Partagez
 

 Elrick de Kahark - Mercenaire

Aller en bas 
AuteurMessage
Elrick
Humain
Elrick

Nombre de messages : 167
Âge : 25
Date d'inscription : 08/12/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 31
Niveau Magique : Non-Initié.
Elrick de Kahark - Mercenaire Empty
MessageSujet: Elrick de Kahark - Mercenaire   Elrick de Kahark - Mercenaire I_icon_minitimeMer 6 Juil 2011 - 20:29

Nom/Prénom : Elrick de Kahark
Âge : 27 ans
Sexe : Masculin
Race : Humain
Particularité : La seule particularité d'Elrick est peut-être de justement n'avoir aucune particularité visible au premier abord.

Alignement : Chaotique neutre.
Métier : Mercenaire (Ex-Chef des SSR)
Classe d'arme : Corps à corps et Magie de l'Ombre

Équipement : Lorsque qu'il évolue dans les milieux nobles, qu'il s'agisse de la cour du roi ou celle d'une quelconque personnalité, Elrick est généralement vêtus de tenues élégantes, le plus souvent dans des tons rouges et or, couleurs qu'il affectionne. Dans ces moments là, il porte à son flanc une rapière d’apparat, mais néanmoins assez efficace.
Dans le civil, les moments où il désire passer plus inaperçus, il porte des vêtements plus simples et pratiques, dans des tons plus neutres tels que le noir, le brun et l'ocre rouge. Sous ses tenues il porte souvent quelques protections légères en cuir, au cas où. D'ailleurs, il porte généralement une épée longue et une dague dans ces moments-là.
Un peu plus lourdement équipée, lorsque Elrick effectue (ou plutôt effectuait, ce rôle n'est plus vraiment d'actualité aujourd'hui) des missions discrètes il a pris l’habitude d'utiliser une armure de cuir noir intégrale, renforcée au niveau des épaules, du torse et du dos. Une capuche et un masque noir viennent compléter ceci, empêchant son identification. Au niveau des armes, un cimeterre et quelques dagues de lancer constituent son attirail, qui se veut avant tout léger.
Pour de véritables combats (choses extrêmement rare) et les tournois (chose bien moins rare) il utilise une armure semi-lourde, composé de plaques d'acier fines à certains endroits (torse, dos, épaule, bras, avant-bras...) reliées entre elles par de la maille. Il en résulte une protection complète, aux caractéristiques hybride entre l'armure de plate et la cotte de maille. Niveau armement, il utilise son épée longue ainsi qu'un bouclier. Enfin, ce matériel prend plus la poussière que les coups.

Description physique :
Elrick de Kahark possède une constitution physique légèrement supérieure à la moyenne. Plutôt grand et musclé, il est toutefois loin d'être un colosse. Il possède une certaine fluidité de mouvements et des réflexes aiguisés, sans posséder l'excellence d'un duelliste professionnel.
Sa peau est d'une couleur très claire et la présence de quelques cicatrices que ça soit dans son dos ou sur ses membres prouvent une existence qui n'as pas toujours été exempts de dangers.
Son visage est relativement commun, du genre plutôt facile à oublier. Un visage plutôt rond donc, mais aux pommettes assez saillantes néanmoins. Des cheveux mi-longs, oscillant entre le châtains et le châtains clairs, généralement laissés libres de toute tentative de coiffure, encadrent son visage. Ils sont également complétés par une légère barbe, soigneusement entretenus pour sa part.
Mis à part ça, on peut noter ses yeux d'un bleu profond qui forment comme deux lacs insondables, dissimulant dans leur profondeurs déceptions et remords, surmontés de sourcils très expressifs.

Après les événements prenant place de l'an 2 à 6 (Ellipse)
Ses dernières années d'errances ont forgé le corps d'Elrick. S'il est resté grand -pas encore assez vieux pour se tasser- sa musculature auparavant plutôt entretenus est devenus plus sèche et fine, mais assez paradoxalement plus puissante. Maniant plus souvent l'épée qu'il n'a pus le faire durant son temps comme chef des SSR, il a retrouvé son plein talent martial, ses mouvements d'autant plus fluides et souples et ses réflexes plus aiguisés encore.
Le soleil de Langehack lui a donné un teint hâlé sur lequel les nombreux voyages dans une hygiène pas forcément excellente ont laissés un aspect rêche auquel s'ajoute quelques cicatrices. Son visage s'est affiné, ses cheveux châtains sont désormais portés plus longs, comme sa barbe.
Son regard s'est refermé, devenus plus durs. Plus de remords ou de regrets derrière ce bleu profond, juste des vestiges de colère.

Description mentale :
Elrick de Kahark est un homme désenchanté, non pas sur la société comme c'est souvent le cas, mais sur lui-même. Étant enfant, il se rêvait chevalier, défenseurs de dignes principes, telles la justice et la liberté, aidant les pauvres, protégeant les faibles et accomplissant la volonté de son suzerain. Et il prolongea ces espoirs bien au-delà de la période de l'enfance et de la naïveté.
Maintenant, il dirige les Services Secrets Royaux, pour ainsi dire quelque chose à l'opposé de ses rêves enfantins. Quoique, pas tout à fait, il accomplit en effet la volonté de son suzerain. Et plutôt deux fois qu'une.
A part cela, Elrick est quelqu'un d'assez prompt à l'action, n'appréciant guère de se tourner les pouces et d'envoyer ses hommes effectuer le boulot qu'il préférerait faire lui-même. Néanmoins il sait où est sa place et se contente donc de planifier des actions auquel il ne participera pas, et ce avec toute la rigueur nécessaire.
De par sa fonction, il s’est forgé ce que l'on pourrait appeler une double personnalité.
Pour ceux sous ses ordres, il est charismatique, soucieux et exigeant, légèrement cynique et en impose par sa seule présence. Sûr de lui, vif, dynamique et investis, c'est un chef respecté et apprécié.
Pour le reste du monde, il est sympathique, avenant et légèrement effacé. Amateur de tournois et de chasse au faucon, il est respectable et sait comment se faire apprécier. Éduqué, rompus aux manières de cour et toujours un peu distant du monde, c'est un interlocuteur agréable.

Après les événements prenant place de l'an 2 à 6 (Ellipse)
Elrick ne se nourrit plus des idéaux chevaleresques qui l'avait jusque là animés. Si son service complet auprès des SSR n'avait pas réussis à l'en éloigner, la trahison de quelqu'un qu'il considérait comme ce qu'il y avait de plus proche d'un ami fit voler en éclat toute cette utopie de code d'honneur et de loyauté.
Ceci, combiné à la rancœur qu'il accumula pendant plusieurs années contre un roi trop passif, explique sans doute en partie la facilité avec laquelle il laissa complètement tomber les SSR, son suzerain et tout ce qui avait définis sa vie précédente pour se lancer dans l'errance mercenaire. Errance qui a parfaitement remplis ses besoins d'actions qu'il avait appris à juguler avec son rôle de meneur.
Devenus plus renfermé, plus cynique aussi, il s'exprime toujours avec une finesse peu commune au milieu dans lequel il évolue, reliquat de son éducation noble, mais y met une franchise qu'il n'avait que rarement eu l'occasion d'employer auparavant.

Histoire : Comme l'on peut s'en douter, Elrick est né à Kahark, en Olyssea. Troisième enfant de la famille, et deuxième fils, il n'était pas non plus inintéressant du point de vue politique -outre le fait qu'en cas de décès de son frère aîné il serait l'héritier direct des terres. Comme tout noble il reçut un enseignement classique, qu'il soit théorique ou pratique. N'étant pas l'héritier, il était voué à devenir un simple chevalier, à moins d'un événement tragique concernant son frère aîné.
L'enfant appréciait grandement l'existence qu'on lui destinait, nourrissant des rêves de gloire et de justice, le tout dans la plus pure tradition chevaleresque telle que peut la voir un môme.

Elrick avait toutefois un secret, que l'enfant, innocent, croyait banal. Il avait été très amusé, étant petit, lorsque sa nourrice le distrayait en projetant sur le mur des ombres de toutes formes. Plus grand, il se distrayait à essayer de refaire la chose. L'étrangeté se produisit vers ses sept ans, lorsque, insatisfait de ce qu'il arrivait à obtenir, il vit soudainement l'ombre de ses mains changer de forme, sans raison apparente.
D'abord apeuré, il resta figé, n'osant parler alors que son ombre se transformait en tout sens. Puis, petit à petit, l'ombre se calma et l'enfant reprit ses esprits. Il trouva bien sur cela étrange, mais finalement pas si terrifiant. Le phénomène se reproduisit, de temps à autre, de plus en plus souvent, de plus en plus ''contrôlé''.
Elrick n'en parla pour ainsi dire à personne. Enfin si, à son précepteur un jour, pour espérer en savoir plus mais tout ce qu'il lui expliqua c'était ''qu'il était rarement bien vus de faire éloge de ses hallucinations en société''. A partir de là, Elrick n'en a en effet parler à personne. Comme quoi il cultivait déjà une certaine aisance au secret.

Peu de temps après, vers ses huit ans, il fut envoyer à la cour d'Olyssea comme page, étape obligatoire sur le chemin de la chevalerie.
Cette partie de sa vie fut nettement plus décisive que la précédente. Bon, au début, il n'y avait pas grand chose à en dire, il se contentait de faire se qu'on attendait de lui, à savoir servir ses nouveaux seigneurs et poursuivre son entraînement.
Et lorsqu'il se retrouvait seul, il se perdait dans la contemplation des ombres mouvantes de son imagination, dans un recoin isolé du château.

Un soir, alors que comme à son habitude il se distrayait de son ombre, un homme d'âge mûr, un simple courtisan du château, passa à proximité et observa pendant un temps le jeune homme, songeur. Lorsque celui-ci le remarqua, les ombres se figèrent soudain.
L'inconnu lui fit signe de le suivre, l'air amical. Curieux et déjà sur de lui -sans doute à tort- le jeune Elrick n'hésita pas un instant. L'homme l'invita dans ses modestes quartiers, où s’entreposaient un certain nombre de livre aux titres étranges.

J'aurais aimé vous dire que l'homme, dans un roulement de tonnerre venus du lointain, éclairé par la flamme d'un brasier infernal sortit des enfers, annonça ceci à Elrick : ''Tu as un don !''. Cela aurait été tellement épique et digne des plus grandes ballades.
Mais c'était pas le cas. Heureusement dans un sens car le jeune homme l'aurais sans doute pris pour un fou dangereux. Non, au lieu de ça l'atmosphère était calme,un peu lourde, annonciatrice d'un bon orage, la pièce était éclairé par un feu mourant dans l'âtre et l'homme lui demanda juste ce qu'Elrick savait de la magie. Nettement moins épique, mais aussi nettement plus tranquillisant.

En résumé, l'homme lui expliqua ce qu'était la magie -enfin, la version courte, abrégée, tout ce que vous voulez- et comment en tirer un certains potentiel. Il lui expliqua également qu'il possédait une prédisposition à l'usage d'une certaine magie sans lui en dire plus dans un premier temps.
Au cours des mois qui suivirent, Elrick revint régulièrement chez lui quand son activité de page le lui permettait. Avec l'aide de l'érudit il s'entraîna à dompter l'énergie magique et à s'en servir dans différents buts. Comme l'érudit l'avait soupçonné, son talent ne s'étendait qu'à une magie très précise, la magie honnie et corrompue de l'Ombre.
Il lui expliqua d'ailleurs que cette magie était jugée -pas forcément à tort- dangereuse et impie par le commun des gens, et pas seulement les simples incultes comme c'étaient souvent le cas. Il lui conseilla donc de la dissimuler autant que possible s'il n'était pas sur de ne pas s'attirer d'ennui.

Toujours dans le même temps il continua d'apprendre auprès de son seigneur. Les manières de cour, les faux-semblants, les non-dits, les apparences, l'hypocrisie, le code de chevalerie, comment faire semblant de le respecter tout en le violant allègrement... il apprenait tout cela et plus encore, choses indispensables dans l'éducation d'un noble. J'en profite pour vous dire que depuis son arrivée à Olyssea, Elrick n'avait que très rarement des nouvelles de Kahark, et en retour n'envoyait que très rarement des nouvelles de lui. Dès cette époque, son environnement familial était assez effacé, comme un arrière-plan auquel on n'accorde pas d'attention.

Tout en développant ses talents magiques, il continuait son parcours vers la chevalerie, devenant écuyer vers ses 14 ans. C'est à cette époque qu'on lui proposa de rejoindre les Services Secrets Royaux. Enfin au début il ne sut même pas ce qu'on lui proposait.
C'est le bourgeois érudit qui lui en parla. Un soir, alors qu'Elrick s'entraînait à la matérialisation d'ombre solide, il lui demanda s'il souhaiterait servir le roi. Enthousiasmé, Elrick répondit que oui, il le ferait s'il le pourrait. Interrogé sur les raisons de cet enthousiasme, il répondit distraitement que le serment de chevalerie imposait de servir son suzerain, et qu'était le roi sinon le suzerain e tout un chacun. La discussion en resta toutefois là pendant un temps. Trois ans pour être précis.
Trois ans plus tard donc, quelques jours après son adoubement, le courtisan demanda à lui parler. Il lui expliqua alors, lentement, progressivement, la nature des Services Secrets Royaux auquel il appartenait, leurs devoirs, leurs importances -en enjolivant un peu le tout- et finit par lui expliquer qu'il avait été remarqué, observé, jugé et finalement accepté dans ses services si jamais il était intéressé. A ce stade, Elrick n'avait aucune idée de l'ampleur ou des activités de ces fameux services, chose logique tant qu'il n'en faisait pas partis. Totalement ravis par al possibilité de servir le roi et par le discours que lui avait servis celui qui avait été une sorte de mentor, il accepta de suite et reçut un ultime test, une simple mission.

Elle consistait à récupérer des documents officiels du baron d'Olyssea. D'abord un peu dérangé à l'idée de voler son suzerain quasi-direct, il accepta sans trop de problèmes et se mit à l’œuvre dès le soir. Sa condition de nouveau chevalier lui ouvrit assez facilement les portes des appartements, à partir de quoi ce fut sa discrétion -et sa relative maîtrise des ombres- qui lui permis d'aller récupérer les précieux documents.
Une fois cela fait, il les rapporta au courtisan, qui les récupéra, lui expliqua qu'il était accepté, lui donna les dernières informations et le réorienta vers leur supérieur à tout deux, le responsable du .
Les documents du baron, eux, regagnèrent le bureau de leur maître dans les dix minutes, ramenés par le courtisan en toute discrétion.

A partir de là, Elrick commença sa double vie. Chevalier le jour et agent certaines nuits. Voir certains jours aussi, mais vous voyez le tableau. En plus de continuer à s'entraîner au combat classique, comme tout chevalier, il perfectionna sa maîtrise de l'ombre et s'entraîna dans quelques disciplines assez insolites pour un noble respectable. Mais il avait déjà commencer à ne plus vraiment être respectable, entamant sa lente chute dans sa propre estime.

Suivant la hiérarchisation des Services Secrets Royaux il opéra d'abord à Olyssea même, pendant quelques années, avant de prendre un peu de galon et de commencer à intervenir dans tout Sainte Berthilde, s'éloignant progressivement d'Olyssea.
Après plusieurs autres années d'expérience -il avait alors atteint l'âge de 25 ans- il fut nommé Responsable des Services Secrets Royaux dans tout le marquisat. Ce qui était censé lui donner une façade officielle, mais qui passa en fait plus ou moins inaperçues. Cela car, au cours de ses années en tant qu'agent de terrain pur et dur -il ne renoncera jamais réellement à l'action, pour le meilleur et pour le pire-, il s'était fait une certaine réputation de jouteurs dans son identité de noble. Bon, et aussi de chasse au faucon, mais c'est nettement moins reconnus et bien plus pour son propre passe-temps.

Enfin bref. Pendant la guerre civile, de par son appartenance à des territoires en rébellion, et même s'il avait montré une loyauté indéfectible -comme n'importe quel homme important des Services Secrets Royaux- il fut tenus à l'écart et cette inaction lui pesa, se sentant impuissant. Ceci et le fait que le peu de contact qui subsistait avec sa famille depuis sa nomination en tant que chevalier fut rompus dès qu'il fut certain que son père participait à la révolte le minèrent littéralement.
Ce qui expliqua son hyperactivité dans les mois qui ont suivis cette période de troubles. Pendant un temps il était partout ! Il n'y avait pas moyen pour ses subordonnés de prendre une décision, même mineures, sans qu'il ne soit au courant.
Il en arriva même, trop exceptionnellement à son goût, à exécuter lui-même des missions lorsque les agents n'étaient pas assez nombreux.

Quand il fallut remplacer le départ du précédent chef des SSR, après le tournoi royal, c'est Elrick qui fut nommé à ce poste pour l'investissement dont il avait fait preuve depuis la fin de la guerre Civile. Et aussi parce que, y ayant très peu participer, il n'avait pas été ''usé'' par celle-ci, au contraire d'autres agents. C'était donc un chef frais et actif qui arriva à la tête des SSR.
Si ce récit n'avait que pour but de la glorifier, je narrerais sa refonte totale des Services Secrets Royaux, dont l'organisation précédente, édictée par un chef paresseux, était inefficace... sauf que c'est faux. L'organisation était bien pensée et efficace, aussi n'y avait-il rien à changer.
Toutefois, il serait faux de dire qu'il n'y avait apporté aucun changement. Mais des changements mineurs, et qui le concernaient principalement. Le premier fut qu'il n'était plus le responsable de la région de Diantra. Au lieu de ça il était juste le chef des SSR, possédant autorité sur tous les responsables. Cela aurait sans doute pu remettre Diantra et sa région au même niveau que les autres territoires, mais comme c'est de une le lieu de résidence du couple royale et donc la tête du Royaume, et de deux c'est là qu'Elrick réside, donc également là qu'il intervient le plus, Diantra resta donc ''supérieure'' à Sainte Berthilde, Langehack, Serramire et Erac dans les priorités des SSR.
Par contre, ce qui changea beaucoup plus, c'est la place du chef au sein de ces même services. Là où le précédent se rapprochait du fantôme, invisible mais présent, Elrick se comportait plutôt en véritable général, présent et visible. Il s'intéresse à tout ce qui concerne les actions des SSR, n'hésite que rarement à se montrer à ses hommes -la grande majorité ignore toutefois son nom officiel- et transcende l'organisation en niveau des SSR. Ceci ne résulte pas réellement d'un choix tactique -en soit ce n'est ni mieux ni moins bien qu'autre chose- mais juste du caractère même d'Elrick.

Toutefois, n'étant plus le responsable officiel des SSR à Diantra, conservant son seul titre de chevalier, maintenant au service du roi avec son implantation à Diantra, pour ne pas faire tâche dans le paysage politique. Après tout, qui se méfie d'un obscur chevalier en quête de tournois et de gloire ?

~~~~~

Comment trouves-tu le forum ? : Excellent, comme depuis le début.
Comment as-tu connu le forum ? : Recyclage de Cham Sh'rap'wyz
Crédit avatar et signature : J'ai plus le lien.
Compte autorisé par : Recyclage autorisé par Tebirahc


Dernière édition par Elrick de Kahark le Lun 11 Juil 2011 - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hans
Ancien
Ancien
Hans

Nombre de messages : 1666
Âge : 28
Date d'inscription : 19/03/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 44 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
Elrick de Kahark - Mercenaire Empty
MessageSujet: Re: Elrick de Kahark - Mercenaire   Elrick de Kahark - Mercenaire I_icon_minitimeDim 10 Juil 2011 - 19:46

Hello,

C'est moi qui vais m'occuper de ta fiche.

L'histoire pose pas mal de problème ; j'ai peur que tu n'aie pas vraiment bien compris le fonctionnement de la noblesse terrienne. Concrètement, les fils nobles sont sauf exception destinés à devenir chevalier (ou à entrer dans la foi), mais un seul hérite. Les seconds frères, une fois chevaliers, vivent de cour en cour, en quête de tournoi, de batailles, etc. Mais à la base, c'est une éducation semblable : celle de la noblesse terrienne classique. Devenir chevalier, c'est assez fixe : page, écuyer, chevalier, avec des périodes d'âge associées.

Ensuite, le Service Royal que tu dépeins, il n'existe pas, et n'a aucune raison d'être : dans leurs terres, les seigneurs (barons, comtes, etc.) sont souverains, ce sont eux qui gèrent la machine. Le pouvoir royal n'y a pas d'antenne. Concrètement, pour rentrer au SSR, il faut être mis dans la confidence par un membre de l'organisation (qui t'aura repéré comme prometteur, par exemple). Ceux-ci fréquentent les cours des seigneurs terriens.

Tu mentionne la guerre civile, c'est bien, mais ne parle pas de la relation à ta maisonnée ; n'oublie pas qu'Antoine de Kahark, qui sauf erreur est ton père, a assuré la défense de Diantra contre les forces royalistes, après avoir pris part à son sac sous la bannière de semoras d'Olysséa


Voila, je te laisser réfléchir à ça, et attends avec impatience ta modification Wink
Revenir en haut Aller en bas
Salyä Ivilth
Drow
Salyä Ivilth

Nombre de messages : 1520
Âge : 190
Date d'inscription : 14/11/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  182 ans (après ellipse)
Niveau Magique : Non-Initié.
Elrick de Kahark - Mercenaire Empty
MessageSujet: Re: Elrick de Kahark - Mercenaire   Elrick de Kahark - Mercenaire I_icon_minitimeDim 10 Juil 2011 - 20:19

Pour la guerre civile mea culpa, il me semblait que Kahark faisait partie des terres insurgés.

Pour l'entrée aux SSR vais revenir a ma première version dans ce cas...

Et je pensais pas que les voies de la noblesses, à défaut d'être impénétrables, étaient si fixes. Et ça du coup ça me pose un sérieux problème... Ou pas finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Hans
Ancien
Ancien
Hans

Nombre de messages : 1666
Âge : 28
Date d'inscription : 19/03/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 44 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
Elrick de Kahark - Mercenaire Empty
MessageSujet: Re: Elrick de Kahark - Mercenaire   Elrick de Kahark - Mercenaire I_icon_minitimeDim 10 Juil 2011 - 20:21

Les Kahark faisaient bien partie des insurgés (rebelles), qui regroupaient les maisons d'Ancenis, Olysséa, Hautval et Oesgard, lors du sac de Diantra.
Revenir en haut Aller en bas
Salyä Ivilth
Drow
Salyä Ivilth

Nombre de messages : 1520
Âge : 190
Date d'inscription : 14/11/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  182 ans (après ellipse)
Niveau Magique : Non-Initié.
Elrick de Kahark - Mercenaire Empty
MessageSujet: Re: Elrick de Kahark - Mercenaire   Elrick de Kahark - Mercenaire I_icon_minitimeDim 10 Juil 2011 - 23:18

Euh oui... bah j'ai rien compris alors. Si Kahark faisait bien partie des insurgés, pourquoi faut pas que j'en parle ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Hans
Ancien
Ancien
Hans

Nombre de messages : 1666
Âge : 28
Date d'inscription : 19/03/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 44 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
Elrick de Kahark - Mercenaire Empty
MessageSujet: Re: Elrick de Kahark - Mercenaire   Elrick de Kahark - Mercenaire I_icon_minitimeDim 10 Juil 2011 - 23:39

Je te prie de m'excuser ; une coquille, un quiproquo

Anseric de la Rochepont a écrit:
Tu mentionne la guerre civile, c'est bien, mais tu ne parle pas de la relation à ta maisonnée ; n'oublie pas qu'Antoine de Kahark, qui sauf erreur est ton père, a assuré la défense de Diantra contre les forces royalistes, après avoir pris part à son sac sous la bannière de semoras d'Olysséa

Revenir en haut Aller en bas
Salyä Ivilth
Drow
Salyä Ivilth

Nombre de messages : 1520
Âge : 190
Date d'inscription : 14/11/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  182 ans (après ellipse)
Niveau Magique : Non-Initié.
Elrick de Kahark - Mercenaire Empty
MessageSujet: Re: Elrick de Kahark - Mercenaire   Elrick de Kahark - Mercenaire I_icon_minitimeDim 10 Juil 2011 - 23:46

Ok, je comprends mieux là ^^

Bah je vais rajouter quelques détails dans ce cas.
Revenir en haut Aller en bas
Hans
Ancien
Ancien
Hans

Nombre de messages : 1666
Âge : 28
Date d'inscription : 19/03/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 44 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
Elrick de Kahark - Mercenaire Empty
MessageSujet: Re: Elrick de Kahark - Mercenaire   Elrick de Kahark - Mercenaire I_icon_minitimeLun 11 Juil 2011 - 18:45

C'est bon, je valide.

Like a Star @ heaven Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref, que du bonheur !
Like a Star @ heaven Inventaire ~ Pour suivre ton évolution {obligatoire}.
Et enfin, si tu as des question, n'hésite surtout pas à demander l'aide d'un parrain, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie créée à cet effet.
Like a Star @ heaven N'oublie pas de lire les règles sur la Magie, de choisir tes Sorts, de les réclamer dans la partie demande, et de les entreposer dans l'Inventaire !

PM : 50

Code:
[Métier & Classe] : Chef du SSR

[Âge & Sexe] : 27 ans & Masculin

[Classe d'arme] : Corps à corps & Magie

[Alignement] : Neutre bon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Elrick de Kahark - Mercenaire Empty
MessageSujet: Re: Elrick de Kahark - Mercenaire   Elrick de Kahark - Mercenaire I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Elrick de Kahark - Mercenaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (terminé) Respect your elders little brat ▬ Elrick
» Arne Agning - Mercenaire et brigand.
» Ghalginit le buveur [Mercenaire]
» Eldabarak et sa troupe [ Mercenaire ]
» Aislin [ Mercenaire ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes :: Humains-
Sauter vers: