AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Temple de Tesso] Le Fils de la Guerre au coeur du Mensonge.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tebirahc Zaurahel
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 964
Âge : 28
Date d'inscription : 07/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  859 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: [Temple de Tesso] Le Fils de la Guerre au coeur du Mensonge.   Jeu 4 Aoû 2011 - 14:06

Les choses étaient en place pour que s’amorce le changement… Un roi était tombé et le trône laissé vacant verrait le sang autant que les mots versés pour qu’une nouvelle personne s’y installe, un jour…

Déjà, son regard s’était porté sur autre chose, délaissant ce siège de pierre qui bientôt sera le centre de nombreuses attentions, ce qu’il adviendrait ensuite… L’Hiver approchant serait tourné vers ce trône vide, et au-delà, de nouveau la guerre, car il ne faisait nul doute que les puissants alors auront trouvé une solution, un souverain nouveau, un autre système, qu’importe finalement…
Déjà ses pas solitaires le conduisaient jusqu’au Temple du Menteur dont sa visite serait des plus remarquée de par la présence de sa Wyvern dans la Cheminée Principale, patientant à l’entrée de la galerie. Et au contraire des autres visites qu’il avait mené, il était en ce jour dans une tenue des plus simples, tant et si bien qu’il pourrait se fondre dans la masse si l’on ne connaissait pas tant son visage.

Il y avait eu des rumeurs, des bruits courants sur les Dons dont disposait le Culte du Menteur… Et c’était la raison de sa venue, la raison même de son accoutrement du jour. Il ne put apprécier les lieux, il était déjà venu, dans son enfance car nul Prima Sanguis non-initié à quelques arts et pratiques du mensonge et de la manipulation ne pouvait survivre lui avait dit son père, mais ce lieu disait-on, a le don de déboussoler la plupart des hommes tant le Dieu aime à tromper et à jouer sur les apparences.
Lui distinguait les vies, ces lueurs, ces quelques sons qui sauraient déjouer la plupart des tours et des manigances de ce lieu… Plus qu’en aucun autre lieu, ici, l’aveugle savait voir mieux que les autres, et pourtant, son regard ne lui offrait aucune vérité, le plongeait même plus en avant dans les ténèbres.

Il approcha d’une lueur et s’adressa à elle.

« Vendui. Allez trouver votre Haut Prêtre et annoncez lui que Tebirahc Zaurahel souhaite s’entretenir avec lui d’un sujet important, au plus tôt. »

Revenir en haut Aller en bas
Harkaas Val'Ulroa
Drow
avatar

Nombre de messages : 97
Âge : 114
Date d'inscription : 24/08/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le Fils de la Guerre au coeur du Mensonge.   Ven 5 Aoû 2011 - 10:40

Assis à son bureau dans ses appartements privés, le Haut Prêtre du Menteur réfléchissait. La grande nouvelle était sur toutes les lèvres : « le Karliik Glenn est mort ! Mort ! ». Tué par le Gardien d’Uriz en personne au cours d’un duel épique dans la salle du trône affirmaient les rumeurs. Et jusqu’au cœur même des ombres de Tesso, les fidèles racontaient avec moult détails chaque passe d’arme, chaque feinte, chaque esquive, jusqu’au moment fatidique où la lame de l’Aveugle avait tranché net le cou de Brylyan.

Les drows de nos jours sont trop portés au mélodramatique, grommela le seigneur de la tromperie.

Adepte de la trahison, Harkaas appréciait la situation à sa juste valeur et savourait ce coup de tonnerre dans le petit microcosme politique drow. Les cafards qui ne vivaient que pour leurs ambitions de gloire allaient pouvoir s’en donner à cœur joie et nul doute que Tesso se réjouirait d’assister aux luttes pour la dignité suprême. L’espace d’un instant, le disciple de la déloyauté envisagea de se mêler aux réjouissances, soutenant les uns puis les autres avant de les trahir tous. Quel plaisir divin ce serait pour lui que de nager dans ces eaux troubles et vaseuses.

Secouant la tête, il chassa à regret ces douces pensées de son esprit. D’autres tâches l’attendaient, bien loin du Puy. Son voyage dans les terres humaines se préparait depuis des semaines maintenant et les seigneurs drows n’auraient de toute façon guère besoin de son aide pour accomplir les desseins de Tesso, fusse à leur insu. Ses pas devaient le porter vers la lointaine Serramire… l’ancien duché des Séraphin. Là bas aussi l’instabilité politique régnait, mais il fallait une main habile s’en mêle pour y augmenter encore le chaos.

Les Séraphin, le duc Merwyn en tête, avaient été des humains selon son cœur. Fourbes, impitoyables, prêts à tout trahir pour atteindre leurs objectifs, ils faisaient preuve d’un robuste bon sens selon les critères d’un adepte de Tesso. Quel dommage que leurs espoirs de se constituer un royaume indépendant ait été fermement écrasé par le pouvoir de Diantra… un royaume des Marches du Nord aurait permis de grands espoirs aux sombres.

Alors qu’il consultait une carte des terres humaines afin d’établir le meilleur chemin pour son voyage, un serviteur l’interrompit et le prévint que Tebirahc Zauharek en personne désirait le voir.


Le Gardien d’Uriz ? Ici ?

Voilà qui sortait de l’ordinaire. Que faisait donc le plus puissant drow en vie au temple de Tesso ? Les fidèles du Dupeur ne se mêlaient que rarement au pouvoir politique, préférant l’ombre à la lumière, et une intrigue bien ficelée aux fastes de la royauté. Après l’impressionnante démonstration de force au palais royal, le Gardien n’avait pourtant pas besoin du soutien de quiconque s’il désirait le pouvoir, mais le trône ne semblait pas faire partie des objectifs immédiat.

D’un geste, le Haut Prêtre fit signe au serviteur d’introduire son visiteur.


Fils de la guerre, votre venue en ces lieux est inattendue. A quoi dois-je l’insigne honneur de votre visite ?
Revenir en haut Aller en bas
Tebirahc Zaurahel
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 964
Âge : 28
Date d'inscription : 07/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  859 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le Fils de la Guerre au coeur du Mensonge.   Sam 6 Aoû 2011 - 22:53

Il n’eut pas à souffrir d’une attente trop longue avant qu’un serviteur du Haut Prêtre ne le conduise jusqu’à son maître, l’introduisant auprès de lui.
Toujours ces lueurs… Le Gardien s’interrogeait de plus en plus sur le sens réel de ces lueurs présentes certes, mais toutes si comparables, si similaires qu’il ne savait distinguer les une des autres, du moins avec ce seul sens. Il trouverait la réponse à cette question, un jour ou l’autre, et alors peut-être pourrait-il franchir une nouvelle étape pour devenir un parfait Gardien pour son Dieu, et ce jour là, Tebirahc Zaurahel, tel qu’il fut pendant ces siècles, existera t-il encore vraiment ?

Quand il n’y eut plus que lui et cette lueur, il s’ouvrit à la moindre de ses perceptions, car si en la compagnie de certaines personnes, il ne se souciait guère des intentions de ceux qui l’entouraient, à qui il faisait face, il savait que les mots, pour qui sert le Menteur, trahissent et détournent les attentions, qu’ils n’étaient pas ce qui existait de plus fiable, bien au contraire.
A la question du Haut Prêtre, il offrit une réponse simple.

« Il se murmure parfois ça et là que le Malicieux offre à ceux qui le prient le Don de se parer d’illusions, et que les plus puissants de ses fidèles se voient accorder certaines d’entre elles si parfaites qu’aucun sens ne saurait déchirer le voile qui les couvrent, si durable que des jours peuvent s’écouler sans que celles-ci ne vacillent. »

Bien que la suite fut évidente, il laissa s’écouler un instant durant lequel il sut que le Haut Prêtre n’ignorait dès lors plus rien du motif de sa visite, sauf les détails, bien entendu.

« Je suis venu ici vous rencontrez afin qu’il m’accorde pareille faveur afin que je puisse mener à bien quelques projets. Le Père autant que son Fils sauront bien entendus se souvenir d’un tel service rendu si les temps appellent un jour au remboursement de cette dette. »

Car rien n’est gratuit, et qu’il n’ignore pas que la générosité n’est pas de ce monde souterrain.

Revenir en haut Aller en bas
Harkaas Val'Ulroa
Drow
avatar

Nombre de messages : 97
Âge : 114
Date d'inscription : 24/08/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le Fils de la Guerre au coeur du Mensonge.   Lun 8 Aoû 2011 - 9:03

Intérieurement Harkaas se promit de fouetter jusqu’au sang celui de ses prêtres qui avait eu la langue trop longue au sujet du rituel ayant donné à l’Améthyste l’apparence d’une humaine. La fuite ne pouvait venir que de l’un d’eux, l’esclave utilisée comme modèle ayant été tuée immédiatement après par souci de discrétion. Malheureusement, les grandes oreilles du Père des Batailles semblaient réussir à trainer partout, et la venue de Tebirahc apparaissait désormais en pleine lumière.

Ainsi donc le Gardien ne comptait vraiment pas se mêler lui-même des luttes de pouvoir qu’il venait de créer en exécutant le Karliik Glenn ? Une volonté de métamorphose ne pouvait vouloir dire qu’une chose : il désirait quitter les terres drows et se mêler incognito à d’autres races. Au fond, se dit Harkaas, peut être Uriz voyait-il d’un bon œil les luttes intestines que les seigneurs du Puy allaient se livrer. Après tout, la stabilité politique et l’absence d’ennemis suffisamment redoutables à l’extérieur risquaient d’entrainer un ramollissement des drows.

Le Haut Prêtre hésita quant à l’attitude à adopter. Son visiteur eusse-t-il été un roi qu’il aurait noyé le poisson, affirmé haut et fort que lui seul pouvait se métamorphoser et que Tesso ne confiait ce don à nul autre. Mais face au Gardien d’Uriz, le mensonge consistait un jeu bien trop dangereux pour qu’il s’y risque. De plus, le fils du Conflit posait dans la balance la bienveillante reconnaissance du Seigneur Suprême. Être l’obligé d’Uriz pourrait un jour servir au temple, être son adversaire… non, inutile de s’appesantir sur cette supposition.

D’une voix morne, le Haut Prêtre murmura :


Il n’existe nulle perfection en ce monde, et les plus subtils des arts peuvent sinon percer du moins deviner l’existence d’un subterfuge, fut-il offert par le Menteur lui-même. De tels cas sont fort rares mais appartiennent au domaine du possible.

De fait, certains pouvaient réussir à percevoir le subtil tressaillement des flux magiques qui enrobaient le porteur du Don. Oh, fort heureusement peu nombreux étaient les mages ou les prêtres ayant dans l’histoire réussit à les discerner, et aucun n’avait jamais réussi à les dissiper.

Pour autant, et si le Haut Prêtre voulait éviter de se heurter à la volonté d’Uriz, il ne tenait pas spécialement non plus à porter sur ses épaules les risques que le rituel de l’Améthyste avait fait porté à la prêtresse. Après seulement une tentative certes réussi, on ne pouvait guère parler de solution industrialisée et fiable.


Le Don est dangereux lorsque l’on tente de le dévier de son objectif initial. Les effets en sont parfois quelque peu… chaotiques. Le gain en vaut-il le risque ?
Revenir en haut Aller en bas
Tebirahc Zaurahel
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 964
Âge : 28
Date d'inscription : 07/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  859 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le Fils de la Guerre au coeur du Mensonge.   Lun 8 Aoû 2011 - 17:07

Ainsi, ses informations étaient vraies, Tesso offrait à ses fidèles pareil Don ? Si cela le confortait dans son projet, il dut admettre que ça ne pouvait qu’être une solution provisoire et il devrait user d’un tout autre subterfuge à l’avenir… Cette méthode le laissait trop dépendant et redevable, quoique finalement, rien ne le contraignait à tenir parole, du Culte de Tesso.

« Je crois qu’il est possible de donner corps à la perfection, Haut Prêtre, car bien que mes connaissances des arcanes soient récentes, je pense que même les plus subtils mages, face à ce qu’ils percevront, ne sauront discerner le tour que leur joue le Menteur de la Puissance que m’a offerte le Père... »

Car face à tant de puissances, qui saurait distinguer et saisir pleinement le rôle d’un unique flux ? C’était comme prétendre à pouvoir saisir toutes les conséquences d’une unique vague au cœur d’une tempête agitant les océans, quant à percer le subterfuge, il se savait capable de bloquer la magie, il l’avait déjà fait. Ainsi, et entrainé tant par son hypothèse que par l’assurance de ses pouvoirs, il était certain d’approcher de cette perfection… Seuls demeuraient les Gardiens, mais que sont quatre exceptions dans un monde qui se laisserait piéger ? Peu de choses, c’est certain.

Il écouta l’avertissement qu’il sut sincère, du Haut Prêtre… Craignait-il plus d’échouer et de faire prendre des risques au Gardien ou bien était-ce la peur d’éventuelles représailles ? Qu’importe, quoiqu’il devrait prendre soin d’écouter et si le Haut Prêtre échouait tout volontairement, alors sans doute un brasier dévorerait la Voix du Menteur et ses fidèles présents, afin de faire démonstration à ceux qui tenteraient de le berner.

« Le gain vaudra les risques encourus et si les effets non-désirés sont le fruit d’un accident, je gage que le Temple de Tesso n’aura pas à souffrir de réprimande de ma part. »

Ainsi rassurait-il, il l’espérait, le Haut Prêtre, mais avertissait toutefois d’un raté conscient.

« Comment devons-nous procéder, Haut Prêtre ? »

Revenir en haut Aller en bas
Harkaas Val'Ulroa
Drow
avatar

Nombre de messages : 97
Âge : 114
Date d'inscription : 24/08/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le Fils de la Guerre au coeur du Mensonge.   Mar 9 Aoû 2011 - 8:08

Le Haut Prêtre haussa les épaules en signe de désintérêt quant à la capacité du Gardien à maintenir caché sa couverture magique fusse aux plus puissants des mages. Cette phase là du plan ne le concernait plus, son rôle se limitait à fournir une fausse apparence pour permettre à son encombrant invité de se balader loin du Puy sans attirer l’attention. Uriz pourrait prendre la suite pour étouffer toute tentative de percer à jour le déguisement de son Gardien.

Revenant au présent et à la mise en œuvre du rituel, Harkaas se gratta le front et réfléchit rapidement à ce dont il aurait besoin pour le mener à bien. La plupart des éléments pourraient être fournis par le culte, mais deux d’entre eux nécessiteraient l’accord du Fils de la Guerre.


Avant tout il me faudra le modèle d’origine, celui à qui je vais devoir vous faire ressembler. En général nous utilisons des esclaves dont nous nous débarrassons ensuite, ce n’est de toute façon pas ce qui manque au Puy.

Dans l’absolu rien n’empêchait le Haut Prêtre de se créer à partir de rien une image mentale de la cible, mais il s’était rendu compte que ce procédé restait peu efficace. L’esprit, aussi concentré soit-il, a du mal à modéliser complètement un corps jusque dans ses plus petits détails, et le moindre oubli se retrouvait sur la copie finale. La moindre petite inattention et… pouf. Vous avez déjà vu un nain avec des oreilles d’elfes et pas de nez ? Aucun intérêt, croyez moi.

A l’inverse, disposer d’un corps vivant à sa disposition lui permettait de se concentrer sur le sort en lui-même sans avoir à s’occuper du contenu. Se raclant la gorge, il reprit :[/i]

Un modèle donc, et…

Harkaas hésita une fraction de seconde avant d’ajouter :

…et une coupe de votre sang.
Revenir en haut Aller en bas
Tebirahc Zaurahel
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 964
Âge : 28
Date d'inscription : 07/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  859 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le Fils de la Guerre au coeur du Mensonge.   Ven 12 Aoû 2011 - 18:32

Un modèle d’origine ? Il n’en avait aucun, doutant même qu’il en existait un qui convienne à ses besoins… Si les Drows avaient des esclaves, les Hybrides n’avaient que rarement un pareil traitement de faveurs, celle qu’il avait rencontrée à Nisétis devait être une des rares exceptions à ce mépris profond de ces bâtards là.
Pourtant, faire de lui un Hybride serait aisé, ces derniers partageant de nombreux points communs avec les sombres, à l’exception surtout de la couleur de peau et de celle des yeux. Ainsi ne serait-il pas trop compliqué pour le Haut-Prêtre de se faire une image du résultat final, et puisque son visage n’était pas connu là où il se rendait, il pouvait ne pas en changer sans que cela soit problématique, aussi finit-il par répondre.

« Je serais le modèle, Haut Prêtre… Je souhaiterais que vous retouchiez simplement deux ou trois détails… D’abord, la couleur de peau et celle des yeux… Je veux posséder la pâleur caractéristique des hybrides, ainsi que les yeux dorés. » Il se défit de son gant gauche, et fit brûlé le bandage qui recouvrait la main, dévoilant sa plus sérieuse blessure, issue de son combat contre Tagnik’zur, la chair et même les os apparents de ce membre ne fonctionnant que grâce aux étonnantes propriétés de la magie currative. « Et je veux qu’elle paraisse intact et non plus dévoré par l'acide. »

Il avait en tête d’autres modifications, mais celle-ci serait définitive, son œuvre sur son corps, de son fait, tracé par ses pouvoirs. Puis on parla d’une coupe de sang… Il s’interrogea quant à l’usage que le Haut Prêtre espérait en faire, et releva l’hésitation, sans toutefois percevoir autre chose… Et puis, qu’importe… Si le Culte de Tesso tenterait de lui nuire, il ferait démonstration de ses facultés, que sont quelques vies pour le Grand Dessein, après tout.

On amena une coupe et avant de s’en emparer, il défit son autre gant, et s’ouvrit la main intacte pour y faire couler le sang… Quand se fut fait, la coupure fut immédiatement cautérisée par une flamme qui se dissipa si vite qu’on pu croire qu’elle n’exista jamais.

« Et maintenant, Haut Prêtre, que faisons nous, si vous vous en sentez capable ? »

Revenir en haut Aller en bas
Harkaas Val'Ulroa
Drow
avatar

Nombre de messages : 97
Âge : 114
Date d'inscription : 24/08/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le Fils de la Guerre au coeur du Mensonge.   Mar 16 Aoû 2011 - 8:24

Maintenant ? On serre les fesses et on prie.

Le Haut Prêtre mit la main sur la coupe de sang du Gardien et après avoir donné quelques instructions prit avec son auguste visiteur la direction du cœur du temple, là où se trouvait le grand autel, là où se déroulaient les rites les plus sacrées. Rien n’empêchait de les faire ailleurs, mais un environnement familier rassurait et libérait l’esprit de certaines contraintes de sécurité ou de curiosité. On se concentre mieux chez soi que chez les autres, voilà en substance l’idée.

Chemin faisant, Harkaas s’avoua bien volontiers qu’il n’avait strictement aucun besoin du sang pour le rituel, mais une curiosité naturelle avait eu besoin d’être satisfaite. Le sang des Gardiens disposait-il de propriétés particulières ? L’incarnation en eux d’une partie d’une Divinité altérait-elle leur organisme ? Autant de questions auquel les prêtres du culte ayant des notions d’alchimie allaient s’attaquer. Au pire cela ne servirait à rien et ils feraient choux blanc, se retrouvant avec une coupe de sang de Gardien inutile et à jeter aux ordures, mais l’occasion d’en récupérer ne se produisait que fort rarement et Harkaas se réjouissait intérieurement d’avoir pu profiter de la situation. De toute façon, rien que le mensonge proféré envers un être doté d’une telle puissance lui plaisait… après tout on n’est pas le prophète des tromperies pour rien, l’entrainement doit être de tous les instants.

Bon, il lui fallait tenir sa part du marché désormais, et faire du drow blessé un hybride intact. Jetant un regard au bras mutilé de Tebirahc, le Haut Prêtre se demanda l’espace d’un instant comment le gaillard faisait pour s’en servir, ou même tout simplement pour ne pas hurler de douleur à chaque instant. Fallait-il que la magie curative qui l’entourait soit puissante et d’une rare efficacité. Bah, au fond cela ne le concernait pas.

Devant le grand autel ou reposait la statue de Tesso ; une nuée d’ombre qui bien que figée dans la pierre parait se mouvoir et jouer avec les ombres ; Harkaas vit que ses ordres avaient été bien suivis. Toute la haute hiérarchie de disponible se trouvait réunie là, ayant été proprement arrachés à leurs lits, à leurs cabinets de travail ou à leurs sièges de toilettes. Il n’en fallait pas moins pour espérer réussir ce rituel violant un certain nombre de règles et de principes de sécurité. Mais que serait la vie sans une part de risque et de hasard ? Ayant posé la coupe de sang au pied de l’autel, le Haut Prêtre murmura :


Commençons.

Le Gardien ayant prit place au milieu d’un cercle de prêtres, le Haut Prêtre face à lui. Se concentrant, ce dernier visualisa mentalement le Fils de la Guerre et modela l’image demandée.

La peau… doucement s’éclaircit… pâlit… devint aussi blanche que la craie… les yeux… deux soleils jumeaux qui naissaient… une lueur ambrée… non, dorée, voilà ce qu’il fallait… bien… le bras maintenant… plus dur déjà… partir de l’épaule et doucement recouvrir les chairs déchiquetées d’une belle peau bien blanche… oui… jusqu’au bout du bras… oui… ne pas oublier les ongles, cela ferait bizarre sinon… parfait.

Suant à grosses gouttes, Harkaas bloqua mentalement l’image. Invoquant les pouvoirs de son dieu, il commença les premières étapes du sort qui devait aboutir à lui donner cette apparence. Superposer l’image avec une réalité… jamais simple de faire un raccord entre le monde de l’illusion et le monde physique, et la sueur coulait à grosses gouttes sur son visage sous l’effort. Au moment où l’image s’apprêtait à s’appliquer sur lui-même, le Haut Prêtre se l’arracha littéralement. Poussant un grognement, il la projeta sur le Gardien, aidé par ses assistants qui lui fournissait l’énergie permettant au sort de ne pas se disloquer alors qu’il bringuebalait vers un nouveau porteur.

L’espace d’un instant, Tebirahc parut être entouré de brumes aussi épaisses que la nuit et qui lui collait au corps. Disparaissant aux regards des présents, il devint une sorte de statue de brume alors que l’image formée par Harkaas se soudait sur chaque parcelle de sa peau, s’incrustant profondément en lui. Lorsque les brumes se dissipèrent, tous purent voir...

…oh le bel hybride. Mais il est mignon tout plein comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le Fils de la Guerre au coeur du Mensonge.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Temple de Tesso] Le Fils de la Guerre au coeur du Mensonge.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre mère et fils [Mission rang B - Temari & Shikadai]
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: TERRES DE L'EST :: Cité d'Elda-
Sauter vers: