AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Changement de décors [Eléonor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azrayen
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 66
Âge : 26
Date d'inscription : 08/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Changement de décors [Eléonor]   Mer 16 Nov 2011 - 12:20

Azrayen fit doucement tourner l'anneau qu'il portait au doigt.

Le bijoux lui avait coûté une véritable petite fortune. Mais étant donné l'aventure dans laquelle il s'était lancé, cela n'était qu'un simple investissement pour le demi drow. La magie coûte cher. Et l’imprégnation n'est pas à la portée du premier mage venu. Alors oui, il avait dépensé énormément d'argent pour ce simple petit bijoux, mais il ne le regrettait absolument pas. Et il comptait bien sur cet achat pour lui sauver la mise lorsqu'il en aurait besoin.

Son cimeterre battait dans son dos alors qu'il était en train de courir dans les rues enténébrées de Thaar.

Oui.

C'est bien cela.

Thaar.

Azrayen et Eléonor avaient quitté Méca un moment plus tôt pour se rendre en Ithri'Vaan. Un choix qui s'était imposé de lui même. Le profil du semi drow et de son esclave commençait à être un petit peu trop connu au goût de celui-ci dans Méca. Et puis, on lui avait proposé un contrat plus que juteux s'il éliminait une cible située à Thaar. La traversée avait été payée par ce mystérieux commanditaire comme tout se qu'Azrayen aurait put demander par ailleurs.

Qui que soit la personne qui l'avait engagée, elle était riche et attachait une grande importance au fait que la cible soit éliminée au point de faire venir un tueur tout droit de Méca.

C'était d'ailleurs quelque chose qui troublait le semi drow. On le faisait venir de loin. Thaar était-elle à ce point en manque de coupeurs gorges ou autres ''nuisibles'' de ce genre ? Tout cela était louche. Trop louche.

Mais l'offre n'était pas restée longtemps sur la table et au fond, s'il se précipitait dans un piège, au moins, il en avait conscience. Et puis, si l'objectif était de vivre aussi vieux que possible et d'éviter le danger, on s'arrangeait pour ne pas exercer la noble fonction d'assassin.

Chassant ses noires pensées de son esprit, Azrayen regarda rapidement autour de lui. Personne. Enfin, si on oubliait l'homme de toute évidence complètement saoul qui dormait à moitié nu dans un tonneau.

Il avait repéré cette maison des son arrivée. Autant savoir tout de suite où se trouvait la cible. Il avait passé une journée complète ensuite à observer la demeure sous toutes ses coutures vue de l'extérieur.

Maintenant, restait à savoir se qu'on pouvait observer en prenant un petit peu de hauteur.

Il n'y a pas à dire, les temples sont vraiment des endroits parfaits pour les assassins. Ils sont construit de façon à impressionner la populace en général. C'est à dire grand et gros. Et comme si cela ne suffisait pas pour en mettre encore plus dans la vue du paysan landa, on rajoute tout un tas de moulures et de sculptures.

Le paradis du grimpeur en gros.

Monté sur le toit du temple, Azrayen sortit deux objets qui allaient lui être des plus précieux : une petite longue vue et un calepin.

La surveillance commençait. La longue vue pointée vers la maison de sa cible, le semi drow commençait à prendre des notes sur se qu'il voyait. En particulier, sur les rondes des quelques gardes.

* * *

Se ne fut pas avant le lendemain soir qu'Eléonor vit revenir son maître. Il tenait parfaitement debout, mais ses yeux cernés trahissaient sa fatigue. En même temps, passer plus d'une journée à prendre des notes et à observer chaque allée et venue chez quelqu'un, cela à le mérite de fatiguer assez rapidement. D'autant plus que, malgré son acharnement, Azrayen n'avait rien trouvé qui puisse l'aider un tant soit peu dans sa mission.

Ils occupaient tout les deux une petite chambre dans une auberge de la ville. Pas vraiment le grand luxe, mais cet établissement était considéré comme correcte. Les chambres étaient propres, les repas passables et le patron pissait rarement dans la bière.

Il allait se reposer un petit peu et ensuite, il y retournerait. Une journée et une nuit, se n'était pas suffisant.

« Tu as trouvé de quoi t'occuper ? »

Il fallait dire que le semi drow avait emmené la jeune femme avec lui, mais sans vraiment lui confier grand chose à faire. C'était surtout qu'il ne voulait pas la laisser seule à Méca. Et puis, ça la changeait d'air.
Revenir en haut Aller en bas
Eléonor
Humain
avatar

Nombre de messages : 77
Âge : 26
Date d'inscription : 08/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Changement de décors [Eléonor]   Jeu 17 Nov 2011 - 20:35

De multiples évènements se sont produit depuis qu'Eléonor avait passé une bonne soirée en compagnie de son maître. Cet alcool eu un tel effet sur elle qu'elle se promit de ne plus jamais en boire. Après cette fameuse soirée, la vie reprit normalement, Eléonor reprit son ménage et ses sorties hebdomadaires au marché tout en faisant très attention et à y rester le moins de temps possibles pour ne pas être agressée à nouveau.

D'un côté vu la réaction de son maître envers ses agresseurs, plus personne n'osait l'approcher, la toucher ou même lui refuser quelque chose. C'est ainsi qu'elle négociait la marchandise au meilleur prix. Bien sûr elle rendait la monnaie à son maître qui des fois s'étonnait de la quantité de celle-ci. L'esclave lui expliqua alors ses négociations pour ne pas qu'il croit qu'elle volait les marchands.

C'est peu de temps après qu'il lui annonça leur départ. La jeune femme ne savait n'y où ils partaient n'y quand exactement. il lui avait demandé de préparer leurs affaires et de quoi les nourrir durant un long voyage. Elle fît donc ce que son maître lui demanda. Avec toujours autant de questions en tête. Il est vrai que retourner sur le continent serait un bonheur, peut-être son maître reprendrait il une vie normale? Peut-être sera-t-elle écarté de toute cette violence qu'est Meca? La jeune esclave pouvait toujours rêver...

Ils partirent un jour, en bateau. Sur ce fameux bateau, Eléonor essaya de ne pas perdre Azrayen de vue. Elle ne désirait nullement tomber sur quelqu'un de malveillant. Le voyage se passa plutôt bien et Eléonor ne vit pas le temps passer. Arrivé a destination, la jeune esclave découvrit une ville, une ville qu'elle ne connaissait pas. C'est en entendant des habitants parler entre eux qu'elle connut son nom. Après quelques minutes de marche, Azrayen trouvé une auberge. Ils ne prirent qu'une chambre, ce qui ne dérangea pas Eléonor vu qu'elle dormait toujours au pied du lit sur une voir deux couvertures. Elle y avait prit l'habitude donc le lit serait comme d'habitude pour son maître.

Une fois installée, il partit sans dire un mot. Il n'avait donné aucune instruction, la jeune esclave sut donc interpréter ce signe. Elle ne devait pas bouger de la chambre.

-Que vais-je donc pouvoir faire?-

La jeune femme fit d'abord les cent pas, puis décida de faire une petite sieste toujours en n'utilisant pas le lit. Quelques heures plus tard toujours pas de trace d'Azrayen. Elle souffla puis décida de s'occuper tant bien que mal. Regardant les passant par la fenêtre. faisant également le ménage. Elle se posa de nouveau devant la fenêtre et passe plusieurs heures à imaginer ce que serait été sa vie si elle avait été une princesse, une fermière, une guerrière, elle y réfléchi longuement mais dans tous les cas elle se voyait fonder une famille. Au vu de sa situation il est claire et net qu'elle ne pourra réaliser ce rêve.

Ce n'est que le lendemain que son maître rentra.


« Tu as trouvé de quoi t'occuper ? »

Elle se redressa et lui répondit honnêtement.

"J'ai essayé tant bien que mal de m'occuper, je dois avouer que ce fut bien difficile."

Tout en disant cela, elle lui tendit un panier de fruit et un verre d'eau. Elle n'osa pas le questionner sur sa balade. Elle devina que c'était pour son travail.

" Vous repartez bientôt maître? "

Eléonor n'avait plus tellement l'habitude d'être seule, il est vrai qu'elle aurait espérer un peu de compagnie. Mais étais-ce trop demander peut-être?
Revenir en haut Aller en bas
Azrayen
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 66
Âge : 26
Date d'inscription : 08/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Changement de décors [Eléonor]   Ven 25 Nov 2011 - 19:10

"J'ai essayé tant bien que mal de m'occuper, je dois avouer que ce fut bien difficile."

Azrayen attrapa l'eau qu'elle lui tendait et vida la coupe d'un seul trait. Elle n'était pas très fraîche, mais bon sang c'était bon. Il y avait un problème avec les temples. C'étaient très bien pour un peu tout se qui est mission d'observation et pour avoir une jolie plate forme afin d'assassiner à distance à l'arbalète. Mais... c'est en plein cagnard. Du coup, on a terriblement chaud. Et même si on emportait une outre d'eau qu'on mettait à l'ombre, elle devenait vite chaude et donc fort peu rafraîchissante.

Autant dire que l'eau que lui avait passé Eléonor faisait un bien fou.

Il était assez fatigué d'être resté éveillé autant de temps et n'avait en réalité qu'une seule et unique envie, celle de dormir. Mais Eléonor semblait un rien inquiète pour lui. Il se demanda quelques instants si elle était sortit ou si elle avait passé tout ce temps à l'attendre. Il ne lui avait pas interdit de quitter l'auberge, mais elle avait put craindre de manquer son retour si elle se décidait à aller se promener. Il ne lui avait pas non plus dit quant est-ce qu'il avait l'intention de rentrer.

" Vous repartez bientôt maître? "

Il y avait quelque chose dans sa voix. Un peu d’appréhension peut-être. Il y a quelques temps, il s'en serait fichu complètement, mais se n'était plus tout à fait le cas aujourd'hui.

« Non, je vais rester un petit peu avec toi. »

De toute façon, il n'allait pas repartir comme cela. Il lui fallait d'abord se reposer, reprendre des forces avant de repartir pour vérifier que tout se qu'il avait vu et noté sur les habitudes de sa cible était bel et bien des habitudes. C'est fout ce que ce genre de chose peut être mortel. Une habitude, quel qu'elle soit, c'est un véritable tremplin pour un assassin. Tout comme l'étaient des règles ou des protocoles militaires en cas d'attaque. Pour peu que vous les connaissiez et soyez un petit peu futé, vous pouviez savoir où vous trouver, quant vous trouver et comment vous échapper. Ne restait plus alors qu'à porter le coup de poignard. Votre cible faisait tout à votre place.

« Tu as faim ? Je pense qu'ils servent encore le dîner en bas. »

le couple atypique formé du semi drow et de son esclave humaine descendit les escaliers menant à la salle principale de l'auberge encore occupé d'un certain nombre de clients malgré l'heure relativement tardive. Zigzagant entre les tables, Azrayen ne faisait pas attentions aux regards qui s'attardaient sur Eléonor ni aux remarques discrètes. Les gens de Thaar savaient reconnaître une esclave lorsqu'ils en voyaient une. Et il fallait bien l'avouer, l'humaine était une esclave plutôt belle, propre sur elle et qui savait se tenir.

Azrayen semblait quant à lui ne pas particulièrement être attiré par elle. Et si elle y réfléchissait, Eléonor ne se rappellerait sans doute pas qu'il ait à un moment ou à un autre été attiré par qui que se soit.

« Faudrait la faire un petit peu tourner la mignonne, s'exclama un client en plaquant sans vergogne sa main sur les fesses de la jeune femme. »

Mal lui en prit. Les regards et les signes explicites, Azrayen laissait faire pour la simple et bonne raison que cela ne prêtait pas à conséquence. Mais pour se qui était de ça... c'était tout autre chose.

L'ivrogne regretta bien rapidement et bien amèrement son geste. Sa main si encline à venir se poser sur les fesses de la jeune esclave se retrouve bien rapidement littéralement clouée à la table par un poignard sortit de la manche du demi drow. Juste une seconde avant que les deux mains d'Azrayen rassemblées à l'arrière de son crâne ne lui abatte violemment la tête sur la table.

« La ''mignonne'' ne tournera pas, déclara Azrayen en toute tranquillité, replaçant une mèche de ses cheveux blancs. »

sans plus de formalité, le demi drow récupéra sa dague et alla tranquillement s'asseoir à une table située un petit peu plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Haven Do'orst
Hybride
avatar

Nombre de messages : 167
Âge : 117
Date d'inscription : 18/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 255 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Changement de décors [Eléonor]   Mer 30 Nov 2011 - 12:05

Tandis que le couple dinait d’un délectable foie gras truffé et d’une bouteille de Petrus 947 (excellente année), le… pardon ? Ce n’est pas prévu au menu de l’auberge ? Surprenant et décevant à la fois, décidément les auberges de Thaar ne sont plus ce qu’elles étaient dans ma jeunesse… grommelle grommelle… tout fout le camp ma chère… eh bien tant pis pour eux, ils mangeront un ragout sans saveur et boiront de la piquette. Et c’est le même prix si ca ne vous plait pas !

Cela étant dit, passons à la partie qui nous intéresse. Vous avez remarqué, brillant lecteur, adorable lectrice, comment Azrayen « expliqua » au malotru que son esclave ne se partageait pas et qu’il désirait en garder l’intégralité de la jouissance pour lui. Le malheureux, après être resté à geindre quelques minutes et voyant que nul ne semblait près à risquer le courroux du demi-drow pour ses beaux yeux, s’éclipsa en marmonnant à voix basse de terribles menaces de vengeance.

Je précise terrible car des menaces se doivent de l’être, sinon vous vous douteriez que plus jamais cet incident n’aurait d’importance. Il s’agit donc bien là d’une facilité narrative (encore une) pour attirer l’attention sur l’altercation et faire comprendre l’importance que cela aura à terme sur les personnages concernés. Et voilà que le malotru a filé pendant que je parlais, décidément il faut que je fasse attention.

Sortons en courant et suivons-le, ce gaillard, car il va se révéler intéressant.

Après un détour par un soigneur qui lui soigna tant bien que mal sa main, il rentra chez lui, prit un parchemin et y écrivit rapidement quelques mots incompréhensibles mais qui semblaient le satisfaire au plus haut point. Un sourire maléfique aux lèvres, il scella le pli et ressortit de chez lui, marmonnant des jurons à chaque fois que sa blessure le lançait. Se perdant dans les ruelles obscures, il alla mettre en marche une machine qui avait broyé bien des destins.

Ah, ne râlez pas parce que vous n’y comprenez rien ! Ca viendra en temps voulu !

Quelques heures plus tard, trois silhouettes encapuchonnées s’approchèrent de l’auberge où résidaient Azrayen et Eléonor. Sans mot dire, deux d’entre elles commencèrent à escalader la façade avec une agilité qui ne pouvait s’acquérir que par de longs entrainements, tandis que le troisième poussait la porte d’entrée et se retrouvait dans la salle commune.

Seul y restaient quelques ivrognes qui cuvaient leur mauvais vin et l’aubergiste qui nettoyait les dernières tables. Ce dernier s’apprêtait à renvoyer sèchement son visiteur nocturne au motif que l’auberge venait de fermer, lorsqu’il pâlit soudainement et effectua une courbette obséquieuse. Quelques mots furent échangés, puis la silhouette monta l’escalier qui menait aux étages, s’arrêta devant une porte et y toqua discrètement.
Revenir en haut Aller en bas
Salyä Ivilth
Drow
avatar

Nombre de messages : 1520
Âge : 188
Date d'inscription : 14/11/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  182 ans (après ellipse)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Changement de décors [Eléonor]   Mer 14 Déc 2011 - 16:25

Salyä n'avait guère eu le temps de se reposer qu'elle était de nouveau demandé pour les affaires de la guilde. Ceci dit, il s'agissait encore d'un ordre émanent directement du Velg'larn, elle n'avait donc pas le choix. Enfin, elle n'avait jamais le choix, mais là encore moins que d'habitude. Bref.

Voilà pourquoi elle se retrouvait à arpenter les rues de Thaar, juste derrière Haven et en compagnie d'un troisième assassin. Le maître de guilde ne faisait pas les choses à moitié lorsqu'il s'agissait de la sécurité de ses hommes, trois assassins pour une seule cible, c'était autant d'honneur qu'il en avait été fait à Rhîn.
Surtout que cette fois, elle sentait qu'Haven n'allait pas rester en arrière.

Ils arrivèrent finalement à l'auberge où logeait celui qu'ils recherchaient. Un signe du Velg'larn et les deux assassins bondir pour escalader la façade. Salyä attrapa une poutre apparente et se hissa dessus avant de s'aider du rebord d'une fenêtre pour atteindre un nouveau perchoir.
Ce genre de façade était était toujours remplis de prises en tout genre, pas franchement le genre très sécurisé.

Elle et l'autre assassin arrivèrent finalement au niveau des fenêtre de leur cibles, se tapissant dans l'ombre, collés au mur et guettant tout signal à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Haven Do'orst
Hybride
avatar

Nombre de messages : 167
Âge : 117
Date d'inscription : 18/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 255 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Changement de décors [Eléonor]   Lun 6 Fév 2012 - 9:47

Spoiler:
 

Certaines histoires se vivent, d’autres se narrent. Celle qui se déroulait dans cette petite chambre d’auberge à Thaar appartient à la seconde catégorie. Tel un marionnettiste jouant son théâtre, nous allons suivre les péripéties de la rencontre explosive qui s’annonce.

Lorsqu’Eléonor ouvrit la porte, elle aurait du tomber en pamoison devant la beauté divine de l’hybride. Bizarrement, la donzelle préféra lui claquer la porte au nez ! Vous allez me dire qu’un inconnu en capuche à l’air sévère qui toque à votre porte en plein milieu de la nuit a plus de chances de venir pour vous parler dague et garrot que pour faire une partie d’échecs devant un épisode de Derrick. Bref, elle lui claqua… ou tenta de lui claquer la porte au nez, car Haven venait de passer son pied dans l’ouverture. Au même instant, la fenêtre vola en éclat et les deux autres assassins se ruèrent dans la pièce.

Ne dénigrons pas les qualités combattantes d’Azrayen qui réagit vivement, mais pris de court et à un contre trois, il ne pouvait tout surveiller en même temps et il encaissa un violent coup sur la nuque alors qu’il s’apprêtait à poignarder un assaillant. « Rapide, le fumier », fut le commentaire de l’assassin qui regarda l’estafilade sanglante laissée sur ses côtes par la lame du demi-drow. A une fraction de seconde près, les Lames auraient encaissé une perte. Son jugement fut toutefois plus poli que celui de Salyä, qui exprima en termes peu châtiés ce qu’elle pensait de sa vieille connaissance de Meca à l’instant où elle reconnu le demi-drow assommé.

Désireux de glorifier encore un peu plus Haven et de satisfaire mon ego surdimensionné (sans parler de celui d’Haven lui-même, qui regarde par-dessus mon épaule si je suis bien subjectif à son avantage), je dois vous dire que le maître de la Guilde comprit en fouillant les affaires d’Azrayen que quelque chose clochait. Le message reçut un peu plus tôt dans la soirée de leur contact indiquait la présence d’un assassin très bien renseigné sur les Lames et disposant d’une liste de tous leurs contacts. Or là rien, que dalle, et quelques menaces bien senties auprès d’Eléonor ne leur en apprirent pas davantage. De plus en plus troublé, Haven envoya la charmante (sic) Salyä discuter avec l’aubergiste. Le gaillard, qui sentait sa vessie et ses intestins prêts à le lâcher, raconta l’algarade entre le demi-drow et le presque-frère plus tôt dans la soirée.

Je vous passe les détails, mais sachez qu’Azrayen et Eléonor furent « invités » à la citadelle afin d’éclaircir toute l’affaire. Si vous espériez lire un récit de torture sanglante ou notre perverse drow favorite s’en donnerait à cœur joie… c’est raté, il faudra repasser. Lorsqu’Azrayen reprit ses esprits, il se retrouva au côté d’Eléonor sur un douillet divan avec des sorbets et des boissons de disponibles. Peut être l’arbalète que tenait un garde dans son dos gâchait-il l’ensemble, mais nous étions loin des cachots. Et qui dira après que les assassins ne savent pas recevoir ?

Bref, une franche et assez longue discussion permit de clarifier la situation et de prouver que le demi-drow ne venait pas à Thaar pour accomplir quelque quête contre la Guilde mais pour un contrat totalement autre. Haven eut un léger sourire en apprenant ses démêlés à Meca avec Salyä… tout en se disant qu’entre les deux porteurs de mort cette vieille affaire n’allait pas être enterrée et pardonnée aisément. Favorablement impressionné par les états de service de son invité, l’hybride lui proposa d’entrer à son service, et c’est ainsi qu’Azrayen intégra la guilde des Lames Dansantes. La charmante Eléonor aussi évidemment, bien que son statut d’esclave personnel du demi-drow n’ait pas changé dans l’affaire. Le demi-drow reçut une mission le jour même, mission assez aisée mais qui ne lui déplut pas.

Le lendemain matin, l’apprenti d’un maréchal ferrant trouva son maître mort dans son atelier. Le pauvre homme avait eut la gorge tranché et la main transpercée, bien que cette deuxième blessure ait du être un peu antérieure puisqu’elle avait eu le temps d’être pansée. A côté du corps déjà froid, l’apprenti trouva un poignard gravé d’un squelette et transperçant un parchemin sur lequel se trouvait écrit le nom du mort. L’apprenti se doutait depuis déjà quelques temps que son maître trafiquait avec des personnes louches, et son instinct de survie lui conseilla de quitter Thaar sans tarder. Le jour même il embarqua sur un navire à destination du royaume humain, désireux de mettre le plus de distance possible entre son ancienne vie et lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Changement de décors [Eléonor]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Changement de décors [Eléonor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décors Moria et Autres.
» Changement de tapisseries
» Changement de msn
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» Décors 10mm (warmaster)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: