AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Conseil Elfique d'Automne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dyarque
Elfe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 117
Âge : 525
Date d'inscription : 23/07/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Archimage
MessageSujet: Conseil Elfique d'Automne   Ven 1 Avr 2011 - 17:16

Sous l'œil emprunt de solitude de Dyarque Lhynn, Alëandir se réveillait doucement sous la caresse matinale des rayons du soleil. Depuis un mois qu'avait cesse le Grand Voile et la Colère des Dieux, la vie semblait avoir repris son cours normal, mais le vieil elfe savait qu'il ne s'agissait là que de fragiles apparences.

Au sud, les sombres continuaient leur folle montée en puissance. Yutar, plus que jamais, menaçait le monde elfique. Tombé, Ellyrion n'était plus que ruines abandonnées, à jamais impraticables. Était-ce pour honorer le fort qui, durant six siècles, avaient veillé sur son Œuvre ou pour montrer aux elfes qu'ils devaient trouver une autre voie pour se défendre, Dyarque n'en savait rien, mais une chose était sûre : le lierre avait dévoré la pierre blanche d'Ellyrion et tous s'accordaient à attribuer leur vitesse à l'influence de Kÿria. Depuis que la lumière du jour était revenue, les combats avaient repris et la bordure d'Anaëh se gorgeait du sang des vaincus. Pour l'heure, les drows semblaient s'amuser de leurs adversaires, ne laissant que des raids ponctuels et discrets. Ardamir souffrait, sans l'ombre d'un doute, mais affrontait dignement l'ennemi, non pas seul mais avec l'aide de troupes de Daranovar et d'Alëandir.

L'heure était grave et le Conseil des Protecteurs s'annonçait délicat. Hormis sa fille, Dyarque n'y aurait aucun réel allier. Vioron et Dragan le soutenaient, mais leur confiance était fragile et les idées du vieux mage trop promptes à les rétracter. Quant à son ancien élève, il voulait croire que cette dernière ne laisserait pas leur passé commun brouiller son jugement. En ces temps de guerre, il existait bien entendu la possibilité qu'il se passât de l'avis du Conseil, mais il devait garder les terres unies et cela passait par l'approbation de leurs Seigneurs Protecteurs. Dyarque l'Unificateur... Sobriquet dont on était bien loin de l'affubler, quoique son aura et sa popularité aient grandement augmenté depuis Ellyrion. Le rôle de Dyarque n'était en effet pas passé inaperçu.

Ainsi, à la veille de l'ouverture du Conseil, rien n'était évident et beaucoup se déciderait dans les heures à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Joy Lìvìan
Elfe


Féminin
Nombre de messages : 100
Âge : 25
Date d'inscription : 06/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 366
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Conseil Elfique d'Automne   Sam 2 Avr 2011 - 20:28

    Dans la calèche, le silence était pesant.

    Seule, la Protectrice s’y trouvait, entourée de deux dames de compagnie dont elle aurait pourtant bien pu se passer. Le coude négligemment posé sur le rebord de la vitre, la créature regardait, morne et lasse, les lignes du ciel et les rondeurs des collines défiler sans un traître mot. Rien d’autre qu’un vide abyssal polaire, les lèvres rosées laissant de temps à autre filtrer un soupir sans bruit. Comme une ombre délicatement drapée dans le plus pur des apparats, Joy ne savait pourtant rien faire d’autre qu’attendre dans un silence troublant.

    Le séjour en terres humaines n’avait été qu’une perte de temps, et son retour n’avait signé aucun fin d’un cauchemar trop odieux pour lui sembler réel. Mais à la défaveur du temps qui passait, l’elfe devait s’avouer progressivement vaincue : on n’avait toujours aucune nouvelle du Protecteur de l’Epine Dorée, et le conseiller de ce dernier s’en voyait honteusement gêné. Face au vide de celui qui aimait et chérissait tout autant le poste qu’on lui avait gracieusement confié, restait son épouse, tout aussi dévouée et admirable de bonté et de courage devant ce qui ne pouvait pas être autre chose qu’un deuil pour bien trop de gens – à part pour la concernée elle-même -, mais inexpérimentée et aucunement habituée à la direction d’un territoire seule. Déboussolée, faiblement requinquée et transie d’ennui dans un déni total qui la poussait à guetter chaque missive, chaque arrivée, chaque silhouette apparaissant au loin subitement et qui pourrait ressembler à Dolce, l’elfe était ainsi abandonnée à un sort à des lieues de tout ce qu’elle avait imaginé pour elle, pour eux.

    Arcamenel n’arrangeait rien, lui non plus. Avec son retour aux terres elfiques, les crises s’étaient accentuées. Ainsi la Marquise souffrait plus qu’elle ne se sentait réellement possédée par d’atroces pensées indécentes, passant ainsi des heures horriblement longues à souffrir, gémir, et attendre, attendre que tout cesse pour revenir au calme aussi profond qu’étouffant.

    L’annonce du conseil Elfique d’Automne était alors tombée comme un cheveu dans la soupe, noircissant un peu plus la page ; ainsi la culpabilité revint comme un relent d’amertume en songeant que parmi tous les Protecteurs se trouverait sans aucun doute Vioron, qu’elle n’avait aucunement envie de revoir. Pourtant, avait-elle le choix ? Ignorer ses devoirs en tant que Protectrice n’était pas imaginable, ainsi s’en convainquait-elle en imaginant que jamais son époux n’aurait failli à ces tâches.

    Le carrosse eut un léger soubresaut, la faisant bailler tandis que ses yeux s’inondaient de larmes factices, le visage reprenant cette moue aussi mélancolique que farouchement fermée.

    Mais même l’appréhension d’y croiser le Duc d’Eteniril ne la rendait pas plus anxieuse que ce qu’elle aurait pu penser. Au fond, tout cela la rendait terriblement indifférente. Tout ce qu’elle aurait concrètement voulu et espéré, c’était le retour de celui qu’elle aimait et chérissait. Elle mourrait, lentement et sûrement, c’était certain, si rien ne se passait. La Marquise finirait par décroître et déchoir, laissant pour seul souvenir celui d’une femme qui n’aurait pas su honorer l’Epine et faire face à la guerre, à ses propres tourments.

    « Nous voilà bientôt arrivées, Dame. »

    Le carrosse entama sa progression régulière en direction du palais Royal d’Alëandir, pénétrant enfin dans l’enceinte du domaine du Roi des Elfes, la Marquise voyant à son regret la diligence accompagnée d’une petite escorte de sécurité atteindre son but bien trop vite, la porte s’ouvrant déjà pour lui laisser la lourde tâche d’affronter dans une solitude totale le conseil qui s’annonçait.
Revenir en haut Aller en bas
Lyriel Amrénor
Elfe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 94
Âge : 25
Date d'inscription : 30/01/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Conseil Elfique d'Automne   Lun 4 Avr 2011 - 18:29

Les premières lueurs brillèrent sur les perles de rosée lorsque l'Aurore caressait de ses doigts dorés les chrysanthèmes et les roses, et embrasait de ses ailes irisées le ciel carminé. Plusieurs jours s'étaient écoulés lors desquels Lyriel s'était entraîné avec ses troupes, redoublant de sévérité autant que de vivacité, à l'égard des Aigles en particulier. Ses rares heures perdues lui permettaient encore de s'exercer à l'ocarina mais il n'en profitait guère car la guerre se profilait selon lui. Ellyrion avait été détruit mais l'absence de tactique des drow lui avait permis d'acquérir la certitude que jamais il ne perdrait face à eux, toutefois il fallait renforcer les forces elfiques. De cette simple pensée naquirent ses insomnies.
L'occasion semblait dès lors idéale, car alors arrivait le Conseil automnal. Peut-être ne s'attendait-on pas à son surgissement - et pourtant en cette période n'était-ce pas son temps ? - , mais il serait là. Certes ne connaissait-il pas réellement les différents Protecteurs et ignorait-il tout de la politique, certes craignait-il qu'une déferlante de désespoir eût saisi certains d'entre eux, mais il ferait tout pour que le Royaume se relève, au moins militairement. Ou plutôt s'élève plus encore puisqu'il y avait encore de l'espoir dans ses yeux et son coeur. Il avait à ce propos quelques idées à proposer même si le contexte n'était pas encore propice ; force était d'anticiper pour l'heure...

Sans escorte, Lyriel était finalement arrivé à destination au moment exact où il l'avait escompté. La splendeur du bâtiment était d'une beauté absolument impressionnante et pourtant il ignora superbement le fabuleux palais. En temps normal, il aurait sûrement admiré chaque recoin ; à cet instant il ne ressentit cependant que l'envie irrépressible d'entamer la Conseil, dans l'espoir qu'il réglât les conflits. Que c'était naïf... Il s'arrêta en chemin et remarqua que c'était la première fois qu'il interviendrait à un Conseil de cette importance. Une chaleur exaltante le submergea provoquant un rictus d'enthousiasme : la fierté d'être présent céans rejaillissait dans ses prunelles et plus que tout il espérait pouvoir s'en montrer digne.
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/elfes-sylvains-f186/lyriel-amreno
Nyrlae
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 58
Âge : 463
Date d'inscription : 19/05/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Conseil Elfique d'Automne   Dim 10 Avr 2011 - 12:52

Alëandir. La ville était toujours aussi belle, le palais somptueux... L'un des lieux que Nyrlae préférait, après Daranovar qui restait cher à son cœur. Elle n'avait pas mis les pieds dans la capitale depuis le dernier conseil et s'y rendit avec plaisir. La jeune femme avait pris soin d'arriver quelques jours plus tôt afin de pouvoir voir un peu son père, même si elle n'était pas certaine que ce dernier ait beaucoup de temps à lui accorder. Elle avait déjà été heureuse de la visite de Dyarque à Daranovar, pourtant forcément trop courte à son goût. Une véritable surprise qui lui avait un peu rappelé l'ancien temps et mis du baume au cœur.

A présent, c'était elle qui le rejoignait pour le conseil d'automne. Ah ces fameux conseils ! Nyrlae en avait entendu parler depuis qu'elle était toute petite, et maintenant qu'elle avait pris la suite de son père, elle y avait beaucoup pensé : à présent qu'elle était devenue Dame Protectrice, ce serait son premier. De quoi rendre un peu nerveuse la jeune femme qui espérait ne pas commettre d'impair. Malgré tout, elle était loin d'y aller à reculons, bien au contraire : le sujet l'intéressait vivement. La situation des elfes n'était pas brillante et nul doute qu'il y aurait bien choses à dire, ne serait-ce que sur les sombres qui se faisaient toujours plus menaçants. Cela ne signifiait pas qu'elle pensait parler à outrance, car, comme son père, elle n'était pas bavarde de nature. Mais elle n'en pensait pas moins. C'était toujours mieux que s'abîmer dans une mélancolie sans fin sur l'avenir des elfes, ou pire encore sur les membres de sa famille. Elle s'était fait violence pour reléguer la disparition de sa mère au second plan, de même qu'elle avait décidé de ne plus s'inquiéter pour sa sœur étant donné que cela n'y changerait rien. S'apitoyer sur leur sort n'amènerait rien de bon et en ces temps troublés ils ne pouvaient à son sens plus s'offrir ce luxe.

Pour Dyarque, ce serait le premier conseil en tant que Seigneur Protecteur d'Alëandir et elle savait que si, comme elle, il cachait bien ses sentiments, il devait s'inquiéter de ce qui découlerait de ce rassemblement. Quant aux autres Seigneurs Protecteurs, Nyrlae les connaissait plus ou moins, mais ne les avait jamais vus dans ce contexte. Outre ces derniers, le commandant en chef des armées s'était invité, ce qui du point de vue de la jeune femme était une bonne chose, la situation donnant à sa présence toute sa légitimité.
Revenir en haut Aller en bas
http://porte-des-etoiles.superforum.fr
Milynéa Lythandas
En attente de validation..
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57
Âge : 177
Date d'inscription : 15/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  121
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Conseil Elfique d'Automne   Ven 15 Avr 2011 - 7:04

Des années s’étaient écoulées depuis leur dernière rencontre. Ces décennies de retraite à faire le deuil incomplet d’une magie qui lui manque, laissant un vide qu’aucune de ses œuvres de pierre ou de glace ne sauraient combler, et ils se reverraient… L’appréhension pesa sur les réflexions que la Dame Blanche se fit durant la route qui l’amenait en la Cité d’Alëandir, et pas seulement celle de la participation à ce premier Conseil d’Automne dans sa condition tout de même assez récente, à peine plus ancienne d’un mois, un mois chargé il est vrai, mais un simple et unique mois seulement.

Sur la route, l’un de ses conseillers lui parla, à sa demande, des différents protagonistes, de ses semblables, les autres Seigneurs Protecteurs. Elle voulait les connaître, en savoir le plus possible sur chacun d’eux, dans les moindre détails qu’il avait été possible de glaner à leur propos, si elle devait d’aventure s’opposer à Dyarque lors de ce Conseil, il lui faudrait savoir la manière de toucher et d’obtenir l’appréciation des autres, elle qui n’avait ni l’âge du Protecteur d’Alëandir, pas plus qu’une ancienneté dans ce rôle… Mais elle avait été son élève et cela pouvait apporter un peu de crédit à ses mots.

Le voyage fut long depuis l’île où elle était installée, sa calèche traversant son domaine, celui de ses protecteurs sans les visiter, si bien qu’elle avait apporté un grand nombre de pierres avec elle, satisfaisant son manque, alimentant sa malédiction au cours de la quinzaine de jours que dura le voyage pour arriver un jour en avance à la Capitale. Et une fois arrivée dans l’enceinte du Palais, elle s’installa dans ses appartements prévus pour l’occasion sans même éprouver le désir, exprimer l’intention de rencontrer et saluer son hôte… Le froid, Dyarque devait le ressentir, comme elle le ressentait en elle depuis le drame, la Dame Blanche était de glace, cela avait toujours été le cas.

Elle continua de préparer aussi bien qu’elle le pouvait le Conseil à venir, surprise de la nouvelle que le Commandant des Armées serait également présent, assit à la table des Seigneurs Protecteurs. Si elle en pensa beaucoup, elle n’en dit rien, pas même à son conseiller.

Demain…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conseil Elfique d'Automne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conseil Elfique d'Automne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CONSEIL] Nains
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» L'automne en mille morceaux!
» Charte du Conseil Comtal du Maine: Abrogée
» UN CEP CHAMPWEL ? LE NOUVEAU CONSEIL ELECTORAL DE PREVAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Alëandir :: Alëandir :: Le Trône Blanc-
Sauter vers: