AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La lune des amants [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: La lune des amants [PV]   Jeu 27 Oct 2011 - 12:22

Bon, sang, se que ça pouvait être long un banquet de mariage.

Long long long long long.

Et d'un ennuis tout à fait mortel.

Tout le monde mangeait, parlait, dansait, remangeait, reparlait, mangeait encore, allait se soulager le bas ventre et revenait manger et parler.

En tout cas, c'était un petit peu ainsi que Viktor voyait les choses. D'un autre côté, le baron avait toujours fait preuve d'un certain pessimiste, si se n'était pas pire. Alors, cette vision des choses étaient sans le moindre doute tout à fait propice à se qui se passait. Et puis, on ne pouvait pas non plus dire que l'envie de rester ici était particulièrement forte non plus.

Kathleen avait quitté l'assemblé une petite demi heure plus tôt en compagnie de quelques demoiselles pour rejoindre la chambre nuptiale. Comme il était de tradition, l'époux ne la rejoindrait que plus tard. Le temps pour les demoiselles de sa suite de la pomponner, lui donner un faux aspect négligé, sortir la lingerie fine et tout le bazar. Ben oui, il faut bien que l'union soit consommée tout de même. Bon, il n'y avait pas vraiment besoin de cela pour que Viktor ait une irrépressible envie de sauter sur Kathleen. Mais bon, ça les demoiselles préposées aux lingeries de nuit de noce n'étaient pas sensé le savoir.

Le pied du jeune baron tapait donc à un rythme tout à fait affolant sur le sol de la petite estrade. Il bouillait littéralement d'envie de foncer jusqu'à la chambre pour prendre sa femme dans ses bras et pouvoir alors l'embrasser enfin librement.

Sa femme... cela faisait étrange. Il n'avait pas encore vraiment réalisé. Mais si, il était marié. Kathleen était sa femme. Et même s'il fallait tout de même respecter les convenances en publique, ils n'étaient plus forcé d faire comme si de rien n'était et de prendre des précautions folles chaque fois qu'ils devaient se retrouver.

Finalement, l'horlogiste annonça qu'une heure était passée depuis que la baronne s'était retirée.

Viktor dut faire un effort surhumain pour ne pas simplement bondir de son siège et filer jusqu'à la chambre en courant.

Une heure, c'était le délais que traditionnellement, on accordait aux épouses après le banquet pour se préparer à recevoir la visite de leur cher et tendre au cour de la nuit.

Il se força à avancer calmement, très calmement. Presque trop calmement même. D'un autre côté, il aimait bien jouer à faire languir Kathleen, ça l'amusait un peu. Allez savoir où commençait les convenances et où s'arrêtait le jeu.

Oui, bon, il n'avançait pas trop lentement non plus quant même hein. Parce qu'après tout ce temps où il avait fallut être sage, se n'était pas ce pauvre petit bisous devant le grand prêtre qui avait rassasié l'appétit du baron. Loin de là.

Hasard lunaire, ils étaient une nuit sans lune. Cela fit sourire légèrement le jeune baron. À Missède, on disait que lorsque la lune disparaissait, c'était le signe qu'elle protégeait les ébats des amants. Un peu ironique tout de même que le jour où leur relation était légitimée et qu'ils allaient enfin partager une nuit ensemble, la lune décide de se voiler pour les dissimuler.

Finalement, il fut devant la porte.

Les servantes de Kathleen y étaient alignées et s'inclinèrent à son passage, comme pour former une haie d'honneur.

Viktor ne s'en préoccupa pas vraiment. Il poussa simplement la porte et se retourna pour scruter l'obscurité à la recherche de Kathleen. Après la lumière du couloir, il lui fallait un petit temps pour s'accoutumer un peu à l'obscurité de la chambre.


« Kathleen ? »
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: La lune des amants [PV]   Jeu 27 Oct 2011 - 13:18

    Après avoir follement dansée, ri, plaisantée et mangée, Nane se glissa près d’elle en souriant. Elle lui murmura à l’oreille qu’il était tant qu’elle se retire pour se préparer à sa nuit de noces. Bien qu’elle n’ait plus à craindre cette nuit là, la jeune fille sentit tout de même son ventre se nouer. Tout ce cérémonial si pompeux pour si peu de chose… elle aurait aimé leur dire de la laisser se débrouiller seule, qu’après tout, elle n’était plus à son coup d’essai avec Viktor, mais il valait vraiment mieux éviter ! Elle tenait à la santé de son pauvre père, ainsi qu’à respecter même de façon illusoire les convenances. Comme de tradition, elle s’inclina devant son époux, lui adressa un petit sourire en coin et s’éclipsa entourée par toutes les dames mariées de la cour et bientôt rejoint par ses servantes. Elles étaient donc une bonne douzaine dans la chambre à voleter autour d’elle, chacune donnant son avis sur la tenue, la coiffure, la posture à avoir et les consignes de sécurité à respecter.
    Sa robe de mariée se retrouva bien vite au sol, remplacé par une longue chemise de nuit blanche, confectionnée dans le même tissu que sa robe. Cintrée sous la poitrine, cette tenue la rendait plus féminine et surtout plus femme. Lorsqu’elle s’observa dans le psyché elle n’y voyait plus l’adolescente de dix-huit ans, mais l’épouse du Baron de Missède.

    Bien qu’elle ne cessa de protester au sujet de ses cheveux qu’elle voulait porter détaché, elle ne pu lutter contre toute cette armada de tigresse qui la sermonnait à la seule idée de couvrir sa nuque ! Devant ses grands yeux ronds, l’épouse d’un éminent notable de Missède la regarda en souriant d’indulgence. Visiblement elle avait raté une leçon mais bref, tant pis.

    Vint ensuite le temps des conseils divers et variés. L’une lui conseilla de s’endormir très rapidement après leur départ, l’autre de faire au moins semblant d’être heureuse, et une autre encore la félicita pour son si joli sourire de façade. Pourtant elle ne se forçait pas, mais toutes ses femmes auraient eu du mal à le comprendre.
    Kathleen était heureuse, bien que tout ceci ne soit qu’à la base un mariage arrangé, elle s’estimait chanceuse d’être tombée sur un homme comme Viktor. Elle aurait pu avoir pire, un homme ayant le double de son âge, brutal et désagréable. Lorsqu’une heure approcha, les Dames se retirèrent pour la laisser aux mains des servantes.
    Nane l’accompagna jusqu’au lit de Viktor et s’installa sur le bord avec elle.


    - N’oubliez pas ce que je vais vous dire ma jeune Dame. Cette nuit vous vous en souviendrez toute votre vie. Peut-être qu’elle ne ressemblera pas à ce que vous aviez imaginé mais ne l’oubliez jamais. Vous aurez certainement mal, et vous trouverez peut-être cela désagréable mais vous apprendrez à aimer. Et plus vite cela arrivera, plus vite vous serez heureuse.

    Bien que cela soit inutile, Kathleen trouva extrêmement touchant que Nane lui parle ainsi. Elle avait toujours cru que la vieille servante de Viktor la regardait d’un mauvais œil, comme si elle s’attendait à ce qu’elle s’enfuie du jour au lendemain.
    Lorsque tout le monde fut partie, Kathleen prit la bougie sur la table de chevet et se retira dans la petite salle d’eau pour retirer toutes les fichues épingles qu’on avait mis dans ses cheveux. A peine quelques minutes après elle entendit la voix de Viktor, et son ventre se serra à nouveau. Un dernier secouage de cheveux et hop, elle reprenait le chandelier et retournait dans la chambre.


    – Je suis là !

    Ce qui suivit fut saisissant. Ils étaient chacun d’un côté du lit. Lui du côté de la porte, elle près des larges fenêtres et elle se sentit soudain timide… Peut-être que tout ce tintouin avait fini par l’effrayer. Une longue minute passa sans que ni lui, ni elle ne fit un mouvement.
    Ce fut le large sourire qui illuminait le visage de Viktor qui la rassura totalement, lui faisant par la même oublier toutes les idioties qu’elle avait entendues. Elle posa la bougie sur la table de chevet et traversa la pièce presque en courant pour se jeter à son cou.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: La lune des amants [PV]   Ven 28 Oct 2011 - 16:43

Il faisait toujours aussi noir là dedans. Où est-ce qu'elle s'était cachée cette chère petite tête blonde et bouclée ? Il allait finir par la chercher à taton. Après la chasse au trésor, la chasse aux cheveux. On fouille un peu partout pour trouver une jolie petite tête blonde et hop, on a gagné. Mais il n'eut pas longtemps à attendre car la jeune femme arriva, un chandelier à la main... avec une jolie robe blanche.

– Je suis là !

Elle avait définitivement l'air d'un petit ange, avec ses cheveux blonds qui tombaient dans son dos, son joli petit sourire, ses yeux bleus, sa robe de nuit blanche.

Combien de temps est-ce qu'ils restèrent comme ça ? Chacun d'un côté du lit à s'observer ? Il n'aurait pas été capable de le dire. Se n'était pourtant pas leur première fois. Et puis... Viktor avait déjà vu Kathleen dans le plus simple appareil, et elle aussi l'avait vu ainsi. Il n'y avait pas vraiment de honte à avoir. S'étaient bien eux, dans une position qu'ils avaient déjà vécu à plusieurs reprises. Mais allez comprendre pourquoi ? Ils restaient tout les deux figés.

Il n'y avait pas de différence par rapport aux autres fois. Tout était exactement pareil.

Et pourtant...

Pourtant, c'était également différent à présent. Ils étaient marié. Elle n'était plus la fiancée du baron et se n'était pas un de leur petit rendez vous secret. Non, elle était maintenant et aujourd'hui Kathleen de Missède, baronne du Missède. Et ceci, ce n'était ni plus ni moins que leur nuit de noce.

Un sourire illumina le visage de Viktor à la pensée de la tête que ferait Kathleen s'il s'amusait à lui donner du ''madame la baronne''.

La jeune femme posa le chandelier et se précipita sur lui pour lui sauter au cou. Les bras de Viktor se refermèrent sur la jeune femme, la serrant contre lui avec un grand sourire. Les pieds de Kathleen ne touchaient plus le sol. Elle était toute légère dans ses bras et il la fit tournée en couvrant son visage de baisers.

Elle lui avait manqué.

Mais après qu'il ait fait annuler l'examen de son hymen, il avait fallut se montrer prudent. Même excessivement prudent. À peine quelques petit bisous par ci par là, mais plus de rendez vous nocturne comme ils en avaient eu auparavant. Autant dire que pour se qui était de la serrer dans ses bras, cela revenait alors à de la pure et simple science fiction.

Le baorn ne résista pas très longtemps avant de lui glisser à l'oreille :


« Bienvenue dans votre nouvelle chambre madame la baronne. »
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: La lune des amants [PV]   Sam 29 Oct 2011 - 10:27

    Qu'il était agréable de se retrouver dans ses bras, elle qui avait du passer de longues journées et de longues nuits loin de lui pour sauver les apparences. Elle avait souffert des rumeurs que lui avaient rapporté sa petite servante. Cassandre avait les yeux et les oreilles partout, elle connaissait tous les murmures de couloir ou de cuisine. Dernièrement les gens avaient beaucoup jacassé sur le refus de la jeune Ydrilaine de se soumettre aux guérisseurs et aux prêtresses pour attester de sa virginité. Si seulement ils avaient su qu'elle avait perdu celle-ci avec Viktor lui même, peut-être que toutes ses rumeurs désobligeantes auraient cessées.
    Mais il n'était plus temps de penser à cela. Les bras qui se serrèrent autour de sa taille la firent frémir de plaisir. Il lui avait tant manqué mais maintenant plus besoin de se cacher, de se tenir loin de lui. Ils étaient mariés, et cela n'aurait plus rien de choquant de les voir ensemble à toutes heures du jour et de la nuit.
    Quittant le sol, elle tournoya en l'air en riant, appréciant chacun des petits baisers que Viktor semaient. Plaisant et grisant, voilà ce qu'était ce moment magique. Elle, l'épouse du Baron de Missède. Par les dieux, elle était devenue Kathleen de Missède en une journée. De Missède. Elle qui, quelques mois plus tôt n'aurait rien espéré de plus qu'un petit châtelain d'Ydril ou d'Ysari, mais jamais elle n'aurait imaginer devenir Baronne et encore moins épouser un homme qu'il lui était si facile à aimer. Elle a qui on avait très tôt raconté des histoires horribles dans lesquelles de jeunes mariés épousaient des hommes vieux et violents. Les servantes n'avaient pas lésiné sur les détails sanglants.
    Son rire s'intensifia lorsqu'il lui donna du Madame La Baronne. C'était étrange de s'entendre appeler ainsi et il faudrait qu'elle s'y habitue, mais pas tout de suite.


    – Merci Monseigneur, je sens déjà que je vais l'adorer !

    Et ce n'était pas un mensonge. Cette chambre était magnifique, certains détails avaient changé depuis la dernière fois qu'elle était venue, quelques uns de ses effets personnels étaient là. Une coiffeuse dans le coin de la chambre avait remplacé le vieux fauteuil usé, plus tôt dans la soirée elle avait remarqué que ses robes avaient été placé dans la grande armoire en bois et un imposant bouquet de fleurs de saison trôné sur le guéridon dans l'entrée. Cette pièce avait été légèrement féminisée comme pour mieux l'accueillir.

    Quittant l'étreinte de son époux, Kathleen se recula et prit sa main pour l'entraîner plus à l'intérieur de la chambre. Sans la lune, la seule source de lumière venait de cette petite bougie posée sur la table de chevet. Les ombres s'allongeaient et vacillaient, devenant presque menaçante mais Kathleen n'y prêtait nullement attention, elle n'avait d'yeux que pour Viktor à qui elle adressait le plus doux et le plus scintillant des sourires.


    – Te rends-tu compte ? Je suis ta femme maintenant....

    Kathleen serra un peu plus la main de Viktor. Il lui faudrait sûrement plusieurs jours pour s'y faire mais elle était certaine que son désormais époux ferait de son mieux pour l'y aider.
    Regagnant sa place préférée, à savoir la petite place au creux des bras de Viktor, Kathleen se leva sur la pointe des pieds comme elle avait l'habitude de le faire pour l'embrasser. Par Arcam qu'il lui avait manqué. Etait-ce mal ? Elle n'avait jamais entendu une épouse de la noblesse se plaindre de l'absence ou du manque de son mari. Elle n'avait vu d'amour que dans les yeux de certaines servantes et sa nourrice lui avait toujours conseillé de ne pas se faire d'illusion.

    Mais elle était pourtant tombée amoureuse de l'époux qu'on lui avait choisi, et comble du bonheur elle avait éveillé les mêmes sentiments chez Viktor. Or elle aurait pu craindre au vue de la situation à son arrivée qu'il ne l'aime pas. Après tout elle n'oubliait pas qu'elle n'était que du second choix dans le cœur de Viktor, et même si elle tâchait de ne pas trop y penser elle ne pouvait pas faire comme si Agniezka ou plutôt Dame Iseult n'avait pas existé.


    - Le Seigneur de Missède m'autorise-t-il à lui dire que je l'ai trouvé très beau aujourd'hui et qu'il m'a fallut lutter corps et âme pour ne pas me jeter à son cou plus tôt

    A nouveau Kathleen accompagna sa phrase d'un léger rire, pas de toute qu'elle était au comble du bonheur en pareil moment. Oublié tout le reste, oublié les ragots, oublié Agniezka, oublié la mauvaise humeur de certains proches parents. Il n'y avait plus que lui et elle, seuls, pour toute cette nuit sans lune.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: La lune des amants [PV]   Lun 31 Oct 2011 - 14:20

– Merci Monseigneur, je sens déjà que je vais l'adorer !

Monsieur le baron s'il te plait petite impolie.

Non mais, ils ne savaient plus se qu'ils font tout ces jeunes quant même. Si lui l'appelait madame la baronne, c'était quant même la moindre des politesse de lui donner du ''monsieur le baron''. Alors. En punition pour cette grave faute grammaticale, la cour des de condamnation des peines inexistantes et abusives condamne la dite Kathleen de Missède, répondant au surnom de ''petit soleil'' à subir un millier de baisers. Peine appliquée par ledit Viktor de Missède. Quant à la joueuse derrière Kathleen, elle a été condamnée à la chaise de coiffeur pour un nouveau brushing.

Maintenant que la peine a été correctement appliquée, on pouvait continuer.

Viktor eu l'air un petit peu déçus au moment où Kathleen se sépara un petit peu de lui. Il aurait largement préféré pouvoir la garder avec lui. Quoi ? Ils avaient passé de longs moment en était séparé l'un de l'autre. Alors même s'il était en train de jouer les sangsues, cela avait pour raison un ''long calin pour rattraper le temps perdu''. C'était tout à fait justifiable.

S'il n'y avait pas la bougies, on y verrait presque rien dans cette chambre. Enfin, d'un autre côté, si on voulait de la lumière, il suffisait que Kathleen se mette à chanter. Mais pour le moment, elle avait plutôt l'air de sourire et de toute façon, Viktor avait une intense envie de souffler cette maudite bougie.


– Te rends-tu compte ? Je suis ta femme maintenant....

Oh oui, il se rendait compte. L'idée était toujours en train de jouer au flipper dans sa tête, allumant tout les boutons qui passaient à sa portée. En tout cas, elle n'attendit pas bien longtemps avant de revenir vers sa petite place préférée. Il allait finir par y mettre une petite étiquette ''réservée à une jolie petit tête blonde''. Non pas que quelqu'un d'autre venait ici, mais un jour ou l'autre, il faut bien officialiser les choses.

Et hop, un petit redressement sur la pointe des pieds et hop, un petit bisous.


- Le Seigneur de Missède m'autorise-t-il à lui dire que je l'ai trouvé très beau aujourd'hui et qu'il m'a fallut lutter corps et âme pour ne pas me jeter à son cou plus tôt.

Viktor eu un léger rire en entendant ça. Elle disait que son père la traitait de petit diable quant elle était petite, mais en fin de compte, elle était bien loin de mériter ce titre. En tout cas, pas dans cette situation bien précise.

« Seulement si tu m'autorise à t'avouer que mes pensées à moi étaient... moins sages. »

Doucement, Viktor embrassa Kathleen. Il pouvait maintenant. Il pouvait l'embrasser tant qu'il voulait, la serrer dans ses bras sans que cela ne pose vraiment de problème à personne. Ça faisait du bien de ne pas devoir faire attention à se qu'il ne se passe rien de problématique, à se qu'un serviteur ne déboule pas dans le couloir ou à s'assurer que la porte de la chambre était toujours bien fermé, ne pas trop s'approcher des fenêtres des fois que quelqu'un dans le jardin les voient.

« Beaucoup moins sages même. »

Avant qu'elle n'ai eu le temps de répondre ou de protester, Viktor souleva la jeune femme, un bras sous ses genoux, l'autre sous ses épaules, il déposa un baiser sur son nez et alla l'allonger doucement sur le lit avant de s'installer à côté d'elle, l'embrassant en plongeant ses doigts dans la masse bouclée de ses cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: La lune des amants [PV]   Lun 31 Oct 2011 - 22:51

    Quittant le sol en une seconde, Kathleen passa ses bras autour du cou de son mari et se laissa porter jusqu'à leur lit, un immense sourire aux lèvres. Qu'il confesse avoir eu des pensées bien moins sage que les siennes plus tôt dans la soirée l'amusait. Elle avait certes rêvé de voir disparaître invités et serviteurs pour n'être qu'avec lui, ces pensées à elle s'était arrêtée, peut-être par pudeur et timidité, en tout cas elle n'avait pas pensé à ce qui se serait passé une fois seule avec lui. Juste aux baisers et à l'étau de ses bras ce qui dans un premier temps était déjà un luxe vu le peu de temps qu'ils avaient pu passer ensemble ses derniers jours. Lorsqu'il l'allongea sur le lit avec d'infini précaution, la jeune fille faillit éclater de rire à le voir se précipiter pour plonger ses doigts dans ses boucles dorés. Un peu plus et elle aurait pu être jalouse, heureusement que cette tignasse blonde lui appartenait sans quoi elle l'aurait déjà fait coupé de la tête de sa propriétaire.

    Revenant au présent, Kathleen plongea son regard dans les yeux sombres de Viktor. Depuis le temps qu'on la bassinait avec toutes ses histoires de mariage, de nuit de noces et du reste, elle y était enfin et elle trouvait cela bien plus simple que ce qu'on voulait bien lui laisser entendre. Visiblement lorsqu'il y avait de l'amour au sein d'un couple il était toujours plus aisé de vivre ce genre de moment si particulier. Cette réflexion peut sembler idiote mais pour une adolescente a qui ont a raconté toute son enfance des histoires de mariage arrangé en vue de la préparer à ne pas vivre le genre d'histoire d'amour qu'on lit dans les contes....c'est des plus surprenant.

    Mais revenons-en à ce cher Viktor, couché à moitié sur elle, penché sur son visage le regard pétillant de désir. Car elle n'avait plus aucun mal à reconnaître le désir chez Viktor. Certes c'était surprenant qu'elle en sache autant alors qu'il s'agissait de leur nuit de noce mais que voulez vous, les choses étant ce qu'elles sont, Kathleen ne regrettait absolument pas d'avoir sauté le pas quelques semaines plus tôt. Elle appréhendait donc cette nuit avec plus de facilité et beaucoup moins d'angoisse même si son ventre se serrer toujours lorsqu'il était si près d'elle.


    - Moins sages ? Je n'ose te croire.

    Un petit sourire mi amusé mi provocateur se dessina sur ses lèvres tandis que ses petits doigts agiles s'activait à détacher chaque bouton de la veste de son époux. L'habit qu'il portait était certes très beau mais d'une complexité agaçante. Un petit rire vint ponctuer ses soupirs d'exaspérations. Il n'y avait rien de pire pour l'intimider que de se croire gourde et d'avoir l'impression de s'y prendre vraiment mal. Pourtant elle ne désespéra pas et reprit la bataille jusqu'à ce que chaque bouton ait cédé sous doigt et qu'enfin elle put faire glisser l'épaisse veste le long des bras de Viktor pour découvrir sa chemise de soie fine.

    – Pourquoi ai-je du me retirer une heure plus tôt pour me changer alors que tu arrives arnaché de partout ! C'est injuste, j'aurais aimé profiter un peu plus de la fête moi aussi.

    C'était tout à fait faux et pour le convaincre elle attira le visage de son époux un peu plus près du sien pour que leurs lèvres puissent se rencontrer à nouveau et cette fois moins brièvement. Elle avait besoin de savourer leur douceur et leur goût légèrement sucré. Qu'il avait été difficile de se passer de ses baisers, de ses bras et de ses caresses. Maintenant qu'ils n'avaient plus à se cacher elle aurait pu rester enfermer dès jours dans cette chambre sans jamais se lasser d'être dans ses bras, de fondre sous ses caresses.
    A travers le fin tissu de sa robe, la jeune fille ressentait la pression de chacun de ses doigts et la chaleur de son corps contre le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: La lune des amants [PV]   Dim 6 Nov 2011 - 14:04

Viktor couvrait le visage de Kathleen de baiser contre lesquelles la jolie petite blondinette se défendait bien mal, il fallait le dire. Bon, c'était la nuit de noce, mais d'un autre côté, on était pas sensé faire autre chose que son devoir conjugal. Et Kathleen était également très peu convaincante dans le rôle de la petite vierge éplorée et terrifiée à l'idée qu'on vienne cette nuit pour la tripoter et lui prendre sa virginité. Ah non, c'était pas sérieux du tout cette histoire. Kathleen, tu es pas sensé rendre ses baisers à Viktor comme ça. Et... mais arrête Viktor, un petit peu de sobriété. Non, mais... non mais arrête moi ça tout de suite. Elle est pas sensé rire de quelques petites chatouilles pendant sa nuit de noce...

Bon, j'arriverais pas à leur faire entendre raison à ces deux là.

Au moins, Kathleen n'avait pas eu tord lorsqu'elle avait vu le désir qui pétillait dans le regard du jeune baron. Oui, il la désirait. C'était un fait tout à fait clair pour lui. Il désirait l'embrasser, la serrer contre lui, rattraper tout ce temps perdu à devoir être sage. Maintenant que c'était terminé, le jeune baron n'avait plus la moindre envie d'être sage. Se serait pour une autre fois, il l'avait suffisamment été. Et puis, il faut pas croire non plus. Il prenait son rôle de baron très à cœur. Missède réclamait une descendance, il s'occupait de la lui donner. Quel sens du sacrifice tout de même, il faut avouer. C'est beau tant d'abnégation.


- Moins sages ? Je n'ose te croire.

Oh que si. Mais bon, il n'était pas non plus là pour offrir une orgie à toute l'assistance. Quoi qu'il n'ai jamais entendu dire qu'Arcam était opposé à ce genre de pratique. Enfin, se n'était tout de même pas le propos. Et puis, il préférait garder sa petite Kathleen juste pour lui. Un rien possessif quant même ce gentil baron.

Le sourire à la fois amusé et provoquant de la jeune femme ne faisait qu'enflammer son époux qui la serrait plus encore dans ses bras, les doigts toujours fourré dans sa crinière blonde. Et pendant ce temps, elle était en train de défaire sa veste petit à petit. Elle était beaucoup moins timide que lorsqu'ils avaient passé leur première nuit ensemble.

Comme toujours, Kathleen était impatiente. Elle détestait la mode masculine de Missède avec toutes ces couches de vêtements, toutes ces attaches et tout ces boutons dans tout les sens. Forcément, c'était drôlement plus long à enlever tout ça. Et puis, il fallait dire que Viktor n'aidait pas forcément beaucoup, s'amusant de la situation et couvrant la jeune femme de caresses et de baisers tout à fait déconcentrant. Poussant l'un après l'autre des petit rires et des soupirs exaspéré, la jeune femme faisait céder l'un après l'autre l’ensemble des boutons de la veste. Enfin, c'était pas trop tôt. Autant dire que l'habit fut bien vite retiré et qu'il ne restait plus à Viktor sur le dos qu'une fine chemise se qui, il fait bien l'avouer est infiniment plus facile à retirer.


– Pourquoi ai-je du me retirer une heure plus tôt pour me changer alors que tu arrives arnaché de partout ! C'est injuste, j'aurais aimé profiter un peu plus de la fête moi aussi.

Mais bien sur. À qui est-ce qu'elle espérait faire croire cela ? Si c'était à lui en tout cas, c'était tout à fait raté.

D'ailleurs, elle le convainquis tout à fait en l'attirant immédiatement contre elle pour l'embrasser.

Comment est-ce qu'il avait bien pu faire pour se passer de ça pendant autant de temps sans devenir complètement dingue ? Honnêtement, il n'en avait pas la moindre idée. En tout cas, si elle avait envie de se défiler, il n'en était pas question. Elle restait là. Quitte à l'attacher au lit, cela ne faisait pas peur au jeune baron.


« A mon avis, c'est pour torturer les pauvres petites épouses, dit doucement le jeune homme entre deux baisers. Les forcer à attendre et à se languir dans un très simple appareil pendant que leurs époux son arnaché de partout. »

Doucement, il fit descendre la bretelle de la chemise de nuit que portait Kathleen, dévoilant sa fine poitrine. Ses lèvres ne mirent pas longtemps à monter à l'assaut du petit mont qu'il se mit à titiller.

« Et pour rendre fou leurs époux qui veulent prendre les belles demoiselles dans leur bras mais sont forcé d'attendre tranquillement. »

Et hop, les lèvres du baron retournèrent directement sur celle de Kathleen pendant qu'une de ses mains prenait le relais sur son sein et que l'autre remontait délicatement le bas de sa robe de chambre, suivant la ligne de ses jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: La lune des amants [PV]   Dim 20 Nov 2011 - 16:00

    Le moins que l'on puisse dire c'est que Viktor était loin d'avoir envie de dormir tout de suite. Il se montrait tendre et délicat tout en manifestant clairement son désir et ses intentions, pas sages du tout ! Kathleen était elle aussi bien moins prude que les premières fois, c'est d'ailleurs pourquoi son époux ne s'étonna pas de sentir ses doigts courir sur sa peau sous la chemise de lin blanche. Elle avait appris les caresses qu'il appréciait et elle ne se lassait jamais de les lui prodiguer. D'ailleurs elle n'était pas non plus insensible à celles qu'il semait sur son corps. La passion s'intensifia un peu plus lorsque Viktor fit glisser la fine chemise de nuit qu'elle portait. En moins de temps qu'il n'en faut pour dire « Just Married », ce petit bout de tissu s'était retrouvé par terre, bientôt rejoint par les vêtements qu'il portait.

    Et si nous nous arrêtons quelques secondes nous pouvons vérifier facilement mes propos ! La pile de vêtement de Viktor est....considérable par rapport à celle de Kathleen ! Mais bref ne nous attardons pas plus sur ce simple détail.
    Ce fut les mots de Viktor qui retinrent son attention. Les hommes se couvraient de vêtements le jour de leur mariage pour faire languir leurs jeunes épouses timides et la plupart du temps, terrifiée ? C'était là parfaitement cruel mais elle ne fit aucun commentaire. Cependant elle se redressa sur ses coudes et après un dernier baiser elle recula sa tête pour croiser le regard de Viktor.


    - Puis-je te demander quelque chose ?

    Aïe ! Ca commençait très mal ! Si Viktor avait pensé se jeter sur sa jeune épouse aussi facilement il s'était visiblement mit le doigt dans l'oeil. Cette histoire de faire languir femme et mari n'était pas une mauvaise idée. Après tout ils avaient là nuit pour eux, à quoi bon se jeter l'un sur l'autre comme des animaux ? Elle n'avait pas été seule avec lui depuis des jours. Presque aucun mot d'échangé, même plus un simple baiser, rien. Elle voulait d'abord profiter de sa présence près d'elle avant de passer à des choses plus...sérieuse. Viktor s'était légèrement reculé, un petit air soupçonneux sur son visage.

    - Nous pourrions attendre un peu... Pourquoi ne pas sortir ? Sans la lune on voit tellement mieux les étoiles et personne ne se doutera que nous sommes dehors ! On pourrait s'éclipser dans les jardins!

    Aussi étrange que cela puisse paraître, ses joues s'empourprèrent brusquement. Elle avait peur d'avoir mal fait en repoussant les avances de Viktor, de l'avoir vexé ou pire contrarié. C'était leur nuit de noces et on lui avait assez bassiné les oreilles avec tout un tas de règle à suivre. Des choses à ne surtout pas faire, repousser son époux était le premier en tête de liste.
    Serrant ses bras autour du cou de Viktor, la jeune femme l'attira à elle et l'embrassa longuement. Elle ne voulait pas qu'il lui en veuille, après tout il savait parfaitement qu'elle l'aimait, il savait aussi qu'elle n'avait plus aucune gêne à se tenir ainsi nue devant lui et il savait encore plus qu'elle appréciait autant que lui les câlins sous la couette !


    - Tu sais que....que j'ai très envie de toi... J'aimerais juste....profiter de ce moment. Nous sommes enfin seuls....et j'ai peur que... que maintenant que nous sommes mariés... tu... tu n'es plus trop le temps... qu'on n'aura plus ce genre d'occasion

    Défaitiste ? Ou simple prémonition ? Katheen avait réellement envie de passer cette nuit entière avec Viktor mais pas seulement qu'en position allongée ! Elle voulait s'éclipser de ce palais, seuls sous les étoiles ils ne seraient plus Baron et Baronne de Missède. Elle voulait juste être avec son époux loin du palais, loin des oreilles indiscrètes forcément collées aux portes de la chambre, loin de tout.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: La lune des amants [PV]   Lun 28 Nov 2011 - 15:52

En un rien de temps, les deux amants étaient nus comme des vers. Viktor serrant Kathleen contre lui, couvrant le visage de la jeune femme de baisers et ses cheveux, de caresses. Alors qu'il allait replonger sur ses lèvres, Kathleen s'écarta légèrement de lui, redressée sur ses coudes et lui jetant un regard un petit peu hésitant comme si elle ne savait pas si elle avait vraiment le droit de prendre la parole où de faire quelque chose.

- Puis-je te demander quelque chose ?

En général, quant ça commençait comme cela, les choses partaient assez mal par la suite. Ça n'était peut-être pas une très bonne idée de continuer sur cette voix. Enfin, d'un autre côté, il n'allait pas non plus la bâillonner. Kathleen finirait de toute façon par dire se qu'elle désirait dire. Il ne pourrait pas l'en empêcher. Alors autant qu'elle le fasse tout de suite.

Le jeune baron se recula légèrement, attendant que Kathleen accepte de bien vouloir lui dire se qui n'allait pas. Ou se qui allait justement, allez savoir se qu'elle voulait lui dire. En tout cas, vu la tête qu'elle tirait, cela avait tout de même l'air d'être important.

- Nous pourrions attendre un peu... Pourquoi ne pas sortir ? Sans la lune on voit tellement mieux les étoiles et personne ne se doutera que nous sommes dehors ! On pourrait s'éclipser dans les jardins!

Viktor dut se retenir pour ne pas afficher une grimace. Il ne savait pas s'il avait totalement réussi, mais en tout cas, il avait essayé. Le moins qu'on puisse dire, c'était que le jeune baron avait imaginé autre chose pour sa nuit de noce que de passer un moment à crapahuter dans le jardin. Il avait plutôt prévus des activités plus intimes et se pratiquant souvent entre un matelas douillet et une couverture bien chaude. On y trouvait relativement peu souvent une promenade en jardin.

D'autant que par une nuit d'automne... brrrrrrrr.

Il allait faire froid.

Une petite part de son esprit se sentit quelque peu vexé d'ailleurs, ayant ni plus ni moins l'impression que Kathleen était en train de lui proposer une douche froide. C'était d'ailleurs un peu l'effet que ça lui faisait et ça n'était pas pour être des plus agréable. Loin de là. Il trouvait d'ailleurs que c'était assez vexant et aurait passé sans doute un moment à ruminer dans son coin si la jeune femme n'était pas venue nouer ses bras autour de son cou pour l'attirer et l'embrasser.

- Tu sais que....que j'ai très envie de toi... J'aimerais juste....profiter de ce moment. Nous sommes enfin seuls....et j'ai peur que... que maintenant que nous sommes mariés... tu... tu n'es plus trop le temps... qu'on n'aura plus ce genre d'occasion

Mais qu'est-ce qui pouvait bien passer et se tortiller dans cette petite tête blonde pour qu'elle invente des trucs pareil ? Est-ce qu'elle pensait vraiment que maintenant qu'ils étaient marié cela allait changer quelque chose ? Bon, mis à part qu'ils n'auraient plus besoin de se cacher et pourraient s'afficher ensemble ? Ça ne changerait rien. Il aurait toujours le même temps qu'il pourrait lui consacrer.

Enfin, se que femme désire...

De toute façon, il n'allait pas la forcer non plus. Et puis, d'un point de vu purement pratique, il pouvait ne rien se passer pendant cette nuit. Tout avait déjà été fait. Kathleen n'était plus vierge et par conséquent, il n'y avait qu'à mettre en place une vague ruse pour faire croire qu'elle l'était toujours pucelle au moment d'entrer dans la chambre, mais en fin de compte, il n'y avait pas besoin de faire quoi que se soit ce soir là.

Lentement, Viktor se mit assis sur le lit, jetant un regard sur les vêtements qui se trouvaient là. Pas question qu'il enfile à nouveau sa tenue de cérémonie. Quant à la robe de chambre de Kathleen, elle ne correspondait pas vraiment à une balade dans les jardin à la fin de l'automne. Ou alors elle allait très vite vouloir retourner à l’intérieur.

Avec un soupire, Viktor se leva pour aller chercher des vêtements plus chauds et surtout, qui ne prendraient pas une heure à être enfilée, dans une vaste armoire. Il posa une longue robe de laine et une cape chaude sur le lit à côté de Kathleen et prit ensuite quelques vêtements avant de commencer à s'habiller.

« Allons faire une balade dans les jardins alors. »

L'idée de crapahuter pendant sa nuit de noce dans les jardins de Missède lui paraissait toujours quelque peu saugrenue, mais bon, tant qu'à faire, il pouvait bien faire ce petit plaisir à Kathleen. Après tout, c'était sa faute si elle avait été la cible de rumeurs concernant sa virginité. Il aurait dut se tenir mieux et se serait une innocente jeune femme qui se trouverait là. À ce compte là, il pouvait bien se faire un peu pardonner en allant se promener ce soir là dans les jardins.

Rapidement habillé, il se mit assis à côté de Kathleen et dépose un baiser dans le creux de son cou.

« On y va ? »

Il ne restait plus qu'à emprunter le passage secret qui parcourait trois étages du palais et permettait aux barons de passer du jardin à leurs appartements ou à leur bureau sans que personne ne s'en aperçoive.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La lune des amants [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La lune des amants [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La lune des amants [PV]
» Séléné, Déesse de la Lune
» Un soir de pleine lune
» La Geste des Trois Amants
» Les amants de papier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Langehack :: Comté de Missède-
Sauter vers: