AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des retrouvailles [Arnhild]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnhild Níðhöggr
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 378
Âge : 31
Date d'inscription : 06/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Des retrouvailles [Arnhild]   Mar 5 Juil 2011 - 22:09

Vivre en Erac était presque devenue une habitude pour Arnhild, pour une mercenaire itinérante c'était devenu assez pittoresque. Mais la raison de cette sédentarisation tenait uniquement à une certaine créature écailleuse qui n'avait cessée de grandir depuis qu'elle en avait fait la découverte lors du Voile. Cela ne faisait pas encore une année mais Adelheid avait grandie à une allure folle et faisait désormais la taille d'un étalon, ce qui la rendait de moins en moins discrète et forçant la dragonière à rester cloitrée dans les abords du manoir d'Astéride. Même si Adelheid était moins grande en taille que Néra malgré le même âge il était devenu impossible de la dissimuler sous ses vêtements ou dans son sac comme elle faisait auparavant. Les jeunes dragons suivaient bien un apprentissage pour maîtriser leurs dons mais celui de pouvoir rétrécir à volonté était l'un des plus compliqué et lent à apprendre, les résultats étaient encore trop aléatoires pour garantir une discrétion totale.

Ces derniers mois avaient été riches en connaissances et apprentissage et les dragons progressaient bien mais les murs du manoir d'Erac ne pouvaient limiter longtemps les pérégrinations de ses hôtes. C'est pourquoi Arnhild faisait souvent des visites dans la cité, laissant cachée Adelheid dans la forêt privée du manoir tout en espérant que la grande curiosité du dragon ne fasse plus de dégâts qu'elle ne le redoutait. Mais cette fois Adelheid lui avait assurée qu'elle ne s'aventurerait pas dans les environs, préférant garder son "trésor" qu'elle avait aménagé dans une petite grotte au fin fond du bois ducal. La mercenaire avait put donc s'en aller, l'esprit malgré tout pas tout à fait tranquille car tout pouvait arriver durant son absence.

Durant ses promenades en ville, Arnhild se déguisait pour éviter que l'on ne lui pose trop de questions sur sa vie au manoir. Les domestiques d'Astéride l'avaient croisés souvent et pour eux les dragons étaient fait passés pour de simples drakes mais cela n'empêchait pas les gens de colporter des rumeurs et certains de venir lui demander où elle avait pu se procurer un drake. Fort heureusement toute la ville n'était pas au courant, seulement une poignée de personnes dont elle avait aisément pu manipuler les faits et gestes pour avoir la paix mais désormais elle portait un uniforme d'adepte de Néera pour se fondre dans la masse des citoyens.
Les gens n'aimaient guère déranger une personne religieuse, sauf les personnes les plus pauvres mais les ballades de la mercenaire ne l'emmenaient pas dans les quartiers désoeuvrés car il fallait qu'elle soit prête à revenir rapidement au manoir si Adelheid avait décidée de céder à ses caprices de fourrer son museau n'importe où.

Aujourd'hui ses pas la portèrent vers le marché de la ville, il fallait qu'elle se réapprovisionne en divers produits pour son bivouac forcé dans la forêt. Certes Astéride lui donnait ce dont elle avait besoin mais il était certaines choses que l'on ne trouvait pas au manoir et être une mercenaire signifiait que l'on avait quelques petites habitudes pour se débrouiller par soi-même.

C'est au détour d'une rue qu'elle déboucha sur la zone du marché. Une certaine agitation régnait toujours ici et aujourd'hui ne faisait pas défaut. Mais, alors qu'elle commençait à s'avancer vers les échoppes au travers des passants, elle ne vit pas arriver ce qui semblait être une femme vêtue de haillons et qui fuyait un gros commerçant en tablier et plutôt furieux.
La collision fut assez rude mais le choc n'était pas assez puissant pour renverser une guerrière expérimentée. Par contre ce fut suffisant pour faire l'équilibre à la fuyarde qui roula au sol, laissant échapper dans sa chute ce qui semblait être un pain.
L'inconnue semblait s'être foulée la cheville car elle n'arrivait pas à se relever et le gros commerçant était presque parvenu à la rattraper. Sans attendre, Arnhild aida la femme à se relever, l'aidant à se tenir debout en la tenant par les épaules. C'était certainement une voleuse mais, au vu de sa maigreur et de sa détresse, elle s'était décidée à lui porter assistance. Après tout elle était une adepte de Néera aux yeux des gens donc c'était de circonstance que d'agir en harmonie avec l'uniforme.


Appuyez vous sur moi .. N'ayez crainte je m'occupe de tout, faites moi confiance.


Hors de question de laisser une femme aussi fragile être molestée pour avoir volé de quoi survivre, la mercenaire fit donc face au commerçant alors qu'il arrivait à leur hauteur. Arnhild n'avait pas l'intention de laisser cette inconnue voir sa vie empirer plus qu'elle ne l'était déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Arnhild Níðhöggr
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 378
Âge : 31
Date d'inscription : 06/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Des retrouvailles [Arnhild]   Mer 6 Juil 2011 - 17:09

La maigre voleuse s'était réfugiée derrière l'obstacle que constituait la mercenaire, se cachant du commerçant qui ne décolérait pas. Mais la présence d'un "membre" du clergé de Néera eu pour conséquence que Morphaie ne fut pas approchée. De son coté Arnhild aurait aimé de ne pas faire d'émules, surtout si d'autres religieux se pointaient dans la zone, ce qui aurait compromis son déguisement.
Fort heureusement pour Morphaie, la mercenaire était habituée aux disputes concernant les vols, Adelheid lui faisant voir de toutes les couleurs sur le sujet. Le dragon était une cleptomane finie et Arnhild avait souvent du désamorcer des situations où il fallait endosser la responsabilité du vol pour ne pas compromettre le secret de l'existence de la créature. Cette fois elle défendait une humaine mais la situation n'était guère différente des précédentes.
Seulement elle repoussa la tentative du commerçant d'attraper celle qui se cachait dans son dos, cette fois elle affichait un visage plus sérieux que bienfaiteur.


Veuillez ne pas faire de mal à cette personne messire. Cela ne résoudra rien.


Dans son dos Morphaie tentait à nouveau de s'échapper mais elle ne put avancer à cause de sa cheville blessée. ce qui occasionna de nouvelles tentatives de l'attraper, toutes repoussées par Arnhild qui faisait face à une agressivité croissante de la part du commerçant.
S'énerver autant pour un simple pain était absurde, visiblement l'homme aimait infliger des corrections pour réparer son orgueil, ce qui déplut à la jeune femme. D'un geste puissant, elle repoussa le commerçant qui manque de tomber à la renverser dans la boue.


Cette fois cela suffit ! Cette femme est certes une voleuse mais je vous demande de respecter la charité de Néera envers sa détresse. Si vous voulez vous en prendre à elle, prenez vous en d'abord à moi ou alors veuillez reculer ou je serais forcée de vous y obliger.


Un simple geste mit la garde de son arme bien en évidence, lourd de sous-entendus, ce qui fit stopper les vociférations du gros commerçant sur le champ. Dans son dos, la faible voix de Morphaie s'éleva comme une plainte douloureuse pour avouer le larcin mais le ton de la voix figea un instant la mercenaire qui changea soudainement d'expression. Se retournant vers la jeune femme, elle l'observa un instant, comme pour s'assurer de quelque chose.
Intriguée, elle refit face au commerçant, lui jetant devant lui une pièce de bronze.


Voici pour payer votre pain messire, maintenant veuillez retourner à votre échoppe et ne plus faire d'émules.

Le commerçant ramassa la pièce en grommelant mais il ne pouvait s'opposer à cet adepte qui avait placé la voleuse sous sa protection et il s'en alla rejoindre son stand.
De son coté, Arnhild regarda à nouveau Morphaie avant de la reprendre dans ses bras pour l'aider à marcher. Elle l'emmena plus loin, dans un coin tranquille où elles ne seraient pas dérangées. Ayant installée Morphaie sur une pierre située dans la ruelle, la mercenaire lui tendit de la nourriture prise directement depuis sa besace. Tandis que la jeune femme se restaurait, elle observait les alentours mais avait visiblement quelque chose qui la tiraillait.


Votre voix m'est familière mais si vous êtes vraiment celle à qui je crois votre chemin a du être long depuis Oësgard .. Morphaie.
Revenir en haut Aller en bas
Arnhild Níðhöggr
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 378
Âge : 31
Date d'inscription : 06/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Des retrouvailles [Arnhild]   Jeu 7 Juil 2011 - 10:58

Il fallait s'y attendre, depuis le temps Morphaie l'avait oubliée. Il fallait dire que cette femme fragile devait connaître bien des choses dans son existence donc à quoi bon se souvenir d'une personne qu'elle n'avait rencontrée qu'une journée ? Seulement Arnhild, elle, ne pouvait pas oublier, petit cadeau qu'elle avait reçu à la suite d'une certaine rencontre avec un certain dragon. Les dates, les noms et visages, les lieux, tout entrait dans sa tête pour ne plus en sortir. Elle n'avait pas oubliée Morphaie bien qu'elle fut surprise qu'elle ne résida plus à Oësgard et se retrouvait si loin de chez elle. Mais depuis ces longs mois tout avait pu arriver, une chose était certaine : Morphaie n'avait pas évoluée dans le sens où la mercenaire l'avait souhaitée. Elle était restée une femme timide et fragile et paniquée pour un rien, du moins c'est l'impression qu'elle donnait lorsqu'on la regardait.

Nous nous sommes rencontrées à Oësgard, vous y étiez herboriste. Je vous avais trouvée étendue dans la neige lors d'une tempête.

La mercenaire détourna un instant le regard pour observer les allées et venues d'habitants passant non loin d'eux. La situation restait calme mais cela ne signifiait pas baisser la garde pour autant. Surtout que dans son esprit elle sentait qu'Adelheid s'ennuyait au manoir, le temps fuyait vite et elle risquait de faire à nouveau des bêtises. Heureusement avec le temps les émotions du dragon affectaient moins la dragonière, chacune pouvait donc ressentir ce que faisait l'autre mais sans influencer l'autre.
Elle revint à Morphaie lorsque les choses se calmèrent un peu dans sa tête.


Je suis Arnhild .. Peut être ne me reconnaissez vous pas sous cet uniforme mais c'est bien moi. Visiblement il a du se passer bien des choses depuis notre dernière rencontre, je vous pensais encore dans le Nord.
Que vous est il donc arrivée pour que vous deviez voler en Erac, qu'est devenue votre existence depuis ce jour d'hiver ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnhild Níðhöggr
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 378
Âge : 31
Date d'inscription : 06/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Des retrouvailles [Arnhild]   Ven 8 Juil 2011 - 17:20

Morphaie se souvenait d'elle, c'était une bonne chose elle ne l'avait pas oubliée. Il était vrai que la brève rencontre avait pu lui sortir de la tête, surtout après deux années mais les souvenirs étaient encore présents.
Les choses avaient changées depuis, chacune avait continuée sur sa propre voie, Arnhild semblant avoir eu plus de chances que Morphaie. Il fallait dire qu'il y avait tant de différences entre les deux femmes qu'elles ne pouvaient plus être comparées à celles qu'elles étaient ce jour d'hiver. Un détail intrigua la mercenaire qui se rendit compte que Morphaie semblait disposer d'une meilleure vue qu'auparavant, elle qui s'attendait à la perdre voici deux ans elle ne semblait pas avoir les mêmes difficultés à percevoir son entourage.


C'est bien si vous vous souvenez .. je remarque aussi que votre vue s'est améliorée, c'est aussi une bonne chose.

Les stigmates étaient encore en mémoire mais Arnhild ne se faisait pas vraiment d'illusions, si Morphaie était dans cet état si faible elle avait du continuer à se mutiler après son départ. Sous ces habits en haillons elle devait avoir d'autres cicatrices, mais la mercenaire ne pouvait pas grande chose, elle n'allait pas la réprimander après deux ans de séparation.
Morphaie raconta alors une partie de sa vie. L'annonce qu'elle avait mari fit sourire la mercenaire qui se plut à entendre que malgré tout Morphaie avait réussie à trouver un sens dans sa vie. Mais ce mari était porté disparu aujourd'hui et elle le cherchait depuis Meca. Il était étrange que la jeune femme fut allée jusque cette île dominée par la Corporation Marchande, c'était un changement radical d'endroit et elle se demanda quel pouvait être ce mari en question qui l'avait ravie à Oesgard. Les gens de cette île étaient parfois de mauvaise réputation.

Arnhild se baissa pour consoler Morphaie qui se mettait à pleurer, pas de doutes elle était aussi fragile qu'avant.


Je suis désolée si vote mari est porté disparu. Mais ne perdez pas espoir si vous pensez qu'il est là quelque part, vous le retrouverez forcément. Quel est ce mari que vous cherchez tant ? Vous pensez qu'il se trouve en Erac aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnhild Níðhöggr
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 378
Âge : 31
Date d'inscription : 06/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Des retrouvailles [Arnhild]   Lun 11 Juil 2011 - 21:44

La vue de Morphaie était revenue ou plutôt était revenue presque à la normale, c'était une grande avancée pour celle qui était quasiment aveugle lorsqu'elle avait rencontrée Arnhild. Comment avait elle fait pour guérir ? les causes de la cécité étaient maladives et il n'existait pas vraiment de traitement connu ou à la portée de l'herboriste. Mais après les événements du Voile Arnhild se disait que tout pouvait arriver à n'importe qui. Au final Morphaie avait recouvrée la vue, c'était le plus important. La méthode utilisée par ce fameux mari était encore inconnue mais elle le saurait sûrement si elle questionnait encore un peu l'herboriste, d'ailleurs il y avait beaucoup de questions à poser sur ce fameux mari mystérieux. Non pas que la mercenaire cherchait à tout savoir mais il était intéressant de connaître celui qui avait pu s'habituer à Morphaie, surtout un étranger.

Seulement l'annonce du fait que ce fameux mari était un Drow doucha froidement la mercenaire qui ne put dissimuler sa surprise.


Un Drow ??

Elle avait du mal à y croire et c'était la pire des solutions possibles pour résoudre le mystère identitaire du mari. Sur le coup elle fut quelque peu en colère de savoir que Morphaie avait acceptée de suivre un sombre. mais cela était inévitable quand on connaissait le caractère fragile de la personne, rencontrer une forte personnalité comme un drow avait pu lui permettre de suivre sans poser de questions.

Votre mari est un drow et il vous a enlevée à la base. Quel genre de mari avez vous bien pu vous trouver Morphaie ? Moi aussi je ne sais pas ce qui vous est passé par la tête mais ce n'était pas une chose à faire ! Vous retrouvez entre les mains d'un tortionnaire et d'un violeur n'est pas une bonne chose.
Revenir en haut Aller en bas
Arnhild Níðhöggr
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 378
Âge : 31
Date d'inscription : 06/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Des retrouvailles [Arnhild]   Lun 18 Juil 2011 - 12:36

Il était quasiment impossible de croire autant de paroles sorties de la bouche de Morphaie, elle qui était si fragile et sans volonté tentait par touts moyens de contredire les à-priori de la mercenaire. Mais c'était des plus difficiles car Arnhild avait aussi une forte aversion pour les Drows, race contre qui elle s'était souvent battue. L'herboriste avait plus l'air de quelqu'un abandonnée sur le bord de la route plutôt que d'une femme à la recherche de son mari disparu. Surtout que Morphaie indiquait que certaines choses n'avaient pas changées depuis la dernière rencontre.

Il assouvit vos pulsions ? ne me dites pas qu'il vous encourage sur cette voie au lieu de vous guérir.

Le comportement auto-destructeur de Morphaie était bien connu de Arnhild mais elle n'aurait pas pensée qu'elle était poussée sur cette voie au lieu de l'en faire quitter.
Et comment expliquer cette histoire de prêtre de néera ? Le culte aurait vraiment accepté ce genre d'union, surtout le haut-prêtre ?
Et il y avait des enfants par dessus le lot, vraiment le sommet des ennuis semblait avoir été atteint pour Morphaie. Tout ceci laissa la mercenaire plutôt désemparée et gênée, ne sachant que dire pour assimiler tout ça.


J'ai bien du mal à me faire à vos paroles Morphaie .. vraiment j'aurais espéré une option pour vous. Je vois que vous êtes seule, vos enfants sont ils avec vous à Erac ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnhild Níðhöggr
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 378
Âge : 31
Date d'inscription : 06/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Des retrouvailles [Arnhild]   Ven 22 Juil 2011 - 13:40

Les enfants n'étaient pas avec elle, ils étaient apparemment dans un temple de Néera. Bien que cela soit triste à entendre elle fut soulagée de voir qu'ils étaient entre de bonnes mains et non livrés à eux-même voir pire, vendus. Le choix avait du être des plus difficile mais également des plus obligés car partir à la recherche d'un homme avec deux enfants en bas-âge n'était pas une bonne chose à faire, surtout depuis Meca. Morphaie aurait du rester là-bas mais attendre le retour de quelqu'un sans avoir les moyens de subsister avait du vaincre ses réticences à ne pas attendre.

Je vois .. Au moins je suis soulagée de les savoir entre les mains du culte. Vous serez certaine de les retrouver en bonne santé.

Il n'y avait plus vraiment matière à s'offusquer car la limite avait été dépassée depuis un bon moment. A quoi bon se répandre en réprimandes alors qu'elle savait que cela n'aurait aucun effet ? Seulement comment l'aider, cela les ramenaient deux années en arrière lorsque les deux femmes s'étaient rencontrées dans la neige d'Oësgard et les choses avaient bien évoluées depuis, à part que les ennuis de Morphaie s'étaient multipliés.
Elle aurait bien tenté de l'aider mais un certain dragon dans sa vie la clouait sur place tant qu'il ne serait pas "transportable" discrètement et elle doutait qu'astéride soit heureuse de voir Arnhild ramener du monde dans son manoir, elle-même étant déjà logée sans frais dans les environs. Mais il était aussi certain que l'herboriste ne comptait pas s'attarder dans un endroit et de continuer ses recherches, elle avait l'air trop désespérée pour cela.


J'aimerais vous aider Morphaie, j'espère juste que votre Drow de mari vaille la peine pour vous que vous le retrouviez. Pour ma part je suis actuellement au service de la famille d'Erac et suis bloquée ici jusqu'à l'arrivée de l'hiver. Les mois vont se rafraichir et je crains que vous ne puissiez survivre dans votre quête. Pourquoi ne pas retourner au temple de Néera rejoindre vos enfants et y attendre le retour du printemps ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnhild Níðhöggr
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 378
Âge : 31
Date d'inscription : 06/09/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Des retrouvailles [Arnhild]   Dim 31 Juil 2011 - 16:20

Morphaie refusait d'écouter la voie de la raison et de faire une pause dans ses recherches. Ce comportement n'était pas surprenant mais il restait dangereux et la mercenaire risquait de devoir ramasser une nouvelle fois Morphaie dans la neige. Vraiment elle avait l'idée fixe de retrouver son mari et de retrouver ses enfants uniquement après cela. Mais au moins elle avait accepté de rester en Erac le temps de l'hiver et de trouver un emploi dans la ville, cela permettrait à la mercenaire d'aussi garder un oeil sur elle au vu des événements du marché.

C'est le plus sage effectivement Morphaie, vous n'avez pas les moyens d'affronter l'hiver dans votre condition actuelle. Surtout que la cité aura besoin de main d'oeuvre pour s'organiser durant cette période donc vous pourrez trouver quelque chose je pense. Le temple de la ville saura vous écouter et vous trouver une place pour vous loger et vous occuper.

La mercenaire se mit à réfléchir tout en se détournant de Lucrèce pour mieux se concentrer. Il était certain qu'elle pourrait trouver un petit travail pour l'herboriste auprès de quelqu'un. Il y avait bien cette vieille dame au temple qui pratiquait l'herbologie, avoir une assistante déjà qualifiée pour la saison de l'hiver lui serait utile.
Seulement, dans ses réflexions elle ne vit pas que Morphaie était de plus en plus fatiguée et elle ne s'en aperçue que trop tard alors que la jeune femme commençait à plonger en avant.


Morphaie ? hé, que se passe t-il ?

Morphaie sombra dans l'inconscience. Lorsqu'elle se réveilla, elle était allongée sur un lit de paille près d'un feu. La jeune femme semblait être dans un ancien temple en ruine au beau milieu de la forêt, lieu de refuge d'Arnhild pour son séjour en Erac. La ruine était un peu effondrée par endroit mais creusée dans le sol, permettant un bon confort calorique malgré l'état de délabrement. Arnhild et Morphaie étaient seules dans ces lieux, la mercenaire ayant pris soin de demander à Adelheid de ne pas se montrer à l'herboriste. Le dragon n'avait pas trop apprécié mais avait pris l'occasion pour aller taquiner Néra près du relais de chasse donc la confidentialité était assurée.
Quand à Arnhild, elle était près du feu, rangeant ses affaires disposées ça et là.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des retrouvailles [Arnhild]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des retrouvailles [Arnhild]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché d'Erac-
Sauter vers: