênait pas avec son père, Mélisandre n’aimait pas que son fils, futur roi, s’intéresse a sa petite sœur si fade.

« Bien sur que si ! Personne ne peut t’arriver a la cheville et tu le sais bien ! »


Riposta-t-elle avec un large sourire. Trystan, restait Trystan, son frère adoré, parfois terrifiant mais terriblement doux avec elle. Et là-dessus, il lui coupa littéralement le sifflet en parlant de sa grossesse. Bon sang ! pourquoi fallait il qu’il developpe ce genre de prédispositions ?! Elle qui avait espéré faire les choses dans les règles, c’était raté, vraiment raté ! Et quand il insinua, NON ! Affirma qu’il connaissait le sexe, elle lui sauta presque sur les genoux en exigeant de savoir. En vain.

« Oh Trystan ! Tu ne peux pas me faire ça ! S’il te plait ! Je voudrais savoir ! »

Mais il allait demeurer inflexible, elle le sentait. Et dire qu’elle ne pouvait même pas lui faire un regard a faire fondre un iceberg….

« Je n’aurais pas pu le cacher longtemps, d’accord, mais au moins…tu aurais pu garder l’illusion que ta petite sœur a au moins fait les choses dans l’ordre cette fois ! De toute façon, je saurais ce que c’est quand tu m’offriras le cadeau que toute sœur attend de la part de son frère a l’annonce d’une ou d’un futur neveu ou nièce ! »


Répondit elle avec une assurance terrible, sure d’elle ou..pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4737
Âge : 32
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: Bientôt, je te confierais à lui [Asté]   Mar 26 Juil 2011 - 10:30

- "Tu dois vraiment m'adorer alors..."

Il avait répliqué avec un air de martyr, tout à fait feint, naturellement. Quoique... Elle lui en avait fait voir de toutes les couleurs et il s'était énormément inquiété pour elle. Quand Veldrin l'avait quittée, qu'elle s'était retrouvée seule et enceinte... Elle avait été la cible des pires ragots, des pires moqueries, du pire dédain. Et jamais il n'avait cessé de la soutenir, reprenant quiconque osait dire du mal d'elle. Finalement, il avait eu raison de l'aider, d'être là, cela lui permettait d'être heureuse aujourd'hui. Et en cet instant, alors que c'était l'avenir qu'elle assurait, il se surprit à se rappeler du passé, à le regretter parfois. Tout n'avait pas été rose, bien sûr, mais il y avait eu de bons moments. Les bêtises avec Astéride notamment. Les instants passés avec Charles, qui lui apprenait son devoir de futur duc. Ceux avec sa mère étaient plus délicats... Il avait aimé sa mère et elle avait aimé son fils, mais s'était trop servie de lui, avait trop cherché à le façonner comme un outil.

- "C'est vrai, même si c'était toi qui me faisait rire."

La vivante Astéride, le petit feu follet, brimée, mal aimée par sa mère, mais toujours d'humeur joyeuse avec son frère qu'elle déridait en toutes circonstances, fissurant son masque d'enfant taciturne et sévère. Et cela fonctionnait même encore maintenant alors qu'il était un homme fait. Elle avait ce pouvoir magique sur lui. Il lui fit remarquer qu'elle allait se marier et qu'il ne serait plus le seul homme de sa vie, d'un air contrit, un peu exagéré. Son exclamation lui arracha un rire grave.

- "Elles vont enfler mes chevilles, tu sais."

Mais cela lui plaisait de se faire ainsi flatter. Cependant, il y avait une autre chose dont il devait lui parler. Sa grossesse. Qu'elle ne pouvait pas cacher à un frère capable d'entrevoir l'avenir. Et là, ce n'était pas une possibilité, les évènements étaient déjà en cours. D'ailleurs, il la punit en refusant de lui révéler ce qu'il savait à ce sujet, malgré ses suppliques.

- "N'insiste pas."

Non, il ne dirait rien, elle pouvait bien essayer de l'avoir avec sa petite voix implorante, qu'il imaginait très bien aller avec son expression d'enfant innocente. Il ne cèderait pas. Il se mit à rire quand elle affirma qu'elle le saurait quand il lui ferait un cadeau pour son enfant.

- "N'y compte pas, je ne me trahirais pas si facilement! Tu n'en sauras rien jusqu'à l'accouchement!"

Puis il reprit, malicieux :

- "Oh allons, où est passé ton goût de la surprise, de l'aventure? Je gâcherais tout si tu savais."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bientôt, je te confierais à lui [Asté]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bientôt, je te confierais à lui [Asté]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]
» Bientôt la fin
» Bientôt les partiels
» Bientôt 1 an...
» Bientôt des puces RFID sous la peau des délinquants anglais?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché d'Erac-
Sauter vers: